N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Un hurlement muet [PV Yuuryo Fuusho]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taichou
Messages : 82
Rang : B

Message(#) Sujet: Un hurlement muet [PV Yuuryo Fuusho] Ven 1 Mai 2015 - 23:05

    «  Il n'y a pas plus haut, pas plus centré que ce palais »

    Tes yeux dessinent de haut en bas le palais du Triumvirat. Il excelle de part sa taille et ses lignes, s'amusant à relier ciel et terre d'une ligne légèrement nacrée. Des volutes presque célestes, une carrure unique. Les mots parlent bien, les mots parlent forts. Mais les morts ne parlent plus.

    Ce palais n'était composé que d'échos. Des échos qui remontaient déjà de loin. Des bruits sourds et étouffés : l'origine de l'écho que l'on pouvait entendre aujourd'hui avait déjà disparu, perdu à jamais dans un monde trop complexe. Tes pas t'intègrent timidement à cette mélodie du passé, rendant la visite encore plus intime. Des marches à n'en plus finir te même finalement à l'entrée d'une porte ouverte à jamais. Ton regard se trouble. Le soleil comme le désarroi brouillait le peu de sens que tu avais à ta disposition. Ta paume vint caresser un des multiples piliers de support : la pierre était à la fois rêche et douce, fissurée mais forte. Ce n'était pas une solution.

    ○○○

    Quand la rumeur de l'attentat sur les Daimyos te parvint, ton chemin fut immédiatement rebroussé jusqu'à l'origine même de ce commandement. Ce que ledit Triumvirat n'avait accomplit, l'empereur promettait d'y parvenir. Mais c'était faux, c'était injuste, aveugle et sans sens.

    Le Daimyo était un symbole, avant même d'être une personne. Arrachez le, détruisez le, brisez son âme et son corps, et vous ruinez l'image. Vous piétinez un sceau sacré, l'espoir même d'avoir un jour quelque chose au dessus qui ouvre les bras ; la singularité d'une personne ne caractérise pas le poste de seigneur féodal, c'est l'inverse qui régit l'ordre.

    Tuez l'homme, tuez le nom, et vous tuez l'idée.
    Ces valeurs qu'ils représentent, seront perdues à jamais.

    Changez l'homme, gardez le nom, et vous aurez la fidélité.
    Cet empereur avait fait l'erreur de confondre l'homme et son rôle. Mais l'être humain est faible, il a des besoin, des envies et des doutes : là ou le Daimyo lui, jamais n'en aura. Comment leur dire, comment leur faire entendre raison, toi, gamine et solitaire, ermite de Kiri, ne vivant que par pour le mirage d'un idéal qui s'entend et s'écrit sous un seul sigle : Le Daimyo. Toi, à qui la voix n'est pas encore assez lourde pour porter et faire écho dans ces multiples couloirs du palais. Toi, qui scrute d'un regard azuré, un avenir qui se fonde sur la précipitation et la maladresse.

    Lentement, ton corps et ta paume glissent en duo le long de la pierre, il est trop tard pour intervenir.

    Ce palais disparaît. Il renaîtra sous le joug de l'empereur, mais à quel prix ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taichou
Messages : 246
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Un hurlement muet [PV Yuuryo Fuusho] Sam 2 Mai 2015 - 21:44

Les réprimandes et la mise en garde d'un Onshi sur le comportement du trentenaire fusent dans la pièce. Trop souvent en retrait, agissant en solitaire lors des missions, le dernier rapport fait état d'un énième manquement aux ordres donnés. Quand bien même ces ordres aient été stupides, la justification ne suffit pas à calmer l'énorme veine battant sur le front du gradé.

Fuusho, lui, ne comprend pas cet acharnement. La mission est une réussite. Et les actions du fumeur ont, selon lui, évité des pertes inutiles pour l'Empire. Est-ce la prétentieux qui le pousse à agir contre le courant ? Ou simplement la folie ? Lui-même l'ignore, il se sent simplement las. Une fatigue grandissante face à l'autorité, et poussée par l'envie d'être considéré pour plus que le vulgaire pion qu'il a été jusqu'à présent. Arrivé à l'aube de ses trente ans dans les forces de l'Alliance, le voici stagnant parmi de plus jeunes recrues au sein d'un empire.

Le dégout qu'il ressent envers ce supérieur reste dissimulé sous une profonde indifférence. "Il va falloir vous reprendre en main et rapidement !" Conclut finalement l'Onshi avant de congédier l'indocile. Autant le rappel à l'ordre fut sévère, autant Fuusho l'oublierait d'ici deux heures, certainement assis dans un bar quelconque, à attendre la prochaine convocation pour une nouvelle mission. Et le haussement d'épaules de celui-ci arrache une dernière critique au gradé, hurlée à travers les couloirs du palais. "Nous n'en resterons pas là Fuusho !"

