AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 [Ouvert à tous] Enterrement de Munemasa et des victimes à Suna et Nami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1218
Rang : A


Message(#) Sujet: [Ouvert à tous] Enterrement de Munemasa et des victimes à Suna et Nami Mar 12 Avr 2016 - 16:47



Spoiler:
 

Le dernier voyage de grands shinobis.

Les funérailles de Munemasa étaient organisés en même temps que tous ceux qui étaient décédés ou portés disparus pendant la conquête de Nami. Il pleuvait sur Konoha. Malgré une victoire, les pertes étaient là, des konohajins de tout horizons, hommes ou femmes, Hayashi comme Inuzuka, Aburame comme Gekei, Sabakyo comme Hyo...

Il y eu tout d'abord l'arrivée des cercueils de chaque shinobis tombés au combat durant les derniers événements, portés par des membres de la famille du disparu et sous les saluts silencieux de la foule. Tout le monde pouvait remarquer la douleur des familles, personnes n'avaient été épargné, chaque clan avait perdu des proches à Suna ou à Nami.

Le silence était presque pesant, on entendait seulement les gouttes de pluie, ainsi que parfois les pleurs de femmes ayant perdu un mari, un frère ou parfois un fils ou une fille. L'attaque surprise qui avait causé une destruction partielle de village du sable restait dans toutes les têtes, là-bas les troupes konohajins étaient allés en paix, pour mesurer les genins de chaque village, et ils étaient revenus avec du sang et des morts. Quant à Nami, les shinobis de la Feuille s'y étaient rendus pour rendre la paix à un peuple opprimé, mais cela s'était malheureusement fait là aussi dans la douleur. Il allait falloir panser les plaies maintenant, et cette cérémonie était là pour aider les familles dans cette épreuve et réussir le village tout entier, pour que la Volonté du Feu reste là même, reste forte.

Un portrait de chacun d'entre eux étaient présentés devant la foule d'anonymes ou non qui, en tenue de deuil, assistaient silencieusement à la cérémonie. Il y avait même un envoyé du Daimyo, des familles étrangères au village, de hauts dignitaires du pays, des ninjas de tout grades, des anbus...

Tout d'abord, il y a eu un bref temps accordé aux familles pour parler de ceux qu'ils avaient perdus, Munemasa n'était pas le seul Hyuga à n'être revenu, mais Sho se vit offrir le droit de parole par le chef de clan borgne afin de parler de son tuteur.

Le visage marqué par la tristesse et la pluie, le Kadoria s'avança, prit une inspiration avant de prendre la parole :

- Hyuga Munemasa était un homme de paix, un homme vivant pour ses idéaux et ses idées. Il eut confiance en moi lors de mon arrivée au village, grâce à lui j'ai compris... j'ai compris ce qu'était la Volonté du Feu, cette volonté qui nous anime tous et qui l'a poussé à  se sacrifier pour sauver la peau de ses camarades.  Bon courage pour ton dernier voyage mon ami.

Un dernier hommage pour celui qui l'avait guidé dans sa nouvelle vie, qui lui avait apprit de nombreuses choses.
Les discours commémoratifs terminés, chacun pu maintenant se recueillir devant les visages des êtres disparus en posant une fleur blanche, synonyme d'espoir et de paix que Munemasa n'aura jamais vraiment pu connaître. Un par un, chacun s'avançait pour saluer la mémoire de ceux qui s'en allaient pour un dernier voyage...

La paix ne serait donc plus qu'un don songe, il fallait toujours que le monde shinobi soit baigné par le sang et les larmes.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Jônin - Anbu - Chef du clan Inuzuka
Messages : 762
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: [Ouvert à tous] Enterrement de Munemasa et des victimes à Suna et Nami Jeu 14 Avr 2016 - 19:22

Le visage levé vers le ciel, je laissais les gouttes tomber lourdement dessus alors que les funérailles poursuivaient leur cours. Comme pour aller avec les événements de la journée, Mère Nature avait revêtu son habit de deuil et de lourds nuages sombres crachaient sa tristesse sur nos têtes. Cela faisait quelques temps que nous étions revenus de Nami et l’activité du village commençant à sa stabiliser, il était temps de prendre le temps de rendre nos hommages à ceux qui étaient tombés au combat. C’était ainsi que la totalité du village de Konoha s’était rassemblé afin d’honorer les morts, ceux qui avaient fait le sacrifice de mourir pour leur village. Rarement avais-je vu un tel rassemblement des Konohajins, c’était un peu triste de penser qu’il nous fallait une telle occasion pour se rassembler. Plusieurs personnes autour de moi déversaient aussi leur chagrin à grosses larmes et en sanglots étranglés, mais c’était à peine si je les entendais.

Les yeux fermés, je repensais amèrement au nombre cercueils devant nous. Il y en avait tant! Et dire qu’une grande partie d’entre eux était de simples Genins qui n’étaient en rien relié avec les événements qui s’étaient déroulés à Suna. Ils avaient simplement été pris entre deux feux, impliqués dans une guerre dont il n’avait aucune connaissance. L’Ordre et la Nation, c’étaient eux les vrais fautifs dans toute cette histoire. Nul besoin de se voiler la face, nous avions nous aussi notre part de responsabilités dans ces morts. Pas autant que ces monstres de la Nation, mais il serait hypocrite de jeter tout le blâme sur eux. J’étais bien placé pour parler : malgré moi, je ne pouvais m’empêcher de me sentir responsable pour la mort de Munemasa-san. C’était qui lui avait pris cette décision et il l’avait fait en pesant toutes les conséquences de son acte – donc logiquement il n’avait que lui à blâmer – alors pourquoi me sentais-je ainsi? Je savais pourquoi : parce que c’était tout de même moi qui l’avait laissé derrière et parce que c’était moi qui n’avait pas été capable de gérer la situation afin d’éviter un tel résultat. J’avais agi en lâche et avais laissé un de mes confrères mourir.

Ce ne fut qu’une fois que j’entendis des voix de façon un peu plus clair que je sus que le service avait commencé. Si à présent cela n’avait été qu’un temps de recueillement, la cérémonie pour ceux tombés allait commencer; il serait irrespectueux pour leur mémoire de ne pas écouter. La gorge serrée, j’écoutai les diverses familles dire quelques mots sur tous ceux qui étaient morts alors qu’ils partageaient avec le village ce pour quoi leur défunt devait être remémoré. En les écoutant parler, je réalisai que leur fardeau était beaucoup plus lourd comparé à celui que j’endossais de moi-même. Alors que j’avais perdu un compatriote, eux avaient perdus un membre de leur famille; c’était comme si on me disait que Shiita avait périe lors de cette catastrophe. Encore là, je n’arrivais pas à imaginer une telle chose; je me sentais enfantin de croire que j’avais la plus lourde culpabilité.

Toutes mes résolutions volèrent en éclats lorsque finalement je vis Sho-san monter sur la petite estrade qui permettait à tous, même ceux en arrière, d’entendre ce qui se disait. Avant même qu’il ne commence à parler je savais de qui il allait parler et c’était justement ça qui me fis oublier toutes les belles pensées réconfortantes que j’avais à l’esprit quelques secondes plus tôt. D’une voix où perçait la tristesse, il parla de Munemasa comme un homme qui voulait la paix pour le Feu et je n’avais besoin de me voir pour savoir que des larmes coulaient le long de mes joues. Entendre parler de lui ainsi ne faisait qu’agrandir le puit sans fond de culpabilité que je creusais depuis mon retour de Nami. Malgré tout, le Kadoria parvint tout de même à apaiser légèrement mon esprit, ses paroles sur la Volonté du Feu m’apportant un peu de réconfort. Savoir que ce n’était pas moi, mais bien son désir de vouloir protéger ce qui lui était cher, rendait la chose un peu moins pire.

D’autres personnes montèrent pour prononcer quelques mots – dont Miko-dono elle-même – puis ce fut de nouveau un silence de recueillement qui s’installa dans l’assemblée. Tour à tour, on allait porter des fleurs blanches sous les portraits qui avaient été réalisés par nos artistes Hyô. C’était la moindre des choses que d’aller porter une fleur à son cercueil et mes yeux se remplirent de nouveau d’eau lorsque je vis avec quel réalisme ils avaient réussis à reproduire les traits et le regard du Hyûga.

*Puisses-tu reposer dans la paix que tu cherchais, Munemasa-san. Je vais faire en sorte de faire brûler la volonté du Feu encore plus fort qu’auparavant, tu ne te seras pas sacrifié pour rien* pensai-je alors que je déposais ma fleur sous son portrait.

Je restai encore quelques minutes, histoire d’échanger quelques formules de condoléances avec différents villageois, avant de prendre le chemin de mon appartement. Même si les funérailles m’avaient permis d’alléger un peu de mon fardeau, je sentais qu’il faudrait encore un peu de temps avant que je me fasse à l’idée que je n’avais pas autant de responsabilités dans sa mort que je m’en donnais réellement.


Let the hunt begin

Ninkens:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 39
Rang : C


Message(#) Sujet: Re: [Ouvert à tous] Enterrement de Munemasa et des victimes à Suna et Nami Sam 21 Mai 2016 - 2:30


Spoiler:
 

Vêtus de noir de la tête aux pieds, je n’avais aucune raison particulière d’être là. Si ce n’était accompagner les défunts de la feuille dans leurs dernières demeures. Tel un fantôme, je restais figé tout seul au même endroit. Plongé dans mes pensées, tout se déroulait tellement vite, mais semblait ne jamais pouvoir s’arrêter. Sous la pluie incessante, les larmes n’arrivaient pas à se dissimuler. Les pleurs de femmes et d’enfants, malgré la discrétion de ceux-ci, ne pouvaient se cacher derrière les clapotements de la pluie, contre le léger entassement d’eau juste sous les pieds des personnes présente.

C’était les yeux remplis de larmes, la tristesse dessinée sur le visage, que nombreux pris la parole, afin de rendre hommage à ceux qui leurs étaient cher. Nombreux sont ceux qui parlaient d’attiser la volonté du feu, et ne manquaient pas ceux-là qui parlaient de la porter plus haut. Tout ceci ne faisait que réveiller les souvenirs de la mort de mon cousin. Même si c’était douloureux de se trouver dans un tel endroit, à un moment pareil, on ne devenait plus fort qu’en parvenant à surmonter de tels défis. Je ne pouvais rester indifférent, face au million de silhouettes noir qui défilait en aller-retour sous mes yeux. Tout semblait aller toujours plus vite alors que je me remémorais intérieurement mon tuteur mort au combat. Plus que de la douleur, je ressentais de la colère. Colère contre mon impuissance, et surtout contre ceux qui lui avaient ôté la vie. Il était certainement celui avec le quel j’avais le plus d’affinité dans le domaine Shinobi. Il m’a pratiquement enseigné tout, et c’est entièrement grâce à lui détient aujourd’hui un bandeau gravé d’un tourbillon en plein centre.

Je commençais à devenir fou. Les villageois et shinobi autours, me paraissait désormais aller tellement vite, que tout était devenu noir autour de moi. Un noir représentait ma faiblesse. J’avais laissé mourir deux être dont j’étais proche, et je prétendais être un Ninja. L’écran obscur qui m’entourait, devint alors un grand nuage, qui chargeait vers moi, pour m’engloutir tel des troupeaux chevaux. Au moment, je m’abandonnais à ma perte, « Hey ». Provenant du plus profond de moi, c’était Ryota qui me rappelait à la raison. En un sursaut, tout était redevenu normal. Face à moi, ça semblait être Inuzuka qui avait pris la parole. Il n’était généralement pas difficile de reconnaitre les personnes appartenant à ce clan. Cet aspect Canin, c’est tout eux. « Tu ferais mieux de rentrer », me dit la voix au fond de moi. Regard braqué sur le sol, je ne bougeais pas un poil pendant quelque secondes, avant de me retourner machinalement, pour retourner chez moi. La pluie qui coulait sur mon visage, emportait sur son passage tout ce quel trouvait. Alors est-ce que je pleurais ?. Même moi, je ne le savais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Ouvert à tous] Enterrement de Munemasa et des victimes à Suna et Nami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre Ville-