N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Enfin la lumière ! Et un jus de fraise. [PV Jin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 235
Rang : B+

Message(#) Sujet: Enfin la lumière ! Et un jus de fraise. [PV Jin] Ven 10 Juil 2015 - 13:38



Cela ne faisait que quelques jours que mon clan avait décidé de ne plus me garder exclusivement comme son outil secret d'espionnage. Maintenant je pouvais marcher dans les rues de Konoha en affichant fièrement mon bandeau de Konoha que je portais attaché au poignet, comme un bracelet. Maintenant je pouvais aussi me risquer à aller vers les autres. Bien que je ne savais pas trop comment m'y prendre. J'en avais légèrement la boule au ventre pour tout dire. 
Côté administratif, je ne savais pas comment tout ça fonctionnait mais mon dossier devait maintenant être retourné à la lumière avec les autres, comme celui de n'importe quel shinobi. On pouvait donc m'affecter à une mission ou dans une équipe à tout moment. C'était justement ça que je voulais. Car finalement, je savais plus être un outil qu'autre chose. 

Profitant néanmoins de ma nouvelle condition, bandeau au poignet, j'allais prendre un jus de fraise dans un petit bar-café qui me semblait assez fréquenté par d'autres compères shinobis. Le jus de fraise était ma boisson favorite. En me posant à une table j'espérais qu'on vienne me causer un peu. Je buvais quelques gorgées en attendant et on ne vint toujours pas me voir pour me parler. Les minutes passaient et elles étaient longues comme ça. D'autres à une table me regardaient furtivement de temps à autre et rigolaient entre eux. Ils se foutaient de moi ! Mon apparence froide causée par de la pudeur et une certaine timidité devait en être la cause. Ou alors rigolaient-ils pour autre chose. Je fis alors disparaître cul sec mon jus de fraise, me levai et marchai vers leur table. 
Là je leur souriai pour paraître moins bizarre. On faisait comme ça je crois. Et je leur dis ceci : 

- Vous mourrez un jour si vous agissez comme des enfants à votre âge. Oui je pense que vous allez mourir si ça continue. 

Ils en restèrent bouche bée l'un comme l'autre. Puis l'un des quatre répondit. 

- Arrête tes conneries gamin ! 

Sur ce je m'en allai d'un pas pressé et tournai le dos à l'enseigne. Je les entendais qui disaient que j'étais flippant et bizarre à mesure que je m'éloignais. Avais-je bien réagi ? C'était pas facile à savoir. Mon visage affichait une mine boudeuse et je cherchais à m'éloigner le plus possible de cet endroit. Au moins le jus de fraise avait été bon. 
Je me disais que si je devenais plus puissant que je ne l'étais aujourd'hui je m'occuperais des shinobis comme ceux qui s'étaient moqués de moi à l'instant. Les recadrer un peu ne ferait pas de mal. Voir même les supprimer ? Je savais pas trop. Les piques qu'on pouvait me lancer ne m'atteignaient plus avec le temps mais je ne trouvais pas ça normal comme comportement de leur part. 

Plus je marchais et plus j'avais l'impression que des pas me suivaient. Si c'était l'un des moqueurs je me demandais bien comment réagir ? 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 61
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Enfin la lumière ! Et un jus de fraise. [PV Jin] Ven 10 Juil 2015 - 18:57



De derrière le bar, Jin avait en permanence la première place pour se genre petit spectacle plus ou moins sans intérêt, le nouveau, son jus aux fraises et les gros malabars avec sa pinte de bière brune. Heureusement s’était un mal entendu et les quatre hommes qui avaient un peu trop bue n’était pas bien méchant, des client habituel qui entre deux missions passe se désaltérer sans plus quoi, en général ils parlent de fille puis retourne chacun chez soi, tout le monde les connais et les respectent alors pas d’embrouille. Mais se qui choqua le plus le barman, se fut la réplique du jeune Hyô, des menaces à leur égard ? Il ne savait donc pas comment se faire des copains celui-là, franchement c’était comme se prendre son propre jutsu dans la tronche. C’est malheureux, mais c’est ainsi. Le temps passa, puis le jeune homme au teint pâle quitta la place, aussitôt suivi par le Jônin qu’il avait menacé un peu plus tôt.

- Le pauvre va prendre une vraie dérouillée…

Dis simplement l’un de ses amis en le voyant quitter la place sur les talons du jeune contrôleur d’encre.

Aussitôt et sans plus attendre, Jin utilisa un simple shunshin no jutsu pour se retrouver à l’extérieur, entre les deux shinobi, entre cette tension palpable qui se sentait à des lieux à la ronde. Le jeune homme venait à peine de se retourner pour faire face à la personne qui le talonnait qu’il intervenait déjà sans émotion, plus par habitude des bagarres inutiles et sans grand intérêt que pour jouer les chevaliers en armure.

L’habituer le reconnu tout de suite, grand avec ses lunettes de soleil malgré la nuit tombée, imposant avec sa cicatrice sur la joue, l’allure d’une personne qu’on ne veut pas chercher et malgré son rang de Jônin, il sait qu’un simple coup le rayerait de son bar préférer alors il retourne la queue entre les jambes pour terminer son verre.

- Tu ne devrais pas protéger tout le monde Jin, il l’avait bien cherché ce minus.

- Un client est un client, retourne à l’intérieur la prochaine est pour moi, je m’occupe de lui.

Tout en attendant que l’homme retourne à l’intérieur, Jin s’était saisi du poignet de son nouvel ami et quand ils furent enfin seuls dans la ruelle, il se permit de lui jeter un petit avertissement.

- Écoute le jeune, tu ne dois même pas atteindre la vingtaine et tu déblatères des menaces au Jônins du village, ses gars auraient pu te tuer cent fois avant même que tu ne quittes le bar alors tien toi tranquille, je ne veux pas tacher le nom de l’établissement alors si tu ne sais pas comment te comporter ne revient plus ici. Ce n’est pas contre toi, mais franchement des menaces de mort sur des compagnons ? Nous sommes un village, ses gens sont ta famille bordel.

Il avait terminé, clope à la bouche, il s’alluma avant d’entamer une lente marche vers le bar, après tout il n’avait pas terminé de travailler et il méritait bien une pause, car jouer à la maman n’était pas son activité favorite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 235
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Enfin la lumière ! Et un jus de fraise. [PV Jin] Ven 10 Juil 2015 - 20:12




Je fis volte-face et vit l'un d'eux qui m'arrivait dessus l'air pas content. Mais avant que j'eus pu faire quoi que ce soit comme parler ou que sais-je d'autre pour éviter la bagarre, le barman avec ses lunettes noires apparut et fit barrière. Le premier me traita de minus et le deuxième lui disait de retourner s'asseoir tandis qu'il allait s'occuper de moi. 


- Tu ne devrais pas protéger tout le monde Jin, il l’avait bien cherché ce minus.

- Un client est un client, retourne à l’intérieur la prochaine est pour moi, je m’occupe de lui. 


Le moqueur tourna donc les talons et le barman me choppa le bras. Je n'aimais pas ça car je ne me pensais pas fautif d'avoir fait ça après leurs moqueries apparentes envers ma personne. Mais par différence de taille et pour ne pas envenimer plus les choses je me laissais faire. L'homme me fit une sorte de leçon de morale sur mon comportement. Des propos durant lesquels j'affichais un visage neutre qui ne trahissait rien. Mais de l'intérieur de mon être je subissais un échec cuisant. C'était compliqué la sociabilité, vraiment. 

- Mais...

Il s'en alla et retourna vers son bar, clope au bec. Soit. Je devais méditer tout ça au calme. Je le laissais aller et m'éloignais enfin de ce bar à la clientèle agaçante. Une fois au bout de la ruelle, je réalisai quelques mudras et matérialisai une créature avec des ailes ressemblant à un oiseau. Je montai dessus et la fis s'envoler au dessus des bâtiments de Konoha. Il fallait que je trouve un coin plus tranquille ou je pouvais être seul. L'air frais du soir était agréable sur mon visage. Je repérais une clairière avec des arbres non loin d'un terrain de jeu pour enfants. Il n'y avait personne en vue et je devais pouvoir y être au calme. Je fis descendre ma créature à un mètre du sol puis sauta à terre. Là elle disparut car je n'en avais plus besoin. Je marchai un peu et m'installai à même le sol contre un arbre, caché aux yeux des passants. Je ressassai les mots qu'on m'avait adressé et soupirai. Mes mots avaient été interprétés comme des menaces ? Je ne les avais pas pensé comme tels. Mais apparemment on ne disait pas à quelqu'un qu'il allait mourir s'il continuait à agir mal comme il le faisait. Selon le barman cela ne se faisait pas car nous étions membres d'un même village. Et moi je devais apprendre à m'y intégrer car c'était la mission que m'avait donné mon clan : le représenter en bien. 


* Ne plus dire le mot mourir à un inconnu, ne plus dire le mot mourir... ok je crois que j'ai compris * 


Maintenant, car je me sentais seul, je matérialisai en un mudra un petit chat d'encre noir et blanc qui vint se poser à mes genoux. Cela me fit sourire et je faisais mine de le caresser. Lui au moins ne parlait pas.  


HRP:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Enfin la lumière ! Et un jus de fraise. [PV Jin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre Ville-