N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 L'homme des brumes de Shimo |Pv Shinji|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: L'homme des brumes de Shimo |Pv Shinji| Dim 31 Jan 2016 - 22:00




Yui ne pouvait s’empêcher de sourire alors que ses yeux parcouraient le rouleau de parchemin posé sur la table de sa petite cuisine. C'était une nouvelle mission qui étai assignée à la Genin, elle s'annonçait sombre et étrange mais cela ne pouvait pas tenir son bonheur alors qu'elle voyait le nom de son partenaire. C'était une mission de rang B, comme Yui n'était qu'une genin elle devait forcément être accompagnée par un ninja plus gradé. C'était alors sa quatrième mission de ce rang et cette fois ci elle connaissait bien son équipier qui n'était qu'autre que Monjara Shinji, le Bras Gauche du Raikage.

Se voir confier une mission en compagnie d'une personne aussi prestigieuse [inRp hein reste calme Very Happy] était un honneur pour la jeune kunoichi. Par deux fois elle avait rencontré cet homme qui lui avait transmit deux techniques de combat, techniques qu'elle avait perfectionné depuis et cette mission était l'occasion pour elle de lui prouver. Après tout, c'était peut-être lui qui avait demandé à ce que se soit Yui qui l'accompagne pour garder sa progression à l’œil.

La Hakushi se concentra de nouveau alors qu'elle relisait l'objectif de la mission, un homme mystérieux inquiétait les habitants des villages frontaliers de Shimo no kuni et Kaminari. Le fait qu'il soit insaisissable et qu'il laisse des cadavres d'animaux dévorés à moitié dans son sillage était une raison suffisante pour envoyer deux shinobis du village des Nuages mener l'enquête. Un léger frisson parcourait le dos de la jeune fille alors qu'elle s'imaginait des scénarios sur cet homme énigmatique. Mais elle savait aussi qu'elle allait être accompagnée par un ninja de renom et c'était une raison suffisante pour être confiante.

La kunoichi s'équipa, comme il y avait un peu de voyage prévu elle attrapa un sac pour y mettre des provisions ainsi que des kits de soins primaires et quelques outils ninja comme une chaîne, un fil en métal ou des kunais. Une fois le paquetage préparé elle enfila son kimono bleu habituel et quitta son appartement.

Yui savait qu'elle allait arriver en avance mais elle connaissait aussi la ponctualité de son aîné qu'elle ne voulait pas faire attendre. La jeune fille bondissait de toits en toits, son ruban accroché dans ses cheveux virevoltant au gré du vent, elle arrive rapidement aux portes du village tandis que le village se réveillait en même temps que le soleil.

La Hakushi se laisse chuter d'un toit pour atterrir devant le sentier perdu où elle allait attendre son équipier, bien qu'il soit bien plus que ça il était aussi un supérieur hiérarchique et un homme important du village, si elle voulait faire ses preuves le moment était parfait.


Dernière édition par Hakushi Yui le Dim 10 Avr 2016 - 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 2072
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'homme des brumes de Shimo |Pv Shinji| Dim 14 Fév 2016 - 5:56

La scène ? Toujours la même. Depuis des semaines maintenant, j’étais cloitré dans mon bureau, ne pouvant rien faire d’autre que préparer l’Examen Chûnin du côté de Kumo. S’occuper des délégations, organiser le trajet etc. Je vous passe les détails évidents et surtout, inintéressants. Cependant, étant le n°2 de cette délégation, je me devais de m’occuper de cet événement pendant que le Raïkage s’occupait du village. Je m’autorisai quelques sorties pour prendre un morceau brièvement, mais je n’avais réellement que peu de temps. Néanmoins, pour des événements majeurs, je repoussai quelques taches à accomplir, quitte à travailler beaucoup plus dans un court laps de temps. J’avais fait cela lors d’un litige au sein du clan Monjara ainsi que pour entraîner une jeune genin. Néanmoins, je ne pensais qu’aujourd’hui, je serai amené à recommencer.

Arrivant dans mon bureau de beau matin, je me plaçais sur mon siège, prêt à étudier les différents papiers posaient sur mon bureau. C’est ce que je fis pendant quelques heures avant de tomber, comme par hasard, sur une feuille bien particulière. C’était, en réalité, un rapport datant d’il y a très longtemps maintenant. En effet, il parlait du Genei Ryodan. Une ancienne organisation criminelle qui voulait détruire Kumo. Le rapport indiquait que depuis sa mise en place, beaucoup de Kumojins avaient disparus dans de mystérieuses circonstances. Que ce soit au cours d’une mission de routine, ou une enquête directe sur l’organisation, on recensait beaucoup de disparitions à cette époque. La suite des écris raconte qu’après la découverte de leur QG et son assaut, quelques personnes avaient été retrouvé, mais rien de plus. Tout cela m’intrigué au plus haut point. J’avais entendu le Sandaime être inquiet à cause de la Brigade Fantôme et Otenba avait fait tout son possible pour annihiler cette dernière, mais où sont ces disparus ? Quelque chose ne concordait pas. Nous n’avions pas retrouvé tous les corps de ces hommes… Quelque chose était louche dans cette histoire. Malgré mon précieux temps, je me devais d’aller vérifier leur ancien repère par moi-même.

Enfilant un long manteau noir, je sautai de toit en toit afin de me diriger vers les montagnes de Kaminari no Kuni. Je m’étais muni d’une carte afin de me rendre rapide vers le QG, bien dissimulé, de la brigade. Je saluai les gardes du sentier avant d’accélérer brutalement la cadence pour ne pas perdre de temps, Je traversai des forêts, des villages avant d’arriver au cœur des montagnes. D’un point culminant, j’aperçu ma cible. Une gigantesque fonderie aux allures anciennes et délabrées surplombait la zone qui se dessinait devant moi. Le repère semblait abandonné, mais je ne pouvais le savoir qu’en y rentrant. Rapidement, je descendis de la hauteur où je me trouvai en utilisant mon affinité Futon afin de planer et me rendre directement vers la fonderie.

Je poussais alors la porte de la forteresse afin de découvrir une immense salle faisant office de grand hall. En face de moi se trouvait des escaliers de fer menant aux étages supérieurs. Plusieurs entrées menaient à différentes pièces de la fonderie, mais quelque chose attirait l’attention. Sur le mur principal, on pouvait observer une phrase. Cette dernière était inscrite dans le métal par une forte chaleur et on pouvait lire « Là où tout a commencé ». Je restai figé quelques secondes ces quelques mots, mais rien ne me vint à l’esprit. Je visitai alors les autres pièces pour découvrir la forteresse et après des heures passées dans la structure, le constat était mystique. Dans chaque pièce, cette phrase se trouvait inscrite sur un mur. C’était bien trop étrange pour être une simple coïncidence. Quelqu’un était revenu ici pour laisser une indication au prochain visiteur. Pour le coup, je n’étais pas prévu par la personne laissant ces instructions. Enfin, ce n’était certes qu’un détail, mais j’allais garder ceci dans le coin de ma tête et potasser là-dessus quand j’aurais plus de temps. Mise à part cela, la fonderie ne m’a rien appris. Son long réseau de couloirs, de tunnels et de salles ne contenaient aucuns documents importants. Du sang séchés et des cadavres en décomposition se trouvaient dans différentes pièces, mais à part cela, rien qui ne valait le déplacement. Déçu, je repartis à Kumo.

Après de longues heures de marches, je rentrai directement dans mon manoir afin de manger brièvement quelque chose et vite aller à me coucher. Cependant, quelque chose m’attendait au pied de ma porte. Un message scellait avec le symbole de Kumo. Ceci ne voulait dire qu’une seule chose. Une mission. J’ouvris rapidement l’enveloppe et vit alors l’ordre de mission.

A l’intention du Bras gauche du Raïkage, Ministre de la Diplomatie et de l’Economie et chef du clan Monjara.

Plusieurs témoignages provenant de villages à la frontière entre Kaminari et Shimo indiquent qu'un individu étrange aurait été aperçu plusieurs fois avant de disparaître. Personne n'a été en mesure de le voir correctement, mais ce qui est sûr, c'est qu'à chacune de ses apparitions, des cadavres d'animaux à moitié mangés ont été retrouvés. Même si ces actes ne sont pas vraiment illégaux, cela effraie la population. À vous de faire la lumière sur cette affaire et d'arrêter cet individu s'il le mérite.

L’ordre indiquait aussi que pour cette mission, je ferai équipe avec mon ancienne élève, Hakushi Yui. C’était une parfaite occasion pour voir le résultat de mon apprentissage et de son potentiel entraînement quotidien. Même si l’examen ne me laissait pas un moment de répit, j’étais toujours ravie de servir mon village. Ainsi, je m’endormi paisiblement.

Le réveil fut simple et sans encombre. Une préparation rapide et me voilà déjà parti vers le sentier. J’avais minutieusement fait attention à ne pas être en retard cette fois-ci pour ne pas me faire sermonner par mon élève. De ce fait, j’arrivai assez en avance sur le sentier, mais Yui arrive à peine une minute après moi. Lorsqu’elle foula le sol, je la saluai.

« Mes hommages Yui-san. Comment vas-tu depuis notre entraînement ? »




Anciennement

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'homme des brumes de Shimo |Pv Shinji| Dim 14 Fév 2016 - 16:57


Yui était très heureuse de retrouver le Monjara mais elle n'afficha qu'un simple sourire chaleureux et s'inclina pour le saluer,

» Bonjour Shinji-sama, ça va très bien, j'ai eu l'occasion de m’entraîner encore plus depuis notre dernière rencontre. J'espère que tout va bien pour vous aussi et que vous vous en sortez avec toutes vos responsabilités. - dit-elle d'une voix sereine.

La Hakushi hésitait un peu à parler des différentes missions qu'elle avait exécuté depuis son entrainement avec le Bras Gauche et elle préférait ne pas parler de ses aventures avec Raito, qui était chargé de l'endurcir pour faire d'elle une future kunoichi de renom. C'était l'objectif de Yui d'être capable d'oublier ses émotions pour être plus concentrée sur le combat ou sa mission, l'entrainement de Raito fonctionnait plutôt bien jusqu'à présent et Shinji allait vite voir que ce n'était plus la même personne depuis la dernière fois qu'il l'avait rencontrée.

Naturellement le duo se mit en route, Yui restait silencieuse alors qu'elle marchait aux cotés de Shinji, ses yeux émeraudes parcourant le paysage environnant, elle redoutait une attaque contre un haut placé du village qui pourrait être une cible de choix pour quiconque voudrait s'en prendre à Kumo, bien que le Monjara était très bien capable de se défendre tout seul.

» Vous connaissez bien le sud du pays ? - demanda Yui - C'est la première fois que vous entendez parler de cadavres d'animaux dévorés dans cette région de Kaminari ? Ou d'hommes qui dévorent les animaux de cette façon ?

En effet, l'histoire pour laquelle les deux kumojins devaient se rendre à la frontière avec Shimo était plus que troublante. La Hakushi se demandait si cela pouvait avoir un lien avec des rituels d'un groupuscule religieux de cette région du pays, la genin savait d'expérience que les hommes étaient capables d'êtres monstrueux quand il s'agissait de rites pour vénérer des dieux sombres et maléfiques.



Dernière édition par Hakushi Yui le Dim 10 Avr 2016 - 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 2072
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'homme des brumes de Shimo |Pv Shinji| Dim 28 Fév 2016 - 22:17

Je n’affichai aucunes réelles émotions lors de la vue de Yui et de ses paroles, mais intérieurement, ce n’était pas la même chose. J’étais plus qu’heureux d’avoir enfin un prétexte pour sortir de ce satané bureau qui aspire mon temps et mon énergie. Toutes ces préparations pour notre déplacement en direction de Suna prenaient bien plus de temps que prévu. Cependant, c’était mon rôle d’organiser ce genre de chose en tant que ministre de la Diplomatie et de L’Economie. Tout ce qui touchait à l’international m’affectait d’une façon ou d’une autre. Néanmoins, après cet entraînement avec l’Hakushi, j’avais de nouveau envie de ressentir cette sensation particulière qui nous pousse à combattre violement sn adversaire. Après tout, j’ai d’abord été entraîné aux arts ninjas, puis, par la suite, aux différentes notions de la politique. C’est donc tout à fait logique que mon côté shinobi prenne le dessus n’est-ce pas ?

Prenant une grande bouffée d’air frais, je contemplai les alentours du sentier perdu en écoutant les paroles de la kunoichi. Cette dernière précisait qu’elle avait su trouver le temps de s’entraîner encore plus depuis notre dernière rencontre. Cette genin avait bien plus de chance que moi sur ce point-là. Personnellement, j’avais plus l’impression de rouillé sur mon siège qu’autre chose. La jeune Kumojin espérait que tout se passait bien de mon côté, ce à quoi je répondis simplement avec un signe de tête. Naturellement et sans attendre plus, nous quittions l’entrée de Kumo pour commencer lentement, mais sûrement notre voyage en direction de Shimo no Kuni. Nous traversions divers décors en commençant par les montagnes qui bordent le sentier. Nous empruntons le chemin rocheux et difficile afin d’atteindre une forêt où nous pouvons accélérer notre course. D’arbre en arbre, nous progressions à un bon rythme, nous permettant ainsi de dialoguer en toute tranquillité. L’Hakushi me demanda si j’étais familier avec le sud de notre pays et ajouta si j’avais déjà entendu parler de genre de trouvailles au sein de Kaminari. Je ne pouvais m’empêcher d’esquisser un sourire, car ces paroles me rappelaient des fragments perdus de ma mémoire. Des souvenirs d’une enfance unique et mystérieuse, voir inquiétante. Ma proie actuelle était le reflet de ma propre personne avant de devenir un vrai Monjara. Cette mission allait être plus qu’intéressante, surtout pour moi. Sortant de mes pensées, je lui répondis.

« N’importe quels Kumojins ayant déjà eu l’occasion de sortir de Kaminari connait le sud de notre pays. Vu que c’est le seul chemin terrestre pour atteindre les autres nations. Je l’ai souvent emprunté que ce soit pour sauver l’académie de Suna, pour rendre une petite visite au Shozaishi ou encore, pour récupérer le défunt Seigneur de Tetsu no Kuni. Pour résumé, je connais très bien le sud de Kaminari no Kuni. Pour ce qui est de ce genre d’homme, je n’en ai jamais encore vu. Mon ancien maître avait, cependant, déjà arrêté un monstre dans ce genre. Il m’en avait parlé brièvement et de ce que j’ai retenu, ce genre d’individu attaque uniquement la nuit et sont souvent incontrôlable. Nous allons devoir redoubler de prudence lorsque nous approcherons de la frontière. »

Les heures défilaient et je proposais à Yui de faire une pause dans la ville de Sanpuku, dernière ville avant la frontière séparant Kaminari et Shimo no Kuni. Une halte ici nous permettrait de faire une pause afin de prendre quelques vivres et aussi de passer la nuit à l’abri. Le lendemain, nous pourrions ainsi d’abord inspecter les lieux et établir un plan et par la suite, tenter d’appréhender l’individu la nuit. Ainsi, le crépuscule s’installa lentement et nous approchions très vite de cette fameuse ville de la frontière.



Anciennement

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'homme des brumes de Shimo |Pv Shinji| Jeu 3 Mar 2016 - 22:55


Yui écouta les paroles de son aîné, il avait raison en disant que les kumojins avaient souvent à traverser Shimo pour quitter le pays de la Foudre. Elle avait eu la chance de le survoler une fois grâce à Kadoria Kouga pour une mission diplomatique mais elle n'avait jamais eu à y enquêter, c'était encore une partie du territoire quasiment inconnue pour la kunoichi.

La vitesse du voyage s’accéléra dès le moment où les shinobis purent utiliser les forêts de Kaminari pour bondir d'arbres en arbres pour leur donner un rythme beaucoup plus rapide. A la fin de la journée les kumojins arrivaient à Sanpuku où ils décidèrent de dormir dans une auberge. Cette fois-ci Yui demanda à avoir la même chambre que Shinji avec deux lits séparés, elle était encore hantée par les souvenirs de son agression à Ta no kuni dans une auberge du même style.

Une fois dans la chambre, Yui expliqua l'histoire de l'auberge de Ta, elle n'était pas effrayée de rester seule mais il lui semblait plus sûr de dormir au même endroit, car la dernière fois Kouga avait pu intervenir à temps mais si elle s'était retrouvée seule, elle n'aurait pas pu résister longtemps.

La nuit se déroula normalement et le duo de Kumo quitta l'auberge après avoir prit un déjeuner assez léger, une fois dehors Yui se tourna vers le Monjara,

» Peut-être devrions-nous commencer par aller voir nous même si on retrouve des carcasses fraîches de cette nuit ? Et profiter qu'il fasse jour pour interroger les témoins à propos de cette mystérieuse silhouette ?

Les kumojins se retrouvèrent alors dans les montagnes faisant office de frontière naturelle entre Shimo et Kaminari. Les deux ninjas erraient alors entre les crevasses enneigées de Kaminari et les monts brumeux du pays du Givre. Pour le moment rien ne semblait éveiller l'attention de la kunoichi, ses yeux émeraudes balayaient le terrain autour d'elle à la recherche de la moindre chose suspecte, enveloppée dans sa cape de voyage noire, Yui gardait un air sérieux et un visage impassible bien que transit par le froid à en juger ses joues rosées et le flot de vapeur s'échappant de sa bouche à chaque expiration.

Les pupilles de la Genin se levèrent vers deux corbeaux qui tournoyaient derrière une crête, en tant que charognards ces oiseaux sont souvent le signe de la présence d'un cadavre. La Hakushi se retourna vers Shinji en pointant les oiseaux du doigt.

» Shinji-sama ! Il y a une carcasse là-bas.

D'un bond la kunoichi décolla du sol enneigé pour atterrir quelques mètres plus loin et elle répéta l'opération plusieurs fois pour arriver jusqu'à la crête rocheuse, soulevant la poudreuse à chaque saut. Yui s'immobilisa en découvrant le repas des charognards. Étendues dans la neige se trouvaient des têtes de cheval, formant un cercle concentrique de deux anneaux. Il devait y avoir au moins dix têtes et le reste des corps étaient entassés au milieu, embrochés sur des pieux en bois.

» Il semblerait que les choses s'aggravent... - dit Yui d'un air inquiet à son aîné.

La spectacle macabre était difficilement supportable pour une personne lambda, mais la Hakushi était stoïque, malgré l'odeur répugnante et les tripes et le sang qui maculaient la neige. Son entrainement avec Raito commençait à porter ses fruits.


Dernière édition par Hakushi Yui le Dim 10 Avr 2016 - 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 2072
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'homme des brumes de Shimo |Pv Shinji| Mar 15 Mar 2016 - 7:57

Peu à peu, le soleil se coucha dans le ciel nuageux de Kaminari no Kuni. Les ombres qui côtoyaient la lumière allaient bientôt dominer le sol, les forêts et les montagnes. Dans un dernier râle d’agonie, le jour use sa dernière cartouche en offrant un rouge et un orange flamboyant dominant largement le plafond de notre monde. Tout devient, lentement, noir et obscure. Il était temps pour Yui et moi de trouver un refuge pour la nuit qui s’annonçait froide et silencieuse.

