AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Les bourgeons [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Informations
Grade : Daimyô de Hi no Kuni
Messages : 3289
Rang : SSS


Message(#) Sujet: Les bourgeons [PV] Mer 24 Juin 2015 - 1:13

Elle avait donné sa journée à Mizuki. Le minimum syndical sinon elle n’aurait probablement pas tenu très longtemps à son poste d’assistante. Mais qui allait lui faire le café, lui apporter à manger et faire le reste de ses corvées ? Elle y avait réfléchi. Et en avait conclu qu’elle n’était que manchote et que jusqu’à maintenant elle avait réussi à tout faire seule. De plus, elle en était arrivée à la réflexion que les dimanches elle aussi avait le droit de profiter de jours de repos.

Il y avait plusieurs dossiers sur lesquels travailler dans l’immédiat, mais il fallait qu’elle se ménage. Et puis, une fois le retard rattrapé, elle aurait alors beaucoup plus de temps libre. Envoyant ses insectes porter les trois lettres cachetées qu’elle avait envoyé aux différents coins du village, Miko finit de prendre son petit déjeuner chez elle, ou plutôt commença à le prendre. Bah, elle n’en aurait pas pour très longtemps à se préparer, elle s’était déjà habillée.

Elle avait changé de domicile pour un appartement plus proche du Palais. Afin d’être constamment proche du boulot. Génial. Mais le côté moins rustique et surtout moins vide de l’endroit était toutefois plaisant. À l’étage, elle avait une bonne vue de la ville, et les grandes baies vitrées qui donnaient sur une terrasse spacieuse et jardinée … bref, pas dégueu quoi. Elle n’avait pas encore tout à fait pris ses marques mais cela viendrait bien assez tôt. Mettant la cafetière en route, elle ouvrit deux œufs qu’elle fit tomber dans la poêle grésillante d’huile chaude. Une bonne journée s’annonçait même si elle s’était donnée en cadeau de nouveaux fardeaux.

Une fois prête, elle sortit afin de faire quelques courses pour chez elle, entamant une matinée des plus banales malgré les saluts qui se multipliaient sur son passage. Ils ne pouvaient pas lui ficher la paix ? Non pas qu’elle était de mauvaise humeur, mais c’en était fatiguant de se faire remarquer partout où elle allait avec cette fausse déférence que beaucoup affichaient. Rentrant chez elle en faisant un détour histoire de profiter de l’animation des différents habitants du village –enfin, surtout des plus aimables vu qu’elle avait pris le chemin qui longeait le ruisseau-, elle constata avec ‘‘effroi’’ qu’elle risquait d’arriver en retard. Réunion vers midi sur le toit aménagé d’un des plus hauts bâtiments du village. LE super spot avec bancs pour s’introduire auprès de sa nouvelle équipe.

    Ah, vous êtes tous là parfait.


Se laissant retomber sur la terrasse –ok quand on a la classe on arrive en volant hein-, Miko regarda sa montre. Midi pile. Cette histoire de les convoquer à 11h55 avait visiblement marché puisqu’ils étaient tous au rendez-vous.

    Vous vous demandez probablement pourquoi je vous ai fait venir ici … Vous avez été assignés pour constituer une équipe ninja … équipe que j’encadrerai personnellement. Ça ne sera probablement pas de tout repos, mais après quelques recherches je n’ai pas l’impression d’avoir fait une erreur en vous ayant choisi. Mais bon bien sûr, l’erreur est humaine, je verrai par moi-même.


Surprise Mizuki, tu allais encore m’avoir sur le dos même les jours de congé. Quant aux deux autres, elle se demandait comment ils allaient réagir. Viendrait ensuite les présentations techniques et psychologiques, les rêves et tout le tintouin. Pour l’heure ils savaient qui elle était vu le cachet sur la lettre et devaient déjà se connaître, du moins depuis un minimum de cinq minutes.

    On passe à l’étape présentations ? Talents, difficultés, buts, rêves etc


Sortant son paquet, elle sortit une cigarette. Qu'est-ce qu'on allait ce marrer aujourd'hui.





Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Hachidaime Hokage
Messages : 1181
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Les bourgeons [PV] Ven 26 Juin 2015 - 2:11

Je ne m’y attendais pas vraiment. Après ne pas avoir compté nos heures dans son bureau à traiter des affaires urgentes, à rattraper le peu de retard qu’Onpu avait laissé (jusqu’au bout, il avait tenu son rôle. Je n’avais toujours pas eu vent des vraies raisons de son départ, si tant est que Miko les connaisse, mais laissez-moi vous dire, brave gens, que jusqu’au bout il aura tenu la baraque) et à surmonter les obstacles que la nomination de Miko avait dressés sur notre route, elle m’accordait une journée de repos. Vous n’imaginez pas à quel point c’était la fête dans ma tête. Si j’avais pu être sûre que j’aurais eu la force de rentrer après lui avoir sauté au cou, je l’aurais fait. Mais je me contentai de la remercier, en rentrant chez moi, avec la ferme attention de dormir 24 heures d’affilée.

