N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 ¤ Premier regard ~ [Kuroba/Kouga]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 138
Rang : B

Message(#) Sujet: ¤ Premier regard ~ [Kuroba/Kouga] Jeu 25 Juin 2015 - 23:16

Là, à travers les épaisses gouttes de qui balayaient l'horizon de cette mer sans fin, qu'il avait l'impression d'avoir traversé dans toute sa longueur plusieurs fois d'affilée, et malgré la luminosité faiblissante et chaotique imposée par les nuages noirs qui crachaient leurs hectolitres de précipitations, il parvint à l'apercevoir. La côte. Une côte. Pas celle qu'il avait espéré, mais au point où il en était, tout ce qui n'était pas de l'eau salée pouvait trouver grâce à ses yeux. Dans ses rêves, il s'était laissé aller à espérer que la contrée qu'il finirait pas trouver serait immédiatement propice au développement -et au salut- des Aaren, mais il fallait se rendre à l'évidence : même si une issue favorable pouvait être trouvée, elle nécessiterait de la part de son peuple une volonté de s'adapter et de se fondre dans un nouveau moule. Un moule qui devrait se déformer selon leurs exigences vitales, mais qui serait toujours plus souhaitable qu'une mort lente et assurée au milieu d'une fonte impossible à arrêter.

Pris par le brin d'émotion que suscita en lui la découverte de cette terre étrange, lui qui s'était habitué pendant des mois à naviguer dans ce milieu aquatique hostile, Geerisu en lâcha momentanément la barre qui maintenait tant bien que mal son modeste navire dans la bonne direction, laissant la latitude qu'il fallait aux vents violents et aux vagues trépidantes pour lui arracher tout contrôle. Sous le coup d'une bourrasque, il faillit laisser glisser de ses doigts gantelés son outil de mesure, qu'il raccrocha aussitôt à son ceinturon en assurant sa prise sur Giran de l'autre main avant de tenter de compenser sa dérive avec son propre poids, augmenté par la masse de son attirail grâce auquel il avait survécu si longtemps. Pendant de courtes minutes qui lui parurent des heures de lutte acharnée, l'annonciateur du Froid Blanc tenta alors comme il le pouvait de recouvrer le contrôle, bridant, serrant et tirant sur les ailettes de direction en bois pour se placer dans un courant plus propice. Mais rien n'y fit. L'orage avait redoublé d'intensité, et avec lui le peu de visibilité qu'il restait s'était envolée. A peine eut-il le temps, à ce moment là, de tourner la tête pour apercevoir le récif qui allait sonner le glas de son navire, avant de le percuter lui-même de plein fouet comme un œuf lancé contre un mur.

Son corps fut projeté, son embarcation fissurée et rendue inutilisable, et son corps, animé d'une volonté de fer, commença une lutte acharnée pour la survie, plongé dans un liquide hostile. Le sel... Il était un minéral tout à fait banal, sur le continent où il allait bientôt atterrir. Et pourtant, pour Geerisu et les siens, il était aussi dangereux que le feu. Au cœur de la tumulte, enchaînant les brasses en usant de toute la force à sa disposition et en agrippant avec une fermeté redoublée son sceptre, le migrant pria intérieurement pour que les sages Aaren ne se soient pas moqués de lui en confectionnant son armure. Fruit d'une expertise et d'un labeur incroyable, elle représentait en effet la quintessence de l'art militaire des Aaren, et était supposée offrir protection à son porteur contre la chaleur, l'eau salée et toute forme d'agression sauvage. Les sages avaient-ils prévu l'armure pour un séjour prolongé dans l'océan ? Très certainement que non, et Geerisu en eut rapidement la confirmation lorsqu'il commença à sentir les premières brûlures, aux jointures vulnérables d'abord... puis au niveau du cou peu après.

