N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Kimoko [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Kimoko [Solo] Mar 15 Déc 2015 - 21:21

Il était exactement 21 heures et j’étais sur la promenade en attente de l’arrivée de Kimoko, la fille d’Ibaki, le restaurateur de nouille. Elle m’avait proposé de la rejoindre sur un petit bout de papier après m’avoir avoué qu’elle était amoureuse de moi. C’était la première fille qui m’avouait ses sentiments et je dois l’avouer, j’étais nerveux. Malgré la neige tombait la promenade était déneigé et la glace avait été retirée afin que personne ne se blesse, c’était une belle place pour prendre une marche en amoureux et surtout puisqu'il était tard, il n’y avait personne.

La neige tombait de plus en plus forte, je relevais mon capuchon afin de m’en protéger. Malgré ma longue chevelure, j’avais froid aux oreilles et ce n’était pas le temps d’être malade. Des petits pas dans la neige se firent entendre et une petite silhouette apparaissait tranquillement au fil des pas de celle-ci. Elle était toute aussi jolie dans son manteau bleu foncé, il lui convenait à merveille et s’alliait bien avec ses magnifiques yeux. Je voyais ses petites joues rouges, je ne savais pas trop si c’était dû au froid ou parce qu’elle était gêne. Dans tous les cas, elle était la plus belle fille que j’avais vue.

- Désolé du retard Yamiko, père voulait que je l’aide a nettoyé le dégât que le fils d’un client important avait fait.

S’il y avait bien quelque chose que j’admirais chez une femme, c’était bel et bien d’être honnête.

- Ce n’est pas grave, j’aurais attendu toute la nuit, dis-je avec un sourire.

Sans même se concerter, on se mit à marcher côte à côte, malgré que mon cerveau me criait de ne pas faire ça, celui-là était beaucoup trop gêné, je l’ai pris par la main et je la mettais dans ma poche et nous continuons à marcher.

- Alors, dis-moi, qu’as-tu l’intention de faire dans l’avenir ?

- J’aimerais reprendre le restaurant de mon père, j’adore faire la cuisine et les clients sont adorable, surtout toi. Et toi, que veux-tu faire ?

Je ne peux m’empêcher de penser à mon avenir au sein du village et de ce que j’allais devenir plus tard, mon rêve était, bien sûr, de rejoindre les services secrets du village, mais je ne pouvais pas en parler.

- J’ai l’intention d’évoluer au sein du village vers les plus hautes instances possibles que je peux atteindre et de tout faire pour protéger le pays du feu.

- C’est une noble intention et j’admire cela Yamiko, aimerais-tu qu’on aille chez toi ? Je commence à avoir froid.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Kimoko [Solo] Mer 16 Déc 2015 - 3:56

Depuis l’affreux viol de ma mère, j’avais dû déménager dans un appartement et jamais je n’avais eu d’invité à l’intérieur. Tout était sobre et neutre dans l’appartement, les seules décorations qu’il y avait à l’intérieur me servaient ou allaient me servir un jour au cours de ma vie pour Konoha, je ne vivais que pour eux désormais. Alors, vu l’état de mon chez-moi, j’hésitais réellement à avoir un invité et surtout la belle Kimoko.

Il fallait que je trouve une excuse, mais quoi ? Soudainement, la cloche d’alarme retentit dans tout le village, les lumières des habitations s’ouvrèrent tous en même temps, magnifique spectacle malgré l’effet dramatique de la situation. Plusieurs hommes de Konoha passèrent au-dessus de nous, sautant toit par-dessus toit et pour la plupart portant leur uniforme qui représentait le village. C’était mon devoir et en même temps, ma chance de me faufiler en dehors de cette situation gênante.

- Excuse-moi, Kimoko, je dois absolument aller porter de l’assistance au soldat, c’est de ma responsabilité en tant que Genin, dis-je avec un ton ferme.

Je vis l’expression faciale de ma camarade s’affaler de déception, elle regarda quelque instant à terre, elle devait réfléchir à ce qui se produisait. Elle reprit sur elle et me regarda dans les yeux et me dit sur ton de colère :

- Allez vas-y, on se voit au restaurant de toute façon. Bye !

Elle tourna aussi sec les talons et marcha en s’éloignant jusqu’à ne plus la voir au travers du brouillard de neige. Aussitôt, une boule dans mon estomac apparus, comme si elle indiquait que j’avais une bourde et que j’allais devoir traverser plus épreuve pour me faire pardonner, je me sentais vachement nul, mais pour l’instant, la cloche sonnait et je me devais de me rendre au palais pour savoir ce qui se passait.

Quatre autres Shinobi, sautèrent sur les toits près de moi et dès qu’il se soit éloigner d’une distance appréciable, je sautai à mon tour et je me mis à enjamber les toits un par un à une vitesse exceptionnelle. Au loin, on pouvait apercevoir le ciel embrasé dû à plusieurs feux qui prenaient en même temps et grossissaient rapidement. Je ne pouvais que décupler la vitesse à laquelle je courais, je devais sauver le village des flammes.

Au palais, les supérieurs criaient les ordres et tout le monde s’activait telle une fourmilière, c’était impressionnant de voir toute cette coordination. Un haut-gradé qui portait son bandeau du village dans le cou et possédait un visage tout cicatrisé m’aborda :

- Il y a besoin de renfort dans le quartier résidentiel, deux maisons sont en feu et les équipes de Suiton sont déjà occupées par les feux au centre-ville, va tout de suite rejoindre la file pour les seaux d’eau ! ALLEZ-VA !

Je m’exécutais tout de suite sans poser de question, tel était mon devoir. Je voyais une longue chaîne d’hommes et de femmes qui se passa le seau afin d’envoyer le plus d’eau possible afin de contrôler l’expansion du feu. Je rejoignis la scène près des feux et plusieurs bouts de bois tombaient par terre à cause de la chaleur, parmi eux, un gros morceau du toit allait tomber sur plusieurs personnes qui composaient la chaîne humaine, sans réfléchir, je fis quelque mudra et j’enfermai les personnes dans un dôme de métal afin de les protéger. Dès que je ne voyais plus le moindre danger, le mur tomba à terre et il était sain et sauf.

Plus tard dans la nuit, après que les feux ait été éteint, je marchais seul dans la neige en direction de mon appartement, réfléchissant à mon premier rendez-vous amoureux et au fait que je venais de sauver cinq vies, ce jour-là, j’allais l’inscrire sur mon calendrier comme étant l’un des meilleurs.

Revenir en haut Aller en bas
 

Kimoko [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre Ville-