N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Sombres histoires [C ft Pika]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 913
Rang : A

Message(#) Sujet: Sombres histoires [C ft Pika] Mer 27 Jan - 21:11


Une journée tranquille s'annonçait pour Yui, elle venait tout juste de finir de manger le repas de midi et s'apprêtait à aller faire un tour à l'extérieur pour profiter du beau temps qui illuminait le village caché des nuages. Le bruit sourd d'un poing contre sa porte résonna dans son appartement, évidement c'était trop beau pour être vrai, elle reconnaissait cette manière de cogner sur sa porte, à tout les coups c'était un messager qui lui apportait une mission. L'adolescente se pressa alors d'ouvrir la porte pour découvrir qui se trouvait derrière et elle avait vu juste, un homme se tenait devant elle, le dos droit et vêtu de l'habit ninja traditionnel des Kumojins, il tendit un rouleau marqué du sceau du Raikage sans dire et mot puis disparut presque immédiatement après que Yui lui ait pris. La jeune fille ferma sa porte pour aller s'installer dans sa cuisine pour découvrir la nature de la mission, non sans un soupir.

La Hakushi tenait dans ses mains le nouvel ordre de mission qu'elle venait de recevoir. Plus elle lisait la missive et plus le parchemin se froissait de lui même, les sourcils de la genin étaient froncés pendant que ses yeux émeraudes parcouraient la missive, une histoire d'agression sexuelle et d'attouchements sur des jeunes femmes du village. Dans l'esprit de Yui des images de la mission qu'elle avait menée à Tetsu no kuni refaisaient surface, des souvenirs qu'elle aurait préféré garder enfouis dans sa mémoire. Elle aussi avait subit ce type d'agression par trois hommes qui étaient rentrés dans sa chambre qu'elle avait loué dans une auberge, si son équipier n'était intervenu... Elle ne préférait pas penser à ce que ces hommes lui aurait fait.

Yui se leva de la chaise où elle était installée, le parchemin s'était enroulé tout seul avant de prendre feu sous la colère de la Hakushi. La kunoichi attrapa sa veste de kimono habituelle, bleue avec de larges manches et l'enfila avant de quitter son appartement avec un claquement de porte. Dans sa main la genin tenait une photo, celle de son équipier, un garçon chauve qui lui rappelait vaguement Hashiru-sama, espérant qu'il soit à la hauteur pour cette mission qu'elle comptait réussir par tout les moyens, ne pouvant supporter que ce genre d’événements aient lieux dans son propre village.

Le visage fermé et le regard froid, Yui traversait les rues de Kumo en pleine effervescence, il devait être midi et les rues du village étaient bondées. Des commerçants ambulants vantaient la qualité de leurs produits en hurlant, des gens discutaient ou négociaient dans tout les commerces ouverts. Pourtant toute cette activité ne déconcentra pas la kunoichi qui poursuivait sa route vers l'entrée du Palais du Raikage où elle espérait y retrouver son partenaire du jour.

Yui arriva aux escaliers qui menaient aux portes du palais et se posta devant, observant les gens qui défilaient devant elle en espérant reconnaître Pika pour que les kumojins puissent se mettre rapidement au travail. Peut-être allaient-il commencer par se rendre à l’hôpital où ils pourraient lire les rapports d'hospitalisation et glaner quelques infos supplémentaires.

De loin elle repéra le crâne brillant de Pika, elle s'approcha rapidement de lui pour se présenter,

» Salut, je suis Hakushi Yui. On s'y met ? -demanda froidement la kunoichi en s'inclinant légèrement, elle n'était pas d'humeur à plaisanter et on pouvait le lire dans son regard, elle n'avait rien contre ce jeune homme mais elle voulait voir cette affaire réglée le plus vite possible, ils pourraient faire connaissance plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 90
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Sombres histoires [C ft Pika] Mer 27 Jan - 21:50

Par la fraicheur de l'air et les réconciliants rayons de lumière, mon visage valide coupable quant à la bon journée qui s'annonce. Posté sur l'arbre jonchant la fenêtre de la chambre, allongé sur une branche des plus stables, je sirote mon thé du matin, n'ayant que pour seul fond sonore le chant des oiseaux. Les yeux fixants l'horizon, j'admire cette bonne sphère solaire prendre son envole petit à petit pour illuminer le ciel. Mais alors que l'air frais de cette bonne matinée caresse depuis quelques minutes mon épiderme, une présence se faufile juste derrière moi m'indiquant très peu de chose. C'est alors qu'un parchemin apparu sur mon épaule et glissa jusqu'à mon entre cuisse, se fixant sur ce dernier bloquer par mes jambes. D'un geste léger, je récupère la missive et le temps d'un claquement de doigt, l'avant-coureur disparait, laissant de nouveau cette brise reprendre la tâche qu'elle possède.

Le déchirement du sceau caractérisant l'autorité du patriarche, mes yeux se glisse sur l'écriteau. Une mission me demande en compagnie d'une jeune femme, Hakushi Yui. Sa photo jointe me montre une individu très soigné, jolie soit-elle. C'est donc avec une hâte sans précédente, que j'enfile mes vêtements et arbore mon insigne ninja autour de la taille. Parcourant la ville de toute hâte, je me remet à lire le bout de papier, m'indiquant que cette mission, allait être des plus particulière.

En pleine rue, j'arrête ma course, les muscles contracter encore en position de lutte. Puis décontractant le tout,la rétine ouverte à son paroxysme, je prend connaissance du drame. Des femmes ... victimes d'attouchement. Comment peut-il se passer ce genre d'acte criminel sur les terres d'une telle nation. Un grand homme à créer mâle et femelle pour s'unir et perpétuer la survie de l'homme, mais n'a jamais souhaité ce genre d'initiative. Moi, seigneur du culte Oppai et admirateur secret des femmes, je les respecte plus que tout. Et une chose est sûr, les hommes ayant commis de tels méfaits allaient subir mon courroux.

C'est donc d'une mine sombre et braquée que je rejoins Yui, ma partenaire, au pied du Palais assignant le Raikage. Elle se présente à moi froidement et me demande dans le même ton de commencer cette mission. Et sans bronché, je la suis en direction de l'hôpital le plus proche, en quête d'information et je l'espère, de preuve nous permettant d'arrêter les criminels.

Mais durant tout le trajet, je ne pouvait pensé à ce qu'il y avait écrit sur l'acte de mission. "Attouchement et tentative de viol". Le signal d'alarme vient de retentir et malheureusement, je crois qu'une mission souhaitant une enquête et une arrestation en bonne et due forme. Lorsque j'aurai recueillis les preuves nécessaires et les identités de ces enflures, je traquerais et je les trouverais. Même dieu ne pourra rien faire concernant leur sort. C'est donc en entrant dans l'hôpital, attendant la personne responsable du dossier que du coin de l'oeil, je regarde déterminer Yui et lui fait une promesse.


«Crois-moi, ces hommes ... Nan, ces chiens. Oui, chien c'est certainement le terme le plus approprié. Je vais les traquer et les faire payer. Peu importe le prix que moi j'aurais à payer après ce que j'aurais fais. Mission ou pas, je les considère comme déjà mort.»

Je ferais de ce pays un lieu sûr. Je serais le héros d'un peuple, le héros de ces femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com/h10-chakra-c
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 913
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Sombres histoires [C ft Pika] Mer 27 Jan - 22:41


Le trajet jusqu'à l’hôpital se fit au pas de course, ce qui ne déplaisait pas à la Hakushi, bien au contraire. Alors que les deux Genins arrivaient à l’accueil de la clinique principale du village, Pika s'adressa à Yui d'une façon étrange mais il utilisa des mots qui firent mouche dans l'esprit de la jeune fille,

» Cela tombe alors très bien, je souhaite aussi qu'ils payent le prix fort. Et les voir finir leurs jours dans les cellules les plus sombres et humides du village est un supplice bien pire que la mort. Nous n'aurons pas à les tuer, enfin...

Yui marqua une pause, évidement qu'elle souhaiterait faire la peau de ces enflures, mais son âme de kunoichi lui criait les règles de conduite à suivre.

» Bref, évitons de les tuer.. Cela serait bien trop clément... - conclu la genin en se retournant vers l'infirmière qui s'approchait d'eux.

La jeune femme reconnaissait Yui, après tout elle avait déjà fait plusieurs séjours dans ce même hôpital et elle avait même tissé des liens avec des membres du personnel, la Hakushi s'avança alors pour prendre la parole,

» Bonjour Tomiko, moi et mon partenaire sommes la pour une enquête. Nous aimerions voir les registres d'entrée et les rapports d'hospitalisation pour des jeunes femmes internées après des agressions sexuelles ces derniers jours.

L'infirmière afficha alors un sourire gêné, avant de regarder vers la petite blonde,

» Je.. Yui... Enfin... Je ne sais pas si je peux.. - bégaya la femme aux cheveux rouges.

» S'il te plait Tomiko, on cherche des pistes pour commencer notre enquête. Laisse nous jeter un œil rapidement et on ne dira rien à personne, l'ordre de mission ne donnait aucune indication pour débuter notre investigation et les jeunes femmes ne veulent pas témoigner.

» Bon.. - soupira l'infirmière - Suivez moi, mais discrètement...

