N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Chapitre I: La quintessence de la célérité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Chapitre I: La quintessence de la célérité. Mer 3 Fév 2016 - 21:30

Une partie isolée du massif montagneux entourant le village caché de la Foudre. Si haute par rapport à lui qu'il n'existe que deux moyens pour s'y rendre. L'un consistant à gravir à la sueur de son front d'impressionnants massifs rocailleux tout en évitant de se perdre dans un véritable labyrinthe de voies praticables; l'autre à simplement user de son énergie spirituelle pour s'évader tranquillement dans les airs. Et bien que le premier challenge soit intéressent, l'une des rares personnes familières de ce lieu se trouvait être Kadoria Koüga. Il avait depuis bien longtemps embrasser la voie des airs pour y accéder.

Et c'est même grâce à la facilité d'accès par les airs de ce lieu qu'il était parvenu à y faire construire son grand refuge de hautes montagnes. Principalement constitué de bois, il suffisait d'y alimenter un intense feu de foyer pour en faire une parfaite échappatoire au froid mordant tandis qu'à la saison douce sa résidence était aussi fraiche que les douces brises parcourant de telles altitudes. Le tout au bord d'un petit lac de montagne dont il avait lui-même formé le lit durant de ses jeunes années.



Par ailleurs il n'était pas simplement responsable de cette transformation de environnement. En effet la force de la gravité avait également marqué les sommets avoisinants dont certains s'étaient effondrés sur eux-mêmes quand bien même leur volume était conséquent. En effet ce lieu avait été son terrain de jeu préféré du temps il s'appliquait à utiliser le Kiatsuton à un niveau extrêmement élevé. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il avait à chaque fois rencontré ses élèves à cet endroit précis. La nostalgie se mêlant au côté pratique qu'induisait le simple fait d'atteindre ce lieu et ensuite de pouvoir s'y entrainer.

Malheureusement cela faisait déjà un petit moment qu'il n'avait pas eu à dispenser son savoir, et bizarrement cela lui manquait. Voilà pourquoi il se mit en tête de continuer à enseigner sans pour autant prendre pleinement en charge de nouveaux genins. Ainsi il n'eut qu'à faire circuler l'information selon laquelle un ancien membre du Satoru transmettait son savoir à tout kumojin qui parviendrait à se rendre dans son repaire céleste. Une sorte de seconde maison où il passait beaucoup de temps à s'entrainer aussi bien dans la neige que dans le confort de sa petite salle d'entrainement personnel.

Avec ce jour-ci une forte préférence pour l'entrainement au Taijutsu en plein air. Entre le rivage du lac et sa bâtisse, il s'évertuait à répéter dans le vide des longues séries de mouvements pour les intégrer au point d'en faire des réflexes plus que des enchainements pensés à l'avance. Tout du moins si il avait eu le temps puisque sa routine fut bientôt perturbée par l'arrivée d'un homme qu'il connaissait surtout comme un enquêteur des renseignements kumojins.
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Chapitre I: La quintessence de la célérité. Jeu 4 Fév 2016 - 16:03

Je me reposais tranquillement chez moi, il était encore un peu tôt et j'avais prévu de passer la fin de journée à m'entraîner. Une journée paisible s'offrait donc à moi, mais Karyuudo en avait décidé autrement. Il arriva en trombe à ma fenêtre, insistant pour entrer. Il n'était pas souvent dans un état comme celui-là et ça signifiait à chaque fois qu'il venait de faire une découverte très importante. Malheureusement pour moi, j'étais rarement aussi enthousiasmé que lui sur ce qu'il découvrait. Je partis donc lui ouvrir la porte, par laquelle il s'empressa d'entrer chez moi bousculant tout objet à sa portée.

- Que veux-tu Karyuudo ?

- J'étais installé tranquillement dans un de mes nids quand j'ai entendu des humains parler. Bon, j'ai pas vraiment compris ce qu'il disait, mais j'ai entendu l'un d'eux dire quelque chose qui laissait penser à un endroit dans les cieux.

- Tu sais bien que tu n'arrives jamais à comprendre les conversations des humains, pourquoi tu t'emportes pour si peu ?

- Non, attends, je n'y prêtais pas vraiment attention, mais cela m'a intrigué, alors j'ai décidé de survoler le village et les montagnes avoisinantes pour trouver quelque chose.


- Nous l'avons déjà fait plusieurs fois et il n'y a rien.


- Justement, il y a quelque chose, il faut que je t'y emmène, c'est magnifique !

- Bon, bah je me prépare et je te suis alors.

N'étant pas correctement habillé, je décidai d'équiper mes affaires d'entraînement, quitte à sortir, autant partir s'entraîner dans la foulée. Je partis ensuite sur le dos de Karyuudo en direction du fameux endroit découvert. Je restais sceptique, même si j'avais passé la plus grande partie de ma vie avec lui, je savais que nous avions parfois des goûts radicalement différents dus à notre différence d'espèce.

Soudain, je pus apercevoir une grande bâtisse en bois au sommet des montagnes. Il s'agissait d'une construction humaine, mais il me sembla impossible de vivre dans un tel endroit, l'approvisionnement en vivre devait être trop difficile. Par conséquent, les personnes qui vivaient ici devaient faire le trajet jusqu'au village régulièrement. Seul un shinobi confirmé était capable d'une telle prouesse.

Alors que j'allais utiliser mes compétences sensorielles pour détecter des personnes pouvant y être actuellement, Karyuudo décida d'augmenter son altitude brusquement ce qui me déconcentra. Je pus alors voir la zone dans son ensemble, il y avait également un lac qui semblait étrangement artificiel. Les montagnes, elles-mêmes, n'avaient pas l'air vraiment naturelles. C'était possible, les personnes possédant une très grande maîtrise du Doton pouvaient se vanter d'en être capable.

En tout cas, peu importait la personne qui se trouvait en contrebas, il n'avait pas pu nous louper. Niveau discrétion, c'était mauvais. J'avais du mal à distinguer son identité, mais il possédait beaucoup de chakra. J'avais du mal à le reconnaître grâce à cela, mais j'étais persuadé de l'avoir déjà ressentit, je devais sûrement l'avoir croisé sans y préter attention récemment ou l'avoir rencontré, mais des mois auparavant. Comme je voulais en avoir le coeur net, je décidai de sauter du dos de ma monture pour atterrir à une dizaine de mètres de l'inconnu. Ma grande chute n'avait pas pour but de l'impressionner, je savais qu'il était bien plus fort que moi. Arrivé en face de lui, je pu enfin le reconnaître, il s'agissait du chef du clan Kadoria que j'avais déjà rencontré.

- Bien le bonjour, c'est un plaisir de vous revoir monsieur Kadoria. Cet endroit est magnifique, je n'ai pas pu résister à y mettre les pieds. J'espère que ma présence ne vous dérange pas.


Beaucoup de politesse, mais j'avais affaire à un supérieur hiérarchique et j'étais sûrement sur sa propriété, je préférais ne pas prendre de risque. Je gardais toujours en tête que Karyuudo était au dessus de ma tête et que mon secret était en danger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Chapitre I: La quintessence de la célérité. Lun 8 Fév 2016 - 14:06

En effet le ciel dégagé était arpenté par un grand aigle, à la fois majestueux et bien plus imposant que la normale. Si bien que le Kadoria le prit pour une invocation, et pour cause puisqu'il était chevauché par un shinobi qui avait décidé de rejoindre la terre-ferme avec un saut impressionnant. Si bien que dans un premier temps ces deux êtres ne firent qu'éveiller la méfiance de Koüga, un sentiment qui se transforma bien vite ne curiosité dès lors qu'il reconnut Dôbutsu Otoke.

Ainsi lorsque ce dernier eut terminé de prendre la parole, le chef clanique ne put s'empêcher de lui adresser une légère boutade suivie d'un petit sourire narquois.


"Tant que ce n'est pas pour m'espionner."

Puis il continua d'enchainer ses mouvements de Taijutsu dans le vide. Sans doute avait-il légèrement troublé son interlocuteur en agissant de la sorte. Mais son apparente impolitesse n'était qu'une manière de signifier qu'il s'était isolé en ce magnifique lieu pour s'entrainer. Même si il n'allait pas pour autant laisser un blanc gênant s'installer.

"Jolie aigle ! C'est ton invocation ?

Car bien que concentré sur ses mouvements, l'ancien Satoru était apte et prêt à poursuivre cette conversation. Il n'avait d'ailleurs pas cessé un seul instant d'observer du coin de l’œil l'animal toujours en plein vol. En effet il souhaitait en savoir un peu plus sur son interlocuteur avant de lui proposer son enseignement. Que cet homme ait prit connaissance ou pas de la rumeur que le Jônin avait fait circuler en ville n'avait pas vraiment d'importance. Il était le premier kumojin à avoir trouvé de lieu unique et il méritait par conséquent la récompense qui lui était due.
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Chapitre I: La quintessence de la célérité. Lun 8 Fév 2016 - 18:42

Je compris assez vite que Koüga était le maître des lieux et qu'il était en plein entraînement. J'avais donc fait irruption durant l'entraînement d'un jonin chez lui et la seule chose que j'avais trouvé à dire était que j'étais là pour la beauté du lieu. Cependant, je notai qu'il n'était pas aussi surpris de me voir qu'on pouvait le penser. Il n'avait pas pu savoir que je venais, peut-être attendait-il quelqu'un d'autre ? Dans tous les cas, il ne semblait pas dérangé par ma présence.

- Je n'ai pas l'habitude d'espionner des membres du village, surtout des supérieurs hiérarchiques.

Puis le jonin se remit à s'entraîner, ce qui confirma mes hypothèses. Enfin, il posa la question à laquelle je m'attendais depuis le début. Il était intrigué par la présence de l'aigle et souhaitait en savoir plus. Comme il s'agissait d'un shinobi de niveau supérieur, je savais que je ne pouvais pas lui mentir là-dessus, je ne pouvais ni prétendre qu'il s'agissait d'une invocation, ni d'une technique.

- Fait attention aux mots que tu vas choisir Otoke !


- Il s'agit de Karyuudo, c'est un ami, on arrive à communiquer et on est souvent l'un avec l'autre. J'évite juste d'en parler au village pour ne pas lui attirer de problème.

- Mouais, ça va, pour une fois que tu ne me décris pas comme un animal de compagnie.

Au final, j'étais plutôt content que les autres humains n'étaient pas capables de comprendre ses paroles, il aurait été incapable de bien se comporter avec eux.

Bon, maintenant que j'étais ici, je ne savais plus vraiment quoi faire. Je ne pouvais pas repartir comme cela après l'avoir dérangé et j'avais envie de visiter ce lieu magnifique qu'il semblait avoir façonné lui-même. D'un autre côté, je n'avais pas envie de lui imposer ma présence au milieu de son entraînement. En tout cas, maintenant qu'il connaissait l'existence de Karyuudo, il pouvait être intéressé par ce lien qui nous unissait, comme d'autres avant lui.

- Et vous avez créé tout cela par vous-même ? Cela a dû vous prendre des années !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Chapitre I: La quintessence de la célérité. Mer 10 Fév 2016 - 23:21

Koüga fut amusé par la première réponse de son interlocuteur, lui qui semblait toujours aussi sérieux qu'à leur première rencontre. Et comme ce dernier était un homme respectueux envers ses supérieurs hiérarchiques, il lui indiqua l'identité de son compagnon animal sans aucune hésitation. Un geste qui en lui-même n'avait rien d'extraordinaire, mais qui devait pourtant revêtir un caractère symbolique au regard du jeune homme. Forcement puisqu'il avait lui-même déclaré qu'il faisait son possible pour garder dans l'ombre son grand aigle. Ainsi si l'ancien Satoru avait été mis dans la confidence, il était malgré lui un individu en qui Otoke avait suffisamment confiance.

Plus étonnant encore, l'agent des renseignements kumojin avait l'air de s'intéresser à l'étonnante topographie montagneuse des lieux. En tout cas assez pour se rendre compte que l'architecte du coin n'était autre que Kadoria Koüga.


"Tu n'crois pas si bien dire ! Je m'entraine ici depuis tout petit, et comme tu peux le voir ça se ressent dans le relief."

Le Jônin venait de stopper ses enchainements pour s'adresser les yeux dans les yeux au nouvel arrivant. En premier lieu pour satisfaire sa curiosité et dans un deuxième temps pour assouvir la sienne.

"Mais dis-moi. Ton compagnon animal ne serait pas aussi un compagnon de bataille ? Un Grand Aigle si imposant, ça ne m'étonnerait pas."

En effet si aujourd'hui il comptait d'ores et déjà enseigner, il avait tout son temps devant lui. Après tout sa chaude habitation se trouvait juste à quelques mètres et en prime il n'avait aucune tâche d'importance capitale à remplir dans les prochains jours. Non il n'avait vraiment aucune raison de se presser, spécialement lorsque sa question était étroitement liée aux éventuelles capacités d'Otoke.
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Chapitre I: La quintessence de la célérité. Jeu 11 Fév 2016 - 5:35

La réponse de Koüga confirma mon hypothèse, il était bien le propriétaire et le créateur de ces lieux. C’était impressionnant, j’avais déjà vu des endroits où l’homme avait réussi à modeler la nature à sa guise pour y habiter, notamment le village des Bannin sous la montagne, mais ce que j’avais cette fois-ci sous les yeux n’était le travail que d’un seul homme. Le clan Kadoria était l’un des plus connus et les histoires concernant leurs pouvoirs étaient nombreuses, leur chef faisait honneur à leur réputation.

Il s’arrêta dans son entraînement à nouveau, il semblait intéressé par Karyuudo, ce qui ne déplaisait pas à ce dernier. Insistant sur son gabarit, il me demanda si je combattais également avec lui.

- J’ai bien compris ? Il te demande si je veux me battre ?


Malgré ses efforts, il avait encore du mal à comprendre les autres humains, ce qui, dans ce genre de situation, avait le don de m’amuser particulièrement. Je lui répondis en premier, pour éviter une réaction inappropriée et inutile de sa part.

- Non, il ne te propose pas un combat, il me demande si tu m’accompagnes également au combat.


- Ah ! Dans ce cas, je prends cela pour un compliment, même pour les membres d’une autre espèce, je ressemble à un guerrier !


- En effet, Karyuudo est entraîné au combat, ainsi qu’à la plupart des tâches d’un shinobi. Évidement, il n’est pas en mesure d’utiliser du chakra, alors il ne peut pas rivaliser seul avec un shinobi, mais c’est lorsque nous sommes ensemble que notre force se révèle vraiment.

Je voyais bien que mon interlocuteur était intéressant par mon compagnon et mes capacités. J’étais moi-même curieux d’en savoir un peu plus sur les siennes. Je pouvais déjà savoir à son chakra que son niveau était supérieur au mien, mais ce n’était pas suffisament précis pour satisfaire ma curiosité. J’eus alors une idée, cela ne me ressemblait pas et c’était un peu impoli de ma part, mais je sentais qu’elle pouvait plaire au jonin.

- Comme vous vous entraînez et que j’avais l’intention de m’occuper de la même façon aujourd’hui, je pourrais vous montrer en pratique comment notre duo peut être efficace. En échange, vous pourriez également partager un peu de votre savoir.


- Tu es bien audacieux aujourd’hui Otoke, à la prochaine étape tu enlèves ton masque, c’est ça ?

Karyuudo n’avait pas tord, j’étais beaucoup moins discret qu’à mon habitude, mais je n’en avais pas dévoilé beaucoup pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Chapitre I: La quintessence de la célérité. Jeu 11 Fév 2016 - 14:17

Ainsi lorsque Otoke se lança dans une brève explication, son supérieur était en train d'observer attentivement le majestueux animal qui était en train de décrire des cercles dans le ciel. Et d'après la réponse de son interlocuteur, il avait vu juste quant au rôle du Grand Aigle qui travaillait de concert avec son compagnon dès lors qu'ils étaient amené à livrer un combat. Une affinité intéressante qui lui faisait forcement penser au lien unissant le clan Inuzuka de Konoha et leurs chiens de guerre. Et comme le jeune membre des renseignements se montraient de plus en plus audacieux à chaque seconde, ce dernier ne tarda pas à supplanter la prochaine demande de Koüga.

Et comme il n'était pas du genre à laisser passer une telle occasion d'en apprendre davantage sur les pratiques martiales des shinobis, il fit un grand bond qui le fit passer au-dessus du second kumojin avant qu'il n’atterrisse au milieu du lac artificiel. Son regard pointant alors en direction du Dôbutsu, il reprit la parole afin d'expliquer son geste.


"J'accepte ta proposition. Tu n'as qu'à me montrer ce que tu sais faire en me prenant pour cible."

Et bien qu'il s'agissait d'un processus silencieux, le chef clanique était en train d'éveiller peu à peu ses réflexes de combattant aguerri.

"Et n'hésite pas à te donner à fond si tu tiens vraiment à me montrer ce que vous valez."

Une phrase prononcée sans la moindre once d'arrogance. En effet Otoke avait déjà dû se rendre compte par lui-même que son supérieur possédait une réserve de chakra clairement supérieure à la sienne. Ainsi il devrait rapidement comprendre la nécessité de combattre sérieusement face à un opposant de ce genre. Tout comme Koüga ne devait pas sous-estimer la supériorité numérique du camp adverse, un élément qui l'obligeait en ce moment-même à garder une vue d'ensemble comprenant les deux compagnons.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Chapitre I: La quintessence de la célérité. Ven 12 Fév 2016 - 21:53

Ma proposition fut acceptée par Koüga et même plus que cela, il en profita pour m’inviter à le combattre. C’était une idée intéressante, je savais qu’il était plus fort que moi et je n’étais pas doué pour les affrontements directs, mais la victoire n’était pas le but que je recherchais là-dedans. D’un bond, le chef du clan Kadoria se positionna au milieu du lac qu’il avait créé. Ainsi nous allions donc nous affronter, ce n’était pas vraiment ce à quoi je m’attendais en venant visiter cet endroit. Ce n’était pas dans mes habitudes d’affronter des congénères, mais cela faisait bien longtemps que je n’avais pas eu l’occasion de combattre un adversaire puissant avec Karyuudo.

- Très bien, dans ce cas, je ne vais pas retenir mes coups.

Le but original de l’affrontement était de lui montrer ce que je pouvais faire grâce à Karyuudo. Je possédais bien quelques techniques liées à lui, mais je ne les utilisais pas souvent. De plus, même si j’étais persuadé qu’une technique de camouflage pouvait m’être utile face au jonin, qui ne semblait pas posséder des capacités sensorielles, cela aurait enlever tout l’intérêt de l’entraînement.

Je savais qu’il attendait mon premier assaut, comme il était un guerrier expérimenté, je n’avais aucune chance de le surprendre. Par conséquent, je ne devais pas compter sur l’effet de surprise d’un assaut rapide pour l’atteindre. Malheureusement, je n’avais pas d’autre possibilités. Il fallait donc que je fusse également sur mes gardes pour éviter une potentielle riposte de sa part. J’utilisai donc mon chakra pour éveiller mes sens à leur paroxysme. C’était à peine perceptible, mais d’un seul coup, j’étais bien plus conscient de tout ce qui m’entourait. Il était temps d’attaquer.

Sans le moindre mot, je levais le bras droit en l’air. Réagissant immédiatement, Karyuudo vint se poser sur celui-ci. Ce contact entre nous était nécessaire pour réaliser ma technique, même si ce n’était pas vraiment pratique. Lorsque j’avais l’apprise, il était bien plus jeune et faisait moins d’un mètre, là, c’était un peu plus ridicule. Après une série de signe, je réalisai ma technique, des ailes d’aigles apparurent dans mon dos et des griffes acérées, au bout de mes doigts. D’un geste du bras, j’envoyai mon partenaire vers la droite tandis que j’effectuai une autre technique. Celle-ci utilisait mon affinité avec le raïton, je fis apparaître une légère couche de chakra tout autour de moi. Une multitude d’étincelles jaillissaient de celle-ci, il n’y avait pas besoin d’être un génie pour devenir la dangerosité d’un contact physique. Puis toujours sans dire un mot, d’un mouvement violent de mes ailes, je me propulsai en direction du flanc gauche du Kadoria.

Traversant la distance qui nous séparait en moins d’une seconde, je portais un violent coup de griffe à l’épaule gauche du jonin tandis que Karyuudo chargeai son flanc droit. Je me doutais bien que je n’allais pas terminer le combat là-dessus, mais j’étais intéressé de savoir comment il allait s’en sortir. Une seule chose était sûre, s’il n’arrivait pas à se protéger de ce coup, le combat allait être bien plus court que prévu.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Chapitre I: La quintessence de la célérité. Sam 13 Fév 2016 - 17:48

A la fois observateur et réactif, Koüga scruta attentivement la scène qui s'offrait à lui. Et quoi de plus étonnant qu'un homme qui se métamorphose devant vous en un être mi-homme mi-aigle. Pas seulement pour le spectacle mais surtout pour les étonnantes capacités physiques qui en découlaient. En effet l'hybride, irradiant bientôt d'énergie électrique, tenta sans tarder de l'embrocher. Mais en atteignant à la vitesse du vent le Jônin, il ne fut malheureusement pas en mesure de le surprendre. Lui que l'expérience et l'entrainement avaient rendu extrêmement habile au corps à corps.

Ainsi lorsque son adversaire amorçait le coup fulgurant qu'il destinait vraisemblablement à son flanc gauche, Koüga exécuta in-extremis une pirouette arrière qui le fit atterrir deux mètres plus loin. Lui permettant par la même occasion de prendre un peu ses distances pour encore mieux voir venir la seconde offensive. Cette dernière qui certes moins rapide, n'en restait pas moins dangereuse à encaisser. Et bien qu'il lui serait sans doute possible d'esquiver malgré l'allure non négligeable du volatile, il préféra briser la dynamique de fuite qui caractérisait alors ses mouvements.

L'animal venant de sa droite, avec sa paume gauche il fendit rapidement l'air dans cette direction. A première vue dans le vide même si un œil affûté pouvait déjà en percevoir les effets. Car ce mouvement aussi dérisoire qu'il puisse paraitre avait en faite libéré dans sa trajectoire une vague d'air à courte portée. Pas suffisamment puissante pour réellement blesser l'aigle bien qu'assez forte pour briser son élan tout en le repoussant dans la foulée. Un court répit que Koüga mit à profit sans aucune once d'hésitation. En effet il comptait vérifier une observation en commençant par avancer sur l'animal déstabilisé avant de lui asséner dix coups de pied en l'espace d'un instant. Sa principale cible étant alors sa gueule, sa cible n'était pas vraiment dans une bonne posture.


Spoiler:
 


Dernière édition par Kadoria Koüga le Ven 4 Mar 2016 - 13:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Chapitre I: La quintessence de la célérité. Dim 14 Fév 2016 - 3:58

Je savais que j’avais affaire à un adversaire puissant, mais il réussit néanmoins à esquiver mon coup avec une facilité déconcertante. Il s’agissait de ma technique la plus rapide et il lui avait suffit de faire une acrobatie pour l’esquiver comme s’il ne s’agissait que d’une attaque basique. Puis comme si cela ne suffisait pas, il réussit également à repousser l’attaque de Karyuudo grâce à une technique de Taïjutsu. Je savais bien qu’un aigle ne pouvait pas inquiéter réellement un jonin, mais faire face aussi simplement à deux adversaires n’était pas simple. Puis, sans perdre un seul instant, il enchaîna son contre avec un enchaînement de coup de pieds destinés à Karyuudo.

Je n’avais aucun moyen de connaître la puissance de ce combo et je n’avais pas l’intention de le laisser faire. Même si au fil des années, j’avais un peu appris à garder mon calme et mon sang-froid lors des combats, j’étais toujours incapable de le faire lorsqu’il était en danger. Ignorant alors la facilité avec laquelle il avait esquivé mon premier assaut, j’utilisai une autre technique de mon répertoire. Saisissant mon katana, je fis circuler du chakra raïton à l’intérieur de sa lame ainsi que dans mes jambes pour accélérer ma course. Je me retrouvais donc une nouvelle à charger mon adversaire à une grande vitesse. Je savais que c’était trop tard pour l’empêcher de porter ses coups et qu’il ne fallait pas compter sur Karyuudo pour les esquiver après la technique qu’il venait de subir. Par contre, je comptais sur le fait que Koüga était trop concentré sur son attaque pour esquiver la mienne à temps. Je me trompais sûrement, à près tout, je combattais un ninja expérimenté, mais je ne pouvais pas m’empêcher d’essayer.

Cette fois-ci, je ne visai pas l’épaule de ma cible, mais ses jambes. Le chakra contenu dans mon katana n’était pas suffisant pour infliger de réelles blessures, mais il pouvait en revanche le paralyser légèrement et ainsi réduire ses possibilités de fuite. De plus, l’armure offensive que j’avais créée n’avait toujours pas trouver de cible et elle, au contraire, pouvait parfaitement lui faire très mal.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Chapitre I: La quintessence de la célérité. Dim 14 Fév 2016 - 20:55

Ce fut avec une facilité déconcertante que le Jônin abima le visage du Grand Aigle, à tel point que l'animal ne serait déjà plus de ce monde si son agresseur l'avait ciblé avec autre chose que ses seules jambes. Et comme il ne rencontra aucune résistance lors de son assaut, son attention se focalisa bien vite sur Otoke. En effet sa capacité à analyser en temps réel des évènements aussi rapides que soudains lui fut encore une fois d'un grand secours. Ainsi malgré l'acharnement du jeune kumojin qui tentait de le prendre au dépourvu grâce à une charge fulgurante qui fendit la surface de l'eau sur son passage, il eut tout juste le temps de faire volte-face avant d'enchainer avec un nouveau coup de paume dans le vide.

Le timing étant alors tellement serré que l'espace d'un instant sa main semblait uniquement destinée à se faire transpercer par la lame de son assaillant. Pourtant comme précédemment ce simple mouvement propagea dans sa trajectoire une puissante vague d'air. Et ainsi cette extrémité ne fut pas embrochée mais au contraire en mesure de projeter en arrière l'arme avec son porteur. Un bref instant durant lequel il put prendre garde à ses arrières au cas où l'animal ailé s'était remis en mouvement.

Mais pas de n'importe quelle manière puisqu'il se chargea de cette tâche tout en s'en prenant au compagnon de ce dernier. Comment ? Tout simplement en ajoutant à son coup de paume un rapide et puissant coup de pied retourné. Lui aussi était à première vue donné dans le vide, et pourtant il était bien plus redoutable. En effet en fendant l'air de la sorte, il entraina dans le sillage de son membre une large onde d'air comprimé qui engloba entièrement Otoke. Une technique affiliée à l'élément vent sans pour autant contenir de chakra puisqu'il ne faisait que mettre à profit l'invisible à sa portée.


Spoiler:
 


Dernière édition par Kadoria Koüga le Ven 4 Mar 2016 - 13:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Chapitre I: La quintessence de la célérité. Mar 16 Fév 2016 - 22:51

J’y étais presque, la lame de mon katana n’était plus qu’à quelques centimètres de mon adversaire lorsque celui-ci se retourna et me repoussa avec la même technique qu’il avait utilisée contre Karyuudo. Ce fut à ce moment que je compris qu’il était vraiment supérieur à moi sur ce domaine, même en dépensant beaucoup d’énergie, je ne réussis par à le toucher. C’était un peu énervant, mais cela ne m’étonnait pas, je savais déjà qu’il était bien plus fort que moi. Juste après sa technique pour parer mon assaut, je sautai en arrière, utilisant mon chakra pour me propulser. Comme je l’avais imaginé, il utilisa une technique offensive pour enchaîner et m’atteindre, mais mon esquive était suffisante. Ce n’était pas passé loin et il était évident que si j’avais été atteint, j’aurais un peu plus souffert que ce qu’avait subi Karyuudo un peu plus tôt.

J’étais désormais à une dizaine de mètres de mon adversaire, toujours au milieu du lac artificiel. J’étais déjà exténué alors que mon adversaire semblait avoir tout juste terminé son échauffement. Sa réserve de chakra était supérieure à la mienne et il arrivait à me contrôler tout en utilisant moins de chakra que moi. Ma détermination en prenait clairement un coup. Je n’étais pas quelqu’un d’obstiné et j’avais compris la leçon.

Karyuudo décida alors de ne pas m’attendre pour charger sur le jonin. Je ne pouvais pas le laisser faire.

- STOP ! Karyuudo, tu vois bien que c’est inutile d’insister.

Il n’avait pas le même talent que moi pour se rendre compte des différences de niveau, mais il me faisait aveuglément confiance et si je lui demandais d’arrêter, il le faisait sans discuter. J’annulai alors mon armure, dont le bruit et l’inutilité commençait à me peser, tandis que Karyuudo me rejoignit.

- Je suis désolé d’interrompre ainsi l’entraînement, mais il faut se rendre à l’évidence, j’ai montré ce dont j’étais capable et vous m’avez clairement démontré que ce n’était pas suffisant.

Pour être honnête, je n’avais pas réellement tout montré, mais je savais qu’utiliser mes dernières cartes n’allait pas suffire, alors autant les garder cachées pour le moment. J’étais un peu déçu, cela faisait longtemps que j’attendais un combat avec Karyuudo contre un adversaire de talent et j’étais aussi faible le moment venu.

- Tu abandonnes bien vite, il est fort, mais nous aussi. Enfin, c’est toi qui vois, mais tu me dois un combat maintenant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Chapitre I: La quintessence de la célérité. Mer 17 Fév 2016 - 0:29

Le combat à peine débuté venait déjà de prendre fin. Et si l'amertume avait clairement gagné le cœur de son interlocuteur, Koüga n'était pas spécialement en accord avec les dernières déclarations de ce dernier. En effet le jeune Otoke lui apparut bien trop dur avec lui-même. Car si le Jônin lui avait demandé de l'attaquer, il ne s'attendait pas à être véritablement inquiété par ses assauts. Non il cherchait simplement à savoir ce dont était capable ce duo atypique, et en cela ils avaient parfaitement rempli leur mission. Ainsi le Kadoria ne tarda pas à élever la voix afin de partager ce simple constat.

"Je croyais que tu étais ici pour t'améliorer ? Ça devrait te paraitre logique d'avoir encore du chemin à parcourir avant d'atteindre ton vrai potentiel."

Ses yeux pointant ensuite en direction du volatile qui avait avorté sa dernière offensive au moment même où son compagnon avait jeté l'éponge. Il marqua un léger temps de pause avant de recentré son regard sur le jeune kumojin.

"Et malgré ce que tu sembles croire, tu m'en as montré suffisamment pour débuter ton véritable entrainement."

Puis d'un signe de la tête il lui indiqua sa demeure comme pour lui signifier qu'il était invité à y rentrer. En tout cas c'est ce que l'agent des renseignements était censé comprendre en voyant son mentor du jour marchant sur la surface de l'eau, puis la terre-ferme et finalement sur l'escalier en bois qui conduisait à l'entrée de l'édifice. Une porte qui une fois passée donnait sur un vaste rez de chaussée où brûlait un feu nourri suffisamment puissant pour réchauffer les lieux. De plus il permettait également de faire bouillir de l'eau du moment que Koüga plaçait une bouilloire au-dessus. Et comme il était un hôte chaleureux en plus d'être un fervent amateur de thé vert, il ne lui resta plus qu'à verser le liquide que contenait le large récipient métallique dans deux tasses. Une première pour son invité et une autre pour lui.

"Je t'en prie assieds-toi au coin du feu."

Koüga venait alors de lui indiquer l'un des confortables fauteuils qui faisaient face au brasier. Une place de choix où il pourrait se poser tout en écoutant l'ex-Satoru qui avait pris place juste à côté.

"Tout à l'heure on sentait bien qu'il y avait un lien fort entre Karyuudo et toi. Pourtant à aucun moment vous n'avez réussi à me surprendre, et ce malgré votre avantage numérique. Pire encore j'ai eu l'occasion d'attenter à sa vie alors que tu sembles justement tirer une partie de ta force de lui."

Des constations que leur énonciateur ne tarda pas à coupler avec une simple question.

"J'aimerai simplement comprendre pourquoi tu ne profites pas plus de ses capacités physiques ? Un Aigle de cette taille est pourtant capable de faire des prodiges."
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Chapitre I: La quintessence de la célérité. Jeu 18 Fév 2016 - 2:10

Pour être honnête, je m’attendais un peu à décevoir Koüga, je savais que j’abandonnais un peu trop vite dans ce genre de situation. C’était sûrement dû au fait que je n’en avais pas vraiment l’habitude, lorsque je vivais seul avec Karyuudo dans la nature, je catégorisais toutes les épreuves selon si je pouvais réussir ou pas. Dans le deuxième cas, persister sans avoir la moindre chance pouvait m’être fatal, alors j’avais dû apprendre à abandonner avant qu’il ne fusse trop tard. Évidement, lors d’un entraînement avec un Kumojin, il ne pouvait rien m’arriver de grave et persister dans l’échec pouvait m’être utile, mais j’avais beaucoup de mal à le faire. Je ne savais pas si c’était trop tard pour changer, mais ce n’était pas ma priorité. Même si le fait de côtoyer plus souvent des humains m’avait rendu plus sage et plus réfléchi, mon instinct et mon expérience restaient plus forts.

Le jonin m’indiqua alors que mon véritable entraînement allait pouvoir commencer. Je fus surpris de cette annonce, même s’il ne semblait pas considérer mon échec comme tel, je ne m’attendais vraiment pas à ce qu’il souhaitât continuer autrement. Il m’invita alors à le suivre à l’intérieur de son habitation, ce que je fis, la curiosité commençait à s’emparer de moi.

- Bon, puisque vous allez à l’intérieur, moi je vais faire un petit tour, je reste pas loin.

- Très bien, à toute à l’heure.

Karyuudo était bien calme, c’était peut-être le coup qu’il avait reçu qui l’avait un peu sonné, je n’eus pas le droit à une quelconque remarque sur le fait que je le laissais à nouveau tout seul.

Koüga fit alors preuve d’une grande hospitalité à mon égard, me servant du thé et m’invitant à m’assoir près du foyer. je n’avais pas particulièrement besoin de me réchauffer, mais c’était tout de même agréable d’avoir un peu de chaleur en cette saison.

Mon hôte se mit alors à me parler de ma façon de combattre avec Karyuudo. Il fit alors une critique aussi dure que vraie, je n’exploitais pas nos capacités de combat. Je savais que ma coopération avec un aigle pouvait m’avantager par rapport à d’autres shinobi, et pourtant, ce n’était pas vraiment le cas. Il était parfaitement normal de s’interroger à ce sujet.

- Il y a une raison à cela, Karyuudo et moi sommes des chasseurs avant d’être des shinobis. J’ai commencé assez tard à m’entraîner aux arts shinobis et comme j’ai toujours dissimulé son existence, je n’avais pas vraiment l’occasion de participer à des missions ou des combats avec lui. La seule activité que nous pratiquons régulièrement ensemble est la chasse. Ce que vous percevez comme un manque de coopération n’est rien d’autre qu’un manque d’entraînement au combat en duo.

Je ne dévoilai pas toute la vérité, ce n’était pas nécessaire. Je n’avais pas envie d’entrer dans les détails et d’expliquer que je n’aimais pas combattre et que si je pouvais empêcher Karyuudo de le faire, je ne m’en privais pas. C’était une autre histoire qui n’était pas primordiale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Chapitre I: La quintessence de la célérité. Jeu 18 Fév 2016 - 14:46

Malgré son apparente bonne foi, il existait une incohérence de taille entre la logique naturelle des choses et le discours d'Otoke. Lui qui prétendait être surtout habitué à chasser avec son compagnon et non pas à combattre. Il ne semblait pas prendre conscience que la chasse aux animaux bien que relativement moins risquée que la guerre n'en restait pas moins une activité où il était nécessaire de s'accorder avec son ou ses éventuels partenaires. Par conséquent il serait plutôt logique qu'à force de pratiquer les deux chasseurs soient parvenus à travailler efficacement en équipe, or dans les faits c'était une tout autre histoire.

"Et bien à partir d'aujourd'hui vous allez apprendre à travailler comme un véritable duo."

Les yeux rivés vers Otoke, Koüga employait un ton qui rendait sa phrase aussi impérative que ne l'était la nécessité pour les deux partenaires de commencer à agir de la sorte.

"En commençant par exploiter la rapidité de ton compagnon."

En effet si il avait pu voir de ses propres yeux celle du membre des renseignements, lors de leur combat il n'eut à aucun moment l'impression d'avoir affaire à un véritable Grand Aigle tant les mouvements de ce dernier furent grossiers et très faciles à anticiper.

"Un aigle standard étant capable de parcourir quart-vingt mètres à la seconde en piqué, imagine ce que Karyudoo serait capable de faire si vous vous en donniez les moyens."

Le regard du Jônin pétillant à la simple énonciation de cette réalité, il fit rapidement redescendre la pression après avoir pensé à la fatigue engendrée par leur affrontement du côté d'Otoke.

"Mais on verra ça après que tu te sois reposé, j'ai besoin que tes réserves de chakra soit au maximum pour la suite. Retrouve-moi dehors une fois que tu te sentiras d'attaque."

Puis il but rapidement son thé avant de prendre le chemin de la sortie, et ce afin de poursuivre son entrainement journalier.
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Chapitre I: La quintessence de la célérité. Dim 21 Fév 2016 - 7:10

Koüga avait l’air de se rendre compte que notre duo n’était pas au maximum de nos capacités. Il avait raison et je le savais bien. Il semblait particulièrement motivé à nous entraîner pour changer cela. Si, habituellement, je n’appréciais pas vraiment que quelqu’un interfère dans notre relation, cette fois-ci c’était différent. Évidement, je ne pouvais pas m’empêcher de penser à la ressemblance avec le comportement de Jinto, qui avait lui aussi proposé de nous entraîner après avoir découvert l’existence de Karyuudo, mais encore une fois, c’était différent. J’avais fait confiance à Jinto, mais je ne pouvais pas faire confiance en Koüga, je savais apprendre de mes erreurs. Par contre, ce n’était pas parce que je ne lui faisais pas confiance que je n’allais pas accepter son enseignement, je n’avais juste pas l’intention de baisser ma garde, comme d’habitude.

Le jonin m’annonça alors qu’il allait attendre que je fus reposé avant de reprendre l’entraînement. C’était logique, mais cela me surprit un peu, je me retrouvai tout seul chez lui. Adoptant ma posture de méditation, je commençai à me reposer. Yasu, l’homme qui s’était occupé de moi pendant plusieurs années, m’avait appris cette méthode permettant d’augmenter sa sensibilité au monde extérieur et de récupérer ses forces plus rapidement. Ce n’était pas non plus miraculeux et il fallait quand même être patient, mais cela permettait de gagner du temps qui pouvait parfois être précieux selon les situations.

Après avoir passé quelques heures en restant immobile, je décidai enfin de me lever. Ma forme physique était revenu et je pouvais sentir que mon chakra était quasiment revenu à son maximum. Je remis alors mon équipement et sortit de la demeure pour rejoindre Koüga. Tout d’abord, je fis un court sifflement destiné à appeler Karyuudo, cela faisait un moment que je l’avais tout seul.

- J’ai récupéré mes forces, je suis prêt à continuer l’entraînement.

Je prononçai ces mots avec déterminant, j’étais particulièrement motivé à m’entraîner. Je n’avais pas l’habitude de le faire avec quelqu’un d’autre que Karyuudo et je savais que je n’étais pas bon pour cela, c’était justement la raison qui me motivait le plus.

- Je commençai à m’impatienter !

Karyuudo apparut de nulle part, il était sûrement partit chasser en m’attendant, voyant que je mettais plus de temps que prévu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Chapitre I: La quintessence de la célérité. Ven 4 Mar 2016 - 14:46

Alors que son élève prenait du repos au sein de sa chaleureuse tanière, Koüga exécutait sur les berges du lac artificiel ses traditionnelles katas au sabre. Un art qu'il tentait peu à peu de maîtriser tout en étant encore très loin du niveau des samouraïs de légende. Un simple constat qu'il comptait bien rendre caduc un jour ou l'autre, et ce à la manière des shinobis. Car oui Otoke n'était pas le seul à avoir des lacunes ou encore une insatiable volonté de progresser. Le leader des Kadoria avait simplement de nombreux autres atouts dans sa manche dont un qu'il s'apprêtait à partager avec le jeune kumojin.

Ce dernier qui finit par sortir dehors avec suffisamment de feu dans les yeux pour conforter son senseï dans l'idée qu'il était capable d'assimiler le véritable entrainement.


"C'est exactement ce que je voulais entendre !"

Pourtant la technique que l'ancien Satoru cherchait à transmettre était l'une des plus redoutées du Monde Shinobi. Elle avait fait tomber bien des combattants de talent comme s'ils n'étaient rien, et requérait dans sa version d'origine un physique hors du commun. Quelque chose qu'Otoke ne possédait pas et qu'il ne pourrait obtenir qu'au terme d'un entrainement intensif et extrêmement long. Seulement voilà, cet homme avait un avantage à la fois différent et concordant avec le même objectif final, il avait Karyuudo !

"J'ai pu constater durant notre combat que ton compagnon avait la faculté de te rendre beaucoup plus rapide et puissant. J'aimerai simplement voir de mes propres yeux si l'inverse est possible."

Ses yeux dérivant alors en direction de l'animal puis vers le ciel, ils finirent par se recentrer sur son élève auquel il s'adressa une nouvelle fois.

"Et pour ça vous allez prendre de la hauteur afin d'essayer de parcourir en ligne droite un maximum de distance possible en un minimum de temps."

Puis d'un simple mudra à une main, Koüga prit rapidement de l'altitude tout en invitant les deux autres à le rejoindre. Eux qu'il n'allait cesser de suivre.

"Vous n'aurez qu'à vous servir de moi comme repère. Si vous parvenez seulement à égaler ma vitesse c'est que vous êtes sur la bonne voie."

Car ici le Jônin allait utiliser une partie de son véritable potentiel, et pour cela il attendait simplement que le duo se mette en place.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 34
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Chapitre I: La quintessence de la célérité. Dim 6 Mar 2016 - 14:59

C'était l'hiver dernier. Gô était encore à l'académie. La semaine passée, le jeune homme passait ses examens finaux pour devenir genin, et en attendait les résultats finaux. Les professeurs n'avaient rien laissé entendre, ni laisser le moindre indice pour savoir qui était sélectionné. Les plus téméraires avaient tenté de s'infiltrer dans la salle des professeurs pour dénicher des résultats, mais étaient revenus bredouilles, ou pire, s'étaient fait surprendre, et punir. Cependant, après plusieurs mois à se préparer pour des examens écrits, et oraux, ainsi que des démonstrations sur le terrain, les peut-être futurs genins pouvaient enfin se détendre et profiter d'un repos mérité. Mais si certains préféraient faire la fête, et user de ce temps au laxisme et à la paresse, Gô retourna bien vite sur les terrains d'entraînement. Certes, il avait profité de deux jours de repos pour récupérer des efforts physiques et mentaux de l'examen, mais il savait qu'il n'était jamais bon de s'adonner à l'oisiveté. Il était retourné s'entraîner au lancer d'armes, sur le terrain d'entraînement extérieur, sous la neige. Il regrettait d'avoir raté plusieurs lancers aisés lors d'un des exercices. Encore une fois, il avait perdu sa concentration au moment inopportun. Un moyen de se punir, ou de progresser là où il se sentait un échec, c'était le but de cet entraînement matinal.

Certains professeurs étaient conscients que certains de leurs élèves cherchaient à toujours aller plus loin, à faire plus d'efforts que les autres. Certains étaient perfectionnistes, déjà doués, mais cherchant toujours à aller plus loin. D'autres, comme Gô, étaient conscient qu'un entraînement sérieux lui permettrait de pallier à ses lacunes mentales. Si son corps était affûté, il pouvait toujours agir avec plus d'efficacité, même en se faisant surprendre. De tels élèves ne pouvaient être qu'encouragés. Un professeur s'en alla voir un élève, un second rencontra un autre, tandis qu'un suivant vint parler au jeune apprenti. Il était coutume mesure que certains shinobis de haut rang acceptaient de prendre des élèves et d'enseigner leur savoir. Cet enseignement n'était pas définitif, mais était toujours une excellente opportunité pour les ninjas en devenir d'obtenir des acquis provenant d'hommes du terrain, d'un niveau sans équivoque. Le professeur qui vint voir Gô lui expliqua ainsi qu'un shinobi nommé Kadoria Koüga acceptait de dispenser quelques cours, à condition de parvenir jusqu'à sa tanière, située au sommet d'un mont à l'extérieur du village. Le jeune étudiant était conscient que c'était une réelle opportunité qui lui proposé, et accepta sans condition. Son professeur lui intima de le rejoindre ainsi le lendemain, totalement préparé pour une escalade en haute montagne.

Le lendemain matin, l'apprenti s'était rendu à l'heure du rendez-vous, habillé chaudement, et équipé de vivres et de matériel pour parvenir à escalader les massifs entourant le village. Tout étudiant était en mesure de trouver un tel matériel. L'entraînement en montagne ayant été privilégié lors de l'enseignement du kinobori. Mais cette fois-ci, l'ascension était d'un tout autre niveau. Le professeur avait accompagné Gô jusqu'au pied d'un sentier à suivre. Il lui confia une carte, rare copie du chemin permettant de rejoindre l'habitat de Koüga, avant de le laisser partir seul. L'entraînement commençait. L'escalade en montagne n'était jamais une partie de plaisir, et si l'hiver de Kumo n'égalait en rien celui de Yuki no kuni, il rendait l'ascension bien plus rude qu'en plein soleil. Le sentier était vite devenu abrupt, et seul l'entraînement quotidien des étudiants de l'académie permettait au jeune homme de continuer et résister à la fatigue. De nombreuses pauses furent cependant nécessaires. A certains moments, Gô usait du kinobori pour escalader certaines parois. A d'autres, la glace et la neige accumulée rendait la pratique difficile, voir impossible. La carte était un élément essentiel à ce parcours. A trois reprises, Gô avait failli la perdre à cause du vent, et deux fois, il avait du faire marche arrière pour la récupérer, celle-ci s'étant bien entendu envolé. Il n'était pas question d'affronter le massif à l'aveuglette. Le jeune homme ne comptait pas sur une quelconque chance pour parvenir à trouver sa destination. Oui, la carte était nécessaire.

Combien de temps lui avait-il fallu ? Un jour et demi, presque deux ? Il s'était endormi sous ses chaudes couvertures, près d'un feu de fortune qu'il était parvenu à allumer. Pour se nourrir, le jeune homme était parvenu à cuire sa nourriture à la vapeur. A l'aide d'une simple branche de bambou, il chauffait quelques morceaux de légumes situé dans la partie supérieure, remplissant la partie inférieure d'eau qu'il laissait s'évaporer près du feu. C'était délicieux, et un réel bonheur après tous ces efforts. Il se sentait sale et épuisé, mais le sommeil l'avait ragaillardi. Et le timide soleil à l'horizon révélait toute la beauté des alentours. Kumo était lointain maintenant, situé bien plus bas, et seules les majestueuses montagnes enneigées trônaient ici. C'était dans ces instants où Gô s'émerveillait, et se souvenait que la modestie de l'homme face à la nature était nécessaire. Il était minuscule. Mais cela le réconfortai dans son aventure. Traverser ces géantes rocheuses était un véritable défi, un moyen de se dépasser lui-même. Il adorait ces épreuves, aussi dures soient-elles. Il continua d'escalader, encore et encore.

Et enfin, il parvint à destination. Il aperçut en contre-bas le fameux chalet que le professeur lui avait décrit. Une simple cabane en bois qui parvint à combler le jeune homme de joie. Il venait de franchir une première étape. Rejoignant à pas vif, bien que ralenti par la fatigue, la cabane, Gô aperçut au loin deux hommes. L'un à l'allure imposante, impressionnante même. Et un second, un homme plus fin, mais dont le visage masqué empêchait de définir l'identité, ou l'âge. L'étudiant vint les rejoindre, essouflé de sa dernière course jusqu'à la cabane.

"Bonjour !"

Fit-il à chacun des deux shinobi qu'il salua avec politesse. Il pouvait être un peu débraillé par son escalade, en sueur et haletant, Gô n'oubliait jamais les bonnes manières que sa mère lui avait inculqué. Sauf lorsque son esprit était ailleurs. Observant les deux hommes, il ignorait lequel des deux était Koüga Kadoria, le fameux jounin cherchant à partager ses informations.

"Je me nomme Gô, Joki Gô. Je suis un étudiant de l'académie de Kumo. L'un de mes professeurs, un dénommé Kaminari Sharaï, m'a envoyé à votre rencontre pour mon apprentissage. Il m'a dit de venir à la rencontre du jounin Koüga Kadoria. Je m'en remets à vous."

Le jeune homme avait adressé ses mots en même temps aux deux hommes, ignorant qui était son interlocuteur. Il haletait encore un peu en se présentant, mais reprenait petit à petit son souffle. Gô était certes épuisé de sa longue escalade, mais restait un garçon endurant, suffisamment pour réussir à échanger quelques mots avec son interlocuteur sans baver de fatigue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Chapitre I: La quintessence de la célérité. Lun 7 Mar 2016 - 22:53

Avant même d'avoir atteint la hauteur des quelques grands volatiles dominant ces montagnes escarpées, l'ancien Satoru remarqua la présence d'un nouvel arrivant. L'obligeant par la même occasion à se rapprocher un peu plus du sol sans pour autant le fouler, il fut rapidement en mesure de découvrir les traits tiraillés d'un adolescent soulagé par le fruit de ses nombreux efforts. En effet si le Kadoria se doutait déjà qu'il s'agissait là d'un nouvel apprenti en puissance, il reçut la confirmation de son hypothèse dès que le dénommé Joki Gô prit la parole.

Poussant ainsi le chef clanique à arborer un bref sourire emprunt de satisfaction et de bienveillance. Car en plus d'avoir largement mérité toute son attention, ce courageux jeune homme venait de lui prouver que sa stratégie visant à attirer des apprentis était diablement efficace. C'est donc dans le plus grand des clame qu'il vint cette fois-ci se poser juste en face de l'étudiant, une façon de lui signifier sans le moindre mot son identité.


"Bonjour Gô. Déjà je te félicite d'être parvenu en pleine hiver jusqu'à mon repère."

Un compliment sincère face à un ninja néophyte qui a su montré via son ascension qu'il valait autant si ce n'est plus que bien des Genins.

"Mais comme tu peux le voir je suis déjà en train d'entrainer un shinobi."

Une phrase dont il ne fit bien évidemment pas sa conclusion.

"Je te propose donc d'entrer dans mon habitation pour t'y restaurer convenablement, te laver et même y dormir si c'est ce que tu souhaites."

Pointant alors du doigt sa robuste demeure, il n'était absolument pas inquiet à l'idée d'y faire entrer seul un parfait étranger pour la simple et bonne raison qu'il n'y trouverait aucun objet de valeur. De la chaleur, un peu de confort sous de multiples formes: c'était-là les seules richesses de ce toit. Et alors que Koüga se remettait à voler pour reprendre de la hauteur, le membre du clan Jôki allait pouvoir en profiter à sa guise. Contrairement aux deux autres qu'il invita une nouvelle fois à le suivre dans les cieux avant de crier ces simples mots au troisième.

"Quand je serai de retour tu auras ton apprentissage c'est promis !"
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Chapitre I: La quintessence de la célérité. Mer 23 Mar 2016 - 17:33

J'avais mis de côté mes aprioris et j'étais prêt à me défoncer à l'entraîner. Je savais que Koüga était un shinobi d'exception et qu'il pouvait m'aider à m'améliorer. Il commençait alors à m'expliquer l'exercice que nous allions faire lorsque je ressentis la présence d'un shinobi qui s'approchait de nous. J'avais déjà ressenti ce chakra sans connaître son propriétaire, il était donc très probable qu'il s'agît d'un Kumojin. Je décidai donc de l'ignorer, pour suivre ce que me disait le Kadoria. Alors que nous allions commencer et qu'il s'éleva dans les airs, l'inconnu arriva enfin, se présentant et demandant au Jonin de bien vouloir l'entraîner. Il semblait avoir eu des difficultés pour atteindre ce lieu, ce qui ne m'étonnait pas vraiment.

Koüga l'accepta immédiatement comme élève, mais il lui demanda d'attendre patiemment la fin de mon entraînement. Je montai alors sur le dos de Karyuudo qui s'éleva pour se mettre à son niveau.

- Montrons lui ce qu'on est capable de faire !


- Il ne va pas être déçu !


Karyuudo avait la même motivation que moi et cela me faisait grandement plaisir. Il n'y avait que pendant les moments où nous étions sur la même longueur d'onde où nous étions capable d'être réellement performants.

- Je maitrise déjà une technique nous permettant d'augmenter notre vitesse, on va bien voir si c'est suffisant.

Posé sur Karyuudo, je ressentais son chakra et le mien. En déplaçant le mien, j'étais capable de créer un lien entre nous deux. Assez vite, mon chakra nous englobait tous les deux. D'un signe de la tête, j'indiquai à Koüga que j'étais prêt. Puis, lorsqu'il partit, Karyuudo se propulsa en avant à toute vitesse pour le suivre. Nous allions tous très vite, mais il fallait se rendre à l'évidence, notre vitesse qui était déjà très grande, n'avait rien à voir avec celle du Kadoria. Mes yeux n'étaient même pas en mesure de le suivre des yeux avec précision.

Je savais que Karyuudo ne pouvait qu'être frustré par une telle humiliation face à notre vitesse maximale, mais contrairement à lui, je savais que nous pouvions très bien nous améliorer suffisamment pour atteindre le niveau du Jonin. Je n'étais pas frustré, j'étais content, heureux de voir à quel point nos possibilités de progression restaient énormes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Chapitre I: La quintessence de la célérité. Sam 26 Mar 2016 - 1:07

Une fois parvenu dans le ciel qu'il pouvait arpenter à sa guise en cette radieuse journée d'hiver, Koüga fut pourtant confronté à un problème de taille. Car si un peu plus tôt il avait demandé à Otoke et Karyuudo de le suivre tout en tâchant d'égaler sa célérité, au fond de lui l'ancien Satoru espérait secrètement que leur étonnante symbiose fasse son œuvre toute seule. Un fait étonnant qui rappelait surtout à quel point les connaissances de Koüga concernant le clan Dôbutsu étaient limitées.

Après tout ce n'est qu'au travers de son affrontement avec le duo qu'il commença à entrevoir et enfin comprendre un peu plus le fonctionnement de cette atypique façon de combattre. En effet il savait désormais que l'Aigle, si imposant et impressionnant soit-il, ne disposait pas de chakra ou en tout cas ne s'en servait pas. Un premier point qui le différenciait déjà clairement d'une invocation. Enfin le Kadoria avait put se rendre compte de ses propres yeux qu'il avait également la faculté de transmettre à son compagnon ses attraits physiques ainsi que les prouesses qui en découlaient.

Un processus initié par un simple contact corporel doublé d'une consommation de chakra prélevée directement au sein des réserves d'Otoke. Ou plutôt c'est ce qu'il avait conclu après avoir secoué facilement le volatile et pourtant vu son compagnon atteindre une vitesse extrêmement élevée sous les traits d'un homme-oiseau. Maintenant il semblerait que ce dernier ne l'ai pas vraiment écouté lorsqu'il lui avait demandé de reproduire l'inverse du schéma habituel.

Par conséquent le Jônin baissa l'allure histoire de se rapprocher du duo sans pour autant s'arrêter, lui permettant ainsi de communiquer avec plus ou moins d''aisance si l'on oubliait la nécessité de parler à très haute voix.


"C'est un début mais vous êtes encore très loin du compte !"

Evidemment il aurait pu se montré un peu plus encourageant, mais il préférait clairement chambrer ses deux élèves histoire d'attirer au maximum leur attention.

"Otoke ! D'habitude tu consommes du chakra pour te doper en t'appropriant des éléments propres au corps de Karyuudo !"

Koüga cherchant alors à rappeler au jeune kumojin sa charge de tout à l'heure.

"Là je te demande de faire le strict opposé ! Tu vas utiliser ton chakra pour doper les capacités de Karyuudo et de préférence en sacrée quantité si tu espères pouvoir me rattraper !"

Puis il reprit sa céleste course effrénée à l'exception près que cette fois-ci il n'était pas à son maximum mais presque, une simple précaution qui lui éviterait de disparaitre complètement du champ de vision de ses poursuivants en un instant.
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Chapitre I: La quintessence de la célérité. Mar 29 Mar 2016 - 20:32

Je devais bien avouer que Koüga avait raison. Si j'étais capable d'utiliser le lien que j'avais avec Karyuudo pour améliorer mes compétences et ma vitesse, rien ne m'empêchait de faire l'inverse. Étrangement, je n'y avais jamais vraiment pensé. Après tout, c'était parfaitement logique, puisque Karyuudo était naturellement plus rapide que moi, ses capacités devaient être plus facilement améliorées.

- Très bien, on va essayer, tu es prêt Karyuudo ?


- Si tu commences à penser comme cela, tu vas finir par ne plus pouvoir te passer de mon aide.


- Ne fais pas comme si cela te posait un problème !


- Bon vas-y, je vais vous montrer à quel point votre espèce est limitée par rapport à la mienne.


La fierté de Karyuudo l'avait toujours motivé à se dépasser. Depuis que j'étais devenu suffisamment fort pour nous protéger, c'était la seule chose qui le poussait à continuer de s'entrainer. S'il n'avait aucun problème avec le fait que j'étais plus fort que lui, il ne pouvait pas l'avouer et il faisait tout ce qu'il pouvait pour ne pas rester à la traine.

Comme à mon habitude, je concentrai mon chakra dans mon corps et dans celui de Karyuudo. Une fois que ce fut fait, je dus analyser le mouvement du chakra. Mon objectif n'était plus de profiter du lien, mais de lui en faire profiter. C'était un exercice très difficile car cela nécessitait une grande connaissance de son corps et de ses mouvements. Un manque de concentration ou de synchronisation m'aurait fait perdre beaucoup de chakra inutilement.

Karyuudo tourna alors sa tête dans ma direction, il était surprit. S'il avait compris que j'allais changer de méthode, il n'était pas au courant du conseil que nous avait donné le Kadoria. C'était la première fois que je faisais circuler mon propre chakra dans ses ailes pour augmenter sa vitesse. La sensation de l'énergie qui s'écoulait en abondance dans son corps était nouvelle pour lui. Il commença tout d'abord à faire des mouvements d'aile assez simple pour s'y habituer. Puis, lorsque nous fûmes prêts, il se mit à accélérer.

Au bout de quelques secondes, je fus obligé de m'accrocher à lui pour ne pas tomber. C'était impressionnant, cela faisait des années que je n'avais pas perdu l'équilibre sur son dos. Alors qu'il continuait à voler à grande vitesse, je devais me concentrer sur la gestion du chakra et de mon équilibre. Il me fallut alors un bout de temps avant de réussir à le faire tout en restant en position offensive. Après tout, notre objectif était tout de même d'appliquer cette vitesse en combat.

- Dire que tu ne m'as jamais dit que c'était possible, c'est quand même plus intéressant que d'habitude.


- Je n'aurais jamais pensé que c'était aussi efficace…


Je coupai alors mon afflux de chakra pour le ralentir, tandis que je me tournai vers le jonin.

- Alors, comment c'était ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Chapitre I: La quintessence de la célérité. Mar 29 Mar 2016 - 23:39

Profitant de son accélération inouïe, Koüga pouvait à peine distinguer les paysages qui défilaient en-dessous de lui. Pourtant il lui restait suffisamment de clairvoyance pour constater que le jeune Dôbutsu Otoke ainsi que sa monture n'étaient pas encore parvenus à le rattraper. Ce n'est qu'au moment de s'arrêter qu'il put très rapidement les apercevoir après s'être finalement retourner à deux reprises. Autant dire qu'il s'agissait là d'une impressionnante prouesse. Et pourtant, s'ils n'étaient pas encore en mesure de le distance alors qu'il ne volait à sa vitesse maximale, c'est qu'il leur restait encore un peu de chemin à parcourir.

"Je vois que tu as pris note de mes conseils Otoke."

Avait dit le Jônin d'élite d'un ton sympathique avant qu'il ne prenne quelques secondes pour observer l'état du duo. En effet parcourir le ciel à une telle allure restait malheureusement très gourmand en chakra, si bien que même Koüga avait vu sa réserve diminuer drastiquement depuis son envol. Néanmoins il ne perdait pas de vue qu'ils leur restaient à tous un tour de rodéo à faire, non pas pour le plaisir mais bien pour permettre à l'aigle et au jeune shinobi de compéter cette technique.

"Même si vous n'êtes toujours pas parvenus à me dépasser, c'est déjà un très bon début, continuez comme ça et c'est dans la poche"

Puisqu'ils méritaient tout de même de francs encouragements après un tel déploiement contrôlé d'énergie, ici l'ancien Satoru ne se montra pas avare en amabilité. Surtout avant de leur annoncer que si l'allée avait été parcouru, il leur fallait encore rentrer au point de départ.

"Du coup à mon signal on repart là-bas. Tâchez simplement de monter encore un peu le niveau pour que la charge soit parfaite."

Se retournant ensuite pour la troisième fois, le chef clanique fixa du regard la petite pointe qui se dessinait à l'horizon, l'endroit précis où se trouvait sa tanière. Puis d'un coup il lança le décompte.

"A trois ! Un..Deux..Trois !"

Et c'était reparti, à ses élèves de prouver qu'ils étaient capables de le battre à la course.


Dernière édition par Kadoria Koüga le Mar 5 Avr 2016 - 0:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Chapitre I: La quintessence de la célérité. Lun 4 Avr 2016 - 17:54

Nous étions allé vite, très vite. Cependant, il fallait reconnaître que le niveau du Jonin était vraiment impressionnant ce ne fut pas suffisant pour approcher sa vitesse. Nous étions sur la bonne voie, c’était indéniable. Sans attendre la vitesse escomptée, j’avais enfin compris comment atteindre notre objectif. Karyuudo ne disait rien pour le moment, mais je savais très bien qu’il était tout excité par cette découverte. C’était la première fois qu’il volait aussi vite avec moi sur son dos, on avait sûrement atteint sa vitesse maximale en piqué.

Lorsque Koüga arrêta sa course pour nous dire que nous étions sur la bonne voie, cela ne me surprit guère, mais je fus quand même rassuré. Il nous proposa alors de recommencer jusqu’à notre point de départ. Enfin, c’était nécessaire puisque nous n’avions pas encore atteint les résultats escomptés. Heureusement, même si mon chakra avait grandement diminué depuis le début de l’entraînement, il m’en restait suffisament pour continuer.

Puisque Karyuudo n’avait qu’une seule façon de voler rapidement à l’horizontal et qu’il n’intervenait pas dans la gestion du chakra, la tâche d’augmenter notre vitesse me revenait. Il me fallait encore améliorer mon contrôle du chakra dans son corps et surtout, augmenter la quantité. Je n’avais pas voulu tout donner lors de l’essai précédent pour éviter de gâcher mon chakra inutilement, mais maintenant, je pouvais me lâcher.

- Très bien, je vais monter encore le niveau.

Posé sur mon compagnon, je commençai à me concentrer pour établir un lien chakratique plus fort entre nous. Je sentais bien que Karyuudo était un peu tendu, il n’avait pas l’habitude d’être poussé dans ses limites, mais je voyais bien qu’il s’amusait et c’était suffisant pour lui. C’était ce genre de moment où je n’avais pas besoin de lui parler pour lui permettre de savoir ce que je pensais. Il était tout aussi concentré que moi, prêt à partir.

Lorsque le Kadoria commença le compte à rebours, je commençai à faire circuler de plus en plus de chakra dans les ailes de Karyuudo, puis lorsqu’il atteignit "trois", j’augmentai d’un seul coup la quantité. Au même moment, nous partîmes vers notre objectif encore plus rapidement que jamais. Je sentais que mes réserves d’énergie se vidaient drastiquement, mais c’était sûrement nécessaire pour une technique de ce niveau. Restait à voir si cela allait suffire ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Chapitre I: La quintessence de la célérité. Mar 12 Avr 2016 - 4:13

A peine eut-il prononcé le dernier chiffre que déjà son corps était propulsé à pleine vitesse en direction du pic surplombant sa modeste demeure de haute montagne. Lui laissant tout le loisir d'admirer un relief qui défilait si vite qu'il avait à peine le temps de distinguer quoi que se soit. Pourtant si il y a bien une chose qu'il ne manqua pas, c'était bien la fulgurante remontée d'Otoke et Karyudoo. Une progression qui leur permirent ni plus ni moins de le dépasser en vol alors qu'il n'était que très légèrement en-dessous de son maximum.

La preuve même qu'ils étaient tous les deux parvenus à réaliser l'impensable, à savoir réussir dépasser la vitesse de déplacement d'un vétéran de l'armée kumojin en un temps record. Une affaire rondement bien menée où le mystérieux lien unissant l'homme et l'animal était pour beaucoup. Ce qui ne l'empêcha pas pour autant de féliciter le duo une fois arrivé à destination, au contraire même. C'était bien la première fois qu'il avait la chance de voir par lui-même une telle mécanique de combat, il était par conséquent plus surpris que s'il avait affaire à un shinobi qui tout comme lui comptait exclusivement sur lui-même pour accomplir une telle prouesse.


"C'était parfait vous deux ! Avec une telle prouesse vous faites partie des combattants les plus rapides de tout le village."

Le tout accompagné d'un franc sourire, il ne lui restait plus qu'à congédier les deux apprentis maintenant qu'ils n'avaient plus besoin de lui. Et ce avant de s'en retourner à sa tanière, là où un troisième l'attendait déjà. La preuve-même qu'aujourd'hui, il n'était plus qu'un simple guerrier mais bien un vétéran capable de transmettre son savoir à la nouvelle génération.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Chapitre I: La quintessence de la célérité.

Revenir en haut Aller en bas
 

Chapitre I: La quintessence de la célérité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni :: Montagnes de Kaminari no Kuni-