N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Je ne suis plus le même [Miyuki, Kennei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Je ne suis plus le même [Miyuki, Kennei] Lun 11 Mai 2015 - 3:56

Jio:
 

C’est un silence étrange, dans mon Dojo, en cette journée.

Il y a de ça un mois, j’ai laissé une missive à Miyuki. Il y a un mois j’ai quitté le Zen’Ryou après avoir tué un innocent dans l’optique d’éviter une guerre immonde. Les autres membres ont tout fait pour s’assurer qu’une guerre allait éclater. J’ai dû jouer de fourberie, j’ai dû mentir et m’allier à des ennemis pour arriver à sauver des centaines de vies, voire des milliers. Au final, je crois qu’ils ont gagnés, qu’ils ont déclenchés le conflit que je tentais d’éviter en sauver une vie.

Il y a un mois, j’ai demandé à Kennei et à la moine de me rejoindre dans la nation de la Pluie. Évidemment, j’y suis depuis un moment. Je préférais ne pas avoir à les voir auparavant, chargeant encore les mots à utiliser. Aujourd’hui, trente jours après l’événement qui s’est déroulé à Taki no Kuni, trente jours après ce chaos, j’attache à la patte de mon hibou un message important.

Message:
 

Ce matin-ci, j’ai demandé à tous les réguliers de l’établissement de se rendre à Gio pour porter main forte. Seul Jio est resté ici, avec moi. Mon jeune apprenti a déjà pour tâche de prendre soin des invités si j’ai à m’absenté, de s’occuper du thé, du café et des repas et de nous suivre partout tout en prenant des notes s’il y en a à prendre.

Habituellement énergique et plein de fougue, le jeune fermier s’est montré très coopératif et je sais que son désir de s’améliorer et d’être respectueux de mes requêtes est plus grand que sa curiosité et son besoin de bouger. Malgré son incapacité à réellement contrôler son énergie vitale comme le font les Shinobi ou les Samuraï, il possède une détermination sans faille et une capacité à apprendre qui m’impressionne. Je compte bien, un jour, aller lui faire rencontrer un maître de sceaux pour l’aider à libérer son chakra et, peut-être un jour, lui permettre d’être un héros du peuple!

Nonobstant tout ça, Chokushi s’envole laissant, comme toujours, quelques plumes derrière lui. À sa patte il y a l’invitation envoyé aux membres de ce qu’il reste du Zen’Ryou ou, du moins, de ce que j’en sais. Seul à une table avec quelques papiers et deux chaises encore vacantes dans la grande salle d’entraînement vide, qu’avec l’écho comme compagnie, je savoure le doux café que Jio a préparé avec attention pour moi. Il y a plumes et encre en plus de deux autres tasses pour mes invités. C’est étrange à quel point l’ambiance de cette énorme salle d’entraînement est différente lorsqu’il n’y a personne. Souriant dans mon habit le plus chic, je fais valser mon cure-dent en attendant qu’ils arrivent.


Dernière édition par Katsuo Takusanken le Lun 11 Mai 2015 - 15:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 163
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Je ne suis plus le même [Miyuki, Kennei] Lun 11 Mai 2015 - 15:06

Bâtiment de trois étages, à 20 kilomètres à l’Est de Gio, à côté du fleuve.

Miyuki relève ses yeux endormis de la missive envoyée par Chokushi et se laisse un temps aller à la rêverie, ramenée seulement par l’oiseau qui quémande sa pitance. La moine lui donne un bout de fromage et le regarde manger de bon cœur. C’est la première présence étrangère à qui elle permet de s’approcher d’elle. La dernière semaine en avait été une d’isolement. Miyuki s’était réfugiée dans une petite cavité qu’elle avait dénichée presque par hasard lors de ses premières pérégrinations, et dont le principal avantage était qu’elle était inaccessible pour le commun des mortels. En effet, celle-ci était située quelque part sur le versant d’une montagne, point imprécis parmi les ombres des arbres et des fougères qui tenaient, Maskine seul sait comment, sur la pente escarpée presque impraticable de la montagne.

S’occuper du résultat désastreux de la dernière mission de groupe du Zen’Ryou avait été plutôt éprouvant. Il avait fallu trouver un remède pour les soldats qui avaient été atteints par le poison du scorpion, sans compter qu’elle avait été un temps seule pour extirper morts et blessés des décombres de la demeure seigneuriale. Et elle ne savait même pas si elle pouvait leur dire que leur Daimyo était sauvé, en vie, que leur sacrifice n’avait pas été vain… Ce qu’elle leur disait quand même, en leur souriant doucement pour les rassurer et se rassurer elle-même. Une quinzaine de jours avaient été nécessaires pour accomplir la tâche qu’elle s’était donnée et ce n’est qu’après le dernier mort enterré et prié qu’elle s'était mise en route pour la cavité où elle se trouvait à présent.

Chokushi s’envole avec la missive de nouveau attachée à sa patte, faisant chemin vers Kennei. Ce qui avait été éprouvant, en fait, songeait-elle en voyant quelques plumes tomber des ailes de l’oiseau, c’était qu’il y avait eu scission au sein du Zen’Ryou qui était jusqu’alors uni. Le sentiment d’être trahie par Taku avait été plus pénible à supporter que la destruction et la mort, choses qui la peinaient, certes, mais desquelles elle parvenait à se détacher depuis longtemps. À force de réflexion et de prière, Miyuki était arrivée à passer par-dessus ça, ce qui faisait qu’elle était déjà en train de descendre avec agilité de sa cachette.

Quelques jours de marche lui auront été nécessaires pour arriver au point de rendez-vous, aussi c’est avec calme que Miyuki s’engage sur le petit chemin qui mène à la porte d’entrée du dojo « La Voie Zen ». Elle cogne trois fois à la porte et recule d’un pas, attendant qu’on lui ouvre. Ce qui ne tarde pas, d’ailleurs. Un garçon qui se fait connaître sous le nom de Jio l’introduit dans l’enceinte du dojo. Son grand sourire chaleureux est contagieux et la met tout de se suite en confiance. Elle échange avec lui quelques paroles de courtoisie, laissant même échapper un petit éclat de rire, avant d’arriver dans une pièce où se trouve le maître des lieux.

- Bonjour, Taku, dit Miyuki en souriant doucement et en saluant comme à son habitude, main sur le cœur et tronc incliné.

Elle hésite un instant avant d’entrer, se souvenant que dans un dojo, il faut parfois enlever ses chaussures. Elle interroge Taku sur le sujet et, suivant sa réponse, agit en conséquence et le rejoint à la petite table.

- Comment vas-tu? Et est-ce que Ken est arrivé?

Elle paraissait détendue, contente de le revoir. Si elle avait pu un jour en vouloir à son ami, cela n’était plus le cas à présent. Seul comptait ce qui se dirait aujourd’hui et vers où ils se dirigeraient vers le futur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Je ne suis plus le même [Miyuki, Kennei] Jeu 14 Mai 2015 - 18:54

Je venais tout juste d’avaler, du bout des lèvres, la première gorgée de ma seconde tasse de café. Il était encore très chaud. Surpris par l’entrée prompte de Miyuki, j’ai pris une portion légèrement plus grande que je ne l’aurais désiré et je me suis donc brûlé le bout de la langue. Sans y réfléchir plus longtemps, je me lève de mon banc tout en déposant ma tasse dans sa coupole et je fais signe de la main à la charmante moine de venir me rejoindre, ne comprenant pas réellement pourquoi elle ne le fait pas directement.

Derrière, Jio apparaît vérifiant si tout est en ordre et un simple hochement de la tête suffit à l’en convaincre. Il retourne à ses tâches puisqu’il doit s’occuper de tout l’établissement en plus de mes demandes simplement pour que je puisse, aujourd’hui, rencontrer mes amis. Je fais un pas, car je désirais aller enlacer Miyuki, mais je me retiens et revient aussitôt à ma chaise, retrouvant une position assise.

Chaque pas résonne atrocement dans l’immense salle immaculée. Les seuls meubles que contient la pièce sont les sacs de sable et les mannequins au fond qui ne servent qu’à l’entraînement. Il y a quelques étagères sur lesquels sont déposés autre matériel d’entraînement, mais la grande majorité, comme les Katanas et Bokkens, tient sur des crochets le long des murs.

Miyuki s’informe sur mon état et sur la présence de Kennei aussitôt qu’elle prend place à la table avec moi. Je secoue négativement la tête tout en douceur en conservant le sourire, mais je ne réponds pas tout de suite. Je ne fais que sourire, béat, avec un air un peu stupide, incrédule. Je rigole après une seconde, ferme les yeux et prends une longue inspiration.


« Désolé. »


Je rigole une nouvelle fois.


« Ça fait du bien de te voir. »


Je soupire pendant un instant, avale une gorgée de mon café. Mon nouvel apprenti à réellement fait un bon travail avec ce breuvage. Il a bien appris à produire ce liquide duquel je raffole. J’observe le contenu de ma tasse un instant, tout en la bougeant avec délicatesse, avant de reprendre la parole.


« Je vais très bien. J’ai eu amplement le temps de penser. J’ai eu le temps de parler à des personnes, à confronter mes idées et à avoir divers avis sur divers sujets. »


J’approche la cafetière de la tasse vide en face du membre du culte de Maskine. Je lui fais signe de la main et attend la réponse. J’agis selon ce qu’elle préfère et redépose finalement la carafe sur son appui en liège.


« Maintenant, je cerne mieux mes objectifs et je comprends mieux ce qui s’est passé. Maintenant, je peux en parler facilement. »


Je tire sur mes manches, révélant mes avant-bras et les tatouages qui s’y trouvent.


« Et, non, Ken’ n’est pas encore ici. Il ne devrait pas tarder. »


Je prends une nouvelle gorgée. Le café a refroidit.


« J’aimerais toutefois savoir si tu te poses des questions. Je suis prêt à répondre. Je préfèrerais attendre Ken’ avant de vous annoncer une bonne nouvelle et vous révéler une triste vérité. »


Je souris avec un peu de gêne avant de cacher mon visage derrière une nouvelle dose de caféine. La discussion est maintenant dirigée par Miyuki.
Revenir en haut Aller en bas
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 163
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Je ne suis plus le même [Miyuki, Kennei] Ven 15 Mai 2015 - 6:20

N’obtenant pas de réponse quant à sa question discrète, elle jeta un œil aux pieds de son ami et, constatant qu’il portait ses chaussures, elle alla le rejoindre sans plus se poser de questions quant aux politesses rituelles de dojo.

Miyuki rit en écho à Taku, pas parce qu’elle comprenait pourquoi il riait, mais bien parce qu’il faisait une drôle de tête. Elle s’interrompit en même temps que lui et s’étonna à la première parole qu’il prononça. Elle le laissa tout de même poursuivre jusqu’au bout et, après avoir accepté et goûté au café, elle prit à son tour la parole.

- Je suis contente aussi de te voir, Taku, lui dit-elle doucement. Mais dis-moi, pourquoi es-tu désolé? Tu sais, c’est ce mot exact qui est le dernier à avoir franchi tes lèvres, le dernier que j’ai entendu de toi avant qu’on se sépare pour un mois, toi, Ken et moi.

Elle lui sourit, une pointe de tristesse perçant qu’elle dissimula aussitôt. L’heure n’était pas à cela, mais bien à la discussion.

- Je me suis en effet posé beaucoup de questions depuis la dernière fois, car je n’ai absolument rien compris à tes gestes. J’aurais beaucoup aimé que tu prennes le temps de m’expliquer plutôt que de partir comme ça, en coup de vent. Sache toutefois que je ne t’en veux pas. Je te fais entièrement confiance, autant que je fais confiance à Ken et à mon maître. Si tu as fait ce que tu as fait, tu devais bien avoir une raison sérieuse. Nous en parlerons quand notre jeune ami sera là, je présume.

Miyuki prit une nouvelle gorgée du café, maintenant devenu froid. Elle semblait plus calme qu’à son habitude. L’atmosphère du lieu n’était sans doute pas étranger à cet état, étant donné son petit côté zen qui pouvait rappeler le personnage même de Taku. Ou peut-être était-ce le fait de pouvoir enfin mettre les choses au clair?

- Pour ma part, je me suis isolée ces derniers jours pour prier et méditer. Ça m’a été grandement bénéfique, je dois dire. Il y avait longtemps que je ne m’étais pas arrêtée simplement pour cela.

Elle omit de raconter la première partie du dernier mois, taisant de ce fait quinze jours de dur labeur à enterrer les morts, soigner les blessés et prier pour le bonheur de ces malheureux.

- C’est un bel endroit que tu as fait bâtir. La Voie Zen. Ça te représente bien.

Son visage se fendit à nouveau d’un grand sourire qui était resté peut-être un peu trop longtemps absent.

- Quels sont tes projets ici? Tu as beaucoup de disciples? Et, excuse ma demande qui pourrait paraître impolie à tout autre que toi, mais…

Elle hésita un instant en laissant s’échapper un petit rire.

- Est-ce que je pourrai monter sur le toit, plus tard? La vue de là semble splendide et ce serait un endroit idéal pour mes dévotions!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Je ne suis plus le même [Miyuki, Kennei] Lun 18 Mai 2015 - 16:41

Tout en dégustant quelques gorges du sublime mélange de Jio, j’écoute Miyuki. Cette disciple de Maskine dissipe doucement mes craintes quant à l’approche que j’ai à avoir pour expliquer les faits et bien faire comprendre mes pensées qu’avec une phrase pleine d’amitié. Jouant avec mon cure-dent sans prononcer une seule syllabe, je laisse tout de même glisser un long soupire détendu et affiche un nouveau sourire, plus lumineux.

De manière très brève, Miyuki m’explique qu’elle aussi s’est exilée, d’une certaine façon. Je sais ce qu’est que la méditation même si nous n’avons pas la même version de la chose. Je comprends ce qu’elle signifie lorsqu’elle me dit qu’elle s’est isolée pendant quelques jours. Je hoche de la tête sans relevé toute cette triste situation et je termine ma tasse.

Par la suite, elle s’enquiert de l’état de cette école. Aussitôt après, Miyuki me demande si elle peut atteindre le toit. Je pousse un rire franc; c’est un petit rire, mais il est honnête. Je secoue la tête de bas en haut en me levant.


« Évidemment, tu veux que nous montions tout de suite? »


Je me mets en marche sans attendre la réponse vers la porte du fond qui mène à l’étage.


« Jio, pouvez-vous nous apporter du fromage, du pain et j’aimerais encore du café, s’il-vous-plaît! »


Le jeune ouvre l’autre porte pour me faire signe de la tête. À mon tour, de signifie de la main à la moine qu’elle peut me suivre. Je monte rapidement les marches jusqu’à l’étage, entre, tire sur la corde qui ouvre le panneau qui ouvre sur le toit et l’échelle tombe aussitôt. J’y grimpe et sautille de côté une fois l’apex atteint. Je fais un tour sur moi-même et inspire grandement.

Il y a déjà quelques bokkens et sabres ici et là, prouvant que ce n’est pas la première fois que je m’y trouve. Lorsque la tête de Miyuki passe l’ouverture, je réponds à sa question précédente.


« Nos nombres varient, mais généralement, nous sommes quelque part entre vingt et trente. La majorité des élèves viennent de Gio, mais j’ai d’autres étudiants qui viennent de Kawa no Kuni, d’ailleurs dans Ame no Kuni et, certains, qui viennent même d’ailleurs. »


Je marque une petite pause.


« J’espère avoir d’autres professeurs qui pourront enseigner d’autres manières de combattre et leurs spiritualités aussi! »


Je me retourne, le cure-dent au coin de la bouche, souriant.


« Ça te dit? »

Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Membre du Clan Zen'Ryou
Messages : 187
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Je ne suis plus le même [Miyuki, Kennei] Mer 20 Mai 2015 - 2:06

-Le voilà donc, le dojo…
 
Ken se tenait debout sur une branche immobile appréhendant le moment qu’il allait revoir Taku pour la première fois depuis un mois. Il n’avait pas passé beaucoup de temps à réfléchir sur ce moment, après avoir mis le Daimyo en sécurité et s’être posé beaucoup de question les trois premiers jours. Il avait décidé d’aider les gens pour tenter de faire progresser le nom du Zen’Ryou participant ainsi à une mission pour le village de Konoha et rencontrant quelques membres du village ici et là. Il n’avait jamais été séparé de son mentor aussi longtemps mais une émotion forte voulait crier en lui… Pourquoi il avait osé dire qu’il était peut-être un traitre et pourquoi il ne les avait pas aidés… Il voulait des réponses mais il ne savait pas s’il était prêt à tout entendre.
 
-C’est terrible… avant j’aurais tout fait pour rester avec lui comme une ombre et maintenant j’ai presque peur de m’approcher de lui aujourd’hui…
 
Se secouant la tête en poussant un soupir d’agacement, il se laisse tomber de l’arbre pour reprendre sa course vers le manoir d’entrainement du rônin aux milles sabres en tentant désespérément de faire le vide dans sa tête pour éviter de devenir trop émotifs. Une centaine de mètre devait le séparer de l’établissement lorsqu’il vit une longue chevelure blonde faire son apparition sur le toit avec une jeune femme qu’il n’avait pas pris de nouvelle depuis beaucoup trop longtemps. Envoyant un maximum de chakra dans ces jambes pour augmenter un peu sa vitesse, il l’utilisa principalement pour s’accrocher sur le mur du dojo et grimper jusqu’à son sommet avant de bondir dans les airs pour s’arrêter tout près de Miyuki l’agrippant dans ces bras sans lui laisser le temps de réagir.
 
-Je suis TELLEMENT content de te voir, j’espérais que tout aille bien désoler de ne pas t’avoir contacté avant !!!
 
Souriant comme un enfant démontrant pleinement son enthousiasme en voyant sa partenaire, il reprit un air plus sérieux en croisant son mentor du regard qui souriait en le voyant. Quittant l’espace vitale de Miyuki, il fit un petit sourire en coin en penchant légèrement la tête en signe de respect
 
-Salut Taku, je suis heureux que tu ailles bien, est-ce que tu as aidé Miyuki au palais finalement ? dit-il en laissant planer un petit silence avant de se reprendre maladroitement… Oh et j’oubliais, Félicitation pour le Dojo, il semble très bien. J’espère que tu as beaucoup de succès ici. En fait, j’en doute pas
 

Il n’avait pas réussir à retenir sa première question car elle signifiait beaucoup pour lui… Il avait dû laisser sa partenaire seule contre un scorpion géant alors il espérait ardemment que son mentor allait lui répondre positivement ainsi il saurait qu’il peut toujours l’apprécier comme avant. Il trouvait le dojo incroyable mais il ne voulait pas s’emballer trop rapidement pour être déçu par la suite. Il préférait ne pas trop réfléchir pour ne pas regretter des paroles ou être déçu par des réponses. Immobile et silencieux, il fixait Taku du regard en espérant avoir une réponse rapidement pour laisser son sourire apparaître sans retenu devant un membre de ça famille précieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Je ne suis plus le même [Miyuki, Kennei] Sam 23 Mai 2015 - 21:07

J’attendais la réponse de Miyuki qui semblait surprise de ma demande lorsque soudainement un vent se lève. Suivant cette bourrasque, Kennei fait son apparition, énergique comme à son habitude. Il étreint la moine par le même élan et lui fait part de la joie qu’il ressent de la revoir. Son expression change lorsqu’il croise mon regard. Je reste, cependant, souriant, mais distant. Je ne veux pas gâcher ce moment par les mauvaises nouvelles qui ne tarderont pas.


« Bonjour, Ken’. Je suis heureux de voir que tu n’as pas changé en ce qui concerne la vivacité! »


Je hoche de la tête, passant par-dessus la pointe brutale que Kennei me lance sans introduction.


« Non, je ne l’ai pas aidé puisque j’avais confiance en elle. »


Je ferme les yeux et expire. J’allais d’amblée faire une note passive-agressive, une pointe, moi aussi, vers Kennei et son manque de retenu. Je prends une longue inspiration et prends sur moi de me calmer.


« J’avais éliminé le Scorpion Géant, calmer la guerre potentielle qui allait être créé et suivit le code du Zen’Ryou selon les priorités. Sauver les victimes était, selon moi, moins important que de comprendre la raison de l’attaque et d’essayer de prendre action contre la prochaine. Je comprends maintenant. »


Je soupire longuement encore.


« Nous en sommes déjà rendu là. »


Jio apparaît avec une carafe et du café. Je prends une tasse et m’en sert, montrant du doigt aux autres qu’ils peuvent faire de même.


« J’ai seulement deux choses à dire et, ensuite, vous déciderez de la suite des choses. »


Je me laisse glisser et m’installe au sol, désarmé, vulnérable. Je prends une petite gorgée de mon breuvage.


« La première est que vous avez trahis le code du Zen’Ryou et, ce fais que vos actions ont probablement causé une grande guerre. »


Mon café est réellement chaud et me surprend lorsque mes lèvres touchent le bord de la tasse à nouveau. Je laisse passer un bruit avant de continuer à parler.


« La deuxième est une offre. J’aimerais aider le Zen’Ryou puisque je crois que ses buts sont nobles, mais je n’y participerai pas en tant que membre. »


Je dépose ma tasse à côté. Mes coudes s’enfouissent dans le creux de mes genoux et je pose ma tête entre mes paumes.


« Alors, de quoi voulez-vous parler en premier? »


Revenir en haut Aller en bas
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 163
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Je ne suis plus le même [Miyuki, Kennei] Jeu 28 Mai 2015 - 18:03

Miyuki est ravie d’entendre son ami rire, lui qui semblait un peu inquiet jusqu’alors. Elle est également heureuse d’avoir l’opportunité de monter immédiatement sur le toit, en attendant l’arrivée de Ken.

Allons-y! dit-elle à Taku en levant son poing au ciel en signe de sa grande motivation.

Elle le suit jusqu’à un endroit d’où il descend du plafond un escalier rétractable et, alors qu’elle passe la tête par l’entrebâillement de la trappe qui mène au toit, elle prend connaissance des informations que Taku lui donne relativement à son dojo.

- Heureuse que ça aille bien pour toi de ce côté! Et… Attends, tu veux que moi, je devienne professeur ici?

La moine écarquille les yeux de surprise, tout en se pointant elle-même du doigts. Sans doute dû à cette demande inattendue, elle ne parvient pas à réagir à l’arrivée d’une tornade aux cheveux bleus qui la prend dans ses bras. Un instant saisie de nouveau par la surprise, elle finit toutefois par répondre à l’affection du nouveau venu en le serrant plus fort encore et en rigolant.

- Salut, doc! dit-elle à Ken en lui ébouriffant les cheveux. Ne t’inquiète pas, tout s’est bien passé pour moi depuis la dernière fois. Tu vois, aucune égratignure!

Elle écarte les bras pour le démontrer, puis écoute ce qu’il dit à Taku. Elle hausse un sourcil de surprise, car elle ne voit pas de quelle manière leur ami serait parvenu à lui venir en aide, lui qui était plus ou moins leur adversaire à ce moment. Elle eut cependant la surprise de l’entendre dire qu’il avait éliminé le scorpion géant. Son second sourcil se leva à ce moment, marquant encore une fois sa surprise. Elle suivit sans rien dire le reste de son discours, puis prit à son tour la parole.

- Je pense que nous devrions parler du premier choix en premier, parce qu’il nous est plus désagréable que le second. Gardons le positif pour la fin! s’exclama-t-elle en prenant la parole. Tout d’abord, Taku, j’aimerais savoir comment tu as pu vaincre le scorpion. Je l’ai affronté un peu, j’ai eu le temps de le blesser, puis il a… disparu. Cela fait-il partie de tes capacités de faire disparaître une telle créature?

Elle avait réellement l’air perplexe quant à cette situation qu’elle n’était jamais parvenue à comprendre jusqu’alors.

- Qui plus est, pour ma part, je n’ai pas vraiment compris le pourquoi de l’attaque, et à défaut de saisir la situation dans son entier, je préférais m’en tenir à notre but de base. J’aurais aimé en discuter avec toi au moment où nous nous sommes rencontrés dans le palais, histoire de te comprendre et de mieux évaluer la situation.


Elle se rappelait de ce moment où ils s’étaient brièvement croisés.

- Jusqu’à quel point peut-on avoir provoqué une guerre? Et faut-il nécessairement éliminer le côté le plus faible quand il y a ce risque de guerre? Car j’ai compris maintenant que tu souhaitais éliminer le daimyo pour éviter ce genre de tragédie, et le daimyo était bel et bien le plus faible entre le nouvel empire et lui. Aurait-il seulement eu l’envie ou les moyens de s’y opposer? Probablement pas… Enfin, Taku, Je ne pense pas avoir trahi le code du Zen’Ryou, pas plus que Ken, car je n’ai pas voulu agir dans la précipitation. Dans le pire des cas, il est bien plus facile d’éliminer quelqu’un que de le ramener à la vie, aussi voilà pourquoi sauver le daimyo primait toujours, même s’il était vraiment désagréable comme personnage, soit dit en passant.

Miyuki regardait Taku dans les yeux mais rien dans son attitude ne suggérait l’agressivité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Je ne suis plus le même [Miyuki, Kennei] Dim 31 Mai 2015 - 17:10

J’écoute attentivement la Moine s’expliquer et mettre sur table ses arguments. Elle s’interroge sur plusieurs points, tous aussi valables les uns que les autres. Souriant, je dépose ma tasse encore chaud et ferme les yeux pendant une seconde.



« J’ai simplement demandé à l’utilisateur de le faire disparaître. »


L’homme aux cheveux pâles et aux lunettes, c’est lui qui avait fait naître le scorpion géant. J’ai parié sur sa trahison et j’avais raison, il n’a pas hésité. Je ne voyais pas d’où aurait pu apparaître un tel monstre si ce n’était pas lui la source, cet homme abject.


« Pour ce qui est de l’attaque… »


Je prends une seconde pour mettre de l’ordre dans tous les propos de Yanosa, de Homura et, même, de l’Empereur. Je comprends, maintenant, tout ce qu’il se passe pour cette nouvelle nation née de ce qui anciennement était l’Alliance des Pays Neutres.


« C’est simple. L’Alliance des Pays Neutres est devenu un Empire qui a pour objectifs la sécurité de ses frontières, la paix à l’intérieur et l’ordre pour le monde. Pour ce faire, il y a eu un coup d’état et Samui Kakeshuou, un homme qui n’a qu’un bras d’une présence impressionnante, a pris la tête de cette formation. Il a voulu mettre des personnes en qui il a confiance à la tête des pays rattachés au sien et c’est pourquoi il a éliminé ce qu’il croyait être des nuisances. Ainsi, toute sa nation lui appartient et il peut la contrôler comme bon lui semble. »


Je souffle.


« Laisser la vie sauve au Daimyô ou lui permettre de s’échapper ne pouvait que créer des morts additionnels puisque l’Empereur Samui aurait continué les attaques sur son propre territoire tant qu’il n’aurait pas eu accès à ce trône pour en faire le sien. La vie de Yukimuta Ukitake signifiant nécessairement son retour, la formation d’une armée et sa tentative, encore une fois, de reprendre ce Pays et, donc, plus de morts. »


Je reprends mon café et en avale quelques gorgées.


« Voilà le côté politique que vous ne connaissiez pas. C’est un peu plus profond, mais je suppose que vous comprenez mieux ce qu’il s’est passé. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire de penser et de comprendre avant d’agir et de créer des problèmes au lieu d’en régler, mais c’est du passé, ça ne sert à rien d’en parler plus longtemps ou, même, de pointer du doigt. »


Je goûte une nouvelle fois au breuvage, me redresse, le dépose et reprends la parole.


« Voici comment vous avez trahis le code. De un, vous m’avez mis des bâtons dans les roues alors que je tentais pas tous les moyens d’empêcher plus de morts. En se faisant, vous avez fait tuer des doubles du Daimyô, vous avez aussi frappé sur des gardes et votre résistance a fait en sorte que le Shukaijin a senti le besoin d’invoquer un grand monstre qui a tué beaucoup d’autres personnes. Si vous n’aviez pas fait ça, j’aurais simplement tué le dirigeant et personne n’aurait été blessé ou tué. »


J’ouvre les yeux.


« Celui qui en avait besoin n’étais pas le Daimyô qui, après investigation, n’était pas réellement une bonne personne pour son peuple, mais plutôt justement ses employés et son peuple. C’est ce qui nous amène au second point, ne jamais juger avant de comprendre l’histoire. Avant de décider d’agir d’une manière ou d’une autre, j’ai discuté avec les envahisseurs et j’ai compris leurs motivations. J’ai eu l’information de différents partis. J’ai réfléchis et considéré toutes les possibilités. Ainsi, une seule mort me semblait de loin préférable à des centaines et une guerre. »


Je me verse doucement une autre tasse.


« Je n’ai blessé qu’une seule personne et c’est mon troisième point. J’ai tenté de discuter avec tout le monde alors que j’ai bien vu que Miyuki avançait à coups de genoux dans les gardes. C’est ce qui m’a surpris. C’est la raison pour laquelle je n’ai pas discuté. Vous étiez tellement ancré dans votre monde fermé que vous ne compreniez pas l’amplitude du danger. Vous avez utilisé les armes sans en avoir réellement besoin. Dans cette optique, outre ton combat, Miyuki, contre les soldats, la fourberie des doublures et vous mettre dans le chemin de la résolution pacifique étaient des armes. »


Je prends une autre gorgée.


« Un autre point, vous considériez le Daimyô comme plus important que les gardes, le peuple, ses doublures et nous. C’est une des règles du Zen’Ryou, ça aussi, de considérer chaque personne comme égale. Une vie ne vaut pas plus que d’autres. C’est le nombre qui est plus important, je me trompe? La vie de Yukimuta Ukitake était-elle plus importante celle de tout le Pays? »


Je soupire une dernière fois.


« Je ne suis pas ici pour lancer la pierre, mais simplement pour mettre les barres sur les T et les points sur les I. Je pense réellement que vous avez fait de graves erreurs dans une situation de pression telle que cette dernière, que vous avez passé par-dessus toutes les règles que le groupe avait et que vous avez beaucoup de travail à faire. Je crois qu’il est temps de vous poser des questions et de faire évoluer le Clan Zen’Ryou. »


Revenir en haut Aller en bas
 

Je ne suis plus le même [Miyuki, Kennei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Ame no Kuni :: Le Dojo « La Voie Zen »-