AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Combler les lacunes [RP Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Informations
Grade : Ninja Gardien
Messages : 614
Rang : A+


Message(#) Sujet: Combler les lacunes [RP Solo] Jeu 11 Juin 2015 - 3:11

Depuis mon retour du Pays des Sources chaudes, les choses avaient été relativement calme pour moi. J’avais tenté à mainte reprises de rejoindre Kuma-senseï ainsi qu’Higana-chan sans jamais recevoir de nouvel d’aucun d’eux deux. Soit ils étaient tous les deux très occupés, soit il leur était arrivé quelque chose. Je m’étais dis que je chercherai de leur nouvelle un autre jour, puisque ces tristes nouvelles me rappelait une réalité du monde shinobi : nous ne savions jamais quand notre heure était arrivé. Les choses pouvaient parfois se passer si vite, une milliseconde de retard pouvait vous coutez la vie. Pour éviter ce genre, je ne voyais qu’une seule solution et c’était l’entraînement. J’y avais donc mis les bouchées doubles, n’ayant que très peu d’appel de mission. Étant expert du taïjutsu, j’avais mis beaucoup d’accent sur l’entraînement physique comme la musculation ou bien en pratiquant ce que nous appelions les « Taï-joute », moi et mon voisin Gekei Sarutama. Lui, il avait le gorille comme animal totem alors niveau taïjutsu, il était encore plus expert que je pouvais prétendre être.

Lorsque je me levai toutefois se matin, j’avais un autre entraînement en tête. À force de combattre avec mon compagnon de joute, j’en avais déduis que ce qu’il avait en force, je le comblais en vitesse alors je me débrouillais pas trop mal. Ce qui me menait à la phase deux de mon plan d’entraînement : le ninjutsu. J’étais plutôt habile avec mon affinité fuuton, mais je ne pouvais probablement pas tenir tête à un shinobi pure ninjutsu avec mon propre ninjutsu. Pour moi, c’était quelque chose que je devais remédier au plutôt et c’était ce que je m’étais lever pour faire. Je m’étais donc lever de très bonne heure et était partit premièrement vers la bibliothèque du Quartier-Général. Il y avait une quantité surprenante de documents sur plusieurs sujets. Pour ma part, j’avais emprunté des rouleaux sur le ninjutsu, sur la nature du chakra, sur le malaxage du chakra ainsi que sur l’affinité fuuton et sur son application en combat. La bibliothécaire avait fait des grands yeux lorsqu’elle me vit enregistré autant d’ouvrages, ne s’attendant pas à voir un grand baraqué et balafré comme moi lire un seule parchemin. Une fois sortie de l’édifice, je fourrai tous les parchemins dans une petite sacoche que je portais en bandoulière puis, déployant mes ailes, je m’envolai dans les airs pour me diriger vers la forêt d’Hi no Kuni où je comptais m’exiler quelques temps question de ne subir aucune distraction lors de mon entraînement.

Je volai à la cime des arbres, cherchant un petit coin paisible où je pourrais m’adonner à mon entraînement sans aucune distraction ni restriction. Je trouvai justement un endroit relativement dégagé, accompagné en plus d’une grotte caché dans les racines d’un des immenses arbres qui constituait cette partie de la forêt. J’élue alors domicile dans ladite grotte, me mettant aussitôt à la lecture des parchemins. Je réalisai que je ne me souvenais que de l’information qu’une fois que je la lisais sur le texte, un peu comme quand on relisait un livre pour la deuxième fois. On se souvenait souvent des parties les plus importantes mais on oubliait parfois quelques détails qui pouvaient parfois être tout aussi important que ceux dont on se souvenait. Après quelques heures de lectures, il fallait que je me délie un peu les jambes. Je pratiquai alors la matérialisation du chakra en lui donnant différente formes de différentes tailles pendant un certain lapse de temps. Une chose que je n’avais toutefois pas prévue dans mon entraînement était que la matérialisation du chakra dépensait une quantité importante de chakra, si on la comparait à son utilisation avec une affinité. Je ne pus donc pas atteindre un niveau satisfaisant de maîtrise avec le chakra que j’avais de disponible. J’avais dépensé beaucoup de chakra, mais je ne m’étais pas vider au point de ne plus pouvoir fonctionner. Je me réfugiai dans mon abri de fortune puis me reposai quelques dizaines de minutes avant de finalement décider de partir à la chasse. Je revins quelques minutes plus tard avec un lièvre que je décidai de manger sous ma forme humaine, grillé sur le feu. Je m’y étais pris un peu tard pour chercher du bois, mais ça n’avait pas été bien difficile et j’avais partit mon feu en moins de temps qu’il ne fallait pour le dire. Après mon repas, je ne tardai pas à aller me coucher, prévoyant me lever tôt demain aussi.

Je me levai effectivement tôt le lendemain matin, alors que le soleil se levait tout juste lui aussi. Cette fois, je mangeai dans les rations que je m’étais apporté pour me mettre le plus rapidement à l’entraînement que possible. Je travaillai encore une fois la manipulation de mon chakra arrivant au départ au même résultat que la veille. Ce fut toutefois avec persévérance que travaillai sur ces techniques qui ne semblait être que de simples techniques de bases. J’avais pourtant apprit que c’était sur les bases les plus solides que les plus grands édifices était bâtis. Mais tout comme la veille, ma réserve de chakra m’empêchait de progresser comme je le voulais. Je méditais lorsque mon chakra était presque vide et je retournais au travail. Je devais admettre que l’entraînement strictement ninjutsu était pratiquement autant demandant que l’entraînement physique, si ce n’était pas plus. Je passai les deux jours suivants sur ce type de manipulation avant de finalement atteindre un niveau que je trouvais acceptable. Je me penchais maintenant sur le deuxième type de manipulation du chakra : l’implémentation d’une affinité. Je passais plusieurs jours également à me pratiquer dans ce type de manipulation. Elle était plus facile que ce que j’avais pratiqué précédemment, mais c’était ce qui la rendait plus versatile et donc qui demandait tout aussi de temps.

Maintenant, Il ne manquait plus qu’à les pratiquer tous les deux en même temps, en donnant non seulement une forme matérielle à mon chakra mais une nature de vent aussi, et ce, le plus longtemps possible. Ne me laissant aucun répit, je m’attelai à mon nouvel entraînement assidûment. Je me vidais de mon chakra, puis je méditais, puis je me remettais à l’entraînement, puis je méditais encore, puis je m’entraînais encore. Je ne m’arrêtais que pour manger et pour dormir. En pigeant ainsi dans mes réserves, je vins rapidement à bout de celle-ci et dû en allouer en plus du temps pour aller à la chasse. Ce n’était pas une grosse perte de temps, sachant me faire efficace quand il le fallait. Je poursuivi donc cette routine d’entraînement, méditation, chasse, dodo pendant plusieurs autres jours pour finalement atteindre un niveau que je trouvai acceptable. Je disais acceptable pour la modestie, mais j’avais peine à croire l’aisance avec laquelle je manipulais maintenant mon chakra fuuton. Je pouvais invoquer presque instantanément jusqu’à cinq de mes dix petits oiseaux de vents. Plus que satisfais, je me permis une longue et bonne nuit de sommeil bien mérité. Lorsque je me réveillai le lendemain matin, ou devrais-je plutôt dire le lendemain après-midi, le soleil était bien haut dans le ciel. Ne me pressant pas pour le moins du monde, je pris le temps de chercher un peu dans les environs si je ne trouverais pas quelques baies pour agrémenter le restant de viandes d’hier. Je trouvai effectivement quelques petites baies sauvages qui, jumeler avec la viande froide, firent une agréable surprise en bouche. Après ce repas gastronomique sauvage, je pris quelques heures encore pour paresser sur les lieux avant de finalement me décider à rentrer au village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

Combler les lacunes [RP Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-