Porté par l'écho de la menace, le trentenaire apparaît dans le hall principal et tente de s'éloigner au maximum de toute cette pierre pâle. Mais face aux quelques personnes le dévisageant, il ne peut s'empêcher d'émettre une nouvelle provocation. "Vous en faites pas, c'est le préposé aux gueulantes, l'élite de l'élite, la crème de la crème. Il est payé pour ça." Son sourire comme son insolence représentent les seules armes dont il use face à l'ignorance et la stupidité. Un jeu dangereux dont le contrecoup se fera sentir tôt ou tard.

S'arrêtant à mi distance de la porte, il recule de quelques pas pour se placer à la hauteur d'une jeune fille accroupie devant un pilier.

-"Ca va toi ? Besoin d'un remontant ?" Le pouce vers l'extérieur, il indique d'un simple mouvement de poignet la sortie. Une invitation à fuir avec lui ce lieu en pleine transformation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taichou
Messages : 82
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Un hurlement muet [PV Yuuryo Fuusho] Dim 10 Mai 2015 - 17:27

    Un coup de vent en guise de réponse, du vide pour du vide, ta position actuelle ne te permet aucun mot, aucun droit. Tu n'es que l'ermite qui rôde autour, à leurs yeux. Aucunement native des lieux, quels qu'ils soient, ni des pays neutres, ni shinobi errant. Tu es celle qui se replie sans vraiment savoir. L’adolescente qui se veut femme, double visage, double tranchant. Même si ton cœur le sait, ton visage ne doit rien laisser transparaître. Alors, quand une voix grave murmure dans ton dos, tu te redresses, ni trop lentement, ni trop rapidement. Ce n'est ni un problème d'élégance, ni une comédie. Tes pieds chavirent en même temps que ta chevelure, ton buste se penche légèrement en guise de salut :

    - Désolée, j'avais juste égaré quelque chose.

    C'est un peu mentir sans mentir, car ta main était aussi vide que ton regard, pourtant, c'était ta façon de suggérer que les faits étaient loin d'être à sa portée. Une torture morale est personnelle, relevant limite de l'intimité d'une personne. Pourtant, tu pouvais voir dans son geste de bras qu'il n'était pas dans le réconfort non plus. Il fuguait, peu être loin de ce système, loin de l'idéologie, loin du questionnement aussi. Ce palais vibrait trop, comme une fourmilière dérangée, le premier réflexe des insecte est de s'en éloigner, s'écarter du danger, pour ensuite observer l'état des dégâts et faire son choix sur les choses à venir.

    - Cela dit je vous remercie pour votre attention.. Il est en effet temps pour moi de laisser ce palais à ses affaires.

    D'une manière presque muette alors, vous descendez délicatement, côte à côte, les quelques marches qui séparent l'Empire administratif du peuple. Discrètement, ton visage se penche alors que tes mains se rejoignent et s’agrippent en bas de ton ventre :

    - Vous étiez ici pour affaire je suppose ? Poursuis-tu, n'ayant pas manqué de remarquer les veines saillantes qui marquaient ses tempes, la couleur azalée de sa peau, et surtout sa tenue simple mais adéquate pour le combat ou le missionnariat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taichou
Messages : 246
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Un hurlement muet [PV Yuuryo Fuusho] Lun 11 Mai 2015 - 23:46

Laissés seuls, face à l'ignorance d'un hiérarchique comme à l'oubli du changement, c'est à deux qu'ils redescendent vers la basse ville. Et dans leur fuite calme vers les profondeurs d'un quotidien ordinaire, le trentenaire illumine la pointe de sa cigarette. Un réconfort parmi d'autres, il inspire la fumée jusqu'à s'en noyer les poumons, que la vue sa floute et que le scintillement d'une asphyxie naissante n'apparaisse dans son champ de vision.

-"Pour leurs affaires, oui." Indiquant d'un coup de menton la palais qu'ils venaient tout juste de quitter. "Alliance, Empire... la forme change, les têtes trop haut perchées tombent mais au final, les plus incompétents persistent et perdurent." Une nouvelle bouffée, une nouvelle illusion, avant que la liesse ne reprenne sa place dans l'esprit du fumeur. "Mais passons les affres de certains hiérarchiques. II y a bien mieux à faire que discuter boulot lors de mon jour de repos. Et puis un p'tit casse dalle devrait suffire à justifier mon oisiveté d'aujourd'hui."

Ils marchent côte à côte, se suivant l'un l'autre, machinalement. "Moi c'est Fuusho." Elle l'avait probablement entendu lorsque l'autre gradé l'avait beuglé à tavers les murs du palais impérial. S'arrêtant au pas suivant, le barbu pivote pour connaître l'identité de la jeune femme. "Et toi, t'es qui ? Inutile de tourner autour du pot trop longtemps, sa curiosité assaille son esprit de questions, reflet d'une intrigue perpétuellement alimentée. "Si tu veux grignoter un truc, je t'invite. Comme ça tu me diras ce que tu fais dans le coin... et pourquoi tu t'es engagée." Certaines attitudes, certains détails, et probablement l'emblème des forces armées fraichement réformées, y sont pour quelque chose dans cette déduction.

-"Tada ima !" S'annonce-t-il en entrant dans le restaurant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un hurlement muet [PV Yuuryo Fuusho]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Roche :: Iwagakure no Satô :: Ancien palais impérial-