N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Convocation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Daimyo de Hi
Messages : 14

Message(#) Sujet: Convocation Dim 24 Avr 2016 - 23:48






Shiro Ueshiyomi, Conseiller de Hi no Kuni




Les affaires avaient été un tantinet complexes ces derniers temps, il ne pensait ne pas arriver à bout de ses plans. Cependant, en cette belle et macabre journée, l’avant-dernier acte touchait enfin à sa fin. Le Daimyo de Hi no Kuni venait de mourir suite à son coma. Les médecins s’empressèrent d’accourir autour de cet homme, et de diagnostiquer ce mal encore et encore – pour s’assurer, selon le désir du Conseiller Shiro – que c’était bel et bien une mort malheureuse, et non « provoquée » bien trop tôt. C’était un jour de deuil pour la nation du Feu, mais un jour de gloire pour Shiro.

« Vive le Roi, Vive le Roi » chantonna-t-il dans sa petite tête. « Et que le dernier acte s’enclenche ».

Le dernier acte en question concernait un sujet fort épineux : Konoha. A son grand regret, Aburame Miko n’était pas une femme aisée à manipuler et il n’avait pas pu trouver un quelconque moyen de pression sur la Reine Cafard. Sa seule critique à l’égard de cette femme était ses récentes activités et décisions au sujet de Nami no Kuni, sans l’aval officiel du défunt Seigneur du Pays du Feu.

- Conseillers, le temps que nous puissions trouver un héritier décent au poste de Daimyo, le conseil du Daimyo se chargera des affaires de l’Etat.

Evidemment, chacun acquiesça. Ce soudain « pouvoir » plaisait et chatouillait plus d’un orgueil. Cependant, quelques rares restaient placides, n’appréciant pas vraiment ce léger vent de changement : l’ordre semblait être sur le point d’être perturbé.

- Avant tout chose, il faut que nous discutions de Konoha. Des rapports de source sûre indiquent que la Hokage a pris l’initiative de conquérir Nami no Kuni. Cela peut s’apparenter à un acte de trahison, ou du moins à un acte d’insubordination. Je vous propose qu’elle soit appelée à paraître à une cour de Justice, pour défendre ses actions si elle le peut, afin que nous jugions le jour suivant.

L’influence de Shiro était suffisamment importante pour que tous et toutes acceptent docilement après quelques heures de discussions et de négociations pour dominer les esprits les plus retords. Une fois l’affaire conclue, la lettre était rédigée.

Citation :
« Aburame Miko, Hokage de Konoha,

J’ai le regret de vous informer du décès d’Imotori Takesho, Daimyo de Hi no Kuni suite à son état. Vous comprendrez dès lors que pour le bien de Hi, le conseil actuel du Daimyo prendra en charge la politique actuelle du pays le temps que les futures élections ont lieu pour un nouveau Daimyo.

Ainsi donc, votre loyauté se reporte temporairement au Conseil du Daimyo le temps que ce dernier soit élu. Par ce droit, Nous exigeons à ce que vous paraissiez au Palais pour un jugement sur vos actes sur Nami no Kuni. Voici les chefs d’accusations qui pèsent sur vous :

  • Insubordination
  • Intervention illégale en territoire étranger


Si vous ne paraissez pas, vous serez destituée de votre titre et condamnée à une peine décidée par le Conseil selon les lois de notre Pays.

Cordialement,
Le Conseil du Daimyo »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3526
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Convocation Dim 22 Mai 2016 - 12:09

Spoiler:
 

* * * * *

Arrivée à la capitale, elle passa les premiers remparts avec les deux hommes masqués qui l’accompagnaient, les Konohajins en stationnement ici sachant pertinemment qui elle était et ayant reconnu sa signature chakratique. S’avançant dans la ville bondée et dynamique, véritable plateforme commerciale du Yuukan, le trio toujours à cheval remonta les longs boulevards qui menaient jusqu’au palais seigneurial.

La convocation ne faisait pas état de Sho ni de Munemasa, mais elle savait pertinemment que les conseillers allaient aborder leurs cas. Et même si elle avait voulu les amener avec elle pour faire preuve de bonne foi, Sho était à Nami en mission et Munemasa avait enfin trouvé la paix mais si elle ne correspondait pas à celle à laquelle il aspirait. Répartissant ses nano-insectes sur toute la ville et plus particulièrement les alentours du palais seigneurial, afin de ne pas être surprise en cas d’attaque subventionnée par les membres du Conseil – les mercenaires auparavant issus de Nami no Kuni n’avaient pas tous été éliminés-, elle avala les derniers mètres de trajet.

Enfin confrontée à la bâtisse colossale qui s’élevait sur les hauteurs de la ville, elle s’arrêta à hauteur des premiers gardes du palais, s’annonçant et montrant sa convocation. Une fois l’accord donné, elle traversa la première douve puis la deuxième, débouchant sur la cour du palais. Descendant de cheval, les palefreniers prirent les choses en main alors qu’un servant l’accueillit au nom du Conseil. De bonne foi, et afin de leur donner le temps de se préparer et de ne pas la faire attendre par fausse inadvertance, elle avait prévenu de l’heure de son arrivée. À l’heure, elle suivit le domestique jusqu’à la salle de réunion.

Laissant ses deux gardes à l’extérieure qu’elle savait entièrement fidèles à sa seule autorité, elle rentra dans la pièce qui avait visiblement été réaménagée pour l’occasion. Chaque membre avait déjà pris place derrière le long bureau en arc de cercle centré sur la tribune au milieu de la pièce à laquelle elle allait visiblement devoir se mettre. Se retenant de sourire en remarquant le conseiller Shiro au centre et le fait qu’elle ne pouvait pas s’asseoir, elle s’avança jusqu’à la tribune. Quel sens du dramatisme. Ils s’étaient probablement tous déjà installé pour apparaître d’entrée de jeu en position de force.

    Membres du Conseil, moi Aburame Miko, Nanadaime Hokage, réponds à votre convocation concernant les chefs d’accusation que vous me prêtez et qu’il serait bon de remettre à plat pour la suite de cette séance. Mais avant de commencer veuillez accepter toutes mes condoléances pour la mort du Seigneur Takesho, son décès plongeant Hi no Kuni dans une période de deuil et de fragilité à laquelle il faut remédier au plus vite. J’avais connaissance de son état de santé qui allait se dégradant mais être fauché à la fleur de l’âge aussi brutalement est bien triste. Je vous remercie en tout cas, en votre qualité de Conseillers, de m’avoir averti de son décès, même si avant de le faire vous avez dû en urgence vous occuper de nombreux problèmes tels que l’instauration de votre autorité. Après tout, je ne suis que le chef militaire du pays dont le village shinobi assure la prospérité de Hi no Kuni, de son économie et de son système politique. Mais commençons, voulez-vous.


Inclinant la tête en guise de fausse marque de respect, elle avait gardé dans sa manche plusieurs atouts, dont un qui ne devrait plus trop tarder à faire son apparition. La parole était à eux. Le procès pouvait débuter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Daimyo de Hi
Messages : 14

Message(#) Sujet: Re: Convocation Mar 31 Mai 2016 - 0:10






Shiro Ueshiyomi, Conseiller de Hi no Kuni




Fier homme, il était au milieu. Il était au sommet. Il surplombait tous et toutes de son doux regard brillant de mille ruses, et il caressait tous ces bouts de crâne de son sourire de conquérant. Il avait « réussi », il avait aboli ce dernier obstacle entre lui et le pouvoir « suprême » sur les terres d’Hi no Kuni. Sa joie était telle qu’il ignorait royalement les sournoises paroles de la Kage. Elle pouvait baver bien des jours, elle était sienne dorénavant et pour les années à venir, un simple jouet parmi tant d’autre. Un jouet qui restait dangereux, il était conscient … Un jouet qu’il ne tarderait pas à briser comme tant d’autres. Et cette destruction commencera par l’anéantissement de la bonne renommée nationale et internationale dont elle jouissait. Tantôt colonisatrice tyrannique aux yeux des habitants du Pays du Feu, tantôt petite chose soumise à l’autorité du Daimyo aux yeux du Yuukan entier.

- Nous vous sommes reconnaissantes d’être venus ici de votre plein gré, Aburame Miko, enclencha le Conseiller. Je doute que notre lettre aurait atteint bon port, vous deviez être trop préoccupée par la conquête de Nami no Kuni.

Et les dés étaient lancés. Il allait « mettre à plat » les chefs d’accusation comme la demoiselle semblait l’exiger. Oh non, ne voyez nulle soumission ici mais plus une tâche qu’il accomplissait avec un plaisir incommensurable, pressé de voir comment la grande « Reine » allait se défendre. On la disait féroce, on la disait sage … Il avait hâte de voir de ses propres yeux de quel bois elle avait été façonné, et quelle face elle allait présenter aujourd’hui.

- Vous avez pénétré les territoires de Nami no Kuni sans l’autorisation du défunt Daimyo ou du Conseil pour conquérir cette terre. Vous êtes donc accusée de trahison envers votre pays, de pénétration en territoire étranger sans autorisation, ainsi que de démonstrations publiques de violences shinobi, d'incendie volontaire de la demeure du Daimyo de Nami no Kuni et du meurtre de sa Majesté Kuruba. En outre, vous êtes accusée d'abus de pouvoir et d'abus de confiance envers vos subordonnés à qui vous avez ordonné de perpétrer ces massacres.


Il avait eu divers rapports, sans parler des différents on-dit qui circulaient bon gré, mal gré. Maintenant, il était curieux de voir par quelle manière cette grande dame si appréciée de son peuple allait se défendre devant ces actes de "barbaries". C'était à son tour de lancer les dés, et de faire bouger ses pions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3526
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Convocation Ven 10 Juin 2016 - 0:20

« Trop préoccupée par la conquête de Nami no Kuni ». Quelle hypocrisie navrante de la part de cet homme dont les paroles sortaient de sa bouche tel un venin. D’une sérénité à toute épreuve, elle écouta sans réaction la liste des chefs d’accusation du Conseiller Shiro.

    Ainsi donc est-ce là tout ? Je me présente devant vous afin d’être jugée de ce que vous qualifiez d’insubordination Conseiller Shiro ? N’étiez-vous pas présent lors de certaines entrevues entre Hyûga Munemasa le représentant de mon village et feu le Seigneur Takesho ? Plus d’une fois la question de Nami no Kuni a été abordée et ce à partir du moment où plusieurs informations nous ont confirmé l’intérêt de Kaminari no Kuni -avec qui nous étions en tensions- pour ce pays. Un avant-post Kumojin si proche de nos côtes aurait été une menace de taille pour nos forces ou notre économie en cas de conflit ouvert ou non.


Regardant tour à tour les Conseillers, son regard se riva finalement sur le Conseiller Shiro en dernier.

    J’ai donc en effet pris, à l’époque, la décision de missionner plusieurs de mes hommes afin qu’ils se rendent au Pays des Vagues pour établir un bilan des forces présentes et des menaces que Nami no Kuni épaulé par Kumo pourrait représenter pour le Pays du Feu. Mais je suis sûre que vous êtes tous déjà au courant de ce point, le même procédé étant continuellement répété avec nos voisins afin de nous prévenir d’éventuelles menaces.


Droite, elle se garda de sortir une cigarette de son paquet, ces lunatiques pouvant facilement le lui reprocher comme un manque de respect pour les dignes personnes.

    Le bilan, communiqué au Seigneur Takesho, bien que vous le savez probablement déjà Conseiller Shiro, a été le suivant : Nami no Kuni baignait dans la pauvreté la plus totale, l’ensemble de la population vivant au jour le jour, délaissée par la protection de celui qui aurait dû veiller à leur sécurité et leur prospérité : Kuruma Toichi. Ses hommes de main laxistes, brutaux, cupides et frayant avec les pirates pullulant sur tout l’archipel ne représentaient qu’une menace pour la population, se faisant seuls juges et bourreaux. Ces informations sont donc remontées au Seigneur Takesho qui peu de temps après a été victime d’une tentative d’assassinat armée. Les attaquants ont été défaits et repoussés, cependant les indices récoltés derrière eux ont laissé supposer de leur appartenance à Nami no Kuni. D’autres Konohajins ont donc été missionnés pour enquêter sur cet incident et c’est en effet en catastrophe que je suis revenue de Suna afin d’orchestrer la suite des opérations alors que Takesho Imotori m’avait transmis les menaces écrites de la main du Daimyô de Nami no Kuni à l’attention du Feu pour ce qu’il qualifiait comme vous d’ingérence dans ses affaires. Nos forces ont donc été mobilisés et plusieurs Konohajins ont été envoyés pour négocier avec les différents ressortissants de ce pays baignant dans la misère et recueillir des informations concernant l’implication des autorités du pays dans la tentative d’assassinat de notre Daimyo, auprès y compris de l’opulent maître des lieux et de sa cour.


Le bruit dans son dos ne la fit pas frémir durant son discours alors que les portes de la salle s’étaient entrouvertes pour y laisser se faufiler le domestique qui les avait accueilli aux portes. Celui-ci avait remonté la salle, se tenant à distance respectueuse du centre de l’attention générale : elle, pour se glisser derrière les conseillers jusqu’à atteindre le conseiller Shiro, lui chuchotant à l’oreille.

    Messire Ueshiyomi, un homme masqué à l’entrée a lourdement insisté pour vous rencontrer de toute urgence. Je l’aurais bien fait chasser mais il a dit venir directement de Nami où l’une de vos connaissances l’avait missionné… Se targuant même que vous le regretteriez si vous ne le receviez pas immédiatement.

    Et même si les négociations entamées avec le Daimyô des vagues ont été un échec, Les soupçons planant sur Kuruma Toichi ont pu être confirmés : alors qu’il démentait l’existence du clan namijin soupçonné de la tentative d’assassinat, les disant tous annihilés il y a peu, d’autres enquêtes dans le pays ont permis de révéler qu’ils sévissaient toujours sous la bannière de Toichi.

    … Ce sont des accusations lourdes que vous proférez ainsi Hokage. Cependant, Conseillers, veuillez m’excuser mais une affaire urgente nécessite mon attention et je ne peux m’y soustraire. J’aimerais donc ajourner pour le moment le procès d’Aburame Miko. Celui-ci reprendra dans deux heures si vous le voulez bien. Ceux en faveur ?


Tous levèrent la main sans grande surprise, Shiro contrôlant probablement une bonne partie d’entre eux. Cet homme était dangereux, mais ce fut non sans sourire intérieurement qu’elle inclina la tête en guise d’acceptation de cette pause. Coupée nette dans son discours elle avait probablement perdu quelque peu la face devant les conseillers. Cependant la suite s’annonçait intéressante. Il était l’heure pour elle d’avoir un tête-à-tête avec le Conseiller Shiro. Laissant ce dernier quitter la salle le premier, elle suivit un autre domestique qui l’incita à la suivre, la séparant de son objectif. Vraiment ? Qu’elle soit isolée et sous surveillance n’en serait en réalité que plus avantageux.

* * * * *


Installé dans le canapé du salon privé dans lequel on l’avait conduit, l’homme avait pris ses aises, s’étant servi à boire et ayant sorti une cigarette qu’il avait allumé sans grand effort par le plus grand des mystères. Las de porter ce masque, il attendait son hôte qui avait pris visiblement congé de son petit tribunal minable qu’il s’était donné une joie de présider. Tous ses sens aux aguets et ceux de ses minuscules compères à son service, il se para d’un sourire narquois alors que Shiro entra dans le salon.

    Vous pouvez nous laisser.


Fit-il à l’attention du domestique et des garde, le premier hésitant un instant avant de recevoir la permission du Conseiller véreux. Le domestique sortit et referma la porte derrière lui, laissant Shiro et ses deux gardes dans la pièce.

    J’espère ne pas vous avoir dérangé … messire Ueshiyomi … Ou devrais-je dire, Ueshiyoda.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Convocation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Palais du Daimyô-