N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Nouvel santé [Shukajin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Errant
Messages : 571
Rang : B

Message(#) Sujet: Nouvel santé [Shukajin] Jeu 27 Aoû 2015 - 22:41

Tout est flou pour Kuroba. Il est au milieu d'un champ de bataille et il a le corps en mauvais état. Il sait que son heure peut sonné à tout moment. Son echarpe conçu à la main ne sert pas à grand chose. Ses yeux se ferment tout seul, mais il lutte pour ne pas les laisser faire. Tout à coups alors que sa vue était au plus bas, il sent que son corps était en apesanteur. En gravité zero... Il connait cette technique qui appartient au clan Kadoria et il y a tellement de chose qui passe par son esprit à ce moment là.

"Alors c'est ça que l'on ressent lorsqu'on passe dans l'autre monde ? L'apesenteur et la gravité n'existe plus ? Est-ce vraiment la fin ?"

Kuroba ne savait pas quoi faire, comment réagir. Vers ou allait-il être diriger ? Paradis ou enfer ? Il espere que le premier choix sera le bon, mais tout à coups l'attraction redevient vrai et même pire encore l'attraction est plus violente que jamais. Kuroba a l'impression que sa chute est infini. Au moment ou son dos frappe le sol. Il releve le torse.

"HAAA !!!!"

Crie-t-il au milieu d'une chambre blanche et d'un silence qu'il vient d'interrompre. Il s'est redressé trop violemment et le temps de se rendre compte qu'il n'était pas en train d'agonisé devant la paroi du royaume de l'autre malade, mais dans une chambre d'hopital. Il ressens de la douleur partout dans son corps, mais le plus gros reste la douleur qui persiste dans sa gorge. Il touche son cou, et bien qu'il a été soigné et réussi a cicatrisé, la cicatrice va prendre du temps avant de disparaitre. Il se rend surtout compte que tout ça n'était pas qu'un rêve et qu'il est bel et bien bléssé pour de vrai en compagnie d'autre blessé de guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 407
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Nouvel santé [Shukajin] Lun 31 Aoû 2015 - 14:37



Je suis le temps. L'horloge du monde dont je suis l'aiguille. Je fais parti d'un clan dit reconnu comme des hommes et des femmes capable de contrôler l'incontrôlable. Nous ne sommes pas limité au 24h du monde, mais nous sommes notre propres source du temps. Nous l'utilisons à des fins à rendre la paix sur terre. Je suis Jisetsu Ako, manipulateur de nunchaku, et mes yeux seront apporter la paix dans le monde Shinobi.



-Ne bouge pas aussi vite. Tes point de suture risque de ce rouvrir. Reste calme et discutons un peu.

Contre tout attente, l'échange de prisonnier ne c'était pas passer comme prévu. L'homme à la chevelure flamboyante était resté dehors au moment de l'explosion de gravité orchestré par les ninjas camouflé. J'avais du quitter ma position, pour sauver Mikami, un Shukajin capturé durant la conquête de Mizu, mais aussi notre propres prisonnier. Lâchement laissé à son propre sort par les deux individus, je n'avais pas eu d'autre choix que de le sauver aussi. J'étais assis sur une chaise, regardant l'équipe médical faire leurs travail. Prodiguant les premiers soins sur Mikami, qui lui n'avait rien comme pronostic vital. Mais en l'occurrence, l'autre, lui était beaucoup plus touché.

Redressant son corps sur la tableau d'opération, les médecins du forum du pays de l'herbe appuyait sur son épaule pour le recoucher. Aucun mouvement brusque ne devait être fait. Rester calme, et attendre que le corps accepte ou non d'être soigné. Luttant contre la mort, il était subjugué par la lumière blanche du ciel qui l'appelait. Le but de cette manoeuvre de soin, était de lui rallonger le plus possible sa vie. Mourir ici, n'était pas une chose des plus remarquable, surtout qu'il venait d'être trahi par son propres village. Pourquoi ? aucune idée et je m'en foutais royalement. Je ne pouvais juste pas accepter qu'un membre soit laisser de la sorte alors que la mission consisté à le faire revenir chez lui.

Il semblerait que l'homme aillant voulu tous nous tuer avec une technique très puissante, que j'avais réussi à contenir le plus longtemps possible. Ne voulait pas sauver, ou ne portait pas dans son coeur le jeune Kuroba. D'après les informations sanguine des médecins, l'homme gravement blessé, serait un membre du clan Kadoria. Cela ne m'avançais pas plus. Je ne connaissais pas le protocole à mettre en place. Le seigneur de guerre du pays, n'avait pas eu le temps de me donner quelconque information sur la suite des événements. Je devais donc agir seul, en réfléchissant à la meilleur façon pour que tout entre dans l'ordre. Mais que faire de lui une fois les soins fait ?

Je me relevais de ma chaise, regardant les hommes s'activaient tout autour du Kumojins. Un signe de tête de leurs part, montrant que je pouvais discuter à présent avec lui. La vie de cet homme n'était plus en danger, il était sauf. Posant un verre d'eau bien frais pour qu'il puisse ce rafraîchir, je me mettais juste à coté de lui sur le lit. De façon ouverte au dialogue, je n'étais pas la pour lui faire du mal, bien au contraire. Je laissais échapper juste une phrase de quelque mots, pour entamer alors une discutions entre nous.

-Au vue de l'attitude de t'es compatriotes, que veux tu faire à présent ? L'alliance shinobi pourrait être pour toi une sorte de salut. Je t'es sauvé, sans mauvaise intention. L'équipe médical du pays de l'herbe on fait un travail merveilleux malgré t'es blessures.

Laissant une courte pause, pour lui tendre le verre d'eau, je continuais d'argumenter mes paroles.

-Je parle en mon nom. J'ai connu la destruction de mon pays, celui de Kiri. Le Shukai et l'alliance des pays neutre nous ont offert une nouvelle vie. Ma famille et moi avons trouvé du réconfort, le droit de vivre en paix. Que dirais tu, de devenir un membre de l'alliance ? recommencer une nouvelle vie, loin de t'es amis qui ton trahi ?

Me retournant alors vers Mikami, que je saluais d'un signe de la main. Tout en restant au coté de Kuroba, je demandais alors à Mikami ce qu'il pensait de tout cela.

-Tu es un Shukajin, que dois je faire concernant Kuroba ? Dois je attendre le seigneur de l'herbe ? ou me conseillerais tu de l'amener vers quelqu'un qui sera quoi faire de lui ?


Hrp :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Errant
Messages : 571
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Nouvel santé [Shukajin] Ven 4 Sep 2015 - 20:34

Le reveil brutal bouscule le cerveau de Kuroba. Il devait dormir depuis longtemps. Il était dans un état léthargique depuis si longtemps que son cerveau était surement endormi lui aussi. Le secoué en ce levant lui donne une migraine horrible, si bien qu'il se tient la tête entre les paumes de ses mains. Puis il remarque que son lit était fait de pierre. Pas si génant que ça, mais lui qui pensait être sur un lit d'hopital il se retrouve dans une pièce qui avait tout l'air d'une cellule d'emprisonnement et après quelques secondes d'analyse, il remarque la présence de plusieurs personnes dans sa chambre. Il y avait tout d'abords le Jisetsu qui était présent lors de la transaction d'humain. Il y avait aussi Mikami, l'autre marchandise prévu dans l'échange. Il était encore un peu sonné par les sédatifs qu'il avait reçu à Kumo. Il lui ont passé un truc prévu pour calmer un ours pour qu'il puisse encore être sous les effets de ce truc. Le jisetsu s'adresse à Kuroba.

"Ne bouge pas aussi vite. Tes point de suture risque de ce rouvrir. Reste calme et discutons un peu."

Kuroba ne tarde pas à répondre poliement.

"Je te remercie de t'inquiété pour moi, mais je pense que ça va aller."

Puis il explique la situation et demande à Kuroba ce qu'il va faire ensuite.

