N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 5. Avantage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : ???
Messages : 25
Rang : ???

Message(#) Sujet: 5. Avantage Mer 17 Fév 2016 - 15:25

L’illusion sur Yamada Kioshi, Nara Natsuki et les autres avaient laissé assez de temps à Zo pour prendre l’apparence de Monwa et copier les pouvoirs des ninjas. Ainsi, l’Inconnu avait eu tout le loisir de poursuivre son plan et de quitter les lieux. Ce dernier traversa trois ruelles du village caché du Sable et si Suna tout entier était plongé dans la guerre, le chef du Kaihô-sha ne rencontra aucun affrontement ni aucun ninja sur son chemin, jusqu’à ce qu’il pénètre dans une habitation jusque-là normale. Mais ce qui s’y trouvait était tout de suite bien plus singulier.

En plein milieu du salon, un homme à l’habit blanc – sale et couvert de sang et de poussière – venait d’apparaître comme par « magie ». A vrai dire, c’était l’Inconnu qui l’avait invoqué via une technique de Fûinjutsu. Et tout cela avait été fait avec une temporisation dont la précision était elle aussi anormale. L’homme au masque continua de maintenir son mudra, immobilisant la personne qu’il avait en face de lui. Il s’approcha de lui pour lui lier les mains et les pieds.
    « Le plan se passe comme prévu, et tu as parfaitement joué ton rôle… »
Il ne mit que quelques secondes à attacher et à serrer les liens sur sa cible. Sur quoi il se releva, et alla s’asseoir sur la première chaise qu’il trouva. Bien entendu, l’habitation était vide en ces temps de guerre.

Face à lui, son invité le regardait sans dire un mot. Quoi de plus normal car en plus des chevilles et des poignets attachés, le Nukenin avait bandé la bouche de son « interlocuteur ».
    « Tu es déjà plongé dans mon illusion, mais même au cœur de celle-ci je ne veux pas que tu t’agites. Qu’importe la durée de notre entretien, sache qu’en réalité il n’aura duré qu’une seconde. »
Le ninja de la Nation releva son large habit noir au niveau de son poignet et y regarda sa montre.
    « Je t’ai sauvé, mais je peux encore te faire mourir là-bas. Tu as vu de quoi étaient capables les ninjas des autres villages, ceux qui se placent sous la bannière de l’Ordre. Toi, qui as tenu à les protéger, te voilà dans un état que tu ne mérites pas. Si rien n’est fait, tu succomberas de tes blessures rapidement. Mais toi et moi savons bien que ça ne se passera pas comme ça. Tu ne mourras pas sous la douleur. »
L’Inconnu se releva de sa chaise. S’ils étaient actuellement plongés dans une illusion qui altérait le temps, il savait quoi dire pour que ça ne dure pas. Après tout, il avait autre chose à faire.
    « Je sais que la Nation ne peut pas s’imposer contre l’Ordre dans l’état actuel des choses. Pour que nous ayons réellement l’avantage, il faut qu’un de leurs grands représentants soit de notre côté. Il faut qu’un Kage soit du côté de la Nation… »
Il enleva d’un simple geste le bandeau qui empêchait à son invité de parler. Puis il le regarda de haut.
    « … Raïkage. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Shinobi de Kiri
Messages : 417
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: 5. Avantage Mer 17 Fév 2016 - 19:01

« Rien n'est pire qu'un homme qui entraîne autrui dans l'accomplissement de ses méfaits. »
Art. IX-I

Le probable Konohajin s’en était tiré, mais plus rien, hormis le choc de poutres et de fondations sur le dos… puis plus rien. Malgré la difficulté qu’il eut à ouvrir les yeux, Hôritsu le savait, il s’était passé quelque-chose et ce en très peu de temps. Il ne reconnut pas tout de suite l’intérieur typique de Suna dans lequel il se trouvait. Sa douleur au dos le réveilla plus que la présence de l’homme qu’il identifia rapidement comme l’Inconnu. Comment était-il arrivé ici ?

Alors qu’il se faisait bander la bouche et que des liens serraient ses poignets et ses chevilles, l’Ombre se doutait de la manœuvre : l’Inconnu l’avait sans doute invoqué via un Fûinjutsu. Quand l’aurait-il posé ? Sûrement lorsqu’ils s’étaient vus. Si le chef du Kaihô-sha était assez puissant pour empêcher du regard le Raïkage de bouger, il avait très bien pu en profiter pour lui apposer un sceau avant l’arrivée des autres ninjas.
    « Vous ne m’avez pas sauvé. »
Ce furent les premiers mots qu’il adressa à son ennemi lorsqu’il eut la bouche libérée. Toute cette mise en scène pour une raison au finale bien compréhensible : appartenant à l’Ordre, Hôritsu savait forcément que la Nation devait s’appuyer sur un Kage pour prendre l’avantage. D’ailleurs, les paroles de l’Inconnu voulaient-elles dire qu’aucune Ombre n’était de leur côté ? Pourtant, si Yamada Kioshi avait été de la Nation, cela aurait justifié beaucoup de faits, comme l’intrusion facile de toute l’unité d’élite du mouvement contestataire.

Si la raison était tout à fait justifiée, la décision que devait à présent prendre le Rokudaime l’était tout de suite moins. Si sa survie était assurée par le fait de basculer de l’autre camp, il restait un homme de Loi et jamais il n’avait trahi ses principes moraux. Sa loyauté envers Kumo ne se résumait plus qu’à une seule question : sa vie valait-elle plus pour le village caché des Nuages qu’un avantage pour la Nation ?
    « Je ne sais pas d’où vous proviennent vos pouvoirs, mais vous avez orchestré toute cette affaire. Si ces Sunajins et Konohajins ont détruit cette boutique, c’est parce que vous l’aviez prévu et que vous avez tout fait pour que cela se déroule ainsi. Dans les faits, si je viens à mourir, c’est vous qui serez mon meurtrier. »
Il reprit aussitôt.
    « Je suis un homme de loi, et j’ai juré fidélité à mon village et à ma patrie. Ma vie ne vaut pas plus que celle d’un autre ninja de Kumo mais surtout… je ne serai jamais un homme qui entraîne ses proches dans ses méfaits. Car oui, qui que vous soyez Inconnu… »
Kadoria Tsuhiro conclut son choix avec sa voix rude accoutumée, ne lâchant pas les traits métalliques du masque de son interlocuteur des yeux.
    « … rejoindre des terroristes de votre engeance est un crime. C’est pourquoi je ne serai pas le Kage qui basculera de votre côté. »
Conscient que ses mots seraient sûrement ses derniers, il en profita pour rajouter des paroles dont le manque de neutralité pourrait surprendre de sa part.
    « Il faut croire qu’aussi puissants soient vos pouvoirs de prémonition, ils n’aient pas prédit ma réponse. »
Et si, Hôritsu venait de sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : ???
Messages : 25
Rang : ???

Message(#) Sujet: Re: 5. Avantage Jeu 18 Fév 2016 - 23:54

Il souriait. Cet homme-là, que la Nation considérait probablement comme le Kage le plus proche de leur philosophie, riait au visage masqué de l’Inconnu. Mais ce dernier ne grimaçait pas, même derrière les traits d’acier de son masque. Non, ce n’était ni drôle, ni…

… surprenant.

Cet homme était un homme de Loi. Un homme qui ne pouvait ni mentir ni être déloyal. Si seulement tous les êtres humains pouvaient être ainsi, mais il n’en était rien. L’Inconnu lui-même ne se considérait pas comme cela. La trahison était le propre de l’homme, et non seulement un ninja était d’abord un homme, mais il avait toujours une mission à accomplir. Son rôle était de trahir, de surprendre, de poignarder.
    « Tu ne sais d’où proviennent mes pouvoirs. Mais tu ne peux tout simplement pas expliquer comme je les ai. Laisse-moi t’éclairer… »
Sous le regard froid du Raïkage, l’Inconnu alla caresser son masque de ses mains, avant de le retirer. Ses cheveux, son visage, son regard : tout apparut au Rokudaime Raïkage. Et l’Inconnu afficha le premier sourire depuis longtemps.
    « Est-ce que tu comprends, maintenant ? Vous, ninjas de l’Ordre, avez faux depuis si longtemps. Tu as tout faux, toi aussi. »
Doucement, l’homme replaça son masque sur sa tête, recachant son visage, son regard et ses cheveux sous des traits métalliques qui ne reflétaient que l’obscurité de l’endroit dans lequel les deux ninjas se trouvaient. Face à un Raïkage sans doute sous le choc, le chef du Kaihô-sha fit volte-face.

Puis il fit quelques pas et regarda tout autour de lui. S’il était physiquement dans une habitation de Suna, il voyait bien plus loin. Pour lui, il regardait un monde bientôt libre, grâce à lui, grâce à la Nation.
    « Je t’ai dit que la Nation avait besoin qu’un Kage agisse dans son sens… »
L’Inconnu croisa les bras derrière son dos. Puis il se retourna. Là encore, il souriait, mais son rictus n’était plus visible car caché sous son masque.
    « … mais ai-je dit qu’il s’agirait de toi ? »
La révolution allait prendre réalité, même au sommet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Shinobi de Kiri
Messages : 417
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: 5. Avantage Ven 19 Fév 2016 - 13:34

« Aucun contact n'est innocent. »
Art. V-IV

Il sous-entendait que je connaissais ses pouvoirs, mais il n’en était rien. Bien sûr que s’il savait ce que j’allais faire face à ces huit inconnus qu’il m’avait présentés comme traîtres, ça pouvait indiquer qu’il était un Yamanaka. Mais un Yamanaka n’aurait jamais pu avoir des pouvoirs de prémonition comme ceux-là. Non, si cet Inconnu avait réellement tout manigancé, alors il devait y avoir une autre explication…

Le Raïkage regardait avec impuissance mais fierté l’Inconnu. Ce dernier disait qu’il connaissait ses pouvoirs, mais… Oh, un instant. Le voilà qu’il ôtait son masque. Si Hôritsu sortait de cet endroit, il disposerait alors du plus grand avantage sur la Nation que quiconque. Mais dès qu’il vit le visage du chef du Kaihô-sha, il ne pensa même plus aux bénéfices que cette information pourrait rapporter. Non, il n’y avait plus que de la stupeur sur le visage du Rokudaime.
    « C’est… c’est impossible. »
Ce n’était même pas la surprise qui lui faisait dire ces mots, mais tout. Spirituellement, physiquement, ce qu’il voyait en face de lui n’était PAS possible. Mais pourtant, tout prenait alors son sens, aussi désastreux soit-il. Comment il avait pu prévoir ces évènements, comment il avait pu se jouer de lui et d’où il tirait toute sa confiance.

Hôritsu venait de comprendre quelque-chose de terrible : l’Ordre ne pouvait pas gagner. Pas contre un mouvement qui avait à sa tête un shinobi de ce calibre, et disposant de « ces » pouvoirs.

Si ses blessures et brûlures ne l’avaient presque pas faites grimacer, c’était le cas désormais et ce n’était dû qu’à la gravité de ce que le visage de l’Inconnu lui avait fait comprendre. Et c’était même moins grave que de savoir que le Raïkage allait probablement y rester aujourd’hui. Mais avant, il devait savoir. Oui, il le devait.
    « Tu vas jeter une illusion et copier ma personne pour t’emparer de Kumo, n’est-ce pas ? Ce genre de Genjutsu ne devrait pas être difficile pour toi… »
C’était l’option la plus envisageable. Aburame Miko était vicieuse, mais son manque de clairvoyance ne changeait pas son amour pour son village. Yamada Kioshi n’était apparemment pas des leurs. Et pour Samui Kakeshuou, il était à l’extrême de l’Ordre. Alors ils voulaient un Raïkage… Prendre l’apparence du Rokudaime pour gouverner, oui. De toute façon, qui d’autre pourraient-ils placer à la direction du village caché des Nuages ? Il était impossible qu’un proche d’Hôritsu ne travaille pour…
    « Ce n’est pas vrai… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : ???
Messages : 25
Rang : ???

Message(#) Sujet: Re: 5. Avantage Ven 19 Fév 2016 - 14:31

    « Tu as compris, n’est-ce pas ? »
Sans que ce soit perceptible, l’Inconnu savourait véritablement ce moment. Le Raïkage, visage fort de l’Ordre, venait de comprendre à quel point le monde allait changer. Le Nukenin se demandait ce qui inquiétait le plus son interlocuteur : la découverte des pouvoirs qu’il disposait, le fait que ce dernier vivait ses derniers instants ou alors l’identité de celui qui allait devenir le visage de ce monde nouveau ?

L’Inconnu regarda à nouveau sa montre. Plongés dans son illusion, le temps était figé. Une manière de se rassurer que tout se déroulait comme prévu.
    « J’ai trop besoin de ma liberté pour prendre vulgairement ta place, Kadoria Tsuhiro. Non. Je vais laisser les choses suivre leurs cours… »
L’homme au masque retourna sur ses pas pour aller chercher la chaise. Après l’avoir ramenée près de son invité, il s’y assit. Ses coudes posés sur ses genoux, il regarda à hauteur le Raïkage.
    « Tu vas mourir, Hôritsu. Lorsque l’illusion sera rompue, les parchemins explosifs que j’ai disséminés sur ton corps prendront feu et exploseront exactement deux secondes et trente-trois centièmes plus tard. Le sceau qui m’a servi à te faire venir ici te renverra dans les décombres et tu mourras. »
Il regarda à nouveau sa montre, dont les aiguilles étaient figées. La chronologie était tellement fine et rodée que ça pouvait en être comique, mais aucun des deux ninjas ne riait. L’un était conscient de la gravité des choses, et l’autre savourait sa victoire sans un bruit.
    « Lorsque ta mort sera connue de Kumo, tu te doutes de qui ils désigneront pour te succéder. Puisque le Daimyô de Kaminari no Kuni voit encore Monjara Shinji comme un possible traître, c’est Bakushô Aomine qui sera nommé Nanadaime Raïkage. Il a toujours été un Kumojin des plus redoutables, et son séjour chez les moines de Maskine lui a permis d’apprendre à combattre avec sérénité. »
Il replaça sa manche sur sa montre. Sa tête pencha légèrement sur le côté, et les orbites sombres de son masque pointaient toujours en direction du Kadoria.
    « Tu connais ton Bras droit, il t’es fidèle comme il est fidèle à Kumo. Il suivra tes lois, mais les appliquera avec une ferveur et un instinct plus grands. Ses positions vis-à-vis des autres villages et de l’Ordre sont moins stables que les tiennes. Et elles perdront pied aujourd’hui. »
L’heure était presque à la conclusion. Le chef du Kaihô-sha se releva.
    « Au moment où nous parlons, il est en train de combattre les Matsuno, qui font partie de mon unité. Il ne pourra pas esquiver une lourde de frappe et sera propulsé à quelques centaines de mètres de là. Lorsqu’il se relèvera, il titubera jusqu’à trouver ton cadavre… et les trois ninjas qui s’apprêteront à partir. »
L’Inconnu continuait de parler tout en replaçant la chaise à sa place. Cela n’était d’aucune utilité car ils étaient dans un Genjutsu, mais il était quelqu’un de minutieux.
    « A ton avis, que fera-t-il lorsqu’il comprendra que des Konohajins et des Sunajins t’ont tué alors que tu voulais les protéger ? Tu ne fais que douter de ce qu’il fera, mais moi je peux te l’assurer : il coupera tout lien avec les trois autres puissances de l’Ordre et progressivement, il rentrera en conflit avec le Daimyô de Kaminari no Kuni et le mouvement de l’Ordre tout entier. Il finira par faire rejoindre son village et son pays sous la bannière de la Nation. »
L’homme au masque se retourna vers son interlocuteur. Il claqua des doigts, et l’illusion fut brisée. A l’exception du corps du Rokudaime qui était devenu recouvert de parchemins explosifs, rien n’avait changé.
    « Ne t’es-tu jamais demandé pourquoi le Patriarche avait exclu Bakushô Aomine de l’ordre des moines de Maskine alors qu’il s’apprêtait à devenir un Maître ? La réponse est pourtant simple : le Patriarche et moi travaillons ensemble. Et je lui ai demandé à agir ainsi… »
Il regarda sa montre une dernière fois. Les aiguilles s’étaient remises à bouger.
    « … pour que vous vous rencontriez. Déjà, ce jour-là, tout était prévu : ton accession au rang de Raïkage, cette bataille au sein de Suna et ta mort pour permettre à Bakushô Aomine de faire de Kumo la première puissance rebelle face à l’Ordre ninja. »
La conclusion était venue.
    « Retourne mourir sous les erreurs Konohajines et Sunajines, Kadoria Tsuhiro. Si le monde entier ne verra que le visage de Bakushô Aomine à travers la nouvelle ère de Kumo, moi, j’y verrai toujours le tien. »
Le parchemins explosifs brûlèrent. Et au moment où les explosions retentirent, le Fûinjutsu s’activa. Kadoria Tsuhiro mourut en même temps qu’il disparut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

5. Avantage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Actes :: Acte #6 : Révolution :: Sources-