N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Arrosons les Feuilles [PV Jin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 833
Rang : A

Message(#) Sujet: Arrosons les Feuilles [PV Jin] Lun 22 Juin 2015 - 23:49

Même si les feuilles de toutes les couleurs annonçaient la saison froide, il restait encore quelques belles journées à Konoha, où le village de la Feuille devenait plus beau que n’importe quand dans l’année. Enfin, c’était mon opinion personnelle, vous êtes libre de penser ce que vous voulez. Comme c’était une très belle saison, et que la température d’aujourd’hui le permettait, je décidai d’aller faire un tour à l’extérieur. Après tout, j’allais probablement passer la majorité de mon temps cet hiver dans mon appartement, je devais bien en profiter pendant que je le pouvais et que la neige ne recouvrait pas tout. Accompagné d’Aka, qui partageait le même sentiment d’urgence que moi, je pris la direction du centre-ville, où j’étais sûr de trouver quelque chose qui ferait mon bonheur. Déjà, juste faire le chemin sans me presser le moins du monde était un bon début.

Zigzagant dans les rues, respirant l’air frais de l’automne qui était réchauffé par le soleil pour donner une température idéale, je regardais les différents arbres qui étaient parsemées de pleins couleurs différentes. Alors qu’il y avait certaines feuilles tenaces qui restaient d’un vert éclatants, plusieurs avaient abandonnées leur verdure. Je traversai le quartier résidentiel, passant évidemment par le marché afin d’aller me chercher quelque chose à grignoter pendant le chemin, j’entrai finalement dans le centre-ville du village, qui avait de toute évidence eu la même idée que moi. Voulant profiter des dernières belles journées, plusieurs personnes étaient soit en train de prendre une marche – comme moi – ou bien ils étaient assis à un banc dans un parc ou à une terrasse d’un des nombreux restaurants qui avaient sans doute exceptionnellement rouvert leur terrasse pour la journée. En même temps, je les comprenais, quel commerçant n’essaierait pas de tirer profit de cette belle journée. Ça serait l’une des dernières avant la saison morte alors…

Alors que je montai le long de l’allée principale, je me mis à me demander si je n’allais pas moi non plus m’arrêter quelque part et me faire avoir par un de ces commerçants. Enfin, je dis me faire avoir mais j’allais de plein gré et payais de bonne grâce les établissements où j’allais. Après tout, ils devaient bien vivre eux aussi, ils n’étaient pas comme moi qui pouvait toujours faire des missions pendant l’hiver bien que je ne les aime pas trop. Et puis, j’étais quelqu’un qui appréciait la vie et les bonnes choses, je n’avais donc aucun problème à payer si c’était pour quelque chose de bon – et c’était difficile de ne pas trouver quelque chose de bon à Konoha. Remuant mes pensées, j’en vins finalement à la conclusion que je pourrais bien m’arrêter quelque part, histoire de boire quelque chose après cette marche dans le village. Qui plus est, ma collation que je m’étais acheté au marché m’avait laissé sur ma faim. J’entrai donc dans le premier établissement que je vis, n’ayant vraiment aucun autre critère quant à où je voulais aller. Je n’avais même pas regardé où j’étais entré et réalisai que j’étais entré dans une taverne. On oubliait donc la terrasse. Il était peut-être un peu tôt pour ce genre d’endroit, mais j’y étais entré; cela serait mal poli et irrespectueux d’aussitôt ressortir.


- Un chirashi s’il-vous-plaît, avec un thédis-je à l’homme derrière le comptoir en m’assoyant sur un tabouret devant.

Ce dernier hoche simplement de la tête et se retourna vers les cuisines et aboya un ordre rapide et sec. Ensuite, il alla chercher un petit ensemble à thé qu’il déposa devant moi. Je le remerciai et choisi aussitôt quelques feuilles que je glissai dans la théière. En attendant que les feuilles infusent l’eau et que mon repas arrive, je détaillai l’endroit dans lequel j’étais entré. Pour être honnête, c’était la première fois que j’entrais ici; il y avait tellement de tavernes différentes que je ne pouvais certainement pas les avoir toutes visitées. Je regardai les murs, sobres mais élégants et habillés de quelques peintures. Je vis aussitôt que je n’étais pas le seul à être là de bonne heure. Même que juste à côté de moi se tenait un homme qui avait l’air d’être là depuis un moment déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 61
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Arrosons les Feuilles [PV Jin] Mar 23 Juin 2015 - 6:20



Cet homme était un habituer des lieux, un vieil ivrogne imbiber d’alcool probablement aussi vieux que l’endroit qui malgré le temps, les saisons et tout se qui peut englober les petits plaisirs de sa vie, reviendra toujours ici. Pourquoi ? Personne ne lui a probablement jamais demandé, mais il fait presque partie de la famille désormais, du moins c’est se que pensât Jin en enlevant son tablier et en se rapprochant du comptoir avec sa caisse. Pauvre homme, il venait ici depuis plus de vingt ans, chaque jour en noyant ses souvenirs dans de l’alcool…

Revenant tranquillement devant son dernier client qui regardait l’habituer, il se permit d’intervenir avant qu’il ne dépense des paroles inutiles sur le vieux bougre.

- Oh ne lui parlez pas, ça ne servira à rien, c’est un ancien shinobi devenu sourd durant la guerre, il vient ici depuis que je suis gamin… Toujours la même chose, un verre de tout se qui peut se boire et calmer ses souvenirs probablement trop horribles pour être raconté. Qui sait… Au fait, moi c’est Jin, je suis également ninja.

Jin n’était pas le barman habituel qui avait pris la journée pour se promener avec sa petite amie au soleil de midi, en fait la petite taverne appartenait à un membre de la famille, un Hayashi un peu fou de thé qui en cette journée avait eu du mal à rattraper tout son personnel alors bon, il s’était tourné vers le cadet de son frère puisqu’il n’avait lui-même pas d’enfant. Le dépanner n’était pas une habitude alors il avait dit oui et puis, comme il n’avait plus de mission faute d’équipe, il fallait bien trouver un moyen de payer son appartement.

Tout en apportant la commande de son nouvel ami, il s’assit à ses côtés maintenant que sa caisse était comptée et qu’il pouvait prendre une pause bien méritée.