"Au vue de l'attitude de t'es compatriotes, que veux tu faire à présent ? L'alliance shinobi pourrait être pour toi une sorte de salut. Je t'es sauvé, sans mauvaise intention. L'équipe médical du pays de l'herbe on fait un travail merveilleux malgré t'es blessures."

Un verre d'eau tendu vers Kuroba sur lequel il ne crachera pas. Sa soif se devait d'être étanché étant donnée qu'il n'avait pas bu depuis un bon moment. Sa gorge est seche. Il l'englouti et pose le verre sur le côté en remerciant son hôte qui continue de lui parlé. Un petit discours qui amène facilement à pensé qu'il veut recruté Kuroba au coeur du Shukai.

"Rejoindre l'alliance des pays neutres ? Je n'exclu pas cette possibilité, mais pourquoi ferais-je ça ? Juste parce qu'on m'a laissé ici ? Ils n'avaient surement pas le choix ce n'était pas des shinobis de grande envergure. Après la tentative de conquête de Mizu les shinobis doivent être occupés et on a du envoyé les shinobis qui étaient libre. Je n'ai aucune rancoeur envers Kumo ni envers vous d'ailleurs donc, je te remercie de l'offre proposé, mais je me voie dans l'obligations de refusé. Après peut-être qu'à l'avenir, j'y songerais et changerais d'avis avec de possible evenements futur. Mais pour le moment, tu as ma réponse."

Il a fait son long discours sans prendre de pause. Maintenant que ce discour est terminé, il pose maintenant la question qu'il l'interresse lui.

"Maintenant que tu m'as dis ça, je suppose que je suis libre ? Quant-est-ce que je pourrais quitté ces lieux ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 407
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Nouvel santé [Shukajin] Ven 4 Sep 2015 - 22:05



Je suis le temps. L'horloge du monde dont je suis l'aiguille. Je fais parti d'un clan dit reconnu comme des hommes et des femmes capable de contrôler l'incontrôlable. Nous ne sommes pas limité au 24h du monde, mais nous sommes notre propres source du temps. Nous l'utilisons à des fins à rendre la paix sur terre. Je suis Jisetsu Ako, manipulateur de nunchaku, et mes yeux seront apporter la paix dans le monde Shinobi.



-Je comprends.

Les paroles de l'hote était logique. Il n'en voulait pas au pays de la foudre, n'y même en ceux qui l'on laissé la, défiant la mort. Sans en plus la moindre possibilité de ce défendre. Par un geste, je lui avais sauvé la vie, pourquoi ? Sous ordre de Yanosa bien sur. J'avais pour information peu de chose, mais assez pour savoir la suite du déroulement. Je devais offrir le droit de séjour en terre Kusarienne, le temps qu'il puisse ce remettre des blessures causé. Puis il pourrait quitter pour aller ou bon lui semblerait utile. Rentrer chez lui, faire le tour du monde, devenir un membre de l'alliance ? Il y avait beaucoup de choix à porte de main, il fallait qu'il saisisse la bonne opportunité. J'écoutais, avec attention les phrases de Kuroba, pour essayer d'entrevoir une possibilité de réponse pour grappiller encore un peu. Mais non.

Il était temps pour lui, de vivre autre chose qu'un temps de captivité hors d'une vie social. Capturait depuis la conquête de Mizu no Kuni, il avait du vivre des mois, et des jours vraiment compliqué. Surement perturbé par ce genre d'épreuve, il lui faudrait certainement, un petit moment avant qu'il l'oublie tout cela. Je me relevais de ma chaise, m'approchant de l'espèce de lit ou il avait été placé, je lui dégageais un visage non pas hostile mais très calme et détendu. Aucune animosité, aucune méfiance envers lui. Mon bras droit ce levant, montrant dans le prolongement de ma main la porte de la pièce. Mon geste signifié la réponse qu'il attendait. Mais, pour faire au plus simple, je lui répondais à haute voix.

-Tu peux séjourner ici le temps que tu veux. Quand tu l'auras décidé, tu pourras quitter le pays de l'herbe.

La phrase dite, je m'avançais vers la porte, l'ouvrant, et donnant des consignes vers les médecins du Forum. Mon temps était venu, j'avais encore des choses à faire ici. L'entrevue avec les Kumojins avaient causé des dégâts sur une entrée de l'édifice. Une sorte d'affaissement qui ce portait sur une bonne superficie. Donc, j'avais du travail, aidé par le peuple du pays de l'herbe. J'espérais en revanche que pour Yanosa, tout allait bien. N'aillant pas de nouvelle, je pensais plus à une sorte de départ de la zone pour tenter de retrouver l'homme au masque.



Hrp :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Onshi
Messages : 833
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Nouvel santé [Shukajin] Lun 14 Sep 2015 - 23:43

Spoiler:
 

Mikami chuta du lit sur lequel son subconscient l'avait allongé et torturé. Sans cette puissante dose de sédatif, il se serait sûrement réveillé ; mais au lieu de se retrouver dans une des geôles du village caché des nuages comme il se le serait imaginé, ou sur la partie intacte du forum de Kusa dont il avait inconsciemment reconnu l'odeur... il était en apesanteur, face à un homme à l'envers. Ou plutôt, lui l'était. Pendu la tête en bas, d'un seul pied. Très peu vêtu, lacéré de toutes parts. Un homme masqué avec un Nuage symbolique et bien connu sur le masque shinobi qui lui cachait le visage. Il lui enfonçait la pointe d'un tantô dans la cuisse tendue, la lui ré-enfonçait, encore et encore, à intervalles réguliers, comme suivant les lentes pulsations de son rythme cardiaque. Les nuages étaient dessinés sur les murs, un de chaque côté. Sur les deux autres pans de mur de cette pièce sans porte se trouvait représenté un symbole octogonale introduit de deux éclairs en tribal qui s'entrelaçaient.

Les mots de son bourreau était incompréhensibles, mais il ressentait rage et frustration. Il se mit à résister alors que deux flammes flottant dans le vide se balançant comme au bout d'un fil dansaient l'une autour de l'autre, lui donnaient le tournis. Et toujours ce tantô qui entrait et sortait de sa cuisse au rythme de son pouls. Au fond, il y avait une forêt de bambou, et deux félins qui couraient dans leur cime. Quelques secondes plus tard, un autre félin brandissant un katana passa comme une flèche dans leur sillon. Toujours cet douleur répétitive à la cuisse, avec en plus l'impression d'être tailladé sur toutes les parties du corps. Et puis un cri, tranché net d'un coup de sabre. Des branches qui craquent et un fracas bien sourd. La foudre frappa et il y eut d'autres craquements et un second fracas, moins sourd, comme plus fragile. S'en suivit le crépitement d'un départ de feu. Les deux flammes dansantes s’agrandirent et l'homme masqué disparut dans l'éblouissement des flammes. Jusqu'à ce qu'il n'y ait plus qu'un mur blanc et aveuglant, un calme olympien et une adrénaline à son paroxysme.

Un souffle haletant poursuivant des pas rapides et très espacés, comme des bonds. Un air doux et sifflant ainsi que le frottement furtif de branches et feuilles bousculées par dizaines à la seconde.


    - Depuis quand est-ce que tu traînes dans les bibliothèques, toi ?


Une voix douce et féminine, dubitative, presque froide. Elle aurait voulu être vraiment froide mais ne pouvait l'être plus. Et encore ce cri coupé en deux, et ce fracas. Puis cette quantité d'énergie qui s'évapore, cet éclair qui frappe et ce tonnerre qui gronde.

    - Depuis que je sais pouvoir t'y trouver seule...
    - Mikami ! Prends-les sur le flan gauche !!


La pluie battait la peau comme si c'était de la terre. C'était de la terre. Des petits cailloux, de grosses éclaboussures de boue, quelques morceaux de chaire. De larges, précis, et rapides mouvements de bras. Tantôt comme fendant l'air et tantôt comme coupant du beurre. Ce sens de l'équilibre qui n'arrêtait pas d'aller et venir vers le bas, ce centre de gravité qui de temps en temps allait soudainement sur le côté. De l'air, du beurre, de l'air du beurre, de l'air, du beurre. Beaucoup de beurre. De la pluie, collante, s’agrippant au visage, chaude, glissant tout doucement. Du beurre, encore de la pluie.

    - Tu me... déranges.


Quelques pas lents, presque timides...

    - Maintenant ! Écarte-toi !!


Et le tonnerre qui gronda comme jamais. Le sens de l'équilibre s'en était allait dans les airs et le point de gravité fut secoué de gauche à droite, plusieurs fois, beaucoup de fois, en très peu de temps.

    - Arrête...
    - On continue !


Une giclée de sang lui éclaboussa les lèvres.

* * *

Mikami se réveilla subitement, se relevant tout aussi brutalement en inspirant maladroitement un grande quantité d'air. Il y aurait pu avoir quelqu'un au-dessus de lui qu'il s'en serait vu renversé sur le côté. Le jeune homme se leva en titubant, vit une dizaine de mètres plus loin, peut-être plus - sa vision tanguait dans le sens inverse de sa tête - les pierres blanches qui autrefois constituaient le forum, complètement retournées comme si toute une bataille venait de se livrer. Un genoux se posa au sol. Dans les voiles de poussières se dissipant péniblement vinrent s'interposer des images de corps, parfois entiers, échoués sur les sommets des roches ou écrasés sous leur poids. De longues et chaudes traînées rouges venait salir le teint immaculé de cette matière. Un second genoux vint se poser au sol.

Aussitôt une main vint soutenir son redressement, l'autre allant chercher le sabre qu'il était censé avoir à la ceinture. Rien.


    * Là. *


Le Kadoria l'avait laissé tomber dans sa fuite. Comme s'il était en fait sur les starting-block d'une course, l'amnésique détala à toute vitesse - toutefois relative à son état encore fragile - et enchaîna quelques signes incantatoires dont il termina la série lors d'un bond vers l'avant. Seuls quelques étincelles noires jaillirent de l'endroit où le sceau anti-chakra avait été déposé. Et rien d'autre. On aurait dit qu'il cherchait à se poser sur quelque chose qu'il aurait chevauché. Mais ses pieds ne rencontrèrent que le vide et rapidement le sol. Le Yorurai chuta avec faiblesse et fracas sur la pierre encore plate et y glissa sur une courte distance avant d'y rester inerte.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 407
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Nouvel santé [Shukajin] Mar 15 Sep 2015 - 0:30



Je suis le temps. L'horloge du monde dont je suis l'aiguille. Je fais parti d'un clan dit reconnu comme des hommes et des femmes capable de contrôler l'incontrôlable. Nous ne sommes pas limité au 24h du monde, mais nous sommes notre propres source du temps. Nous l'utilisons à des fins à rendre la paix sur terre. Je suis Jisetsu Ako, manipulateur de nunchaku, et mes yeux seront apporter la paix dans le monde Shinobi.



Mon père me disais toujours quand j'étais petit, que le monde connaîtrait enfin un jour une paix éternel. Une utopie pour certain, une réalité futur pour d'autre, et un rêve pour le reste. Moi je n'étais casé dans aucune des cases, j'étais celui qui serait apporter cette paix tant espéré par des générations d'être vivants. C'est presque une idée prétentieuse de ma part, mais je possédais quelque chose d'unique. Un don, donné par notre clan. Les pupilles du clan Jisetsu. Les yeux des membres du clans permettaient d'avoir un contrôle limité du temps.

Pouvant alors percevoir les choses sous des angles différent. Modifier la vitesse d'un endroit précis, ou bien pour les plus doués, la possibilité de créer des portails temporel. Dans mon cas, j'étais une sorte de spécialiste du combat tactique, mais aussi un utilisateur du combat au corps à corps. Grand fanatique d'art martiaux en tout genre, mais un particulier attira mon attention. Le jet kun do. Un art martial sur les réflexes et les coups rapide placé au adversaire.

Je me débrouillais un peu quoi, pas de quoi non plus à tenir tête à un haut gradé. Malgré ma performance un peu laborieuse face au deux shinobis capuchonnés, j'avais quand même pu avoir la satisfaction d'avoir ramener Mikami en vie. Depuis plusieurs heures maintenant que je n'avais toujours pas eu de nouvelle de la chevelure flamboyante. Mort ? ou alors en traque contre nos agresseurs. Je ne pouvais en avoir aucune certitude avant de le voir de mes propres yeux vivant, ou être mi au courant de sa mort. Pour l'instant, je venais de faire part des décisions qui le concernait.

Il pouvait séjourner ici le temps qu'il voulait, comme était les informations laissé par Yanosa avant son départ. Son choix, je m'en doutais un peu. Il quitterait le pays de l'herbe une fois rétabli ou alors avant. Quoi qu'il en soit, il ne restera pas ici bien longtemps. C'est alors que ma conversation envers Kuroba terminé, j'apercevais le corps de Mikami reprendre vie.

-Hein ...

Regardant un peu la scène assez abasourdi par ce que je voyais. Mikami reprenais comme son souffle, sur le sol comme si il revenait de l'autre monde. En manque d'oxygène il devait sans doute délirer totalement. Ce relevant sur ses jambes encore toute titubante pour retomber sur le sol. Récupérant comme son katana juste à coté de lui, il ce relevait une seconde fois.

La, c'était vraiment hallucinant, il commençait à ce mettre en position dite " offensive ", effectuant des signes pour former une technique basé sur le Ninjutsu. Qui malheureusement échouait. L'échec de cette tentative et l'utilisation de son chakra alors que le sceau était encore actif, le faisait tomber et glisser sur le sol. Me hâtant vers lui, je m'agenouillais devant lui pour l'aider.

-Mikami ? Doucement t'es encore légèrement déboussolé. Laisse moi t'aider tu veux bien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Onshi
Messages : 833
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Nouvel santé [Shukajin] Mar 15 Sep 2015 - 1:48

La pierre lui frotta la joue comme une gifle donnée d'une main dont les doigts mesuraient bien plusieurs mètres de long et étaient râpeux. La face rouge de son visage cachée contre la pierre blanche, il regardait celle-ci s'étendre vers la zone dévastée depuis son œil collé au sol, s'arrêtant sur ce monde miniature démesuré, comme s'il observait un désert argenté aux collines en dents de scie qui se dressaient en arrière plan. D'un souffle fébrile il balaya quelques roches jonchant l'étendue et fit glisser sa main géante contre la pierre fraîche. Ses doigts se recroquevillèrent en frottant la surface, son esprit troublé cherchait à saisir ce paysage grandiose qui - et il le sentait maintenant que la tension était redescendue - était nimbé d'un calme olympien. Seuls quelques murmures s'élevaient derrière lui comme si la colline le regardait mais n'osait s'approcher de cet être immense et effondré sur ce minuscule havre de paix.

Mikami cligna des yeux, plusieurs fois, lentement, s'enjouant de chaque bouffée d'air frais qui cyclait dans ses poumons, laissant la fraîcheur du roc sur lequel sa tête reposait lui envahir le corps. D'autres rochers miniatures roulèrent loin de lui, il inspira à nouveau. Des grains de poussières se logèrent alors au fond de sa gorge et une légère quinte de toux déclencha un cataclysme à en décoller les mastodontes à six pattes qui traversaient ces rudes terres en quête de nourriture. Il leva les yeux - enfin, les inclina sur le côté, vue sa position. Derrières les premières rangées de montagnes blanches fraîchement retournées se dressaient déjà d'immenses colonnes de fumée. Ramenant cet échantillon de violence sur cette belle terre, rappelant l'amnésique à la réalité.

Où bordel pouvait-il bien être ?

Et comment avait-il fait pour courir avec autant de vivacité alors qu'à présent il se sentait lourd comme une enclume, mou comme une loque ? Le shûkaijin tenta de repousser le sol, vainement. Même s'il n'avait su comment, il savait qu'il s'était retrouvé à Kusa. La colère de n'avoir pu plus exploré le village caché dans les nuages n'allait pas poindre de suite, son esprit étant trop embrumé pour ça. Mais à l'ouïe, il comprit vite qu'il n'y avait aucun danger autour de lui. Passant des geôles de ceux les ayant attaqués en pleine nuit à ce territoire porté sur la méditation, il aurait cru être encore en train de rêver. Tout ici était cohérent, sauf le passage de l'ombre à la lumière qu'il avait effectué lors d'un profond sommeil. Il essaya encore une fois de se relever, surmonta a douleur qui lui tiraillait les muscles. En plus de l'engourdissement dû aux sédatifs et à son réveil brutal, les crampes le reprenaient de plus belle.

Et il se souvint qu'il avait été bien, là, allongé sur la pierre. Il se laissa retomber, face et main à plat contre le sol froid et à l'air libre. Une brise vint le survoler et lui caresser le dos. Ici, toute la paume et la surface de ses doigts caressaient la terre, sans bouger. Ce contact lui atténuait même la douleur qui lui tiraillait les moindres de ses muscles et de ses nerfs. Il aurait pu se rendormir. Mais ces derniers temps, ses nuits étaient devenues plus difficiles. Au réveil, le Yorurai confondait ses rêves et ses souvenirs. Il soupira en un râle de tourment qui à l'époque ne faisait que germer, repoussant toute roche miniature-géante au bout de son nez et collés à ses lèvres.


    - Mikami ? Doucement t'es encore légèrement déboussolé. Laisse moi t'aider tu veux bien.


Merde, sa position devenait presque confortable. Il faillit lui écarter doucement la main mais s'en abstint ; par principe, ne refusant jamais de l'aide. Il n'y avait que trop peu d'altruisme pour le balayer d'un revers. Et puis maintenant qu'on venait lui porter secours, il n'allait pas ignorer son entourage et resté à moitié étendu et à moitié recroquevillé, quasi éveillé, au milieu d'un forum quasi dévasté en observant trois-quart d'heure durant l'immensité de l'infiniment petit. Il laissa son camarade d'armée le rasseoir, et enfonça une paume dans son visage. Geste qu'il reproduisait machinalement à chaque réveil depuis quelques temps. En effet, ses rêves se mêlaient à ses souvenirs et il n'arrivaient pas à faire le tri. Peut-être ne voulait-il pas réellement le faire tant il faisait de cauchemars.

Il se rendit compte qu'il grinçait des dents, et arrêta ; prit une profonde inspiration, qu'il recracha.


    - Merci...


Pourquoi exactement, il n'en savait fichtrement rien. Au moins pour l'avoir aidé à s'asseoir, c'était déjà ça. Il remarqua un bandage sur sa cuisse, fraîchement entaillée qui plus est. Alors le remerciement vaudrait aussi pour ça tout compte fait, et pour le reste s'il y en avait... Au moins, il savait d'où venait la douleur qu'il ressentit en rêve ; mais parallèlement, il n'arrivait toujours pas à expliquer celle qui lui serrait le cœur. Une expiration trembla, ses mains vinrent cacher son visage en le frottant un peu trop énergiquement. Il finit par se laisser retomber à la renverse, dos contre le sol cette fois. Nul n'aurait pu dire s'il s'étirait, réfléchissait, ou retenait on ne saurait quoi. Puis ses mains glissèrent à nouveau sur son cou avant de s'écarter pour que leur dos ne retrouve le sol de part et d'autre du corps ankylosé du jeune ninja.

En temps de guerre, il aurait pu se relever, repartir au combat malgré la douleur et l'état d'esprit. Ça valait bien mieux de prendre l'ennemi à la jugulaire que de rester sous ses flèches. Mais l'heure ne semblait pas, ou plus, à la bataille. Son sabre n'était pas loin et il le sentait, alors tout allait bien. Tout allait bien, à quelques détails près...


    - Au juste... est-ce que tu pourrais me dire ce qu'on fout ici ?


Sans qu'il n'y prête attention, sa voix était fébrile... et froide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Nouvel santé [Shukajin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Roche :: Kusa no Kuni-