Yui adressa un regard à Pika pour l'inviter à les suivre et le trio traversa le hall d'entrée de l’hôpital pour pénétrer dans une petite pièce remplie de documents. Tomiko tira un classeur et le posa sur l'unique table en métal du local,

» Voila, tout est la dedans mais faite vite, ce genre d'informations ne peuvent pas être partagées de cette manière, mais il serait surement trop long d'attendre une autorisation. Heureusement que ce genre d'affaire est très rare dans le village...

Tomiko quitta la pièce et laissa les Kumojins seuls dans la salle des archives. Yui s'empressa d'ouvrir le classeur qui contenait deux enveloppes fermées avec les noms des deux victimes. Elle en attrapa une et fit glisser l'autre sur la table à l'attention de Pika.

» Si elles ne veulent pas nous parler en personne, on va devoir découvrir ce que les médecins ont vu. - dit Yui en ouvrant son enveloppe. Le rapport de mission précisait que les jeunes femmes ne souhaitaient pas témoigner, mais il devait y avoir des informations importantes dans leurs dossiers médical.

Une fois l’enveloppe ouverte, Yui en tira une dizaine de feuilles qu'elle étala sur son coin de la table. D'abord elle allait commencer par la feuille d'entrée en hospitalisation,

Nom : Kyomi
Prénom : Akiko
Âge : 26 ans.
Sexe : Femme.
Heure d'entrée : 03h31.

Rapport : Jeune femme présentant des marques de coups au niveau du visage a été trouvée par des passants durant la nuit. Elle était allongée inconsciente sur le sol, les vêtements déchirés et le corps tuméfié. La victime a été découverte non loin du bar de Fukahito, déjà connu par les autorités à cause de nombreuses bagarres et agressions.


Yui posa la feuille, la rédaction était assez expéditive mais les informations étaient déjà intéressantes. La Hakushi porta alors son attention sur le compte rendu du médecin qui s'était occupé de la victime et une partie était intéressante, pour l'enquête du moins.

"La jeune femme était inconsciente lors de son arrivée. J'ai pu effectué les premières analyses et la victime présente toutes les blessures caractéristiques d'une agression avec tentative de viol. La chair sous ses ongles montre qu'elle s'est débattue et a griffé violemment son agresseur qui a du s'en tirer avec des grosses griffures, ce qui l'a surement repoussé.

Le visage de la victime est plus marqué sur le coté gauche ce qui laisse penser que l'agresseur était gaucher. Elle a aussi plusieurs côtes brisées nettement, probablement à l'aide d'un objet contondant. La peau de la victime est aussi marquée par des traces de brûlures circulaire comme le bout d'un cigare.

Le centre des hématomes laisse apparaître une marque plus claire ayant la forme d'une chevalière rectangulaire."


Les notes du médecin allaient êtres très utiles à l'enquêtes des shinobis de Kumo. Yui en savait suffisamment pour ranger les documents dans leur enveloppe et attendre que Pika fasse de même. Une fois les papiers correctement rangés, les Genins quittèrent la pièce pour se retrouver dans la rue, après que Yui ait remercié Tomiko avec un sourire discret.

La Hakushi se tourna vers Pika, il était temps pour eux de mettre en commun leurs informations, et Yui commença,

» Alors.. D'après les constatations du médecin, l'homme qui a agressé l'une des jeunes femmes est un gaucher, qui fume probablement des cigares et porte une chevalière rectangulaire, lors de l'agression il a été profondément griffé, cela pourrait nous aider à l'identifier. La victime a été retrouvée pas loin du bar Fukahito, peut-être que l'on pourrait commencer là-bas ce soir ?

Yui marqua une pause avant de reprendre,

» Et toi ? Qu'est-ce que tu as trouvé ?, demanda la kunoichi en fixant Pika avec des yeux autant dénués d'émotions que lors de leur rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 90
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Sombres histoires [C ft Pika] Jeu 28 Jan - 11:34

Et suite à un silence complice, elle confirme mes dires par son souhait de les faire enfermer jusqu'à ce qu'ils rendent leur dernier souffle. Mais au fond, ses yeux venaient de dire autre chose. Quelque chose souhaitant le pire pour eux, mais se soldant bien plus rapidement qu'une simple arrestation.

Puis, une jeune femme, la racine capillaire en feu, s'avance vers nous. Portant une tenue d'infirmière, Yui confirme que c'est la personne que nous attendons. Expliquant la situation, la jeune Genin lui demande assistance pour nous porter jusqu'à la salle des dossiers. Ce que l'infirmière prénommée Tomiko semble refuser dans un premier temps, n'ayant pas le droit de faire lire les rapports médicaux à de jeune shinobi. Mais là est le sujet de notre mission et sans point de départ, nous ne pouvons pas avancé. Alors soudoyant cette dernière, Yui confirme son intellect en réussissant à obtenir un passe-droit. D'un furtif mouvement de tête, elle me fait signe de les suivre, moi qui commence à avoir la tête rêvassante par toute cette lumière artificielle écartant mes rétines.

Tel deux ninja entrainer pour l'infiltration, nous entrons dans cette pièce froide et sombre, remplie d'étagère contenant les dossiers des patients depuis ces dernières années. D'un geste bref, Tomiko nous refile les dossiers concernants les personnes. Personnes, qui ne désirent en aucuns cas, adresser le moindre mot et ce, à n'importe qui. Sûrement traumatisé depuis les faits, les jeunes femmes ne souhaitaient pas témoigner de l'horreur qu'elles avaient subits. Alors il nous fallait une autre solution. Et cette solution, nous l'avons sous les yeux en ce moment.

Yui s'empare du premier dossier, feuilletant le bouquin à la recherche du moindre indice. De mon côté, je fais de même et tombe sur la fiche de la deuxième agressée.



Nom : Shitashi
Prénom : Oly
Âge : 32 ans
Sexe : Femme.
Heure d'entrée : 14h14.

Rapport : Jeune femme présentant des marques de coups au niveau de l'abdomen et des bras. S'est rendu jusqu'à l'hôpital seule, titubante dans les rues de kumo. Nez cassé et oeil endommagé par coup physique. La victime traumatisée a été recueillit sous le choc, des sacs de courses à la main, avant de s'écroulé dans le hall de l'hôpital. Aucun souvenir du lieu de l'agression.

"J'ai pu effectué les premières analyses et la victime présente toutes les blessures caractéristiques d'une agression avec tentative de viol. Les hématomes présents sur son corps sont très marqués. Elle a donc été frappé avec beaucoup de force.

La victime affirme après s'être rappelé, qu'elle avait esquiver un des coups de l'homme tentant de l'agressé, frappant le mur derrière elle.

La victime se rappelle qu'il la frappait avec le poing droit, détestant qu'elle lui dise non. En tentant de se défendre, elle lui a griffer le dessus des yeux. "


Refermant le dossier, le poing serrer de haine, je ressors de l'hôpital, remerciant au passage Tomiko, pour retrouver Yui. De son côté, la victime et les médecins avaient pu tirer un maximum d'information et confirmée la présence de la jeune femme près du bar Fukahito. Ce qui m'indique donc dès à présent qu'il ne s'agit pas d'un seul et même agresseur, d'après les détails que j'ai pu récupérer de mon côté. Je lui explique donc la situation, un air toujours plus dégouté des actes de la veille.

«Arf...On a donc deux agresseurs. La victime s'est faite agressé alors qu'elle venait de faire ses courses. Alors elle a pu être attaquer n'importe quand sur le chemin du retour. Et l'agresseur s'est fait griffer au dessus des deux yeux et la victime a réussit à esquiver l'un de ces coups, ayant percuté le mur derrière elle. Donc étant donné que ce que j'ai lu, s'est passé en début d'après-midi, peut être que l'individu s'est rendu à ce bar également dans la soirée. Et si jamais le propriétaire de l'établissement l'a bien reçue, alors il sera facilement identifiable. Cicatrices encore gorgées de sang au dessus des yeux, ainsi que des hématomes à la main droite.»

C'est alors que d'un simple regard, nos idées fusionnent et nous donne la même pensée, direction le lieu du premier crime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com/h10-chakra-c
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 913
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Sombres histoires [C ft Pika] Jeu 28 Jan - 15:41


Yui écouta d'une oreille attentive les informations qu'avait pu glaner Pika dans le dossier qu'il avait consulté. Comme il le préçisa lui même, il semblait y avoir deux agresseurs différents pour deux victimes différentes. Ces enfoirés allaient bientôt payer pour leurs crimes, la Hakushi allait s'en assurer. En voyant le regard de son équipier croiser le sien, elle comprit qu'ils allaient très vite être d'accord sur la marche à suivre. Les kumojins allaient commencer leur enquête au bar Fukahito, surement un établissement miteux au fin fond d'une sombre ruelle du village. En tout cas elle n'avait jamais entendu le nom de ce bar et n'avait jamais eu vent de sa réputation non plus, elle ne comprenait pas pourquoi les autorités permettaient l'existence d'un tel endroit si il était un nid à problèmes. Mais la mission d’aujourd’hui allait être l'occasion de faire du ménage.

» Il doit être 14h - dit Yui en regardant le soleil. C'était une approximation mais les estimations de la kunoichi s'avéraient souvent justes - Peut-être un peu trop tôt pour qu'il soit intéressant d'aller dans ce bar. On a l'avantage, les types ne s'attendent pas à ce que Kumo envoi des shinobis enquêter, restons discret et ce soir nous essayerons de repérer nos coupables à l'aide des indices qu'on a récupéré. On les surveille une soirée entière pour essayer d'en savoir plus et récolter des preuves. Avec un peu de chance ils recommenceront leurs agressions et on pourra les attraper sur le fait. - conclu Yui en espérant que ces hommes étaient très stupides pour réitérer leurs méfaits au même endroit et dans la même semaine.

Yui n'avait pas l'habitude de se montrer si entreprenante en mission, mais depuis quelques temps et avec les multiples épreuves qu'elle avait traversé, la Hakushi avait beaucoup évoluée psychologiquement. Elle était plus froide et avait une nouvelle vision des choses de ce monde. Une vision digne d'une kunoichi, elle était sure d'elle et arrivait à faire abstraction de ses émotions, du moins la plupart du temps mais le sujet de la mission lui rappelait des trop mauvais souvenirs pour qu'elle puisse être totalement objective.

» Pour le moment on peut essayer de trouver ce bar et de regarder les environs, si on peut retrouver des traces au sol ou sur le mur où l'homme dont tu parles a cogné. Quand la nuit tombera nous changerons d’apparence pour facilement se mêler aux fréquentations du Fukahito et commencer notre enquête, tu en penses quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 90
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Sombres histoires [C ft Pika] Jeu 28 Jan - 18:30

Yui souhaite contrôler le bar à la nuit tombée, là où nos sommes sont susceptibles de ce trouvé. C'est donc d'un simple jeu de regard que je ne la contre-dit pas, en confirmant mon avis sur la chose. Quelque chose semble étrange avec cette fille, mais j'ai comme le sentiment de partagé tout à coup les mêmes convictions qu'elle. Une chose est sûr, cette mission nous la réussirons.

Marchand d'un pas déterminé dans la capitale de la foudre, nos corps atteignent une rues dont mon génie, aussi développé soit il, n'a encore jamais vue le pavé. Mais est-ce étrange pour un résident arrivé il y a de ça un an à peine ? C'est donc avec curiosité et prud'homie que je foule la poussière constituant la ruelle. Nous recherchons la moindre trace mais à mon humble avis, rien de bien intéressant ne surprendra notre bonne âme. Il faut creuser un peu plus, penser aux détails que les infirmières, dans leur bon droit, n'ont pas pu noter sur leur calpin. Ou penser à ce qu'il peut amener ces hommes à de tels actes. L'alcool peut bercer bien des fous, il est vrai. Mais pourquoi agresser une femme à la sortie d'une supérette. Il n'y a rien de logique dans tout ça. Si ce que je pense s'avère plausible, alors je me dois de vérifier une chose.


«Oui, tu te souviens l'adresse du patient, inscrite en bas de la feuille médicale ? Peut être que nous ferions bien d'aller y jeter un oeil. Car, et si ces hommes n'étaient qu'autre que les maris des victimes ? Abusant de force et pouvoir envers leur femme pour dominer cette dernière ? On sait très bien que l'homme est stupide, mais à ce point, cela ne m'étonnerait même pas.»

Ça peut se montrer bien jouer, mais le fondement de ma pensée n'est autre en rapport qu'avec de vieux articles de journaux lu un matin d'hiver. Des histoires contées il y a de ça plusieurs années peuvent elles mener à la vérité ? pour sûr, nous nous devons de vérifier. Alors, n'ayant rien trouver de spéciale sur les lieux environnants le bar de nuit, je demande à Yui de me suivre jusqu'au domicile de la présumé victime, ce qu'elle entend parfaitement.

Après quelques minutes à sillonner les rues d'un petit quartier calme, je tombe nez à nez devant la porte de la maison. Et à côté ... une crevasse prenant la forme d'un poing est présent. Une perle de sueur, aussi froide que l'hiver vient alors me caresser la joue, témoignant de mon effarement quant à la réalité de la situation. Un stress que je n'ai pas ressentis depuis longtemps vient se reformer au creux de mon estomac, et j'encaisse. Triste réalité. Mais le temps nous ai compter et s'arrêter sur de tel détail est certainement hors de question. C'est donc avec empathie que je me retourne vers ma coéquipière pour lui soumettre mon hypothèse.


«Bien...mes idées sont donc fondées. Maintenant, deux hypothèses sont en situation d'être possible. Soit l'homme ayant agresser cette femme, l'entrée de son domicile est son mari. Ou soit il la suivit jusque chez elle, connaissant donc l'adresse de la demoiselle. Dans la deuxième hypothèse, peut-on considérer l'individu comme quelqu'un repérant,pardonne moi l'expression, ses proies ? Je ne pense pas, il aurait certainement tenter quelque chose de moins brutale, du moins, pas dans un lieu public comme dans cette rue. Tu penses quoi de tout ça ?»

Et sans m'en rendre compte, une âme d'enquêteur vient de prendre possession de mon coeur, n'aimant pas que l'on touche à mes convictions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com/h10-chakra-c
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 913
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Sombres histoires [C ft Pika] Jeu 28 Jan - 19:17


Les deux enquêteurs se laissaient porter par leurs instincts, traversant la village sans trop avoir de destination. Alors que Yui s'apprêtait à rentrer chez elle pour reprendre la mission à la nuit tombée, une hypothèse venait d'émerger dans l'esprit de Pika, qui la partagea immédiatement. Yui remua la tête de gauche à droite quand son partenaire lui demanda si elle avait mémorisé l'adresse de la victime dans son dossier médical mais il semblait qu'elle n'ait pas communiqué cette information pendant son hospitalisation.

Le shinobi au crâne rasé continua d'exposer son avis sur l'affaire, pensant qu'il pouvait s'agir des maris des victimes. C'était possible, mais les tentatives de viol avaient poussées la genin à ignorer cette hypothèse, Yui regarda son partenaire qui lui proposait de la suivre jusqu'au domicile d'une des femmes agressées. Pourquoi pas, après tout il fallait explorer toutes les possibilités.

» Bon je te suis alors, mais qu'un mari batte sa femme est une hypothèse tout à fait viable, mais les tentatives de viol.. Sa ferait beaucoup de vices pour une seule personne...

Mais Yui savait que les hommes pouvaient se montrer cruels, les femmes aussi. Du haut de ses quatorze années la Hakushi avait déjà vu le pire qu'on pouvait voir, le viol, le meurtre, le cannibalisme, bref... Elle avait déjà côtoyé les esprits les plus malades de ce monde.

Le duo arriva alors dans un quartier plutôt aisé du village, le genre où tout le monde connait tout le monde et où les voisins s'invitent à boire le thé tout les dimanches. Le hasard guida les shinobis de Kumo jusqu'à la face d'une maison, à coté de la porte d'entrée on pouvait voir que les briques du mur étaient enfoncées légèrement et maculées de gouttes de sang. Pika avait peut-être raison finalement et ce dernier avançait désormais deux nouvelles possibilités, celle d'un mari violent ou celle d'un déviant qui aurait traqué la jeune femme jusqu'à chez elle.

» Je pense que c'est tout à fait possible, tu as bien fait de regarder l'adresse de cette femme. - Yui parlait à voix basse pour éviter qu'on puisse l'entendre à l'intérieur de la maison - On peut essayer de parler au mari, si il est à l'intérieur. Et regarder si il a des traces de griffures sur le visage, ce qui devrait être facile à voir.

Yui décrocha son bandeau protecteur accroché au ruban dans ses cheveux pour le glisser dans une poche intérieure de son kimono et elle s'approcha de la porte et souleva le petit heurtoir de porte pour le laisser s'abattre sur le bois et donc avertir les habitants que quelqu'un était devant la porte. Si Yui avait enlevé son bandeau c'était pour pouvoir paraître la plus neutre possible et ne pas effrayer la victime si c'était elle derrière la porte.

Quelques secondes et la porte s'ouvrit légèrement, laissant apparaître un œil à la pupille noire et injecté de sang, malheureusement c'était la femme qui se présentait,

» C'est pour quoi ? - lâcha-t-elle d'un ton sec.

» Excusez-moi, moi et mon ami on aimerait voir votre mari. - demanda la Genin sans avoir la moindre raison valable en tête, espérant simplement que la femme s’exécute. Autour de son œil gonflé sa peau était violacée, les séquelles des coups portés à son visage.

» Il est pas la ! - dit la femme sèchement avant de refermer la porte violemment.

Yui se retourna vers Pika en soupirant,

» Désolée, c'était pas très convainquant... On peut essayer d'attendre que le mari sorte et si il ne le fait pas d'ici le début de soirée, on ira au bar, ça te va ?

La Hakushi jeta un dernier coup d’œil à la trace dans le mur avant de s'éloigner de la maison, pour attendre la réponse de son équipier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 90
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Sombres histoires [C ft Pika] Jeu 28 Jan - 23:36

Acquiesçant quant à ma théorie sur les origines du malfaiteur, la jeune genin décroche le bandeau qui lui maintient les cheveux pour le ranger à l'intérieur de son kimono. S'approchant de la porte, elle frappe espérant apercevoir derrière cette porte faite de bois, le mari de la victime. Derrière le portail de la demeure, je répond ce silence que la rue me transmet. Un grincement plus tard, la porte s'ouvre timidement, laissant apparaitre dans l'ombre, l'oeil rouge de malheur appartenant à la malheureuse. D'un ton sec et froid, cette dernière demande à Yui ce que diable fait elle ici et la requête qui l'a menée jusqu'à elle. S'excusant et me montrant d'un simple retournement d'épaule, ma coéquipière demande à voir l'homme de la maison, ce que la femme se refuse en nous informant que ce dernier n'est point là. C'est alors à violent coup de porte que cette demande tombe à l'eau, le mince espoir de découvrir la vérité partant en fumée.

S'éloignant dans une rue voisine, je reçois ses excuses dû à sa mauvaise approche. Mais je la rassure, la journée n'est pas terminé et Morphée ne me trouvera pas tant que ces deux là seront toujours dans la nature à respirer l'air libre qui ne leur ai pas permis.

Me demandant si je souhaites attendre la venu du mari en ces lieux, je lui réponds positivement. peut être qu'avec un peu de chance, il se pointera dans le coin. C'est à quelques habitations, en retrait de celle de la victime, que nous trouvons refuge sur le toit, prêt à sauter à la moindre occasion. Mais le temps passe ...

passe ...

passe ...

Et le temps nous rattrape.

Le soleil vient de se coucher et sa meilleure amie tire un dernier bâillement avant de se lever. L'heure est désormais à la débauche, les rues commencent à se remplir et la fête bat son plein dans les rues commerçantes. C'est donc en toute logique que, furtivement, nous nous rendons au bar Fukahito pour poursuivre notre enquête.

Noir de monde, l'établissement affiche bientôt complet. Prenant la main de Yui, je force le passage, me frayant un chemin jusqu'à l'intérieur. Retirant mon bandeau pour le caché à l'intérieur de ma combinaison, je lui glisse un dernier mot à travers le son assourdissant le lieu ...


«On va se séparer pour être plus efficace. Je vais voir au bar, essaye de faire le tour et de trouver le moindre indice. Si l'un de nous trouve un des deux hommes en question, on essaye de prévenir l'autre avant d'agir. Si jamais tu sens que ça dégénère. Agit avant de réfléchir.»

... avant de disparaitre dans la foule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com/h10-chakra-c
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 913
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Sombres histoires [C ft Pika] Ven 29 Jan - 16:27


Malheureusement pour les genins, la surveillance du domicile d'une des victimes fut un échec, le mari qu'ils soupçonnaient être l'auteur des violences ne se montra pas de la journée, il ne devait même être cher lui. Yui avait pensé s’infiltrer dans la maison mais elle ne voulait pas que la pauvre femme en subisse les conséquences après le départ des ninjas. Soit, les kumojins restèrent perchés sur un toit en face de la demeure à surveiller et le soleil continua sa course jusqu'à l’horizon sans que rien ne se passe.

Enfin la nuit arriva, Yui se redressa pour bondir du bâtiment et retourner marcher dans la rue, suivant son partenaire qui se dirigeait vers le bar Fukahito, les shinobis n'avaient pas échangés un mot de l'après midi, était-il faché de voir qu'ils n'avaient pas pu attraper le coupable ce soir même ? Mais comme il l'avait dit, la nuit n'était pas finie.

Arrivée à destination, Yui observa l’établissement il ne semblait pas aussi miteux que ce à quoi elle s'attendait et beaucoup de clients étaient déjà installés à l'intérieur. Avant qu'elle eut le temps de dire un mot, Pika la tira à l'intérieur, lui donnant les directives à suivre. Bien que les jeunes adultes avaient dissimulés leurs bandeau, Yui aurait préféré user du Henge pour plus facilement s'intégrer à la foule. Beaucoup de regards malsains se posaient désormais sur son corps d'adolescente, tous étaient surpris de voir une fille si jeune pénétrer dans un tel endroit.

Faisant abstraction des yeux qui la suivait, la Hakushi se laissa guider par son instinct, elle se retrouvait seule mais ce n'était pas un problème pour la kunoichi qui jouait des épaules pour se faufiler entre les clients tout en observant un maximum leurs visages, cherchant des individus qui pourraient correspondre aux critères que les shinobis avaient récupéré à l’hôpital.

La Hakushi soupira, la plupart des personnes présentes étaient ivres et agressives, se poussant et s'insultant sans raisons. Trouver une personne en particulier n'allait pas être simple. Yui se retrouva finalement dans un coin du bar où un tabouret était libre, elle s'empressa de s'asseoir dessus, analysant tout les visages et comportements qu'elle pouvait voir.

Elle essaya même repérer Pika, mais il avait disparu totalement, la kunoichi espérait qu'il ne lui arrive rien. Mis à part quelques ivrognes qui venaient proposer un verre à la jeune fille en titubant, il ne se passait rien d'intéressant. Une observation passive n'allait donc pas être utile, c'est pourquoi Yui changea de stratégie. Elle sorti de l'établissement pour s'éclipser dans une ruelle quelques bâtiments plus loin. Seulement quelques secondes et c'est une femme séduisante qui sorti de cette même ruelle et se dirigea ensuite vers le bar où elle entra de nouveau.

Maintenant qu'elle avait l'apparence d'une femme plus âgée, Yui en profita pour se diriger vers le comptoir du bar. Elle s'adressa directement au barman, mettant en avant un décolleté plongeant,

» Hé ! Un cocktail aux fruits ! - l'homme répondit d'un hochement de tête - Et je cherche une amie, elle s'appelle Akiko !

Malheureusement le tenancier ignora les derniers mots de la kunoichi pour s’atteler à la confection du cocktail qu'elle venait de demander. Lui envoyant par la suite en faisant glisser le verre sur le bois vernis du bar.

» Akiko ? - demanda un des clients accoudé sur le bar en se retournant - C'est l'amie de Roka surtout- marmonna l'homme entre deux hoquets et s'essuyant les lèvres dégoulinantes d'alcool. Il était visiblement bien imbibé de sake.

» L'ami de qui ? - répliqua Yui grimée en adulte à la chevelure brune et à la poitrine avantageuse.

» Rokaaaa, il est la bas avec d'autres nouvelles amies ! - répondit l'homme en indiquant un coin du bar avec un mouvement de tête, puis il s'écroula face contre sol, ivre mort.

» Vous devriez vous occuper de lui, je reviens prendre mon verre dans quelques secondes - lança Yui à l'attention du barman. Puis elle se leva pour se diriger vers l'endroit pointé par son informateur douteux.

Après avoir traversé l'établissement et de nombreuse émanation d'alcool, Yui pouvait apercevoir un homme assit dans un coin de la pièce, accompagné par plusieurs jeunes femmes et un gorille musclé derrière lui, surement un garde du corps. Discrètement la kunoichi observait le dénommé Roka. Un homme à l'allure rustre et au visage sévère, une touffe de cheveux courts et noirs sur le sommet du crâne, portant à sa bouche un gros cigare. Mais sa carrure était ridicule comparée à son garde du corps, un colosse d'au moins deux mètres, un cou de taureau et des muscles forgés à la fonte, il affichait en permanence une grimace menaçante et un regard noir.

La Hakushi se dépêcha de comparer Roka à l'idée du coupable qu'elle avait en tête, il fumait un gros cigare mais le portait à sa bouche à l'aide de la main gauche, donc cela ne coïncidait pas tout à fait aux caractéristique du coupable et il ne portait pas de chevalière carrée, simplement deux grosses gemmes rouges à chaque index. Mais il était le seul lien avec la victime pour l'instant, il fallait que la kunoichi se rapproche pour en savoir plus.

Alors qu'elle avançait d'un pas déterminé vers le suspect potentiel, le mastodonte qui le protégeait se plaça sur la route de la Genin en émettant un grognement peu rassurant. Visiblement la présence d'une jeune femme supplémentaire n'était pas appréciée. Malgré tout elle essaya de contourner le gorille qui leva alors la main, menaçant de l'abattre sur le visage de Yui. La Hakushi fit quelques pas en arrière, fixant la main levée à sa hauteur, c'était la droite et elle portait une imposante chevalière en or à l'annuaire.

A eux deux, ces hommes réunissaient tout les caractères recherchés par l'envoyée de Kumo. Yui se retira alors pour aller récupérer son apparence à l'abri des regards dans une ruelle adjacente au bar Fukahito. Une ruelle où se mêlait l'odeur des poubelles à celle du vomi, une senteur tout à fait repoussante. La Hakushi se posta alors devant l'entrée de l'établissement, attendant de voir Pika en sortir pour lui raconter ce qu'elle avait découvert, en espérant que tout se passe bien pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 90
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Sombres histoires [C ft Pika] Sam 30 Jan - 11:47

La fête battant son plein ,la foule prend son pied accouder aux nombreuses tables présentes dans l'établissement. La sueur et les vapeurs d'alcool faisant parties de la boum, c'est marrant, mais ça ne e dérange aucunement. Certainement l'état de mon appartement semblable à cet endroit. Même si par le biais d'un comparatif, on serait bien mieux chez moi. C'est donc en me frayant un chemin jusqu'au bar, que j'observe le faciès de chacun, tentant de repéré l'homme scarifié au dessus des sourcils. Un coup d'oeil à droite et à gauche, puis d'un geste bref, je déplace l'assise face au bar pour m'y installé. Faisant signe au taulier de l'établissement, ce dernier me fait un signe semblable au chiffre deux, histoire de me faire patienter. Acquiesçant sa requête, je profite de l'occasion pour chercher derrière ma coéquipière qui a malheureusement disparu. J'espère qu'elle s'en sortira, même si je n'en doute pas, elle sait se défendre. Après, elle est comme moi, diplômé de l'académie de Kumo.

«Hop ! J'vous sers quelque chose ?»
«Un saké s'il vous plait.»
«Et un saké, un !»


Attendant le breuvage, assis a bout du bar, je peux observer à l'autre bout Yui, aux apparences plus que féminine. Mon visage prit la forme d'un oeuf symbolique d'un seul coup et mon nez commença à saigner. Elle est ... resplendissante. mais tombant entre les mains de mes fantasmes, un claquement de doigt me fait revenir à la réalité, celui du barman.

«Et voilà pour vous !»
«Hum, merci...»
«Ah vous, vous avez repérez une femme n'est-ce pas ?»
«Si vous saviez ...»
lui dis-je m'essuyant le nez tout en repensant à ce que je viens de voir.

Yui disparu de nouveau dans la foule et face au barman, je pense pouvoir continuer mon enquête sans encombre. Mentionnant mon gout sélecte pour les femmes, j'e tire une conclusion; cet établissement est bien un lieu de repérage. Si cet homme vient de me faire une telle réflexion, alors l'un des deux hommes, voir les deux, peuvent se trouver ici. C'est donc avec toute l'indifférence du monde que je lui pose la dite question.


«Dites moi, les hommes ici viennent bien pour les jeunes femmes se trouvant ici ?»
«Pourquoi une telle question ? Vous êtes de la brigade secrète du village ???»
«Oh non du tout ! Un simple touriste assez observateur pour m'en rendre compte..»
lui répondis-je, un sourire béant au visage.«Et puis vous savez, je pense qui si j'étais des forces spéciales, je serais certainement pas entrain de boire ceci. Du moins, c'est ce que j'en pense.» Levant mon verre face lui.
«C'est vrai. Et bien pour répondre à votre question, beaucoup d'hommes viennent pour y trouver des femmes avec qui passer la soirée. Mais certains veulent plus, ce que certaines ne semblent pas vouloir.»

Une chose est donc des plus sûre, nous sommes bien dans le bon bâtiment. Maintenant reste plus qu'à trouver les fautifs, ce qui semble être plus difficile. Mais c'est alors que je remarque sur les phalanges du dit taulier, des bandages au niveau de la main droite. Mmmh, étrange. C'est il blesser avec du verre, c'est le genre d'accident qui arrive peut être souvent d'un un autre. Ou s'est il battu avec un client un peu trop alcoolisé ? C'est donc avec toute l'empathie du monde que je m'adresse à lui.

«Il vous est arrivé quoi à la main ? Ça n'a pas l'air de faire du bien ...»
«Oh ça, un client m'avait n peu trop énervé. J'ai donc voulu lui donné un coup de poing, mais cette salope c'est a esquivée alors mon poing s'est retrouvé à taper dans le mur. Du coup béton contre ..»
«Salope ? C'était une femme ?»
«Hum non voyons, j'ferais jamais ça. Et c'est quoi toutes ces questions sur les femmes et le bar ? J'vous dis qu'c'était un client qui m'cherchait de noises alors j'lui ai fais comprendre quelques trucs c'est tout !»
«Vous savez, si vous mentez, je le saurais. Frapper une femme par ce qu'elle refuse que vous la touchiez ou tout autre chose relève du crime mineure certes, mais cela reste un crime. Sur ce.»


Et alors qu'il semble, vouloir m'interroger une ultime fois sur ce que je venais de lui lâcher, je me retire dans la foule tout en le fixant. Et c'est à ce moment là, que la lampe au dessus de nos têtes se fait cogner par la tête d'un client, balançant la lumière à travers le bar. Jouant avec les zones d'ombres, l'éclairage fonde mes doutes naissants et dans l'action, les cicatrices se révèlent sur le visage de l'homme. Pris de sueur froide, je quitte le lieu d'un pas furtif.

C'est à l'extérieur, la main sur le coeur et l'autre cherchant un appuie pour me tenir que je sors les poumons en manque d'air. Ma vision se trouble, la sueur quitte mon front de plus en plus vite, je titube vers le banc le plus proche avant de m'écrouler, l'air frais de la nuit me rappellant un peu plus vers la vérité. C'est les yeux de biche et la chevelure rose éclaircit par la lune, que Yui me retrouve dans cet état second s'estompant peu à peu. Que vient-il de m'arriver ? L'alcool était il empoisonné ? Nan impossible, je serais déjà mort. Ou est-ce simplement ... une crise d'angoisse ? C'est pas croyable ... Alors ma passion débordante des femmes est bien réelle. Et voir de tel monstre exister me rend malade au point de me créer de stupide crise d'angoisse ? Une chose est donc des plus sûr ...


«Le barman, c'est lui.»

Le regard haineux de retour, je fixe Yui, lui assurant que cet homme est mien. J'en ferais de la chair à donner aux poissons. Mais ce qu'elle me répondit ensuite, est sans doute bien pire, l'homme ayant agressé la femme du dossier qu'elle a lu ce matin, se trouve également dans l'établissement. Seraient-ils en contacte même à l'extérieur du bar ? Bizarre. Me relevant alors, assis sur ce banc supportant ma crise d'adulte, je songe qu'à une seule chose.

«Il nous faut un plan pour ton homme et son gorille. Quant au barman, on le suivra jusqu'à son domicile pour assurer mes fondements. Et si il s'avère qu'il est le mari de cette femme, alors je te laisse imaginer la suite.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com/h10-chakra-c
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 913
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Sombres histoires [C ft Pika] Sam 30 Jan - 22:44


Yui se laissa tomber en arrière pour s'adosser contre un mur à coté du banc où s'était assit Pika, il ne semblait pas dans son état normal mais la Hakushi ne jugea pas important de lui demander ce qu'il avait, surtout qu'il se releva rapidement pour prononcer quelques mots. La kunoichi écouta les paroles de son équipier en hochant la tête. Il serait tellement plus simple de rentrer dans le bar et réduire en bouillie les individus s'y trouvant. Ils étaient tous des criminels potentiels et dangereux pour la population du village. Mélanger femmes provocatrices et hommes alcoolisés dans un même endroit était déjà une mauvaise chose surtout quand on connaissait la nature sombre et perverse de l'humanité.

» Si le barman est le mari de la victime, cela pourrait expliquer pourquoi nous ne l'avons pas vu de la journée...

Yui adressa un regard froid à son partenaire,

» N'oublie pas qu'on doit les rapporter vivants pour qu'ils soient jugés. Je connais que trop bien les sensations qu'on pu ressentir ces femmes et les savoir morts ne leur apporterait qu'une satisfaction temporaire, il vaut mieux qu'ils croupissent en prison pendant toute leurs tristes vies.

Maintenant la genin réfléchissait à la suite des événements, les criminels identifiés correspondaient aux critères recherchés par les shinobis, il fallait maintenant les arrêter.

» Te sentirais-tu capable de te contrôler si l'on venait à se séparer ? Je ne suis pas contre l'idée de leur donner une bonne raclée mais il nous les faut vivants !

Yui insistait beaucoup sur ce dernier point, elle pouvait lire sur le visage de Pika qu'il détestait ces hommes autant qu'elle, elle devait s'assurer de pouvoir compter sur son bon sens pour le bien de la mission.

» L'un de nous peut s'occuper du barman et le suivre jusqu'à chez lui pour voir si il est le mari que l'on recherche, et l'autre de Roka et son armoire à glace. Ils ne sont que des brutes sans cervelles, on devrait s'en sortir facilement même seuls.

La Hakushi regarda son équipier, attendant sa réponse pour pouvoir décider quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 90
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Sombres histoires [C ft Pika] Dim 31 Jan - 14:30

Une fois de plus, Yui semble en accord avec mes dires. Mais le simple fait de me voir dans une telle rage la pousse à me remettre dans le droit chemin. Aucun d'entre eux ne doit être blessé ou même pire. Ce que sur le moment, je semble ne pas comprendre. Mais est-ce que leur femme respective ressentiraient un soulagement quant à leur mort ? Ou seraient elles plus heureuses en les sachant au fond d'une cage entrain de finir leur jour dans la crasse et le déshonneur. Dans les deux cas, ils n'échapperont pas au sort qui leur est réservé.

«Bien, je ferais mon possible pour qu'aucun ne soit grièvement blesser. Ils finiront leurs jours dans les geôles de Kumo.»

Et suite à un court silence assistant à la décision commune que nous venons de prendre, Yui me demande à présent avec lequel j'aimerais régler l'affaire. Cette question est plus que complexe car en tant que gentleman, je ne peux laisser une jeune fille s'occuper de deux hommes à la fois et me contenter d'un seul type de mon côté. Mais est-ce plus équitable de choisir le coupable du dossier que nous avons lu chacun de notre côté ce matin ? Elle peut sûrement se prendre les deux baleines après tout, elle est une shinobi de la foudre. Mais me sentirais-je mieux après ça ? Et si jamais elle y restait et par malchance, subirait le même sort que ces pauvres femmes ? C'est alors qu'un détail me traverse l'esprit, non des moins importants.

«On va s'occuper du gorille et de son maitre en premier. Etant donné que le troisième suspect est le propriétaire du bar, il devrait rester tard pour ranger l'établissement et donc, rentrera plus tard que les deux autres. Attendons les deux autres en premier si tu le veux bien.»

Alors nous laissons le temps s'échapper, à attendre en retrait du bar durant cette nuit s'annonçant héroïque, les coupables. Et après une petite heure, les deniers clients quittent le bar titubant dans les rues adjacente du quartier. Une femme accompagne le gorille et le malicieux dans un coin et de loin, nous pouvons entendre une dispute éclater. Faisant signe de s'éloigner, le gorille guette l'entrée menant à la rue pendant que la scène se passe derrière son dos aussi large qu'une porte.

«De quoi tu veux pas ?? Tu vas voir !»

La main du perfide s'élève dans les airs, souhaitant qu'une seule chose, s'abattre sur le visage angélique de la femme. Le signal est donné, remettant alors nos bandeaux, nous apparaissons face au gorille. Et m'adressant à l'homme situé derrière lui, j'évite une énième femme à subir le courroux du monstre.

«Hey ! Ça te dirait pas de te confronter à quelqu'un de moins faible que toi pour une fois ?»

Son regard névrosé se tourne vers nous, laissant partir en pleur la demoiselle. Et maintenant Yui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com/h10-chakra-c
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 913
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Sombres histoires [C ft Pika] Dim 31 Jan - 19:20


Les kumojins s'étaient mis d'accord, le duo allait attendre que Roka et son garde sortent du bar pour s'occuper d'eux en premier. Les réflexions de Pika étaient juste, le patron du bar ne pouvait pas aller bien loin avant la fin de son service au petit matin. C'est dans le silence que le temps s'écoula, la nuit était belle et la lune suffisamment puissante pour baigner Kumo dans une pâle lumière. Les deux cibles se décidèrent enfin à quitter l'établissement en compagnie d'une jeune femme mais cette fois ci les shinobis étaient la pour la sortir des griffes de ces monstres.

Des éclats de voix résonnèrent depuis la sombre ruelle où Roka s'était engouffré alors que son colosse s'était posté dans l'allée, bloquant le passage. Les deux genins se trouvaient face à l'homme de main de Roka et Pika le provoqua directement pour qu'il laisse en paix la jeune femme qui profita de la diversion pour s'échapper.

» C'est à moi que tu parles crâne d’œuf ?! - s'exclama Roka pendant que son gorille baissait les yeux vers les ninja en affichant un sourire moqueur accompagné d'un ricanement.

L'homme à la chevalière serra les poings en voyant les bandeaux des personnes en face de lui, un geste que Yui assimila directement à une menace et elle réagit alors en conséquence. Le pied de la Hakushi s'éleva dans les airs pour s’abattre sur le coté intérieur du genou droit du garde du corps ce qui le fit perdre l'équilibre et il tituba sur le coté, libérant la voie.

Yui espérait que son équipier comprenne qu'il devait s'occuper de Roka pendant qu'elle finissait de mettre hors service le gorille.

» Goro ! Occupe toi de la gamine, je prends le chauve - s'écria Roka alors qu'il fuyait dans une autre ruelle, si ils espéraient prendre l'avantage en divisant l'équipe Kumojin, ils avaient tort.

La Hakushi adressa un regard confiant et un sourire à son équipier puis elle se retourna pour faire face à son adversaire qui venait de déchirer son haut pour laisser apparaître ses muscles saillants. Une intimidation primaire sans effets pour kunoichi qui se mettait en garde.

Le visage de Yui s'assombrit, contenant sa colère et son envie de meurtre pour se rappeler qu'elle devait arrêter cet homme vivant. la brute chargea la jeune fille en poussant un grognement primitif et armant un poing derrière sa tête. Tout en espérant que son ennemi soit aussi lent que large, Yui le laissa approcher un maximum avant de se laisser chuter sur le coté, basculant sur son pied d'appui pour effectuer une roulade latérale pour esquiver la ruée de la montagne de muscles.

Mais ce dernier se montra réactif et asséna un violent coup de pied à la genin en pleine cabriole, ce qui eut pour effet de la projeter en arrière pour s'écraser contre une benne en fer, enfonçant alors la tôle sous la force du choc. La respiration coupée par se dernier coup, Yui se releva difficilement sans voir la prochaine offensive du colosse et son énorme poing percuta le visage de la Hakushi qui roula au sol sur quelques mètres.

Encore une fois elle payait le prix d'avoir sous estimé son adversaire. La Hakushi se releva sous les rires de Goro et essuya un filet de sang qui coulait de sa bouche. La kunoichi composa un signe et du papier se matérialisa pour s'assembler jusqu'à former une sorte de matraque, dans son autre main la Hakushi dégaina son tanto. Yui ne comptait pas faire la même erreur deux fois.

La kumojin se mit à courir vers le criminel, esquivant un nouveau coup de poing pour se retrouver à coté de lui. Le tanto de la Hakushi se posa à l'arrière de la jambe de Goro et lui trancha les ligaments et tendons derrière le genou. Le colosse du balancer tout son poids sur sa seule jambe valide pour ne pas chuter. Il se retourna tant bien que mal pour regarder la Hakushi qui l'attendait, debout derrière lui, la lame de son arme maculée de sang et un sourire satisfait sur le visage.

Yui se remit à charger, feintant une nouvelle offensive sur le coté, elle sauta au niveau du torse de Goro et laissa ses pieds s'enfoncer dans les abdominaux saillants de son adversaire. Sous la force de l'attaque et avec une jambe utilisable en moins, l'homme chuta lourdement en arrière pour s'écraser dans un tas de poubelles. Alors qu'il essayait de se redresser, la matraque blanche de Yui s’abattit violemment sur son visage, lui brisant le nez et les arcades sourcilières et le mettant complètement ko par la même occasion.

La Hakushi se redressa pour regarder autour d'elle, elle ne voyait toujours pas Pika et hésitait à aller à sa rencontre ou à attendre qu'il revienne avec Roka sous le bras, une chose est sure Yui ne pouvait pas porter le gorille affalé dans les poubelles et baignant dans son sang qui s'écoulait de son visage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 90
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Sombres histoires [C ft Pika] Lun 1 Fév - 11:24

D'une voix roque, le prénommé Roka se tourne vers moi un sourire en biais, tout comme le gorille qui l'accompagne et me traitre de «crâne d'oeuf». Les sourcils haussés témoignant de notre apparition soudaine, il semble se prendre pour bien plus supérieur qu'il n'est réellement. Ça fait vraiment pitié à voir en tout cas. Mais cet homme croyant que le monde lui sert de feuille pour se torcher ce qui lui sert de trou de balle va bientôt connaitre la décadence en posant son fessier sur le sol brute et humide des prisons de Kumo.

Dans mes pensées, je reste fixé le baron alors que sortant de nul part, Yui assène un coup de pied latérale au gorille le décalant légèrement sur le côté. Elle me jette un regard furtif tout en me faisant passer le message prescrit. Ce que je comprend immédiatement, l'homme du fond est pour moi.


«OK !»

Prenant appuie de part la plante de mes pieds, j'effectues une légère extension frôlant à vive allure le sol de la ruelle. Le poing serrer faisant apparaitre de légère étincelle, je le frappe en plein visage, ce que malheureusement échoue contre ses deux bras formés en croix pour ainsi se défendre; Mais par la force de frappe, ce dernier se voit expulser sur plusieurs mètres, tapant contre le muret d'à côté. je retombe alors sur le sol, après cet élan éclair, la cape au vent s'élevant peu à peu.

C'est de par sa main armée de sa chevalière que le fautif se relève, un genoux à terre. Débitant un tas d'insulte à mon égard, c'est une fois debout qu'il frotte ses manches tout en les retroussant laissant les légères blessures que je viens de lui transmettre, apparaitre.


«Oh, ça doit faire mal» lui dis-je l'air innocent, comme si de rien n'était.

Un regard haineux me défigure par la suite, l'homme battant les femmes est très certainement contrarié. On peut le voir un mal comme un bien, il va enfin subir ce qu'il se permet de faire à des innocentes refusant les ordres qu'il leur donne. En même temps, il n'a aucun droit sur les Hommes de ce monde. Après tout, il n'est qu'un futur taulard.

«Espère de fils de ...»
«Wow,wow,wow ! Doucement ! M'insulter pour si peu ? C'est être mauvais joueur tu ne crois pas ?»
«Qu'est-ce que vous me voulez ??»
«Juste t'enfermer. Et si tu ne coopère pas, malheureusement j'ai bien peur que ça ne se finisse pas aussi bien...»
«Cette petite pute l'a bien mérité. Elle n'avait qu'à m'obéir ! Je suis Roka, le fortuné. J'arpente le monde pour apposer mon véto sur toutes les petites affaires comme ce bar. Et en complément je m'autorise quelques folies avec ces filles. Qui es-tu pour m'n empêcher hein ? »
«Oh moi ? Personne. Seulement un chevalier agissant dans l'ombre pour enfermer les criminels comme toi. D'ailleurs ...»


Relevant la tête après de brève parole en direction du sol, le pied jouant avec un cailloux, mon regard le fixe à ne plus le lâcher avant de partir, ne laissant qu'une trainée d'étincelle à ma place initiale. Apparaissant tel un flash devant lui, le visage neutre de tout sentiment, ma lumière l'éblouie et sur son côté, mon pied vient trouver sa tempe, lui payant un voyant direct pour le coma à durée indéterminé. Il a démontré de bonne chose pour se défendre mais malheureusement, face au héros de ces dames, je comprend désormais beaucoup mieux, pourquoi il lui fallait un garde du corps.

Apparentant de nouveau la ruelle menant à l'entrée du bar, je me présente à Yui, le Roka sur l'épaule.


«Prête pour le barman ?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com/h10-chakra-c
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 913
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Sombres histoires [C ft Pika] Lun 1 Fév - 14:50


Comme la Hakushi s'y attendait, Pika ne tarda pas à revenir en rapportant Roka inconscient et lui demandant si elle était prête pour l'autre homme à arrêter.

» Je suis prête, mais on doit encore être sure qu'il s'agit bien de notre coupable avant.

Yui indiqua du doigt le gorille allongé et inerte dans les poubelles,

» Il faut aussi qu'on s'assure que ceux la ne bougeront pas, j'ai une petite idée pour ça.

La kunoichi demanda à son partenaire de déposer Roka sur son garde du corps, une fois fait la genin composa un mudra et trois clones de papier s'assemblèrent à ses cotés, deux d'entre eux s'approchèrent du tas de malfrat pour poser une main sur le dos de chacun hommes, ils déposèrent une feuille qui se multiplia jusqu'à recouvrir entièrement leurs corps formant alors une camisole.

Yui se retourna vers sa troisième copie,

» Toi va chercher une patrouille et amène les ici en expliquant la situation et qu'ils embarquent ces deux hommes. En attendant ils seront maintenus sous la technique d’immobilisation.

Une fois les consignes données à ses créations, la tête blonde se retourna vers Pika,

» On peut y aller.

Le duo de kumojins s'éclipsa de la ruelle pour se diriger vers l'entrée du bar, attendant la sortie du propriétaire de l'établissement. Encore une fois le temps s'écoula jusqu'à ce qu'il soit environ trois ou quatre heures du matin. Pourtant les genins ne montraient aucun signes de fatigue, ils étaient prêts à intervenir à n'importe quel moment. Et le tenancier se montra enfin.

» Bon, tu as un plan ? - murmura Yui à son partenaire alors qu'ils commençaient à suivre l'homme en toute discrétion. - J'ai peut-être une idée, je peux utiliser le henge pour prendre l'apparence de sa femme, même si on ne l'a vu que partiellement je pense être capable de reproduire son visage, je pourrais m'approcher de lui en racontant que j'ai raconté ce qu'il s'est passé aux forces de l'ordre et on pourrait voir sa réaction.

Avec cette méthode, la vrai victime n'aurait même pas à rencontrer le suspect, ce qui éviterait des potentielles violences à son encontre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 90
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Sombres histoires [C ft Pika] Ven 5 Fév - 18:28

Affirmant qu'elle est prête à prendre en filature le barman, Yui symbolise d'un simple mudra l'apparition de trois clones se formant par des feuilles de papiers, blanche comme neige. Et c'est à ce moment là que j'aperçois enfin, le pouvoir du clan Hakushi. Un spectacle court et intense, relevant d'une beauté incommensurable. Et de cet art, elle leur ordonne plusieurs chose. La première,, l'un des clones doit s'échapper jusqu'aux autorités les plus proches, afin de signaler la présence des deux dormeurs. La seconde, c'est en posant la main sur chacun d'entre eux, que les clones restants prennent possession du corps des malfrats, les recouvrant de papier afin de les immobiliser.

«Impressionnant ...»


Et alors que je m'extasie devant les facultés de ma coéquipière, le barman quitte son lieu de travail afin de rentrer chez lui, trahit par le bruit émanant de la fermeture de la porte. Les deux corps à l'ombre de regard indiscret, on peut désormais le suivre en toute sécurité.

Prenant les ruelles menant au secteur Est, là où se trouve le domicile de la victime, la piste s'annonce plutôt bonne. C'est donc en toute discrétion, que nous le suivons passant de toit en toit.

Il tourne, part à gauche, prend la rue au sud puis salut une connaissance avant de craquer une blonde en sa compagnie. La filature stagne puis reprend, une fois qu'il finit d'écraser les cendres sur les pavés du trottoir, saluant de nouveau son ami avant de le quitter.

Et c'est à ce moment là, que Yui m'interpelle. Elle possède à priori le Henge, une faculté pouvant prendre l'apparence de n'importe qui. Son plan consiste à prendre les traits physiques de la victime vu plus tôt dans l'après-midi afin d'aller intercepter l'homme. Si il s'avère être son mari, alors la réaction de ce dernier nous sera très vite remise. Car ce que veut lui dire Yui est tout à fait le genre de chose qui le mettra dans un état de transe.


«C'est d'accord, mais fait attention à toi. Je suis aux aguets, prêt à intervenir de toute manière bonne chance.»

Lui lançant un clin d'oeil, par un bref geste de la main je la regarde se transformer pour se diriger vers l'homme en sa diagonale. Espérons que cela va marcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com/h10-chakra-c
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 913
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Sombres histoires [C ft Pika] Sam 6 Fév - 16:27


Alertés par le bruit de la porte du bar Fukahito, les deux kumojins commencèrent la filature du propriétaire de l'établissement qu'ils soupçonnaient d'être l'auteur des violences faites à une des victimes arrivées à l’hôpital ces derniers jours. Le visage fermé et avec un gout de sang dans la bouche, Yui suivait son partenaire, les deux shinobis étaient d'une discrétion étonnante. Pour des personnes non entraînées il était impossible de les entendre.

Profitant de l'obscurité de la nuit, les genins bondissaient de toits en toits. Le bruissement de leurs vêtements se confondait facilement avec le son du vent contre les façades des bâtiments qui parcouraient le village. Le suspect agissait normalement, il fuma une cigarette avec un de ses amis croisé pendant le retour à son domicile puis se remit en route sans se douter qu'il était suivit.

C'était maintenant à Yui de mettre en oeuvre son plan, se souvenant du visage tuméfié de la jeune femme rencontrée plus tôt, la kunoichi utilisa la technique du Henge pour prendre son apparence et se diriger vers l'homme toujours en route vers sa maison. Pour commencer la Hakushi accéléra après avoir entendu les paroles rassurantes de Pika. Grâce à quelques bonds rapides la genin dépassa l'homme qu'elle voulait duper. Une fois fait elle redescendit sur le plancher des vaches tout en prenant l'apparence de la femme battue.

Yui espérait que son déguisement serait convaincant, elle quitta une ruelle adjacente à l'avenue principale où marchait le suspect et marcha en sa direction pour le croiser de face, simulant une sorte de fugue peut-être, en vérité Yui n'avait encore aucune idée de ce qu'elle allait pouvoir dire. Comme prévu elle aperçu la silhouette de l'homme se dessiner au bout de l'avenue et elle commença à marcher en sa direction. Le visage vers le bas et le regard pointé vers le sol. Le moment fatidique arriva, et la kunoichi arriva à hauteur du barman,

» Oly ?! Qu'est-ce que tu fais la ?! - grogna le suspect en lui attrapant le bras. Bingo ! Il connait donc la victime, Pika avait vu juste, il ne restait plus qu'à savoir si il était violent.

» Je... Je... - bafouilla Yui en essayant d'adopter la voix la plus proche de celle de la femme dont elle avait l'apparence.

» Réponds moi ! Et ne commence pas à pleurer ! - dit le barman en serrant son étreinte de plus en plus fort et en posant sa deuxième main sur l'autre bras de Yui tout en la secouant.

Yui resta silencieuse pour ne pas gâcher sa couverture, une attitude qui irrita visiblement la personne en face d'elle.

» Bon ton cinéma sa suffit ! On rentre à la maison ! - Dit l'homme en tirant la Hakushi vers lui.

Encore une fois grâce aux paroles du suspect, l'hypothèse qu'il était le mari de la victime se confirma. Un dernier point était à vérifier.

» Non... - soupira Yui en essayant de se débattre.

» Non ?.. Non ?!! - s’exclama l'homme avant de lâcher sa femme et de la pousser en arrière - Depuis quand tu me dis non ?! - dit-il en s'approchant, prenant un ton plus menaçant.

» Je veux pas... - dit rapidement Yui qui simulait des sanglots pour maquiller sa voix plus facilement.

La réponse du barman ne se fit pas attendre, son bras fendit l'air pour que le revers de sa main heurte violemment le visage de la pauvre femme, la faisant chuter lourdement en arrière. La Hakushi était maintenant sûre que cet homme était coupable.

» Tu veux que je t'arrange le portrait encore ?! Maintenant lève ton cul et on rentre !

La kunoichi s’exécuta en se massant la joue, pour se retrouver debout à coté du mari violent, ses cheveux bruns tombants devant son visage encore plus marqué qu'à l'origine,

» Je préfère ça !

Toutes les preuves semblaient être réunies, il ne manquait plus qu'à attendre l'arrivée de Pika pour procéder à arrestation de l'ordure qui passait ses nerfs sur sa femme à la moindre occasion.


Dernière édition par Hakushi Yui le Dim 7 Fév - 16:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 90
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Sombres histoires [C ft Pika] Dim 7 Fév - 16:09

En voilà une qui n'a réellement pas peur de tout mettre en oeuvre pour faire de cette mission une réussite. proche de l'homme, elle se rapproche sous les traits de la victime et la coïncidence fait que j'avais vu juste depuis cette après-midi. Lui attrapant le bras, il la questionne sur sa présence en ce lieu. Est-elle censé rester toute la journée à l'intérieur de sa maison pendant que son mari travail ? Cette piste est à creuser, mais il semble bien que oui. Lui adressant la parole de manière plutôt brutale, il emprunte la voie de la colère pour faire céder la jeune femme. Versant quelques larmes, Yui en plus d'être une incroyable kunoichi démontre désormais ses talents d'actrices. Mais peut être un peu trop ... Lui procurant la confiance qu'il possède déjà assez bien, Oly le barman lui ordonne de rentrer à ses côtés. Dans le rôle qu'elle tient, Yui décide de refuser le commandement prescrit, ce qui attire toute mon attention. Dans la pénombre lunaire, j'observe donc la scène. Et c'est par cet affront que l'homme trébuche dans l'erreur. Montant le ton de sa voix, il lèche sa main pour l'abattre sur le visage de la kunoichi. Un coup porté directement en plus d'une preuve orale nous permettant d'avoir les preuves nécessaires viennent donc d'être remis à nos bonnes consciences. Cette claque est donc le signal adéquat.

Fendant l'air grâce à ma cape, mes pieds chaussés de leur botte glisse sur la terre parlement la rue afin d'apparaitre devant les deux individus. Je regarde brièvement Yui pour lui transmettre d'un simple regard, mes plus plates excuses. Car il est vrai qu'elle n'a pas à courir de pareil danger pour se faire. Puis mes yeux se tourne vers l'homme, agacé de voir encore cet ordure libre comme l'air.


«Salut ..»

Surpris, il observe le bandeau ninja autour de ma taille et se rend compte de la supercherie.

«Co..Comment ? Tu es un ninja de kumo ? J'croyais que tu étais qu'un simple ... »
«Touriste ? Sans déconner, laisse moi rire. T'y a cru ? Et je t'aurais posé des questions comme je t'en ai posé tout à l'heure ? Quel incroyable abrutit fais-tu ...»
«Toi..Espèce de petit en foiré ...»
«Ouais je sais ...»


Se jetant alors sur moi, la rage noyant sa gorge de criminel, il fait faute une nouvelle fois. D'une simple esquive, sur la côté droit, mon poing gauche serré baignant de vifs éclairs trouve son abdomen à la vitesse de la lumière pour revenir se coller à mon corps. La salive s'éjectant de sa bouche, les yeux sortant de ses orbites, il est désormais en position de connaitre la suite des évènements.

«Écoutes. Tu es désormais placé dans les geôles de Kumogakure. Tu es accusés de violence physique et morale au près de la femme qui vit à tes côtés. Et en tant que Kumo, sache que je dois te capturer. Estime toi heureux car si j'aurais été une simple personne pouvant faire justice comme bon lui semble» lui dis-je, m'agenouillant face à lui, «la prison aurait été en aucun cas ton bon de sortit.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com/h10-chakra-c
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 913
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Sombres histoires [C ft Pika] Dim 7 Fév - 18:57


Le partenaire de la Hakushi ne mit que quelques secondes à arriver, il était surement prêt à intervenir depuis le début même si il ne s'attendait pas à ce que Yui se laisse frapper de la sorte. Pika lui adressa un regard un peu particulier dont elle ne comprenait pas le sens, il n'avait pas à s'en vouloir pour le coup qu'elle venait de subir. Lorsque le barman remarqua la présence du jeune homme chauve, il fut surpris de voir qu'il s'agissait d'un shinobi du village, est-ce qu'il espérait réellement pouvoir battre sa femme sans que personne ne réagisse ?..

Avec un coup de poing fulgurant pour calmer le barman qui essayait de réagir, Pika le mit au sol pour ensuite lui exprimer son ressentit et sa colère envers l'homme à terre et le genin marqua un point en parlant de la prison comme unique punition, même si elle était largement suffisante. Yui regarda l'homme se relever difficilement, la respiration difficile à cause de l'assaut de Pika.

La Hakushi elle était toujours grimée en la pauvre femme sans défenses qui subissait la colère de son mari au quotidien. C'était probablement le moment de lui donner une bonne leçon et un bon moyen d'évacuer la haine accumulée par la kunoichi, elle attendit que l'homme se redresse entièrement et de pouvoir voir son visage lorsqu'elle allait agir.

Yui s'approcha de l'homme qui la regardait approcher, il avait l'air d'espérer que sa femme allait le défendre. Au lieu de ça la jambe de la kumojin s'éleva dans les airs pour s'abattre dans l'entre jambe du mari violent. Ce dernier tomba à genoux en criant de douleur, ne voulant pas alerter la population autour de la scène, c'est un coup de genou qui s'écrasa sur le visage du criminel. L'homme complètement sonné par le coup pu alors regarder sa femme avant de s'évanouir et il pouvoir un sourire satisfait se dessiner sur son visage.

Une fois le barman avait complètement perdu connaissance, Yui récupéra son apparence pour s'adresser à son équipier.

» Désolée.. J'en avais vraiment besoin, et son regard en voyant sa femme le battre valait bien cet petit écart de conduite tu ne crois pas ?

En fait la Hakushi était quasiment sure que son partenaire ne lui en tiendrait pas rigueur, mais elle savait qu'il allait être déçu de ne pas l'avoir fait lui même.

» Mes Kami Bunshin viennent de disparaître, une patrouille a bien récupéré Roka et son garde du corps dans la ruelle, il ne reste plus qu'à ramener celui la. Et on devra faire notre rapport de mission....

Yui marqua une légère pause,

» J'aimerais que tu ne parles pas de ce que je viens de faire à cet homme alors qu'il était arrêté dans ton rapport. Je t'en serais reconnaissante, il fallait simplement que je le fasse...

La kunoichi laissa son partenaire s'occuper de transporter le criminel, la corpulence de la genin ne lui permettait pas. Ainsi les deux kumojins se rendirent au poste de garde le plus proche pour y livrer cet homme en expliquant la situation. Une fois le "colis" livré, Yui se retourna vers Pika,

» C'était un plaisir de faire équipe avec toi - dit la jeune fille en affichant un grand sourire et en s'inclinant légèrement - J'espère qu'on aura l'occasion de se revoir. Au revoir Pika !

Yui se retira alors, la nuit allait encore être longue étant donné qu'elle allait devoir faire son rapport de mission en omettant précieusement de parler de l'incident avec le barman et de son excès de violence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 90
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Sombres histoires [C ft Pika] Mar 9 Fév - 10:45

Une leçon vient d'être donné et le malheureux reste à terre, la folie en lui. Jurant nos deux personnes par diverses insultes, Yui le fait taire par un coup bien placé. C'est alors que son regard se tourne vers moi, s'excusant de ce qu'elle vient de commettre. Mais suis-je le genre d'homme à incriminer ses coéquipiers ? Certainement pas. Si elle ne l'avait pas fait, j'aurais certainement mis la main à la patte et ça aurait été beaucoup plus violent.

C'est alors qu'elle me confirma que ses clones viennent tout juste d'aboutir à leur mission, Roka et son gorille sont derrières les barreaux. Une satisfaction de plus, tandis que le criminel à nos pieds rampe désespérément, déçu par l'attitude de sa femme. Malheureusement pour lui, la kunoichi reprend son apparence initiale, laissant la supercherie éclatée au grand jour. Et me précisant qu'elle aimerait que je ne parle par de son débordement à quiconque, je lui affirme ma version des faits.


«J'ai rien vu. Et entre nous, ça n'aurait pas été toi, je pense que je m'en serais chargé en faisant beaucoup plus fort. Mais merci de l'avoir fait, ça fait quand même du bien.» lui adressant ces mots, le sourire aux lèvres.

Levant alors le coupable, sombrant peut à peu dans les bras de Morphée, je le porte sur mon épaule en direction du poste de garde le plus proche.

C'est dans une petite bâtisse, en centre d'un quartier, que nous entrons le colis sur l'épaule.


«Bonjour, on vient vous déposer celui-ci. Normalement vous avez du déjà récupérer deux autres hommes par le biais des page bunshin de Yui non ?»
«C'est exacte ! Et de qui il s'agit cette fois ?»
«Du deuxième ou plutôt, troisième coupable. Tenez, vous trouverez tout dans ce rapport.»
«Bien, nous vous remercions. Les rues de kumogakure sont désormais nettement plus propre sans ces barbares.»
«En effet ... La bonne journée à vous !»


Et s'éloignant du batiment, Yui me prend à part m'indiquant sa satisfaction de la journée. Notre équipe a été bonne et elle m'en remercie tout en souhaitant que l'on refasse équipe si l'occasion se présente de nouveau.

«Et bien pas de quoi ! Ça été un plaisir pour moi aussi, j'espère de tout coeur te revoir également. A la prochaine Yui !»

Lui adressant un dernier clin d'oeil, ma cape s'élève au vent et je disparait dans la citée des nuages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com/h10-chakra-c
 

Sombres histoires [C ft Pika]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kumogakure no Satô-