N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Un apprenti en voie (Entraînement avec Kadoria Kouga)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 34
Rang : C

Message(#) Sujet: Un apprenti en voie (Entraînement avec Kadoria Kouga) Mar 8 Mar 2016 - 22:41

Suite du RP

Kadoria Kouga, l'homme qui se présenta aux devants de Gô, était cet homme à la forte stature. A son âge, le Jôki était déjà grand et dépassait souvent ses camarades. Mais ce jounin dépassait l'étudiant. Mais peut-être était-ce sa prestance même qui donnait une impression de grandeur supplémentaire. Cet homme payait de mine, à le voir, il était facile de deviner qu'il était un puissant shinobi. Koüga prit la parole, afin de féliciter le jeune homme de la prouesse d'être parvenu jusqu'ici. Gô était satisfait jusqu'ici des efforts qu'il avait donné pour obtenir ce résultat. Mais recevoir un compliment d'un tel shinobi, était une fierté à n'en pas douter. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas eu l'occasion de se sentir aussi fier. Certes, lorsqu'il parvenait à maîtriser une technique, ou un lancer, à force d'entrainement, il ressentait toujours le plaisir d'être parvenu à dépasser les limites de son corps et de son esprit. Mais là, la situation n'était pas la même. L'académie lui semblait bien loin à présent. Il se sentait comme un homme qui avait touché du bout du doigt un monde qui lui semblait lointain. Le Kadoria invita Gô à user de tout le confort disponible dans l'abri situé à quelques mêtres. Le jounin était un shinobi occupé par les apprentissages qu'il offrait à ses visiteurs de Kumo, et ne pouvait donc pas se diviser. Mais cette proposition tombait à point nommée. Jusqu'à son arrivée, Gô s'était demandé comment était ce maître ninja qu'il devait rencontrer. Il se questionnait si, à son arrivée, il devrait enchaîner avec des exercices physiques qui le conduiraient aux abîmes de l'épuisement. Sans doute avait-il lu trop de rouleaux sur les entraînements passés d'anciens maîtres shinobis. Bien que situé en pleine nature sauvage, l'accueil restait civilisé. Certes, Gô ne s'attendait pas au luxe, mais était ravi de profiter du minimum de confort possible qu'il était possible d'obtenir. Après une nuit dans les montagnes, la moindre couchette serait un lit king size super moelleux.

"Merci beaucoup. Je vous laisse vous entraîner."

Répondit-il, toujours aussi poliment en adressant un léger salut. Laissant vaquer à leurs occupations les deux shinobis, Gô se dirigea, cette fois d'un pas plus lent, vers le gite qui lui était offert. Gravissant les quelques marches, il pénétra dans la demeure, ressentant malgré tout un léger frisson. L'académie et Kumo semblait être un tout autre univers, et une autre époque. Il se trouvait si loin, voué à lui-même, que cette demeure inconnue lui paraissait comme un monde nouveau, totalement étranger, auquel il allait devoir s'habituer quelques temps. Son coeur ressentait de l'excitation face à la situation, mais également une légère intimidation. Combien d'apprentis shinobi ou de ninja en quête de perfectionnement étaient venus dans cet endroit recevoir l'enseignement de cet homme ? Gô se le demandait.

La chaleur du brasier était un cadeau divin. Les petites engelures sur la peau du jeune homme, et les glaçons collés à ses cheveux, dégelèrent bien vite. Que voulait-il en premier ? Dormir ? Manger ? Se laver ? La dernière option lui parut la plus primordiale. Une simple toilette était à ce moment un privilège réservé aux rois seulement. Il repéra la zone où il lui était possible de prendre un bain. Il le prépara, faisant chauffer l'eau à une température supérieure à celle auquel il était habitué en temps normal. Au moment de tremper son corps, celui-ci eut une réaction qui alterna entre rejet, dû à la chaleur, et volupté grâce aux bienfaits que son corps recevait en se réchauffant ainsi. Combien de temps dura ce bain ? Gô n'y prêta pas attention. Il profita de ce moment délicieux, où il apprenait que rien n'était parfois plus important que le confort minimum. La toilette achevée. Il se prépara un repas chaud, prenant soin de ne pas exagérer en se servant dans les provisions. Il fit cuire grâce à la marmite, son repas à la vapeur, comme il y était habitué. La cuisine à la vapeur était la meilleure pour lui, elle permettait de conserver toutes les propriétés d'un aliment, tout en le faisant cuire. Le jeune homme dégusta son plat minutieusement préparé. Chaque bouchée était un bonheur. Pouvoir manger au chaud, assis, sans craindre la température extérieure ou une soudaine rafale de neige. Que demander de mieux. Si ce n'était un bon lit ? Achevant son repas, et débarrassant, il finit sa journée en allant se poser dans l'une des couches disponible. Il sortit de son sac un rouleau de papier, afin de lire quelques anecdotes d'anciens shinobis de la précédente guerre. Mais à peine eut-il lu deux lignes, que le sommeil le gagna. Il s'endormit du sommeil du juste, revitalisant tout entier son corps pour le préparer à l'entraînement qui l'attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Un apprenti en voie (Entraînement avec Kadoria Kouga) Mer 9 Mar 2016 - 13:46

Vers la fin de journée, bien longtemps après que le Soleil ait conclu son cheminement journalier à travers le ciel, une silhouette encapuchonnée illuminée par les intenses rayons de la pleine lune amorçait sa lente et sereine descente en direction de la bâtisse en bois. Car l'individu en question était un voyageur céleste côtoyant les étoiles voisines parmi les cieux, tout du moins il le fut jusqu'à ce que sa trajectoire ne le conduise sur le palier de sa propre porte. En effet il s'agissait-là de Kadoria Koüga, le fameux chef clanique qui dispensait des cours à quiconque saurait voir de ses propres yeux son repère solitaire.

Néanmoins depuis le succès fulgurant de sa stratégie visant à attirer jusqu'ici les élèves en quête de puissance, la solitude n'avait plus lieu d'être au sein de son quotidien "d’ermite" des montagnes . Un fait dont il se satisfaisait pleinement puisqu'il s'agissait là d'une conséquence directe de l'entièreté de son parcours en tant que shinobi. En effet ses aptitudes en tant que combattant d'élite ayant d'ores et déjà été reconnues à plusieurs reprises, il semblait désormais être considéré comme un bon professeur des arts ninjas par les autres enseignants du village. C'était par conséquent le début d'un projet prometteur qu'il comptait bien mener à terme.

En commençant par prendre en charge l'entrainement du jeune homme qui tout comme lui avait mérité une bonne nuit de sommeil. Une étape revigorante qui prit fin dès les aurores, heure à laquelle Koüga vint le réveiller tranquillement avec ces mots:


"Allez debout Gô. Tu as trente minutes pour manger un bout et te préparer."

Une entrée en matière plutôt sereine sachant que le feu de la cheminée crépitait déjà, permettant ainsi de réchauffer la solide bâtisse en bois tout en facilitant la préparation d'un petit déjeuner sain et complet par les soins du Kadoria lui-même. De quoi recharger les batteries de chacun avant une rude matinée d'entrainement précédé d'une simple discussion autour de la table. Un petit moment de tranquillité avant la tempête durant lequel l'ancien Satoru s'intéressa brièvement au parcours académique de son invité.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 34
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Un apprenti en voie (Entraînement avec Kadoria Kouga) Jeu 10 Mar 2016 - 14:59

"Allez debout Gô. Tu as trente minutes pour manger un bout et te préparer."