Je sais pas trop trop pourquoi, mais je sentais qu’il y aurait un truc qui clocherait (un sixième sens sans doute, que j’appellerais désormais le « Mikosens », qui me permet de déceler tous les non-dits de l’Hokage). Et ça n’a pas loupé. Je me demandais pourquoi ma mère s’acharnait à vouloir me réveiller alors que j’avais donné des consignes claires, nettes et précises sur mon quota d’heures de sommeil. Ce n’est qu’à 11H30, quand, toute fière d’elle, elle m’annonça que Miko m’attendait dans 25 minutes, « tu sais, sur l’espèce de toit où il y a les bancs, là ». Merci maman, c’est précis. L’adresse devait se trouver dans la convocation de toute façon. Jamais je ne m’étais préparée aussi vite. Rapide douche, rapide habillage (d’ailleurs, ce haut va vraiment avec ce pantalon ?), rapide prise d’affaire, et rapide course jusque ce fameux toit. 11H57, et un rapide coup d’œil me permit de voir que Miko n’était pas là. Du coup : rapide petite danse de la joie.

En revanche, deux personnes étaient déjà là. Une personne que je ne connaissais que de vue, avec des cheveux rouge flamboyants, et, à ma plus grande surprise, Kihran, un bon ami à moi. Ma danse de la joie s’arrêta instantanément, pour laisser place à un ton morose… Deux Genins, une convocation… Trois ninjas, une Jônin instructrice… SANS DECONNER ? J’avais déjà peu de temps libre, je voyais Miko le reste du temps, il fallait qu’elle s’immisce aussi là ? Saluant vaguement les deux garçons, j’allai m’assoir, les deux coudes sur les jambes, la tête entre les mains.

    - Ah, vous êtes tous là parfait.

Heu, « vous êtes là », c'est-à-dire qu'elle est surprise elle-même, ça lui viendrait pas à l'idée de raccorder le fait qu'on est là avec le fait qu'elle nous l'ait demandé. Oui je suis dépitée et frustrée, et je vous… Hein, bon. T’as compris. Et effectivement, c’était pour une équipe ninja. Et donc, si j’en crois le protocole en vigueur – qui devait gonfler Miko vu comment elle l’a présenté – la prochaine étape, c’eeeeeest… *roulement de tambour*

    - On passe à l’étape présentations ? Talents, difficultés, buts, rêves etc.

Et nous avons une gagnannnnnnnnnnnnnnnnnnte ! Wouhou ! Le pire là-dedans, c’est que j’étais même pas libre de dire ce que je voulais puisque, même si elle ne dirait rien sur le coup, vous pouvez croire qu’aux premières lueurs du jour, lorsque je me pointerais pour ramener son café, j’aurais le droit à mon débrief personnel du « spectacle que j’ai donné devant les autres ». Je me contentai donc de lever la tête, la regardant, et lâchant sur un ton peu enjoué, me calant le dos contre le dossier du banc :

    - Mizuki Aburame, membre du clan Aburame. Je maîtrise les insectes. Ou en tout cas, j’en ai la possibilité, puisque j’ai une peur viscérale de la plupart de ces bestioles. On me dit aussi que je galère un peu avec les doses de café, mais je ne pense pas qu’une équipe pourra m’aider à propos de ça.

Petit tacle subtil, que Miko n’aura aucun mal à comprendre : une équipe shinobi ne pourra pas améliorer mon rendu dans son bureau. Comment voulait-elle, avec tout le boulot qu’on a, que j’arrive à lier une vie d’équipe shinobi ? Ca demandait de l’investissement et beaucoup d’efforts, et je n’avais ni le temps ni l’envie, pour le moment, de m’y consacrer.

    - Au niveau des rêves – si tant est que j’en ai encore puisque par définition, les rêves se font pendant les heures de sommeil – les miens sont assez simples. J’espère être respectée, reconnue et renommée dans le monde Shinobi. Qu’on me respecte autant qu’on me craigne. Je veux être un modèle pour les plus jeunes. Je veux que plus tard, les gosses se disent qu’ils veulent être comme moi quand ils seront grands. J’ai encore du chemin, je sais. Mais je fais de mon mieux.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Hayashi - Directeur de l'Académie de Konoha
Messages : 733
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Les bourgeons [PV] Sam 27 Juin 2015 - 11:05

Cette convocation était de loin la plus intrigante et inquiétante que le jeune homme avait eu jusqu’ici. Aburame Miko, il n’avait alors jusqu’ici aucun lien avec cette femme et il ne voyait pas pourquoi, lui simple Genin du clan Hayashi, serait demandé à venir voir la nouvelle Hokage en personne. Plus il y réfléchissait, plus il se posait de questions. Il se demandait déjà la raison, le but principal de cette entrevue. Serait-ce une mission ? Ou alors à propos des Hayashi ? Des Aburame ? Il ne le savait pas, mais il n’allait pas tarder à le savoir.

