N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Retour de flammes ? [MA #4]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 13

Message(#) Sujet: Retour de flammes ? [MA #4] Dim 6 Déc 2015 - 16:29

Ses pas résonnaient dans ce silence qui l’avait accompagnée pendant longtemps. L’inconnu aurait souhaité s’arrêter, mais c’était comme contre nature. Ses désirs semblaient devenus abstraits. Et pourtant, lorsque la silhouette regardait ces grands arbres qui l’entouraient, elle avait une envie tant originale qu’oubliée. Et le peu de mouvements qu’on lui laissait ne lui permettait pas de l’accomplir – malheureusement pour elle – et l’obligeait à continuer sa marche silencieuse.

Une vingtaine de minutes plus tard, elle s’arrêta enfin. Ses jambes à la fois puissantes et fragiles lui permirent de monter en haut d’un chêne. Au loin, la kunoïchi pouvait apercevoir ce qui lui était si familier. Konoha n’avait presque pas changé. Et son désir meurtrier non plus.

Difficile de savoir – même pour elle – si les shinobis de la Feuille avaient développé une quelconque façon de repérer les intrus à quelques kilomètres à la ronde autour de leur cité. Fallait-il qu’elle aille chercher un avant-poste ? Elle aurait apprécié faire couleur le sang de ces chiens, mais c’était bel et bien au milieu des bois qu’elle s’était arrêtée. Elle redescendit.

Pour être sûr de les faire venir, elle avait une solution. Et pour les accueillir comme il se doit, l’idéal aurait été une clairière. Cela tombait bien, c’était justement sa solution préférée.

D’un geste de la main, un torrent de flammes balaya la faune tout autour d’elle. Ses braises atteignirent plusieurs mètres de hauteur, dévorant progressivement chênes et autres compagnons naturels. Au travers du feu, la voix de celle qui avait longtemps été la criminelle la plus dangereuse du monde shinobi se fraya un chemin dans le vacarme qu’elle avait déclenché.
    « Je ne sais pas ce que tu prépares, mais crois-moi, tu me le paieras… femme. »
A Konoha, l’incendie à une dizaine de kilomètres de là mobilisa l’attention générale. Sans sonner l’alerte maximale, plusieurs shinobis inactifs furent exceptionnellement dépêchés pour se rendre sur place.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin - Anbu
Messages : 284
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Retour de flammes ? [MA #4] Dim 6 Déc 2015 - 17:48

    Raito était rentré à Konoha depuis peu. Il s'ennuyait fermement au village. Il n'avait qu'une obsession en tête : avoir une entrevue avec Miko. L'Hayashi voulait savoir pourquoi rien n'avait été fait pour retrouver On'. Il en voulait presque à la nouvelle Hokage. Néanmoins l'ANBU n'avait pas toutes les cartes en main pour se faire une réelle opinion sur l'affaire. Et si le luthier était parti de son propre chef ? L'Hayashi savait que cela était possible, voire fort probable. Le Jônin savait que le vêtement d'Hokage n'allait pas à Onpu. Attention, il avait fait de l'excellent travail, mais c'était plutôt le principal intéressé qui n'arrivait pas à apprécier ce poste. Il en avait fait part à son élève une fois.

    Cela était assez étonnant pour Raito qui voulait devenir Hokage. Il trouvait que c'était la plus chose qu'un shinobi pouvait devenir. L'accomplissement de toute une vie en somme. Mais tout le monde n'avait pas la même définition de l'accomplissement. C'était sur ces pensés que le jeune homme rêvassait, allongé sur le toit de son appartement. Il observait les nuages passés. C'était le seul endroit, ces derniers temps, où il pouvait rester calme. Chez lui, il ne pouvait s'empêcher de faire les cents pas. Aucune mission n'avait été adressée au Konohajin. Peut-être avait il des comptes à rendre à l'Aburame avant de pouvoir reprendre du service ? Qu'importe, une entrevue était nécessaire pour mettre les choses au clair.

    Il ne voulait pas partir comme un voleur à la recherche de son sensei. Il voulait d'abord en parler à Miko. Raito aviserait ensuite. Si On' voulait rester seul, l'Hayashi n'avait pas le droit de le priver de ce repos mérité. Le temps était agréable, une légère brise caressait le visage du jeune garçon. Une brise fraiche. Du moins c'était l'impression qu'avait eu Raito quelques minutes auparavant. Il sentait maintenant un air chaud lui lécher le visage. Dans une moue de mécontentement, il se redressa. Mais qu'est-ce qui pouvait cause une chaleur aussi désagréable. Le Konohajin n'eut pas à chercher longtemps, un incendie lui faisait face.

    Sans réfléchir, il sauta du toit et se dirigea à toute allure vers la source de l'incendie. La dernière fois qu'il avait ressenti une telle excitation, c'était lorsqu'il avait combattu l'Homme Masqué aux frontières de Konoha. Après tout, c'était son rôle d'ANBU. Après tout, c'était son rôle de Konohajin. Voir autant de feu dévaster la forêt de Konoha ne plaisait pas du tout à Raito. Tout Hayashi qu'il était, il avait un rapport privilégier avec le flore du village de la Feuille. La personne responsable de ce gâchis allait le payer. Le garçon au chakra rouge arriva finalement à la source du brasier. Et il reconnu sans peine la personne qui lui faisait face. Elle avait l'honneur d'avoir sa photo en grand dans le bingo book.

    - Makka ? Tu n'es pas censée être morte ? Peu importe, je suppose que tu es la responsable de cet incendie ?

    Raito la regardait droit dans les yeux. Toujours autant d'excitation. Pourquoi ? Le Konohajin ne devait pas prendre son adversaire à la légère, elle avait été l'ennemie numéro un des shinobis du monde entier. Il se retrouvait seul contre elle. L'Hayashi se doutait que d'autres le rejoindraient, mais il ne pouvait pas résister à l'idée de se muser à un tel ennemi. Avec un léger sourire il reprit la parole.

    - Je ne te laisserai pas approcher de Konoha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 818
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Retour de flammes ? [MA #4] Dim 6 Déc 2015 - 18:52

Le souffle court, tous les membres de mon corps irradiant de cette douleur de laquelle je retirais un certain sentiment de satisfaction, je m’étalai au sol et pris le temps de reprendre ma respiration. Une fraction de seconde plus tard, mes ninkens me rejoignaient et s’installaient à mes côtés donnant ainsi un drôle de spectacle à quiconque serait passé par le terrain d’entraînement. Vous parlez d’un endroit pour piquer un somme! À la seule différence que je n’étais pas en train de roupiller, mais seulement en train de laisser mon cœur reprendre un rythme régulier. Cela faisait longtemps que je m’étais entrainé de façon aussi intense, Seimori rajoutait sans équivoque un degré de difficulté. D’une certaine façon, c’était mieux ainsi puisqu’à la longue j’avais fini par m’habituer à Akamori ce qui n’était certainement pas bénéfique comme entraînement. Qui plus est, Seimori est totalement différent d’Aka et cela paraît énormément lorsque vient le temps de réagir à leurs différentes attaques. Alors que j’étais habitué à ce qu’Aka réagisse d’une certaine façon, Sei’ agissait d’une façon totalement différent. Cela me forçait à toujours réfléchir deux fois à mes prochains mouvements maintenant qu’il était plus difficile pour moi de prédire ce qu’ils feraient.

Lorsque l’entraînement terminait, toutefois, aucune animosité ne restait et nous redevenions la famille soudée que nous étions devenue, comme nous pouvions le constater en les regardant lovés contre moi. Nous restâmes ainsi quelques minutes jusqu’à ce que je n’entende plus mon sang battre à mes tempes, après quoi je me relevais et pris la direction de notre chez-nous pour une douche bien méritée. Rafraichi et revigoré, je nous préparai un petit quelque chose à manger –il était impossible que je mange quelque chose sans qu’ils n’en veuillent une part – et récupérai de cette session épuisante lorsque quelque chose dans le coin de mon œil attira mon attention. Curieux, j’observai le point orangé qui se dessinait au loin et ne réalisai le danger de la chose que lorsque je remarquai que ledit point prenait de l’ampleur. Dans le temps de le dire, j’étais à l’extérieur et avait un meilleur point de vue de ce qui se passait. Ce que je vis me laissa sans voix : sans aucun doute possible, un incendie s’était déclenché dans la forêt du pays du Feu. Les limites de la forêt de Konoha avaient toujours été légèrement floues pour moi, aussi n’écartai-je pas la possibilité que l’incendie pouvait même être sur le territoire de la Feuille. Je n’avais pas besoin d’en savoir plus : je m’élançai aussitôt vers les Remparts en direction du feu de forêt.

Courant le plus vite que je n’avais couru, il fallait à tout prix évaluer l’intensité du feu et sa dangerosité et empêcher qu’il ne se propage plus que déjà. Plus important que toute chose, cependant, il fallait trouver la cause de ce feu. Les conditions étaient toutes sauf propices pour le déclenchement d’un tel phénomène, je ne pouvais que suspecter une intervention extérieure. J’eus réponse cette question plus vite que je ne le crus et je fus loin d’être satisfait de cette dernière. Arrivé le plus près du feu qu’il m’était humainement possible de faire, je remarquai aussitôt la silhouette qui semblait être au milieu des flemmes et une étude plus attentive me révéla qu’il ne s’agissait de nul autre que la kunoichi qui avait autrefois fait trembler Yuukan, la première Furyou connue de l’Histoire : Gogyou Makka. Je n’avais jamais rencontré la Gogyou, mais sa réputation la précédait en plus d’avoir une place très spéciale dans le bingo book de Konoha. Mais comment était-ce possible? Tout le monde croyait qu’elle était morte, qu’elle avait été tuée au Pays de la Cendre, nous avait-elle dupée depuis toutes ces années? C’est alors que je remarquai pour la première fois que je n’étais pas seul. En fait, je crois même qu’il était là lorsque j’étais arrivé, mais Makka avait été un plus grand choc que de voir que je n’avais pas été le seul à réagir. Je ne me rendis compte de sa présence que lorsqu’il parla, annonçant clairement à la kunoichi qu’elle ne s’approcherait pas plus de Konoha. Je renchéris.


- J’ignore ce que tu fais là, mais tu as déjà assez causé de tort.

Ce disant, je m’approchai de quelques pas en direction du jeune homme blond que je reconnus comme étant Hayashi Raito. S’il avait fait profil bas ces derniers temps, il avait tout de même été l’un des trois intendants de Konoha à l’époque. Savoir qu’un shinobi de sa trempe était à mes côtés pour faire face à la menace qu’était Makka me ragaillardissait et c’était sans fausse modestie que je pouvais dire que j’étais devenu un shinobi assez efficace, mais serait-ce vraiment assez contre une Furyou? Rares étaient les personnes n’ayant pas entendu parler des Furyous et de leur terrible pouvoir, mais je me rappelais aussi avoir entendu lors de l’apparition de l’Armée de Monwa que ces derniers étaient beaucoup plus puissants que Makka. Était-ce vraiment le cas? Je ne voulais pas nécessairement le savoir, mais j’ignorais ce qu’elle faisait ici, si cela se trouvait elle ne voulait même pas s’en prendre à nous. Ouais… mais non, le fait qu’elle ait commencé à incendier la forêt en disait autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 1226
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Retour de flammes ? [MA #4] Dim 6 Déc 2015 - 20:06



Le Kadoria s'ennuyait, il s'était déjà entraîne tôt dans l'après-midi puis il était rentré chez lui, avec l'examen chuunin qui était actuellement en cours à Suna le village s'était un peu vidé. La future génération, les jeunes pousses étaient en train de porter fièrement les couleurs de la Feuille  à travers différentes épreuves. Sho n'avait jamais eu à subir d'examen, les temps étaient durs à l'époque, les furyous semaient l'horreur et la guerre dans tout le Yuukan. Depuis peu, une ère de paix s'était installée et un examen avait été mis en place entre village malgré les diverses tensions.

Cela pouvait paraître étrange, mais Sho savait que cela ne durerait sûrement pas, il avait longuement discuté de diplomatie avec Munemasa dans le monde actuel et les politiques actuelles de certains villages pourraient à l'avenir semer la discorde...

Bizarrement, il avait envie d'un bon thé glacé mais le Kadoria se perdait dans ces pensées avec toute cette chaleur. Il faisait bon pour une fois, alors que l'hiver commençait déjà bien à s'installer mais comment cela était-il possible ? Le chef déchu du clan Kadoria se rendit à sa fenêtre et quelle ne fut pas sa surprise devant les flammes qui s'élevaient au loin dans le ciel. Mais comment cela était-il possible ? Avec les pluies et les temps humides de ces derniers jours cela semblait presque impossible que ce feu fut d'origine naturelle.

Sho se saisit de sa veste ninja qu'il enfila avant de sortir par la fenêtre et d'atteindre après une petite course l'entrée du village.  Un garde était déjà en train de préparer des sceaux d'eau si le feu atteignait le village.

- Que se passe-t-il là bas ?

- On ne sait pas, il semblerait qu'il y ait un ou deux intrus selon nos senseurs.

- D'accord, j'y vais.

- Mais attendez...

Le garde n'eut pas le temps de finir ces mots que Sho s'était déjà engagé à pleine vitesse en direction de la forêt.

Après quelques minutes de course, Sho arrivera à l'endroit où semblait être né l'incendie et où était déjà arrivé deux autres konohajins. Il reconnut facilement le premier avec ses deux compagnons, Takeo avec qui il avait sympathiser était donc là. Quand au deuxième, Sho ne semblait pas le connaître mais ce qui le stupéfia le plus fut la personne devant eux.

Makka

Mais comment cela était-il possible ? Sho avait longtemps travailler l'origine et l'histoire des furyous dont il avait souvent croiser la route comme le montrait encore la cicatrice de son bras gauche, cachée par des bandages elle lui rappelait le châtiment de Monwa.

- Que veux tu ? Et à qui parlons nous à un furyou ou à une simple doublure ?

Le Kadoria ne voulait pas s'engager dans une lutte sans savoir ce que pouvait cacher la personne devant lui dont la renommée n'était plus à faire, celle de l'ennemi public numéro 1, était-ce un simple fantôme ou démon voire un simple clone ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 13

Message(#) Sujet: Re: Retour de flammes ? [MA #4] Mar 8 Déc 2015 - 12:44

Konoha était à une dizaine de kilomètres. Mais pourtant, même elle jugea que les Konohajins étaient arrivés p avec une certaine rapidité. Peut-être que ses divers assassinats et attentas avaient enclenché chez ces minables un minimum de réflexion. Peut-être même qu’ils avaient tiré une leçon de leurs cuisants échecs passés. Mais elle avait beau se faire ce genre d’hypothèses… ils restaient tellement faibles à ses yeux.

En sentant la présence du premier arrivant, elle avait commencé à stopper d’elle-même les flammes qui avaient dévasté la zone. Elle qui voulait les accueillir au sein d’une clairière, elle s’en était confectionné une. Ah elle aurait tant voulu les réduire en cendres, mais elle ne pouvait pas. Et c’est ainsi qu’elle les regarda arriver à un, deux puis trois. Ses flammes avaient quasiment toutes disparues.

Même dans son état, Gogyou Makka restait puissante. Sa simple présence imposait le respect d’un pouvoir qui – grandement réduit – demeurait largement supérieur au commun des shinobis. Si en la compagnie de Shura, elle avait eu le pouvoir de rivaliser avec l’ensemble des Kages et de toute une armée, sans lui elle pouvait facilement en vaincre un ou deux…
    « Croyez-moi, misérables, que si je voulais approcher Konoha, je serai déjà en son sein. »
Mais elle était là, à des kilomètres du village caché qu’elle avait le plus haï, sans le moindre doute. Une braise s’échappa de chacune de ses mains, et de ses yeux. Un sourire carnassier se dessina aussitôt sur son jeune visage.
    « Mais tant qu’on est là, laissez-moi… »
Le temps que ses paroles n’arrivent aux oreilles des Konohajins, elle était déjà apparue au milieu du trio.
    « … vous détruire.
    Non. »
Gogyou Makka arrêta son mouvement. Son corps se redressa droit comme un pique. Ses cristallins se noyèrent d’un noir étrange.

Gogyou Makka était figée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 9

Message(#) Sujet: Re: Retour de flammes ? [MA #4] Lun 14 Déc 2015 - 22:09

Gogyou Makka n’était pas quelqu’un que l’on pouvait aisément contrôler. Si Shizu avait été en elle, elle n’aurait jamais pu arriver à ce résultat… Et remarque, c’aurait été doublement compréhensible. Non seulement un Furyou ne pouvait être contrôlé, mais était aussi immortel. Et impossible pour la jeune femme qui sortit de l’ombre de contrôler les êtres vivants… tant qu’ils n’étaient pas passés de l’autre côté du miroir.

Derrière l’ennemie des shinobis, qui se tenait droite comme un pic et qui était totalement figée, une ombre s’était levée. Cette dernière tarda à dévoiler son visage, et malheureusement pour elle, c’était principalement dû au fait qu’elle n’avait pu compter que sur un bras – le droit – pour retirer sa capuche noire. Mais aux yeux des Konohajins, elle n’avait pas besoin d’en faire plus pour révéler son identité. Après tout, la Nécromancienne avait été en son temps presque aussi connue que Gogyou Makka.
    « Excusez-moi pour cette entrée en scène un peu… brutale. Même séparée de son Furyou, j’ai du mal à la contrôler. »
Les pupilles d’Irana tutoyèrent celles des quelques Konohajins qui étaient venus à la rescousse de la forêt. Du soulagement pouvait très certainement se lire sur leurs visages. Et pour que tout soit clair, elle apporta les justifications nécessaires. Gogyou Makka se mit à se mettre en position de soldat bien ordonné devant elle. Une preuve de ce qu’elle allait leur annonce.
    « Oui j’ai survécu à l’assaut sur Hai no Kuni et non je n’y suis pas sortie intacte, regardez ce qu’il reste de mon bras gauche. Quant à la raison de ma mise en scène, j’avais besoin d’attirer quelques personnes au maximum, car comme vous vous en doutez, seule et dans ma position actuelle je ne peux plus rivaliser avec vos Kages comme la dernière fois. »
L’ancienne Furyou se remit droite, contre sa volonté. A l’intérieur, l’esprit de cette dernière bouillait. Mais pour l’instant, surtout à cette distance, le cadavre réanimé ne pouvait rien faire que d’obéir à l’esprit d’Irana.
    « Qu’on se mette tous d’accord dès maintenant. J’éprouve la même haine viscérale envers vous, les villages cachés et pseudo grandes puissances. D’ailleurs, lorsque Monwa et son armée sont apparus, je n’ai pas agi car au fond… j’espérais que vous vous entretuiez. »
Elle repensa forcément à cette récente époque où l’armée de sa Majesté avaient semé la terreur sur le monde shinobi. Ce n’était que lorsqu’elle avait appris ce qu’Obli avait fait qu’elle s’était mise en tête de retrouver ne serait-ce qu’un morceau de chair de Gogyou Makka. C’était suffisant pour la réanimer. Et ainsi, elle disposait du meilleur cadavre possible pour l’aider…
    « Mais aujourd’hui, vous êtes à l’aube de découvrir une nouvelle sombre époque. Et contrairement aux Furyous, votre futur adversaire est également le mien. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin - Anbu
Messages : 284
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Retour de flammes ? [MA #4] Mar 15 Déc 2015 - 0:31

    La mâchoire de Raito se contracta. La haine de Makka pour Konoha était toujours aussi viscérale. Sa puissance toujours aussi impressionnante. L'Hayashi qui avait passé ces dernières années à améliorer sa vitesse fut estomaqué par la vitesse de celle qui fut l'ennemie public. Néanmoins les réflexes du Konohajin étaient accrus. Sans réfléchir, et dans un geste aussi désespéré qu'inutile, il poussa Takeo qui l'avait rejoint. Il voulait l'éloigner le plus possible de Makka pour lui éviter l'attaque fatale que celle-ci allait lancer. Il s'apprêtait à en faire de même pour l'autre Konohajin qu'il ne connaissait pas quand la jeune femme s'immobilisa. Raito resta sur ses gardes, quelque chose n'allait pas. Trop de mystère entourait l'arrivée du Gogyou. Elle était supposée morte, et voilà maintenant qu'elle ne semblait plus répondre de ses actes. Etait-il possible que l'Edo Tensei soit derrière tout cela. L'idée percuta le Jônin, mais il ne voulait pas tirer de conclusions trop hâtives. La tension était palpable, et même s'il y avait un moment de flottement, cette dernière était toujours présente. Raito voulait néanmoins s'assurer que ses camarades allaient bien. Mis à part le coup que l'Hayashi avait mis à l'Inuzuka pour essayer de le protéger, son regard avait été obnubilé par Makka si bien qu'il n'avait pu voir ce qu'avaient fait ses camarades.

    - Les mecs vous allez bien ?

    Ils eurent à peine le temps de donner leurs réponses qu'une autre personne fit son apparition. C'était décidément le retour des morts... Ou du moins des présumés morts. Cette fois c'était Irana qui avait fait son apparition. Elle était connue pour ses dons de Nécromancienne. À l'époque, cette dernière avait orchestré l'attaque de Kumo par des morts-vivants. Elle n'était donc pas à prendre à la légère. Irana répondit à la question que Raito se posait. Makka n'était plus un Furyou, et c'était la Nécromancienne qui la contrôlait. Le doute n'était donc plus permis, la technique d'Edo Tensei avait été utilisée. C'était un genre de techniques que l'Hayashi n'appréciait pas du tout. Il était contre nature. Raito estimait qu'il ne fallait pas déranger les morts. Néanmoins, il se doutait qu'Irana ne partageait pas les mêmes états d'âme.

    Une chose était rassurante d'après ses dires. Elle ne pouvait plus rivaliser avec les Kages. Une autre chose l'était moins : Miko n'était pas à Konoha. Irana était moins puissante qu'avant, certes, mais elle n'en restait pas moins un dangereux ennemi. Raito en était persuadé. Mais il ne semblait pas que la Nécromancienne était là pour combattre, bien qu'elle revendiqua encore une fois sa haine implacable pour les villages cachés. Elle semblait vouloir parlementer. Soit, l'escouade de Konohajins allait écouter ce qu'elle avait à dire. Ils étaient prêts à réagir si le combat était nécessaire, tout comme prévenir le village. Mais est-ce que faire une technique tout de suite était raisonnable ? Raito en doutait, il valait mieux écouter ce que la femme aux cheveux noirs avait à dire.

    Elle déclara qu'elle n'était pas là pour combattre. Irana semblait, au contraire, proposer de manière implicite une alliance entre Konoha, et peut-être même les villages cachés dans leur ensemble, et elle-même. L'ANBU savait qu'elle n'était pas digne de confiance. La Nécromancienne parlait cependant d'un ennemi qui allait faire basculer le monde dans une nouvelle époque sombre. Un ennemi qu'elle souhaitait combattre. Sa haine pour cette menace sans nom et sans visage était-elle supérieure à celle qu'Irana vouait aux villages ? Ce n'était pas sûr. Se sentait-elle plus menacée par ce nouvel ennemi que par les ninjas ? Sûrement. L'aide qu'elle proposait n'était pas gratuite, c'était une certitude, et elle ne le faisait pas par quiétude. Si cette nouvelle menace avait été assez puissante pour détruire tous les villages sans l'inquiéter elle, elle n'aurait pas proposé son aide. Raito en était persuadé.

    - L'ennemi de mon ennemi est mon ami hein ? Que veux-tu ? Te battre à nos côtés ? Si tu es là c'est que tu as besoin de nous. Je ne te fais pas confiance mais... Je dois avouer que tu as du style pour faire tes entrées, alors j'accepte d'écouter ce que tu as à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 818
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Retour de flammes ? [MA #4] Ven 18 Déc 2015 - 18:30

Soudainement, une autre odeur s’approcha – familière cette fois-ci – et quelques secondes plus tard nous étions rejoints par Sho-san. Sans doute alerté par le feu lui aussi, je louais son réflexe de venir investiguer sur les lieux. Sans réellement avoir arrangé quoi que ce soit, et sûrement au grand dam de Miko-dono, une petite équipe s’était formé pour enquêter sur ce drôle de phénomène. Maintenant que j’en voyais la cause, je regrettais peut-être un peu ne pas mieux avoir préparé notre intervention, mais ce qui était fait était fait; nous allions devoir se fier les uns aux autres pour se sortir de cette situation en un morceau. Rapproché de l’Hayashi, nous observions tous les deux Makka alors que celle-ci nous rendais notre regard avec une arrogance et une colère qui ne laissait aucun doute sur la véracité de ce que nous voyions. Il n’y avait pas de doute, c’était bien elle. Toutefois, comme le Kadoria l’avait souligné, à quelle Makka avions-nous réellement affaire?

Figée dans un mutisme, elle s’était contenté de nous écouter tout en nous regardant de haut d’où elle était. Lorsqu’elle se décida finalement à ouvrir la bouche, je n’aimai pas du tout ce qui en sortit. Elle avait raison, évidemment, si elle ne s’était pas arrêtée de son propre gré dans la forêt et ne nous avait pas envoyé ce que l’on pouvait presque considérer comme une invitation, elle se serait sûrement rendu jusqu’aux Remparts avant que nous nous rendions compte de sa présence. Une fois à Konoha, rien ne l’aurait empêché de répéter l’attaque de Météora. Si son désir d’annihiler la Feuille était si grand, qu’est-ce qu’il l’avait empêché de le faire? Comme j’y pensais je crus que s’en était fini, qu’elle allait réellement nous réduire en cendres – même que Raito-san me poussa pour essayer de me protéger – mais une voix retentit autour de nous, ordonnant à la Gogyou le contraire. Je roulais sur le sol et me relevai, seulement pour écarquiller alors les yeux lorsque, à mon grand étonnement, elle obtempéra aux indications et qu’une ombre se levait de derrière la jeune femme. Tailladé entre la surprise de l’arrivée si subite d’un nouveau participant et la honte de ne pas l’avoir senti plus tôt, je regardai l’ombre se révéler et tout pris alors son sens. Pourquoi Makka pensait et agissait différemment, pourquoi elle revenait maintenant et pourquoi s’était-elle arrêtée en plein mouvement : Irana la Nécromancienne. Ainsi le Yodaime ne l’avait pas réellement vaincu…

Confirmant mes soupçons, la nécromancienne nous révéla qu’elle contrôlait effectivement Makka, mais dont l’esprit du Furyou l’avait quitté. Il n’en restait pas qu’elle était toujours une kunoichi très redoutable –avec ou sans Furyou – et savoir qu’elle n’était plus libre de ses mouvements n’était qu’un maigre soulagement quand on savait de qui elle était à la solde. Parlant d’elle, Irana avait des propos très intéressants, mentionnant qu’elle avait ressenti le besoin de s’adresser à nous, mais qu’en petit nombre. Pas bête, mais je n’aimais pas où cela s’en allait puisque cela voulait maintenant dire que c’était nous qui étions désavantagé ainsi. Mon malaise s’agrandit lorsqu’elle avoua clairement avoir souhaité notre destruction lors de l’arrivée de l’Armée des Furyous, mais au final tout cela n’était qu’un préambule pour la vraie raison de sa visite. Ne mangeant pas ses mots, elle nous révéla qu’une nouvelle menace plombait sur Yuukan et que cette menace était assez grande pour forcer même Irana la Nécromancienne à quérir l’aide des villages ninjas. Puisque c’était ce que je tirais de ses paroles, que malgré toute sa puissance, ce nouvel ennemi requérait une aide supplémentaire. L’Hayashi pensa comme moi et le fit remarquer à la nécromancienne sans toutefois l’empêcher de s’expliquer.


- Il serait effectivement idiot de donner notre confiance aussi facilement, mais je suis intrigué par ce futur adversaire. Mais avant de t’écouter, je n’aurais qu’une seule question : S’agit-il bien d’un seul adversaire ou faisons-nous face à plusieurs personnes?

La question pouvait paraître étrange d’un point de vue extérieur, mais si c’était ce dont je me doutais la nécromancienne saurait tout à fait de quoi je parlais. Les Furyos, les Edo Tensei, tout cela devait être lié avec cette fameuse rencontre que j’avais fait cet été et la fameuse menace d’Envizib me revint en mémoire. Et s’Ils s’apprêtaient à marcher sur les villages?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 1226
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Retour de flammes ? [MA #4] Mar 22 Déc 2015 - 22:43


La dame de feu prit la parole sur un avertissement en direction du trio konohajin, elle expliquait que si elle aurait voulut rentrer dans Konoha, elle l'aurait déjà fait. Un sourire malsain se dessina sur son visage, une menace approchait.

Elle se déplaça alors extrêmement vite et se retrouva au milieu du groupe, Sho vit le konohajin qu'il ne connaissait pas écarter Takeo et alors que le Kadoria commençait à reculer en se saisissant d'un kunai spécial, Makka se figea.

Son corps venait de se redresser comme un piquet au son d'une voix féminine lui sommant de s'arrêter, comment cela pouvait-il être possible ? Sho se rapprocha de l'endroit ou il se trouvait auparavant en laissant un kunai derrière lui dans le seul puis adressa un signe de tête signifiant qu'il allait à son camarade blond.

Puis le Kadoria s'avança vers Takeo, posant sa main sur son épaule pour s'assurer qu'il allait bien avant de faire de même sur le deuxième konohajin puis il passa rapidement devant Makka figée.
C'est alors qu'une personne sortit des fourrées, et elle n'était pas inconnue du Kadoria qui avait déjà observé cet individu dans les databooks de Kumo lors de ces recherches à propos des furyous. Irana, la Nécromancienne qui a elle seule avait attaqué le village de Kumo et était reconnue comme le bras droit de Makka.

Cette journée voyait donc la résurrection d'anciens cauchemars et cela déplaisait au Kadoria qui resta sur ces gardes en écoutant ce qu'avait à dire cette allié de l'ancien ennemi numéro 1. Tout d'abord, elle expliqua qu'elle avait bel et bien survécu à la bataille de Hai no Kuni, pas intacte puisqu'il lui manquait le bras gauche. Ensuite elle dit que tout ceci, Makka et l'incendie était un prétexte pour attirer ici quelques personnes. Était-ce un piège ? A cette idée, le Kadoria posa la main sur Maka pour vérifier qu'elle ne bougeait bien plus, cela était le cas, il recula donc.

La Nécromancienne mit directement les points sur le I, elle avait toujours en elle cette haine envers les villages ninjas et les grandes puissances, elle avait d'ailleurs espéré que les troupes de Monwa et les shinobis s’entre-tuent dans une lutte sanglante mais cela n'était pas arrivé. La puissance des shinobis avait encore vaincu et vaincrait encore, donc si elle voulait sa vengeance elle ne savait pas encore ce qui l'attendrait

Cependant, elle ne fit pas allusion à cela et expliqua qu'une nouvelle menace, une nouvelle épée de Damoclés allait apparaître au dessus de tout le monde, sur des pays villages comme sur elle. Une mise en garde donc, mais qu'elle pouvait être cette menace qui apeurait à ce point Irana pour avertir le village de Konoha, voilà donc la question qui trottait actuellement dans la tête du Kadoria. Il savait que l'Hokage était rentrer d'une mission pour mettre fin à la vie d'Envizib, un des furyous qui avait détruit Kumo, en coopération avec Suna. Mais cela ne collait pas à ce que disait la Nécromancienne.

La dernière phrase de la femme intriguait aussi les deux camarades de Sho qui posèrent des questions à Irana en expliquant bel et bien que le trio ne lui faisait pas confiance aussi facilement.

- Je suis de votre avis, on ne peut pas te faire confiance dans la situation actuelle, surtout avec l'incertitude de voir ce furyou encore bougé, le manipulateur de la gravité montra Makka d'un signe de tête, cependant tu m'intrigues peux tu en dire plus ?

Était ce un mensonge pour faire croire à de fausses attentions de la part d'Irana, ou pour tromper la vigilance du trio quant à Makka, Sho n'en savait que penser il avait beaucoup de possibilités et cela demandait des éclaircissements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Retour de flammes ? [MA #4]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-