AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Une Longue série de Cuite ! [Feat Yutaka Eiji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Informations
Messages : 180
Rang : Dans le coeur d'une Dame

Message(#) Sujet: Une Longue série de Cuite ! [Feat Yutaka Eiji] Jeu 19 Jan 2012 - 14:36

Atention: Du à la refonte complète de nos 2personnages : leur histoire, TS et nom de clan, il s'agit d'un récit facultatif
« Une Longue série de Cuite »
Yutaka Eiji - Saama Zenko



L’Ivresse venue, nous coucherons sur la montagne nue
avec le ciel pour couverture, et la terre pour oreiller.

[size=18]« Centre de ville de Konoha »
Ainsi qu'il en avait pris l'habitude après chaque journées d'entrainement, le jeune Genin s'engouffra d'un aire assuré dans une des petites ruelles étroites du centre ville... Vêtu d'un long et épais manteau beige, ses pensés vaquaient par si, ou par là bas. Il faut dire que cette nuit, les chaleureuses ruelles du petit village de konoha étaient bombées de jeune demoiselle au allure peu recommandable, par dessous leurs longues robes au couleur mate et leurs cors-sets toujours trop serré, dissimulé derrière des montagnes de maquillage et rouge à lèvre... elles avaient presque toute un aire en commun... vous voyez ce regard qui étrangement fait naitre en vous un désir et une envie si intense, qu'il vous faut quelques secondes pour vous ressaisir à chaque fois que vous croisez leurs beaux yeux ? Celui qui fait naitre en vous des émotions jusqu'alors inconnue ! Oui c'est ca ! ... Zenko marchait d'un pas lent, enivrés par une multitude de parfum raffiné au quel venait si mal se mélanger une odeur d'opium et de transpiration, [1] sur son vissage on pouvait voir se dessiner un sourire presque malsain, du quel on avait peu de mal à en déduire sa signification... Les femmes, le saké, que rêver de mieux ? mise à part la liberté bien-sure !

Arrivé à une intersection, il prit la direction de gauche, puis passa par dessous un petit pont improvisé... son pantalon était immaculé de sang séché, d'épaisse tache de graisse, et d'autres marques qu'on aurait bien du mal à identifié tellement leur couleur était divers, passant du bleu au rouge, et du vif au terne. une brise discrète vint alors soulever les longs cheveux blanc du jeune Hyûga, se qui eut pour effet de dégager son oeil droit à l'éclat vif pendant un cours instant... Le Genin arriva enfin à destination, il coula un regard de braise de gauche à droite, puis poussa la veille porte en marbre qui se dressait à présent face à lui... à peine fût elle à demi-ouverte, qu'une chaleur intense l'envahit... Il se faufila à l'intérieur et referma péniblement l’immense porte qu'il venait de franchir... Zenko regarda autour de lui, il pût reconnaitre la charmante serveuse avec laquelle il avait passé une nuit fort agité la veille... de grosse cernes garnissaient son visage, c'est vrai qu'ils avaient peu dormit... mais quand même... Il s'en approcha à pas de loup et quand il fût assez près, il lui murmura au creux de l'oreille...

Peut être aurais je du y aller un peu moins fort... On dirait qu'un troupeaux de buffle t'est passé dessus... Je m'en excuse d'ailleurs, laisses moi donc t'offrir un verre...
La demoiselle en question se retourna brutalement et n'eut pas la même courtoisie que son interlocuteur...

- Avec quel argent !? T'as la mémoire courte on dirait, tu as déjà oublier que hier... C'est moi qui ai dut payé tous tes verres car monsieur n'avait pas un yen en poche ! D'ailleurs en parlant de ça... J’espère pour toi que tu as ramener avec ton jolie minois l'argent que tu me dois !

Zenko exécutât un sourire amer... Elle venait de toucher la corde sensible, les temps étaient dur pour tout le monde, même pour son clan, et le peu qu'il réussissait à gagner ne servait qu'à renflouer les caisses de celui-si... Sincèrement, il aurait aimé avoir un petit plus, ne serrait que de quoi se faire plaisir, mais la chance ne semblait pas au rendez-vous... En guise de réponse il poussa un soupir et baissa la tête face à cette fille qui le toisait d'un regard emplit de méprit.

- Je vois... Écoutes... Ça va pour cette fois... Mais bon sang ! Tu tires une de ces têtes. Pour oser dire ça, elle ne devait pas encore avoir vu la sienne ! Écoutes... Assieds toi, je t'amènes un verre de Saké pour te retaper

Saké !?
Du Saké ? Il ne fallait pas un mot de plus pour lui redonner courage, il sourit à nouveau... mais cette fois il s'agissait d'un sourire ravageur au attrait charismatique, il se précipita à la table la plus proche et s'y assit sans se faire prier... L'alcool ne tarda pas... et quand il eut finit son verre un autre arriva... et un autre, et ainsi de suite, c'était un chaine sans fin jusqu’à se que...

Citation :
1 BONNE HEURE PLUS TARD !

- Tiens, tiens tiens... Les gars, ne serrait se pas ce bon vieux Zenko que voila !

L'alcool commençait à lui monter à la tête, et il se laissait presque emporter par celui-si... Il lui fallut du temps pour se retrouver et encore plus pour reprendre un zeste de courtoisie... d'une main, Zenko releva son bandeau de shinobi qui quelque seconde au par avent lui cachait le grand barbu qui à présent le dévisageait de toute sa hauteur... Il essaya de se rappeler, mais rien ne semblait lui revenir... Pourtant il aurait jurer... Que...

Ca dépend... Qui le demande ?
- Tu as volé mon katana, ainsi que mes provisions ! [2]

Hummmm... En effet ! Ce n'est pas moi.... AAAAh ces brigands on ne peut jamais leur faire confiance, si je le trouve je vous en ferrais pare...
Il fit mine de regarder par la fenêtre d'un air inquiet, la nuit était en train de recouvrir tout Konoha, faisant fuir toute partiel de lumière qui par m’égare s'était attardé un peu trop longtemps à son gout.

... Je pense qu'il se fait tard, je ne vais pas tarder, sinon ma femme risque de me trancher la langue et la donner au cochon, je vous souhaites bonne chance dans votre honorable quête l'amis !
- Ou crois tu aller comme ça ?!

Il voulut se relever... mais la grosse main du barbu l'en empêcha, il eut juste le temps de poser la sienne sur le pommeau de son kunai, mais il était déjà trop tard pour réagir... Un poing dur et lourd s'abattit sur son beau visage, et pour ne pas finir dans la dentelle un bruit d'os broyé se fit entendre dans toute la pièce... Vif comme l'éclair, Zenko fît un roulade pour accompagner sa chute... mais, comme on dit : "Qui joue avec le feux, finit toujours par se saouler !" il s’aperçût en se relevant qu'il était en train de tituber, était-se du à l'alcool ou bien encore à la douleur pénible que lui faisait éprouver son nez ? il n'en était pas sure... ainsi finit il sa course contre un gros sac de riz, il n’eût même pas le temps de reprendre son souffle qu'un des 2 acolytes du gros bonhomme fonçait déjà droit sur lui... Il allait surement passer un sale quart d'heure et terminerait probablement en pâture au requin... Sauf si... par chance L’Honorable Hakiah décidait de lui venir en aide Wink !

  • [1] Surement du au nombre de maison de passe et autre taverne dont regorgeait généreusement les bas fond de notre si beau village, la guerre n'étant pas si loin, il est logique que les hommes avait bien besoin de remontant ! ... A qu'il est bon de tiré son coup !
  • [2] Ouïe...


Dernière édition par Saama Zenko le Mer 1 Fév 2012 - 14:39, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 97
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Une Longue série de Cuite ! [Feat Yutaka Eiji] Jeu 19 Jan 2012 - 22:38

Il se faisait tard, ici à Konoha, et le soleil semblait décidé à ne plus briller. La nuit n’était pas encore tombé c’est ainsi que le jeune Genin du clan Hayashi se décida à prendre un peu de temps libre en cette terrible journée d’entrainement avec l’un de ses compatriotes du clan. Bien que le jeune Hakiah maîtrisait un bon nombre de technique héréditaire, c’était un entrainement difficile avec de plus en plus de connaissant à mettre dans un coin de sa tête. La théorie… parlons en de ça. Hakiah n’à jamais apprécier apprendre du « blabla » comme il aime le dire. Après tout, pourquoi s’ennuyer avec un livre alors que le meilleur des entrainements c’est la pratique ? Malgré son ennui, il ne pouvait pas se permettre d’interrompre de tel enseignement. De plus, c’était le pouvoir qu’il le poussait à apprendre des lignes et lignes de cours théorique sur les techniques Mokuto de la seconde branche du clan Senju, les Hayashi.

Durant son entrainement, Hakiah perfectionnait, avec force et courage, ses techniques déjà apprise. Après épuisement complet, il abandonna son camarade pour enfin prendre du temps libre pour soit même et se recueillir sur la tombe de son père comme chaque soir. C’était d’un pas lourd mais pourtant précipité qu’Hakiah se rendait au cimetière du clan Hayashi. Plus il s’approchait et plus les larmes coulaient. C’était difficile d’accepter la mort de son père, bien plus que sa mère qui faisait à nouveau sa vie avec l’un des ninjas du clan Hayashi. Cet homme ! Cet idiot ! Il se prenait pour son père, il avait osé le frapper et lui priver de son katana ! Quel imbécile, il ne fallu pas plus de deux minutes pour que le jeune shinobi s’empare à nouveau de son bien. Devant la tombe de son père, il tomba à genoux.

-_ Senju Yokito, deuxième branche du clan Senju. Père de famille, mari aimant et mort au combat pour la paix. _-

Hakiah frappa de son poing gauche le sol avant de maudire la guerre. Il ne croyait pas en la paix, il la sentait fébrile. Malgré son jeune âge, Hakiah était mature, il pouvait comprendre comme beaucoup sont capable de le faire. Il releva la tête, marqua une pause dans ses gestes puis finit par faire disparaitre ses larmes de sa main droite en frottant jusqu’à en avoir les yeux rouges. Fini de se morfondre devant la tombe de son père. Il allait lui rendre hommage et devenir un grand homme. Son pouvoir sera si grand qu’il deviendra une grande personne que l’on pourrait craindre et respecter sans hésitation. Si quelqu’un pouvait percevoir son aura alors on pourrait y voir apparaitre sa part d’ombre… Après s’être recueillit une bonne dizaine de minute, le jeune ninja de Konoha s’en alla en direction du grand centre ville pour boire un verre de saké en fraude comme il en avait l’habitude.

Une fois installé, il ne put s’empêcher de remarquer cette même serveuse que Zenko avait interpellée. D’ailleurs, le jeune Hayashi avait bien remarqué cet homme aussi aux yeux d’un blanc incroyable. C’était sans nul doute un membre du clan Hyûga, l’un des plus puissants d’après lui. Tout semblait calme et une bonne heure passèrent. Hakiah n’avait pas autant bu que Zenko mais venait de manger pour quatre sans même prendre une seule pause entre chaque plat. Une chaise tomba au sol prêt de lui, comme si quelqu’un venait de se lever brusquement.

« Hmm !? »

Grommela Hakiah dérangé dans son repas et intrigué par cet homme barbu au visage remplit de colère. Il suivit cet homme du regard tout en aspirant les pates de son bol de ramen aux crevettes. Impossible pour Hakiah de ne pas entendre les paroles de cet homme barbu, il hurlait presque, comme s’il se trouvait seul avec le Hyûga. Hakiah soupira lentement puis dit désespérément pour lui-même.

« Quel idiot, s’en prendre d’aussi prêt à un Hyûga. Complètement saoul qui plus est. »

Il tapa son visage de sa main avant que son attention ne soit portée sur le jeune Zenko qui venait de se prendre un coup violent au visage. Les réflexes de Zenko étaient là, la roulade l’empêcha de tomber comme un imbécile la tête la première sur le sol. Zenko titubait et pour Hakiah s’a ne pouvait être que l’effet de l’alcool bien que le craquement des os de son nez s’était fait entendre clairement pour tout le monde. Un combat ? Comment rater ça ! Les deux acolytes de l’homme barbu se précipitèrent vers Zenko mais leurs jambes leur firent défaut et les stoppèrent dans une chute aussi violente que le coup de poing prit par Zenko. Hakiah venait d’user de l’une de ses techniques de taijutsu, sa préférée. En effet, quelques secondes auparavant il lança quatre shuriken en direction des hommes de main du barbu. Ces shurikens étaient relié par des fils de fer presque invisible à l’œil nu. Enlacé autour des chevilles de chacun leur chute était inévitable. Dans l’élan de l’action, le jeune Hayashi fit un bond en direction de Zenko pour se mettre à ses côtés et s’interposer dans la lutte. Il plaça sa main gauche sur le manche de son katana accroché sur le bas du dos tout en le retirant légèrement de son fourreau. Puis, pour provoquer, il s’adressa à Zenko.

« Mince, je ne savais pas que les Hyûga était aussi faible »

Hakiah n’avait jamais eu cette pensée mais il aimé la provocation. Les deux acolytes à terre venaient de couper de leur lien et s’apprêtait à lancer un amas de kunais et de shurikens sur eux. Dans un calme plat, le jeune Hayashi plaqua ces deux mains l’une contre l’autre puis composa quelques sceaux. Il posa ses mains sur le sol dans un timing parfait avec l’arrivait des armes blanches sur eux.

« Mokuton - Moku Jōheki »

Une énorme coque en bois d’une largeur incroyable se plaça entre les deux camps. L’attaque était contrée mais malheureusement le plafond du bar venait d’en prendre un coup. Hakiah grimaça, voilà ce que sa donne quand on veut faire parler de lui et prouver sa valeur. Maintenant ce n’était plus trois mais bien la totalité des clients et des employés du bar qui était contre eux.

« Hahaha, sa n’était pas prévu du tout, je… je… On peut réparer, on peut s’arranger ? »

Dit-il en se grattant derrière la tête. Puis il tourna la tête vers Zenko avec un regard et un sourire idiot.

« Peut-être devrions-nous nous éclipser quelques minutes ? En plus... je crois avoir trop bu de saké, je t'invite pour la tournée des bars du village ce soir ! »

___________________________________________________________________________________________________________

[HRP / Voilà mon premier RP après presque un an voir même plus, d’arrêt. J’espère que sa vaut le coup d’être lu un minimum, que ce n’est ni ennuyant ni même trop brouillon. J’espère retrouver un certain niveau voir même plus. J’aime d’ailleurs beaucoup ton style. J’ai voulu jouer l’imbécile avec mon personnage mais bien entendu se serait parfait que les trois hommes qui en ont contre Zenko nous suivent pour se venger encore plus. Message privé si jamais tu as besoin que je modifie des choses ou autre chose. Soit indulgent en tout cas ^^ . Et on pourra toujours retrouver un bar pour le saké après =D . / HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 180
Rang : Dans le coeur d'une Dame

Message(#) Sujet: Re: Une Longue série de Cuite ! [Feat Yutaka Eiji] Ven 20 Jan 2012 - 2:28

Hélas ! S'en était bien finit de lui, l'un des acolytes du gros porc, laid et méchant [1] n'était plus qu'à quelques pas de lui, fermement empoigné dans la paume de sa main... une hache au allure macabre se balançait frénétiquement au rythme des pulsations de son propre cœur... Des regrets ? Hummm... Laisses moi réfléchir un instant... A vrai dire non ! Le Genin ne semblait pas en éprouver, ça ressemblait plus à une sorte d'ennuis ou peut être était se à nouveau l'alcool qui essayait tant bien que mal de lui cacher la terrible vérité sur se qui l'attendait... Si c'était le cas, ça marchait plus tôt bien... Zenko se souvint alors des situations à peu près pareil qu'il avait déjà vécu, à l'époque il avait toujours été sauver de justesse par divers facteurs qui jouait toujours en sa faveur... Mais depuis qu'il était rentrer bredouille de ses dernières expéditions, il semblait peu enclin à croire aux joyeux coup de pouce du destin ! Bref en gros... Il était bien dans le pétrin... Seulement un bon mètre le séparait encore de son bourreau, il allait bientôt pouvoir gouter à un nouveau voyage ! Sa mort...

Soudain... le brigand s'arrêta net et détourna le regard, le Hyûga sembla d'abord étonné... ah en parlant du destin. C'était une aubaine... il ne savait pas encore pour quel raison son joaillier avait été distrait, mais peu importe... L'important était à présent de sauver sa peau... S'aidant du coin d'une table basse qui lui faisait face, il prit difficilement appui sur ses deux genoux et dut faire preuve d'un effort presque surhumain pour se remettre sur ses 2 pattes... La tête lui tournait, sa vue était encore trouble... Ah le Sakè ! Le meilleur amis de l'homme, mais aussi son plus grand vis... Zenko tanguait dangereusement mais semblait garder un certain contrôle de ses membres... D'un main, il remit son bandeau sur sa tête et s'aperçut enfin du nouveau venu... ou plus tôt shinobi vers qui les regards de l'assemblé se tournaient à présent...

< Bon sang... Ce garçon a perdu la tête ! A présent, il prit conscience de la situation, son sauveur improvisé était un utilisateur du Mokuton, mais un pratiquant maladroit ! Il venait de fracturer le plafond à l'aide de son ninjutsu, vu la tête que tirait le patron, ce cadeau n'avait visiblement pas l'aire de lui plaire... Par instinct il se tourna vers la direction de la sortie... En vérité, ils avaient peu de chance de s'en sortir, il voulut courir vers celle si mais sa promesse le rappela à la raison. Le Code c'est le code... >

Si ça ne tenait qu'à lui... Il aurait filer sans demander son reste ! Mais comme dît plus haut... En tant que fidèle membre de son clan, il avait prêter serment, sur son honneur, sur sa vie ! ... Enfin le code était plus un guide qu'un véritablement règlement... Mais bon ! Après tout... Il ne s'agissait que de 3 Hommes... Bon c'est vrai, ils étaient énorme, 2 têtes de plus qu'eux et disons deux fois plus large qu'Hakiah, et encore si pas plus ! Avec un peu de chance, on ne sait jamais... sur un malentendu çà pourrait le faire ! Zenko, encore poser sur ses fesses saisit une bouteille, qui grâce au léger séisme généré par sa technique de Mokuton avait fait rouler jusqu'à lui [2]... Il prit son élan et paf ! Elle vint s'éclater sur le crane du pauvre tavernier dont le mutisme méprisant avait laisser place à un couinement de cochon... Surprit de s'être tromper de cible et totalement éméché, il regarda sa main à présent vide d'un aire amusé... Ensuite il enjamba maladroitement le tonneaux le plus proche puis pointa son fin doigt en direction de l'étranger.

Et Mou du Tronc ! ...Ouais toi le type au mokuton, j'espère que tu cours mieux que tu ne sais maitriser tes jutsus, car si tu veux vivre... Il va falloir que tu ne me pertes pas de vue ! Comprit ?
Sa voix instable trahissait l'excès d'alcool dans son sang, mais malgré ça le Hyûga semblait apprécier se qu'il était en train de vivre... Il prit appui sur sa jambe gauche, effectua une roulade et passa sans trop de problème par dessus les épaules du grand barbu, en quelques enjambé il arriva côte à côte de son nouveau compagnon de jeux, Zenko le saisit sans ménagement par l'épaule, puis l'entraina dans une course éfreinée... Les choses avaient tellement dégénéré qu'il ne put s'empêcher de partir en fou rire après avoir franchit la porte... ce garçon était fêlée, à vrai dire presque autant que lui, ne tenait il pas à sa vie ? qui sait peut être avait il même de forte tendance suicidaire ! Un gars comme il les aimes ! un type qui ne se pisse pas dessus en présence du danger !

Après une dizaine de minute de sprint ininterrompue, ils s'engagèrent dans une petite ruelle extrêmement sombre... puis sans prévenir Zenko plaqua son condisciple contre le mur et lui intima le silence, plaquant ainsi sa paume à la bouche d'Hakiah. Il se cola à lui et se dissimula dans l'angle le moins éclairé d'un petit mur de chaume.

Gardes ta langue ta poche si tu ne souhaites pas subir la fureur de tout ces gars
Le Gros méchant barbu accompagné d'une meute de villageois en colère passèrent à côté d'eux sans même les remarquer, ils continuèrent leur route sans même se retourner, Chouette ! Ils venaient de leur échapper se qui arrangeait plus tôt le jeune homme qui n'était pas d’humeur à finir au bout d'une corde, ou pire à nourrir les poissons ... ils restèrent tout deux enrobé dans l'obscurité pendant quelques minutes, sans bouger le souffle court... Le danger semblait à présent écarté, mais comme dit le diction : Mieux veut prévenir que périr ! Les palpitation de son cœur ralentirent peu à peu... Lentement il relâcha sa prise et éloigna la paume de sa main des lèvres de son camarade.



Tout d'abord ça c'est pour avoir insulter les Hyûgas !

Concentrant son chakra dans sa main droite, il décocha à son interlocuteur un crochet du droit direct à la mâchoire... malgré se qu'on aurait pu penser, même si il s'agissait à peu près d'une tape amicale, Zenko n'en retenu pas la force et l'accompagna de son propre poid... PaAFf dans les dents !

Pfiiiiou.... Ca c'est fait ! à présent je pense que des remerciements s'imposent... Alors euh.... merc

Son nouvel ami à présent agenouiller à terre, il lui tendit la main pour l'aider à se relever, à présent un large sourire venait de se dessiner sur ses lèvres... Quel type je vous jures, Zenko était d'un caractère extrêmement changeant, pouvant passer de l’euphorie à la rage en quelques millième de seconde, il n'en demeure pas moins d'une extrême loyauté envers personnes qui lui sont proches, faut il bien-sure... veiller à le caresser dans le bon sens du poile, car qui frotte si pique !

Je sais pas pour toi, mais moi j'ai une petite envie de Saké ! Euh... Ne te méprends pas sur mes intentions je ne me sent en rien redevable face à ta banal intervention, je gérais la situation et si tu ne serrais pas intervenu je les aurais tous éclater ces demeurés.[Se qui était bien-sure un vilain mensonge]

  • [1] Çà sent l'amertume tout ça...
  • [2] Il s'agissait d'un vin bouchonné... qui avait deux bon ans d'age ! Une merveille pour un homme de son rang, quel gâchis.



[HRP]
Spoiler:
 


Dernière édition par Saama Zenko le Mer 1 Fév 2012 - 14:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 97
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Une Longue série de Cuite ! [Feat Yutaka Eiji] Ven 20 Jan 2012 - 17:30

La situation s’aggravait, le gérant s’en mêlait et semblait prendre un malin plaisir à penser au fracas de la tête de Zenko et Hakiah contre le mur. Dans sa réflexion pour se sortir de cette mauvaise passe, Hakiah fut rapidement déstabilisé par l’acte tant inattendu qu’inutile sur un pauvre homme. Pauvre homme ? Non ! Après tout celui là aurait voulu échanger les rôles. Hakiah se mit à rire au point de presque s’étouffer et d’en ressentir de mauvaise remonté du à l’alcool. Difficile de ne pas sentir cinq verres de saké à dix sept ans. Dans un geste brusque il leva la tête lorsque Zenko, genin de Konoha, le pointa du doigt. Amusé mais à la fois énervé par la remarque déplacée de Zenko il se mit à le suivre dans sa course sans savoir vraiment si c’était en tant que coéquipier ou en tant que poursuivant. Après tout, il venait de se moquer de lui. Dans tout les cas, Hakiah n’avait pas non plus le choix au départ de la course puisque son nouveau partenaire de jeu l’avait saisi par l’épaule pour le mettre dans la course. Hakiah avait-il le choix ?

En sortant du bar, le jeune Zenko ne put retenir son fou rire ce qui dans un premier temps ne plaisait pas à Hakiah puis il se mit à rire comprenant pourquoi la situation était aussi drôle. Son cœur battait à cent à l’heure comme si sa vie en dépendant en ce moment même. Tout d’un coup, Zenko plaqua le jeune Hayashi contre le mur d’une petite ruelle en plaçant sa main sur sa bouche. Dans un geste précipité et profitant du regard détourné de son acolyte, il lui pinça le nez à l’aide de son pouce et de son index pour le forcer à lâcher. Un acte digne d’un petit enfant… Sans ne rien comprendre, en deux trois mouvement, les ennemis des deux jeunes hommes venaient d’être dupés puis Hakiah reçu à son tour un violent coup de poing en plein milieu du visage. A genoux sur le sol sous l’effet du coup, il retint son nez remplit de sang. Hakiah se releva puis pointa à son tour Zenko, dans ce mouvement et du fait d’être proche de lui, il le griffa de son index.


« Idiot ! T’es qui pour me frapper ? Et ces mecs c’est qui ? Ces enfoirés, ils nous ont suivi jusqu’au bout. Et puis, c’est quoi cette histoire de provision et de katana ? »

Tant de question sous l’effet de la colère. Pourtant Hakiah avait insulté son nom et méritait bien ce coup de poing. Sa voix était précipité mais aussi « idiote » comme si il n’avait rien à voir dans l’histoire, comme si lui, Hakiah, n’avait pas volontairement mit son petit grain de sel dans les histoires du jeune Hyûga. Puis Hakiah se mit à rire à nouveau.

« Hahaha ! On les a biens eu. Je ne me suis jamais autant amusé et le patron du bar, tu as vu sa tronche ? Hahaha ! »

Il reprit son calme. Passant d’un fou rire à un sérieux plus qu’étrange en écoutant la proposition de Zenko. Aller boire du saké ? En voilà une bonne idée. Redevable en rien ? Hakiah se sentait alors fier, pourquoi disait-il ça ? Sa sent l’excuse à plein nez. L’expression de son visage se changea alors en ninja sérieux et sauveur de la veuve et de l’orphelin.

« Hmm, ouais ! Allons boire ce saké. Après tout, tu dois être épuisé rien qu’à l’idée que tu aurais pu les battre seuls. »

Evidemment cette phrase servait à se moquer de lui mais c’était bien gentil. Aux yeux de Zenko, Hakiah devait paraître comme un ninja vraiment idiot, immature et complètement fou. Cependant, le jeune Hayashi aimait se faire remarquer et donner au premier abord une tout autre image de lui. C’est amusant, distrayant et parfois cela surprend lorsqu’il est possible de reconnaître son sérieux et son savoir. Après avoir accepté la proposition de Zenko, le jeune genin venait de sortir un paquet de cigarette de sa poche. Quel enfant rebel ! Pourtant sa mère était au courant et avait abandonné l’idée de l’en empêcher car le jeune Hayashi ne faisait que copier les habitudes de son père. Pourtant, Hakiah se cachait encore derrière un ami qui fumait. Il la plaça entre ses deux lèvres puis tendit le paquet vers Zenko plus ou moins ivre. Puis d’une tape sur l’épaule il lui fit signe de la tête de le suivre. Hakiah connaissait un bar méconnu où le gérant sert sans se poser des questions, des verres de saké à de jeune adolescent. Il alluma sa cigarette puis après avoir tiré une taffe sur celle-ci il s’engagea dans la profonde ruelle sombre. Il regarda les étoiles pendant le trajet puis se décida alors à entamer la conversation.

« Un Hyûga hein ? Je me présente, Hakiah membre du clan Hayashi. Si tu dois craindre quelqu’un c’est bien nous. Non pardon… »

Il se pointa alors du doigt.

« Tu dois ME craindre »

Il sourit avec fierté ne pouvant s’empêcher de se venter pour ennuyer Zenko. Après cela, Zenko et Hakiah stoppèrent leur marche face à une grande porte. La fameuse taverne d’Hakiah. Il poussa la porte en jetant sa cigarette par terre puis regarda Zenko.


« Voici le paradis du saké ! »

Dit-il en s’inclinant et en montrant de sa main gauche la direction de l’entré tout en maintenant la porte pour que Zenko passe.

/ HRP /
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 180
Rang : Dans le coeur d'une Dame

Message(#) Sujet: Re: Une Longue série de Cuite ! [Feat Yutaka Eiji] Sam 21 Jan 2012 - 0:11

Ah ça... C'est pas tes oignons ! Mais bon vu que tu as l'aire un peu simplet, je suppose que je ne risque rien en te résumant brievement la situation, il s'agit d'une histoire ou vient se mêler Saké et jeunes demoiselles en détresse et le héros, que tu as l'honneur d'avoir en face de toi à tirer bon partit de cette tragédie, ba oui ! Alors pendant que les gardes étaient trop occupés à concevoir leur stratagème de sauvetage, je les ai généreusement détrousser de leur possession la nuit tombé... Il devrait me remercier de les avoir soulagé de ce poids au lieu de m'en tenir rigueur ! [1]
Hakiah ne put s’empêcher de rire, était-se du au fait que tout deux était en train de se disputer pour des âneries, alors que quelques minutes au par avant, il se trouvait dans une situation comme qui dirait assez délicate ? Même si ils ne se connaissaient que très peu, le jeune homme lui faisait bonne impression... comment l’expliquer ? Premier point positif, ce type la n'avait pas froid aux yeux, deuxième point il n'avait pas non plus sa langue dans sa poche, c'était un gars tranquille au regard incendiaire.

Même pas eut le temps de finir mon verre de Saké... Si tu n'étais pas intervenu, évidement il aurait tout trois goutté de mes paumes et quelqu'un minute tout serrait redevenu normal ! Malgré ca, j'avoue n'avoir jamais vu un Moku Jōheki d'une taille aussi grande, bien que ça m'en brule toutes les phalanges de ma main.. Bien joué l'artiste !
Ce dénommé Hakiah avait le don de l'intrigué au plus au point, d'ailleurs la puissance de son ninjutsu lui confirmait que derrière cette attitude de gosse se dissimulait un shinobi redoutable dont il valait mieux être l'allié... un légère souleva les cheveux du Hyûga qui observait à présent son camarade se battra avec ses poches à la recherche d'un objet, pas besoin d'indice grâce à son Byakugan, le genin aux yeux blanc savait exactement de quoi il en retournait. D'ailleurs Zenko louchait sur celui-si depuis déjà quelques minutes. C'était un petit paquet à forme rectangulaire ou s'y trouvait maladroitement entasser l'une contre l'autre, une dizaine de cigarette... Tout fumeur sait très bien qu'il est dure de tenir la journée quand on oublie son tabac chez soit. Malchance pour lui, c'était se qui arrivait en ce moment à Zenko.

Quel ne fût pas son bonheur quand Hakiah lui fît la proposition de fumer avec lui [2] cette offre s'accompagna d'une tape amicale sur l'épaule ! Sans se faire prier, il se précipita pour en sélectionner une et la porta à ses lèvres tout en remerciant son camarade, ensuite il glissa sa main à l'intérieur de sa veste puis l'engouffra dans une de ses poches intérieurs, il ne lui fallut pas plus de dix secondes pour y trouver se qu'il cherchait, Zenko en extirpa un Zippo, dont l face avent portait la marque de son clan... < Quel vent agité... ! > Après 3 tentatives, le bout de sa cigarette se consuma et avec insistance il en tira deux grosses bouffées... < Tiens on consomme le même tabac... décidément, on dirait qu'on à plus que notre tempérament en commun ! > Il redressa la tête et s’aperçut que son camarade le tenait en avance de 10pas... Le Genin entama de nouveau une mini course pour le rejoindre au plus vite. A peine se tenait il à distance de bras de celui-si qu'Hakiah lui fît la décence d'un petit spitch en rapport avec les formidable capacité de son clan, lui faisant par la même occasion les louanges d'une respect dont il fallait avoir à son égard < Le Craindre ? C'est vrai qu'il est fort... mais tout de même, ce type pete clairement plus haut que son cul... Vite aux paradis du Saké, j'imagine cette multitude de parfum, demoiselle abondante au forme généreuse... Le Bonheur > Heureusement pour lui, Zenko n'eut pas à supporter plus de quelques pas l’extrême et légendaire modestie de son partenaire, à en croire celui si... Ils étaient arrivé à ce fameux nirvana du saké... Hakiah se charga de lui ouvrir la porte, puis lui intima d'entrer

A Moi les filles exotique et saké divin !
A pied joint il sauta à l'intérieur de la demeure... Ils passèrent tout deux par un sas ou il se dévêtirent de leur veste et chaussure, une jeune femme vint à leur rencontre pour les accueillir.
Un sourire de benêt dessiné sur ses lèvres, Zenko précédât celle-si de très... très... voire trop près. Elle lui offrit un jolie sourire ravageur, puis ouvrit le volet qui le séparait du hammam... Et c'est la que...

Tu... Tu... TU TE FOUTS DE MOI ?!
Zenko et son fidèle compère se retrouvèrent tout deux face aux bains et source chaude d'ou se dégageait diverses odeurs douce et aromate au quel discrètement venait se mêler une fine senteur de lavande... Il s'agissait d'un endroit chaleureux et calme garnit de petit cocotier des quels on pouvait consommer les noix [3]... l'inconvénient était qu'il y faisait, comme dit plus haut calme voire peut être trop calme... L'endroit était à moitié plein... mais pas moitié plein dans le bon sens, non ! Moitié plein d'Octogénaire... !

Ou sont elles ?! Ou sont les jolies filles au forme généreuse et aux lèvres pulpeuses ?!

  • [1] Surtout que leur marchandise avait eut beaucoup de mal à partir sur la batte, non vraiment ils auraient dût au mieux me remercier, c'est le minimum non ? je vous jures les gens d'aujourd'hui.
  • [2] Quel paradoxe... être heureux de se détruire la santé ! Non franchement... il va vraiment falloir que je pense à arreter de fumer.
  • [3] Attention voila la mauvaise partie !


HRP :
Spoiler:
 


Dernière édition par Saama Zenko le Mer 1 Fév 2012 - 14:41, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 97
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Une Longue série de Cuite ! [Feat Yutaka Eiji] Sam 21 Jan 2012 - 3:06

Depuis le début de ses aventures avec Zenko, Hakiah se sentait bien plus proche de celui-ci petit à petit. Au premier abord leur caractère ne dégage aucune similitude et puis si l’on fouille un peu plus on reconnait bon nombre de même trait de caractère. Tout deux aiment faire la fête, ils aiment rire et provoquer. Hakiah ne se rendait pas réellement compte de ce fait là et pourtant, Zenko et lui se vouait à de belle aventure… en tout cas dans les bars. Le vent glacé de la nuit remplaçait celui d’une chaleur presque étouffante, en effet il était déjà tard lorsque les deux jeunes genin de Konoha venait d’atteindre la porte du bar. Quelles excuses allait-il pouvoir donner à sa mère ? Peut importe, il fallait savoir s’amuser et il en avait prit l’habitude. C’est d’ailleurs pour ça qu’il se jouait de Zenko par son comportement et son arrogance. Sa marchait puisque le jeune Hayashi avait bien remarqué que sa vantardise venait de faire effet, aucune importance, Zenko se rendra bien compte qu’Hakiah à un débit de bêtise plus élevé que les bonnes paroles.

Laissant le passage ouvert, le jeune shinobi laissait un grand sourire sur son visage en entendant les paroles de son compagnon. Il était excité à l’idée de rencontrer de jolies femmes avec du saké qui coule à flot mais allaient-ils vraiment rentrer tout deux dans le paradis des bars ? Hakiah fit les gros yeux en se retournant pour voir les mêmes choses que Zenko. A nouveau, il se gratta derrière la tête en riant nerveusement.


« Hahaha ! Attend, attend, je me suis trompé de chemin. »

Ainsi Hakiah essaya-t-il de duper son nouveau partenaire. Chose très inefficace lorsqu’un vieil homme accompagné d’un crapaud aussi vieux que lui (si ce n’est plus) s’approcha de lui avec colère en lui hurlant dessus.


« Non, non et non ! Finit la boisson à volonté pour un petit enfant qui veut se prendre pour un grand. Par ta faute, j’ai du dépenser des milliers de ryos avec les dégâts de la semaine dernière. Fou le camp d’ici, toi et ton ami ! »


« Hey, papy. Calme-toi. Tu sais bien que c’était un accident, le saké n’était pas très bien passé ce soir là. »

D’un coup de balai, l’octogénaire tenta de les faire fuir comme si il détenait une arme puissante. Hakiah plaça alors ses deux mains en avant essayant de le calmer. Zenko qui assistait à la scène devait être désespéré et ne vraiment pas comprendre comment Hakiah pouvait paniquer face à un… balai ? Le vieil homme le frappa de trois coups de balai dans les jambes puis de deux coups sur le sommet du crâne.

« Aie ! Aie ! Mais arrê… Aie ! »

Tout d’un coup, le jeune shinobi disparu dans un nuage de fumé puis réapparu dans le dos de Zenko. Il s’approcha de lui puis plaça son bras sur son épaule faisant mine de se reposer. Encore une fois le jeune Hayashi venait de se donner en spectacle en usant de ses capacités de ninja devant tout le monde. Hakiah ne savait pas vraiment où donner de la tête lui qui était un habitué de cet endroit. Après tout on ne peut pas tout avoir, les filles et le saké. Le saké et les filles. C’était indigne d’un shinobi de préférer l’alcool aux filles mais qu’importe… ce n’est pas comme si c’était chaque soir. Malheureusement, maintenant que tout le monde semblait se retourner contre lui, il semblerait que les jeunes hommes n’étaient plus les bienvenues. Encore raté !

Il était tant de partir. Pourquoi ? Les hommes nus dans les sources chaudes venaient de se lever et laisser sans gène leur anatomie à l’air libre. L’ambiance devenait pesante et terrifiante. C’est un vieux sa fait peur, surtout sans vêtement ! Tout en mimant de sourire pour détendre l’atmosphère il s’adressa à Zenko en serrant les dents.


« Je crois que c’est à ton tour de montrer le chemin vers le paradis du saké. Mais ne t’en fais pas, on ne partira pas les mains vide. »

Hakiah se retira de l’épaule de son ami puis colla une énorme bouteille de saké contre le dos de celui-ci. Son but était que Zenko en prenne posséssion puis qu’il se mette à courir. Ne voulant laisser aucun doute il dit haut et fort :


« Qu’est-ce que tu caches dans ton dos ? »

« AU VOLEUR ! » S’exclama un grand-père derrière eux.

Apparemment Zenko n'était pas le seul à avoir des problèmes avec certain. De plus, maintenant qu'Hakiah s'était mêlé dans ses affaires pourquoi ne pas mêler son nouvel ami dans les siennes ?


/ HRP /
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 180
Rang : Dans le coeur d'une Dame

Message(#) Sujet: Re: Une Longue série de Cuite ! [Feat Yutaka Eiji] Sam 21 Jan 2012 - 16:37

Yo Papi... Calmes tes nerfs ! Une personne aussi agé et ridé que toi... ne devrait pas tant se ménager... Tu risquerais de te péter le coxis ou bien encore de.. AAaAAAh !
La scène paraissait tout droit sortit d'une veille fable, genre de celle que l'on raconte le soire aux enfants pour les aider à s'endormir le cœur léger. Hormis quelques petits détailles qu'il aurait mieux fallut de ne pas leur narrer, le spectacle aurait été euphorique si les genins n'avaient pas été directement impliqué dans celle-si... Même si Zenko n'avait pas l'impression d'y avoir sa place dans ses affaires, il était considérer comme hostile par le simple fait d'accompagné ce fameux Hakiah... C'est alors que papi s'approcha avec une rapidité étonnante pour son age avancé; un balais à la main qu'il semblait maitrisé avec une facilité déconcertante, une expression de visage emplit de rage... Un gros nez rouge qui laissait pensé que pépé n'était pas le Bob de la soirée.

Ce fût ni d'un, ni deux, mais de six coups de balais qu'il enchaina un combo en 6temps de taijutsu... Zenko n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'il esquiva de justesse le premier coup létal tout simplement en s'abaissant < Bordel... Qui c'est ce type, il est rapide ! > Les 5 autres attaques furent diriger vers son camarade qui se les prit de plein fouet... La situation prit un tout autre attrait quand Hakiah utilisa une technique de substitution... Décidément cette soirée n'était fait que de mésaventure...

Et Hakiah tu connais ces types ? Il craint des balles ton squatte, je pense qu'il serrait temps qu'on bouge d'ici au plus vite ?
- "BYAKUGAN"

L'activation de la technique fît apparaitre de large vaisseaux sanguin qui prirent l'aspect d'une passerelle reliant ses tempes aux contour de ses yeux, ses pupilles se dilatèrent alors et se teintèrent d'un blanc violacé... Le Hyûga fît trois pas rapide en direction du Papi Balais, esquiva avec souplesse un nouveau coup s’estoque de la part de celui si avent de faire pleuvoir sur la jambe du malheureux 7coups rapide qui à chaque contact vinrent refermer 1 de ces 361 Tenketsu, le vieillard poussa un soupire de douleur, et sous l’effet du choc recula de 2pas, avent de se rendre compte avec effrois que sa rotule ne soutenait plus son poids, Zenko glissa alors sur le côté et tout en finesse vint lui subtiliser la fiole de saké que par égoïsme pépé cachait sous un drap...

- AIiiiie ! Qu'est se que tu m'as fait... ma jambe ! à mon age tu n'as pas honte ?!

Ne t’inquiètes pas trop grand père... Ce n'est qu'une effet éphémère, d'ici 2heures... le temps que ton chakra régule ce problème, tu retrouveras l'usage de ta béquille !
Tout ça ne présagait rien de bon... Une armée d’octogénaire venait de se dresser devant eux... la plus part était à présent nu et certains d'entre eux semblait très, non trop content d'avoir un peu d'action [1], se qui venait enfin de compte épicé leur monotonie...

AaAaAhh... Ca devient trop glauque sur le coup ! Va falloir faire vite, avant que ça tourne en Partou... Ouze ! Oooohha...
Un autre de ces vieux débris surgit en traitre et tenta de le poignarder... malgré que celui-si soit dans son dos, grâce au Byakugan qui lui offrait une vue de 360° (homis son angle mort de 5° qu'il valait mieux ne pas citer) il n'eut aucun mal à dévier le bras de son opposant, d'un mouvement circulaire il l'amena au sol, et d'une clef de bras lui plaça son propre kunai sous la gorge, le maintenant ainsi face au cinquantaine d'octogénaire... il avait trouver un nouveau moyen de pression.

Reculez ou je l'égorge comme un cochon ! Ahahah... vous avez le nombre, mais nous avons le vieux ! Je vous conseil de ne rien tenter jusqu'à se que nous soyons à l'extérieur... Hakiah reste près de moi
- Espèce de... Lache, tu n'as donc aucun honneur ?

Le Hyûga traina le veille homme jusqu'au sas d’accueil, par dessous son épaule il aperçut la jolie serveuse de l'entrée, même si il n'avait pas pût faire plus ample connaissance avec celle si, il lui offrit un clein d'oeil plein de sous entendu au quel elle ne put s’empêcher de rougir.

Yo Hakiah, si tu savais prendre mes chaussures et ma veste ça serrait plus que sympa... disons que j'ai les mains occupé, et qu'il ne faudrait pas que l'on perde notre ticket de sortie prématurément.
La sortie n'était plus très loin... il lui suffirait d'ouvrir la porte, et d’entamer à nouveau une course éfreiné contre la mort... tout d'un coup, leurs yeux furent aveuglés par un flash, Zenko ne put qu'entre-voire à travers ce blanc intense qu'une paire de sandale se diriger dans sa direction... < Pas le temps d'esquiver... !> La veille dame venait de lui envoyer deux coups de pied sauté à l'aide de ses talons. Le Genin lâcha la prise qu'il avait sur son otage et l'impact fût tel que son corps fût propulser à travers la porte d'entré... De nouveau il effectua une roulade arrière qui le remit sur pied < Quel force incroyable> Bon les moyens n'étaient pas des plus délicat, mais ils étaient à présent tout deux au dehors... Il jeta un coup d’œil à Hakiah... fonça droit sur lui et...

- Le Tourbillon du Hakke !

Une pluie de kunai venait d'être lancer dans leur direction, mais le tourbillon les dévia aussitôt... Il venait à peine de finir de protéger son camarade, qu'il fallait agir vite, ils étaient en infériorité numérique et plus tôt en mauvaise posture... Zenko saisit Hakiah par le bras et l’entraina de nouveau dans une petite ruelle [2]... Commença alors le jeux du chat et de la souris, au quel ils jouaient le rôle des proie, cela dura plusieurs minutes quand tout d'un coup, après avoir semer leur poursuivant, ils se précipitèrent de rentrer "Chez Nico !" ... Il s'agissait d'un petit resto ou le cuisinier, qui était le gérant préparait des spécialités maison...

  • [1] Ba quoi tu veux un dessin ? Disons que les veilles Hommes dressent leur petit soldat par l’excitation d'un nouveau combat !
  • [2] Ca fait beaucoup de ruelle tout ca ! C'est limite douteux pig


Dernière édition par Saama Zenko le Mer 1 Fév 2012 - 14:42, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 97
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Une Longue série de Cuite ! [Feat Yutaka Eiji] Sam 21 Jan 2012 - 20:00

Quelle scène hilarante ! Hakiah et Zenko subissaient la hargne de tous ces hommes âgés dont la plupart était d’ancien shinobi d’après leur posture et le style d’attaque du grand-père qui avait littéralement assommé le jeune Hayashi. C’était plutôt drôle de se rendre compte que Zenko ne pouvait pas s’en sortir même en essayant de s’expliquer, être au côté d’Hakiah suffisait pour le rendre coupable lui aussi. Quelle rapidité ! Zenko avait esquivé les attaques du vieux alors que lui-même s’était prit toute la rage à travers le balai. Lorsque Hakiah se situé derrière le jeune mais vieux Hyûga aux yeux de Hakiah pour son âge il écouta attentivement ce que Zenko lui disait. Il riait encore et encore avant de répondre laissant apparaître une certaine gêne.

« Et bien, l’endroit à pas mal changé depuis que je suis venu. Il faut croire que cet endroit à subit l’invasion des grands-pères pervers. »
Au moment du « des grands-pères pervers », le shinobi évita lui aussi un lancé de chaussure en inclinant sa tête sur le côté. Quelle agressivité ! Et on ose dire que les jeunes sont de plus en plus violents. L’activation du Byakugan de son ami le surprenant il tomba sur les fesses sous un cri de surprise. Il décala son regard vers les veines de Zenko apparue au niveau des yeux et des temps de celui-ci.

« Putain, c’est moche un Hyûga avec le Byakugan ! »

Encore une nouvelle provocation pour l’ennuyer et montrer son assurance. Hakiah se releva puis se cacha les yeux en comprenant la jolie surprise qui attendait le vieux papy. La posture de Zenko ne trompé pas le jeune Hayashi, il en savait beaucoup sur eux. En décollant deux doigts pour laisser son œil assister à la nouvelle scène il remarqua que le vieil homme était à terre. Il a du avoir mal ! C’est donc une technique éphémère qui se dissipe et que le chakra peu résoudre. C’était bon à savoir, peut-être pourrait-il en faire quelque chose. La plupart des hommes âgés étaient prêt à combattre, la situation devenait dangereuse et effrayante. Zenko voyait les choses en grand, en partou… comment ? Hakiah se disait qu’il fallait vraiment partir, cette idée le stupéfiait mais l’effrayait aussi.

Après ces belles paroles, son partenaire n’avait visiblement pas encore dévoilé tout ses talents. Alors qu’Hakiah n’avait même pas ressenti cette attaque provenant de derrière, Zenko lui l’avait non seulement stoppé mais il venait de le prendre en otage pour combler le tout. L’égorger comme un cochon ? Non, non, il ne pouvait pas être sérieux. Il plaisantait sûrement. Malgré tout, Zenko venait de faire tourner la situation à leur avantage et c’est pour cela qu’il s’approcha de lui comme il le lui avait demandé. La situation empiré mais cela n’empêcha pas au tombeur de la famille Hyûga de faire du charme à la serveuse qui semblait tout aussi bien plaire à un vieillard qui après Zenko , essaya de tenter sa changer en posant sa main sur ses fesses. La claque de la serveuse fut tellement violente qu’il tomba du premier coup avant de se prendre le plateau en plein dans les abdos. C’est certain, les deux compaires en auront vu des choses en quelques heures. Après s’être diverti avec cette fameuse scène, il récupéra leurs vestes et leurs chaussures pour enfin revenir vers lui. C’est à ce moment là que la lumière aveuglante fit son apparition laissant les deux Genin dans une situation de faiblesse. Hakiah s’aperçu lui aussi trop tard de la vieille dame qui s’apprêtait à leur donner un énorme et violent coup de pied sauté. Zenko se prit deux violents coups et fut donc renvoyé dans la rue de cette façon. Dans une rapidité incroyable, la vieille shinobi expulsa Hakiah de la même manière sans aucune hésitation. Lui aussi il se rattrapa dans sa chute à l’aide de l’une de ses mains pour faire un bond avec l’élan de sa roulade arrière. De nouveau les pieds sur terre l’action s’enchaina et le tourbillon de Zenko prenait déjà forme pour les protéger de cette pluie de kunaï. Le jeune Hayashi avait eu vent de cette protection héréditaire du clan mais jamais il n’avait vu ça devant ses yeux. C’était magnifique, puissant et vraiment très utile. Encore une fois, Hakiah n’eut pas le temps de comprendre la suite des événements. Entrainé dans la course de Zenko il se laissa par la suite emporté dans cette nouvelle petite ruelle.


« Qu’est-ce que tu fous ? Tu les aimes ces ruelles. Peut-être comptes-tu te servir de cette obscurité pour assouvir ton esprit pervers ? »


Hakiah venait d’entrer dans une colère assez intense puis laissa son calme revenir. Quel caractère, être aussi impulsif c’est assez désespérant. Le jeune Hayashi était heureux et fier d’avoir rencontra un ninja du rang de Zenko. Quelle technique ! C’était maintenant fini après encore une dizaine de minutes de course poursuite. Après cela, ils arrivèrent face à un restaurant du nom de « Chez Nico » avait-il dit pour lui-même en lisant l’enseigne. Il ne connaissait pas du tout et savait qu’ils n’étaient pas tombés ici par hasard. Intrigué par l’endroit, le jeune Hayashi poussa la porte et laissa ses yeux se remplir de bonheur laissant son côté masculin faire surface devant la horde de filles tous plus belles les unes que les autres.

« Wouaah ! Sacré Hyûga, tu m’avais caché ça ? »


Le jeune membre du clan Hayashi entraîna son partenaire avec lui à une table avec un enthousiasme dont il n’avait encore pas fait preuve devant son nouvel ami. Il frappa de son poing la table une fois assis puis réclama deux bouteilles de saké. Deux billets vinrent alors se placer au milieu de la table, c’était pour Hakiah cette tournée. De toute manière, même si il ne le savait pas encore, Zenko n’avait pas grand-chose pour payer. Hakiah venait de changer du tout au tout, il était épuisé de courir partout et était décidé à s’amuser avec son ami. Il s’adressa alors à lui et lui tendit sa main.

« Félicitation camarade. Je dois admettre ta valeur et je n’en attendais pas moins d’un membre du clan Hyûga. Je n’ai pas besoin d’en voir plus pour le comprendre. Peut-être pardonneras-tu mes provocations, c’est dans ma nature. »


Il sourit laissa comprendre que pour lui une nouvelle amitié venait de naître et avait la possibilité de grandir si la soirée continuait à être aussi intense. Peut-être le jeune Hakiah venait de trouver son premier partenaire…

/ HRP /

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 180
Rang : Dans le coeur d'une Dame

Message(#) Sujet: Re: Une Longue série de Cuite ! [Feat Yutaka Eiji] Dim 22 Jan 2012 - 3:02

Zenko précéda son condisciple d'un pas souple, Prudent, il observa l'assemblé avec le froid recul de ceux qu'ils pourraient être amener à combattre d'un moment à l'autre. Un fois au chaud, le Hyûga déposa avec délicatesse ses chaussures à l'entrée et y suspendu sa veste à un modeste porte manteau bricolé à première vue par le tenancier lui même ! A peine avait il passer le sas que ce chère Nico lui adressa d'une main un signe bienveillant. Mais avant qu'il aie put faire le moindre geste, son camarade le saisit par le col et l’emmena de force à une des tables qu'il avait choisit minutieusement... Tout deux prirent place l'un en face de l'autre et sans même lui demander son avis Hakiah déclara la première tournée ouverte ! Le Hyûga lui sourit sans trop savoir pourquoi... avec ce gars la, il ne sentait aucune gène, même si il n'avait pas un rond, il savait que se que ce type faisait pour lui, lui serrait rendu. Tout se qui leur arrivait lui semblait presque naturel, c'était çà alors ? ce feeling fraternel dont lui rabotait sans cesse son père... < Quel idiot... > Soudain il se souvenu qu'il n'était plus si pauvre que ça ! De sa sacoche, il sortit la petite fiole de porcelaine, dont une des face portait la marque "Saké" ... D'un geste il empoigna symboliquement la main de son nouvel ami et s'écria.

A partir de ce jour nous voila tout deux fraternel rival, au fait je me nome Zenko, mais tu peux m'appeler Ozen ! D'ailleurs voici ma petit part contributive ! Quoi ? Oh ne t'inquiètes pas pour le patron, c'est un bonne ami de la famille il ne nous dira rien ! D'ailleurs... Si t'es chaud, j'ai de quoi pimenter notre soirée...
Il fourra sa main dans la poche de son pantalon, y trifouilla pendant 2 - 3 secondes et y sortit un petit tube en plastique. Accompagné d'un large sourire il porta le petit objet à hauteur d'yeux de son amis... A travers, l'on pouvait y distinguer aisément le contenu, il s'agissait d'une grande feuille conique de même matière que celui qu'on utilise pour rouler ses cigarettes, d'ailleurs on aurait put croire qu'il en s'agissait d'une... Seul un consommateur pouvait s'apercevoir que le volume en était plus large... Sans même attendre la réponse du jeune Hakiah il dévissa le bouchon et fît glisser en dehors de sa protection le bédo... Il coinça alors bout le moins large entre ses deux lèvres, sortit le zippo et y met le feux...

Yo Yo Yo ! Elle est pas terrible... normal c'est celle du quartier, mais la guerre à réduit le commerce donc on fait avec se qu'on peut, pas avec se qu'on veut... !
Avent de la faire tourner à son rival, il en tira 4 bonnes taf, chaque bouffées passa avec douceur, laissant un arrière gout prononcé qui n'en était pas si désagréable qu'il laissait le prétendre... il le tendit ensuite à Hakiah et s'en vraiment savoir si celui si l'avait ou non saisit, le genin laissa tomber sa tête en arrière et se perdu dans ses songes...

- Salut les gars ! Dite ça sent bien bon se que vous fumez, moi et mes 2 cousines on se sent un peu seul et on se disait que ça serrait sympa qu'on vienne se poser avec vous, qu'est se que t'en dits beaugosse ?

Il ouvrit lentement les yeux, son coup reposé sur l’appuie tête du fauteuil, il aperçut celle qui venait de l'interpeler... Seul un soupir vint s’échapper de sa bouche... la jeune fille ne devait pas avoir plus de 18ans, pourtant ses formes étaient avancées pour son age... Elle avait une approche plus tôt direct se qui ne laissait pas Zenko dans l’indifférence... Bien qu'il n'avait pas accepté l'offre, les 2 cousines dont il était question se précipitèrent au coté de son camarade et vinrent lui subtiliser le péco, l'une des 2 femmes devaient avoir la vingtaine, sa sœur devait lui être légèrement plus jeune celle si semblait chercher le contact physique vu la ferveur avec laquelle elle se collait à celui-si.

Et bin tu perds pas de temps toi ! Écoutes... Vous tombez bien toutes les 3, on commençait justement à s’ennuyer tous les deux et mon camarade ici présent se proposait de vous payez une tournée, pas vrai Hakiah ?
- Vrai... vraiment ?!

Ba ouais qu'est se que tu crois ? En plus de ce charme fou, ce type la est extrêmement généreux, alalalala... Sure, y a pas mal de girl à ces pieds.

HRP
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une Longue série de Cuite ! [Feat Yutaka Eiji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre Ville-