En effet, il était déjà en route. Il était parti en avance, pas de son plein gré cependant. Les membres de son clan étaient également très curieux de savoir ce que Miko lui voulait et l’avaient donc poussé à partir vite dans l’espoir qu’il revienne tout aussi vite leur donner réponse. C’était un soupire, mains dans les poches que Kihran se rendit au point de rendez-vous. Ses sentiments étaient assez entremêler : un honneur d’être convoquer par l’Hokage, mais il restait très sceptique. Il ne connaissait rien que cette femme mise à part les rumeurs de traitrise, son clan et son nouveau poste. M’enfin, sans doute serait-ce l’occasion de se faire une idée.

Ainsi, il arriva le premier. Comme il le pensait, sa famille l’avait mis dehors bien trop tôt. Il se frotta les cheveux avant de s’asseoir à un banc et de patienter en silence. Après quelques minutes, un inconnu vint le rejoindre. Il lui semblait l’avoir déjà croisé, mais sans plus. Il l’observa avant de demander dans un sourire amical.

    « - Hello, tu attends aussi l’Hokage par hasard ? »


Ou alors quelqu’un d’autre ? M’enfin, si tel était le cas, le mystère s’épaississait aux yeux de l’Hayashi. Qu’est-ce qu’elle leur voulait ? La thèse de la mission semblait de plus en plus probable, mais pourquoi ici ? Il soupira intérieurement, impossible de deviner ce que cette femme mijotait. Enfin, l’arrivée de Mizuki le mit sur la voie. Il était très surpris de la voir ici, et à y repenser, les deux femmes faisaient parties du même clan… Mais le rouquin n’eut pas le temps de poser de questions à son amie, l’Hokage arrivant enfin.


Immédiatement, l’Hayashi posa ses yeux sur cette dernière. Attentif, il l’écouta parler avant d’écarquiller les yeux. Une…une équipe ninja ? Qui… ? … Il regarda à nouveau toutes les personnes rassemblées avant que le message entre bel et bien dans son esprit. Sérieusement ? La surprise était de taille, jamais il n’aurait pensé… et puis….l’Hokage allait être sa sensei ? Vraiment ? Mais… Les paroles de Mizuki lui permirent de revenir sur le moment présent et de se ressaisir. Il était encore un peu perturbé par cette annonce, mais il se reconcentra sur les dire de son amie. Il l’écouta d’abord se présenter. Présentation qui le fit sourire. Il n’eut pas d’ailleurs pas s’empêcher d’ajouter un petit commentaire.

    « - Tu as oublié de parler de ta grande maîtrise des shuriken, Mizuki. »



Fit-il avant un petit clin d’œil avant de la laisser finir sur ses rêves. Au moins, elle était claire et ambitieuse. Elle savait ce qu’elle voulait, sur ce point Kihran ne pouvait que l’envier. Il était d’ailleurs leur de se présenter également et franchement, il n’était pas très inspiré.

    « - Hayashi Kihran, membre du clan Hayashi. Comme vous l’aurez deviné, mes capacités se basent donc sur le mokuton en ninjutsu. Le taijutsu n’est donc pas mon fort. Concernant mes buts et mes rêves… »


Il marqua une pause, réfléchissant à ce qu’il pouvait dire à ce sujet. A dire vrai, il en avait pas vraiment du coup, il n’avait jamais su quoi répondre à ce genre de question. Il finit donc par soupirer tout en haussant les épaules, bras croisés.

    « - Je n’en ai pas vraiment. Enfin, rien de particulier… juste pouvoir me rendre utile et protéger mon clan ainsi que le village. »


Conclue-t-il avant de balayer l’équipe du regard puis de poser son attention sur le dernier membre de l’équipe qui lui est alors encore inconnu.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Informations
Grade : Heishi
Messages : 155
Rang : B+


Message(#) Sujet: Re: Les bourgeons [PV] Lun 29 Juin 2015 - 20:43

Pour une fois j'étais à l'heure. Et je me retrouvai sur ce fameux toit en premier. C'était une belle fin de matinée chaleureuse surplombée d'un soleil haut et d'un ciel dégagé. Les autres conviés à cet étrange rendez-vous ne tardèrent pas à tous arriver en même temps.

-Hey ! Salut. Vous allez comment?

Je ne savais pas vraiment pourquoi, mais je me sentais de bonne humeur aujourd'hui. Pourtant mon comportement sympathique n'eut pas la réaction escomptée. Tous m'avisèrent avec de grands yeux égarés. L'un se mit à pouffer de rire, tandis qu'une autre se cachât les yeux avec ses mains.

-Ben qu'est-ce qu'il y a? Les questionnais-je agacé.

A partir de là je commençais à perdre patience, me demandant pourquoi ces idiots m'observaient comme des délurés. Puis le vent se leva et je sentis comme un frisson glacé me parcourir les jambes. Je baissais les yeux et me rendis compte que je n'avais pas de pantalon. Je portais seulement mon caleçon à motifs floral exotique couleur jeune et vert. S'ensuivit alors d'un grand moment de solitude durant lequel on ne manqua pas de se foutre de moi. Et là, ce fut le drame. Mon caleçon disparu et je me retrouvai nu comme un vers devant tous. J'essayai de cacher mes parties du mieux que je pus en plaçant mes mains devant quand soudainement le sol se dérobât sous mes pieds. Ainsi disparus-je dans une interminable chute vers le néant en hurlant de tout mon saoul.

Je me réveillai en sursaut l’esprit encore embrumé par cette sensation de chute. Instinctivement je plongeai ma main sous mon drap pour tâter et m’assurer que mon sous-vêtement se trouvait toujours au même endroit. Je poussai un long soupir de soulagement avant de me laisser retomber dans mon lit. Rassuré qu’il ne s’agisse que d’un cauchemar, je tendis le bras pour attraper ce fameux document m’indiquant un lieu de rendez-vous. Cela venait d’une certaine Aburame Miko. Un nom qui ne me disait absolument rien. J’imaginais que c’était certainement pour me réprimander après le foirage total qu’avait été cette mission à l’académie. Il fallait dire que j’avais quand même finis en taule à cause de cette maudite Yell. Le simple fait de repenser à elle suffit à me donner des frissons et pas dans le sens positif. Et dire que nous avions… Non, en fait, je préférai ne pas y penser. Je pouvais déjà m’estimer heureux d’avoir survécu en ayant fait un truc pareil avec une Gogyou d’eau.

Toujours fut-il qu’avant de partir rejoindre ce fameux toit, je pris la peine de mettre une ceinture histoire de partir la conscience légère. Quitte à me faire tailler en pièce pour une raison inconnue, autant que ce soit avec un pantalon. En me rendant dans la salle à manger je remarquai que j’étais seul. Un mot était affiché sur le frigo. La mather venait de partir en mission et ne reviendrait certainement pas avant une bonne semaine. Autrement dit j’allais enfin avoir la paix, mais en attendant je devais régler cette affaire de rendez-vous avec la dénommée Miko. J'espérai qu'elle soit au moins mignonne.

Chose étonnante. Je fus le premier à arriver sur les lieux. Moi qui avait pour habitude d'arriver toujours en retard j'en fus étonné. En même temps l'heure convenue était déjà passée de quelques minutes. Puis je vis finalement débarquer un drôle de type un rien freluquet aux airs sacrements gay. Je ne le connaissais pas. Je le voyais pour la première fois. Cela ne faisait que quelques secondes, mais je ne pouvais pas déjà le saquer. Surtout que le style poseur aux longs cheveux rouges et aux yeux verts était à mon sens d'une nullité particulièrement affligeante. Encore un autre qui voulait se la jouer simplement pour emballer les nanas. Et le pire dans cette histoire étant qu'il se permettait d'être amical avec moi. Hors, ses propos m'interpellèrent un instant.

-De quoi l'Hokage ?

A cet instant une troisième personne fit son intervention. Et qu'elle intervention! Encore une aux cheveux rouges de primes abords mais qui était, de surcroît, physiquement très... sympathique en plus de son petit air rock'n roll franchement engageant. Tout compte fait cette fin de matinée n'était pas si mal que cela. Ainsi déterminé à taper dans le mille, je me recoiffai fugacement en passant une main dans mes cheveux.

-Bonjour ! Sakebi Strike, enchanté de faire ta connaissance. Dis-moi... Tu sais ce que l'on fait ici exactement ?

Ma technique de drague n'était pas encore parfaite, elle ne le serait jamais. C'était justement cela qui était merveilleux. Il y avait tant à apprendre des femmes. Le Playbook avait encore une belle vie devant lui. Seulement voilà, rien ne se passa comme prévu. Une super woman arriva depuis le ciel pour se poser juste en face de nous. J'ouvris la bouche, restant interdit un instant devant tant de classe. Dommage que la concernée soit moche, sinon je n'aurais plus répondu de moi. Visiblement il s'agissait de cette fameuse Miko. Et ce fut la que je compris que j'allais être assigné à une équipe ninja. L'angoisse ! Cela ne pouvait pas plus mal tomber. Chacun argas de son petit discours sur la vie, ses rêves, la moral, le bien, le mal et plein de truc du genre qui m'était totalement abstrait. Puis vint mon tour. Je balançai mes yeux de gauches à droites dans le vain espoir de trouver un trou de souris dans lequel me cacher.