Koüga venait de réveiller son jeune élève calmement. Le jeune homme ouvrit les yeux, les referma, légèrement aveuglé par la chaude lumière du feu de foyer, puis les rouvrit lentement, s'habituant à la faible lumière d'intérieur. Il se redressa, les cheveux en bataille et les yeux à demi-ouverts. Il prit quelques secondes avant de reprendre conscience du lieu où il se trouvait, et ce qu'il faisait ici. Pour un apprenti ninja, le réveil n'était pas très vif et avait encore tout d'un enfant habitué à la vie civile et paisible d'un village. Il avait de la chance d'être tombé sur un professeur qui jusqu'ici l'accueillait avec courtoisie. Après une trentaine de secondes, Gô quitta sa couche et s'étira dans un long éreintement. Son corps était encore un peu douloureux, courbaturé des efforts de la veille. Mais entraîné à l'académie, et ayant profité d'une parfaite nuit, le jeune homme était tout à fait disposé à s'entraîner. Il ne prit pas de bain, effectuant une simple toilette rapide et suffisante. Cela fait, il rejoignit le jounin pour profiter du petit-déjeuner qu'il lui avait préparé. Gô le remercia, toujours aussi poliment, de lui offrir le couvert et s'installa. Tandis qu'il discutait, le jounin lui demanda de lui décrire son parcours d'étudiant.

Gô lui expliqua qu'il avait commencé les arts shinobi vers douze, treize ans. Il avait suivi tous les cours, mais malheureusement échouait sans cesse à certains examens, notamment ceux pratiques. Il expliqua qu'à la deuxième année, la théorie était devenue plus simple, ayant pris la peine de se créer un emploi du temps où il allait lire tout ce qu'il pouvait à la bibliothèque de l'académie de Kumo. Il s'était pris d'affection pour les anciens récits de guerre. Ils étaient certes souvent très durs, mais il expliqua que se souvenir de ces anciennes batailles lui rappelait qu'il avait beaucoup de chance de vivre à l'abri avec sa famille dans un village. Il continua en expliquant que les techniques de base de l'académie tel que le kinobori ou le suimen étaient des acquis. Qu'il parvenait à garder sang-froid aux missions d'entraînement, mais que sa principale lacune se trouvait dans la concentration. Pour se faire, des professeurs lui avaient conseillé comme exercice, de s'entraîner quotidiennement au lancer d'armes. Cela lui permettait de se fixer sur un objectif, et que chaque échec était la preuve qu'il ne se focalisait pas suffisamment sur une cible. Le taijutsu risquait d'être un art premier dans lequel il devait se concentrer afin d'aiguiser son esprit et son corps. Le ninjutsu ou le genjutsu viendraient ensuite. Il expliqua ses examens, ses échecs et réussites avant d'interrompre son récit.

Le petit-déjeune achevé, les deux shinobi sortirent du foyer. Gô avait conservé sa veste chaude pour se protéger du froid, ainsi qu'un bonnet de laine acheté au centre-ville par une ancienne petite amie. Il ne le gardait pas comme souvenir, c'était simplement pratique. Le jeune homme commença les échauffements et étirements de base. Il commença par quelques minutes de courses. Etira ses bras, ses jambes, son cou, ses mollets afin de ne pas se claquer un muscle bêtement. Il s'exerça quelques minutes au lancer d'armes de jet, utilisant avec parcimonie ses quelques shurikens. Le jeune homme répétait les échauffements de base enseignés à l'académie. Seul le terrain était différent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Un apprenti en voie (Entraînement avec Kadoria Kouga) Jeu 10 Mar 2016 - 15:53

Si le profil de son nouvel du jour ne semblait pas très atypique, Koüga ne pouvait s'empêcher de le trouver intéressent. En effet qu'il en soit conscient ou non, le clan de Gô était traditionnellement rattaché au Pays des Sources Chaudes où il fut le tout premier à maîtriser le redoutable Futton. Et bien que l'ancien Satoru ne soit absolument pas apte à lui enseigner parfaitement la maîtrise de la Vapeur, il n'en restait pas moins un shinobi d'expérience susceptible de pouvoir lui donner quelques pistes introductives.

Néanmoins le jeune homme était surtout désireux de travailler au mieux sa concentration au travers du combat rapproché. Un art noble et pur remontant à l'époque où les samouraïs étaient encore la principale force d'élite de tout Seigneur féodal. Ainsi bien que la technique des shinobis soit en fin de compte un bon nombre de variantes regroupées au sein de ce domaine commun, le Taijutsu pratiqué par Koüga se voulait proche de l'original, et par conséquent un alliage de simplicité associé à beaucoup d'efficacité.

En somme une compétence demandant quatre éléments primordiaux à savoir la concentration, les réflexes automatisés, la vitesse et enfin la force. Donnant ainsi lieu à des combinaisons aussi fulgurantes que meurtrières couplées à une mobilité et un sens de la parade à toute épreuve, l'enseignement de ce Jônin reposait après tout sur un long vécu de combattant. Par conséquent il avait eu bon nombre de fois l'occasion de cerner les mouvements les plus dangereux pour l'adversaire ou tout simplement pour sa propre personne.

Ainsi lorsque son apprenti eut terminé de s'échauffer convenablement, il s'adressa à lui sous sa large capuche prévue spécialement pour protéger son visage du froid matinal.


"Maintenant que tu es fin prêt on va pouvoir débuter l'entrainement au combat rapproché."

Avant qu'il ne vienne se placer à seulement deux mètres en face de son futur opposant qu'il désigna d'ailleurs comme tel dans la déclaration qui suivit.

"Et comme je ne connais absolument pas ton niveau, tu vas commencer par essayer de me mettre en difficulté à courte distance."

Et malgré sa posture en apparence neutre, le presque trentenaire était d'ores et déjà sur ses gardes et surtout prêt à adopter la posture qui convient à ce genre de situation.


Dernière édition par Kadoria Koüga le Lun 14 Mar 2016 - 14:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 34
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Un apprenti en voie (Entraînement avec Kadoria Kouga) Sam 12 Mar 2016 - 12:24

Une fois la grande partie de ses échauffements achevée, Gô fut convoqué par son formateur afin de commencer les exercices au Taijutsu. Marchant dans la neige blanche et froide, crépitant à chaque pas, le jeune homme se rapprocha de Koüga afin d'écouter ce qu'il avait à lui dire. L'homme lui proposa de vérifier son niveau, en simulant un combat entre deux shinobis. La pratique était après tout le meilleur moyen de jauger le niveau d'un combattant. Après tout, un homme peu sur de ses compétences, pouvait en expliquant ses capacités, les sous-estimer. Tandis que certains fanfarons n'hésiteraient pas parfois à clamer haut et fort une puissance dont ils ne disposaient pas. Gô était conscient de tout cela, et comprenait donc l'utilité d'un tel exercice avant de se lancer dans un exercice particulier.

Le jeune homme se plaça en position de combat.

*Bon ... il faut que je trouve un moyen de le frapper. Je pense que je vais me prendre une bonne grosse mandale. Ce type doit me former, c'est un jounin, un expert en taijutsu ... il a du tuer des dizaines de ninja expérimentés dans des duels à mort, bien loin d'un exercice d'entraînement comme celui-ci. Quoi que je fasse, il risque de voir mes mouvements. Si je l'attaque, il faut que je le déstabilise d'une façon ou d'une autre. Mais avec un coup de poing ? Un coup de pied ? Une feinte ? Un coup de tête bien placé ? Une charge ? Je tente de me rapprocher petit à petit ? On est déjà proche ... mince, il faut que je le surprenne... qu'est ce que j'ai lu déjà dans ce rouleau sur les situations où l'ennemi est bien plus fort que l'autre ? Hummm ... ce n'est pas forcément du jeu ... mais après tout, les shinobi ne combattent pas forcément dans les rêgles de l'honneur. Dans ce cas ...*

Gô fit mine de se rapprocher de quelques pas vers son adversaire. Mais à peine eut-il feint d'attaquer, qu'il prit appui sur ses pieds pour effectuer un léger bond en arrière. Alors que la distance avec Koüga augmenta légèrement, il sortit trois shuriken qu'il lança à vive allure vers le bras droit du jounin. Une fois au sol, il profita de sa diversion pour attaquer l'ennemi et lui asséner un coup de poing sur le flanc gauche, espérant être parvenu à lui faire baisser sa garde à ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Un apprenti en voie (Entraînement avec Kadoria Kouga) Lun 14 Mar 2016 - 14:39

Les yeux dans les yeux, Gô accepta sans démériter le senseï qu'il était venu trouver dans un recoin perdu des montagnes. Ce dernier qui observait attentivement le jeune homme en analysant ses moindres faits et gestes, de la contraction de ses muscles jusqu'au plus petit changement dans son regard, était déjà satisfait de constater que son opposant savait d'ores et déjà se mettre en garde. Au moins les professeurs de l'académie n'avait pas bâclé la formation de cette jeune pousse, ils semblaient même lui avoir appris à feinter et jouer avec la distance qui le séparait de son opposant.

Ainsi lorsque Gô fit quelques pas dans sa direction, Koüga ne bougea même pas d'un centimètre. Se contentant simplement de garder l'esprit vif pour anticiper et esquiver si besoin le coup téléphoné qui semblait lui être destiné dans un premier temps, le chef clanique put observer avec aisance son bond en arrière suivi d'un lancer de trois shurikens. Une offensive qu'il contra aussitôt avec le même nombre et type de projectile sorti rapidement de la sacoche qui se trouvait à sa taille. Un lancer de précision effectué très rapidement, lui permettant ainsi de voir venir la charge adverse.

Un mouvement intelligent mais qui à son goût manquait malheureusement d'explosivité. Facilitant ainsi la parade du Jônin qui se contenta d'effectuer à son tour un léger bond en arrière dès l'instant où Gô enclencha sa frappe, le laissant ainsi être entrainé dans un mouvement désormais exécuté dans le vide. Un instant de faiblesse compensé par la qualité de sa technique en matière de pugilat, mais qui donna pourtant l'occasion au Kadoria de poser son pied gauche légèrement vers la droite tandis que son tibia droit était parti pour taper violemment de manière circulaire le haut de son buste, un coup de pied auquel son mouvement de hanche donnait de l'explosivité.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 34
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Un apprenti en voie (Entraînement avec Kadoria Kouga) Mar 15 Mar 2016 - 10:50

Les étoiles de fer s'entrechoquèrent dans un petit fracas avant d'atterrir dans la neige. Déjà, Gô se rapprochait de Koüga qui, anticipant son attaque, s'écarta suffisamment pour que le jeune homme rate sa frappe. Il sentit son corps perdre peu à peu l'équilibre. Il s'attendait bien entendu à ne pas réussir à atteindre le jounin ainsi, mais il avait donné ce qu'il pouvait dans cette première frappe. La surprise l'avait tout de même gagné dans cet échec. Il parvint difficilement à regagner une prise réelle. Il avait mis pas mal de force dans cette attaque, et annuler l'effet n'était pas une mince affaire. Surtout que le professeur lui, n'attendait pas que l'étudiant puisse se remettre en position, ou sur ses gardes. Gô avait à peine eu le temps de se ressaisir, qu'il voyait déjà Koüga tourner son corps afin de lui asséner un puissant coup de pied.

A cette vitesse, le garçon sut tout de suite qu'il n'avait pas le temps d'esquiver. Sa seule solution était de parvenir à parer le coup. Gô replia son bras et s'affaissa très légèrement, afin de diminuer son centre de gravité, et de pouvoir conserver un équilibre malgré le coup qui le frappa. Le pied du jounin vint frapper un peu en dessous de l'épaule. Et malgré la taille de l'étudiant, sa position, et sa garde, la puissance du coup de pied déséquilibra facilement le jeune homme. Le coup le repoussa en arrière, et lui fit même baisser sa garde. Ses vêtements encaissèrent le plus gros du choc, mais une vive douleur vint se réveiller dans l'épaule du jeune homme. Rien n'était cassé, mais un bel hématome apparaîtrait surement tantôt. Mais ce n'était pas suffisant pour déstabiliser Gô. Après tout, il était étudiant à l'académie des shinobi. Il était conscient que les entraînements au taijutsu n'était pas un jeu. Certains professeurs n'y allaient pas de main morte, et même les combats d'entraînements entre les élèves conduisaient souvent à un saignement quelconque ou un bras cassé.

Serrant les dents, se redressant, il se remit en garde. Une légère adrénaline se fit sentir au fond de lui. Sans doute le dernier l'avait réveillé, ou était-ce le contexte même qui lui donnait cette énergie. Avoir traversé des montagnes et affronter un haut-gradé en guise d'entraînement. Malgré ses piètres performances à l'académie, Gô souhaitait au fond de lui faire ses preuves, parvenir à placer un coup, même hasardeux. Dans ces rares moments, l'esprit de l'étudiant se faisait plus aiguisé. Ses pensées ne voguaient plus mais parvenaient au contraire à se concentrer sur la situation présente, et sur l'adversaire à abattre. Il était là, en face de lui, en garde. Que faire pour le toucher ? L'étudiant avait compris que bloquer les coups était futile. Et la rapidité du jounin ne lui laissait qu'un maigre temps de réaction. Son seul plan était de se mettre lui-même en danger.

Il attaqua de nouveau, restant vigilant à toute contre-attaque armée. Son plan était à nouveau de feinter. Baissant son poing droit et conservant sa garde sur le gauche, il envoya un coup de poing frontal en direction de la garde de son adversaire. A ce moment, il laissa volontairement son poing gauche se retirer de sa garde. Laissant son visage à découvert. Son but était de se laisser prendre un coup, pour en profiter afin de frapper à ce moment de son poing gauche. Il était déjà conscient que son premier coup de poing serait un échec. Il espérait simplement deux choses. Qu'en laissant le champ libre à son éducateur pour l'attaquer, il le ferait. Et surtout, qu'il parviendrait à encaisser suffisamment la contre-attaque pour pouvoir le frapper du poing gauche dans le flanc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Un apprenti en voie (Entraînement avec Kadoria Kouga) Mar 15 Mar 2016 - 18:10

En faisait vaciller son élève d'un seul coup, l'ancien Satoru se dit immédiatement qu'il valait mieux baisser d'un cran la puissance de ses coups, et ce malgré la sincère combativité de ce dernier. Ainsi lorsqu'il revint à la charge en exposant involontairement ou non son flanc gauche, l'esprit de Koüga dut faire le tri entre choix évidents qui s'offraient à lui. En effet il était clairement à même de le mettre Ko en un coup, tout comme il pouvait amoindrir la puissance de sa frappe au risque de s'exposer, ou bien encore maintenir la distance via un bon vieux coup de pied frontal asséné au niveau des abdominaux.

Et ce fut bien évidemment le troisième qu'il entreprit de mettre en œuvre. Non pas grâce à sa seule force brute mais au travers d'un coup éclair donné à priori dans le vide. Mais pourtant ce simple mouvement suffit à emporter dans sa trajectoire une large onde d'air comprimé qui ne tarda pas à englober tout le corps de sa cible. Le repoussant puissamment en arrière sans pour autant lui infliger la moindre égratignure du moment qu'il se montrait suffisamment adroit, Koüga ne comptait clairement pas laisser filer un éventuel un deuxième moment où il se trouvait déstabilisé.

Non pas par hargne, mais simplement pour lui apprendre à quel point il était dangereux de trop s'exposer en situation de combat réel ainsi que la réactivité à adopter pour se sortir de ce genre de mauvaise passe. Voilà pourquoi le Kadoria rebondit sur sa précédente technique avec un lancer de plusieurs shurikens en bois sortis tout droit de sa sacoche ventrale. Des projectiles relativement inoffensifs mais pourtant assez réalistes pour le mettre en condition. En bref de quoi le secouer un petit peu sans pour autant risquer de l'éventrer.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 34
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Un apprenti en voie (Entraînement avec Kadoria Kouga) Jeu 17 Mar 2016 - 11:34

Et ce fut un plan voué à l'échec. Même pour un combat d'entraînement, le jounin ne ferais pas le moindre cadeau à Gô. Mais après tout, ce n'étant pas en étant gentil et dorlotant que l'étudiant progresserait. Un coup de pied bien placé, avec la bonne vitesse, et la puissance adaptée, et voilà que le jeune apprenti senti son corps se soulever, repoussé par une onde de choc. Il se laissa surprendre par cette soudaine contre-attaque qui fit voler son plan en éclat. Pas même la moindre étape de celui-ci ne put être mis à l'oeuvre. Il y avait là matière à désespérer. Malgré la déstabilisation physique et mentale qu'il venait de subir, le jeune homme, fort de ses entraînements passés, parvint néanmoins à se retrouver sur ses pieds après le choc. A nouveau, son corps était endolori par cette frappe subie, mais les bleus et les engourdissements s'effaceraient bien vite une fois le corps mis au repos.

Relevant la tête, Gô ne s'attendait pas à une nouvelle offensive aussi soudaine. Alors que Koüga restait jusqu'ici totalement en retrait, n'opérant que de simple contre-attaque, il avait cette fois, pris la peine d'entamer une action à l'encontre du jeune Gô. Le jeune se protégea juste à temps le visage pour ne pas être touché par l'un des shurikens en bois que l'homme venait de lui envoyer. A nouveau, aucune blessure, simplement de légères marques provoqués par l'altercation entre le corps et les armes. L'étudiant vit cela comme un avertissement, et se sentit également provoqué par ce lancer d'armes de jet. Mais Gô avait tout sauf le sang trop chaud. Il parvint, calmement, à reprendre son souffle. Bien que frustré de ne pas parvenir à toucher son entraîneur, il savait que se lancer avec trop de hargne ne parviendrait qu'à l'exposer à une nouvelle contre-attaque.

C'était peut-être là l'erreur. En deux tentatives, l'étudiant avait saisi la différence de niveau en taijutsu. S'il s'était trouvé en situation réelle, le jeune homme serait déjà décédé depuis quelques minutes, abattu par une contre-attaque bien plus meurtrière que celle auquel il venait d'être exposé. Tenter une nouvelle attaque serait stupide, s'être laissé avoir une seconde fois le lui avait confirmé. Il devait trouver un moyen d'envisager un combat, où il pouvait y trouver un avantage. Et cette avantage ne se trouvait pas dans les capacités. Au final, en attaquant continuellement, il se concentrait trop sur le fait d'atteindre son adversaire qui lui, cherchait uniquement à maintenir une distance entre eux deux.

Attrapant les shurikens en bois, il commença à les lancer vers son professeur. Cette fois, il était hors de question que Gô s'approche pour encaisser un coup. S'il devait y avoir un rapprochement, il fallait que ce soit le Jounin qui vienne à lui. Il ignorait comment le combat allait évoluer, peut-être même que le professeur allait finir par lui sortir une attaque imparable et impossible à esquiver, mais cette fois, en restant sur la défensive, le jeune homme avait le temps de tenter une esquive, et à son tour une contre-attaque. Du moins, si Koüga lui en laissait l'opportunité. Gô restait conscient que la différence était trop grande, et qu'il risquait de se prendre encore pas mal de frappes avant de saisir les points forts et les points faibles de son adversaire. Mais il changeait de stratégie, essayait de se façonner en fonction de ce qu'il venait d'expérimenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Un apprenti en voie (Entraînement avec Kadoria Kouga) Mar 22 Mar 2016 - 0:32

Le temps défilait et jusqu'à présent le jeune Gô n'était malheureusement pas parvenu à toucher son opposant. En effet bien qu'il ne démorde pas, aux yeux de l'ancien Satoru ses offensives étaient bien trop évidentes pour fonctionner. Ce qui ne les empêcherait pas pour autant d'être dangereuses si jamais il venait à monter d'un cran leur force mais surtout leur vitesse. En somme une simple histoire d'entrainement et de temps que Koüga s'évertuait à évaluer grâce aux précieux renseignements récoltés en ce moment même.

L'un d'entre eux étant le précieux réflexe de penser à ne pas trop s'entêter dès lors qu'il se trouvait face à quelqu'un de plus puissant. Ainsi bien que Jôki Gô ait simplement retourné les projectiles contre leur propriétaire tout en gardant ses distances, le Kadoria voyait là une manière de le pousser à attaquer en devenant par la même occasion celui qui est en premier lieu sur la défensive. Une position que ce dernier avait précédemment exploité avec une relative efficacité.

Néanmoins ce type de jeu pourrait s'avérer risqué dès lors qu'un adversaire bon sur la défensive était également un redoutable assaillant. Une vérité que le chef clanique s'apprêtait peut-être à démontrer alors qu'il esquiver les shurikens de bois avec aisance. En effet c'est en basculant tour à tour son buste d'un côté puis l'autre qu'il déporta rapidement son corps afin de le sortir des différentes trajectoires dangereuses qu'il avait repéré sur l'instant.

Lui permettant par la même occasion de rester sur ses appuis pour directement faire diminuer la distance qui le séparait du jeune kumojin. Et bien qu'il bridait volontairement ses prouesses athlétiques, cela fut suffisant pour lui permettre d'engager une frappe au corps digne d'un acrobate. Plus précisément un salto avant combiné à un surpuissant coup de talon descendant, à tel point que si il venait à heurter le sol, il ne manquerait pas l'entamer dans une impressionnante projection de neige à 360°. En espérant que ce ne soit pas le corps de Gô, auquel cas il devrait subir une cuisante blessure.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 34
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Un apprenti en voie (Entraînement avec Kadoria Kouga) Mer 23 Mar 2016 - 0:24

Bien entendu, le formateur esquivait sans sourciller les projectiles de Gô. Après tout, il savait lui-même que ces derniers ne servaient que le simple but de provoquer son adversaire. Mais même dans un cas comme cela, c'était toujours frustrant de voir qu'aucun de ses lancers ne faisait mouche. Bien que massif, le Kadoria était insaisissable. Son corps se mouvait avec une aisance incroyable. L'étudiant se demandait à quoi pouvait ressembler un affrontement entre cet homme et un ninja de son niveau. Il était certain qu'il ne pourrait guère s'approcher d'un tel duel. Le dernier shuriken lancé, Gô observait le Kadoria attentivement. Il était certain qu'en restant immobile, que l'homme finirait par venir à l'offensive. C'était cela, ou un duel de patience qui les attendrait.

Mais le jeune apprenti n'eut pas longtemps à attendre. Le dernier projectile de bois esquivé, et voilà que Kouga effectua un bond en avant. Les quelques secondes qui suivirent semblèrent ralentir pour Gô qui, par un réflexe trop humain, et un instinct de conservation, comprit que le prochain coup n'était pas comparable à ceux qu'il venait d'encaisser. Tenter de parer le prochain mouvement serait suicidaire. Ne cherchant pas même à contre-attaquer par la suite, l'étudiant prit appui sur ses deux pieds, et projeta son corps en arrière. Il ne réfléchit pas même à la manière dont il allait reprendre ses appuis ensuite. Tout son corps ne lui criait qu'une seule chose : D'esquiver la masse qui venait à lui. L'esquive fut juste. En situation ordinaire, jamais Gô n'aurait pu éviter une telle prise. Mais Koûga avait diminué volontairement ses capacités, suffisamment pour permettre, malgré la puissance du coup, à son apprenti une décision sur l'instant présent.

Gô vit le talon le frôler de près. Le coup de pied passé, il sentit une légère, très brève bourrasque. Puis, il sentit son corps se soulever, submergé par quelque chose de froid. Tout devint blanc, et il entendit le son de la neige qui se soulevait. Quelques secondes après, l'étudiant parvint à retrouver ses repères. Il s'était retrouvé allongé dans le froid manteau de neige, un peu couvert par un manteau de cette même neige. Il se redressa, s'appuyant de ses mains dans la froide eau solidifiée. Il vit son professeur face à lui. Entre Koûga et l'académicien, l'impact du coup de pied était visible sur le sol. Gô s'était retrouvé bousculé par la neige soulevée par l'onde de choc de ce coup de pied. Sa première pensée fut de remercier ses réflexes de jeune shinobi. Sans eux, ce coup aurait pu le blesser grièvement, voir lui être fatal, selon le point d'impact.

"Ca, c'était dangereux."

Il commença à se relever. Appuyant sa main sur son genou, il fut bien vite sur pieds, continuant d'observer avec stupéfaction, crainte, et admiration, la zone soulevée par le coup de pied de Koüga. Il était conscient que les shinobi expérimentés étaient capables de prouesses bien plus incroyables encore. Mais le voir en vrai, c'était tout autre chose. Levant son regard vers son formateur, Gô admit sa défaite :

"Continuons-nous le combat ? Je ne vois aucunement comment vous atteindre. Avec de meilleurs réflexes, j'aurai pu contre-attaquer avec des armes de jet après votre attaque ... mais il aurait fallu que je parvienne à esquiver, et le coup, et la neige."

Défaite était un bien grand mot. Gô était conscient que ce combat était un moyen de tester ses capacités, et à l'entraîner en situation réelle. Déjà, il cherchait à trouver des théories sur le moyen qui aurait pu lui permettre de toucher Koüga. Il réfléchissait à de multiples scénarios, commençant déjà à perdre de vue la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Un apprenti en voie (Entraînement avec Kadoria Kouga) Mer 23 Mar 2016 - 1:16

Visiblement le coup porté par Koüga, à défaut d'avoir laissé une emprunte physique, semblait avoir marqué l'esprit de Jôki Gô. Assez pour le pousser à l'éviter sans penser à conserver de bons appuis, une stratégie lui ayant certes permis d'esquiver, mais qui n'était clairement pas la meilleure sur le plan structurel. Et lui-même le savait pertinemment, sinon il n'aurait certainement pas admis sa défaite tout en mettant en avant ses principaux manquements.

Une lucidité que le chef clanique appréciait et qu'il ne manqua d'ailleurs par de saluer au sein de sa première déclaration.


"Je n'aurai pas dit mieux Gô. Malgré ta défaite tu es parvenu à cerner ce qui n'allait pas et rien que ça c'est un très bon début."

Evidemment son analyse n'était pas non plus si fine que cela, sinon il aurait sans doute déjà trouvé un moyen d'atteindre l'ancien Satoru. Tout du moins s'il avait eu de son côté tout le bagage requis pour accomplir une telle prouesse. Après tout Koüga était avant tout un shinobi qui avait livré de très nombreux combats, dont certains sans même subir la moindre égratignure. Par conséquent la mission du vétéran consisterait à lui transmettre une partie de son expérience du corps à corps. En commençant bien entendu par l'aspect défensif, celui sans lequel aucun combattant ne pouvait espérer se sortir indemne d'un affrontement.

"Ta première et plus grande faiblesse réside dans ton manque d'appuis stables. Sans eux n'espère même pas pouvoir devenir un opposant sérieux."

Ainsi bien qu'au premier abord la fin de sa déclaration pouvait sembler difficile, Koüga cherchait simplement à le mettre en garde contre sa mauvaise gestuelle.

"Voilà comment tu dois te tenir et te mouvoir."

Se mettant alors en position de garde, c'est-à-dire la jambe du côté biologiquement dominant en arrière sur le côté et la seconde en avant, il se déplaça pas à pas afin de changer de position sans jamais perdre sa stabilité.

"Ensuite seulement tu vas pouvoir y ajouter ce moment de grâce qu'est l'esquive."

Puis il s'évertua à esquiver d'un côté puis de l'autre en faisant simplement pivoter sa hanche histoire de ne pas trop exposer sa tête en se penchant trop dans un sens. Il y ajouta également les déplacements en avant et en arrière avec plus ou moins d'amplitude avant d'inviter son élève à l'imiter.

"Maintenant essaie de m'accompagner en veillant bien à privilégier la technique à la vitesse !"

Car si il était indéniable qu'on avait transmis des bases au jeune kumojin, leur combat avait démontré qu'un petit rafraichissement ne lui ferait pas de mal. En effet que se soit pas simple oubli ou omission de par le stress, ce dernier avait besoin d’assimiler davantage les fondamentaux de sorte qu'ils deviennent un réflexe naturel. Ce qui passait également par l'enchainement de frappes dans le vide avec comme objectif d'effectuer des mouvements propres qui ne risqueraient pas de l'emporter dans son propre élan. Et pour se faire le mouvement de hanche était encore tout aussi primordial que la faculté à ne pas avancer son visage en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 34
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Un apprenti en voie (Entraînement avec Kadoria Kouga) Lun 28 Mar 2016 - 20:11

Gô reprenait son souffle. Ce combat l'avait conduit à user de ses réflexes, qu'ils soient mentaux, ou physiques, à un niveau qu'il n'avait jamais atteint. Un combat entre deux étudiants à l'académie, avec un professeur, ou avec un jounin dans les montagnes enneigées n'étaient pas du tout du même acabit. Que ce soit en force mentale ou physique, c'était là le jour ou la nuit. L'étudiant se sentait aussi fatigué que s'il s'était entrainé pendant des heures. Pourtant, l'affrontement avait duré cinq minutes, tout au plus, peut-être même moins. En sueur, et après tant d'efforts physiques, son corps ressentait le froid à nouveau. Pendant le combat, il en avait oublié qu'il se trouvait en altitude. Il constata ainsi que ce qu'il avait lu sur les entraînements en pleine montagne était donc vrai. L'air y était raréfié. Ainsi, combattre ou faire tant de gestes demandait bien plus d'énergie ou d'effort que dans un autre endroit situé en contrebas.

Koüga expliquait à son apprenti les quelques mauvais points qu'il avait décelé dans les mouvements du jeune homme. Les appuis, notamment. C'était là un point faible auquel il lui avait rarement été fait mention. Peut-être parce que les professeurs s'étaient concentrés sur les mouvements de leur étudiant, et leur concentration. Ce dernier point avait demandé beaucoup de patience par les formateurs pour le cas de Gô. Le jounin fit une démonstration de comment le garçon devait se tenir pour conserver des appuis qui lui permettraient de pouvoir se mouvoir avec efficacité dans un combat. Le garçon observa avec attention la démonstration de son professeur avant même de tenter quoi que ce soit. Observer avant se lancer était souvent primordial pour arriver à maîtriser un mouvement, ou ne pas en apprendre un mauvais. L'homme plaçait sa jambe en arrière, en biais. Puis, à chaque pas, il inversait sa position. Une jambe constamment positionnée de manière à pouvoir le maintenir sur un appui. L'étudiant observa tout du long les déplacements de l'instructeur. A certains moments, il plaçait ses pieds dans la même position, comme pour les mémoriser, ou déjà habituer son corps à se positionner de cette manière Lorsque le professeur, après plusieurs démonstrations, l'invita à l'imiter, Gô s'exécuta.

Plaçant son pied de façon latéral, légèrement en arrière, et le second avec les doigts de pied en avant, l'étudiant commença à exécuter quelques mouvements latéraux. Allant de gauche à droite, il exécuta ses pas, d'avant en arrière, de façon répétée. Gô repensa à la fois où sa copine avait tenté de lui apprendre à danser. Ces mouvements, bien que différents, étaient un peu similaire. La manière de répéter ainsi les mêmes gestes, en mouvant son corps, et ses jambes lui fit rappeler ce moment. Il secoua légèrement sa tête, comme pour chasser ces souvenirs bien peu adéquat avec la situation. Le jeune homme commença d'aller en avant et en arrière en prenant attention à bien placer ses pieds. Si les premières minutes, il le fit de façon plutôt lente, tâchant de s'habituer à changer de pied, et de position. Alternant entre une position classique, et une position de garde, usant de mouvement latéraux, ou frontaux. Gô exécutait petit à petit ces mouvements de manière plus vive à mesure qu'il les assimilait. En usant des mouvements de hanches que son professeur lui conseillait, le garçon parvenait à exécuter des mouvements plus distancés. A certains moments, par fatigue, ou inattention, il arrivait que Gô se trompe d'appui. A ces moments, le jeune homme, sans perdre patience, reprenait une position basique, avant de reprendre le mouvement, avec lenteur quelques secondes avant de reprendre à nouveau de la vitesse. Il tentait de ne pas perdre le fil de ses pensées, se concentrant uniquement sur ses mouvements. Il observait parfois le professeur, de manière à recevoir son approbation, ou sa négation, au cas où ses gestes étaient maladroits, ou imparfaits. Gô ne sentait plus le froid à nouveau, exécuter ces mouvements réchauffaient son corps. Les efforts étaient moindres que lors de l'affrontement d'entraînement, mais se mouvoir ainsi dans la neige restait un exercice d'endurance physique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Un apprenti en voie (Entraînement avec Kadoria Kouga) Mar 29 Mar 2016 - 16:45

Malgré la maladresse de ses gestes à certains moments, Jôki Gô avait tout de suite compris et assimilé les directives de son professeur. Ces dernières étant avant tout une affaire de coordination, il était parfaitement normal qu'au départ il ait parfois un peu de mal à articuler sa gestuelle avec précision, l'essentiel étant simplement d'améliorer la fluidité de ses mouvements au fil du temps. En effet l'enseignement de Koüga était simplement un moyen et non une finalité, le reste dépendait uniquement de celui qui le recevait.

A savoir un jeune kumojin qui n'allait pas tarder à montrer ce dont il était réellement capable maintenant qu'il avait en sa possession les bons outils. Mais avant l'ancien Satoru avait une simple phrase à lui adresser en signe de mise en garde.


"Bien maintenant que tu es un peu plus technique, on va pouvoir vérifier quelque chose."

Puis sans hésiter une seule seconde il répéta ce mouvement qui avait précédemment poser tant de difficulté au shinobi de l'Académie. C'est-à-dire un salto en avant accompagné d'un coup de pied guillotine tirant en symbiose sa puissance de l'accélération ainsi de la musculature de l'assaillant. Une offensive certes aussi meurtrière que sa jumelle, mais clairement aussi lente que cette dernière. Ou tout du moins aux yeux du Jônin d'élite dont l'évaluation de l'efficacité d'un coup n'avait sans doute rien à voir avec l'analyse d'un shinobi moins expérimenté. Néanmoins il savait que si Gô était capable de l'esquiver sans perdre une nouvelle fois ses appuis, il aurait déjà fait un grand pas en avant à défaut de devenir un maître du corps à corps en l'espace d'une séance d'entrainement. La preuve-même qu'il avait le potentiel pour en devenir un à l'avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 34
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Un apprenti en voie (Entraînement avec Kadoria Kouga) Mar 29 Mar 2016 - 21:41

Koûga laissa le temps à Gô de peaufiner petit à petit le mouvement d'esquive qu'il lui avait enseigné. Cette étape d'entraînement passée, l'homme jugea bon de passer à l'étape suivante. L'idée était au garçon d'esquiver une frappe, réelle, et non plus en mimant dans le vide des attaques imaginaires. Rien ne valait la pratique au final, une fois la théorie acquise. Le jeune étudiant ne s'attendait cependant pas à une mise en exécution immédiate. Le jounin n'avait évoqué qu'une simple vérification, non pas de l'attaquer ainsi. Déjà, le jounin venait d'effectuer son salto, prêt à frapper du pied sur le jeune apprenti.

Surpris sur l'instant, Gô ne vit son salut que dans la réactivité de son corps. A force de pratiquer un geste de défense continuellement, et malgré une seconde d'immobilisation, le garçon se positionnait déjà en garde, le pied en arrière, positionné latéralement. Un simple saut en arrière, et voilà que le jeune esquiva, de justesse, la frappe du jounin. Le coup était lent, suffisamment pour l'éviter. Mais la surprise avait fait perdre un temps précieux au garçon. L'esquive était néanmoins une réussite. A nouveau, le choc vint soulever le manteau de neige qui se dispersa. L'étudiant lui, parvint à stabiliser sur ses jambes, avec bien plus d'adresse que lors de l'affrontement. Gô reprit son souffle. Il constatait la puissance des coups de pied de son formateur. Cet entraînement était risqué pour tout apprenti trop lent, ou maladroit, ou assez stupide pour se croire capable de bloquer le coup de la simple force de ses bras.

A cet instant, même si l'exécution était imparfaite, l'étudiant était parvenu au bout de cet exercice. Gô, bien que conscient de la lenteur de sa réaction, estima qu'avoir échappé au coup était une preuve suffisante qu'il pouvait s'estimer en progrès. Koüga, constatant que le garçon était toujours en vie, lui octroya une pause. L'étudiant ne la refusa pas. Il était en sueur après tous ces mouvements, et l'attaque surprise qu'il venait d'affronter. Le jeune homme expira un grand coup et s'éloigna calmement de la zone d'entraînement. Marcher calmement dans la neige après toute cette agitation était agréable. Gô appréciait ces moments de sérénité. Kumo était après tout un village permettant d'admirer l'immensité du ciel. Mais au sommet de cette montagne, seul les bruits de la nature venaient perturber le silence. Le vent, les oiseaux, les quelques animaux vivant aux abords du lac. Et les bruits de pas dans la neige du garçon.

Serrant les dents une seconde, il vint se masser les bleus qu'il avait sur le corps. Les frappes de son instructeur se faisaient ressentir maintenant que son corps refroidissait peu à peu. Gô était conscient qu'il n'était qu'un débutant, et avait eu l'occasion de voir la marge de manœuvre qu'il avait encore à franchir pour devenir aussi doué que Koüga. Le garçon continua de marcher quelques minutes, profitant de cette courte balade pour récupérer son souffle, et quelques forces. Il était encore trop tôt pour prendre un nouveau repas. Et le contact continu avec la neige lui avait passé l'envie de boire un verre d'eau. Tout ce qu'il réclamait, c'était un peu de calme, avant de reprendre les efforts. Déjà, il s'étira de tout son corps. La sensation de ce mouvement le libéra de ce qu'il considérait comme de la "mauvaise" énergie. Bien que ce n'était qu'une impression, le garçon se sentait rafraîchi, prêt à en découdre à nouveau avec les entraînements de son instructeur.

Gô se rapprocha de Koüga, à qui il adressa avec un sourire :

"Merci pour la pause, je me sens mieux à présent."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Un apprenti en voie (Entraînement avec Kadoria Kouga) Mer 30 Mar 2016 - 1:04

Finalement Jôki Gô démontra à son professeur que sa méthode certes basique, n'en restait pas moins efficace. Suffisamment pour valoir à l'académicien une courte pause, une brève interruption durant laquelle Koüga ne se priva pas de quelques gorgées d'eau aussi pure que la neige qui tombait à cette altitude. De quoi le revigorer avant qu'il ne poursuivre sa tâche dès l'instant où son apprenti se sentit prêt à faire de même. Un laps de temps qui, mine de rien, lui laissa l'occasion de réfléchir à la suite du programme.

En effet l'adolescent possédait à présent de bons appuis ainsi qu'une certaine aisance pour esquiver les coups assénés à une vitesse respectable. Et si il avait encore des heures de travail devant lui pour acquérir des réflexes dignes d'un combattant de haut-vol, l'ancien Satoru qu'il était temps pour lui d'apprendre à observer non pas pour agir par rapport à des données récoltées sur l'instant mais bien pour anticiper les offensives adverses. Deux cas de figures qui à défaut d'être similaires, n'en restaient pas moins complémentaires.

Si bien qu'en prévoyant plus ou moins à l'avance un coup, il pourrait d'autant plus l'esquiver avec facilité. Un travail cette fois-ci de longue haleine et qui ne manquerait pas de s'étaler sur plus d'une journée. Car c'est ainsi que cela se passa lorsque Koüga exposa son plan de route au principal concerné.


"Tant mieux ! J'ai encore beaucoup d'autres choses à te montrer. Tu vas simplement devoir m'écouter attentivement histoire de bien comprendre ce que j'attends de toi maintenant.

Grâce à ta posture et tes méninges, tu arrives à réagir suffisamment vite à un stimuli tel que mon coup de pied guillotine pour pouvoir l'esquiver. En revanche je suis certain qu'il y a quelques minutes tu ne l'avais pas vu arriver avant de l'éviter instinctivement. La raison est simple, tu n'es pas encore habitué à anticiper !"


Et combien savait-il, en sa qualité d'habitué des champs de bataille, qu'anticiper était le meilleur moyen pour analyser les menaces tout en facilitant inéluctablement leur traitement au moment convenu.

"Un coup en train d'être asséné n'est que l'ultime stimuli d'une nombreuses chaînes de stimulus. Et si je me concentre suffisamment, je suis capable d'en faire la liste avant de visualiser le mouvement dont elles sont les prémices. Mais laisse-moi plutôt t'en faire l démonstration."

Se mettant alors en garde classique, Koüga invitait son élève à l'attaquer au travers d'un bref signe de la main gauche.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 34
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Un apprenti en voie (Entraînement avec Kadoria Kouga) Jeu 31 Mar 2016 - 14:39

Gô expliqua les explications de son instructeur. Son index plié contre son menton, il écoutait et acquiesçait à mesure que le professeur lui expliquait la direction de l'entraînement à venir. L'homme lui remémora leur combat, et les exercices précédents. Il insista notamment sur un point. L'anticipation. Koüga avait remarqué que les attaques qu'il avait opéré avaient surpris l'étudiant. Il lui expliqua que cela du fait que le jeune homme, du manque de son expérience, et de sa concentration, était incapable de prévoir à l'avance un mouvement de ses adversaires. Ainsi, si ces derniers effectuaient une attaque, le garçon perdait un temps précieux à la réaction. Ce manque de discernement causait souvent des blessures inutiles, voir importantes en cas de bataille.

Le jounin expliqua le concept du stimuli à son élève. Si Gô souhaitait pouvoir appréhender une attaque, il devait être capable d'observer le corps de l'adversaire. Sa perception devait détecter chaque mouvement du corps ennemi pour parvenir à anticiper une attaque adverse, et savoir l'éviter, comme il venait d'apprendre, ou la parer efficacement. Gô repensa au combat. Aucune de ses attaques n'avait fait mouche. Sans doute parce que le professeur était parvenu à déceler dans ses mouvements ce que son étudiant cherchait à accomplir. Lancer de shuriken, coup de poing, coup de pied, bond ... tous nécessitaient une posture adéquate pour l'exécuter efficacement. Pour un étudiant tel que Gô, tous ces mouvements étaient le fruit de nombreux entraînements répétés. Difficile de cacher des gestes devenus mécaniques. Cette tâche paraissait ardue pensa t'il.

Lorsque Koüga lui intima de venir l'attaquer, en guise de démonstration, Gô s'exécuta. Il savait déjà que son coup ne ferait pas mouche. Mais l'étudiant ne s'inquiétait pas de cela. Il ne combattait pas, il s'entraînait. Le but était, dans la pratique, d'apprendre. Ainsi, même voué à l'échec, le jeune homme comptait jouer le jeu et s'appliquer dans sa frappe. S'appuyant sur ses deux jambes, il élança son corps en avant, courant afin de frapper lourdement de son poing gauche vers le visage de son professeur. Son mouvement était animé d'une hardiesse de l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Un apprenti en voie (Entraînement avec Kadoria Kouga) Lun 4 Avr 2016 - 18:47

En voyant son élève foncer dans sa direction à une allure tout à fait respectable, les sens actuelles lui avaient déjà permis de ne pas être surpris par cette charge soudaine. En effet la puissante contraction des jambes de Jôki Gô ne lui avait pas échapper, tout comme celle de son bras gauche qui partit de l'épaule jusqu'au bout de ses doigts peu avant que sa lourde frappe ne soit finalisée. Et si ce genre de mouvement était en somme tout à fait simpliste et facile à contrecarrer en jouant simplement de ses réflexes. Son analyse approfondie de la gestuelle adverse permit à l'ancien Satoru d'esquiver avec encore plus d'aisance le coup donné.

En effet il lui suffit simplement d'effectuer un léger bond vers la droite tout en tournant son bassin en direction de l'académicien qui venait tout simplement de frapper avec puissance dans le vide. Et si ce dernier avait été plus ou moins emporté par son geste, Koüga lui était idéalement placé pour contre-attaquer sans aucune sommation. Ce qu'il entreprit sans pité afin de démontrer à son élève la faiblesse de sa gestuelle par rapport à la danse guerrière de son professeur.

Et pour se faire, il profita simplement de la fuite en avant de l'adolescent afin de lui asséner un violent coup de pied latéral gauche. Lui permettant ainsi de profiter de l'ouverture qu'il s'était offerte ainsi que de la charge manquée de Gô pour rendre son coup encore plus rapide et puissant qu'il ne l'aurait été en temps normal. Tout de moins c'est que le Jônin pensait avant qu'il n'assiste à une esquive in-extremis de son élève. Ce dernier qui lui prouvait par la même occasion que sa leçon précédente n'était pas tombée dans l'oreille d'un sourd.


"Jolie ça !"

Voilà ce qu'il lui envoya comme réponse à cette prouesse, sans pour autant cesser son assaut qui se composait cette fois-ci d'une fulgurante série de dix coups donnés sur le temps que prendrait d'ordinaire un seul à être asséné.

"Maintenant que tu as de bons réflexes, commence à surveiller ma gestuelle ainsi que les tiques qui la composent. C'est en lisant mon jeu comme un livre ouvert que ma vitesse cessera d'être un atout."

En effet le jeune homme venait encore une fois de prouver que les coups de poings et coups de pieds de son senseï n'étaient plus impossibles à éviter. Malgré tout il s'agissait encore de manœuvres corporelles pensées et entreprises sur l'instant, et certainement pas le fruit d'une véritable anticipation.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 34
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Un apprenti en voie (Entraînement avec Kadoria Kouga) Ven 8 Avr 2016 - 14:06

Gô s'y attendait, sa frappe n'avait pas atteint sa cible. Seul un idiot aurait cru que dans un cours basé sur l'esquive, que l'enseignant n'esquiverait pas. Le corps de Koüga s'était habilement, mais sans difficulté aucune, mouvé sur le coté. Plaçant son pied légèrement à l'arrière, et ce malgré sa légère déstabilisation, l'étudiant se prépara à reprendre de la distance avec son professeur. Il ne pensait pas que le formateur prendrait la peine de contre-attaquer, mais, pouvons nous parler d'instinct, la situation fit que par réflexe, il exécuta un mouvement de recul et d'esquive. Echouer une frappe était toujours un risque. Gô avait perdu quelques milli-secondes en essayant de reprendre son équilibre et en établissant ses appuis pour esquiver. Mais il parvint à esquiver à temps le coup de pied que Koüga venait d'effectuer à son encontre. Le jeune homme eut à peine le temps de se satisfaire de son geste que déjà, son instructeur enchaîna avec une myriade de coups. Gô avait beau commencé à anticiper les assauts de son adversaire, sa vitesse d'esquive, ou pour parer, n'était pas suffisante pour parvenir à ne pas recevoir un seul coup.

Il ne tomba pas au sol, mais les quelques coups sur ceux qu'il n'avait pas réussi à éviter, le déstabilisèrent. Le professeur ne frappait pas avec grande violence. Mais un coup de poing restait un coup de poing. Et Gô recula de quelques pas avant de se pencher en avant pour reprendre son souffle. L'entraînement avec un ninja de niveau supérieur était physique, et demandait beaucoup de vigueur physique. Même un gaillard comme l'étudiant avait parfois besoin de reprendre son souffle une seconde. Ses bras qui avaient contré quelques coups de poings étaient endoloris ... ainsi que les autres parties qui s'étaient retrouvées touchées par l'offensive de son professeur. Ce dernier continuait la leçon. Il conseillait à son élève de parvenir à lire sa gestuelle, d'analyser tous les échanges qui avaient eu lieu, et ceux qui suivront, afin de parvenir à lire la gestuelle du professeur.

Gô avait repéré quelques détails. Par exemple, pour le coup de pied qu'il avait évité, le corps de son professeur avait bougé d'une certaine manière après l'esquive. L'un des pieds avait pris un appui au sol, et l'homme avait commencé à tourner son bassin afin de gagner de la puissance. C'était ce mouvement qui avait sans doute permis au garçon de réagir à temps. Mais pour la série de coups de poings. Les mouvements étaient rapides. Gô se demanda si le professeur avait frappé hasardeusement, ou si chacune de ses frappes était le fruit d'une danse particulière, d'un rythme particulier. Est-ce que les mouvements d'esquive que lui-même avait opéré, avaient-ils pu influencer les trajectoires des coups de Koüga ? Gô commença à réaliser que sa manière d'esquiver, et de bouger, pouvait permettre à ses adversaires d'attaquer d'une façon précise. Dans ce cas, comment éviter de trop révéler de soi ? Y avait-il des techniques permettant cela ? Ou un timing ? Ou était-ce un état de calme permettant aux mouvements d'être plus discrets ? L'étudiant se posait pleins de questions.

Et pour les réponses, il n'y avait pas d'autre choix que de continuer l'entraînement. Oubliant les petites douleurs. Le garçon se remit en position de combat. Il attrapa quelques shurikens, comme il l'avait fait lors de son combat précédent. Il les envoya en direction de son professeur. Les yeux de Gô étaient rivés sur les déplacements du shinobi. Il voulait détecter quels membres bougeaient le premier, de quelle manière, et s'il contre-attaquait, quelle position il adopterait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Un apprenti en voie (Entraînement avec Kadoria Kouga)

Revenir en haut Aller en bas
 

Un apprenti en voie (Entraînement avec Kadoria Kouga)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni :: Montagnes de Kaminari no Kuni-