AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Faites place à l'Hokage! [G. Senwashi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Informations
Grade : -
Messages : 64
Rang : B


Message(#) Sujet: Faites place à l'Hokage! [G. Senwashi] Sam 5 Sep 2015 - 11:00

♫:
 

Avoir un don est une chose... Mais le développer en est une autre! J'essaie d'affûter le pouvoir héréditaire de mon clan depuis de nombreuses années maintenant. Ne pas le faire serait tout simplement du gâchis. Je me dois de devenir plus fort! Non seulement pour mon clan mais aussi pour mon village! C'est le devoir de tout shinobi que de devenir plus puissant. C'est autant une question de survie que de bon sens. Après il y a plusieurs moyen d'y parvenir...

La façon de m'entraîner que j'affectionne le plus? C'est tout simple: je me balade dans les rues de la ville et je sélectionne des cibles sur lesquelles "travailler". En règle général il s'agit de civils qui ne remarquent même pas que je joue avec leur esprit. Je ne leur fais rien de mal hein? Je m'arrange simplement pour modifier un peu la réalité pour qu'elle devienne amusante, rien de plus. Seulement j'ai terminé l'académie maintenant et je garde en tête un point important: si je dois me battre un jour ce ne sera pas contre des civils mais bien contre des shinobis. Dès lors il devient logique de passer à la vitesse supérieure...

C'est donc à la recherche de shinobis que je me balade dans les rues de Konoha. Et après quelques minutes j'en trouve enfin un! Je l'observe quelques instants en restant caché dans la foule qui fait ses emplettes matinales. Ne pas avoir la taille d'un adulte, ça aide! Spécialement lorsqu'il faut se faire discret! J'ai envie de m'assurer qu'il ne s'agit pas de l'un des plus puissants shinobis du village. Hé ho, faut pas abuser non plus! Et puis je suis surtout en train de réfléchir au tour que je vais lui jouer. J'ai envie de m'amuser un peu! Joindre l'utile à l'agréable? N'est-ce pas ce que tout le monde devrait rechercher?

Finalement je me décide à intervenir et je m'approche de l'inconnu. Je peux alors remarquer une grosse cicatrice en forme de croix au niveau de sa joue. Elle prouve sûrement son expérience du combat et me fait hésiter. Et si je me faisais lamentablement démasquer? Peut-être que c'est un trop gros morceau pour moi et que je devrais me limiter aux genins qui ont terminé l'académie en même temps que moi...

*Il faut savoir prendre des risques dans la vie...*

Je me souviens de cette phrase de mon père et si je sais qu'elle n'est pas valable dans ce contexte je décide tout de même de l'appliquer. Je pose alors ma main sur le cou du jeune homme et l'effleure. Ce faisant j'utilise mes dons pour modifier la perception qu'il a de moi. Ainsi lorsqu'il me verra il ne verra pas Yukine! Non, il verra l'Hokage en personne en train de faire ses courses. Je rigole déjà sous cape...

- "Hum... Désolé pour ça mais mes insectes sont parfois un brin capricieux! L'un d'eux s'est même aventuré sur votre cou mais heureusement il n'a pas eu le temps de vous piquer! Sans quoi les choses auraient été un brin désagréables pour vous!"

Je me fends d'un léger sourire avant de reprendre:

- "Néanmoins ça ne vous dispense pas de me saluer comme il convient! Ne suis-je pas votre dirigeante après tout?"

Ouais, j'abuse! Mais bon pourquoi je m'en priverais, hein?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Ninja Gardien
Messages : 614
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Faites place à l'Hokage! [G. Senwashi] Jeu 10 Sep 2015 - 2:11

Lorsque je me réveillai ce matin, le soleil se levait encore tôt, malgré le changement de saison qui s’amorçait en ce début d’automne. Les feuilles dehors étaient encore vertes, mais le jaune pouvait être aperçut dans la forêt entourant le village. Je me levai du lit et lu sept heure du matin sur l’horloge de ma chambre. Je me levai du lit puis m’habillai immédiatement, enfilant mon pantalon beige et ma longe veste verte avec une spirale rouge brodé dans mon dos, le symbole démarquant les chûnins. Je serai mes eux ceintures à ma taille puis passai à mon front mon bandeau rouge qui me dégageait le visage. Je me rendis vers la porte de ma chambre puis peine celle-ci franchit, mon ventre gargouilla à un tel point que je pus très bien l’entendre. Marchant alors dans le couloir, je me demandai si je me faisais moi-même quelque chose ici ou alors si je sortais manger quelque part. Réalisant alors que j’étais sortie souvent ces derniers temps, je décidai finalement de me faire quelque chose. Je me dirigeai alors vers la cuisine puis plus spécialement vers la machine à café, que je mis en marche après avoir rempli l’eau et le café. Pendant que le café coulait, je me demandai ce que je pouvais bien me faire. J’ouvrai la porte du réfrigérateur et jetai un coup d’œil à ce qu’il y avait. Très peu de chose en fait. Lait, œuf, beurre, quelques fruits et légumes et un peu de poisson. Le reste de la nourriture que j’avais étais sois non-périssable ou en conserve. J’avais toutefois le nécessaire pour faire un pain doré et c’est ce que je fis, ajoutant bien sûr une bonne dose de cannelle dans le tout.

Je préparai mon petit déjeuner, mon café à la main, puis le dévoré avec appétit une fois celui-ci fin prêt. Je mangeai avec appétit la double recette que je m’étais préparé puis terminé le tout avec une dernière tasse de café que je dégustai assis dans le salon, me demandant bien ce que je pouvais faire aujourd’hui. Cela fait un bon moment déjà que j’ai envie de m’entraîner avec Takeo-kun. Il avait l’air toutefois bien occupé depuis les travaux à Konoha, je devrais sûrement lui en parler d’avance avant de subitement le réquisitionner pour un entraînement. Je n’avais toujours pas reçu d’ordre de mission, mais rien ne m’empêchais d’en recevoir une plus tard dans la journée. Il était encore tôt après tout. Je décidai finalement de simplement aller au Centre-ville, voir si je ne pouvais pas me dégoté quelque chose de bien.

Je terminai mon café puis, après un brin de toilette, je me rendis à pied jusqu’au quartier le plus achalandé de Konoha, traversant le quartier résidentiel Gekei qui demeurait tranquille peu importe l’heure de la journée. Je fus donc rapidement au Centre-ville puis je commençai à me promener sans réel but, jetant un coup d’œil de droite à gauche à la recherche de la boutique qu’il me fallait, ignorant toutefois de laquelle il s’agissait. Mon regard tomba quelques secondes sur une jeune shinobi aux cheveux d’un blond presque blanc qui marchait en sens inverse. Il avait aussi un kanji rouge vin tatoué sur la clavicule, ce qui attirait encore plus le regard. Je ne m’attardai toutefois pas plus longtemps à lui puis continuer à promener mon regard. J’entrai alors en collision avec quelqu’un dans mon inattention. De peur de l’avoir renverser avec ma grande carrure, je me précipitai aussitôt à son aide pour me trouver en face de l’Hokage Miko-sama. L’un d’eux sur moi, et je ne m’étais rendu compte de rien? J’ai habituellement les instincts assez aiguisé pour repérer ce genre de chose. Je ne supportai toutefois pas d’entendre l’Hokage s’excuser à moi.


- Non, c’est à moi de m’excuser, Hokage-sama. Je suis celui qui ne regardait pas où il allait.

La façon dont elle me répondit me parut toutefois un peu étrange. Je dois admettre que je ne la connaissais pas personnellement, mais elle n’avait pas l’air du genre à user de son titre de la sorte. Ne sachant franchement pas comment prendre la remarque, j’obtempérai tout de même puis la saluai à ma façon, me penchant légèrement vers l’avant avec le poing fermé posé juste au-dessus du cœur. Je restai penché pendant plusieurs secondes, m’assurant de lui montrer le respect qu’elle demandait. Je ne pouvais m’empêcher de me dire qu’elle avait drôlement changé depuis la dernière fois que je l’avais vu en chair et en os, lors de son discours d’inauguration. Son attitude n’était pas la même et elle ne dégageait pas la même énergie. Je me relevai puis m’adressai de nouveau à elle, surveillant chacun de mes mots.

- Où vous dirigiez-vous ainsi, Mme. l'Hokage? Puis-je vous accompagné, je vois que vous n’avez pas d’escorte.

Je devais bien me racheter, après la bévue que je venais de commettre. Si ça trouvait, je pouvais peut-être même tirer avantage de cette aventure pour m’approcher ne serait-ce qu’un tout petit peu de l’Hokage, quelque chose qui me démarquerait des autres. J’allais peut-être même pouvoir lui parler du petit projet que j’avais en tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : -
Messages : 64
Rang : B


Message(#) Sujet: Re: Faites place à l'Hokage! [G. Senwashi] Jeu 10 Sep 2015 - 6:14

♫:
 

Dire que je me régale est un euphémisme! C'est tout simplement jouissif de voir le respect que me témoigne cet étrange shinobi ailé depuis qu'il croit que je suis l'Hokage. Je n'ai jamais rêvé de devenir l'Ombre du village contrairement à la plus plupart de mes camarades du même âge que moi. Mais c'est tout de même une chose que je devrais envisager quand je vois les avantages qui en découlent...

Et voilà donc que ma "victime" me présente des excuses alors qu'il est tout sauf fautif dans le cas de figure qui nous préoccupe actuellement. J'ai de la peine à ne pas rigoler tant la situation est amusante. Le soucis c'est que je dois tenir mon rôle d'Hokage en fonction de ce que dirait ou ferait l'originale. Et comme je l'ai à peine aperçue quelques fois dans le village c'est bien plus facile à dire qu'à faire. Au mieux je peux me baser sur son discours d'investiture. Au pire.... et bien improviser, bêtement!

Je fais mine d'observer les articles en vente devant moi tout en réfléchissant à la réponse à donner à la seconde question du shinobi. Oui, qu'est-ce que je fais là? Je ne peux pas dire que je fais mes courses moi-même! Ça semblerait un peu étrange tout de même... non?

- "Je fais quelques emplettes!" Arf! Faut corriger le tir! "Je tiens à vivre comme la plupart des Konohajin malgré la fonction qui m'est dévolue. Ça me permet de rester attentive à leurs besoins, leurs désirs ou leurs ressentis. Et puis il fait un temps splendide aujourd'hui et je n'ai guère envie de le passer derrière mon bureau! Mizuki est parfois un brin... comment dire... Disons qu'elle aime bien me faire signer des tonnes de documents et que c'est pas trop mon truc si vous voyez ce que je veux dire?"

Je lui décoche un sourire furtif avant de reporter mon attention sur l'échoppe. Je ne suis pas tout à fait certain que Mizuki soit une sorte de secrétaire mais on va dire que oui, hein? De toute façon comment pourrait-il contredire l'Hokage? Ce que je dis - ou plutôt ce qu'elle dit - fait force de loi!

- "M'accompagner?" j'affiche un air faussement surpris. "Heu... et bien oui, pourquoi pas! Quant à l'escorte... Qu'ai-je à craindre au sein de mon propre village?"

Un nouveau sourire. J'essaie de m'exprimer avec l'aisance d'un adulte mais c'est plutôt compliqué. Heureusement je fais parti de la lignée principale des Yamanaka et en tant que tel j'ai reçu une éducation assez poussée. Mais ça n'efface pas ma différence d'âge avec Aburame Miko. Quoi qu'il en soit je ne vois pas de raisons de refuser même si je pensais plutôt rester un court instant en compagnie de ce shinobi ailé. Plus je reste à ses côtés et plus j'augmente mes chances de me faire repérer. Il va falloir que je m'en débarrasse! Allez hop, je vais faire mon chiant!

Je fouille dans mes poches à la recherche d'un tas de ryos et les tend à la tenancière de l'établissement. Ce que j'achète? Tout! Absolument tout! Du paquet de nouilles à la grosse marmite! Je suis plutôt à l'aise financièrement mais je vois déjà ma soeur m'engueuler pour mes dépenses inconsidérées. Bon allez, un problème après l'autre!

- "Je suppose que vous ne verrez pas d'inconvénients à porter tout ceci pour moi?" Ne rigole pas! Ne rigole paaaaas! "Depuis que j'ai perdu mon bras disons que je suis un brin ennuyée pour ce genre de choses..."

J'agite mon bras même si l'autre ne voit sûrement que le vide à la place. Ha oui, il ne faut pas que j'oublie que l'Hokage est manchote. La tenancière me jette un regard étonné puisqu'elle a entendu ma phrase. Va-t'elle faire le lien avec Miko? Faire une remarque à ce sujet? Il faut vite qu'on bouge!

- "Suivez-moi... heu... comment vous appelez-vous déjà? J'essaie de mettre un point d'honneur à connaître tous mes shinobis mais ce n'est pas toujours évident de me rappeler de leurs noms. Nous sommes nous déjà croisés? Si c'est le cas veuillez me pardonner! Ma mémoire n'est pas des plus parfaites!"

On arrive finalement sur l'une des artères principales et à cette heure l'activité est à son comble. D'habitude je me faufile dans la foule mais là j'ai l'occasion de profiter un peu de la position que je me suis moi-même octroyé.

- "Faites-nous gagner un peu de temps, voulez-vous?" je lui désigne d'un signe de la tête les gens qui nous bloquent le passage. "Assurez-vous qu'on puisse passer dans les plus brefs délais!"

Je l'imagine déjà hurler genre "faites place à l'hokage! Écartez-vous!". Il va sûrement se faire passer pour quelqu'un d'étrange dans la mesure où les autres ne voient pas l'Aburame mais le simple adolescent que je suis. Qu'importe! Je m'amuserai autant que possible de cette situation avant de mettre les voiles. Tandis que mon accompagnateur se demanda sûrement ce qu'il s'est passé. Je vous ai déjà dit que j'adore être un Yamanaka?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Ninja Gardien
Messages : 614
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Faites place à l'Hokage! [G. Senwashi] Lun 14 Sep 2015 - 0:00

Je trouvais déjà son comportement un peu particulier et ça ne semblait pas aller en s’améliorant. Des emplettes, vraiment? Je n’eus toutefois pas plus longtemps pour douter qu’elle s’engageait déjà dans ce qui ressemblait à des excuses, mais peut-être était-ce moi. Je n’eus toutefois aucune misère à la croire en ce qui concernait son assistante. Elle accepta finalement mon offre de l’accompagné, ne voyant toutefois pas ce qu’elle avait à craindre dans son propre village. J’avais assumé qu’elle disposait d’une garde du corps, ou d’un seul garde au moins, mais apparemment non. Elle se tourna alors vers la tenancière puis y vida une bonne poignée de ryos sur le comptoir et prétend tout acheter. Je lui décochai un regard interrogateur, ainsi que la tenancière, mais la Nanadaime semblait on ne pouvait plus sérieuse. La dame de l’échoppe se mit alors à emballer les articles dans des sacs. Tranquillement, je commençai à me douter que quelque chose clochait. Mon instinct mes disait que quelque chose dans sa présence ne collait pas, mais pourtant il s’agissait bel et bien de l’Hokage devant moi, il n’y avait pas de doute. À moins que...

Je fus sortis de mes pensées pas Miko-sama, qui me demandait son aide pour porter tous ses sacs. Lorsque je vis le nombre de sacs que je devais porter, mes yeux s’agrandirent de surprise. Je vis l’expression de surprise sur le visage de la tenancière qui se tenait derrière le tas de sac. Plus que de la surprise, j’y voyais de l’incompréhension. J’essayais moi aussi de comprendre, mais je ne voyais franchement pas. Elle m’invita alors à la suivre, me demandant mon nom. Ne connaissait-elle pas ses shinobis, surtout qu’il n’y avait pas une quantité énorme de Gekei?


- Senwashi, Gekei Senwashi, Mme.

je continuai de la suivre dans les rues de Konoha, me demandant où elle pouvait bien nous amener. Le Palais était dans l’autre sens et j’en étais au maximum de ma capacité de portage. Je lui fis tout de même confiance, me disant qu’elle savait où elle allait. Nous arrivâmes finalement à une artère où il y avait une quantité phénoménale de gens. Alors que je me demandais justement où nous diriger, elle me demanda de nous faire gagner du temps. Un bref instant, j’ignorai de quoi elle voulait parler. Elle me demanda alors de nous faire traverser dans le plus rapidement possible. Acceptant sa requête, je lui demandai à mon tour de bien vouloir me suivre puis je m’engageai dans la circulation.

- Pardon! Laissez passer!, criai-je à la foule.

Je ne crus pas les regards que je reçu. Ne voyait-il pas l’Hokage qui se tenait derrière moi. Maintenant que j’y pensais, avec toutes les personnes qui se trouvaient dans cette artère, pas une seule n’avait essayé d’apostropher l’Hokage. Pas même un bonjour ou un signe quelconque de respect. Je sus alors avec certitude que quelque chose n’allait pas avec l’Hokage, ou du moins pour la personne qui se faisait passer pour elle. Je me retournai donc vers l’imitateur.


- Par ici, Mme. l’Hokage. Je connais un raccourcis vers le Palais.

Je nous fis sortir de la marée de gens puis je nous fis marcher sur les côtés de la route, plus près des étalages, jusqu’à finalement rencontrée une ruelle que je nous fis aussitôt emprunter. Je me retournai, m’assurant qu’il ou elle me suive encore, puis poursuivi mon chemin ans la ruelle. Je fis semblant de savoir où j’allais à chaque intersection puis je m’arrêtai finalement en pleine ruelle. J’ignorais où j’étais, et j’espérais qu’il en était de même pour « l’Hokage ». je me retournai finalement vers la copie de la Nanadaime puis je lâchai tous ses sacs brusquement avant de m’adresser à elle.

- Tu pourrais faire de la prison pour t'être fait passez pour la Nanadaime, tu sais? Pensais-tu vraiment pouvoir t’en tiré sans que personne ne s’en rende compte, l’Hokage de tout le monde?

Je pris une petite pause, faisant peser mes mots. S’il était intelligent, il allait arrêter son cirque et je verrai ensuite ce que j’en ferai. Dépendant de qui il s’agit sous cette apparence, il pourrait bel et bien faire un peu de temps en prison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Daimyô de Hi no Kuni
Messages : 3289
Rang : SSS


Message(#) Sujet: Re: Faites place à l'Hokage! [G. Senwashi] Lun 14 Sep 2015 - 1:07

Une petite entr’acte. Une petite pause de rien du tout. Miko avait prétendu s’absenter sur invitation de Cho … Bon pas le meilleur mensonge de parler de la chef du clan Aburame quand sa propre assistante était elle aussi une Aburame. Oh et pourquoi s’excuser après tout ? Elle était libre de faire ce qu’elle souhaitait bon sang. Cette gamine commençait même à lui répondre et à lui ordonner certains trucs. Du genre signer encore dix papiers avant la pause, repousser la réunion d’une demi-heure et compagnie. En quelques mois le rapport avait bien changé. Elle était efficace certes, mais la supporter h24 commençait à devoir pesant. Pesant au point de mentir pour se changer les idées en crainte de réprimande.

    Carré de dames, bande de guignols.


Abattant sa main en dernière, un sourire vainqueur en coin, elle regarda le reste de ses compagnons s’apitoyer sur leur sort. Quelques verres précédents l’avaient rendu plus joyeuse, et elle n’hésitait pas à narguer les nouveaux perdants. Que pensaient-ils en même temps ? Pensaient-ils pouvoir gagner ? Le poker, un jeu de chances dans la distribution des cartes ? Ouais, à d’autres. Agitant la main pour inciter le croupier à tout passer à la caisse, elle termina son verre d’un coup. Ce n’était pas tout mais sa pseudo liberté allait bientôt se terminer.

    Laissez, je reviendrai une autre fois.


Sortant une dernière fois en saluant, l’Aburame bouscula un gamin blond à la sortie qui la laissa poliment passer. Aimable. Le remerciant, elle continua son chemin, s’apercevant que devant elle, un autre passant avait emprunté ce genre d’allée. Bah, s’il voulait, mais de ce côté il n’y avait que le Palais, à qui allait-il faire livrer ses courses … Faire livrer ses courses ? Idée intéressante… Une idée qui lui permettrait de gagner pas mal de temps. Même si bon, elle serait encore plus casanière qu’elle ne l’était déjà. Rattrapant l’inconnu alors qu’elle ne marchait pas spécialement vite, elle arqua un sourcil, se crispant subitement alors que l’homme en face l’apostropha violemment … Que …

    Pardon ?! J’espère que c’est une blague …


Senwashi… Nami. Cela lui revenait à l’esprit. Elle l’avait déjà vu. Continuant sur le même ton le plus froid possible et le plus cassant, l’Aburame riva sur lui un regard à lui glacer le sang.

    Me faire passer pour moi ?! … Je te laisse dix secondes pour t’expliquer Senwashi avant que les choses se finissent mal pour toi. Et tout en baissant d’un ton, pense à bien faire attention de ne pas continuer à me tutoyer …


Spoiler:
 





Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Ninja Gardien
Messages : 614
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Faites place à l'Hokage! [G. Senwashi] Lun 14 Sep 2015 - 1:56

Je faisais face à l’imitateur et le confrontai directement, l’informant sur un ton accusateur qu’on ne pouvait pas simplement se faire passez pour l’Hokage et s’en tiré. N’Que je J’ignorais qui se cachait sous l’identité de la Nanadaime et ne pouvait donc pas prédire ses intentions pour sûr. Dans tous les cas, cela me paraît important d’intervenir. Je m’étais moi-même fais passer pour quelqu’un que je n’étais pas lors de mon opération à Nami, alors peut-être n’étais-je pas bien placer pour parler mais dans mon cas à moi, j’avais pris l’apparence d’un villageois quelconque, sans réel importance, alors que cet imposteur se faisait passer pour le dirigeant d’un village entier dont les actions sont épiés de tous et chacun. Un faux pas lors de sa mise en scène pouvait avoir des répercussions inattendues. J’attendais des réponses de sa part lorsqu’une voix retentit derrière moi, d’un ton glaciale à en glacé le sang. Mon cœur en pinça, sautant probablement un battement. Je me retournai lentement, me demandant qui pouvait bien nous avoir suivi et ne vit nul autre que la Nanadaime elle-même, une seconde fois. Je ne pu cacher ma surprise, me retournant entièrement alors qu’elle attendait de moi des explications dans les dix prochaines secondes et j’avais intérêt à répondre.

- Miko!? Euh, Miko-sama? Mais…

Je clignai des yeux puis, m’assurant que c’était bel et bien elle que je voyais devant moi, je me pivotai puis tournai la tête pour regarder vers la première Miko et toujours y voir l’Hokage. Mais que ce passait-il ici? Était-ce un piège? Des brigands qui intimidaient leurs victimes avec l’apparence et le pouvoir de l’Hokage? Non, l’aura meurtrier de la « deuxième » Miko était trop grand pour s‘agir d’une imitation. J’avais derrière moi la vraie Hokage, mais qui était donc cette autre Miko-sama?

- Mais comment? S’agit-il de l’un de vos clones? Je suis vraiment navré, je croyais qu’il s’agissait d’un imposteur. Je trouvais ses réponses un peu douteuses et je l’ai aussitôt confronté, je m’en excuse.

J’avais toujours peine à croire que j’avais l’Hokage en face de moi, la vraie. Quel était les chances qu’elle tombe sur eux ce jour-ci, en cet instant-ci de tous les instants. J’aurais rêvé rencontré l’Hokage et m’entretenir avec elle, mais les circonstances d’aujourd’hui n’était pas idéales. J’essayai de réfléchir et de comprendre la situation, ne pouvant m’empêcher d’alterner le regard entre les deux Miko. J’avais entendu dire qu’elle était très occupé et donc rarement vu hors de son bureau ces derniers temps. Cela faisait-il partit de ses plans? Je ne pouvais qu’attendre sa réponse, espérant ne pas m’être fourré dans un sale pétrin. Tout cela pour quelques secondes d’inattentions. Ça m’appendra.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : -
Messages : 64
Rang : B


Message(#) Sujet: Re: Faites place à l'Hokage! [G. Senwashi] Mar 15 Sep 2015 - 11:58

♫:
 

Être dans la merde jusqu'au cou! Voilà une expression qui prit tout son sens dès le moment où ce Senwashi m'a grillé. Comment? Franchement je n'en suis pas certain. Mais finalement la raison de sa découverte importe peu. Au final c'est moi qui suit coincé dans cette ruelle avec lui et qui ai la menace d'un séjour en prison qui plane au-dessus de ma tête. J'ai voulu jouer au plus malin et pour le coup j'ai perdu!

Que répondre? Je pourrais sûrement jouer la carte de la jeunesse, arguer que je voulais simplement m'amuser et que je ne pensais pas à mal. Ce qui, pour le coup, ne serait rien de plus que la plus stricte vérité. Oui, pourquoi pas... Je pourrais même pousser le vice jusqu'à dire que mes parents sont morts et que je me comporte ainsi pour tenter d'oublier mon chagrin. Ce qui serait également vrai. J'ai déjà remarqué que les adultes sont bien plus tolérants lorsqu'il s'agit d'enfants. Ils sont plus promptes à pardonner, à accepter... C'est cool d'ailleurs!

Je m'apprête donc à dissiper le Genjutsu que j'ai lancé sur ma victime non-consentante quand une tierce personne fait son arrivée. Et là, le choc! J'en oublie même de respirer tant je ne m'attendais pas à voir la vraie Hokage débarquer. Mais qu'est-ce qu'elle fait là, elle? C'est un hasard malheureux ou j'ai juste un karma pourri? Combien de chances y avait-il qu'elle se pointe à ce moment-là? C'est ce qu'on appelle un retour de manivelle?

Bon l'avantage c'est que je ne suis pas le seul surpris! À en juger pour la réaction du Gekei ce dernier ne l'avait pas non plus vu venir ce coup-là. Il commence à se répandre en excuses et me prends même pour un clone. Ha j'aimerais tellement que ce soit le cas. Je pourrais alors disparaître sans me soucier des conséquences. Mais pour le coup je vais vraiment finir en taule! Ça va chercher dans les combien d'années de prison, se faire passer pour un Kage? Peut-être que j'aurai de la barbe quand je sortirai de prison! Ma sœur va me tuer! Si la vraie Kage ne le fait pas avant!

*Ha mais attends! Et si...*

Si j'étais quelqu'un de mature peut-être que j'avouerais la vérité en espérant que la dirigeante du village se montre compréhensible. Mais vu que je ne le suis pas... Je me jette aux pieds de la Kage en adoptant un air effrayé. Allez, on tente le tout pour le tout!

- "Hokage-sama! Hokage-sama!" je lâche une larme mais ce n'est pas de la comédie. J'ai peur, rhooo! "Aidez-moi je vous en prie!"

Je désigne d'une main tremblante le Gekei dans mon dos. Là encore ma main tremble à cause de l'adrénaline qui coule dans mes veines. Faut vraiment que je la joue serré là! Je ne sais pas ce que la vraie Kage a vu ou non! Peut-être qu'elle nous suit depuis des plombes déjà. Mais si ce n'est pas le cas...

- "Cet homme s'est jeté sur moi au marché et a proféré des paroles incompréhensibles!" niark! "J'ai compris qu'il me prenait pour vous et il avait l'air tellement sincère que je me suis dit qu'il croyait ce qu'il disait! Demandez à la dame du marché, c'est vrai! J'ai eu peur qu'il s'en prenne à moi alors j'ai joué votre rôle pour éviter qu'il me fasse du mal! Puisqu'il voulait m'aider j'ai acheté exprès des choses pour les lui faire porter en pensant que ça lui ferait plaisir de vous rendre service! Il semble vraiment captivé par vous, comme s'il était amoureux! Et j'ai lu dans des livres que des fois les gens tuent par amour alors j'ai voulu être gentil et aller dans son sens!"

Je relève mes yeux larmoyants vers elle, les lèvres tremblantes. Ho purée, pourquoi je fais ça moi! Trop tard, je me suis enfoncé dans le mensonge. Il faut que j'aille jusqu'au bout!

- "Et puis tout d'un coup il s'est rendu compte que je n'étais pas vous! Il a commencé à devenir agressif, à me dire que j'allais aller en prison! Comme si c'était moi qui n'était pas normal dans ma tête et tout! Et là vous êtes arrivée, juste au bon moment!"

Je me redresse et enroule mes bras autours de la taille de notre dirigeante bien aimée, Miko Jong Un. J'enfuis ensuite ma tête dans les deux belles dunes qui ornent sa poitrine. Tiens, c'est agréable. Elle en a des plus gros que ma soeur! Peut-être qu'il faudrait que je propose un échange à l'occasion! Je vois bien l'Hokage me border le soir, tiens!

- "Sauvez-moi, s'il-vous-plaît! Je ne veux pas qu'il me tue! Je ne veux paaaaaaaaas!"

Et paf, je laisse libre cours à ma tristesse. Je puise dans ma peur du moment et me plonge également dans la souvenir de la perte de mes parents pour encourager mes larmes à rouler sur mes joues encore juvéniles. Si avec ça elle ne me croit pas... Désolé Senwashi, c'est une question de survie!
hihihi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Ninja Gardien
Messages : 614
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Faites place à l'Hokage! [G. Senwashi] Mar 15 Sep 2015 - 18:58

J’étais toujours sous le choc et je n’arrivais toujours pas à faire de sens de la situation. Étais-je rendu dingue ou bien il y avait deux Miko-sama? J’avais beau essayé de me réveiller, rien ne semblait y changer quoi que ce soit. Je m’étais alors excusé auprès de la Nanadaime pour l’avoir insulté par l’entremise de son clone. Je ne m’en étais pas pris à elle directement, mis comme les clones ramenaient l’information à l’originale, je présumai qu’elle avait tout reçu par lien télépathique. Ce qui expliquait son apparition à point nommé. Alors c’était la vérité, cette histoire d’emplettes exagérés, l’attitude un peu hagarde et tout le reste? L’Hokage se comportait-elle vraiment de la sorte hors du cadre de ses fonctions?

C’est alors que, soudainement, la première Miko fila à côté de moi et se jeta aux pieds de la vraie Miko-sama puis se mit aussitôt à se lamenter. Me désignant du doigt, elle se met aussitôt à l’élaboration d’une histoire abracadabrante relatant sa version des faits. Je n’arrivais pas à croire ce que j’entendais. J’eu un léger sentiment de malaise puis je sentis aussitôt mon cœur accélérer dans ma poitrine et la chaleur me monter aux oreilles. Comment osait-il? La vue que j’avais en ce moment de la fausse Miko-sama était lamentable, c’était un côté de la Nanadaime que je n’aurais jamais dû voir. Je coupais finalement la fausse Miko, comptant mettre fin à cette médiocre comédie.


- Il ne fait maintenant aucun doute qu’il ne s’agit pas d’un clone. Je ne vous connait que très peu, Hokage-sama, mais je doute que vous agissiez ainsi en une telle situation, lâchai-je en pointant l’imitation de Miko qui pleurnichait encore à ses pieds. Je m’adressai alors à l’imitateur. J’ignore qui tu es sous ce costume, mais tu devrais avoir honte. Quel genre de shinobi prend l’apparence de son dirigeant pour en profiter et qui, de plus, ment au visage de cette même dirigeante.

Ce manque d respect me mettais vraiment hors de moi. Avant Konoha, ma ie de shinobi n’était des plus aisés. En tant que Gekei, je subissait plus que souvent les railleries des autres Kirijins et c’était ce qui m’avait entre autre poussé vers un tempérament plus neutre, plus éloigné même. Je ne parlais peu et je m’isolait le plus possible. Les membres de mon équipes ne me voyais que pour les missions. Toutefois, la chute du village me poussa finalement à rejoindre Konoha, où nous fûmes bien accueillit. L’intégration avait été longue mais jamais avait-elle été désagréable. On nous regardait avec stupeur, voir même avec frayeur parfois, mais jamais on ne nous injuria. Pour cela, j’étais reconnaissant à Konoha et je m’étais juré de le servir à mon meilleur, ce qui incluait son dirigeant bien évidemment. Cette dirigeante qui se tenait devant moi et qui, à cause de cet incident, pouvait sceller ma carrière de shinobi à cet instant. Comment réagirait-elle? Qui choisirait-elle de défendre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Daimyô de Hi no Kuni
Messages : 3289
Rang : SSS


Message(#) Sujet: Re: Faites place à l'Hokage! [G. Senwashi] Mer 4 Nov 2015 - 21:36

Que … Craquant son annulaire, l’Aburame soupira longuement alors que les deux énergumènes se justifiaient l’un l’autre. D’un côté, Senwashi Gekei, Chûnin de Konoha qu’elle avait déjà convoqué dans son bureau pour une affaire concernant Nami no Kuni, et de l’autre un blondinet apparemment innocent qui semblait avoir le même âge que … Inaho et Iji. Foutus Yamanaka. Rembrunie malgré le fait qu’elle était ressortie détendue comme jamais de cette arrière salle, l’Aburame laissa une vingtaine d’insectes bourdonnant furieusement sortir de sous ses affaires et qui foncèrent sur le Gekei à ses côtés et qui l’avait pris en dernier à partie.

    Senwashi, une fois que tu auras son nom, tu l’amèneras à l’Hôpital pour le présenter à Myouga Nozomi. Qu’il récure la morgue de fond en comble ou que sais-je. Et si ce n’est pas lui, tu iras t’en occuper à sa place.


Tendant la main vers les sacs de course, elle attendit qu’il les lui dépose dans la main. Maintenant que ses insectes avaient perturbé son chakra, il avait dû sortir de l’illusion du gosse. Pourquoi tous les Yamanaka étaient plus irritants les uns que les autres ? C’était à la rendre dingue. Elle aurait pu penser que le fait que leur clan avait reçu un sacré coup les ferait murir, mais visiblement c’était l’inverse qu’il s’était produit.

S’emparant des sacs comme d’un butin même si elle suspectait fortement un achat démesuré de confiseries, Miko, regarda à nouveau le Yamanaka avant de rouler les yeux. Rhaaaa ils allaient la rendre folle. Même quand elle était en congé, on l’embêtait pour un oui ou pour un non. Le destin sûrement … Pour avoir quitté son bureau avant l’heure…

    Tomber dans un piège aussi grotesque … Peuh, incapable.


Grommela-t-elle tout en s’éloignant, tout en se demandant qui se présenterait à Nozomi. Elle le lui demanderait à l’occasion … À tous les coups, le gamin embobinerait à nouveau Senwashi …





Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Ninja Gardien
Messages : 614
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Faites place à l'Hokage! [G. Senwashi] Mar 10 Nov 2015 - 17:10

Je ne devais pas être des plus élégants, à me défendre ainsi face à un enfant dont je faisais pratiquement le double de sa taille. Puis ce fut la colère qui s’empara de moi lorsqu’il fit à son tour son plaidoyer. Je ne pus me contenir puis éclatai de colère devant l’attitude de cet enfant. Ma petit scène terminée, la Nanadaime nos dévisagea l’un puis l’autre avant de finalement pousser un long soupir d’exaspération, portant sa main à son front tout en baissant la tête. Je su à cet instant que, peu importe lequel de nous deux aurait raison de cause, nous avions tous les deux un peu perdu au final. Si elle prenait mon bord et me sauvais de cette situation fâcheuse, elle s’en souviendra et ça pourrait faire pencher la balance en ma défaveur si jamais elle avait à prendre une décision quelconque quant à mon futur. J’ignorais de quoi j’avais l’air, mais je sentais mes joues ainsi que mes oreilles commencer à me chauffer, me sentant mal à l’aise. Un nuage d’insectes apparut alors de sous l’Aburame et me ils me foncèrent droit dessus aussitôt sortis de leur hôte. J’attendis stoïquement toute forme de punition, mais il n’en fut pas ainsi.

Cela ne fut pas agréable de recevoir des insectes sous la peau, certes, mais maintenant je voyais clair. Elle me demanda de récolter le nom du gamin puis de l’amener à l’Hôpital, où je devrai le livrer pour une sorte de travail communautaire pour sa mauvaise blague. Je me contentai d’hocher la tête à la positive, n’osant pas ouvrir la bouche. Alors que Miko-sama soulevait les multiples sacs grâce à ses insectes, je me tournai vers le garçon que je voyais pour la première fois. En fait non, c’était faux. Je l’avais à peine vue du coin de l’œil, juste avant qu’il ne me touche avec son genjutsu. Heureusement, j’avais les insectes de Miko-sama encore en moi et ses genjutsu ne seraient donc plus efficaces. Je m’approchai de lui puis je le saisi par le collet, le soulevant de terre pour que nos yeux soient au même niveau.


- Et cette fois, pas d’ennuie hein!

Je le relâchai tout en le lançant légèrement vers l’avant, lui désignant la voie à prendre. Nous marchâmes dans le village, mes sens aux aguets et mon attention sur le blondinet Yamanaka. Si je me souvenais bien, ils leur étaient arrivés malheurs par le passé et leur nombre s’en trouvait maintenant largement diminué. Cela dû être un choc pour le petit enfant qu’il était à cette époque, n’étant déjà pas très âgé à ce jour. Je ne le lâchai pas de vue, mais je commençai à me demander si c’était chose récurrente chez lui de jouer de trous ainsi. Je chassai aussitôt ces pensées, ne tenant pas vraiment à le savoir si je réfléchissais comme il faut. Je dû le ramener à l’ordre les quelques fois où il s’attardait à un endroit, que ce soit la vitrine d’un magasin ou un stand de babioles, mais sinon le chemin se fit relativement bien. Une fois à l’Hôpital, je le forçai à franchir le seuil de la porte puis nous nous rendîmes au comptoir.

- Bonjour. J’ai été envoyé par Mme. L’Hokage pour trouver une petite tâche à accomplir pour ce jeune garçon, dis-je en désignant le blondinet à mes côté qui dépassait à peine le comptoir.

M’assurant que ce serait fait, la secrétaire pianota sur son clavier pendant quelques instants puis s’arrêta pour nous informer qu’elle avait en plein ce qu’il fallait pour lui. Le laissant donc sous ses soins, je quittai l’hôpital le plus rapidement que je le pus, s’agissant probablement d’un de mes endroits les moins préféré du village. Peu importe ce qu’elle lui avait trouver, j’espérai qu’il en tirerait une quelconque leçon.


Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Faites place à l'Hokage! [G. Senwashi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre Ville-