-Heu... J'ai pas vraiment signé pour ça...

Voyant que ma réponse n'en était pas une à leur oreille, je tentais d'improviser quelques choses de plus adapté. Reprenant mes aises je parlais d'un ton beaucoup plus confiant. Cette belle Mizuki était là, j'avais intérêt à faire bonne impression si je voulais au moins la... la...

-Sakebi Strike. Genin de Konoha. Vingt-quatre ans, célibataire et libre comme l'air !

Je bombai le torse affichant un sourire en coin. Il ne manquait plus qu'un petit éclat scintillant sur l'une de mes dents afin de compléter le tableau.

-Dans mon genre, je suis plutôt balaise pour distribuer des baffes. Rien ne me résiste !

Sans trop savoir pourquoi, mon regard s'était tourné durant une micro-seconde en direction de l'Aburame.

-Et... Je maîtrise le katon également !

Un peu plus et j'en aurais été presque venu à révéler ma nature de Gogyou. Ce petit écart me mit légèrement mal à l'aise. Les poings posés sur les hanches je poussai un petit rire nerveux. Ce ne fut qu'à cet instant que je me rendis compte à quel point je devais avoir l'air con.

-Bon et heu... Sinon c'est vrai que t'es l'Hokage ? Ce n'était pas plutôt l'autre guitariste drogué sous théine ?

Dis-je en pointant la concerné du doigt tout en profitant du fait que toute l'attention était tourné vers elle pour vérifier que mon pantalon était toujours là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Daimyô de Hi no Kuni
Messages : 3289
Rang : SSS


Message(#) Sujet: Re: Les bourgeons [PV] Lun 13 Juil 2015 - 22:12

Fouillant dans sa poche un instant, elle tata enfin du bout des doigts l’objet qu’elle cherchait alors que Strike finissait sa présentation en lui demandant si elle était vraiment l’Hokage. Ah voilà. Ressortant la main de la poche, elle cala la pièce sur son pouce un bref instant et la lança au garçon comme pour qu’il l’attrape au vol.

    Tiens Flamèche, ça te permettra d’acheter le journal sur le chemin du retour.


Il ne faisait pas encore assez confiance aux deux autres pour en dire plus long sur ses compétences … Bah il s’ouvrirait en temps et en heure. Un guignol, un bourgeon et … et Mizuki. Admirée par les gamins ? Elle voulait être leur modèle ? Il y avait du boulot avant qu’elle n’accomplisse ce genre de rêve. Et pas le droit à la faute. Prenant sur elle pour ne pas réagir à la pique sur le café –elle materait la rébellion le lendemain dans son bureau-, Miko ôta le mégot de sa bouche, l’écrasa et le jeta par-dessus la rambarde.

    Pour ma part j’utilise sans surprise les insectes et ai quelques connaissances médicales appliquées au combat plus qu’au soutien. Mes affinités sont le fûton et dôton mais je ne me sers que des bases … Autant vous dire que niveau technique je ne pourrai pas vous aider pleinement à vous améliorer –à part Mizuki. Cependant j’ai tout de même quelques tours de passe-passe pour vous, des clones afin de multiplier vos chances de succès …


Regard à l’Hayashi.

    … Ou quelques mouvements en taijutsu afin d’éviter les baffes adverses.


Regard à la grande gueule.

    Mais nous y reviendrons en temps et en heure. Pour ce qui est de l’équipe en elle-même, vous serez la plupart du temps autonomes. L’idée étant de développer votre esprit d’équipe et votre complémentarité afin d’améliorer votre efficacité lors des missions et de vous confier des missions toujours plus importantes pour le village. Vous devriez gagner tous en expérience et en maturité, au sein d’un environnement qui –je l’espère- sera sain pour vous.


Regard global se terminant sur Mizuki. Pas parce qu’elle était la plus gamine des trois, mais car elle aurait le plus de pression au début étant donné son statut de Chûnin.

    Des questions ? Ah j’oubliais … Il nous faudrait un nom d’équipe. J’avais pensé à Équipe #4 ou quelque chose du genre « Le pouvoir des roux ». D’autres idées ? Des questions ?


Spoiler:
 






Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Hayashi - Directeur de l'Académie de Konoha
Messages : 733
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Les bourgeons [PV] Mer 22 Juil 2015 - 13:24

Mh…. Il l’avait totalement ignoré mais faisait les yeux doux à Mizuki… ? En plus de ça, il ne semblait pas connaître l’identité de son Hokage... Était-il complètement idiot ? Kihran commençait à se le demander… et dire qu’il allait devoir faire équipe avec celui-ci. Il ne soupira intérieurement rien qu’à cette pensée… Et puis ses doutes sur lui se confirmaient alors qu’il commençait à rire bêtement… A y réfléchir, ce dernier était sans doute son opposé… L’entente allait s’avérer difficile.

Concernant les autres membres de l’équipe, Kihran restait également septique. Il y avait seulement Mizuki avec qui, il avait déjà eu des contacts et pouvait espérer une bonne entente. Ils avaient également participé à quelques missions ensembles auparavant, sans compter leur dernier entraînement… Restait donc cette Hokage.. L’Hayashi posa toute son attention sur cette dernière, l’écoutant se présenter à son tour. Il se demandait quel genre de femme et surtout de sensei, elle allait être mais… sans doute qu’il n’avait pas le choix que de voir avec le temps. Et puis, ce qu’elle annonçait pour l’équipe ne pouvait pas lui faire de mal… Grâce à elle, sans doute qu’il pourrait se montrer utile dans le futur.


    Des questions ? Ah j’oubliais … Il nous faudrait un nom d’équipe. J’avais pensé à Équipe #4 ou quelque chose du genre « Le pouvoir des roux ». D’autres idées ? Des questions ?


…. Le pouvoir des roux ? Sérieusement… ? L’Hayashi cligna rapidement des yeux avant de secouer la tête… Non, non non… il était encore temps de trouver un autre nom. Il réfléchissait tout en jetant un œil à ses camarades avant de prendre la parole.


    « - J’aurais d’abord une question… Comment sommes-nous censé vous appeler ? Vous allez être notre sensei, mais vous êtes également la cheffe de notre village, Hokage-sama. »


Il inclina poliment sa tête en signe de respect. Là était le résultat de l’éducation stricte des Hayashi, ne jamais manquer de respect envers ses supérieurs… M’enfin, Kihran n’était cependant pas du genre à toujours respecter les règles à la lettre…


    « - Concernant le nom d’équipe… Je n’ai pas d’idée, mais pourquoi ne pas trouver quelque chose en rapport avec le feu ? Vous êtes la représente du pays du feu et la couleur de nos cheveux évoque les flammes… Cela serait donc peut-être une piste. »


Proposa-t-il sans pour autant avoir réellement une idée de nom. L’idée lui était venu en regardant Strike qui avait parlé de Katon, mais peut-être allait-il chercher trop loin ?








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Informations
Grade : Hachidaime Hokage
Messages : 1181
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Les bourgeons [PV] Lun 3 Aoû 2015 - 12:10

Au moins, la façon dont Strike me parlait m’arracha un sourire. Typiquement le genre de gars hyper sûr de lui qui, d’un coup, perd tous ses moyens lorsqu’il veut paraître plus intéressant qu’il ne l’est. Mais on dira que ça aura été le rayon de soleil de ma journée – et je ne dis pas ça à cause de la couleur de ses cheveux. Mais parce que l’arrivée de Miko m’avait totalement mise au fond. En fait non : j’avais touché le fond et je creusais encore, histoire de passer le bonjour au centre de la Terre, parce que bon, ça fait un moment qu’on le voit plus dans le coin. Mais bref, loin de l’excitation des premières réunions importantes dans le bureau de l’Hokage, j’avais ici l’impression de redevenir une gamine à l’académie. Même si, au fond de moi je le savais pertinemment : cette journée me montrait juste où est ma véritable place. J’avais une chance incroyable d’être l’assistante de Miko, de participer à cette nouvelle aventure au plus proche des évènements… mais il ne fallait pas oublier que je n’étais qu’un ninja en devenir. Et je crois qu’à ce moment précis, c’est ça qui me mettait le plus au fond : ce dur retour à la réalité.

    Des questions ? Ah j’oubliais … Il nous faudrait un nom d’équipe. J’avais pensé à Équipe #4 ou quelque chose du genre « Le pouvoir des roux ». D’autres idées ? Des questions ?

J’arquai un sourcil. « Le pouvoir des roux », sérieusement ? Je ne sais pas si c’était la fatigue due à ses nouvelles attributions, ou alors une baisse de forme générale ou encore juste une nouvelle facette de diplomatie, mais ce nom n’était ni original, ni marrant. Et je devais être apparemment la seule à remarquer parce que Kihran a répondu avec le plus grand sérieux du monde.

    - J’aurais d’abord une question… Comment sommes-nous censé vous appeler ? Vous allez être notre sensei, mais vous êtes également la cheffe de notre village, Hokage-sama.
    - On a qu’à tous l’appeler Tata, ça fera une cohérence entre nous.

Bon, ok, j’avoue, je fais un peu ma gamine rebelle blasée pour pas grand-chose. Fallait pas me faire lever un jour de repos (ok avec du recul ça fait encore plus enfant).

    - Concernant le nom d’équipe… Je n’ai pas d’idée, mais pourquoi ne pas trouver quelque chose en rapport avec le feu ? Vous êtes la représente du pays du feu et la couleur de nos cheveux évoque les flammes… Cela serait donc peut-être une piste.

L’idée était déjà meilleure en soi que l’idée de Miko. Et pour éviter qu’un manque d’idée vienne assouvir les pulsions d’idées pourries de l’Hokage, il fallait vite qu’on trouve quelque chose de potable qui nous plaise à tous les trois.

    - Je préfère cette idée. Ca dépend de comment on voit l’équipe. Il y a des dizaines de façons d’avoir des noms différents en rapport avec le feu. Yokuokitahi pour « Feu ardent », Hanabi pour « Feu d’artifice », Yamakaji pour « Feu de forêt », Onibi pour « Feu follet », Gouka pour « Feu de l’enfer », Seika pour « Feu sacré »… Peu m’importe perso, même si je n’aime pas trop Gouka et Yokuokitahi. Mais si vous avez mieux, je suis toute ouïe. Mais faut vite faire un choix les gars.

J’avais envie d’ajouter que sinon, la vieille en face de nous va décider elle-même qu’on s’appellera « Les roux sont nos amis, on n’y touche plus » parce qu’elle perdra patience… Mais bon, ne les pressons pas…




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Informations
Grade : Heishi
Messages : 155
Rang : B+


Message(#) Sujet: Re: Les bourgeons [PV] Mar 4 Aoû 2015 - 22:42

D'un geste agil je saisissais la pièce au vol, resserrant mes phalanges pour enfermer l'objet scintillant dans le creux de la main. Elle me demandait d'aller acheter le journal. Mon instinct me dit qu'elle était certainement en train de se foutre de moi. Seulement je pris cela avec davantage de philosophie.

-Je crois qu'elle a peur qu'on trouve son nom dans la rubrique nécrologique...

Chuchotais-je, après m'être au préalable penché vers le roux numéro deux puis avoir placé ma main devant ma bouche de sorte à atténuer la portée de ma voix. En effet je faisais référence à l'âge de notre pseudo-sensei. La pauvre ne semblait plus toute fraîche et avait visiblement fait son temps. Elle était encore loin de casser la pipe, mais tout de même suffisamment proche pour laisser présumer d'un manque flagrant d'humour.

Elle enchaîna ensuite sur un léger discours qu'à sa méthode d'apprentissage qui se résumait à «  Désolée, j'ai pas le temps de vous entraîner. Débrouillez-vous  ». Elle devait certainement avoir un quota à remplir et comptait nous expédier sitôt cette besogne remplit. Et puis ce fut sans parler des propositions de noms complètements nazes qu'elle émit.

Suite à cela les propos de l'autre hippie me firent comprendre qu'il s'agissait de la vérité. A savoir que nous avions bel et bien le nouveau Hokage devant nous. J'avais du mal à y croire. Et surtout à comprendre pourquoi. Ce n'était pas comme si les Gogyou faisaient des élèves de choix. A moins qu'elle ignorait mes origines. Ou alors était-elle tombée folle de mon charme sans que je ne m'en aperçois  ? Je plissai instinctivement des yeux à son encontre, cherchant la probable couguar qui sommeillait en elle, sans succès.

Toujours fut-il que l'idée de numéro deux (j'avais déjà oublié son prénom) me plu beaucoup plus. Le feu et tous les trucs du genre me parlaient plutôt bien. Et comme un beau gosse plein de style que j'étais, je m'allumais une cigarette en enflammant mon pouce en guise de briquet  ; signe laissant subtilement sous entendre que j'approuvai ses dires.

Ma petite rockeuse rousse se lança à son tour dans la proposition de nom. C'était de loin bien moins pire que ce qui avait été dis jusqu'à présent, mais ses suggestions se étaient un peu trop compliquées et recherchées à mon goût. Je me frottai machinalement le menton, plongé dans la réflexion, la clope au bec.

-Hmm... Je sais  !

Je levais un index de génie afin d'attirer l'attention sur-moi.

-Pourquoi pas les Redbone? Ou alors la Team de Strike... Heu...

Nouvelle pause réflexion doublé d'une prise de conscience.

-Et si on s'appelait les Red Tails  ?

C'était plutôt classe je trouvai. Un rien rock, jeune, dynamique et en aucun cas une référence à ma prétention masculine. En réalité. Je tenais ce nom d'un personnage de jeu vidéo. Tails, le meilleur ami de Sonic le hérisson rouge qui avait en grande partie inspiré ma coiffure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Daimyô de Hi no Kuni
Messages : 3289
Rang : SSS


Message(#) Sujet: Re: Les bourgeons [PV] Mer 7 Oct 2015 - 11:59


    Vous pouvez m’appeler comme vous voulez … Mais ne vous montrez pas trop aventureux...


