N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Sauvons les Jeunes ! [Kuraudo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1178
Rang : S

Message(#) Sujet: Sauvons les Jeunes ! [Kuraudo] Lun 2 Nov 2015 - 23:28

Un des rôles d’un chef de clan était le suivi de ses membres, avait dit l’ancien chef de clan. Si les gradés étaient encore un sujet un peu plus sensible, où il fallait prendre les pincettes, elle devait dans un premier temps prouver sa diplomatie et sa pédagogie avec les plus « jeunes » générations. En ce jour, son attention fut attirée par un cas : Kawaguchi Kuraudo. Entre ses mauvaises notes à l’examen, son excentricité avec ce nuage de sable, ses questions durant la course aux Héritiers, elle le pensait comme le parfait « Cobaye » comme première expérimentation sur les nouvelles générations.

Le teint cireux caché toujours et encore avec un subtil henge, et plusieurs huiles et poudres, elle accueillit le fameux Tête Cachée dans le Sable au sein de sa demeure, et plus particulièrement dans son bureau. Un lieu où trônait une petite bibliothèque derrière elle, d’où on accédait à une grande terrasse, et surtout lieu où une toute petite marre de nénuphars et de poissons multicolores nageaient paresseusement.

- Bonjour Kuraudo, entres donc, et assieds-toi, indiqua-t-elle d’un sourire bienveillant, en indiquant de la main la chaise en face d’elle.

Malheureusement, sa condition précaire l’empêchait les longues et délicieuses balades dans le désert, à moins d’user de son chakra, ou de porter un véritable masque pour ne pas inspirer toute la poussière ou le sable, empoisonnant son poumon qui peinait à guérir.

Elle laissa donc le jeune homme s’asseoir confortablement, et prendre ses repères, observant par la même occasion l’étrange nuage.

- Comment vas-tu ?

Elle commençait par quelques formalités polies afin de lancer cette confiance ardue.

- As-tu une quelconque difficulté dont tu souhaiterais faire part ? Je m’inquiète, en raison de tes résultats à l’académie entre autre. Ils ne sont guère bons, est-ce dû à un « problème », et donc je me ferais un plaisir de t’aider à y remédier, ou est-ce dû à « l’ennui » ?

Il ne sera pas le premier à monter un profond désintérêt à l’égard de l’Académie. Cependant, comment lui en vouloir ? Le sable coulait dans les veines d’un Kawaguchi, et c’était au le sable, « dehors », auquel il appartenait réellement, et non à quatre vulgaires murs de pierre. A contrario, si c’était dû à un problème de type familial, financier ou de jeunesse, elle préférerait mobiliser les ressources nécessaires pour l’aider.

Plus que jamais, chaque Kawaguchi avait à briller pour sa réussite, ou pour son excellence, et non pour son oisiveté ou son relâchement.

« Il y a tant à faire … » se disait-elle, en lançant un regard fort intrigué à l’égard de Kuraudo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 22
Rang : C

Message(#) Sujet: Interrompre les gens en plein repas, c'est un crime ! Jeu 5 Nov 2015 - 16:28

La journée avait très bien commencé pour Tête Cachée dans le Sable: ses deux parents étant tous les deux absents pour la journée, il avait pu dormir tout son saoul et se lever suffisamment tard pour prendre son petit déjeuner et son déjeuner à la même heure. C'est là, alors qu'il dégustait ses pâtes accompagnées d'un bol de céréales, que les mauvaises nouvelles arrivèrent sous la forme d'une convocation de la part de sa nouvelle chef de clan.

Tête Cachée ne savait pas trop comment réagir, ni à quoi s'attendre: même sil ne la connaissait que très peu, ce peu suffisait à rendre la situation compliquée.
Lors du débat électoral, il n'avait pas clamé son amour pour Tsukiko ; en effet, même si elle l'avait impressionné simplement de part sa stature de candidate, il n'avait pas été très embalé à l'idée d'avoir pour chef de clan une "pseudo-rebelle handicapée". Cependant, ses arguments s'étaient heurtés aux nombreux soutiens de la candidate, et celle-ci avait remporté son élection haut la main !

Finalement, Kuraudo s'en était vite remis. Il ne se sentait pas plus concerné que ça par la politique et il était convaincu que sa nouvelle chef ne lui tiendrait pas rigueur de son opposition, et ne se souviendrait sans doute même jamais de sa tête (sans blague, sur le nombre qu'ils étaient ?! Il n'avait quand même pas une tête repérable, si ?...).
Mauvais calcul, apparemment...

***

Le bureau de la chef des Kawaguchi ressemblait tout à fait à ce que Tête Cachée dans le Sable aurait aimé posséder si lui-même avait eu besoin d'un bureau: un mélange de confort, de calme, et même un bassin d'agrément !!! De son point de vue l'endroit manquait juste d'oeuvres d'art, et peut-être de dorures aussi. Quelques statues n'auraient pas été de trop, sans parler d'un lustre à étages ! Mais bon, on ne pouvait pas demander à tout le monde de partager son bon goût.

Tandis qu'il entrait dans la pièce, Kuraudo envisageait toutes les raisons possibles de sa convocation.

Dans quels genres d'ennuis je me suis encore mis ...?
Ça t'apprendra aussi, à faire le malin pendant un débat important ! Tu aurais mieux fait de laisser parler les adultes, pour qu'ils se compromettre entre eux sans te mêler à ça !
Bein j'croyais que c'était une bonne idée. Et puis elle me sourit c'est sûrement bon signe !
Oh oui: elle va t'annoncer avec un grand sourire que tu vas participer à son stupide projet de transport en tant que chauffeur !
Peut-être qu'elle a appris que j'étais déjà très fort pour un genin, et qu'elle va me faire nommer jounin ?
Et pourquoi pas Kage ?! Ce serait beaucoup plus probable qu'elle te fasse retourner à l'académie !
Ah... ce n'est pas rassurant du tout ça !!


Sur l'invitation de sa chef, il s'assit. Si rien dans son attitude ne laissait paraître le débat intérieur qu'il menait, on pouvait sentir sans problème qu'il n'était pas très à l'aise. Pas besoin de lire sur son visage inexistant pour ça, tant ses mimiques et sa gestuelle parlaient d'elles-même !

- Comment vas-tu ?

Hein ? C'est tout ?
Idiot, c'est juste une entrée en matière ! Un moyen de te mettre à l'aise avant de te mener par le bout du nez ! Ou de t'écraser impitoyablement !
Eh bien je ne me laisserai pas faire ! Elle va voir ! Et cette fois elle n'aura pas sa fangirl pour la défendre !
Mouais, attention quand même: c'est ta chef officielle maintenant.


Tête Cachée adressa à Tsukiko un magnifique sourire à son interlocutrice avant de répondre:

- Euh... bonjour maîtresse Tsukiko. Très bien et vous ?

Ça c'était absolument pourri comme réponse.
Ah ?
La phrase typique du gars qui n'est pas à l'aise.
Je dois dire autre chose alors ?
Tu as intérêt !


Sur un ton qui se voulait détendu, il ajouta:

- Hum... ça va, vous ne m'avez pas tiré du lit: je venais de me réveiller et j'étais en train de manger !

Ah, si. Tu es capable de faire encore pire que ta première phrase.

***

Comme il l'avait pressenti, sa bonne santé n'était pas l'objet de sa convocation. Il aurait préféré ! Il était bien contrarié de devoir reparler de ses résultats scolaires ! Une fois son diplôme en poche il avait cru la chose enterrée, et il n'avait pas imaginé que quiconque puisse s'en soucier. Quant à son état en général, excepté le fait que sa mère l'avait menacé de représailles s'il ne se dépêchait pas de faire quelques missions, son principal souci était d'avoir été interrompu dans son repas ce midi pour se retrouver ici !

Je ne vais quand même pas lui répondre que je passais mon temps à dormir, à manger, puis à re dormir ?!
Pourquoi pas ? En lui disant que le programme de l'académie n'est pas intéressant, elle pourrait peut-être faire remonter l'information et tu pourrais sauver des générations d'élèves !
Oh, pas bête !
Ou alors elle va te poser quelques questions, se rendre compte que tu es un branquignol qui n'a simplement rien appris en six ans d'académie, et te ranger avec les inutiles du clan.


Les secondes s'écoulaient, et Kuraudo sentait qu'il devenait pressant de répondre quelque chose. Seulement, il ne savait pas ou sa chef voulait en venir. Quel genre de réponse pouvait le sauver ?! Devait-il miser sur l'honnêteté ? L'audace ? Ou au contraire le repentir ?
Ou peut-être tout ça à la fois ?

... en plus, elle pourrait m'appeller Tête Cachée dans le Sable, comme tout le monde !
Dis, tu es toujours concentré ?
Hein ? Euh, oui, oui...
Comme en cours, hein ?!
Bein...
Assez perdu de temps: lances-toi, et sois éloquent !


- Bein, je,... ce n'est pas que je m'ennuyais mais...

Tu sais, il vaut sans doute mieux passer pour une larve qui dort en cours plutôt que pour un imbécile qui n'a rien retenu de ce qu'on lui a appris.
Une larve ?!
T'occupe, continue à parler !


- Vous savez, c'est vraiment long à l'académie ! Et puis au final j'en apprends bien plus à la maison, quand je m'entraîne à sculpter le sable et tout... En plus, faire des calculs en plein combat, ou savoir qui était le second Kazekage, ça ne sert à rien vous êtes d'accord ? On ne nous apprend pas à manipuler le sable à l'académie, alors que c'est ça qui m'intéresse !

Alors que la conversation abordait un sujet qui l'intéressait vraiment, sa voix devenait beaucoup moins hésitante, et son ton beaucoup plus vif:

- Vous savez, j'arrive à faire de super sculptures avec mon chakra ! Bon, elles ne sont pas hyper grandes mais... Et puis je me suis dit que je pourrais en faire sur toutes mes techniques ; ça serait carrément plus joli à voir. Plutôt que de faire un bête mur de sable tout moche, moi je sais faire un mur de sable artistique !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1178
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Sauvons les Jeunes ! [Kuraudo] Mar 10 Nov 2015 - 17:20

- Je vais très bien, merci à toi, mentit-elle à demi.

Elle ne ressentait pas une quelconque douleur à cet instant-ci, par contre sa jambe était encore et toujours paralysée. Elle aurait pu demander l’aide de médecin au sein de Suna, mais elle n’avait nulle confiance en ces derniers, suite aux dernières révélations sur les complots du village. Cependant, elle n’était pas stupide non plus : elle devait trouver un médecin sans trop tarder, avant que les dégâts soient irréversibles.

- Hum... ça va, vous ne m'avez pas tiré du lit: je venais de me réveiller et j'étais en train de manger !

Elle arqua ses sourcils, tentant de comprendre si la phrase avait un sens caché – heureusement que vous ne m’avez pas dérangé au risque de subir ma colère – ou non – je suis juste maladroit dans mes relations sociales -. Elle préférait ne pas s’attarder longuement sur cette parole, et préféra donc se concentrer sur la raison de sa présence : ses performances à peine dans la moyenne académique.

Ses doutes se confirmèrent, lorsque « l’enfant » disait s’ennuyer à l’école, préférant s’entraîner chez lui pour faire quelques sculptures de sable. Que pouvait-elle faire ? Le blâmer pour le passé ? Le menacer pour le futur ? Nullement. Il ne semblait guère méchant, ou teigneux. Il semblait avoir cette âme d’artiste, et elle opta donc pour la douceur en termes d’attitude. Voilà bien un trait de caractère qu’elle n’avait pas joué depuis bien longtemps – car oui, pour la Kunoichi qu’elle était, tout ne devait être que feinte, théâtre et actions dissimulées ou cachées. Plus important, elle avait fait suffisamment d’erreurs, comme de bonnes actions pour avoir marqué des esprits : l’erreur n’était donc plus permise, quitte à ne plus être soi-même.

- Comment appréhendes-tu tes futures missions ?


Elle pouvait prédire : un garçon optant davantage pour la sculpture que la force brute du sable, avec des résultats de mission hétérogènes. Tantôt réussite, tantôt échec. Or, Tsukiko désirait mettre en avant les talents de chacun, et surtout faire briller chaque membre Kawaguchi, et non se couvrir de honte.

- Pourquoi es-tu devenu Shinobi ? Vois-tu, j’ai en tête plusieurs projets et j’ai besoin de l’appui des Kawaguchi, cependant, je veux les bons profils, aux bonnes missions.

Elle avait pas mal d’idées, beaucoup même, mais elle manquait de ressources ou d’hommes. Elle ne souhaitait plus perdre du temps en allouer la mauvaise personne à une mauvaise position. Il fallait qu’elle optimise chaque seconde, et chaque minute !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 22
Rang : C

Message(#) Sujet: Des difficultés à tenir une conversation normale Lun 16 Nov 2015 - 20:57

Pour l'instant, le jeune genin estimait s'en sortir plutôt bien. Il avait réussi à pondre une réponse assez développée et presque pertinente, et il pouvait raisonablement espérer s'en tirer à bon compte. Hélas pour lui sa chef de clan ne comptait pas en rester là !

Ça veut dire quoi déjà, appréhendes ?
C'est pas possible d'être aussi illetré ! Bon, c'est sûr que ce n'est pas en passant ton temps libre à dormir devant la télé que tu vas développer ton vocabulaire...
Promis, si j me sors indemne de ce bureau je ferai un effort ! Alors, ça veut dire quoi ?
Bein... c'est quand tu as peur avant d'y être. Un peu comme avant un contrôle. Enfin... surement...ça doit être ça.
Ah, d'accord !


C'est donc en ayant complètement compris de travers la question que Tête Cachée dans le Sable reprit, plein d'entrain:

- Comment j'appréhendes ? Bein non ça va, pas trop.

Développes un peu. Tu sais, plus tu lui parles moins elle poura te piéger avec des questions difficiles !
On est pas à un oral noté, quand même !


- De toute façon je ne compte pas faire de missions trop difficiles, comme ça je ne risque pas de me faire blesser !

Difficile de dire si sa réponse avait fait mouche. D'autant que Kuraudo n'était pas très doué en analyse des expressions du visage des autres et qu'au contraire son interlocutrice faisait très bien semblant.

- Pourquoi es-tu devenu Shinobi ? Vois-tu, j’ai en tête plusieurs projets et j’ai besoin de l’appui des Kawaguchi, cependant, je veux les bons profils, aux bonnes missions.

Arf, on était passé au niveau supérieur ! Est-ce que le "pourquoi est-tu devenu Shinobi ?" voulait en réalité dire "tu t'es mal orienté, en vrai tu es naze, tu aurais mieux fait de faire marchand de melons" ? Ou alors c'était une vraie question ? Si la question s'était arrêtée là la réponse aurait pu être simple, mais ce n'était pas le cas. Tsukiko évoquait aussi ses projets. Probablement, en fonction de sa réponse, le jeune Tête Cachée risquait de se retrouver impliqué de gré ou de force dans l'un d'eux.
Par pitié, pas le projet de transport !! Il n'avait absolument rien compris de ce projet de sa chef de clan, mais une chose était certaine: il n'était pas devenu ninja pour transporter des gens !!

Le point positif c'était qu'il avait échappé à ce qu'il avait redouté le plus: un genre de second examen genin, au cours duquel la chef des Kawaguchi lui aurait posé tout un tas de questions idiotes, basiques, mais auxquelles il ne conaissait pas la réponse, telles que le chakra, son nindô, et il ne savait quoi encore...

- Bah je suis devenu shinobi parce que c'est la classe, et que tout le monde fait ça !

Bonne réponse ?
Ouais, ouais, tu auras le droit à susucre.


- Et c'est quoi vos projets du coup, vous en avez plusieurs alors ? Moi je veux bienvous aider, mais...

Seulement si ce n'est pas trop fatiguant ?

Tout en parlant, le Kawaguchi avait continué de s'intéresser au décor. Sa capacité de concentration ne dépassant pas les trente secondes, il en oublia presque son interlocutrice et passa de longues secondes à s'extasier sur un magnifique petit poisson coloré qui faisait des cercles dans le bassin. Il dut faire un gros effort pour se retenir s'aller s'agenouiller à côté de la petite marre pour tremper le bras dedans.

Un point, toutefois, l'inquiétait un peu. Jusqu'ou allaient les pouvoirs d'une chef de clan ? Il ne s'était jusque là jamais vraiment intéressé à ce détail, se contentant de dire qu'il était un Kuraudo pour profiter du prestige de sa famille sans que ça ne lui coûtait rien, mais il ne s'était jamais soucié de ses responsabilités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1178
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Sauvons les Jeunes ! [Kuraudo] Lun 30 Nov 2015 - 23:04

« Pauvre fou » se disait-elle lorsqu’elle entendit ses différentes réponses. Il ne s’était pas engagé pour s’impliquer grandement, et profondément aux missions ou à la défense de Suna mais uniquement pour le « style ». Cependant, à bien réfléchir, il fallait de telles personnes dans ce monde et déjà des idées lui traversaient l’esprit.

- Tu pourrais coupler ta maîtrise du sable avec la médecine. Tu pourras ainsi rester toujours à l’arrière, en guérissant nos blessés. Réfléchis-y et si jamais tu es intéressé, fais-moi signe, je peux trouver un tuteur intéressant pour débuter aussi vite que possible.

La médecine n’était pas un art à prendre à la légère et plus vite on le commençait, et plus c’était bénéfique par la suite. Ajoutons à cela que la difficulté pour Kuraudo serait de trouver le temps, l’énergie et le chakra nécessaire pour développer deux aptitudes distinctes mais complémentaires à terme. C’était un travail de très longue haleine, mais déjà bien moins dangereuse que les Shinobis se préparant à faire partie des premières lignes en étant les spécialistes du corps-à-corps par exemple, ou ceux qui se prédestinaient à l’infiltration en usant de la sensorialité et du genjutsu.

- Les Ruines Kawaguchi portent bien leur nom : elles sont en ruine. Il faut rénover pour remettre au goût du jour plus d’une tradition ou de fête. Je souhaite avancer vers le futur mais en rappelant constamment à chacun d’où nous sommes venus, nos valeurs et notre fierté. Plus important, ces ruines peuvent offrir plus d’une opportunité comme ce fameux moyen de communication, finit-elle par dire avec un sourire malicieux au coin. Je me rappelle que tu avais sous-entendu qu’on serait nommé les « transporteurs » de Suna.

C’était l’un des rares a s’être réellement intéressé positivement au projet en posant des questions pertinentes. L’un des rares à ne pas s’être braqué aussi l’idée exprimée à haute voix durant la Course aux Héritiers. Autant dire, elle souhaitait exposer davantage son idée.

- Comme dit, nous « louerons » les lieux mais nous nous ne chargerons pas du transport entièrement. J’espère rencontrer bientôt le Daimio à ce sujet-ci. Cependant, pour louer aux meilleurs prix et pour en garder un contrôle absolu, ces lieux doivent être aménagés comme nous le désirons.

Elle ne précisait pas que c’était davantage par « peur » du courroux des Gardiens des Ruines. Ces derniers n’étaient pas « totalement » enchantés à l’idée que des étrangers foulent en masse et au quotidien ces lieux sacrés, ils risqueraient d’être extrêmement dangereux si en plus un non-Kawaguchi touchait de son chakra chaque mur.

- Enfin, comme dit, je souhaite rétablir certaines fêtes et les Ruines nous offrent plus de place que les quartiers Kawaguchi, et plus de libertés en terme d’organisation.


En soit, les Ruines ne nécessitaient pas de la paperasse et d’une longue négociation avec la sécurité de Suna pour obtenir telle ou telle autorisation pour telle ou telle événement, festivité ou activité ou sortie … A ce niveau-ci, il ne fallait s’accorder que pour une sortie pour la fête et nullement pour autre chose.

- Malheureusement certains couloirs sont bien trop dangereux. Il faut dégager, rebâtir et … surtout rendre tout cela davantage « vivable ». Voici déjà une première carte des « couloirs » ou « salles » que j’ai restaurées plus ou moins, rudimentaire ment.

Elle sortit une carte qu’elle étala. Il y avait plusieurs points de jonctions, des couloirs tracés en rouge ou barrés en rouge … Elle profita de ce moment pour fixer Tête de sable.

- Te sens-tu capable, avec l’aide de quelques autres Kawaguchi, peut-être même moi-même si le temps me permet ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 22
Rang : C

Message(#) Sujet: Décisions importantes Mer 2 Déc 2015 - 17:15

Tête Cachée dans le Sable resta en apparence imperturbable en entendant les différentes propositions de sa supérieure. Mais ce calme était uniquement superficiel, et à l'intérieur de sa tête ça bouillonnait !

Le ninjutsu médical, ce n'est pas super compliqué ? Moi je croyais que c'était réservé aux ninjas intelligents, et avec plein de qualités ?
Evite de lui faire part de ce genre de réflexions, sinon elle risque de te coller en poste à vie à la surveillance des portes du village ! Ça au moins ça ne demande pas de jugeote...
Mais... je peux vraiment le faire ? Je vais y arriver, à apprendre à soigner ?
Pourquoi pas ?! Parce que tu n'es pas un génie ? Parce que tu es un paresseux, une loque, un bon à rien ?
C'est un peu extrême ! Je ne suis quand même pas si nul ? Si... ?
Alors donne-t-en les moyens !


L'idée le séduisait. Comme l'avait gentiement sous-entendu Tsukiko, cela lui permettrait de rester gentiement planqué à l'arrière à jouer en toute impunité le rôle de soutien dont personne n'avait intérêt à ce qu'il soit blessé !
Ce qu'il redoutait le plus c'était de s'engager dans une voie difficile, au-dessus de ses capacités. De telles études qui lui demanderaient énormément d'efforts -ce à quoi il n'était pas habitué- pour éventuellement se solder par un échec cuisant qui montrerait à tous son peu de talent.

D'un autre côté, qu'arriverait-il s'il refusait ? Sa chef serait-elle contrariée ? Ou lui proposerait-elle une nouvelle solution, peut-être moins plaisante ? Ou alors elle se débarrasserait de lui et le laisserait vivre sa vie.

Je lui dis quoi, alors ?
Bah c'est simple, tu as quoi comme raisons de refuser ?
Bein... ça risque d'être dur non ? Et trop fatiguant.
Un peu léger, comme excuse !
Moi je trouve ça important...
Et à l'inverse tu as tout un tas de raisons de vouloir tenter l'expérience !


- Hum... C'est d'accord. J'ai bien réfléchi, et je crois aussi que ça m'irait bien ! Comment fonctionne l'apprentissage, en fait ?

Je lui dis aussi que j'ai toujours été très attiré par la médecine ? Ça peut faire bien.
Il y a une limite à l'hypocrisie...


***

Venait ensuite le sujet épineux des ruines et du projet de transport. Sur ce point Tête Cachée avait été très clair avec lui-même: si elle essayait de le recruter comme chauffeur ou il-ne-savait-quoi, il lui opposerait un refus buté ! Et si elle insistait, il la menacerait de quitter le clan pour aller chez... chez les marionnettistes ! Parce que eux, au moins, ils n'étaient pas les routiers de Suna !

Mais Tsukiko présenta les choses d'un point de vue beaucoup plus vendeur. Elle lui parla de fêtes (ce simple mot mettait des étoiles dans les yeux de Kuraudo, bien que personne ne puisse en profiter), et de restauration de bâtiments !
TCDLS était un ninja, pas un bâtisseur comme son père. Il n'avait pas voulu suivre la même voie que lui pour un tas de raisons (enfin la principale c'était que ninja ça en imposait plus qu'artisan bâtisseur), mais il avait hérité de lui un sens très particulier de l'esthétisme, et comme dit précédemment, il se considérait comme un artiste.
Ce fameux projet de reconstruction des ruines... c'était peut-être l'occasion d'enfin apposer sa marque sur quelque chose de durable ? Pour la première fois de sa vie peut-être pourrait-il créer autre chose que des sculptures de sable éphémères, et imposer aux yeux de tous ce qu'il croyait être un sens artistique visionnaire ?!

Sa chef de clan étala une carte devant lui pour présenter la tâche plus en détail. Mais déjà Tête Cachée n'écoutait plus, il ne l'entendait plus parler des dangers, de ce qu'elle avait déjà fait ou de ce qu'il restait à faire. Il se demandait seulement où il pourrait bâtir la statue d'angelot baroque de ses rêves.
C'est avec un enthousiasme à peine contenu qu'il répondit:

- Je ne comprends pas exactement comment tout fonctionne, mais...

Idiot ! Comment veux-tu faire semblant d'intelligent si tu ne tiens pas un minimum ton rôle ?
Oh, zut hein ?! Tant pis !


- ... mais j'ai envie de voir ces ruines ! Il faut les aménager et tout c'est ça ? Les décorer ?! Moi je veux bien aller voir alors.

Sais-tu au moins à quoi tu t'engages ? Imagine que ce soit à plusieurs jours de marche ? Et qu'il n'y ait presque pas d'eau et de nourriture là-bas ? Et que tu doives trimer toute la journée au milieu des scorpions ?!
Ah, mince... je n'y avais pas pensé non...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1178
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Sauvons les Jeunes ! [Kuraudo] Jeu 3 Déc 2015 - 12:47

- Aménages, décors … Tu es libre. Tout ce que je désirs, à terme, est que ces Ruines deviennent « viables ». En parallèle, en restaurant ces dernières, les Gardiens qui les gardaient tant d’années, oubliés, pourraient être « heureux » et « flattés », et je souhaite à nouveau unir les ténèbres aux lumières.

Ténèbres signifiaient les Gardiens enfouis sous ce sable même. En somme, c’était surtout des Invocations libres ayant jurés fidélités aux Kawaguchi à une lointaine époque, époque où ils étaient précisément les Compagnons de ces dits Kawaguchi. En somme, un échange de simple procédé : en échange de la liberté de se mouvoir, de choisir ses batailles et de réfléchir, le Kuchyose avait comme obligation de protéger les Ruines de tout intrus non Kawaguchi. Si les Ancêtres Kawaguchi voyaient là un bon procédé d’échange, ils avaient oublié la probabilité qu’un jour, ces dites Ruines n’allaient plus être autant foulé, et qu’elles allaient sombrer dans l’oubli de tout âme humaine.

- On ira, mais pas immédiatement, et surtout pas seul. On peut rapidement s’y perdre et tous les Gardiens ne sont pas toujours très volontaires
, soupira-t-elle.

Il fallait être une forte tête pour obliger chacun de ces Gardiens à obéir. Il n’était guère étonnant, dès lors, qu’un chef du clan Kawaguchi devait briller pour sa force et son ingéniosité. Le combat, la fierté, l’orgueil … tant de traits que toute personne Kawaguchi ou proche Kawaguchi partageait d’une manière, ou d’une autre.

- Prépares-toi les prochains jours. Je vais mettre en place une équipe pour avancer au plus vite pour les prochains jours. Peut-être même qu’un marionnettiste ou deux pourraient vous accompagner pour désamorcer des pièges, ou les remettre au goût du jour.

Elle lança un regard vers le garçon, et se rappela une chose : il n’aimait pas être blessé. Logiquement, il n’aimait pas le danger.

- Ne t’inquiètes pas, un Kawaguchi risque très peu dans ces Ruines avec un bon Gardien à tes côtés. Sans parler que tu auras une équipe à ta disposition. Tu ne te chargeras que d’embellir ou rénover les pièces déjà découvertes, et vides de tout piège, finit-elle par dire avec sourire.

Dès lors, elle listait : un Combattant pour rabattre le caquet de certains Gardiens, un Bâtisseur pour détruire et reconstruire certains couloirs, un Compagnon pour pouvoir communiquer le plus en paix possible avec chaque Gardien et un Marionnettiste pour pouvoir repérer certains pièges ancestrales. Cela allait être compliqué, et cela exigeait beaucoup de moyens.

« Heureusement, les Kawaguchi ont accumulé beaucoup de fonds entre temps ! ».

- Prépares des vivres pour un jour ou deux, au cas où vous vous éternisez dans une galerie ou deux. Autrement, vous serez tantôt logé à Suna, tantôt auprès des moines des Temples, tantôt auprès d’autres villages, voire même la Capitale. Tout sera payé et organisé.

Evidemment, les Ruines s’étalaient sur tout Kaze no Kuni, dans les sous-sols même. Et Tsukiko ne désirait pas seulement « reconquérir » les environs de Suna.

- Je donne un mois pour me faire le plus grand du travail. Et tu auras encore un mois supplémentaire pour apporter les modifications supplémentaires.

Autant dire, il fallait travailler dur.

- Quant à l’apprentissage … Je peux te consacrer de mon temps pour quelques techniques basiques de notre clan. Par contre, pour la médecine, je ne pourrais que t’orienter vers les bonnes personnes, et cela ne peut se faire tout de suite. Cela exige du temps pour comprendre un corps humain, en bien ou en mal.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Sauvons les Jeunes ! [Kuraudo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Quartiers Résidentiels-