N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 [Mission Konoha] Le plus grand pont du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 412
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: [Mission Konoha] Le plus grand pont du monde Mar 14 Juin 2016 - 18:16




La nuit était douce, mais pour une raison obscure, je n’arrivais pas à vraiment fermer l’œil, me retournant à gauche à droite essayant de trouver une position plus confortable, mais rien n’y faisait…

Un peu plus tard dans la nuit, j’entendis les bruits de pas de Leika, qui était censé monter la garde, s’éloigner du camp, je ne comprenais pas en quoi c’était si compliqué d’écouter et de suivre un ordre direct, je ne suis pas le premier à écouter mais tous de même, monter la garde c’est pas si compliqué que ça…

Mais peu après, un instinct sauvage explosa en moi, sans aucune raison, je sentais quelque chose, je l’entendais, je ne savais pas ce que c’était mais ce n’était pas commun, et surtout, il semblait tout sauf inoffensif…

Sortant de la tente en vitesse, essayant de reniflé la piste, j’entendis de grand bruit sourd, soudain, une grande silhouette s’éleva, on pouvait la distinguer depuis le camp même ! Mon corps se mit à trembler, mes poils se hérissaient, mes dents grincèrent.

Les Gekei, pour la majeur parti sont plus animales qu’Humain, notre don aussi impressionnant soit-il est aussi soumit au instinct primaire des animaux, c’est pourquoi, dans certains cas, les plus jeunes en général, dans une situation de stress extrême ne contrôle plus ce pouvoir…

Et c’est comme ça que je me transformais une créature sauvage, même si mon totem ne semblait pas effrayant à première vu, les yeux jaunes, le poils hérissé, et la mâchoire serrée, la respiration forte, en plus de la taille imposante, personne ne pouvait penser que je n’allais pas devenir fou et attaqué tous ce qui me tomberai sous la main…

C’est à une vitesse folle que je me retrouvais sur la berge, puis à la surface de l’eau, on aurait dit un animal enragé, que rien ne pouvait résonner, dans un ultime moment de lucidité, j’utilisai ma queue afin de soulever Leika et de la projeté vers le rivage, là ou elle pourrait, déjà survivre, et pouvoir par la suite, suivre les ordres de Natsuki…


Quand à moi, je n’étais pas très loin de mon sensei, j’étais courbé prêt à bondir, et fracassé le crâne de ce monstre d’un seul coup de poing ! Et même si j’étais dans une situation un peu incontrôlable, j’espérais pouvoir toujours suivre les ordres de Natsuki si jamais je réussissais à les entendre…




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: [Mission Konoha] Le plus grand pont du monde Dim 4 Sep 2016 - 17:43


L’eau montait et descendait à un rythme cadencé, laissant derrière elle son écume disparaître sur la plage de sable fin, insouciante du train de vie frénétique de la vie qui l’entourait. Le ciel teinté d’orange s’illuminait de minute en minute à mesure que le soleil se levait dans le lointain à peine diminué par les rares nuages qui gâchaient son ascension. L’endroit était comme miraculeusement reposant, silencieux, les cris des mouettes survolant la plage étant devenus un bruit de fond de ce paysage quelconque jusqu’à ce que l’une d’entre elle pousse un cri un peu plus plaintif et aigu que les autres. L’animal qu’elle avait entrepris de picorer venait de s’agiter. Rien qu’un peu. Un vague mouvement de tête, fatigué et grognon.

L’homme tatoué était allongé là, dans l’eau, ramené par la mer sur la plage depuis plusieurs heures, les vêtements en lambeaux, le corps montrant quelques marques de coups et blessures, le bout de ce qui semblait être le tentacule d’un calamar géant encore dans sa poigne comme si sa vie dépendait de ce morceau de chair qui avait arrêté de s’agiter depuis de nombreuses heures. Non loin, un autre corps commençait à remuer comme réveillé par le bruit du volatile. En tout aussi piteux état que l’homme tatoué, le sourire imbécile qu’il affichait jusqu’à son réveil s’évanouit dans un grognement dérangé.

La plage de sable ne gardait aucune trace de ce qu’il s’était passé hier soir. Mais juste derrière, la végétation déchiquetée laissait supposer de la fureur du combat qui avait eu lieu ici. Plus loin encore, on apercevait les restes d’un chantier d’ores et déjà réduit à néant, poutres et matériaux dispersés ou emportés, pagaille sans nom qui laissait supposer facilement de l’état de la ville beaucoup trop proche des travaux pour avoir été totalement épargnée. De fait, tout un quartier de celle-ci avait été rasé, les autres ayant subi des dégâts mais tenant encore debout.

La bataille avait fait rage, les cris et les impacts explosant et retentissant en pleine tempête, les nuages d’un noir d’encre s’éclairant de ci de là par la foudre, laissant apercevoir une silhouette qui hanterait les pensées de nombreuses personnes pour les générations à venir. Les deux hommes qui lui faisaient face sous la pluie battante étaient à peine discernables en comparaison de la bête qu’ils affrontaient alors. Décidés à en venir à bout, ils étaient restés derrière, permettant à une troisième ombre de s’enfuir de la scène cauchemardesque. Peu taillée pour ce genre de combat, la plus jeune du trio avait écouté malgré sa propre peur les ordres hurlés par ses coéquipiers.

Il avait été difficile devant une telle terreur de prendre son courage à deux mains mais la jeune femme avait embrassé ses responsabilités du mieux qu’elle avait pu, évacuant son coéquipier laissé derrière et cloué au lit et le plus de civils qu’elle avait pu trouver des chantiers mais également de la ville. Et c’était maintenant avec une crainte fébrile que ces derniers commençaient à réinvestir les rues de leurs habitations… Tout ce cauchemar était enfin terminé.

* * * * *

Cinq jours plus tard à Konoha, dans un bureau du Palais du Hokage, Natsuki et un fonctionnaire.

    Bien, très bien même Monsieur Nara, du beau travail d’après votre rapport. Des ressources gâchées, un projet de pont qui aurait révolutionné l’économie de Nami no Kuni avorté, une ville en partie détruite, et vous n’avez même pas attrapé le coupable… Ah qui était une pieuvre géante en plus, fa-bu-leux, vrai-ment ! Félicitations, une mission rondement menée ! J’espère véritablement que vous comprenez que vous pouvez vous asseoir sur votre salaire qui ne couvre même pas un dixième des pertes financières que le pays a endossé à cause de vous… Mais bon, les matériaux ramassés et qui étaient en cours de préparation ou de transaction serviront à rebâtir ce qui a été détruit. Nous n’aurons qu’à perfectionner le système de ferrys reliant Nami à Hi. Avec la destruction d’une bonne partie de leur ville portuaire la plus proche de chez nous, nous pourrons facilement concevoir de nouvelles infrastructures sans avoir à démolir par nous-mêmes et c...


S’interrompant dans sa réflexion, le financier faisant parti du plan de reconstruction de Nami no Kuni regarda le Nara.

    Mais je pense que vous en avez suffisamment fait comme ça, je vais vous laisser à présent et aller poursuivre mes réflexions auprès de gens qui n’auront pas comme ambition de mettre à mal toutes les solutions que je m’évertue à imaginer pour redresser ce stupide pays, au revoir Monsieur Nara.


Piqué par une mouche, le fonctionnaire aigri quitta son propre bureau la tête haute, vexé de l’issue de la mission qu’il avait lui-même adressé au Nara avant son départ, confiant en ses capacités. Quel toupet vraiment d’avoir échoué à réaliser son si magnifique projet. Et tout ça à cause d’une pseudo pieuvre géante. Qu’est-ce qu’il ne fallait pas entendre comme excuse vraiment. Monsieur était un gradé influant et se pensait au-dessus de toute conséquence sur son dossier. Oh des conséquences il y en aurait, il allait s’en assurer !!! Une fois redescendu au grade de Genin, ce rebelle aux tatouages tribaux allait enlever son petit sourire hypocrite et amusé.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Mission Konoha] Le plus grand pont du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Nami no Kuni-