Regard glacial envers Mizuki qui commençait déjà à faire son intéressante comme à chaque fois qu’elle voulait briller aux yeux des autres. Un jour comprendrait-elle peut-être que ce n’était nullement par le sarcasme ou les jeux de mots faussement intelligents qu’on parvenait à gagner le respect des autres. Coup d’œil à Flamèche, lui aussi serait à tenir en laisse. Pour peu qu’il l’appelle également Tata Miko …

Écoutant tour à tour chacun concernant le nom d’équipe, elle les trouva déjà beaucoup plus loquaces que lorsqu’elle leur avait demandé de se présenter. Sauf Mizuki bien évidemment qui se sentait déjà comme chez elle. Il faut dire que le changement n’était pas trop rude pour elle.

À l’époque, c’était l’Aburame qui avait donné son nom à sa propre équipe. Équipe#4. Quelle originalité. Mais elle avait décidé de changer cette habitude à mesure qu’elle était devenue plus ouverte d’esprit. En leur laissant ce genre de petits choix, ils auraient normalement un sentiment plus prononcé de faire partie intégrante de ce trinôme. Chose qu’elle souhaitait plus que tout pour eux. Ça et qu’ils ne meurent pas ...

    Va pour Red Tails, en espérant que ça convienne à tout le monde.


Arquant un sourcil, elle regarda Kihran et Mizuki. Le premier devrait être partant, la deuxième aussi bien qu’elle ronchonnerait dans son coin.

    Bon maintenant que c’est réglé … Eh bien … Je vous laisse retourner faire la grasse mat pour aujourd’hui. Congé. Vous recevrez à l’occasion des missions. En trinômes ou binômes afin de développer votre travail en équipe. Ou des convocations de ma part ou de la part de personnes qui vous aideront à vous améliorer en vous apprenant des techniques et mouvements nouveaux qui seront adaptés à votre style de combat. Libre à vous de réutiliser ce que vous apprendrez par la suite. D’ici là, vous n’êtes plus des gamins. N’hésitez pas à vous faire un planning et vous entraîner ensemble. Vous êtes des shinobis, j’ose penser que vous vous comporterez comme tel. Mon bureau reste ouvert au besoin.


Hop disparition. RP court ok, mais elle ne se voyait pas les envoyer en mission ou les combattre, cela demanderait un effort trop important. Et pour elle, et pour eux.

Spoiler:
 




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Hayashi - Directeur de l'Académie de Konoha
Messages : 733
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Les bourgeons [PV] Sam 31 Oct 2015 - 18:00

Red Tails…. Mouis… Kihran n’était pas aussi emballé que son cher camarade mais bon. Il n’avait rien d’autre à proposer et ils n’allaient pas encore y réfléchir plus longtemps. Ainsi désormais ils étaient une équipe ? Intéressant. L’Hayashi se mit à tous les observer un à un. Il n’y avait que Mizuki avec qui il était plus ou moins contenter de se retrouver pour être franc. Mais il était aussi curieux de voir ce que l’avenir allait bien pouvoir leur réserver.

Il écouta les dernières paroles de Miko. Le but était donc de devenir une équipe fiable, compétente qui pourrait par la suite s’occuper des missions les plus périlleuses, délicates du village. Il ne savait pas encore s’il en serait capable, dans tous les cas le chemin à parcourir serait long, très long. Mais le but lui plaisait énormément, sans doute qu’il ferait alors quelques efforts pour s’accommoder à son étrange coéquipier.

Miko parti, il ne compta pas rester plus de temps cependant. L’Hokage les avait laissé dans un long silence dérangeant et pout le moment Kihran avait qu’une envie : retourner dans son lit. Il regarda donc ses deux camarades avant de sourire.

« Très bien, hâte de travailler ensemble ! »

Puis, il disparut à son tour dans une marche silencieuse les laissant ainsi seul. Ce n’était cependant pas sans s’arrêter pour jeter un petit regard derrière lui d’un air curieux. Il avait bien remarqué les avances de Strike envers Mizuki. Il était bien curieux de voir les réactions de cette dernière, m’enfin. Sûrement qu’il aurait l’occasion d’en voir plus la prochaine fois, cela promettait d’être des plus amusants. A y repensé, il n’avait jamais vu encore Strike se battre ou dans un entraînement. Il n’avait donc aucune idée de l’origine de ses pouvoirs et l’étendues de ses capacités, peut-être serait-il surpris ?


HRP:
 








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

Les bourgeons [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre Ville-