N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 523
Rang : A

Message(#) Sujet: Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo] Mer 18 Jan 2012 - 14:40

Ordre de Mission:
 
Cette matinée, je l'avais passé au département des gestions de mission. Les parchemins étaient triés selon le type de la missive ainsi que son grade. C'était parfois grâce à cela que j'étais prévenus, plus tôt des missions qui m'étaient chargé que d'autres shinobi du village. Seulement mon travail ne consistait pas qu'à cela et la plupart du temps, je faisais autre chose, ne pouvant pas toujours jouir de cette avantage. Tout ceci, en dehors de mon rôle de Chûnnin des Nuages. Bref, la missive était enroulée d'un ruban avec un sceau précisant qu'elle était de rang B que j'enlevais, découvrant le contenus qui me concernait. La situation économique d'un pays mineur était perturbée. C'était à Tetsu no Kuni que je devais me rendre, un pays de forgeron. La cause de la crise du pays était donc évidente et elle était validée par les précisions de l'ordre de missive ; une pénurie de fer. C'était un programme d'entraide et de coopération, organisé par Kiri et Kumo afin d'aider les habitants. Les deux ninjas représentant respectivement leurs pays, devaient se retrouver sur la route des Clairriéres. Et ce, après l'heure du repas, laissant à peine deux heures pour digérer tout en marchant au lieu de rendez-vous.

De plus, le convois ne pouvait qu'emprunter qu'une seule route, avec ce cheminement de chariot. Elle menait vers le lieu de destination mais je devais attendre le Genin du pays de l'Eau, qui devait me rejoindre à la frontière du pays de la Foudre. Il allait sûrement arriver après moi car il était bien plus loin et devait emprunter un bateau. Et Dieu sait si les bateaux ne sont pas à l'heure.. Encore heureux, la météo n'était pas mauvaise. Il n'y avait donc pas de risque de tempête ou autre, pouvant reculer l'arrivée de mon partenaire de plusieurs jours. Cela ne changeait pas grand chose, tout pendant qu'il n'était pas présent, j'étais l'unique et seul responsable. Je n'allais donc pas me risquer à sortir du Pays de la Foudre sans lui et de toutes manières, c'était les ordres. Finalement en lisant tout le paragraphe du parchemin de mission, j'avais pris du retard. J'allais finir un peu plus tard alors que je devais quasiment partir sous les coups de midi.

Après le boulot terminé, je me dirigeais, en compagnie de la caravane de chariot, vers les frontières du pays. Tout en ayant emmenés deux, trois ramen commandés chez Akihiro, il y a tout juste dix minutes. J'avais donc trouvé la solution qui était de manger en marchant. C'était pas très cool. Ceci ne suffisait cependant pas à m'enlever le régal que me procurait les plats de mon cuisinier préféré. Le reste du voyage, rien d’intéressant ne se passait et c'est parfois avec ennuis que je traînais les pieds sur le chemin. De temps en temps un évènement incroyable se passait. Un lingo de fer tombait pouvant entraîner la chute et la discorde total dans tout le convois et provoquer des accidents irréversibles. Non sans déconner, c'était chiant car je devais me précipiter pour recharger la marchandise du convois déjà surchargé. A force, le risque d'accident était bien réel. Je crois que c'était ça le plus emmerdant. Au bout du chemin un peu bombé, je voyais un piquet se dresser à l'horizon, un peu à l'ombre avec la foret qui commençait à prendre ses marques. Je me retournais et vit que nous avions déjà quitté l'une des grande chaîne de montagne du monde shinobi. Un terrain plus plat commençait à se dessiner et je ne vis absolument personne. Ce qui allait suivre allait être le moment le plus agréable de la mission ! Je m’arrêtais et mettais mes mains autour de ma bouche, copiant le principe du mégaphone, avant de m'égosiller.


  • « On va faire une pause ici ! Profiter en pour nourrir les bêtes et vous reposer ! »

De cette pause, j'allais en profiter. J'avais déjà repéré un arbre, qui ombrageait qu'à moitié la zone ou il était planté. Les rayons de soleil pénétrait à travers les feuilles et se posait sur ma peau, la chauffant comme il le fallait. Je m’accostais sur ce géant, me laissant par la suite glisser sur son écorce pour finir allonger. Je reposais ma tête sur l’ancêtre, une main sur mon ventre et l'autre sur la tête, pour cacher mes yeux. J'attendais paisiblement le Genin sous le silence parfois rompus par les bruits des chevaux ou des hurlements humains. C'est alors que quelques flocons de neige commençait à tomber...


Dernière édition par Seki Raiken le Dim 11 Mar 2012 - 14:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo] Dim 22 Jan 2012 - 16:56

Première fois.
Première fois pour Yoru que l'on lui accordait tant d'importance. Un matin d'hiver, où la brume nimbait d'un blanc pur et froid la cité du brouillard, le ninja au regard de saphir fut convoqué par les hautes autorités du village. Un moment rare, car ce n'était pas tout les jours que l'adolescent venait à se faire remarquer par ses supérieurs. Pour l'occasion, il s'était préparé au plus vite, afin de ne pas arriver en retard. En ce jour particulier, il voulait tâcher de faire bonne impression. Pour faire, il s'était mis en condition, en s'équipant chaudement, avec des habits des plus récents et propres. Par ailleurs, il avait préféré emporté avec lui plusieurs armes, des projectiles notamment. La perspective d'une mission spéciale n'avait pas échappé au raisonnement du shinobi, raison pour laquelle il choisit d'être prêt à partir si jamais on venait à lui demander de faire une mission. Une fois sur place, les doutes du ninja devinrent réalité. Devant un haut gradé du village, voici que l'enfant des contrées nordiques recevait pour la première fois une mission de rang B. Et pas n'importe laquelle, puisque le Genin allait devoir quitter le village, et même l'archipel de Mizu no kuni pour accomplir sa missive. Sa destination ? Tetsu no kuni, pays du fer, réputé pour ses vaillants samouraïs. La mission du jour consistait en gros à sortir d'une crise économique la nation plongée sous la neige. Pour remédier à cet état de crise, les pays de la foudre et de l'eau avaient ainsi débloqués des fonds pour venir en aide au pays du fer pour lui envoyer des stocks importants de fer, matière première en pénurie depuis quelques semaines sur place. Après ce vif briefing, l'aspirant ninja reçut quelques indications supplémentaires et se mit d'ores et déjà en route. Le trajet jusqu'au Vieux Continent se compterait en jour, et partir le plus tôt serait le mieux, histoire de moins faire patienter le coéquipier en provenance du village caché de Kumo.

Le voyage s'effectua alors en premier lieu en pleine mer. L'océan était agité ces derniers temps, et il fut difficile de naviguer. Bien heureusement, Yoru avait embarqué à bord d'un navire robuste, conçu pour les traversées océaniques de grande distance. L'embarcation était stable, et habituée à effectuer des va-et-vient entre l'archipel de Mizu no kuni et le continent. Néanmoins, il n'empêcha pas aux marins de devoir lutter contre la pénible houle et d'annoncer à leurs passagers que le retard serait de mise. Prenant son mal en patience, l'aspirant ninja de Kiri laissa le temps et la tempêter passer, en attendant d'arriver à destination. Pour patienter, il se rappela des mots qu'avaient prononcés son supérieur à l'annonce de sa mission de rang B. Nouveauté pour Yoru: ce dernier allait devoir coopérer avec un étranger. Il s'agissait en l'occurrence d'un ninja du village caché des nuages. L'homme était selon les dires de son supérieur d'un grade au-dessus de lui, mais du fait de l'efficacité du shinobi de Kiri, l'homme du palais du Mizukage plaçait entièrement sa confiance en Yoru.

Après plusieurs jours de périple en haute mer, le bateau arriva finalement à bon port, sur les rives du pays du froid, nation limitrophe avec Kaminari no kuni et Yu no kuni. Là-bas, bien que le froid était au rendez-vous, il s'avérait qu'une seconde embarcation allait guider le long d'un fleuve séparant le pays du froid en deux, afin de le mener par la suite aux contrées occidentales de Kaminari no kuni. Cette fois-ci, le bateau était bien plus solide, plus massif et imposant. Le brise-glace traversa ainsi avec aisance le fleuve gelé en sa surface. Tel un tsar des glaces, il se déplaça avec prestance le long du cours d'eau, et sans infliger la moindre perturbation à bord, malgré les imposants blocs de glace parsemant le chemin aqueux. Luttant contre le blizzard, puis quittant enfin Shimo no kuni, le navire arriva finalement à destination, se posant sur une ville portuaire bien plus calme que celui de la précédente escale du Genin. Mais qu'importe, puisque la vue de ce paysage en léthargie n'inquiétait guère le blondinet: il savait que la population locale était habitué à cet hiver particulièrement redoutable. Au loin se dessinaient des montagnes aux monts recouverts d'un épais duvet blanchâtre. L'horizon aussi était perturbé par la saison hivernale, et se voyait à son tour recouvert d'un fin manteau de neige. Et c'est dans cette ambiance froide et silencieuse que Yoru remercia le capitaine du brise-glace ainsi que son équipage, et mit le cap vers le Nord du pays. Là-bas l'attendrait le ninja envoyé par Kumo pour exécuter cette mission de rang B. Il emprunta alors des chemins recouverts de neige, tâchant de faire attention au verglas. Une fracture serait vite arrivée, et aussi rapide que la mission avorterait.

Et au final, après une heure de marche dans la taïga de Kaminari no kuni, Yoru vint à la rencontre d'un personnage correspondant aux descriptions du fonctionnaire de Kiri. Endormi sous un titanesque arbre, avec à ses côtés les chariots contenant la précieuse marchandise métallique, l'adolescent était physiquement semblable à Yoru. Ils avaient tous deux le même âge, et arborait un visage traduisant une certaine sympathie, bien que dans le cas de Yoru, une part de taciturnité vienne encombrer le tableau. Le dormeur en guise de signe de distinction possédait une chevelure claire, se mêlant à merveille avec le paysage enneigé des alentours. Attendant une quelconque réaction de la part du ninja qui ne tarda pas à se réveiller, le Ryūzoji tendit sa main vers lui par la suite, afin de le saluer. De là, le shinobi du village caché de la brume entama la conversation avec son nouvel acolyte, d'un ton léger:
« Bonjour ! Je me présente, je suis Ryūzoji Yoru, Genin envoyé par Kiri dans le cadre de cette mission inter-village. Désolé de l'attente occasionnée, le trajet par la mer a été allongé à cause d'une tempête. Mais qu'importe, maintenant que je suis là, nous pouvons commencer. Passerons-nous par la mer, ou est-ce que il serait plus judicieux pour les hommes que nous protégeons de faire un détour par la terre ? »
Bien qu'il s'adressait au dénommé Raiken, il en profitait au passage pour étaler son regard sur la horde de prolétaires qui par leurs bras allaient acheminer à destination la cargaison de fer. De cette façon, il pouvait s'assurer que ses paroles atteignaient l'esprit des hommes qu'il était chargé d'escorter aux côtés du Kumojin, de telle sorte à ce qu'il puisse éventuellement avoir le droit d'entendre l'avis de l'un d'entre eux. Tandis qu'il croisa les bras en attendant une éventuelle réponse, il déplaça son regard sur la droite, puis sur la gauche, observant que la poudreuse qui tombait du ciel ne cessait de s'abattre avec plus d'intensité. L'hiver était bien présent, et avec lui ses rejetons que sont la neige, le froid et le vent tâchaient de manifester la présence de leur paternel aux airs morbides...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 252

Message(#) Sujet: Re: Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo] Mar 24 Jan 2012 - 22:55

Les Chroniques des Forains partie 1

Un ordre de mission bien simple, qui respirait la récompense facile. Suffisait de chopper un convoi plein de fer et le faire péter, lui et ses protecteurs. Pour cette mission, Manzo était mon allié. Autant dire que ça risquait de casser des bouches et enflammer des teuch'. Notre destination nous ferait sortir de notre Désert bien-aimé pour aller sur la route du fourgon, quelque part dans Tetsu. Le seul problème c'est si on se trompe. Enfin si les mecs sont déjà passés, on va attendre une heure comme des cons, à se tourner les pouces, à barricader le terrain pour recevoir un " FAIL " sur notre face. Et ici quand c'est Game Over, pas de " Continue " pour retenter sa chance, tu rentres chez toi, tu passes pour un con et t'as perdu ton temps. En bref, j'allais laisser Manzo choisir le lieu exact où nous interviendrons. Il avait toujours des idées énormes. Probable qu'on ferait tout le chemin en attendant d'les rencontrer, qu'on leur vole leurs vêtements et qu'on fait péter la cargaison. Non j'joke.

J'aime pas trop sortir de Kaze. Les autres pays sont moches, et Tetsu no Kuni est un pays mineur. Comprenez le jeu de mot. Si ça se trouve, ils ont claqués toutes leurs économies pour engager des shinobis puissant, et on fonce dans l'mur avec Manzo. Bah, le mec qui nous a filé la mission a précisé que ce serait jouable, et que si on faisait pas trop les cons, ça passerait comme une lettre à la poste. Je fumais une cigarette en y pensant, laissant le balafré avec son gros cigare genre Thug qui a Réussit. On tarderait pas à arriver, fallait maintenant se préparer. Des shinobis qui appartenaient à deux villages différents. Kiri pour l'un, Kumo pour l'autre. Le Kakumeigun... j'hésitais un instant. Est-ce que j'allais foutre mon bandeau ? Il fait froid après tout, ça peut faire un bon truc pour parer le froid. Je l'attachais donc solidement, nous devions de toute façon être connu, et ça passerait par des passages à tabac de ninja en règle.

Me voilà désormais face à eux. Je les regarde tout en m'approchant lentement. D'un geste parfait, classe, passé au ralentit style Max qui, Max La Peine, j'envoie ma cigarette quelques mètres au dessus du sol avant qu'elle ne s'écrase. Je n'aime pas l'hiver. Oh oui, ça contraste trop avec les températures extrêmes du désert. Là c'est pas Chaud puis Froid, c'est Froid puis Froid. En plus, si tu fais pas gaffe, tu peux tomber. Et là, t'es mort, même si tu défonces le Dragon tu passeras pour un con jusqu'à la fin d'tes jours. Alors faut faire attention à comment tu marches, y aller doucement et puis j'en profite pour les interpeller direct. Manzo est resté j'nsais où, pour le bien d'son plan.

" Ohayoooooooooooooooo ! Z'êtes sûrement les shinobis chargés de la cargaison ? C'est sympa, je suis du village, je viens la récupérer ! "

Aller, filez-moi les clés que je puisse partir sans vous refaire vos faces de bisounours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 416
Rang : DTC

Message(#) Sujet: Re: Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo] Mer 25 Jan 2012 - 23:06

Dans ces temps si dur, moi et un de mes collègue, le bon vieux karas, on avait été assigné à une mission de haut rang. Notre commanditaire nous avait envoyé une lettre avec le sceau spécial des missions. Une mission qui nous confrontait à deux ninjas de deux villages différents. Un convoi allait donc être envoyé au village du fer à cause de la pénurie de fer dans le village de la foudre et la brume. Karas et moi faisons donc équipe pour cet mission. De nombreux dossier remplis d'information nous avaient été envoyé. J'avais pu feuilleter le dossier sérieusement en lisant toutes les informations utiles pour la réussite de notre mission. On nous avait donné le trajet précis de ce convois, une information qui allait avantagé l'effet de surprise dans notre attaque. Le convoi devait être notre première cible, ainsi la mission aurait 70% de réussite. Sans le convoi, il n'y aurait aucun fer dans ces deux pays. Un point en plus pour les déserteurs. Etudiant le trajet, j'avais trouvé l'emplacement parfait pour notre attaque et j'allais pouvoir piéger les recoins. Grâce à ma manipulation de la terre, j'avais pu apprendre des techniques plutôt tactique pour abattre mes ennemis. Mon évolution dans l'art du ninjutsu avait été rude, beaucoup de mois d 'entrainement pour arriver à un savoir-faire de génie.

Quitter notre bon vieux pays pour Tetsu no Kuni, un changement temporaire de température, bien que dans notre vaste désert, la température avait soudainement baissé, il faisait moins froid que les pays autour de Kaze no Kuni. Vêtu d'un long manteau de fourrure, je n'allais surement pas me plaindre de la température glacial du pays du fer. Des pas lent, on arrivait peu à peu vers notre direction. Un cigare entre les dents, j'avais pris un bon moment avant de pouvoir aspirer dans ce cône. Ces flocons de neige se balançaient dans les airs, on marchait de moins en moins vite à cause de cet foutue neige. Beaucoup de personne appréciaient ce spectacle, mais moi non, je détestais ce genre de température. La chaleur, la température adapté à mon corps et mes goûts vestimentaire, je n'aimais pas trop être vétu de nombreuses couches de tissus. Alors quand il faisait chaud, on pouvait voir des gonzesses en soutif et ça c'était le point final.

Bref, arrivé sur les lieux, je m'enfonçais dans la forêt alors que Karas était resté au milieu de la route pour me prévenir de l'arrivée du convoi. Bien, Karas venait d'apercevoir à quelques mètres d'ici, le convoi qui venait de s'arrêter pour nourrir les bêtes. Une bonne ouverture pour notre attaque, d'un pas léger et furtif, je dévorais les quelques mètres qui me séparait du convoi en quelques secondes. Joignant mes mains, je malaxais silencieusement mon chakra. Mon coéquipier servait tout simplement de bouc émissaire, il les provoquait à sa maniéré. Apposant ma main sur le sol blanchâtre, j'avais tout simplement dissimulé une mine en dessous du convoi. Sortant du bois, je venais d'amorcer l'explosion. Un énorme écran de poussière venait de se créer. Je remettais mes cheveux en place d'un simple mouvement de la main. Craquant mon cou, le ramassis de ninja allait surement nous attaquer dès maintenant.

Mon cigare à la bouche, je me tenais près de Karas. Bon il en prenait du temps, il n'allait pas me faire croire qu'il n'était déjà mort de leur blessure, c'était impossible. L'odeur du bois calciné venait me titiller les voies nasales, j'adorais cet odeur, cela signifiait le début d'un bon vieux combat. Mon coude sur l'épaule de Karas, on allait s'amuser avec ces ninjas de qualité moyenne.

    Tu pense qu'ils sont encore vivant ?


Un sourire se dressait sur mon visage, j'attendais impatiemment les ninjas survivants de ma petite explosion.


Dernière édition par Kawaguchi Manzo le Sam 28 Jan 2012 - 1:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 523
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo] Sam 28 Jan 2012 - 0:12

Ma main posé sur mon front et mon visage, je distinguais à travers l'espace de mes doigts, une silhouette humaine s'approchant de moi. Je déplaçais mon bras pour le mettre sur mon ventre, comme son semblable qui y était déjà. Le jeune homme portait un bandeau du pays de l'Eau et était déjà en train de me tendre la main. Je la saisis tout d'abord pour le saluer mais aussi pour me relever, tout en lui parlant en formulant des politesses, après qu'il l'ait fait. Non pas pour faire comme tout le monde, respecter les normes dit de politesse et afficher un masque parfois de pur mensonge. Non, simplement car j'en avais envie.

  • « Quand à moi, c'est Seki Raiken, Chûnin des Nuages. J’avais espéré que vous ayez fait un bon voyage. Navré de devoir vous accueillir avec cette météo, même s'il est vrai qu'elle ne diminue pas la beauté du pays de la Foudre. »

Je sortais d'une large poche de mon kimono blanc, un parchemin dont je connaissais déjà le contenus. Je le déroulais au sol même laissant apparaître sa forme étrange. Il avait été comme déchiré de manière circulaire, d'amplitude varié créant des zigzags. Je regardais ensuite mon nouveau compagnon de mission pour lui signaler qu'il manquait un élément. Il s'en suivit qu'il me sortait à son tour un manuscrit dont le sceau n'avait pas été enlevé. J'enlevais le cachet afin de superposer les deux parchemins qui fusionnaient, s'unissaient et s'assemblaient pour en créer un seul et unique. C'est alors qu'une carte se dessinait, révélant toutes les informations de cette opération inter-village. Le passage était, comme je l'avais pensé, terrestre en suivant la route des Clairières. Ce qui changeait était qu'un second chemin était aussi présent et empruntait lui, des routes bien moins agréable. Ce renseignement relevait donc une chose importante. C'était un trajet de secours, en cas d'incident. Autrement dit..

  • « Je vois.. Nous ne servons pas simplement de guide et ce n'est pas qu'un simple cortège. C'est une mission d'escorte impliquant tout risque remettant en cause la notion de protection et de sécurité. Nous allons donc procéder ainsi.. »

Le plan était établit et nous allions partir. Cela faisait combien de temps que je n'avais pas quitté le pays de la Foudre. Hors des missions, pour mon simple plaisir.. Deux ans déjà. Enfin cette fois ça allait être un peu différent. Pendant la majeure partie je pourrais profiter du paysage. Et c'est ce que je fis. Nous arrivâmes à Testu no Kuni et nous faisions de nouveau une pause. J'étais un peu en avant du convois et vis arriver une sorte de clown qui dégageait un certain charisme, une certaine classe ainsi qu'un certain sens de l'humour.. Et une bonne dose de connerie. Le pays du fer n'était composé d'aucun shinobi et il portait un bandeau dont je ne connaissais pas, signe qu'il appartenais à un groupe ninja. Au pays des forgerons il n'y avait que des samouraïs.. Et beaucoup de forgeron justement. Il insinuait en plus qu'il était du village.. Quel bourde qu'il avait commit la.. Soit il voulait me faire rire, soit c'était un crétin. Soudainement une détonation se fit entendre et une déflagration de souffle chaud soulevait mon kimono blanc. Je détournais légèrement la tête pour voir ce qu'il se passait avant.. De disparaître. Seule une petite chose bleu s'échappait de l'explosion et venait se poser sur mes épaules, puisque je me tenais à moins d'une centaine de mètres de la position du clown.

Le petit oiseau se détruisit et me partageais les information qu'il avait accumulé. C'est ainsi que j'ai pus vous décrire la scène ou mon clone inconsistant avait croisé le Nukenin , un peu plus haut. Hé oui.. Le plan que j'avais organisé avec Yoru était simple mais d'une grande efficacité. J'avais combiné la technique de métamorphose avec celle du clonage inconsistant créant ainsi un leurre du convois entier. Vus que ce type de clonage ne récolte pas l’expérience vécut pour la partager avec son utilisateur, j'avais créer un drone de chakra. J'étais à coté de Yoru et je lui dévoilais que l'on allait avoir une visite qu'on ne pouvait éviter. En effet, aucun chemin nous permettait de continuer pour mener a bien notre mission. Un repli ou autre était nécessaire mais nous devions au moins nous occuper des perturbateurs. Le problème du faux convois était qu'il ne pouvait trop s'éloigner de moi, puisque ce n'était pas un clonage habituel comme précisé plus haut. Je devais voir ce qu'il rencontrait pour leurs permettre de réagir avec leurs environnements, pour que personne ne puisse détecter la supercherie. En d'autre terme, il ne servait que d’appât et prévenait d'attaque ou d'embuscade. Avant que Yoru agissent, j'eus le temps de placer deux trois choses.


  • « C'est bien sauf que.. Y'a pas d'autres shinobi que nous chargé de cette affaire.. Alors décliner vos identités ! »


-------
édit 10/03/2012:
 


Dernière édition par Seki Raiken le Mar 20 Mar 2012 - 19:02, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Messages : 2220
Rang : Par

Message(#) Sujet: Re: Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo] Dim 29 Jan 2012 - 19:13

    Suite à de multiples plaintes et à une forte agitation sur la CB à propos de la tournure que prend cette mission, je mets les choses au clair.

    Dans ton premier post Raiken, tu indique qu’il n’y a un seul et unique chemin pour le convoi puis tu révoque ces propos d’une manière plus ou moins critiquable… Oui à mon gout le coup des parchemins est moyen. Toutefois, cela peut se « justifier ».
    Quant au côté nukenin, vous retrouvez le convoi en un claquement de doigt, ça peut être acceptable, mais le fait que l’astuce ayant permis cette trouvaille rapide ne soit expliquée que dans le post de Manzo plutôt que dans celui de Karas est limite limite. Le plus dérangeant reste quand même la première attaque, que Karas fasse diversions, ok, que Manzo pose sa mine, ok, mais qu’il la fasse exploser toute de suite après, non ça ne va plus.
    Dernière critique, cloner un convoi tout entier ? En toute logique, disons que cela est possible, mais que tu le fasse sans même avoir décrit une action « floue » qui dirait que quelque chose est prévu n’est pas très fair-play à mon gout. Surtout que je ne sais pas si tu t’es arrangé avec Yoru, mais dans ton RP il n’a même pas son mot à dire, il est à tel endroit avec telle personne, et s’il n’en avait pas envie ?

    Un peu d’ordre va donc être remis. Manzo a bel et bien placé sa mine, il devra attendre le prochain tour avant de pouvoir l’enclencher, rien ne change au niveau de Karas. Le convoi de marchant était bien un faux, mais le vrai se trouve juste derrière, Raiken et Yoru ouvrant la voie pour celui-ci. Les 4 shinobi se retrouvent donc maintenant face-à-face et là reprend votre mission. Tentez de la jouer en toute impartialité, plus de coup tordu du genre s’il vous plait.

    Bon RP, tentez de vous amuser, vous ne pariez pas vos vies !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo] Sam 10 Mar 2012 - 21:10

Après de brèves présentations, Raiken et Yoru se mirent d'accord pour organiser une stratégie. Une formation fut adoptée vis à vis de la position des marchandises ferreuses, ainsi que de celles des ouvriers les portant. Le Genin de Kiri n'avait pas un grand rôle à jouer dans la tactique qui fut conçue pour cette mission: c'était Raiken, le Kumojin qui avait majoritairement tout pensé. Yoru n'avait au final fait qu'approuver les décisions de son coéquipier. Une fois la partie stratégique réalisée, ce fut l'heure du voyage. Il fallait désormais rejoindre Tetsu no kuni depuis le pays du Tonnerre, en empruntant un itinéraire bien précis. Même le chemin à suivre était compris dans la réussite de la mission. Silencieux, l'aspirant ninja du village caché de la brume tâcha de mener à bien l'objectif qui lui avait été assigné. Situé au milieu du convoi, il avançait sans broncher au milieu de la tempête de neige. La taïga était dissimulée par ce manteau blanchâtre que formait le blizzard. En gros, inutile pour le Ryūzoji d'essayer de contempler le paysage. C'était comme si la nature elle-même poussait le jeune homme à se concentrer exclusivement sur le bon déroulement de sa mission.

Le temps passa, et se calma. Le blizzard s'était apaisé, et la température était plus clémente avec les voyageurs qui traversaient actuellement le pays du fer. Pour Yoru, aucune nouveauté quant à la découverte de la nation des samouraïs: le paysage lui semblait similaire à celui rencontré à Kaminari no kuni. Néanmoins, lorsque l'adolescent aux pupilles céruléennes parvint à entrevoir les monts des Trois Loups, véritable bijou rocheux de la Nature, son opinion changea et un léger sourire se forma sur ses lèvres. Tout en aidant à faire avancer les chariots contenant le précieux métal, l'aspirant ninja observa au final la nature, et profita de cette observation pour guetter les alentours. A ce niveau-là de la mission, le risque de rencontrer des ennemis était le plus élevé; méfiance était le mot d'ordre du jour. Prêt à sortir une arme si besoin était, Yoru continua donc son bout de chemin avec à ses côtés le Raiken qui semblait lui aussi faire preuve de sérieux.

Soudain, un étrange personnage apparut, plein de vie au milieu de ce désert de neige. Selon ses propos, il était un allié sensé venir récupérer la marchandise. C'est lorsqu'il se prétendit être du village que les soupçons de Yoru s'éveillèrent. Seul Raiken et lui-même étaient à même d'agir pour la mission. Par ailleurs, aucun ninja n'avait été envoyé pour intercepter le convoi. Par conséquent, ce ne pouvait être qu'un ennemi selon le Genin de Kiri. Sans attendre une réaction de son équipier, le ninja du village caché de la brume s'empara d'une demi-dizaine de kunaïs, et accrocha une bombe flash ainsi qu'une note explosive à deux de ses projectiles de métal. Puis de sa position, il lança avec un peu de décalage ses armes sur son ennemi, laissant d'abord la bombe aveuglante priver momentanément l'individu suspect de la vue, puis le parchemin explosif déstabiliser ce dernier. Pendant ce temps, Yoru profita du temps gagné par son lancer pour gérer les ouvriers et les chariots. Étant à mi-convoi, il se chargea de s'adresser exclusivement aux hommes sous son commandement.
« Écoutez moi bien ! Je vais vous demander d'aller vous abriter momentanément dans les bois, le temps que nous nous occupions de cet homme là-bas. Restez bien groupé, et surtout appliquer le plan à la lettre, comme prévu ! »
Malgré sa voix peu portante, il tâcha de se faire respecter et voyant les ouvriers se mettre en action, il émit un nouveau sourire de satisfaction. De là il se retourna en direction du ninja inconnu, avec un regard plus sérieux. Sur ses gardes, le Genin dissimulait son anxiété grandissante dans un masque de chair taciturne. Main sur le pommeau de son petit sabre, il était désormais prêt à se battre.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 252

Message(#) Sujet: Re: Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo] Dim 11 Mar 2012 - 16:52

" C'est comme ça qu'on accueille... l'un de vos futurs frères ? "

C'est vrai, ils avaient été plutôt offensifs. Faut dire que Manzo ne leur a pas trop laissé le choix. J'ai vu ses kunaïs sortir de nul part avant qu'il se pose à côté de moi. Est-ce qu'ils sont encore vie ? J'espère, sinon ça veut dire qu'on est tombé sur des moins que rien, et ça m'énerverait de remporter la victoire aussi facilement. Et effectivement, ils avaient survécut. Je n'ai pas eu trop le temps de trouver une défense pour les kunaïs en ma direction, et par réflexe, je reculais. La bombe flash n'était pas prévu et m'obligeait à me couvrir les yeux. Quand on se prend un flash, c'est simple, il ne faut pas rester statique. Deux fois sur trois, ça cache une attaque plus perverse. Pour le 3e cas, c'est juste pour fuir. Et ma théorie se vérifie : une bombe explose non loin de mon côté droit, et je sens que ma manche est légèrement brûlé. Le comble pour un manipulateur du yôton. Mon oreille siffle quelques secondes, je n'aime pas cette sensation. Tu parles d'un accueil, où sont passés les serpentins et les espèces de truc dans lesquels tu souffles et qui font un bruit ahurissant ? Bah on a laissé tombé les généralités pour faire de l'original. Sauf qu'on a mal fait. L'originalité, certes, ils ont une bonne note. Le reste, c'est zéro. Faut pas abuser tout de même. Dommage, moi qui comptait faire ami-ami.

" Bande d'idiots, qui a dit que j'étais un shinobi ? Je suis du village qui doit récupérer la cargaison. Mais voilà, vous m'avez énervé. Putain faut le faire quoi, tu viens en ami tu te fais tirer dessus. Si tu veux tout savoir, on m'appelle Karas l'Arracheur de Dents. Ouais, c'est moi qui ai les dents d'ta grand mère dans un verre d'eau. Sublime dentition en passant. Voyons voir si c'est génétique ? "

Sauf que je sais pas comment lui arracher les dents. Y'a 36 façons, aucune qui me plaise. Et mon panel de technique ne me permet pas d'augurer une manière cool de le faire. Bon, quand on a pas d'idée faut improviser. Ma cible serait le mister qui m'avait focus en plein milieu du TeamFight. Je restais là, sans savoir comment le taper. Je pourrais faire comme ça, ou comme ci. Je ne devais pas me déconcentré : nous avions un objectif précis et ils n'entraient pas en ligne de compte. Si ils avaient put rentrer chez eux en disant que tout avait été livré, mythomanie, ça aurait réglé l'histoire. Sauf qu'ils vont vouloir jouer au héros. Fort dommage pour eux, Manzo et moi étions de sacré brute. Dans le genre bourrinage, nous avions un niveau plus qu'acceptable. Ils comprendraient d'où je veux en venir assez vite, car déjà s'envolait dans le ciel un objet inconnu pour eux ; qui explosa et répandit de la lave sur la zone où ils se trouvaient, eux et le convoi. La pluie de lave pouvait s'intensifier si ils restaient ici trop longtemps. ET putain que c'est chaud.

Ce n'était là que le début, je ne me voyais pas laisser le Kirijin s'en sortir aussi facilement. De la lave sortit du sol et chercha à entourer ses jambes. Quand elle eue l'impression que c'était le cas, je frappais des mains pour accompagner le processus de durcification (oui oui ça existe) de la lave en de la roche en fusion, quelque chose ma foi d'assez chaud. Ce n'était pas censé one shot mes ennemis mais vérifier qu'ils valaient le coup de combattre. Je me retournais vers Manzo, lui aussi ayant hâte d'en découdre vraiment. Il allait certainement envoyer la sauce au niveau supérieur, histoire qu'on puisse bien se foutre de leur gueule. Tirant un shuriken d'un étui, je prenais une position très claire. De profil pour le Kirijin, je levais mon pied, et bougeait mes hanches dans le sens contraire. Puis, relâchant toute la force contenue dans ces mêmes hanches, j'envoyais un seul shuriken. Rien de bien méchant.

" BASE-BALL ! "

Je courrais rejoindre Manzo, comme le principe du Base-Ball si mon coéquipier est la Base.

" Je sais pas si il va se relever. J'espère... j'en ai pas encore finit avec vous! "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 416
Rang : DTC

Message(#) Sujet: Re: Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo] Dim 11 Mar 2012 - 18:18


Un simple lancé de Kunai, je ne voulais pas commencer très fort pour ces guignols. Autant dire que je les prenais pour de la merde, mais bon c'était un peu ça. S'il se prenait les projectiles et qu'il ne se relevait pas, c'était vraiment des nazes. Près de Karas, je regardais d'un air amusé. Comment pouvait-il prendre autant de temps ? C'là qu'une nuée de kunai fonçait vers nous, pas besoin de se protéger avec mes nouvelles techniques de Doton. Diffusant mon chakra à travers mon corps, une fine couche de terre trônait sur ma peau. Des kunais s'enfonçait dans la couche de terre sans pour autant me faire des dégâts. Pour l'instant, rien de grave, c'à ce moment-là qu'un flash me brouilla la vue. Une tactique de naze, ce genre de flash devait s’enchaîner avec une autre attaque. J'avais raison, une explosion retentit près de nous. Vu le poids que j'avais pris avec cet couche de terre, je n'avais pas bougé d'un poil. Seulement le sifflement aigu dans mon oreille droite, une sensation désagréable, je posais ma main sur mon oreille. Ma vue revenait de plus en plus, je m'accroupissais pour pouvoir réfléchir à une tactique.

Bon il fallait qu'on se concorde entre Karas et moi pour ainsi faire de bons enchaînement. Il contrôlait la lave, une affinité puissante et redouté par plusieurs ninjas dans ce monde, la chaleur de cet substance gluante concordait avec aucune de mes affinités. Je n'allais que ralentir ces techniques, il fallait donc jouer dans notre coin, autant dire que ça me plaisait bien. Je n'aimais pas trop partager mes jouets. Pour l'instant, il n'y avait qu'un ennemi devant nous. Effectivement, un seul ennemi dans notre périmètre, autant l'encastrer dans le sol dès le début. Pendant que Karas s'occupait de l'homme, j'en profitais pour activer mon sceau au niveau du torse. Une masse de sable se trouvait dès maintenant à mes pieds. Mon regard concentré vers le Kirijin, notre bon vieux Karas avait créer une pluie de lave. Le bon moment pour préparer ma technique, mon cigare au bec, j’exécutais les signes nécessaire pour ma futur technique. Je prenais mon temps, Karas faisait ce qu'il veut. Il m'aidait un peu pour me concentrer à la formation de ma technique. Apposant mes mains sur la masse sablonneuse, j'expirais la fumée par la narine tout en me levant. Formant avec mes deux mains, des armes, comme quand j'étais petit. Les grains de sable lévitaient autour de mes bras, peu à peu, des balles de sables se formaient et se positionnait l'une derrière les autres. Les premières balles se trouvaient devant mon index, prête à être tirer vers mon adversaire. Je le regardais, un sourire carnassier se dressait sur mon visage.

    Krick Krick ... Mouahahahahhaha !


D'un mouvement décalé entre mes deux mains, je faisais le même mouvement des cowboys quand il pétait une durite. Mes balles de sables partaient l'une après l'autre en direction de la blondasse. Il allait s'en prendre plein dans la gueule ... Le pauvre. C'à ce moment-même pendant que mes balles de sables filaient vers l'ennemi, Karas employa pour une technique d'immobilisation. Remarquant sur le sol, la lave qui entourait les deux belles jambes du blondinet. Il allait commencer à activer le stade de durcissement pour ainsi piéger notre ennemi. J'avais formé une vingtaine de balles de sable, il m'en restait trois autour de chaque bras. Laissant les balles lévitaient autour de mon bras, j'attrapais un kunai dans ma sacoche dont au bout, il y avait un parchemin explosif. Tournoyant le kunai autour de mon index, je le balançais vers le convois. Avec qu'une seule idée en tête, faire exploser la marchandise.

    Prenez-vous ça dans votre gueule ... Bande d'enfoiré !


Allez fallait boucler ça rapidement, j'avais pas que ça à faire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 523
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo] Mer 21 Mar 2012 - 19:09


Yoru intervint rapidement, agissant dans le seul but de protéger le convois. Son lancer nous faisait gagner du temps, assez pour qu'il puisse donner l'ordre de faire décamper tout les chariots. Contrairement à lui, je ne restais pas immobile et comptais bien profiter du kunai relié à un grelot flash. Avec des types qui nous attaque dès qu'on se pointe tandis qu'un comique fait diversion, c'est jamais très bon signe. Autant être maître de la situation, ou du moins essayer. Une fine pellicule de chakra vint recouvrir mes yeux, en même temps qu'une chaîne de chakra apparut dans mes mains que je coupais en deux. Mes actions étant camouflés par la lumière aveuglante, je me lançais vers celle-ci en lançant à Yoru un bout de chaîne. J’espérais simplement qu'il l'attrape même avec la contrainte visuelle qui était actuellement contré par ma technique de lentille. Matérialisant des plates-formes de chakra pour me lancer dans les cieux, j’effectuais véritablement une sorte de marche dans les airs. Un élément perturbateur vint gêner ma progression, une bulle au couleurs agressantes. D'instinct, je déplaçais mes plaques de chakra vers l'objet volant non identifié qui venait subitement d'éclaté, laissant des projectiles de même teinte s'échapper. Une partie fut contrée par mes plaques, en échange de leurs destructions. C'était apparemment une technique de zone, puisqu'elle semblait s'étendre comme une sorte de pluie.

La couleur me fis comprendre qu'il s'agissait de la lave, un manipulateur du Yoton était donc à l'origine de cette technique. Sans me retourner, voyant que le responsable de cette technique était déjà occupé à d'autres occupations, m'appuyant au dernier instant sur une plates-formes dont l'existence ne durerait bien longtemps, je me projetais pour me placer derrière nos adversaires. Concentrant mon chakra dans tout mes bras, le refoulant au coude, à la main puis jusqu'au bout de mes doigts, celui-ci s'extériorisa en formant une enveloppe qui prolongeait mes bras. Toujours en vol, j’exécutais une faible série de mudras qui aillait fortement m'aider. Lorsque mes pieds touchèrent le sol, mes bras d'énergie étaient en train de se mouvoir dans l'angle mort de celui qui venait de rejoindre son coéquipier. Me déplaçant furtivement sur le coté, après avoir accroché à mon jutsu une sorte de batterie, je déroulais la chaîne de chakra précédemment enroulée autour de mon torse. La situation n'était pas fameuse pour Yoru, je venais de m'en rendre compte. Il était nécessaire qu'il se débrouille un tant soit peu, même si j'allais lui apporter mon aide à ma manière.

Mais la chose suivante était véridique : mon compagnon était en difficulté. Ces ninjas, puisque leurs art les trahissait, n'était pas des tendres. Certes, l'un des deux était comique et le connaître avait l'air sympathique. Encore fallait-il qu'on soit dans le même camp, pensais-je. Me rapprochant assez pour lancer ma chaîne de chakra, mes bras de chakra immobilisèrent le rigolo, tandis que l'entrelacement de tout ses maillons entourait le manipulateur de sable, le ligotant assurément au niveau des coudes, empêchant l'utilisation de ses bras armés. Voyant maintenant le nombres de projectile lancé vers mon partenaire immobilisé, je lâchais un juron en exécutant de ma seule main libre un mudras – puisque l'autre tenait la chaîne de chakra – qui fit ériger un petit mur dont l'objectif était d'emprisonner Yoru pour le protéger. Ce ne fut pas le cas puisque les offensives lancé par nos agresseurs le détruisit avant. Yoru devait contrer les derniers assauts sans mon aide, je ne pouvais plus rien pour lui. Clarifiant ma voix, je parlais à ceux qui nous avait si bien.. Accueillit.


  • « Seki Raiken, Chûnin de Kumo. Un manipulateur de la lave et un autre du sable, pas banal tout ça. C'est pas ce que j'appelle "venir en amis" à vrai dire. En fait, Grand-mère te remercie pour tes soins si bien exécutés. Mais.. A quel groupe appartenez-vous et dans quels objectifs oeuvrez-vous ? »

"Récapitulatif":
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo] Sam 24 Mar 2012 - 20:29

Yoru se sentait dépassé par les événements. Tout allait si vite... et pourtant, le jeune Genin devait assurer la sécurité du convoi. Une tâche assez difficile désormais, au vu de la puissance des deux hommes qui barraient la route à Raiken et son homologue de Kiri. Au cœur de la taiga de Tetsu no kuni, les convoyeurs chargés d'amener les chariots contenant le précieux minerai ferreux à destination assistaient à une véritable fusillade. Avec des arbres en guise de bâtiments, et les quelques roches comme des bancs, voitures, et autres éléments de la jungle urbaine, on aurait pu se croire dans une guérilla. Alors que précédemment, le Ryūzoji était prêt à sortir son ninjatō, désormais, l'enfant au regard saphir s'abstint de toute tentative d'attaque au corps à corps. A la place, le shinobi du village caché de la brume préféra se consacrer un instant à la réflexion. Il souffla donc un coup, laissant s'échapper d'entre ses lèvres un léger panache de buée blanchâtre. Puis, une fois les yeux ré-ouverts, apaisé, il porta son regard sur la scène de combat.

Il y avait d'abord cet homme, le premier qu'avait croisé le Seki et le Ryūzoji. Faisant toujours preuve de mensonges - alors que sa supercherie avait été débusqué par le tandem de Kiri et Kumo - il se présenta comme étant Karas l'Arracheur de Dents. Outre ce surnom ridicule, il prétendit s'être occupé du cas de la grand-mère de Raiken, offense qui ne passa pas inaperçue. Le Kumojin réagit avec humour. Après quoi, Karas utilisa une première technique, formant une vaste boule de lave en fusion qui monta haut dans le ciel. Le globe de magma explosa ensuite, les fragments de la roche en fusion se dispersant çà et là dans toute la zone. Une pluie de feu menaçait ainsi le convoi. Les premiers projectiles touchèrent le sol enneigé, et le firent fondre à grande vitesse. Un halo de vapeur se dessina autour des roches au sol et monta dans le ciel, rejoignant les autres fragments qui n'avaient pas trouvé de cible pour se stopper. Yoru, trop loin pour pouvoir assister les convoyeurs, resta impuissant face au jutsu du Nukenin. Alors que quelques projectiles de lave vinrent percuter les chariots, laissant de violents impacts mous sur la surface métallique, d'autres blessèrent les ouvriers. Ces mêmes hommes, qui se réfugièrent contre les chariots, furent touchés aux épaules, dans le dos, aux cuisses. Quelques cris de douleur parvinrent aux oreilles du manieur de vapeur, qui serra les dents, incapable de pouvoir gérer la situation.

Une situation qui ne cessa de devenir de plus en plus complexe pour le jeune blondinet. Karas, suite à sa première attaque Yôton, s'empressa d'enchainer avec un autre jutsu de même affinité. Soudain, des pieds de Yoru surgit une masse amorphe de lave, qui s'empressa de le scotcher au sol, l'entravant de toutes libertés. La température insoutenable de la lave brûla les pieds, et même les jambes du shinobi, qui tenta de se débattre en vain. Il fallait faire vite, car la lave qui se durcissait risquait de monter pour atteindre les genoux du Kirijin. Sans hésitation, le shinobi composa une série de mudrās et dirigea sa paume droite sur le magma commandé par Karas.
« Futton, Kasumi Ryū no jutsu... déclara Yoru, dans un léger son qui s'étouffa dans un râle de douleur. »
De sa dextre émergea alors une forme volatile, gazeuse, qui se condensa pour ensuite venir s'étendre autour du Ryūzoji. A l’extrémité de cette technique Futton, une gueule de dragon se dessina, avec deux yeux écarlates ainsi qu'une gueule alignant quelques crocs vaporeux. Cette fois-ci, Yoru n'allait pas utiliser sa carte maîtresse pour l'attaque, mais bien pour se sortir du pétrin. Il fit ainsi entrer en contact son dragon avec la lave qui le maintenant fixé. D'une part, la vapeur, couplé à la température extérieure, fit refroidir encore un peu plus la roche en fusion. D'autre part, l'acidité importante du reptile de légende chimérique fit se désagréger à de nombreux endroits le magma, faisant ainsi fissurer ce dernier. Fragilisée, la technique de Karas était désormais inutile et s'en extirper était aussi facile que pour un gosse qui sort d'un trou dans lequel on l'avait enterré avec du sable jusqu'au niveau de la tête.

Sans plus attendre, Yoru profita de la présence massive de vapeur, créant une aura de fumée aqueuse blanche autour de lui, pour enchainer. Il composa un unique sceau de la main, et s'enfonça dans le sol. En réalité, le jeune homme avait utilisé une technique d'assimilation aqueuse, lui permettant de se cacher à l'intérieur des nombreuses flaques formées à partir du couple vapeur et lave. A son ancienne place, Yoru laissa un clone de vapeur, afin d'éviter que sa dissimulation aqueuse ne soit découverte trop rapidemment. Suite à ça, le clone fut épargné d'une salve de balles faites de sable et d'un médiocre lancer de shuriken, grâce à un jutsu de Raiken. Le jeune homme semblait maîtriser parfaitement son chakra, de sorte à pouvoir le matérialiser et lui donner une forme solide. Face au second ninja adverse, maniant le sable, cette capacité héréditaire ne serait pas de refus. La protection de chakra céda, se décomposa, et le clone de vapeur invoqua alors un shuriken géant de son poignet marqué d'un sceau. De là, le clone se positionna convenablement, et lança le projectile massif sur Karas, dans le but de viser le dessus de son nombril, plus ou moins approximativement.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 252

Message(#) Sujet: Re: Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo] Lun 26 Mar 2012 - 23:23

Un Shuriken géant ? Assurément là un tapis volant parfait pour tout nain qui se respecte. Malheureusement je suis dans la moyenne, alors c'est plutôt considéré comme un objet dangereux identifié qui peut me trancher en deux si il le faut, et j'ai les mains ligotés dans le dos par je ne sais quel stratagème de l'autre Kumojin. Et l'enfoiré vise mon nombril, pour me one shot quoi, comme ça. Malheureusement, la capacité de restriction de son pote est pas vraiment emmerdante, elle ne semble pas être d'un rang élevé. Sauf qu'à force de voir les choses avec une certaine allure hautaine, je manque de me faire trancher le cou et un doux filet de sang coule de mon menton. Vous demandez pas comment c'est possible, j'ai fais mon Néo sur ce coup-là, je sais ça paraît bizarre. En tout cas, il était temps de passer à l'action. Sauf que le mec il a disparu. 'Fin il est là sans être là. Il est vraiment pas net, et à ma première attaque je comprends pourquoi : il explose en un petit nuage de fumée qui vient me faire tousser comme une mauvaise odeur. Un clone. Où est le vrai mec ? Il se planque où ? Il se Gangplank. Tant qu'il reste dans l'ombre, ça m'arrange, on peut se farcir l'autre. Surtout que la pluie s'écrase toujours sur le convoi, détériorant petit à petit la caravelle. J'intensifie un chouia la pluie pour qu'elle fasse tomber au plus vite les esclaves qui pourrait gêner, et leur cri sont bientôt étouffé par une connerie sortie de nul part.
Le Kumojin est Chuunin.

Si y'a pas du passage sous le bureau là, je ne sais pas trop quoi dire. On sent que y'a un fuckin problème. Et quand y m'demande à quel groupe j'appartiens, y'en a 2 qui m'viennent en tête : les 2be3 et les O-Zone. Oui oui, ceux qui ont fait Doumadoumayé. Sauf que y'a Sho le Cowboy à côté, il risque de faire la gueule si il apprend qu'il est gay aujourd'hui, alors je vais pas lui répondre ça. Par contre, je vais pas non plus rester statique là, à le regarder dans le blanc des yeux genre " bon t'es seul maintenant. Oué, jte jure. ", nan pas possible, il m'a trop fait chié avec ses trucs de merde. J'ai pas fait attention à comment il a joué le coup, en tout cas ce fut subtile. Pas grave, moi je suis plus bourrin. Sauf que j'ai rien en inspiration pour lui niquer sa gueule là. Ce sont mes doigts qui ont fait le choix d'envoyer une technique de lave, parce que j'ai que ça à la base. Et parce que ça fait du lourd dommage, ouais.

Des boules, 5, des petites, pas des mono, pop de nul part. Enfin si, de mes doigts. Des boules pleines de lave qui foncent sur Raiken truc là. Profitant de l'ouverture, je pars aider Manzo à se défaire de ses liens. Ensuite, j'solidifie de la lave autour de mon bras pour en faire un truc à la Chad dans Bleach, en plus classe évidemment. Et là, je disparais dans l'ombre d'une technique de Manzo, ou de Manzo lui même, pour foutre une grande droite au Chuunin.

" Dans ce monde, y'a ceux qui sont du Kakumeigun et ceux qui creusent. Toi, tu creuses. "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 416
Rang : DTC

Message(#) Sujet: Re: Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo] Mer 28 Mar 2012 - 22:35

Le cowboy au balle de sable était sur la place. Rien à dire, ma précision était parfaite, je n'allais pas rater ma cible. Soufflant sur mes index, je me préparais à dégainer mes balles à n'importe quelle moment. Plus rapide que le son, je ne pouvais pas rater ma cible. Et bien j'avais tord, un autre zouave arrivait comme ça sans pour autant nous saluer. Mais pour qui il se prenait ce mec à marcher sur des plates-formes. Craquant mes cervicales, lui il allait se prendre une claque dans sa gueule, j'allais lui déboîter la mâchoire. Diffusant mon chakra dans mon corps, j'avais tout simplement compris pourquoi le kirijin n'avait reçu aucune de mes balles. Un sourire se dressa sur mes lèvres, une sorte de chaîne fait de chakra venait de s'entrelacer autour de mes coudes. Pensait-il que sa technique d'immobilisation allait m'empêcher d'utiliser mes technique composé de sables. Avec de simples mouvements de mes doigts, les six dernières balles de sables lévitaient devant mes yeux. D'un souffle léger venait foncer vers le Kirijin qui avait subitement lancé un Shuriken Fuma vers karas. Mon cigare au bec, je fumais sans les mains, la classe quoi. Fallait finir ce combat rapidement, j'en avais marre de ces tarlouzes. Ils nous laissent détruire le convoi et y aura pas de mâchoire cassé. On leur propose et ils refusent, ils sont fous les gens de maintenant de se confronter à Sho & Kadov.

Observant Karas s'occupait sans problème de ce Raiken, il m'avait l'air plutôt con ce mec, surtout que c'était une blondasse. Quelques bombes de lave sur la gueule de ce mec, il en profita pour me détacher de mes liens. Gigotant mes mains, peu de douleur, seulement une mauvaise infiltration de sang dans mes doigts, je pouvais enfin me défouler sur sa gueule d'enfant choeur. Karas venait de se solidifier son bras, une petite idée en tête, une très bonne façon de s'aider. Une chaîne de signe, grâce aux plantes de mes pieds, je diffusais mon chakra à travers le sol. Rassemblant les particules d'eau en dessous de Raiken, Karas s'approchait rapidement de l'ennemi. Joignant mes mains, quatre chaines d'eau venaient de sortir du sol avant que Karas frappe son adversaire. Les chaines s'enlaçaient dans les membres de notre ennemi. Il pouvait tout de même esquiver la belle droite du Swag man.

Un moment de concentration venait en moi. Il fallait en finir rapidement.

Posant ma main sur mon torse, une quantité de sable nécessaire se logeait entre mes pieds. Un énorme sourire se dressait sur mon visage. J'allais en profiter pour en finir avec ce blond. Je n'avais pas vu si Karas avait touché son ennemi, je m'en foutais un peu. J'allais en finir avec cet technique. Posant ma main sur cet masse sablonneuse. Répandant mon chakra dans chaque grain de sable, levant ma main délicatement, le sable se réunissait au creux de ma main. Formant un disque de deux mètres de diamètres, il tournoyait au dessus de ma main. Prêt à lacérer tout les ennemis qui lui barraient le passage, mes yeux vers ceux de raiken, je n'allais pas lui laisser la chance de vivre. Quelle dommage ! D'un geste rapide de la main, le disque fonçait vers la blondasse de service.

    On joue pas les malins avec le Kakumeigun ... La blondasse !


Allez qu'on en finisse, j'avais besoin de me relaxer dans un bordel.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo] Sam 31 Mar 2012 - 16:38

L'attaque n'avait toujours pas cessé. Yoru, caché à l'intérieur d'une flaque grâce à l'un de ses jutsus, avait du mal à suivre l'assaut que subissait Raiken et les convoyeurs. Avant sa plongée dans l'onde, il avait pu constater avec inquiétude que les cargaisons de fer avaient été touché par une violente attaque adverse constitué de lave. Qui plus est, Raiken n'allait plus tenir longtemps face aux deux shinobis adversaires. Il fallait faire quelque chose. Si Yoru continuait à se cacher avec sa technique, la mission serait compromise, du fait de son inaction. Le Genin annula donc son Ninjutsu de type Suiton et ressortir de la flaque. L'air était toujours aussi glacial. A l'affut du moindre mouvement, Yoru balaya du regard la scène qui se tramait devant lui. Raiken était aux prises avec les deux déserteurs. Il semblait être en très mauvaise posture. Le premier Nukenin - celui qui se faisait passer pour Karas l'arracheur de dents - avait en premier lieu provoqué une explosion à l'aide d'un Ninjutsu Yôton. C'était suite à la fin de cette vague de globes de lave explosifs que le Ryūzoji émergea de la flaque. De ses deux yeux à l'éclat céruléen, il put observer que Karas usa d'une nouvelle technique, visant à entourer son bras d'une couche dangereuse de lave. La roche en fusion allait renforcer la puissance d'impact des attaques au corps à corps du shinobi. Raiken était donc de beaux draps. D'autant plus que Manzo, le second shinobi adverse, avait lui aussi sorti le grand jeu.

Des chaînes aqueuses, un disque géant de sable. Le Seki était vraiment mal barré. Et Yoru, de sa position, ne pouvait rien faire. En attendant de pouvoir trouver une faille dans la défense des deux ninjas, le shinobi de Kiri se dirigea en direction des convoyeurs, et forma un fouet d'eau dans sa main droite. Son objectif: éteindre au mieux les morceaux de lave qui gênaient les ouvriers. Grelottant légèrement à cause du froid, le jeune homme avança de plus belle dans la taïga avant de venir en aide. Voyant qu'il était impossible de refroidir aussi facilement les morceaux de roche en fusion présent sur les cargaisons de fer, Yoru décida de secourir les ouvriers blessés, en refroidissant au maximum leurs blessures. Bien que la neige pouvait agir tout autant, il fallait également un peu d'eau parcourue de chakra pour faciliter le refroidissement de la roche. Pour faciliter son soutien, il utilisa un nouveau clone de vapeur. Au bout de trois fouets aqueux, Yoru acheva son travail, et entendant une énième explosion de l'autre côté de la zone, il se précipita en vitesse sur le lieu d'impact. Cette fois-ci, le moment était venu d'agir. Ninjatō en main, le Kirijin put voir que son camarade de Kumo avait été mis hors combat par les attaques combinées de Manzo et Karas. Les deux déserteurs avaient joué de leur synergie pour venir à bout du Chūnin, avec des techniques efficaces. Le Genin de Kiri ne put voir comment s'était débrouillé Raiken en réaction, cependant, il savait une chose: il était parvenu à limiter au maximum les dégâts au niveau de ses points vitaux. Un bon point malgré cette perte. Le corps inconscient du Kumojin gisant quelques mètres à côté des pieds du duo du Kakumeigun - information que parvint à entendre à la va-vite le jeune blondinet - Yoru fonça droit sur Karas. Il allait l'attaquer dans son angle mort, utilisant les nombreux sapins autour de lui pour optimiser son attaque surprise. Néanmoins, le ninja du Kakumeigun dégaina à temps un kunaï, et contra le coup de Yoru.

Une croisade de fer s'en suivit en conséquence, le Kirijin déploya toute sa hargne dans chacun de ses coups. Une lutte acharnée, où le Genin démontra que malgré son physique, il disposait d'une incroyable volonté capable d'alimenter sa force en puissance. Néanmoins, au bout d'une minute de lutte acharné face à Karas, Yoru fut trop épuisé pour continuer. Il était à bout, et ne pouvait plus rien faire avec son petit sabre. Dans un dernier soupir, il donna un énième coup de sabre, totalement exténué. Ce coup semblait impossible, au vu de l'état physique de Yoru, qui s'était battu comme un petit diable. Et pourtant...

Vaincu, il laissa son clone empêcher l'échec total de la mission. Son double de vapeur composa alors une série de signes incantatoires, avant de former une épaisse brume qui masqua aux yeux des membres du Kakumeigun la position des convoyeurs.
« Fuyez ! Emportez autant de ressources que possible, je vous couvre ! »
Aidés du Kirigakure no jutsu du clone de Yoru, les ouvriers obéirent et se dispersèrent dans la forêt. Tôt ou tard, ils se retrouveraient dans un lieu en sécurité défini auparavant, c'est-à-dire avant le départ de Kaminari no kuni. Le convoi était de toute manière perdu partiellement, puisque les ouvriers sous le commandement de Raiken étaient fichus. Les conveurs étant partiellement à la merci des deux Nukenins, la mission du Seki et du Ryūzoji était elle aussi partiellement fichue. Cependant le Kirijin était parvenu de justesse à sauver les meubles, en épargnant quelques marchandises ferreuses. Éloignées de la position du tandem du Kakumeigun, dispersées dans la vaste taïga menant à la toundra, les marchandises sauvées par Yoru étaient hors de danger. On ne pouvait néanmoins pas en dire autant du cas des deux ninjas qui attendaient leur sort de la part de Manzo et Karas...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 252

Message(#) Sujet: Re: Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo] Dim 1 Avr 2012 - 22:33

Le Chuunin de Kumo avait finit par céder face à nos offensives réunies. Il nous avait un petit peu trop pris à la légère et l'avait payé cash en retombant au sol, inerte. Mort ? Certainement pas. Le tuer ici serait dangereux pour l'avenir, si ça se savait. Il était donc de passé au Kirijin, qui avait mystérieusement disparut il y a quelques minutes. Le revoilà, prêt à en découdre à l'arme. La tête vers Manzô, je lui fais un signe qu'on pourrait traduire par " je m'en occupe ". Armé, je le laisse engager le combat. Malgré ses blessures, il a du répondant et nos agilités de ninja nous font effectuer des mouvements impressionnant pour ne pas finir découper en deux. La chorégraphie est parfaitement exécuté, tantôt je prends le dessus, tantôt il le prend. Oui, ça, c'est pour l'oeil non avisé. Pour les combattants cependant, les choses penchent clairement en ma faveur. Je sens que chaque coup peut transpercer sa défense. Ma puissance s'amplifie à chaque attaque, et ça en devient presque de l'acharnement sur ses différentes protections. Il ne tiendra pas la distance, pas aujourd'hui, et pas avec les blessures qu'il arbore.
Attrapant son arme et la serrant dans la paume de ma main, je le repoussais définitivement tout en me faisant taillader les doigts. Cette dernière offensive qu'il avait tenté de lancer était suicidaire. Balayant ses jambes avec mon pied, j'avais le Kirijin à ma merci. La main droite toujours habité par mon kunaï et par les petites coupures que j'avais subis à cause de la faible portée de celui-ci, je ne savais pas trop quoi faire.

" Tu t'es bien défendu mais tu as été bête... avec les blessures que tu avais, c'était forcé d'en arriver à cette conclusion. Tu as de la chance, je n'y gagne rien si je rapporte ta tête en étendard... pourtant ta mort pourrait être le tremplin pour que mon organisation soit un peu plus reconnue. Oui, ce serait même bon que Kiri soit au courant de qui nous sommes. "

Mais impossible si il ne reste pas en vie. Levant la pointe de son Ninjatô sur Yoru, je frappais juste à côté de son oreille gauche, plantant la lame dans la terre. Inutile d'en finir avec lui. Le convoi était-il entièrement détruit ? Et qu'allions-nous faire du Kumojin qui était là, hors combat. C'était la proie de Manzô, son problème, ou plutôt son choix. Il serait le seul juge de ce qui était souhaitable. Un coup de pied dans le Ninjatô pour qu'il s'envole plus tard, je le rattrapais et l'accrochais à mon flanc. Un souvenir de Kiri. Marchant sur le bras du Kumojin qui traînait là, je rejoignais mon coéquipier. Cigarette en main, je l'effaçais un peu sur la tête du gay au sol. Toi aussi t'auras droit à un souvenir.

" Alors, on se barre ? Le convoi on la détruit ou pas ? Avec ces deux-là j'en aurais presque oublié l'objet de notre présence ici. C'est fou ce que les parasites sont nombreux..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 416
Rang : DTC

Message(#) Sujet: Re: Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo] Mar 3 Avr 2012 - 20:32

Qui pouvait stopper ce genre d'offensive lancé par deux crapules ? Seulement Dieu pouvait le faire. On était un peu un duo de messie sauf qu'on répandait le mal. Un sourire se dressa sur mon visage, les chaines d'eau venaient de s'enrouler autour des membres du Kumojin, c'à ce moment que le poing de Karas percuta la joue de l'homme. L'homme toujours debout, grâce aux chaines, je pouvais dès maintenant l'abattre. Le disque percuta sa jambe droite, je ne voulais pas le tuer, seulement pour qu'il puisse souffrir un peu. Je lui laissais l'honneur de regarder la fin du combat, qu'est ce que j'étais gentil. Tournant les talons, j'apercevais que le Kirijin avait organisé la fuite de son convoi par le biais d'un clone. Quel enfoiré ! Je laissais Karas s'occupait de cet avorton et moi j'allais m'occuper de ce convoi. Craquant mes cervicales, je courais pour rattraper le convoi. C'là à ce moment-même qu'un épais brouillard se formait. Eh merde, il me fait chié ce Kirijin. Apposant ma main sur le sol, j'humidifiais le doton pour en faire de la boue. Ainsi le convoi aurait de la difficulté à se mouvoir. Rassemblant le sable que j'avais utilisé lors de mes récentes attaques, j’exécutais une chaîne de mudra pour ainsi user de ma future technique. Un puissant ninjutsu, le sable formait rapidement un énorme serpent, prêt à détruire tout sur chemin. D'un simple mouvement de la main, le serpent fonçait en direction du convoi. Il n'aurait aucun mal à toucher le convoi, il mesurait 5 mètres. Un simple mouvement de sa queue pourrait balayer le convoi sans problème.

Tournant les talons, le serpent avait fini le travail. J'en étais certain, un serpent de 5 mètre ne pouvait pas rater sa cible. Mon cigare au bec, je m'en allais en direction de Karas. Passant ma main dans mes cheveux, il nous avait fait chié ces deux mec. Tapotant mon cigare sur la gueule du blondinet, la cendre venait de se poser sur ces habits. Karas avait fait son boulot sans aucun soucis, il l'avait même bien amoché. Je ne voulais pas les tuer, je ne voulais aucun soucis avec leur village. Mais un bon vieux mollard sur la gueule du Kumojin, ça n'allait pas déclarer une guerre. Marchant en direction de la maison, mon regard se posa sur le blondinet.

    Enflure ...


Le duo d'enfoiré avait envoyé du lourd, comme toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Tetsu no Kuni-