N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Une faveur Seigneuriale ~ Yanosa et Van

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 1115
Rang : S

Message(#) Sujet: Une faveur Seigneuriale ~ Yanosa et Van Ven 25 Mar - 14:03

Van quittait à l'instant le Conseil Impérial lors duquel les plus hauts dirigeants de l'Empire purent échanger leurs informations en présence de l'Empereur. Puisqu'il avait à parler à Oterashi Yanosa qui comptait se rendre à Ta pour enquêter sur la disparition de l'unité Shukaijin, Hoheinheim jugea le moment propice afin de prendre quelques instants pour s'entretenir avec son aîné. Par logique, Van pensa à suivre Yanosa aux travers du Palais en reconstruction afin qu'ils s'éloignent davantage du grand hall pour discuter. Ainsi et ce pendant quelques minutes, Van resta suffisamment en retrait pour ne pas être aperçu de suite en sa compagnie. Il n'aimerait pas que certaines rumeurs parlent pour ne rien dire et encore moins attirer l'attention sur leur échange.
Lorsque le moment fut venu, Van décida de révéler sa présence en dévoilant sa silhouette singulière. Les deux hommes se trouvaient présentement aux abords du Palais assez loin en tout cas pour ne pas être dérangé.

Van ~ " Pardonnez mes manières grossières Yanosa Sempaï... " Débuta-t-il la conversation de but en blanc en faisant référence à sa filature. " Mais je souhaitais m'entretenir avec vous avant que vous ne partiez pour Ta no Kuni. Auriez- vous un moment à m'accorder ? "

Simple formule de politesse de circonstance. L'attention de Yanosa était déjà belle et bien toute dirigée vers le Lumineux qui ne tarda pas à reprendre où il souhaitait en venir.

Van ~ " Je dois dire que votre initiative de partir pour Ta est très louable de votre part. Aussi j'aimerai vous demandez la faveur de me rapporter la dépouille de mon élève si celle-ci n'avait pas survécu... J'ai par ailleurs entendu parler mon épouse de la visite de Jisetsu Asuka dans mon Temple. Aussi il me faut admettre avoir été intrigué par le projet que vous semblez déterminé à mettre en place. Peut-être pourriez vous m'en parler davantage maintenant que nous sommes enfin face à face. "

Hoheinheim se tenait maintenant devant Yanosa, les mains plongés dans ses poches et le regard fixe sur son homologue du Pays de l'Herbe. Un homme à la prestance forte qui en plus de son titre avait su prouvé lors de son combat contre le Furyou Raj, qu'il était un excellent combattant. Collaborer avec cet homme serait tout au profit du Lumineux mais aussi de Taki qu'il comptait bien développer suffisamment pour apporter autant d'aide à tous les autres territoires du Shukai que possible. Récemment il venait de nommer Yôgan Seito l'un de ses élèves, Shuhan(chef) d'Itabei, grande ville du Pays des Cascades. Puisqu'il réservait un destin similaire à toute son équipe avec le reste de son territoire, bientôt Taki serait suffisamment stable et prospère pour qu'il pense à s'ouvrir au reste du Shukai.

Van ~ " J'ai cru comprendre en tout cas que le destin tragique des Mamoru sur mes terres pouvait vous attristez... Tout comme visiblement l'insertion de bordels florissants dans mes grandes villes à mon plus grand regret... Sachez que je ne m'oppose en rien au mouvement que vous souhaitez créer mais reste sceptique quant à l'idée de me débarrasser de ce genre de revenus... Cela mis à part, l'avenir du Clan Mamoru reste la priorité de mon emploi du temps à l'heure actuelle. J'ai par ailleurs eut un rapport de mes élèves qui confirment avoir croiser un certain War'Ka Daka Mamoru dont le but serait de devenir chef du Clan et qui ressemblerait étrangement à la description que ma faite Sana Kiseki dans son propre rapport sur le Nukenin qu'il avait affronté à Suna. "

Un point était soulevé ici, comme étant surtout celui de la présence de Nukenins sur les territoires du Shukai.

Van ~ " Puisque nos pays sont voisins il me paraissait naturel de vous prévenir vous aussi. Je compte bien traquer cet homme et mettre fin à son ambition démesurée. "

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 1963
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Une faveur Seigneuriale ~ Yanosa et Van Sam 26 Mar - 0:45

Il venait de sortir de la salle de réunion, et se dirigeait d'un pas soutenu et assuré vers les renforts extérieurs du palais en pleine reconstruction. Il marchait vite, comme pour échapper à un poursuivant qui l'aurait pris en chasse dans cette structure politique en pleine rémission et ce n'était en réalité pas tout à fait faux. Yanosa était en effet bel et bien suivi, au travers des couloirs et autres coursives: seulement, il savait pertinemment qui le filait de la sorte et devinait avec un certain degrés de certitude le pourquoi du comment. Son coup d'oeil avant de sortir avait eu, vraisemblablement, l'effet escompté, et avait incité le Seigneur de Taki à lui emboîter le pas pour que les deux hommes puissent s'entretenir de sujets qui les concernaient eux directement, ainsi que le pays dont ils avaient respectivement la charge. Ce ne fut toutefois qu'après plusieurs minutes de marche que le guerrier rouge put sentir sur le côte son futur interlocuteur se déporter et prendre un peu de vitesse pour lui passer devant, entre deux colonnes déjà remises en place.

« Et bien, tu en auras mis du temps dis-moi. Les murs ont beau avoir des oreilles, il ne faut pas exagérer... Hahaha... »

En apparences gêné d'alpaguer ainsi l'Onshi, Van Hoheinheim ne trompait en réalité personne: Yanosa le savait, il avait face à lui un homme certes dévoué à l'Empire, mais encore plus dévoué à ses propres recherches et à ses ambitions -dont il n'avait d'ailleurs pas connaissance, ce qui donnait un caractère dangereux par nature à ce Seigneur en particulier. Le guerrier rouge l'écouta donc décrire des événements dont il avait déjà connaissance et qui, légitimement, avaient du poser question dans l'esprit du scientifique. La situation à Taki, si elle était loin d'être désastreuse, n'en restait pas moins quelques peu instable, les tribus de Mamoru se faisant parfois donner la chasse par des fanatiques éberlués ou simplement trop ignorants pour pouvoir laisser prospérer et s'épanouir des pouvoirs qui étaient en dehors de leur champ de compréhension. A côté de ça, les vices les plus communs mais aussi les plus destructeurs avaient naturellement pris pied et prospéré, et ce certainement depuis des dizaines, voire des centaines d'années. Comme il le disait lui-même, et ce avec une forme d'aveu de faiblesse, le Hoheinheim savait apprécier les revenus générés par les commerces les plus pernicieux...

Des mentalités étaient à changer, et des vices à éradiquer, mais la fiancée et la mère des futurs enfants de Van avait semblé plutôt réfractaire sur ce second point, de ce que lui avait raconté Asuka, et avait adopté une posture pas franchement évolutionnaire. Mais Van, lui semblait aussi et surtout préoccupé par un autre problème interne, et qui concernait lui directement les Mamoru. Un Nukenin briguait apparemment le leadership du clan renommé pour son lien avec les esprits, et le Seigneur de Taki entendait bien le bouter hors de son territoire sans lui laisser une quelconque marge de manoeuvre. Après avoir sagement écouté tout cela, il était temps désormais pour Yanosa de formuler sa réponse, qu'il voulut la plus exhaustive possible.

« Je fais ce qui doit être fait, Van, et je suis en l'occurrence le plus apte à agir vite et bien pour déterminer le sort de notre délégation. Si... je venais à arriver à de sordides conclusions, ce qui n'est pas encore fait, je te ferai bien sûr parvenir le corps de ton élève, si c'est ce que tu veux. Maintenant, pour le sujet qui nous intéresse présentement...

J'ai effectivement demandé à Asuka et à quelques gens de Kusa d'aller rompre le mur invisible qui sépare nos deux nations, oui. Je voulais que des personnes de confiance aillent voir, concrètement, dans quel état était la société de Taki. Ne te méprend pas, ce que l'on ma rapporté de défauts et de malfonctions morales là bas, tout ça... ne peut pas t'être imputé directement. Les racines de ces maux sont bien plus anciennes que ton accession au rang de Seigneur. Pour autant... l'avenir de ce pays t'a été confié, et, je suis sûr que tu en as conscience, vu l'état dans lequel il est... il va avoir besoin de toi. Et cette histoire de Nukenin qui cherche à prendre l'ascendant sur les siens est symptomatique du problème de fond que tu devras régler: les Hommes qui pensent pouvoir prendre le contrôle sur d'autres Hommes.

Ne laisse pas le système politique dans lequel nous oeuvrons t'induire en erreur car c'est bien de ça dont il s'agit. Les Hommes n'ont pas besoin de maître, ils n'ont besoin que de force et de savoir. Tous autant qu'ils sont, de l'esthète au mendiant, de l'orpheline au mercenaire. Instruire, entraîner, unifier. A côté de ça, toutes les considérations économiques ne valent rien, je te prie de me croire. Et je te le dis sans détour, tout comme Asuka l'avait fait avec ta chère et tendre Nadeshiko: ceux qui ne veulent ni ne peuvent pas prendre leur place dans cet idéal, ceux-là devront être supprimés. C'est, après tout... le sort que tu réserves à ce Nukenin, n'est-ce pas ?

J'ai porté cet idéal à travers tout Kusa, et il commence à porter des fruits qui ne sont pas prêts de pourrir. Les Tôhatsu, un peuple fragmenté et à la réputation de voleurs, sont devenus parmi les plus sages et les plus puissants des citoyens du pays. Ce n'est qu'un exemple, bien sûr... Et la façon dont tu voudras gérer Taki t'appartient... Mais garde à l'esprit que si tu y consens, alors moi et les miens nous investirons autant pour les Cascades que pour l'Herbe. 
»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 1115
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Une faveur Seigneuriale ~ Yanosa et Van Sam 26 Mar - 13:41

Yanosa fut sensiblement amusé par la façon dont l'avait accosté le Lumineux. Qu'elle soit exagérée où non, la décision du Trentenaire n'avait rien de hasardeuse et quand bien même cette rencontre dite officieuse se déroulait à l'extérieur du palais, personne aux yeux de l'Onshi en dedans n'avait à être au courant de leur petite entrevue ni de ce qu'il pourrait en ressortir... Détails mis à part, ce dernier fut loin de prendre à mal la petite boutade de l'Oterashi qui retrouva bien vite toute la quiétude qui le représentait si bien. Ainsi la conversation pu reprendre bien plus sérieusement et avec elle, tous ses sujets beaucoup plus copieux à traiter. Heureux d'apprendre qu'il pourrait compté sur le soutien du Guerrier Rouge pour lui rapporter la dépouille de Setsuko son élève, Van démontra très clairement toute sa reconnaissance en hochant respectueusement la tête à son interlocuteur qui reprit par la suite sur le sujet principal de cette rencontre.

Tout ce qu'avança le Seigneur de Kusa trouva son écho dans l'esprit du Trentenaire qui écoutait avec attention l'ensemble de ces bons conseils. Nadeshiko ne connaissait pas encore suffisamment Taki pour en avoir une vision globale et prendre en considération ce qui devait être changé. Comme Yanosa l'avait fait pour les Tohatsu, le Lumineux comptait bien faire de même avec les membres du Clan Mamoru quitte à en assurer lui même la sécurité. Pour cela gagner le soutien d'un pays voisin tel que Kusa représentait une occasion unique de parvenir à ses fins par la voix la plus diplomatique qui soit. Châtier et chasser, les Mamoru n'avaient à l'heure actuel trouvé aucun autre refuge que de se cacher derrière les cascades de son Pays... Van en était conscient et seul, son labeur serait beaucoup plus long.

Van ~ " Je ne pouvais en effet mieux dire Yanosa Sempaï... Mon prédécesseur Ukitake Yukimura n'aura pas su faire de ce pays ni même des Mamoru un Clan suffisamment soudés et intégrés pour les rallier tous à sa cause.. Pour ma part je compte bien réussir à unifier la totalité de mon Pays et à le tourner vers un développement qui à terme lui sera beaucoup plus profitable. Pour cela offrir un but aux Mamoru et leur assurer un rôle fait d'ailleurs parti de me projets. Vous seriez je suis sûr vous aussi surpris de ce que le monde des esprits est capable de nous apprendre. "

Délicatement, l'Onshi remonta ses lunettes et précisa de manière générale ce qu'il destinerait quant à ceux qui chercheraient à lui barrer la route.

Van ~ " C'est le sort que je réserverais à quiconque se dressera à l'encontre de cette idée. Je n'ai pas comme intérêt de laisser des Nukenins venir mettre leur nez dans mes affaires sans ne rien dire. Surtout lorsque ce même déserteur serait lié de loin où de près au mouvement de la Nation... Je ne connais pas votre opinion sur le sujet mais une chose est sûr les concernant. Ce n'est certainement pas dans le bien commun de tous que ces individus agissent. "

Pour en revenir à l'idée première de l'Oterashi et donc de gommer les frontières pouvant séparer leur pays, Van n'avait rien contre. Une fois unifié, il était évident que le Trentenaire aurait par lui même chercher à gagner le soutien des autres Pays en offrant tout comme Yanosa, l'aide de Taki. Néanmoins il fallait dire que le Seigneur de Guerre de Kusa avait été beaucoup plus rapide dans son entreprise de rallier tous les Kusajins. Van était conscient que son absence au Pays du vent avait été un véritable frein dans ses premières démarches. Heureusement que le travail de fond effectué par ses élèves pendant qu'il n'était pas là, allait pour les prochains mois lui permettre de prendre véritablement en main l'avenir du Pays des Cascades...

Van ~ " Je dois admettre qu'en ces temps difficiles le Shukai ne peut s'offrir le luxe d'être divisé... Malheureusement je ne saurais répondre à vos attentes tant que je n'aurais moi même pas unifier l'ensemble de mon Pays. Avec un peu de temps je pourrais vous ouvrir mes frontières sans risquer d'être tenu pour responsable d'un incident indépendant de ma volonté. Comprenez par là que je préfère tout d'abord m'occuper personnellement de la sécurité de mes terres et ce afin que notre future entreprise se déroule sous les meilleures auspices. "

Une fois tout ses élèves nommés Shuhan des quatre grandes villes de Taki, Van pourrait décemment venir retrouver Yanosa dans le but d'ouvrir ses frontières. Après tout il n'était pas question non plus de laisser le Guerrier rouge prendre davantage le monopole que lui de son propre pays sans s'assurer d'un minimum de soutien de la part des siens. Hoheinheim se souvenait effectivement de la fin du Triumvirat et de la place que tenait Oterashi Yanosa ce jour là aux côtés de l'Empereur. Lui non plus n'était pas du genre à laisser le hasard décider pour lui. Et sa démarche même si pleine de bonne volonté méritait d'être étudié avec prudence.

Van ~ " Je me permet une dernière question. Jusqu'où comptez-vous déporter votre mouvement pacifiste Yanosa Sempaï ? Shozaichi fait-il aussi parti des prochains candidats ? Quant à ceux qui viendraient à refuser votre proposition... Pourraient-ils continuer faire comme ils l'entendent ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 1963
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Une faveur Seigneuriale ~ Yanosa et Van Dim 27 Mar - 0:36

Face à face avec le Seigneur de Taki, Yanosa fronçait les yeux en signe d'écoute, absorbant et emmagasinant sans le laisser paraître tous les signes extérieurs que Van laissaient transpirer dans ses réactions et dans sa façon de parler. Le jashiniste avait en effet peu côtoyé son interlocuteur du moment, et même si il lui connaissait un tempérament humble quoique résolument décidé à atteindre ses objectifs, il devait rester alerte pour ne pas manquer un sourcillement de trop ou un tic de comportement ou de langage qui pouvait éventuellement trahir un mensonge... ou, plus sobrement, une demi-vérité. Yanosa commença donc par écouter le Hoheinheim aller dans son sens, en le paraphrasant sur la nécessité impérieuse de réintégrer le clan Mamoru au sein de la société notamment, puis embrayer sur le danger que pouvait représenter le mouvement Nationaliste, incarné il le savait à présent par Jiseyama et le Patriarche de Maskine.

« Le bien commun....? Tes idées préconçues sur ce mouvement se basent sur les récents événements, je suppose. Pour sûr, les agissements de ces hommes de l'ombre peuvent peser lourd dans la balance et sont, en l'état, hors de notre contrôle. Pour autant... Ne mésestime pas leurs ambitions, car destituer les grands chefs militaires de leurs pouvoirs fantoche, ça, c'est une cause qui devrait nous parler.

Quant aux Mamoru, tu prêche un converti mon cher Van: je suis bien placé pour connaître l'impact des esprits sur notre monde et notre psychée, à nous. Le pouvoir que possèdent les membres de ce clan est amené à définir au moins une partie du monde de demain. 
»

Son avis sur ces questions données, le guerrier rouge laissa terminer son interlocuteur aux cheveux d'un blond platiné. Sa réponse, pleine de non-dits et de fausse diplomatie, lui arracha un sourire carnassier. Le jashiniste leva momentanément les yeux au ciel en comprenant mot après mot où voulait en venir Van, qui se rétractait là de la proposition de Yanosa tout en douceur et en employant les tournures propres au milieu politique. Un tournant décevant de la conversation, qui fit quelque peu changer le regard que lançait à présent le faux Seigneur de Kusa à son homologue. Sa frilosité pouvait toutefois se comprendre, mais Yanosa n'en avait pas moins espéré, étant données les affinités plutôt arrangeantes entre les deux hommes, que les choses aient pu se conclure autrement. Sûrement éconduit, d'une certaine façon, par la réaction du guerrier rouge à ses propos, le Hoheinheim termina par une nouvelle question.

« Un mouvement.. pacifiste ? Des mots que je ne voulais pas utiliser m'auraient-ils échappé ? Bien sûr, tout dépend de la forme de paix que l'on met derrière ce terme souvent réchauffé à toutes les sauces... Mais si tu veux tout savoir... le changement, il est inéluctable. En fait, laisse-moi te résumer les choses de façon encore plus simple: si l'Humanité ne change pas, et ne se réalise pas entièrement et complètement en tant qu'espèce, alors elle sera anéantie. Tout simplement. Rayée d'une carte qui ne ressemblera même plus à celle que nous connaissons aujourd'hui.

Que les imbéciles et les engoncés choisissent de se terrer dans leurs routines viciées si ça leur chante, ils seront autant de morts à un moment ou à un autre. Et ne te méprend pas, ce ne seront pas mes mains qui les auront causé. Tu as besoin de temps, j'ai entendu ton refus, même s'il n'est que temporaire, mais prend garde Van. Ce n'est pas de moi que viendra la menace pour les peuples qui auront refusé ou qui n'auront pas eu l'opportunité de suivre la voie qui leur est tracée. Certains individus très précis, eux, pourront en effet craindre de me voir arriver dans leur ombre... mais pas les peuples que je chercher à hisser à leur juste niveau. Jamais.
 »

Yanosa fit demi tour, faisant quelques pas en rond comme pour se délester d'une énergie débordante qu'il avait en excès dans tous les pores de sa peau, avant de refaire face à Van quelques mètres plus loin.

« Tu as encore du temps, Van, mais pas beaucoup. Je ne te demande même pas de me croire, moi. Crois plutôt tes tripes. Et tu sauras quoi faire. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 1115
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Une faveur Seigneuriale ~ Yanosa et Van Dim 27 Mar - 13:29

Van ~ " Croyez moi je ne fais que vous faire part de mes appréhensions à leur égard.. Je crains que l'Empire de part ses ambitions ne devienne l'ennemi naturel d'un tel mouvement nationalisé... Comme vous l'avez si bien rappelé, nous avons par le passé fait le choix de supprimer tout les Daimyos du Shukaï afin de tout bonnement prendre leur place... A mon sens ces hommes chercheront très probablement à s'en prendre à nous de la même façon un jour où l'autre. Car à l'heure actuel nous représentons sans doute le parfait antipode de leur propre idéologie. "

Il devait effectivement être inenvisageable pour ce mouvement de considérer tout un Empire uniquement composé de Shinobis et dirigé par tout autant de Shinobis. Hoheinheim ne les mésestimait pas, bien au contraire. Il craignait de voir un jour débarquer sur ses terres, le Patriarche et son armée où encore ce Jiseyama mi Jisetsu et mi Yamanaka.
Quand bien même, la conversation poursuivit son cour et avec elle, bien d'autres sujets plus enthousiastes que la perspective que Van venait d'exposer à Yanosa. De ce que dévoila le guerrier rouge, celui-ci devait par le passé avoir déjà eut à faire à des membres du Clan Mamoru. La façon dont il confia l'avenir qu'il pensait être le leur, confirma cette pensée au Trentenaire.

Puis finalement la réaction peu soupçonné du Seigneur de Guerre de Kusa, surprit le Lumineux lorsque celui-ci évoqua le terme qu'avait utilisé Van. Un mouvement pacifiste n'était visiblement pas la bonne façon de voir ce qu'était réellement ce qu'il cherchait à fonder. Bien au contraire, Yanosa indiqua très clairement qu'il pourrait bien choisir d'éliminer uniquement ceux qui ne partageaient pas son ambition afin de garantir au peuple et ce quoi qu'il advienne, la réalisation de ce changement. En attendant, Van réalisa que sa question avait peut être un peu vexé le Guerrier Rouge. Un rictus apparu dés lors sur le visage du Hoheinheim qui visiblement avait su poser la bonne question pour entendre ce qu'il voulait.

Van ~ " Pardonnez moi ces termes dans ce cas. Ma question avait pour but de déclencher chez vous une réaction, il me fallait savoir jusqu'où vous étiez prêt à aller pour atteindre vos objectifs... Je dois dire être pleinement satisfait de votre réponse Yanosa Sempaï. Je pense en effet qu'un tel mouvement ne devrait pas se cantonner d'un simple refus si il espère croître. Aussi j'espère que ce petit temps que vous me permettez saura vous satisfaire... Une fois mes affaires réglés à Taki, je vous promet de revenir vous voir dans le but d'officialiser cette nouvelle ère. "

Le regard insistant du Hoheinheim était à cet instant masqué par le reflet dans ses verres de lunettes. Son intention n'avait pas été d'agacé l'Oterashi mais sans doute avait-il été bien maladroit de le présenter de cette façon. En vérité Van aurait tout à gagner à gommer ses frontières avec le Pays de l'Herbe. Pour lui, son rôle de Seigneur de Guerre ne lui permettrait pas de se déplacer librement. Assurer la protection de son Pays revenait au Seigneur de Guerre qui en toutes circonstances se devait d'être présent sur ses terres. Pour ses ambitions personnelles et son propre développement en tant que Ninja, l'Onshi savait qu'il se retrouverait tôt où tard face à un choix. Celui de devenir un ninja accompli au mépris de ses responsabilités, où bien l'inverse. Une décision qu'il ne saurait prendre à l'heure actuelle. La solution que proposait Yanosa était pour lui donc une occasion rêvée de ne pas manquer à ses devoirs tout en profitant d'une certaine liberté.

Van ~ " Je suis quelqu'un de prudent Yanosa et lorsque je décide de m'investir pleinement dans un projet, il me faut dés le départ en connaître toutes les règles. Comprenez par là que je ne serais pas fou à rejoindre un mouvement voué à crever dans l’œuf. Aussi m'assurer que vous étiez prêt à vous salir les mains était une nécessité qu'il me fallait découvrir afin que nos intentions concordent. " Puisque tel était le cas, il n'était plus question que de temps avant que cela n'arrive vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 1963
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Une faveur Seigneuriale ~ Yanosa et Van Lun 4 Avr - 0:45

« Le parfait antipode, c'est ce que tu penses vraiment Van ? Le fait que ce soient des guerriers, combattants et shinobi de carrière qui aient été placés à la tête des pays de l'Empire, comme je te l'ai dit, ne doit pas te faire oublier que nous n'avons plus rien d'un Ordre Ninja. Toi comme moi en sommes le parfait exemple : à la fois capables d'affronter les pires ennemis et de vaincre tous nos opposants et de fédérer et guider les peuples. Des fonctions que s'accaparaient historiquement les seuls Kage, à peine tenus en laisse par leur Daimiyo, mais qui désormais au sein de notre formation sont éclatées, redistribuées... Je ne dis pas qu'il ne faudra pas être attentif, Van : la seule puissance du Patriarche et de ses moines est un prétexte suffisant pour prendre Ta très au sérieux, sans parler de Jiseyama. Mais il serait malavisé de les percevoir comme des ennemis... »

L'entrevue officieuse se poursuivait, et avec elle les échanges de plus en plus approfondis entre les Seigneurs respectifs de Kusa et de Taki. Yanosa s'était à nouveau rapproché du Hoheinheim pour écouter plus clairement ce qu'il avait à lui répondre, lui le scientifique qui ne se bornait pas aux simples expérimentations biologiques, à l'évidence, et poussait son domaine d'expertise dans les relations sociales et les comportements adoptés lors d'une conversation. Il avoua de façon fort malhabile au guerrier rouge le but de sa manœuvre, et son existence même, validant de par le fait l'alliance de principe que les deux hommes pourraient mettre à profit à l'avenir. Et pourtant, dans la suite de son discours, et alors qu'il ne s'en rendait probablement pas compte lui-même en dépit de ses talents d'observation, Van venait de franchir une ligne invisible qui allait pourtant avoir des répercussions très palpables.

« ...voué... à crever dans l'oeuf ? Me... salir les mains ? »

La distance s'était raccourcie les instants précédents, mais après avoir laissé échappé ces quelques mots répétés de sa bouche, Yanosa se propulsa littéralement vers son interlocuteur et lui attrapa la gorge de l'une de ses grandes paluches, le plaquant contre la colonne derrière lui. Le visage en apparence serein et calme, il bouillonnait quelque chose de viscéralement violent à l'intérieur du jashiniste.

« Tes calculs Van, j'en ai strictement rien à foutre tu comprends ça ? Qu'est-ce que t'as pas compris, dans ce que je viens de te dire, hm ? On fait pas de la putain de politique là ! On parle de l'avenir de notre espèce !! Du monde qu'on va devoir rebâtir de zéro parce que des abrutis en quantité astronomiques se sont succédés d'est en ouest et à toutes les époques !! lança-t-il en resserrant peu à peu ses doigts.

Donc tes appréciations d'humeur et tes sondages d'intention, la prochaine fois tu éviteras. Tu comprends bien les choses... Essaye de les comprendre jusqu'au bout, ou tu pourrais finir par atterrir du mauvais côté du couperet. »

Sur quoi, le guerrier rouge disparut d'un seul coup sans esquisser le moindre mouvement autre qu'un mudra imperceptible de sa main libre, laissant le Hoheinheim seul à l'écart du palais. Le jashiniste reparut l'instant suivant à quelques centaines de mètres de là, à l'abri des regards, près d'un tas de gravas haut comme deux étages, immobile. Les débris avaient été entassés là en attendant d'être recyclés, pour permettre aux chantiers d'avancer. Son sceau, posé là sur un morceau de roche brisé, l'avait auparavant mené directement à l'arrière du palais... une voie d'accès rapide qu'il allait devoir actualiser désormais. Son poing s'abattit lourdement sur la roche en question, la réduisant en poussière, puis son autre bras alla rendre le même châtiment à un tas de débris tout proches. La colère, la frustration,... Il avait appris à les gérer, à les contourner, à composer avec. Mais aussi loin que cela lui avait permis d'aller.... Ce n'était toujours pas assez loin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 1115
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Une faveur Seigneuriale ~ Yanosa et Van Lun 18 Avr - 19:22

Selon Yanosa, considérer le Patriarche et Jiseyama comme des ennemis serait malavisé en l'état actuel des choses. D'après sa théorie, les dirigeants de la Nation étaient en quelques points semblables au système de l'Empire et aux Seigneurs de Guerre établis sur leurs territoires... Motivés par l'ambition d'apporter une nouvelle ère et puisqu'ils étaient tout de même venu à bout du dernier Furyou Obli dans l'intérêt de la survie du plus grand nombre, Van se devait de leur concéder une certaine valeur. Dans un sens il ne pouvait donner tord à l'Oterashi qui défendait son point de vue en rapportant plusieurs faits dont eux même avaient été les principaux acteurs. La destitution des Daimyos et leur prise de pouvoir sur l'ensemble des pays neutres était effectivement apparu comme une menace aux yeux du reste du monde. Le Lumineux en avait eut la preuve formelle lorsqu'il s'était rendu à Suna et qu'il avait dû faire face aux accusations concernant les méthodes de l'Empereur...
Parfois les ambitions des uns faisaient le malheur des autres... Mais puisque Van estimait que seul l'Empire était capable de régner pour imposer sa paix, il se devait de reconnaître une certaine appréhension à l'idée d'un mouvement similaire au leur. L'intuition désagréable qui lui laissait penser que l'Empire et la Nation ne saurait jamais s'entendre.

Puis contre toute attente les derniers mots du Hoheinheim déclenchèrent une réaction insoupçonnée de la part de Yanosa qui s'approcha rapidement de lui pour le saisir par la gorge. Plaqué contre une colonne et dans l'incapacité de se libérer, Van écouta très attentivement ce qu'il lui était si violemment destiné.

Oterashi Yanosa ~ « Tes calculs Van, j'en ai strictement rien à foutre tu comprends ça ? Qu'est-ce que t'as pas compris, dans ce que je viens de te dire, hm ? On fait pas de la putain de politique là ! On parle de l'avenir de notre espèce !! Du monde qu'on va devoir rebâtir de zéro parce que des abrutis en quantité astronomiques se sont succédés d'est en ouest et à toutes les époques !! »

Le regard plongé dans celui du Seigneur de Guerre de Kusa, Van se laissa malmener sans réagir. Il venait de comprendre en quoi pouvait différer leur vision des choses et la manière que chacun d'entre eux avait d'aborder leur projet commun. Alors que Yanosa de son côté voulait corriger les erreurs de leurs prédécesseurs et défendre leur espèce toute entière, Hoheinheim lui chercherait à s'en servir dans le bien de son propre intérêt avant tout. Van était un homme égoïste qui ne percevait l'intérêt d'une chose qu'à la valeur qu'elle pourrait lui rapporter. L'image qu'il se plaisait à donner n'était qu'un vaste tissus de mensonges qu'il destinait à tous ceux qui ne partageaient pas son approche du monde. L'un représentait le Yin alors que l'autre arborait les couleurs du Yang...

Ainsi le Trentenaire laissa le guerrier rouge décharger toute sa contrariété sur lui sans dire un mot. La dernière phrase de l'Oterashi sonna comme une mise en garde aux oreilles du Lumineux qui vit l'instant d'après son homologue disparaître sous ses yeux. Libéré de son entrave, l'Onshi retrouva toute sa mobilité puis réajusta sa tenue légèrement dérangée par leur dernier échange plutôt virulent. Il soupira puis ajouta quelques mots l'air visiblement déçu de ne pas avoir eut affaire à quelqu'un comme lui. Lui n'avait que faire de défendre l'intérêt des plus démunis et de changer le monde. Si d'autres voulaient s'y essayer il leur laisserait ce bon plaisir et s'occuperait de ses affaires en parallèle.

Van ~ " Yare yare... Je suis certain que Michiki san m'aurait comprit lui. "

Puisqu'il se retrouva donc seul de ce côté du palais, Van rangea ses mains dans ses poches avant de se diriger vers l'entrée du bâtiment. Il n'avait pas encore terminer de discuter ici et devrait répondre présent à l'appel du Kamui qui souhaitait s'entretenir avec lui. Seigneur de Guerre était un emploi à plein temps qui ne laissait que de rares occasions de se reposer après tout...
Van repartait donc de cette petite entrevue avec l'espoir de voir un jour Kusa et Taki collaborer. Même si ses ambitions à lui différaient avec celles du Guerrier rouge, il trouvait l'idée d'effacer les frontières intéressantes et jugea l'utilité de cette entreprise aux nombreuses possibilités qu'elle lui laissait entrevoir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

Une faveur Seigneuriale ~ Yanosa et Van

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Roche :: Iwagakure no Satô :: Ancien palais impérial-