N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Hydrolyse [Yell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Nidaime Hokage
Messages : 1280
Rang : S

Message(#) Sujet: Hydrolyse [Yell] Mar 23 Fév 2016 - 22:33

Finalement, cet endroit sera un bon point de ralliement. Un cadre idéal, inédit puisqu’il n’est pas un terrain d’entraînement, et il a tout pour lui : une cascade, un point d’eau, une espèce de falaise, plusieurs biomes d’arbres, des fleurs… Bref, ce sera mon endroit. Je vais aller l’appeler « l’endroit Mizuki ». Et ce sera le début de ma gloire. On finira par appeler Konoha « Mizuki no Kuni », et on re-gravera un visage dans la montagne : le mien. Héhé. Bon, je m’enflamme, Miko me tuera avant. Genre quand je soumettrai l’idée de nommer cet endroit à mon nom, ce qui étouffera mon projet dans l’œuf. Dommage, je m’y voyais déjà.

Bref, cet endroit, donc. Si vous me suivez régulièrement, ce que je ne doute pas, et que je vous parle de biome naturel, de cascade et tout ça, vous savez que j’évoque ici mon équipe. Aussitôt complète qu’elle fut incomplète. Tout va trop vite, de nos jours, c’est dingue. Rem s’était perdue, et j’ignore ce qu’elle était devenue : mais le village avait concédé qu’elle n’était pas encore prête pour intégrer une équipe avec tout ce que ça impliquait. Elle devait sans doute être partie faire du yoga, ce truc que je ne comprends pas. Sérieux, hein. Il paraît que c’est une méthode d'éveil spirituel qui passe par la méditation, les étirements corporels et les pantalons qui rentrent là où t'as pas forcément envie qu'ils rentrent. Le but est de se recentrer sur son bien-être et d'atteindre la paix intérieure, en adoptant la posture du lotus, de la chandelle ou du moule à gaufres pour ouvrir ses chakras et choper des crampes dans tous tes muscles. A priori ta paix intérieure était planquée dans ton mollet, m’enfin.

Et l’heureuse élue était Riba Yell. Mon Dieu. Ma propre équipe ne parlait que d’elle. Une magnifique jeune fille aux cheveux bleus, une Gogyou d’eau, apparemment bestah-cœur-licorne de Kihran et… présente aussi dans la vie de Strike. Amante, amie, amoureuse, ennemie, rivale, meuf qu’il connaît de vue… Je savais pas trop. Il avait pas été très clair dans ses explications… Ou alors je ne voulais pas savoir, qui sait. Et les bruits de couloir (Kihran en fait, mais je pense pas qu’il souhaite qu’elle sache qu’il s’en est plaint… je crois qu’il est amoureux, entre nous) disaient que cette jeune fille était tombée dans les bras d’un Sunajin. Et pas n’importe lequel : un Yamada ! Le genre de mecs qui, apparemment, vit dans une tente en prenant tout le monde pour ses potes. Triste. Il va falloir changer tout ça. Autant j’avais du travail sur les compétences de Ryokai et de Hebi, autant pour le coup, le travail sur Yell était tout autre. Elle semblait émotive et sentimentale, des qualités nobles mais… difficiles à assumer lorsque l’on est ninja.

J’étais arrivée en avance sur le lieu de rendez-vous, me mettant sur une branche d’un arbre, adossé contre le tronc. Yell avait été mise au courant qu’elle allait rejoindre une équipe, et qu’elle avait rendez-vous avec son nouveau senseï à cet endroit. Elle saura mon identité que quand elle sera là. Et justement… J’attendis quelques secondes avant de me manifester, puisqu’elle ne m’avait sans doute pas vu, étant donné que j’étais perchée dans un arbre.

    - Yell-Chan, ravie de te voir.

Je lui souris chaleureusement, comme à mon habitude, mettant mes jambes à pendre dans le vide.

