N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 L'église du sang [Mission B ft Otoke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: L'église du sang [Mission B ft Otoke] Jeu 14 Jan 2016 - 14:19



Ordre de mission.:
 

La réception d'un nouvel ordre de mission amena la kunoichi à se présenter aux portes du village pour y rejoindre la personne qui devait l'accompagner, un Chunin qu'elle commençait à connaitre, Dobutsu Otoke. Et dire qu'elle espérait pouvoir passer une journée tranquille à pouvoir s'occuper seulement d'elle même, aujourd’hui elle allait devoir voyager dans les terres du pays de la Foudre, le village aurait recueilli une jeune femme, qui aurait alors révélée les pratiques d'un groupe de personnes qui s'en prenait à son village, forçant les habitants à se soumettre à un culte étrange.

Deux kumojins étaient donc chargés d'aller enquêter sur place, un petit village au sud de Raigeki, dans les Plaines de Fer. Yui était l'un des ninjas mobilisés. Avant de se rendre au Sentier Perdu, elle avait prit la peine de faire un détour par l’hôpital où était gardée la victime qui avait réussi à s'enfuir. Dans le but de lui poser quelques questions et la voir personnellement, la Hakushi avait pu voir son corps meurtri et tailladé à de multiples endroits, des symboles inconnus gravés à même la chair de son dos, des épaules jusqu’à l'arrière des cuisses. Malheureusement, la pauvre femme était en état de choc, très fatiguée et appeurée, elle n'avait pas pu lui soutirer plus d'informations que celles données dans la missive.

Le soleil était à son zénith pendant que la Hakushi marchait dans les rues de Kumo, bondées comme toujours à cette heure la, elle approchait alors des portes du village. Espérant y retrouver Otoke rapidement, pour que les deux shinobis puissent se mettre en route. C'était la première fois qu'elle allait devoir s'occuper de ce genre de problème. Yui n'avait aucun doute, elle allait devoir affronter une sorte de secte malfaisante, comment pouvait-on traiter une pauvre femme de la sorte et espérer ne jamais avoir à en payer le prix...

La genin se laissa alors emporter par la foule, se mêlant aux civils qu'elle devait être capable de protéger le jour où ils en auront besoin, une fois devant le sentier perdu, Yui s'arrêta contre un mur, attendant son partenaire, il ne devrait pas avoir de mal à la trouver, les deux kumojins avaient déjà réalisés une mission ensemble.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'église du sang [Mission B ft Otoke] Jeu 14 Jan 2016 - 15:04

C’était le début du printemps, une saison que j’appréciais particulièrement pour la simple raison que c’était en cette période qu’il y avait le plus de proies dans la nature. Posté en hauteur dans les montagnes, j’observais le village en compagnie de Karyuudo. Cela commençait à faire un bon moment que nous n’avions pas eu l’occasion de travailler ensemble. Depuis que Raito était apparu pour former une équipe avec moi, Karyuudo fut contraint de m’accompagner uniquement en cachette pour éviter d’être repéré. C’était problématique parce que je ne voulais pas lui imposer ce genre de vie, mais je n’avais pas non plus envie de lâcher ma vie de shinobi. Plus le temps passait plus l’idée d’arrêter de nous cacher me faisait envie. Après tout, nous étions bien plus forts que dans le passé et nous étions désormais capables de nous défendre. En tout cas, je l’étais, mais je savais que pour lui, c’était un peu différent.

Alors que nous étions tous les deux silencieux, ce fut Karyuudo qui me sortit de mes pensées.

- Regarde à ta porte, y’a un messager qui semble te chercher. Sans doute une mission.

Posant ma main sur sa tête en signe d’affection, je sautai ensuite en direction de mon appartement. J’avais l’habitude de faire des grands sauts ou de retomber de correctement d’une longue chute, mais ce n’était pas le cas du pauvre messager qui faillit tomber à la renverse en me voyant. Il me donna ensuite mon ordre de mission. Il s’agissait d’une mission de rang B, une affaire de religion. L’ordre précisait que je devais faire équipe avec Hakushi Yui, une jeune genin talentueuse avec qui j’avais déjà effectué une mission. J’étais plutôt content que ce fut elle, comme elle me connaissait, elle devait déjà savoir que mes méthodes n’étaient pas forcément très éthiques. Je fis alors un signe de la main destiné à Karyuudo pour lui indiquer que je rentrais me préparer.

Quelques minutes après, alors que j’avais presque terminé, une personne frappa à ma porte. Il s’agissait de Raito, je l’avais senti arriver. Je partis donc lui ouvrir la porte en me demandant ce qu’il pouvait bien faire ici.

- Salut Raito !

- Salut Otoke, je vois que tu es déjà équipé pour partir, c’est parfait.

- Je me prépare pour une mission que je viens de recevoir, mais que fais-tu ici ?

- Je viens avec toi évidement ! Quand j’ai appris que tu partais en mission, je me suis dis que c’était le bon moment pour tester notre équipe sur le terrain.

- D’accord, mais je devais déjà faire cette mission avec Yui Hakushi.

- Pas de soucis, ça lui fera un chuunin de plus pour l’encadrer, elle aura également l’occasion de nous voir à l’oeuvre, ce n’est pas rien.

- Bon bah, suis-moi alors.

Ce fut donc ainsi que nous partions en direction des portes du village pour retrouver notre coéquipière du jour. J’avais donné mon ordre de mission à Raito pour le mettre au courant de ce qu’il nous attendait. Il avait l’air très intéressé par cette lecture, j’eus l’impression qu’il était fortement intrigué par cette fameuse minorité religieuse.

Une fois arrivés aux portes, nous fûmes immédiatement entourés par la foule de personne qui s’y trouvaient. Il était difficile de trouver quelqu’un avec autant de monde autour, sauf pour un ninja sensoriel, ce que nous étions tous les deux. Comme j’avais déjà fait équipe avec elle, je me rappelais approximativement du chakra de Yui ce qui me permit de la retrouver beaucoup plus facilement. Il fallait désormais que je lui explique pour Raito.

- Salut Yui ! Cela fait plaisir de te revoir, surtout que je n’étais pas en grande forme la dernière fois. Je te présente Raito Dentô, il fait partie de mon équipe, il nous assistera pour cette mission.

Raito s’inclina alors pour saluer la jeune fille.

- Enchanté de faire votre connaissance.

Comme je commençais à oublier un peu son âge, je fus surpris de remarquer qu’il était plus jeune que Yui. Je n’avais encore jamais vu comment il se comportait avec des gens de son âge, la mission risquait d’être plus intéressante que prévu.

- Bon, bah nous n’avons plus qu’à nous y rendre puisque tout le monde est prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'église du sang [Mission B ft Otoke] Jeu 14 Jan 2016 - 16:02


Comme toujours, Otoke arriva discrètement devant Yui qui, perdue dans ses pensées, ne l'avait pas vu arriver. La Hakushi était très heureuse de le voir en si bonne forme, lors de la dernière mission qu'elle avait réalisé avec le chunin, le Dobutsu s'était retrouvé fortement blessé à cause d'un nukenin du clan Bakusho. Cette fois-ci, Otoke était accompagné d'un autre garçon, nommé Raito, la kunoichi ne voyait pas d'objection à ce qu'une personne de plus participe à la mission. Le visage du garçons aux cheveux bruns lui était familier, elle avait déjà du le croiser plusieurs fois dans le village, il semblait si jeune, plus que l'adolescente peut-être.

Yui répondit aux salutations de ses équipiers en s'inclinant respectueusement à son tour, affichant alors un grand sourire,

» Moi aussi je suis contente de te revoir Otoke - elle se tourna ver Raito - Enchantée de faire ta connaissance également, je suis Hakushi Yui, dit la genin.

L'équipe de kumojin se mit alors en route, marchant sur le sentier perdu avant de prendre un embranchement qui les amena sur un chemin en direction du nord, prenant la direction de Raigeki. Le voyage se déroulait silencieusement, comme la dernière fois, mais maintenant, Yui avait des choses à dire.

» J'ai essayé de te rendre visite à l’hôpital à notre mon retour d'Enrai, mais tu n'y étais pas, je n'ai pas non plus réussi à te trouver dans le village mais on m'a dit que tu allais bien, j'imagine que tu ne vis pas au village.

Yui lui adressa un sourire, puis elle reprit la parole, décidée à partager les informations qu'elle avait glané à l’hôpital avant de partir.

