N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 ~¤ Arborescence ¤~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 1965
Rang : SSS

Message(#) Sujet: ~¤ Arborescence ¤~ Lun 5 Oct 2015 - 17:31

Plusieurs semaines avaient passé, à Kusa no Kuni comme dans le reste du monde, depuis l'attaque honteuse perpétrées sur le Forum premier du nom par la faute du manque de sang froid et de discernement d'un individu isolé. Depuis, grâce aux efforts conjoints des tribus locales, réunifiées sous une bannière invisible, ainsi que des quelques soldats de profession de l'Empire qu'étaient Ako et Mikami, les lieux avaient retrouvé toute leur simplissime grandeur. Yanosa lui aussi avait mis la main à la pâte, évidemment, ce qui avait permis à des hommes et des femmes venus en renfort depuis le nord-ouest du pays de retourner à l'ouvrage sur le chantier du second Forum, plus au nord donc. Le retour d'Asuka, accueillie à bras ouverts par le tout à chacun, permit également de revoir l'intégrité fondamentale de la pierre qui formait, bloc après bloc, la structure du Forum premier du nom. La jeune femme, qui ne cessait de faire progresser ses talents en matière de Kinton, avait renforcé les piliers et les bases, y instillant son précieux métal afin de donner du corps à une structure déjà robuste. Yanosa, et c'était étrange pour lui de se voir ressentir pareille émotion, avait été content... presque soulagé, de voir revenir sa protégée. Non pas qu'il ait jamais craint pour sa vie... mais, plutôt avait-il eu peur de sa propre solitude. Un sentiment vite refoulé tant il était source potentielle de faiblesse, mais qui n'en restait pas moins présent là, dans un coin de son esprit.

Si la jeune Jisetsu aux cheveux roses décidait en effet un jour, pour quelque raison que ce soit, de lui tourner le dos, que ce soit de façon dédaigneuse ou vindicative, alors le jashiniste se retrouverait à nouveau seul... Du moins, seul à savoir de quoi il retournait, quand l'avenir de tout un pays basculait afin d'élever ses citoyens au rang d'Hommes. Seuls lui et Asuka savaient, en définitive, quel risque guettait la race humaine si elle ne s'unissait pas dans le creuset torride de la passion de la vie et de l'harmonie, et il était important que sa protégée garde cette prérogative en tête. Aussi, alors que le soleil commençait doucement à remballer ses rayons au loin dans l'horizon indissociable des forêts épaisses de Kusa, le guerrier rouge se rendit dans la salle d'entraînement principale du forum. Un grand hall aux formes irrégulières, baignés par la lumière du soleil lorsque celui-ci était à son zénith, mais où se mêlaient colonnes de pierre et rochers bruts, ravagés par les coups, et dont le sol ne trahissait que trop bien l'intensité des joutes qui s'y livraient. Le bruit des lames et des corps frappés battait encore son plein, mais les respirations haletantes et les organismes en souffrance, que Yanosa pouvait percevoir avec précision, révélaient à qui le voulait bien que l'entraînement touchait à son terme.

Le jashiniste s'approcha en silence en restant à distance, s'appuyant contre une colonne, et observa l'épilogue. Asuka, bien que placée face à l'un des combattants les plus habile, fort et adroit de cette partie du pays, faisait face avec tout l'aplomb et la maîtrise d'une guerrière chevronnée. Ses gestes étaient sûrs et précis, et elle n'éprouvait aucun mal, du moins en apparence, à déjouer les assauts de son vis-à-vis pourtant baigné dans l'énergie de la Porte de la Rétention. Bien vite, les organismes rappelèrent leur propriétaire à la raison et d'un claquement de mains, l'Observateur du match mit fin aux hostilités. Il était important qu'un individu reste hors du terrain, pour observer, afin de couper court aux échauffement trop intenses ou aux joutes qui pouvaient mener à la mort d'un participant : tous ici étaient en effet mus par la même volonté d'avancée et de progrès, et perdre une seule de ces âmes serait une perte terrible. Yanosa le savait, tout comme Asuka et chacun des autochtones. Celle-ci rengaina son arme, puis trouva l'envie et les ressources de courir en petites foulées vers son mentor lorsqu'elle l'aperçut.

« Sensei... ! Vous nous regardez depuis longtemps ?

- Pas spécialement non, mais... j'ai aimé ce que j'ai vu pour être honnête. Tu as affiné ton style, tu perds moins de temps en fioritures, tu vas à l'essentiel... Très convainquant.

- Aah, merci... si vous le dites, hehe, dit-elle en se grattant l'arrière de la tête avec un air presque gêné, comme écrasée par ces louanges.

- Mais, ce n'est pas pour te complimenter -pas en particulier- que je t'ai rejoins ici. Suis-moi, tu veux bien ?

- Euh, oui oui, pas d'problème ! »

Yanosa entraîna alors sa protégée dans le dédale de pierre entremêlé d'arbres et de végétation galopante pour rejoindre l'une des ziggourats surélevées dont été doté le Forum, s'asseyant négligemment sur le rebord à une petite dizaine de mètres au dessus du sol. Asuka l'imita, après avoir jeté un regard saupoudré d'une légère appréhension en contrebas. Le guerrier rouge entama alors son discours.

« Asuka, nous allons arriver à un point charnière de notre quête. Mizu a été un relatif succès pour l'Empire, et je suis sûr que beaucoup -y compris toi?- se réjouissent de pouvoir considérer à nouveau ce territoire comme leur foyer et leur patrie. Mais notre attention et notre vigilance à nous va devoir se braquer ailleurs d'ici très peu de temps, dit-il en sortant une petite carte parchemin de son ceinturon avant de la faire glisser jusqu'à Asuka.

Sur cette carte de la région et de ses alentours, tu verras sans peine qu'un morceau du pays du Feu partage ses frontières avec celles de Kusa. Les gens d'ici, bien avant notre arrivée, avaient déjà l'habitude de faire quelques allez et venues au delà de la frontière, pour récupérer un peu de bois ou cueillir quelques plantes qui ne poussent pas ici, mais, aidé par leur nouvelle assurance, qui découle directement des capacités qu'ils ont éveillé, les kusajins sont allés un peu plus loin, dernièrement... Au sud-ouest de la grande forêt de San'rin Seika, pour être précis. Et ce qu'ils y ont trouvé pourrait bien être l'une des nombreuses clefs qui permettra à l'humanité de s'élever.

- Sensei... vraiment ? Là, dans ce bois perdu au milieu de nulle part ?

- Oui, précisément dans ce bois. Ils y ont trouvé de l'argilite. Moi-même je ne connaissais pas ce matériau, mais, les plus sages et instruits parmi certaines tribus d'ici savent très bien s'en servir. C'est un dérivé minéral, rejeté naturellement par la terre jusqu'à la surface. Ils sont en mesure d'en faire des onguents très puissants et surtout, auxquels ils peuvent faire prendre plusieurs formes et qu'ils peuvent faire agir différemment selon le traitement du matériau de base. Ils m'ont fait une démonstration et, je dois dire... haha... que j'ai presque regretté d'avoir autant travaillé sur moi pour atteindre certains objectifs, alors même que cette argilite peut accomplir les mêmes prouesses.

- Donc, c'est... comme une forme de denrée médicinale, c'est ça ? Mais et les habitants de Hi no Kuni... Ils l'utilisent pas, eux ?

- Hm, question très pertinente, Asuka : c'est précisément là que se joue cette charnière dont je te parlais. Non, les habitants du Feu ont peu ou pas connaissance des propriétés de cette argilite, et pour cause, la zone qui a paru en receler le plus aux « explorateurs » kusajins était très peu densément peuplée et aucune culture du matériau ne semblait en cours. En résumé... Hi est assis sur une richesse dont elle n'a pas connaissance.

- Et... je suppose que... leur demander gentiment de nous en fournir est exclu, hein ?

- ...J'y ai réfléchi. Assez longuement. L'Empire n'a aucun grief contre Hi, ni contre Konoha d'ailleurs : jeter la première pierre à titre préventif serait donc très malvenu de notre part. Révéler candidement la présence et la qualité de ce matériau au Daimiyo de Hi reviendrait à voir la sécurité drastiquement augmentée sur toute la largeur de la frontière, et un conflit pour l'accès à l'argilite éclaterait probablement. La seule solution restante est donc...

- ... d'aller nous servir.

- Tu as tout compris. Nous n'agresserons personne. Toi et moi ne seront d'ailleurs avec les kusajins qu'à titre d'observateurs et de défenseurs. Nous nous glisserons dans leur forêt de San'rin, nous établirons quelques camps si besoin et nous ferons en sorte que cette ressource ne soit pas gaspillée. Nul n'a de droit sur notre Terre... mais les Hommes ont le devoir d'en faire fructifier ses richesses. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

~¤ Arborescence ¤~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Roche :: Kusa no Kuni-