    - Je suis Mizuki Aburame. Et je serais ta senseï à partir d’aujourd’hui.




Bien sûr que ça se passe dans ta tête... Mais pourquoi donc faudrait il en conclure que ce n'est pas réel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 479
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Hydrolyse [Yell] Mer 24 Fév 2016 - 13:10

Une missive m'était parvenue. J'allais intégrer une nouvelle équipe ! Enfin !! Ma précédente team étant morte peu après avoir été crée je me languissais de cet instant et cela était finalement chose faite ! J'étais heureuse de voir qu'on me laissait une chance malgré mon échec à l'examen.

Aucun renseignement supplémentaire ne se trouvait dans le courrier cela dit... Qui était mon sensei ? Mes coéquipiers ? Rien de tout cela n'était mentionné hormis que j'avais rendez vous aux cascades de Hi no Kuni. Un endroit où j'aimais me rendre pour la beauté des lieux mais surtout pour me retrouver avec mon élément. Dès qu'une étendue d'eau s'y trouvait, un lieu lambda pouvait devenir un parfait havre de paix ! Nul doute que ce lieu n'avait pas été choisi au hasard à mon sens et j'avais hâte d'en découvrir la raison !

C'est donc avec cette joie certaine que je me rendais sur les lieux, impatiente d'en apprendre plus. Le cadre était idéal et savait mettre à l'aise bien que je restais concentrée sur mon pseudo entretien : je n'avais pas envie de faire tout foirer et pour une fois que Strike n'était pas dans les parages pour m'y aider je n'avais aucune excuse pour parvenir à ce résultat !

Seulement voilà, un petit problème majeur finalement se dressait devant moi : il n'y avait personne au point de rendez vous. Je scrutais les alentours, imaginant un certain test qui allait me tomber dessus dans les prochaines secondes, un retard de mon sensei désigné ou bien un camouflage ? La dernière option était celle qui se rapprochait le plus de la vérité puisqu'une voix féminine m'appelait par mon nom et s'élevait depuis la cimes des arbres. Je relevais naturellement la tête en direction de la voix pour apercevoir, les pieds ballants dans le vide Aburame Mizuki.

Cette dernière se présenta mais je la connaissais déjà de nom et de vue car en plus d'être le bras droit de l'Hokage elle était aussi la coéquipière de mon meilleur ami Kihran et par extension de Strike qui se trouvait dans la même équipe que le premier... Mizuki m'apprenait qu'elle allait être ma sensei dorénavant ce qui me laissa pour le coup sans voix. J'allais avoir la disciple de l'éminente Aburame Miko, son bras droit et connaissance de Kihran comme sensei ? C'était à la fois un honneur et un réel plaisir d'avoir quelqu'un de sa trempe comme instructrice !

« Tout le plaisir est pour moi. »

Me contentais-je de répondre encore un peu secouée par la nouvelle avant de répondre plus solennelle, inclinant la tête de manière respectueuse.

« Je vous remercie pour l'intérêt que vous me porter et je suis sincèrement honorée de vous avoir pour sensei a partir de ce jour Mizuki-sensei. »

Je me redressais tout en me tenant bien droite comme un bon petit soldat alors que cette posture m'était si peu naturelle.
Quel était la suite du programme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Nidaime Hokage
Messages : 1280
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Hydrolyse [Yell] Mer 24 Fév 2016 - 20:01

    - Détends-toi, hein, je ne mords pas. Enfin, pas souvent.

Je sautai de ma branche, retombant sur le sol avec grâce comme si je venais de descendre une marche. Toujours se mettre en valeur pour ses élèves. J’ai hésité entre ça et tomber en mode guerrière, un genou à terre, les deux mains au sol, le visage abaissé. Mais bon… La branche était à 4 mètres, quoi, ça ne méritait pas une entrée aussi spectaculaire. Je souris à Yell, évitant de préciser que l’attribution des équipes ne se faisait pas 100% au choix du senseï. On avait, bien sûr, un droit de veto, mais l’imaginaire collectif qui se dit qu’on saute sur les genins qu’on supervise un temps pour être sûrs de leur fiabilité, faut pas pousser mémé dans les orties.

Le moment tant redouté allait enfin arriver. Le meilleur moment des équipes shinobis. La lueur d’espoir dans une nuit sans lune. La goutte d’eau dans un désert aride. L’oxygène au fin fond des mers. Le passage aux toilettes après que tu t’es retenue pendant plusieurs heures… La… Et là je vous sens à bout de souffle, avec l’envie de savoir ce qu’il se passe, quel est ce moment tant attendu ! Vous êtes suspendus à mes mots, attendant impatiemment quel est ce moment ! C’est comme cette fois où tout le monde était à cran parce que cinq cents évadés s’étaient enfuis d’une prison en creusant un tunnel de trois cents mètres et que vous vouliez tous avoir les informations pour ne pas en croiser un en sortant de chez vous !

Bref donc, ce moment ! … Hm… Cinq cents évadés dans un tunnel de trois cents mètres… Comment ils ont fait rentrer cinq cents personnes dans un tunnel de trois cents mètres ? Parce qu’en plus le tunnel il faisait un mètre de haut, donc ça veut dire qu’ils étaient à quatre pattes… Ouais parce qu’alors debout ça passe, mais alors à quatre pattes. C’est dommage j’ai pas mon mètre sur moi, mais faut arrêter de me prendre pour une conne, à la louche une personne à quatre pattes ça fait un mètre, et ça rentre pas. Puis alors cinq cents gugusses à la queue leu leu comme ça à quatre pattes les uns derrière les autres, heu… Non il n’y a que pour le premier de la file que la situation était tranquille mais pour les autres, heu… Bon bref, toujours est-il que revenons à Yell… D’ailleurs cette évasion ça me fait penser à ce film, là, « La Grande Evasion », avec Bourvil et De Funès… Ah, alors on me dit que Bourvil et De Funès n’ont pas joué dans « La Grande Evasion » mais dans « La Grande Vadrouille » mais vous avouerez quand même que les deux titres se ressemblent donc me faites pas chier.

Bref, ouais, Yell, moment, shinobi, ninja.

    - On va commencer par du classique, Yell. C’est un peu étrange de ne le faire qu’à deux, mais bon… Pas vraiment le choix. Tu peux te présenter rapidement et m’exposer tes buts et objectifs dans la vie ?

Je n’avais plus qu’à espérer qu’elle ne me dise pas qu’elle voulait finir sa vie au soleil de Suna à faire des bébés qui pourraient se transformer en eau chaude. Pitié, faites qu’elle ne me dise pas ça !




Bien sûr que ça se passe dans ta tête... Mais pourquoi donc faudrait il en conclure que ce n'est pas réel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 479
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Hydrolyse [Yell] Ven 26 Fév 2016 - 22:58

Alors qu'elle descendait de son perchoir Mizuki me faisait comprendre de ne pas être si formelle ce qui me faisait pousser un soupir inaudible tant je n'avais pas l'habitude d'être si carrée et retrouver mon naturel était une idée bien plus attrayante !

Elle poursuivait en me demandant quelles étaient mes motivations et objectifs dans ma vie. Je me doutais bien que mon sensei désigné allait me poser ce genre de questions si bien que j'y avais réfléchi sur le trajet en ressassant inlassablement mon discours dans ma tête sans n'être satisfaite de ce que je voulais dire tout en m’emmêlant les pinceaux intérieurement mais puisqu'on y était... il fallait y aller !

« Eh bien... Ma réponse sera sans doute assez classique aussi... »

Commençais-je en me grattant l'arrière de la tête dans un sourire un brin gêné.

« Mais je souhaiterais devenir une kunoichi respectable et respectée. Et permettre, de part mon expérience acquise au fil du temps et mes agissements, de faire en sorte que les Gogyou ne soient plus traités comme des aberrations. Que nous puissions nous aussi avoir une réelle place. »

C'était avec une vraie conviction et détermination que je prononçais ces derniers mots. J'avais énormément souffert de ma condition d'élémentaire et mes parents en avaient aussi fait les frais. Je savais malheureusement que la situation était identique pour la plupart des élémentaires... Il fallait parvenir à changer les choses. Cela prendrait du temps. Peut-être que ce serait même l'affaire de toute une vie. Mais qu'importe, mon objectif était là.

J'observais ma nouvelle sensei avec attention. Non pas que j'en avais quelque chose à faire de son jugement sur mes objectifs qui demeureraient inchangés mais plutôt parce que j'étais curieuse d'apprendre à la connaître à travers sa réaction. Si les mots ne représentaient pas grand chose pour moi c'était bien plus l'expression de la gestuelle qui m'importait dans un dialogue car si les paroles pouvaient être mensongères, ce n'était jamais le cas d'un comportement. Il pourrait être autant dissimulé qu'il le voulait, jamais il ne pourrait totalement nié sa véritable signification.
Il m'était plus parlant de tenter d'apprendre a connaître l'Aburame en même temps qu'elle en apprenait sur moi-même, ainsi nous saurions sans doute cerner plus facilement l'autre.

J'aurais dû questionner Kihran sur ses coéquipiers... Cela m'aurait donné une idée du genre de personne qu'était Mizuki. Pourquoi ne l'avais-je pas fait déjà ? Ah oui ! Parce que Strike était aussi dans cette équipe et que je n'avais aucune envie d'apprendre la moindre information a son sujet... A vrai dire j'en savais déjà beaucoup trop ! Comment faisaient-ils pour le supporter constamment ? Cette simple information m'intimait que Mizuki avait sûrement du caractère sans quoi il lui serait impossible de supporter au quotidien un individu tel que lui ! Elle avait d'ores et déjà tout mon respect...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Nidaime Hokage
Messages : 1280
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Hydrolyse [Yell] Dim 6 Mar 2016 - 13:12

    - Les choses avancent bien, en tout cas.

Konoha avait fait des progrès incroyables concernant l’acceptation des Gogyou : pour être franche, je crois que pas un Konohajin « normal » ne considère encore cette affinité comme étant associée au mal que Makka a fait quelques années auparavant. Lors des débriefs de la fin de l’examen auquel je n’ai pas pu prendre part, j’avais eu vent des complications qu’Ether et Strike avaient eu face au public majoritairement Sunajin. Assez décevant qu’un des pôles majeurs du monde shinobi soit à ce point borné et aveugle. Encore une preuve, s’il en fallait, que Konoha s’imposait comme la référence du monde ninja.

Un rayon de soleil traversa l’épais feuillage. Le ciel bleu était parsemé de nuage plus blanc que neige et un léger vent venait accompagner le chant des oiseaux. Yell était une recrue de choix, finalement : une kunoïchi réfléchie et intéressante, aux ambitions modérées et tout à fait respectables. Je lui souris après sa dernière phrase, l’examinant un peu plus. Elle était belle, de cette beauté douce qui n’a rien de vulgaire et qui envoûte et hante rapidement l’esprit. Pas étonnant que le Yamada se soit laissé prendre et soit devenu fou amoureux de la Gogyou aussi rapidement, alors qu’elle était d’un autre village et qu’ils se connaissaient que depuis quelques jours. Enfin si, en fait c’est assez improbable, mais mes quelques semaines au village du sable m’ont permis de comprendre qu’à Suna rien n’est impossible. Ca doit être leur devise de village, avec le fameux slogan « Pour faire durer le plaisir ».

Je tendis la main en avant, sortant une coccinelle bleu argenté qui remuait des ailes au creux de ma main. Ce que ses deux co-équipiers avaient vécu, elle le vivrait également. Je connaissais un peu plus Yell que Ryokai, par exemple, parce qu’elle était connue de mes propres coéquipiers et que j’avais étudié longuement son dossier et ses actions pour et lors de l’examen Chûnin. Mais tout de même : rien ne vaut une démonstration directe.

    - On ne va pas faire grand-chose aujourd’hui, mais j’aimerais voir de quoi tu es capable. Cette coccinelle est particulière, tu le découvriras bien assez tôt.

Mettant ma main en l’air, la coccinelle s’envola et disparut littéralement.

    - Je veux que tu me la retrouves et que tu me la ramènes le plus vite possible. Juste un petit indice : elle a été créée et pensée pour t’être personnelle. Penses-y.

Cet insecte avait été créé lorsque j’avais su qu’elle était une Gogyou d’eau. Il n’a rien de particulier, pas de camouflage ou de bruits parasites comme ce fut le cas pour les autres. Yell n’avait aucun don en sensorialité, et il fallait jouer avec son état d’élémentaire. La coccinelle sera visible dès qu’elle tournera le dos, mais dès qu’elle s’en approchera, elle disparaitra… Saura-t-elle comprendre comment utiliser son pouvoir à bon escient ?

Spoiler:
 




Bien sûr que ça se passe dans ta tête... Mais pourquoi donc faudrait il en conclure que ce n'est pas réel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 479
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Hydrolyse [Yell] Mer 9 Mar 2016 - 11:19

Mizuki avait raison : les choses avançaient bien pour la condition des Gogyou. Après tout Konoha en comptait deux parmi leurs rangs et j'imaginais qu'il y en avait aussi dans les autres Nations. C'était encourageant de voir que les mentalités évoluaient et que la folie de Makka n'avait pas entachée tout espoir. J'aurais pu converser bien des heures sur le sujets avec ma nouvelle sensei mais ce n'était ni le sujet ni le moment : elle aurait été de toute façon sans doute saoulée a la longue alors bon... J'étais néanmoins satisfaite d'avoir pu lui exprimer cet objectif, plus qu'une ambition cela caractérisait sans doute l'un des grands projets de ma vie.

Mizuki sortait alors une coccinelle bleue argenté tout en m'indiquant que ce défi du jour serait probablement le seul et que cet insecte était assez particulier... ça je voulais bien le croire parce que je me baladais souvent dans la forêt de Konoha et aux alentours et jamais je n'avais vu une coccinelle de cette couleur... Tout comme je n'en avais jamais vu disparaître non plus... J'avais beau regarder autour de moi je ne la voyais plus... Peut-être qu'elle dégageait du chakra et qu'il m'aurait été possible de la suivre si seulement j'avais quelque connaissance en sensorialité mais ce n'était aucunement le cas... C'est pourquoi je paraissais sur le coup étonnée d'entendre ma sensei me demander de la retrouver et de la lui ramener au plus vite... Comment pourrais-je attraper quelque chose que je ne voyais pas ? Mais puisque j'apprenais qu'elle avait été façonnée pour m'être personnelle je commençais à réfléchir.

« D'accord. »

La réflexion et l'élaboration stratégique était mon point fort et j'étais suffisamment en symbiose avec mon élément et la nature en général pour parvenir à relever ce défi avec brio ! Déterminée je me concentrais en explorant les alentours. Si elle me ressemblait quelque part, cette coccinelle s'était sûrement rendue près d'un point d'eau, logique. Seul problème je voyais parfaitement l'étang devant moi mais aucune trace de l'insecte...

J'observais aux alentours mais nulle trace d'un autre étang visible à l'horizon... Je me focalisais donc sur celui face à moi avant d'apercevoir quelque chose et de le perdre de vue subitement. Cela était curieux... J'étais certaine de l'avoir vue et je ne me trouvais pas en plein désert pour croire à une hallucination. Elle était bel et bien là mais avait disparu... Une idée me venait alors à l'esprit. Je détournais une nouvelle fois le regard avant de le reporter sur l'étendue d'eau : BINGO ! Elle avait répété le même manège. Visiblement j'allais devoir jouer à un deux trois soleil avec une coccinelle...

Je m'approchais de l'étang ne la voyant évidemment plus et me tournais dos à lui avant de revêtir ma forme élémentaire. Sous ma forme aqueuse ma silhouette restait apparente mais j'étais désormais translucide, sans yeux ni même visage perceptible mais pourtant je pouvais voir et entendre. J'entrais dans l'eau me mêlant a cette dernière en me disloquant comme une flaque avant de renouveler ma forme aqueuse et de sortir la tête de l'eau. Comment l'insecte pourrait-il savoir si je me trouvais de face ou dos à lui désormais ? Rien dans ma forme ne lui permettait de savoir, hormis l'axe de mes mains ou mes pieds peut-être mais il me suffisait de les modeler autrement pour ne pas être trahie par cela si toutefois l'insecte était suffisamment intelligent pour se fier à ce détail...

Je devais donc en principe la voir a moins qu'elle ne préférait restée planquer dans le doute que je la regarde ce qui aurait fait d'elle une petite maline doublée d'une tricheuse ! Elle avait en effet l'air de disparaître seulement lorsque je l'observais directement pour mieux réapparaître lorsque j'avais le dos tourné... Si tel était le cas alors je n'avais plus qu'a tenter de me servir de l'eau de l'étang pour créer subitement une prison aqueuse dans laquelle elle se ferait enfermer...

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Nidaime Hokage
Messages : 1280
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Hydrolyse [Yell] Mar 15 Mar 2016 - 20:44


C’était vraiment une belle journée. Je m’étais rassise sur ma branche, adossée à l’arbre, les genoux repliés sur moi, regardant Yell se débattre avec sa coccinelle. Les oiseaux chantaient, et j’eus un sourire, me rappelant lorsque moi-même étais à sa place. Miko m’en avait fait voir des vertes et des pas mûres, mais est-ce que je serais la même sans elle ? J’aurais aimé dire que oui, mais je sais pertinemment que non. Je crains que je serais devenue l’une de ces femmes à délire et qui se disent à sentiments, dont l’imagination exaltée fait croire que la nature a placé leurs sens dans leur tête et qui, n’ayant jamais réfléchi, confondent sans cesse l’amour et l’amant. Vous savez, ces femmes qui croient que celui-là seul avec qui elles ont cherché le plaisir en est l’unique dépositaire. J’aurais aussi pu être de ces femmes actives dans leur oisiveté, que l’on nomme « sensible » et dont l’amour s’empare si facilement de toute l’existence, qui sentent le besoin de s’en occuper toujours même alors qu’elles n’en jouissent pas, celle qui ne craignent pas de confier les preuves de leur faiblesse à l’objet qui les cause… Ces imprudentes qui, dans leur amant actuel, ne savent pas voir leur ennemi futur.

Miko avait fait en sorte que je n’ai rien en commun avec ces femmes inconsidérées. Pas une fois on ne m’a vue m’écarter des règles qu’elle m’a prescrites, et pas une fois je n’ai manqué à mes principes. Je dis mes principes, et je le dis à dessein, car ils ne sont pas, comme ceux des autres femmes, donnés au hasard, reçus sans examen et suivis par habitude. Ils sont le fruit de mes profondes réflexions et d’une austère éducation. Et Yell est la seule fille de mon équipe : j’ose espérer accomplir le même travail sur elle que Miko a fait sur moi. L’ouvrage est complexe : la Gogyou se trouve déjà dans les bras d’un Sunajin, et il va falloir s’armer de beaucoup de patience et d’abnégation. Mais au vu de sa réussite rapide à l’épreuve que je lui ai proposée, nul doute qu’elle était pleine de ressource et de surprise. Je descendis de mon arbre, tendant la main pour demander à la coccinelle de revenir et je souris à la Riba.

    - Bien joué. Je ne vais pas t’en demander plus pour aujourd’hui. Demain toute l’équipe se réunit pour le premier entraînement. Inutile de te fatiguer plus. Allez, on rentre.

Marchant sur les chemins baignés de soleil, je regardais en l’air, bercée par la douce mélodie des oiseaux et du vent. Comment aborder ce sujet avec elle ? Suna ne comptait plus réellement dans nos alliés de premier ordre : l’examen ne s’était pas fini de la meilleure des manières, et même le sommet avait été un fiasco. Il fallait s’attendre à des tensions entre les deux villages, et pourtant… Et pourtant mon élève vivait l’idylle parfaite avec un Yamada. Je posai mon regard sur elle, un léger sourire sur mon visage.

    - Yell… Si demain Konoha venait à entrer en guerre contre Suna... Que ferais-tu ?

Les règles de mon équipe étaient simples : chacun avait le droit de s’exprimer librement. Tout le monde avait le droit de dire ce qu’il pensait sans retenue. La première des choses qu’il fallait que j’instaure avec mes trois élèves était la confiance. S’ils ne me faisaient pas entièrement confiance, jamais on avancerait.




Bien sûr que ça se passe dans ta tête... Mais pourquoi donc faudrait il en conclure que ce n'est pas réel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 479
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Hydrolyse [Yell] Lun 21 Mar 2016 - 12:54

J'avais réussi ! J'étais parvenue a capturer la coccinelle rapidement. J'étais fière de ma prouesse mais le contenait tout en passant rapidement à autre chose : après tout ce n'était pas l'exploit de l'année il ne fallait pas non plus exagérer mais j'étais satisfaite d'avoir pu montrer comment je me débrouillais à ma nouvelle sensei à qui je voulais faire honneur. J'aimerais qu'elle puisse, par la suite, être fière de moi et de ce que je suis devenue grâce à ses enseignements : je saurais écouter ses conseils avec attention, elle qui possédait plus d'expérience que moi en la matière et qui assistait avec ferveur notre Hokage.

Mizuki me rejoignait alors pour récupérer son insecte et mettre fin a l'épreuve en affirmant que demain aurait lieu le premier entraînement de l'équipe au complet ! Il me tardait d'y être et de rencontrer mes coéquipiers ! Rejoindre une team c'était en apprendre beaucoup de part les conseils du sensei mais aussi en observant les autres ! J'imaginais déjà la complémentarité de nos actions !

Il était temps de rentrer ! Le cadre était magnifique... La nature regorgeait vraiment de trésors et jamais je ne cesserais d'en être ébahie. Peut-être que cette béatitude était liée uniquement à ma nature élémentaire... Quoi que Mizuki-sensei semblait elle aussi admirative du spectacle.

Nous avancions sereinement, d'abord dans le silence mais l'esprit léger, en toute quiétude avant qu'elle ne pose la question...
Je baissais un instant la tête en esquissant un sourire quelque peu gêné avant de l'observer dans les yeux :

« Eh bien... J'aurais beaucoup de mal à respecter les ordres que l'on me donnera à ce moment là... Je chercherais sans doute le moyen de mettre un terme à cette guerre, ne souhaitant pas entrer en conflit avec des personnes que j'affectionne, sans pour autant trahir quiconque. »

Qui étais-je pour penser pouvoir rétablir la paix entre deux villages entrant en guerre hein ? Eh bien une pacifiste réfléchie qui userait de sa tête pour régler le conflit plutôt que de ses muscles.

« Cela dit, mon agissement dépendrait aussi du motif de guerre... Je peux très bien être d'accord avec la prise de position du village et m'y plier malgré tout... Je suis fidèle à Konoha. »

Si la bataille était justifiée comment pourrais-je m'y opposer ? Je devrais me contenter de faire en sorte de limiter les dégâts tout en espérant qu'il n'arrive rien aux personnes auxquelles je tenais... En me servant de ma réflexion encore une fois.

Le sujet était aussi intéressant que grave mais je n'éprouvais pas le moindre mal à me confier à ma sensei alors même qu'elle était proche de l'Hokage et qu'elle pourrait tout raconter à cette dernière. Pourquoi cacher la vérité ? Je ne voulais pas être l'ennemie de ma nation, bien au contraire, je voulais faire en sorte que les actions soient justes et justifiées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Nidaime Hokage
Messages : 1280
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Hydrolyse [Yell] Mar 29 Mar 2016 - 22:31

Je souris sans la regarder, les grands remparts s’étendant à quelques mètres devant nous. Le karma sans doute, mais la première impression que j’avais de mes trois élèves était excellente. Tous les trois possédaient leur volonté propre : tous les trois avaient été honnêtes avec moi, sous-pesant mes ordres et analysant ce que je demandais pour agir avec réflexion. A quelques surprises près, je m’étonnais moi-même d’avoir su cerner leurs personnalités assez rapidement. Hebi était un sanguin, un enfant de Kiri : il ne manquait ni de force, ni de courage, ni d’abnégation. Mon travail avec lui consisterait à lui apprendre à canaliser cette énergie avant de s’en servir à bon escient et surtout contre les bonnes personnes. Ryokai était posé, réfléchi, calme et très doux : un noble en puissance. Mon rôle sera cette fois de lui faire acquérir de la puissance physique, et de l’endurcir. Yell était intelligente, et son pouvoir de Gogyou me faisait dire qu’elle avait de façon innée une bonne connaissance de son pouvoir.

Non, le problème de Yell résidait dans sa gentillesse et sa sensibilité. Les informations que j’avais pu récolter faisaient état d’une relation amoureuse entre elle et un Sunajin. Et pas n’importe lequel : un Yamada, membre de la famille proche du Kazekage. Non pas que j’étais moi-même insensible à l’amour, à la considération et à toutes ces choses qui incombent généralement aux jeunes femmes, mais je suis avant tout une kunoïchi. Je finis par tourner la tête vers Yell. Elle était insouciante et pleine d’espoir en l’espèce humaine. Pareille à une rose s’épanouissant, elle est restée immobile au bord de l’océan des Hommes, pendant que Miko m’emmenait explorer les profondeurs. J’y ai vu les débris des navires, les ossements et les Léviathans. Je sais ce qu’est réellement ce monde, j’ai pu l’apprendre : ce n’est que déception, guerre, feu et sang. L’amour n’avait que très peu de place dans la vie d’un shinobi, et encore plus entre deux nations qui s’opposent. La nouvelle n’était pas encore de notoriété publique, mais les relations entre Konoha et Suna se sont gravement détériorées. Et j’espère du fond du cœur que je réussirais à faire comprendre à Yell ma façon de voir les choses avant que les choses ne deviennent trop sérieuses.

On passait la grande porte, saluant quelques gardes qui nous laissèrent passer sans problème. On fit encore quelques pas ensemble puis, arrivées au milieu de l’avenue principale, je me tournai vers mon élève.

    - Bon, je te donne rendez-vous demain, même heure, même endroit. Tu feras connaissance avec tes deux coéquipiers à ce moment-là. En attendant, repose-toi. Les temps à venir vont être chargés.

Lui adressant un dernier sourire, je tournai les talons en direction du palais de Miko. J’avais encore du travail, et je devais encore peaufiner mon entraînement du lendemain. Mais je devais surtout envoyer une lettre importante auprès de l’ancien bras gauche de Kumo… pour dédouaner mes deux coéquipiers qui n’en avaient encore fait qu’à leur tête. Tuer un Raikage, vraiment ? Et… Tout nu ?




Bien sûr que ça se passe dans ta tête... Mais pourquoi donc faudrait il en conclure que ce n'est pas réel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Hydrolyse [Yell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Cascades de Hi no Kuni-