N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 [Mission Konoha] La caverne aux merveilles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: [Mission Konoha] La caverne aux merveilles Ven 8 Avr 2016 - 23:35



La caverne aux merveilles


Contexte du groupe

En parallèle de la prise de Kaizoku, vous êtes envoyés dans une caverne sous-marine au nord de la ville : les rumeurs racontent que c’est là que les pirates ont établi leur principale base. Les informations que Konoha ont précisent que la grande majorité, voire la totalité, des pirates, se trouvent à Kaizoku : votre périple devrait être sans crainte. Vous pourrez fouiller pour trouver quelque chose d’intéressant à priori sans problème.

Après un court voyage, vous pénétrez dans la grotte : une première salle, simple, divisée en deux : une moitié aquatique, une moitié pleine de sable. Un long tunnel se dessine devant vous, semblant s’enfoncer jusqu’aux confins de la planète.

Règles générales
    Ø Résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide. N'hésitez pas à exporter le code de vos techniques via votre Fiche Technique dynamique.
    Ø Vous n’avez pas de délai de réponse obligatoire : veillez cependant à ne pas abuser de ce temps libre pour ne bloquer personne.
    Ø N'hésitez pas à utiliser le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.
    Ø En cas de soucis, vous pouvez contacter @Aburame Mizuki. Notez qu’elle n’est pas spécialement le narrateur de votre groupe mais c’est elle qui centralise le tout.

Indications particulières

Participants (sans ordre particulier)

@Aburame Miko (via PNJ)
@Inuzuka Takeo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 913
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: [Mission Konoha] La caverne aux merveilles Mar 12 Avr 2016 - 3:43

Ces dernier jours, j’avais trouvé un refuge inespéré dans le boisé non loin du quartier Inuzuka. Il s’agissait d’un immense arbre sous lequel un réseau serré de racines créait une sorte d’alcôve dans laquelle je pouvais tout juste m’asseoir en indien. J’avais trouvé ce lieu par pur hasard alors que j’essayais de m’éclaircir les esprits et de chasser les pensées noires. Les événements de Nami – plus précisément ce qui s’était passé dans la ville portuaire d’Ebisu – m’avaient affectés plus que je ne l’aurais pensé. Dès que je fermais les yeux, je revoyais les hommes du clan Suihou ainsi que Munemasa-san alors que je les regardais impuissant leurs formes tordus se battre jusqu’à ce qu’aucun des trois ne soient capable de tenir debout. Évidemment, je n’avais pas été présent lors de cet affrontement final et savais que ce que je voyais n’était que le fruit de mon imagination la plus morbide et cruelle, mais tout était d’une netteté et d’un réalisme qu’à chaque fois que je rouvrais les yeux j’en restais le souffle court quelques secondes. Puis, comme à toutes les fois, je me demandais pourquoi j’étais aussi affecté par ce qui s’était déroulé. C’était une évidence que tôt ou tard certains d’entre nous finissaient par tomber combat, alors pourquoi gardais-je un souvenir aussi vivide de cet événement?

Le seul endroit où je n’étais pas affecté par ces visions cauchemardesques était lorsque j’étais dans cet endroit, ce nouveau refuge que j’avais trouvé. Je ne savais pas ce qu’il y avait dans cet endroit, mais parmi les arbres je trouvais une certaine paix qu’il m’était impossible de retrouver ni dans mon appartement, ni nulle part ailleurs au village. Comme quoi on pouvait sortir l’homme de la forêt, mais on ne pouvait pas sortir la forêt de l’homme. Au milieu de ces racines, des odeurs de feuilles, de sève et de terre emplissant mes narines, je parvins finalement à comprendre ce qui me causait ce malaise : c’était d’avoir vu l’inévitabilité de notre sort de si près qui me marquait autant. C’était de savoir qu’au lieu du Hyûga cela aurait très bien pu être moi qui y aurais laissé ma peau à Nami, voilà ce qui me marquait tant. Par chance, une fois qu’on le reconnait ses propres craintes il devient beaucoup plus facile de vivre avec. C’était ce que j’avais été capable de réaliser après d’innombrables heures dans mon nouveau refuge. Rouvrant les yeux, je sortis de mon repaire à quatre pattes puis allai rejoindre mes ninkens, que je laissais jouer dans le grand espace vert non loin tandis que j’allais chercher la tranquillité.

Une fois à la maison, je vis qu’un message m’attendait sur la porte de mon appartement. Je ne pris même la peine de lire le contenu du message, je reconnaissais l’odeur de Mizuki-chan sur le papier. Il ne faisait aucun doute que j’étais convoqué pour une nouvelle mission. Cela faisait quelques jours que nous étions tous revenus de Nami no Kuni, sûrement était-il temps que je remette au boulot. Il n’était pas trop tôt, peut-être que cela m’aiderait de me concentrer sur un autre problème. Rassemblant rapidement quelques effets qui se révèlent souvent utile lors de missions, nous prîmes rapidement la direction du Palais. Il ne fallait pas être en retard pour notre convocation, l’Aburame avait été très claire sur ce point dans le message que j’avais fini par lire. Heureusement, je n’arrivai pas en retard et quelques secondes après moi un autre homme d’environ mon âge s’assit à côté de moi. Des cheveux de jais de la même longueur que les miens, il se dégageait de lui un air de nonchalance alors qu’il avait une cigarette éteinte à la commissure des lèvres. Son visage m’était familier, mais je n’aurais pu dire son nom. Jôki Nobuyoshi était son nom et il était Jônin tout comme moi, d’où la raison de notre présence à nous deux ici.

Une fois les présentations rapidement faites, nous entrâmes dans le vif du sujet. Nous fûmes mis au courant de la situation précaire de Kaizoku et des démarches qui étaient entreprises pour celle-ci. Toutefois, il était aussi dans l’idée de Mizuki-chan d’aller jeter un coup d’œil à leur présumée base dans une grotte sous-marine au nord de ladite ville. Nos informations nous disaient que la plupart des pirates étaient à Kaizoku, c’était donc le meilleur moment pour nous de nous infiltrer. Malgré que nous soyons tous les deux Jônins, je fus donné le commandement de la mission. Notre prochain rendez-vous serait le lendemain à la première heure, où nous partirions sans attendre pour Nami. Finalement, j’avais amené mon équipement pour rien, mais je passai le restant de l’après-midi à préparer mon équipement. Quelque chose dans la « grotte sous-marine » me laissait croire que nous aurions besoin de plus que de simples kunais et shurikens. Cette nuit-là, heureusement pour moi, je m’endormis avec des images sous-marines.


- Bon matin, Jôki-san! dis-je à mon coéquipier lorsque je le rejoignis le lendemain matin. Je l’avais facilement retrouvé grâce à son odeur à laquelle je m’étais habitué lors de notre briefing. Ne perdons pas de temps, allons-y.

