N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 L'heure des Réponses ~ Seito et Van

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 1136
Rang : S

Message(#) Sujet: L'heure des Réponses ~ Seito et Van Sam 19 Mar 2016 - 17:07

Rapport de la Mission Spéciale 1 ~ Taki No Kuni


Enfin le Seigneur de Guerre était de retour chez lui. Sa longue absence aura été un véritable calvaire. Ses nombreuses péripéties à Suna en plus de l'attaque de la Capitale et de la tentative d'assassinat de l'Empereur ne lui avaient pas donné une minute à lui. Van était rentré quelques jours avant de son long voyage et très vite les rumeurs relatant son retour circulèrent à travers tout le Temple sous la Cascade. Les étudiants parlaient entre eux et avaient apprit ce qu'il s'était passé à Suna. Apparemment la tentative échouée de l'assassinat de l'Empereur était en partie dû aux extraordinaires capacités du Hoheinheim à se servir des Fuinjutsus. On disait même que l'adversaire qu'ils avaient affronté durant cette bataille n'était autre que l'un des Furyous de Monwa, Atifiziel.

Autant dire qu'avec ça la notoriété du Lumineux n'était plus à refaire au sein de son établissement. Pour ceux qui ne savaient pas encore qui était ce mystérieux Seigneur de Guerre, voilà qu'ils auraient bien de quoi se faire une idée. En tout cas et ce même si il les avait recroisé, Van ne pu discuter calmement avec ses élèves depuis son retour. Aussi aujourd'hui ce dernier comptait bien convoquer Seito à qui il avait confié la mission à Itabei. Van appréhendait un petit peu ce qu'allait lui rapporter Seito même si celui-ci ne doutait pas qu'il se serait acquitter de sa tâche. Il n'espérait pas que le garçon lui en veuille de trop, car il fallait avouer que la façon de faire du Trentenaire envers ses élèves n'avait rien de très courante dans le milieu.
Installé derrière son bureau au deuxième étage du Temple, Van attendait patiemment que la porte ne s'ouvre. En y prêtant attention il était possible de distinguer quelques bandages qui recouvraient le buste du Lumineux. En tout grand guerrier celui-ci était tout de même revenu avec quelques fractures qui aujourd'hui encore lui rappelait oh combien ce combat avait été difficile.
Au bout d'un moment le Yogan finit par apparaître dans le bureau.

Van ~ " Heureux de te revoir Seito Kun... Cela faisait quelques temps déjà. Tout s'est-il bien passé durant mon absence ? "

Inutile de tourner davantage autour du pot. Le sujet de cette rencontre visait après tout à connaître le résultat de son entreprise. Que le résultat soit positif où négatif, Seito devait très certainement avoir beaucoup de questions à poser à son Maître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 771
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: L'heure des Réponses ~ Seito et Van Sam 19 Mar 2016 - 17:39

Seito avait attendu le retour de son maître avec une certaine impatience. Non pas qu'il porte particulièrement dans son coeur cet homme, dont il ne savait d'ailleurs presque rien, mais il avait à parler avec lui. Depuis son retour d'Itabei, il bouillonnait du désir de s'entretenir avec celui qui l'avait envoyé, lui semblait-il, dans un endroit bien dangereux, sciemment. La colère était d'abord née dans le coeur du Yôgan, sentiment qu'il avait essayé d'apaiser sans grand succès via des séances de méditation répétées. Il ne comprenait pas qu'un maître puisse envoyer un de ses élèves vers une mort potentielle sans le prévenir. Ou alors, n'avait-il été qu'un outil, que l'on utilise sans se soucier de son état après coup ? La perplexité avait bien vite pris la place de la colère, et malgré ses questionnements intérieurs acharnés, Seito n'avait pas trouvé plus de réponses ...

Mais ce qui le perturbait le plus, c'était sans doute la toux à laquelle il était en proie depuis son séjour dans la caverne. Il s'était bien vite rendu compte que l'origine de ce mal devait se trouver dans la grotte, sans en connaître pour autant la nature. Par peur de paraître trop inquiet, il s'était refusé à en parler à Samui Yuki, avec qui il entretenait depuis quelques temps une relation de plus en plus proche. En toucherait-il un mot à son maître, au risque de s'inquiéter pour un simple rhume ? Il n'en savait encore trop rien.

Car oui, il était de retour. Après une absence que Seito comme le reste des habitants du Temple jugeaient trop longue, Van Hoheinheim faisait son grand retour à Taki no Kuni, laissant derrière lui Suna. C'était l'occasion rêvée de s'entretenir avec lui, pour Seito, avant qu'il ne s'envole pour une autre destination inconnue. Mais, étonnement, il n'eut pas à faire le premier pas: il fut convoqué dans le bureau de celui qu'il se refusait à appeler maître, avant d'avoir pu formuler la moindre requête d'audience.

Ayant depuis peu élu domicile au Temple, Seito connaissait le chemin qui menait au bureau du Gouverneur. Il avait préféré délaisser la capitale pour quelques temps. L'odeur de la fumée, la mort quasi-omniprésente commençaient à lui peser. Il avait donc trouvé logique de se rapprocher du pays où était basée l'équipe à laquelle il appartenait. Ainsi, il avait pensé être au coeur des événements au retour de Van Hoheinheim. Pour le coup, il avait bien pensé. Parcourant le dédale des corridors, qu'il commençait à bien connaître à force de les parcourir de long en large, il arriva devant le bureau. La porte était, comme d'habitude, fermée. Mais cette fois, quelqu'un était bel et bien derrière cette porte.

Seito, anxieux, frappa trois coups secs contre la surface boisée, et entra sur l'invitation de Van Hoheinheim. Il retira son capuchon, et s'inclina respectueusement devant le Gouverneur. Même s'il ne l'aimait pas, pour l'heure, il lui devait un certain respect. Du coin de l'oeil, il nota cependant un changement dans son apparence: il paraissait avoir vieilli. En tous cas, il avait l'air fatigué. Les événements de Suna n'avaient pas du être très reposants, c'était plutôt évident. Seito crut même déceler des bandages à travers la blouse entrouverte du scientifique.

"Bon retour, senseï."

Décidément, il était intriguant, cet homme. Il semblait ne pas se douter de la tournure qu'avait pris la mission d'Itabei. Pourtant, Seito était persuadé qu'il en était conscient. Etait-ce de la provocation, ou de la simple politesse ?

"La mission que vous m'avez confié est achevée, si c'est ce que vous voulez dire. Mais je pense que nous devons en parler."

Le moment était enfin arrivé. Ils allaient pouvoir mettre les choses au clair.

"Vous avez dû lire le rapport que j'ai édité, aussi je ne reviendrai pas sur le déroulement point par point de la mission. Ce qui m'intéresse, je ne l'ai pas mentionné dans mon rapport."

Son regard se planta droit dans celui du Gouverneur, masqué par ses lunettes.

"Est-ce que vous saviez, en me donnant cette mission, que vous m'envoyiez vers un tel danger ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 1136
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'heure des Réponses ~ Seito et Van Dim 20 Mar 2016 - 12:08

Seito resta très succinct dans sa façon de souhaiter un bon retour à son Maître. Il ne fut pas bien difficile d'ailleurs à l'entente de cette simple phrase pour Van de penser que le Yôgan aurait effectivement bien besoin de parler de ce qu'il s'était passé à Itabei... Le Trentenaire avait en effet déjà prit la peine de lire le rapport que lui avait fait son élève. Plutôt satisfait du résultat et du fait qu'il soit parvenu à détruire ce qu'il restait du Laboratoire, Hoheinheim était quant à lui bien content du travail dont s'était acquitté Seito durant son absence.

Van ~ " Oui je dois dire que tu as particulièrement bien travaillé Seito kun... "

Malheureusement le garçon ressortit de la caverne avec le sentiment d'avoir été abusé. Intrigué, le Seigneur de Guerre pencha légèrement la tête sur le côté sans quitter des yeux son élève. Pourquoi pouvait-il penser une chose pareille ? L'intention de Van en l'envoyant dans le Laboratoire caché de Bart avait été avant tout de prémunir le monde d'une extinction de la race humaine... Donc certes il l'avait envoyé vers un possible danger mais n'avait jamais douté un seul instant de ses chances de succès.

Van ~ " En effet. " Fit-il en appuyant sa tête à l'extrémité de ses doigts. Le regard toujours rivé dans celui de Seito il finit par reprendre. " J'étais bel et bien conscient du danger que tu encourrais en te rendant là-bas... "

Comme si le Lumineux jouait avec les nerfs de son élève, il le fixait avec son air guilleret. Seito n'en avait peut-être pas conscience mais toute cette mission n'avait été qu'un simple test visant à prouver la théorie du Lumineux à son sujet.

Van ~ " Néanmoins et après tes nombreux efforts je trouve plus que mérité ton droit de connaître la vérité en effet... Tu dois savoir que je me suis rendu dans ce laboratoire bien avant que tu ne t'y rende toi même afin d'y tuer le premier spécimen infecté par le symbiote. Si tu as vu ces vers, tu as sans doute dû mesurer l'incroyable danger qu'ils pouvaient représenter si l'un d'eux venait à s'échapper. Puisque tu maîtrises la lave et que tu pouvais faire en sorte de réduire en cendre tout ce que contenait ce laboratoire mon choix de te confier la mission était tout désigné. "

Bien sûr la justification de son choix ne s'arrêtait pas simplement là. Hoheinheim avait spécialement destiné à ses élèves des missions biens particulières afin de vérifier si ils étaient capable d'accomplir leur objectif avec succès. Autant dire que si l'un d'entre eux avait péri durant la mission c'est qu'il n'était pas digne de recevoir ni le temps ni l'enseignement du Seigneur de Guerre. Bien sûr, Seito ayant réussi il semblait totalement superflu d'ajouter ce détail qui l'aurait alors mit hors de lui. Le Yogan était sans aucun doute possible l'élève le plus droit et juste du Lumineux. Avec lui Van ne pouvait se montré cru où désintéressé de la valeur d'une vie humaine...

Van ~ " Bart était un homme fou avant d'être intelligent... Le danger que représentait sa création ne pouvait resté en l'état dans lequel je l'avais laissé. Lorsque je m'y suis rendu j'étais incapable de faire disparaître toutes les traces des recherches de cet homme. Puis tu es un jour venu me trouvé au Temple et j'ai immédiatement su en découvrant ton habilité à manipuler la lave, que tu étais la personne qu'il me fallait. "

Le Seigneur de Guerre se redressa sur son siège. Face à Seito il s'avança en déposant ses coudes contre la table puis reprit.

Van ~ " Ce que tu as fais Seito Kun aura permit de sauver de nombreuses vies à Taki... Et à titre de récompense j'aimerai te confier la responsabilité de la ville d'Itabei. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 771
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: L'heure des Réponses ~ Seito et Van Dim 20 Mar 2016 - 15:50

Seito resta un instant muet, sans vraiment comprendre. La responsabilité de ... quoi ? Une ville ? Une ville comme Itabei ? La même Itabei qu'il avait pu visiter en se rendant sur les lieux de sa mission ? Cette ville-là, une grande ville, Van Hoheinheim voulait la lui confier ?

D'abord enthousiaste, Seito faillit accepter sans réfléchir. Il se ravisa assez tôt, cependant. Ca paraissait trop soudain, comme proposition, pour ne pas cacher quelque chose. Pourquoi lui proposer de prendre les rênes d'une ville de Taki, si ce n'était pour éluder la question de la mission ? Seito ne doutait pas que l'offre soit sérieuse, on ne donne pas une ville comme ça. Simplement, il trouvait trop facile de laisser aux oubliettes la discussion à peine entamée pour y substituer une forme de ... corruption ? Ca y ressemblait beaucoup, en tous cas.

Tout en réfléchissant à ceci, Seito ne pouvait s'empêcher d'imaginer quelles grandes choses il pourrait accomplir à la tête d'une ville. Gouverner, même sur un territoire aussi réduit, était une tâche certes difficile, mais passionnante. Il fallait satisfaire tout un chacun, sans pour autant contrarier les autres, et sans négliger non plus le progrès général. Il se voyait déjà à la tête de projets. Des tours s'élevaient dans l'espace de cette ville qui allait être sienne. Que pourrait-il y faire construire ? Tout. Quelles limites y aurait-il à son ambition ? Aucune. Il allait devenir maître d'Itabei, de ça il était certain. Il la ferait avancer sur le chemin de la grandeur, et ferait d'elle un centre rayonnant de puissance, tant culturelle, scientifique, économique que militaire au sein de l'Empire.

Mais il n'allait pas accepter. Pas tout de suite, en tous cas. D'une part parce qu'il aurait l'impression d'oublier la véritable raison de cette entrevue, et d'autre part parce qu'il ne voulait pas donner de lui l'image d'un homme intéressé. Ils entraient dans une phase de négociations. L'image renvoyée était importante. Il ne fallait pas montrer la moindre faille à cet homme, Van Hoheinheim. Seito était loin de bien le connaître, mais il pouvait facilement imaginer que sa capacité de discernement était au-dessus de la moyenne. Il saurait trouver les faiblesses de n'importe qui. Il saurait trouver celles de Seito. Quand il l'aura fait, alors seulement il faudra se rendre, et accepter sans condition la proposition. Mais pour l'heure, il fallait lutter, montrer à cet homme que ses élèves pouvaient résister, quand bien même était en jeu un trésor comme Itabei.

"J'apprécie la proposition. Mais il est trop tôt pour aborder ce sujet-là. Avant de changer le thème de notre discussion, commençons par terminer la conversation qui a été commencée. Je dois dire que j'ai quelques autres questions qui traînent. Après seulement, je réfléchirai à la proposition que vous me faites."

C'était presque une violence qu'il se faisait à lui-même. Son coeur lui criait de dire un simple "oui", d'accepter l'offre généreuse du Gouverneur. Il pourrait très bien vouloir la retirer, si elle n'était pas acceptée tout de suite. Mais Seito avait cette fâcheuse manie de se réfugier du côté de la raison. Il mettait un point d'honneur à faire mijoter son maître.

"Vous l'avez lu dans le rapport, quand je suis arrivé dans la grotte, j'ai d'abord été attaqué par des créatures ... Des sortes de chiens à moitié pourris par la moisissure. Des cadavres ambulants. Mais vivants. Par la suite, j'ai rencontré l'épouse de cet homme, Bart. Ce n'était plus un être humain, et elle est morte sous mes yeux, s'auto-détruisant littéralement. A partir de cet instant, je n'ai plus pu me poser que des questions, sans pouvoir y trouver de réponses plus fiables que des hypothèses. Si vous la connaissez, j'aimerais que vous me racontiez l'histoire de cet endroit."

Beaucoup d'autres questions se bousculaient dans l'esprit de Seito, mais il les laissa en attente. Il fallait être patient, ne pas brusquer l'autre. Après tout, il avait certes subi un traumatisme dans cette caverne, mais son maître ne revenait-il pas d'un séjour prolongé dans un autre pays où, à en juger par les bandages qui recouvraient une partie de son corps, il avait été victime d'attaques ? Même en le trouvant inquiétant, Seito ne pouvait pas s'empêcher de ressentir une certaine compassion pour son maître. Mais, après tout, ils faisaient partie de la même équipe. S'ils commençaient déjà à se mettre des bâtons dans les roues, qu'adviendrait-il d'eux, par la suite ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 1136
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'heure des Réponses ~ Seito et Van Dim 20 Mar 2016 - 16:55

Van écoutait attentivement les réponses que lui fournissait son élève. A en juger par sa réaction, sa mission cachait quelque chose de bien plus sensible et personnel que ce qu'aurait bien voulu le croire Hoheinheim. Puisqu'il s'était impliqué le Yogan était curieux de connaître l'histoire complète de cet endroit maudit. Il évoqua la présence des chiens puis de la Fleuriste à l'intérieur même de la caverne. Tous infectés par les vers du Dr. Bart à pourrir prisonnier de la barrière du Trentenaire. Cette vérité Van en avait conscience lorsqu'il avait choisi d'envoyer Seito à Itabei. Pourtant il n'avait préféré rien lui dire et voir la réaction que lui rapporterait ce dernier.

Van ~ " Bien. Si tel est ta décision je te dirais tout ce que je sais sur Bart et son Laboratoire... Par où commencer. "

Sérieusement puisque la situation l'exigeait, le Lumineux se leva de son siège et fit quelques pas autour du bureau les bras dans le dos. Le regard rivé sur le plafond il tâchait de se souvenir de tout ce qu'il s'était passé le jour où il avait fait la rencontre de ce scientifique fou.

Van ~ " Je me suis rendu à Itabei il y a quelques années déjà... C'était la première fois que je visitais cette ville où je n'avais jamais auparavant mis les pieds...
Pourtant là-bas un homme attendait vraisemblablement ma venue. Comme tu dois te douter cet homme n'était autre que Bart. "

Le Trentenaire ponctua sa phrase afin de reprendre son souffle. Il cessa ses allers et venus et tourna son regard vers Seito.

Van ~ " Cet homme était en pleur parce qu'il venait de se faire exiler de son village. Il ne voulait pas grand chose, simplement que je remette un petit mot à une fleuriste qui s'appelait Ema et qui travaillait sur la place centrale d'Itabei. Puisqu'il n'y avait aucun mal à lui rendre service j'ai choisi d'accepter sans davantage chercher à comprendre. J'ai transmis le mot à la Fleuriste qui me révéla par la suite la triste vérité sur Bart... "

Remontant ses lunettes le Hoheinheim poursuivit le cour de son histoire en s'employant à n'omettre aucun détail.

Van ~ " Le Jour suivant et puisque Ema avait refusé le rendez vous de Bart à l'entrée de son Laboratoire, j'ai décidé de retrouver le scientifique et de creuser la question sur les travaux qu'il avait entreprit. Que pouvait-il bien avoir fait de si grave pour que tout le village décide de le bannir ? Lorsque je suis entré dans la grotte j'ai comme toi découvert la présence du fils de Bart possédé par une espèce de symbiote qui se nourrissait de ses entrailles pour grandir. Incapable de tuer la créature à laquelle il avait donné vie dans le corps de son enfant, il me demanda de mettre un terme aux souffrances de son garçon chose que je fis sans hésiter... "

Peu à peu l'histoire se dénouait et ne tarderait plus à rejoindre celle que Seito avait vécu personnellement.

Van ~ " Par la suite et ce malgré mes indications, je suppose que Ema aura trouvé le moyen de se rendre dans le laboratoire avant que je ne condamne son accès. Lorsque j'y suis retourné quelques mois plus tard, nous sommes moi et un camarade tombé sur ces chiens. Par précautions j'ai condamné l'accès afin que ce symbiote ne puisse sortir du laboratoire en attendant de trouver une solution adaptée. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 771
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: L'heure des Réponses ~ Seito et Van Dim 20 Mar 2016 - 17:23

Un silence suivit les révélations de Van Hoheinheim. Seito emmagasinait les informations dans son esprit, et les recoupait avec ce qu'il avait pu lui-même déduire, lors de sa visite dans la caverne. Ca concordait. Il commençait à y voir plus clair. Ce qui avait changé cette femme en une espèce de matière absolument informe, c'était en fait un symbiote. Une seule créature, un parasite, qui avait grandi en son sein jusqu'à prendre le dessus sur elle, comme il l'avait déjà fait sur son fils. Et à l'origine de ce mal, cet homme: Bart. Comment avait-il pu en venir à expérimenter sur son propre enfant ? De la paternité, Seito ne connaissait rien. Mais il pouvait aisément imaginer qu'on ne pratique pas des activités scientifiques sur son fils sans avoir une excellente raison. Ou alors, il n'y avait pas de motif rationnel. Cet homme était simplement fou, comme l'avait avancé Van Hoheinheim.

"Je comprends ... C'est déjà plus clair. Finalement, on a tous les deux été témoins de ces événements sans pouvoir faire grand chose."

Oui, c'était véritablement le sentiment qui l'avait envahi à sa sortie même de la grotte: l'impuissance. Qu'avait-il fait, au final, sinon assister aux plus horribles atrocités qu'il ait jamais eu à observer ? Voir ces chiens à moitié rongés de pourriture, ou cette femme emprisonnée dans un corps sans conscience, il s'en serait bien passé.

"Je dois avouer que mes autres questions se sont envolées ..."

Le récit de son maître semblait avoir éclairci toutes les zones d'ombre qui persistaient dans cette histoire sordide. Que pouvait-il demander de plus ? Il avait entendu tout ce qu'il pouvait entendre le bouche de Van Hoheinheim. Tous les deux parlaient par l'expérience qu'ils avaient eu de cette grotte. Leurs observations constituaient leur seule source d'information.

Et pourtant, quelque chose restait. Une question en suspens, qui n'avait pas trouvé de réponse, que ce soit dans les souvenirs de Seito ou dans ceux de son mentor.

"Sauf celles-là: qu'est-ce qu'on sait de ce symbiote ? Vous avez déjà eu l'occasion de l'examiner ? Comment il se développe, ce qu'il provoque sur le long terme ... Peut être d'autres organismes ont-ils été infectés. Est-ce qu'on sait au moins comment le neutraliser ?"

Toutes ces questions n'étaient pas innocentes. D'une part, elles traduisaient l'inquiétude de Seito pour des personnes éventuellement parasitées. Qui sait ? Quelqu'un avait pu s'introduire dans la grotte dans le laps de temps qui avait précédé son scellement. Dans ce cas, il aurait tout à fait pu être infecté, qu'il s'agisse d'un animal ou d'un être humain, mais d'un autre côté ...

"Répondez à ces questions, et on pourra parler d'Itabei."

La voix du jeune homme se faisait maintenant anxieuse. Au final, il savait très bien ce qui avait motivé ses questions en rafale. Il ne voulait pas en faire part à son maître pour l'instant, de peur des réponses et de l'inquiéter peut être inutilement, mais le germe de la paranoïa était déjà là.

En y réfléchissant bien, Seito avait en effet l'impression, de plus en plus oppressante, d'avoir été contaminé par le symbiote. Et de ce qu'il en avait vu, il préférait savoir ce qu'il découlait exactement d'une infection avant de s'alarmer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 1136
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'heure des Réponses ~ Seito et Van Mer 23 Mar 2016 - 11:05

Seito comprenait parfaitement la position dans laquelle s'était retrouvé Van juste avant lui. Les renseignements du Maître apportèrent bien plus de réponses que ne l'aurait imaginé l'élève qui avoua ne plus avoir d'autres questions concernant Bart et son Labo... Il n'y avait pas de piège à ce que le Lumineux le choisisse lui plutôt qu'un autre pour diriger Itabei... En effet puisque le garçon avait lui aussi été confronté à l'horreur de ce symbiote et exposé aux risques de se faire infecter à son tour, Hoheinheim n'imaginait pas meilleur candidat pour lui confier la surveillance d'Itabei et de ses environs. Car même si la grotte avait bel et bien été détruite, rien ne prouvait qu'aucun autre symbiote n'avait survécu.

Van ~ " De ce que mes recherches et celles de Bart m'ont permit de découvrir, ce ver est capable d'intégrer n'importe quel organisme afin d'en prendre possession. En se nourrissant de son hôte, le symbiote sera capable de grandir et d'évoluer jusqu'à en prendre l'ascendant total... Ema était la première à s'être faite infectée de son vivant. Tu es donc le seul de nous deux à avoir pu observer un tel spécimen... "

Intéressé, le Seigneur de Guerre était curieux de connaître le dernier stade d'évolution du symbiote qu'il n'avait pu voir de lui même. Finalement il retourna s'assoir sur son siège en espérant avoir été le plus clair possible dans le but de bien se faire comprendre.

Van ~ " C'est d'ailleurs pour cette raison que je t'avais précisé de ne te faire blesser sous aucun prétexte... Le danger auquel tu étais exposé n'avait rien d'un danger ordinaire. Nous ne disposons à l'heure actuelle d'aucun remède qui nous permettrait de nous débarrasser du symbiote sans risquer de nous ôter la vie... Néanmoins cela reste une solution que j'avais envisagé et sur laquelle je travaille sur mon temps libre depuis. Puisque cette menace est réelle, j'ai tenu à prendre le maximum de dispositions. T'envoyer à Itabei faisait d'ailleurs parti de ces mêmes dispositions... "

Mais quelque chose dans la voix de Seito laissa pensé au Trentenaire qu'il ne lui disait pas tout. L'air innocent et le regard plongé dans celui de son élève, Van tenta de percer l'abcès en l'interrogeant davantage.

Van ~ " Tu sembles inquiet Seito-kun. Y aurait-il autre chose dont tu aimerais me faire part ? "



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 771
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: L'heure des Réponses ~ Seito et Van Mer 23 Mar 2016 - 15:31

Seito se sentit un peu nauséeux lorsque l'image de Ema lui revint en mémoire. Il revoyait cette matière blanchâtre qui composait un corps sans forme, duquel avait disparu tout sentiment. S'il était lui-même infecté par un tel mal, finirait-il comme la fleuriste ? Se changerait-il lui aussi en immondice immaculée ? Si ça devait arriver, il préférait mourir avant. Car tout ce qu'il avait pu lire dans le regard triste de la dame-chose, c'était le désespoir. Une sorte de cri du coeur, qui ne pouvait se transmettre que par la fenêtre des yeux. Et que son maître lui apprenne qu'il n'existait pour l'instant pas de remède à ce mal ne fit qu'aggraver les inquiétudes de Seito. Il ne pourrait même pas en réchapper. Sa seule chance de s'en sortir reposait finalement sur le hasard: avoir été infecté, ou ne pas l'avoir été. Telle était la question ...

Il aurait du clairement dire les choses à Van Hoheinheim. Mais, à la place, il se contenta d'une réponse en demi-teinte:

"Je ne suis pas vraiment inquiet, simplement ... J'ai l'impression de me sentir un peu bizarre, depuis mon retour de la grotte, voilà tout."

Ce n'était que pur mensonge, ou en tous cas atténuation de la réalité. Se sentir "bizarre" ? Il aurait préféré se sentir bizarre plutôt que d'être en proie au doute terrible qui lui enserrait le coeur sans pitié. La terreur, plutôt que le doute, même.

"Ne vous inquiétez pas pour moi, je ne suis pas dans le même état que cette pauvre femme, non ? si jamais vous me voyez me transformer en créature blanchâtre, faites-vous du soucis. Mais pas avant. Si soucis il y a à se faire, je me le ferai moi-même. Le Shûkai souffre déjà de trop de maux pour souffrir les miens. J'estime que dans certaines situations, comme celle-ci, le soldat doit savoir faire preuve d'abnégation. Ce n'est pas de la légèreté, seulement de l'auto-persuasion."

Il n'avait plus envie de parler de quoi que ce soit se rattachant à ce laboratoire. La seule pensée de Ema, des chiens, ou du cercueil du fils Bart lui donnait des frissons. C'était un épisode trop sombre, trop plein de mystères et d'éléments irrésolus pour qu'il veuille encore y consacrer une discussion. Pour aujourd'hui, en tous cas, c'était assez.

"Je pense qu'on a tout dit à propos de ma mission. Si vous le voulez toujours, je suis disposé à parler d'Itabei."

C'était, à vrai dire, une façon détournée de dire qu'il s'intéressait beaucoup à la question de la ville. L'attrait du pouvoir ? Non, certainement pas. Simplement ... Le plaisir des responsabilités. Il avait vu Itabei. Il savait qu'il pouvait en faire un endroit meilleur. En y appliquant des mesures drastiques au début, pour remettre les choses en ordre, puis en allégeant les taxes, les restrictions, il pourrait certainement en faire un lieu où il fait bon vivre.

Il avait cette pensée, cet espoir, qui ne cesserait de le préoccuper. Il en oubliait son hypothétique maladie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 1136
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'heure des Réponses ~ Seito et Van Mer 23 Mar 2016 - 18:35

Van fixa perplexe le jeune garçon qui lui affirmait ne pas être réellement inquiet. A voir son visage, il était difficile de le croire sur parole sans chercher à creuser davantage la question. Pourtant le Lumineux n'en fit rien et respecta le choix du garçon de ne pas souhaiter en reparler. Il détenait toujours en sa possession l'un des symbiotes qu'il n'hésiterait pas à disséquer pour en percer les secrets. Trouver un remède était quoi qu'il arrive l'une de ses priorités. Savoir que Seito aurait potentiellement pu se faire infecter par la faute de Van ne le motiverait que plus à trouver rapidement la solution.

Van ~ " Tu sembles prendre ça avec beaucoup de légèreté Seito kun.. Je n'aimerai pas qu'il t'arrive malheur par ma faute après tout... Quelqu'un viendra te voir bientôt à Itabeil avec le matériel nécessaire. Si tu l'acceptes nous pourrons effectuer quelques testes de dépistages et comparer les résultats avec l'échantillon du symbiote que j'ai en ma possession. "

Il n'y avait aucune obligation à respecter, simplement un conseil qui veillerait à prémunir le pire des cas d'arriver. Maintenant le mal était fait et si Seito s'était bel et bien fait contaminer alors il ne restait nul d'autre choix au Seigneur de Guerre que de créer un remède à ce virus.

Van ~ " Je n'aurais pas grand chose à ajouter au sujet d'Itabei. Tu te doutes quelles genre de responsabilités t'attendent en acceptant ce poste. Mais je dois dire que depuis que tu as rejoins l'équipe Kogane tu as su te montrer particulièrement efficace... A cela s'ajoute la droiture incorruptible dont tu as toujours su faire preuve. Quel genre de Maître ferais-je pour ne pas reconnaître tes progrès et choisir de te confier cette tâche ?! "

Sans extrapoler, il fallait admettre que placer ses élèves à la tête de toutes les villes de Taki était une manœuvre stratégique des plus élaborée qui visait à refermer sur lui le Pays des cascades tout entier. Les ordres du Kamui lors du Conseil Impérial avait été très clair. Aucun étranger sans laisser passer ne serait autoriser à rester sur le territoire du Shukai. Dans le cas contraire les forces Shukaijins seraient disposés à traiter les renégats de la façon qu'il jugerait la meilleure. Van lui n'imaginait pas trente six solutions...

Van ~ " Itabei est la ville la plus proche de nos frontières Ouest... Tu devras faire en sorte de renforcer la sécurité de la ville et d'appréhender tout étranger qui ne disposerait pas d'un laisser passer valide et signé de la main de l'un des Seigneurs de Guerre ou de l'Empereur en personne. A cela j'aimerai bien entendu que tu gardes un oeil sur le laboratoire de Bart... Je n'aimerai pas qu'un groupe d'inconscient ne tente quoi que ce soit. Si tout cela te convient alors tu peux dors et déjà te considéré comme le nouveau chef d'Itabei Seito Kun. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 771
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: L'heure des Réponses ~ Seito et Van Mer 23 Mar 2016 - 19:13

La dernière phrase du Lumineux sembla résonner en un écho infini dans le crâne de Seito. "Chef d'Itabei" ... C'était une certaine fonction. Il sentait le poids des responsabilités peser, déjà, sur ses épaules. Même s'il n'avait pas donné de réponse claire à son maître, c'était tout comme. Une sorte d'entente tacite semblait maintenant lier les deux hommes. Après à peine un an passé au Shûkai, Seito occupait déjà une fonction aussi importante que chef d'une ville. C'était un gage de confiance, et peut être une récompense pour tout le travail accompli au Shozaichi pour reconstruire la capitale. Enfin, les missions qu'avait mené Seito commençaient à prendre un sens. Il recevait, enfin, un écho de ses actes. Il sentait qu'il n'avait pas travaillé pour rien.

Mais pourquoi lui ? Après tout, n'était-ce pas la tâche de tout soldat de mener à bien, autant que possible, ses missions ? Alors pourquoi ne pas confier la responsabilité d'Itabei à un autre de ses camarades, comme Detsuo, par exemple ? Le Lumineux avait parlé de Seito comme son élève "à la droiture incorruptible". Etait-ce cette incorruptibilité qui faisait de Seito une exception ? Il ne s'était pas trouvé, lui-même, particulièrement droit. Mais peut être était-ce justement parce que la loyauté était ancrée dans son caractère qu'il ne pouvait pas la remarquer. Il n'avait pas le recul suffisant pour juger de ses qualités. Il préférait distinguer ses défauts ...

Les paroles de son maître firent naître un élan d'affection pour lui dans le coeur de Seito. C'était peut être de la démagogie -il ne connaissait pas encore assez Van Hoheinheim et ne lui faisait pas assez confiance pour ne pas douter au moins un minimum de lui- mais il sentait une vrai sincérité dans le ton du Lumineux. Il sentait poindre l'orgueil dans son coeur. Un léger sourire passa sur ses lèvres, à l'idée de cette ville Itabei, qui n'attendait que lui. Quelles grandes choses il pourrait y faire ...

"Difficile de refuser la proposition. Et puis, j'imagine que vous devez avoir une bonne raison de me la proposer ... Bien évidemment, les conditions que vous mettez dessus me vont: elles vont dans l'intérêt de tout l'Empire, aussi les refuser serait bien idiot. Dans ce cas ..."

Il mit un genoux à terre, et s'inclina respectueusement devant son maître, un poing au sol.

"Je m'engage à faire de mon mieux pour porter la ville d'Itabei, de Taki no Kuni, au sommet de sa gloire, au nom de l'Empire et de Taki no Kuni ! Par la présente, je reconnais l'autorité de Van Hoheinheim comme mon Gouverneur, et plus seulement mon sensei."

Il releva la tête, le visage baigné d'un mélange de sérieux et de sérénité.

"S'il y a quelque papier à remplir, je le ferai. Mais ma parole et le serment que je viens de prononcer ont plus de valeur qu'une signature périssable, pour moi. En tous cas, vous pouvez maintenant être assuré de ma fidélité totale."

Il n'avait plus qu'une envie, c'était de partir, de s'envoler pour cette ville qui ne faisait plus que l'appeler désespérément. Peu lui importait maintenant le symbiote, la maladie ... Les négociations avaient disparu de son esprit. S'il était encore lucide, il se serait rendu compte qu'il avait bien évidemment perdu ces négociations. Lui-même avait accepté sans condition la première offre qui lui avait été faite. Mais il s'en moquait. Il était à la tête d'une ville, d'un peuple. Et plus encore, il avait trouvé une maison. Après Ki no Kuni, Taki devenait son foyer, Itabei son domaine.

Le pouvoir l'aveuglait, mais d'une cécité bonne. La cécité qui laissait l'impossible se réaliser. Pour le bien des siens, les habitants d'Itabei, de Taki, du Shûkai tout entier, Seito aurait déplacé les plus hautes montagnes de l'Empire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 1136
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'heure des Réponses ~ Seito et Van Jeu 24 Mar 2016 - 23:05

Le Trentenaire appréciait de voir ses élèves si obéissants. Tout comme l'Empereur avait su le faire pour lui avant eux, Van avait jugé plus que fortuit de confier de grandes responsabilités à ses élèves afin de s'assurer leur fidélité à l'avenir. Un stratagème très calculateur et prévoyant qui n'avait cependant aucune arrière pensée. Le Hoheinheim était un homme pragmatique qui ne laissait guère de place au hasard. Tout se devait d'être mûrement réfléchit puis seulement entreprit...

Comme escomptée, la nouvelle su faire mouche et plier Seito le plus incorruptible de tous ses élèves à accepter bien sagement sa proposition. Un sourire de satisfaction se figeait dés lors sur le visage du Lumineux qui réservait très exactement le même sort à tout le reste de l'équipe Kogane. Tous avaient formidablement bien travailler en son absence et plus que toute autre raison le Seigneur de Guerre tenait à les en féliciter...
Taki ne tarderait plus à devenir une forte puissance de l'Empire qui susciterait le respect chez ses voisins et feraient trembler leurs ennemis...

Van ~ " Je me charge des formalités... Quant à toi tu iras à Itabei et prendras le contrôle de la ville. Deux conseillers, choisis par mes soins, t'attendront sur place afin de t'aider au mieux dans ta tâche. Je suis sûr qu'ils sauront se montrer utiles...
Enfin lorsque tu seras installé contactes moi par le biais de Archt. Je viendrais officialiser ton nouveau statut de Shuhan d'Itabei. "


Voilà qui rendait bien plus officielle cette rencontre improvisée. Hoheinheim comptait bien faire avancer les choses avec son retour et ainsi confier à chacun de ses élèves le même rôle que Seito dans ses différentes villes. A terme le réseau qu'aura monté de toute pièce le Lumineux sera certainement le plus fiable duquel il pouvait s’entourer. Seito à l'Ouest, Setsuko au Nord et Detsuo au Sud. Puis enfin la dernière de la bande, bien cachée aux yeux de tous qui ne saurait tarder à faire entendre parler d'elle au reste du groupe... Qui elle se chargerait de l'Est du Pays.

Avec leur collaboration Van était certain de parvenir à rendre le Pays des Cascades bien plus actif qu'il ne l'avait jamais été auparavant... Bientôt tout le Pays des Cascades deviendrait l'un des pôles incontournables de l'Empire. De cela le Lumineux s'en faisait une promesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 771
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: L'heure des Réponses ~ Seito et Van Sam 26 Mar 2016 - 19:07

Seito se releva, et approuva les dernières paroles de son maître d'un hochement de la tête. Il était décidé à partir pour Itabei le plus tôt possible. Dès que les gens de la ville seraient informés, en tous cas. Débarquer là-bas sans être connu pourrait passer comme une manœuvre plutôt indélicate pour les riverains. Seito attendrait le signal de son maître, et ferait aussitôt ses bagages. Il respira profondément. Il entrait dans une nouvelle phase de sa vie, c'était évident. Il mesurait enfin le poids des responsabilités qui pesait maintenant sur ses épaules. C'était à la fois stressant et ... plutôt excitant. Quels nouveaux horizons l'attendaient ? Vers quelles tâches insurmontables se tournait-il ? Qu'arriverait-il à faire d'Itabei, cette ville perdue au milieu des montagnes ? A cette dernière question seulement il pouvait donner une réponse: il en ferait sa maison, et un foyer d'exception pour tous les shinobis du Shûkai en perdition.

"Merci pour la confiance que vous m'accordez. Soyez certain qu'elle est bien placée."

Il n'avait pas besoin d'en dire plus. Si son maître lui avait confié une ville, c'est qu'il devait juger Seito comme apte à mener sa tâche à bien. Dès ce jour, il devenait un Shuhan -c'est le nom qui était donné aux dirigeants des villes de Taki no Kuni. Oh, il allait faire face à des crises, sans doute de nombreuses crises. Il y aurait des choses à remanier, et ce dès son arrivée dans la ville. Mais il avait bon espoir de la mener sur les sentiers de la gloire, et lui avec, par la même occasion. Après tout, voir ses efforts récompensés, c'était plutôt agréable. Et quelle récompense ...

Après s'être incliné une nouvelle fois devant son maître, Seito sortit du bureau. Il resta un moment la main sur la poignée, dans le couloir de pierre. A quoi pouvait-il s'attendre, avec cette nouvelle perspective de vie ? A tout. Vers où cela le mènerait-il ? Aucune idée. Mais, il avait l'intime conviction qu'il ne pourrait vivre que de bonnes expériences. Même d'un point de vue strictement personnel, diriger une ville lui permettrait de forger son caractère, et d'affirmer son autorité. Après avoir été un membre de son clan, un soldat du Shûkai, un élève de l'équipe Kogane, il allait mener, pour la première fois, finalement, un groupe d'une envergure plutôt importante: une ville. Il se sentait pousser une âme de leader.

Un homme décidément mystérieux, ce Van Hoheinheim ... Depuis quand avait-il prévu de donner une ville à Seito ? Y avait-il pensé avant son voyage à Suna, ou l'idée lui avait-elle traversé l'esprit pendant cette excursion prolongée ? En bref, depuis quel moment avait-il choisi Seito ? Lui avait-il fait confiance dès leur première rencontre ? Non, ce serait décidément irresponsable, et naïf pour un Gouverneur. Mais alors, à quel instant cette pensée, qui pouvait paraître folle, lui était-elle venue ? Cette question resterait sans doute sans réponse. Seito se voyait mal interroger son maître à ce propos. Peut être cherchait-il tout simplement à placer les villes de son pays sous bonne garde ...

Ou peut être y avait-il la volonté de faire de Taki no Kuni un pays phare de l'Empire, un El Dorado incontournable, au point même de détrôner Shozaichi, la citadelle perdue dans les plaines. Sous un aussi efficace gouvernement, en tous cas, c'était le destin auquel était promis le Pays des Cascades. Et Seito se jura de ne pas être étranger à un tel dessein.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

L'heure des Réponses ~ Seito et Van

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni :: Temple Ao'-