AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Pas un regard en arrière... [Désertion]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1218
Rang : A


Message(#) Sujet: Pas un regard en arrière... [Désertion] Ven 31 Juil 2015 - 23:18



Enfin l'air libre, enfin...

Voilà plus d'un mois et demi que Sho était enfermé dans les geôles du Satoru, il avait par des bruits de couloirs que le Satoru était seul au courant de sa présence.

Ce qui était fortement contredit par les regards des gens que le Kadoria croisait dans la rue, au petit matin, Akogare avait donc prévenu le clan qui en avait  à force tiré ses propres conclusions, puis le bruit que le chef Kadoria était revenu et emprisonné courut rapidement dans les villages des nuages.

Le juunin n'avait pas besoin d'aller voir son clan, il ne voulait pas créer de nouveaux problèmes à sa famille et il savait très bien qu'elle était protégée.  Il comptait d'ailleurs sur Kadoria Kouga sur ce point, son collègue avait le plus de chances à la succession à la place de chef.

Plus personne n'attendait Sho au Kazai depuis qu'il avait été démis de ces fonctions. Il espérait juste que Kisen ou celui qui prendra sa suite arrivera à suivre.

Le Kadoria avait réfléchi durant sa détention et sa conclusion était déroutante. Zennosuke avait changé cela était certains mais malheureusement il ne faisait pas les bons choix. Konoha puis ensuite le Shukai, vouloir tout contrôler tout le temps et écarter un des clans les plus important du Conseil du village. Sho se demandait parfois si il faisait vraiment ça pour les intérêts du village.

Et la réponse vint : si cela continuait ainsi, Kumo tomberait.

Sho se rappela alors qu'il n'était pas seul, il connaissait des gens autour du village. Kibo en était le parfait exemple, et le juunin savait qu'il pouvait compter dessus. Le monde était grand et vaste, mais le parcourir permettrait de sauver Kumo, à sa manière loin des frasques d'un kage plus occuper par la gente féminine du village que par le pays qu'il protège.

Le Kadoria n'avait pas été signalé comme menace, il pouvait donc circuler normalement dans le village sans que cela ne gène personne. Après tout il n'était devenu qu'un simple Shinobi.

Arrivé à la sortie du Sentier Perdu, Sho prit une grande inspiration puis s'élança sans tourner vers l'endroit où il avait vécu durant 23 ans.

Après plusieurs heures de marche, seul, à travers Kaminari no Kuni, Sho atteignit la frontière du pays et la passa enfin.

Le juunin détacha son bandeau ninja et le cacha dans une double poche du seul sac qu'il transportait sur son dos avant de partir à toute vitesse dans les airs vers sa première destination où il espérait un renouveau : Hi no Kuni.

Le Kadoria traversa rapidement Shimo no Kuni et s'arrêta à Yu no Kuni près des célèbres thermes de Chikagai où il allait déposer de l'encens en la mémoire de l'homme qui l'avait sauvé.

Puis il reprit rapidement son voyage en direction du Pays du Feu, l'un des pays les plus grands et renommés de ces dernières années par sa force économique et bien sur militaire.

Et voilà, il était officiellement en territoire konohajin, le Kadoria ne savait pas si il serait considérer comme un ami, un voyageur ou simplement un ennemi. Mais pour l'instant il marchait admirant ces paysages boisés qui changeaient ceux rocheux de Kaminari.

C'est alors qu'un bruit résonna sur sa droite. Un renard ????


Dernière édition par Kadoria Sho le Sam 1 Aoû 2015 - 1:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Genin - Dieu des Hattan Games
Messages : 206
Rang : B


Message(#) Sujet: Re: Pas un regard en arrière... [Désertion] Ven 31 Juil 2015 - 23:58

Du repos, c'est ce qu'il me fallait. Tant d’événements s'étaient enchaînés. Entre le Shôraizen, les interrogatoires, les missions...Cela en devenait étouffant. Je n'étais pas devenu ninja pour crouler sous une charge de travail. Je concevais parfaitement qu'être Chûnin engendrait d'importantes responsabilités, mais il fallait poser une limite. J'imaginais à peine ce que devait être la pression sur un Jûnin, j'espérais ne pas le savoir de si-tôt. Pour le moment, j'avais demandé à avoir quelques jours. On ne me contacterait que si une urgence survenait, ce qui me laissait le temps de respirer un peu.
Contre toute attente, j'avais aussi pris un congé auprès en ce qui concerne la bibliothèque. Quand je disais vouloir me reposer, c'était totalement. Pouvoir passer du temps avec ma famille, recouvrir mes forces, réfléchir à tête posée. En revanche, je n'avais pas demandé de pause pour la Racine. Cela n'était pas concevable et je restais à l'affût au cas où on essayerait de rentrer en contact avec moi pour un boulot nécessitant discrétion et qui impliquerait de se salir les mains.

Qui dit vacances, dit grasse matinée. Pas de réveil, personne pour m'extirpe du sommeil. Je me réveillais quand l'envie m'en prenait. Un sentiment des plus satisfaisant que de se lever à l'heure que l'on voulait. J'en profitais autant que possible car quand je reprendrais du service, je n'aurais pas droit de pause avant plusieurs mois. Ainsi, je commençais à ouvrir les yeux alors qu'il devait approximativement être midi. La maison était vide, les parents travaillaient et Heishi devait sûrement être à l'école. L'avantage de se lever aussi tard, le calme...
Descendant à la cuisine pour me préparer à manger, je remarquais un mot sur la table. D'après l’écriture, je pouvais en déduire que c'était mon père qui l'avait laissé. Il voulait que je vérifie la forêt des Nara, voir si tout allait bien. Un membre du village aurait vu un faon du clan se baladait au bord de Konoha. Si c'était le cas, il n'avait rien à faire là. Je devrais le ramener dans notre forêt. Mais avant, manger.

Une fois le ventre plein, je me préparais pour partir aux abords du village. Des habits de civil, je ne pris même pas la peine de porter ma veste de Chûnin. De toute façon il faisait assez chaud dehors, je n'avais pas envie de transpirer avec une surcharge de vêtement. Un simple T-Shirt et un short convenaient parfaitement. Pas tellement classe, mais j'étais au repos.
Je rejoignis rapidement le lieu où le faon avait été vu. Malheureusement il ne s'y trouvait pas, cela aurait été bien trop facile sinon. Je n'avais tout de même pas envie de trop me fatiguer, j'avais l'impression d'être en train de faire une de ces missions de bas niveau pour les fraîchement promus. Celles que tout le monde a du faire un jour ou l'autre, comme chercher le chat d'une mamie. Je composais quelques mudras pour faire apparaître plusieurs clones. De cette façon, ils pourront chercher pendant que je me repose. Une idée de génie, digne d'un membre du clan Nara.

Une bonne demie-heure plus tard, un des clones revint enfin avec le faon dans ses bras. L'animal était tout agité, ce qui était normal. Il avait dû se perdre et maintenant il voulait retrouver sa mère. Je fis signe au clone de le raccompagner. La forêt Nara n'était pas si loin, je devrais pouvoir le maintenir jusqu'à ce qu'il l'amène en sécurité. Mais tout d'un coup, j'entendis de bruit. Sur mes gardes, je me terrais dans les arbres avec les clones restants. Là, un homme marchait comme si de rien était. Aucun bandeau sur lui. Que faisait-il ici ? Qui était-il ? C'était pas vraiment le bon moment. Déjà j'étais habillé comme un touriste, et je n'avais aucune arme ou équipement avec moi. Si un combat s'engageait, ça deviendrait compliqué pour moi. Néanmoins je devais agir. Je descendis donc de mon perchoir, y laissant mes clones au cas où. Je m'approchais vers l'homme, sans intention menaçante.

    « Salut. Vous savez que vous êtes sur un territoire Konohajin, au sein de Hi no Kuni ? Déclinez-votre identité, et vos intentions. »


Je n'avais pas du tout l'air crédible avec cet accoutrement. Mais j'avais tout de même mon bandeau Konohajin en guise de ceinture. L'inconnu ne devrait donc pas trop mettre de temps pour comprendre que j'étais un ninja appartenant au village. Qu'allait-il se passer maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1218
Rang : A


Message(#) Sujet: Re: Pas un regard en arrière... [Désertion] Sam 1 Aoû 2015 - 0:03



Le bruit sur la droite du Kadoria ne venait pas d'un animal mais bel et bien d'un jeune homme qui descendit d'un arbre et se plaça devant le kumojin. L'homme salua et posa quelques questions, justifiées par le bandeau de Konoha qui lui servait de ceinture. Cet homme était donc un ninja, mais que faisait-il là sans tenue militaire appropriée. Sho s'en moqua un peu, il n'était pas venu ici pour faire sa Cristina Cordula avec des « tu es manifiAIIIIIIIYYYYY ma chérie, ça fera un trooooooooooois ».

- Bonjour, je sais très bien où je suis merci. Je vais donc me présenté, Kadoria Sho, chef du clan Kadoria, ex-Conseiller de Kumogakure. Je souhaite me rendre à Konoha.

La situation pouvait paraître suspecte, surtout avec les relations qui régnaient actuellement entre les deux villages et ceux depuis la « renaissance » de Sabakyo Seito et les événements du Shoraizen.
Sho prit la parole pour rassurer l'homme devant lui :

- Je pense que vous connaissez la situation entre Kumo et Konoha, et pourtant je ne vous ait pas attaqué alors que vous semblez sans arme.  Je désire juste me rendre à ton village et ne suis pas un représentant de mon village ou éclaireur si c'est tout ce que tu veux savoir.

Le Kadoria venait de quitter son village sans en parler à quiconque, il savait que son clan était entre de bonnes mains et sans doute préparer au pire, et ne tenait pas a purger une nouvelle peine de prison pour le bon plaisir de son kage.

Le juunin sortit son bandeau ninja de son sac et le présenta à l'individu :

- Voilà mon bandeau du village des nuages. Par contre …., excusez moi mais quel est votre nom ? Et pourriez vous m'accompagner au village, on y accueille les voyageurs nan ?

Sho ne désirait pas visiter les geôles de Konoha juste après celles de Kumo surtout qu'il y avait séjourné à cause de son kage. Zennosuke ne se rendait pas compte de ces erreurs et que son envie de pouvoir pouvaient provoquer sur sa propre nation. Les vices du pouvoirs sont bien malheureux...

- Si vous avez des doutes sur mon identité,  je peux tout à fait vous dire que votre actuelle kage, Aburame Miko c'est ça ? A combattu des furyous à la recherche de Daken, l'un des furyous originels, à Kumo.

Le Kadoria ne savait pas si cette information était connue de Konoha, mais en tout cas cela prouvait qu'il savait des choses concernant Kumo et aussi Konoha, puisqu'il avait aussi combattu Sabakyo Seito et assister aux erreurs diplomatiques commises à Konoha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Genin - Dieu des Hattan Games
Messages : 206
Rang : B


Message(#) Sujet: Re: Pas un regard en arrière... [Désertion] Lun 17 Aoû 2015 - 16:42

Levant les yeux au ciel, je soupirais. Il fallait toujours que des problèmes surviennent lorsque j'étais en vacances. Puisque je ne faisais rien, à part me reposer, c'était moi qu'on enverrait en cas d'imprévu. Comme par exemple, ce faon qui s'était échappé. Ce n'était pas vraiment mon jour de chance, car comme si cela ne suffisait pas, je tombais sur un ninja inconnu et donc potentiellement une menace. Il fallait toujours se méfier des errants, quitte à suspecter un innocent. Il valait mieux être suspicieux que trop naïf. J'étais peut-être en repos, ce n'était pas une raison pour laisser cet homme sans surveillance. Je ne pouvais partir comme si de rien était, sous prétexte que je ne travaillais pas. En tant que ninja du village, c'était mon devoir d'intervenir. Même si je n'étais pas en posture de force, ou même d'autorité, je descendis de mon arbre pour m'adresser à l'inconnu. Un véritable touriste, seul mon bandeau de Konoha à la ceinture prouvait mon identité. Cela pouvait aussi être un avantage, impossible pour lui de connaître mon niveau. Je n'avais pas de veste de Chûnin, rien. Je pouvais aussi bien être un Genin, qu'un membre des forces spéciales en repos.
Apparemment, il n'était pas ici par inadvertance, il savait qu'il se trouvait dans le territoire de Hi no Kuni et non loin de Konoha. Je n'avais pas affaire à un ninja de bas niveau, si j'en croyais ses dires, il était chef du clan Kadoria. Une famille appartenant à Kumo. Qu'est-ce qu'il venait faire ici ? Surtout que la relation entre nos deux villages s'était dégradée depuis les incidents du Shôraizen. Il évoqua par la même occasion son ancienne appartenance au Conseil de Kumo. Il voulait simplement rejoindre le village. Peut-être s'était-il fait exiler ? Il disait ne pas représenter le village des Nuages. Pour le moment, il n'avait rien de suspect. Il me demanda même de l'escorter jusqu'à Konoha, se présentant comme un voyageur. Si tel était son désir.

    « Conseiller de Kumo ? Vous devez connaître Monjara Shinji, non ? Comment va-t-il ? » Dis-je en attrapant son bandeau, que j'examinais quelques secondes avant de lui rendre. « Kakugyo, Nara. Vous vous doutez donc qu'au moindre mouvement suspect, vous ne serez plus maître de vos mouvements. Je vais vous accompagner comme vous le souhaitez, là-bas des autorités compétentes prendront soin de vous. Simple routine de sécurité, ne vous inquiétez pas. »



Le village était en plein changement. Avec l'arrivée de Miko au pouvoir, le système changeait énormément. De nombreux mécanismes de défense et de surveille étaient en train d'être mis en place dans le village. Le Kadoria allait pouvoir en être témoin puisqu'il sera probablement interrogé par un Yamanaka dès lors que je l'aurais guidé jusqu'aux portes. Konoha allait devenir plus sûr que jamais sous la direction de l'Aburame. Il risquait d'y avoir du changement, sa mentalité n'était pas la même qu'Onpu. Est-ce que ça serait pour le mieux ? Seul l'avenir nous le dira.
Maintenant que j'avais eu connaissance de ses intentions, vérité ou non, mes clones descendirent à leur tour des arbres. Le dernier, qui était parti ramener le faon, revint au même moment me précisant qu'il avait ramené le petit auprès de sa mère sans encombre. D'un mouvement, je les fis disparaître. Les plus attentifs auront vu leurs corps se décomposer pour devenir de l'ombre, et venir à mes pieds. Il commença alors à me parler des furyous et de Daken, à vrai dire, je m'en fichais.

    « Ce n'est pas à moi qu'il faut dire ça, je ne fais que vous escorter. Je veux bien vous croire, mais je préfère vous prévenir : vous allez être interrogé par un Yamanaka aux portes, on ne prend aucun risque avec les étrangers. »


Je lui fis signe de passer devant, je n'allais pas lui tourner le dos. On pouvait à présent partir en direction du village, et plus précisément des grandes portes. Cela n'allait pas être loin et puis de toute façon, j'aurais dû m'y rendre dans tous les cas pour rentrer. Autant me rendre utile au village en accompagnant le Kadoria. Je me demandais bien ce qu'il pouvait vouloir à Konoha, qu'est-ce qu'un Kumojin faisait aussi loin de ses terres, sur un territoire en froid avec sa patrie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1218
Rang : A


Message(#) Sujet: Re: Pas un regard en arrière... [Désertion] Sam 29 Aoû 2015 - 22:27



L'homme se présenta comme étant membre du célèbre clan Nara, les manipulateurs de l'ombre, il comprit donc bien vite l'allusion du jeune home quand au fait que Sho ne pourrait pas bouger en cas de soupçon. Kakugyo lui demanda aussi des nouvelles de Monjara Shinji, le chef du clan Monjara et lui aussi membre du conseil du village. Cependant, Sho ne l'avait point vu durant son court passage au village, il espérait que le Conseil n'avait pas été anobli par Zennosuke, mais l'homme mystérieux avait du combattre à Mizu no Kuni.

- Oui je le connais, il siégeait à mes cotés au conseil de Kumo, et la dernière fois que je l'ai vu, il semblait aller au mieux.

Les relations entre Kumo et Konoha n'avaient pas été aussi froides qu'actuellement et les deux hommes avaient sans doute du travailler ensemble, peut être sur une mission ou autres actions où les villages avaient agit ensemble.

Le jeune homme acceptait donc bien d'accompagner le Kadoria jusqu'au portes du village de la Feuille où Sho allait être mis aux mains des autorités compétentes, cela était logique. Kakugyo rajouta que le chef du clan Kadoria allait être interroger par un membre du clan Yamanaka, les manipulateurs de l'esprit si Sho se rappelait bien. Au moins ils sauraient que l'ex kumojin était blanc comme neige par rapport à Konoha. Sans doute une preuve de plus de son désir d'intégration.

Les deux hommes arrivèrent rapidement aux portes du village ou un garde vient prendre le Kadoria en charge pour sans doute l'emmener dans la salle où il sera interrogé. Sho salua Kakugyo et lui dit :

- Merci de m'avoir accompagner, au plaisir.

Puis il emboîta le pas du garde en direction des murailles entourant le village de la Feuille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Pas un regard en arrière... [Désertion]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-