L'homme des glaces aurait pu être condamné sur place à partir de ce moment, mais fort heureusement pour lui ses efforts finirent par payer. Ayant franchi la limite qui séparait les eaux déchaînées et les vagues plus calmes qui s'abattaient simplement sur le rivage, il finit presque par être propulsé vers le sable grossier qui l'attendait là. Un matériau qui, s'il ne lui était pas inconnu, était inédit pour lui, présent en de telles quantités. Et là, alors que tout autours de Geerisu lui était étranger, alien, presque intimidant, il se prit à rire à gorge déployée, sous son casque pas si étanche que les anciens l'avaient prétendu. Sans avoir à sentir l'air autours de lui, l'annonciateur du Froid Blanc ressentait cette chaleur, toute relative pour un autochtone, qui forçait son armure à puiser dans son énergie pour se maintenir et le maintenir, lui, à une température normale. Il ne prit ainsi qu'une poignée de secondes pour lui, pour laisser son corps se revigorer dans la passivité, avant de se relever en s'aidant de Giran, dont la lueur avait faibli un moment avant de revenir à son éclat naturel.

Et Geerisu porta alors les yeux sur ce monde, pour la première fois. Plus décidé que jamais à tout faire pour y faire subsister son peuple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: ¤ Premier regard ~ [Kuroba/Kouga] Ven 26 Juin 2015 - 23:25

En tant que membre du Satoru Koüga n'était pas uniquement confronté à de périlleuses missions mettant à tout moment les vies de ses coéquipiers et la sienne en danger. Parfois on l'envoyait là où ses facultés intellectuelles ou encore de son autorité en tant que membre de l'unité d'élite du village caché de la Foudre étaient exigés. Après tout il était l'un des représentants les plus hauts gradés de Kumo, en effet seul le chef de l'unité Seki Hasaki ou encore le Godaime Raikage étaient habilité à lui donner telle ou telle directive. Et cette fois-ci cela concernait un problème avec les pêcheurs de Mozuku qui se trouvait tout au nord du pays, en clair à l'endroit précis où il n'avait jamais trop eu l'occasion de s'aventurer tant le coin était isolé et le plus souvent incompatible avec son plan de route ou même ses projets personnels.

Mais cette fois les habitants de la quatrième ville la plus peuplée du pays faisait face à des litiges entre exploitants des produits de la mer qu'on lui avait demandé d'arbitrer tant la situation était susceptible de dégénérer si elle réglait le souci d'elle-même. Enfin ce n'était rien de très inquiétant pour cette province où la concurrence entre pêcheurs avaient bien souvent été très rudes. On lui avait d'ailleurs assigné pour l'occasion un chûnin de son clan qui allait devoir l'aider dans son jugement tout en lui apportant son soutien au cas où il leur faudrait calmer certains échauffés sans pour autant les blesser plus que de raison. Et c'est donc dans cette optique que les deux hommes se rendirent en quelques jours sur place pour s'occuper de la situation avant le départ en guerre de Kumo qui n'avait vraiment pas besoin que l'un de ses ports soient sujet à des tensions.

Et comme la majeure partie des fois où on lui avait assigné une mission, le vétéran de guerre et son subordonné s'acquittèrent de la tâche qu'on leur avait confié en un peu près autant de temps qui leur avait fallu pour gagner la côte nord du pays. Puis une fois cela fait, les deux hommes repartirent aussitôt pour Kumo en longeant au préalable la longue plage de sable bordant la presqu'il où ils se trouvaient, le tout par un temps à faire douter les plus intrépides marins. C'était pourtant un spectacle magnifique à voir depuis la terre ferme d'où les Kadoria pouvaient contempler la mer s'agitait dans un tumulte incessant de puissantes vagues sublimé par quelques éclairs et une pluie battante dont Koüga se protéger en la faisant dévier de sa trajectoire au niveau de son corps. Lui permettant ainsi de voir avec bien plus de clarté que si il était trempé.

C'est d'ailleurs grâce à cela qu'il fut à même de distinguer avec peine un individu en armure lourde apparemment échoué sur la plage, et ce avant que ce dernier ne se soit péniblement relevé à l'aide de son bâton. C'est donc sans grande hésitation et distinctement qu'il s'adressa à son coéquipier:


"Allons voir qui c'est Kuroba."

Il n'avait pas préciser qu'il devait se tenir sur ses gardes pour la simple et bonne raison qu'un individu habillé de la sorte éveillerait forcement sa méfiance.

"Vous allez bien ? On vous a vu vous échouer sur la plage. Vous avez eu de la chance de ne pas vous êtres noyé avec votre drôle armure."

Leurs tenues et leurs bandeaux montrant clairement qu'ils étaient des shinobis de Kumo, il n'y avait plus qu'à voir comment ce dernier allait réagir à leur venue. Quant à l'équipement de leur interlocuteur, Koüga n'avait encore jamais rien vu de tel auparavant et cela l'intriguait au plus haut point.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Errant
Messages : 571
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: ¤ Premier regard ~ [Kuroba/Kouga] Sam 27 Juin 2015 - 16:29

Encore une mission en coopération. Kuroba a fini par abdiqué et ne plus demandé de mission solo. Depuis son grade de chunin atteint, il a toujours demandé a effectuer des missions solo, mais il n'a jamais eu la possibilité. Toutes celles qu'on lui proposait était en coopération. Pour celle-ci, Kuroba est en collaboration avec un membre du Satoru. Une mission qui s’avère donc être intéressante, à première vue, mais bien au contraire. Un simple conflit entre pécheurs. Cette mission est donc effectuer le plus rapidement possible pour ne pas perdre de temps surtout que le climat n'était pas propice à profité de la côte pour nagé.

Les deux Kadoria étaient donc prêt à repartir étant donné que leurs mission étaient fini, bien évidemment avec succès. Ils ont rapidement été interrompu par un violent bruit. Un bateau venait de percuté la côte et un ovni était projeté de celui-ci pour tombé dans l'eau. Kuroba regardait cette chose qui avançait près de la côte et fit encore projeté à nouveau par la mer cette fois-ci. Il atterrit pas très loin de Kuroba et Kouga. Le membre du Satoru fait donc signe à son acolyte de le suivre pour allé voir ce qui se passe la bas. Lorsqu'ils arrivent, un homme qui avait l'air un peu frappé. Il riait tout seul avant de peiné un peu à se relevé, il s'appuyait sur son arme.

Kuroba restait silencieux et laissait son confrère Kadoria prendre la parole en premier. Il complète la phrase de Kouga. Il ne perd pas de temps avec des formalités. Il fait en sorte que son interlocuteur comprenne qu'il n'a aucune raison d'être ici. Il ne parlait pas forcement sur un ton qui pouvait être qualifié d'agresseur. Non, juste qu'en gros, la tenue du type n'est pas vraiment approprié à ce que ces hôtes soient accueillant

  • "Vous n'avez pas l'air d'être du pays. Qu'est-ce qui vous amène à Kaminari no Kuni ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 138
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: ¤ Premier regard ~ [Kuroba/Kouga] Dim 28 Juin 2015 - 0:57

Toutefois... le paysage ne fut pas la seule chose typique de ce nouveau continent sur laquelle les yeux de Geerisu purent se poser ce jour-là, loin s'en faut. Car au loin, sur sa droite, deux autochtones venaient vers lui en petites foulées, apparemment bien décidés à le prendre à parti. Et c'était là, songea l'homme des glaces, que toute cette entreprise de migration devenait extrêmement périlleuse. S'il s'était attendu, lui et les siens, à ce que leur terre d'accueil soit déjà peuplée par des formes de vie indigènes ? Oui, c'était une possibilité qui avait été largement envisagée, même si tout les Aaren s'étaient accordés à dire qu'il en irait mieux si jamais Geerisu n'avait à entrer en contact avec de telles formes de vie. Mais l'illusion de solitude n'avait pas duré longtemps, et c'était avec un sentiment profond de curiosité mais aussi de méfiance que l'annonciateur du Froid Blanc laissa venir à lui ces deux hommes.

Ceux-ci étaient comme... miniatures, à ses yeux. Car si Geerisu et ses deux mètres trente se situait dans la moyenne basse de la constitution moyenne chez son peuple, alors ces deux individus étrangement accoutrés ne représentaient que l'étape pubère de croissance chez les Aaren, à tel point que l'homme sous l'armure glacée faillit un moment relâcher sa garde. Mais il se ravisa bien vite, conscient du danger que représentait une mésestimation quelle qu'elle soit et surtout, après avoir détaillé plus avant leur panoplie. Si il n'était pas en mesure de nommer ni d'identifier tous les aspects de leur tenue, il était en effet une conclusion qui s'imposait : ces deux hommes, aux cheveux étrangement noirs, étaient militarisés. Le ton dans leur voix, lorsqu'il s'adressèrent tour à tour à Geerisu, sembla malgré tout relativement amical, même si ce dernier ne pouvait présager de rien, et pour cause : il fut incapable de comprendre le moindre mot proféré par le duo.

Droit comme un -i-, une main le long du corps et l'autre entourant fermement son sceptre, dont le sommet avait retrouvé un éclat glacé et irradiant, l'homme des glaces tourna la tête de gauche et de droite, faisant crisser la glace grisée et affinée à son paroxysme qui composait son armure. Ses articulations lui faisaient mal. Les brûlures causées par sa « tentative involontaire » de noyade allaient mettre quelques temps à cicatriser. Sans parler de la fatigue, inhérente à son voyage, et au manque de nutrition. Aborder la situation de façon frontale ? Probablement pas l'idée qui allait avoir sa préférence.

« Nat'kaj dooru ? »

Sa voix rauque, rendue encore davantage grave et pénétrante par le port de son casque, jaillit pour la première fois à l'encontre de ses deux interlocuteurs. S'il ne se faisait pas vraiment d'illusions sur le degré de compréhension de ces derniers, il espérait que le ton interrogatif adopté leur ferait comprendre la teneur du message.

«  Nii vat kobanaï, nat neeru dova. »

Tout en prononçant ces mots, il souleva légèrement son sceptre et en amena le bout orné de la sphère lumineuse contre le sol sablonneux de la plage qui, s'il n'était pas particulièrement propice à l'exercice, ferait malgré tout l'affaire. Le givre et le froid semblèrent alors se concentrer de façon subite au point de contact, formant d'abord une base de glace, puis bâtissant petit à petit une réplique miniature d'un trône ou, du moins, de l'idée générale que l'on se faisait d'un trône dans la vaste majorité des cultures.

« Nat jiva, kobaï ? »

Comprendraient-ils ? Sauraient-ils interpréter cette sculpture de glace, rassembler des sons qui pouvaient leur être familier avec un peu de chance, et en déduire que Geerisu voulait rencontrer leur chef ? Il n'y avait en vérité rien de moins sûr, mais l'annonciateur du Froid Blanc espérait au moins, avec ses questions à lui, faire à nouveau parler ses interlocuteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: ¤ Premier regard ~ [Kuroba/Kouga] Lun 29 Juin 2015 - 1:08

Malgré son aspect plutôt intimidant et massif, le vétéran de guerre ne se laissa pas impressionner pour autant. On ne dirait pas comme cela mais ses techniques étaient en mesure de faire voler des montagnes en éclat, alors ce n'était pas ce genre d'interlocuteur qui allait pouvoir lui faire peur. Même si en tant que shinobi d'expérience, et malgré son arrogance certaine, Koüga ne baissa pas pour autant sa garde qui était justement le premier secret de sa réussite au combat ainsi que de celles de bien d'autres. Et en observant un peu plus longtemps ce drôle d'oiseau craché par la mer, il en vint à la simple conclusion qu'il ne venait pas de cette partie du monde.