À moins que le Jônin ait quelque chose à dire avant de partir, je ne voyais pas ce qui nous retenait ici. Une fois les petits détails réglés, nous fûmes en route pour Shinro, d’où nous prendrions un bateau jusqu’à Nami. Le tout fut une question de quelques jours jusqu’à ce que nous vîmes au loin la ville de Kaizoku, ce qui voulait dire que la grotte n’était plus très loin. Comme de fait, nous trouvâmes le même après-midi le repère qui indiquait l’entrée de la grotte sous-marine, une sorte de formation rocheuse évoquant quelque chose de très particulier. Comme si ce n’était pas suffisant comme preuve, un quai avait été improvisé avec les moyens du bord sans doute par les pirates. Une partie de moi fut soulagée de savoir que n’aurions pas à nager afin de trouver cette grotte sous-marine. Si elle se trouverait sous le niveau de l’eau, il n’y avait rien qui disait que son entrée ne pouvait pas être à la surface. Nous nous préparâmes et finalement nous quittâmes le navire pour entrer dans la grotte. Tout comme nos informations le disaient, il ne semblait pas y avoir âme qui vive dans le repaire; nous pûmes avancer en toute tranquillité. Nous marchâmes dans un long couloir creusé à même le roc dont je sentais l’inclinaison, nous amenant lentement sous le niveau de la met, jusqu’
une première salle rencontrée : de taille normal, elle était savamment divisée en deux avec une partie remplie de sable et l’autre d’eau. Délimitant les deux, un petit chemin en pierre continuait devant nous jusqu’à ce qui semblait être l’infini.


- Quel étrange design intérieur, vous ne trouvez pas, Jôki-san? On dirait presque une énigme qui n’attend que d’être résolu.

Évidemment, je laissais mon imagination prendre le dessus. Nous étions dans un repaire de pirates – et des vrais qui plus est – pas dans une caverne de voleurs recelant mille et une richesses. L’éventualité de trouver un peu de leur butin n’était pas exclu, mais il nous fallait avant tout trouver quelque chose qui pourrait aider nos troupes qui s’en prenaient aux pirates enracinés à Kaizoku et ce n’était pas jouant avec de l’eau et du sable que nous allions trouver cela. Peut-être leur butin le plus précieux était-il celui qui était le mieux caché? Il ne fallait peut-être pas penser que nous tomberions sur ce que nous cherchions de façon si inopinée en farfouillant dans le repaire. Quoi qu’il en était, ensemble, le Jôki et moi trouverions bien quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Mission Konoha] La caverne aux merveilles Sam 16 Avr 2016 - 23:56


Il aurait cru tomber sur Capitaine Grognasse. Mais non, c’était sa fidèle acolyte qui les avait convoqués dans son propre bureau. Décevant. Non pas de croiser Miko, n’exagérons pas hein, elle avait beau mettre des vêtements plus moulants qu’avant et faire un brin de toilette, le poids des années se montrait pas mal surtout au niveau de ses fossettes. Pas de première jeunesse, et ce même si elle se donnait un style avec sa crise de la quarantaine.

Ne pipant mot alors que Mizuki le snobait consciemment dans son exposé, il s’autorisa un rictus moqueur avant de se tourner vers Takeo et de se présenter.

    Bon vu qu’on m’ignore dans ce bureau, je vais me présenter moi-même. Nobuyoshi, anciennement du clan Jôki. Mais appelle moi Nobu, hâte de faire équipe avec toi, chef.


Lui serrant la pince, il se demanda un court instant s’il devrait serrer celle de ses chiens histoire de faire bonne figure ou pas. M’enfin ils n’étaient pas là, il avait jusqu’à demain pour le découvrir. Plus lent que Takeo à sortir du bureau, il se retourna, marchant à reculons, pointant subitement la jeune femme du doigt avant de hausser un sourcil semi-interrogateur.

    Histoire de pardonner ton manque de professionnalisme, si on réussit la mission, tu m’invites à boire un verre.


Méchamment viré, il lança un :

    J’prends ça comme un oui !


Avant de s’enfuir au risque de subir la nouvelle technique dégueulasse que l’Aburame avait mis au point récemment. N’empêche … Les filles… quelle rancune.

* * * * *

    Hmmm …


Pas spécialement content de l’appellation utilisant son nom de famille qu’il utilisait rarement, il sourit néanmoins, essayant de faire glisser la rigueur militaire pour ne plus entendre ces deux syllabes qui l’irritaient tant.

    Salut Takeo-san, bon matin aussi. Et ça c’est les chiens ? Bonjour les chiens !


Grand moment de décision la veille dans son lit, il avait décidé qu’il serrerait la main des chiens histoire que l’autre ne boude pas ou que les chiens ne le laissent pas crever inutilement pendant la mission. Le chien était l’animal le plus fidèle à l’homme, avec un peu de chance, s’ils l’aimaient suffisamment ils prendraient bien un coup ou deux à sa place. Ah putain et c’est là qu’il aurait dû penser à leur ramener à manger. Ayant juste pris un café, il n’avait pas pensé à ramener des boulettes ou autre pour les clébards. Bah, il se rattraperait pendant le voyage.

Voyage qui dura un certain moment … Se plaisant dans son rôle d’ami des bêtes, il les avait bichonné tout le voyage, et maintenant qu’il arrivaient à destination il était temps de voir si ç’avait été rentable. Ouais ok il avait eu aussi des points malus quand il fumait sa cigarette à l’avant du bateau, mais bon il n’allait pas non plus se plier en quatre pour deux-trois bestioles au nez raffiné.

    Vas-y, senso d’abord, c’est toi l’Inuzuka.


Le laissant rentrer, le Jôki éteignit sa cigarette entre ses doigts et la jeta par terre loin dans les buissons, à tous les coups ça allait lui retomber dessus avec une narration pseudo-moralisatrice genre « tu vois il fallait le jeter dans sa poche olala », mais bon, c’était un mégot c’est bon, beaucoup plus naturel en plus que les mégots dans les prochaines années qui eux étaient totalement toxiques etc etc.

    Je crois qu’ils n’ont pas bien saisi le sens de moitié-moitié … J’aurais imaginé plus ça genre un banc de sable qui s’enfonce dans l’eau et on aurait dû nager. Mais bon, tant pis. En tout cas ils se donnent du mal pour rien. Pourquoi pas passer par le plafond ? On éviterait les pièges qu’ils auraient pu poser comme ça…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: [Mission Konoha] La caverne aux merveilles Dim 17 Avr 2016 - 9:28

Vous arrivez donc dans une salle à moitié coupée par un chemin en pierre qui semble descendre dans les tréfonds de la Terre. Vous empruntez évidemment ce chemin pour arriver dans une première salle étrange : plusieurs stalactites qui semblent faites de cristal éclairent la pièce d’une vive lueur. A part ça, vous ne voyez rien d’anormal. Trois chemins s’offrent désormais à vous : lequel choisissez-vous ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 913
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: [Mission Konoha] La caverne aux merveilles Dim 17 Avr 2016 - 21:22

Nous n’étions rendus qu’à la première salle et nous nous étions déjà arrêtés. Il fallait dire que nous venions tout juste d’arriver alors nous pouvions nous permettre d’observer nos alentours ne serait-ce que pour évaluer dans quoi nous nous embarquions. Nous parlions de pirates, de gens retors qui pourraient très bien laissés des pièges pour les ambitieux voulant s’en prendre à leur butin. Sans devenir parano, il va falloir garder l’œil ouvert Quoique dans mon cas nous pourrions plus parler de nez puisque sans même que Nobu-san ait à me le dire j’avais déjà étendu mes sens autour de moi, laissant mon odorat reconnaître les différentes odeurs dans ce repaire. Ma première réaction fut de plisser le nez tant les odeurs de sueur et d’alcool empestaient si fortement avant de finalement me ressaisir. Nous n’étions qu’au début et déjà j’anticipais notre avancée dans le repaire; je n’aurais pas le choix de m’y faire. Réussissant finalement à passer par-dessus mon écœurement, je respirai plus longuement afin pouvoir déceler les arômes plus subtiles que les odeurs précédentes auraient facilement pus cacher.

Alors que je continuais d’analyser nos alentours, je me permis tout de même un petit commentaire sur l’aménagement des lieux, pour le moins particulier. Le Jôki y alla ensuite de ses propres impressions. Ils avaient effectivement pris l’expression un peu trop au pied de la lettre, donnant quelque chose d’étrange dans sa simplicité. Le point qu’il amena porta à réflexion, mais je le rassurai sur ce point. Pour ce que je pouvais sentir, cela ne serait pas nécessaire; il n’y avait rien dans cette sale qui laissait supposer qu’il y avait plus qu’il n’y paraissait. Cela voulait aucun trésor, aucun document compromettant ou aucune poudre à canon qui trahirait un piège. Évidemment, je n’avais pas besoin de m’éterniser dans un rapport sur les odeurs que j’avais réussi à identifier et me contentai d’y aller directement vers l’essentiel.


- Tu oublies que mes ninkens ne pourraient pas nous suivre quand bien même nous voudrions contourner le chemin. De toute façon, je n’ai rien senti qui pourrait indiquer que cette salle est piégée, nul besoin de se compliquer la vie.

Bien que singulière, cette salle n’était pas un danger pour nous, il nous suffisait donc simplement de continuer sur le chemin et nous enfoncer plus profondément dans la caverne. Je n’avais aucune difficulté à croire que le trouble finirait par nous trouver tôt ou tard. Malgré mon flaire, je ne pus m’empêcher d’avancer doucement le long du chemin jusqu’à ce que nous ayons traversé la salle pour entrer dans un nouveau tunnel. Quelques secondes plus tard et nous débouchions sur une nouvelle salle qui ne manqua pas de m’impressionner. Si la première donnait une impression artificielle, celle-ci était définitivement plus naturelle. Certes, il s’agissait que d’une grosse salle en roche où on n’aurait rien pus distinguer si ce n’avait été des cristaux qui parsemaient la salle, répandant une lumière qui éclairait l’entièreté de la salle. Grâce à eux, nous pouvions notamment distinguer trois ouvertures menant chacune sur un chemin différent. Lentement, je fis le tour de la salle et m’arrêtai devant chacune des sorties, cherchant à voir si l’une des trois dégageait une odeur particulière qui aurait pu nous guider. Malheureusement pour nous, je ne sentis rien qui aurait pu nous permettre de trouver notre chemin, j’avais cette même odeur d’eau salé, de roche et des relents humains de plus tôt.

- Je ne sens rien de particulier nulle part, nous pourrions tout aussi bien choisir au hasard.

Soudainement, une nouvelle odeur me parvint, me faisant tiquer. Pendant quelques instants, je perdis mon contact avec le monde extérieur tandis que je concentrais mon odorat sur cette odeur et sur d’où elle venait. À défaut de pouvoir l’identifier, je savais d’où elle provenait. Il ne nous restait qu’à aller découvrir ce qu’il en retournait.

- Oublies ce que je viens de dire, je viens tout juste de capter quelque chose que je ne suis pas capable d’identifier. Peu importe de quoi il s’agit, je crois que ça vaut le coup d’aller jeter un coup d’œil par ce chemin.

En même temps, je pointai le chemin qui s’était tenu à notre droite lorsque nous étions premièrement entrés dans la pièce. Je sentais l’odeur sèche du sable venant de l’entrée ce qui me permettait de facilement me repérer. À moins que Nobu-san n’ait découvert un autre indice qui nous donnerait une raison de prendre un autre chemin, c’était par celui de droite que nous continuerions notre exploration de la caverne. Plus que de la simple curiosité, toute odeur que je ne connaissait pas pouvait représenter ce que nous cherchions.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Mission Konoha] La caverne aux merveilles Sam 23 Avr 2016 - 15:49


Le maître-chien avait visiblement sniffé un truc. Intéressant. Comme quoi avoir un bon flair était toujours utile. Jusqu’à maintenant il n’avait été d’aucune utilité. Son chef d’équipe était visiblement taillé pour tout ce qui était sensorialité. Ça et niveau corps à corps, il devait se débrouiller vu son clan et ses cabots. Lui … Était taillé du même bois. Sensorialité et combat au corps à corps, comme le laissait d’ailleurs supposer le parapluie à la drôle de poignée qui trônait dans son dos

    Takeo-san, vu qu’on se débrouille tous les deux niveau combat au corps à corps et sensorialité, que dirais-tu qu’on se sépare ? On pourrait utiliser les cristaux et les émietter façon petit poucet… Si je trouve quelque chose … Tu m’entendras ne t'en fais pas, comme un gros gros choc, ça sera moi et vous n’aurez qu’à remonter ma piste de cristaux. Et si t'as besoin de me rameuter … Je peux prendre un chien avec moi ? T'as peut-être un sifflet à ultrason ou un truc que lui pourrait entendre non ?


L’Inuzuka acquiesçant, il le laissa partir avec un chien, l’incitant à prendre la voie de gauche. Hmmm on ne choisissait jamais la voie du milieu dans ce genre de cas … Dans le donjon de Naheulbeuk, s’ils étaient directement allés au milieu dès le début, ils se seraient retrouvés face au maître des lieux en un instant … Mais en auraient probablement été morts en fait car ils n’avaient pas le niveau pour affronter un sorcier lvl 15.

Grimpant au plafond, il cassa plusieurs cristaux d’un violent coup de poing (c’était en fait une technique liée à son pouvoir de maîtrise de la valeur mais chut), qui tombèrent au sol – bien évidemment pas sur l’Inuzuka et ses compagnons canins. Ramassant plusieurs morceaux (un gros cône pour la lumière et plein de petits sinon dans un sac), il en laissa à l’Inuzuka et se dirigea vers l’entrée gauche du tunnel. Bon … C’était le moment d’utiliser sa sensorialité … Détection auditive rang B !

Spoiler:
 


Dernière édition par Aburame Miko le Ven 6 Mai 2016 - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: [Mission Konoha] La caverne aux merveilles Lun 25 Avr 2016 - 12:08


Les deux protagonistes décidèrent de se séparer : l’un à droite, l’autre à gauche.

Takeo prit le chemin de droite, et se retrouva face à une horreur sans nom : une immense salle dans laquelle se trouvait de nombreux instruments de tortures, grands ou petits, et dans lesquels se trouvaient encore des personnes. Parfois, ce n’étaient que des cadavres, mais on pouvait déceler chez certains qu’ils respiraient encore. Des légers râles se faisaient entendre parfois, et deux chemins se présentaient à l’Inuzuka.
A noter qu’une odeur étrange arrive aux narines de Takeo : et c’est une odeur de médicament.

Nobu quant à lui prit le chemin de gauche, et eut plus de chance puisqu’il sembla se retrouver dans une espèce de dortoirs de sous-fifres : des vingtaines de hamacs sur les murs et une odeur plutôt dégueulasse de sueur et de crasse. Et trois chemins pour lui.
Au niveau de la détection auditive, le Jôki entend des bribes de conversations, preuve que le repaire n’était pas vide.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 913
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: [Mission Konoha] La caverne aux merveilles Jeu 28 Avr 2016 - 18:16

Toujours avec cette drôle d’odeur me titillant le nez, je partageai ma découverte avec Nobu-san, suggérant par le fait même que nous devrions commencer nos recherches dans cette direction. Quelque chose me dérangeait avec celle-ci et il fallait que je découvre ce qui se cachait derrière tout cela. Ce dernier répondit alors avec une proposition qui, je devais l’avouer, était logique. Tous deux des shinobis ayant prouvés être capable de travailler en solo et étant maîtres dans la sensorialité, nous pouvions effectivement nous permettre de nous séparer afin de couvrir plus de terrain; nous augmenterions également nos chances de trouver quelque chose, après tout seuls les pirates savaient jusqu’où s’étendait ce réseau de cavernes sous-marines. Lorsque vint le moment de trouver un moyen de se retrouver si jamais nous tombions sur quelque chose d’intéressant, mon coéquipier laisserait une petite piste avec des morceaux des cristaux phosphorescent – même si j’étais persuadé que je pourrais le retrouver qu’avec son odeur – alors que moi je laisserais… un ninken? Je grinçai intérieurement à la perspective de me séparer de l’un de mes compagnons, mais le Jôki marquait un bon point puisqu’il ne faisait aucun doute qu’un de mes ninkens serait le mieux placé pour pouvoir nous retrouver.

- Très bien, je laisses Seimori avec toi. Je tournai le regard vers le ninken concerné. Et toi, tiens-toi tranquille avec Nobu-san. Tu es là pour l’aider, pas pour le déranger.

Il ne fallait pas oublier qu’il était le plus jeune des deux ninkens, malgré les apparences. Je sentais toutefois que c’était celui qui s’entendrait le mieux avec le Jônin entre Aka et lui.

- Ce n’est pas tout à fait comme cela que ça marche, mais nous avons une façon de nous retrouver, c’est ce qui est important, dis-je en répondant à sa dernière question.

Quelques instants plus tard, il était décidé que Nobu-san et Sei prendraient le chemin de gauche alors que je suivrais mon filon vers la droite en compagnie d’Aka. Avant de se séparer, le Jôki grimpa soudainement sur les parois de la caverne comme s’il avait des ventouses sur les mains et alla fracasser quelques stalactites sur le plafond, les faisant tomber en une pluie de cristaux de différentes grosseurs. Ce dernier en ramassa plusieurs pour son chemin de cristaux et m’en laissa quelques-uns. Comme lui, j’essayais d’en trouver un gros afin de faire une sorte de lampe de fortune puis nous nous séparâmes, nous souhaitant mutuellement bonne chance de notre côté.

À peine quelques minutes après m’être enfoncé s dans le tunnel de droite que nous débouchâmes, Aka et moi, sur une salle que j’aurais préféré ne jamais voir et qui restera gravé dans ma mémoire pour un bon moment. N’en croyant pas mes yeux, j’entrai dans ce qui semblait être une salle de torture, une immense caverne remplie d’instruments divers qui avait dû retirés plus d’une information pour le compte des pirates. Mais comme il était hors de question de faire marche arrière –en plus que la drôle d’odeur semblait toujours me chatouiller les narines sans pour autant que je sente qu’elle était dans cette salle – je commençai donc à avancer à travers cet enfer sur terre. Gardant le regard fixé devant moi, contrôlant ma curiosité morbide qui voulait me faire jeter un coup d’œil aux différentes machines, je me contentai de marcher rapidement et efficacement à la lumière de mon cristal. Remarquez, je ne suis pas généralement pas aussi délicat quand venait le temps de trouver ses informations, mais il y avait tout de même des limites à ce qui était humainement faisable! En plus d'en rassembler autant dans une même pièce, non seulement les odeurs de mort et d’agonie me levait le cœur, mais j’en voyais certains gigoter dans leur calvaire ou encore grogner sous la douleur tandis que je passais à côté de certaines machines! Vous imaginez-vous? J’aurais bien mis fin à leurs souffrances, mais mon propre temps était compté.

Deux paires de torches m’indiquaient les deux sorties qui s’offraient à moi, l’une à ma gauche et l’autre à ma droite. Marchant entre les différents instruments et me concentrant toujours sur l’odeur que j’avais sentie dans la première salle, faisant fi des odeurs moribondes autour de moi, je me rendis compte que j’étais maintenant capable d’identifier l’odeur. Sûrement un signe que je me rapprochais de celle-ci, je pouvais maintenant dire que l’odeur que je sentais était une odeur médicamentaire. Peu importe ce que je trouverais à sa source, je savais maintenant que des médicaments étaient impliqués. Qu’est-ce que cela avait à voir avec les pirates et le siège de Kaizoku? Était-ce seulement relié ou venais-je de faire une macabre découverte? Maintenant que j’étais dedans, je n’avais d’autre choix que de suivre ma piste jusqu’au bout, ainsi je me concentrai sur ladite odeur et identifiai de quelle ouverture elle venait. Sans hésiter, je me dirigeai vers celle-ci et m’enfonçai un peu plus dans le repaire des pirates.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Mission Konoha] La caverne aux merveilles Ven 6 Mai 2016 - 14:50


Hmmmm choix intense alors qu’il débouchait sur une salle. Ah oui … le dortoir. Décidemment le coin était bel et bien un repère de pirates. Mais où étaient-ils tous ? Se concentrant, il capta des bribes de conversation. Hmmm … Ils n’étaient pas tous seuls ici. En espérant que Takeo de son côté ne tomberait pas dans une embuscade ou autre. Ça serait con qu’il leur arrive un problème à cause de lui car il avait eu la brillante idée de proposer de se séparer. Traversant la salle à pas de loup tout en vérifiant que les hamacs étaient bel et bien vides, le Jôki décida de finalement prendre le chemin de droite comme pour s’enfoncer davantage dans le complexe.

Prochaine salle il tâcherait de faire un plan. Cet endroit commençait à avoir des allures de labyrinthe. Oh et puis zut. À l’entrée du tunnel de droite (droite par rapport à là où il était arrivé), il sortit un rouleau et un stylo. Hop un super symbole du yin et du yang mais droit pour l’entrée, des petits points partout pour la salle avec les cristaux et des ronflements pour le dortoir. Bon le croquis était dégueulasse mais il n’avait pas vraiment fait d’effort il l’admettait volontiers.

Rangeant le tout dans sa poche, il plaça un morceau de cristal à l’entrée du tunnel et fit signe au chien de continuer à le suivre tout en faisant bien attention à avancer discrètement. Anticipation et détection auditive toujours à l’appui, il s’avouait peureux de tomber dans un piège … Sans compter que s’il merdait, à tous les coups il se ferait défoncer par Miko. Et Mizuki aurait l’excuse parfaite pour le rembarrer et ne pas sortir ses sous.

Soupirant légèrement, il n’osait pas imaginer sortir son propre porte-monnaie. Les filles pouvaient facilement être achetées, mais ce n’était pas avec son salaire de shinobi qu’il pourrait tenir longtemps la distance.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: [Mission Konoha] La caverne aux merveilles Lun 16 Mai 2016 - 23:27

Takeo : Vous évitez de perdre votre temps en sauvant des victimes déjà condamnés et qui n’auraient de toute façon rien dit. Vous suivez l’odeur de médicament et débouchez sur une autre salle : celle-ci regorge de coffres remplis à ras-bord de pièces d’or, de bijoux et autres pierres précieuses. Certains coffres semblent plus anciens, un peu cachés, et sont fermés à double tour.
L’odeur de médicament est aussi persistante en face qu’à gauche.

Nobu : Vous passez donc le dortoir sans le fouiller et vous débouchez sur une espèce de bibliothèque – aux allures en tout cas. Des étagères remplis de bouquins et de parchemins.
Votre senso auditive vous permet de déterminer que les voix, féminines, viennent de salles au-dessus. Vous en tendez également un bip régulier.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 913
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: [Mission Konoha] La caverne aux merveilles Jeu 26 Mai 2016 - 18:47

Des deux ouvertures qui s’ouvraient devant nous, il s’avéra que c’était de celle de gauche que venait la mystérieuse odeur. Il m’avait fallu quelques minutes à déambuler dans cette salle cauchemardesque avant de savoir d’où venait réellement ce que je cherchais, mais une fois trouvé je pouvais vous assurer que je ne mis peu de temps à quitter cette salle, marchant rapidement entre les différents instruments de tortures. Tout juste avant de quitter cet enfer, néanmoins, je ne me pus m’empêcher de m’arrêter dans ma lancée. Pendant une fraction de seconde, j’eus un élan de culpabilité à laisser tous ces gens dans une telle agonie et à un tel sort, mais je secouai la tête comme si cela allait m’aider à y enlever cette idée. Aussi immonde que cela pouvait paraître, il n’y avait rien que je ne pouvais faire pour eux. Je ne pouvais pas tous les sauver et je ne pouvais me contenter d’en choisir que quelques-uns parmi tous ceux qui étaient dans cette salle. Qui sait si les sortir de ces instruments ne serait pas ce qui les achèverait; non, je devais continuer. Qu’ils trouvent le repos le plus tôt possible.

Laissant cette morbide expérience derrière moi, je m’enfonçai toujours de plus en plus dans les tréfonds de la grotte à la recherche de l’origine de cette odeur. Il y avait quelque chose qui me disait que cette chose n’était pas normale, seule l’incongruité de la chose était assez pour me mettre la puce à l’oreille. Vous trouvez ça normal de sentir une odeur que l’on sentirait plus dans un hôpital dans un repaire de pirate? C’était bien ce que je me disais et figurez-vous que je pensais exactement la même chose, c’était pourquoi j’étais bien décidé d’enquêter sur cette chose. Peu importe où cela déboucherait – que cela aille à voir avec Kaizoku ou non – j’étais sous l’impression que si je réussissais à contrecarrer leur plan nous étions sûr de faire un gros coup dans leurs opérations. Avec cette détermination, je m’avançais dans le tunnel en faisant bien attention de faire le moins de bruit possible si jamais je rencontrais une quelconque embûche. Mon nez me préviendrait de toute façon si jamais nous avions de la compagnie, mais nous n’étions jamais trop prudents.

Au bout de quelques minutes de marches, je vis finalement au loin une lueur qui m’indiquait que j’allais bientôt déboucher sur une autre salle. Contrairement à la dernière que je venais de quitter, cette dernière semblait déserte puisque je ne décelais aucune odeur trahissant une présence, toujours cette même odeur aseptisée. Restant tout de même alerte pour le moindre piège, j’arrivai finalement à l’embrasure de la salle et j’eus le souffle coupé pendant les premières secondes. Devant moi se trouvait rien d’autre que la trésorerie des pirates, la salle aux trésors. Des petites collines de pièces d’or s’élevaient un peu partout dans la salle, trônées par d’immenses coffres d’où se déversaient piécettes et pierres précieuses. Le sol était parsemé d’un tapis doré à plusieurs endroits, ce qui rendait le déplacement dans cette salle plus alambiqués que l’on pouvait le croire. La vue d’une telle richesse m’en fis oublier la raison de ma venue ici jusqu’à ce que la désagréable odeur ne prenne à la gorge, me ramenant aussitôt à la réalité. Aussi tentant que cela était, je devais passer mon chemin et trouver la source de cette odeur puisque clairement elle ne venait pas d’ici. Le problème, c’était que l’odeur empestait la pièce à un tel point qu’il m’était impossible de savoir de quelle direction elle venait. Pour moi cela ne voulait dire qu’une chose : nous nous rapprochions de plus en plus de notre cible, sans doute que les deux chemins finissaient par déboucher au même endroit mais pas avec la même efficacité. Je devais donc choisir judicieusement si je ne voulais pas perdre le temps précieux qui était à notre disposition. Ce n’était pas le temps de se perdre dans une grotte alors que Satochi et Yusei risquaient leur vie pour Nami.


- T’as une idée d’où aller, Aka? Parce que moi je stagne…

Dans des moments de doutes comme celui-ci, je demandais toujours l’avis de mon ninken, au cas où ce dernier avait trouvé quelque chose que mes maigres sens humains m’avaient empêchés de capter. Malheureusement, ce dernier était tout aussi impuissant que moi à trouver une piste pour nous aider à choisir. Comme ça avait déjà été le cas auparavant, il nous faudrait sans doute choisir aléatoirement. Je regardai à tour de rôle les deux sorties – une face à moi et l’autre à ma gauche – et fis plusieurs fois l’aller-retour entre les deux ouvertures afin d’être certain de prendre la bonne. Pour ce faire, j’utilisai tous les sens à ma disposition : je scrutai les profondeurs des deux tunnels, je tendis l’oreille à l’écoute du moindre son pouvant trahir l’une des deux voies et, bien sûr, je reniflai à plusieurs reprises afin de voir d’où l’odeur était la plus forte. Après plusieurs minutes à alterner entre les deux sorties, force fut de constater que cela ne menait absolument nulle part. Ça serait vraiment du hasard pur et dur, pas trop le choix.

Prenant une pièce sur le sol, j’observai les deux côtés et remarquai que d’un côté une fleur de lotus était représenté tandis que de l’autre un symbole que je fus incapable de reconnaître. Il s’agissait là sûrement d’un butin acquis durant un de leur raid en mer sur un navire étranger. Je la lançai dans les airs avant de la rattraper et de la poser sur le dos de ma paume. L’image qui serait affiché déterminerait la voie que je prendrais : le lotus serait droit devant et le symbole la voie de gauche. J’enlevai alors ma main et posai les yeux sur la pièce qui affichait la fleur de lotus. Droit devant cela sera. Me dirigeant vers l’ouverture que le Destin avait choisie pour moi, je n’oubliai pas de lancer la pièce derrière moi en quittant, retournant ainsi avec toutes ses sœurs avec un léger tintement. Malgré que cela avait été très tentant de garder la pièce en souvenir, les malédictions de trésor pirate ce n’était pas pour moi, non merci.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Mission Konoha] La caverne aux merveilles Mar 7 Juin 2016 - 17:45


Bon visiblement la narration lui avait reproché de ne pas avoir fouillé le dortoir. Manque de pot pour lui, c’était passé, il n’y retournerait pas. Et ne s’en préoccupait pas non plus à vrai dire. Non, toute son attention était entièrement consacrée aux chuchotements qu’il entendait ainsi qu’au son étrangement mécanique qu’il commençait à capter alors qu’il arrivait dans la salle remplie de parchemins qu’il ajouta à son plan dégueu.

Regrettant de ne pas avoir ninjutsu en spécialité pour faire apparaître des doubles de sa personne, il dépensa un peu plus de chakra pour localiser les voix féminines et ce qu’elles disaient tout en commençant à parcourir les rayons. Il n’était pas là pour se battre mais pour trouver éventuellement quelque chose d’intéressant qu’auraient pu avoir les pirates.

La narratrice l’ayant informé hrp que les voix provenaient d’étages supérieurs et que le bip provenait d’une autre pièce que la leur, Nobu prit en compte toutes ces informations pour se concentrer sur le contenu des conversations. Un état qui se détériorait, une injection à faire et au loin les pas lourdauds des bottes de ce qui devait être le menu fretin « pour le plus important ». Soupirant pour lui-même, il jeta un coup d’œil à la pseudo bibliothèque, hésitant à y jeter un coup d’œil. Peut-être ici aurait-il pu trouver le seul exemplaire jamais paru des « Incroyables Aventures de Demon, le Sauveur de Nami ». Mais ce genre de lecture ne l’enchantait au final que peu. L’heure était aux décisions et même s’il savait que les parchemins recensaient souvent des informations utiles, il savait également que des personnes vivantes avaient bien plus de valeur niveau révélations. Éventuellement reviendrait-il plus tard si les demoiselles là-haut lui indiquaient qu’en effet la paperasse placée en vrac à côté du dortoir commun avait de la valeur.

Sautant au plafond et s’y accrochant grâce à du chakra sous ses semelles, il plaqua ses mains sur la surface qui se mit immédiatement à fondre.

    Garde le coin mon grand, je reviens sous peu et remonte de quelques étages.


Passant à l’étage supérieur en se lézardant dans l’ouverture creusée contre le mur, il avait abandonné les cristaux, préférant la pénombre ambiante pour agir et éventuellement cacher les trous qu’il creusait et voulait discret. Réitérant le processus, il arriva à l’étage en dessous des voix qui se faisaient à présent plus distinctes.

Laborantines, infirmières, il n’osait pas réellement se prononcer. Elles avaient visiblement un patient possiblement important, de quoi lui mettre la puce à l’oreille. Le bip régulier était-ce lui ? Un robot à l’image de l’Edo Tensei bizarre, une assistance médicale ou pire … une bombe ? La dernière option ne lui paraissait pas des plus alléchantes. Toquant discrètement le plafond pour essayer d’identifier les dimensions de la pièce et le matériel s’y trouvant tout en gardant son écoute boostée pour déterminer où sortir afin de ne pas creuser juste sous les voix féminines, il regretta un instant de ne pas volé un œil ou deux aux Hyûgas du village. Faisant fondre la terre à une position qu’il espéra être réellement sous un chariot ou lit ou table ou autre connerie, il devint invisible et se glissa dans le trou, accroupi et invisible en toute logique dans la pièce. Qu’étaient donc les inconnues ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: [Mission Konoha] La caverne aux merveilles Ven 10 Juin 2016 - 1:18

Nobu arrive dans une grande pièce dans laquelle se trouve une dizaine de jeune femmes, toutes de blanche vêtue : rien ne laisse présager le désastre qui se trouve sous leur pied dans cette grande pièce blanche immaculée. Les infirmières – parce que ce sont des infirmières – discutent de tout et de rien, parlant tantôt d’injections, du patient à côté, d’un certain « il » qu’elles n’avaient pas vu depuis longtemps. Une chose était sûre : elles savaient des choses. Mais elles n’avaient pas remarqué Nobu. Le bruit du « bip-bip » provient d’une pièce à côté, dans laquelle Nobu entend également une nouvelle personne pénétrée.

***

Après un escalier et un nouveau dédale de couloirs, Takeo et son Ninken se retrouve dans une salle sombre, uniquement éclairée par une espèce de moniteur cardiaque émettant un bip sonore régulier. Au bout du moniteur, un homme, semblant bien plus âgé qu’il ne devait l’être : une barbe grisonnante, des rides et des tuyaux un peu partout sur le corps. L’odeur âpre de médicament vient de son corps. Il semble à moitié endormi et ne vous a pas remarqué. Une seule porte dans la pièce (en plus de celle d’où vous venez) : votre flair vous indique non seulement la présence d’une dizaine de personnes, mais aussi de Nobu, dans la pièce d’à côté.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 913
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: [Mission Konoha] La caverne aux merveilles Ven 10 Juin 2016 - 18:26

La lumière des torches disparaissant peu à peu derrière moi, cela ne fut pas très long que je n’avais que la lumière de mon cristal pour me guider et encore là il me semblait que ce dernier avait légèrement faibli depuis le début de mon aventure. Était-il en train de me lâcher? Ça serait bien la dernière chose dont j’aurais besoin, me retrouver dans le noir total en plein milieu d’un couloir dans les tréfonds d’une caverne sous-marine possiblement infestée de pirates. Même si jusqu’à date nous n’avions rencontré personne, je trouvais ça idiot qu’ils n’aient pas laissé la moindre personne au cas où. M’enfin, je n’allais pas discuter de l’efficacité organisationnelle des pirates de Nami, j’avais une piste à suivre et un secret à découvrir. Éclairés par la faible lumière de ma torche de fortune, nous avançâmes dans le couloir jusqu’à ce que nous nous retrouvions devant un escalier. Puisqu’aucun autre chemin ne s’offrait à nous, nous n’eûmes pas d’autres choix que de les monter, restant le plus discret possible. J’ignorais ce qui m’attendait en haut de ces escaliers et je ne voulais pas faire l’erreur de signaler notre arrivée.

C’est avec une petite dose de déception – mais pas trop quand même, je ne pousserai pas ma chance – que je réalisai que rien ne nous attendait à l’étage supérieur. Comme depuis le début, pas une âme qui vive dans tous ces souterrains. Toutefois, je remarquai immédiatement que l’odeur de médicament devenait de plus en plus forte, signe que nous nous rapprochions de notre cible. N’hésitant pas une seconde, je m’enfonçai dans les couloirs, utilisant cette odeur comme phare dans la noirceur. J’étais juste à côté, je le sentais. Je tournai une fois, deux fois, à gauche, à droite, sans vraiment retenir mon chemin tant j’étais obnubilé par ma cible. Finalement, au bout de quelques minutes, je débouchai dans une salle que je reconnus aussitôt comme l’endroit que je cherchais tant. L’étrange odeur était plus forte ici que nulle part ailleurs ce qui en faisait sans l’ombre d’un doute la source. Sachant cela, je me mis à observer la salle du mieux que je le pouvais avec l’éclairage réduit que j’avais.

Mis à part mon cristal qui irradiait une pâle lumière, seul l’affichage d’un appareil illuminait la pièce ce qui rendait la tâche un peu plus compliquée. Ledit appareil émettait un bruit régulier, semblable à un rythme cardiaque, et c’est en observant la machine un peu plus attentivement que je trouvai la véritable source de l’odeur âcre qui puait depuis l’entrée de la caverne : attaché à l’appareil par divers tubes et fils, un homme était couché dans un lit, de toute évidence inconscient. Évitant de pointer le cristal devant moi, je le gardai tout de même près de moi afin de profiter de sa lumière et m’avançai vers le lit. Dès que me yeux se posèrent sur lui je sus que quelque chose clochait, mais il me fallut quelques secondes à l’observer avant de mettre le doigt dessus : les traits de l’homme était beaucoup trop fins pour les cheveux et la barbe grisonnante qu’il portait. On aurait dit qu’il avait vieilli trop rapidement pour son corps et ce que ce dernier ne s’était jamais réellement remis de la transition. Ce stade intermédiaire était peut-être la raison pourquoi il était rattaché de la sorte, mais je n’eus pas l’occasion d’y penser plus longtemps.


- Quoi, se passe-t-il, Aka?, lui chuchotai-je alors que ce dernier tirait sur mon pantalon.

Lorsqu’il faisait cela, d’habitude, c’était qu’il avait quelque chose à me montrer. Je levai le regard et suivi là où il voulait m’amener et mon cœur se serra. Mes yeux s’étant habitué à la pénombre, je pouvais maintenant discerner un large trou qui ne pouvait être qu’une deuxième entrée. Depuis tout ce temps n’importe qui aurait pu entrer et me prendre en plein délit. Avant de continuer mon inspection de la chambre – j’avais un pressentiment que c’était précisément la raison de notre venue ici – je devais m’assurer que je ne me ferais pas surprendre. Tandis que je m’approchais de l’embrasure, une vague d’odeur me frappa. Maintenant que je n’avais plus à concentrer mes efforts sur l’odeur de médicaments dont j’avais trouvé la source, je sentais très nettement les odeurs dans la salle juste à côté. Un examen des différentes odeurs me rassura lorsque je compris que j’étais loin d’avoir à faire face à une troupe de pirates jusqu’à ce qu’une odeur ressorte particulièrement du lot. Nobu-san! S’était-il fait prendre ou avait-il trouvé un autre moyen de se rendre jusqu’ici? Ma curiosité me criait de jeter un coup d’œil pour évaluer la situation, mais ma prudence rétorquait que les chances de se faire voir étaient beaucoup trop grandes. L’idéal serait de lui envoyer un signe, un truc pour lui dire que j’étais là et qu’il ferait mieux de se magner les fesses ici. Je farfouillai sur moi si je n’aurais pas quelque d’utile, mais c’était dans ce genre de situation qu’il nous manquait exactement la seule chose dont nous avions besoin. À défaut de pouvoir l’avertir de venir me rejoindre, je devais me fier sur lui pour qu’il trouve un moyen de passer tous ces gens. Pivotant sur moi-même, je me mis à faire le tour de la chambre afin de ne pas voir s’il y avait des documents importants, commençant par l’identité du convalescent mystère.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Mission Konoha] La caverne aux merveilles Mar 5 Juil 2016 - 0:14


Des infirmières. Plein d’infirmières… Que faire … Une seule solution se présentait à ses yeux. Il les kidnapperait toutes … Et en ferait son harem. Bien sûr cela signifierait fort possiblement l’échec de sa mission, mais pas grave. Il fuirait Hi no Kuni et se réfugierait dans un pays plus chaud, plus tropical. Kaze no Kuni par exemple. La polygamie était monnaie courante là-bas d’après ce qu’on lui avait dit, et pourquoi avoir une seule femme quand on pouvait en avoir une dizaine ? Bien évidemment il en fallait des dociles. Dix sosies de la jeune manieuse des insectes et il n’en mènerait pas large, déjà qu’une seule le faisait douter occasionnellement de sa virilité…

Essayant de passer outre les cancans de la basse -cour au-dessus, Nobu se concentra sur la salle à côté qui paraissait beaucoup plus prometteuse. Détectant un bruit anormal, il plissa les yeux, réalisant qu’il s’agissait visiblement de Takeo et de son chien alors que ce premier s’adressait au cabot. Jackpot. Bon. Il était tombé sur un bonhomme souffreteux, tant mieux. Lui ? Avait perdu son chien et … se trouvait dans une pièce sacrément plus intéressante. Toujours invisible, il sortit de sous le chariot où il était et s’appuya dessus tout en passant une main dans ses cheveux. Apparaissant de nulle part aux yeux des infirmières, il leur fit son sourire le plus charmeur et se lança dans ce qu’il espérait être la plus grande réussite de toute sa carrière.

    Salut.



    Jamais je n’aurais pensé tomber sur de si jolies sirènes en m’aventurant sur ce petit bout d’île. Nobu, à votre service mesdemoiselles.


Faisant un clin d’œil à l’une d’entre elle -la plus mignonne …ah non c’était la brune au fond, raté-, le Konohajin continua.

    Ne vous en faites pas, je ne vous veux aucun mal. On m’a envoyé ici chercher la chose la plus précieuse de ce tas de caillou. Et il semblerait que je l’ai trouvé. *wink wink* Je suis là pour vous sauver … Du coup… est-ce que l’une d’entre vous pourrait me dire où se trouve la sortie pour que je puisse vous emmener en lieu sûr ? Ah et j’ai laissé le chien que j’avais emprunté à un ami en bas, il faudra passer le chercher. Ne me dites pas que vous préférez rester dans ce trou à crasseux. ?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: [Mission Konoha] La caverne aux merveilles Mar 5 Juil 2016 - 16:22

Takeo : Le tour de la chambre te permet de trouver un dossier médical indiquant que le patient se prénomme « Buichi » et qu’il est de force dans un coma artificiel depuis plusieurs mois.

Miko : Les infirmières poussèrent un cri lorsque tu te fis voir. Elles se mirent toutes face à toi, légèrement tremblante, prêtes à hurler de nouveau. L’une d’elles, celle aux traits les plus sévères, s’avança.

    - On n’a pas besoin d’être sauvé, étranger. On a une mission, ici, on doit…
    - TAIS-TOI !

Deux infirmières, plus jeunes – une grassouilette et une blonde – crièrent en même temps, visiblement gênées qu’elle puisse dévoiler leur « mission ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 913
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: [Mission Konoha] La caverne aux merveilles Jeu 7 Juil 2016 - 17:43

Pendant quelques instants, j’avais été tenaillé par le choix qui s’offrait à moi. D’un côté je voulais vraiment savoir ce qui clochait avec ce type, mais d’un autre je ne voulais pas que Nobu-san se retrouve dans de sales draps. Qui plus est, une fois les hostilités commencés avec le Jôki, il y avait peu de chances que nous retrouvions le temps de venir ici pour chercher, quand bien même nous serions deux au lieu d’un à chercher. Non, je devais rester ici; tout ceci avait l’air trop important pour que je laisse de côté. Voilà, ma décision était prise. Alors que je laissais Nobu-san derrière moi – sûrement saurait-il se débrouiller seul, j’avais confiance en lui – je reportai mon attention sur la chambre. Rassuré que je ne me ferais pas déranger par personne, je pouvais vraiment commencer à investiguer.

À la lumière de mon cristal, il était difficile de discerner quoi que ce soit à moins d’avoir ledit cristal à moins de dix centimètres de l’objet en question, mais au bout d’un certain moment, après avoir farfouillé à droit et à gauche de la chambre sans avoir trouvé quoi que ce soit qui pouvait m’aider à élucider le mystère de l’homme alité, je retournai au pied du lit et c’est là que je le vis. Comment n’y avais-je pas pensé plus tôt? Au chevet de l’homme, sur un petit plateau à roulettes, se trouvait ce que j’aurais mis ma main au feu pour être le dossier médical de l’homme. M’approchant du dossier, je l’attrapai délicatement et l’ouvris doucement, comme s’il était aussi fragile que l’homme dans le lit. Dès les premières lignes l’identité de l’homme fut dévoilé – un certain Buichi, même si ce nom ne me disait absolument rien – et alors que je continuais à feuilleter le dossier je venais à comprendre plusieurs choses. La condition de ce Buichi en était une, alors que je passais rapidement à travers les pages de ce qui semblait être une sorte de journal de bord à propos de l’état de l’homme. Ce fut avec horreur et, je ne pouvais le cacher, avec colère que j’appris que cet homme avait été plongé dans un coma artificiel et simplement avec les dates des différentes entrées je pouvais voir qu’il était dans cet état depuis plusieurs mois déjà, bien avant que Konoha n’entre en territoire Namijin. Si cela se trouvait, il était ainsi contre son gré – cela ne m’étonnerait pas avec des pirates. D’un seul coup, je me donnai comme tâche de sortir cet homme de cet endroit.

J’étais toujours en train de lire diverses pages du dossier dans l’espoir de trouver une information qui pourrait avoir son importance lorsque, soudainement, un cri retentit au loin. Je me faisais peut-être des idées, mais il me semblait avoir entendu un « Tais-toi ». Je tendis l’oreille pour voir s’il y aurait suite, mais le silence était retombé dans la caverne. Néanmoins, je ne pouvais me défaire de ce bruit et finalement je décidai d’amener le document avec moi et d’aller voir ce qui se passait. Je ne voulais pas avoir une mauvaise surprise et me faire surprendre par des pirates qui venaient justement de revenir de leur sale besogne. Indiquant à Aka de me suivre, je quittai par la large entrée que j’avais remarqué plus tôt et c’était sans la peur de me faire voir de plus tôt que je me dirigeai vers l’autre bout du tunnel, là où Nobu-san était aux prises avec… je ne savais pas vraiment. Il y avait une fragrance féminine, mais une autre odeur, une odeur… aseptique, qui me troublait.

J’eus rapidement une réponse à toutes mes interrogations lorsque j’arrivai dans une grande pièce blanche qui me donnait mal aux yeux tant le contraste était différent avec la salle que je venais de quitter. Heureusement pour moi, j’eu le temps de m’habituer à la lumière avant de me faire repérer par qui que ce soit. Et pour cause, car ces dernières – puisque je voyais maintenant que l’odeur de le plus tôt était en fait celle de plusieurs infirmières à la même place – étaient totalement concentrées par un Nobu-san qui semblait s’être mis dans de salle draps. Je vis les infirmières dans leur uniformes immaculée et il y eut une sorte de déclic dans mon esprit et je compris aussitôt que ces femmes étaient là seulement pour s’occuper de Buichi qui se trouvait dans la salle d’à côté. Toute la colère que j’avais eue en voyant ce qu’il lui avait fait remonta.


- Oh non, je vous en prie; continuez, dis-je d’une voix froide. Racontez quel est votre mission, ce que vous devez faire à ce pauvre Buichi. Puisqu’il doit bien y avoir une explication logique à tout cela, n’est-ce pas mesdames? Et je vous déconseille d’interrompre le récit, mon compagnon ici gère les foules de façon admirable.

Comme pour appuyer mes paroles, Aka se campa sur sa position et grogna dangereusement, prêt à bondir à n’importe quel moment. Un avantage d’avoir des ninkens, ceux-ci représentaient un facteur de dissuasion très important. Peu importe elles étaient combien, je n’avais pas de doutes qu’elles reculeraient devant le danger que représentait la bête à mes côtés. Elles parleraient, ça oui, et elles ne s’arrêteraient pas tant que je n’aurais pas toutes les informations que je voulais. Avoir un dossier c’était bien, mais il n’y avait rien de mieux qu’un face-à-face pour bien comprendre. J’avais également affaire avec celles-là même qui, de toute évidence, s’occuperait de Buichi pendant son coma, il n’y avait donc personne de mieux placé qu’elles pour tout nous dire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Mission Konoha] La caverne aux merveilles Mer 13 Juil 2016 - 23:56


Quelle plaie. Non seulement son charme n’avait pas marché mais l’une de ces morues osait lui tenir tête et l’envoyer péter. Elles auraient pu être un peu plus reconnaissantes … Et travailler un peu moins pour les pirates. Une mission ? Il allait falloir qu’elle lui en dise plus. Et ce n’était pas ses copines qui allaient l’empêcher de grappiller ces informations.

Mécontent, le Jôki se craqua les jointures de ses doigts, annonçant qu’il ne rigolait plus. L’Inuzuka rentra, son cabot à sa suite, visiblement mécontent et menaçant lui aussi.

    Je comprendrais décidément jamais les femmes … Ma proposition semblait pourtant honnête. Sauvetage, abri, protection. Et vous préférez visiblement rester ici. Au cas où vous n’auriez pas compris, si vous soutenez les propriétaires des lieux, vous vous opposez à nous...


Avançant jusqu’à la grassouillette, il l’attrapa au cou, dégoûté par cette gourdasse qui s’était crue tout permis. La soulevant malgré qu’elle soit bien en chair, le bonhomme avait changé du tout au tout.

    Alors ma grosse, on veut toujours pas nous dire qu’elle est ta fameuse mission ?


Sa poigne se durcit sur le cou de sa victime avant qu’il résiste à son envie soudaine de lui faire encore plus mal et ne la lâche, l’envoyant bouler sur l’une de ses copines. Se tournant vers celle qui était à deux doigts de toute balancer, il la pointa du doigt avant de s’adresser à elle.

    Toi, finis c’que t’allais dire et répond à ses questions à moins que tu ne veuilles voir commencer à voir tes copines se faire bouffer ou fondre.


Se faire refouler de la sorte en pleine mission devant l’autre pecnaud et son clebs avait déclenché quelque chose en lui, quelque chose de mauvais qu’il gardait en général secret sous son faciès jovial et ouvert.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: [Mission Konoha] La caverne aux merveilles

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission Konoha] La caverne aux merveilles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Nami no Kuni-