N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Demander des explications ft. Mizu Ikumo [Parallèle Mission Shimo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 918
Rang : C

Message(#) Sujet: Demander des explications ft. Mizu Ikumo [Parallèle Mission Shimo] Ven 29 Avr 2016 - 20:01


Haut. Perché sur ton oiseau d’argile, tu fends les cieux de la Foudre, t’approchant calmement de la frontière du Givre. Tes talents en Sensorialité te permettent aisément de reste discret, invisible même. Toi et ta monture, vous n’êtes qu’un. Tu le sais mieux que quiconque, car elle est issue de ton talent – cette chose tellement pratique que tu feins détester pour l’exploiter pleinement juste à côté. En un claquement de doigts, tu as le pouvoir de faire détoner des villages entiers, qui pourra donc t’arrêter ? Là, debout, loin du sol, tu te sens comme dieu. Comme le salvateur qui arrivera un jour sur ces terres afin de les sauver de tout le mal qui leur arrive. Comme le messie qui arrivera à redorer tous les blasons. Comme le garant de la suprématie de ta patrie. Oui. Tous ces rôles te conviennent à merveille, parce que tu sais que tu les mérites. Ceux qui oseront s’opposer à toi ne seront que des cadavres, et tu es prêt à t’entourer des pires comme des meilleurs pour te garantir ce dicton. Et les éliminer ensuite, quand ils seront persuadés que tu es leur bienfaiteur. Aucun sacrifice n’est assez grand pour Kumo après celui que tu as du faire. Ta souffrance, elle te dévore encore et encore. Chacune des bouchées qu’elle prend à ton âme ne fait que renforcer ton amour pour tes origines. Pour l’idéal qui était le sien avant qu’elle ne te soit si brutalement arrachée.

Shimo no Kuni. De ta hauteur, tu contemples le givre – l’air frisquet des montagnes de la frontière chatouillant délicatement ton visage. Ce pays est une existence abjecte selon toi. Pourquoi est-ce que la seule frontière que tes terres connaissent reste indépendante ? Pourquoi n’avoir jamais rien entrepris, alors que tout le monde sait que la misère dévore cet endroit depuis tellement longtemps… Sont-ils tellement aveugles qu’ils ne voient pas tous les bénéfices que la protection de Kaminari pourrait leur offrir ? Ou sont-ils juste stupides ? Tu convoites cet endroit. Tu le sais. Tu l’as toujours su. C’est la raison pour laquelle tu te retrouves ici tellement souvent, à contempler de loin – comme une vitrine que tu ne peux que lécher, sans oser entrer dans le magasin. Un incident diplomatique est la dernière chose que tu souhaites, parce que tu sais que c’est là te fermer la plus grande des portes de ta vie. Calmement, tu fermes les yeux et inspires, concentrant tes sens dans les environs. Le calme d’ici a toujours été une salvation au feu de la guerre que tu cherches tant à tarir et…

Tu t’arrêtes - clignes des yeux plusieurs fois. Tu n’y crois pas. Tu retentes. Non. C’est bien vrai. Tes capacités te permettent de sentir la présence d’un shinobi pas loin. Est-ce un déserteur ? Une attaque ? Ou alors ? Tu veux en avoir le cœur net. Sans l’ombre d’une hésitation, tu te diriges vers l’endroit d’où se dégage le Chakra que tu as ressentis. Il n’y a rien de fou, c’est la puissance d’un Genin pour tout. Volant relativement bas sous le couvert de ton invisibilité, tu approches. Oui. Il est là. Kumojin – le bandeau ne peut tromper tes yeux, le même se trouve à ta ceinture. Que fait-il ici ? Est-ce une désertion ? Une mission ? C’est ton rôle de vérifier. Personne ne le fera sinon toi, tu en es conscient. Les gens ont décidé de condamné ce pays et ton village depuis trop longtemps déjà. C’est contraire à ton art. Rapidement, ton oiseau remonte dans les airs. Tu annules ton camouflage et redescends vers la terre, arrêtant ton argile à même le sol. Sans hésiter, tu descends et croise le regard du petit ninja – ton regard sévère et intransigeant, mais non cruel.

« Bonjour, Bakushô Dai – Chûnin. Pourrais-je savoir ce que vous faites, seul, si proche de la frontière ? »

Ta voix, calme et posée, ne fait qu’inspirer le respect, sans aucune forme de peur. Pourtant, elle n’en demeure pas moins intransigeante. Tu ne partiras pas sans avoir de réponse, et il ne faut même pas être particulièrement intelligent pour le deviner au ton de ta voix.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 314
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Demander des explications ft. Mizu Ikumo [Parallèle Mission Shimo] Dim 1 Mai 2016 - 17:14

Voilà déjà que ma première journée débutait. Le soleil illuminait le campement, sans pour autant le réchauffer. Enveloppé dans une couverture, je mange ce qui doit ressembler à un déjeuner. Je vais aller cueillir quelques racines dans la forêt, je ne peux pas entamer une conserve dès que j'ai une petite faim.

Ainsi allait être ma vie durant les jours à venir, assis, à attendre un membre de l'équipe de Hak agonisant, ou elle même peut-être ? Bah, c'est toujours mieux que de poireauter au village à attendre à l’hôpital que les blessés affluent, pour « me former ». Quoique...

Qu'allais-je faire pour me distraire ? M’entraîner ne risque de me prendre guère plus de deux jours avant que je me lasse. La chasse...Bof. Je crois que je vais vraiment me faire chier.

Heureusement, j'ai quelques livres sur moi. J'en prend un au hasard, et l'ouvre un peu distraitement. Ce n'est pas de la grande littérature, c'est même grotesque. Bien que je n'ai jamais été friand de lecture, je sais reconnaître un ouvrage de qualité quand j'en ouvre un. Je n'ai plus qu'à m'attaquer à mon livre sur la médecine qui m'accompagne depuis mon arrivée à Kumo.

« Une hémorragie est un saignement, une perte de sang abondante qui est visible à partir d'une plaie ou qui provient d'un orifice naturel. Une hémorragie abondante et prolongée peut avoir des conséquences sur l'organisme et conduire au déc...Bla...Bla...Bla. »

J'avais dépasser le stade des bases à présent, je devais aller sur le fond. J'étais à la recherche d'un chapitre légèrement plus fourni quand une voix vint m'interpeller.

Après un violent sursaut, je me leva d'un coup et recula de quelques pas. Il s'agissait d'un homme d'une trentaine d'année vraisemblablement, mon rythme cardiaque ralentit légèrement lorsque j’aperçus le bandeau de Kumo, cette personne ne me voulait vraisemblablement pas du mal.

« Bonjour, Bakushô Dai – Chûnin. Pourrais-je savoir ce que vous faites, seul, si proche de la frontière ? »

Rien d'hostile dans sa voix, si ce n'est qu'une pointe d’autorité. Il inspirait confiance, et de toute façon je n'ai pas d'autres choix que de lui répondre, même si je mourrais d'envie de lui retourner la question.

Encore légèrement essoufflé de ma réaction, je pris la parole :

[color=#002060]« Bonjour, moi c'est Mizu Ikumo, genin. Je suis actuellement en mission nationale pour le village. Je dois tenir un campement ici même afin de relayer et porter assistance à l'équipe de Senritsu Hak en cas de problème. Elle et 2-3 genins sont partis en mission à Shimo no Kuni.»

Je ne dois pas en dire plus, je ne suis pas sûr à 100% de son identité. Et en absence de preuve directe, je dois me contenter du minimum pour ne pas éveiller les soupçons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 918
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Demander des explications ft. Mizu Ikumo [Parallèle Mission Shimo] Lun 2 Mai 2016 - 18:23


Sans froncer le moindre sourcil ou hérisser le moindre poil, tu toise le jeune homme en face de toi. Ses carotides battent à la chamade, te laissant honnêtement supposé que tu l’as pris par surprise. Au moins, ce n’est pas un ninja sensoriel – si le livre qu’il lisait pourrait t’aider à le comprendre, tu choisis délibérément d’ignorer ce détail et garde tes yeux ténébreux plongés dans ceux du garçon. Calmement, tu vois son souffle se stabiliser et sa folie redescendre, le calme le gagnant. Ignore-t-il à quel point cela est dangereux ? Tu es presque déçu de la facilité de la jeunesse de ce village, mais tu sais qu’aujourd’hui cela peut te servir. Tu n’as aucune le cas de te lancer dans de longs rapports et intrigues pour découvrir ce qu’il veut bien faire – une simple réponse et il pourra présager ou non de sa mort. Un Genin – intérieurement, tu souris devant la justesse de ton estimation. Il n’est pas le plus faible de ceux de Kumo, mais c’est une précision que tu n’es pas en mesure d’apporter. Elle ne présente aucun intérêt. Le reste de ta réponse, déjà, te plait beaucoup moins – c’est comme s’il te transperçait le dos sans même le vouloir. Pourtant, ton visage reste neutre et tu écoutes calmement, établissant déjà une stratégie d’attaque nouvelle.

« Un relais… Vous êtes donc un Ninja Médecin j’imagine. »

Tu le sais très bien. Ce genre de mission, ce n’est que les Médecins et les Senseurs qui les ont, or il n’est pas de ces derniers – à moins d’en être un particulièrement piètre. Tu lui adresses un sourire sincère et, t’approchant de lui sans la moindre hostilité, tend la main vers l’avant pour serrer la sienne. Il a l’air jeune, mais il est dans un monde d’adultes, tu le sais parfaitement – qu’il se comporte comme l’homme qu’il prétend être. Pendant ce temps, toi, tu te calmes intérieurement pour ne pas aller exploser une forêt entière ou deux à entendre ses mots. Une mission, à Shimo ?! Bien évidemment, ton département n’avait pas été mis au courant, du moins à ta connaissance. Si c’était le cas… L’information serait montée jusqu’à tes oreilles. Dire qu’un rustre qui partage ton sang se voit lécher les babines à penser à ces terres ! Tu ignores quoi penser. La guerre. La paix. L’amour. La haine. D’un coup, la totalité de ces notions devient floue et tu ne sais plus quoi faire. Tu as besoin d’une consultation avec ton Ministre pour ne pas agir dans la précipitation, mais tu sais déjà que la rage l’emporte sur tout ce que tu peux penser à ce moment-là. Ce pays, ça a toujours été l’un de tes projets phares pour la splendeur de ton pays, et voilà qu’on essaye de te souffler ce qui devrait être ta victoire. C’est… Inacceptable. La seule chose dans cette histoire qui puisse quelque peu te plaire, c’est la présence de cette chère Senritsu Hak – la fameuse amie du Conseiller Shigeru que tu cherchais tant à rencontrer. Cela ne fera qu’un sujet de discussions en plus à son retour. En attendant… Autant en profiter.

« J’espère que tout se passe bien pour vous ? Je suis rassuré de voir que vous n’étiez pas en train de vouloir déserter notre beau pays… Que diriez-vous de profiter de cette rencontre pour discuter un peu ? J’imagine que le temps doit être long. »

Dans la simple allusion que tu fais à la Foudre, tout l’amour que tu portes dans ce pays peut aisément être lu. Un léger soupir, une note de mélancolie et de l’affection profonde. A la fois preuve d’une allégeance parfaite à ces terres, c’est aussi la confirmation que tu l’aurais tué sans hésiter venait-il à tenter la désertion. Sans attendre sa réponse, tu t’actives. D’un geste simple, tu enlèves ton gant gauche et laisses ta bouche clanique se porter à la sacoche d’argile à ta taille – en l’espace de quelques instants, deux tabourets précaires de la substance explosive sont créer afin que vous puissiez vous installer.

« C’est bien dommage que la capitaine de votre expédition ne soit point-là. Senritsu Hak. J’ai entendu parler d’elle de la part d’une de mes connaissances, je me serais fait une telle joie de la rencontrer… Pourriez-vous m’en dire plus sur elle peut-être ? Nous sommes entre nous, il n’y a pas de crainte à avoir quant aux langues pendues. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 314
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Demander des explications ft. Mizu Ikumo [Parallèle Mission Shimo] Jeu 5 Mai 2016 - 2:06

Le Bakusho m'observe, détaillant chacune de mes paroles. Je le sens, il est attentif à chacun de mes mouvements.

« Un relais… Vous êtes donc un Ninja Médecin j’imagine. »

Belle déduction, même si ça semble logique d'un autre coté, on ne confie pas ce genre de missions à un spécialiste en taïjutsu par exemple.

Dois-je vraiment lui faire confiance ? Je suis si vulnérable. Pas besoin d'être un senseur pour savoir que sa force est supérieur à la mienne. Je ne pense pas avoir d'autre choix que d'être prudent dans mes paroles.

« Oui, j'ai quelques... notions. »

Un grand sourire vint fendre mon visage, je ne sais pas jusqu'à quel point je pourrais lui mentir, mes premières réponses étaient sincères, il doit sûrement croire que je lui dirais la vérité.

Dai était songeur, sans pour autant que je sache pourquoi. Pas d'émotions particulières ne se détachaient de son visage, c'est bien ce qui m'inquiétais d'ailleurs.

« J’espère que tout se passe bien pour vous ? Je suis rassuré de voir que vous n’étiez pas en train de vouloir déserter notre beau pays… Que diriez-vous de profiter de cette rencontre pour discuter un peu ? J’imagine que le temps doit être long. »


Que dois-je faire ? Je ne peux pas refuser comme ça, en plus, je n'ai aucune idée de comment il va réagir. Je vais continuer à être prudent, à en dire sans en trop dire. Il a l'air à cheval sur les ninjas déserteur, tout particulièrement attaché à son village, ou pas ? Peut-être était-il lui même un deserteur ? Prudence Ikumo, prudence...

« Eh bien, je n'ai pas trop de problèmes pour le moment. Ho, je n'ai pas envie de quitter ce pays, j'y suis né et j'ai grandi dans le village de Kumo. »

Je fis l'impasse sur toute la partie ou j'ai été absent du village pendant 3 ans, il en savait juste assez.

Me coupant la parole d'une potentielle réponse, il créa deux tabourets en argile et m'invita à prendre place. Pas très rassuré par ces chaises explosives, je décida de changer de sujet afin d'éviter de m'y asseoir.

« Je n'ai pas grand chose à vous offrir, pardonnez-moi. Néanmoins je peux faire chauffer un peu d'eau, je comptais faire du thé. »

Je vais chercher les feuilles de thé dans ma tente, j'avais déjà pré-remplie ma casserole d'eau. Tandis que je m’activais à faire un feu, le chunin commença à discuter.

« C’est bien dommage que la capitaine de votre expédition ne soit point-là. Senritsu Hak. J’ai entendu parler d’elle de la part d’une de mes connaissances, je me serais fait une telle joie de la rencontrer… Pourriez-vous m’en dire plus sur elle peut-être ? Nous sommes entre nous, il n’y a pas de crainte à avoir quant aux langues pendues. »

Je m'interrompis un instant dans mes activités, avant de reprendre aussitôt. La seule langue pendue que je craignais, c'était la sienne.

« A vrai dire..Hak est une senseï accordant beaucoup d'attention à son équipe. Elle est quelque peu...secouante, certes, mais c'est ce qui fait son charme. »


Est-ce que il allait s'en contenter ? J'avais de plus en plus de mal à dire des conneries de ce genre, mais tant que je ne serais pas sur qu'il n'est pas mal attentionné, je resterais sur mes gardes.

Le thé est prêt, je lui tend en tend une tasse, enfin, un bouchon de thermos pour être plus précis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 918
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Demander des explications ft. Mizu Ikumo [Parallèle Mission Shimo] Sam 7 Mai 2016 - 18:52

Tu souris calmement en l’écoutant, pleinement conscient de la méfiance qu’il t’accorde. Des notions en médecine ? Cela te fait sourire doucement car tu ne sais quel point de simples notions savent faire un carnage – et plus encore, tu oses espérer que ton idiot de cousin qui a obtenu la régence du village ne se contente d’envoyer de simples Genins inexpérimentés pour ce genre de missions qui peuvent, bien vite, dégénérer. Quand il te parle de l’amour qu’il a pour TA Foudre, tu croises son regard l’espace d’un instant et lui adresse un grand sourire rassurant – tu sais qu’il te cache quelque chose, mais ses paroles semblent sincères à ce moment précis. Tu t’en contenteras car, dans ton dos, d’horribles choses doivent se produire à Shimo no Kuni. Ah, que tu désirerais monter sur ta monture d’argile et fendre l’espace et le temps pour arriver sur place, arrêter cette mascarade et ramener les autres Kumojins ici. C’est impardonnable de te faire un tel affront. En un claquement de doigts tu pourrais… Tu inspires calmement dans le but de te calmer. La guerre est contraire à tes projets. Tu découvriras seul ce qu’il s’est passé sur place et ajouteras ces cartes à ton jeu. Tu n’abandonneras pas.

Du thé ? Ce sera avec plaisir – à moins qu’il ne compte l’empoisonner mais qu’importe. Cela ne fera que deux morts de plus à ancrer dans les chagrins de Kumo. Tu hoches la tête en guise d’acceptation, feignant d’ignorer la crainte qu’il exprimait vis-à-vis de tes créations. C’est une réaction tellement commune, après tout – le lourd fardeau de la réputation de ton clan qui se contente de faire exploser dès la moindre occasion tout ce qu’il peut, uniquement dans le but de montrer leur gloire artistique. Ce sont des idiots – à force de tout considérer comme une création majestueuse, plus rien ne l’est. Fermant les yeux pendant que tu parles, tu te concentres pour suivre les flux de son Chakra, rassuré qu’il n’en fasse rien. Tu n’es pas devenu Chûnin en prônant seulement la paix et la démocratie. Le monde tend à l’oublier, à force, mais ce souvenir est toujours présent en toi. Tu restes un guerrier. Noble et intelligent, mais un guerrier tout de même. Silencieusement, tu acceptes la tasse et goute le liquide brunâtre, en acceptant la totalité de la saveur. Un léger de rire soudain traverse tes lèvres à la description que le petit fait de sa Sensei. Il t’accorde décidément très peu de confiance.

« Ah ah ah ! A vous entendre vous et le conseiller Shigeru, j’ai l’impression que cette femme doit être une personne… Unique en son genre. Il me hâte de la croiser – savez-vous quand elle reviendra ? »

Calmement, tu baisses le ton enjoué de ta voix pour récupérer le semblant de sérieux que tu affiches en permanence, sinon plus détendu et jovial que d’habitude. Tu n’as jamais voulu inspirer la crainte en personne. C’est contraire au principe de démocratie. Te penchant légèrement en sa direction, tu continues, ta voix sifflant à travers le vent.

« Nous vivons en une bien triste époque, n’est-ce pas ? Qu’un Kumojin ne puisse faire entièrement confiance à un autre de peur de la trahison. C’est… Je vous comprends. J’ai moi-même surveillé votre flux de Chakra lorsque vous prépariez le thé pour ne pas me retrouver empoisonner. Pourtant… C’est une peste qui ronge les cœurs de nos habitants, ne trouvez-vous pas ? On nous apprend la méfiance et la méfiance seule, au détriment de toute logique… Un contexte parfait pour une guerre civile. Vous n’avez pas à me craindre. Si je désirais votre mort, je l’aurais fait sans même que vous ne remarquiez ma présence. »

Te reculant un peu dans ton propre siège, tu croises une jambe sur l’autre pour désengager toute potentielle position de combat. Tu ne cherches pas le mal, et tu adaptes la langue de ton corps pour émettre les mêmes messages. Tu as besoin de savoir ce que ce garçon sait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 314
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Demander des explications ft. Mizu Ikumo [Parallèle Mission Shimo] Mer 11 Mai 2016 - 15:14

L'homme était toujours aussi calme. Il accepta ma tasse de thé, je m'en servis une pendant, qu'il commençait à la boire.

« Ah ah ah ! A vous entendre vous et le conseiller Shigeru, j’ai l’impression que cette femme doit être une personne… Unique en son genre. Il me hâte de la croiser – savez-vous quand elle reviendra ? »

Il connaissait Shigeru... ? Ma méfiance commençait à légèrement s’estomper, pour laisser place à un sentiment de curiosité. Qui est-il vraiment ? En plus d'être un membre du clan du Régent, il semblait solidement attaché à notre pays.

« Je n'ai aucune idée quand à la date de son retour, je suis condamné à l'attendre, morte ou vive... »


Sa passivité laisse place à une très légère expression de détente. Comme si il baissait sa garde, lui aussi.

Gros blanc, je ne sais pas quoi faire, il doit sûrement s'attendre à ce que je prenne place sur ses tabourets d'argile mais je me méfie encore...

« Nous vivons en une bien triste époque, n’est-ce pas ? Qu’un Kumojin ne puisse faire entièrement confiance à un autre de peur de la trahison. C’est… Je vous comprends. J’ai moi-même surveillé votre flux de Chakra lorsque vous prépariez le thé pour ne pas me retrouver empoisonner. Pourtant… C’est une peste qui ronge les cœurs de nos habitants, ne trouvez-vous pas ? On nous apprend la méfiance et la méfiance seule, au détriment de toute logique… Un contexte parfait pour une guerre civile. Vous n’avez pas à me craindre. Si je désirais votre mort, je l’aurais fait sans même que vous ne remarquiez ma présence. »

De bien belles paroles, qui reflètent plus ou moins bien mes pensées. Seulement, pour moi, le village à trahi ma confiance lorsque mon équipe m'a lâchement abandonner en mission, il y à 3 ans de cela, bien que j'aime mon pays, mon village, il m'est compliquer de lui donner mon entière allégeance...

Néanmoins, son discours ne manque pas de vérités, surtout dans sa dernière phrase.

« Je suis en partie de votre avis, mais l'objet de ma méfiance n'était pas mon potentiel assassinat, mais les diverses informations que vous pouvez me soutirer. Trop de shinobis négligent l'importance des informations, alors qu'en réalité, elle sont bien plus précieuses qu'une vie. »

Dois-je vraiment continuer à douter de lui ? Oui, mais il a su me prouver qu'il était un shinobi du village de Kumo. En conséquence, je ne devais pas le craindre. Méfiance, mais pas crainte.

Comme pour faire preuve de bonne foi, je prend place sur son tabouret et avale une gorgée de thé.

« Vous connaissez Shigeru ? Il m'arrive de passer un peu de temps avec lui pour progresser en médecine... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 918
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Demander des explications ft. Mizu Ikumo [Parallèle Mission Shimo] Mar 17 Mai 2016 - 23:29


Morte ou vive ? Tu souris discrètement sans qu’il ne puisse le remarquer. Tu espères bien la voir vivante après tout – les mots sont de très mauvais intrigants. Attentivement, tu observes les réactions du jeune homme et décortique son comportement, sans te laisser emporter dans une folie analytique. L’effrayer n’est clairement pas la bonne solution si tu veux rentabiliser cette rencontre fortuite et obtenir de lui ce que tu désires. Oh ? Craint-il que tu lui soutires des informations ? Le petit rat pense-t-il se rebeller de façon totalement impunie ? C’est d’un ridicule affligeant pour toi, et tu sens l’une des langues de ton corps s’agiter à l’idée de l’écraser avec violence. Quel politicien serais-tu si tu réglais toutes les affaires par la guerre ? Et puis… Dire que ce qu’il sait vaut plus qu’une vie – c’est une estimation très basse de sa vie, tu le conçois et n’arrive pas à t’empêcher à lui adresser un sourire quelque peu chagriné. Cependant, alors que tu t’apprêtes à lui répondre, il renchérit sur ton allié. Ainsi, ils se connaissent ? Les dents à ton flanc claquent violemment devant cette petite fuite. Tu as gagné. Tu le sais.

« Oui, on peut dire que je le… Connais. Nous travaillons ensemble pour le bien du village – c’est une juste description de notre relation je pense. Si vous progressez à ses côtés, je suis certain que vous avez bien plus que des notions en médecine. Il est… Très talentueux. »

D’un geste assuré, tu finis l’intégralité du thé qui t’a été offert et te lève, remettant ce qui te servait de tasse dans les mains du jeune garçon. Une fois de plus, tu portes ta main dénudée à ta sacoche et, au bout de quelques courtes secondes de concentration, tu y produits un petit colibri d’argile aux yeux particulièrement détaillés. Tu sens le regard de l’enfant te détaillé, mais tu n’y prêtes guère attention. La curiosité a toujours été l’un de tes vilains défauts et tu la laisses libre, aujourd’hui, afin d’approcher cette femme. Si cette petite offrande n’aura rien de particulier, elle aura au moins le privilège de te laisser voir ce qu’il se passe en dehors de la frontière – tu connais la portée de tes sorts et sais que c’est possible, à moins qu’ils ne voyagent à une vitesse bien trop importante. Soupirant délicatement, tu réalises ton mudra et observe le petit oiseau s’envoler vers le ciel, battant de ses petites ailes à une vitesse qui t’impressionnes toujours délicatement, combien il s’agit de ta création. C’est ton fétiche. Ton totem. L’utilité que tu as trouvée à ton argile. Apposant deux doigts à ton œil droit, tu connectes ton œil avec celui de la figurine, te laissant voir exactement ce qu’elle voit. Il restera fermé pour le moment.

« Je l’ai envoyé chercher votre sensei à Shimo. S’il est incapable d’interagir de façon significative, il me permet de voir ce qu’il s’y passe tant qu’ils ne sont pas trop éloignés. Pourriez-vous me la décrire ph… »

Brutalement, tu interromps tes explications devant la vision que ton petit oisillon te montre. Décidant qu’il s’agit là certainement d’un problème à régler, et non plus, tu adresses un sourire de plus au Médecin et continue la route du pourfendeur céleste.

« Nous risquons d’avoir de la compagnie. Il y a un petit groupuscule de brigands qui viole une jeune femme à huit-cents mètres au sud. Lorsqu’ils s’ennuieront d’elle… Tout laisse à croire que nous sommes sur leur chemin. »

D’un geste habituel et presque maniaque, tu portes ton pouce droit à ta bouche et croque dedans à travers ton gant, grimaçant au gout particulièrement désagréable. Il ne te faudrait pas longtemps pour intervenir. Un claquement de tes doigts pourrait allègrement régler le problème, mais tu es bien trop taquin pour ceci. Les réactions du jeune garçon t’intéressent bien plus que le fait d’arrêter un viol. Si trois lui sont déjà passés dessus, quelle sera la différence si cinq autres le font ? Déterminés, tes yeux croisent ceux du Genin.

« Je pourrais les faire exploser à distance, mais elle risque d’y passer aussi. La soignerez-vous si je le fais ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 314
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Demander des explications ft. Mizu Ikumo [Parallèle Mission Shimo] Mer 18 Mai 2016 - 0:21

« Oui, on peut dire que je le… Connais. Nous travaillons ensemble pour le bien du village – c’est une juste description de notre relation je pense. Si vous progressez à ses côtés, je suis certain que vous avez bien plus que des notions en médecine. Il est… Très talentueux. »

Pour le bien du village... Ces mots résonnent dans ma tête. Est-ce que moi aussi j’œuvrais pour le bien du village actuellement ? Ou étais-ce simplement normal de réaliser des missions comme celle la ?

« Oui, je suppose que mes talents dépassent les notions... » A la manière d'un jeune enfant, je me frottai la nuque avec ma main, le tout en abordant un sourire niais.

« C'est vrai, Shigeru est un très bon professeur. Il est un véritable exemple ! » Croisant les bras d'un air assuré, j'étais comme un véritable personnage de cartoon, à changer d'expression toutes les minutes. A quoi je jouais ? Aucune idée

Il fini sa tasse de thé et me la redonna , je la pose avec la mienne près du chaudron. Alors que je me retournais pour lui proposer une petite gourmandise, je le vis porter ses mains à sa sacoche et en sortir de l'argile explosive.

Cette fois pas de mouvement de recul, il ne semblait pas me vouloir du mal. Il avait produit une petit bête d'argile. Intrigué, j'allais lui demander l'utilité de cette chose lorsqu'il me devança dans ma curiosité.

« Je l’ai envoyé chercher votre sensei à Shimo. S’il est incapable d’interagir de façon significative, il me permet de voir ce qu’il s’y passe tant qu’ils ne sont pas trop éloignés. - Mais... pourquoi ce permet-il cela ? Rien ne presse ! Et en quoi ce qui se passe à Shimo concerne à ce point ? - Pourriez-vous me la décrire ph… »

Il s’interrompit, qu'est-ce qu'il se passe ? Il l'a déjà repérée ? Non, impossible.

« Nous risquons d’avoir de la compagnie. Il y a un petit groupuscule de brigands qui viole une jeune femme à huit-cents mètres au sud. Lorsqu’ils s’ennuieront d’elle… Tout laisse à croire que nous sommes sur leur chemin. »

Des gens ici ? Moi qui pensait que la montagne était paisible et déserte... Peu importe. Cette femme a besoin d'aide, nous devons aller donner une bonne leçon à ces scélérats !

« Je pourrais les faire exploser à distance, mais elle risque d’y passer aussi. La soignerez-vous si je le fais ? »

« Je vous promet de faire tout mon possible, mais les blessures engendrées par une explosion pourraient être trop importantes pour un simple genin pour moi. Je propose de nous rapprocher un peu, histoire de ne pas prendre de risque avec cette pauvre femme. »


D'un œil interrogateur, je levai le visage vers lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 918
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Demander des explications ft. Mizu Ikumo [Parallèle Mission Shimo] Dim 22 Mai 2016 - 17:15


Tu souris calmement à entendre le garçonnet féliciter ton premier vrai allié. Cela n’a jamais fait aucun doute pour qu’il possédait un talent absolument hors du commun, après tout tes yeux se sont portés sur lui. Il n’y a aucune honte à ce qu’il apprécie son enseignant, et tu le ne sais que trop bien. Tu étais pareil avec elle à l’époque, même si tout laisse à supposer que c’est une différente sorte d’attachement qui se porte ici. Ça te fait chaud au cœur, quelque part, et calme le belliqueux en toi – malgré l’énorme coup de grâce que te porte ton incapable de cousin au pouvoir avec Shimo, tu te rappelles calmement qu’il y a également des gens bons. Des gens qui méritent de se battre pour eux – car après tout, c’est la promesse que tu t’es faite, malgré le mal extrême que tu as à la respecter. Est-ce vraiment pêché si c’est ta nature qui t’impose de vouloir détruire ? Tu secoues rapidement la tête et te reconcentre.

Hm... Sage décision, tu le conçois. Se rapprocher n’est pas stupide, même si tu es moins apte à combattre avec la concentration que tu mets dans ton petit oisillon. Perdre un œil et recevoir la vue deux entités différentes est quelque chose de spécial, et tu soupçonnes le Genin ne pas être conscient de ce qu’il fait. Toujours est-il que tu hoches la tête en réponse positive et enlève hâtivement ton second gant, laissant la bouche qui y réside claquer de ses dents, jouissant de sa liberté. Il ne te faut pas longtemps avant de dévorer à nouveau pour recycler les deux sièges sommaires que tu avais créé et, l’espace d’une fraction de seconde plus tard, deux immenses oiseaux se retrouvent devant toi. C’est tes montures favorites, après tout.

« Montez donc, je vous prie – nous réduirons la distance à un rythme phénoménal et nous aurons le privilège d’attaquer depuis les airs. »

Sautant d’un geste fluide sur le premier oiseau, tu le sens décoller et le vent charmant de Kaminari bercer ton visage, une fois de plus. Si tu avais la liberté d’être qui tu voudrais, tu choisirais sans hésiter un oiseau. C’est l’incarnation de tout pour toi – de la construction d’un nid à la protection de celui-ci, passant par l’autonomie donnée aux jeunes afin qu’ils apprennent seuls et enfin l’infini horizon du ciel, leur permettant de se rendre où bon leur semble et de s’établir partout où cela leur plait. Oui – malgré toutes tes promesses de protection du village, tu te sens parfois étouffer dans ce dernier, et c’est lorsque tu fends les cieux que cette sensation te frappe le plus. Souriant calmement, tu orientes ton Colibri à nouveau vers le groupuscule. De toute façon, il s’approche déjà des limites de ta portée et tu n’as toujours pas eu regard de l’équipe Kumojin. Il doit y avoir un écart temporel entre l’arrivée du Médecin et leur départ, faussant ton calcul à priori. Qu’importe, tu retrouveras cette Hak bien assez vite – tu en es convaincu.

Composant ton mudra simple, tu te concentres un bref instant pour repérer les sources de chakra. Une… Non deux. Faibles. Soit – tu risques d’apprécier ton spectacle. Il est grand temps que le petit Médecin vole de ses propres ailes après tout.

« Il y a deux Shinobis dans le groupe, des Genins tout au plus. Les six autres sont des civils. Je pourrais… Attaquer – nous ne sommes plus qu’à deux cents mètres. Entendez-vous cet hurlement ? C’est elle qui implore ! Mon problème principal est la portée dévastatrice des zones de mes attaques, je pense que vous serez bien plus confortable que moi sur terre. »

Que fera-t-il donc ? Tu te le demandes avec un léger sourire qu’il doit lui être impossible de voir avec le déplacement et le vent cinglant des monts de la Foudre. Il te suffirait d’une, peut-être deux techniques pour en finir – c’est ta simple curiosité qui te demande de voir comment lui se débrouille. Cela fera de nouveaux mots doux à toucher au Conseiller Shigeru et… Qui sait ? Peut-être même à sa fameuse amie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Demander des explications ft. Mizu Ikumo [Parallèle Mission Shimo]

Revenir en haut Aller en bas
 

Demander des explications ft. Mizu Ikumo [Parallèle Mission Shimo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni :: Montagnes de Kaminari no Kuni-