» Je suis allée rendre visite à cette jeune femme qui s'est échappée de son village. Malheureusement, elle était si apeurée et fatiguée que je n'ai pas pu parler avec elle directement, mais j'ai pu voir des photos de ses blessures. Mis à part les traces de violences physiques, son dos et l'arrière de ses jambes étaient couvertes de symboles directement gravés dans sa chair, d'après les médecins, vu ils n'ont trouvé aucune traduction à ces signes, ils pensent qu'il s'agit d'une prière ou d'un rite sacrificiel, ils n'ont jamais vu ça. Surement une secte ancienne et minoritaire qui agissait jusqu’à présent discrètement, mais ils essaient maintenant de s'en prendre au village entier, même si il est isolé dans les plaines, il compte une cinquantaine d'habitants, et personne n'ose réagir.

Le reste des informations, Otoke les connaissait aussi. Les kumojins voyageaient vite, ils allaient bientôt arriver dans les Plaines de Fer, et commencer à enquêter. La kunoichi espérait pouvoir aider ces villageois à temps, et arrêter les auteurs de ces atrocités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'église du sang [Mission B ft Otoke] Jeu 14 Jan 2016 - 18:31

Prenant donc la direction du nord pour atteindre le village en danger, nous avancions rapidement et en silence. Personnellement, je n’avais rien de particulier à dire. Quant à Raito, parler ne le dérangeait pas, mais chaque mot qu’il prononçait avait un objectif, la discussion futile n’était donc pas pour lui non plus. Nous avancions donc tous les deux en regardant droit devant nous, attentifs aux éléments extérieurs pour éviter de tomber sur un danger. Enfin, ce fut le cas jusqu’à ce que Yui décida de nous sortirent de notre silence en prenant la parole. Elle m’annonça qu’elle était venu à l’hôpital pour me rendre visite après notre dernière mission, où j’avais fini dans un mauvais état. Cela me toucha qu’elle se fut inquiétée pour moi.

- À vrai dire, je ne me suis pas rendu à l’hôpital, j’ai été soigné chez moi. J’y suis ensuite resté quelques jours pour me remettre sur pied. J’habite à Kumo, mais cela ne m’étonne pas que tu n’es pas réussi à me trouver, c’est un peu ma spécialité !

Je terminai ma phrase avec un léger rire. Raito me jeta alors un regard assez particulier, il ne trouvait sûrement pas cela aussi drôle que moi. Je savais que cela surtout dire que personne ne savait où j’habitais parce que personne ne me connaissait au village. Évidement, cela ne me dérangeait pas, je ne cherchais pas la renommée, au contraire, j’avais toujours cherché la discrétion.

J’écoutai alors Yui qui me surprit, elle avait été rendre visite à la jeune victime recueillie par Kumo. Elle avait réussi à obtenir des informations intéressantes en prenant l’initiative alors que nous n’avions même pas commencé.

- Et bien, c’est bien de l’avoir fait, je n’avais même pas pensé qu’il y aurait plus d’information à obtenir de ce côté-là que ce qu’on avait déjà dans le dossier. S’il s’agit vraiment d’une secte et non d’un groupe de criminel, il sera bien plus facile de les tuer, mais pas pour éviter les pertes civiles. À cause de leur foi, ce genre de gens sont généralement imprudents et imprévisibles.

Le reste du voyage se fit ensuite plus ou moins dans le calme. Ce ne fut pas très long avant d’atteindre notre destination. Avant de pénétrer dans le village, je fis signe à Yui et Raito d’attendre un peu pour discuter stratégie.

- Nous ne pouvons pas nous permettre de nous faire remarquer avant d’en savoir plus, s’il s’agit bien d’une secte et qu’ils sont au courant qu’une de leur victime s’est enfuit, ils doivent s’attendre à l’arrivée de shinobi. D’après ce qu’on en sait, les personnes que nous recherchons sont violents et attaquent les habitants de ce village.

Raito qui relisait les informations que nous possédions, ajouta quelques éléments qui lui semblaient importants.

- D’après nos informations et ce que tu nous as dit Yui, la victime possède des blessures particulières. Il est donc très probable qu’un ou plusieurs, voire tous les membres du groupe que nous recherchons soient instables psychologiquement. Il risque d’être difficile d’arrêter ces membres sans les blesser. Ce que je propose, c’est de repérer tout d’abord les personnes dangereuses avant d’agir. Ensuite, on les élimine sans chercher à les capturer le plus rapidement possible, avant de capturer les autres membres moins dangereux puis de sauver les éventuelles victimes.

Dans sa réflexion, Raito était aussi pragmatique que moi, ce qui facilitait l’élaboration de plan.

- Il est également important de préciser que nous devons être discret jusqu’à notre assaut, si nous nous faisons repérer, il sera peut-être trop tard pour sauver tout le monde.

Je regardai alors Yui pour l’inviter à parler, elle avait beau être avec deux chuunins, elle avait parfaitement le droit de suggérer d’autres idées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'église du sang [Mission B ft Otoke] Jeu 14 Jan 2016 - 21:59


La Hakushi écouta les réponses d'Otoke puis les paroles de Raito qui la félicitait d'être allée à l’hôpital pour essayer d'avoir plus d'informations. La suite du voyage se déroula sans problèmes et toujours dans le silence, ce qui ne déplaisait pas à la kunoichi qui aimait écouter le calme de la nature qu'ils étaient entrain de traverser.

Une fois arrivés à destination, les kumojins s’arrêtèrent pour discuter de la stratégie à adopter. Yui resta attentives aux propositions de ses deux partenaires, ils semblaient d'accord sur un point, celui de tuer les responsables. une approche un peu trop radicale aux yeux de la Hakushi qui préférait enquêter en finesse, en toute discrétion, à l'image de son clan. Une fois les différentes propositions avancées par les chunins, Otoke adressa un regard instant à la genin, comme pour l'inviter à proposer aussi ses idées.

» J'ai peut-être pensé à quelque chose de plus... Vicieux.. Je suis d'accord avec l'idée qu'il faut éliminer les coupables avant qu'ils ne sèment la mort et la panique en nous voyant. Mais j'ai aussi une idée pour les identifier plus facilement, mais il va y avoir des risques.

Yui marqua une pause, elle savait très bien que son idée pouvait paraître folle, mais elle pensait qu'avec son approche, la mission se déroulerait plus calmement, et avec une efficacité totale.

» Voila mon plan, tout les deux, vous allez utiliser le henge pour vous transformer en de banals villageois. Moi, comme j'ai pu voir la femme à l’hôpital, je peux prendre son apparence, on pourra dire que vous m'avez rattrapée pendant ma fuite. De cette manière on pourra identifier plus rapidement les cibles si on nous conduit à leur repaire.

Si les chunins parvenaient à se faire passer pour des alliés de la secte, les kumojins pourraient éliminer le mal de l'intérieur. C'était du moins le plan qu'elle avait en tête, mais peut-être que ses équipiers n'étaient pas d'accord pour cette stratégie, chose qu'elle comprendrait absolument.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'église du sang [Mission B ft Otoke] Jeu 14 Jan 2016 - 23:52

J’écoutai alors attentivement la proposition de Yui. Lorsqu’elle proposa de servir d’appât en se faisant passer pour la jeune femme récupérée par Kumo, je fus plutôt surpris. Son idée n’aurait pas été mauvais s’il avait fallu infiltrer une organisation terroriste, mais là, il s’agissait sûrement d’une secte.

- J’apprécie que tu sois prête à te mettre en danger pour cette mission, mais nous ne pouvons courir ce risque. Non pas que je refuse de prendre le moindre risque, mais nous ne pouvons pas savoir comment les ennemis se comportent. S’il s’agissait effectivement d’une secte composée de psychopathe, nous nous ferions remarquer immédiatement. Il nous est impossible de nous faire passer pour l’un des leurs tant que nous ne les connaissions pas.

- Mais ce n’est pas nécessaire.

Je me tournai alors vers Raito qui venait de m’interrompre.

- Nous n’avons pas besoin d’Henge. Pour reprendre l’idée de Yui, il suffit qu’on nous prenne pour d’éventuelles nouvelles victimes. S’il s’agit d’une secte, ils ne résisteront pas à la vue d’enfants perdus. Otoke, pour toi, ça va être plus difficile, le mieux étant que tu restes camouflé, je suppose que tu sais t’y prendre. Pendant ce temps-là, Yui et moi allons, sous notre apparence normale, nous rendre au village en faisant croire qu’on est perdu. S’ils mordent à l’hameçon, on les identifie avant de passer à l’attaque, sinon, on pourra toujours enquêter discrètement de l’intérieur pendant que Otoke se chargera d’enquêter de l’extérieur.

