N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Intrigue clanique I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Intrigue clanique I Ven 14 Aoû - 12:28

C'était une très belle fin de journée. Le soleil d'été n'ayant cessé de décliner tout au long de l'après-midi, la fraicheur avait peu à peu emplie la luxueuse demeure de Kadoria Ryu. Cette bâtisse construite à flanc de montagne qui avait vu la naissance de la totalité de ses enfants, Kadoria Koüga y compris. Et aujourd'hui se serait un peu comme une renaissance pour ce vétéran de guerre dont les faits d'arme avaient souvent attiré l'attention de ses pairs. Son respecté et très sévère père avait tout fait pour que cela arrive, à l'inverse de son fils qui avait catégoriquement décliné l'offre la dernière fois qu'elle s'était présentée à lui.

Mais depuis que Kadoria Sho avait été enfermé dans les geôles du Satoru avant de déserter le village, laissant vacantes toutes les fonctions que ne lui avait pas encore ôté le Godaime Raikage, Koüga avait largement eut le temps de mûrir sa réflexion. Lui qui encore une fois figurait parmi les membres les plus à même d'occuper la prestigieuse fonction de leader du prestigieux clan Kadoria, même lui savait pertinemment que ce choix s'offrirait bientôt à lui. Après tout Ryu était lui-même un membre de leur Grand Conseil, et sans doute l'un des plus éminents de par ses actes passés.

C'était d'ailleurs lui qui avait invité l'entièreté des membres du conseil en ce lieu où se reposait actuellement son héritier. Assis en tailleur face à une grande baie vitrée dominant la plupart des sommets avoisinants et offrant par la même occasion une vision sans pareil à quiconque se donnait la peine de contempler cet environnement montagneux. Même sans détourner son regard de ce spectacle, il perçut facilement la présence de tous ce beau monde qui s'apprêtait à pénétrer dans la pièce sensée être la partie principale de la demeure, ou l'endroit où sa famille recevait les invités de marque.

Puis quand la porte battante s'ouvrit, il se leva tranquillement avant de se retourner vers tous ces hôtes qui avaient déjà investis la pièce avec à leur tête son père. Leur adressant une révérence en signe de respect, il parla comme il convenait dans ce genre de situation.


"C'est un honneur de vous accueillir en ces lieux conseillers."

Puis il resta debout, le dos bien droit et les bras le long de son corps.

"Assieds-toi Koüga, nous avons quelque chose de très important à t'annoncer."

Voilà ce que lui répondit Ryu avant d'inviter ses confrères à faire de même. Le tout en faisant signe à la servante pour qu'elle vienne servir une tasse de thé à chacun d'entre eux.

"Mais avant cela nous avons une question à te poser."

L'homme qui venait de prendre n'était nul autre que le doyen de ce conseil, un homme qui avait sans doute autant d'importance que le chef de clan lui-même tant il était respecté et écouté. Ainsi ce qui pouvait apparaitre comme un simple formalité aux yeux d'un non-initié cachait sans aucune doute quelque chose de crucial pour la suite des évènements. Et Koüga avait bien une idée au sujet de cette fameuse question qu'il voulait lui poser.

"Comme tu le sais déjà, notre chef de clan Kadoria Sho a disparu du jour au lendemain sans laisser la moindre trace. Et toi, en tant que membre du Satoru, on peut dire qu'après lui tu es sans doute le lien le plus fort qui nous unit aux grandes instances de Kumo et ses intrigues. Je te pose donc la question d'homme à homme: est-ce que tu sais quelque chose à propos de cette deuxième disparition inexpliquée ?"

Et voilà la question fatidique était tombée tel un coup de tonnerre. Ce n'était un secret pour personne que le jeune homme avait reparu au Sentier perdu avant d'être hospitalisé à l'hôpital du village. C'est la suite des évènements qui étaient obscures pour l'entièreté du clan, excepté Koüga qui apprit toute la vérité de la bouche-même du Godaime Raikage. Après tout c'était le Satoru qui avait enlevé et enfermé Sho avant que ce dernier ne déserte le village sans donner de nouvelles à qui que se soit. Les membres du Satoru s'en étant assurés en continuant de le surveiller de près le temps qu'il quitte le pays. Koüga n'eut donc aucun scrupule à prendre la décision qui lui paraissait la plus appropriée.

"Sachez que cette histoire me désole profondément Minamoto-Sama, malheureusement je n'en sais pas plus que vous à ce sujet. Simplement le Raikage lui-même m'a juré de vive voix qu'il se retrouvait plonger dans le même désarroi. A l'heure qu'il est nous menons encore l'enquête avec le soutien du Kazai."

La voix du vétéran de guerre dégageait une bonne dose d'assurance et par indubitablement de sincérité. Pour lui ce n'était pas une trahison mais bien une pirouette visant la stabilité en une période extrêmement troublée. Qui sait ce qu'il adviendrait du village si ces hommes venaient à apprendre que Seki Zennosuke avait pris la liberté d'enfermer leur plus haut représentant sans mêmes les avoir consultés au préalable. Pourtant Koüga savait pertinemment que sa réponse ne satisferait pas le vieil homme malgré sa réponse.

"Je vois. Nous te remercions pour ta sincérité et comptons sur toi pour nous tenir au courant de fameuse enquête. Nous fondons beaucoup d'espoirs en toi tu sais ?!"

Koüga put à ce moment apprécier le regard approbateur de bien conseillers avant que son père ne lui annonce la nouvelle qui allait changer sa vie.

"Quatre vingt pour cent d'entre nous ont conclu que de par ton origine prestigieuse, ta longue carrière au service du clan et Kumo ainsi que tes liens étroits avec la gouvernance actuelle, tu étais le plus à même pour occuper le poste de chef clanique. C'est un honneur que l'on te fait et il serait impardonnable de refuser notre offre."

Au travers de cette déclaration, Koüga sut qu'il n'avait pas le choix mais aussi que le Grand Conseil avait à coeur de remplacer Sho. Sans doute son instabilité leur avait causé suffisamment de torts comme cela. Car même si il avait été enfermé, Koüga savait qu'après sa libération il avait prit la lourde décision de ne pas revenir vers les siens. C'est donc légèrement sous le choc, malgré tout, qu'il répondit:

"Je dois avouer que vous me prenez de cours tout comme je tiens à préciser que j'ai bel et bien le choix !"

Le ton qu'il adopta à la fin de sa phrase était bien plus ferme et faisait ressortir, malgré les codes d'usage, son véritable caractère. Il avait à coeur de leur faire comprendre que c'étaient eux qui étaient venus le chercher et non pas l'inverse, ce serait une erreur de prendre un shinobi de sa trempe pour un vulgaire pion au sein d'un vaste jeu de manigances. Pourtant il n'était pas stupide et savait que dans un certains sens, il serait très fâcheux de refuser cette offre avec tout ce qui se passait en ce moment.

"Et c'est en mon âme et conscience que j'accepte ce privilège !"

Au moins avec cette réponse il ne permit pas à Ryu de sortir de ses gons comme si il traitait encore avec un adolescent. Surtout qu'il lui avait finalement donné ce qu'il voulait en occupant ce poste. S'en suivant d'ailleurs une série de félicitations de la part des conseillers qui avaient voté pour lui, ils furent très vite dérangés par la servante qui se glissa parmi eux pour aller chuchoter à l'oreille de Ryu une nouvelle qui sembla rompre son masque de fer habituel. Ce qui ne manqua pas d'intriguer Koüga qui n'avait rien loupé de la scène. Encore moins le fait que la servante semblait se diriger avec empressement vers la porte d'entrée.
Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue clanique I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni :: Montagnes de Kaminari no Kuni-