N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Saccager sa sépulture [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 949
Rang : B

Message(#) Sujet: Saccager sa sépulture [Libre] Dim 20 Mar 2016 - 21:12

J'avais commencé à courir sans vraiment trop savoir ou aller. Pour l'instant, j'empruntais un sentier plutôt commun qui menait au petit village des Inuzuka situé en périphérie de la capitale du pays du feu. Le fait de courir avait du bon, car il me faisait oublier tout ce qui s'était passé plus tôt dans la journée, même je savais que ça reviendrait bien à un moment ou à un autre et que je me prendrais un revers d'émotion en pleine face quand je m'y attendrais le moins.

Là, pour l'instant, je me contentais de faire fonctionner mes muscles et cela avait au moins l'effet de me permettre de me concentrer sur autre chose. J'empruntais un chemin de terre qui serpentait au travers de la forêt et à un moment donné pourtant, je passais devant un endroit que je connaissais bien. Un endroit même que je connais beaucoup trop bien. Le rythme de ma course ralentit inévitable alors que je fixe un point précis dans la forêt. D'abord hésitante, puis le regard soudain déterminé, je bifurque de ma destination première et je m'enfonce inévitablement dans la forêt.

L'endroit où je vais est un secret pour beaucoup d'entre nous, mais pas pour moi, mon frère et ma mère. Cet endroit et celui où nous avons fait enterrer notre père, du moins, ça mémoire, juste après les obsèques que nous avons tenues pour lui. Enfin, ça s'était avant ce matin. Avant que je n'apprenne que tout cela n'était que foutaises et mensonges.
J'arrive enfin sur place. C'est un petit espace vide dans la forêt. Un espace seulement entouré de pin et de chêne ou mon père à soit disant embrasser ma mère pour la première fois.
Nous avons enterrés dans le sol une petite boite en bois précieux qui contenait nos plus précieux souvenirs. Un pendentif de ma mère. Une mèche de cheveux de chacun de ses enfants. Cette boite trône désormais sous un arbre, mais pas n'importe lequel. C'est un arbousier. Un arbre robuste dont les fruits sont précieux et qui a pour particularité d'être très résistant.

C'est ... Ou plutôt, c'était la tombe de mon paternel et je suis encore venue il y a deux jours pour faire pleurer des fleurs autour de ce dernier.
Lorsque nous l'avons planté, ce n'était encore qu'un petit arbre, un bébé, une pousse fragile, mais désormais, il est grand, beaucoup plus que moi et surtout costaud.
Une corde rouge est attachée autour de son tronc principal. J'y viens au minimum une fois par semaine et chaque fois, je m'occupe de lui, j'enlève les feuilles mortes, je veille à ce qu'il ne soit pas abîmé. J'y tiens énormément contrairement à ma mère et mon frère qui ne viennent presque jamais. C'était une façon pour moi de faire mon deuil en secret, mais aussi une façon de cacher mes émotions en public, tout le contraire d'ici.

Le regard que je porte à présent sur l'arbre est ... Mortel. Je tremble de haine envers cet arbre à un point que lorsque je saisis le paquet de cigarettes dans ma poche, j'ai la main qui tremble douloureusement. C'est dur d'allumer la cigarette, mais je la savoure, la lèvre toujours tremblante avant de parler à l'arbre, comme-ci ce dernier allait me répondre :

"Alors comme ça, tu m'as trahi toi aussi ..."

Je souffle une gerbe de fumée et je regarde une nouvelle fois l'arbre en battant du pied en cadence avec l'énervement dont je suis atteinte. Celui-ci va croissant et je commence à tourner en rond de long en large en observant l'arbre. Autour de moi déjà, les fleurs que j'ai fait pousser par le passé commencent à se flétrir et je ne tarde pas à m'approcher de l'arbre pour violemment arracher le ruban rouge qu'il porte autour du tronc principal. Le regard fout, les yeux pleins de haine, je m'adresse alors à lui :

"Tu m'as menti comme tous les autres et donc ..."

Je m'approche de l'arbre et je commence à tirer sur une branche principale pour essayer de la casser :

"Tu ne mérites pas mieux qu'eux !"
Criais-je tout en mettant tout mon poids et toute ma volonté dans ma folle entreprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 58
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Saccager sa sépulture [Libre] Lun 21 Mar 2016 - 18:40

Comme à son habitude, Ryuu profitait des jours où le devoir ne l’appelait pas afin de sortir du village de Konoha et se balader dans les vastes forêts du Pays du Feu. Il n’était devenu Genin que depuis quelque temps et n’était même pas encore affecté à une équipe alors le programme de ses journées se résumaient souvent à des entraînements ou des promenades là où il le souhaitait. Il en profitait tant qu’il le pouvait, car les mauvaises nouvelles allaient vite et tous au sein du village savaient ce qui s’était produit pendant l’examen Chuunin international. Le chaos avait tout bonnement envahi Suna qui se trouvait en très grande difficulté. Il était assez impressionnant de voir à quel point la paix ne durait que quelques mois ces temps-ci, alors il n’était pas inconscient de se préparer à ce qu’une telle situation se crée aussi dans le village caché de la feuille. Ce jour là, il allait falloir que toutes les forces Konohajins se réunissent pour sortir vainqueur ! Et bien que le Hayashi ne soit encore qu’un novice du haut de ses surprenantes vingt-neuf années, il allait lui aussi devoir défendre à la fois son nindô et son village en se battant au péril de sa vie !

C’est donc avec ces mauvaises pensées qu’il vagabondait à travers les bois au beau milieu de l’après-midi, se dirigeant vers le nord en direction d’un lieu qui lui ravivait quelques souvenirs pas si lointains que ça. Il était tout simplement en train de se refaire le parcours qu’il avait emprunté lorsqu’il décida de quitter le domaine Hayashi, suite à la mort de sa mère, il y a de cela cinq bonnes années. Tout à coup, un bruit de bois cassés et une succession de pas arborant une bonne foulée parvint jusqu’à ses oreilles ! Immédiatement, par mesure de précaution avant tout, il bondit dans un arbre et se cacha derrière une des faces du tronc. Qui sait sur quoi il pouvait tomber en pleine forêt ! Des bandits ? Non, en prenant en compte la succession des pas, il semblerait que l’inconnu soit seul. Un ninja hostile ? Possible, mais pourquoi s’aventurerait-il seul dans le grand Pays du Feu, non loin de Konoha ? Ryuu se devait d’en savoir plus et laissa légèrement dépasser sa tête pour apercevoir la source de ce bruit. Ses yeux couleur azur tombèrent sur la silhouette d’une jeune fille qui ne lui était pas inconnue. Aussitôt, la tension retomba. Bien que le récent Genin de Konoha ne connaisse pas l’identité exacte de cette personne, il savait cependant qu’elle appartenait au même clan que lui…

*Que fait-elle en dehors du village ? Elle n’a même pas l’air d’avoir un bandeau de Konoha sur elle. Une civile alors… Ce n’est déjà pas vraiment toléré pour des Genins comme moi de sortir du village, alors pour une jeune fille comme elle ! Puis elle ne semble pas vraiment dans le meilleur des états. Je ferais mieux de l’observer un peu…*

C’est alors avec la plus grande discrétion possible que Ryuu tenta de suivre celle qui appartenait à son clan. Et cette filature totalement improvisée l’amena à un endroit qui semble-t-il était assez spéciale pour la civile. Un grand arbousier trônait au milieu d’un petite espace vide de la forêt et présentait une particularité bien connu du clan Hayashi. Une corde rouge était attachée autour du tronc principal. C’était là, le signe qu’un membre de leur clan était enterré juste en dessous.
Toujours perché dans un arbre, le brun se contenta de continuer son observation, adossé contre le tronc. Si d’habitude, ces lieux étaient plutôt prompts au recueillement, il semblerait que l’attitude arborée aujourd’hui soit tout autre ! La voilà en train de s’énerver contre cet arbre et tentant même d’en casser une branche ! L’homme aux yeux bleus bondit rapidement de son chêne et atterrit juste derrière la Hayashi. Il dit d’un ton calme et qui se voulait réconfortant…

« Rien ne sert de t’énerver contre cet arbousier, il n’y est pour rien dans les problèmes que tu peux rencontrer. Si tu me disais plutôt ce qui se passe ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 949
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Saccager sa sépulture [Libre] Mar 22 Mar 2016 - 1:19

Si y a bien un truc que je n'aime pas, c'est les gens qui se mêlent de ce qui ne les regarde pas. Si en plus de cela, c'est des shinobis, c'est comme ci, c'était la cerise sur le gâteau. L'air rageur, les bras attachés fermement à cette épaisse branche que j'essayais de déloger du mieux que je pouvais de son encoche naturelle, je finissais pourtant par relâcher la branche et à me tourner vers le nouvel arrivant. Mon visage est rouge de fureur et mes yeux sont remplis de larmes. Mon regard se porte immédiatement sur le nouvel arrivant et le mitraille de la façon la plus immonde qu'il soit avant que je ne lui crache littéralement à la figure :

"Non mais de quoi je me mêle !"

Non mais c'est vrai quoi. Je m'essuie rageusement le visage sans pour autant cesser de regarder cet intrus dans mon petit univers personnel. Je n'ai aucun mal à remarquer son bandeau de shinobi et là mes bras se relâchent autour de mon corps :

"Ahh ... Un shinobi, j'aurais dû m'en douter !"

Je m'avance alors vers lui et pose un doigt accusateur à plusieurs reprises sur son torse. Sans en démordre une seule seconde dans le ton que j'emploie :

"Toujours à vouloir régler les problèmes de tout le monde ! Vous les shinobis vous vous mêlez vraiment de tout ce qui ne vous regarde pas !"

Les larmes recommençaient à couler le long de mon visage et sans attendre une réponse du genin qui avait fait irruption dans mon paysage, je m'en retournais vers l'arbousier. J'étais bien décidé à le faire souffrir autant que moi, j'avais souffert durant toutes ces années, autant que moi, j'étais en train de souffrir à ce moment même.
S'attaquer à la plus grande branche était le plus efficace, mais aussi le plus dur à réaliser pour le faire souffrir. Plus long et plus vicieux, je pouvais essayer de m'attaquer aux plus petites branches afin de les effilocher une par une. Rageuse, j'entreprenais de monter sur les branches les plus robustes afin d'atteindre les plus hautes et plus fines. C'était sans compter sur la défense de l'arbre. En un rien de temps, je me retrouvais à terre après une violente chute. Mon poignet craqua alors violemment en même temps que je poussais un cri de douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 58
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Saccager sa sépulture [Libre] Mar 22 Mar 2016 - 17:45

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Ryuu ne s’attendait pas à recevoir une telle réaction en pleine figure ! Son interlocutrice s’était rapidement retournée vers lui, le regard rempli de rage et n’attendit pas une seconde de plus pour déverser sa colère ! Elle ne semblait même pas avoir reconnu à qui elle parlait, ne se concentrant que sur l’emblème de Konoha qu’elle avait malgré tout aperçu sur les gants du Genin. Cependant, elle n’était peut-être pas forcément à blâmer sur ce point. Le brun était parti pendant quatre ou cinq longues années et ne résidait plus au sein du domaine Hayashi dès lors qu’il fut officiellement accepté en tant que ninja de la feuille. Il n’était pas improbable que la jeune fille ne se souvienne plus de lui. Quoi qu’il en soit, il savait qu’il devait tenter de calmer cet accès de colère, aussi bien pour la blonde que pour l’arbre dont elle voulait arracher une branche ! Seulement, avant même qu’il n’ait eu l’occasion de lui répondre quoi que ce soit, voilà qu’elle s’avançait vers lui avec l’air déterminé, voir d’en découdre ! Ça s’annonçait mal…

« Désolé, je ne voulais pas t’embêter, mais les civils n’ont normalement pas le droit de sortir du village de Konoha. Même pour les Genins comme moi ce n’est pas autorisé. Puis tu n’avais vraiment pas l’air dans d’aller bien alors… »

Le Hayashi voyait ensuite son torse poussé par le doigt de la civile qui l’accusait, en même temps que tous les shinobi, de se mêler de ce qui ne lui regardait pas. C’était à la fois vrai et faux. Certes, elle était probablement en train de vivre quelque chose qui appartient à son cadre privé, néanmoins, c’était le rôle des ninjas de Konoha d’intervenir dans ce genre de cas. Elle n’avait ni le droit de se trouver aussi loin en dehors du village, ni de quoi se défendre si jamais il lui arrivait un malheur ! Et c’était peu dire que Ryuu prenait son rôle très à cœur, rien ne passait avant le village et ses habitants. De plus, en tant que fier membre de son clan, il voulait aussi épargner l’arbousier d’une quelconque souffrance. Malheureusement, son ton calme et se voulant réconfortant ne fut qu’un cuisant échec puisque la blonde en pleurs se retourna de nouveau vers sa « cible ». La voilà maintenant en train de grimper l’arbre…

« Tu sais, je ne ferais pas ça à t… »

Il n’avait même pas encore eu le temps de terminer sa phrase, ou plutôt, son conseil, qu’un petit drame arriva. La chute fut assez rude et le crie de douleur qui retentit de la bouche de la civile témoignait de la douleur qu’elle ressentait ! Aussitôt, Ryuu bondit vers elle, la redressait légèrement par le dos et inspectait rapidement où elle s’était blessée. L’un de ses poignets virait à la couleur bleue et enflait déjà à vue d’œil ! Heureusement, ce n’était que cela. Si cela avait été plus grave, le Genin s’en serait voulu, car c’était là, la première fois qu’il devait remplir son rôle ! Il retiendrait sa leçon et la prochaine fois distribuerait son conseil plus vite et surtout sauterait suffisamment tôt pour empêcher la chute ! Peut-être que cette blessure sonnait la fin de la petite escapade des deux Hayashi ? Quelle que soit la réponse, le brun tenta de prendre en main la situation et exécuta d’une main une série de mûdra. Immédiatement, du bois commença à se former autour du poignet de la jeune fille, créant alors une sorte d’attelle improvisée…

« Je ne suis pas médecin, mais tant qu’on ne sait pas si ton poignet est vraiment cassé, il vaut mieux l’immobiliser non ? On ferait mieux de rentrer au village pour te soigner un peu, un ninja médecin te soignera en un rien de temps. »

Puis, il se retourna quelques secondes et dirigea son regard vers l’arbousier. Plus précisément sur la corde rouge qui y était attachée. Il ne fallait pas qu’il oublie ce que cela représentait pour un Hayashi, ni les larmes qui coulaient actuellement sur le visage de la blessée. Bien que le problème pouvait ne pas être le même, il se souvenait qu’il avait lui aussi eu des moments douloureux il y a quelques années de cela. Lorsque son frère perdit la vie. Pour elle aussi, c’était avant tout un problème personnel qui l’avait décidé à venir jusqu’ici pour libérer sa colère. Il regarda de nouveau la blonde. Ryuu n’était pas le meilleur pour inscrire des émotions sur son visage, mais il lâcha quand même un léger sourire et dit de son ton toujours aussi calme…

« Mais si tu veux rester ici encore un peu, il n’y a pas de problème. Je sais que tu appartiens au clan Hayashi, je connais un peu les membres qui le composent puisque j’en suis également un. Alors je sais ce que signifie cette corde rouge. Tu es sûre de ne pas vouloir me dire ce qui se passe ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 949
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Saccager sa sépulture [Libre] Mer 23 Mar 2016 - 15:12

Il fallait s'y attendre, à vouloir jouer les trapézistes et monter toujours plus haut, la chute fut forcément rude et douloureuse. Lorsque ma jambe glisse sur le tronc, je n'ai pas vraiment le temps de réaliser ce qui m'arrive. Chaque mouvement que j'essaye est plus douloureux que je précédent et je finis par plier mon bras contre ma poitrine alors que je sentais, sans vraiment réaliser ce qui se passait qu'on me redressait.

La douleur qui me traverse à présent ne doit rien à ma santé morale, mais bel et bien à ma santé physique et les larmes de douleur commencent déjà à ruisseler le long de mon visage alors que je tente, en vain de bouger le poignet. Chaque mouvement que j'essaye est plus douloureux que je précédent et je finis par plier mon bras contre ma poitrine alors que je sentais, sans vraiment réaliser ce qui se passait qu'on me redressait.

L'homme qui s'était alors présenté à moi quelques secondes plus tôt me saisit délicatement la main pour l'examiner. Ceux à quoi je répondais par un petit cri de douleur, ne parvenant toujours pas à contrôler cette dernière pour m'exprimer de façon plus explicite.

Les larmes continuaient à rouler sur mon visage rougit par la souffrance et je ne comprenais pas vraiment ce que l'homme était en train de me dire. Je me contentais simplement de hocher la tête positivement à toutes ses requêtes en me mordant la lèvre pour ne pas crier une nouvelle fois. Ça faisait terriblement mal et j'avais bien du mal à me contenir, alors que je le regardais sans vraiment le voir, ou même me souvenir de tout ce qui s'était passé juste avant.

Il me rappela soudainement l'arbre sur lequel j'avais essayé de grimper et sa signification. Les larmes renflouaient de mon corps une nouvelle fois et je dû faire un ultime effort pour aller cette fois-ci et définitivement retirer la corde rouge du tronc de l'arbre et la laisser s'envoler au vent. La douleur physique ne m'avait pas permis d'oublier celle de mon cœur. Cet endroit n'avait plus aucune signification pour moi et je reviendrais bientôt pour m'assurer qu'il soit détruit, mais pour l'heure, je devais m'occuper de mon poignet cassé. Je m'adressais alors à l'homme qui m'était venu en aide :

"On a beau être du même clan, nous ne sommes rien l'un pour l'autre… Ça fait bien longtemps que le clan Hayashi ne représente plus rien pour moi ! Il ne fallait pas nous abandonner quand nous avions le plus besoin de vous !"

Je larmoyais toujours, mais je lui passais désormais devant sans demander mon reste. Je devais aller à l'hôpital.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 58
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Saccager sa sépulture [Libre] Jeu 24 Mar 2016 - 17:14

L’attelle était supposée stabiliser le poignet et les possibles os fracturés de la Hayashi afin de canaliser la peine que provoquerait la cassure, mais il semblerait que la blessure soit assez sérieuse pour arracher de nouveaux gémissements de douleur à la jeune blonde. Cependant, il semblerait que Ryuu se soit trompé et que sa petite manœuvre Mokuton se soit révélée assez inutile s’il en jugeait aux larmes qui voulaient sur le visage de la civile. D’ailleurs, cette dernière ne répondit pas, pour la deuxième fois, à sa question. Son problème relevait visiblement bien de l’ordre privé, et même si cela concernait sûrement le clan Hayashi, comme en témoignait la corde rouge autour attachée à l’arbre, elle ne paraissait pas prête à laisser le brun y mettre un pied ! Tant pis, le Genin préféra demeurer silencieux et ne pas trop pousser les interrogations tant que la colère serait aussi forte dans le cœur de la fille. Malgré tout, il ressentait lui-même un peu de tristesse à voir un tel désespoir…

Contre toute attente, alors que Ryuu s’apprêtait à prendre en charge la blessée et la transporter sur son dos jusqu’au village pour qu’elle puisse y recevoir les soins adéquats, voilà que celle-ci se leva toute seule, combattant comme elle le pouvait la douleur qui envahissait son poignet. Elle se dirigeait une nouvelle fois vers l’arbousier d’un air rageur. Comptait-elle encore essayer d’attenter à la composition de l’arbre en lui arrachant une branche ? Non. Elle alla simplement arracher la corde rouge qui y était attachée, avant de la laisser s’envoler au gré du vent. Qu’est-ce qui pouvait bien la rendre aussi en colère contre le mort qui était enterré en dessous ? Peut-être le saura-t-il dans quelque temps. Peut-être que ce secret sera bien gardé et ne le connaîtra-t-il jamais. Quoi qu’il en soit, le Konohajin se releva à son tour et observa la civile. Celle-ci se retournait de nouveau face à lui…

Les paroles qui lui furent adressées étaient teintes d’une certaine violence et eurent le don de surprendre le Genin. Elles ne témoignaient que d’un mal encore plus profond que ce qu’il osait imaginer. Un mal qui avait un lien avec les agissements du clan tout entier ! Mais que pouvait-il répondre à cela ? Rien. Il avait lui-même de nombreuses questions qui venaient hanter son esprit. De quoi parlait-elle ? À quelle époque ? Est-ce qu’il aurait pu faire quelque chose ? Et bien d’autres encore. Ryuu ne pouvait alors que perpétuer le mutisme, dans lequel il s’était réfugié depuis qu’elle arracha cette corde si symbolique, et la regarder lui passer devant sans broncher. Le brun aux yeux bleus n’avait peut-être pas réussi à découvrir le souci qui la rongeait, ni à la réconforter, néanmoins, il avait au moins accompli ce qu’on aurait attendu de lui en tant que shinobi ! À savoir, pousser la civile à rentrer au village d’une manière ou d’une autre. Et cela était pour le mieux !

D’ailleurs, il se devait lui aussi de rentrer à Konoha. Aucune autorisation n’était venue accompagner sa petite escapade dans les forêts de Hi et la rencontre impromptue qu’il venait de faire ne lui donnait de toute façon pas envie de continuer. Puis, il fallait bien quelqu’un pour surveiller la Hayashi dans son village retour ! Il entama lui aussi sa marche en direction des Grands Remparts pour entreprendre la suite de son aventure. Il avait de multiples choses à accomplir avant de devenir le fier ninja de Konoha qu’il rêve de devenir. Ou plutôt celui dont il aurait aimé voir son frère devenir…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Saccager sa sépulture [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-