N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Menace à Gashadokuro ! [Mission rang B Feat. Senritsu Hak]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Silencieux du Satoru
Messages : 91
Rang : B+

Message(#) Sujet: Menace à Gashadokuro ! [Mission rang B Feat. Senritsu Hak] Lun 21 Mar 2016 - 22:53


Mission rang B:
 

Aujourd'hui, c'est un grand jour pour moi, après des jours d'attente, j'ai enfin reçu une missive indiquant que j'avais une mission pour le village à accomplir. Dans cette tache, je ne serais pas seul, j’allais faire équipe avec une autre personne du village, je ne l'avais encore jamais vue, mais son nom était indiqué sur le papier, je devais me rendre aux portes du village, c'était là le point de rendez-vous. La mission avait un risque élevé vu mon niveau actuel, c'était surement pour cette raison que j’allais faire équipe avec une Chunin qui avait beaucoup plus d'expérience que moi. L'occasion rêvée d'en apprendre plus auprès de personne plus expérimentée, c'est dernier temps, je n'ai rencontré que des personnes de mon niveau même si certain en était plus fort que moi, face à un Chunin la différence est bien plus grande. Pour la mission, elle consiste à retrouvé et à arrêter les criminels qui menacent un témoin important. Je trouve quand même que directement les éliminé serait une meilleure option, ce genre de personne une fois libéré retourne à son ancienne vie et recommence une activité criminelle. Dans un tel cas s'est presque travaillé pour rien si tous les criminels qu'on attrape recommencent une fois sortir, alors que quand ils sont morts, on en parle plus. Bien sûr parfois, il arrive que certain revienne sur le droit chemin, mais bon, je n'y crois pas trop. Enfin bon, ça sera à Senritsu Hak de décider étant mon supérieur sa décision fait autorité sur la mienne.

Bon, je parle, je parle, mais il serait temps de commencer à préparé mes affaires. Je ne sais pas combien de temps la mission dura, mais je vais préparer mon sac avec un minimum d'affaire. Déjà, je n'ai pas besoin de prendre des armes vues que je peux les créer moi-même a présent avec ma maitrise. Des parchemins explosifs ? Hum, j'en ai un assez mauvais souvenir, mais je vais en prendre quelque un au cas où. De l'eau, de la nourriture, les choses les plus importantes, des bombes fumigènes. Bon, je pense que j'ai tout pris, je suis donc prêt à partir d'ici, il est temps de mettre mes heures d'entraînement à l'épreuve ! J’espère cependant ne pas finir dans le même état que Yui l'autre jour, ma mère aurait du mal à s'en remettre si cela arrive. Je suis cependant un Shinobi et en tant que tel la mort peut me frappé à tous moment, je suis conscient depuis que j'ai rejoint l’académie, mais bon un mère reste, une mère peut importe que son fils à un métier dangereux ou pas.

C'est sorti de ma maison que je pris la route vers le point de rendez-vous, j'étais à la fois impatient et stressé. Je me demande qu'elle sera le genre de personne avec qui j'allait faire la mission. Pour le moment, j'avais rencontré des genin comme moi qui avait été plutôt sympas avec moi, il y en a une qui m'a même enseigné une technique. Mais je ne suis plus un enfant, je sais que je peux très bien tomber sur quelqu'un de sévère bon cela ne me dérange pas dans ce cas là mais si je tombe sur quelqu'un de méchant et froid. Après tout, je ne suis qu'un jeune genin qui n'a que peu d'expérience, devoir faire équipe avec quelqu'un de mon rang ne doit pas être une joie. Mère me dit que je dois avoir plus confiance en moi, mais bon, c'est plus facile à dire qu'à faire quand on regarde les faits. Bon au plus vite, je serais sur place au plus vite, je serais fixé sur mon sort.

Arrivé sur place, je devais à présent retrouver la personne en question, je n'avais aucune idée à quoi elle pouvait ressembler et je n'allais quand même pas crier son nom dans toute la rue. Je sais ! Je vais attendre ici devant la porte, il ou elle se présentera bien à un moment ou un autre. J'ai une autre idée, je vais laissé mon bras de métal bien apparent au yeux de tous, d'habitude, je préfère éviter, mais avec mon nom de famille la personne pourra faire le rapprochement avec mon bras. Yui avait bien réussi à trouvé mon pouvoir après avoir remarqué mon bras, où alors c'était en voyant mon entraînement ? Mince, je sais plus, mais ça faut le coup d'essayer, je crois. En attendant que ça marche, je vais réfléchir à quoi faire la prochaine fois que je pars m'entraîné, on gagnera du temps.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 907
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Menace à Gashadokuro ! [Mission rang B Feat. Senritsu Hak] Mar 22 Mar 2016 - 23:52

Une mission de plus – celle-ci au moins sera moins frustrante que la précédente. Les conflits familiaux sont quelque chose que je déteste, alors que me débarrasser de quelques idiots est quelque chose qui se fait vite et bien. Pas de pathologie sociale. Pas de problèmes inhérents. Trouver. Eliminer. Deux étapes. Je n’ai pas pris plus d’équipement que ça, seulement mon Tantô, mais je serais étonnée que ce soit des ninjas que nous ayons à combattre vu le niveau de la mission. J’espère que le jeunot qui m’est donné pour cette mission sera différent des précédentes – je suis extrêmement calme depuis quelques jours, encore un peu fatiguée par la blessure qu’Otoke m’a infligée. J’aimerai bien rester dans cet état un peu de temps encore, ça me permet d’être plus raisonnable – et puis, je ne peux pas parier d’office que j’aurais envie de le tuer au premier contact AVANT de l’avoir rencontré, n’est-ce pas ? Se voir aux portes du village – une bonne preuve de pragmatisme de sa part, déjà un point positif. Tant qu’il s’occupe de faire la mission sans trop la ramener, ça va aller. Je suis calme. Calme. Calme. Sereine. Je vais pouvoir combattre. Je vais réussir la mission. Je ne vais pas m’emporter. De toute façon, je suis encore en convalescence partielle – c’est pas le moment. Il a intérêt à savoir combattre. Ou non. Peut-être ? Je ne sais pas. Je verrais bien. Je ne suis pas contre le fait de lui enseigner une ou deux choses sur cette mission. Je parle comme si j’étais une vieille. C’est horrible.

Ma connasse de mère doit jubiler à l’idée de me voir penser ça. Comme si elle pouvait en avoir quelque chose à faire. J’aimerai là… Non. Je me concentre sur ma respiration. J’ai un objectif à atteindre. Il me faut me concentrer dessus. Des écarts comme la dernière fois sont peu souhaitable pour la promotion du village. Si ce qui avait été fait chez les mercenaires était rendu public – ils me trouveraient. Ils resserreraient les laisses autour de mon cou. Non. Non. Non ! Tout sauf ça. Je dois rester exemplaire. Je dois progresser. Je dois m’approcher de ce qu’est Monjara Shinji. Il a du pouvoir. Il a de la liberté. Non. Pourquoi ? Oui ! Non. Mes pensées s’emballent et je sens qu’il faudra que je m’arrête, mais j’arrive enfin aux portes du village. Où est-il maintenant…

« Salut ! Tu es Kinzoku Tadashi, non ? »

Un garçon avec un bras en fer se différencie de la foule. Je connais son nom de famille. Je connais son pouvoir – voir qu’il ne l’utilise pas pour faire des paillettes dorées comme l’autre gamine est un bon début. Je lui adresse un grand sourire amical – encore un gosse, je… Non. Non. Non. Je ne peux juger de sa maturité que sur ce qu’il dit, pas sur ce qu’il fait. Il faut que j’avance. Il faut que je… J’aimerai le démembrer. Est-ce un vrai bras ou seulement une armure ? Je me demande si ma lame pourra le traverser aisément. Si c’est son vrai bras, il va repousser à l’infini non ? Ce serait tellement drôle. Voilà ! Oui ! Je vais essayer de découvrir ça durant la mission. Pourquoi ne pas le lui arracher par accident ? Je penche légèrement la tête sur le côté et remet une mèche de mes cheveux bleus derrière mon oreille, me faisant paraître innocente et adorable. La surprise, il n’y a que ça de bien. Les apparences, il faut les utiliser autant que possible. Détruire, mais ne pas se faire accuser. Oui. Oui je vais faire ça ! Mon calme s’évapore quelque peu, mais je sais que je reste cohérente encore, donc cela ne me gêne pas tellement.

« Je te propose de faire quelque chose de sympathique pour cette mission, qu’en dis-tu ? On va commencer calmement – sur la route, explique moi ce que tu as compris de la mission. »

Je ne me présente pas à lui, il a mon nom également si j’ai le sien. Je ne lui propose pas de vérifier notre matériel, c’est à lui d’être responsable – il se connait mieux que moi. Lui adressant un deuxième sourire, je prends la direction de la sortie du village, attendant qu’il m’emboite le pas. Aujourd’hui, je vais essayer de comprendre et connaître mon Genin. Le rendre totalement fou sans savoir d’où je pars n’a aucun intérêt de toute façon, et ça évitera les mauvaises surprises comme l’autre dégénéré d’Ikumo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Silencieux du Satoru
Messages : 91
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Menace à Gashadokuro ! [Mission rang B Feat. Senritsu Hak] Mer 23 Mar 2016 - 12:49

Alors je pourrais créer une nouvelle technique la prochaine fois, j'ai beau avoir appris auprès de certaines personnes, je dois également développer mes propres techniques pour évoluer. En amélioré certaine serais également une bonne option, certaines laisses encore à désiré en l'état actuel des choses, elles ne sont pas très efficaces. Oui, ce ne serait pas une mauvaise idée de faire ce programme, une fois rentré de cette mission, je ferais un essai là dessus. En attendant, je vais rester concentré sur notre objectif du jour, réussir ma première mission. Dire que mon imbécile de père fait ça chaque jour, je vais lui prouvé que je peux en faire tout autant sans pour autant oublier le reste de la famille. Elle devrait plus tarder à arrivé, on approche de l'heure prévue. Je me demande qu'elle genre de personne, elle sera, gentille, méchante, juste, sévère ? Chaque personne dans ce village est différente et je n'en connais qu'une petite partie, elle peut même ce compté sur les doigts d'une main. Ah voilà quelqu'un qui s'approche de moi, on dirait que m'afficher avec mon bras en métal à porté ses fruits, sont apparence peut parfois ce montré utile quand même.

- S... Salut, oui, c'est bien moi.


Encore une fille, il n'y a donc que des filles dans ce village ou quoi ? Bien, bien maintenant qu'elle est arrivée, on va pouvoir commencer. J'ai hâte d'arrivée sur place et d'attraper les imbéciles qui on menacé cet homme, où alors c'est une femme ? Mince, j'en sais rien d'un coté cela n'a aucun importance sur la mission. Bon maintenant qu'elle est arrivée, je peux cacher à nouveau mon bras fait de métal, je ne suis pas encore prêt à l'afficher tout le temps, mais petit à petit, j'arrive à ne plus y faire trop attention.

- La mission ? Théoriquement, elle est simple, nous devons retrouver les personnes qui menace un témoin d'une affaire de crime à Gashadokuro. Notre rôle consiste à les trouver et à les attraper, personnellement, je suis d'avis de les éliminer. Ce sont des criminels, même si on les capture, ils recommenceront une fois sorti. Alors que si on les élimine, on en parle plus, mais, c'est vous qui décidez donc je m'en remette à votre décision !

Pendant mon explication, nous avions pris la route vers le village de Gashadokuro. Ahhhh ma première mission, j'étais vraiment impatient de commencer. Faut que je me calme, on dirait une gonzesse à son premier rencart s'il te plaît. Pendant la route, je vais lui expliqué un peu de chose sur mon pouvoir, elle pourra ainsi juger comment le rendre utile.

- Comme vous le savez, je suis un Kinzoku, je peux donc matérialiser toute forme d'objet en métal, mon affinité est le Raiton qui se fusionne assez bien avec mon pouvoir. Je reste cependant un débutant, je n'ai pas votre expérience. Mais voilà, j'estime que vous devez savoir mon niveau pour décider d'une stratégie d'attaque lorsqu'on aura retrouvé les criminels en question.


Ce n'était pas par manque de confiance en moi que je lui avais dit que j’étais encore un débutant. Ce n'était que la pure réalité, j'avais encore temps de choses à apprendre et vu que je ne suis encore jamais sorti du village en mission, je devais faire entièrement confiance à Hak. Bon bien sûr je ne jamais cent pour-cent confiance à quelqu'un, mon passé m'a fait comprendre qu’être trop confiant envers les autres peut ce retourné contre soi-même. Mais je parle, je parle alors que ne sommes enfin arrivé sur place. Bien, je suppose qu'à partir d'ici, elle décidera des choses à faire.

- Alors par où on commence ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 907
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Menace à Gashadokuro ! [Mission rang B Feat. Senritsu Hak] Jeu 24 Mar 2016 - 0:10

Calmement, je le suis. L’écoute. Enregistre ce qu’il dit. Pense à ce que je peux bien lui répondre. C’est extrêmement frustrant. Son bras se balance si habilement pendant que l’on marche, mes pensées convergent systématiquement vers ce dernier. Comme un enfant coincé devant une vitre, à regarder une sucrerie sur laquelle il a envie de se jeter. Une chose qu’il veut dévorer. Toucher dans tous les sens. Croquer. Sucer. Caresser. Dévorer. Utiliser jusqu’à ce qu’elle soit perdue. Un doigt. Je saurais me satisfaire de juste un doigt. Une phalange même. Je veux. Puis-je fracturer ses os avec autant la facilité habituelle si c’est du métal ? Cela lui fera-t-il mal ? J’espère. De toute façon, ce qu’il raconte est tellement fade et plat que j’ai besoin de penser à autre chose pour ne pas m’endormir. Plus vite on arrivera, plus vite je pourrais lui répondre. Et si je le séduisais ? Un léger décolleté. Un peu de charme. Un grand sourire. Une petite soirée dans un hôtel. Moi grimpant sur lui uniquement pour lui arracher son bras. Il serait démuni. Désarmé. Pris de surprise. Oui ! J’ai envie de voir la surprise tordre son visage. Le voir s’imaginer les plus folles choses uniquement pour être déçu et blessé. Ce serait tellement… Je lui adresse un petit sourire discret alors que nous arrivons à destination. A moi.

« Je ne t’ai pas demandé de me répéter l’ordre de la mission tu sais. Je l’ai lu également – je voulais simplement voir ton raisonnement. Enfin, ce n’est rien. Je ne me suis peut-être pas bien fait comprendre ? »

Une question rhétorique. Comme si j’attendais une réponse de sa part. Et pourquoi pas le voir déblatérer des explications et des justificatifs désespérés dans le seul but de se rapprocher de la vie ? Quand on ne sait pas, on ferme sa gueule. C’est pourtant pas compliqué non… Ma gentillesse, combien-même je me sois promis d’être sympathique – elle a des limites merde. Je ne vais même pas lui faire de cadeau et prendre ce que je veux d’un coup sec si ça continue. Non. Non. Non. Rester calme. C’est mon seul objectif là. La mission parle de plusieurs personnes le menaçant. Il doit y avoir un schéma pour pouvoir accuser systématiquement un groupe – ou alors c’est simplement une obsession statistique. Notre objectif n’est pas de protéger. C’est fait par d’autres. Ce qui veut dire qu’ils n’ont pas l’occasion de bouger leur graisse pour agir – le contexte peut-être un peu plus compliqué qu’il n’y paraît. Ou alors il est riche. Et du coup, il ne fait pas confiance à ceux qui le protègent. Tellement d’hypothèses, tellement de déduction. Je lui demandais d’en avoir une et de l’expliquer – il est con, mauvais point pour lui.

« Ne me demande pas par où on commence – je t’ai dit, ton objectif est d’apprendre. Prends les décisions. Donne les ordres. Prends-toi pour le Chûnin. Ça te servira plus qu’apprendre à casser un os ou deux. »

Je me fou de ce qu’il pense. De ce qu’il veut. De sa hiérarchie. Si prendre ses ordres peut rendre le tout plus amusant et plus formateur… J’espère qu’il va réfléchir plus par la suite. Je ne lui demande pas la lune. Seulement de la volonté. Ils sont tous idiots dans sa tranche d’âge j’ai l’impression. Si je n’en fais pas avancer un ou deux, je vais mourir d’ennui avant de mourir de mes blessures – tout simplement parce qu’ils sont incapables de combattre, de réfléchir. Des oiseaux. Stupides. En cage. Je suis une chienne en laisse, mais j’ai de l’espace. J’ai de la liberté. Je peux mordre quand il le faut, et pas battre des ailes comme une victime devant un prédateur. C’est trop simple de mordre en ces petites choses, de leur tordre le cou ou de les avaler en une bouchée. Tellement facile que ça commence à me faire chier. Je lui adresse un sourire supplémentaire, mon corps immobile face à lui à l’entrée du village.

« Mais bon, je vais te donner quelques conseils pour commencer. Nous devons trouver qui empoisonne la vie d’un homme. Prendre contact avec ce dernier peut être un bon début. Voir les lettres. Essayer de comprendre. Trouver si elles suivent une sorte de motif. Temporel, Intentionnel, peu importe. On doit trouver des détraqués, et ça ne se fait pas en demandant dans la rue à tout va. A toi. »

Je crois mes bras, attendant sa réaction. Je ne ferais que suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Silencieux du Satoru
Messages : 91
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Menace à Gashadokuro ! [Mission rang B Feat. Senritsu Hak] Jeu 24 Mar 2016 - 22:16

Euh quoi ? Eh ben, elle n'y va pas par quatre-chemins celle-là ! J'ai surement du mal comprendre sa question... Génial, ça commence bien. C'est vrai que je n'ai fait que répété l'ordre de mission, peut être que la réponse qu'elle voulait m'entendre dire était tout autre. Genre par quoi on devait commencer, dans quelle direction cherché ce genre de choses. Enfin bon, je ne vais pas lui répondre, parfois, il veut mieux ne rien dire. En tant cas, je sais que j'ai quelqu'un d'assez sévère en face de moi, ça ne rigole pas. Pendant ce temps, nous étions enfin arrivés à destination et encore une fois, j'ai raté une chance de fermer ma bouche, je lui avais juste demandé par où on commence. Pour, c'était logique de demander, c'est elle la Chûnin ici non ? Je ne suis qu'un simple genin qui commence sa première mission. Mais pour elle non, pour elle mon objectif était d'apprendre, je devais lui donné les ordres, prendre les décisions. En résumé me prendre pour le Chûnin. Je veux bien, c'est une occasion d'apprendre comment réagir dans ce genre de situation pour le futur, un jour, j'espère devenir Chûnin alors c'est une bonne occasion. Mais, si vite ? Ce n'est que ma première mission...

- Oui mais, je...

Non ne dit rien, tu risques de l'énerver, je ne sais pas si elle est de mauvaise humeur ou si c'est ça façon de précéder en mission avec des débutants, mais, il veut mieux ne rien dire et accepté. Prends l'occasion comme elle ce présent, un entraînement au poste de Chûnin, j'ai encore du chemin à parcourir avant de pouvoir y arriver, mais, cela fera une bonne expérience à rajouté à mon tableau. Ahh elle me donne quand même quelque conseil. Prendre contact avec le témoin, regardé les lettres pour peu être y trouver un quelconque indice. Bref, quelques choses pour pouvoir commencé les recherches. Aller voir cet homme serait un bon début en effet, il pourrait peut-être connaitre les personnes en question, genre à quoi elle ressemble voir même leur nom, enfin, ce serait trop beau à voir, mais bon quitte à commencé quelque part autant commencer par la non ?

- Merci. Alors on va commencer par l'homme, il a surement des informations qui va nous permettre de partir sur une bonne base.

Pour les lettres, il fallait également y jeter un œil. En parlant de lettre pourquoi c'est à moi qu'on les a envoyé plutôt à elle ? Une erreur de leur part où c’était voulu ? Vu qu'elle désire me laisser décidé dans le but d'apprendre, c'est possible. Enfin bon, cela n'a pas tellement d'importance dans la situation actuelle. J’ouvris alors chacune des lettres dans l’espoir de trouver un quelconque indice. L’écriture sur chaque lettre était la même, on peut donc en conclure que c'est la même personne qui envoie les menaces, mais, cela ne veut pas dire qu'il est seul pour autant. Dans chacune des lettres, il le menace de l'éliminer si jamais il parle, tien il y en à même une où il le traite de traitre. Hum, il est donc possible qu'il a déjà rencontré ses hommes auparavant. Mais, alors pourquoi dire qu'elle était anonyme ? Par peur peut-être ? Ou alors il a quelque choses à caché. Dans tous les cas, toutes les pistes mènent à cet homme. J'espère n'avait manqué aucun indice, je débute quelque même, je ne suis pas un expert.

- J'ai lu les lettres, il est possible que le témoin connaisse son agresseur, mais, je me demande alors pourquoi avoir dit qu'elle était anonyme ? Par peur de représailles ? Peut-être a-t-il quelque choses à caché ?

Bon, j'espère que cette fois-ci, j'ai bien répondu, de toute façon, je suis la aussi pour apprendre. J'aurai jamais imaginé que ma première mission se passe de cette manière, j'espère être à la hauteur de ses attentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 907
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Menace à Gashadokuro ! [Mission rang B Feat. Senritsu Hak] Jeu 24 Mar 2016 - 23:22

Mon visage est tendre, souriant et semble attentionné – en réalité, je commence à être agacée par ces regards incessants qu’il me lance. On dirait qu’il a vu la lumière et qu’il regarde en permanence pour ne pas être aveuglé. Je pourrais lui crever les yeux si c’est ce qui le gêne. Je suis certaine qu’il pourrait s’en fabriquer en métal avec son hérédité et, avec un peu de pratique en sensorialité, il peut même être capable de voir avec. Sa queue, elle est en quelle matière ? Si je l’écrase entre mes mains, repoussera-t-elle également ? J’imagine déjà ses enfants moitié-robots dès la naissance. Je dois vraiment percer son bras. C’est à la limite de la compulsion obsession. Je me tourne vers lui, prenant les lettres de ses mains et les dévorant rapidement avec mon regard.

« Ne me regarde pas avec ces yeux, tu sais. Je ne suis pas un monstre, je veux seulement que tu progresses. »

C’est tout ce que j’ai à lui répondre pour commencer. Il a reçu les lettres à ma demande, comme quoi on peut obtenir pas mal de choses à Kumo quand on connait les bonnes personnes – encore heureuse que ceci n’ai pas changé. Ce serait tellement chiant sinon. Calmement, je pose mon bras sur son épaule métallique, feignant de montrer un soutien physique et une proximité entre nous – foutaise, je ne fais que légèrement la serrer. C’est dur. Très dur. Difficile à croire qu’il possède un réel bras à l’intérieur et n’utilise ceci que comme une armure. Enfin, ce n’est qu’une supposition. Fait chier. J’aimerai me plonger dans une illusion toute seule, où je pourrais le démembrer espace osseux par espace osseux pour analyser cette chose qui sort tellement de l’ordinaire – seulement je ne suis pas un putain de devin de merde, je ne verrais que ce que je veux voir si je ne connais pas la réalité et ne force pas l’illusion à me la montrer. Je pourrais juste tirer un petit peu sur le côté et… Non. Mon regard croise le sien. Je dois faire copine-copine, quitte à vouloir en gerber, mais ma curiosité sera attisée.

« C’est un bon début dans ta déduction, mais tu t’arrêtes trop tôt. Je vois pourquoi tu penses qu’ils se connaissent – c’est possible. Le contexte semble assez clair sur le pourquoi des menaces, même si en lisant certaines de ces lettres j’ai envie de dire que c’est peut-être plus obscur que ce qu’on nous vend. Oui, il doit y avoir une raison s’il les connait pour le cacher. Laquelle ? Etaye un peu là-dessus. Quelles raisons peut-il avoir ? Quel contexte ? Qu’est-ce qui peut le motiver à agir ainsi ? »

Sans trop réfléchir, je lève mon bras de son corps – qu’il s’imagine pas que je veuille lui sauter dessus non plus, il n’en vaut clairement pas la peine pour le moment. A part pour ce bras mais Otoke et Shigeru m’en voudraient je pense. Mon calme me surprend moi-même. Avais-je réellement besoin de décharger à ce point pour rester cohérente, ou bien est-ce juste la mission que je me suis imposée qui me permet de rester cohérente ? Tout le bruit de mes pensées est filtré, trié, éliminé – un remède magique à ma colère, mais j’ai l’impression de devenir une grand-mère qui va être rapidement condamnée à mourir dans son coin. Je dois relâcher un peu les vis, sinon je vais me retrouver avec un arbre dans le cul – déjà que le manche à balais qu’à Shigeru je ne le tolère que moyennement…

« Aller, on va le voir et tu l’interroges d’accord ? Les autorités ne devraient pas nous chercher trop de problème. Au pire, tu as le droit de leur faire un peu peur, mais pas de combat. Ce n’est pas notre objectif. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Silencieux du Satoru
Messages : 91
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Menace à Gashadokuro ! [Mission rang B Feat. Senritsu Hak] Dim 27 Mar 2016 - 19:57

Que je progresse ? Hum je ne dis pas le contraire, mais, elle n'a pas choisi le chemin le plus facile, pour moi en tout cas. Me laisser entièrement la responsabilité de la mission alors que je ne suis qu'un simple genin qui participe à sa première mission... Je me sens un peu perdu, on va dire. En plus question regard, elle n'a pas arrêté de mater mon bras de métal, à croire qu'elle le trouve fascinant, ça change des réactions ordinaires vues que d'habitude, les gens en on peur où le trouve repoussant et horrible. Mais quand je vois l'attention qu'elle lui porte, j'y vois plus que de la simple curiosité... Je ne sais pas expliquer ce sentiment que je ressens, c'est comme si elle cherchait à en savoir plus, c'était un peu effrayant quand même.

Bon en attendant, j'avais en partie vu juste pour la lettre, selon elle, je devais chercher, voir plus loin. Elle cherche à me soutenir maintenant, j'ai du mal à voir ce qu'elle cherche vraiment. Enfin bon, ce n'est pas comme si ce bras pouvait ressentir quelque choses vu qu'il n'est fait que de métal, c'est plus niveau mental que je ressens quelque choses quand on le touche, une sensation assez étrange d’ailleurs que je n'arrive toujours pas à l'exprimé, peut être parce qu'elle est inexplicable ? Pour la suite, on allait pouvoir interroger l'homme qui avait reçu toute ces menaces et encore une fois, c'était moi qui allais devoir le faire. Enfin, je dois prendre cela comme une expérience en plus, j'espère être à la hauteur et puis lui faire peur, je ne sais pas si j'en suis capable. Je n'ai pas son talent dans ce domaine...

- Okay

Enfin, je dis oui, mais je ne sais pas trop ce que je vais devoir demander moi, bon sang, je n'aurais pas dû me lever aujourd'hui moi, tout se stresse me donne une de, c'est flemme. Enfin, j'ai accepté la mission, je dois en assumer les conséquences et puis je vais peut-être en apprendre beaucoup aujourd'hui. Je ne dois pas laisser ma peur de prendre les décisions me dominer, je ne dois pas oublier pourquoi j'ai choisi le même chemin que mon père. Lui éclaté sa sale tronche de vieux chnoque, si je dois passer par toutes ses épreuves pour y arriver alors soit j'y ferrais face comme un homme, même si je n'ai pas encore atteint l'âge L'égale pour en être un. Entre-temps, nous étions arrivés chez le témoin qui était entouré de garde, surement pour sa protection vu qu'il était menacé, c'était d’ailleurs l'unique raison de notre présence aujourd'hui.

- Bonjour, nous sommes des Ninja de Kumo envoyé pour régler votre affaire de menace postale... En lisant ses dernières, nous avons découvert des questions, des questions aux qu'elle nous faut des réponses et vous êtes le seul pour le moment à pouvoir nous les fournir. J'espère pouvoir donc compter sur votre collaboration, il est dans votre intérêt de nous dire toute la vérité, vu qu'en retrouvant ses hommes votre vie ne sera plus en danger...


J'espère ne pas y être allé trop fort, je n'ai pas l'habitude de prendre les commandes, avec le temps, j'espère devenir plus doué dans ce domaine.

- Dans une lettre, nous avons découvert qu'il vous a décrit, comme étant un traitre, vous devez donc connaitre ceux qui vous menace alors pourquoi nous avoir signalé celle-ci, comme étant anonymes ? Je ne sais pas pour qu'elle raison, vous avez oublié d'y ajouter ce détail, mais il serait intelligent de tout nous dire à présent.

Je repris alors un peu mon souffle, j'espère que je suis dans le bon jusqu’à maintenant. Façon, c'est pour sa survie qu'on est ici, elle dépend donc de ses futures réponses. S'il nous avait déjà tout dit à la base, on n'aurait pas dû se taper tout ce chemin et on aurait gagné un temps précieux.

- Le moindre détail est important pour nous permettre de retrouver vos agresseurs... Alors n'en oublié aucun.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 907
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Menace à Gashadokuro ! [Mission rang B Feat. Senritsu Hak] Lun 28 Mar 2016 - 15:02

Je soupire intérieurement, suivant sévèrement les faits et gestes du Genin. Il va droit au but, et malgré les quelques notes d’hésitation que j’arrive à percevoir dans ses questions – un manque d’expérience certainement, je considère qu’il ne se débrouille pas trop mal. Je toise les gardes un à un, les détaillant discrètement pendant que Tadashi pose ses questions – des civils. De tête, je dirais qu’ils n’ont pas l’expérience du combat et sont plutôt une mesure préventive posée pour rassurer le centre de notre intérêt qu’autre chose. Faire appel à nous est donc cruellement logique après tout. Mes yeux s’arrêtent sur le civil qu’ils protègent, analysent ses réactions aux paroles du jeunot. Sourire mal à l’aise, déplacements erratiques mais discrets sur le siège, tête légèrement penchée en avant, sourire béat venant et s’effaçant – sueurs. Je lui réponds en lui adressant un sourire discret, cherchant à l’encourager – à force de préparer et analyser tous mes mouvements pour les rendre naturels, en plus de mes besoins à lire les réactions des gens dans mes illusions, je dissèque littéralement son comportement. Il ne parlera pas car il est gêné de la quantité de gens présents dans la pièce.

« Pourriez-vous nous laisser seuls s’il vous plait ? On n’en aura pas pour longtemps, promis. »

J’adresse un sourire gentillet, jouant quelque peu à l’idiote – visage penché sur le côté, les mains croisées dans mon dos comme pour prouver que je m’expose à eux, le pied gauche légèrement devant le pied droit, dans un semblant d’alignement. Le bandeau sur mon bras est saillant, ils savent que nous sommes réellement de Kumo. Bandes de cons. Dégagez. Aller ! Putain. Ils ont un problème à me regarder de la sorte ? J’ai envie de les égorger comme des porcs, l’un après l’autre. J’ai envie de voir leurs regards paniquer devant mon premier geste. J’ai envie de les voir essayer de fuir, uniquement pour se rendre compte qu’ils en sont incapables. Couper la tête de l’un, la lancer à l’autre, le couper en deux et laisser une moitié reposer sur le troisième, avant de lui enfoncer ma lame dans… Non. Le combat est à proscrire, je l’ai dit moi-même. Il faut juste que cette bande d’incapables sorte. Je n’ai pas envie de m’abaisser à prendre notre interrogé dans un Genjutsu, notamment parce que le pauvre Genin auquel j’ai donné les commandes ne pourra rien entendre de ce qu’il me dira. Et si… Oh. Ils sortent enfin. Quarante secondes à me fixer, incrédules, avant de décider de sortir. J’ai envie de leur enfoncer un balai dans le cul pour qu’ils prennent plus de temps encore la prochaine fois. Rapidement, je reprends un air plus neutre, plus distant – sans perdre le sourire sympathique que j’affiche sur mon visage de la façon la plus naturelle possible pour moi.

« Nous ne sommes pas là pour vous juger, vous savez ? On veut seulement réaliser notre mission. »

Je me veux rassurante mais ferme à la fois. Il n’a pas le choix d’obéir s’il ne veut pas que je le torture. Son petit jeu commence à durer et à me jouer sur les nerfs – malgré mon calme je pense difficilement pouvoir résister à un petit con qui se joue de nous. Répondre à quelques questions, ce n’est pas compliqué merde. Il lui faut une invitation ? Il réajuste sa position sur son siège, toujours en sueur comme un animal qui sent arriver l’abattoir. Son sourire idiot, au moins, s’efface, et il croise le regard de Tadashi, préférant visiblement éviter le mien. Dommage, j’aurais aimé être aux premières loges pour lire l’inquiétude et la souffrance qu’il affiche. Lécher sa sueur pour goûter son désespoir. Lire dans ses mensonges.

« Euh… Eh ben… C’est que… Vous savez que je dois témoigner dans une affaire de crime, n’est-ce pas ? Euh… »

Il tourne autour du pot, ce qui a déjà la tendance à m’agacer énormément. Parle putain ! D’un coup, son langage corporel change – il se redresse, affronte notre regard et semble plus détaché de soi-même. Il n’est pas un innocent.

« Je sais qui m’envoi ces lettres. J’ai été moi-même l’un des bandits contre lesquels je témoigne, mais personne ne le sait. Ils me menacent de révéler la vérité, surtout, mais ne veulent pas plonger non plus. Si j’ai fait appel à vous, c’est pour les éliminer et pouvoir recommencer ma vie à zéro. »

Mon regard se pose rapidement sur Tadashi, pour juger de sa réaction et des actions qu’il compte entreprendre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Silencieux du Satoru
Messages : 91
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Menace à Gashadokuro ! [Mission rang B Feat. Senritsu Hak] Jeu 31 Mar 2016 - 23:33

Ah ? Elle est intervenu ? Moi qui pensais que j’allais devoir me débrouiller seul de A à Z. En tout cas, elle n'a pas mis longtemps à faire partir ses gardes, soit elle a un puissant charisme et à réussir à les convainques juste en leur parlant, soit-elle à réussir à leur faire peur juste en les regardants. Hum difficile de deviner la véritable raison, mais bon, je m'en fous un peu quelque part. Je ne suis pas venu ici pour ça, en tout cas j'espère que l'autre va pas tarder à donné les infos dont nous avons besoin pour continuer la mission, déjà qu'on à perdu pas mal de temps à venir ici pour chercher des informations alors qu'il aurait pu les donnée directement. Mais non-bien sûr, c'est tellement plus drôle de devoir tout deviné sois même, sérieusement ont à autres choses à faire que de jouer les détectives et cherché des indices dans tout le village alors que celui qui avait fait la demande de mission avait toutes les informations.

« Nous ne sommes pas là pour vous juger, vous savez ? On veut seulement réaliser notre mission. »

Hum, je ne sais pas pour elle, mais, travaillé pour quelqu'un qui est autant responsable que les coupables aux mêmes ne m'enchantent pas vraiment. Déjà que j'ai une sale horreur des traites, devoir en aidé un me hérisse le poil alors ne pas le juger va être assez difficile pour moi. En tout cas, ce n'est pas parce qu'il a changé de camps que tous, c'est ancien crime vont disparaitre comme par magie, ce n'est pas notre boulot de le juger pour ses antécédents mais quand mêmes, bons sangs retenir ses émotions est une tache plus difficile en pratique qu'en théorie. Comme on l'avait deviné le témoin en question était en réalité un ancien membre de la bande qui avait changé son fusil d'épaule, qu'elle était la raison de son changement, aucune idée, mais, espéré repartir à zéro de cette manière sois, il est débile, soit-il à des connaissances dans le domaine pour blanchir sont casier.

- Nous sommes ici justement pour cette raison, mais, avoir toutes les informations sont nécessaire pour la réussite de la mission. En cachant ses dernières, nous avons perdu du temps, temps qui aurait pu être dépensé à leur recherche au lieu de venir ici les cherché...

Bon, c'est bien beau tout ça, mais, ce n'est pas avec ce genre d'information qu'on va avancer. Vu qu'il était autre fois un membre de la bande, il doit bien savoir où sont leur cachette, leur base... Enfin quelque part où commencer quoi.

- En tant qu'ancien membre, vous devez connaitre leur cachette, des endroits où ils ont l'habitude d'aller. Comme là dit, ma partenaire, nous ne sommes pas là pour... Vous jugez.

Ouai, tu parles, ce qu'il fait n'a rien d’héroïque ou de courageux, il cherche juste à sauvé ses petites fesses. Bon, maintenant, parle ont à déjà assez perdu de temps comme ça, je crois...

- On avait une planque dans une des cavernes du coin, mais, je ne suis pas certain qu'ils y sont encore... Sinon il arrive que certain traine dans ce fameux bar au coin de la rue, mais, je vous préviens, il est souvent fréquenté par des types tout aussi loche qu'eux... Je n'en dirais pas plus, j'en ai déjà beaucoup trop dit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 907
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Menace à Gashadokuro ! [Mission rang B Feat. Senritsu Hak] Ven 1 Avr 2016 - 20:00

Le visage du petit niais de Genin se tend légèrement, réfléchi, rouspète. Comme je le supposais, il n’apprécie pas spécialement notre commanditaire pour ses actions. Tellement fade et prévisible de tous ces jeunes pleins de foi en la justice et le système. Je me contente de rester neutre pendant qu’il termine de poser des questions, grinçant légèrement des dents lorsque j’entends les quelques doutes dans sa voix lorsqu’il parle de notre jugement. Nous avons tous les deux raisons, à notre façon : nous ne sommes pas là pour le juger, mais nous ne pouvons pas nous extraire de porter un jugement personnel. Moi, je le trouve cruellement futé et j’aime cette approche – sans pitié, sans retour possible, sans considération pour les autres. Putain. Dire que si j’étais une connasse de civile, je pourrais mener cette vie si parfaite sans devoir jouer à la bonniche avec mon bandeau Kumojin et respecter des règles. Non. Oui. Non. Pourquoi ? Comment ? Oui. Oui. Je ne suis qu’une chienne. Je suis faite pour obéir au village. Oui. Oui. Je me rappel de ces enseignements. Oui. Je sais. Non. Oui. Oui. Papa… S’il te plait… Ne me frappe pas plus… Non ! Je n’ai rien fait de mal ! RIEN ! L’espace d’une fraction de seconde, je me ressaisis et fais nos adieux communs à celui qui nous a demandé, puis je traine sans lui laisser le choix Tadashi en dehors de la pièce et vers la planque indiquée par l’homme. Jusqu’où va sa justice à lui ? Je me le demande bien.

« Viens. Tu n’as pas été mauvais. Un peu doux. Mais pas mauvais. Maintenant… Décide où nous allons. D’ailleurs, si tu me disais exactement ce que tu comptes faire sur le chemin ? Ce n’est plus la situation d’avant où je ne fais qu’obéir. Je vais ouvertement commenter et critiquer tes décisions – il faut que tu te forges un esprit de réflexion pour ce genre de choses. »

Je lui adresse un énorme sourire accordé au ton enjoué et innocent de ma voix. A combien de litre de mensonges et fausse gentillesse je suis ? J’ai perdu le compte, mais certainement moins qu’il ne tiendrait de sang dans son bras s’il était réel. Juste le toucher, à nouveau. Le serrer un petit peu plus fort. Si je ne fais que le fissurer par accident ? Non. Il remarquera certainement. Je porte mon pouce à la bouche, mordillant mon ongle – un geste que j’ai acquis je ne sais où, mais qui me sert bien à montrer une inquiétude ou un doute lorsque j’en ai envie. Tout au plus, j’essaye de lui paraître vulnérable. Sincère. Amicale. Douce. Endormir une vigilance de la menace qu’il ne devrait pas avoir, dans le seul but de l’emmener vers des terrains plus audacieux. S'il reste dans les moules traditionnels du petit ninja parfait, je vais craquer et me jeter sur lui. Qu'il se réveille un peu. Une petite illusion peut-être ?

« Je ne suis pas un monstre tu sais. Si jamais tu me dis des choses qui ne devraient pas être dites… Je ferais mine de ne rien avoir entendu. Sens-toi libre de parler autant que tu veux avec moi. Seuls les résultats comptent de toute façon, les mots ne durent jamais. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Silencieux du Satoru
Messages : 91
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Menace à Gashadokuro ! [Mission rang B Feat. Senritsu Hak] Sam 2 Avr 2016 - 2:07


Un peu doux ? En même temps, notre mission était d'aider cet homme, mais, j'avoue qu'il m'avait tellement dégouté que je l'aurai bien donné un coup dans sa tronche. Mais, bon le règlement reste le règlement et puis je ferais honte à ma mère si je devenais violent. Au moins, elle m'avait complimenté sur mon travail, ce qui veut dire que je suis sur la bonne voie au moins même s'il reste des détails à amélioré. Bien maintenant on à deux droits à deux choix, le bar où la caverne, personnellement, je préfère aller voir la caverne en premier, aller à la rencontre de soûlard au bar ne m'enchante pas vraiment. Cependant si l'objectif de la caverne s'avère inutile, je n'aurai malheureusement pas le choix. Maintenant, je dois lui décrire mes décisions, bon sang, je vais dire quoi moi, j'essaye juste de suivre mon instinct en suivant les enseignements que j'ai reçus à l’académie. On ne peut pas dire que ça sera intéressant, mais, bon, c'est elle le chef ici même si depuis le début de la mission, elle avait décidé que c'était en partie à moi de prendre les décisions. Je me demande si mon imbécile de père à du suivre lui aussi ce genre d'épreuve, en tout cas si cet imbécile à réussir, je ne vois pas pourquoi je n'y arriverai pas. Bon aller lance toi, en plus pour le moment tout, c'est bien passé, elle s'est montrée plutôt gentille depuis le début et comme elle viens de le signaler, je ne dois pas avoir de crainte de parler librement même si ce n'est pas toujours quelque choses de facile pour moi, j'essaye pourtant de m'améliorer, si si je vous le jure.

- Déjà pour commencer, je me suis dit qu'on devrait aller voir cette fameuse caverne, il a dit qu'il y avait peu de chance qu'elle soit encore habitée, mais, je préfère aller vérifier.

Direction la caverne, il avait dit que c'était au nord-ouest de notre position actuel. Bien, elle ne devrait pas être loin, espérons qu'ils sont là-bas pour terminer rapidement cette mission. Aidé, un imbécile de traitre qui n'a aucun compassion pour les siens m'énerve, c'était peut-être des criminel à la base, mais, quand même, c'est juste en lâche en réalité. Enfin, je laisse peut-être trop mes sentiments personnels interféré avec la mission, nous sommes ici pour aidé le village à la base, la réussite de cette mission est donc la priorité.

- Une fois qu'on les aura retrouvés, on pourrait peut-être chercher à en savoir plus même si à la base ce n'était pas l'objectif de la mission. Ensuite, je suis d'avis de les supprimer, comme ce sont des bandits, ils n'ont surement aucune pitié pour leur victime alors je ne vois pas pourquoi je devrais en avoir pour eux.

Oui, j'ai beau être quelqu'un de très gentil à la base, il m'arrive aussi de penser de manière pragmatique. C'est assez rare, mais, bon, je ne vois pas l’intérêt d'attraper ses imbéciles pour les livrées à la pseudo-justice, non la vraie justice sera accomplit quand mes éclairs iront frapper ses déchets. Enfin bon, on arrive bientôt à destination, j'espère vraiment qu'on va les trouver sur place.

- Voilà leur cachette !

Dis-je en murmurant pour ne pas attirer l'attention sur nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 907
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Menace à Gashadokuro ! [Mission rang B Feat. Senritsu Hak] Dim 3 Avr 2016 - 17:09

« Si c’est ce que tu veux, on fera comme ça. La seule chose importante, c’est de respecter l’ordre de mission : plus de lettres de menace après notre passage. »

Je lui adresse un petit sourire approbateur sur ces choix, combien même j’aurais préféré qu’il soit un petit peu moins sécuritaire. Son sens de la justice est perturbé, je le sens encore ici – putain c’est pas croyable. A croire qu’on a un moule unique et monophorme pour tous les Genins du village qui leur apprend à être gentils, sérieux et à respecter une justice qui, après tout, nous est imposée. Son seul avantage est qu’il refuse de ressentir de la pitié – pauvre con, comme s’il pouvait décider de ça tout seul. Il est trop jeune. Si je trouve l’idiot qui a créé ce modèle, je compte bien l’égorger avec tout le plaisir que je peux y prendre, devant tous, seulement dans le but qu’ils comprennent que ce n’est pas quelque chose de viable dans la vraie vie. Du moins quand on est amené à me fréquenter – je n’ai besoin d’aucune raison et d’aucun prétexte pour faire quoi que ce soit, seulement d’une impulsion, d’une envie sauvage incontrôlable. Exactement comme celle qui me hurle de voir pour son bras. Juste un petit peu ? Non. D’accord. Je lisse les traits de mon visage pour revenir à un état concentré et termine avec lui le chemin jusqu’à la planque.

« Aucun de nous n’a de capacité en Sensorialité. Je vais y aller en premier, j’ai de quoi survivre sans aucun problème, surtout face à des civils. Je te dirais quand tu peux venir, ne risque pas ta vie pour rien. »

Je n’ai pas besoin de devoir trainer son corps décédé s’il fait le stupide, et ce serait tellement dommage pour moi de ne pas voir si son bras repousse comme la queue d’un lézard avec son hérédité. Dire qu’il doit certainement s’imaginer que je prends soin de lui… Je lui adresse un petit sourire bref avant de durcir mon visage et, m’entourant d’une armure Dôton, rentré dans le cache. Vide. Rien ni personne. Absolument pas une âme, sinon un feu en train d’agoniser en plein milieu d’une vulgaire grotte profonde. Haha. Nous allons donc devoir passer sur une auberge remplie de personnes louches ? Voilà qui est intéressant – il sait à quoi s’attendre, je compte bien le laisser se débrouiller seul une fois de plus. Après tout, s’il s’y connait en Ninjutsu, il doit être capable de gérer de grands groupes d’ennemis non ? Ce sera une… Chance pour lui ? Non. Pour moi. La colère commence à grimper en moi une fois de plus – j’avais réussi à demeurer calme en espérant pouvoir briser des os, et voilà que… J’inspire profondément et retire mon armure Doton. Cet endroit est inintéressant pour la mission, mais il peut nous servir tout juste à trouver des choses contre notre client. C’est un con qui a besoin de nous pour faire son travail, et j’ai beau ne rien avoir contre son approche – actuellement je fulmine trop de rage pour m’en contenter. Je sens mon corps se tendre et mes muscles se contractés – non ! Je dois jouer à la gentille. Rester en contrôle. Exploser cette grotte de merde ne m’apportera rien, sinon un putain de connard de jouet en moins. Merde ! Merde ! Merde ! ! Où sont les ennemis ? JE VEUX FRAPPER ! J’inspire. J’expire. J’inspire. J’inspire une fois de plus avant de toute relâcher. Me… Le visage neutre, je ressors et croise le regard de Tadashi. A lui de décider sur ce qu’on fait, je m’en sortirai mieux ainsi dans mes petits jeux.

« C’est vide, mais ils étaient là il y a peut-être une ou deux heures. Tu voulais enquêter un petit peu ? On peut très bien aller directement à ce bar si tu préfères. Encore une fois, je te laisse prendre les commandes. »

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Silencieux du Satoru
Messages : 91
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Menace à Gashadokuro ! [Mission rang B Feat. Senritsu Hak] Lun 4 Avr 2016 - 18:13



Plus de lettres de menace après notre passage ? Aucun souci, une fois les coupables retrouvés, on réglera le problème par contre suivre les ordres à la lettre est d'un chiant ! Je ne suis pas devenu shinobi pour devenir un robot qui ne fait qu'obéir aux ordres de ses supérieurs, j'ai peut-être un peu l'apparence d'un robot, mais, quand même ! Quoi ? C'est quoi un robot, aucune idée à vrai dire... Je suis cependant conscient que ma jeunesse me pousse à faire des choses parfois inutiles ou irréalisables. La justice c'est pas le notre boulot à la base, je le sais. Ma gentillesse ma également fait défaut à de nombreuses reprises, combien de fois je me suis retenu de lâcher ma colère sur ceux qui l'avait cherché ? Aucune idée, j'ai perdu le compte depuis déjà un bon petit moment. En tout cas, elle m'avait donné la liberté de faire ce que je voulais d'eux tant que la mission se termine par la réussite de celle-ci, j'avais envie d'en savoir un peu plus, pourquoi avait-il quitté le groupe ? Parce qu'il avait retrouvé une conscience ? J'en doute fortement, je pense plutôt qu'il a voulu sauver ses fesses et cherche à faire d'une pierre deux coups et nous laissant ce charger de leur élimination.

- Très bien, j’attends ici !

En effet, pour elle, la maison était comme une routine. Elle avait surement du dépassé le niveau de celle-ci depuis un petit moment, sa véritable mission était d'accompagner un genin et de l'aider dans la réussite de sa mission, autrement dit-moi ! Elle avait même fait en sorte que les preuves soit envoyé à moi au lieu d'elle, espérons que les bandits se trouvent dans cette caverne, aucune envie d'aller dans un bar surtout que c'est loin d’être discret. J'attends toujours rien, il s'est passé quelque choses ? Non ne me dit pas qu'il n'y a personne dans cette fichue caverne et qu'on a fait-tout ce chemin pour rien ! À la voilà ! Hum bon ben merde hein, ce n'est vraiment pas de chance, on tourne en rond, j'ai l'impression. Bon, on fait quoi maintenant ? Je n'ai vraiment pas envie d'aller dans ce bar, surtout qu'on pourrait nous remarquer une fois sur place, non, je pense qu'il faudrait leur tendre un piège, attendre qu'il revienne à leur campement. Si jamais ça ne marche vraiment pas, je choisirais l'option taverne, mais, seulement en dernier recourt ! Elle venait de dire que les cendres de leur campement étaient encore chaudes, il devait être parti depuis une heure, voir deux touts au plus. J'en avait assez de jouer au détective, on avait beau trouver chaque fois des indices cela ne fessais qu'ouvrir plus de question. Au moins une chose était certaine, cet endroit était leur campement, ils devaient bien y revenir à un moment ou un autre non ? Mais bon d'un coté si on allait devoir attendre deux heures, notre poste pour le bar disparaitra peut-être. Bon sang pas le choix, j'ai l'impression !

- Bon ben, je n'avais pas très envie de passé par le bar, mais, on dirait qu'on n'a pas d'autres choix maintenant.

Direction, une nouvelle fois vers le village ou plutôt direction le bar et non ce n'est pas dans le but de se soûler la gueule. Le problème, c'est que ne savons même pas à quoi ils peuvent ressembler, alors que pour eux, c'est facile de savoir qui nous sommes, notre bandeau affiche haut et fort que nous sommes des Shinobi de Kumo. Arrivant sur place, j’entrai directement dans le bar inutile d'attendre trop longtemps. Quand nous sommes rentrés certaines personnes ont tourné le regard vers nous. Qui étaient-ils ? Des complices de ceux que nous recherchons ? L'un d'eux se leva en criant sans gêne.

- Ici, ce n'est pas pour les gamins ! Dégagez d'ici sinon on le fera nous-mêmes !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 907
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Menace à Gashadokuro ! [Mission rang B Feat. Senritsu Hak] Mar 5 Avr 2016 - 20:30

« Reviens me dire ça quand tu auras assez de couilles pour baiser une femme, connard. »

Furieux, il se lève et charge vers moi – qu’une femme lui manque de respect doit le perturber au plus haut point. Vermine de merde. Sortant ma lame, je l’empale dessus sans la moindre hésitation, sentant les os de la base de son crâne céder devant ma pointe qui, finalement, bute contre l’intérieur de sa tête. Petit con de bandit. Tu t’es pris pour qui là, exactement, à refuser le respect au corps militaire de ce pays ? Tu n’es qu’une merde. Une sous-merde même. Un incapable qui a choisi de vivre en tant que tel, refusant de faire quoi que ce soit d’intéressant dans sa vie. Je n’ai rien contre les criminels. C’est les cons qui me dérangent, et il en était un. Alors que l’ensemble des clients me regarde avec un air médusé, j’extrais ma lame doucement, comme pour faire durer la douleur – il n’en ressent pas, il est mort sur le coup. Croisant le regard de tous ces hommes – bien sûr voyons – tétanisés et fixés sur moi, je leur adresse un sourire à pleines dents. Je secoue ma lame de deux gestes brusque pour la débarrasser d’une grande partie du sang qui la tâche, oubliant presque la présence de Tadashi. Bah, avec son petit sens de la justice, il sera le dernier à se plaindre de voir un bandit en moins j’imagine. Dommage, j’aurais aimé le voir vraiment combattre – j’ai juste craqué.

« Mon ami ici présent et moi-même ne cherchons pas la guerre. Nous recherchons seulement des gens qui menacent un ancien des vôtres qui a décidé de les trahir, de les éliminer et de redémarrer une vie de merde en tant qu’honnête citoyen. Ca parle à quelqu’un ? »

Sans l’ombre d’une hésitation, le personnel de l’auberge s’éclipse avant même que je ne commence mon petit spectacle de présentation. Pourquoi bon leur cacher quelque chose, après tout – personne ne sortira d’ici vivant qu’importe ce qu’ils entreprennent. Alors qu’ils me suivent du regard, je me dirige à une fenêtre, puis une autre, puis une autre encore, fermant les volets à tour de rôle pour n’offrir de spectacle à personne à l’extérieur – heureusement que ce trou à merdeux n’en a pas beaucoup. Une fois mon petit tour fini, quelques-uns d’entre eux se lèvent et choisissent de se diriger vers la porte mais, en l’espace d’une charge, je m’interpose. Des petits bruits commencent à se lever alors qu’ils chuchotent tous entre eux, et putain ça m’agace déjà de nouveau. Je vais juste tous les saigner à blanc comme de vulgaires animaux qu’on offre à bouffer aux plus pauvres – seulement eux, ils serviront à nourrir les rats.

« Bon alors je vais vous laissez le choix. Soit quelqu’un se montre intelligent et les désigne du doigt – soit vous partagerez tous le destin de votre… Collègue. On n’est pas là pour perdre notre temps. »

Une nouvelle vague de brouhaha se lève, mais je vois déjà que certains vont céder et nous dire exactement ce qu’on veut. Lorsque quelqu’un se lève et hurle que c’est eux, là-bas, dans le coin, je lui adresse un grand sourire. Il sera le dernier à mourir pour avoir trahit les autres - alors qu’il tourne sa tête vers moi pour croiser mon regard, je recule d’un pas, arrache la chaise vide du premier à nous avoir accosté et je la colle à la porte, m’asseyant dessus avec lassitude. Ils ne valent même pas la peine que j’utilise une illusion sur eux – c’est tout juste si je peux les blesser un peu plus que nécessaire avant qu’ils ne rendent l’âme. Civils de merde. Tant pis, ce sera un entraînement pour le petit.

« Tue-les tous qu’on en finisse. Si jamais tu as du mal, j’interviendrai. »

Peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Silencieux du Satoru
Messages : 91
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Menace à Gashadokuro ! [Mission rang B Feat. Senritsu Hak] Jeu 7 Avr 2016 - 1:53




Gamins ? Il a un problème le vieux chnoque là ? J'espère qu'il fait partie de la bande, si c'est le cas, on s'occupe de son cas en premier, il l'aurait bien cherché cette imbécile. Okay ça c'est dit haha. Le voilà qui charge Hak, il n'a pas compris qu'il avait des Shinobi en face de lui cet abruti, on dirait, nous ne sommes pas comme tout ses soulard à qui tu a l'habitude de parler. Bon, on dirait qu'il n'aura pas l'occasion de regretter son acte, Hak avait sorti sa lame et la planta sur le sommet de sa tête, du sang gicla alors de son crâne retirant ainsi sa lame avant de laisser tomber le corps sans vie du bandit qui aurait dû fermer sa gueule et de rester bien sagement assis à sa place. Une pourriture de moins, une, en tant cas, il ne fallait pas la chercher Hak, heureusement que je suis de son côté ! Nous étions arrivés au bon endroit, il ne restait plus qu'à éliminer ses déchets et la mission était terminée, ma première mission était une réussite ! Hum bon maintenant il y a deux scénarios possibles, sois, ils nous livrent leur camarade dans la peur de suivre le même chemin que leur compagnon gisant sans vie sur le sol dans sa mare de sang ou alors il reste tous soudé et nous attaque tous en même temps.

Fermant alors les volets des fenêtres du restaurant pour éviter que ceux de l'extérieur assistent à la scène qui allait bientôt être jouée. Le barman et le reste du personnel en avaient profité pour s’éclipser, c'était des innocents de toute manière, il avait eu raison de ne pas rester sur place, il aurait pu être victime du coup entre deux feux. Se chuchotent l'un à l'autre, il était clairement en train de préparer quelque choses, avaient-ils décidé de dénoncer leur camarade ou voulaient-ils mourir avec le peu d'honneur qu'ils avaient encore en eux. De toute façon, il allait tous mourir, c'était des bandits comme si j'allais laisser l'un d'entre eux sortir, d'ici, vivant et recommencer leur larcin sur d'autre honnête gens. Tien l'un d'entre eux à balancé les autres, je le savais aucun honneur franchement de toute façon, tu vas mourir aussi, surtout toi d’ailleurs un traitre à ses propres compagnons, il ne vaux pas mieux que celui qui nous avait donné la mission. Tu seras le dernier à mourir, te fessant croire qu'en trahissant tes amis t'avais une chance de survivre, la justice n'allait pas tarder à te trancher la gorge minable.

Elle fait quoi maintenant, elle bloque l'entrée ? Elle assoit même sur la chaise qu'elle avait utilisée pour bloquer la porte. Ah, c'est à moi de finir le boulot donc, aucun objection, j'avais déjà envie de les éliminer lorsqu'on avait commencé la mission, alors ce n'est pas maintenant que j’allais reculer quand même. Il était un peu nombreux, c'est vrai, moi tout seul contre eux allait peut-être me donner des difficultés. Que tu interviennes ? Non, tu m'as demandé de faire le Chunin, je dois pouvoir m'occuper deux et faire ce que je dois faire jusqu'à la fin. Préparer vous bande de sous-merde, je suis Kinzoku Tadashi Shinobi du village de Kumo et je vais mettre un terme à vos vies minable. Aujourd'hui, j'aurai fait un pas de plus vert mon objectif ultime, regarder cela père, un jour ça sera votre tour !




J'attrapai alors un bout de ma noble cape rouge qui servait en partie à caché mon bras fait de métal et la retira violemment, déchirant une partie de celle-ci pendant le mouvement. Bien par qui je vais commencer ? Le gros lard qui transpire comme un porc là-bas dans le coin ? Ou alors le binoclard qui se croit intelligent avec ses lunettes ridicules, elles sont horribles en plus ! De toute façon, vous allez tous mourir, si ce n'est pas par moi ça sera de la main de Hak qui est Chunin à la base et qui avait planté son sabre dans l'un de vos camarades quelque seconde plus tôt son corps sans vie était encore sur le sol, avec tout ce sang difficile de l'oublier, je crois.




- Venez, approcher les minables. Le gamin va vous bottez le cul !


Joignant alors mes mains l'une contre l'autre, j’exécutai alors quelque signe et créa une fine lame le long de mon bras droit à partir du poignet. Suite à mes paroles l'un deux sorti son sabre de qualité médiocre et me chargea dessus, esquivant alors son coup circulaire à l'horizontale de justesse, il avait réussi à me couper quelque mèche de cheveux l'enfoiré. Armée de ma lame, je donnai alors à mon tour un coup circulaire au niveau du bas de sa tête lui tranchant ainsi la gorge. Putain me voilà recouvert de sang, ça fait déjà un en moins maintenant à qui le tour, ne soyez pas timide ! Cette fois-ci, ils étaient tous venus à ma rencontre, j'allais devoir jouer stratégique, car tous en même temps, je risque d'avoir du mal, je ne suis pas du niveau de Hak quand même. Je pourrais tenter le coup pour frimer un peu, mais bon. Je courus alors en direction du bar, effectuant un saut périlleux, me rattrapant alors avec ma main droite sur le dessus de celui-ci. Il y avait encore cinq personnes à éliminer et un autre dans le coin que j'allais garder pour la fin, la balance, autrement dit.

Débout sur le haut du meuble ou le barman avait l'habitude de servir ses clients, je tendis ma main droite vers l'avant après avoir exécuté une série de signes. Lançant alors des éclairs à travers mes doigts, Déstabilisant alors les bandits que j’avais devant moi. Après une nouvelle série de signe, je créai une dizaine de Shuriken avec mon pouvoir héréditaire. Envoyant deux sur chacun des bandits en direction de leur tête afin de m'en débarrasser une bonne fois pour toutes pendant qu'il était paralysé par ma technique Raïton. Les dix shuriken avait atteint leur cible, frappant les brigands au niveau du sommet du crâne, victoire, il ne reste plus que la balance à éliminer et notre mission sera terminé. Leur chef était ou dans le lot ? Car il n'avait rien de spécial ses bandits. Je descendis alors du bar pour me rapprocher du dernier membre groupe qui avait choisi de trahir celui-ci pour sauver sa vie. Alors que j’allais le frapper pour le tuer lui aussi, il esquiva mon attaque et frappa avec son Tantô au niveau de mon visage. Par réflexe, j'avais esquivé le coup, mais pas totalement, il avait réussi à me blessé au visage.

- Putain... Enfoiré, tu vas me le payer.

C'était lui, je suis certain que le chef est en face de moi. Putain l'enfoiré à balancé ses propres hommes, j'ai bien fait de m'occuper de lui en dernier, c'était donc lui le responsable de tout cela. Tu sais combien de temps on a mi pour te trouver enfoiré ? On a dû se taper la route jusqu’à ta caverne et puis venir jusqu'ici juste pour te trouver. Il continua alors d'enchainé ses coups, me touchant à plusieurs reprises au bras, à l'épaule... Rien de grave, mais, si je continue comme ça, je risque de finir en salami et je devrais demander de l'aide à Hak. Non, je dois finir cette mission seul, elle m'avait demandé de les tuer après tout, je ne devais pas la décevoir ! Alors qu'il pointé sa lame vers moi, je déviai le coup avec ma main gauche et frappai avec celle de droite vers son menton, manque de bol pour lui, j'avais encore ma lame activée et finie par avoir la gorge transpercée. Grève bâtard. Je me dirige alors vers Hak, notre mission est terminée !

- Voilà, c'est terminé !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 907
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Menace à Gashadokuro ! [Mission rang B Feat. Senritsu Hak] Ven 8 Avr 2016 - 21:07

Je regarde sans plus d’émotion que ça le petit Genin détruire l’intégralité des petites merdes présentent dans le bar – mes yeux sont rivés sur son bras et ce qu’il en fait. L’approche est… intéressante. Particulièrement même. Il doit être vraiment solide, et faire courir du Chakra dedans en utilisant ses propriétés Kinzoku par-dessus. Un petit sourire en coin s’affiche sur mon visage tandis que les choses se déroulent devant mes yeux. S’ils perdent tous à un pauvre Genin, ils n’auraient même pas fait le poids contre moi. Ca la ramène. Ca la joue forte – au final, ce ne sont que des insectes que nous écrasons. L’un seulement se montre un petit peu plus résistant et blesse le bébé, mais je serais totalement conne d’intervenir pour si peu. Qu’il fasse ses propres cicatrices, ses propres combats – ça lui servira pour la vie future. Une minute. Même pour un civil banal, c’est ridicule de tenir aussi peu de temps face à un simple Genin – un peu de réflexion lui aurait sauvé la vie. Je n’ai plus aucune hésitation quant au fait qu’ils sont réellement totalement cons pour avoir tenté leur petit tour de passe-passe. Comme si aller témoigner au tribunal n’aurait pu être suffisant…

Alors qu’il me dit avoir terminé, je me lève sans dire un mot et soulève le premier corps étalé le plus près de moi, puis le suivant et le suivant encore. Un à un, je les entasse proche de la porte. Puis, brusquement, je fends la salle en l’espace de deux mouvements, arrivant derrière le comptoir et j’attrape l’un des balais visibles ici – je le lance et il le réceptionne.

« Je vais chercher les autorités pour qu’elles s’occupent des corps. Commence à nettoyer pour ton image, nous rentrons après. S’occuper de ce qu’on laisse est important également – tu n’as le droit de dire que ta mission est finie que quand tu remplis cet objectif également. »

D’un geste de la main, je déplace la chaise et sors dehors, trouvant sans trop de mal un post de milice civile afin de leur faire part des informations. Leurs regards ne me plaisent en rien, mais je n’en ai que faire. Bande d’idiotes, chercherez-vous le combat ? Je ne pense pas. Gardez donc vos ardeurs et vos visions noires pour vous, je ne vous demande que de récupérer les corps, les identifier, faire votre métier en somme – nous nous sommes déjà occupés de ce que vous ne saviez pas faire. Ils soupirent et l’un accepte de me suivre : j’arrive devant le petit bar et appelle Tadashi. Un sentiment d’amertume reste en moi. Honnêtement, il est simplet. Efficace, mais tellement vulgaire dans ses gestes. Lorsqu’il me parlait de Ninjutsu, je m’attendais à voir tous les ennemis griller – pourtant, c’est aux armes qu’il les a tué, se créant de quoi ranger. A sa place, j’aurais peut-être eu tendance à en garder un en vie, juste assez pour ruiner la vie de ce commanditaire minable et irritant – mais c’est mes envies de violence qui parlent. J’inspire calmement, cligne des yeux et croise le regard du Genin alors que nous nous dirigeons déjà vers Kumo alors que je lui crache mon venin à la figure, le charmant de doux aromes.

« Tu n’étais pas mauvais. Honnêtement – avec un peu d’entraînement, je pense que tu peux faire un bon shinobi. Maintenant, pense un peu à toi. Lorsqu’on rentrera, va à l’hôpital pour soigner ces petites blessures. Je m’occupe de faire le rapport – je t’expliquerai comment faire une autre fois. »

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Menace à Gashadokuro ! [Mission rang B Feat. Senritsu Hak]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni-