N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Le goût de la haine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Message(#) Sujet: Le goût de la haine Dim 27 Sep 2015 - 13:59


Voilà qu’il posait enfin un pied sur Nami no kuni, une nation qu’il n’avait encore jamais eu l’occasion de visiter. Ce pays était en fait composé d’un ensemble d’îlots, situé entre le Pays de l’Eau et celui du Feu, où l’activité principale venait de la pêche et tout ce qui s’y approchait ! Sa proximité avec le continent en faisait un lieu propice pour les transactions commerciales, néanmoins cet avantage n’en faisait pas pour autant une terre riche. Et ce n’était pas non plus les trafiques et les nombreux actes de piraterie qui venaient arranger les affaires des habitants !
Les civils pouvaient parfois craindre pour leurs vies, les femmes de marin priaient pour qu’ils puissent revenir sains et sauf de leurs expéditions et il était difficile de prédire un avenir brillant aux gamins qui naissaient en ces lieux. Néanmoins ! Tous ces problèmes ne concernaient pas vraiment les shinobis et le ninja masqué pouvait donc imaginer passer un court séjour sans rencontrer de problèmes. D’ailleurs, il allait probablement y rester une journée ou deux touts au plus, il ne venait pas pour faire du tourisme, mais bien pour accomplir une mission !

Une tâche qu’il s’était lui-même donné et dont il croyait profondément que les conséquences lui seraient bénéfique à l’avenir. Tenbatsu Kurasa était une nouvelle fois prête à commettre le pire des crimes, enfilant alors l’image de la faucheuse, en ôtant la vie de deux personnes. Ses victimes étaient des scientifiques assez connus dans les environs, capables de prouesses inimaginables grâce à leurs grandes connaissances dans le domaine de la médecine. Rien ne pourrait les laisser douter que le bruit des aiguilles, qui se contentaient d’avancer inlassablement, les rapprochaient doucement des abysses de la mort. Plongés dans leurs recherches quotidiennes, ils ne pouvaient même pas se rendre comte que les mains d’un criminel rôdaient lentement dans les parages de leur habitation, à la recherche de leurs cœurs pour qu’ils cessent de battre. Et pourtant, les deux parties de cette dramatique histoire ne se connaissaient ni d’Adam, ni d’Eve !
Mais qui était donc ces fameuses cibles pour que le ninja masqué fasse le déplacement ? Et bien, c’était le lien de parenté, pourtant symbole de fécondité et donc de vie, qui en faisait des condamnés à mort ! Les deux scientifiques, connus à travers tout Nami no kuni, n’étaient autre que les parents de son jeune allié, Sana Kiseki !

La deuxième interrogation qui suivait ne pouvait rien être d’autre que celle portant sur la raison de cet assassinat ! Qu’est-ce que cela apporterait au Nukenin de les tuer ? Kurasa était un ninja qui croyait profondément en son nindô, à cette idée qu’il s’était fait du monde et à la manière dont fonctionne l’être humain. Il estimait que la plupart des choses que l’on considère comme étant le « bien » n’était rien d’autre qu’une illusion qui masquait les intérêts profondément mauvais de l’Homme. Il n’accordait jamais pleinement sa confiance, n’avait aucune croyance dans ce qu’on appelle la solidarité et il haïssait plus que toute cette idée de paix !
C’était une utopie qui ne verrait jamais le jour et qui, souvent, servait de prétexte pour déclencher des guerres entre les pays, ou clans, et assouvir les désirs de leurs dirigeants. Cette conviction, il l’avait en partie bâtie grâce à son passé, marqué d’évènements tragiques. La mort de ses parents, leurs idéaux de paix un temps encouragé puis bafoué par le village de Kiri, le chaos dans lequel fut plongé Mizu et le comportement général des villages cachés !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Le goût de la haine Dim 27 Sep 2015 - 14:02


Mais alors qu’est-ce que cela avait avoir avec son acolyte ? A priori rien, seulement l’ancien ninja de Kiri ne voulait pas rester simple spectateur de ce monde. Il avait décidé de passer à l’action, de se battre pour ses idées et de se nourrir pleinement de cette violence pour y parvenir ! Cependant, il n’était pas assez fou pour croire qu’il y arriverait tout seul, il avait besoin de partenaires dans cette bataille et Kiseki en faisait partie ! Seulement, l’attitude beaucoup trop gamine du petit médecin serait plus un boulet pour lui qu’autre chose !
Il s’était alors mis à réfléchir à un moyen d’y remédier et en était arrivé à la conclusion qu’il allait devoir connaître la souffrance, le désespoir, se nourrir de la haine qu’allait engendrer ce meurtre afin de le faire passer à un nouveau stade ! Exactement les mêmes sentiments que lui avait connus dans son enfance ! Ainsi, il espérait voir émerger un nouveau ninja ! Un shinobi qui serait capable de mettre ses connaissances à son service en créant de redoutables techniques ! C’est avec cet espoir qu’il se dirigeait vers le laboratoire des Sana…

Retrouver la trace de ce futur tombeau ne fut pas aussi difficile qu’il le pensait. Les deux scientifiques étaient si connus à travers le pays que l’emplacement de leur laboratoire n’était un secret pour personne. Et comme aucun habitant ne pouvait se douter que Kurasa en voudrait à leur vie, l’information avait fuitée comme si de rien n’était, à tel point qu’il n’était plus qu’à une centaine de pas du lieu dans lequel ils officiaient…
Les alentours étaient vides de vie, même les bruits de la nature semblaient silencieux, aucun son n’émanait du bâtiment dans lequel les deux victimes erraient. Ou peut-être que le Nukenin était si concentré sur sa mission que son environnement se faisait silencieux. Et comme s’il fallait donner un bruit à la mort, seul le bruit des lourds pas du ninja masqué venait animer cette scène, dont l’issue serait inévitablement tragique. Il n’y avait pas de bruit de chaînes, ni de vent froid qui traversait les âmes, ce n’était pas un fantôme qui approchait, mais bien un être fait de chair, d’os et d’une violence rare…

Il se rapprochait encore, plus qu’une cinquantaine de pas avant qu’il ne laisse parler sa véritable essence. Quels genres de sentiments étaient en train de traverser sa personne ? Sentait-il l’excitation du meurtre monter en lui, capable de lui écarquiller les yeux, de faire trembler son corps d’envie et de dessiner sur son visage un sourire diabolique ? Ou alors était-il aussi froid qu’une statue, sur le point de commettre un acte banal avant de reprendre le récit de ses aventures à la seconde suivante ? Plus que vingt pas…
Et bien même si la situation lui plaisait et lui apportait son lot de satisfactions, il n’y avait pas grand-chose qui pouvait se lire sur le visage de Kurasa. Seul un élément pouvait donner une idée de ce qui bouillonnait à l’intérieur de lui, son regard. Ce dernier était figé vers son objectif et il était bien difficile de donner une plus grande description que ça. On pouvait peut-être dire qu’il avait l’air sévère, énervé, féroce, psychopathe et bien d’autres mots encore, mais cela ne décrivait pas pleinement ce que renvoyaient ses yeux. En fait, rien qu’en le regardant, on savait qu’il avait déjà ôté la vie, qu’il allait recommencer, et cela, sans une once d’hésitation. C’est ça. Il avait le regard d’un tueur ! Il n’avait plus de pas à faire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Le goût de la haine Dim 27 Sep 2015 - 14:06


Il n’avait plus besoin d’avancer, il se tenait devant la porte du laboratoire, immobile et sans faire un seul bruit de plus. Toujours vêtu de sa longue cape noire, chipé sur une de ses victimes, de cette espèce de large écharpe rouge, qui recouvrait presque la moitié de son visage et de son fidèle sugegasa, Tenbatsu Kurasa était prêt à apporter son châtiment au couple Sana. Il n’avait même pas pris la peine de changer de tenue, ni même d’utiliser la technique du Henge pour prendre l’apparence d’un autre, il était prêt à commettre cet acte au nom de sa personne ! C’était sa longue chevelure noire, ses yeux portant la couleur du sang et ses mains qui en étaient déjà bien recouvertes que les deux parents de Kiseki allaient voir avant de mourir !
De plus, il ne craignait pas vraiment le fait d’être vu, que ce soit un simple civil de ce pays ou même un pirate, estimant que sa vie n’était pas assez aventureuse pour vouloir le confronter, il n’aurait qu’à ôter la vie d’une nouvelle personne…

Bien que les aiguilles continuaient leurs interminables tours, l’heure était bel et bien venue pour le ninja masqué de frapper à la porte. Il n’avait que faire de qui serait le premier malheureux à ouvrir la porte, il ne voulait même pas entendre cette voix aigue qui semblait dominer celle qui était grave, deux minutes et son devoir serait achevé. Puis, vint enfin le moment qui précédait le chaos général dans lequel allait être plongé cette petite famille, le poignet de la porte semblait tourner doucement, cette dernière reculait délicatement et laissait entrevoir la silhouette, puis le visage d’un homme. Tout à coup, le temps paraissait s’être arrêté un court instant !
La petite brise qui soufflait depuis le début de la matinée, les bruits de la nature, ceux des habitants, plus rien ne semblait se faire entendre ou ressentir. Comme s’il était au ralenti, l’ancien ninja de Kiri se déplaçait de sorte à porter son premier assaut. S’en suivit, de cette longue seconde, le fracas que provoqua le coup de pied retourné que Kurasa asséna à la porte ! Le mari se vit alors valdinguer à l’autre bout de la pièce et laissait un accès libre au Nukenin !

Celui-ci avançait doucement, ne prêtant même pas attention à la femme qui se tenait à quelques mètres de lui, sur sa gauche, et qui hurlait son incompréhension. Le massacre allait enfin démarrer ! Très bien, il allait s’occuper de l’homme en premier. Alors que ce dernier était encore à terre, le dos posé contre un mur, le membre du Youhei no Sekai l’attrapa par le crâne et le fit valser contre un nouveau mur. Il répéta l’opération, deux, puis trois fois avant que la femme, certainement affolée par les traînées de sang que laissait son compagnon, ne vienne l’interrompre, tentant de lui porter un coup par-derrière. En vain. Elle ne fit que recevoir à son tour un coup-de-poing dans l’abdomen, lui faisant cracher ses premières gouttes de sang…
Ils étaient faibles, si faibles qu’il ne pouvait s’empêcher de les mépriser. Leur force ne résidait que dans leurs connaissances, seulement, elle ne leur permettait pas de se défendre. Il avait juste l’impression d’être face à des insectes avec lesquels il s’amusait à arracher les ailes, puis chaque patte jusqu’à ce qu’ils rendent enfin l’âme.

Il s’amusait à violemment balancer l’homme aux quatre coins de la pièce, mettant la salle dans un désordre général. Les divans étaient renversés, le matériel médical également, leurs dossiers étaient à terre, tout ce qu’ils avaient entrepris depuis de si longues années gisait sur le sol et leurs corps allaient bientôt faire de même…
Emportée par un nouveau hurlement, la mère de Kiseki tenta encore de l’attaquer et cette fois-ci, elle était armée. Elle avait pris la première seringue qui passait par là avec l’espoir de seulement pouvoir infliger ne serait-ce qu’une petite blessure à leur bourreau. Encore une fois, il n’en fut rien et la patience du ninja masqué avait atteint ses limites ! Il lui trancha alors les deux mains à l’aide de son katana, teintant un peu plus la scène de sang ! A présent, elle avait une raison de crier.

Lorsqu’un moment de « calme » fit enfin son apparition, alors que les deux victimes étaient à terre, Kurasa se rendit compte d’une chose. Il semblait s’être emporté par l’ivresse de ce carnage et les deux minutes étaient déjà largement dépassées ! Le moment était donc venu d’en finir et il allait savourer ce moment…
L’homme allait être le premier à perdre la vie. Son état était catastrophique, blessé par ses nombreux impacts contre les murs, il avait perdu beaucoup de sang et c’était encore un petit miracle qu’il soit encore conscient. Néanmoins, la torture n’était pas finie. Malgré sa vision floue, il pouvait voir les jambes de son meurtrier avancer doucement vers lui, son regard parcourait comme il pouvait le corps du shinobi. Ce dernier sortit un kunai, puis plia les genoux pour se mettre au niveau du blessé. En le fixant droit dans les yeux et sans dire un mot de plus, il porta son arme au niveau du cou de sa cible et l’égorgea lentement. Plus que la femme…

Tiens. Celle-ci ne beuglait plus comme tout à l’heure. C’était certainement à cause de tout ce sang qui s’échappait de ses bras. Alors comment est-ce qu’elle allait mourir ? L’assassin s’avança vers elle, l’attrapa par le coup et l’étrangla doucement. Les mains coupées, elle ne pouvait même pas attraper celle de Kurasa pour tenter de se libérer et devait se contenter de mourir doucement. Le voile noir de la mort l’enveloppait petit à petit et, dans un dernier élan de force, elle lâcha un mot. Pourquoi ?

« Pourquoi ? Pour qu’il goûte à la haine… »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Le goût de la haine

Revenir en haut Aller en bas
 

Le goût de la haine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Nami no Kuni-