C’est dans la ville frontalière de Sanpuku, cachée dans les montagnes, que notre voyage s’arrêta le temps d’un moment. L’objectif était de trouver une taverne afin de diner et une chambre pour y retrouver les forces que ce périple nous a ôtés. La kunoichi et moi-même prenions un repas sommaire afin de très vite se diriger dans notre chambre. Dans un premier temps, il était normal et logique pour moi de prendre deux chambres, mais la jeune demoiselle insista pour que nous n’en prenions qu’une. Interloqué par cette décision, elle m’expliqua le pourquoi du comment lorsque nous étions seuls dans notre maison d’un soir. Lors d’un voyage à Ta no Kuni, l’Hakushi avait subi une agression et son partenaire, Kadoria Koüga se trouvait dans une autre chambre et à quelques secondes près, elle trépassait sous l’agression des bandits. Après cette petite histoire, nous décidions de dormir afin de partir tôt le lendemain matin.

La matinée se passa sans encombre. Après une rapide douche et un petit-déjeuner, nous quittions cette auberge en direction du lieu que nous indiquait notre ordre de mission. La genin prit alors la parole, en demandant si nous ne devrions pas chercher des carcasses fraîches de la nuit passée et d’interroger les quelques témoins sur ce mystérieux individu. Ce à quoi je répondis.

« C’est en effet une bonne idée. Qui plus est, cela nous permettra de découvrir le terrain de chasse de cette fameuse silhouette et nous pourrions, aussi, nous familiariser avec l’environnement pour pouvoir élaborer efficacement un plan lorsque nous entamerons une traque nocturne sur cette mystérieuse personne. »

Le raisonnement de la kunoichi était bon et ne perdions pas une seconde. Sanpuku étant déjà dans les montagnes de la frontière, nous arrivions en très peu de temps dans la zone sensible. La neige avait déjà bien recouvert les différentes parois des pics rocheux du pays de la foudre. Seuls des hommes et femmes entraînés pouvaient s’aventurer dans ces contrées. Les locaux avaient l’habitude d’emprunté des chemins plus bas et moins dangereux où des prémices de routes se trouvaient. D’un regard lointain, j’apercevais simplement du brouillard et rien d’autre. Les conditions météorologiques n’étaient pas avec nous, mais ce n’était qu’un détail. Cependant, malgré ce « détail », un problème subsistait. La zone était assez large et nous pourrions passer beaucoup de temps pour trouver ce que nous voulions. Trouvant alors un endroit stable, je m’arrêtais quelques secondes afin de créer cinq copies de ma personne pour les disperser. A plusieurs, nous couvrirons plus de terrain.

Au bout de quelques heures de recherche, j’entendis la voix de Yui résonner. Cette dernière m’appelait, car elle avait trouvé quelque chose. Mon clone le plus près se dirigea vers elle. Quant à moi, j’hâtais le pas pour me diriger directement vers le village civil le plus proche.

De loin, je pouvais apercevoir l’Hakushi bondir de parois en parois afin de rejoindre un endroit où les charognards semblaient s’être regroupés. J’évitai les différentes crevasses pour rejoindre la jeune femme et tombait sur un spectacle des plus… Déplaisant. Un grand nombre de tête de cheval positionné deux cercles avec, pour finir, les différents corps accumulés sur des pieux en bois. Un spectacle macabre qui inquiéta Yui.

« C’est pire que je ne le pensais. Ce n’est pas un simple animal auquel on aurait ôté la vie pour le manger… Non, c’est pire que ça. La juxtaposition de ces corps me laisserait croire à une sorte d’offrande ou de rituels mystérieux. Je crains que notre fameuse silhouette ne soit pas seule et qu’elle appartienne, potentiellement, à une sorte de sectes. Au vu du nombre d’animaux et de l’environnement, seul des personnes expérimentées peuvent arpenter ces dangereuses parois. Nous devons être prudents. »

Je fis une pause et repris.

« Le Monjara original est parti en bas des montagnes pour entrer en contact avec les témoins. N’étant qu’un clone, j’étais simplement là pour trouver plus vite les carcasses. Je vais annuler ma technique pour transmettre les différentes informations et l’original t’attendra là-bas. »

D’un simple mudra, je disparu.

J’étais très vite arrivé au village qui assez grand, mais aussi, assez pauvre dans son ensemble. Même s’il était au niveau de la frontière, il n’était pas situé sur le chemin le plus fréquenté, faisant de lui un endroit parfait pour nos fauteurs de troubles. Dans un premier temps, les villageois me dévisagèrent, n’étant sûrement pas trop habitué aux étrangers. Je repérai facilement la maison du chef du village et entra en contact avec lui afin de lui demanda qui avait été témoin des fameuses carcasses. Le chef me montra deux personnes. Un chasseur assez âgé portant le poids de son âge et de ses activités sur son visage ferme et blessé, puis, un jeune homme, du même âge que Yui. Les deux personnes avaient vu, à des endroits et moments différents, des carcasses. Je remerciai le chef et attendit Yui pour lui expliquer ce que j’attendais d’elle. La situation était inquiétante et nous devions agir vite. Lorsqu’elle arriva, je pris la parole.

« La situation est bien plus préoccupant que nous le pensions. Néanmoins, nous parlerons de tout ça lorsque nous feront un point pour élaborer un plan. Pour l’instant, nous devons interroger les témoins. Nous avons deux personnes, cet homme et ce jeune homme. Je veux que tu t’occupes des interrogatoires. Je serais derrière toi si besoin. »

C’était rapide et presque un peu froid, mais je voulais jauger les capacités de Yui concernant la récolte d’information. C’était un point capital dans la vie d’un shinobi, après tout.



Anciennement

Spoiler:
 


Dernière édition par Monjara Shinji le Mar 29 Mar 2016 - 7:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'homme des brumes de Shimo |Pv Shinji| Mar 15 Mar 2016 - 19:34


Le clone de Shinji se volatilisa et laissa Yui seule face à l'horreur qui s'était produite dans les montagnes. Même si il ne s'agissait que d'animaux, la Hakushi trouvait très triste de voir des bêtes souffrir de la noirceur d'âme de certains humains. Avant de partir la Hakushi décida de s'approcher pour examiner les carcasses, peut-être qu'elle pourrait trouver un quelconque indice pour la suite de l'enquête.

Pour commencer la genin s'occupa d'observer les têtes, elles étaient disposées de manière à former deux cercles parfaits alors que les restes des corps étaient empalés au centre. Yui se pencha et porta son attention sur l'état de la chair, la découpe n'était pas précise, c'est comme si les têtes avaient été arrachées avec violence ou alors les animaux avaient été décapités avec un objet peu tranchant qui aurait déchiré la chair.

A en juger les gerbes de sang qui maculaient la neige autour de la scène macabre, les chevaux étaient en vie au moment où leurs têtes ont été séparées de leurs corps. Yui enjamba les cercle et analysa les corps, il fallait beaucoup de force pour soulever un cadavre et le planter sur un de ces pieux, Shinji avait surement vu juste en soulevant l'hypothèse qu'il n' avait pas qu'une seule personne responsable de ce carnage, les sabots des bêtes étaient ferrés et propres.

Un détail attira l’attention de la kunoichi, un objet était enfoncé dans l'une des carcasses, après l'avoir retiré Yui pouvait voir qu'il s'agissait d'un éclat de lame, comme si l'outil utilisé pour découper les cheveux s'était brisé pendant son utilisation. La Hakushi tenait dans les mains un fragment métallique d'une dizaine de centimètres, il était assez lourd et la couleur était surprenante, l'acier était d'une couleur très sombre, presque noir.

Yui se concentra et le fragment se retrouva enveloppé de papier en quelques secondes pour ensuite être glissé dans le sac de la genin. Les yeux émeraudes de la genin se déposèrent une dernière fois sur le charnier puis elle quitta les lieux, prenant la direction d'un village plus loin dans les montagnes où elle pourrait retrouver Shinji et lui montrer le morceau de métal par la même occasion.

La kunoichi traversa la distance la séparant du village le plus rapidement possible, sur le chemin elle ne remarque rien d'étrange sauf plusieurs traces dans la neige, appartenant toutes au Monjara, les traces partaient dans toutes les directions ce qui laissait penser qu'il avait envoyé des clones inspecter les montagne pendant qu'il se rendait au village.

Après une heure de voyage, Yui arrivait enfin. Elle découvrit un petit village, des maisons rustiques en bois, les toitures couvertes d'un manteau de neige et des cheminées fumantes. La Hakushi n'était spécialement douée pour le pistage mais elle parvint à suivre approximativement les traces de son aîné et elle arriva devant la maison la plus imposante du hameau, surement celle du chef du village.

Une fois entrée elle retrouva Shinji qui lui présenta alors deux témoins à interroger, un vieil homme et un garçon de son âge.

» Entendu ! - répondit simplement la Hakushi d'une voix claire avant de s'approcher des deux civils.

Ils étaient assis à coté d'un foyer en pleine flambée, se réchauffant et observant la jeune fille qui se présenta à eux en s'inclinant respectueusement.

» Bonjour, je suis Hakushi Yui, je suis ici pour enquêter sur les différents événements étranges qui se produisent dans les environs. D'abord on va commencer par vos noms et votre profession à vous - dit Yui en orientant son regard sur l'homme le plus âgé.

» Je m'appelle Kisoi Genichi et voici mon fils Goro. - répondit l'homme d'une voix rauque après s'être raclé la gorge avec un grognement. - Je suis chasseur depuis plus de cinquante ans et j'en ai soixante huit aujourd'hui. Goro, lui, a quinze ans et depuis quelques années je l’amène avec moi pour lui apprendre l'art de la chasse.

» Très bien. Donc maintenant parlez moi de ce que vous avez vu dernièrement, le moindre détail peut-être intéressant.

Une fois la question posée la Hakushi se concentra sur l'expression faciale de son interlocuteur, cherchant le moindre signe de mensonge ou la moindre irrégularité dans son comportement.

» Depuis quelques jours, on n’arrête pas de tomber sur des carcasses d'animaux dans la montagne, elles sont mutilées, dévorées, je n'ai jamais vu ça... Puis y a cette silhouette, une personne enveloppée dans un long manteau noir qui nous observe depuis la brume... - le chasseur terminait sa phrase avec une voix tremblotante, assez étonnant pour un homme de son gabarit et de son expérience.

» Est-ce que cette personne vous inquiète particulièrement ? - dit Yui d'une voix sérieuse et sereine - Il s'approche du village ou il reste autour de animaux retrouvés ?

» Certains disent qu'ils l’aperçoivent la nuit, qu'il regarde le village et qu'il tourne autour. Moi je ne l'ai vu lors de mes sorties de chasse mais il est vrai qu'il apparaît souvent en même temps que les cadavres d'animaux...

Voila un détail qui interpella la Hakushi, elle pensait maintenant à une hypothèse effrayante qu'elle pouvait vérifier en une seule question.

» Je vois... Quels sont vos moyens de rejoindre la civilisation mis à part la marche à travers les montagnes ?

» Je... Nous avons des chevaux, pour l'instant ils sont à l'abri dans la grange, un blizzard arrive cette nuit et nous voulons les garder au chaud.

» Merci pour votre coopération, je ne vais pas vous ennuyer plus longtemps. Ne vous inquiétez pas, Kumo fera tout pour s'occuper de la personne qui tourmente votre village.

Le visage fermé, Yui s'éloigna et se dirigea droit vers Shinji qui était à l'écart dans un coin de la pièce. Une fois à coté elle commença à murmurer à toute vitesse, c'était assez discret pour que seulement le Monjara l'entendent, mais son élocution rapide trahissait son inquiétude.

» Shinji-sama, je crois que je sais ce qu'il se passe, les chevaux qu'on a retrouvé étaient ferrés et bien nourris, il s'agit surement des chevaux de ce village, les rituels avec les animaux et la destruction du seul moyen de transport des villageois à l'approche d'un violent blizzard... Je pense qu'ils vont s'attaquer au village...

Yui tira la lame enveloppée de papier de son sac et la tendit à Shinji pour qu'il ouvre discrètement le paquet.

» Regardez ce que j'ai trouvé dans le charnier... Il s'agit forcément de la lame d'une arme. Peut-être que les animaux retrouvés ne sont que les préparatifs pour un sacrifice de masse. La silhouette qui tourne autour du village la nuit... Cette personne surveille les agissements des civils, comme une sorte d'éclaireur... Puis il a un autre rôle, si il effraie les gens, ils ne sortiront pas de chez eux, c'est un bon moyen de confinement avant l'attaque... Et si même ce chasseur est effrayé, je pense que le reste de la population l'est aussi...

La Hakushi fixa son supérieur de son air le plus sérieux, elle ignorait si elle avait été très claire mais elle était pratiquement sûre d'elle.


Dernière édition par Hakushi Yui le Dim 10 Avr 2016 - 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 2072
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'homme des brumes de Shimo |Pv Shinji| Mar 29 Mar 2016 - 9:13

Je reculai de quelques pas afin de m’adosser sur un coin de la maison rustique du chef. Celui-ci se tenait debout, les mains dans le dos, écoutant chacune de nos paroles. Comme je m’y attendais, l’Hakushi avait rapidement endossé son rôle pour la récolte d’information. Elle ne voulait pas perdre de temps et peut-être, même, me prouver que ce genre d’interrogatoire était une simple formalité pour la genin.

En prenant une voix douce, Yui commença sa récolte. Une salutation, des présentations et nos objectifs. Clarifier nos objectifs était très important pour amener les autres à coopérer. Dans un premier temps, elle demanda nom et prénom des deux protagonistes ainsi que leur profession. Un bon moyen à la fois de briser la frontière d’inconnu à connaissance, mais aussi, obtenir leur identité. Pour l’instant, rien à dire. Le chasseur se présenta en indiquant que le garçon est son fils. Il ajouta qu’il était chasseur depuis longtemps et d’autres détails.

Sans attendre, la kunoichi prit connaissance de ces informations et demanda qu’on lui narre ce que ces deux protagonistes avaient vu. Le vieux chasseur expliqua que depuis quelques jours, il trouve des carcasses dans un piteux état lorsque qui va dans la montagne. Il insista sur le fait qu’il y avait aussi une silhouette d’une personne portant un long manteau noir. La voix presque apeurée du chasseur me perturba. Un homme de sa trempe et de son âge ayant peur d’une simple silhouette dans la brume ? Quelque chose n’allait pas.

Tout de suite, la manipulatrice du papier réagit en demandant si la personne en question l’inquiète vraiment ? La Kumojin ajouta si ce mystérieux inconnu s’approchait du village ou non. Le chasseur répondit instantanément que certains pensent l’apercevoir la nuit, rodant autour du village. Pour sa part, il ne l’a vu que quand il était en quête de gibier et de ce fait, souvent lorsque que les cadavres apparaissaient. La situation se débloquait lentement, mais quelques pistes semblaient plausibles. L’Hakushi rebondit sur un élément capital pour la suite de notre mission. Elle demanda quels étaient leur moyen de rejoindre les autres villes rapidement. Le vieil homme indiqua qu’ils avaient des chevaux à l’abri dans une grange, car un blizzard arrive cette nuit. Nous avions tout ce que nous voulons.

Yui me retrouva dans le coin où j’étais. Elle commença à murmurer beaucoup d’information et toutes ses conclusions se tenaient. Que ce soit pour les chevaux, le sacrifice de masse, la surveillance du village, l’installation de la peur chez les villageois. Tout semblait correspondre.

« J’étais, en effet, arrivé plus ou moins aux mêmes conclusions. Je n’aurais pas imaginé que la mission se déroulerait ainsi, mais nous devons agir vite. Le blizzard de ce soir nous empêchera d’agir cette nuit, ce qui n’est pas à notre avantage. Que ce soit pour évacuer les civils ou attaquer par surprise, nous sommes coincés. Néanmoins, nous avons un avantage. Cette sorte de secte ne devait pas s’attendre à une intervention aussi rapide de la part de Kumo. Nous avons sûrement contrecarré leur plan originel. Ils ont sûrement prévu d’attaquer le village ce soir, mais nous venons peut-être de gagner quelques heures précieuses à ces civils. Dans l’état actuel, nous n’avons que très peu de possibilité. Nous devons dire au villageois de ne sortir sous aucun prétexte et de barricader leur porte et fenêtre. Dans notre cas, nous allons prendre à tour de rôle la surveillance du village. Si jamais ils attaquent ce soir, nous serons prêt à les recevoir et sinon, nous partirons en quête de leur repère pour mener l’assaut sur ce dernier et les prendre par surprise. Yui, ta capacité sera parfaite pour mettre quelques pièges en place. Des papiers, de ta création, disséminés un peu partout dans les possibles entrées du village pourraient s’avérer mortels. Je te laisse te charger de cela. Je vais prévenir le chef afin qu’il s’adresse à ses villageois. »

Je quittai Yui pendant quelques minutes afin de parler avec le chef du village seul à seul et lui expliquer la situation. Il tomba lourdement sur siège. Son visage était rempli d’incompréhension et de peur. Je le rassurai, tant que faire se peut, et lui indiquai que nous sommes là pour assurer la défense du village et de ses citoyens. J’ajoutai qu’il devait faire un discours indiquant qu’il ne fallait pas jouer le héros, se barricader et laisser les shinobis de Kumo s’occuper de leur sécurité. Il prit quelques minutes de réflexions avant de se lever et de réunir tout le monde. Pour ma part, je restai dans la grande maison afin de réfléchir sur les potentiels évènements de ce soir. La nuit allait être longue.


Cette dernière arriva et j’indiquai à Yui que je prenais le premier tour de garde. J’avais demandé au chasseur un grand manteau en peau de bête bien chaude afin de résister au blizzard qui venait tout juste de se lever. J’avais envoyé un clone à un point culminant du village et j’étais resté en bas, pour ne pas être désavantagé au cas où un détail m’aurait échappé. Les heures défilèrent et quand j’étais sur le point de réveiller Yui pour échanger nos places, mon clone s’était annulé et il me transmettait quelques informations. Il avait d’abord aperçu une silhouette, puis finalement deux qui se dirigeaient à vive allure sur le village. Rapidement, je me précipitai dans la seule maison non barricadé pour réveiller Yui.

« Ils arrivent. »

Sans attendre, je me mis en position. D’après mon clone, ils passent par le même chemin que nous avions emprunté, Yui et moi, ce matin pour rejoindre le village. La kunoichi me rejoignit rapidement et nous faisons face tous les deux à l’entrée, vide et silencieuse pour l’instant. Puis en un instant, les deux protagonistes tombèrent sur le sol enneigé. Le blizzard nous empêcher de bien voir, mais l’un des inconnus semblait porter une armure plus couteuse et plus conséquente que son homologue. Ainsi, je présumai que l’opposant à droite était le plus fort.

« Je prends celui de droite. Je te laisse l’autre. Si tu as besoin d’aide, crie, car avec le blizzard, je ne pourrais pas garder un œil sur toi. Reste calme et ne tente rien d’irresponsable. »

Sous un vent apocalyptique et un froid mordant, nos deux ennemis s’élancèrent dans notre direction sans même dire un seul mot. Le combat pouvait commencer. Je me mis en garde attendant les actions de mon adversaire. Je me concentrai sur ma respiration et j’étais prêt à anticiper le moindres de ces mouvements afin de contre-attaquer. La nuit allait être longue, mais aussi… Sanglante !

Adversaires:
 



Anciennement

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'homme des brumes de Shimo |Pv Shinji| Mar 29 Mar 2016 - 19:31


La Hakushi fut heureuse de voir que son aîné en était venu aux mêmes conclusions qu'elle. Il la chargea alors de préparer des pièges aux entrées du village car le pouvoir héréditaire de la genin pouvait facilement être utilisé dans ce sens et il avait raison, Yui hocha la tête et s'éclipsa par la grosse porte en bois de la cabane du chef.

La kunoichi se retrouva alors les pieds dans la neige encore une fois et ce n'était vraiment pas agréable, le froid s'attaquait déjà à son corps et Yui pouvait voir un épais flot de vapeur jaillir de ses lèvres à chacune de ses expirations mais elle n'avait pas de temps à perdre. Enroulée dans une cape en peau de bête récupérée à la demeure du dirigeant du village pour rester discrète, elle traversa le village en courant, se rendant sur les deux entrées à l'extrémité du hameau. une fois sur place elle enfouissait ses mains dans al neige à de nombreuses reprises, déposant alors des parchemins explosifs sous l'épais manteau banc qui recouvrait aussi bien les toitures que le sol. Une fois les multiples pièges placés et déclenchables à distance grâce à son kekkei genkai, la genin se hâta pour rejoindre son supérieur.

Une fois aux cotés du Monjara ce dernier lui annonça qu'il allait prendre le premier tour de garde, ce système de rotation permettrait alors d'avoir une surveillance constante pendant la nuit et les shinobis pourrait aussi se reposer un peu. Les kumojins se rendirent alors dans une maison prêtée par les habitants qui s'étaient barricadés chez des voisins comme tout le reste du village et elle s'allongea. L'excitation du combat, la peur et le souffle du blizzard sifflant à l'extérieur empêchaient la genin de trouver le sommeil mais elle se contenta de garder les yeux fermés.

» Ils arrivent.

Le moment fatidique était arrivé. Yui se leva et attrapa sa cape de fourrure pour la placer sur ses épaules, les attaquants pourraient penser qu'elle n'est qu'une civil et elle pourrait avoir l'avantage grâce à l'effet de surprise. Les conditions météorologiques étaient désastreuses, c'était une véritable tempête qui attendait les kumojins. Un vent glacial et puissant en continu qui soulevait la poudreuse et envoyait des flocons s'écraser sur le visage de la genin lui donnant l'impression de recevoir des centaines de piqûres sur la peau.

Une fois à l'entrée du village Yui du se concentrer pour voir deux silhouettes se dessiner à travers le blizzard, les individus s’approchaient, habillés avec une armure en cuir pour l'un et une armure en métal pour l'autre mais les deux portaient une capuche noire. Shinji annonça qu'il s'occuperait de celui à l'armure métallique, désignant alors la cible de sa partenaire.

» Je n'aurais pas besoin d'aide... - lança Yui sereine, ses yeux émeraudes fixant son adversaire qui se mit à courir en même temps que son homologue, brandissant une dague à la lame sombre.

C'était le moment, Yui exécuta un mudra et ses parchemins explosifs enfouis sous la neige explosèrent, ils furent inefficaces car les deux hommes s'écartèrent à temps mais cela annonçait le début des hostilités.

Pour ne pas gêner son aîné, la Hakushi se mit alors à courir à l'opposé de Shinji et elle fut immédiatement suivi par l'homme à l'armure de cuir. Après plusieurs dizaines de mètres à travers le blizzard la genin s'immobilisa. Elle ne voyait plus son partenaire mais son adversaire était bien là et prêt à en découdre.

La Hakushi le laissa s'approcher avant de bondir en arrière, composant des mudras à une vitesse impressionnante. Autour d'elle se matérialisèrent une dizaines de feuilles de papier qui se plièrent pour devenir des petits shurikens difficiles à distinguer dans la nuit et le blizzard.

D'un geste du bras la genin envoya ses armes en direction de l'homme mystérieux, avec d'habiles coups de dague il para tout les projectiles et continua sa course vers la kunoichi qui retombait à peine sur ses pieds. Yui serra les dents avant de composer d'autres signes, son adversaire se révélait plus coriace que prévu.


Dernière édition par Hakushi Yui le Dim 10 Avr 2016 - 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 2072
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'homme des brumes de Shimo |Pv Shinji| Mar 5 Avr 2016 - 18:30

Le froid dévorait sans scrupule mes extrémités. Même si la peau de bête me tenait chaud, je ne portai pas les vêtements adéquats pour tenir dans ce blizzard dantesque. Je venais à peine de parler à Yui que je ne pouvais, déjà, plus la voir. Le vent venait rompre toutes les lois concernant le son. Je ne pouvais plus rien entendre correctement, le comble pour un manipulateur de l’Onkyôton. Il était difficile pour moi de distinguer mon ennemi qui se ruait sur moi. Je n’arrivai pas à évaluer sa vitesse avec tous ces éléments qui se déchainent. Commencer une charge maintenant serait du suicide, j’ai l’avantage de la position et je dois le garder. Je fermai mes yeux et fit abstraction de tout ce qui m’entourait. Un à un, j’enlevais ce qui me dérangeait afin de ne garder que quelques bruits important. Mon adversaire s’approchait je pouvais l’entendre. Sa course était millimétrée et rapide. Ce n’était pas un amateur, mais bien un puissant adversaire. Je devrais redoubler de prudence.

J’ouvris peu à peu mes yeux où je pouvais enfin distinguer mon adversaire. J’observai son corps, les mouvements de ses muscles. C’était la base de la technique d’anticipation que le dernier chef des épéistes de Kiri m’apprit. L’inconnu sous sa capuche dégaina une longue dague bien aiguisée tout en accélérant d’un coup sa course pour arriver à mon niveau. Il n’hésita pas une seule seconde et tenta une attaque verticale pour me trancher la poitrine. J’avais lu en lui comme dans un livre ouvert et un simple pas de côté me permis d’esquiver son attaque. J’étais dans une position parfaite pour contre-attaquer. J’enveloppai ma main d’une aura venteuse très tranchante et tentai de couper le bras de mon adversaire. Cependant, ce dernier avait tiré une deuxième dague de son fourreau et lui permettant de parer mon attaque. La surprise me sauta à la gorge, puisque sous le coup de mon attaque, la dague devait être coupée en deux. Néanmoins, en regardant attentivement, j’observais la même aura Fûton sur sa dague. Intéressant.

Sous cette capuche dissimulant le visage de cet inconnu, je vis un sourire malsain apparaitre. Un courant électrique parcourut son bras pour venir me paralyser. Décidément, le monde est petit. Je fis exactement la même attaque pour le contrer sans attendre. Après quelques secondes, chacun recula d’un saut. Si nos affinités ne pouvaient pas nous départager, alors nos capacités spéciales le feront. J’attendais patiemment sa prochaine attaque. J’avais une idée derrière la tête. Le bougre chargea une nouvelle fois dans ma direction, mais cette fois-ci, je fis simplement une parade. Enfin, simplement, c’est vite dis. Lorsque j’entrai en contact avec lui, je diffusai une onde qui allait ravager ses organes internes. Je regardais avec insistance l’inconnu avec, à mon tours, un sourire malsain. Une douleur inimaginable jusqu’à présent le prit et il recula rapidement. C’est alors, que je vis qu’il avait enfoncé sa dague dans mon autre bras. L’aurais-je sous-estimé. Le sang pourpre coulait lentement sur la neige blanche. Un spectacle presque beau, mais je n’avais pas le temps de m’attarder là-dessus.

Mon adversaire se tordait de douleur suite à mon assaut destructeur. Le son, quel pouvoir magnifique ! Néanmoins, je devais vite m’occuper de cette vilaine blessure pendant que l’inconnu ne pouvait pas riposter. J’arrachai la manche de ma veste afin de faire de faire une sorte de garrot pour compresser la blessure et stopper l’hémorragie. Je respirai un bon coup et je fis, sans attendre, un unique clone de moi-même. Ce dernier se concentra quelques secondes afin d’émettre un son à une fréquence particulière afin de déstabiliser l’oreille interne et ainsi, paralyser notre inconnu. Une fois cela fait, moi, l’originale, concentra une grande quantité de chakra dans ma bouche afin d’envoyer un violent tourbillon d’air sur mon ennemi. Celui-ci prit l’attaque de plein fouet et fut projeter vers la paroi de la montagne. Un peu après avoir lancé mon attaque, j’avais lancé ma main en direction de mon adversaire. Lorsqu’il fut touché par le tourbillon, j’attrapai, au bout de quelques secondes, sa jambe afin de le ramener vers moi. Après tout, je le voulais vivant. Je ramenai avec violence l’inconnu vers moi afin de le plaquer sur le sol. Sa gorge dans ma main, je lui adressai quelques mots alors qu’il luttait pour ne pas tomber dans l’inconscience.

« Qui t’as envoyé ici ? Pourquoi attaquer ce village ? Quel est le but de votre secte ? REPONDS-MOI ! »

Ma main serrait de plus en plus sa gorge alors que j’indiquai à mon clone d’aller vers Yui pour voir si tout se passait bien.



Anciennement

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'homme des brumes de Shimo |Pv Shinji| Sam 9 Avr 2016 - 19:17


La lutte faisait rage entre la genin et son adversaire, des boules de feu et des feuilles de papier se mélangeait au blizzard avant d'être emportées par les vents puissants qui secouaient le petit hameau perdu dans les montagnes. L'inconnu était doué, il parvenait sans cesse à esquiver ou contrer les attaques de la kunoichi mais seulement à l'aide de son étrange dague et de ses capacités physiques. Yui consommait beaucoup d'énergie pour le tenir à distance, elle avait trop souvent fait l'erreur de laisser un ennemi s'approcher alors que le combat au corps à corps n'était pas sa spécialité.

Sans la Hakushi bondissait, roulant dans la neige et crachant des flots de flammes à la manière d'un dragon. Mais une charge subite de l'individu le propulsa au contact de la genin qui composait encore des signes. L’encapuchonné tenta une frappe rapide au niveau de la gorge de Yui, imaginant sa lame noire lui trancher la tête. L'envoyée de Kumo se pencha en arrière, esquivant le coup de juste et elle envoya son pied heurter l'avant bras de l'homme à contre sens, avec la vitesse des deux gestes le choc fut intense et l'os de l'inconnu se brisa sur le tibia de la genin.

La dague noire tomba alors dans la neige et Yui engagea immédiatement une riposte pendant que l'assaillant faisait quelques pas en arrière, se tenant le bras et vociférant des mots dans un dialecte que la Hakushi n'arrivait pas à reconnaître. Un simple mudra de la part de la Hakushi et un pieu en papier se forma dans sa main, un dernier bond et la Genin se retrouvait devant son adversaire, enfonçant son arme dans le ventre de l'inconnu qui cracha une gerbe de sang au visage de l'adolescente.

» Enfoiré... - s'exclama Yui d'un air dégoûté en essuyant grossièrement le liquide vermeil avec un manche de son kimono.

La kumojin recula et observa son ennemi s'écrouler dans la neige, colorant le manteau blanc semé par le blizzard avec une couleur rouge sombre. Après quelques minutes où Yui resta figée, elle s'approcha pour vérifier le pouls de son adversaire, il était bien mort... Dommage, elle aurait aimé lui poser quelques questions mais il n'avait pas l'air d'avoir envie de se laisser capturer.

Alors que la Hakushi retirait la capuche de l'inconnu pour découvrir un visage anormalement blanc et des yeux rouges, la voix de Shinji retentit à travers la tempête. Yui se releva et distingua la silhouette de son aîné se dessiner dans l'obscurité de la nuit,

» Tout va bien Shinji-sama ? - demanda la genin.

» Oui oui, je ne suis qu'un clone, mon original est entrain d’interroger son adversaire et il m'a envoyé pour voir si tu allais bien.

» J'aurais aimé faire de même mais mon assaillant est mort avant que je ne puisse lui poser la moindre question. Je vais rejoindre Shinji immédiatement.

Yui abandonna alors la dépouille de sa victime et se mit en courir en direction de l'entrée du village, où elle espérait retrouver son supérieur. La Hakushi rejoignit alors le Ministre qui semblait être en pleine interrogatoire, la kunoichi s'approcha en silence pour écouter les réponses de l'individu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'homme des brumes de Shimo |Pv Shinji|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni-