N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 [C] La recherche des sangliers [Hayashi Sanetomô]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: [C] La recherche des sangliers [Hayashi Sanetomô] Sam 19 Déc 2015 - 13:45

Ordre de mission:
 

Visiblement, aujourd’hui était une bonne journée pour prendre une marche en forêt et exploré les sentiers que j’avais tant usés au fil des années. Le ciel était dégagé et le soleil était au point le plus qu’il pouvait atteindre, une belle journée malgré toute la neige qui recouvrait le chemin. Il n’y avait presque pas de vent et pour une journée d’hiver, il ne faisait pas trop froid. Je portais tout de même un capuchon sur la tête et des gants afin de me protéger des engelures aux endroits sensibles, il ne faut jamais sous-estimer la nature. Étant plus jeune, j’ai même connus un jeune garçon qui se croyait malin avait liché un poteau de métal, sa langue était resté collé et il n’arrivait plus à la retirer, une chance pour lui que je maîtrisais le kinton et que j’ai pu le retirer de cette mauvaise posture.

Je m’éloignais de plus en plus du village et je croisais beaucoup moins de personnes au fur et à mesure que je progressais dans la forêt, certes, la forêt était très fréquentée, mais en cette saison peu osaient s’aventurer aussi loin, sauf ceux qui aimaient les sensations fortes ou l’exploration comme moi. Pourtant, d’après l’ordre de mission que j’avais reçu plus tôt dans la journée, je devais suivre la trace des sangliers géants et j’avais pour compagnon un certain Hayashi Sanetomô, un genin, je ne le connaissais pas, mais au moins c’était le moment de faire une connaissance de plus.

D’après le nombre de pas qu’il y avait par terre, il devait être cinq ou six maximums, mais ils étaient énormes, j’avais pu les repérer, car ils venaient d’attaquer un convoi et c’étaient enfui avec leur butin. Je continuais mon investigation quand je vis un jeune homme qui marchait un peu plus loin, je pouvais apercevoir qu’il portait le bandeau de Konoha, il devait être celui qui m’accompagne pour cette mission. Je m’approchais et lui dis :

- Hé dis donc, t’es du genre rapide toi ! Dis-je en riant. Je me présente, Kinzoku Yamiko et je crois que nous sommes partenaires sur cette mission. Je vois que toi aussi, tu as suivi les traces des sangliers jusqu’ici.

Il avait l’air plutôt sympathique malgré la cicatrice sur son visage et il était tout de même du clan Hayashi, un clan réputé pour ses défenseurs de Konoha, j’allais donc probablement très bien m’entendre avec lui, c’est ce que j’espérais.


Dernière édition par Kinzoku Yamiko le Mar 22 Déc 2015 - 21:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 5
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: [C] La recherche des sangliers [Hayashi Sanetomô] Dim 20 Déc 2015 - 18:02

    Des sangliers. Ma nouvelle mission consistait à faire fuir des sangliers géants. Ok, je suis peut-être un Genin. J'ai déjà effectué plusieurs missions des plus ennuyeuses, et j'estimais avoir assez plongé les mains dans la crasse pour prétendre à défendre Konoha un peu concrètement qu'en faisant la guerre à des phacochères XXL. Et en plus on m'avait assigné quelqu'un pour remplir la tâche. Ok, non pas que l'idée de partager cette corvée m'était déplaisante. Mais voilà quoi. J'avais pas l'impression qu'il y avait nécessité à mobiliser deux shinobi pour cela. Ou alors les sangliers étaient vraiment énormes, genre de la taille d'une maison, ce qui m'étonnerait très fortement. Mais enfin bon, tant pis. C'est pas maintenant qu'on m'enverra en mission d'espionnage. Allez Sane, fais pas ton asocial, tu va te faire un nouveau copain avec qui faire joujou.

    Ainsi, je ne perdis pas de temps à attendre mon coéquipier d'un jour, et me dirigeai en direction de la forêt de Hi no Kuni. Il me fallait un point de départ pour entamer et mener à bien cette mission. Ce qu'il y a de bien avec ces bêtes écervelées, c'est qu'elles empruntent toujours les mêmes chemins pour se nourrir, et ils mènent bien souvent à de grands points d'eau ou vers des champs de blé par exemple. Tout ce qu'il me fallait faire, c'était repérer quelques traces de pas de ces fameux monstres. Ce que j'espérais, c'était qu'elles soient à peu près de tailles équivalentes. Si des marcassins étaient présents, les approcher serait plus dangereux et ils risqueraient de nous charger à tort et à travers. Je réussis à apercevoir de sacrés creux dans la terre encore humide de la veille. Une bonne douzaine de pattes immenses qui semblaient de diriger vers le cœur de la forêt de Konoha. Et mes craintes s'avérèrent réelles. Il y avait un ou deux petits à protéger dans leurs rangs. Voilà qui nous compliquerait la tâche. Enfin, qui ME compliquerait la tâche, vu que mon futur copain-copain, il est toujours pas là.

    Ouais, enfin j'eus à peine le temps de me faire cette réflexion que le protagoniste débarqua à mes côtés, s'approchant tout sourire. Il était roux. Sérieux, c'était un rouquin. Ou une rouquine, j'avais du mal à distinguer ses formes sous cet espèce de kimono extra-loose.
    Ses premières paroles m'ont éclairé sur le premier point sombre : ok, c'est un mec. J'osais pas faire le "Paf-Paf" de Sangoku alors tant mieux, tant mieux. Il avait l'air d'être gentil. Enfin non, on aurait carrément dit une patte, qui ne ferait pas de mal à une mouche.

    « Yo, lui rétorquai-je accompagné d'un signe de main bref, moi c'est Hayashi Sanetomô, ravi de faire équipe avec toi sur cette mission déterminante pour l'avenir de Konoha, ajoutai-je sur un ton teinté d'ironie. Ouais j'ai pris un peu d'avance sur toi et j'ai remarqué c'est empruntes d'éléphant. Mais vu qu'on est pas attaqués par des éléphants, je présume que ce sont celles de nos sangliers adorés.
    « Ça va pas être compliqué de les trouver en fait. Un sanglier ne passe pas par quatre chemins — au sens propre du terme — et n'utilise qu'un seul itinéraire la plupart du temps. Le plus délicat c'est qu'ils ont un marcassin, ou plusieurs avec eux en fait, et si on s'approche comme des bourrins, ils risquent de nous foncer dessus. »

    Je lançai un grand soupir. On aurait dit que j'étais en train de monter un plan pour attaquer un groupe de ninjas expérimentés. Mais non, je parlais de bestioles mutantes et sans cervelle. Ça me déprimait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: [C] La recherche des sangliers [Hayashi Sanetomô] Lun 21 Déc 2015 - 6:27

Mon partenaire avait l’air accablé par la mission qu’on avait reçu, comme s'il était trop important pour accomplir ce genre de mission facile et sans intérêt. Je n’allais certainement pas le cacher que je n’aimais pas ce genre de mission, mais c’était pour l’avenir du village un investissement à long terme et malgré le petit impact qu’il y avait en retour de cette mission, nous allions devoir l’accomplir avec le plus grand sérieux. Sa voix remplie d'ironie fit en sorte que je savais qu’il ne pensait pas la même chose que moi question importance des missions de bas-niveaux.

- Ravis de te rencontrer, tu sais ça ne me tente pas plus d’effectuer des tâches de ce genre-là, mais malgré tout ce que tu peux penser, nous nous devons en tant que Shinobi d’effectuer les ordres sans poser la moindre question ou plainte sur nos objectifs. Ceci est aussi important qu’une mission diplomatique internationale.

Malgré son désintérêt pour la mission, je vis chez mon compagnon qu’il avait un très bon sens de l’observation et de connaissance de la faune. C’était de bonne qualité pour être de l’élite et ce que j’avais pour but d’être. Nous avancions en suivant les traces qui perdait en longueur ce qui nous indiquait qu’ils ralentissaient et allait bientôt s’arrêter pour profiter de leur butin. Nous nous devions d’être le plus discret possible.

- Suis-moi mec, nous allons passer par les arbres, moins de bruit et plus subtil.

Je sautai dans l’arbre dans la plus proche et continuais à avancer, il fallait qu’on trouve ces maudit sangliers géant et récupérer les biens qu’ils eussent volés pour les restituer aux victimes si possible. Plus j’avançais, plus j’avais un plan qui germait dans ma tête et je devais en faire part à mon compagnon.

- Hé, j’ai une idée pour tuer ces bêtes, comme t’es un Hayashi, s’ils sont tous regroupé, tu les encercles avec ton bois et moi, je fais sortir des piques très coupant de la terre pour les empaler, vite fait, bien fait.

Je ne savais pas ce qu’il allait en penser, mais d’après moi, c’était la meilleure solution possible pour vite régler le problème, en ayant pour condition qu’il soit tous dans le même tas.


Dernière édition par Kinzoku Yamiko le Mar 22 Déc 2015 - 21:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 5
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: [C] La recherche des sangliers [Hayashi Sanetomô] Mar 22 Déc 2015 - 3:47

    Mais c'est qu'il avait l'air de prendre son boulot très à cœur le jeune homme. Je ris intérieurement lorsqu'il fit référence à l'importance de cette mission, à hauteur d'une « mission de diplomatie internationale ». Alors oui, nous allions faire la rencontre d'êtres humains étrangers à notre village, si on pouvait dire ça comme cela. Peut-être pas pour faire de la diplomatie cependant, nous risquerions d'être déçus par le niveau de dialogue de nos futurs interlocuteurs. Mais je ne pensais pas qu'une guerre civile puisse éclater si par malheur nous échouions à cette tâche.
    Malgré tout, je comprenais sa façon de penser. J'avais accepté les bons et les moins bons côtés de ce métier dès lors que je mis mon bandeau sur le front. Chaque mission avait son importance, aussi laborieuse puisse-t-elle être. Après divergeaient les caractères selon les expériences. Et j'espérais bien qu'il n'ambitionnait pas de passer sa vie à chasser les sangliers. En tout cas, moi pas. Ainsi, je préférai ne pas relever, et continuai ma route à ses côtés.

    Mon analyse s'avéra bonne. Nous ne mimes que peu de temps à apercevoir les signes de ralentissement de la troupe. Et comme l'indiqua mon camarade, il valait mieux, à partir de ce moment là, prendre plus de précautions quant à notre discrétion, et nous primes la voie de transport favorite des Konohajin, les arbres.
    Dès lors, il me fit part de son plan pour neutraliser les bêtes. C'était en effet une stratégie tout aussi simple qu'efficace. Je dus l'avouer, tuer ces bêtes ne m'enchantait guère. C'était très certainement ce côté proche de la nature, propre à mon clan, qui me poussait à ne vouloir faire aucun mal à des animaux en simple quête de nourriture, qui plus est avec une petite bouche à nourrir. M'enfin bon, si ils faisaient la taille de dinosaures, il était clair que nous n'aurions pas le choix.

    « Ouais, j'imagine, répondis-je, il faudra cependant qu'on soit super discrets. Un sanglier c'est borgne, ca voit rien, mais ça a une ouïe de malade. Le moindre craquement de brindille et ca fuit à toute allure. Et vu qu'on a l'air de parler de beaux bébés dans ce cas précis, ils pourraient même essayer de nous bouffer. Mais faudrait vraiment qu'ils soient affamés, t'inquiète. »

    Quelques mètres plus tard, je fis signe à Yamiko de s'arrêter, et surtout de ne plus faire un bruit. Au loin, on pouvait entendre une douce symphonie de grommellents en tout genre, du strident au plus sombre. Un parmi eux se faisait entendre avec beaucoup plus de profondeur. Nous ne pouvions pas encore bien les apercevoir au travers des feuillages, mais je présumai que celui-là, il devait au moins être génétiquement modifié. On aurait presque dit mes ronflements lorsque je dors bien. Mais en moins sexy, cela va de soi.
    D'un nouvel nouveau signe de main, j'annonçai partir en premier. À ce stade, il aurait été trop dangereux que nous bougions tous les deux en même temps. Ainsi je pris une impulsion légère afin de m'approcher au plus de la zone. Par chance, nous n'étions pas très loin de la rivière — les points d'eau étant généralement les endroits favoris des sangliers — et le bruit du ruissellement camoufla un tant soit peu mon mouvement.

    Je pus enfin scruter la scène sans peur de me faire repérer. Ils étaient bien six, ils étaient bien gros. Mais de là à les qualifier de "géants", je trouvais le terme à peine abusé. Allez, ils faisaient deux mètres de haut à tout casser? Ouais c'est déjà bien, mais moi je m'attendais à des monstres de cinq mètres ! Juste celui que j'entendis un peu avant qui dépassait les autres d'une tête.
    Ils étaient tous en train de manger. Enfin presque tous. Le "petit" marcassin à qui appartenait les plus petites empruntes tentait en vain de se frayer un passage vers le butin. Lorsque le moment s'avéra propice, j'indiquai au Genin qu'il pouvait s'approcher. Feu vert, mon pote


[desolé pas terrible mais je suis fracassé haha]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: [C] La recherche des sangliers [Hayashi Sanetomô] Mar 22 Déc 2015 - 21:34

J’avais le bon signal pour approcher doucement à côté de mon compagnon, il devait avoir repéré nos cibles et nous allions mettre un terme à cette mission. Il était compétent comme pisteur et j’appréciais de l’avoir à mes côtés pour une mission de ce genre. Je fis le même bon que lui et regardais à mon tour au travers des feuillages, ils étaient tous là à profiter du butin durement gagné et le bébé essayais tant bien que de mal d’en profiter un peu, le partage dans cette meute de sanglier n’était pas leur priorité à ce qu’on pouvait voir. Je tournais la tête vers l’Hayashi et je me penchais à son oreille et je chuchotai :

- Ça va faire un paquet de viande pour les bouchers du village ! Par contre, il y a un bébé avec eux, je te laisse choisir son destin, mais l’ordre était de s’occuper des sangliers et jeune ou pas, il reste une cible.

J’écoutais au pied de la lettre les ordres qu’on me donnait, peu importe si j’avais pitié ou pas, je pouvais effectuer toute sorte de mission si on me le demandait, et ce, sans remords, tant que j’obéissais aux supérieurs et qu’ils étaient satisfaits du résultat. Ce n’est certainement pas un bébé de sanglier qui allait faire en sorte que je dormirais mal ce soir. Soudainement, le changeas de bord et fit tomber une branche à notre opposé, ce qui eux pour effets d’alerter les sangliers qui levèrent la tête et regardaient nerveusement toute autours.

- Psss… C’est là qu’il faut agir, si on attend trop nous n’allons pas pouvoir les tuer.

Je préparais intérieurement mon chakra à l’utilisation de ma maitrise métallique qui malgré sa puissance était très peu utilisé au village de Konoha, j’allais peut-être même faire la première démonstration de ce pouvoir au jeune Hayashi qui se tenait à mes côtés. Je n’attendais plus que mon partenaire agit avant que les sangliers décident de déguerpir.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: [C] La recherche des sangliers [Hayashi Sanetomô] Mer 3 Fév 2016 - 2:05

J’attendais toujours que mon partenaire utilise sa maîtrise pour le bois et qu’il encercle le troupeau de sanglier qui nous faisait face, mais celui-ci ne faisait rien. ''Allez mec, arrête de perdre du temps !'' Un bruissement se fit entendre derrière moi et en me retournant, je vis que l’Hayashi s’était enfuit, je le voyais courir au loin sans regarder derrière lui, c’était réellement étrange de voir un shinobi s’enfuir, mais j’allais devoir faire état de sa fuite au haut-gradé. Je ne pouvais pas partir à ses trousses, car la mission serait un échec et moi aussi, je serais devenu une honte pour le village.

Quant aux sangliers aucun d’eux n’avait entendu le petit incident qui s’était produit avec mon coéquipier et ils continuaient à profiter de leur butin, c’était une bonne chose. Leur position était sensiblement la même et je pouvais tous les atteindre à moi seul, le problème restait le petit marcassin qui était caché par sa mère. Il fallait que je trouve un moyen de tous les liquidé sans qu’aucun d’eux n’ait une chance de fuite. Croupis sur une branche d’arbre et camouflé par le feuillage, je me sentais tel un ninja en pleine infiltration. On ressentait le sentiment de supériorité en voyant tout aux alentours sans être vue et ce même si c’était des animaux sauvages.

Après avoir réfléchi quelque secondes, la meilleure solution serait d’utiliser mes écailles de requins, pleins de projectiles meurtriers qui les transperceraient en tombant sur eux à une vitesse folle. Tigre… Dragon… Buffle, j’effectuais les mudras rapidement et des dents métalliques s’écoulaient du ciel sur mes ennemis et les sangliers tombaient tous lourdement. Ma mission était accompli, il ne restait plus qu’à avertir les victimes afin qu’ils viennent récupérer leur objets volé et quelques bouché de la ville pour qu’il profite de la viande et en fasse profité le village.
Et voilà tout était terminé, maintenant, il fallait que j’avertisse le village que mon partenaire s’était enfui en pleine mission, cela était considéré comme de la trahison et je ne serais certainement pas chargé de sa recherche. Malheureusement, je ne sais pas quel sort on va lui faire subir, mais cela ne regardait que l’ANBU.
Revenir en haut Aller en bas
 

[C] La recherche des sangliers [Hayashi Sanetomô]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-