N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Une discussion des plus atypiques ! [Homura|Demon|Zento]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Une discussion des plus atypiques ! [Homura|Demon|Zento] Ven 29 Mai 2015 - 2:29



Averti peu de temps avant l’arrivée des personnages, l’Empereur avait eu peu de temps pour réagir. Fronçant les sourcils, grinçant des dents à la nouvelle de cette arrivée, le personnage avait hésité sur les ordres à donner. Les écarter les uns des autres pour mieux gérer chaque cas indépendamment ? Les refouler ou les recevoir dès à présent ? … les faire éliminer, pour éviter tout problème ? Après tout, on ne parlait pas de n’importe quelle visite. On pouvait même qualifier celle-ci de surnaturel ! Un Nuke-Nin indépendantiste, un déserteur renommé de l’ancienne Kiri, et un ancien Capitaine déclaré en fuite ! Une sacrée brochette, pas vrai ?!

Sachant qu’ils devraient faire un tour considérable pour se rendre au nouveau Palais Impérial, le Kamui avait pris le temps de la réflexion. Comment les accueillir, et où. Quels arguments préparer, quel accueil leur réserver. Il y avait en fin de compte tellement de données inconnues qu’il serait plus que difficile de tout prévoir. Le fou dirait qu’il valait mieux prendre le risque et aller voir tout cela en personne et sans attendre. Le sage aurait dit qu’il était plus conseillé de les recevoir sous bonne garde. Le tyran aurait dit qu’un séjour aux cachots et un étranglement discret à la Vercingétorix ne faisait de mal à personne. A votre avis, quelle serait la décision du Maître des lieux ? …



» Le protocole pour les étrangers face à l’Empereur est le suivant. Vous rentrez dans cette salle droit devant vous. Il se trouvera au fond. Ne vous écartez pas du chemin central. N’avancez pas à plus de douze pas de lui. Saluez-le convenablement et attendez qu’il parle en premier. Nous pouvons y aller … .

Purée, on ne rigole pas avec le protocole impérial ! Le vieux et ancien Capitaine de l’Ôdâ était-il vraiment à cheval sur ce genre de détails cérémonieux et pompeux ?!?


Les trois ombres firent leur entrée dans la Salle Impériale. Entre ces colonnes, le jeu d’ombres et de lumières jouaient, comme pour accentuer la beauté et l’intrigue des lieux. Le sommet du pouvoir, désormais, au sein de ce nouveau régime, s’incarnait dans cette pièce. Les visiteurs devaient-ils craindre ces ombres jouant avec les piliers ? C’était à eux de voir. Ce qui était sûr, c’est que leur destination se trouverait en fond de salle, à la conclusion de ce tapi rouge, où se plaçait en prédominance un petit surmontoir et un tatami. Sur ce dernier, était posé l’Empereur, observant les trois Nuke-Nin avancer dans la pièce.
Préférant ne rien dire, l’homme se contentait dans un premier temps d’observer. Les trois gaillars n’étaient pas n’importe qui. Nul doute qu’ils restaient encore de puissants combattants ; mais il ne comptait pas se laisser attendrir par les souvenirs, ni être inquiété par leur présence.

A moitié du chemin parcouru, les trois hommes pouvaient ressentir une aura assez pesante et forte de caractère. Ils pouvaient déjà sentir la détermination et la force de vivre qui émanaient du Kamui. Son regard dur pesait déjà sur leurs corps, et il n’y avait aucun doute à avoir qu’il n’hésiterait pas à bondir pour s’en prendre à eux s’ils se décidaient à tenter quelque chose d’imprudent. Décidément, même avec ce bras en moins que le vieux briscard ne cachait plus, il restait redoutable et en alerte à toute occasion. Cette rencontre ne présageait finalement rien de bon au premier abord … .

Arrivée à une douzaine de mètres, la troupe recevait un signe pour s’arrêter là. Il fallait rester prudent, on s’en saurait douter. Interpellant directement les trois concernés, les propos du Samui étaient certes secs, mais sans méchanceté. Il se contentait d’un constat, et espérait avoir une réponse à un moment où à un autre … . Sans doute une façon comme une autre d’obtenir des réponses rapidement et avec franchise.

~ Je ne m’attendais pas vraiment à ce genre de visite ! Deux grands combattants du Clan Jisetsu ayant mis de côté leurs origines, et un protecteur de feu le Seigneur Yukimura Ukitake. Pas étonnant que mes plus proches collaborateurs soient méfiants de cette rencontre. Malgré cela, sachez que je suis content de vous voir en santé ; même si je me demande ce qui a pu pousser un ancien Capitaine et un Déserteur tenu à l’écart du Shukaï par contrat à venir me voir … .

Allons allons, n’y voyez aucune agression ! Après tout, la question est légitime !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Une discussion des plus atypiques ! [Homura|Demon|Zento] Ven 29 Mai 2015 - 16:22

Après pas moins d'une bonne heure d'attende, adoucis par les retrouvailles avec Aru... C'était maintenant l'heure pour le démon de Kirigakure no Satô de retrouvé un autre homme... Le nouvelle empereur du Shozaichi, Samui Kakeshuou... Il est vrai que son coup d'état avec était très bien calculé, mais a vrai dire, cela n'étonnait pas vraiment le manieur de temps. Après tout, cela était l'évidence même qu'un homme comme Samui Kakeshuou finirait forcement par un jours devenir soit kage, soit empereur...

Cela semblait évident dans la mesure ou Kakeshuou en a toujours eu l'étoffe... Cela a juste était bien plus long que ce que l'aurait cru Demon au premier abord, le grand moment, celui ou le Jisetsu en compagnie de son cousin et de Takusanken passa la grande porte, avant de commencé a avancé sur ce long tapis rouge... Quel mise en scène, cela fit sourire le Jisetsu, parfois, ont dois avoué que certain vois les choses en grand... Quitte a en perdre en humilité.

Ce protocole semblait a la limite de la bêtises étant donner que même empereur, Kakeshuou n'en était pas un dieu pour autant... Voila le genre de chose que ne ferait certainement pas le Jisetsu une fois ses projets accompli... Cela devienne de la condescendance a ce stade la, enfin bref, le Jisetsu avança, en s'arrêtant approximativement a la bonne longueur, sans vraiment étant en train de calculé non plus, alors que Kakeshuou prit enfin la parole:

-... Sans vouloir te manqué de respect... J'ai peut-être mis de côté mes origines de Jisetsu, mais n'oublie qui a signé les accords pour qu'il intègre ce pays, j'ai offert a mon clan un nouveau sol afin d'avoir une vie décente, et de réunifier mon clan... Alors, je pense que ce genre de choses sont assez déplacé a vrai dire... De plus, si trois homme réussissent a déclencher une telle méfiance dans vos rangs... Je suppose que nous devrions être flatté.


Le Jisetsu marqua un temps de pause puis repris a parler:


-... Et, je n'aime pas vraiment ce titre... Déserteurs... Je ne le suis plus depuis la destruction de Kirigakure no Satô... Mais, cela n'est pas la le sujet de notre rencontre... Malgré mon contrat, je devais te rencontrer, j'ai peut-être fait un manquement, mais même après tout ce temps... Je vois que tu n'a pas complètement tenu tes engagements par rapport a mon clan, alors je pense que nous sommes quitte, tu ne crois pas?


Le ton du Jisetsu ne se voulais pas agressif, mais il est vrai qu'une partie de l'engagement de kakeshuou n'avait toujours pas été tenu, ce clan qui n'avait plus aucun leader depuis longtemps, malgré la demande du Jisetsu... Puis, le Jisetsu expliqua une dernière chose:

-.. Tu parle de notre santé, a vrai dire... j'aimerais bien te retourné le compliment, malgré que l'absence d'un bras me force a dire le contraire, tu devrais peut-être penser a passer le flambeau du combat aux plus jeunes, bien que cela m'étonne que Yuki ne t'ai pas donner un nouveau bras pour le remplacer.


Cela venait de montré un petit détail... y'avait-il des tensions entre Yuki et Kakeshuou? Cela semblait étonnant qu'elle ne lui ai pas greffer un nouveau bras... Après tout, cela n'était pas vraiment les affaires du démon... Il laisserait également le bon soin d'expliquer les raisons de leurs venu a Homura, après tout... Le Jisetsu était surtout la en accompagnateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Une discussion des plus atypiques ! [Homura|Demon|Zento] Jeu 4 Juin 2015 - 7:45

L'attente fut finalement beaucoup moins longue que ce à quoi s'attendait l'ancien Capitaine du Johô. Il ne leur fallut qu'une seule heure avant de pouvoir accéder à l'ancien Palais du Triumvirat, désormais devenu le siège suprême du pouvoir impérial. Et malgré sa tranquillité apparente, le Jisetsu aveugle appréhendait de plus en plus cette rencontre qui pouvait se révéler être un piège. Bien mérité pour Homura dès lors que l'on sait à quel genre de marchandage il s'était livré du temps de l'ancien Shûkai, c'était lui qui avait permis à l'armée Furyou de déjouer les défenses de l'Alliance avant de tenter de se disculper en combattant dans les rangs de ses anciens compatriotes shûkajins. Il restait maintenant à savoir si les services de renseignement de ce nouvel Empereur avaient bien faits leur travail ou bien si leur ancien Capitaine Homura continuait encore et toujours de les mener en bateau.

Chose qu'il allait pouvoir vérifié dans très peu de temps étant donné que ses deux compagnons et lui s'apprêtaient à pénétrer dans la salle où siégeait Samui Kakeshuou. Et à ce moment précis il regretta un bref instant d'avoir perdu la vue pour la simple raison qu'il aurait adoré voir la tête qu'il ferait en voyant le fuyard revenir pour un nouveau round avec lui. Et pour cause puisque toutes leurs entrevues en tant que capitaines s'étaient soldés par des divergences d'opinions flagrantes ainsi qu'un semblant d'animosité entre les deux hommes. La seule différence étant qu'une nouvelle fois Homura se situait à un échelon très inférieur à celui qu'occupait le vieux ninja, exactement comme à l'époque où il n'était qu'une flèche montante au sein de la section Johô.

Conclusion lorsqu'ils furent enfin à l'intérieur, en train d'appliquer à la lettre les codes d'usage à la cour impériale, le Jisetsu désormais senseur put sentir beaucoup de nervosité dans son écoute de ses signes vitaux. Homura ne maitrisait pas encore très bien ce genre de technique d'observation, pourtant il était prêt à affirmer que cet homme ne montrerait aucune pitié à leur égard dans le cas où il jugerait une sanction nécessaire. En effet le jeune aveugle avait eu le temps d'apprendre à le connaitre, et il n'était pas un vulgaire tyran sanguinaire, il était bien plus calculateur que cela et si l'entrevue venait à se terminer prématurément, c'est qu'il avait ses raisons. Il fallait que le trio ne lui donne pas une de ces fameuses raisons si il souhaitait éviter la prison ou même pire la mort.

Pourtant son cousin éloigné décida de faire la forte tête en répondant au dirigeant d'une manière que l'on pourrait qualifier de cinglante. Poussant Homura à l'écarter doucement et surtout comme si de rien n'était, le tout en arborant un sourire gêné mais pourtant radieux, contrastant par la même occasion avec son apparence radicalement changée au travers d'une épaisse barbe mal taillée combinée à un bandeau lui recouvrant les yeux ainsi que des vêtements très modestes. Il joua d'ailleurs sur son apparente cécité et sa cane pour pouvoir écarter sans que cela soit flagrant Demon et ainsi prendre parole à son tour.


"Je suis tout aussi étonné que vous par notre union Empereur, pourtant elle est véritablement nécessaire. Ce que Demon tentait de vous dire de façon maladroite c'est que nous n'avons jamais renié nos origines car nous appartenons au clan Jisetsu. Si nous sommes revenus c'est uniquement pour le bien de notre famille et en aucun cas pour vous causez davantage de tort."

Au moins le sabreur n'avait pas perdu sa capacité à se servir des mots comme d'une arme au sein du jeu verbal qui se jouait en ces lieux. Si il y avait tout un protocole autour du Kamui, c'est bien que sa personne était magnifiée et qu'il fallait par conséquente s'adresser à lui en tant que tel dès lors qu'il se trouvait en présence de bien des individus placés sous ses ordres.

"Mon cousin n'a pas forcement tort lorsqu'il dit que le clan n'aurait jamais rejoint le Shûkai sans notre intervention commune, et même si elle fut plutôt houleuse comme vous devez déjà le savoir. Et pourtant nous voilà aujourd'hui devant vous alors qu'à l'époque nous étions prêts à nous égorger, n'est-ce pas la preuve que mes dires sont véridiques..."

A cet instant précis l'aveugle s'autorisa à s'incliner brièvement devant l'Empereur avant de lui dire:

"Empereur ! Malgré toute votre superbe, vous ne pouvez nier que notre clan ne vous appartient pas et que le Shûkai que nous l'avons fait rejoindre n'existe plus. Permettez nous de rassembler les anciens pour décider de son avenir comme j'aurai dû le faire au lieu de fuir le coup d'état; en comptant bien évidemment sur votre collaboration que ne manquera pas d'être fructueuse, je vous l'assure."

Il en avait peut-être trop dit d'un coup mais après tout Homura n'était pas encore un vétéran de la politique, simplement un shinobi bien plus informé que les autres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Une discussion des plus atypiques ! [Homura|Demon|Zento] Jeu 4 Juin 2015 - 18:12

En tant qu’homme nouveau, j’avais rejoint le continent. Grâce à Homura et Yanosa, j’ai finalement compris le gros de l’attaque sur le Seigneur du Pays des Cascades. Néanmoins, cette mésaventure m’avait carrément brisé le cœur. J’ai dû me retirer de ce monde, m’exiler, retrouver confiance en moi et me pencher sur mes idéaux et mes buts. Je perdais lentement mes objectifs à long terme : la paix, l’ordre, la sécurité, l’évolution et les avancées technologiques.

Armé des citations de Natsuki et d’une résolution à toute épreuve, j’accompagne donc deux Jisetsu jusqu’au palais de cet homme dont tout le monde me parle : Samui Kakeshuou. Je dois comprendre réellement qui il est et quels sont ses buts. L’assassinat de personnes telles que Yukimura Ukitake est quelque chose de grave. Je sais pertinemment que nous vivons dans un monde militarisé où la mort rôde, mais je n’accepterai pas que les morts s’empilent sans agir.

Après les moments cocasses de la salle d’attente où Demon et son amie discutaient d’une façon quelque peu maladroite, nous nous faisons appeler et diriger jusqu’à une grande salle. Décorée sobrement, la pièce dégage une aura impressionnante. C’est un peu comme si toute la grandeur de la nation y était représentée. J’entends que, derrière nous, la porte en fer se referme. D’un regard, j’analyse tout notre environnement.


*L’endroit est tactiquement agencé. L’objectif est de donner un visuel plus grand à l’homme sur la zone surélevée tout en réduisant les possibilités de s’échapper aux visiteurs. Je suppose que la salle est truffée de pièges ou de catalyseurs permettant aux compétences de l’Empereur d’être décuplés.*


Je souris et, doucement, prends place aux côtés de mes compagnons. J’écoute sans dire un seul mot les paroles. Je ressens l’affront de ce Kakeshuou lorsqu’il me déclare étant le « protecteur de Yukimura Ukitake ». Sans relever le point insultant que l’Empereur émet inconsciemment ou non, je ne baisse qu’un peu ma tête en révérence tout en conservant l’attitude que j’ai depuis mon arrivée. Cependant, mon expression change brusquement lorsque j’entends l’impudeur et l’impolitesse de Demon. Je tourne ma tête, quelque part entre outré et amusé, et fais un pas subtil sur la gauche, me distançant de cet homme à l’attitude m’énervant de plus en plus.

Mes bras se croisent ensuite en niveau de mon nombril, une main tenant le poignet opposé, n’ayant pas mes armes sur moi pour y déposer ma main comme je le fais habituellement. Je conserve une solide composition malgré les histoires qui s’échangent; je trouve même moyen de résister à la tentation de retirer le cure-dent de ma poche et de le faire danser. Je conserve le sourire jusqu’à ce que Homura termine ses explications.

Pendant une seconde, je me disais qu’il était temps que je dévoile la raison de ma visite, mais, ne voulant pas briser le protocole ou la discussion en cours, je ne fais qu’expirer.


*Je vais attendre que ces hommes terminent leurs discussions ou attendre qu’une question me soit posée avant de prendre la parole. Toute cette histoire ne me concerne pas du tout.*
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Une discussion des plus atypiques ! [Homura|Demon|Zento] Sam 6 Juin 2015 - 1:00

Ayant eu en partie réponses à ses questions, l’homme jusque là installé sur ses coussins portait de plus en plus d’attention à ses visiteurs. Ils se pliaient aux règles, non sans noter une certaine désapprobation. Il fallait bien comprendre que le protocole était lourd, même pour notre Empereur. Il n’était pas homme à valider ce genre de procéder, mais après avoir instauré ce nouveau Régime, certaines choses lui échapperaient, c’était indéniable. C’est donc sans peine qu’il comprenait la boutade et la gronde de ses visiteurs, et qu’il décidait de ne pas en tenir rigueur.

En vérité, la surprise se plaçait également au rendez-vous ! L’union des deux hommes qui – fut un temps – se haïssaient était déjà un phénomène en soi. Mais les deux personnages s’accordaient sans doute mieux qu’on ne le pensait. Par ailleurs, même si le trio formait un groupe pour le moins original, cette originalité se tenait surtout par l’état des acteurs. Et il était alors impossible pour notre Ancien de manquer ce bandeau grossier placé sur les pupilles brillantes de son ancien collègue, et sur cette canne d’aventure, qui ne disaient rien de bon.

~ Homura … tu es aveugle … ?

La question n’appelait pas de réponses. Voir la réaction ou les propos de chacun était bien suffisant pour comprendre. Un léger silence entre les prises de paroles, et cette réaction de la part du Kamui. Et un long soupire, teinté de déception et de tristesse.

~ C’est dommage de voir guerrier aussi talentueux que toi, à côté duquel j’ai combattu sur l’Île Inconnu, perdre ses si précieuses pupilles et ses capacités par la même occasion … .

C’était davantage de la mélancolie et de la pitié que du mépris. N’allez pas y voir de la vantardise. Kakeshuou Samui était abattu de voir tant de jeunes finir en charpie aussi tôt, et vivre le reste de leur misérable vie dans de pareilles conditions. Il s’y connaissait dans ces propos : son bras manquant résonnait encore parfois dans le reste de son corps. Certaines blessures ont beau être nettes, définitives et bien taillées dans le corps, elles n’en restent pas moins douloureuses et handicapantes. Pour être passé par les mêmes étapes, notre Empereur sympatisait avec le Jisetsu meurtri.

Mais le débat ne pouvait pas se limiter à ce genre de constatation. Demon Jisetsu avait déjà entamé les palabres, non sans oublier quelques piques à l’encontre de l’Empereur. Les conventions et les mots ne lui plaisaient pas ? Il faut pourtant savoir s’y soumettre en de rares occasions. Lorsque l’on veut obtenir rendu, le mieux est toujours de montrer patte blanche, afin de ne pas susciter la colère et le refus qui l’accompagne trop souvent. Cherchant certainement à calmer les ardeurs de son compatriote, Homura avait adouçi le jeu en présentant directement leur demande ; l’ensemble du décor se noyait parfaitement avec une ambiance décrescendo, alors que le dernier invité restait silencieux et préférait garder pour lui ses pensées.

Passant son regard sur chacun des invités, comme pour jauger leur détermination et leur valeur, le seul mystère présent était ce muet qui n’avait pour l’instant pipé mot. Kakeshuou Samui ne comptait pas le forcer à parler ; mais s’il espérait obtenir quelque chose, le mieux serait certainement de ne pas le demander trop tard. C’est au début de la conversation, avant que les effusions de sang n’aient commencé, qu’un négociateur a le plus de chances d’obtenir ce qu’il souhaite.

~ Commençons par toi, Demon. Je n’ai rien oublié de cet engagement que nous avons pris à trois, et du foyer que nous avons donné aux Jisetsu. C’est la plus grande décision qui ait été prise pour ce Clan longtemps rejeté par les autres. Lors de l’ère de Kiri, vous n’étiez que des combattants anonymes parmi tant d’autres, exploités dans l’intérêt du Village et de son Chef. Aujourd’hui, les Jisetsu sont pleinement acceptés, encadrés et respectés au sein de l’Empire. Ton choix a été judicieux, et tu peux te vanter d’être à l’origine de cette décision. En revanche, et là le ton se faisait plus dur, tu ne peux rejeter ce titre qui est le tien. Peu importe que Kirigakure no Sato soit détruite. Être déserteur ne s’apparente pas à un Village ou à une Nation ; mais à un état d’esprit. Plutôt que de choisir la Voie du Ninja, tu as choisi l’indépendance. Ce choix te collera donc à la peau, tant que tu seras connu comme tel. Si tu veux être appelé différemment – mercenaire, « indépendantiste », auto-entrepreneur, peu importe – fais le savoir pour que ce soit fait. Quant à la part du contrat que je devais honorer, je pensais l’avoir fait – à part si un élément m’a manqué … .

Ces propos étaient durs mais hélas bien vrai. D’accord, le Village Caché de la Brume était détruit ; mais les crimes qui y étaient associés l’était-il pour autant ? Un homme ayant commis des massacres dans un pays qui n’existe plus n’est-il plus un boucher ? Un tortionnaire qui n’a plus de victimes n’est-il plus un tortionnaire ? En vérité, ce titre de Déserteur restait gravé à la peau dès qu’on avait endossé ce rôle. Une seule solution désormais : accepter de porter ce fardeau pour le restant de ses jours, en espérant que le Temps et les Actes de rachat l’effaceraient.

Notre quinquagénaire se tournait maintenant vers l’ancien compère et ex-Capitaine du Jôhô. On allait enfin quelque part, et sais forcément voir le bout du tunnel, on savait finalement de quoi il retournait. Devait-il valider cette demande ? En avait-il seulement le pouvoir ? Il était clair que la situation était plus complexe que l’Empereur ne voudrait l’admettre. Nul doute que ce cas géopolitique serait sans précédent, et que la décision du Kamui allait être des plus cruciales. Autant ne pas le cacher : notre homme ne tenait pas particulièrement à laisser les Jisetsu quitter l’Empire. C’était une indéniable force de frappe ; certains avaient intégrés les rangs supérieurs du nouveau Régime, d’autres étaient promis à un brillant avenir. Une décision très difficile à prendre … .

Il fallait temporiser dans un premier temps. Faire comprendre sa position personnelle, avant de donner un avis global sur la situation présente.

~ Il existe ici un dilemme qui est loin d’être futile. Vous avez fait le choix – intelligent – de laisser le Clan Jisetsu reprendre des forces au sein du Shukaï. Il s’est ainsi développé, et a pleinement intégré nos instances. Nombre de ses acteurs sont installés confortablement dans l’organisation impériale. Leur proposer un départ, sans foyer ni but précis : est-ce vraiment une solution souhaitable pour tous ? Et que ferez-vous si cela mène à une scission de votre Clan en deux branches ?

C’était un problème épineux. Demander le départ des Jisetsu était une exigence à laquelle le Clan devrait répondre. Et, évidemment, il serait libre de prendre cette décision. Mais ces deux hommes étaient-ils conscients de ce que cela impliquait ? C’était une rupture du Clan assuré qu’ils proposaient ici. Car, même si une partie les suivrait volontiers pour retrouver plus d’indépendance, d’autres ne voudraient peut-être pas quitter ce Régime qui pour l’instant leur était favorable en de nombreuses façons ! Une situation compliquée donc … .
Mais il serait encore plus dangereux de considérer la chose qui allait suivre.

~ Par ailleurs, pour le Bien de l’Empire et de la Paix, je suis obligé de prendre certains facteurs en considération. Je ne suis en effet pas maître de ce Clan, et ne peux pas imposer ma volonté si ce n’est par mon statut. Mais si donner leur indépendance aux Jisetsu conduisait au risque de les avoir face à l’Empire à l’avenir … ? Quelle garantie avons-nous que nous n’allons pas semer la graine de la guerre dans les décennies à venir ? Que gagne l’Empire à avoir un potentiel ennemi supplémentaire ?

Les propos étaient un peu secs et sévères, mais ils débordaient de vérité. Encore une fois, le Kamui avait fait le choix de la sincérité et de l’objectivité. S’étant porté garant de la Paix et de la Sécurité du Shukaï, il ne pouvait risquer de créer un élément dissident qui viendrait menacer ces projets idéaux. La solution semblait déjà difficile à trouver … .

~ Ma première solution serait de vous proposer de rejoindre le Shukaï. De « ré »intégrer ses rangs, et de vous joindre à la Paix et à la prospérité que connaît votre Clan entre nos murs. Si c’est une terre autonome que vous souhaitez, nous pouvons trouver un arrangement sans problème majeur … . Plutôt que de rejeter cette idée sans y réfléchir, pourquoi ne pas y accorder une réflexion plus poussée … . Cela répondrait à nos espoirs à tous, et éviterait tout danger pour chacun d’entre nous à l’avenir.

Une belle offre en soi ! Même s’il se doutait qu’elle serait vouée à l’échec, Kakeshuou Samui se devait de la proposer pour faire comprendre derrière qu’il avait vraiment tout tenté sur ce côté-là.
Un regard légèrement sur la gauche ; il était temps de passer à l’intrigue et à la curiosité.

~ Avons-nous ici un membre jusqu’à présent un membre inconnu du Clan Jisetsu qui rejoint votre cause ? Ou dois-je m’attendre à d’autres demandes ? Je ne connais même pas son nom … .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Une discussion des plus atypiques ! [Homura|Demon|Zento] Sam 6 Juin 2015 - 17:35

Le Jisetsu se fit légèrement décalé par Homura qui souhaité prendre la parole, peut-être que celui-ci trouvé Demon un peu trop cavalier dans ses paroles, pour enchaîné par un discourt, ainsi que la fameuse demande au sujet du clan Jisetsu, alors que la réaction de l'empereur ne tarda pas vraiment a se faire entendre, alors qu'une chose interpella le manieur de temps repris de manieur calme:

- Celui qui continue de servir une voie auquel il ne crois pas, a t'il plus perdu sa voie que celui qui a choisi de suivre de son Nindo?

A bon entendeur... Peut-être fallait-il poussé plus ou moins la réflexion un peu plus loin pour comprendre phrase, mais après tout, cela n'étais pas vraiment le sujet de base, alors que l'empereur repris sur le fais de faire quitté le Shozaichi aux Jisetsu, dans avoir une terre fixe a leur offrir, alors que le manieur de temps expliqua:

- Une fois le clan sorti du Shozaichi, il sera de notre responsabilité a moi et a Homura de leur trouvé une nouvelle terre d’accueil, et nous tiendront cette parole... Voit-tu, lorsque les Jisetsu ont intégrer le Shukai, celui-ci était une terre sans maître absolu, ou personne n'avais suffisamment de pouvoir pour usé du pouvoir des Jisetsu a sa guise.

Le manieur de temps marqua un temps de pose, alors qu'il repris ensuite a parlé, toujours de manière aussi calme:

- Comme l'a dis Homura... Le Shukai auquel j'ai souhaité confier mon clan n’existe plus, je pense que le monde n'est pas prêt a recevoir l'usage du pouvoir de notre clan, cette maîtrise du temps que beaucoup nous envie... Ces archives qui cache en leurs seins des réponses a bon nombre de secret, je pense qu'il est préférable pour notre clan, ainsi que pour votre futur, de ne plus avoir accès a ce que possède notre clan...

Le Jisetsu garda tout son air sérieux, alors qu'il continua a parler:

-... Ne nous mentons pas kakeshuou... Tu sais très bien que qu'importe ce que tu fera, tu a déjà un certain âge, et tôt ou tard tu sera obligé de pensé a ta succession, tu parle de futur? Mais nous autres manieurs de temps ne pensons qu'a notre futur, et je pense a l'usage que pourra faire ces capacités un nouvelle empereur qui prendra ta place, désormais, le Shukai devenu un empire offre bien trop de pouvoir a un homme seul pour que nous puissions prendre ce risque.

Le manieur de temps marqua a nouveau une pose, alors qu'il expliqua a nouveau:

-... Si scission du clan il risque d'y avoir... Soit, mais les archives du clan suivront ceux qui partirons, je pense qu'il est temps pour notre clan de ne plus être soumis aux Daimyôs, et aux Empereurs... Il possède bien trop de chose pour avoir son destin remit en cause par un homme extérieur aux clans... Et qu'a tout a y gagné?... Peut-être a faire de sorte d'évité que l'un de tes successeurs ne finisse par être corrompu, et qu'il décide de se servir de capacité qui reste la seul propriété du clan Jisetsu.... Tu parle de but?... Mais, le seul but des Jisetsu et de découvrir... C'est dans notre sang, les Jisetsu sont des savant de nature, et nous pas des combattants, mais l'histoire a montré que ce pouvoir dans les mains de n'importe qui peux être une arme instable... Aucun Jisetsu n'a par lui-même accompli un acte mauvais, ils ont toujours été poussé par leurs dirigeant alors qu'ils n'avaient rien demandé, je pense honnêtement qu'il est temps de mettre un terme a tout ça.

Voila un bien long discours... Il ne restait plus qu'a voir la réaction de tous, et de voir si Homura serais également d'accord avec ce point de vue, après tout, Demon n'était pas le seul maître a bord, et l'avis de son cousin compterait tout autant que le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Une discussion des plus atypiques ! [Homura|Demon|Zento] Mar 9 Juin 2015 - 10:47

Les choses avancèrent peu à peu et Homura fut agréablement surpris de constater que le Kamui malgré toute son autorité, et le tempérament qu'il lui connaissait, ne prit pas vraiment au sérieux les remarques insultantes de Jisetsu Demon. De plus il sembla véritablement se préoccuper de la situation actuelle d'Homura, autant dire que sa fonction ne lui était pas monté à la tête, quelque chose de positif pour l'avenir du Shûkai. Malheureusement comme il s'y attendait l'Empereur n'était pas très enchanté à l'idée de se voir privé d'un soutien tel que le Jisetsu. Chose tout à fait compréhensible bien qu'en définitive ce choix ne pouvait et ne devait pas lui appartenir. Après tout leurs semblables s'étaient engagés avec l'Alliance des pays neutres et non l'Empire d'un Samui.

Pourtant ce dernier n'avait pas tort lorsqu'il parlait d'une probable scission du clan, bien qu'il se fourvoyait en pensant que ces derniers n'auraient aucun foyer. Bien que sans s'en rendre compte il toucha presque du bout des doigts leur objectif dès lors qu'il parla d'une terre autonome. Nami no Kuni étant bien évidemment l'objectif du duo, ils n'avaient pourtant pas encore obtenus le soutien dont ils auraient besoin pour renverser le Daimyo et s'y établir. Néanmoins "l'aveugle" ne savait pas encore si il était prêt à se confier au vieux shinobi concernant le Pays des Vagues. Non il préférait plutôt ruser comme il l'avait fait tant de fois déjà en ces lieux.

A la seule différence prêt que l'ancien Capitaine du Johô n'avait plus toute la section de renseignement derrière lui à présent. Et il avait en face de lui un véritable titan du Monde shinobi devant lequel leur projet pouvait voler en éclat comme un rien. Il attendit donc que son cousin éloigné termine sa tirade éloquente teintée de la vérité la plus absolue concernant le clan Jisetsu: ce dernier était bien plus un rassemblement de savants que de véritables guerriers, et ce malgré l'énorme potentiel de leurs pupilles dont Homura ne disposait plus. Pourtant cela ne l'empêcherait pas de merder sa mission à bien, quitte à devoir s'engager une nouvelle fois avec le titan du continent.

C'est donc l'air confiant qu'il reprit la parole tout en tapotant un bref instant l'épaule de Demon histoire de lui faire part de son approbation.


"Je pense que Demon a touché ici le fond du problème, maintenant tu n'as pas tort en parlant des risques de scission que nous encourons au cas où beaucoup des nôtres se seraient acclimatés à l'Empire. Je suis d'ailleurs touché de voir que tu compatis à mon triste sort ainsi que par ta proposition, cela prouve qu'il n'est pas encore trop tard pour nous entendre."

Ce que le Jisetsu s'apprêtait maintenant à dire pourrait peut-être choquer son compagnon aux pupilles dorées voir le samurai qui était jusqu'à présent resté muet. Pourtant si chacun souhaitait que les choses se passent en douceur, il n'avait pas vraiment d'autre choix.

"Je consens donc à redevenir shûkajin, ce qui devrait d'ailleurs vous faire gagner en légitimité du fait de mon ancien statut au sein de l'Alliance. Ainsi je pourrais retrouver les miens et constater par moi-même si notre projet est avisé, complètement fou, ou encore si il a juste besoin d'ajustements. Dans tous les cas je vous assure que je recherche avant tout la paix, sur ce point nous devrions pouvoir nous accorder Empereur."

Les dés étaient jetés, le Kamui n'avait plus qu'à tenir parole et Demon à faire ce qu'il pensait être juste. Néanmoins connaissant son caractère bien trempé il se devait de tenter de l'orienter un peu sans retourner la tête vers lui puisqu'il ne le voyait pas.

"Je te propose de me rejoindre Demon, c'est pour le moment la meilleur solution qui s'offre à nous."


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Une discussion des plus atypiques ! [Homura|Demon|Zento] Dim 14 Juin 2015 - 0:45



Restant silencieux, l’Empereur avait porté sa main à son menton, comme pour soutenir sa lourde tête. En vérité, il prenait plus de confort, afin d’être attentif sur les réponses qui lui seraient données. Il venait de lancer une carte sur une table de poker ; la question était de savoir si cette carte serait assez forte pour lui faire remporter cette manche.
La pique qu’il avait lancé en direction du Samouraï qui semblait les accompagner ne portait pas ses fruits. Sans doute ce dernier attendait-il que la discussion « clanique » soit terminée pour mettre en avant un nouveau point … .

La réponse de Demon était tellement attendue et claire que cela ne changeait guère le goût de la discussion. Cet homme n’envisageait rien d’autre que le départ définitif du Clan Jisetsu hors de l’ancienne Alliance, afin que cette Race s’installe ailleurs. Peu importe l’éventuelle scission, les Archives demeureraient avec celle qui le suivraient. Décidément, ce jeune homme était ambitieux et fougueux ; sans doute trop, même ! Car à force de formuler ce genre d’exigences et en tentant de faire passer ses désirs par l’insistance, on n’arrive à rien de concluant ! Voire même à l’effet inverse ! A réclamer sans chercher à comprendre le sérieux que cette situation impliquait, il risquait de plus en plus de se retrouver devant un « non » catégorique ! Ce genre de stratégie doit être minutieusement employée, et dans un contexte particuler. Pas dit que le forcing marche beaucoup avec un vieil âne bûté comme Kakeshuou Samui … .

Par ailleurs, les sous-entendus du jeune déserteur restaient assez offensifs, pour ne pas dire offensants. Quelle était cette théorie selon laquelle l’Empereur était âgé et devait penser à son successeur ? Et cette idée saugrenue de n’être soumis à personne ? On trouve encore des ignares croyant à ce genre d’ineptie ? Était-ce cette jeunesse et cette fougue qui le menaient à une telle conclusion ? Quoi qu’il en soit, le Kamui n’entendait pas se faire « apprendre la vérité du monde » par un gamin sorti de nulle part … .

Mais alors qu’il allait répondre aux « attaques » portées sur l’Empire, la réponse d’Homura Jisetsu le prit au dépourvu. Davantage, même ! C’était une véritable surprise ! … à laquelle le quinquagénaire n’était pas préparé. Homura convenait du risque de scission et se disait prêt à rejoindre l’Empire ! Il déclarait qu’ainsi, il serait plus à même de voir l’intégration du Clan dans le Shukaï, et de participer à sa reconstruction progressive mais assurée.
Devant cette annonce, le Samui fronça les sourcils, sous le poids de l’intense réflexion. Il devait avouer qu’il ne s’attendait pas à cela. Il avait davantage fait cette proposition pour mettre une bonne dose de pression sur les deux Jisetsu. Preuve qu’il était prêt à faire un effort pendant qu’eux ne proposait d’une maigre alternative présentant davantage des problèmes que des solutions … . Face à cela, il y avait peu de chances que ces deux hommes aient beaucoup d’arguments à lui opposer. De son côté, Homura était même prêt à le reconnaître ouvertement ! Proposer un départ du Clan sans penser au reste revenait à un risque de scission, voire même à un conflit interne. Chose que n’importe qui aurait souhaité éviter.

Seulement voilà : la réponse complète de l’ancien Capitaine du Jôhô avait répondu par l’affirmative à l’offre « fictive » de notre Empereur ! Et cela, la Crinière de Lion des Neiges ne s’y attendait pas du tout ! Quoi – après avoir fui dans la crainte de l’avenir d’un régime qu’il ne pourrait pas appuyer, il comptait revenir et se mettre à son service ? Était-ce vraiment le Homura que connaissait Kakeshuou Samui ? Y aurait-il un piège derrière cette acceptation ? Et maintenant qu’il acceptait, qu’allait-il se passer si Demon Jisetsu acceptait également ? La chose n’était-elle pas compliquée ?! Sans le savoir, l’Empereur venait de se mettre dans un sacré pétrin … . D’où cette mine interrogative, sans donner l’image d’un homme déstabilisé à ses interlocuteurs … .

~ Si c’est le choix que tu fais Homura, je serais ravi que nous discutions plus tard tous les deux, afin de voir si les outils du Shukaï ne peuvent pas te rendre la vue … . Par ailleurs, nous aurons assurément des thèmes à aborder ensemble … .

Le regard du vieux brsciard se tournait vers le plus réticent des trois – à défaut d’un muet et d’un aveugle. Demon Jisetsu était-il le Troisième Singe qui refusait d’entendre ? Aucune chance qu’il rejoigne le Shukaï en ce qui le concernait : il avait déjà trop fait comprendre sa complète opposition à cette proposition. Mais maintenant que son acolyte changeait soudainement d’avis, voilà Demon seul face à deux avis qui ne vont pas dans son sens ! Quelle serait sa réaction, et était-il prêt à renoncer à sa liberté ?

~ Les choses semblent avoir légèrement changées, Demon. Que comptes-tu faire. Si tu veux une discussion avec ton Clan, je te mènerai à eux, et tu verras bien ceux qui sont volontaires et prêts à te suivre. Mais cela reviendra aussi à accepter leur décision et leur choix. Si un certain nombre d’entre eux – et majoritaire de surcroît – préfère rester dans ce monde de Paix que nous nous efforçons de construire, tu devras bien reconnaître qu’obtenir quelque chose de ce Clan deviendra difficile, même pour toi … .

On pouvait aussi se poser d’autres questions ! Notre Empereur était-il vraiment prêt à voir ces deux hommes rejoindre l’Empire ?? Pouvait-il seulement leur faire confiance sur ce point ?? On ne pouvait oublier que l’un était déserteur, et que le deuxième avait fui Shozaichi avec un détenu ! Les choses seraient-elles aussi simples à l’avenir ?
Et cet homme, quand se décidera-t-il à parler !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Une discussion des plus atypiques ! [Homura|Demon|Zento] Dim 14 Juin 2015 - 15:10

Le Jisetsu fut ne contenta d'écouter lorsque le félon expliqua qu'il consent à revenir au sein du Shukai, alors qu'il partit même jusqu'à invité le démon de kirigakure no Satô a le suivre... Des mots simples traversés, l'esprit du manieur de temps "... Mais qu'est-ce qui te passe par la tête... À quoi est-ce que tu penses exactement ?" Cela semblait être un sacré retournement de situation alors que son allié décidé qu'il voulait rejoindre le Shukai.

Demon écouta tout de même la réaction de kakeshuou, qui semblait se faire lui-même prendre dans un piège qu'il avait lui-même lancé ? Est-ce l'age qui faisait qu'un homme jadis si sage se faisait prendre a son propre jeu de cette manière ? Il savait pertinemment qu'invité le duo Jisetsu risqué d'être une véritable bombe a retardement.

Le manieur de temps garda son sang-froid, alors qu'il commença enfin a parler :

-... En ce qui concerne la vue de Homura, ses yeux ont été complètement détruit de l'intérieur par une brûlure chimique, je ne sais honnêtement pas s'il existe un moyen de lui rendre la vue... Et quand bien même, il n'y a une probabilité que de moins de cinq pour-cent que même en trouvant des yeux à cent pour-cent compatible, et suffisamment résistant pour ne pas lâcher a nouveau, qu'il puisse a nouveau invertir a nouveau ses yeux d'un Kinnegan... Nos yeux ne sont faits pour être éveillés une seule fois, et personne n'a jamais réussi à l'éveiller une seconde fois de nos jours, tu peux me croire lorsque je te dis que j'ai tenté de trouver un moyen efficace de rendre la vue a Homura, mais cela n'en a qu'au stade expérimental, je ne possède pas les installations nécessaire pour faire des essais plus concluant, mais peut-être auriez-vous une chance que je n'ai pas eu... Mais, au cas où... Je pense que la vision thermique des Samidares pourrait être la clef pour rendre la vue a Homura... Je vous conseille donc fortement de commencer par là.

Après avoir donné un maximum d'information pour rendre la vue a Homura, et uniquement en gage d'amitié envers celui-ci, le Jisetsu expliqua par la suite :

- Pour en revenir à mon clan... Je souhaite effectivement que se tienne une réunion au sein même des archives, personne hormis les Jisetsu n'auront le droit d'y être présent, contrairement a toi, je ne souhaite pas faire de coup d'état afin de prendre quelque chose qui ne m'appartient pas, mais je pense devoir parler à mon clan, j'aurais de nombreuse chose a leurs dires.

Le manieur de temps devait maintenant répondre à la question cruciale... Allait-il devenir un Shukaijin? Après plus de quatre ans en temps que Nukenin, allait-il à nouveau se mettre au service d'un pays, qui semblait être la parfaite réplique de Kirigakure no Satô, celle de Mahan afin d'être plus précis, il ouvrit enfin la bouche, alors qu'un air de suspense pesé fortement dans la salle :

- Quand à cette histoire de rejoindre le Shukai... Un jour, un ami m'a dit, de me battre pour un roi auquel je crois... Et je pense honnêtement, que mon Roi est le peuple qui a besoin d'une seconde chance... Pour être honnête, la vision du Shukai...

Le manieur de temps marqua un temps de pause, alors qu'il reprit a parlé avec un sourire:

- N'est pas la mienne... Je ne souhaite absolument pas rejoindre le Shukai, et ce contre tout l'or du monde... Le Shukai d'aujourd'hui n'est plus celui que jadis, j'aurais pu rejoindre, je suis désolé Homura, mais même pour notre clan, je refuse de me mentir, je ne souhaite plus avoir une vie de soldat, je ne souhaite plus tuer pour le compte d'un village comme je l'ai fait à Kiri... Je souhaite rendre la liberté à notre clan, et le libérer de tous ces combats futiles, le seul combat qui mérite d'être mené, n'est pas pour le pouvoir...


Cela était dit, le démon de Kirigakure ne deviendrait pas un Shukaijin, et ne le deviendrais jamais... Cette paix prétendue du Shukai, n'est plus que de la domination par la force... Et cela n'était clairement pas les ambitions du Jisetsu, il ouvrit à nouveau la bouche pour expliquer :

-.... Je demande néanmoins un droit de séjours, en temps que médecin de Homura, je suis le médecin qui le suit, qui l'aide a sa rééducation depuis qu'il a perdu la vue, je ne souhaite pas abandonné mon patient, cela serait totalement allé à l'encontre de mes principes, si tu l'acceptes bien sur, lorsque celui-ci sera a nouveau apte a cent pour-cent, je m'en irais du Shozaichi.

Le manieur de temps marqua un temps de pause, puis repris a parlé :

- Comprend bien que je ne suis pas ton ennemi Kakeshuou, mais tu as une vision que je ne partage pas, je ne ferais jamais rien contre le Shukai... Mais, je ne partage pas ta mentalité... Si tu l'acceptes, le Parlement Jisetsu se tiendra d'ici trois jours... Cela devrait être suffisamment pour faire circuler l'information.

Tout était dit... La suite dépendait maintenant de Kakeshuou... Allait-il accepter ? La question restait bonne, mais après tout, le manieur de temps ne tarderait pas vraiment à voir ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Une discussion des plus atypiques ! [Homura|Demon|Zento] Mar 16 Juin 2015 - 12:52

Pour la première fois de sa vie Homura était parvenu à prendre Samui Kakeshuou à son propre jeu, et bien que ce dernier faisait mine de rien, son ancien collègue savait parfaitement de quoi il en retournait. Car même si il était l'Empereur, ou plutôt surtout, comment pourrait-il intégrer comme si de rien n'était deux déserteurs dont le dernier Capitaine du Johô ? Mais heureusement pour lui Homura avait également pensé à une alternative concernant ce soucis, un choix qui mettrait sa vie en danger bien que cela soit pour le bien commun qu'il le ferait. Il aurait simplement voulu être sûr d'avoir son cousin éloigné à ses côtés lors du moment fatidique. Seulement ce dernier était fondamentalement inapte à la vie de shûkajin, et ce n'était pas plus mal en fin de compte.

Maintenant concernant ses yeux qui semblaient intéresser aussi bien l'Empereur que Demon, Homura n'avait pas encore perdu l'espoir de retrouver la vue. Pourtant sa nouvelle manière de percevoir le monde avait clairement endigué son chagrin, si bien que la seule chose qu'il regrettait était de ne plus pouvoir apprécier réellement le visage d'un autre être humain et plus particulièrement celui d'une femme. Il paraissait donc évident qu'il était loin d'être dans une situation désespérée que ce que pouvait penser le Kamui. Pourtant cela l'arrangeait bien que son ancien rival politique le considère plus vulnérable qu'un shinobi de seconde zone.


"Effectivement je pense que nous avons beaucoup de choses à nous dire Kamui. Tout comme Demon et moi avec notre clan. Je me serai bien rendu par moi-même au quartier Jisetsu, mais comme vous vous en doutez je ne suis pas vraiment en mesure d'accomplir cette mission seul, d'où ma joie à l'idée de pouvoir profiter de vos installations médicales."

L'ancien Capitaine du Johô n'avait rien de plus à ajouter. Ce qu'il avait à dire à son coéquipier relèverait de la sphère du privé tout comme ce qu'il avait à dire au Samui qui leur faisait face. C'est donc l'air impassible que se tenait le Jisetsu, toujours cramponné sur sa cane sans laquelle il semblait perdu. Il n'avait en apparence pas spécialement tenu compte du refus catégorique du deuxième Jisetsu ici présent ni d'ailleurs de son dévouement professionnel en tant que médecin. Non ce n'était pas là du mépris ou de l'ignorance, il était simplement dans l'attente d'une chute à cette audience impériale dont il avait tiré tout ce qu'il souhaitait.

"Oui je pense que nous avons suffisamment abusé de votre temps comme cela Empereur, il est désormais temps pour nous d'aller retrouver les nôtres si vous le permettez bien sûr."
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Une discussion des plus atypiques ! [Homura|Demon|Zento] Ven 19 Juin 2015 - 0:47


Il y a des fois où on est prêt à tout entendre ; d’autres où la patience nous manque. Et lorsque l’on a un visiteur qui n’est pas capable de lire l’ambiance et l’atmosphère de la rencontre et de la discussion, cela devient très difficile de faire preuve de patience. Toujours assis face à ses interlocuteurs, patient et attentif, le visage de notre Empereur devenait cependant de plus en plus terne. De quoi parles-tu, Demon. Sais-tu seulement à qui tu t’adresses ? Crois-tu que c’est en traitant Kim Jun-Il de dictateur que tu le feras changer ? Ou que tu feras de la Corée du Nord une République démocratique et libre ? En quoi les choses seraient-elles différentes pour le Kamui du Shukaï ? Ce n’était pas en montrant son aliénation complète envers le régime actuel que le Jisetsu obtiendrait ce qu’il voulait. C’était même le contraire.

Il était dans l’intérêt de Kakeshuou de retenir ses envies et de faire preuve de contenance. Il prouverait ainsi qu’il était bien au dessus de ce genre de sentiment ou de comportement. Faire manifestation de sa colère et de ses désirs personnels sans penser à l’intérêt général était signe d’échec futur. Ne tenait plus qu’à attendre que « son Altesse » en ait fini avec sa plaidoirie. Certes, les soins de Homura étaient part de la discussion ; et avaient leur importance. Mais en ce qui concernait son Clan, le jeune Demon avait beaucoup trop d’exigences. Il ne s’en rendait peut-être pas compte. En revanche, il apprendrait bientôt que – au-delà de tout désir – il faut savoir aussi respecter les Règles de la Nation dans laquelle on se trouve.

Homura se prononçait à son tour sur la question. Il acceptait la situation, et donnerait volontiers vie à ce projet. Si l’on pouvait restaurer sa vue, alors grand bien lui en ferait. Mais il y avait fort à parier que personne n’y parviendrait. L’espace d’un instant, l’Empereur songea à sa nièce : la meilleure Médicnin de l’Empire ! Elle saurait certainement faire des merveilles sur ces orbites maintenant privées de lumière ! … Mouais, de fortes chances qu’elle s’y refuse. Les deux personnages ne s’étaient jamais vraiment appréciés ; étant donné le caractère de cochon de la princesse des Neiges, elle refuserait certainement d’aider son ancien Capitaine. Rah, les relations entre êtres humains, tout un mystère ! … . Malgré cela, Homura était prêt à la discussion, tout comme à rejoindre les Siens, afin d’avoir cette réunion si importante pour l’avenir des Jisetsu.

Le quinquagénaire conserva un instant sa position sans mot dire. Le silence était certainement lourd : les deux invités attendaient l’autorisation du départ. Ce que l’homme manchot semblait retenir volontairement ! Après une courte pause, il acceptait de prendre la parole ; pour désigner d’un doigt molasson le jeune Demon qui s’était adressé à lui en premier.

~ Je conçois et j’accepte que tu ne suives pas ma philosophie et mon idéal de Paix, Demon. Mais tu devrais te méfier : je te rappelle que malgré tes exigences et ton « bon droit », tu restes ici à la Capitale de l’Empire. Et qu’il serait trop osé de prétendre réclamer quelque chose de droit sans y mettre les formes. En l’occurrence, si quelqu’un parmi nous quatre fixe les règles du jeu à venir, c’est bien moi … .

Le regard était sombre ; Kakeshuou s’était-il endurci avec le temps ? En vérité, il avait toujours été ainsi. Était-ce donc la résistance dont faisait preuve le Nuke-Nin ? Pas vraiment … . Mais parfois, l’affront et l’audace ne paient pas. Et faire croire à l’Empereur qu’un homme seul parviendrait à décider du sort d’un Clan entier et de lui faire quitter une Nation sans autre intervention était sans doute une pure folie … . Il fallait donc remettre les choses en ordre. Les règles du jeu ne seraient pas fixées par un étranger ; et il était juste hors de question que l’Empereur laisse la chose lui passer entre les doigts. Les Jisetsu avaient eux aussi participé à cette élection qui l’avait mené au sommet. Il n’entendait pas lâcher son autorité ici par la présence de trois visiteurs.

Il reporta son regard sur l’ensemble de l’assistance.

~ Nous aurons assurément l’occasion de nous revoir. En attendant, nous organiserons une rencontre et un Conseil de votre Clan. Je serais présent afin de l’introduire et de présenter les différentes options proposées ; puis je vous quitterais et vous laisserais en débattre seuls, afin que vous preniez votre décision. Pour le reste, je vais voir ce que nos compétences médicales peuvent faire. Je te souhaite un bon retour dans nos forces, Homura … . Et on te confèrera un laisser-passer officiel pour que tu puisses suivre ton comparse et aller au conseil Clanique des Jisetsu. Vous pouvez vous retirer et profiter des lieux pendant ce temps … . Je reste à votre disposition immédiate, si vous voulez parler d’autre chose … .

Un message qui s’appliquerait à cet homme jusqu’à présent muet ? Quel était le véritable intérêt de sa présence, en vérité ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Une discussion des plus atypiques ! [Homura|Demon|Zento] Sam 20 Juin 2015 - 11:18

Une intimidation ? ... Non, il ne fallait pas trop rêver non, ce genre de chose ne marcher pas vraiment avec le démon de Kirigakure no Satô, c'est donc avec un regard assez simple qu'il regarda Kakeshuou lorsqu'il expliqua tout ça... C'est que le fait de devenir Empereur lui avait vraiment monté au cerveau, cela en était limite décevant, mais le manieur de temps supposé que cela était humain n'est-ce pas ? Pourvu simplement qu'il ne devienne pas aussi condescendant que cette "Empereur".

Le Jisetsu avait longtemps était provocateur... Arrogant... Mais la condescendance, voilà bien le défaut le plus insupportable de l'humanité, enfin... Il avait tout de même obtenu sa requête principale, avec un léger supplément plus personnel, celui d'avoir l'occasion de se servir des installations du Shukai afin de peut-être trouver la solution afin de rendre la vue a Homura, même si sa décision de devenir Shukaijin resté quelque peu étrange aux yeux du Jisetsu, mais bon, il ne tarderais pas vraiment à avoir la réponse a ce mystère en temps voulu...

Enfin, c'est sans un mot qu'il se retourna en direction de la porte, après tout, il n'avait plus grand chose a dire au vieux croulant... Ah si... Il tourna juste la tête et fis un signe de la main à Kakeshuou, en prononcent des mots simple :


-.... Tu transmettras mon bonjour à ta nièce, sur ce... Nous nous reverrons dans trois jours.


Le moment fatidique ne tarderait pas vraiment arrivé, tout se jouerait à ce moment là... Qu'importe que le vieux trouve tout cela stupide, le manieur de temps avait déjà sa propre idée de comment les choses se passeraient, et de ce qui devait se passer pour le bien du clan, en revanche tout ce qu'il prononcerait ne le serrait pas jusqu'au moment fatidique, mais en tout cas, une chose était sur... Quoi qu'il arrive, le clan Jisetsu serrait changer après ce conseil, restait simple à voir ce qui allait changer.

Quoi qu'il en soit, chaque question sur ce clan trouverait sa réponse dans trois jours... D'ici là, Demon aurait du boulot, le Jisetsu sorti enfin de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Une discussion des plus atypiques ! [Homura|Demon|Zento] Sam 20 Juin 2015 - 13:57

Le vieux shinobi avait visiblement été vexé par l'attitude de son hôte le plus désinvolte, ce dernier ne semblant pas vraiment se rendre compte à quel point il était désagréable au plus haut point. Non pas que cela dérangeait son cousin éloigné de le voir ainsi malmener si ce n'est pas carrément cracher sur le protocole en présence du Samui. Samui Kakeshuou en lui-même ne lui inspirait pas assez de sympathie pour que cela soit le cas, néanmoins ils étaient aujourd'hui en présence de l'Empereur et non pas de l'homme qui se cachait derrière cette fonction, c'était là le principe même d'une audience impériale. Chose que n'avait visiblement pas compris ce trouble-fête de Demon qui mettait à rude épreuve la patience du Kamui.

Néanmoins il était déjà trop tard pour y changer quoi que se soit. Voilà pourquoi l'ancien Capitaine du Johô, qui était resté jusqu'alors le plus courtois du monde, espérait que le plus influant des Samui de ce monde ne chercherait pas vengeance pour cet affront. En effet ce dernier avait beau être réfléchi et relativement patient, son sale caractère pouvait très bien reprendre le dessus d'un moment à l'autre. C'est donc le plus simplement du monde qu'il prit à son tour congé du chef suprême de l'Empire après avoir entamé une ultime révérence sans dire un seul mot. Se servant ensuite de sa cane pour marcher jusqu'à la porte, pour ceux qui l'avaient connu à sa grande époque il devait faire peine à voir, pourtant ce n'était là qu'un vulgaire subterfuge dont il avait le secret.

Puis après être enfin sorti du Palais tout en s'assurant qu'ils n'étaient pas suivi grâce à sa redoutable ouïe, il se saisit de Demon par le col avant de le plaquer contre le mur d'une bâtisse sans pourtant y mettre trop de force. Ce n'était là qu'un geste destiné à manifester sa colère à l'égard de son ami.


"C'était quoi ces conneries Demon, tu croyais t'adresser à un putain de fonctionnaire ou quoi !?"

Puis il le relâcha aussitôt avant de reprendre la parole avec cette fois-ci un ton déjà beaucoup moins dur.

"On est loin d'être entouré d'amis dans cette foutue capitale, et toi tu ne trouves rien de mieux à faire que de manquer de respect à son boss pendant l'audience. Mais à quoi tu pensais ? On aurait pu perdre notre tête pour moins que ça avec ces enfoirés de Samui."

Il ne restait plus qu'à voir comment son interlocuteur allait réagir à ce geste qu'on aurait pu qualifier d'impulsif mais qui était pourtant nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Une discussion des plus atypiques ! [Homura|Demon|Zento] Lun 6 Juil 2015 - 18:21

C’était une situation bien étrange à laquelle je ne désirais pas prendre part. D’un côté, l’Empereur, le dirigeant de ce qui était l’Alliance des Pays Neutres, observe la scène, froid et décisif. Il pose, autour de lui, une étrange présence lourde et impressionnante. Cependant, malgré son allure professionnelle et l’ambiance qu’il dégage, il me semble encore un peu enfantin, à chercher subtilement des failles dans les mots et l’attitude des gens pour y tourner le fer ou relevé un manquement.

Lorsqu’il m’envoie une pointe du genre, je ne fais que sourire et bouger doucement la tête de gauche à droite. Je lui signifie doucement que c’est inutile, que je ne viens pas pour chercher la bagarre et que tenter de me blesser ne serait pas productif pour lui ni pour moi. Conservant mon sourire, j’observe et écoute la pièce de théâtre qui se déroule devant moi.

Demon est devenu un enfant, carrément, à qui l’on a volé un bonbon. Il vient ici pour faire des demandes en ordonnant alors qu’il est un invité en nombre inférieur. Il demande à ce qu’on lui donne son clan sans même savoir si ceux-ci le veuillent. Le sauvage dénonce haut et fort l’hypocrisie de l’Empire, de ce qu’était le Shukaï, tout en le surnommant violemment « Tyrannie ».

Restant toujours silencieux et prônant un air faussement amusé, je secoue une nouvelle fois ma tête.


*Décidément, l’homme que j’ai rencontré auparavant n’est plus aussi intéressant. Il est aveuglé par ses désirs, le pauvre.*


Homura calme la situation. Je suis surpris de voir qu’il demande de redevenir un membre de cette nation malgré tout ce qu’il m’a dit de ce Samui. Je conserve néanmoins en mémoire tous ces mots et conseils que nous avons échangé sur le navire. Kakeshuou est un homme brillant, mais manipulateur qui est prêt à tout pour ses fins.

Une fois leur audience terminée, je laisse les hommes se diriger vers la porte tout en me déplaçant lentement vers le centre de la pièce. Je croise le regard avec l’homme qui semble apprécié avoir une position surélevée par rapport aux autres. Je soutiens ses yeux jusqu’à ce que les deux Jisetsu aient quitté la salle sans une seule parole ou un seul regard pour moi.


*Tant mieux.*


Une fois qu’ils sont sortis, j’ouvre enfin la bouche.


« Monsieur Samui, bonjour. Je suis honoré d’être en votre présence. Je me présente, Kira Zento, élève de Kira Musashi qui est Régent des terres du Fer. J’étais anciennement nommé Katsuo Takusanken, membre du Zen’Ryou et grand fervent défenseur de la paix. Je suis celui qui a tué Yukimura Ukitake, comme vous le savez certainement. Je l'ai fait dans l'espoir d'éviter une plus grande guerre, d'éviter des morts... »


Je marque une pause et croise les bras.


« Après cette rencontre haute en émotions, ma présence devrait être, disons, plus sobre! Je l'espère, du moins. Elle sera certainement plus professionnelle, car je ne viens pas ordonner ni demander qu'on me donne quelque chose. »


J'enlève un peu de poussière de mon habit.


« Je n’ai qu’une seule question, pour vous, ici. Je suis désolé si je suis cavalier, mais j’aimerais connaître le but de l’Empire. Pourquoi avez-vous fait ce coup avec les Daimyôs? Dans quel but? »


Je laisse lentement retomber mes bras et replace, délicatement, le pli de ma manche gauche sans pour autant quitter du regard le dirigeant de l’Empire : Samui Kakeshuou.


Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Une discussion des plus atypiques ! [Homura|Demon|Zento] Jeu 9 Juil 2015 - 4:50


Suite au départ des Jisetsu, l’homme jusqu’à présent muet consentait à parler. C’était donc cela qu’il avait attendu ? Cette occasion de s’entretenir seul avec le maître des lieux ? Sa compagnie n’aurait donc été que coïncidentielle. L’histoire semblait tirée par les cheveux ; mais notre Empereur n’en ferait pas étalage. Il avait déjà bien d’autres soucis en tête, et ne comptait pas y ajouter martel. Avec ce premier problème Jisetsu, il aurait déjà bien assez à gérer dans les semaines à venir. Si tout un Clan faisait le choix de quitter l’Empire, bien des éléments seraient à remettre en cause et à établir … .

Maintenant, cet homme était prêt à disposer des lieux et de l’espace de parole pour faire connaître son identité, son opinion et ses attentes.

Le nom qu’il prononça ne fut pas inconnu aux oreilles du Kamui. Il avait déjà eu vent de cet homme par le biais de Yanosa Oterashi, l’un de ses plus fidèles soutiens. Les deux personnages s’étaient déjà rencontrés à une époque ; et il avait eu un nouveau rapport de la part de Hoheinheim Van. Il savait donc que son invité avait apporté son assistance dans cette entreprise lors des assassinats, sans vraiment comprendre pourquoi ; mais la chose importait peu. Il avait en revanche insisté auprès de Van pour que ce dernier reste en contact avec cet étrange personnage, voire tente de le rallier à la cause de l’Empire. Sans grand résultat. Mais tout n’était pas perdu, puisque l’individu était maintenant face à lui.

La question qui tomba était des plus sérieuses : mais quelque part aussi des plus évidentes. Lorsque l’on est Errant, sans attachement particulier, sans fidélité placée ou plutôt étranger à toute nouvelle chose, il est difficile de la comprendre, et encore plus de l’accepter comme telle. Pour ce Zento Kira, comment comprendrait-il cette lourde décision sans savoir l’histoire même du Shukaï ? Sans comprendre le poids qu’occupaient auparavant les Daimyos, et sans savoir les risques et les trahisons subies par le passé ? Il faudrait certainement tout reprendre. Et y ajouter les intentions de notre homme.

Mais que devait faire l’Empereur ? Se justifier ? Le convaincre pour qu’il se rallie à son idéal ? Selon l’objectif visé, la façon de raconter n’était absolument pas la même ! Et c’était bien un point à prendre en compte ! Il allait falloir trouver ses mots. Et dans ce but, Kakeshuou décidait de se tenir droit, et de plonger son regard glacé dans celui de son interlocuteur, afin de lui faire comprendre sa force et sa conviction. Il lui dirait ainsi la vérité ; celle d’un homme déterminé, prêt à tout et même au pire !

~ Vous ne connaissez pas l’histoire du Shukaï, et pourtant vous y avez fait une entrée que l’on pourrait juger fracassante. Je consens donc à vous donner quelques informations supplémentaires si vous le souhaitez … . L’Alliance des Pays Neutres avait un objectif universel de Paix et de sécurité, loin des grandes Puissances Ninjas ayant livré de nombreuses batailles auparavant … . Ces Seigneurs Féodaux avaient pour mission de nommer trois Capitaines responsables de sections au sein de l’Alliance. J’ai moi-même été choisi comme Cataine de la Section « Ordre et Justice ». Ce Triumvirat devait assurer un équilibre et garantir la paix désirée … .

» Mais les choses se sont progressivement dégradées. Le manque d’action et de réaction du Capitaine de l’Armée face aux attaques contre nous, l’inefficacité du Capitaine de la Section « Renseignements » pour contrer nos assaillants et le manque de dialogue et d’échanges entre les différents représentants des autorités n’a fait qu’enlisser le Shukaï dans l’inaction. Certains Daimyos ont alors usé de nos forces pour s’affronter l’un l’autre, mettant de côté leur accord d’unité et de paix pour leurs intérêts personnels. Ma prise de pouvoir par la destitution des instances précédentes était une nécessité pour garantir le maintien de l’idéal de cette ancienne Alliance ! …


Le ton était sûr, l’attitude fière. Le Samui ne doutait pas une seconde de sa vérité, et de son bon droit. Il avait agi ainsi car c’était un Devoir. C’était sa Responsabilité, et nul n’aurait pu l’empêcher de mener à bien cette action. Fort de l’avoir mené jusqu’au bout, il avait pu ensuite compter sur un plébiscite militaire qui avait approuvé sa prise de pouvoir et le régime qu’il empruntait ! Et ses alliés développaient aujourd’hui l’Empire sous des formes nouvelles, permettant une progression comme jamais il n’en avait été donné auparavant !

~ Afin de gérer cet immense territoire, il fallait une institution forte, et un pouvoir central sans faille. L’Empire tel qu’il est était la meilleure réponse à ce problème. Mais jamais les Daimyos n’auraient accepté cette perte d’autorité. Nous restions leurs employés, voire leurs outils qu’ils utiliseraient pour briser les rêves des peuples. Les éliminer était donc une condition sine qua non pour permettre le maintien de cette Paix que nous recherchions tous. J’ai pris ses crimes en mon âme et conscience ; et je ne regrette strictement rien de mes actions. Je les referai volontiers si cela devait arriver un jour.

L’homme se redressa lentement. Il comptait sur sa stature pour imposer sa ligne de conduite et sa décision. Rien ne pourrait l’arrêter, maintenant qu’il était aux commandes. Que les traîtres s’avancent dans l’Ombre, que les Nations étrangères s’allient pour le défier, qu’un homme plus fort se présente devant lui ! Il ne reculera devant rien ! Pas même devant la plus grande des sournoiseries pour atteindre son objectif !

~ Vous me demandiez le but de l’Empire ? La Paix. Une Paix universelle ! Quelle que soit son prix ! Même si je dois devenir le Tyran de tous les mondes, même si cela doit se faire dans le sang et les larmes, j’apporterai à ce monde de l’Ombre une période de Paix et de prospérité qui durera plus de mille ans ! Et il faudra plus de dix mille hommes pour venir à bout de moi et de cette ambition partagée au sein de l’Empire des Nations Neutres ! Mon corps finira en poussière, mon nom sera sali et ma mémoire sera souillée, mais cette Paix arrivera à terme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Une discussion des plus atypiques ! [Homura|Demon|Zento] Jeu 9 Juil 2015 - 18:12


« L’ordre? La Paix et la Sécurité? La Paix universelle? Vous êtes un homme intéressant avec de beaux idéaux! »


Je souffle pendant une longue seconde sans perdre pour autant l’expression faussement joyeuse que je prône. Ma main gauche se glisse doucement dans la poche du même côté de mes pantalons de soie alors que les doigts de mon autre membre supérieur se rendent jusqu’à la pochette de mon veston pourpre pour y retirer le bout de bois tant convoité par mes mauvaises habitudes. Sans mon consentement, il se glisse entre mes lèvres, sans que mon index et mon pouce ne le quittent.


« C’est un gros boulot, non? Combien de gens perdront la vie dans cette aventure? Combien perdront des proches ou leurs habitations ou leurs biens? »


Finalement, mon autre main se cache tout comme sa sœur. Seule ma langue déplace le cure-dent de gauche à droite dans ma bouche. Un sourire allège toujours mes propos. Le Kamui, l’Empereur, s’est dressé et tout le poids de sa réputation et de sa présence s’appuie sur moi, mais je ne bronche pas et ne perds pas ma posture solide. Il me fixe, mais je soutiens son regard malgré le désire de plus en plus grand de quitter cette pièce.


*Il est imposant, c’est vrai. Cette réputation est fondée.*


Je me tourne légèrement, sans bouger mes iris.


« Néanmoins, je comprends qu’au final, vos valeurs sont celles que je partage. J’ai ouï-dire, monsieur Samui, que vous étiez quelqu’un de prêt à tout pour ces objectifs. Dites-moi… »


Mes sourcils se froncent légèrement et mon sourire diminue un tout petit peu. Mon regard se fait beaucoup plus lourd, lui aussi, plus sérieux. Mon ton, aussi, change.


« Ce que vous faites, le faites-vous pour votre nation et pour ses habitants? »


Mon sourire disparaît.


« Ou bien est-ce que les raisons sont plus, disons, personnelles? Pardonnez-moi si je suis trop direct, mais j’aimerais savoir ce que vous y gagner. »


Les mains toujours dans les poches, j’observe le grand dirigeant de l’Empire me regarder de haut. Une fois mes propos énoncés, mes questions posées, mon sourire revient et je lui laisse toute l’espace nécessaire à répondre. Toutefois, il faudrait être fou pour ne pas ressentir l’intensité avec laquelle je me suis exprimé et, donc, pour ne pas réaliser l’importance, pour moi, de la distinction entre se battre pour apporter réellement une Paix Universelle et tuer pour être au-dessus des autres, pour l’argent ou peu importe la raison futile que les hauts-placés semblent aimer.


*Quel type d’homme est réellement l’Empereur? Veut-il vraiment le bien et la paix ou cache-t-il quelque chose?*



Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Une discussion des plus atypiques ! [Homura|Demon|Zento] Sam 11 Juil 2015 - 15:33



L’étranger semblait surpris et conquis par cet Idéal que lui décrivait Kakeshuou Samui. Mais était-ce sincère ? Il n’y avait besoin d’aucune aptitude particulière, pour entendre certains sarcasmes et voir des sourires moqueurs. Et c’était plus que justifié. Si un homme se présente comme le seul capable d’apporter une Paix Universelle, seriez-vous tenté de le croire sans douter ? Personne ne pourrait adhérer à une chose qui semblait davantage être un rêve qu’un objectif ; et Kakeshuou Samui en était conscient. Lui qui n’avait fait que suivre les ordres pendant des décennies, réalisait bien la difficulté de la tâche. Ses prédécesseurs avaient-ils agi dans ce sens ? Avaient-ils pris leur décision dans ce but, ou pour d’autres ambitions ? Peu importe, tout cela : le sextagénaire irait dans ce sens. Et personne ne saurait se dresser sur sa voie sans devoir l’affronter ouvertement.

Mais Zento Kira faisait bien de pointer du doigt les risques que cela impliquait. Les futures victimes, les dégâts collatéraux, les conflits que cette Paix appelerait naturellement à l’avenir. Tout cela, l’Empereur y avait déjà pensé. A de nombreuses reprises d’ailleurs. Les autres Villages ne verraient-ils pas cet Empire comme un danger ? Sa vision du monde serait-elle acceptée ? N’avait-il pas mis les Siens et le Shukaï en danger par cette décision ?
Notre homme aurait certainement eu des hésitations, il y a trente ans. Des remords il y a vingt ans. Mais son expérience, son endurance, sa détermination et sa rage de vaincre avaient progressivement eu raison de tous ces doutes. Bien évidemment qu’il y aurait des sacrifices, aussi regrettables soient-ils. Mais il est des choix qui doivent être faits pour le Bien du plus grand nombre. Même si cela signifie être plongé dans l’infamie.

Le Kamui garderait le dernier point à débattre pour la fin. La question de son ambition personnelle avait déjà été posée, et même parfois imposée plutôt. Les gens qui connaissaient le Monde Ninja le voyaient déjà comme un tyran, tandis que les gens du commun, informés sans connaître du changement de Régime, restaient trop inquiets pour se manifester et s’exprimer comme une Dynastie de l’Ombre. Notre homme était-il un despote ? Rien ne le prouvait vraiment ! Il avait réorganisé les terres, avait organisé plusieurs opérations d’importance, et avait lancé la reconquête de Mizu no Kuni pour y instaurer une période de paix.

Passons sur ce point. Comme dit plus tôt, nous aurons l’occasion de revenir dessus.

~ Je n’ai pas pour habitude de m’encombrer de choses sans importance. Oui, c’est une tâche ardue. Et c’est bien pour cela que je décide de la porter sur mes épaules. Quant aux victimes, il y en aura, c’est indéniable. Même plus que jamais, en particulier dans nos rangs. Mais c’est un risque à courir. On n’atteint pas un idéal avec un sourire et des belles paroles. On l’atteint par les larmes, la sueur et le sang. Même si cela doit coûter, et peser sur ma conscience, je ne cèderai pas. Comme le dit l’adage, « On tue un homme, on est un assassin ; on en tue des millions, on est un conquérant » ! … Cependant, mes Seigneurs de Guerre et Gouverneurs auront par la suite la tâche de faire régner la Paix et la Loi sur ces territoires, ce qui devrait minimiser les dommages suite aux éventuels affrontements … sous peine de subir la Loi Impériale, bien entendu … .

N’était-ce pas trop que cette référence ? En prénsentant la chose ainsi, on eut pu croire que l’Empereur n’était qu’un vulgaire assassin, prêt à marcher sur tous ceux qui n’entendraient pas sa Voix ! Pourquoi ne pas continuer la citation, tant qu’il y était : « On les tue tous, on est un Dieu » ?!

Devant le souhait de l’invité qui souhaitait fumer, Kakeshuou hésita à lui emboîter le pas. Mais l’envie n’y était pas. Il se contenterait donc de se pencher et de saisir une pomme dans le plat qui lui était proche et mordit avec férocité dedans. Le craquement de la pomme donna la sensation que ces dents arracheraient la peau de n’importe quel homme ou bête, si on cherchait à s’opposer à lui. Un homme d’envergure ; un homme dangereux ?

~ Quant à mes « ambitions personnelles », puisque tout le monde m’en prête … . Je ne vois pourquoi je m’acharnerai à entrer en guerre contre les Nations les plus belligérantes et à m’engager dans les situations les plus chaotiques si ce n’était dans ce but de Paix. J’ai déjà le pouvoir entre mes mains, rien ne m’oblige à m’avancer sur cette recherche de la Paix à tout prix. C’est donc bien pour l’ensemble des habitants de ce Monde que je veux mener mon combat, peu importe le traitement que l’on me réserve dans la vie comme dans la mort. Ce que j'y gagne ? Ne plus avoir à enterrer un frère ou un père, ne plus voir une jeunesse exploitée pour des caprices, ne plus voir l’inaction et l’inefficacité nous ronger jusqu’à la moëlle ! Et si je dois être inscrit dans l’histoire comme le Renégat le plus abject du monde Shinobi, j’en porte volontiers la responsabilité … . Et vous, jusqu’où vont vos ambitions ! Qu’êtes-vous prêts à faire pour atteindre votre but ? …

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Une discussion des plus atypiques ! [Homura|Demon|Zento] Lun 13 Juil 2015 - 1:10


*Alors, c’est donc ça.*


Bras croisés, j’écoute l’homme à la stature imposante sans broncher. Le Kamui m’explique que ses objectifs sont nobles et qu’il est prêt à faire ce qu’il faut pour arriver à ses fins. Homura n’avait pas tort, j’ai l’impression que cet homme à un fort penchant pour les mots biens choisis et les tournures de phrases précises. Son objectif, présentement, est bel et bien de contrôler et d’ordonner les terres Shinobis. Il veut gouverner, mais dans l’optique de finalement apporter le calme et la sécurité à tous.

Ensuite, après avoir pris une bouchée d’une pomme si juteuse que je peux en sentir le parfum d’ici, il me retourne la question. Mon sourire s’étire, je le sens bien.


« Je suis un homme simple, monsieur Samui. »


Je desserre mes bras, les laissant valser au gré de mes paroles sans trop de véhémence, mais brisant néanmoins mon attitude stoïque du début de notre rencontre.


« Je veux apporter le calme, l’ordre et la paix, tout comme vous. »


Je fais un pas.


« J’ai tenté plusieurs approches et, aujourd’hui, je suis en accord avec vous. Je crois qu’il faut rejoindre les hommes sous une même bannière pour y arriver. »


Ma main se dirige d’elle main jusqu’à ma crinière et la caresse quelques fois.


« Pour moi, la liberté est importante. Elle l’est autant que la sécurité et l’ordre. Je veux amener les peuples à un niveau plus éveillé, plus conscient, supérieur. Je veux apporter une ère de connaissances et de technologies. Il est important, selon moi, que les Hommes comprennent par eux-mêmes ce qui est bien, ce qui est bon, ce qui doit être fait. Je veux aider mon peuple, les habitants de Tetsu no Kuni, à se défaire de ses traditions et à évoluer. »


J’hoche doucement de la tête.


« Je veux en faire autant pour tous les peuples! J’ai sauvé plusieurs villages, j’ai aidé des centaines, voire des milliers, de personnes. Tout ce que je veux, c’est que les gens cessent de se détruire et travaillent ensemble. »


Je fais un autre pas.


« Pour sauver une seule personne, je suis prêt à de graves crimes. Pour en sauver un millier, je suis prêt à en tuer une centaine. Toutefois, pour arriver à mes idéaux, pour atteindre cette ère de paix, je suis prêt à mettre en jeu ma vie et celle de ceux que j’apprécie. »


Mon sourire s’assombrie.


« Je n’ai rien à faire que les gens croient que je sois devenu un monstre si au final nous atteignons la paix. »


Mes deux mains entrent dans mes poches. Je serre mon cure-dent dans un coin de ma bouche et penche délicatement ma tête sur le côté.


« Alors, dites-moi, monsieur Samui, comment puis-je vous être utile? »

Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Une discussion des plus atypiques ! [Homura|Demon|Zento] Lun 20 Juil 2015 - 12:58



Voilà un homme qui comprend les implications d’une lourde responsabilité.

Le dénommé Zento Kira comprenait bien la philosophie qui animait l’Empereur. Mimait-il pour mieux le prendre sans sa garde ? Peu importe, ce genre d’occasions était si rare que même Kakeshuou Samui n’y croyait pas. Si cet homme souhaitait l’utiliser, qu’il le fasse ! Ils étaient déjà tant à le faire ! C’était justement son rôle en tant qu’Empereur : supporter les colères, les ambitions, les rêves, les folies des autres, et y mettre le hola le plus rapidement possible. On est désormais – enfin ! – dans un État d’Ordre et de Droit. Un monde certes dirigé d’une main de fer mais qui sait quelle est sa destination, et conscient de la difficulté de la tâche. Était-on nombreux à le savoir ? Peu de chances. Par nature, l’être humain est une feignasse qui préfère se laisser porter au gré du vent et décliner toute responsabilité lorsque le vent tourne contre lui. C’est donc un homme faisant fi des convenances, des jugements et de la postérité qu’il fallait pour mener la barque. Qui d’autre ici serait prêt à prendre des décisions aussi lourdes de conséquences que le Dernier des Kirijins ?

Zento Kira abordait cet idéal, comprenant sa complexité, ses déboires et ses sacrifices. Que cela soit sincère ou non, peu importe. Le Kamui savait pertinemment qu’ils étaient de plus en plus nombreux à s’opposer à sa direction ; non pas pour ses résultats, qui somme toute étaient positifs, mais pour sa personnalité, certainement pas assez doucereuse et bienveillante. Si vous voulez une nounou, allez à Konoha, bande d’amateurs ! Je ne suis pas là pour distribuer des friandises, mais pour distribuer des claques lorsque ca va mal ! Manipulez moi, complotez dans mon dos, tentez donc de prendre le pouvoir ! Vous y trouverez toute ma hargne, toute ma sauvagerie pour vous en empêcher !

Cet homme souhaite lier ses efforts aux nôtres ? Et attend de savoir quelle serait la meilleure solution ? Les options sont nombreuses ! Comment agir pour s’assurer que le résultat soit le meilleur ? Les parcours sont nombreux, les futurs sont vastes. Chaque choix peut avoir des répercussions dramatiques, et des conséquences inattendues. Chercher la perfection est une chose certes belle, mais impossible. Il vaut mieux rechercher l’idéal, le poursuivre, et se contenter du « mieux » que du « parfait ». Dans un sens, on s’en délecte davantage.

Le Kamui avait fini sa pomme, en écoutant son interlocuteur. Il laissa le trognon retomber dans le panier à fruit, et braqua de nouveau son regard d’acier vers le Samouraï. Pourtant, ce n’était pas cette froideur habituelle qu’on pouvait y lire. Étrangement, un aventurier aurait même dit qu’il avait un regard humain. Le gris des steppes glacés de Yuki no Kuni s’était transformé en un gris des barbes d’ancien, pendant que ce bleu insaisissable rappelant les vagues furieuses de l’océan se dérobeait pour devenir un bleu sombre teinture de nuit.

~ Devenir un monstre serait aller à l’encontre de vos principes. Le Bushido enseigne avant tout la Vie, tandis que l’Art des Ombres enseigne la Mort. Sachez rester vous-même, et devenir un modèle pour ceux qui vous respectent et vous suivent. Rien hormis la mort n’attend le Ninja. Que ce soit le déshonneur, l’action suicide ou la cause sans intérêt, aucun parcours n’est différent. Si vous voulez apporter cette Paix et cette Harmonie au Pays du Fer, il faudra lui faire retrouver son honneur. Et son goût à la vie et aux principes qui font son histoire.

Ayant fini son laïus, l’homme tournait un instant le dos pour retourner s’asseoir. Son bras s’accoudait à l’étrange fauteuil allongé, et son regard glacial retrouvait la braise qu’on lui connaissait. L’Empereur était un homme étrange : comment pouvait-il conseiller un moment et trancher dans le vif du sujet à la seconde suivante ? Certains sont parfois durs à suivre. Mais ces mêmes hommes ne demandent souvent rien à personne.

~ Zento Kira. Tetsu no Kuni est actuellement sous le contrôle du Pays de la Foudre. Entamer une guerre serait pour l’heure inutile. Gagne les faveurs des Tiens. Hisse-toi au sommet de ta Nation, et gagne en influence. Trouve-toi des alliés, identifie tes ennemis. Découvre les soutiens qui t’appuieront le plus, et les traîtres qui te poignarderont dans le dos. Si tu veux obtenir ton indépendance, renforce-toi, et prépare ta révolte. Le jour où les Tiens aspireront à la Liberté et à la Paix, le Shukaï leur apportera toute sa force. En attendant, mène ton chemin. Profite de nos ressources. Renseigne-nous sur les agissements de Kumo, si tu en as vent. Et nos efforts joints nous mèneront vers notre objectif commun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Une discussion des plus atypiques ! [Homura|Demon|Zento] Mar 21 Juil 2015 - 3:39

Souriant de façon chaleureuse, comme toujours, je hoche doucement de la tête. J’accepte allégrement les commentaires et conseils du vieil homme me semblant, pour l’instant, très sage. Lui aussi, d’ailleurs, semble s’être calmé. La lourde présence des minutes précédentes s’est allégie et une sorte d’intérêt semble s’être éveillée au sein du dirigeant de l’Empire.

Je glisse lentement mes mains dans mes poches et je bouge une nouvelle fois le cure-dent entre mes lèvres subtilement. D’un même temps, je dirige lentement le poids de mon corps d’une jambe à l’autre et je laisse comprendre à l’Empereur que, pour ma part, la discussion s’est terminée en lui montrant les débuts d’une sortie.


« J’apprends donc que nous avons des points de vue similaires, monsieur Samui, et je suis heureux de voir que nous pouvons facilement discuter! »


Je sors ma main gauche et lui présente ma paume comme si je lui offrais de déposer quelque chose à l’intérieur.


« Sachez que si vous désirez passer sur les terres de mon Clan, j’accepterai. Néanmoins, elles appartiennent à Kumo, d’une certaine façon, et ce mouvement serait certainement pris pour un affront. »


Mon sourire s’agrandit.


« Quoi qu’il en soit, nous pourrons en discuter. »


Je retourne ma main dans ma poche.


« Sinon, ce sera tout pour moi. Vous avez bien répondu à mes questions et vous m’avez offert de bons conseils, j’apprécie! Alors, si vous m’excusez, je dois retourner chez les miens. »


Je m’abaisse, faisant la révérence sans pour autant me mettre à genoux, et me retourne lentement. Je marche jusqu’à la porte, l’entrouvre et réalise quelque chose. Dos au Kamui, mon sourire disparaît.


« Une dernière chose, monsieur Samui. Si jamais j’apprends que ce que vous faites, vous le faites pour votre gain personnel, pour votre pouvoir ou votre argent et non pour le peuple, l’Ordre et la Sécurité, non pour la Paix… »


Mon visage se tourne légèrement, lui montrant une expression sombre et sérieuse.


« Je serai celui qui vous tuera. »


Aussitôt, mon sourire revient. Gaiement, je me prosterne encore et quitte la grande salle en laissant derrière moi les mots « passez une bonne fin de journée » murmurés du bout des lèvres planer.


*J’espère que je n’en ai pas trop fait. Ma passion pour la paix dérange tant de personnes.*


Ma tête se secoue et chasse, une nouvelle fois, ses sombres idées. J’ai un peuple à diriger, une nation à gouverner, des traditions à tuer; je dois m’occuper des miens, gravir les échelons, devenir le Samuraï que l’état veut que je sois et, finalement…


« Instaurer la Paix. »




Note:
 

Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Une discussion des plus atypiques ! [Homura|Demon|Zento] Mar 28 Juil 2015 - 2:53



Les deux hommes semblaient s’entendre sur certains points ; en tout cas, ce qui semblait être le plus important. Conservant sa place en hauteur, écoutant les dernières paroles de l’invité, l’Empereur se contentait dans un premier temps de hocher la tête, et de confirmer cette entente. Les deux personnages parviendraient certainement à de grandes choses s’ils étaient capables d’unir leurs efforts et de venir à bout des pièges à venir.

Ayant déjà imité quelques pas de recul, il semblait clair que la conversation venait à sa fin. Après une journée comme celle-ci, nul doute que le Kamui aurait fort à faire. Il ne l’aurait pa avoué, mais il avait réfléchi à de nombreuses reprises à cette idée de réunion des Jisetsu quant à leur avenir au sein de l’Empire. Ce sujet le tracassait particulièrement. Il n’était guère inquiet des arguments de Demon : ce dernier avait toujours été un peu gauche et trop pressé, souvent rebouté dans ses projets. Mais Homura avait été Capitaine du Shukaï, manipulateur d’informations et dans ce sens fin tacticien et orateur. Il pouvait faire des ravages dans les rangs … .

C’est donc avec un regard dans le vide que la silhouette de Zento Kira avait pris ses distances, en ajoutant ses derniers mots. Et il fallut bien cette déclaration sur pointe de menace pour ramener Kakeshuou sur la scène présente. Le Samouraï venait-il de le désigner pour potentielle cible ? Était-ce vraiment la chose la plus intelligente à faire dans ce genre de situation ? Le mystère était complet ; mais il était clair que la relation entre les deux combattants serait des plus mystérieuses à l’avenir.

Sur fond de danger, l’Empereur se contenta de fixer le personnage … et laissa un sourire glisser le long de ses lèvres. Un de ces sourires narquois, presque provocateurs, qui ne va qu’à ceux ayant une idée très claire derrière la tête. Son interlocuteur était maintenant trop loin pour entendre ce que l’ancêtre sussurait. Mais sans quitter la shilhouette des yeux, le Dernier des Kirijins se permettait de laisser une pensée s’échapper … .

~ Pour cela, il te faudra faire la queue dans la file d’attente … car ils sont bien nombreux à vouloir ma peau …

Ne perdant pas de temps, notre homme se redressait et quittait la grande salle, pour emprunter une porte dérobée. Il avait encore beaucoup à faire, à consigner et à noter, avant que cette journée ne prenne une autre tournure.



# Et il faut dire que tu as de bien nombreux projets Nihihi ...



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une discussion des plus atypiques ! [Homura|Demon|Zento]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Roche :: Iwagakure no Satô :: Ancien palais impérial-