N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Fin du voyage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Onshi
Messages : 833
Rang : A+

Message(#) Sujet: Fin du voyage Sam 6 Juin 2015 - 3:44

Les élans et houles de l'eau allaient bon train sur le sable, comme si rien n'aurait pu les arrêter. Rien ne pouvait les arrêter. Petit à petit, lentement et sûrement, l'érosion avait raison de pierres millénaires qui s'effritaient sous son action calme et répétée sciemment, ne faisant du rock que d'infimes grains de sables qu'il avait toujours été et avalant ceux qui se trouvaient en surface à chacun de son passage. Au milieu de ces quelques vagues, fruits d'une agitation qui semblait immuable, une tête brune sortit brusquement en brisant le flot d'une énorme inspiration.

Son plus fidèle compagnon solidement attaché à la ceinture et toujours à ses côtés, celui qui s'avérait être un bretteur se traînait jusque sur le sable en traînant un bras ensanglanté. Ses inhalations et exhalations déjà haletantes prenaient une certaine violence, et alors qu'il frappait de ses pieds le sable qui volait en éclat au quatre coins de la plage, elles se transformaient en cris de rage que l'on aurait pu prendre pour de la colère. Ce n'était que de la rage de vivre, la seule violence résidait dans l'agression qu'opérait le sel marin sur sa chair déchirée ; et qui bien sûr ce retrouvaient dans ses expirations.

Malgré tout il restait quelque chose de coincé près du cœur, et évidemment qu'il y avait quelque chose d'anormal dans son souffle. Ses mains se plaquèrent subitement sur ses genoux et de la voûte que décrivit son échine s'échappa plusieurs gorgées d'eau qui allaient du fond de ses poumons à l'air libre, suintant sur ses lèvres avant de disparaître dans le sable et l'infini. Mikami secoua la tête en plissant des yeux, repris une respiration normale malgré le fait que son rythme ne pouvait cacher le fait qu'il était éreinté.

Pourquoi le cacherait-il après tout ? Il laissa tomber son dos trempé sur le sable et sa nuque le suivre, ses bras s'étaler chacun de son côté, les genoux pliés et les jambes lâches, offrant tout son corps au rayons du soleil printanier. Ses habits dégoulinant s'affaissait sur son ventre en renforçant l'effet de la chaleur, quelques gouttes perlaient sur sa peau entre les plis et n'étaient que délicates caresses dans ce monde brutal et impitoyable qui l'avait forgé sans se soucier de ses états d'âmes ni de son âge. Il en était conscient à présent. Quelle vie de chien… Que plus aucun invocateur de rats galeux ou d'oiseaux véreux ne vienne lui rabâcher ses serments sur la mission ou le devoir…


    - Avant de l'imposer on demande la permission c'est pourtant pas difficile à comprendre ?!!


Pourtant c'était un peu contradictoire… Et puis fuck les plaies qui traînent dans le sable. Cette plage isolée, ce soleil chaleureux, la mélodie de l'eau… Rien ne pourrait l'enlever de ce genre de moment de tranquillité, de repos et de plénitude. Il lui suffisait d'un rien. Mais bon là il revenait de loin, c'était amplement mérité. Quelques fois les lourds picotement lui arrachaient quelques spasmes, mais il avait la ferme intention de rester allongé ici à caler son souffle sur la houle jusqu'à ce que l'atmosphère ne se refroidisse de trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Onshi
Messages : 833
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Fin du voyage Sam 6 Juin 2015 - 3:50

Ses habits étaient secs et rêches depuis longtemps déjà quand quelques bruits de pas précipités s'arrêtant derrière lui le sortirent de sa somnolence. Mikami se contenta d'abord de lever les yeux et de bouger le crâne au minimum. Puis il se retourna soudainement sur son coude et l'autre main. *Yume ?!* Là, maintenant ?!

    - NON MAIS DITES MOI QU'JE RÊVE ?!


Sous son chaperon de toujours, la kunoichi sembla se figer un instant, surprise, avant de reprendre une expression plus lucide. Était-ce le genre de réaction que pourrait avoir une hallucination, ça ? Il aurait bien aimé qu'on le lui dise, s'il rêvait ou pas. Elle resta un moment là, à le regarder, comme incrédule de le trouver ici, comme incrédule du fait de l'être elle-même (incrédule). La réaction du shûkaijin ne jouait que peu là-dedans. Sinon elle ne s'approchait pas trop, de son angle de vue il pourrait voir facilement son visage.

    - Oh et puis qu'est-ce que j'en ai à foutre que tu sois Yume ou bien un rêve...


Il s'en retourna à sa position face au soleil.

    - ...au pire je serai qu'un homme de plus dont l'humanité et les faiblesses auront fini par le faire craquer. Je m'étais juste cru mentalement plus fort, c'est tout.


Elle, résistait à l'envie de tout lui balancer sur le shûkai et de repartir encore plus vite qu'elle était venu ; ou bien résistait à l'idée de le faire. Mikami avait opté pour le je-m'en-foutisme cette fois-ci… Histoire d'altérer avec la décharge émotionnelle de la dernière fois, et de rester dans ce sentiment d'allégresse qui baignait cette plage. Il se souvint du flash qu'il eut dans les montagnes, à l'endroit où la vue donnait sur le reste du pays de la Foudre et par extension sur tout le monde shinobi. Il lui répéta les paroles qui venaient de lui revenir en enchaînant avec ce qu'il venait de dire :

    - Qu'est-ce qu'on attends pour s'en aller… ?
    - … Cette fois sa surprise se ressentit à travers son aura. Le jeune homme se dit que ç'aurait très bien put être une œuvre de son subconscient, quitte à faire des rêves...
    - Je veux dire, on va vraiment rester dans ce chaos jusqu'à ce que la mort ne vienne nous chercher ? Que l'on meurt pour un idéal qui ne concerne que nous, que nous ou notre village, ou…
    - Ou notre clan c'est ça ? Elle était déjà tombée assise et avait posé les mains sur les genoux, marmonnant dans ses avant-bras.
    - … et après plus rien... ? Quand est-ce qu'on prend le temps d'essayer de voir… tout ça… autrement…


Mikami roula d'un côté, se laissant tomber à plat ventre et faisant face à la kunoichi trois ou quatre mètre plus loin dont la position cachait la seule partie visible de son visage.

    - Mais au moins c'est pour nos propres idéaux que l'on se bat, non ?


Il n'en était pas encore au point où il se disait qu'il fallait s'unir avec ceux qui voyaient les choses différemment plutôt que de leur faire interminablement front ; même si ça aussi avait sa part d'efficacité… Ça dépend des cas, comme d'hab…

Puis il en revint à sa position sur le dos, mais en continuant sa roulade dans le même sens. Son corps était à présent couvert de sable, et ça faisait un moment que les piqûres au bras faisaient partie du décor. De son côté Yume posa son menton sur ses-bras, dévoilant un sourire amusé qui perçait la mélancolie que provoquait ce moment privé et dont aucune forme de violence ne viendrait troubler l'intimité. Quelques cheveux s'étaient échappés de son chaperon, elle voulait graver dans sa mémoire, et si un jour elle le pourrait dans la leur, cet instant où son insouciance lui permettait de se rouler dans le sable, de se comporter pour une fois comme un enfant, comme un innocent, parlant de tout et de rien, du monde comme d'un autre monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Onshi
Messages : 833
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Fin du voyage Dim 7 Juin 2015 - 3:33

… de tout et de rien, du monde comme d'un autre monde.

    - Bon t'es une hallu' ou pas ? À ce niveau là, parler tout seul était peut-être plus sain d'esprit. Parce que des fois t'as l'air tout droit sortie d'un rêve quoi…


Là c'était le pompon. Ce n'était pas le ton d'un homme qui doutait de son état mental, mais celui d'un jeune homme qui voulait séduire une jeune femme, même malgré tout le détachement qui le caractérisait. Il allait falloir du temps à la kunoichi pour encaisser tous les changement qui avaient retravaillé son shinobi. Elle s'était levé, et s'approcha de lui. Mikami levait la tête en arrière, invitant encore plus de sable à s'insérer dans ses cheveux, pour voir ce qu'il se passait derrière lui – ou dans sa tête qu'il frottait dans le sable. Mais comme pour cacher le soleil, le plat de sa main obstruait le croisement de leur regard. Toujours dubitatif quant à la réalité de ce moment, l'amnésique ne bougeait pas. La main de la brune restait au milieu alors que cette dernière se penchait.

    - Qu'est-ce tu fous… Hallu'.
    - À toi de juger.


Puis sa main qui jusque là les cachait se posa sur son front. Mais plutôt que de voir enfin son visage, de sentir la chaleur que sa paume transportait, et de juger par lui-même à qui ou quoi il avait affaire…


* *

Une foule, unie au moins dans l'apparence, silencieuse. Un homme qui parle d'une voix lointaine, deux silhouettes familières, peut-être trois, plus quelques autres. Un palais. Une masse d'information. Shozaichi ?

- En conséquence de cet échec, et dans l’optique d’une Institution plus forte et plus éclairée sur la gestion de la situation, le Triumvirat a convenu de déposer ses pouvoirs et son autorité, et de détruire cette institution, considérée comme inadéquate avec l’ambition portée par cette Alliance !
[...]
-... Et c'est à vous qu'il appartient de rendre ce projet possible en restant solidaires face à l'adversité ! En montrant au monde entier que nous sommes bien plus qu'un simple groupe de mercenaires ! »
[...]
- Chacun de vous aura un rôle à jouer dans cette nouvelle organisation, chacun de vous sera maître de son destin. Allez-vous rester là à ne rien faire ?! NON !! Le Shûkaï se doit de se montrer enfin au grand jour, montrez qui vous êtes ! Quand à moi ... […]
- ...ou ces traîtres s’il en fut plusieurs !! – n’ont pas été les plus grands pourfendeurs de cette force militaire dévouée à protéger l’Alliance des Pays Neutres !! Si abominie il y a eut, celle-ci venait avant tout des daimyo ! […] prendra désormais la forme DE LA PREMIÈRE PUISSANCE NINJA IMPÉRIALE …

* *

    - Asuka Jisetsu, Hiko Sairyo, Fuusho Yuuryo, Ando Mamoru, Van Hoheinheim.


Il répétait les cinq noms entendus lors de cette vision. Tous les shukaijin avec qui il avait tissé des liens, sans exception. Trop concordant ? Cet empire, cet autoritarisme voué à l'expansionnisme, un cauchemar ? Le rêve qui avait mal tourné ? Était-il vraiment allongé sur une plage au moins ? À peine s'était-il donné bien assez de matière à réfléchir sur son passé et son clan que son village en rajoutait une couche… jamais tranquille. Ce qui était sûr c'est qu'il ne mourrait pas là-bas, mais pendant qu'il séchait au bord de l'eau...

    - Asuka, Hiko, Fuusho, Ando, Van… YUME !!


Elle avait disparu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Fin du voyage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni :: Montagnes de Kaminari no Kuni-