N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Tuer la maman et tuer le papa [PV:Kurasa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 964
Rang : S

Message(#) Sujet: Tuer la maman et tuer le papa [PV:Kurasa] Lun 31 Aoû 2015 - 19:38

Se rendre à Nami no Kuni n’est pas quelque chose qu’aucun ne ferait sans raison précise. L’îlot est isolé du monde, c’est un endroit pour le moins spécial. En effet, si le continent à su se maintenir en tête de l’économie mondiale depuis la destruction de Kiri en tant que village caché, le petit îlot que représente Nami no Kuni n’a lui, jamais réellement réussis à rattraper ses pairs. C’est un endroit où règne la pauvreté, le crime et la félonie. C’est un endroit magique pour les individus comme moi et ceux qui désirent trouver quelque chose que l’on n’est pas sensé chercher.

Ainsi, mon bateau accostait sur les côtes de Nami no Kuni. Je n’avais pas payé de marins pour m’accompagner, et fort heureusement pour moi, les vents furent plutôt conciliants avec mes pauvres compétences en navigation. Mais comment avais-je mis la main sur le petit voilier qui m’amenait sur l’île ? C’était aussi simple qu’un bon assassinat en règle. Le capitaine du minuscule navire avait, pour sa part, sa propre histoire à raconter. Malheureusement, personne jamais n’entendit sa version propre, ce dernier se trouvant sous le port de Ta, servant de nourriture aux poissons.

Mais que faisais-je véritablement à Nami no Kuni ? La réponse à cette question était simple, mais méritait explications. J’avais entendu parler, à l’intérieur même de ma propre contrée, des récits et histoires autour d’un couple de scientifiques ayant possiblement percé le mystère de la mort et de ce qui se trouvait au-delà. Bien entendu, je n’aurais donné à ces racontars que peu de crédits s’ils n’avaient pas étés accompagnés d’une flopées d’autres informations concernant le couple. En effet, dans les quelques histoires qu’il me fut octroyé la chance d’entendre, j’appris qu’un fantôme de Kiri avait fait son chemin jusqu’au couple et les avait sauvé d’une potentielle menace, cela il y a bien longtemps. Mais le fantôme en question n’était pas n’importe qui, puisqu’il s’agissait de ce même esprit qui, de temps à autre, me tourmentait moi-même.

Je décidai donc –même si la conviction d’un résultat n’était pas présente- de me rendre sur l’île. Et c’est ce qui m’amena à quérir un plan chez un marchand local. Je m’instruis quelques heures des quartiers et villes du coin au bar local puis pris route vers, ce qui semblait être un hub d’informations. Là-bas, je fis la rencontre d’un homme curieux et aux manières singulières. Il m’affirma qu’à Nami, la population générale souffrait tellement de la misère qu’il était impossible que je puisse demander mon chemin sans offrir en contre partie une certaine somme. Je mis pendant quelques minutes son affirmation à l’épreuve puis, me rendant compte qu’il disait la vérité, lui demandai de m’éclairer sur la route à emprunter afin de me rendre à la demeure de ce fameux couple de scientifiques dont j’ignorais encore tout.

Mon nouvel associé ne se fit pas attendre. Et bien qu’il ne m’ait pas accompagné, il me fournit toutes les informations nécessaires au bon déroulement de mon voyage jusqu’à la clairière à peine camouflée où se trouvait la petite maison du couple. J’arrivai ainsi devant la bâtisse lorsque soudain, du plus profond de mon âme jusque dans mes poils les plus secrets, je sentis une aura maléfique s’extirper de la demeure. Ce don, qui ne se manifestait que rarement, m’attaqua par surprise et je compris qu’il se tramait quelque chose derrière cette porte close. Je tentai de me concentrer, puis réalisai que même si l’aura était noire en profondeur, elle n’en demeurait pas non plus indélébile au blanc. Il s’agissait maintenant de savoir pourquoi celle-ci s’émanait de la demeure.
Fort heureusement, je n’eus pas à toquer à la pauvre porte. Un homme sorti, me regarda, paru quelque peu surpris. Je le regardai à mon tour, il empestait la mort et il ne s’agissait surement pas du médecin ou scientifique dont j’avais reçu une brève description avant mon voyage. Pendant encore quelques secondes nous nous toisâmes du regard, car je ne distinguai en réalité que ses yeux rouge sang.

« Vous ne respirez pas l’honnêteté… Pourquoi avez-vous du sang sur les vêtements? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 386
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Tuer la maman et tuer le papa [PV:Kurasa] Mar 1 Sep 2015 - 22:27

La plupart des ampoules s’étaient cassées dans le massacre qui venait de se produire, dans ce laboratoire du Pays des Vagues, et seuls les quelques clignotements permettaient d’assister à l’horrible scène. Cette atmosphère glauque et morbide ne s’arrangeait pas si on prêtait attention aux impacts sur les murs, comme si quelqu’un venait d’être, plusieurs fois, violemment projeté contre celui-ci, accompagné des traînées de sang un peu partout dans la pièce. Les divans, bureaux, diverses seringues et autres matériels médicaux gisaient sur le sol en compagnie du cadavre de deux personnes. C’était les corps d’un homme et d’une femme, dont l’âge devait être situé dans la trentaine ou la quarantaine. Ils n’étaient personne d’autres que les célèbres médecins de Nami, poussant toujours plus loin la curiosité qu’ils avaient pour leur art, la Science, et dont la famille portait le nom de Sana ! A priori, ils n’avaient rien fait pour que quelqu’un se mette en tête de les tuer, mais leurs perspectives d’avenir et de futures découvertes venaient quand même de se voir infliger un point final plus tôt que ce qu’ils pensaient. Une fin qui n’avait pas été faite dans le détail…

Le lieu du crime était sens dessus dessous, tout venait d’être saccagé en quelques minutes par la volonté d’un seul homme ! C’était les quelques clignotements qui permettaient de distinguer l’élément responsable de la transformation de ce cabinet en un lieu sanglant. Ainsi, on pouvait voir se dessiner dans l’ombre la silhouette d’un mystérieux personnage. Un ninja aux ambitions sombres, se tenait debout, les yeux rivés sur les corps sans vie de ses victimes. Même sa tenue lui donnait une allure sombre et menaçante. Son Sugegasa était toujours sur sa tête, sa longue et épaisse écharpe rouge venait cacher un peu le bas de son visage et sa longue tenue noire contenait un peu plus de rouge que d’habitude, dû aux éclaboussures d’hémoglobine. Aucune émotion de satisfaction diabolique ou de tristesse ne pouvait se lire sur son visage, il était neutre comme s'il venait d’accomplir la mission la plus banale qui soit. D’ailleurs, il avait réellement ce ressenti ! Pour lui, il venait juste d’exécuter une « tâche » qui lui servirait certainement plus tard…

Car oui, leur meurtre pouvait bien paraître gratuit et il avait beau ne les avoir jamais rencontrés auparavant, la mort des deux scientifiques allait lui être bénéfique. De même que ses expressions n’avaient beau rien laissé transparaître, l’idée qu’il avait derrière la tête n’était pas moins diabolique pour autant !
Son plan était de se servir de la mort de ses deux personnes pour en faire plonger une autre dans les ténèbres de la souffrance, de la haine et de ce qu’il estime être l’essence de tout Homme, la violence ! Sa cible indirecte était un de ses camarades du Youhei no Sekai, le jeune Sana Kiseki ! Un petit médecin de douze ans à peine, ayant hérité de la curiosité débordante de ses parents, d’un sadisme surprenant et d’un rare potentiel en tant que ninja ! Seulement, ce qui le ralentissait, selon le ninja masqué, était l’attitude de gamin qu’il traînait encore. C’était comme s’il n’avait jamais vécu de drame, comme s’il était aveuglé par sa passion et ne voyait pas le monde qui l’entourait. L’auteur de ce meurtre espérait donc qu’un événement comme la mort de ses parents puisse avoir un choc émotionnel assez puissant pour le changer et faire de lui un shinobi redoutable, capable d’aider l’Ancien ninja de Kiri dans sa quête…

Tenbatsu Kurasa était le penseur et le principal acteur de cette idée. Même si rien ne garantissait un résultat qui pourrait le satisfaire, il pensait que son action était nécessaire et qu’ainsi, il serait capable de manipuler à sa guise le jeune enfant. Un monstre était sur le point d’être créé grâce à ses mains pleines de sang et maintenant que sa mission était terminée, il pouvait quitter Nami no Kuni sans se retourner. Sa réflexion pouvait à présent se porter sur la manière dont son camarade découvrirait cette tragédie. Il avait tout le voyage pour cela, alors sans attendre une seconde de plus, il se dirigea vers la porte de sortie du laboratoire…
Concentré sur sa nouvelle tâche, il ne remarqua même pas la redoutable présence qui s’était approché du lieu du drame. C’est donc avec une légère surprise que son regard se porta sur un homme à l’apparence singulière dès sa sortie du cabinet ! L’inconnu était un grand homme, à la peau pale et au crâne aussi chauve que l’était ceux des moines de Maskine, situé à Ta, là où était également la base du groupe de mercenaires. L’Ancien ninja de Kiri avait rencontré beaucoup de potentiels ennemis maintenant et il n’avait pas besoin de se fier à la posture et aux muscles imposants de son vis-à-vis pour jauger de sa dangerosité, et lui était dangereux ! Intéressant…

C’est alors un duel de regard silencieux qui se mit en place l’espace de quelques secondes. Il savait bien que le plus suspect des deux était lui, à cause du sang de ses récentes victimes qui tâchaient ses vêtements, alors faire un pas de plus pourrait être sa pire décision. Il préférait largement observer les moindres faits et gestes de l’étranger. Immobile, il attendit alors l’instant où celui qui ressemblait à un moine ouvra la discussion ! L’interrogation qu’il soumit à Kurasa était la plus logique qui soit dans ce genre de situation. Pourquoi sa tenue était-elle tachée de sang ?
Le voilà bien embêté par cette simple question, il ne savait pas quelle attitude adopter, quelle réponse donnée et pourtant, il ne pouvait pas attendre des heures avant d’en apporter une ! Quelques fractions de seconde lui étaient permises afin de gérer cette situation au mieux. N’étant pas dans la meilleure des conditions, son regard devint un peu plus féroce au moment où il prit la parole…

« Ne juge pas de mon honnêteté à cause de mon apparence… Ce sang appartient aux scientifiques de ce laboratoire. Leurs corps, morts, gisent sur le sol maintenant… »



OST :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 964
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Tuer la maman et tuer le papa [PV:Kurasa] Jeu 3 Sep 2015 - 9:57

Je me tenais debout, droit comme un pique au milieu de la clairière, en face de la demeure souillée par cet individu à l’aura néfaste. Mon regard, enfoui dans le sien, faisait ressortir de son âme toute la violence qui devait composer son être. C’est à ce moment là qu’il prit la parole, justifiant les évènements qui avaient donnés à ses vêtements leur couleur pourpre. Il l’annonça avec froideur, comme s’il ne concevait pas la gravité de son acte. Ou peut-être ne la concevait-il que trop bien. Il devait être de ces hommes qui n’ont pour la vie que le simple respect qu’il faut pour en parler, et rien de plus.

« Peut-être devrais-je te tuer à mon tour. Après tout, tu as réduit mes dernières heures de voyage à une perte de temps en ôtant la vie à ce couple. »

D’un coup d’un seul jailli de mon corps cette aura noire et pernicieuse. Elle n’avait aucune tangibilité ni aucune force à proprement parler, mais elle s’évaporait du haut de mes épaules pour s’élever dans le ciel. Il aurait pu croire que c’était du chakra pure, mais il s’agissait en fait de mon énergie spirituelle, mon emprunte sainte. Comme pour tous les hommes, elle flottait au dessus de mon corps, mais j’aimais à la rendre visible, ne serait-ce que pour apprécier du regard la réaction de mon interlocuteur.

« Dis moi… pourquoi les avoir tuer ? »


Mes yeux se firent plus pressant, grisé par la curiosité et le questionnement. J’avais envie de savoir ce qui motivait les assassins tel que lui a tuer. Agissait-il pour les mêmes raisons que moi, ou avait-il d’autres motivations ? L’homme était encore entouré de mystère, et je ne savais comment le faire parler. Je me contentai donc d’écouter sa réponse. Puis je fermai les yeux, comme pour me concentrer profondément sur sa personne. Autour de moi, je ressentis alors l’environnement et la marque spirituelle de chacun des êtres vivants nous entourant.

« Maintenant ; donne moi une raison pour laquelle je devrais te laisser en vie ? »

Oui, je posais des questions, car je n’avais pas envie de combattre. Curieusement, il était rare de trouver des hommes avec une emprunte spirituelle semblable à la sienne. Je n’avais pas envie de mettre en avant mon côté belliqueux et d’entamer un combat à l’issue incertaine. J’avais, quelque part, envie de l’étudier et d’en apprendre plus. Mais bien entendu, cela dépendait de ses propres réponses et de la manière dont lui-même voyait les choses.

Je ravalai mon aura spirituelle et la fit s’éclater dans le néant. Elle disparut alors, ne me laissant plus que la puissance de mon regard pour intimider mon adversaire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 386
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Tuer la maman et tuer le papa [PV:Kurasa] Lun 7 Sep 2015 - 22:47

Un laboratoire qui empestait la mort au Pays des Vagues, deux inconnus qui se faisaient face comme si une bataille allait démarrer d’une seconde à l’autre et seule leur discussion venait briser le silence autour d’eux. L’homme qui ressemblait à un moine était dans une position semblable à celle d’un juge, s’apprêtant à prendre une décision, tandis que Tenbatsu Kurasa était dans le rôle qu’il souhaitait, celui du criminel venu accomplir sa tâche en faisant couler un bain de sang.
Cependant, la situation ne lui était pas favorable et il semblerait même que la réponse qu’il fournit au mystérieux personnage avait doublé la tension de la scène. Pourtant, il savait qu’il devait faire attention et se tenir prêt à se battre ! Bien qu’il ne sache ni la force, ni les intentions de son vis-à-vis, il était sur ses gardes et pouvait remercier le fait que ses deux récentes victimes n’aient pas été très difficiles à tuer. Au moins, il avait encore tout son chakra et toute l’énergie qui pouvait aussi faire de lui un adversaire redoutable. D’ailleurs, la réponse de son interlocuteur ne se fit pas attendre et elle allait ajouter un peu plus de piment à cette rencontre !

*Que... ?!*

Le moine venait à peine de lâcher quelques paroles, qu’une étrange aura s’échappa de son corps ! Surprit, l’ancien ninja de Kiri ne put s’empêcher d’observer cette énergie noire, qui l’amena à rencontrer de nombreuses interrogations. Néanmoins, pour ne pas montrer un seul signe de faiblesse, il tenta de garder un visage stoïque et demeurait silencieux. Il ne pouvait dire s’il y parvenait ou pas, sa curiosité avait souvent tendance à prendre le dessus. Quel était ce sombre fluide qui semblait fuir le corps de cet inconnu ? Si cela était du chakra, sa couleur ténébreuse n’en restait pas moins étrange et en voir autant était souvent perceptible lorsqu’un shinobi en préparait une quantité phénoménale. Pourtant, il n’avait pas adopté une posture de combat, ni même composé ne serait-ce qu’un seul signe ! Peut-être bien que la première impression du ninja masqué ne l’avait pas trompé et qu’il était en face d’un être dangereux, se prétendant capable de mettre un terme à sa vie s’il en décidait ainsi. D’autant plus qu’apparemment, Kurasa l’avait contrarié…

Il clamait qu’en ayant ôté la vie des deux scientifiques, l’intérêt de son voyage venait d’être réduit au néant. Le moine était donc assez certain de sa force et capable de tuer à son tour juste parce qu’il voyait ses plans se contrecarrer. Pourquoi voulait-il aller à leur rencontre ? Tout comme avec Aedran, le Tenbatsu voyait en cet inconnu un potentiel de violence énorme, seulement, contrairement au Samui, une discussion amicale paraissait beaucoup plus difficile à engager. Les secondes pouvaient bien défiler qu’il ne voyait toujours pas quelle stratégie adopter avec cet étranger, alors il allait simplement se contenter de parler avec honnêteté, à défaut de sembler honnête. Ses prochaines paroles étaient alors destinées à satisfaire la curiosité de son interlocuteur, en espérant qu’il verrait ainsi ses menaces de mort légèrement se calmer. Il prit le risque de se déplacer doucement, tout en gardant le moine en ligne de mire et à la même distance que depuis le début de cette conversation…

« Leurs morts étaient nécessaires pour faire avancer ma cause, en tous les cas, j’ose espérer que cela servira à provoquer la chute d’une personne dans les ténèbres… Tu comprendras que je ne peux pas t’en dire plus. Une raison ? Si tu me disais d’abord pourquoi tu tenais à aller voir ces deux scientifiques ? Il y a des chances pour que je puisse t’aider… »



OST :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 964
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Tuer la maman et tuer le papa [PV:Kurasa] Jeu 10 Sep 2015 - 22:09

Il y eut un silence… Ce genre de silence qui faisait se taire jusqu’à la nature et ses habitants. Pendant un moment, il n’y eu, en effet, plus que nous. Lui ; moi ; le monde qui nous entourait ne comptait plus vraiment. Seul le fil de nos regards nous maintenait en vie. Il avait le sien plongé dans le mien et j’avais noyé mes pupilles dans ses rubis pourpres du sang de ses deux récentes victimes. Mais comme tous les moments qui sont côtoyés comme s’ils allaient durer pour l’éternité, ce dernier s’estompa à son tour et laissa à mon interlocuteur le loisir de me répondre.

Il ouvrit ainsi la bouche, laissant s’extirper de ses lèvres les sons, puis les mots qui se changèrent en phrases. Il fit du sens, du moins au commencement. Mais tout ce que j’entendais, c’était le son crépitent de mon cœur… de mon sang coulant lentement dans les cavités sanguines de mon cerveau et de mon corps. Sans savoir pourquoi, je commençai alors à voir rouge, et l’aura que j’avais déployé comme une menace, se confina à l’intérieur de moi une fois de plus pour que je puisse sentir pour un ultime moment, tout le caractère néfaste de cette dernière.

« C’est dommage… »

D’un coup d’un seul, j’étirai mon bras vers mon adversaire pour laisser aux chaines de mon poignet (guidées par mon chakra) le loisir de s’enrouler autour de son torse. Ces dernières, une fois leur cible correctement enfilée, se rétractèrent soudain vers ma position en accord parfait avec mon mouvement de recul. Si cela fonctionnait, mon adversaire se retrouverait projeter vers ma propre personne et je pourrais alors m’octroyer le plaisir de lui faire subir l’un de mes coups favoris.

A mesure qu’il flotterait dans les airs alors, je me préparerais, l’intercepterais en vole et lui assénerais deux coups violents sur les deux jambes. Ces dernières, prises pour cible de mon attaque stratégique, se retrouverait alors immobilisées et incapables de fonctionner correctement aux ordres donnés par leur propriétaire. Bien entendu, tout cela requerrait la réussite de cette pseudo action et donc mettait en jeu tout mon destin en lui-même. Dans le doute, je savais néanmoins comment réagir suite à cet enchainement susdit ou encore à une éventuelle contre attaque.

Ce qu’il y avait de magnifique cependant… c’était le fait d’être dans l’inconnu. Dans un combat, on était toujours dans cette espèce de néant qui enveloppe l’âme en un voile léger et agréable. J’aimais cette sensation, elle me faisait me sentir curieusement vivant. C’était en effet en me prenant des coups que je trouvais enfin les véritables plaisir de l’existence arriver à leur apogée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 386
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Tuer la maman et tuer le papa [PV:Kurasa] Lun 14 Sep 2015 - 22:24

La chance, aussi étonnante soit-elle, qui l’accompagnait depuis sa libération semblait avoir pris quelques congés pour cette nouvelle rencontre. Le ninja masqué pensait qu’il parviendrait à se montrer persuasif avec ce moine venu chercher les services de ces deux fameux scientifiques, il avait un as dans sa manche capable de justifier son acte. Sana Kiseki, son compagnon était destiné à changer et avait toutes les capacités pour dépasser ses parents, engranger un plus grand savoir qu’eux et pousser les limites de la Science, là ou personne ne pourrait imaginer. Si seulement la discussion avait continué tranquillement, peut-être que l’étranger aurait pu comprendre qu’il pouvait avoir quelque chose à gagner s’il suivait Kurasa, comme l’avait déjà fait deux autres ninjas errant il y a peu de temps. Cependant, son interlocuteur ne paraissait pas intéressé par la poursuite de la conversation, tant sa réponse bascula dans des actes de violence, auquel l’ancien ninja de Kiri ne s’attendait pas. Soit, un combat venait de commencer !

Il avait suffi de deux petits mots pour que l’inconnu entame un affrontement soudain, balançant une paire de chaînes, remplies de chakra et qui se dirigeait tout droit vers le mercenaire ! Ce dernier ne bougeait point, laissant l’arme métallique foncer en sa direction et son regard restant bloqué sur le visage de ce mystérieux personnage. Il avait beau n’avoir que peu de temps pour tenter d’esquiver l’offensive qui s’approchait de lui de secondes en secondes, il préférait rester immobile et cherchait à comprendre ce qui motivait une telle réaction. Au fond, cela lui plaisait de ressentir un tel désir de violence émanant de celui qui était devenu son adversaire ! Un homme dangereux, qui dégage une aura aussi sombre que la sienne et qui n’avait pas peur d’exprimer la brutalité qui sommeillait en lui ! Le genre de profil que Kurasa cherchait pour constituer un redoutable groupe de Nukenin, capable de l’aider dans sa quête d’un nouveau monde ! Sa décision était prise, il allait faire en sorte que ce puissant moine rejoigne sa cause ! Cela passait d’abord par survivre à son premier assaut…

« En effet… »

Il rejoignit alors ses deux mains pour composer le mûdra qui pourrait potentiellement le permettre de s’en sortir, puis lorsqu’il sentit l’étreinte des chaînes, il laissa inconsciemment un sourire diabolique se dessiner sur son visage. En un instant, il se sentit propulser en direction de son ennemi, qui lui s’était déjà positionné de sorte à asséner un nouveau coup !
Il sentait bien qu’il risquait sa vie dans cet affrontement et que son opposant était plus fort que n’importe quel ninja avec qui il put combattre. Plus puissant que les ninjas de Kumo qu’il rencontra, plus puissant que ceux du Shûkai lors de sa mission au Pays de la Neige, plus puissant que son ennemi juré, Katsuo Takusanken ! Il avait beau avoir acquis de la puissance, il se souvenait encore de sa défaite contre le samouraï comme si c’était hier et pouvait donc juger de la dangerosité qu’aurait ce combat. Il pouvait y laisser sa peau et ne jamais voir ses désirs pour ce monde se réaliser !

*Katon !*

Mais alors qu’il arrivait au niveau de l’homme chauve, voilà que le chakra qu’il commençait à malaxer dès lors qu’il avait rejoint ses mains entra en action et de sa bouche naquit une grosse boule de feu !
Destinée à tout réduire en cendres sur son passage, Kurasa savait bien que ces flammes n’allaient pas parvenir à en finir de son assaillant. D’ailleurs, il serait bien déçu si son interlocuteur s’avérait aussi faible au final ! Mais au moins, grâce à cette technique, il allait pouvoir se libérer de ses liens qui entravaient ses mouvements. Après avoir passé de longs mois dans les geôles de Kumo, le ninja masqué supportait difficilement tout ce qui pouvait lui rappeler ces lieux sombres, à l’image de ces chaînes proche des menottes qu’il avait trop longtemps gardées !
Alors que son adversaire devait être en train de se batailler face à cette grosse sphère incandescente, le ninja masqué en profita pour se défaire de son étreinte et en quelques bonds puissants, regagnait la place qu’il occupait avant que l’affrontement ne commence ! Là, il commença de nouveau à enchaîner les mûdras. Seulement, il fallait remarquer qu’il venait d’exécuter non pas une, ni deux, mais bien trois séries bien distinctes ! Ceci dit, au vu de la scène, il y avait des chances que le moine guerrier ne le remarque pas…

« Il est dommage que tu ne remarques pas à quel point nous sommes similaires. »

Le membre du Youhei no Sekai se mit alors à avancer doucement vers son ennemi, dont il ne connaissait pas encore l’état suite à son attaque. Son corps commença alors à se démultiplier, laissant place à cinq, puis dix, ensuite quinze et enfin vingt clones de sa propre personne ! Cette fois-ci, l’homme aux yeux rouge était prêt à riposter si le besoin se présentait, d’autant plus qu’il avait préparé un petit tour dans son sac. En attendant, le voilà qu’il reprenait la parole, tout en continuant à avancer. Son objectif, à terme, était de faire en sorte que ses vingt copies, ainsi que lui, entourent son ennemi. Ses mots vagabondaient de la bouche d’un clone à un autre…

« Tu tiens tant que ça à combattre ? Huh. Dommage, tu es le genre de ninja dont j'ai besoin en tant qu'alliés. Ceux qui n'hésite pas à laisser la violence qui brûle en eux prendre le dessus...

Continuons ce combat, mais si je fais mes preuves, alors tu devras écouter ma proposition. Approche! »

Spoiler:
 



OST :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tuer la maman et tuer le papa [PV:Kurasa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Nami no Kuni-