En effet malgré son apparente affinité avec la glace qui lui faisait bien évidemment penser au Hyoton des quelques Samui qu'il avait eu l'occasion d'affronter au cours de sa vie; son étrange armure, la langue inconnue qu'il parlait ainsi que sa méconnaissance de la langue de ce continent donnaient clairement raison au Kadoria. Et bien que ce moment soit pour le moins historique, les deux kumojins se retrouvaient à présent dans une situation bien compliquée. Car si ce dernier semblait vouloir communiquer autant qu'eux, ils allaient forcement avoir beaucoup de mal à se comprendre les uns les autres.

Pourtant c'était loin d'être impossible. La preuve étant que l'étranger usait de son "Ninjutsu" à lui pour dessiner des symboles de glace par le biais de son sceptre. Ce dernier ayant dessiné un trône, le membre du Satoru prit quelques instants pour être certain d'avoir identifié la bonne image tout en réfléchissant à sa signification, puis son lien avec la situation présente. Et le trône symbolisant le pouvoir du Monarque, il en vint rapidement à la conclusion que ce voyageur venu de par-delà les mers était désireux de rencontrer leur chef. Il ne se doutait sans doute pas que ce dernier était le Raikage, il était d'ailleurs certain que le colosse ne savait même pas ce que représentait ce poste. Pourtant indirectement il semblait vouloir le rencontrer.

C'est donc calmement que Koüga reprit la parole tout en commençant à sortir une carte du Pays de la Foudre de son paquetage.


"Tu veux rencontrer notre chef c'est bien ça ?! Il va te falloir nous suivre jusqu'ici tu comprends."

En effet après avoir déballé le papier devant l'étranger en sachant qu'il était bien évidemment. Il avait pointé du doigts leur localisation actuelle avant de le descendre lentement jusqu'à la position du village caché de la Foudre. Car si les kumojins n'étaient toujours pas à l'abri d'une mauvaise surprise, le Kadoria avait jugé qu'ils avaient bien plus à gagner en acceptant sa requête. Surtout que ce dernier n'aurait aucune chance de nuire à qui que se soit une fois là-bas.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Errant
Messages : 571
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: ¤ Premier regard ~ [Kuroba/Kouga] Lun 29 Juin 2015 - 4:41

Le jeune Kumojin fait un commentaire qui parait et qui est inutile, mais qui méritait le détour à son partenaire, même si son partenaire a déjà du le remarqué.

  • "Bizarre sa tenue, tu ne trouve pas Kouga ?"

Disait-il en regardant le naufragé. Il s'interroge longuement sur les question suivantes : D’où vient-il ce type ? Quels étaient ses objectifs avant d'échouer sur ce pays ? Et surtout... Qui est-il ? Toute ces questions qui laissaient voir un point d'interrogation au sommet du crane de Kuroba en guise d'auréole. Mais plusieurs de ses questions allaient trouver leurs réponses après l'écoute des tout premiers mots de son interlocuteur.

  • "Nat'kaj dooru ?"

Et voilà. Enfin une interrogation de moins pour le jeune Kadoria. Un étranger apparemment. Sa première intuition qui lui disait que ce géant de plus de 2 mètre n'était pas un habitant du pays de la foudre s'avère fondé maintenant, mais une nouvelle interrogation vient remplacé la première. Quel est ce dialecte ? C'est la première fois que Kuroba entend une langue comme celle-ci. Il continuait de parlé, et vu le ton qu'il prenait. C'était sûrement des questions qu'il posait à nos deux Kadoria revenant de leurs mission de pêcheur confirmé. Kuroba allait prendre la parole lorsque le samourai bizarre venait répondre à une autre question que le chunin se posait. Une sculpture de glace.

  • "Un samui..."

Kouga décrypte rapidement la sculpture de glace pendant que Kuroba quant à lui n'y pensait même pas. Il se disait juste que ce type est vraiment habile. Il a l'air mal en point, mais il arrive tout de même à produire un petit trone de glace de qualité. Kuroba était impressionné. Le membre du satoru invite donc le monsieur avec qui il avait déjà l'air d'avoir tissé des liens d'amitiés à le suivre pour organisé une rencontre entre cet homme le Raikage en personne. Kuroba ne s'oppose pas à cet idée farfelu d'invité le premier homme bizarre venu au sein du village. Il se permet juste une chose. Quitté la discussion comme il se doit avec une excellente excuse que le chef d’équipe ne pouvait réfuté.

  • "Bon, je te laisse gérer le problème de l'étranger. Je suis sur que tu fais un bon guide. Moi je vais rendre le rapport de mission. Merci beaucoup de t'occupé de cet élément imprévu, mais moi je ne comprends pas le langage des hommes moche. Toi tu as l'air d'être plus calé que moi dans ce genre la. Sur ces belles paroles, je te laisse. Encore merci."

Puis il disparaît rapidement sachant que le Jonin se vengerais tôt ou tard de ce coup de lâche, sachant qu'il ne pouvait pas tournée le dos à un potentiel ennemi pour poursuivre Kuroba et l'intercepté. Ce coup là, il ne l'emmènera pas au paradis et il le sait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 138
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: ¤ Premier regard ~ [Kuroba/Kouga] Lun 29 Juin 2015 - 16:27

]Geerisu se mit à l'affût. A l'affût du moindre son, de la moindre intonation. Il décortiqua les syllabes, les compositions, la rythmique et l'apparente syntaxe du dialecte utilisé par ces deux autochtones, pas hostiles mais peut-être pas pour autant inoffensif. Aucune des deux parties ne semblait vouloir de mal à l'autre -si l'on exceptait peut-être au fond l'ambition de l'homme des glaces de pouvoir un jour ramener son peuple sur ces terres, ce qui serait synonyme de grands bouleversements dans la vie des individus qui y résidaient jusqu'alors. Geerisu avait donc bien l'intention de conserver cette tension à son niveau actuel et fut agréablement surpris de voir que sa création givrée avait sans doute été comprise de la bonne façon. Surprenant également, le manque d'étonnement dont firent preuve les deux hommes, qui se tenaient toujours de part et d'autre devant lui, face à ladite création. Était-ce commun, dans cette partie du monde, de pouvoir modeler la glace à son envie ? Vu le paysage, cela paraissait plutôt peu probable, alors... quoi ? Et ce mot, « samui », sorti inopinément de la bouche du plus petit des deux hommes, comme seule réaction... Que cela pouvait-il bien signifier ?

Il y aurait bien des zones d'ombre à clarifier, mais pour l'heure, l'attention de Geerisu se concentrait sur la carte que venait de lui tendre l'autre homme. Une carte visiblement incomplète d'un grand continent, au nord duquel il s'était échoué. Étant donnée la topographie des lieux, il aurait pu jouer de malchance et continuer à dériver plus vers le sud-ouest encore, ce qui aurait prolongé son périple. Serait-il chanceux jusqu'au bout ? L'homme aux cheveux noirs semblait en tout cas prêt à l'accompagner au point qu'il indiquait, supposément, comme l'endroit où résidait leur tête de file, leur chef, leur patriarche, ou quel que soit le sobriquet que les leaders possédaient ici. Mais alors que Geerisu s'apprêtait à opiner du chef pour manifester son accord, le plus petit du duo commença à tourner les talons en livrant une tirade révérencieuse, dont l'annonciateur du Froid Blanc ne loupa pas une miette, même s'il était encore incapable de tout comprendre. Pour le moment. Car si il n'en donnait pas l'air, surtout étant donné que son visage était complètement caché par son casque, Geerisu faisait fonctionner ses synapses à toute vitesse pour tenter d'absorber un maximum d'informations linguistiques, compilant et stockant en se répétant les mots et les sons en boucle dans sa tête pour pouvoir les reconnaître et, bientôt, les interpréter.