- Un chirashi avec un thé, je vous l’offre en échange d’une petite conversation ! Disons que j’ai besoin d’un interlocuteur qui saura, m’entretenir un peu !

Dit-il simplement en pointant du pouce leurs amis sourds avec un sourire moqueur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 833
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Arrosons les Feuilles [PV Jin] Mar 23 Juin 2015 - 19:09

Attendant mon repas, je m’étais mis à inspecter le lieu dans lequel j’étais entré et avait trouvé que l’endroit plutôt joli, d’un façon simple et sans artifices. J’avais aussi porté mon attention à ceux qui fréquentaient la place, car l’ambiance d’un endroit pareil se faisait de par ses consommateurs. Je notai alors un homme à mes côtés, complètement affalé sur le comptoir. De par les verres s’accumulant devant lui et par la position qu’il avait, je déduisis que cela faisait un bon moment qu’il était-là, possiblement depuis très tôt ce matin. Au moment même où mon attention se portait sur lui, le barman sembla lire dans mes pensées et m’avertit tout de suite que c’était peine perdue que d’essayer de converser avec lui. Je me retournai vers lui, intrigué, et apprit qu’en fait il était simplement sourd suite à une des nombreuses guerres que le pays du Feu avait connu. Alors bon, la conversation, ce n’était pas vraiment son fort. Tout de même, il était sympa ce barman de me prévenir; ça m’évitait un petit moment embarrassant. Il se présenta alors comme Jin et j’appris alors qu’il était également shinobi tout comme moi. J’ignorais comment il avait deviné – peut-être était-ce quelque chose que je dégageais – mais s’identifia comme un ninja tout comme moi.

- Enchanté, Jin-san, et merci pour le tuyau; ça fait une conversation embarrassante de moins. Moi c’est Takeo et en bas c’est Akamori.

Je le précisai parce que, d’où il était, il n’avait certainement pas vu qu’il y avait quelqu’un de couché au pied de mon tabouret. Jin-san nous quitta ensuite quelques instants et revint avec mon bol de chirashi tandis que je me versais une tasse de thé, qui depuis devait être prêt. Il déposa le bol devant moi alors que je goûtais au thé, m’assurant qu’il était assez infusé. Il l’était. S’offrant sûrement lui-même une petite pause puisque ce n’était pas des plus occupés, le barman s’assis alors à mes côtés et, à ma grande surprise, m’offrit alors le repas à condition de rester avec lui afin de parler. Avec un sourire, je reconnus que ce n’était effectivement pas mon voisin qui était le plus passionnant des interlocuteurs.

- Très bien, c’est le genre de marché que j’aime bien. Commençons donc avec cela : Que fait un shinobi derrière le comptoir à faire un boulot de barman? Une drôle de mission ou une entreprise familiale?

Dès qu’il m’avait appris qu’il était shinobi comme moi, je n’avais pas arrêté de retourner la question dans ma tête. Après tout, les deux éventualités étaient tout aussi possibles l’une que l’autre. Parfois, on tombait sur de vraiment drôles de missions – des gens qui ont des idées bizarres – comme il était connu que plusieurs clans de shinobis amenaient un revenu à leur clan à travers divers établissements. Par exemple, il n’était pas rare de voir des Hayashi ouvrirent des boutiques de fleuristes çà et là dans le village ou encore des Akimichi ouvrirent leur propre restaurant. Et encore là, ce n’était que deux de innombrables possibilités puisqu’il était certain que je ne pouvais pas penser à toutes les possibilités, je n’en finirais plus. J’attendis donc l’explication – ou l’histoire – quant à sa présence dans cette taverne tout en pigeant dans mon bol pour la première fois. Wow, ce riz était vraiment bon!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 61
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Arrosons les Feuilles [PV Jin] Mer 24 Juin 2015 - 2:17



Cordialement, l’homme se présenta avec une franchise qui fit chaud au cœur, il n’était pas compliqué et n’avait aucune intention de jouer les ninjas mystérieux comme trop de consommateur qui sous-estimait les barmans des environs. Il se nommait donc Takeo suivi de son fidèle serviteur Akamori. Intéressant, un Inuzuka s’était toujours intéressant à ses yeux, car d’une certaine façon, il comprenait le lien entre l’homme et la bête.

- Hayashi Jin pour ma part.

Rajouta le Konohajin pour compléter les présentations de manière plus formelle. Puis, son attention se tourna vers la bête, le pauvre devait également avoir faim, c’était certes contraire à l’étique de certain établissement, mais l’ami canidé était probablement plus propre que bien des ivrognes.

- Tu es donc du Clan Inuzuka, j’ai toujours bien aimé se Clan et pour répondre à ta question, je vais trouver un os pour ton ami.

En se relevant, Jin commença à expliquer que le commerce était familial et comme le beau temps les gratifiait de sa présence, la main d’œuvre était partie en fuite vers les escapades d’amoureux et ainsi de suite. Il s’était donc retrouvé ici, à aider un oncle dans le besoin.

Quelques explications plus tard, Jin était revenu avec un os encore partiellement couvert de viande, probablement un beau trésor pour Akamori puisque l’os en question avait déjà perdu toute son utilité dans la soupe du jour.

Reprenant sa place après avoir servi son deuxième client favori, Jin continua ses explications.

- J’ai besoin d’argent ses temps si, j’ai mon loyer à payer et plus d’équipes pour m’aider, vous avez surement entendu parlé de moi, l’équipe constituer d’un Yamanaka, un autre Hayashi et un Akimichi dont je suis le seul survivant. J’avoue avoir une certaine crainte à retourner sur le terrain, j’ai bien survécu, mais comme tu peux le voir à mes cicatrices, c’était de peu…

Tout en sirotant un thé, il se retourna vers son nouvel ami comme enjoué par une nouvelle attitude, laissant la déprime de côté.

- Et vous ? Pas de missions où vous venez peut-être espionner la qualité des aliments ?

Dit-il avec un ton taquin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 833
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Arrosons les Feuilles [PV Jin] Dim 28 Juin 2015 - 23:06

Les présentations terminées, j’appris que Jin-san venait du réputé clan Hayashi. Ce n’était pas le premier de ce clan que je rencontrais, mais c’était néanmoins la première fois que j’avais une vraie conversation avec l’un d’eux. Quant à moi, il devait déjà avoir deviné que j’étais Inuzuka; ce n’était pas tout le monde qui se promenait avec une bête comme les ninkens. Comme de fait, quelques instants plus tard, ce dernier le réaffirmait, avouant par le fait même avoir une drôle de fascination pour mon clan. Comme tous ceux que je rencontrais, car tout le monde semblait trouver cela extraordinaire que l’homme et la bête puisse coexister avec une telle symbiose. Je ne leur en voulais toutefois pas, car même si de mon point de vue biaisé je trouvais cela tout à fait normal il fallait que je reconnaisse que nous n’avions nos équivalents nulle part ailleurs. Sauf le clan Dôbutsu, mais je suspectais un certain lien de parenté éloigné. Enfin, je n’allais certainement pas ennuyer mon nouvel ami Hayashi avec mon histoire de parentage.

Au lieu, je l’écoutai m’expliquer ce qu’il faisait-là tout en allant chercher un os pour Aka. Il n’allait certainement pas rechigner, mais pendant l’absence du barman je pris quelques tranches de poisson et les tendis à mon ninken. Il revint avec un os avec encore de la viande dessus et le lui donna. Ainsi, ce petit endroit sympathique était une propriété Hayashi et le propriétaire n’avait rien trouvé de mieux que de déléguer sa tâche à quelqu’un d’autre pour profiter du beau temps. Ce n’était pas vraiment sympa pour Jin-san par contre, puisqu’il aurait sans doute voulu profiter de la journée lui aussi. Je me retins de le dire lorsqu’il continua en expliquant qu’un peu plus d’argent ne faisait jamais de tort, surtout pour arrondir les fins de mois. Il fit mention d’un accident qui était effectivement parvenu à mes oreilles, mais je ne m’étais pas enquis des détails donc l’histoire me restait flou. Cependant, je savais mieux que de les lui demander, ce devait sans doute être un épisode troublant duquel on se remettait difficilement.


- En tout cas, il est mieux de vous donner un bonus pour l’avoir dépanné, cela serait la moindre des choses!

Bien que je ris pour détendre l’atmosphère, je pensais réellement que Jin-san devrait être compensé légèrement pour être rentré de si dernière minute et lors d’une journée aussi belle qu’il aurait probablement passé quelque part d’autre que derrière ce comptoir. D’un autre côté, je ne l’aurais peut-être jamais rencontré. Ce dernier me retourna alors la question, me demandant ce qui pouvait bien m’amener ici. Lorsqu’il proposa lui aussi en blaguant une mission de contrôle de qualité, je pris un air faussement surprise et regardai autour de moi.

- Pas tout à fait, commençai-je sur le ton de la confidence, je suis en fait envoyé par l’Hokage pour trouver le meilleure chirashi de Konoha. Suivit ensuite un rire et une gorgée de thé. Non, bien que j’aimerais cela, je me cherchais simplement un endroit où casser la croûte et me désaltérer puis je suis tombé sur cet endroit. Beaucoup moins intéressant vous ne trouvez pas?

Plongeant mes baguettes dans le bol de riz et prenant en même temps quelques tranches de poisson, je mis le tout dans ma bouche et fis semblant de le goûter de façon exagéré, comme on le ferait avec un vin. J’avalai ensuite ma bouchée et levai le pouce vers Jin-san tout en éclatant de rire à nouveau. Peut-être étais-je le seul à trouver cela drôle, mais cela ne m’empêchait pas de rire pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 61
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Arrosons les Feuilles [PV Jin] Lun 29 Juin 2015 - 2:37



Jin avait écouté à son tour l’explication d’Inuzuka Takeo, il était donc simplement de passage en compagnie de son fidèle ami et non en mission spéciale ou la vie de l’humanité était en jeu, mais qu’importe. Peut-être que c’était simplement son imagination débordante ou même l’ennui de l’endroit qui commençait à faire son travail. D’un autre côté, leur simple présence égayait un peu plus sa journée qui en regardant sur l’horloge prenait fin très bientôt. Le restaurant n’était pas sous sa garde sur le chiffre de soir, se qui était tout simplement parfait pour ses projets personnels. Il aurait donc le temps de jouer du Kunai et du parchemin explosif un moment afin d’extérioriser son manque du terrain.

- Vous savez, la vie est intéressante, il sufi de voir le bon côté des choses et c’est régler !

Dit-il en prenant une cigarette dans sa poche tout en en offrant une à son collègue shinobi, puis il la porta à sa bouche et sorti également son briquet avant de continuer et se sans l’allumer bien sûr, l’établissement ne tolère pas les fumeurs.

- Sans quoi tout tourne toujours autour de la déprime et se cercle vicieux ne m’intéresse pas... Je vous vois profiter d’un simple repas avec plaisir et c’est suffisant pour rendre la chose intéressante. Ne vous pressez pas, mais j’ai terminé mon quart de travail, je vais donc sortir cet ivrogne et m’en aller au terrain d’entrainement, vous pouvez même m’y rejoindre si ça vous dit !

Puis, sur cette proposition, Jin serra chaleureusement la main de son nouvel ami, le pauvre même s’il comptait accepter son invitation n’était qu’à la première bouchée de son repas, il lui faudrait donc encore un bon moment avant de pouvoir le rejoindre et puis il avait un repas offert par la maison et tout le monde sait qu’un repas gratuit est bien meilleur.

Après avoir sortie le client imbibé d’alcool, le jeune shinobi aux cheveux cendrer se dirige à pleine vitesse sur le terrain d’exercice en empruntant les toits sur son chemin, d’un bond à l’autre, son corps se détendait au rythme du vent qui frappait doucement son visage et cette bouffée de fumée qu’il inhalait de temps en temps y était également pour quelque chose. Le bonheur de la liberté.

Il arriva finalement sur le terrain une dizaine de minutes plus tard après avoir pris le temps de se changer et de prendre son matériel ninja. Enfin arrivé dans son petit coin de paradis où il comptait rattraper le temps perdu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 833
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Arrosons les Feuilles [PV Jin] Mer 1 Juil 2015 - 0:37

Si je trouvais que la réalité était bien moins palpitante que la fiction, la petite histoire que j’avais inventé sur le coup, et que j’en faisais part à Jin-san, ce dernier se contenta d’une réponse drôlement optimiste qui sut aussitôt me redonner le sourire. Il avait effectivement raison, tout n’était qu’une question de point de vue. Je ne doute pas un instant que ma vie, même dans ses plus ennuyantes, doit sûrement faire l’envie de quelqu’un quelque part. Peut-être même dans le village même, certains civils enviant souvent les shinobis et les prouesses dont ils étaient capables. Le barman me tendit alors son paquet de cigarettes, m’offrant l’une d’elles, mais je refusai d’un signe de la main. J’avais toujours trouvé étrange les shinobis qui avaient pris la mauvaise habitude de fumer; ce n’était pas comme s’ils ne savaient pas à quel point c’était néfaste pour leur santé. Encore plus étrange était qu’il ne l’allumait même pas, avant que je ne comprenne que c’était parce que nous étions dans un endroit non-fumeur. Mais bon, je n’allais pas juger l’Hayashi sur le simple fait qu’il était fumeur, ce serait un peu ridicule.

Il continua ensuite sur la même idée, prônant que nous devions se réjouir de tous les petits plaisirs que la vie nous offrait. À l’écouter parler je savais tout de suite qu’il parlait par expérience, c’est-à-dire qu’il devait avoir longtemps broyé du noir avant de pouvoir réapprendre à profiter de la vie; je pouvais l’entendre dans sa voix et aussi le voir dans son regard. Je ne contentai toutefois que d’approuver d’un hochement de tête alors que je continuais mon repas. Tout ce qu’il disait avait beaucoup de sens et je n’allais certainement pas lui demander ce qui l’avait poussé à penser comme cela; je ne dis donc rien et le laissai continuer de parler. Il me révéla alors qu’il terminait son quart de travail et qu’il prendrait ensuite le chemin du terrain d’entraînement, m’invitant par le fait même de venir le rejoindre.


- Vous pouvez être certain de m’y voir, Jin-san! À plus tard, dis-je en me retournant vers lui pour serrer la main qu’il me tendait et reportai ensuite mon attention sur mon repas.

Il avait dit de ne pas me presser – et manger trop rapidement n’était certainement pas une bonne idée juste avant un potentiel entraînement avec l’Hayashi dont je venais de faire la connaissance – je pris donc le temps de finir mon chirashi, envoyant un peu plus de nourriture vers le sol afin de terminer mon repas le plus rapidement possible. Pas parce qu’il ne voulait pas que je me presse que j’allais prendre tout mon temps! Je ricanai lorsque je le vis prendre réellement l’ivrogne à mes côtés pour le chassai de l’établissement, je n’aurais jamais pensé qu’il le ferait réellement! Je croyais qu’il était un habitué de la place et que tout le monde le tolérait par sympathie, mais cela ne semblait pas le cas. Prenant une gorgée de thé, j’espérai tout de même que le vieil homme retournait chez lui sain et sauf.

Mon bol enfin terminé, je calai le restant de mon thé d’un trait et laissai tout de même quelques pièces comme pourboire afin de compenser pour le repas qui m’avait été offert par Jin-san. Je sortis ensuite de la taverne et fus momentanément aveuglé par le soleil. J’étais en effet resté un bon moment dans la taverne, mes yeux s’étaient habitués à son éclairage tamisé. Une fois réhabitué à la lumière du soleil, je me dirigeai vers le terrain d’entraînement d’un pas assuré. Il n’y avait rien de mieux qu’une bonne marche pour digérer et cela me servirait également de petit échauffement pour quand j’arriverais au terrain. Si mon nouvel ami avait sûrement plus de distance que moi à faire, il avait aussi eu plus de temps et je n’avais aucune idée de la distance séparent la taverne du terrain d’entraînement. Toutefois, j’estimai que je m’étais séparé de l’Hayashi il y avait une vingtaine de minutes et j’arrivai donc pendant qu’il était en plein échauffement. J’attendis qu’il termine son exercice et qu’il se tourne vers moi pour lui parler.


- Comme promis, nous voici! J’espère ne pas vous avoir fait attendre trop longtemps… Sinon je vous voyais en plein échauffement; aviez-vous quelque chose en tête pour votre entraînement? Je laissai ma question en suspens, mais continuai avant qu’il ne me réponde. Je pourrais peut-être vous intéresser par un petit combat amical? Je n’en ai peut-être pas l’air, mais je suis quand même Jônin; je pourrais sûrement vous aider à vous améliorer.

Je le gratifiai d’un sourire innocent, comme si je voulais encore plus accentué la différence entre l’image que je projetais et la place que j’occupais au sein du village. Qui plus est, je savais également qu’il ne pouvait pas vraiment refuser une offre comme celle-ci. Enfin, techniquement oui, il pouvait la refuser, mais à moins qu’il soit lui-même Jônin il ne pouvait que bénéficier d’un affrontement amical avec quelqu’un de ma trempe. Sans vouloir me vanter, j’avais quand même beaucoup d’expérience sur le terrain et je sentais tout d’un coup l’envie de la partager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 61
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Arrosons les Feuilles [PV Jin] Ven 3 Juil 2015 - 7:27



C’est peu de temps après avoir commencé que ses deux nouveaux amis vinrent le rejoindre. L’homme était donc une personne de parole se qui était tout à son honneur aux yeux du jeune Konohajin qui ne tarda pas à lui lancer un bref signe de la main en guise de salutation, il faut avouer qu’entre amis, on peut se passer d’un tel acte de temps en temps, mais Takeo n’en reste pas moins son supérieur pour l’instant. Tout de suite, il lui proposa de s’entrainer sans toutefois oublier de lui demander s’il avait d’abord une idée en tête.

- J’avoue avoir un penchant pour les cibles mouvantes ! J’accepte donc votre idée de simulation amicale, combattre contre un Jônin est toujours une chose que je n’ose pas refuser, après tout si je veux progresser, quoi de mieux que d’avoir un maitre ayant mainte fois dépasser mon niveau !

Il ne restait plus qu’à savoir si l’Inuzuka allait utiliser son fidèle compagnon pour l’entrainement, le combat s’en retrouverait à du deux contre un, mais la chose était plutôt intéressante aux yeux de l’Hayashi-Aburame. D’un point de vue militaire, rien de mieux que de combattre plus d’un ennemi à la fois, car après tout, ce n’est que le quotidien d’un shinobi.

- Et Senseï, si je puis me permettre, vous ne semblez pas faible du tout, au contraire. Une attitude calme est parfois bien plus dangereuse. Je respecte donc votre tempérament et c’est avec la plus grande hâte que je désire commencer !

Loin de lui l’idée de lécher les bottes de son compagnon, mais Takeo était ainsi, il dégageait la naïveté pure d’un jeune enfant alors qu’en réalité, Jin le percevait comme un loup toujours prêt à bondir sur sa proie. Un peu comme lui, il le voyait comme un guerrier patient et passionner par l’art du combat, le genre de personne à ne jamais prendre un combat à la légère et qui bien sûr choisit ses fameux combats, mais pour confirmer son hypothèse, il devrait engager l’affrontement et vérifier de ses propres yeux.

Debout, à quelques mètres de son enseignant du jour, Jin pris le temps d’installer ses sacoches d’arme sur chacune de ses cuisses, puis celle dans son dos et son duo de tanto sur sa personne, dégainant l’une de ses deux lames, il fit le signe qui allait déclencher se combat.

- Je suis prêt !

À partir de cet instant, les choses deviennent sérieuses et le gentil Jin du bar n’existe plus, sur son visage une expression blazer apparaît et un esprit surchauffe déjà en analysant les possibilités, quelle sera le premier mouvement de l’Inuzuka ?

HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 833
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Arrosons les Feuilles [PV Jin] Mer 8 Juil 2015 - 23:50

Mon idée d’entraînement amical sembla aussitôt emballer l’Hayashi, dont les yeux s’illuminèrent quand je partageai mon idée. Décidemment, je venais tout juste de viser dans le mille. En même temps, les combats sont toujours les meilleurs places pour apprendre alors autant en profiter pendant que nos vies n’y sont pas en jeu. Car je proposais un combat pour pratiquer ses talents au combat, mais il n’y avait aucun doute dans ma tête que j’allais autant en apprendre que lui dans ce petit entraînement. J’avais pour philosophie qu’un apprentissage n’arrête jamais réellement, qu’il est pratiquement impossible de tout savoir d’un seul sujet. C’était pourquoi je considérais moi aussi cette occasion comme une façon de parfaire mes méthodes de combats, me préparer à différents adversaires et styles de combat. J’attendais toutefois confirmation de sa part, même si son non-verbal était assez suffisant pour connaître sa réponse.

Comme de fait, ce dernier m’apprit qu’il aimait bien les cibles mouvantes donc un combat léger entre amis serait parfait pour lui. De plus, comme il le faisait remarquer, avoir l’expérience d’un haut gradé ne pouvait qu’être bénéfique pour les moins accoutumés. D’ailleurs, ce dernier ne se fiait pas aux apparences et semblait plutôt d’avis que j’étais loin d’avoir l’air inoffensif conformément à ce que j’avais dit plus tôt, pensant que le calme pouvait être bien plus dangereux que l’agressivité. Inconsciemment, je lui avais suggéré de ne pas simplement se fier à ce qu’il voyait, mais également à ce qu’il ressentait; nos instincts pouvaient parfois être bien plus précis qu’on le croyait. Cela ne lui donnait que plus le goût de commencer notre combat, attitude que je louais également. Toutefois, si cela s’avérait nécessaire je devrai lui rappeler qu’on vrai situation de combat l’empressement n’est pas toujours la meilleure option. J’essayai également de ne pas faire paraître ma satisfaction lorsqu’il m’appela senseï, ce n’était pas tous les jours que j’entendais quelqu’un m’appeler ainsi. Quelques instants plus tard, Jin-san avait tout son équipement prêt à être utiiser et j’avais également pu observer les outils qu’il préconisait, dont les deux tantos auxquels je devrais sans doute faire attention.


- D’accord, allons-y alors! lui répondis-je lorsqu’il me lança qu’il était prêt à commencer le combat.

Aussitôt, Aka bondit d’un côté tandis que j’allais de l’autre. La première des choses étaient de se séparer et ainsi créer un premier doute chez l’ennemi. Vers qui se tourner en premier? D’où viendrait la première attaque? C’étaient les questions que nous voulions imposer à l’adversaire dès les premiers instants et occuper son esprit au lieu de son corps. Jin-san était peut-être encore Genin, mais le plus tôt il était affronté à ce genre d’affrontements le meilleur il deviendrait. J’allais donc profiter pleinement de ce doute. Croisant le regard de mon ninken, j’envoyais mentalement les directives du combat et ce que j’attendais de lui. Ce dernier comprit aussitôt puisque quelques secondes à peine s’étaient écoulées qu’il fut celui à faire le premier geste. Parcourant les derniers mètres qui nous séparaient de l’Hayashi – car nous nous étions éloignés avant de début le combat – Akamori se jeta vers l’homme, gueule ouverte.

N’attendant pas une seconde de plus, je m’élançai à mon tour vers lui et profitai du fait qu’il était occupé avec Aka pour amasser mon chakra dans mon pied et me diriger vers lui. Alors que je franchissais à mon tour les derniers mètres et me plaçais dans le dos de Jin-san, mon pied avait eu le temps de s’enflammer. Quand j’arrivai derrière lui j’effectuai un coup de pied circulaire tout en relâchant tout le chakra enflammé que j’avais accumulé. Terminant ma rotation, je pris aussitôt de la distance pour ne pas être surpris par une contre-attaque sans être trop loin pour que cela me désavantage, rejoint quelques secondes plus tard par Akamori tout aussi aux aguets que moi.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 61
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Arrosons les Feuilles [PV Jin] Jeu 9 Juil 2015 - 3:43



Voilà donc la légendaire attaque d’un duo appartenant au clan Inuzuka, une synchronisation et une vitesse incroyablement précise, voire presque chirurgicale, ne laissant pas place au hasard. La symbiose parfaite entre l’homme et la bête. C’était ahurissant à voir. Mais qui des deux adversaires était le plus dangereux, probablement Takeo ? Il n’y avait qu’un seul moyen de vérifier… Après tous, il n’en avait pas la moindre idée, une seule chose résidait dans son esprit et c’était cette impossibilité à utiliser son plein potentiel, les Kikaichûs était trop dangereuse pour un humain alors imaginer la chose sur un chien… Une simple dose de paralysant pour homme pourrait peut-être venir à bout du fidèle compagnon du rouquin alors leur utilisation était proscrite pour l’instant. Tuer un Shinobi n’est pas chose tolérer dans un village, encore moins dans un entrainement comme celui-ci et il ne voulait pas perdre son nouvel ami, il devrait donc garder ses plus dangereux insectes bien caché pour se combat, reposant le reste de son entrainement sur se qu’il avait appris à l’académie et dans ses missions avec son ancienne équipe.

D’un rapide coup d’œil, Jin compris qu’Akamori arriverait en premier de par la vitesse que lui procuraient ses membres supplémentaires. Une distraction ? Assurément, mais les crocs de cette imposante créature n’était pas à prendre à la légère non plus. Tout en plongeant la main dans l’une de ses sacoches d’arme, Jin sortit un parchemin tout en ne quittant pas Takeo des yeux. La bête fut effectivement la première à porter un coup direct avec sa mâchoire, une morsure amortie par la frappe bien placée de Jin directement dans la gorge de l’animal, il sentit presque le souffle chaud de l’animal contre sa joue tout en retirant rapidement son poing de l’orifice en faisant abstraction de la salive. Ça aurait été ci facile de déverser une nuée d’insectes à l’intérieur de l’animal, le forçant à s’effondrer de douleur sous les milliers d’insectes le grugeant de l’intérieur… Mais Jin résista à la tentation.

Avec son parchemin bien en main, il avait frappé de manière à coincer le manuscrit horizontalement entre les crocs de la bête, mais cette petite manœuvre n’était pas assez rapide à son goût, il avait dû attendre le bon moment se qui avait laisser le temps à Takeo de passer derrière lui, merde. Le temps de se retourner qu’un coup de pied circulaire enflammé arrivait au niveau de la taille pour le faucher dans d’atroce douleur, le shinobi aux cheveux cendrer aurait bien aimé l’éviter, mais le temps lui manquait, ne lui laissant plus qu’une option. Usant d’une vieille prise de garde, Jin para le gros des dommages, mais le choc fut quand même assez puissant pour le projeter au sol comme une poupée de chiffon. Se qui n’était pas plus mal, car d’une manière peu orthodoxe, il reprenait de la distance avec se qui lui paraissait être des experts en Taïjutsu et combat rapproché.

Une roulade ou deux vinrent à bout du feu sur sa veste et dans la suite, il enchaina une roulade pour se relever accompagner d’un lancé de shuriken visant l’animal tout en engageant une course avec l’un de ses tantos contre Takeo, prêt à affronter son adversaire, Jin se demandait si le rouquin l’avait vue prendre une rasade d’alcool dans sa chute. Il n’allait pas tarder à le savoir, car en général les utilisateurs de Katon n’aiment pas les choses inflammables.

En arrivant au niveau de son adversaire, Jin feignit une attaque horizontale qui lui donna l’angle parfait pour cracher le liquide sur son adversaire, soyons réalistes, il allait l’éviter avec facilité. La technique visant en fait à éliminer toute flamme à venir provenant du rouquin, où dans le cas contraire, il s’enflammerait et s’en serait terminé.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 833
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Arrosons les Feuilles [PV Jin] Lun 13 Juil 2015 - 0:36

Comme je l’avais prévu, Jin-san se concentra totalement sur mon ninken lorsque ce dernier se jeta sur lui. Après tout, je ne connais pas grand monde qui ne ferait rien alors qu’une bête aussi grosse qu’Aka se lançait sur vous à toute allure. S’il avait deviné la feinte, il n’avait tout de même pas le choix de s’occuper de lui avant de vouloir pouvoir faire quoi que ce soit contre moi. À la vitesse de l’éclair, ce dernier chercha dans une de ses besaces alors que je le contournais et en ressortit un parchemin avant que mon ninken ne soit arrivé. Curieux, je continuai ma course vers le dos de Jin-san, afin de le prendre par surprise, et vis avec stupéfaction que l’Hayashi se jetait dans la gueule du loup… euh, ninken. À quoi pensait-il!? Si ce n’avait pas été un combat amical, ses mâchoires puissantes n’auraient fait qu’une bouchée du bras de Jin-san. Je me rappelai soudainement le parchemin qu’il avait sorti et compris ce qu’il allait faire. Comme de fait, ce dernier ressortit rapidement la main sans parchemin et en même temps Aka commença à agir bizarrement. Un parchemin en pleine gorge, ce n’est pas ce qu’il devait avoir de plus confortable.

Aussi désolé que je pouvais l’être pour Aka, ce n’était certainement pas ça qui allait arrêter mon pied, qui connecta directement avec l’Hayashi au niveau du ventre. Je sentis une petite résistance lorsque mon pied frappa le shinobi, signe qu’il avait probablement pus réduire un peu les dommages, mais la force de l’impact fut assez pour l’envoyer valser quelques mètre plus loin. Au moins, j’étais certain de ne pas me faire contre-attaquer même si cela me séparait un peu plus de lui que je ne l’aurais souhaité. Une fois de nouveau à mes côtés, Aka brisa le parchemin d’un coup de mâchoire destructeur et nous reportâmes notre attention sur l’Hayashi. Heureusement, puisqu’un shuriken filait directement vers nous ou plutôt vers Aka. Nous nous tassâmes chacun d’un côté pour l’éviter, mais au final je crois bien que c’était en plein ce qu’il cherchait à faire puisqu’il se jeta aussitôt vers moi, tanto dégainé. Ainsi il avait essayé de nous séparer afin de m’avoir en seul à seul. Alors qu’il s’approchait, une drôle d’odeur commença à m’emplir le nez. Serait-ce…?

Je n’eus à y penser que plus tard, car pour l’instant c’était une lame qui venait directement vers moi. Ma dernière expérience avec un épéiste n’était pas des plus agréable, je réagis immédiatement à la lame qui venait vers moi et l’évitai facilement. Trop facilement même. Malgré mon expérience, celui que j’affrontais n’était pas un Genin fraîchement sorti de l’Académie, lui-même m’avait brièvement parlé d’une mission qui avait mal tourné. Cela n’était pas normal que j’évite cette attaque aussi facilement, à moins que cela n’ait été l’intention depuis le départ. Feintait celui qui s’était fait feinté, n’est-ce pas? Je devais donc être attentif à la véritable attaque qui venait d’un instant à l’autre. Celle-ci vint sous la forme de l’odeur qui m’avait frappé plus tôt. Elle m’avait semblé familière plus tôt, mais maintenant, alors que je regardais Jin-san, je réalisai ce dont il s’agissait : de l’alcool. Quand est-ce qu’il avait eu le temps de prendre une gorgée? Lorsqu’il s’était éloigné de moi? Pas le temps de trouver une réponse, je devais concentrer toute mon attention à éviter ce jet. Pas seulement pour ne pas puer l’alcool, mais également pour ne pas devenir une torche humaine à la prochaine flamme que produisais, car je devinais bien que c’était ce qu’il voulait faire. Astucieux.

Sachant très bien que mon adversaire n’attendrait pas un instant pour me lancer ce jet, je commençai à pivoter vers la droite presque tout de suite après avoir reculé et découvert la supercherie. J’aurais pu utiliser mon affinité avec le vent pour dévier le liquide, mais je n’avais cette idée qu’avec la rétrospection; jamais une telle alternative ne m’aurait frôlé l’esprit dans le feu de l’action. J’avais toutefois sous-estimé l’étendue du jet d’alcool; alors que je tournais, je sentis mon coude se mouiller. J’avais réagis une fraction de seconde trop tard et l’alcool m’avait touché au niveau du coude, possiblement l’avant-bras. Dans les deux cas, je ne pris aucune précaution et arrachai rapidement la manche touchée une fois ma rotation terminée. Ne vous affolez pas, je n’aurai qu’à la recoudre rendu à la maison – ou m’acheter de nouveaux vêtements, c’était à voir. Même si la menace était écartée, je savais de quoi il était capable et notai mentalement de ne plus utiliser d’autres attaques de type katon contre lui pour ne pas que cela se reproduise. Plutôt, ça serait à mon tour de lui montrer ce dont j’étais capable ou plutôt ce que nous étions capable. En voulant m’asperger d’alcool, il s’était rapproché assez pour que je relance aussitôt une nouvelle offensive.

Je ne lui laissai pas le temps de se remettre de mon pivot pour lui sauter dessus. Ayant deviné mes intentions, Akamori se lança à peine plus tard et nous le harcelâmes de coups. Au lieu d’attaquer chacun de notre côté comme plus tôt, nous y allions d’un même assaut. Avec l’énergie que nous mettions dedans, il aurait sûrement beaucoup de difficulté à contrer autant d’attaques. Bien que s’il mettait à usage son affinité avec le bois il pourrait aisément bloquer nos coups, il n’avait jusqu’à date pas fait preuve de ce don propre à son clan. Qu’attendait-il?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 61
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Arrosons les Feuilles [PV Jin] Jeu 16 Juil 2015 - 7:26



Sous la riposte de son maitre Inuzuka et d’Aka, son chien de guerre en parfaite synchronisation, Jin ne pouvait pratiquement rien faire sans dévoiler sa carte maitresse qu’étaient ses petits Kikaichûs adorés. Il devait avouer que le temps de réaction du rouquin était impeccable en situation réelle et emplie d’une précision chirurgicale terrifiante, ne gaspillant pas une seconde, ils agissant comme une machine de destruction massive habituer à frapper jusqu’à sentir le corps de leurs ennemis perde toute chance de riposter.

Il n’avait eu qu’à le voir venir pour se dire qu’il devrait subir lui même des dégâts assez importants pour achever son adversaire, car oui aussi fou que cela puisse paraître, la victoire n’était pas une option dans la tête du Genin. Le Jônin croyait-il s’en tirer aussi facilement contre lui ? Probablement trop certain de sa propre force, Takeo frapperait bientôt un mur. Ses techniques Taïjutsu étaient importantes, mais elles l’obligeaient à se rapprocher de manière drastique et c’est exactement où Jin voulait l’apporter, tous ses mouvements ne visaient qu’à embrouiller l’esprit de son adversaire, les shuriken, le crachat d’alcool et ainsi de suite. Il voulait lui faire croire qu’il était plus apte à combattre à distance, avec des projectiles et attaques à retardement. Seulement s’était le contraire et les cicatrices sur son corps en était la preuve, cousin proche des masochistes, se jeune shinobi aux cheveux cendré est se qu’on appelle un amateur de sensation forte. Il avait donc réussi à feindre le combattant préférant la distance et voilà qu’il profiterait enfin de la réciprocité de leurs corps pour ajouter un effet de surprise qu’il n’aurait que gaspillé en attaquant à distance.

Bandant tous les muscles de son corps à l’approche de se spécimen, Jin se prépara à confronter poing contre poing le Jônin, une rafale de coup s’abatis alors sur lui qui tentait tant bien que mal de riposter, alors qu’Aka se joignait à l’asseau combiné, il le repoussa rapidement d’une technique Futon. Un simple jet d’air s’échappa de son poing tendu vers l’animal, l’éloignant assez pour se retrouver seul avec son adversaire principal, il ne lui resterait plus qu’à ne pas perdre l’animal des yeux et le forcer à rester à distance et le tour serait joué. Les coups continuaient à affluer comme une tempête et bientôt, le sang jaillit, mais ce n’était pas assez pour le mettre hors d’état de nuire.

Quand la rafale fut terminée, Jin bondit en arrière pour reprendre un peu d’air, salement amoché. L’un de ses bras, le gauche, principalement utilisé pour bloquer les coups de son adversaire pendait dans le vide alors que son souffle saccadé et sa posture courbée démontraient clairement le sale quart d’heure qu’il venait d’endurer. Seulement, il souriait, il devrait simplement attendre quelques secondes et tout serait terminé, du moins, il l’espérait. Sa plus grande crainte était que l’Inuzuka ait des compétences médicales, mais la combinaison était encore plus rare qu’un Hayashi épousant une Aburame. Cette seule pensée venait de lui faire atrocement mal, trop amoché pour rire, il crachat un peu de sang au sol avant de parler pour attirer l’attention de son opposant.

- C’est un sacré combo que tu viens de me montrer, j’adore ! … je vais devoir m’entrainer au Taïjutsu… c’est certain ! …

Bordel, même sa mâchoire lui faisait atrocement mal, mais qu’en était-il de Takeo ? Lui qui tout au long de son attaque interminable n’avait probablement même pas réalisé le subtil relâchement de tous ses insectes qui comme des tics s’était accroché sur sa peau de manière à le paralyser ? Il serait paralysé de la tête au pied, Jin avait relâché une nuée d’insectes qui s’acharnerait jusqu’à le voir s’écrouler au sol, il ne lui resterait donc plus qu’à affronter le chien et s’était seulement dans le scénario ou celui-ci n’acceptait pas sa défaite.


HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 833
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Arrosons les Feuilles [PV Jin] Mar 21 Juil 2015 - 23:12

Tandis que les coups pleuvaient sur l’Hayashi, une petite voix dans le fond de ma tête se demandait toujours pourquoi ce dernier n’utilisait pas son affinité naturelle pour s’aider. Au rythme où allaient les choses, il devrait quelque chose sans quoi il en ressortirait amoché. Quelque chose devait se préparer, il devait attendre la parfaite opportunité ou un truc du genre. Seulement, à vouloir trop l’attendre peut-être finirait-il par sauter par-dessus. À peine cette pensée frôlait mon esprit que je la rejetais, préférant mettre toute mon attention sur les coups que je portais.En plein milieu d’un combat, il fallait éviter de trop penser aux choses sinon on finissait toujours par faire un faux-pas. En y repensant, je crois que c’est ce qui a été mon erreur dans ce petit entraînement. Je m’attendais à voir quelque chose arriver et n’ai pas arrêté d’y penser jusqu’à ce que je me rende compte qu’elle ne viendrait jamais. Enfin, vous verrez.

Le flot du combat fut finalement perturbé lorsqu’une bourrasque de vent jaillit entre Jin-san et nous, envoyant Akamori valser sur quelques mètres plus loin. C’était une bonne idée d’essayer de réduire les assaillants, mais il avait été un peu trop lent sur la détente; la plupart du mal était déjà fait. Ce n’était toutefois pas cette rafale qui me perturberait. J’étais moi-même adepte avec le futon et étais habitué aux forts vents, je continuai donc mes frappes jusqu’à ce que je recule de nouveau. J’avais encore eu l’impression que le tout avait été un peu trop facile, que Jin-san aurait eu amplement de faire une quelconque action pendant tout ce temps; je me doutais que quelque chose était sur le point d’éclater et j’avais donc pris un peu de distance avec l’Hayashi. Je ne savais pas à ce moment-là qu’il était déjà trop tard.

Aka revint rapidement à mes côtés, s’étant rétabli promptement de la rafale, et nous attendîmes une réaction du jeune homme. Ce dernier était bien amoché, son bras gauche pendant mollement à ses côtés signe qu’il ne pouvait plus l’utiliser. Ce dernier commenta le combo que nous venions d’utiliser, mais ne semblait pas plus inquiet de ce qui pourrait venir plus tard. D’où lui venait cette assurance? Je le sus à peine quelques secondes plus tard lorsque soudainement une douleur, accompagnée d’une désagréable une sensation de brûlure comme si on écrasait un mégot de cigarette sur ma peau, me traversa le corps entier. Sous le coup, tous mes muscles se contractèrent créant une sorte de spasme généralisé, mais lorsqu’une deuxième vague me traversa elle me força à mettre un genou à terre. Que se passait-il? Jin-san avait-il enfin sortit ses griffes? Était-ce là l’effet d’un poison végétal quelconque?


- Mais qu’est-ce que…? C’est vous qui faites ça, Jin-san?

Je connaissais la réponse – qui d’autre pouvait bien causer cela? – mais je voulais surtout savoir comment. Si ça avait été quelque chose que j’avais respiré, je l’aurais senti j’en étais persuadé. Peut-être était-ce au contact de la peau? L’effet restait le même, j’étais paralysé, incapable de faire le moindre mouvement tant la douleur me paralysait. Peu importe son secret, il en demeurait tout de même que, malgré moi, j’en étais venu à sous-estimer le Genin et c’était ce qui m’avait couté la victoire dans ce petit combat amical. Normalement je n’étais pas de ceux qui portaient une grande importance au grade d’un shinobi, regardant plutôt ce dont il était capable, mais peut-être était-ce parce que je n’avais justement jamais vu Jin-san à l’œuvre auparavant que j’avais fini par tomber dans le piège. J’aurais amplement le temps de méditer sur ma défaite plus tard, je devais pour l’instant terminer ce combat.

À me voir dans cet état, je n’avais aucune difficulté à deviner dans quelle humeur mon ninken était et donc je savais qu’il voudrait aussitôt s’en prendre à celui qui m’avait mis dans cet état. Alors que j’étais là, immobile et un genou à terre, je me dis qu’Aka pourrait peut-être bien l’affronter pendant un certain temps, mais je vins rapidement à la conclusion que lui non plus n’était pas immunisé aux poisons et tomberait sans aucun doute peu de temps après moi si jamais cela en venait à cela. Comme pour corroborer mes pensées, ce dernier se mit aussitôt à grogner vers le jeune homme tout en prenant une position que je décodai immédiatement comme celle qu’il prenait avant de sauter sur sa proie. Je l’en dissuadai aussitôt.


- Aka, arrête, ça ne vaut pas la peine. Parfois, il faut savoir quand reconnaître sa défaite. Aka groga une fois de plus, mécontent de la tournure que prenait les choses, mais reprit une position normal ou du moins qui ne se voulait pas agressive. Je me tournai alors vers Jin-san. Je dois avouer que tu m’as pris par surprise, Jin-san, et n’ai d’autre choix que d’admettre ma défaite. C’était finement joué.

Même si j’étais paralysé, je fus tout de même capable de lui sourire tout en inclinant légèrement la tête pour le féliciter de cette victoire. Mon sourire se transforma toutefois rapidement en rictus de douleur.

- Bon, maintenant que tu as gagné, tu n’aurais pas un antidote ou un truc du genre?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Arrosons les Feuilles [PV Jin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre Ville-