N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 La 3ème pièce du puzzle [Detsuo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 972
Rang : C

Message(#) Sujet: La 3ème pièce du puzzle [Detsuo] Jeu 7 Jan 2016 - 9:22


La capitale se remet difficilement du tremblement de terre dévastateur qui a scellé le destin de Zennosuke. Je suis étonnée par la vigueur et la détermination des survivants. J'entends les multiples bruits des marteaux, burins et autres scies qui s'activent pour redonner au Shozaichi son éclat. Je suis fière. La vie trouve toujours un moyen de franchir les obstacles que la mort met sur sa route. Et il en est sûrement de même pour les humains. J'aimerais pouvoir les aider. Mais ma faible force physique et ma cécité ne font pas de moi une bonne ouvrière. Je ne reste pas oisive pour autant, loin de là. Seulement j'agis d'une manière qui échappe à la majorité des gens. Il y a plusieurs façon de bâtir. Et la mienne demande du temps...
*C'est dans cette rue!*
*Où plutôt ce qu'il en reste...*

J'ignore la remarque du démon et avance avec précaution parmi les gravas et autres obstacles qui rendent ma progression difficile. Il me tient la main - qui est alors levée dans le vide pour n'importe quel observateur - et me guider avec son manque de délicatesse habituelle, Il ne prends guère le temps de m'indiquer les difficultés du terrain. Je trébuche de mes pieds nus qui se couvrent alors de nouvelles plaies. J'ignore que je laisse dans mon sillage des empreintes de pas ensanglantées. Quelqu'un qui voudrait me suivre n'aurait sans doute pas le moindre mal. Mais... pourquoi me suivrait-on?

Tout en progressant je compte le nombre de pas que je fais. J'avais pris le temps de marquer chaque angle de rue avec mes sceaux. Pour faciliter ma progression et m'aider à me repérer. Mais la destruction occasionnée par le séisme a réduit mes efforts à néants. Je me contente donc de ma mémoire pour progresser. Et dans une ville presque entièrement ravagée par les événements, ça relève de la gageure. Je suis obligée d'invoquer régulièrement des esprits pour qu'ils trouvent la personne que je souhaite rencontrer. J'espère simplement qu'elle est encore vivante.
*Jisetsu Detsuo... Je me demande comment il est...*
*Ceux qui contrôlent le temps sont dangereux! Ils usent de leurs pouvoirs comme des enfants qui ne mesurent pas la portée de leurs actes. Mais le destin est immuable. Et il reprend toujours ses droits sur ceux qui prétendent le contrôler.*
*Je crois qu'être... dangereux est plutôt une bonne chose dans ce monde.*

Il me répond pas un rire de mépris qui clos notre brève discussion. L'un de mes esprits revient vers moi et saisit délicatement ma main. Ce contact glacé me fait frissonner malgré l'habitude. Je me laisse pourtant guider jusqu'à une porte que je découvre de mes mains sales. C'est ici! Je me concentre et cherche une trace de la présence d'une personne à l'intérieur. Une respiration m'indique que cette dernière n'est pas vide. Alors je toque quelques coups répétés sur la porte de bois coulissante. Et lorsque cette dernière s'ouvre, je m'incline comme le veut l'usage même si je ne sais pas vraiment qui se trouve en face de moi.
"Bonjour! Je m'appelle Mamoru Setsuko et je cherche Detsuo du clan Jisetsu. On m'a dit que c'est ici qu'il habitait." un instant de pause. "Êtes-vous celui que je cherche? Dans le cas contraire pouvez-vous me mener à lui s'il-vous-plaît? C'est... important."
Pas vraiment dans le fond. Je veux juste rencontrer mon nouveau coéquipier. La troisième recrue de Van-senseï et mon nouveau coéquipier. J'attends alors dans mes vêtement crasseux et déchirés que la personne en face de moi daigne me répondre. Peut-être qu'on me prendra pour une simple vagabonde cherchant l'aumône d'une manière un brin différente. Je crois que je n'inspire pas la confiance aux gens. Ils se méfient de moi car l'image que je donne les révulse? Combien de fois me suis-je faite insulter car on me prenait pour une clocharde? Devrai-je me justifier? Montrer mon bandeau frappé du symbole du Shûkai que j'ai dans ma poche afin qu'on me prenne au sérieux? Pour l'instant je me contente d'attendre tout en me concentrant sur la respiration de la personne en face de moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Heishi
Messages : 91
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: La 3ème pièce du puzzle [Detsuo] Jeu 7 Jan 2016 - 21:28

J'avais honte de l'admettre, mais je n'avais pas participer à l'événement qui s'était produit il y a quelque jours. Je n'avais pas aider à pourchasser les assaillants qui avaient mis à mal le Shûkai. Je n'avais rien fais. A vrai dire, ce n'était pas totalement vrai. Ma rue, bien que située en basse-altitude à proximité des remparts avaient tout de même été touchée par la terrible explosions. Ainsi, j'avais aider des marmots qui trainaient dehors malgré l'heure tardive à s'en sortir en ralentissant le temps grâce à mes capacités claniques. Mais de ce fait, j'étais resté ici et n'avais pas participer au gros de l'action. Même si j'étais heureux d'avoir sauver des enfants et aider certains adultes à s'en sortir, j'étais déçu de ne pas avoir pu aider plus que ça, de ne pas avoir arrêter le salopard qui avait fait ça au shûkai.

* Mais au final, est-ce vraiment de sa faute ? Petit-lait conscient de ses actes ? Avait-il de bonnes raisons ? On ne peut pas faire un tel acte sciemment ou tout du moins sans une bonne raison ...*

Malgré tout les efforts que j'avais fais, certains personnes avaient tout de même rendues l'âme. Là ou j'avais pu sauver enfants et adultes d'une mort certaine à cause des éboulements, je n'avais rien pu faire pour ce qui était des personnes présentes dans leur maisons lorsque celles-ci s'étaient effondrées. J'étais depuis resté enfermé chez moi à me reposer. User de tant de chakra aussi rapidement m'avait épuisé et mon maître, Van, était parti à Suna. Quitte à ne rien faire, autant se reposer. J'étais alors j'étais entrain de m'abandonner à ma seule et unique passion : lire. Puis quelques coups retentirent à la porte. J'abandonnais mon livre - sans oublier d'en marquer la page, je suis bien maniaque – et ouvris la porte.

La jeune femme qui était à ma porte me surpris pour être honnête. Elle s'était déjà inclinée et se présentait sous le nom de Mamoru Setsuko. Je la fixais attentivement. Elle possédait des vêtements déchirés, ses pieds étaient pleins de plaies et son teint était très pâle, presque cadavérique. Pour ma part, je trouvais cette jeune fille adorable. Elle devait avoir entre 12 et 15 ans, et elle me paraissait plus petite que son âge. Elle avait l'air d'avoir beaucoup souffert et ses yeux vitreux me faisaient de la peine pour elle : la pauvre petite était aveugle. Elle avait dû recevoir beaucoup de moqueries dans sa courte. Enfin je lui répondis, mettant fin à mon observation.

• Oui, c'est bien moi. Entre, je t'en prie. lui répondis-je.

Puis je me décalais, laissant la porte ouverte. J'avais hésité à la prendre par la main mais elle était un ninja et devait donc pouvoir se déplacer seule : elle aurait peut-être mal prit ça, pensant que je la trouve faible.

• Tu veux quelque chose à manger ou à boire ? lui proposais-je une fois qu'elle fut rentrée chez-moi.

Je passais devant elle afin de déblayer les quelques affaires qui traînaient là pour la laisser passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 972
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: La 3ème pièce du puzzle [Detsuo] Mar 12 Jan 2016 - 13:35


Mon coéquipier à l'air d'une personne sympathique. Ou tout du moins polie. Il m'invite ainsi directement à entrer chez lui. Mais j'hésite tandis qu'une certaine méfiance naît en moi: pourquoi est-ce qu'il se montre si accueillant. Je ne suis guère habituée à ce genre de traitements. Et puis il ne sait même pas qui je suis. Est-ce qu'il traite chaque inconnu de la même manière ou ai-je droit à un traitement de faveur à cause de ma cécité et de l'image peu reluisante que je donne? La pitié des autres ne m'intéresse pas. Mais ce n'est guère aisé de s'en défaire. Au bout d'un moment on apprend à l'ignorer à défaut de l'accepter...
"Merci!"
Un simple mot pour lui signifier ma reconnaissance. Il me capture alors la main et me guide pour franchir la première marche pour m'engouffrer dans la maison. Des bruits répétés devant moi semblent indiquer que mon hôte dégage le chemin. Peut-être qu'il est de ceux qui aiment vivre dans un environnement encombré. Certains appellent ça le bordel organisé. De mon côté je me garde bien de faire des remarques sur le style de vie des autres. Quand on vit dans un tonneau en compagnie des clochards de la capitale, on n'est pas exactement bien placé pour se le permettre.

Detsuo me demande si je souhaite à boire ou à manger. Je suppose que c'est proposé de bon coeur. Mais je ne suis pas encore très au fait des règles sociales. Si j'accepte je pourrais être perçue comme une sans-gêne. Et si je refuse je risque de mécontenter mon partenaire. Mais j'ai faim. Horriblement faim. Je ne crois pas avoir englouti la moindre nourriture depuis les événements qui ont dévasté le Shozaichi. Il faut dire que j'ai été pas mal occupée. Finalement le ventre l'emporte donc sur la réflexion.
"Un peu d'eau fera l'affaire. Et si tu as quelques boulettes de riz qui traînent je veux bien t'en soulager..."
Je me fais mener jusqu'à ce qui doit être le salon ou je prends place. Et pendant que mon hôte s'affaire à préparer de quoi sustenter notre soif et notre faim, je m'interroge. Est-ce qu'il sait qui je suis? Peut-être qu'il s'en doute déjà. Van-sama lui a sûrement parlé de Seito et moi. Mais vu le goût du Gouverneur pour les secrets Detsuo pourrait tout aussi bien ignorer notre existence. Dans les deux cas je serai vite fixée. J'attends donc qu'il revienne pour lui exposer les raisons de ma venue.
"J'ai appris que tu avais rejoins l'équipe Kogane?" je trempe mes lèvres dans l'eau. "Van-sama est également mon senseï, je ne sais pas s'il te l'a dit? Ce qui fait de nous des coéquipiers et qui explique ma présence ici, aujourd'hui..."
J'essaie d'insuffler un minimum d'enthousiasme dans le ton que j'emploie mais il reste très neutre. Je suis plutôt contente d'avoir un troisième partenaire. Mais je ne sais pas vraiment ce que je dois penser de lui pour l'instant. Je suis sur la réserve, en phase d'observation. Les minutes qui suivront seront sans doute révélatrices. Je caresse du bout du doigt le dos du scorpion qui se trouve sur mon épaule.
"Voici Nein, le Kuchiyose que notre senseï m'a confié. C'est grâce à lui que j'ai appris qu'il t'avait choisi comme troisième élève." un sourire fugace éclaire mon visage. "À ce propos... Félicitations!"
Me retenue ne m'empêche cependant pas d'être sincère. Van-sama sait s'entourer des bonnes personnes. J'ai pu le constater au Temple d'Ao. Je ne sais pas si je m'entendrai avec Detsuo. Mais je suis en revanche certaine qu'il fera du bon travail au sein de notre équipe. Je n'ai pas le moindre doute à ce sujet. Je me demande un instant si le jeune homme a également un scorpion avant de me laisser aller à une autre curiosité.
"Alors comme ça tu es un Jisetsu? Il paraît que vous pouvez contrôler le temps à votre guise. C'est vrai?" je le reconnais, j'ai quelques doutes. "Peux-tu me montrer s'il-te-plaît?"
"Montrer" quelque chose à une aveugle. Voilà bien une gageure... Mais cette demande est également un test. Peu conventionnel, certes. Mais qui aura au moins le mérite de m'en apprendre plus sur la capacité à improviser de mon nouveau coéquipier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Heishi
Messages : 91
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: La 3ème pièce du puzzle [Detsuo] Mar 12 Jan 2016 - 18:57

La fille en face de moi eut l'air d'hésiter pendant un long moment. Certainement une méfiance justifiée face à ce qu'elle avait subit à cause de sa cécité ? Ce qui était en revanche certain, c'est que j'avais bien cerné le caractère de la jeune femme en face de moi. Elle était fière et visiblement, que ce soit à l'aide d'un jutsu ou n'importe quel autre moyen, réussissait à vivre normalement comme toute personne : elle aurait certainement mal prit le fait que je l'aide et pénétra dans mon humble demeure suite à un vigoureux merci. Je lui demandais alors de bon cœur si elle désirait quelque chose à boire ou à manger. Elle sembla réfléchir une nouvelle fois pendant un temps assez long – décidément, je la trouvait bien méfiante pour une adolescente – avant de me répondre que de l'eau et des boulettes de riz feraient l'affaire. J'espérais sincèrement qu'elle ne prendrait pas le temps de réfléchir à tout ce que je lui répondrais : un peu de sincérité et de spontanéité ne faisait de mal à personne.
• Très bien, je dois avoir ça ! Tu peux aller t'installer je t'en prie.
L'adolescente s'installa dans le salon tandis que je fis un petit saut dans la cuisine afin de prendre mes restes de boulettes de riz de la veille ainsi qu'une gourde d'eau bien fraîche dont je fis deux verres. La fillette semblait perdue dans ses pensées une nouvelle fois. À quoi pouvait-elle diable penser à un tel moment de convivialité ? Je vins m'asseoir à côté d'elle plutôt discrètement et posais les boulettes sur la petite table devant nous.
• Bien, j'ai posé les boulettes en face de toi et ceci est ton verre d'eau.
La jeune fille reprit la parole en me disant qu'elle savait que j'avais rejoint l'équipe Kogane ; puis elle me dit que Van était également son maître, ce qui faisait de nous des coéquipiers ce qui était la raison de sa visite. Cette phrase avait été dit avec une voix neutre, comme si elle était toujours méfiante. Elle but également un petit coup comme si le fait de m'avoir avouer cela avait été une tâche compliqué pour elle qui lui avait assécher la gorge. C'est alors que je réalisais qu'il s'agissait effectivement de ma partenaire. Je savais que j'avais déjà entendu le nom de Setsuko, Van m'avait fait un rapide topo sur ça !
• Et bien, enchanté Setsuko. Effectivement, Van m'a parlé un peu de toi. Ravi de te voir en chair et en os !
Après mes rapides félicitation, la jeune femme me présenta une seconde personne, Nein, le kuchiyose que Van lui avait confié. Elle me félicita ensuite d'avoir été choisi comme troisième élève de la part de Van. Néanmoins pas décider à me laisser répondre, elle continua en me demandant si je pouvais vraiment manipuler le temps et me demanda de lui montrer. Je restais sceptique quelques secondes : comment montrer quelque chose à une aveugle ? Certainement un test. Même si cela me gâcherais énormément de chakra, je savais comment faire.
• Très bien. Je vais te le prouver.
J'effectuais des mundras pendant un petit temps : une technique de rang A. Une large zone (sortant de ma maison) se créa. Toute personne en son sein se voyait très fortement ralenti.
• Bien. Essaie de bouger, maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 972
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: La 3ème pièce du puzzle [Detsuo] Jeu 14 Jan 2016 - 5:12


Impressionnant... C'est le premier adjectif qui me vient à l'esprit alors que ma main fend lentement l'air. Le temps a perdu ses repaires et s'écoule désormais plus lentement. J'ai l'impression d'évoluer dans un environnement qui me repousse et entrave chacun de mes mouvements. Un sourire se dessine peu à peu sur mes lèvres tandis que je remarque que le phénomène affecte également les sons. C'est comme si l'univers avait décidé de faire une pause. Juste un petit instant... Mon regard se porte lentement sur la masse cadavérique à mes côtés. Il ne semble pas affecté par cette stase. Rien d'étonnant finalement puisqu'il n'existe pas vraiment sur ce plan. Ou plutôt pas seulement... Dommage!

J'attends que l'effet se dissipe et regrette presque cet îlot de tranquillité lorsqu'il se dissipe. D'une certaine façon je me sentais protégée à l'intérieur de ce dernier. Comme si le temps, justement, n'avait pas de prise sur moi. Mais je ne sous-estime pas non plus les effets pratique d'une telle capacité. Nulle doute qu'elle sera précieuse au sein de l'équipe Kogane. C'est plutôt prometteur. Car notre team se doit d'être la meilleure. C'est en attirant le regard des bonnes personnes que nous aurons le plus de chances de nous illustrer.
"Impressionnant. Franchement impressionnant." Je reprends une gorgée d'eau. "Et très pratique. Mais dis-moi: si tu enfermes un adversaire dans une cage temporelle et que tu y pénètres à ton tour, seras-tu également affecté par le phénomène? Quant est-il d'un jutsu?"
On nous le répète régulièrement à l'académie: le travail d'équipe est souvent primordial pour les missions les plus dangereuses. À ce titre il convient de connaître au maximum les capacités de ses coéquipiers. Peut-être qu'il me trouve insistante. Ou encore que ma curiosité va le pousser à la méfiance. Mais lorsque nos vies seront en jeu alors il sera sans doute trop tard pour poser ce genre de questions. La connaissance, quelle qu'elle soit, n'est jamais inutile. Et elle peut parfois se montrer meurtrière... Je laisse mon coéquipier répondre et tente de lui rendre la pareille.
"De mon côté je contrôle les esprits. Et certains démons." des ailes sombres jaillissent dans mon dos. "Je m'en sers selon mes besoins. Mais ce n'est pas à sens unique. Et il y a souvent une contrepartie aux services qu'ils... m'offrent."
Le mot n'est peut-être pas adapté. Mais je préfère vulgariser plutôt que de m'étendre de longues heures sur le sujet. Je replies mes ailes démoniaques et ces dernières disparaissent dans les sceaux situés sur mes omoplates. J'ai entendu quelque chose tomber. Je m'empresse alors de m'excuser avant d'engloutir une boulette de riz. J'en engloutis presque immédiatement une deuxième puis une troisième. La faim dévore mes entrailles et les premières bouchées ne font qu'accentuer cette désagréable sensation.
"Dis-moi..." j'hésite un instant. "Qu'est-ce que tu penses de Van-senseï? Honnêtement! Je veux dire...qu'est-ce qu'il t'inspire? Et comment l'as-tu rencontré?"
Je n'essaie pas de le piéger et il me semble évident que cette conversation ne sortira pas de cette pièce. Tellement évident que je n'ai pas jugé utile de le préciser. Il est sûrement important pour des élèves de parler de leur maître. Il a pu nous évaluer en nous recrutant. Mais finalement il nous reste à faire de même avec lui. Je ne l'ai guère cotoyé puisqu'il est parti pour Suna et l'examen Chûnin. Peut-être en est-il autrement de Detsuo?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Heishi
Messages : 91
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: La 3ème pièce du puzzle [Detsuo] Mar 19 Jan 2016 - 23:35

J'étais amusé en voyant le visage de la fillette en face de moi. Elle semblait un premier temps sidérée, amusée, en pleine incompréhension, en pleine admiration. Puis son comportement changea et elle décida de se laisser aller, un sourire se dessinant peu à peu sur ses lèvres. Je connaissais ce sentiment de paix intérieur : quoi de mieux qu'un ralentissement temporel pour se sentir calme ? Les bruits ne sont pas vifs et s'écoulent doucement tout comme les gestes. Qu'est-ce que j'aimerais pouvoir, moi aussi, profiter de ce pouvoir pour me relaxer mais je n'étais pas affecté par cette technique. Tout du moins pas entièrement : j'avais conscience que le monde était ralenti ainsi que les bruits mais mon corps, lui, ne l'était pas. Je fis disparaître la zone de limitation et, buvant un peu d'eau, ma coéquipière me fit part de son impression et me dit que mon pouvoir était très pratique. Elle décida de me questionner d'avantage sur les côtés pratique du combat, ce que je comprenais tout à fait : le travail d'équipe est primordial pour vaincre des adversaires et connaître les capacités de ses alliés est important.

• Non, je ne suis pas affecté par la zone de limitation temporelle. Enfin si, je sais que le temps est ralenti et entends les sons au ralenti mais moi, je ne le suis pas. Un jutsu se voit, lui aussi, ralentir au sein de ma zone de limitation tout comme les projectiles. Mais tu sais, je ne maîtrise pas que cette zone : je peux aussi ralentir et diminuer le temps. Je possède plusieurs Jutsus basé sur la temporalité, ce n'est pas juste un pouvoir !

Je fixais l'aveugle. Elle était puissante et pleine de détermination, j'en étais sûr. Mais comment s'était-elle déplacée sans voir et sans aucune aide ? Peut-être avait-elle une ouïe fortement développée pour palier à sa cécité. Ma réponse ne se fit pas attendre : la jeune Kunoichi contrôlait les esprits ainsi que certains démons. Afin de justifier ses dires, des ailes sombles jaillirent de son dos, me couplant le souffle. Elle précisa qu'elle s'en servait selon ses besoins mais que ces services n'étaient pas à sens unique et qu'il y avait souvent des contreparties à leurs services.

En repliant ses ailes, un vase chuta et explosa en plusieurs morceaux dans un bruit significatif. Elle s'excusa avant de prendre plusieurs boulette de suite. La pauvre… Son aspect misérable était-il réel ? Vivait-elle sous les ponts ? Je me saisis également d'une boulette de riz que je mangeais en l'écoutant. Elle me demanda ce que je pensais de Van. J'étais assez surpris de sa question à vrai dire, mais je suppose que s'inquiéter sur de tels faits en temps que coéquipiers était normal. J'allais devoir m'habituer à partager mes activités avec les autres. Je lâchais un imperceptible soupir avant de répondre.

• Je l'ai rencontré lors d'une mission. On devait arrêter un moine qui désirait détruire le temple d'Ao' et il a fait exploser l'intérieur du temple. J'ai réussi à le maîtriser tandis que notre maître réduisait les cendres à néant. C'est là qu'il m'a proposé de rejoindre l'équipe. Et toi,comment l'as-tu conclus ? Je repris ma respiration avant de continuer. Honnêtement, je ne le connais pas bien. Ce que je sais c'est qu'il est un homme bien avec des valeurs, n'hésitant devant rien pour accomplir les missions. Il est maître de l'interrogatoire – je m'en souviens bien encore. En revanche, il est mystérieux et ne m'a rien révélé de son passé : je ne peux point t'aider pour ça. Et toi, d'ou le connais-tu ? Terminais-je.

Je fixais à présent ma camarade. Non, décidément, j'allais vivre de belles choses au sein de notre équipe si particulière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 972
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: La 3ème pièce du puzzle [Detsuo] Jeu 21 Jan 2016 - 6:53


J'essaie de me représenter la scène que me décrit Detsuo. J'ai entendu parler de ces fâcheux événement au Temple d'Ao. Je me trouvais malheureusement à la capitale lorsqu'ils se sont produits. J'aurais peut-être pu prêter assistance à celui qui allait devenir mon coéquipier dans le cas contraire. Même s'il semble qu'il n'en aurait pas eu besoin... Cela ne fait que me conforter dans mon opinion: Van-senseï a soigneusement pesé le pour et le contre avant de proposer au Jisetsu de rejoindre sa nouvelle équipe. Et ça me suffit amplement pour accorder du crédit au jeune homme.

Il m'expose ensuite son avis sur le Gouverneur de Taki et j'esquisse un sourire entre deux gorgées d'eau. Un homme bien avec des valeurs? J'en doute... Sa fascination pour le morbide me semble incompatible avec cette définition. Et la mission qu'il m'a confiée en son absence l'est tout autant. Mais je rejoins en revanche Detsuo sur un point: il est déterminé. Une qualité sur laquelle je compte énormément à vrai dire. Car elle mènera notre équipe au sommet. Le reste m'importe peu. Que Van-senseï soit une personne "bonne" ou "mauvaise" est le cadet de mes soucis. Tout ce qui compte, c'est qu'il soit apte à nous transmettre son savoir.
"Je ne sais pas vraiment quoi penser de lui pour être honnête..." je marque une pause. "Je n'ai pas eu l'occasion de combattre à ses côtés ni même de passer beaucoup de temps en sa compagnie. Mais pour ce que j'en ai vu, il me semble quelqu'un de compétent. Et ça suffit à satisfaire ma curiosité."
Je repose le verre sur la table tout en me demandant de quelle manière je dois aborder le sujet de ma rencontre avec l'homme aux scorpions. Nein ne manque pas une miette de cette conversation et je ne sais pas vraiment si je peux me fier à lui. Il passe tout son temps avec moi. Mais son maître est incontestablement Van-senseï. Est-ce ses frères et lui sont seulement là pour nous prêter assistance ou servent-ils également d'espions au Hoheinheim? Et puis je ne sais même pas ce que Detsuo sait ou non à propos des catacombes du Temple d'Ao.
*Joues la carte de la prudence... Un mensonge vaut mieux qu'une trahison!*
*Seito me considère déjà avec mépris. Si Detsuo se rend compte que je ne suis pas honnête il pourrait très bien faire de même.*
*La relation que tu entretiens avec tes coéquipiers est secondaire. Ce n'est pas eux que tu dois ménager mais l'homme qui peut te rendre plus puissante. Seito et Detsuo ne seront rien de plus que des gêneurs qui s'accapareront le temps de Van et ralentiront ton entraînement.*

Il se montre aussi pragmatique que d'ordinaire. Difficile de lui donner tort par ailleurs. Mais réduire mes coéquipiers au rang de simples gêneurs est un peu trop absolu. Je suppose qu'ils m'apporteront tout de même quelque chose. Quoi exactement? Je suppose que le temps se chargera de m'apporter une réponse. J'hésite encore quelques instants avant de reprendre de la même voix douce:
"J'ai rencontré Van-senseï dans des circonstances un peu moins... épiques que les tiennes. Il ne m'a jamais vue combattre et s'est contenté d'un court entretien avant de m'accepter dans les Kogane. Peut-être qu'il tenait simplement à avoir une Mamoru dans ses rangs vu que mon clan est l'un des plus importants de Taki." un sourire naît sur mes lèvres. "Après tout c'est un shinobi qui fait aussi de la politique..."
Je sais très bien pourquoi il m'a recrutée. Ou ce que je vaux! Mais je préfère laisser planer un doute. À Detsuo de se faire sa propre opinion sans être influencé. Et puis je tiens à garder une certaine part de mystère pour les gens qui m'entourent. Tout simplement parce que c'est nécessaire. Et que l'inverse soulèverait beaucoup trop de questions auxquelles je n'aurai ni la force, ni l'envie de répondre.
"J'aimerais te demander quelque chose: je ne t'apprends rien en te disant que je suis aveugle. Je compense ce handicap par ma maîtrise de la sensorialité mais aussi par des sceaux. Si tu es d'accord, je voudrais t'en apposer un." je me mordille la lèvre. "Il me permettra de te repérer plus facilement en percevant plus facilement ton chakra. Et comme on risque de devoir passer pas mal de temps ensemble ça m'évitera de te rentrer dedans..."
Je lui mens tout en lui demandant de me faire confiance. Je suis consciente que ce n'est pas très moral. Et que Detsuo et moi échangeons à peine nos premiers mots. Si j'étais à sa place j'hésiterais avant de me laisser apposer un sceau dont je ne sais rien. C'est pourquoi je juge utile de préciser quelque chose:
"Il ne représente pas le moindre danger pour toi! C'est simplement une sorte de... balise. Mais si tu refuses je comprendrais. Après tout tu ne sais pratiquement rien de moi et ma demande doit te sembler un peu bizarre." je caresse le dos de Nein. "Mais si ça peut te rassurer j'ai aussi poser un sceau de ce genre à Seito. Et il est toujours en vie..."
Une petite touche d'humour déplacée ou bienvenue? J'engloutis une nouvelle boulette de riz et constate à regret que c'était la dernière. Je dois lui sembler être une véritable goinfre. Mais entre l'abominable odeur que je dégage et mes vêtements déchirés, je ne suis plus à ça près. Et puis la faim est plus forte que le reste. À la capitale je ne jouis pas du même confort qu'au Temple d'Ao malheureusement...
"Prends ton temps pour réfléchir. Et puis il y a quelque chose d'autre que j'aimerais savoir avant ça: est-ce que tu as déjà tué quelqu'un?"
Infliger la mort est l'une des étapes les plus importantes dans la vie d'une personne si je me fie à ce qu'Il m'a enseigné. Ça change les gens. En mieux? Je ne sais pas. Sûrement pas. Mais ça les rend plus forts, plus adaptés à ce monde. Est-ce que mon coéquipier appartient à ceux qui ont déjà tué ou à ceux qui devront le faire tôt ou tard? Je reconnais que je n'en ai pas la moindre idée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Heishi
Messages : 91
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: La 3ème pièce du puzzle [Detsuo] Mar 26 Jan 2016 - 23:48

Tandis que j’exprimais mon avis sur notre professeur, ma coéquipière se mit à sourire entre deux verres d'eau. Je ne savais pas si il s'agissait d'un sourire sincère ou bien si elle n'était pas d'accord avec ce que je disais et qu'elle se moquait légèrement de moi mais, à vrai dire, je m'en fichais. J'exposais et mon avis et, qu'il soit juste ou non, c'est ce que je pensais. Peut-être la Mamoru avait-elle vu un côté de mon maître que je n'avais pas vu ? Ce dont j'étais sûr, c'est que mon maître était un homme très déterminé et sage. Il est tout ce que je recherchais : quelqu'un d'intelligent, apte à me transmettre son savoir pour faire de moi un homme meilleur et plus puissant. Je ne demandais pas un héros, seulement un homme avec une certaine morale. Tant que mon maître ne s'avéra pas être un monstre, j'avais toutes mes raisons de lui faire confiance et de le suivre dans diverses missions. Elle me révéla qu'elle ne savait pas vraiment quoi penser de lui, qu'elle n'avait pas combattu à ses côtés no même passée beaucoup de temps avec lui. Seulement, l lui semblait compétent et c'est tout ce qu'elle demandait.

• Compétent ? Ça c'est sûr ! J'ai eu un avant-goût de ses compétences et je n'ai pu refuser à rejoindre l'équipe après ça. Je pense qu'il a les capacités pour faire de nous l'une des meilleures équipes du shûkai.

La jeune femme en face de moi reposait son verre sur la table, sous le regard inquiéteur du scorpion sur son épaule. Un certain Nein si je me rappelais bien. C'est alors que je me demandais ou était mon propre scorpion, prénommé Sieben. Peut-être lézardait-il encore dans ma jour ? Ou bien était-il caché ? En tout cas, il n'était pas à mes côtés. S'ensuit un long silence pendant lequel la Mamoru semblait perdu dans ses pensées. Mais peut-être n'était-elle pas seule ? Je me questionnais encore à propos de ces démons et me demandaient si il était vraiment saint de vivre à longueur de temps avec de tels esprits dérangeurs. Peut-être même la pousserait-ils à commettre l'irréparable, à trahir son propre pays ? Elle reprit d'une voix douce en m'expliquant qu'elle avait rencontré Van dans des circonstances improbables et qu'elle s'est faîtes acceptée dans l'équipe suite à un entretien. Il désirait avoir une Mamoru dans les rangs de son équipe car ils étaient importants. La jeune femme laissa supposer qu'il s'agissait de raisons politiques, mais j'en doutais. Il y avait plus de chances qu'il s'agisse de raison pratiques ou expérimentales (ou encore la puissance de la Mamoru) que de raisons politiques.

La jeune femme ne s'arrêta pas là et me dis qu'elle était aveugle mais qu'elle compensait ce handicap par la maîtrise de la sensorialité ainsi que l'art du Fuinjutsu. J'étais heureux de voir que cette jeune femme maîtrisait également ma spécialité. Elle me demanda si elle pouvait m'en mettre un et se mordilla la lèvre, ce que je pris comme un sentiment de nervosité. Elle m'expliqua qu'il lui permettra de me repérer à l'aide de mon chakra et que ça lui permettrait de me repérer plus facilement. Elle reprit de sa voix douce qu'il ne représentait aucun danger pour moi, qu'il s'agissait d'une balise. Elle tenta de détendre l'atmosphère en me disant qu'elle en avait mit un à Seito et qu'il n'était pas mort. Elle conclut en me disant que je pouvais prendre mon temps et me demanda si j'avais tué quelqu'un. Je ne sais pas si elle a été honnête avec moi depuis le début. Elle n'a certainement pas été recrutée pour causes diplomatiques, j'en doutais. Mais rien ne me le disais, peut-être étais-ce le cas. Et le cas échéant, elle avait certainement de bonnes raisons pour la cacher à ses camarades : elle m'avat l'air d'avoir un bon fond.

• Pas la peine de te justifier ! En temps que membre d'une même équipe, je te fais totalement confiance. Je suis prêt à reçevoir ton sceau quand il le faut ! Je suis moi-même un utilisateur du Fuinjutsu. Sinon, j'ai déjà été confronté à la mort : j'en connais toutes les coutures. Ce n'est par contre pas moi qui l'ai infligé : un membre de ma famille est mort devant mes yeux ainsi que beaucoup d'autres inocents lorsque j'étais plus jeune. Je n'aurais aucune difficulté à retirer le cadeau si précieux qu'est la vie à un ennemi du Shûkai. conclus-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 972
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: La 3ème pièce du puzzle [Detsuo] Mer 27 Jan 2016 - 7:25


Selon lui des coéquipiers doivent se faire aveuglément confiance. J'analyse ce postulat tandis que mon regard reste résolument fixé dans le vide. Je ne crois pas que le respect ou la confiance doivent être donnés à la légère. Il y a des choses qui s'obtiennent uniquement avec le temps et le mérite. Detsuo et Seito me sont sympathiques mais la confiance que je leur accorde se limite à la collaboration nécessaire au bon fonctionnement de l'équipe. J'ai fais l'erreur de croire que Seito m'accorderait la sienne et j'ai tenté de la lui donner en retour. Le résultat n'a guère été concluant...
"Tu as sûrement raison, oui! La confiance est primordiale au sein des Kogane!"
Je vais dans son sens avec un léger sourire en prime mais n'en pense pas moins. Pour ce que j'en sais, les discussions entre deux personnes sont faites de concessions. Dans le cas inverse elles donnent naissance à un débat. Et il s'agit de ma première rencontre avec le Jisetsu. J'aimerais privilégier une conversation sereine et simple. Nous aurons tout le temps d'apprendre à nous connaître dans le futur. Pour peu que la mort n'éclaircisse pas nos rangs. Je suppose qu'un jour viendra où nous devrons dire adieu à l'un de nos compagnons...

Je chasse ces pensées morbides puis me lève et m'approche en tâtonnant de mon camarade. Je pourrais avoir recours à la sensorialité pour me mouvoir aisément mais ce serai trop... facile. Je préfère appréhender ma condition de face plutôt que d'avoir recours sans cesse à des artifices. Ma main se pose finalement sur l'épaule du jeune homme puis sur l'arrière de son crâne que je pousse gentiment en avant. Il me libère l'accès à sa nuque sur laquelle je m'emploie à poser un sceau de détection. Ce faisant j'en profite pour rebondir sur ce qu'il m'a dit à propos de la mort et de sa famille.
"Je pensais aussi que je pourrais tuer un adversaire sans la moindre difficulté. Que le moment venu, je pourrais ôter la vie d'un simple geste fluide et gracieux. L'idée ne m'effrayait pas. Et quand j'y repense je crois même qu'elle me séduisait." je marque une pause tout en continuant la pose du sceau. "Je m'étais imaginée plein de scénarios dans lesquels je triomphais d'ennemis avides de sang. Et à chaque fois j'endossais le rôle de la... gentille, celle qui tuait légitimement et uniquement pour se protéger..."
Deux cercles noirs se forment sur la peau de Detsuo puis s'entremêlent. Plusieurs autres symboles se mêlent alors à leur danse avant de s'immobiliser. J'effleure la surface du sceau du bout des doigts pour retourne prendre place en face de mon coéquipier. Où en étais-je déjà? Ha oui!
"Et puis, forcément, cette première fois est arrivée. Et je peux t'assurer que ce n'est pas aussi facile qu'on l'imagine. Certains sont faits pour ça. D'autres n'y arriveront probablement jamais. Tout ça pour dire qu'il faut vivre cette expérience et tenir la vie d'un adversaire dans le creux de sa main pour savoir ce que l'on vaut, de quoi on est vraiment capables. Nous ne sommes de loin pas tous égaux face à la mort. Et crois-moi en tant que Mamoru je sais très bien de quoi je parle..."
J'évite évidemment de lui préciser que j'étais l'agresseuse la première fois que j'ai donné la mort. Ni même que la difficulté dont je parlais résidait principalement dans le fait de savoir où enfoncer ma lame dans le corps de ma cible. Nous ne sommes pas assez intimes pour lui révéler de cette manière le rapport particulier que j'entretiens moi aussi avec la mort. Et puis je doute qu'il apprécie ce que je pourrais alors lui raconter. Comme je disais: laissons le temps faire.
"Mais pour être honnête je suis contente que tu te sentes capables de tuer quelqu'un. La vie n'est qu'une question de survie après tout. Et la survie implique bien des choses. Notamment de faire ce qui doit être fait..." je relève vaguement les yeux dans sa direction. "Pas vrai?"
Je cherche réellement son approbation pour le coup. Car je pense chacun des mots que je viens de prononcer. Nous vivons dans un monde hostile et qui ne fait pas de cadeaux. La nature comme les êtres humains sont de redoutables prédateurs capable de tuer sans le moindre remords. Pour y survivre il faut se montrer plus malin. Et plus agressif. C'est regrettable mais c'est ainsi...
"Tu m'as parlé d'un membre de ta famille qui a été tué sous tes eux. Comment est-ce arrivé? S'agissait-il de l'un de tes parents?"
Je marque une pause, hésitante. Je ne sais pas si ce que je m'apprête à lui proposer est une bonne idée. Chaque personne a un rapport à la mort différent. Et certains ne souhaitent pas ressasser le passé. Je me suis rendue compte quelques fois que vouloir rendre service aux gens provoque plus de bien que de mal. Mais je suppose que Detsuo aimerait malgré tout entendre ma proposition.
"Si tu pouvais parler à cette personne, est-ce que tu le ferais? Parce que je peux t'y aider si tu le souhaites. Mais pour ça j'ai besoin d'en apprendre plus..."
Je hausse les épaules avec timidité tout en tentant de ne pas paraître trop désinvolte malgré tout. J'appréhende un peu la réaction du Jisetsu. Il pourrait très bien se moquer. Voir même se vexer. On n'est jamais sûr de rien lorsque l'on fait ce genre de propositions à une personne qu'on ne connaissait pas encore dix minutes plus tôt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La 3ème pièce du puzzle [Detsuo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Roche :: Iwagakure no Satô :: Quartiers Résidentiels-