Sans piper mot, il laissa donc s'en aller l'un des deux soldats, se concentrant sur celui qui restait avant de répondre.

« Nat vat neeru... Cheffr, dit-il tout en brandissant lentement son bâton en direction du lointain horizon, dans la direction qu'avait indiqué l'homme aux cheveux noirs sur la carte.

Jyu dan... Geerisu, rajouta-t-il en ramenant son sceptre contre son torse, laissant la lumière blanche qui irradiait à son sommet mettre en relief la perfection d'artisanat que représentait son armure.

Narr dan yat ? »

En prononçant ces derniers mots, Geerisu avait légèrement fait avancer le sceptre vers l'individu en face de lui, et ce tout en marquant un premier pas en avant, puis un second, pour initier la marche. Même sur le sable grossier de la plage, tout son poids se fit sentir sous ses semelles forgées dans la glace la plus pure et la plus imprégnée, aussi espéra-t-il que l'autochtone ne prenne pas son avancée comme une menace bien malgré lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: ¤ Premier regard ~ [Kuroba/Kouga] Mar 30 Juin 2015 - 22:44

Alors que Koüga était concentré sur cet homme vraisemblablement originaire d'ailleurs, il fut très étonné de la réaction de son coéquipier qui avait finalement l'air d'être un véritable morveux ne connaissant rien aux rapports hiérarchiques voulant qu'il ne prenne congé de son supérieur qu'au moment où ce dernier le lui demanderait. Mais fort heureusement pour lui son aîné était un membre du Satoru, et bien qu'il soit tout de même responsable du sort de ce dernier, sa position forte faisait qu'il se fichait éperdument du sort d'un pauvre chûnin. La guerre serait bientôt là et ce n'est pas ce genre d'aptitude qui aiderait Kuroba à s'en sortir.

En plus de cela il en pouvait perdre de vue la seule responsabilité qui comptait à ses yeux dans ce genre de circonstance, et cette dernière n'était pas de s'occuper de son cadet qui pouvait bien faire ce qui lui chantait maintenant que la mission était terminée, non il devait veiller à ce que ce potentiel ami ou possible menace soit gardé sous surveillance le temps de trouver une solution viable pour lui. C'est d'ailleurs pour cela qu'il lui avait promis de l'emmener jusqu'à Kumo où il rencontrerait le Raikage. Zennosuke déciderait alors quoi faire de lui, cela ne serait plus le problème de Koüga qui aura rempli son devoir sans s'engager plus que de raison dans une histoire qui ne regardait que les hautes instances du village.


"C'est vrai que tu as l'air plus doué pour donné un papier que de gérer ce genre de situation délicate, j'espère que tu sauras retrouver le chemin du village petit."

Voilà donc ce qu'il répondit à son coéquipier avant son départ histoire de bien lui signifier que son attitude ne lui convenait pas vraiment mais qu'il y avait des choses plus importantes dans la vie comme la prime qu'il toucherait en ramenant ce phénomène au village. D'ailleurs il ne tarda pas à se reconcentrer sur lui alors qu'il articula un étrange mot tout en ramenant son sceptre contre son torse. Sans doute était-il en train de décliner son identité, en tout cas c'était l'option la plus probable et le membre du Satoru ne mit pas longtemps pour faire de même.

"Koüga !"

Puis lorsque ce dernier sembla vouloir partir, il se contenta de tendre sa paume gauche dans la direction du village, signe qu'ils pouvaient se mettre en route.
Revenir en haut Aller en bas
 

¤ Premier regard ~ [Kuroba/Kouga]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni-