N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Rendez-vous de routine [PV Leika]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 818
Rang : A

Message(#) Sujet: Rendez-vous de routine [PV Leika] Jeu 14 Avr 2016 - 23:15

S’il y avait bien quelque chose que l’on ne pouvait pas me reprocher, c’était bien pas de ne pas m’occuper de mes ninkens. Je croyais même qu’on pouvait dire parfois que je les gâtais un peu trop; ils étaient mon talon d’Achilles. Si vous saviez les largesses que je faisais pour eux! Depuis que Seimori était avec nous c’était encore pire, car non seulement était-il plus jeune et ainsi plus enclin aux frivolités – Aka était passé cet âge de tout vouloir ce qu’il voyait – mais il lui arrivait également de convaincre l’aîné de temps à autres. Lorsque cela arrivait, je savais que rien de ce que je dirais ou ferais ne les ferait changer d’avis et je finissais par plier devant le nombre. Appelez-moi laxiste, gâteur, tout ce vous voudrez, ils sont ma famille et au final il n’y avait presque rien que je ne ferais pas pour eux.

Tendre à leur santé et leur bien-être faisait évidemment partie des nombreuses tâches que je devais m’occuper pour avoir des ninkens au meilleur de leur forme lorsque venait le temps de partir en mission. Afin de ne jamais être pris au dépourvu, j’allais toujours faire un petit contrôle médical après chacune de mes missions. À peine revenu de l’opération Raz-de-marée –qui était bien plus qu’une simple mission – il était impératif que j’aille faire vérifier l’état de santé de mes ninkens. Après nous être reposés quelques jours pour laissés aux petites blessures le temps de guérir, il était temps de faire un tour à l’hôpital vétérinaire pour un petit examen afin de m’assurer que mes ninkens étaient dans la meilleure santé. Aller là-bas n’était jamais quelque chose qui les enchantait de prime abord, mais je finissais toujours par le convaincre en leur rappelant comment ils se faisaient dorloter par les infirmières là-bas. Touchés dans leur point faible, ils n’émirent plus d’autres objections et nous pûmes partir relativement rapidement en direction de l’hôpital.


- Bonjour, un petit examen de routine pour Akamori et Seimori! m’exlamai-je en souriant à la réceptionniste à mon arrivée.

La réceptionniste inscrivit quelques informations sur un papier et nous invita à attendre dans la salle d’attente pendant qu’elle transmettait notre dossier à un vétérinaire. Nous fîmes comme elle dit et allâmes nous installer dans la salle d’attente pendant que nous attendions notre tour. D’un œil distrait, je regardai les différentes paires qui peuplaient la salle. Le plus inusité était la dame avec sa gerbille confortablement installée dans un tas de paillis dans une petite boule de plastique qu’elle devait sûrement utiliser pour se déplacer, les autres étaient tout ce qu’il y avait de plus normal pour un hôpital vétérinaire. En fait, on aurait plus dit que c’était nous qui créions l’attraction puisque je voyais sans cesse les gens jeter des coups d’œil furtifs vers mes ninkens. Je n’étais probablement pas le premier Inuzuka qu’il voyait – nous étions à Konoha après tout – mais des bêtes aussi impressionnantes que les ninkens attiraient forcément le regard; ce n’était pas tous les jours qu’ils en voyaient.


- Inuzuka Takeo, avec Akamori et Seimori!

Comment, déjà? Cela ne faisait que quelques minutes que j’étais installé dans la salle d’attente et c’était déjà mon tour? Mais il y avait tant d’autres gens à passer avant moi! Offrant un maigre sourire aux différentes personnes dans la salle, je me levai et pris la direction des salles de consultations. Voyons voir si mes ninkens étaient en pleine forme ou s'ils avaient gardés quelques blessures de Nami.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 949
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Rendez-vous de routine [PV Leika] Ven 15 Avr 2016 - 2:12

La journée était chargée aujourd'hui à la clinique et je me devais d'aider ma mère comme il se doit. Pour cela, elle m'avait confié une tâche simple. Aujourd'hui, nous devions recevoir plusieurs membres du clan Inuzuka accompagné de leur Ninken et je devais leur faire passer un examen médical complet afin de m'assurer que tout allait pour le mieux. Je pouvais parfaitement faire ça toute seule. Cela soulagerait maman et me permettrait d'être un peu libre dans mon exercice tout en y mettant le sérieux nécessaire pour cette tâche. Les rendez-vous était pris et réglé comme une horloge et le premier d'entre eux concernait un certain Inuzuka Takeo et ses deux chiens. Bon et bien, il ne me restait plus qu'à commencer dès que le protagoniste se présenterait à l'accueil. En attendant, j'allais enfiler une blouse verte de circonstance quand l'une de mes collègues m'annonça justement l'arriver du jeune homme.

"J'y vais !"

Je me dirigeais vers la salle d'accueil et j'interpellais l'inconnu qui se leva et s'avança vers moi :

"Bonjour ! Nous allons passer en salle d'examen numéro deux ! Venez !"

J'ouvrais l'une des portes et je laissais le jeune homme pénétrer dans la pièce en compagnie des deux chiens. Assez impressionnant en taille et en prestance. Je jetais un coup d'œil en souriant aux deux chiens, ils avaient l'air en parfaite santé :

"Je suis Hayashi Leika ! Je ne suis pas vétérinaire, mais j'ai les connaissances nécessaires pour faire passer un examen de routine à vos deux compagnons ! S'il y a le moindre problème, je demanderai à un vétérinaire d'intervenir pour un diagnostic plus précis !"

Je souriais à l'intention du jeune homme avant de m'accroupir et de taper doucement sur mes genoux :

"Bonjour vous deux ! Venez mes tout beaux !"

J'appâtais les deux ninkens afin qu'ils s'approchent et que je puisses leur prodiguer à chacune une caresse. J'avais beau ne pas apprécier les shinobis, les ninkens s'étaient autres choses. Ils restaient des animaux hors du commun et doué d'une intelligence nettement supérieure aux autres. Le regard brillant, j'observais les deux chiens. L'un deux était beaucoup plus gros que l'autre :

"Alors laissé, moi deviné qui est qui ! Akamori c'est toi !" Dis-je en désignant le plus gros des deux chiens avant de lui caresser les oreilles. " Et donc toi, c'est Seimori !"

Nouvelles caresses aux deuxièmes chiens alors que je me redressais pour m'occuper un peu du maître malgré tout :

"Est-ce que vous avez leur carnet de santé ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 818
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Rendez-vous de routine [PV Leika] Ven 6 Mai 2016 - 18:23

Salle deux cela allait être. Je suivis la jeune femme qui nous avait appelée – une jeune femme peut-être un peu plus jeune que moi à la longue chevelure blanche – jusqu’à ladite salle d’examen. Une fois tout le monde à l’intérieur, je la vis dévisager mes compagnons pendant quelques secondes et sus que c’était sa première rencontre avec des ninkens. L’air incrédule qu’elle faisait, comme s’il était impossible pour des chiens d’être aussi imposants, était typique de la première rencontre, mais rapidement ils changeaient d’avis lorsqu’ils se rendaient compte à quel point Aka et Sei étaient loin d’être aussi féroce que leur apparence le laisser supposer. Enfin pas en permanence, vous ne vouliez pas vous retrouver en combat contre eux. Heureusement, nous n’étions pas là pour cela, d’autant plus qu’ils savaient très bien qu’ils se feraient cajolés à l’hôpital alors ils se tenaient particulièrement tranquilles. Pourquoi n’avais-je pas droit à cette docilité à l’appartement, ne les cajolais-je pas assez moi-même? Comme la vie pouvait être injuste parfois.

Sûrement avait-elle également fait un petit examen sommaire puisque son regard s’attarda longuement sur les deux ninkens avant qu’elle ne tourne le regard vers moi, commençant avant tout par se présenter. Hayashi Leika, vétérinaire à en devenir de ce que je pouvais déduire. Elle n’était pas une vétérinaire accomplie, mais j’étais bien placé pour savoir qu’on pouvait en connaître assez sans en être un pour être capable de s’occuper de certaines bêtes. La jeune femme dégageait également une certaine assurance qui ne me faisait pas douter un instant de ses qualifications. Elle m’assura de toute façon qu’elle irait voir un supérieur si cela dépassait ses connaissances. Une jeune femme franche et efficace, je ne m’inquiétais pas qu’elle saurait faire son travail sans le moindre problème.


- Enchanté, Leika-san. J’espère toutefois que nous n’aurons pas besoin de se render jusque-là, dis-je avec un petit sourire.

Les présentations terminées, nous nous tournâmes tous deux vers la raison de notre présence ici, soit Akamori et Seimori. Se penchant légèrement, l’Hayashi les appela avec en tappant sur ses genoux, ce que mes ninkens reconnaissaient comme le signe précurseur aux caresses. Docilement, les deux bêtes s’approchèrent de la jeune femme alors que cette dernière passait chaque main dans l’encolure d’un des ninkens. Elle était déjà bien loin la jeune femme estomaquée par l’apparition de si imposantes créatures, elle semblait en plein dans son élément entouré de mes deux ninkens. Je retins un petit gloussement lorsqu’elle essaya de deviner l’identité de mes ninkens. Elle avait sûrement lu leur dossier et savait qu’Akamori était le plus vieux des deux, mais elle n’avait peut-être pas vu que cela ne faisait pas de lui le plus gros.


- En fait, lui c’est Seimori, la corrigeai-je en pointant le plus gros de mes deux ninkens. Lui, c’est Akamori. Je pointai l’autre ninken. Je dois avouer que ça peut porter à confusion, mais Sei vient d’une race de ninken plus imposante que celle d’Aka.

Je me rappelais comment Seimori avait grandi à un rythme hallucinant, pour atteindre une taille qui avait rapidement dépassé celle d’Aka. Alors que le premier était simplement immense, le deuxième était plus élancé et agile. Chaque race de ninken était différente d’une autre et personne à ma connaissance ne savait combien de races différentes de ninken il existait en Yuukan, personne n’ayant eu l’idée d’en faire le recensement. Peut-être pourrais-je en parler avec Motari-sama, cela pouvait être quelque chose sur laquelle méditer. Enfin, la jeune assistante – comment d’autre l’appeler si elle n’était pas vétérinaire? – me sortit de mes pensées en me demandant le carnet de santé de mes ninkens. Pendant une fraction de seconde je pensai les avoir oublié, mais je me rappelai soudainement qu’ils s’agissaient des premières choses que j’avais prises pour être certain de ne pas les oublier. Glissant ma main dans une petite poche de mon chandail pour en ressortir les deux petits carnets que je tendis à Leika-san.

- Et voilà pour vous, s’il vous plait ne me jugez pas trop.

Je ricanai, ayant dit cela plus à la blague que sérieusement. Je disais cela puisque dans notre carrière de shinobis nous avions dû passés plus d’une fois par ici, ce qui faisait que notre carnet était peut-être un peu plus rempli que leurs clients ordinaires. Et avec raison, puisque nous étions effectivement loin d’être des clients habituels, eux qui devaient plus être habitués de s’occuper d'animaux domestiques que de chiens-ninjas. Quoique à bien y penser, il ne devait pas y avoir beaucoup d’hôpital vétérinaire à Konoha; où pouvaient bien aller tous les autres Inuzukas? C’était mystère sur lequel je devrais me pencher… après notre rendez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 949
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Rendez-vous de routine [PV Leika] Lun 9 Mai 2016 - 16:58

D'un hochement de tête positif, j'accueillais la réaction du jeune homme avec bienveillance alors que désormais toute mon attention était occupée par les deux imposants chiens qui prenait une grande place dans la salle d'examen. Cela devait être stressant pour eux et la chaleur montait rapidement. J'ouvrais alors l'unique fenêtre de la pièce pour rafraichir l'air avant de commencer les hostilités. Le jeune maître ne tarda d'ailleurs pas à me rappeler à l'ordre en rectifiant les présentations de ces deux animaux de combat. Immédiatement, je me faisais pardonner avec une caresse avant de me retrouver avec l'objet de leur visite entre les mains :

"Bon très bien ! Voyons un peu ça !"

Entre mes mains, les deux carnets, plutôt remplis des deux chiens.D'un hochement de tête positif, j'accueillais la réaction du jeune homme avec bienveillance alors que désormais toute mon attention était occupée par les deux imposants chiens qui prenait une grande place dans la salle d'examen. Je feuilletais rapidement celui d'Akamori avant de me tourner vers Seimori :

"Nous allons donc commencer par Seimori vue que c'est le plus jeune ! Tu peux te coucher mon grand, ça sera pour toi après !" Dis-je à l'intention du deuxième chien pendant que je tapotai de la main pour faire signe à Seimori de s'approcher.

"Commençons par savoir combien tu pèses !"

Je m'approchais d'une balance dont je réglais la tare avant d'inviter doucement le mastodonte à se glisser dessus pour pouvoir visualiser son poids :

"227 Kg ! Bien mon grand, c'est très bien !"

Je lui chatouillais les oreilles avant de me redresser et d'aller vers la salle d'examen que je tapotais une nouvelle fois du plat de la main pour qu'il grimpe dessus. Ce qui ne devrait pas réellement poser de problème pour lui compte tenue de sa taille. C'était plus la table qui était à plaindre en fait et je m'empressais de maintenir cette dernière en place lorsque le chien sauta dessus dans un grand fracas. La catastrophe avait été évitée de justesse et à présent, je pouvais l'examiner plus en profondeur.
Attrapant une chaise, je la tirais jusqu'à moi et munis d'une petite lampe, je vérifiais les réflexes de ses pupilles ainsi que l'intérieur de ses oreilles sans trouver le moindre problème, puis me tournant vers son maître, j'indiquais à ce dernier :


"Est-ce dans vos cordes ?"

Tout ça pour lui demander de l'aide, car avec un animal aussi impressionnant, c'était malgré tout un peu délicat de l'examiner tout en lui gardant la bouche ouverte. Je vérifiais l'état de sa dentition tout en prenant des notes avant d'examiner ses pattes, les manipulant doucement en les faisant bouger de droite à gauche et d'avant en arrière, avant d'en fait de même avec sa queue pour vérifier qu'il ne souffrait d'aucun trouble. Puis, je rassurais finalement son maître :

"Pas de problèmes pour le moment ! On va vérifier le cœur et la respiration maintenant ! Il n'a aucun problème de vomissements, ou de saignement quelconques ? Des blessures également récemment ou rien d'anomal ?"

Bah, oui, ce n'est pas que, mais sans la contribution du maître, je ne pouvais pas bien évidemment, pas tout deviner. Je posais doucement le stéthoscope contre la poitrine du chien pour écouter son cœur ainsi que sa respiration et mesurer cette dernière.
L'ensemble semblait aller plutôt bien, mais je dénotais malgré tout de nombreuses plaies et blessures sur l'ensemble du corps du chien. Il ne semblait cependant pas être le seul car, à bien y regarder, l'Inuzuka aussi semblait avoir récemment était la victime d'une grosse bagarre qui avait laissé des séquelles autant sur lui que son animal :

"Vous avez eut un dur combat récemment ? Le poil de votre chien semble brûler et vous portez des brûlures également…"

C'était juste une question de curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 818
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Rendez-vous de routine [PV Leika] Mer 1 Juin 2016 - 20:22

Un léger sourire flotta sur les lèvres de l’Hayashi à ma remarque, qui se voulait la préparer pour ce qu’elle allait voir. Je voulais en même temps garder le rendez-vous conviviale et pas trop stressant pour les bêtes, je peux vous garantir qu’elles sentaient ce genre de truc. Si vous saviez le nombre de fois où je me suis fait avoir parce qu’il voyait à travers mes bluffs… Bon, avec le temps je me suis amélioré, mais il était toujours difficile de berner le nez d’un ninken. Enfin, pour en revenir au rendez-vous, je voyais qu’elle m’avait entendu – son sourire me le prouvait – mais je voyais également qu’elle n’était déjà plus là, sa concentration retournée sur mes ninkens aussitôt les carnets en main. Sans même avoir à dire quoi que ce soit, je vis dans son expression lorsqu’elle posa les yeux sur les carnets que ceux-ci avaient beaucoup moins de blanc que les carnets qui passaient habituellement ici. J’espérais vraiment qu’elle n’allait pas me juger.

Maintenant corrigée sur l’identité des deux ninkens, elle décida de commencer par Sei, le plus jeune même s’il était également le plus bourru. Il ne fallait pas dire gros, il n’aimait pas cela puisque gros ça sous-entendait qu’il avait trop de gras alors que lui, messieurs dames, n’était que. du. muscle. C’était qu’il ne s’était pas vu depuis la dernière année où il était avec nous, laissez-moi vous dire qu’il était beaucoup plus douillet qu’auparavant et cela paraissait. Un peu, je n’exagérais que lorsque je voulais le faire pomper. Le principal concerné s’avança et se plaça sur la balance que Leika-san tapotait délicatement. Ouf, le moment de vérité! Aujourd’hui serait-il le fameux jour où Seimori finirait par faire face à la réalité? Deux cent vingt-sept, ce n’était pas si mal; bien joué, Sei! Remerciant le ninken de sa patience, coopération ou tout ce que vous voudrez de quelques chatouilles, elle l’incita ensuite à monter sur la table d’examen où elle jetterait un coup d’œil plus approfondie du chien-ninjas. La table tangua dangereusement lors ce dernier sauta dessus, risquant de briser au moindre moment, mais l’Hayashi réussit à la garder en place et elle put ainsi tourner autour de la bête en jetant des coups d’œil attentifs à différents endroits. Elle commença par observer son pelage, qu’elle déguisa habilement alors qu’elle caressait le corps du ninken, puis ce furent les yeux et les oreilles. Vint finalement un moment où elle me demanda mon aide, pointant du pouce la gueule de Seimori.


- Bien sûr, laissez-moi vous aider.

Je m’approchai du duo et me collai sur Sei sans manquer de le cajoler beaucoup plus que nécessaire. C’était le truc pour qu’il fasse quelque chose dont il n’avait pas envie, il fallait les cajoler suffisamment pour les distraire ou pour du moins que cela ne les dérange plus. Alors que je m’opérais sur Seimori, j’eu la certitude qu’en me voyant ainsi Aka ferait tout pour que je lui fasse même si ce dernier était plus généralement plus coopératif que Sei. Elle observa la dentition du ninken avant de passer aux pattes et finalement la queue. La dernière étape consistait à observer le cœur et la respiration. Je secouai la tête en signe de négation lorsqu’elle me demanda si ce dernier souffrait du moindre trouble particulier et elle put s’affairer à écouter son rythme cardiaque jusqu’à ce que, de bout en blanc, elle ne me demande si nous ne revenions pas d’un gros combat. À voir l’état où nous étions, il ne devait pas être aisé de le cacher aussi me contentai-je d’acquiescer.

- Nous pouvons dire cela, oui.

Je me tus quelques instants, incertain de jusqu’où je pouvais en dire avec une simple civile, quand bien même qu’elle soit Konohajin. Oh et puis au diable la réserve; ce n’était pas comme si elle allait répéter cela à tout le monde. Le ferait-elle?

- Nous sommes allés en mission en territoire étranger et avons été accueillis avec des explosifs. Ces saligauds de Suihou – ce sont les ennemis que nous avons dû affronter. Pouvez-vous croire qu’ils s’agissaient d’un clan ninjas qui agissait indépendamment? J’ignorais que ce genre de clan shinobi existait encore, avec cet ère de village shinobi et tout ça. Je dois admettre quand dans un pays aussi petit que celui dans lequel nous sommes allés les fonds et les effectifs pour un village shinobi ne sont peut-être pas les priorités, qu’en sais-je? Pour être tout à fait honnête, cela faisait du bien de pouvoir frapper sans avoir peur de créer un incident diplomatique. Ces temps-ci, suffit qu’on se tabasse un peu pour que les choses dégénèrent inutilement.

J’arrêtai de parler, prenant soudainement conscience que nous n’entendions que ma voix depuis plusieurs minutes. C’était ce qui arrivait lorsque je rentrais dans un sujet qui me tenait à cœur : je parlais, parlais et parlais à n’en plus finir. Puisque je ne pouvais me le cacher, le clan Suihou – dans tout son terrible – était tout de même mystérieux dans la façon dont il avait réussi à rester cacher dans l’ombre des villages des soldats de l’ombre eux-mêmes. Plusieurs mystères restaient les entourant et quelque chose me disait que je n’arriverais jamais à les résoudre. La voix de la jeune femme me ramena alors à la réalité et tandis que j’essayais de trouver dans un coin reculé de mon cerveau ce qu’elle venait juste de dire, je portai de nouveau attention à mes alentours et regardai où en était rendu l’examen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Rendez-vous de routine [PV Leika]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô-