N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Tu as été une vilaine fille!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Membre du Kyomu
Messages : 1238
Rang : A

Message(#) Sujet: Tu as été une vilaine fille! Mer 25 Nov 2015 - 21:22


Un tête à tête avec une feuille blanche... Ça doit bien faire une heure que je l'observe en me demandant ce qu'il convient d'y inscrire, doigts croisés sous mon menton. C'est qu'il ne s'agit pas d'une lettre comme les autres. Celle-ci risque bien de mettre un terme à ma vie ou du moins de la changer radicalement. Je me trouve à la croisée des chemins, à un carrefour de mon existence. Et quelque part ça m'effraie. Ça m'effraie mais m'excite en même temps. Un doux mélange d'adrénaline et de crainte qui me fait prendre conscience à quel point j'aime vivre, sentir la caresse du vent sur mon visage ou la morsure du soleil sur ma peau. C'est ironique... On se rend trop souvent compte de la valeur des choses lorsqu'il est trop tard...

Je m'appuie contre le dossier de ma chaise et m'allume une clope avant de jeter négligemment le briquet sur la table. Puis je lève les yeux pour observer les étoiles. Est-ce que le jeu en vaut la chandelle? Je souhaite plus que tout la chute du conseil et la mort de Kioshi. Tout simplement parce qu'il le faut! Parce que c'est mon devoir que de rendre aux Kawaguchi une liberté trop souvent sapée par les incessantes preuves flagrantes d'incapacités fournies par nos dirigeants. Il est temps de faire le ménage! C'est une nécessité qui dépasse de loin ma seule personne. Il s'agit d'un combat que personne d'autre ne semble avoir le courage de lancer. Et qu'il m'incombe désormais de mener...

Je suis tellement perdu dans mes pensées que je ne remarque pas que ma cigarette achève de se consommer. Et la brûlure sur mes lèvres me rappelle enfin à la réalité. Je pousse un juron sans vraiment m'en rendre compte puis me penche en avant et trempe ma plume dans l'encrier. Zanshi a été claire: la moindre erreur sera sanctionnée par la mort! Et si ce n'est pas elle qui s'en charge, ce sera Tsukiko ou Seijiro qui mettront un terme à mon existence. Alea jacta est!



Tu as été une vilaine fille!

Et il est regrettable que le Kakumeigun, les vestiges du Conseil, le Kazekage ou même son fornicateur de bras droit n'aient pas été capables de remarquer que la responsable de la mort de la Godaime se trouvaient à leurs côtés pendant tout ce temps. Oui Oniri, nous savons! Personne ne peut échapper à la justice de Kaze quand bien même celle-ci se trouve être affaiblie par les incompétents qui se vantent d'en être les dépositaires à Suna. Et il est temps pour toi de payer pour le crime dont tu es coupable. Même plus que temps...

Toutefois les châtiments peuvent adopter de multiples formes et la pénitence emprunter bien des chemins différents. Tu paieras pour ce que tu as fait, n'en doutes pas! Ce n'est pas une question de si mais bien de quand. Mais nous souhaitons t'offrir un choix qui, tu l'as sans doute compris, n'en est pas vraiment un! Tout comme les autorités ont été tes jouets, tout comme tu as su les manipuler avec aisance et efficacité, le moment est venu d'être à ton tour l'instrument des autres. Tu veux vivre? Tu veux sauvegarder la place qui est la tienne à Suna? Nous sommes prêts à t'y aider. En échange, évidemment, de quelques menus services dont tu devras t'acquitter dans ton intérêt.

Voici donc la première tâche qui t'incombe: tuer Ketsueki Yami! Ses multiples erreurs et latences ne peuvent être tolérées plus longtemps. Tu disposes d'un mois à partir d'aujourd'hui pour mener à bien cette mission! Passé ce délai, le peuple de Suna se verra remettre des preuves accablantes de ton implication dans le meurtre de la Godaime et il lui appartiendra de décider de ton sort. Il en sera de même si tu privilégies la fuite! Tu souffriras autant que les citoyens de Suna ont souffert lorsque tu les as privés d'une dirigeante avisée au profit d'un incapable qui n'a pas les épaules pour lui succéder. Tu as plongé le village et Kaze dans l'ombre et ce n'est qu'un juste retour des choses que tu les y accompagnes.

Tu sais ce qu'il te reste à faire...



Je relis ma lettre à l'écriture approximative, volontairement dépareillée et proche de celle d'un enfant tout juste capable de tenir une plume. Pourquoi Yami? Parce qu'il s'agit d'une proche d'Oniri. Et que sa mort pèsera sans doute sur les épaules de la première. En réalité je me fiche pas mal de savoir si elle acceptera ou non de remplir la mission que je lui ai confiée. Dans un cas comme dans l'autre le village sera privé de l'une de ses têtes pensantes. Et par extension la position de Kioshi sera affaiblie. Et même si elle décide de tout avouer au Kazekage - ce dont je doute vu qu'elle a été marquée d'un sceau qui l'oblige à ne rien divulguer sur l'unité ou les opérations de cette dernière - le peuple sera tout de même mis au courant. Même un Kage ne peut pas agir comme il l'entend face à un village criant vengeance dans son entièreté. Le peuple n'a pas oublié Zanshi et les bienfaits qu'elle leur a apportés. Rien que l'instauration de la démocratie a suffit à la faire entrer durablement dans le coeur des habitants de Suna. Sans parler de la prospérité qui est devenu un dogme sous son ère. Il est hors de question de rester passif alors que Kioshi s'acharne sans même s'en rendre compte à détruire le glorieux héritage que Zanshi nous a laissé...

Je glisse le pli dans une enveloppe puis retire mes gants et reste de longues minutes à observer la missive prête à être délivrée. Il est encore temps de faire marche arrière! Mais je ne le souhaite pas! Mon destin est désormais scellé. Tout comme celui d'Oniri! Et je compte bien faire face à mes responsabilités. D'une manière ou d'une autre il y aura du changement dans ce village. Parce qu'il le faut, parce que nous le méritons tous, parce qu'il ne peut plus en être autrement. Parce que dans le fond Oniri ne nous a pas laissé le choix...

Demain, quand le soleil sera à son zénith et que l'agitation de Suna sera à son comble, que les rues seront bondées de monde et qu'il sera facile de se fondre dans la masse, je délivrerai ce message à son domicile. Deux grains de sable suffiront à faire léviter l'enveloppe jusqu'à la boîte au lettre d'Oniri et je ferai appel à la métamorphose à de multiples reprises pour brouiller les pistes et tromper les caméras de surveillance qui ont fait de Suna une véritable prison à ciel ouvert.
Clik:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tu as été une vilaine fille!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Passé & Lettres :: Lettres-