Le plan était correcte, il rejoignait celui de Yui sur certains points en l’adaptant à la situation. Il ne me regarda même pas pour obtenir mon approbation, il savait parfaitement que j’étais d’accord sur le fait que c’était la meilleure stratégie.

- Très bien, je garderai l’oeil sur vous en restant caché.


Je regardai alors Raito partir avec Yui en direction du village. Je ne leur avais pas vraiment précisé que je n’avais pas l’intention de rester au sol. Pour avoir une vue globale du village et de ses activités, la position optimale était le ciel et j’avais justement un allié de poids. Attendant d’être seul, j’appelai Karyuudo qui vint à ma rencontre.

- Alors Otoke, on a besoin de mon aide ?


- À vrai dire, j’ai même réussi à me retrouver seul pendant un bon moment, tu me faire voir les alentours ?


- Je ne te porterais pas pendant des heures par contre, je ne vais pas me fatiguer pour rien non plus. Et si tu me parlais de cette mission…

Je montais alors sur son dos tandis qu’il prenait son envol. Il s’envola suffisament haut pour ne pas attirer l’attention. De là haut, il m’était presque impossible de voir les personnes en contre-bas mais ce n’était pas le cas de Karyuudo qui avait une vue beaucoup plus perçante. Heureusement que je pouvais également nous camoufler pour nous approcher du village sans être visible.


Dernière édition par Dôbutsu Otoke le Ven 15 Jan 2016 - 15:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'église du sang [Mission B ft Otoke] Ven 15 Jan 2016 - 15:22


Yui resta attentive aux réponses d'Otoke et Raito, qui n'étaient pas totalement d'accord avec elle. Le plus jeune des chunins avança une nouvelle stratégie qui semblait mettre tout le monde d'accord, les deux membres de l'équipes les plus jeunes allaient se faire passer pour des enfants perdus, et Otoke lui resterait en retrait pour surveiller. La Hakushi acquiesça d'un hochement de tête les propositions de Raito, et la petite troupe kumojin se mit en action.

La kunoichi et l'équipier d'Otoke se mirent alors à marcher vers le village, simulant sur leurs visages l'expression que pouvait avoir des enfants perdus et effrayés. Avant de pénétrer dans Nomura, Yui cacha son bandeau de Kumo dans son kimono et invita son compagnon à faire de même, ainsi qu'à dissimuler toutes armes apparentes. Et les deux adolescents se laissèrent dériver vers le village, paraissant le plus inoffensifs et égarés possible.

La Hakushi fut surprise de découvrir un village désert, elle pouvait remarquer des yeux furtifs cachés derrière les fenêtres, mais personne d'autre que les kumojins ne marchait dans les rues, ce qui rendait l'atmosphère particulièrement pesante.

Une dizaine de minutes d'errance dans le village, et toujours rien, les habitants restaient cloîtrés dans leurs maisons, observant les deux enfants qui traversaient le village.

» Bon, il va falloir accélérer les choses je pense.., murmura la Genin à son équipier, bougeant ses lèvres le moins possible pour que personne ne voit qu'elle était entrain de parler.

Yui se concentra quelques secondes, réfléchissant à la suite des événements, quelques larmes commençaient à couler sur ses joues, un vrai talent d'actrice peut-être, puis elle se mit alors à crier,

» Y a quelqu'un ! Aidez nous s'il vous plait !

D'une main, elle attrapa l'épaule de Raito pour le coller à elle, comme une sœur tiendrait son petit frère,

» Héhoooo !

Les cris de Yui se faisaient de plus en plus fréquents, ajoutant alors quelques sanglots, elle dut s'égosiller plusieurs minutes avant que quelqu'un ne daigne se montrer. Au bout de la rue, face aux deux kumojins, un homme fit son apparition, habillé d'une longue tunique noire et abîmée, une large capuche cachant son visage. Sa tunique était ornées de quelque symboles qui ressemblaient à ceux que la jeune femme, à l’abri à Kumo, avait gravé dans d
le dos. D'un pas rapide, l'homme se mit à marcher vers eux, accompagnant sa course par d'une mouvements de la main incitant la jeune fille à se taire.

» Vous êtes perdus mes enfants ?, demanda l'homme, d'une voix malsaine et inquiétante.

» Oui... moi et mon petit frère, on suivait nos parents qui voyageaient dans les plaines en directions de Raigeki, mais on s'est éloignés d'eux, on est perdus..

La jeune fille essayait de se montrer la plus chétive possible, avec des mouvements des yeux furtifs, elle essayait d'observer discrètement la personne en face des kumojins, et un détail attira son attention, l'homme portait un chapelet atour du cou, au bout duquel pendait une oreille, qui semblait tout à fait humaine et authentique, les symboles dessinés sur sa robe étaient comme peints avec un liquide qui avait séché, comme du sang coagulé.

Aucun doute, cette personne était une des cibles du groupe de Kumo, il leva alors la tête, laissant apparaître un sourire qui dévoilait des dents jaunes et sales,

» Ne vous inquiétez pas, l'église du sang va s'occuper de vous...

Aussitôt, il attrapa un bras de chacun des adolescents pour les guider dans le village, Yui essaya de se défaire de l'emprise de l'homme, qui après avoir essayé de resserrer sa main encore plus fort, décida de s'arrêter avant de se retourner pour gifler la jeune fille.

» Reste calme !

Yui jeta un cou d’œil insistant à Raito, pour lui dire que tout allait bien et qu'il ne gâche pas sa couverture pour si peu. L'homme se remit en route, tenant au bout de chaque bras, la main d'un des kumojins. Il s'arrêta alors devant une maison, avant d'ouvrir la porte et d'y pousser les deux ninjas, s'enfermant avec eux à l'intérieur de la bâtisse.

A l'intérieur tout était sombre, jusqu'à ce que des bougies se mirent à briller, allumées par l'homme qui avait conduit les enfants jusqu'ici. La lueur des flammes éclaira une scène à glacer le sang. En voyant ce qui se dévoilait à la lumière des bâtons de cire, Yui resta figée, elle espérait qu'Otoke ne soit pas loin, car son aide allait être bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'église du sang [Mission B ft Otoke] Ven 15 Jan 2016 - 16:28

Raito était confiant, il se doutait bien qu’il ne pouvait pas s’agir d’une organisation de shinobis. Par conséquent, il ne les craignait pas, il savait qu’il était capable de se charger d’eux à tout instant. Il regarda Otoke s’éloignait, il se demandait comment son équipier allait bien pouvoir travailler. Il voulait connaître ses méthodes de travail puisqu’il n’avait pas encore vraiment eu l’occasion de le faire. Il se dit alors que sa proposition de plan comportait un défaut, celui de ne pas être avec lui pour l’observer. Il suivit ensuite Yui à travers le village. Ils devaient passer pour des enfants perdus, mais les habitants, cloîtrés chez eux, refusaient de leur porter assistance. C’était normal, les villageois craignaient sûrement des représailles de la part de la secte. Pour Raito, c’était une bonne chose, cela montrait bien qu’ils étaient sur la bonne voie.

Même avec les cris de Yui, ils durent attendre quelques minutes pour qu’un homme vienne les chercher. Leur plan fonctionna, ils furent capturés sans se chercher réellement à se défendre. Lorsque Yui se débattit et qu’elle reçut un coup, Raito se demanda si elle était capable d’endurer le choc de ce qui risquait de les attendre. C’était elle qui avait proposé l’infiltration, mais Raito n’était pas sûr qu’elle était vraiment au courant des risques et des conséquences possibles de ce genre de plan. Lorsqu’elle lui fit comprendre que tout allait bien, il était un peu rassuré, mais il savait que ce n’était que le début.

Ils furent ensuite conduis dans une maison. La maison était plongée dans la pénombre, mais ce n’était pas un problème pour un Dentô. Raito utilisa alors une de ses techniques pour analyser la pièce. Cela lui permit donc de se rendre compte quelques secondes avant Yui des atrocités commises dans cet endroit. Toutefois, il n’eut pas besoin de cette technique pour sentir l’odeur atroce qui émanait de cet pièce.

Tout autour d’eux, des carcasses difformes étaient entassés contre les murs. À cause de leur état déplorable, il était assez difficile de deviner l’origine de ces cadavres, s’il s’agissait d’animaux ou d’humain. Certains d’entre eux présentaient des traces de dent ainsi que des marques de rituels. Raito comprit immédiatement qu’ils étaient bien tombé sur des psychopathes.

- Ne soyez pas gêné par la décoration un peu lugubre, nous faisons tout cela pour notre rédemption et pour la vôtre également.

La pièce ressemblait à une boucherie, mais le groupe ne s’arrêta pas là, l’homme leur fit traverser pour atteindre le reste de la maison.

- Ne vous inquiétez pas, tout va bien se passer par la suite. Malheureusement, nous ne pouvons pas vous aider tout de suite, tout d’abord, on va devoir vous faire passer le rituel du sang pour vous laver de tous vos pêchés, ensuite vous rencontrerez nos frères et soeurs.

Raito, qui écoutait attentivement les paroles de leur hôte, se rendit compte que celui-ci croyait fermement à ce qu’il racontait. En temps normal, il aurait été rassuré, mais il savait qu’avec ce genre de déséquilibré, il fallait s’attende à tout.

Ils passèrent ensuite à la pièce suivante. Celle-ci ressemblait beaucoup plus à un lieu de culte, il y avait un autel, des bancs et un bassin rempli de sang. Une fois encore, une odeur désagréable de sang remplissait la salle. Ils furent ensuite conduit jusqu’au bassin. L’homme relâcha alors l’emprise qu’il avait sur les enfants. Il devait sûrement compter sur la peur de ceux-ci pour ne pas essayer de s’enfuir. Raito ne bougea pas, tant que sa vie ou celle de Yui n’était pas directement en danger, il n’allait pas intervenir. Leur ravisseur avait précisé qu’ils allaient rencontrer les autres, ce qui était leur objectif prioritaire.

- C’est très bien, vous avez compris que c’est pour votre bien. Maintenant, on va passer au rituel du sang, n’ayez pas peur, je ne vous ferai pas de mal.

Il tendit alors sa main à Raito qui la saisit. L’homme le conduisit alors au milieu du bassin de sang. Immergé jusqu’au milieu du corps, le jeune Dentô restait confiant, il savait qu’il pouvait toujours intervenir à tout moment.

Soudain, l’homme sortit une dague de sa tunique et trancha ses veines au niveau du poignet. Le sang qui en sortit coula le long de sa main avant de tomber sur le visage de Raito qui resta immobile. L’homme blessé ne montra aucun signe de souffrance, il semblait même apprécier particulièrement ce moment.

- Par ce rituel et par mon sang, que tes pêchés soit lavés, que ton âme retrouve sa plénitude et que ton corps soit purifié !

Quelques secondes après, il invita Raito, désormais recouvert intégralement de sang, à sortir. Il tendit ensuite la main vers Yui. C’était à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'église du sang [Mission B ft Otoke] Sam 16 Jan 2016 - 13:59


Les kumojins découvraient le théâtre de rituels macabres et lugubres, Yui et son équipier suivirent l'homme parmi les cadavres entassés dans les coins des murs, malgré le peu de lumière qui éclairait la pièce, la Hakushi croyait reconnaître des os humains, certains étaient comme rongés et gravés avec des symboles obscures, un odeur de fer et de chair en putréfaction emplissait les poumons de la Genin qui se retenait de vomir, prenant exemple sur Raito qui paraissait impassible, il était pourtant plus jeune qu'elle mais son comportement trahissait son aspect juvénile.

Les adolescents, tirés par le prêtre du sang, arrivèrent dans une seconde pièce avec un autel en son centre, un bassin remplit de sang, encore un spectacle sinistre qui se présentait aux yeux des ninjas de Kumo. Mais les choses allaient devenir encore plus épouvantables, les deux enfants devaient maintenant se plier à un rituel, ils allaient devoir se baigner dans le bassin. Raito fut appelé en premier, il s’exécuta avec un calme exemplaire, Yui comptait faire de même, tant que les autres membres de la secte n'étaient pas identifiés, les adolescents devaient jouer le jeu.

Raito termina le rituel, et se fut alors au tour de Yui, elle s'approcha, avant de rentrer doucement dans le liquide vermeil, sentant le sang recouvrir sa peau, son kimono flottait à la surface autour d'elle. Mais l'homme ne s'arrêtait pas la, il trempa le visage de la Hakushi avec son propre sang qui coulait abondamment de son poignet, marmonnant des paroles dont le sens échappait à la Genin.

» Par ce rituel et par mon sang, que tes pêchés soit lavés, que ton âme retrouve sa plénitude et que ton corps soit purifié !

Exactement la même phrase que pour Raito à la fin du rituel. Yui put alors quitter le bassin de sang, le visage figé, dissimulant son dégoût du mieux qu'elle le pouvait. Ses vêtements couverts de sang, ses cheveux blonds devenus rouges, la Hakushi retourna aux cotés de son équipier.

» Vous voila maintenant prêt pour la suite... Suivez moi...

L'homme se retourna, avant d'ouvrir une porte dissimulées derrière un rideau noir, invitant les enfants à le suivre. Pour le bien de leurs couvertures, les Kumojins s’exécutèrent, rentrant dans une nouvelle pièce.

Cette fois-ci, l'endroit était bien éclairé, on pouvait y voir des personnes assises devant des longues tables en bois, des plateaux d'argent posés sur ces mêmes tables, à l'ouverture de la porte, tout les regards se posèrent sur les enfants qui venaient d'entrer. Plusieurs sourires malsains se dessinaient sur les visage des membres de la secte du sang.

» Mes frères et sœurs, voila notre nouveau présent à notre maître Shokujin, nous nous devons de l'honorer convenablement. La cérémonie de l'offrande peut commencer.

A ces mots, l'ensemble des hommes et des femmes présents dans la pièce se levèrent, récitants des versets mystérieux, jusqu'à ce qu'ils s'ouvrent les poignets pour faire boire leurs sangs à leur voisin. Tous s'assirent de nouveaux, leurs lèvres maculés du sang de la personne à leur droite. De sous la table, ils tirèrent des couteaux et des pointes en métal.

La kunoichi n'avait aucun doute sur la suite des événements, les adolescent allaient être mangés et leurs carcasses entassées dans le hall d'entrée. Dommage pour la secte, ils n'étaient pas tombés sur des enfants sans défenses. Yui adressa un regard à Raito, est-ce que le moment d'agir était arrivé ? Elle suivrait son ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'église du sang [Mission B ft Otoke] Sam 16 Jan 2016 - 15:22

L’hôte qui venait de baptiser le jeune Raito fit de même à Yui. Elle réussit à prendre sur elle lors de cette cérémonie. Comme Raito, elle réussit à garder son calme pour éviter de tout faire rater. Les deux enfants, désormais recouverts de sang, furent ensuite conduit dans une nouvelle pièce. Celle-ci était beaucoup plus conviviale que les précédentes. Il s’agissait d’une salle à manger, quelque peu banale, hormis les mêmes signes inscrits un peu partout. Raito était content, il put enfin rencontrer les autres membres de cette secte. Il y avait bien une dizaine de personnes qui n’avait désormais d’intérêt que pour les deux enfants.

Les Kumojins purent ensuite assister à une autre cérémonie des plus étranges où chacune des personnes autour de la table se sectionna les veines du poignet pour faire profiter à son voisin du délicieux sang qui y circulait. Raito était fasciné par cette secte, il se demandait vraiment comment des personnes pouvaient atteindre de telles extrémités. Il avait déjà vu bien pire, mais il n’avait jamais vu autant de monde aimer s’infliger des blessures. Ils avaient tous l’air d’apprécier cela, ce qui n’était pas illégale ni même immoral, mais le traitement qu’ils avaient l’intention de donner aux enfants l’était beaucoup plus.

Une fois leur cérémonie terminée, ils sortirent tous des armes de dessous la table. Raito ne bougeait pas, il était prêt à passer à l’action, mais il savait que Yui était tendue et qu’elle attendait un signe de sa part pour attaquer. Le jeune Dentô n’était pas un combattant, il n’avait envie de provoquer une bataille en intérieur. Il voulait faire confiance en Yui pour s’occuper de tout, mais il ne pouvait pas prendre le risque sans en savoir plus sur ses capacités. Soudain, un homme qui se trouvait à table se leva pour prendre la parole.

- Attendez, nous ne pouvons pas offrir la rédemption à ces enfants alors que nous ne sommes pas au complet. La dernière fois, notre maître Shokujin n’était pas content et il a permit à notre offrande de s’échapper.

L’homme qui avait recueilli les deux enfant se leva ensuite.

- Tu as raison, mais nous ne pouvons pas non plus attendre sans rien faire jusqu’à l’arrivée de nos frères manquants. Ceux-ci devraient arriver d’ici une vingtaine de minutes, nous n’avons qu’à les préparer en attendant.

L’homme qui était intervenu en premier se rassit, visiblement satisfait de la proposition du deuxième. Celui qui n’était pas satisfait par contre, c’était Raito, qui venait de comprendre qu’agir immédiatement pouvait permettre aux absents de disparaître dans la nature. Il savait qu’il devait attendre, il espérait juste que leurs préparations ne fussent pas trop douloureuses.

- Bon, puisque cela semble convenir à tout le monde, nous allons commencer les préparatifs. Et si nous commencions par le jeune garçon, il semble si sérieux. Dis-moi mon garçon, pourquoi tu fais cette tête, c’est une soirée de fête qui t’attends.

Raito se mit alors à sourire, il espérait ainsi jouer le jeu des psychopathes et également rassurer sa partenaire qui devait vraiment se demander quand intervenir. Devant l’approbation de la table, l’homme lui fit signe de le rejoindre. Une fois fait, l’homme se mit à enlever les habits du jeune garçon. Raito, qui se laissait faire, se retrouva alors torse nu face à tout le monde. Ce qui fut vraiment surprenant, ce fut que la vue du corps de jeune homme réussit à choquer l’assemblée, qui n’était pourtant pas composée de personnes très émotives. Il était impossible de voir les cicatrices du jeune homme lorsqu’il était habillé, mais elles étaient néanmoins très nombreuses et localisées principalement au niveau de son torse et de son dos. Les blessures étaient courantes chez les shinobis, mais sur une personne de cet âge, il s’agissait très souvent de stigmates d’une enfance douloureuse.

- Et bien, c’est surprenant, tu supporteras sans doute bien mieux la suite que les personnes qui t’ont précédé.

L’homme sortit alors sa dague, il commença ensuite à découper la chair du dos de Raito pour y dessiner leurs signes. Raito, qui restait impassible, lança un regard insistant à Yui, il n’avait toujours pas l’intention de s’arrêter là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'église du sang [Mission B ft Otoke] Dim 17 Jan 2016 - 19:15


Yui resta bouche bée, le regard vide, elle suivait la lame qui déchirait avec précision la chair du dos de Raito, tout les membres de la secte n'étaient pas la, mais ce n'était pas une raison pour se laisser faire à ce point. Un combat venait d'éclater dans l'esprit de la Hakushi, une partie d'elle voulait laisser les choses se faire pour être sure de réussir la mission et une autre hurlait à Yui de réagir, qu'elle ne pouvait pas sacrifier la santé d'un équiper pour le bien d'une mission qu'ils pourraient peut-être réussir si elle agissait maintenant.

Les premiers symboles étaient gravés dans la chair du Chunin, des cicatrices qui allaient se rajouter aux autres, trop nombreuses pour un enfant de son age. Mais ce dernier restait impassible comme si il ignorait la douleur que pouvait provoquer l'acier en découpant sa peau. Le kumojin fixait sa partenaire, comme pour lui demander quelque chose, mais elle ne pouvait pas comprendre le sens de ce regard. Alors que le prête du sang s'apprêtait à écrire le quatrième symbole, le conflit psychologique de Yui prit fin, elle savait qu'elle ne se pardonnerait jamais qu'une autre blessure soit infligée à son camarade.

Tout se passa en seulement quelques secondes, mais c'était bien trop rapide pour des personnes non entraînées, le regard de Yui changea, devant vif et froid, son visage se ferma encore plus et sa main se glissa dans son haut de kimono.

Elle commença par dégainer son tanto, qu'elle envoya, avec un lancé précis, se loger dans la gorge de l'homme qui scarifiait Raito. Elle effectua alors des mudras, elle enchaînait rapidement pendant que les membres de la secte commençaient à comprendre ce qu'il se passait, des feuilles de papier pliées en shurikens s'élevèrent, une dizaine au total, tous fendirent l'air en direction d'un membre de la secte. Dans la seconde, c'était quatre nouvelles victimes qui s'effondraient sur la table même où ils comptaient dévorer les kumojins.

Il restait encore trois individus, qui se levèrent en panique, essayant de rejoindre une porte dans le fond de la pièce. La Hakushi continuait de faire des signes incantatoires, une flamme jaillit de sa main, prenant la forme d'un chien vif et élancé, l'animal ardent se rua à travers la salle à manger, accompagné de trois autres shurikens, pour s'écraser dans le dos des fuyards, entassés devant la porte, ils se retrouvèrent tout les trois projetés contre le mur, l'arrière du corps totalement brûlé et un shuriken planté dans la nuque, ils tombèrent alors inertes sur le sol.

Yui se dépêcha alors de rejoindre Raito,

» Tu vas bien ?! Je suis désolée, je ne pouvais pas laisser faire ça...

La kunoichi le savait, elle venait peut-être de compromettre la mission, mais elle venait de faire ce qu'elle pensait juste.

» On pourrait cacher les corps, et attendre discrètement que les autres membres arrivent et les éliminer un à un...

Elle essayait de trouver une solution pour pouvoir quand même assurer le succès de la mission, pour que les blessures infligées à Raito ne soient pas inutiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'église du sang [Mission B ft Otoke] Dim 17 Jan 2016 - 23:31

Il était éxagéré de dire que Raito ne ressentait rien lorsque son tortionnaire lui découpait le dos, il souffrait, c'était indéniable. Par contre, il avait déjà réalisé de nombreux entraînement destiné à maîtriser ses émotions dans ce genre de situation. En effet, les nombreuses marques et cicatrices qu'il possédait sur dos n'étaient pas les stigmates d'une vie de combat. Au contraire, Raito n'était vraiment pas habitué à combattre et il s'en sortait très généralement sans la moindre blessure. Toutes ces marques avaient été provoquées dans le cadre de son éducation, par conséquent, il était devenu parfaitement capable d'endurer ce genre de blessure superficielle sans problème.

Il y eu ensuite un déclic, lorsque Raito comprit que Yui allait intervenir, il comprit en même temps qu'il ne pouvait rien y faire. Même s'il était la personne qui se faisait découper, il savait parfaitement que cette scène ne devait pas être facile à supporter pour la jeune fille. Il assista ensuite à l'éxecution de toutes les personnes présentes par la jeune fille sans intervenir. Il n'avait pas l'intention de se battre pour trois raisons, il savait que ce n'était pas nécessaire, qu'il n'était utile dans ce genre de combat et surtout, il voulait voir comment sa coéquipière allait se débrouiller après être intervenu comme cela. Elle fut rapide et efficace.

Une fois l'intervention de Yui terminée, Raito s'essuya le dos avec un tissu qu'il avait dans une sacoche avant de se rhabiller comme si de rien n'était.

- Je vais bien. Cacher les corps ne servira à rien, ils n'atteindront jamais cette pièce. Le problème que nous avons maintenant et que nous ne pouvons pas savoir si les prochaines personnes qui viendront seront les derniers membres vivants de la secte. Il faudra que j'interroge l'un d'eux.

Raito ne comptait pas discuter avec Yui de ce qu'elle venait de faire. Il savait pourquoi elle l'avait fait et qu'il ne pouvait rien lui dire pour l'empêcher de faire la même chose la fois d'après. Selon lui, certaines personnes n'étaient pas prêtes pour ce genre de choses. Il savait toujours que c'était un risque d'effectuer une mission d'infiltration avec des inconnus, mais cette fois, les conséquences n'étaient pas non plus désastreuses.

- Nous n'avons plus qu'à attendre maintenant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'église du sang [Mission B ft Otoke] Dim 17 Jan 2016 - 23:32



Cela faisait un moment que j'avais vu mes deux coéquipiers être conduits dans un grande maison du village. Je connaissais suffisament Raito pour savoir qu'en cas de danger, il saurait trouver un moyen de m'avertir. Je me trouvais au dessus du village, camouflé et sur le dos de Karyuudo. Comme je ressentais leur chakra, je pouvais savoir en permanence où ils se trouvaient et si tout allait bien. Lorsque je sentis que des mouvements de chakra dans la maison et que des sources de chakra disparaissaient rapidement, je compris que leur infiltration était terminée.

- Karyuudo, je vais descendre, il se passe quelque chose à l'intérieur.


- Attends, regarde de l'autre côté du village !

Je fus alors estomaqué en voyant qu'à l'autre bout du village, une grand groupe de personnes portant des tuniques se dirigeaient vers la maison où étaient les Kumojins. Il y avait au moins une vingtaine de personnes et à leurs chakras, je ressentais que cinq shinobis se trouvaient parmi eux. Ceux-ci n'avait rien de puissant, mais pour tous les contenirs et éviter des victimes collatérales, cela allait être difficile.

Malheureusment, tout laisser penser que la couverture de mes alliés était grillée, je ne pouvais donc pas les laisser entrer dans le bâtiment sans risquer leur vie. Je devais donc changer d'objectif, même si ce n'était pas dans mes habitudes, je devais protéger le plus de monde possible.

- Cela faisait longtemps Karyuudo, fais toi plaisir un peu avant l'arrivée des autres !

- Ils ont intérêt à prendre leur temps ces jeunes !

Alors qu'il était impossible pour des shinobis non senseurs de nous voir, Karyuudo poussa un cri strident qui stoppa tout les ennemis. Il fonça alors sur un shinobi pour le soulever dans les airs en lui déchiquetant le torse. Descendant de son dos, je sortis mon katana pour éliminer rapidement les deux personnes qui se trouvaient à côté. Je n'étais plus camouflé et je faisais face à une quinzaine de personnes. J'allais avoir besoin de l'aide de mes équipiers pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'église du sang [Mission B ft Otoke] Lun 18 Jan 2016 - 17:57


» Nous n'avons plus qu'à attendre maintenant.

Les paroles du chunin résonnaient comme une réprimande dans l'esprit de Yui, aurait-il préféré qu'elle reste debout sans rien faire et le regarder se faire découper morceau par morceau. Si c'était le cas, il s'était bien trompé sur sa partenaire qui malgré elle, ne pouvait pas laisser un allié se sacrifier sans rien faire. La Hakushi jeta un œil sur sa tenue, couverte d'un sang devenu noir en séchant. D'un pied elle retourna l'homme qui était entrain de scarifier Raito, il s'était écroulé face contre terre, noyé dans son propre sang, et elle retira son tanto de sa gorge, l'essuyant sur la tunique de sa victime avant de le ranger dans son étui.

La kunoichi regarda autour d'elle, combien d’innocents avaient finis entre les griffes de ces gens, comment des êtres humains pouvaient êtres capables d'une telle cruauté et d'une telle violence. Plus elle voyageait, plus elle se rendait compte que le monde était dur, sombre, remplit de personnes mauvaises. A chaque mission, son esprit devenait de plus en plus solide, ignorant la peur et tout les sentiments qui pouvaient faire d'elle une personne normale.

Après avoir vérifié que toutes les personnes dans la pièce étaient mortes, Yui retourna aux cotés de Raito, qui continuait d'essuyer ses blessures, posant quelques bandages pour stopper le sang qui s'échappait depuis les plaies dans son dos. La genin n'allait pas lui poser de questions sur les nombreuses cicatrices qu'on pouvait voir sur le corps de l'adolescent, ni sur sa raison de s'être laissé faire de la sorte, de toute façon, c'était fait.

C'est alors qu'un cri provenant de l'extérieur, dans le village, résonna jusqu'à la salle où étaient les deux kumojins, un vacarme strident qui fit réagir Raito, comme si il s'agissait d'un message, il se leva alors, puis assura à sa partenaire qu'ils devaient sortir, que quelque chose se passait à l'extérieur.

La Hakushi ne posa pas de questions, et suivit Raito à travers le macabre décor de la maison où ils étaient enfermés. Une fois dehors, Yui du plisser les yeux, encore habituée à l'obscurité de la maison. Raito quand à lui, se mit alors à courir dans une direction, sans trop savoir pourquoi, la Hakushi prit la même direction. Malgré sa vue gênée par le soleil, elle pouvait distinguer dans le ciel un oiseau voler au loin, mais il semblait assez énorme, peut-être trop, c'est cet animal qui avait poussé un tel cri ? Pour cela aurait interpellé Raito...

Mais Yui ne pouvait pas perdre de temps à se poser des questions inutiles, elle courait dans le sillage de Raito, qui se dirigeait à une extrémité du village où un attroupement s'était formé. Au milieu du cercle, Yui pouvait reconnaître la chevelure, qu'est-ce qu'il pouvait bien faire au milieu de ces gens.

Plus les kumojins s'approchaient, plus ils pouvaient voir que l'ambiance n'était pas amicale, les individus semblaient hostiles envers la personne d'Otoke. Yui balaya du regard les personnes devant elle, et reconnu dessinés sur leurs longues robes noires les mêmes symboles que sur le dos de Raito, c'était donc des membres de l'église rouge.

Entre les membres de la secte, la Hakushi pouvait aussi apercevoir deux cadavres aux pieds d'Otoke, le combat était donc engagé. Profitant de l'effet de surprise, Yui composa immédiatement des signes, faisant apparaître une nouvelle volée de shurikens qu'elle envoya directement dans le dos des personnes à quelques mètres d'elle, elle recomposa une nouvelle série de mudras et d'autres étoiles de papier si mirent à fendre l'air pour atteindra d'autres cibles. Au moins cinq adversaires tombèrent sous les assauts de la Hakushi avant qu'ils ne repèrent sa présence, mais l'une des cible de Yui s'était retournée à temps, elle semblait entraînée au combat au même titre que qu'un ninja, à en juge sa façon d'esquiver les projectiles de la Hakushi.

L'homme tourna les talons et tapa dans les épaules de quatre autres personnes pour qu'elles se retournent à leurs tours.

» Hé ! Attention il a des complices derrière !

En voyant les cinq personnes s'approcher, Yui regarda Raito, cette fois ci le combat était inévitable.

» Ils sont trempés de sang ! C'est gamins ont subit le rituel de purification... Les autres sont surement morts ou arrêtés, tuez les tous !, vociféra l'homme qui continuait d'avancer accompagné de ses quatre acolytes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'église du sang [Mission B ft Otoke] Mar 19 Jan 2016 - 4:29

Je me retrouvai donc entouré d’ennemis. Je n’avais plus mon camouflage et je ne voyais pas vraiment l’utilité de refaire une technique pour y remédier. J’avais une quinzaine de regards braqués sur moi, même si la plupart d’entre eux n’avaient toujours pas compris ce qu’il se passait. Les individus possédant le plus de chakra furent les premiers à réagir, mais devant la démonstration que je venais de faire, ils n’osèrent pas immédiatement se jeter sur moi. À vrai dire, personne ne bougeait vraiment, certains reculaient pour m’éviter, d’autres, plus téméraires, se rapprochaient petit à petit sans trop prendre de risque non plus. Quant à moi, j’aurais pu utiliser l’effet de surprise pour en éliminer le plus possible pendant ce temps de latence, mais je préférai jauger le niveau de chacun d’entre eux pour ne pas me faire surprendre par un adversaire résistant.

Par contre, Karyuudo n’avait absolument pas envie de rester à attendre, il savait très bien qu’il devait partir avant l’arrivée de mes alliés et qu’il ne lui restait que très peu de temps. Il n’avait pas mon niveau pour le combat, mais sa taille impressionnante et ses serres tranchantes lui permettait de se débarrasser de simples civils avec une grande facilité. Pour lui, les humains n’étaient pas si différent des autres animaux, alors les tuer lui procurait autant de plaisir que n’importe quelle autre proie. Je ne lui avais jamais vraiment posé la question, mais je me demandais toujours si les autres aigles éprouvaient autant de plaisir que lui en tuant.

Au dernier moment, il saisit le crâne d’un homme qui essayait de l’attaquer avec une dague avant de s’envoler. Il lâcha sa proie quelques dizaines de mètres plus haut, laissant ainsi sa victime sans défense s’écrasait violemment contre le sol. La bonne trentaine de mètres qui nous séparaient ne m’empêcha pas d’entendre le bruit de ses os se briser à l’atterrissage. Je fus ensuite rejoins par mes deux camarades, le grand combat pouvait donc commencer. Je me doutai que les deux avaient pu apercevoir la silhouette de Karyuudo, je me doutais que Raito avait dû faire le rapprochement, mais ce n’était pas vraiment grave.

L’entrée de Yui fut remarquable, ne perdant pas une seule seconde, elle se jeta dans l’affrontement au dépend de ses adversaires. Raito resta beaucoup plus calme, ce qui ne m’étonna pas vraiment. Il m’avait prévenu maintes fois qu’il n’aimait pas combattre et qu’il l’évitait du mieux qu’il pouvait.

- Yui ! Reste proche de Raito, protège le s’il le faut ! Occupe toi de tout ceux qui s’approcheront, je m’occupe des autres.

Raito se tourna alors vers la jeune fille.

- Je n’ai aucune compétence en combat malheureusement. Je suis capable de me défendre normalement, mais il ne vaut mieux pas prendre de risque.


J’avais donné mes instructions, je n’avais plus besoin de faire attention aux autres, je pouvais enfin m’amuser. Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas eu autant de cible en même temps.

Avant de subir les assauts des ennemis proches de moi, je fis circuler du chakra Raiton dans la lame de mon Katana. Une fois que ce fut fait, je chargeai en direction des personnes les plus proches, les découpant un par un, provoquant quelques étincelles à chaque coup. J’étais rapide, je m’attaquais en priorité aux cibles les plus faibles, mon objectif étant de nettoyer la zone pour affronter les plus forts par la suite, sans être gêné par les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'église du sang [Mission B ft Otoke] Mar 19 Jan 2016 - 18:24


Otoke donna des directives claires, il allait s'occuper des hommes autour de lui et Yui allait devoir se charger des cinq autres qui approchaient du duo d'adolescent.

» Je n’ai aucune compétence en combat malheureusement. Je suis capable de me défendre normalement, mais il ne vaut mieux pas prendre de risque.

Voila pourquoi elle devait le protéger, Yui adressa un vif regard à Raito, lui montrant qu'elle avait entendu, lui adressant un léger sourire bien que son regard, lui, montrait bien son état de concentration, les sourcils froncés, elle tourna de nouveau la tête vers ses adversaires. Elle n'avait jamais combattu avec un infériorité numérique aussi flagrante, surtout avec quelqu'un à protéger. La Hakushi dégaina son tanto, le tant fermement dans une main, l'autre main tendue à l'horizontale, elle reculait petit à petit, invitant Raito à faire de même en se plaçant derrière, la kunoichi voulait bien séparer les deux groupes d'ennemis et pour pouvoir combattre plus facilement.

Parmi les cinq adeptes de l'église du sang qui continuait d'approcher lentement, seulement un seul semblait être un combattant entraîne, il allait être la cible prioritaire de Yui, pensant qu'elle n'aurait pas de mal à éliminer les quatre civils. Les ennemis des kumojins encerclèrent le duo, les deux shinobis étaient alors dos à dos, comptant sur l'un sur l'autre pour couvrir ses arrières.

Yui pivota volontairement, orientant Raito vers trois simples civils pour qu'elle puisse se retrouver face au plus fort du groupe ainsi qu'à un autre homme qui l'accompagnait, ce dernier ouvrit la bouche pour laisser échapper quelques mots,

» Kogo, si ils sont purifiés ceux la, on pourrait les sacrifier directement non ?, dit-il avec une expression malsaine sur le visage.

» Exactement..., répondit l'homme en affichant un sourire carnassier.

Le dénommé Kogo était armé d'une sorte de hachoir à viande grand format, et son acolyte d'une planche en bois couverte de clous rouillés. C'était eux les adversaire de la Hakushi, elle ne pouvait pas affronter les trois autres hommes derrière elle en même temps, Raito allait devoir s'en occuper jusqu'à ce qu'elle en ait finit avec les deux premiers.

» On y va Raito... , murmura la Genin à son équipier avant de se jeter en avant fonçant droit sur ses adversaires.

Bien qu'elle n'était séparée qu'à cinq ou six mètres de ses cibles, la kunoichi avait largement le temps de composer des mudras pendant sa course, alors qu'elle approchait de Kogo, elle jeta une dizaine de shurikens blancs qui s'envolèrent, tous passèrent autour de lui, il s'exclama alors,

» Haha ! Bien visé gamine !

Sauf qu'il n'était pas la personne ciblée, les shurikens s'entrechoquèrent provoquant une déviation de cinq d'entre eux, ils s'enflammèrent, devenant des petites boules de feu qui s'écrasèrent sur le villageois derrière Kogo, l'homme poussa un hurlement pendant qu'une sphère ardente heurtait son visage de plein fouet, les autres projectiles tombaient sur ses habits qui prenaient feu à leur tour, immolant vivant le membre de l'église du sang qui s'écroula au sol en poussant un cri de douleur, après quelques secondes il s'immobilisa, mort.

Yui qui affichait léger sourire satisfait en voyant le visage de Kongo déformé par la colère, il se mit à vociférer des insultes avant de charger la genin. Une joute au corps à corps commença, chacun frappant et déviant les attaques de l'autre. Mais le taijutsus était loin d'être la spécialité de la Hakushi.

Rapidement elle perdit l'avantage, subissant les assauts répétés de Kogo, qui voyait bien qu'il prenait l'ascendant sur la jeune fille, d'un coup de pied il balaya la genin qui tomba au sol, un nouveau coup de pied s'enfonça dans ses côtes, engendrant un craquement sinistre, il venait de lui casser une ou deux cotes.

Le souffle coupé, Yui se laissa emporter par la puissance du dernier coup pour rouler sur le sol et mettre un peu de distance avec l'homme au hachoir. Après avoir rouler dans la terre sur quelques mètres, elle se releva, essayant de récupérer au plus vite son souffle alors que Kogo chargeait à nouveau, voulant finir le combat rapidement.

Cette fois ci, hors de question pour la kunoichi de combattre à mains nues, elle ne faisait pas le poids, d'un coup d'oeil elle regarde Raito qui s'en sortait parfaitement bien. Le regard de Yui se posa de nouveau sur son adversaire qui approchait dangereusement, elle composa une rapide série de signe pour cracher un flot de flamme sur le cannibale, qui pour l'esquiver roula sur le coté, profitant de ce petit moment, Yui réalisa d'autres signes, autour d'elle s'élevèrent des petits papillons en papier, qui se mirent à gagner de la hauteur avant de se diriger vers Kogo qui ne les voyait pas arriver. Pour conclure, la kumojin enchaîna avec un autre signe avant d'ouvrir la main vers le ciel, un pieu en papier se forma au dessus de sa paume, et elle le lança avec force sur Kogo qui réserva toute son attention sur le projectile, ne remarquant pas les papillons qui tombaient sur lui un à un, en une simple seconde, dix petits insectes en papier s'étaient accrochés à lui, ils se mirent alors à briller avant d'exploser en même temps, provoquant une déflagration qui réduisit le cannibale en plusieurs morceaux disséminés sur une surface de plusieurs mètres.

Yui posa un genou à terre, les mains sur les côtes, elle baissa les yeux et remarqua que du sang frais venait raviver la couleur de celui dans lequel elle s'était baigné. Elle ouvrit légèrement sa veste et une plaie béante le long de son abdomen, faite par le hachoir de Kongo, laissait couler un flot de sang, elle n'avait même pas senti la blessure, surement à cause de l'adrénaline, mais petit à petit elle sentait sa vision devenir floue, elle se releva difficilement, avant d'avancer vers Raito, en espérant qu'il avait finit de combattre.

» Je... Je..., balbutia la genin.

La jeune fille tituba sur quelques mètres avant de s'écrouler sur le sol, une flaque de sang imprégnant la terre autour d'elle.


Dernière édition par Hakushi Yui le Mar 19 Jan 2016 - 20:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'église du sang [Mission B ft Otoke] Mar 19 Jan 2016 - 19:27

Sautant de proie en proie, j’éliminai un par un tous les individus trop faibles pour encaisser un seul de mes coups. C’était beaucoup plus simple que prévu, toutes les personnes autour de moi étaient tétanisées et n’osaient pas m’affronter. Grâce à ma sensorialité, j’étais capable de connaître en permanence la localisation et une approximation du niveau de chacun d’entre eux. Cela me forçait à utiliser beaucoup de chakra, mais l’efficacité de cette technique en valait largement le coût. Au bout d’un petit moment, il ne resta autour de moi que trois hommes prêts à se battre. Ceux-ci semblaient avoir compris depuis le début que leurs camarades ne leur étaient d’aucune utilité pour le combat qui les attendaient. Ils étaient tous les trois des shinobis ou tout du moins, ils en avaient les capacités chakratiques. Ils possédaient des armes rudimentaires, il était évident qu’ils n’avaient pas prévu d’être interrompus de la sorte.

J’étais assez confiant sur l’issue de l’affrontement qui allait commencer. Je savais que mon niveau était supérieur au leur. Il ne me suffisait plus que de les éliminer un par un en faisant attention de ne pas me blesser. Cela devint un peu plus compliqué lorsque ceux-ci décidèrent de m’attaquer en même temps. Comme ils m’avaient encerclés et qu’ils fonçaient sur moi, je n’avais aucune porte de sortie, mais ce n’était pas bien grave, j’avais une meilleure solution. J’utilisai alors une technique puissante de camouflage visuel et sonore. Cette technique était très coûteuse en chakra, mais elle me permet d’être pratique indétectable par des shinobis non-senseurs.

Après cette technique, seul l’un des trois eut le courage de continuer sa course sans savoir où je me trouvais. Il courait en donnant des coups de poignard dans le vide espérant ainsi me touchant par chance. Lorsqu’il arriva à ma hauteur, je l’éliminai d’un coup de katana dans la nuque. Il n’en restait ainsi plus que deux, mais ceux-ci profitèrent du sacrifice de leur camarade pour repérer ma position et attaquer dans ma direction. Ainsi, je reçus un boule de Katon et une bourrasque de Futon. Je n’étais pas préparé à subir une telle attaque et même si je réussis à me jeter sur le côté, ce ne fut pas vraiment suffisant pour échapper aux deux techniques. Heureusement pour moi, leurs techniques n’étaient pas de haut niveau et les dégâts subis n’étaient pas dramatiques. Mes jambes, qui avaient encaissées l’attaque de plein de fouet, étaient brulées et entaillées à diverses endroits. Me remettant debout, je me rendis compte que si cela m’handicapait partiellement, cela n’allait pas m’empêchait de continuer.

Alors que je me tournai face à eux qui m’avait à nouveau perdu de vue. Je vis que le combat du côté de Raito et Yui avait prit une tournure plus dramatique. Yui s’était effondrée au sol dans une marre de sang tandis que Raito maintenant un ennemi au sol de sa main gauche tandis qu’il tenait de procurer les premiers soins à la jeune fille. Je savais ce qu’il me restait à faire. J’annulai alors ma technique de camouflage avant de faire un long sifflement. Il fallut quelques secondes à peine à Karyuudo pour m’atteindre à la stupéfaction de mes adversaires. Il se posa alors sur mon bras, ce qui était plutôt ridicule vu notre différence de taille.

- Yui est blessée, on s’occupe d’eux et tu l’emmènes à l’hôpital de Kumo.


- Très bien !

J’utilisai ensuite une technique transmise par mon mentor Dôbutsu. Celle-ci consistait à effectuer une transformation partielle. Je lançai ensuite Karyuudo en direction de l’ennemi à gauche tandis que je m’envolai en direction de l’autre. Malgré la bonne vingtaine de mètres qui nous séparaient, ni l’un ni l’autre n’eut le temps de réagir à notre assaut. Ma cible mourut immédiatement d’un coup de griffes dans la trachée, tandis que celle de Karyuudo fut emportée dans les airs avant se s’écraser contre le sol.

Sans perdre une seule seconde, il fonça alors sur la jeune fille avant de la prendre dans ses serres et de s’envoler vers le village. Je me dirigeai ensuite vers Raito qui ne semblait pas aussi surpris que je l’imaginais en le voyant. Je me disais qu’après tout, il s’agissait d’un ninja sensoriel, il devait s’en douter depuis un moment. Il semblait concentré un ennemi qu’il avait capturé. Le captif ne bougeait pas, son regard était vide. Puis d’un coup, alors que j’arrivai près d’eux, il se mit à hurler. Une rapide vérification de son chakra me permit de me rendre compte que le prisonnier était sous l'emprise d'un genjutsu de Raiton.

- Arrête ! S’il te plaît, vous venez de tuer toute notre église, évidement qu’il ne reste plus personne ! Je vous le jure, tuez moi si vous voulez, mais arrêtez votre technique.

D’un geste assuré, Raito exécuta l’homme avant de se relever.

- On peut faire confiance à ce qu’il nous a dit, cela fait un moment qu’il est sous illusion. J’ai bien l’impression que notre mission est terminée. Je suis désolé pour Yui, il y avait trop d’adversaires.

- Si tu ressens le besoin de faire des excuses, c’est à elle que tu devrais les faire. Bon vérifions que tout le monde est bien mort et rentrons.

Ainsi nous marchâmes à travers les corps qui parsemaient désormais le sol de ce village. Nous n’avions pas l’intention de faire de prisonnier, nous étions loin du village, ce qui compliquait le rapatriement de prisonnier. De plus, aucun de nous n’avait l’intention de laisser des malades comme eux vivants, même en prison. Une fois terminé, nous rentrâmes au village tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'église du sang [Mission B ft Otoke] Mar 19 Jan 2016 - 20:54


Yui était étendue inerte sur le sol qui s'abreuvait de son sang. Elle pouvait sentir dans sa bouche un gout de fer mélangé à celui de la terre. Les yeux mi-clos mais elle ne voyait rien, tout était flou autour d'elle, un bruit sourd résonant en permanence dans son crâne comme un sirène d'alarme qui l'empêchait d'entendre ce qu'il pouvait se passer à ses cotés.

Petit à petit, la Hakushi se sentait glisser dans le vide, une sensation qu'elle n'avait jamais connu, une ombre grandissante lui voilait la vue et l'avalait dans les ténèbres, elle essayait de bouger, de crier, mais rien ne se produisait, elle n'était plus maître de son corps. Pourtant elle avait les idées assez claires, elle savait ce qui se passait, la blessure sur son ventre était importante, profonde, elle perdait du sang et probablement trop, ce qui justifierais la perte de conscience, elle se demandait même si elle n'était pas entrain de mourir...

Soudain, alors que Yui se laissait sombrer dans l'obscurité, elle sentit que quelqu'un retournait son corps et fit pression sur son abdomen, au loin elle pouvait entendre un cri strident qui s'élevait du néant. D'un seul coup, elle sentit que son corps était déplacé encore une fois, comme si on la portait. Mais c'était trop, son esprit avait résisté le plus possible mais elle perdit totalement connaissance, juste avant elle ouvrit légèrement les yeux comme dans un dernier effort et elle ne vit que le vide, elle volait dans les nuages, ce fut la dernière image qu'elle conserva avant de s'évanouir.

[~~ Deux jours plus tard]

Une discussion à son chevet tira la Hakushi d'un profond sommeil, elle ouvrit légèrement les yeux, éblouie par la lumière du soleil qui brillait derrière une grande fenêtre en face de son lit. Doucement, elle sentait son corps se réveiller, elle remua les doigts puis les mains, les orteils puis les jambes.

» Elle se réveille !

C'était la voix d'une femme, sa mère, qui était assise à coté de son lit,

» Je vais chercher le docteur, répondit une autre voix, masculine cette fois.

Ces parents avait veillé sur leur enfant durant deux jours, attendant son réveil avec inquiétude. Ce n'est que quelques heures après qu'elle ait ouvert les yeux qu'elle put entendre la raison de sa présence ici,

» Tu as été retrouvée devant l'hôpital, inconsciente. Tes supérieures nous ont dit que tu étais en mission dans les Plaines de Fer, que tu as été blessée grièvement mais ils ne nous ont pas dit comment tu étais rentrée...

» En volant..., dit Yui en affichant un faible sourire, coupant la parole à sa propre mère qui afficha à son tour un grand sourire réconfortant.

» Peut importe tant que tu es rentrée.., conclut la mère de la Genin, qui n'avait pas pri la remarque de sa fille au sérieux.

[~~ Deux jours plus tard]

Yui se réveilla dans son lit chez elle, depuis son départ de l'hôpital, elle s'était renseignée sur la mission qu'elle avait mené avec Otoke et Raito, ils allaient bien et la mission était un succès. La Hakushi se leva difficilement avant de se regarder dans un grand miroir collé contre un mur. Elle souleva son haut de pyjama, un long bandage lui entourait le ventre, un hématome sur le coté gauche débordait des pansements, surement le résultat de ses cotes cassées. Elle laissa retomber son haut et alla s'asseoir à la table de sa petite cuisine, ou elle se mit à réfléchir aux derniers souvenirs de sa mission. Elle en était maintenant persuadée, quelque chose l'avait transportée par la voie des airs jusqu'au village, mais impossible de savoir quoi. La Hakushi comptait bien poser la question à Otoke dès qu'elle en aurait l'occasion.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'église du sang [Mission B ft Otoke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni-