N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Désillusion après désillusion... [Fuushya / Le Viok']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Désillusion après désillusion... [Fuushya / Le Viok'] Jeu 17 Sep 2015 - 16:38

A peine rentré, à peine convoqué. Le jeune garçon aux cheveux blancs s’y attendait mais cette convocation était arrivée plus tôt qu’il n’aurait pu l’imaginer. Asuka avait sûrement déjà craché le morceau, cette traîtresse. Elle avait fait disparaître les menottes de leur prisonnier lors de l’échange. Et cela aurait été compréhensible si jamais elle l’avait fait une fois capturée par Hôritsu, mais Hiko était quasiment certain qu’elle devait faire un mudra pour cela. Or, elle était totalement entravée par leur interlocuteur et elle n’aurait sûrement pas risqué de faire un mudra dans sa situation… Sous peine de se faire égorger.

Hiko avait donc compris qu’elle avait pris sa décision avant même l’assaut d’Hôritsu et cette entrave n’avait pas été la seule chose qui avait été brisée lors de cette action… La confiance que le Sairyo avait en elle avait elle aussi volé en éclats. Comment avait-elle pu désobéir à un ordre de mission de la sorte alors qu’elle n’avait aucune garantie que Mikami serait relaxé ? Toujours est-il qu’elle l’avait fait. Et malgré tous ses efforts pour se convaincre que c’était normal car elle souhaitait revoir Mikami, il n’y arrivait pas et la considérait désormais comme une personne en qui il ne pouvait pas avoir confiance.


***


Une fois arrivé au palais impérial, le jeune garçon passa par le bureau d’accueil. Il connaissait relativement l’endroit mais il fit l’ignare afin de ne pas attirer les yeux indiscrets. En effet, il s’était introduit une nuit dans ce Palais afin de dérober des informations pour le compte de la rébellion… Une réussite si l’on puisse dire, bien qu’il faillit se faire attraper à de nombreux moments. Toujours est-il qu’il ne devait pas avoir l’air familier avec ces lieux alors il se rendit à l’accueil pour qu’une charmante jeune femme lui indique la salle dans laquelle il était convoqué.

Il s’y rendit sans plus tarder, se demandant bien ce qui pourrait lui arriver dans les prochaines minutes il préféra s’asseoir sur une des chaises se trouvant autour de l’immense table de la salle, puis il posa ses coudes sur cette dernière… Attendant la décision qu’il devrait subir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 356
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Désillusion après désillusion... [Fuushya / Le Viok'] Jeu 17 Sep 2015 - 18:05

Voilà quelques jours que j'ai fait foirer la mission que j'avais avec Hiko, celle où nous devions escorter un prisonnier de Mizu jusqu'au Shozaishi. Et je l'ai volontairement relâché. J'ai voulu croire dans les paroles de ce déserteur, mais celui-ci n'a pas hésité une seule seconde pour me menacer et me mettre un kunai sous la gorge. Résultat il se sont tous enfuis, j'ai perdu la confiance d'Hiko et en plus de ça je ne sais même pas s'il va tenir parole... Bravo !

Je n'ai même pas osé en parler à mon sensei, d'ailleurs. Comment lui dire ? « Hey, j'ai trahi l'empire et j'ai fait relâcher un prisonnier ! ». Mais bien sûr. Il perdrait toute confiance en moi et me regarderait certainement différemment. Chose que je ne souhaite pas. Déjà que je n'arrive pas à oublier le regard que Hiko m'a lancé... Il avait l'air tellement déçu ! Et si jamais en plus de ça on avait pas Mizu ? Je crois que je ne vais pas arrêter de m'en mordre les doigts.

En plus de ça durant mon absence dans le pays où je me suis établie une de nos places fortes a été détruites. J'aurais mieux fait de rester sur place. Mais bon, Mizu me tient tellement à cœur. Certainement un peu trop, j'imagine. Mais il faut bien que j'enterre mon frère aux côtés des miens. Et puis ça reste la terre de mes origines, de mon enfance. Heureusement il y a au moins un point positif : Mikami lui est en vie et en plutôt bonne santé. Je l'ai même retrouvé à Kusa, en rentrant.

Nous avons dû recommencer des travaux, après avoir compté nos pertes. Saletés de Kumojins ! J'arrive pas à croire qu'ils peuvent faire ça dans un pays de l'empire aussi impunément. Déjà qu'ils nous ont mit des bâtons dans les roues à Mizu. Pour ne pas dire qu'ils nous ont quasiment déclaré la guerre, quoi... Sérieux ils manquent pas de toupet ceux là c'est franchement abuser. Mais il faut croire que dans l'empire on se laisse volontiers marcher sur les pieds ! Ou bien il y a autre chose derrière dont je ne suis pas au courant, c'est possible aussi...

Me voilà de nouveau obligée de laisser en arrière Yanosa ainsi que le pays que l'on prend en mains : je suis convoquée chez l'empereur. Je me demande ce qu'il me veut celui là. Peut-être qu'Hôritsu a tenu parole et qu'on a Mizu. Et que papy glaçon souhaite me dire que l'on peut enfin enterrer mon frangin, conservé dans de la glace depuis tout ce temps en attendant. Il faudrait que l'on organise ça alors.

Le voyage se fait sans rien de notable et d'intéressant à raconter. Du coup me voilà au Shozaichi maintenant. J'attends l'heure du rendez vous dans une auberge. Puis quand il est temps, je me dirige donc vers le lieu de torture. Ou de tout autre chose. Je me demande bien ce qu'il me veut. Je me présente à l'entrée, puis me dirige vers la pièce qu'elle m'indique. Trois petits coups à la porte et j'entre. Merde. Hiko est là. Il m'a balancée, c'est sur. C'en est fini de moi.


- « Bonjour. »

Bon tant pis, affrontons notre destin. Je prends place sur la chaise à côté de lui et attend à mon tour. Voyons voir ce qu'on nous veut. Mais j'imagine que je vais passer un sale quart d'heure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Désillusion après désillusion... [Fuushya / Le Viok'] Ven 18 Sep 2015 - 1:33



~ Ils sont là, MonSeigneur.

~ Qu’ils entrent.

Convoqués pour une séance extraordinaire, les deux Taichou étaient entrés dans la salle où attendait un Comité spécial. Si trois des membres autour de cette grande table semblaient complètement lambdas, celui qui trônait littéralement autour de la table était Kakeshuou Samui, Empereur du Shukaï, et chef d’orchestre de cette séance spéciale. Discutant avec l’un de ses voisins, il n’avait pas changé son attitude à l’entrée des convoqués. Visiblement occupé à finir ce qu’il avait à dire, il décida enfin de cesser de discuter dans son coin pour se racler la gorge. C’était le signal de départ : dès à présent, ça allait chier des abricots de la taille d’une pastèque !

Prenant un dossier et le tappant sèchement contre le bois de la table comme pour aligner les feuilles entre elles, il le déposait avec une minutieuse attention, comme si c’était un véritable objet précieux ! Ce qui ne l’empêchait pas de prendre la parole. Retour de ce ton froid et impérieux qui faisait la personnalité de notre homme. S’il avait convoqué ces deux personnes ici même, c’était dans un but bien précis ! Et pour qu’une Commission soit ici convoquée, c’est que les faits qui allaient être relatés ici seraient certainement très graves !

~ Bien, commençons par les faits. Un prisonnier d’une extrême importance vous a été confié de Mizu no Kuni, afin qu’il soit conduit sur les Terres d’Empire. Il était destiné à nous fournir des informations sur un éventuel ennemi, et recevoir notre protection et notre hospitalité entre ces murs, le temps qu’un échange de prisonniers soit organisé. Mais il s’avère que lors de son transfert, vous avez été interceptés ; et votre prisonnier a été libéré !

Refermant le dossier, le regard sombre couleur abysses des océans se plongeait sur les deux interrogés. De toute évidence, c’était une sorte de Commission disciplinaire. La faute qui avait été commise au cours de cette mission était grave, et le Kamui avait certainement besoin de quelqu’un pour faire un exemple. Quoi qu’il en soit, son regard était on ne peut plus clair : des comptes devaient être réglés, et sans attendre. Si on laissait ce genre de faille persévérer, ce serait l’Empire dans son ensemble qui en pâtirait à l’avenir.

~ Les choses sont donc simples : je vous laisse me faire un rapport détaillé des évènements expliquant ce lamentable échec lors d’une mission aussi importante que celle-ci. Je ne peux que vous encourager à bien réfléchir à vos mots et à vos arguments. Par ailleurs, je vous conseille de ne pas mentir devant cette Commission. Certains parmi nous auront les moyens de savoir si vous dites la vérité ou non.

Ainsi, parmi les quatre individus autour de la table, il y avait un Senseur suffisamment doué pour déjouer les mauvais tours de certains ? Décidément, le jeu était désormais fini. Ce serait une question de sincérité et d’honnêteté. Sans oublier un point essentiel pour toute personne souhaitant survivre à ce genre d’audience. La Voie du Ninja.
Et le visage implacable de notre homme en disait long : selon la réponse à venir, il n’y aurait aucun pardon. Les deux convoqués pouvaient bien sentir cette pression² qui pesait sur leurs épaules. Si vous n’êtes pas convaincants, vous ne tarderez pas à être mangés ! …




²
Aptitude:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: Désillusion après désillusion... [Fuushya / Le Viok'] Ven 18 Sep 2015 - 8:09

Il était là… L’homme possédant le plus de pouvoirs au sein du Shûkai était lui même présent dans cette pièce sombre. Et il n’était pas seul. Accompagnés de plusieurs personnes, ce dernier trônait au bout de la table et semblait être dans un mauvais jour. Ça sentait pas bon ça. Asuka était arrivée à son tour, elle semblait fatiguée. Ces derniers jours ne semblaient pas avoir été faciles apparemment. Hiko leva un sourcil lorsqu’il la vit arriver indemne, apparemment Hôritsu l’avait relaxée sans problème. Hiko n’était pas sûr de ce qui était arrivé à la jeune femme car il s’était échappé de la scène dès lors qu’il avait compris la traîtrise de cette dernière.

Mais quoi qu’il en soit, le jeune garçon était maintenant dans cette pièce et il sentait la puissante aura de celui qui serait sûrement leur juge et bureau… Bien qu’il éprouve une certaine haine envers cet homme, le jeune garçon ne put s’empêcher de se dire qu’il était vraiment quelqu’un. C’était une personne disposait d’une aura qui pouvait s’avérer oppressante et l’enfant se sentait légèrement écrasé par cette dernière alors même que l’homme n’avait pas encore pris la parole…

Mais cela ne tarda pas, et le Viok’ commença à parler. Il exposa la raison de leur présence ici et comme Hiko s’en doutait, cela concernait leur mission complètement ratée d’escorte du prisonnier portant le nom de « Monjara Shinji ». Hiko fit une grimace lorsque le Kamui leur rappela leur échec cuisant dans l’exercice de leur fonction. Ce n’était pas bon pour son objectif de se rapprocher au plus proche de l’Empereur pour pouvoir l’atteindre plus rapidement… Cette action lui porterait sûrement préjudice mais il pensait aussi à l’instant présent… Il risquait sûrement bien plus qu’une simple remontrance… Tout comme Asuka.


Il croisa donc les mains sur la table, et prit la parole le premier, ne plongeant son regard que sur le marbre se trouvant sous son menton. Il ne souhaitait pas croiser le regard du Kamui…


« Toutes nos excuses… La mission a belle et bien échoué par notre faute. Nous avons été attaqués par un dénommé « Hôritsu » qui a souhaité négocier avec nous sans réelle monnaie d’échange et nous avons refusé car il n’avait aucun moyen d’échange et nous n’avions pas les autorisations pour… »

Marquant une pause, l’enfant prit une grande inspiration avant de procéder à la suite de son récit.

« Malheureusement nous avons subi une attaque de sa part, et avons été forcés de plier à ses exigences sous peine qu’il tue l’un d’entre nous… Toutes nos excuses… Kamui-sama. »

L’enfant avait fait un effort pour traiter celui qu’il détestait tant avec un minimum de respect dû à son titre. Il savait que sa situation n’était pas bonne et intérieurement il priait pour ne pas être envoyé à l’échafaud. Il avait aussi omis spécialement de parler de la traîtrise d’Asuka. Ils étaient déjà dans de sales draps, il n’était pas nécessaire d’alourdir la peine de cette dernière, même s’il portait une certaine déception dans son cœur vu ce qu’il s’était passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 356
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Désillusion après désillusion... [Fuushya / Le Viok'] Ven 18 Sep 2015 - 15:34

Celui qui nous a convoqués daigne enfin s'occuper de nous après quelques instants passés à nous ignorer, et s'installe à la table. Ensuite il prend le temps de regarder un dossier et de le ranger. Genre on est que des moucherons à ses yeux, on peut bien attendre qu'il ait finit. Bon après tout, on est venus pour voir ce qu'il avait à nous dire donc on ne va pas repartir sans savoir non plus, c'est clair. Et puis c'est pas comme si on avait trop le choix aussi. Et il prend enfin la parole ! Je lance un bref regard vers Hiko. On est dans le caca là.

Il nous demande carrément des comptes. Et j'ai pas revu Hiko ente temps donc on a pas pu prévoir ce qu'on allait raconter. Encore heureux qu'on a pas été interrogés séparément... Bon le point positif c'est qu'il m'a pas vendue, et aussi qu'il a l'air d'aller plutôt bien. Purée on se croirait dans une salle d'interrogatoire. Atmosphère oppressante, questions, types tout autour de nous près à nous découper en cas de mauvaise réponse, regard glacial de celui qui interroge, manque plus que la petite lumière dans les yeux : « Vas-y, parle ! ».

Et c'est Hiko qui s'y colle en premier. Je baisse la tête malgré moi, prête à recevoir le courroux de celui qui fut mon capitaine. Mais contre toute attente, il ne me balance pas, une nouvelle fois. Est-ce que ça veut dire que j'ai toujours sa confiance ? Ou bien qu'il compte me faire chanter ? Je penche plutôt pour la seconde option. Quoique non, ça reste Hiko. Vous savez, le petit garçon naïf et gentil. Qui grandit. Ouais nan, c'est une option à prendre en compte. Quant il a terminé, du coup c'est à moi de raconter. J'ai pas grand chose de plus à dire que ce qui a été dit.


- « Nous avons escorté le prisonnier sans encombres jusqu'aux terres de l'alliance. Mais non loin de la frontière entre Kusa et Taki, nous avons été attaqués. Par Hôritsu, il faisait partie de l'Ôdâ, avant. Il a déserté quand nous sommes devenus un empire... »

Je lève légèrement la tête pour observer la réaction du viok'. Ben ouais, c'est de ta faute, t'as vu.

- «  Il a voulu échanger le prisonnier contre... Des promesses, rien de bien tangible. On a bien évidemment refusé, puisque de toutes façons nous n'avions pas le grade pour se permettre quoi que ce soit. Du coup, il a fini par me prendre en otage, et m'a collé un kunai sous la gorge. Hiko n'a pas eu le choix et a dû libérer le prisonnier pour que je puisse l'être à mon tour. »

Ouais, il m'a sauvé la vie. Mais peut-être qu'elle comptait moins que ce prisonnier aux yeux de l'empereur ?

- « En plus, il n'était pas seul. On aurait rien pu faire. »

On avait aucune connaissance du niveau de son pote. Enfin si peut-être Hiko grâce à sa capacité à percevoir le chakra. Mais pas moi.

- « Désolée... »

Hiko s'est excusé, faut bien que je le fasse aussi. Oui, pardon d'avoir été faite prisonnière car l'homme de loi semblait visiblement bien connaître le chemin que nous avons emprunté. J'y peux rien si l'empire n'a pas changé ses habitudes malgré tous les déserteurs qui le sont devenus depuis ce changement de pouvoir. Bon par contre d'accord, désolée d'avoir enlevé ses menottes... Ça j'avoue, j'y suis pour quelque chose... Mais il ne le sait pas. Enfin, pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Désillusion après désillusion... [Fuushya / Le Viok'] Sam 19 Sep 2015 - 1:13



Le résumé était court à faire, et les deux témoignages concordaient. En vérité, c’était bien ce à quoi on pouvait s’attendre. Une embuscade menée sur un convoi exceptionnel, afin de libérer un prisonnier et potentiel otage pour de futures négociations. Quelque chose de classique, en soi. C’était une pratique déjà usinée du temps des premiers Villages. Après tout, Kiri avait également secouru ses captifs lors d’une escarmouche. Le tout était de savoir si celle-ci était inévitable ou si la chose aurait pu être évitée.

Pour cette Commission, ce n’était en vérité pas une simple question d’échec. Après tout, cela pouvait arriver à n’importe qui. Mais les membres réunis autour de la table étaient très particuliers ! Chacun avait un don à sa façon ! Et si les pauses et façons de se tenir dissimulaient une large partie de leur faciès et de leurs identités, nul doute qu’ils étaient déjà tous en action, prêts à observer les faits ! Kakeshuou avait porté sa seule main valide sous son nez, dissimulant sa bouche, conservant un regard inquisiteur sur le duo interrogé. Ses pupilles glissèrent subtilement à droite et à gauche pour observer la réaction des profilers. Mais aucun ne semblait réagir aux informations données … . Car ils étaient tous à la recherche d’un élément supplémentaire : l’indice d’un traître dans les rangs … .

Même si l’Empire était aujourd’hui solidement établi, puissant et réputé pour ses principes et sa détermination, certains points restaient très sensibles, surtout dans les hautes sphères. Le changement de Gouvernement et la création de l’Empire s’étaient nappés d’une légère ombre de trahison et de vilainie. Des trîtres avaient fui, d’autres opéraient dans l’ombre … . Le nom de ce « Hôritsû » était la preuve que cette Ombre planaît toujours sur la sécurité du Shukaï. Même si, jusqu’alors il avait sonné comme un nom quelconque, il prenait une toute autre importance désormais. S’il avait intégré les rangs de Kumo, il présentait un véritable danger pour l’avenir … . La question la plus logique qui s’imposait désormais était de savoir si l’un de ces deux combattants était un traître supplémentaire … .

Mais il n’y avait aucun signe de la part des lecteurs de cette salle. Rien n’avait été repéré – et ils avaient largement le don de déceler une chose aussi classique !
Kakeshuou Samui pouvait donc passer au sujet suivant. Celui qui resterait essentiel pour cette rencontre.

~ D’après vos dires, les rapports qui ont été fait, et l’évaluation que nous venons d’effectuer, cette Commission reconnaît le caractère d’embuscade qui vous a pris pour cible, et votre résolution au service de l’Empire. Vous n’êtes donc pas considérés comme des traîtres ; et vous conservez une pleine liberté sur nos Terres.

C’était déjà un point fondamental, qui devait certainement surprendre ces jeunes gens. Jamais ils n’auraient imaginé que cet évènement puisse avoir de telles répercussions. Certes, ils s’en sortaient bien ! mais cela en disait long sur l’ultra-sécurité mise en place par la hiérarchie sur ses hommes, en particulier ceux membres d’Unités Spéciales.

De toute évidence, l’Empereur n’avait pas fini. Baissant son bras pour le poser sur la table, il n’avait pas quitté du regard les deux Taïchou.

~ Pourtant, vos capacités ont été grandement remises en cause lors de cette rencontre. Vous êtes tous deux des membres importants dans les dispositifs d’intervention rapides et exceptionnels de l’Empire. Cet échec ne peut qu’interroger votre capacité à remplir les Devoirs qui sont attendus de vous. Asuka Jisetsu, votre loyauté envers l’Empire a déjà été prouvée, ce qui joue en votre faveur aujourd’hui. Mais s’être fait prendre aussi facilement par un adversaire en plein combat remet en cause vos capacités dans une Unité Spéciale des plus particulières. Vous n’aurez pas de sanction ; mais un rapport sera rédigé à l’intention de votre Supérieur de Section afin que des mesures soient prises.

Passons au deuxième cas, maintenant.

~ Hiko Sairyou. Bien qu’également membre d’une Unité Spéciale, vous n’avez pas été capable d’anticiper les actions de l’ennemi, afin d’éviter cette situation de crise qui nous place dans l’embarras pour achever cette guerre. Votre responsabilité était d’un plus haut degré, puisqu’en tant que membre des Sasayaki, il était de votre responsabilité d’éviter ce genre de piège. Vous êtes donc rétrogradés au rang de « Soldat » ; vous conservez néanmoins votre place dans l’Unité Spéciale. Vous ne seriez que trop avisé de prouver au plus tôt vos compétences pour faire oublier cet échec. Une mission vous attendra à la sortie de cette salle, afin de voir si vous pouvez encore prétendre à cette US.

Le couperet de la guillotine tombait de façon nette et brutale ! Comme dit plus tôt, un échec n’était pas inadmissible, et restait compréhensible dans ce genre de conditions et de rapport avec l’ennemi. Mais cette rétrogradation n’était-elle pas excessive quand on observe les faits ?!

Inutile de tergiverser. Le Kamui rassemblait le dossier, et le faisait glisser vers l’un de ses comparses, afin d’initier de se relever. Il ne tarderait pas à être suivi par les autres membres de ce jury exceptionnel.

~ La séance est levée. Vous pouvez disposer.




Mission:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: Désillusion après désillusion... [Fuushya / Le Viok'] Sam 19 Sep 2015 - 20:43

La sanction venait de tomber. Hiko avait été rétrogradé et n’était désormais plus qu’un simple soldat au sein de l’Empire. Son regard s’assombrit de façon notable, il s’attendait à une sanction et ne pouvait pas prétendre être surpris. Cependant cela marquait un coup d’arrêt notable dans sa progression et surtout à l’atteinte de son but qui était de se rapprocher au plus près de son bourreau, afin de pouvoir mieux organiser sa destitution.

Cependant, l’enfant gardait sa place dans l’Unité Spéciale Sasayaki, cela lui procurait l’occasion de se tenir informé et surtout de contrôler l’information qu’il faisait remonter à l’Empereur et à l’administration… C’était déjà ça de gagner et on se consolait comme on pouvait. Ce qui étonna cependant l’enfant, fut le fait qu’Asuka n’ait elle, eu aucune sanction notable. Après tout, Hiko aurait du venir voir le coup… Tout comme il aurait du se méfier de la jeune femme qui lui avait quasiment planté un couteau dans le dos en enlevant les menottes du prisonnier.


Mais l’enfant avait l’occasion de se rattraper, une mission lui serait bientôt confiée. C’était une occasion en or de retrouver les faveurs du Viok’ et ainsi de se rapprocher au maximum de lui. Lorsque ce dernier annonça que la séance était levée et que les différents intervenants pouvaient disposer, le jeune garçon ne perdit pas une seconde et quitta la salle de réunion. L’atmosphère était devenue oppressante et il avait hâte de retourner à l’air libre.

Arrivant chez lui, il ouvrit le parchemin contenant la lettre de mission. Il la lut plusieurs fois et un sourire se dessina sur son visage… Sa situation n’était pas si mauvaise que ça apparemment et il avait l’occasion de se mettre en valeur. Mais pour cela un long voyage l’attendait… Direction Suna !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Désillusion après désillusion... [Fuushya / Le Viok']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Roche :: Iwagakure no Satô :: Ancien palais impérial-