N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 C'est juste un petit détour [Feat. Leika]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Message(#) Sujet: C'est juste un petit détour [Feat. Leika] Jeu 26 Mai 2016 - 23:15




Après la fin de sa mission à Nami no kuni dans la ville de Yamaoku se situant prêt des montages de la région. Le jeune homme avait l’intention de rejoindre Leika et de partir en direction du village de Mukauhi. La construction d’un pont d’une taille aussi colossale n’était pas l’affaire de quelques jours, il y avait donc de grandes chances que l’équipe envoyée sur place pour la supervision y soit encore. En toute logique, ils ne devaient pas ce revoir avant la fin de leurs missions, mais, le Hyûga voulait vérifié que tout allait bien pour elle. Mais également régler les derniers détails de leur dernière discussion. Il allait devoir faire un petit détour pour éviter de devoir passer par la mer pour se rendre le bas. Prenant alors la direction du nord-ouest son plan était d’atteindre la région d’Awashima avant la tombée de la nuit. Oui, car son voyage allait prendre quelque jour tout de même. Après avoir contourné les montages, il arrivait à l’intersection entre les deux iles reliées par un pont qu’il se pressait de le traverser.

La nuit tombée, le jeune homme avait réussi à traverser une partie du chemin, il avait de grandes chances que demain était sa dernière journée de marche avant d’arriver à Mukauhi. Ryokai avait monté un petit campement dans la forêt pour y passer la nuit. Il n’avait rien d’extraordinaire, juste un feu de camp et une tente de bonne qualité. L’idéal dans ce genre de moment est d’échanger les tours de garde pour faire la surveillance du camp, mais ici le Hyûga était seul, alors espérons que personne trouve son campement et l'attaque pendant son sommeil. Le lendemain, le soleil était à peine levé qu’il quitta son lit afin de se remettre rapidement en route, plus vite, il sera arrivé, plus vite, il retrouvera Leika. Il devait à présent partir au sud-ouest pour atteindre Shinsui afin de traverser le pont qui était le dernier obstacle qui le sépare de l’île ou devait se trouver la jeune femme.

Quelque heure plus tard, le jeune homme avait finalement atteint sa destination, mais il n’était pas au bout de ses peines pour autant. Il allait devoir chercher la Hayashi dans tout le village. Enfin, elle devait certainement ce trouvé dans les environs du chantier en construction. Commencer ses recherches dans cette direction était un bon plan de départ. Cependant, il n’avait aucune idée ou se trouve la zone de construction et n’avait nullement l’envie de demander au civil du coin. Il essayait surtout de passer inaperçu, après tout, il n’avait rien à faire ici. Pour éviter qu’on le remarque, il avait retiré son bandeau de Konoha à son arrivé, bien sûr si jamais la jeune femme croise son chemin, elle n’aura aucun mal à le reconnaitre. C’était surtout pour éviter les regards trop curieux des marchands ou des civils du coin.

Activant alors ses yeux, tout en essayant de rester discret, le jeune homme fut rapidement capable de repérer d’énorme source de chakra à l’ouest de sa position. Deux lui étaient familières, l’une était celle de Natsuki qui était le capitaine de l’équipe de Leika et l’autre était celle de la jeune femme bien sûr. Elle était en vie, c’était déjà une information rassurante pour lui, mais, il n’était pas venu ici seulement pour ça, il voulait discuter avec elle. Cependant, il allait devoir trouver le bon moment pour lui parler, en pleine journée, elle devait certainement se concentrer sur sa mission donc ce n’était pas vraiment le moment idéal. Il décidait alors de patienter et d’attendre que l’heure tourne pour partir à sa rencontre. Pour tuer le temps, il prit la direction de l’auberge histoire de réserver une chambre pour cette nuit, c’était certainement plus confortable qu’une tente à la belle étoile.

Il avait encore quelque heure devant lui avant de pouvoir lui parler, il profitait de l’occasion pour faire une visite du village et acheter le nécessaire pour son voyage de retour. De la nourriture et de l’eau principalement, le reste n’était pas nécessaire, car il avait déjà tout ce dont il avait besoin. La nuit était presque tombée, la jeune femme avait certainement fini son travail pour aujourd’hui. Une fois de plus, ses yeux lui avaient permis de très rapidement la retrouver, comme leur dernière rencontre au village, elle faisait une petite séance de jogging. Ryokai ne voulait pas faire la même erreur que la dernière fois et lui faire peur, le truc, c’est qu’elle n’était pas au courant de sa venue ici. Cette rencontre nocturne n'était pas prévue dans le planning, il y a de fortes chances que sa venue la surprenne peu importe comment il allait l'aborder. Non loin d'elle, il essaya d'attirer son attention sans trop se faire remarquer.

- Pst. Hé Leika ! Par ici !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: C'est juste un petit détour [Feat. Leika] Ven 27 Mai 2016 - 0:10

Comme tous les soirs depuis que Natsuki m'avait remonté les bretelles à propos de mes sorties nocturnes, j'avais cessé de me rendre dans les bras du coin pour m'amuser avec les garçons, mais de consacrer beaucoup plus de temps à mes entraînements et surtout, à mes exercices physiques.

Ce soir, c'était footing. J'essayais de faire ça en moyenne une à deux fois par semaine pour conserver une certaine forme et continuer à me dépasser comme me l'avait conseillé mon sensei. C'était peut-être idiot en soit, mais cela me permettait au moins de me vider l'esprit de tout ce qui s'était passé la journée.

Mes pieds frappaient donc le sol sableux, à un rythme régulier, empruntant un chemin déjà bien tracé au travers de la plage, puis de la forêt tropicale qui occupait une partie de l'île.

Ce n'était pas vraiment prudent de se promener ici en pleine nuit, mais la lueur de la lune suffisait amplement à éclairer le chemin et je gardais toujours sur moi.

Je continuais à courir, avec un seul objectif pour ce soir, finir le plus rapidement possible mon tour, seulement voilà, je n'avais pas vraiment prévu la rencontre qui allait suivre.

Je continuais ma course quand soudain, mon attention fut attirer par une personne qui m'interpellait. Surprise, je ralentissais doucement cette dernière jusqu'à complètement m'arrêter et chercher dans la pénombre de qui il s'agissait :

"Qui... Qui est là ?"

J'étais haletante, car je n'avais pas encore vraiment repris ma respiration après l'effort que je venais de fournir. Pourtant, j'observais longuement mon environnement, pour finalement voir une silhouette se dessiner devant moi. De longs cheveux noirs, des pupilles couleurs perles. Je ne cachais pas une seule seconde l'expression de surprise qui se fixa sur mon visage en voyant le jeune Hyuga apparaître devant moi :

"Ryokai ? Mais ... Qu'est-ce que tu fais là ?"

J'étais surprise en effet de le savoir ici. Normalement, il devait être en mission ailleurs en Nami no Kuni. De plus, sa sensei nous avait clairement déconseillé de nous revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: C'est juste un petit détour [Feat. Leika] Ven 27 Mai 2016 - 2:44



Qui est là ? De son point de vue, le jeune homme n’était qu’une silhouette camouflée dans l’obscurité au moment où elle avait posé cette question. Elle ne tardait pas à le reconnaitre lorsque la lumière de la lune vint éclairer le mur ou le Hyûga c’était légèrement caché. La surprise de le voir ici pouvait facilement ce lire sur son visage, quoi de plus normal vu qu’il n’avait rien à faire ici. Sa mission était de l’autre côté de l’île, on pouvait facilement comprendre sa réaction. Voyant qu’elle l’avait reconnu, Ryokai faisait quelque pas vers elle histoire de pas devoir parler trop fort. Mizuki avait clairement déconseillé à son élève de revoir la Hayashi mais, il n’était pas de cet avis d’où sa venue dans cette région, il voulait parler de cette histoire avant son retour à Konoha.

- Bonsoir Leika !

Que faisait-il ici ? Cette question n’était pas surprenante, après tout, il n’était pas sensé venir ici. Sa mission était terminée, il aurait dû simplement retourner au village pour faire son rapport en compagnie de la femme du clan du son, pourtant, il avait fait un petit détour pour retrouver Leika afin de mettre les détails de la dernière fois au clair. Il aurait très bien pu attendre son retour à Konoha pour lui parler, mais, elle en avait encore pour un petit moment contrairement à lui qui avait déjà terminé la sienne. Son regard se tourna vers la droite pour ensuite passer par la gauche, il voulait vérifier qu’ils étaient bien seuls. Les yeux de perle blanche se tournaient vers le regard la jeune femme afin de pouvoir admirer son visage et ses yeux couleur vert émeraude dont il était facilement attiré.

- Je voulais juste vérifier que tout ce passe bien pour toi ici. C'était ta première mission après tout, j'étais un peu... Inquiet. Mais, je remarque que mes inquiétudes n'étaient pas justifiées après tout, tu as ton équipe avec toi.

Souriant, le jeune membre du clan de l’œil blanc était heureux de la voir en pleine forme, toutes ses inquiétudes, c’était dissipé comme par magie. Il était également venu pour parler de leur dernière rencontre avec la Sensei du jeune homme. Bien sûr, il n’attaquait pas directement là-dessus, il voulait d’abord prendre de ses nouvelles, voir si la mission se passait bien pour elle.

- Alors tu vas bien ? J’espère que je ne t’ai pas fait peur cette fois-ci. J'ai remarqué que la construction du pont avance bien, je suppose donc que ta mission marche bien jusqu'ici. La mienne est terminée donc je dois retourner à Konoha faire mon rapport avec ma partenaire qui est déjà en chemin pour le village. Mais avant je voulais te voir.

Ryokai avait posé sa main droite derrière la tête tout en la frottant nerveusement, se rappelant alors de leur dernière rencontre nocturne suivie de l'arriver d'une invitée surprise. Il avait espoir que celle-ci se déroule beaucoup mieux que celle de la dernière fois. Au moins, il n'avait pas le même état de santé que cette nuit là, peut être un peu de fatigue à cause de la route, mais, rien d'insurmontable.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: C'est juste un petit détour [Feat. Leika] Ven 27 Mai 2016 - 13:43

La gêne s'était immédiatement installée entre nous deux et machinalement, je saisis mon bras dans une position typique d'une personne gênée. Me dandinant légèrement sur place en baissant le regard, j'écoutais ce qu'il était venu faire ici. Prendre de mes nouvelles ? Voir si j'allais bien ? Ma première mission. Je rougis d'autant plus sans oser relever la tête pour le regarder. Tout ce que je parvenais à faire, c'était murmurer un bref :

"Ça pourrait aller mieux… Ça n'avance pas aussi bien que l'on voudrait et l'un des membres de notre équipe a dû être évacué suite à des gros soucis de santé …"

Je ne mentais pas sur le point suivant. Genkishi avait dû retourner à Konoha pour se faire soigner, son état étant jugé assez critique, du moins beaucoup trop pour poursuivre cette mission. De ce fait, nous n'étions plus que trois désormais, mais la mission en elle-même n'était pas très compliquée. Surveiller le chantier, s'assurer des bonnes relations avec les ouvriers, ce que j'avais en charge. Ce n'était pas vraiment difficile.

Je ne regardais toujours pas le jeune homme pourtant lorsque j'avouais :

"Ça n'avance pas aussi vite que Natsuki le voudrait… Il y a eut beaucoup d'accidents…"

Redressant finalement le regard, sans pour autant quitter ma position qui montrait clairement que j'étais gênée de le retrouver dans une telle situation, une nouvelle fois, je finis par lui avouer :

"Tu n'aurais jamais dû venir ici… Si ta sensei l'apprend, elle va t'en vouloir et risque de me tomber dessus… Elle a été assez claire sur le sujet, tu ne dois pas t'approcher de moi, je ne veux pas prendre le risque de te blesser…"

C'était dit, c'était fait. Je ne faisais clairement pas le poids fasse à Mizuki et je ne voulais plus avoir d'ennui avec les autorités de Konoha. Hors nous savions tout deux ce qu'il en retournait. Mon regard croisa le sien et je flanchais, détournant immédiatement les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: C'est juste un petit détour [Feat. Leika] Ven 27 Mai 2016 - 17:47




Le jeune homme n’avait pu longtemps admirer la beauté de ses yeux, attrapant son bras signe distinctif de la gêne qu’elle éprouvait à le voir ici, elle avait également détourné le regard. Ses joues étaient légèrement rosette après avoir entendu les raisons de sa venue ici, des raisons plutôt personnel, il faut le dire. Il n’était même pas supposé être ici, c’était peut-être risqué pour lui de prendre ce détour, mais, pour lui, elle valait la peine de prendre ses risques, surtout quand il était question mettre les histoires de la dernière fois au clair une fois pour toute. Un des membres de son équipe était tombé gravement malade, c’était plus un problème de santé qu’autre chose. Il était certainement retourné au village à présent pour recevoir des soins plus appropriés. Le jeune homme était désolé pour elle, lui aussi était membre d’une équipe, il pouvait facilement comprendre ce qu’on peut ressentir lorsqu’un de ses partenaires est blesser.

- Je vois. Désolé, je ne savais pas, j’espère en tout cas qu’il ira mieux une fois soigner à Konoha. On a de très bons médecins dans notre village, ils sauront s’occuper de lui ne t’inquiète pas.

Donc la construction du pont était en réalité quelque peu en retard contrairement à ce qu’avait pensé le jeune Hyûga. Pour son capitaine d’équipe, celui-ci était censé avancé plus vite, la cause ? Des accidents ? Rien de grave, j’espère pensait alors Ryokai. Ses inquiétudes n’étaient peut-être pas si injustifiées que ça, son partenaire malade, des accidents. Il y avait beaucoup de problèmes pour une simple mission de construction, mais, c’était plus de la malchance qu’autre choses. La jeune femme s’était décidé à lancer le sujet que le Hyûga cherchait à cacher pour l’instant. Il ne voulait pas entrer trop vite dans le vif du sujet mais bon, la question était lancer aucune marche arrière possible. Cependant, elle avait fini par relevé la tête et il pouvait à nouveau la regarder dans les yeux. C’était plus agréable de discuter de cette manière quand même.

Le jeune homme ne put s’empêcher de soupirer, oui il était venu pour ça lui aussi, mais directement enchainer la dessus sans savoir si tout va bien pour lui. Certes, Mizuki lui avait fortement déconseillé de la revoir, mais comme elle avait fait la remarque Leika lors de cette nuit là, elle n’était pas sa mère. C’était également le cas pour lui, c’était sa Sensei et pas sa mère, elle n’avait donc aucun droit sur ses fréquentations. Avait-elle peur de subir des représailles peut-être ? Voilà pourquoi, il voulait la voir avant son retour à Konoha, ici, ils pouvaient parler sans être remarqués même si d’un côté, cela n’avait pas d’importance pour lui. Il était majeur et vacciné ses relations ne regarde que lui et l’autre personne concernée.

- Écoute Leika. Comme tu viens de le dire Mizuki est ma Sensei, c’est ma Sensei et pas ma mère, je vais bientôt avoir vingt-ans, j’ai le droit de fréquenter qui je veux je crois.

Ne pas s’approcher d’elle au risque d’être blessé ? Ryokai serrait alors fortement son poing. Il est peut-être vrai que ce n’était pas la fille-là plus sage du monde, elle avait faire des choses qui n’étaient peut-être pas très glorieuses. Mais, doit-on juger un individu seulement sur son passé ? Non et le jeune homme le savait. Il ne la connaissait peut-être pas encore très bien vu que leur rencontre était encore récente, mais, il en avait assez vu pour voir qu’elle avait aussi de bons côtés. De toute façon personne n’est parfait et si la jeune femme avait des défauts, c’était le cas pour lui aussi.

- Donc sur le simple risque de me faire mal un jour, je ne dois plus m’approcher de toi ? Tu sais avec ce genre d’argument, je ne sors plus de chez-moi alors… Non, je préfère prendre le risque même si je dois en souffrir un jour.

Peut-être que l’attirance physique était forte, mais lui voyait plus loin que cela. Elle pouvait aussi se montrer très gentil, est, c’était cette douceur, cette gentillesse qui l’attirait. Il se rapprochait alors un peu d’elle, toujours en la fixant du regard. Il ne voulait pas non plus qu’elle ait des problèmes si jamais le pire devait arriver. Mizuki l’avait mis en garde également, au moindre mal fait à son élève, elle allait devoir subir autre choses qu’un simple séjour en cellule. C’est vrai qu’elle pouvait être intimidante surtout avec son statut de bras droit de l’Hokage et elle voulait certainement éviter les ennuis avec les autorités après avoir dû subir la prison pendant deux semaines.


- Si c’est Mizuki qui t’inquiète tellement. Ne t’en fais pas, j’en prends la responsabilité, tu n’as aucun reproche à te faire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: C'est juste un petit détour [Feat. Leika] Sam 28 Mai 2016 - 12:31

J'avais écouté son discours en silence, sans pour autant bouger de ma position. A la fois confinée dans mon propre esprit, mais aussi tellement libre. Il me tendait les bras alors que je plongeais dans un trou sans fin et moi au lieu de le saisir, je lui tournais le dos. Depuis quand étais-je devenue si peureuse à l'idée même d'affronter l'inconnue ? Depuis quand avais-je perdue mes valeurs ? Le simple fait de laisser faire le destin. Il s'avança vers moi et aussi étrange que cela puisse paraître, je ne bougeais pas, mais je me refusais malgré tout de faire un pas vers lui :

"C'est beau de ta part de dire que tu prendras la responsabilité de ce qui arrive, mais nous ne pouvons pas vraiment décider de notre avenir ..."

Je fis alors un pas vers lui avant de doucement poser ma main à l'emplacement même de son cœur :

"Seulement, le jour ou tu seras blessé là !" J'appuyais alors plus fortement à l'emplacement de son cœur. "Tu regretteras vraiment ce que tu m'as dis aujourd'hui ..."

Je retirais précipitamment ma main et je faisais un pas en arrière pour rompre tout éventuel contact avec lui. Ma position ne changeait pas pour l'instant et de belles paroles n'y ferait rien. La seule chose qui pourrait éventuellement me faire changer d'avis, c'était le temps lui même. Laisser faire les choses et attendre pour voir comment cela se passe, pour ma part, je ne me sentais pas assez forte pour un jour devoir affronter le bras droit de l'hokage. Peut être ne le serais-je même jamais ? Pour l'heure, je n'avais pas envie de mettre ma vie en danger. C'était peut être lâche de ma part, mais après tout je n'étais qu'une femme, voir même moins que ça. Une enfant qui se cherchait encore.

"Je suis désolée, mais j'ai besoin de temps. Je ne veux plus faire d'actes irréfléchis qui pourraient entraîner beaucoup de perte autant de mon côté que du tien."

C'était sans doute difficile à comprendre pour lui. Lui qui avait fait autant de chemin pour discuter avec moi, je ne pouvais décidément pas le laisser ici tout seul. Je poussais alors un léger soupir en expliquant le fond de ma pensée :

"Je commence à peine à accepter l'idée d'être une shinobi et tu le sais, je ne suis qu'aspirante ! Même pas encore genin ! Le chemin à parcourir pour moi sera long ! Sans compter sur mon caractère et mon naturel qui peut revenir au galop à n'importe quel moment ! Le jour ou ça arrivera, je préfère vraiment que tu ne sois pas dans les parages !"

Mais ça ne nous empêchait peut être pas de continuer à nous fréquenter ? Rougissant légèrement, je lui proposais :

"Tu veux qu'on aille boire un verre ? Il y a un bar ou je vais souvent le soir pour hem ... "

Comment dire ?

"Créer des liens avec les ouvriers !"

Oui, c'était peut être ça.


Dernière édition par Hayashi Leika le Dim 29 Mai 2016 - 4:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: C'est juste un petit détour [Feat. Leika] Sam 28 Mai 2016 - 16:55




Il n’avait peut-être pas mesuré entièrement la responsabilité de ses paroles, car oui, l’avenir ne peut être décidé à l’avance. Peut-être va-t-il regretter ses dires un jour, c’est une chose possible, sauf pour les imbéciles qui ne changent jamais d’avis même quand ils son dans l’erreur. Mais fallait-il pour autant fuir toute relation dans la peur d’un jour en souffrir ? Le jeune homme allait certainement encore subir beaucoup de choses, des blessures physiques ou morales. Ryokai avait beaucoup de défauts, mais ce n’était pas un lâche, même lorsque son cœur le faisait souffrir lorsqu’il avait dû tuer des civils. Il n’avait pas fui le champ de bataille, il s’était battu jusqu’au bout, pour lui, pour le village. Ayant fait un pas vers lui, la jeune femme posait alors sa main à l’emplacement de son cœur afin de lui faire comprendre qu’il avait des risques d’un jour souffrir à cet endroit en respectant ce qu’il lui avait dit quelque seconde auparavant.

- Tu as raison, on ne peut pas forcément décider de notre avenir, mais on peut se battre pour le changer. Et je ne vais pas te mentir, tu as raison peut être qu’un jour, je vais regretter mes paroles. Mais il en serait de même si, je te laisse tomber à cause de la peur d'un avenir incertain.

Retirant sa main, faisant un bras vers l’arrière la jeune femme, c’était détaché de tout contact physique avec lui. Elle avait besoin de temps dit-elle. Ryokai était prêt à lui donner tout le temps qu’il lui faudra pour se décider, ce n’était pas comme si, il avait fait tout cette route pour avoir une réponse dans l’instant même. Oui, le chemin était peut-être long, mais, elle n’avait pas besoin de le faire toute seule, elle qui avait grandi un peu dans la solitude à cause de sa méfiance envers les Shinobi. Quand on la regarde maintenant, elle qui cherche à devenir une genin, c’est assez ironique.

- Tu n’as pas à t’excuser, je ne t'ai pas demandé une réponse la toute suite sur le champ. Du temps ? Tu auras tout le temps qu’il te faudra.

Enfin, intérieurement, il était quand même un peu déçu. Il avait pris de gros risques pour venir ici, il avait fait un grand détour juste pour la voir et lui parler. En échange, elle demande du temps. Mais encore une fois, il était prêt à lui en donner autant qu’il faudra.

- Oui, tu as peut-être du chemin à faire, mais il n’est pas nécessaire de le faire seule. Je serais là pour t’épauler, t’aider à suivre la voie que tu as choisie.

Oui, aider les gens dans le besoin était quelque chose de naturel chez lui et la jeune femme avait pu le remarquer au moment de leur rencontre. Il voulait également la protéger comme toute personne était chère à ses yeux même si leur rencontre était encore récente. Le jeune homme ne put s’empêcher de soupirer lorsqu’elle avait parlé une nouvelle fois de son caractère, avait-elle l’intention de fuir à jamais toute personne étant proche d’elle à cause de ses défauts ? Cherchait-elle la solitude ?

- Leika, lorsqu’on apprécie une personne ce n’est pas seulement pour ses bons côtés et ton caractère fait partie de toi autant que le reste. Je te l’ai déjà dit, je veux qu’on apprenne à mieux se connaître, peu importe le temps que cela prendra.

Elle lui proposait alors d’aller prendre un verre dans le bar du coin. Pourquoi pas ! Après tout le jeune homme avait l’intention de rester cette nuit ici et n’avait l’intention que de partir demain. C’était également l’occasion de discuter d’autres choses et pourquoi pas oublier leur problème ne serait-ce qu’un instant.

- Oui avec plaisir !

Il ne fit aucune remarque sur ses dernières paroles, il n’était pas idiot, il avait parfaitement compris ce qu’elle voulait dire par là. Mais, ce n’était pas ses affaires après tout, elle était libre de faire ce qu’elle veut de son temps libre. Aller dans un bar, voilà une chose que le Hyûga n’avait pas l’habitude de faire à cause de son statut. Mais franchement, il n’en avait plus rien à foutre surtout si c’était une bonne occasion d’en apprendre plus sur elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: C'est juste un petit détour [Feat. Leika] Dim 29 Mai 2016 - 4:57

J'avais beau essayer de le rebuter de ma propre personne, il revenait sans arrêt vers moi au grand galop. Je commençais vraiment à me poser des questions. Cela était flatteur, mais n'étais-je pas en train de l'attirer sur une pente des plus glissantes. Je lui avais d'ailleurs proposer d'aller dans un bar sans vraiment me rendre compte de l'impact que cela avait. En effet, le seul bar proche du chantier, j'y étais déjà connue pour mes frasques et surtout mes façons osées de mettre l'ambiance. Rappelons-le, la dernière fois, j'en étais revenue à moitié dénudée suite à une partie de streap-poker (que j'avais remporté). Mais bon, il voulait me connaître alors peut être commencé par les mauvais côtés en espérant que ça ne déborde pas trop ? Cela faisait déjà une bonne semaine que je n'étais pas retournée là-bas, préférant me cantonner à la mission pour ne pas trop décevoir Natsuki.

C'était désormais une nouvelle affaire qui commencé. Par chance, Natsuki m'avait montré comment effectuer un sceau tout simple pour pouvoir libérer quelques objets personnels. Ce dernier se trouvait désormais à l'intérieur de mon poignet et appliquant ses généreux conseils, j'infusais mon chakra dans ce dernier pour libérer un sac à dos contenant vêtements propres et de quoi me rafraîchir, car ne l'oublions pas, je venais de courir.

J'enfilais un débardeur par dessus ma brassière, ainsi qu'une nouvelle paire de chaussure à talon haut et me mettais un coup de déodorant avant de prendre la direction souhaitée. Le bar n'était pas très loin, situé au bord de la plage, de la musique s'en échappait, preuve qu'il devait y avoir déjà une bonne ambiance. Approchant de la porte, je lançais un regard en direction de Ryokai, avant de rougir subitement en me demandant qu'elle serait sa réaction. Je poussais alors la porte et pénétrais dans le lieu. Dès lors, je fus reconnue par quelques personnes, notamment le tenancier du bar qui m'adressa un grand sourire tout en commençant à me servir un verre alors que plusieurs ouvriers m'interpellaient en rigolant. La situation était gênante, mais j'attrapais fermement Ryokai par la main et l'attirais avec moi jusqu'au bar où je dénichais sans problème deux sièges libres pour que nous puissions nous installer. Le barman déposa devant moi un petit verre de liqueur :

"Salut Leika ! Ça faisait une éternité que nous ne t'avions pas vue ! Les garçons n'étaient pas très contents !"

Je rougissais :

"Ah ... Merci Tadashi ... Tu peux servir quelques choses à mon compagnon s'il te plaît ?"

Me tournant vers lui, je me penchais en avant pour lui demander :

"Tu veux boire quoi ?"

Le barman s'exécuta dès qu'il eut reçu la commande et moi, je croisais nerveusement les jambes en battant la cadence de la musique. Je ne tardais d'ailleurs pas à saisir le verre que l'on m'avait servi et à le descendre d'une traite. Cela aurait peut-être la capacité de me détendre. Observant du coin de l'oeil Ryokai, je lui demandais alors :

"Tu n'as pas l'habitude de venir dans un bar, c'est ça ?"

Il était tendu. Un peu trop même. Je portais ma main à son bras et le caressais doucement :

"Détends toi d'accord ? On s'amuse, on peut discuter aussi ! Où danser, ou jouer si tu veux ? Il joue pas mal aux cartes le soir ! Au poker, mais bon, comme j'ai rarement de l'argent, je ne participe pas trop !"

Ou le vilain mensonge que je venais de proférer. En général, je proposais surtout de changer les règles de la partie pour que la mise soit autre chose que de l'argent. Mais pour l'heure, je me montrais assez calme. Cela allait-il durer ? Rien n'en était moins sûr, car la porte du bar s'ouvrir et je virais au rouge vif en voyant une tête familière s'approcher. C'était Guromito. Le jeune homme super charmant qui travaillait sur le chantier et me faisait la cours depuis maintenant deux semaines. Cela ne rata d'ailleurs pas. Dès lors qu'il m'aperçut, il se dirigea vers moi avec un sourire conquérant :

"Voici donc la plus belle sirène de la soirée ! Comment vas-tu ma princesse ?"

Ce n'est pas qu'il prenait un peu de place, mais quand même beaucoup. Je devenais de plus en plus cramoisie alors qu'il passait sans même le remarquer devant Ryokai et me prenait dans ses bras, posant allégrement ses mains sur mes hanches, voir un peu plus bas. Il me murmura discrètement à l'oreille qu'il adorait mon short ce qui me mit plus mal à l'aise encore que prévu. Il était vraiment mignon et tout à fait, le genre d'homme avec qui j'aimais m'amuser, mais là, Ryokai présent, la situation était en tout point différente, je le repoussais gentiment :

"Excuse-moi Guro ! Mais je suis accompagnée ce soir !"

Sans lui laisser le temps de me répondre, je me défaisais de son étreinte et m'approchais de Ryokai, un peu gênée :

"Désolée ..." Murmurais-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Nidaime Hokage
Messages : 1281
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: C'est juste un petit détour [Feat. Leika] Dim 29 Mai 2016 - 9:40

Au loin, une flopée d’oiseaux s’envola dans le ciel du Pays des Vagues, laissant les deux jeunes tourtereaux à leur idylle naissante. J’étais l’instigatrice et la gestionnaire de ces missions, j’avais donc fait en sorte de garder un œil sur chacun d’entre eux : pas spécialement pour surveiller, mais pour être sûre qu’ils ne courent pas un danger imminent. Kaizoku avait son lot d’infectés, bien supérieur à la normale, mais certains se baladaient sur le pont, tout comme certains se trouvaient au Temple de Benzaiten, ou suivaient Senwashi dans sa mission alimentaire. Juste au cas où.

Moi, j’avais terminé ma mission : quoi de plus normal vu que, bien que délicate, elle ne nécessitait pas un temps inouï. C’était de la diplomatie, une constitution de gouvernement, rien qui ne justifiait une présence accrue à Nami. Ce qui n’était pas le cas de tous : le pont prenait du temps, par exemple. L’air frais de la nuit me rafraichissait, tandis que mes cheveux volaient au vent d’un bateau qui me ramenait à Hi no Kuni. Je n’étais étrangement pas sereine : je pressentais que ce pays allait être le théâtre d’un avenir radieux et sombre à la fois. Je n’arrivais pas à trouver le sommeil, j’avais donc décidé de rester sur le pont à attendre Morphée s’il daignait pointer le bout de son nez.

Un oiseau se posa sur mon bras. Aussitôt, quelques insectes sortirent de mon corps, communiquant avec celui ayant pris le « contrôle » du volatile. Mon regard perdu s’amusa légèrement. Ryokai… J’eus un petit rictus. Il se trouvait donc avec cette Hayashi. Il avait presque traversé la moitié du pays pour la retrouver, malgré sa mission, malgré les dangers, et même malgré moi. La dernière fois que je les avais vus ensemble, j’avais expressément déconseillé au Hyûga de côtoyer Leika. Force était de constater que ma force de persuasion était peut-être à reconsidérer.

Pourtant, mon sourire ne disparut pas. Ryokai était noble, à cheval sur les règles et les principes et sur la diplomatie, peut-être un peu trop : le simple fait de tuer, ou de désobéir le rendaient mal à l’aise, quand je l’ai rencontré. Tellement respectueux des préceptes qu’on lui avait inculqués qu’il en devenait malade dès qu’il devait, pour une raison ou une autre, s’en éloigner. Or, aujourd’hui, il venait de me prouver qu’il avait évolué : certes, en me désobéissant à moi – quoique je ne lui ai rien ordonné, finalement – mais en faisant son propre choix. Il avait faux : je n’étais certes pas sa mère, mais même elle ne devait pas influencer sur les choix qu’il devait faire. Il était le seul maître de son destin. Il n’y avait que lui pour savoir qu’elles étaient réellement ses envies. Il n’y avait que lui pour savoir quel sens il voulait donner à sa vie.

L’oiseau s’envola dans la nuit. J’aurais peut-être à redire sur la façon dont ce gourgandin a parlé de moi, mais une chose était sûre : la volonté du feu commençait à s’éveiller en lui, et elle était belle. Yell s’endurcissait, Hebi se calmait et maintenant Ryokai s’émancipait. Je tendis les bras pour faire face à une bourrasque de vent et laisser mes cheveux et mes vêtements virevoltés. Mon travail commençait à porter ses fruits. Et cette nouvelle me permit de m’endormir sereinement avant mon retour à Konoha. Il y avait encore du travail mais… J’étais sur la bonne voie.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: C'est juste un petit détour [Feat. Leika] Dim 29 Mai 2016 - 15:04




Le jeune homme n'était clairement pas habitué à fréquenté ce genre d’établissement public. Une odeur de cigarette qui traverse toute la pièce, des personnes qui commandent des verres d’alcool jusqu’à en rouler par terre et pataugé dans leur vomi. Il y avait également des jeux d’argent à ce genre de soirée, c’est le meilleur moyen de le perdre de manière subtile, car mélanger jeux et boisson n’était pas vraiment une bonne idée. C’est dans ce genre d’endroit que le Hyûga était sur le point de se rendre, lui qui avait suivi une éducation stricte de noble n’avait pas vraiment sa place ici. Il n’était pas très à l’aise à l’idée de venir dans ce bar, mais, c’était l’occasion de parler avec elle et pourquoi pas danser avec elle. Il y avait certainement de la musique, c’était peut-être le seul côté positif pour lui d’aller dans ce genre d’endroit. Leika qui était ici depuis quelque semaine était certainement déjà venu à plusieurs reprises, pour s’amuser, joué au poker.

Un sceau était dessiné sur le poignet de la jeune femme, à quoi pouvait-il bien servir ? Insufflant du liquide bleu dans le papier, un sac à dos apparu devant elle. Du matériel pour se rafraîchir et des vêtements de rechange. Il est vrai qu’elle avait fait une petite séance de course, la tenue n’était peut-être pas adéquate pour fréquenter ce genre d’endroit. Ryokai non plus j’ai envie de dire, il avait encore sa tenue de mission, il n’avait pas prévu de venir ici lorsqu’il était parti du village. Il n’avait emporté que le nécessaire à l’accomplissement de sa mission. Pendant que Leika était en train de se refaire une beauté, il détourna le regard pendant quelque instant le temps qu’elle se prépare. Direction vers le bar, le jeune homme avait la boule au ventre, était-il un peu stressé d’être venu ici sur un terrain qui lui était totalement inconnu ? La Hayashi avait l’habitude contrairement à lui, c’était ce qu’on pourrait appeler son terrain de chasse, là où elle devait utiliser ses fameux charmes pour séduire les hommes.

Elle lui avait lancé un regard juste un peu avant d’être entré dans le bar, elle pouvait certainement apercevoir son malaise d’être dans un monde qui ne lui était pas familier. La seule raison de sa présence ici, était Leika. Poussant la porte, le jeune homme la suivait et pu facilement se rendre compte qu’elle était déjà venue ici et fréquemment vu la facilité qu’elle avait eu à se faire reconnaitre. Le Hyûga avait un regard méfiant envers toutes ces personnes qui l’entourait et interpellait la belle Hayashi, un sentiment qui jusque ici lui était étranger, s’empara de lui. Était-ce de la jalousie ? Il pouvait alors sentir la douceur de la main de Leika entrer en contact avec la sienne, l’attirant alors vers elle pour l’emmener vers le bar où se trouvait une personne qui avait déjà servi un verre à la jeune femme alors qu’elle n’avait rien commandé. Aucun doute, elle venait régulièrement ici. Que voulait-il boire, il n’avait pas l’habitude de boire de l’alcool, mais commandé une boisson non alcoolisée le ferait passer pour quelqu’un de coincer. Il devait faire des efforts pour la séduire, ce n’était pas en restant sur ses positions qu’il allait y arriver.

- Du saké !

C’était le premier nom qui lui était venu à l’esprit, vu qu’il n’avait pas l’habitude de boire. Il avait commandé la seule chose qu’il connaissait. Assis sur un des sièges à côté de Leika le barman avait apporté son verre de Saké ainsi que la bouteille. Regardant son verre avec énigmatique, Ryokai essayait de comprendre cet univers. La jeune femme avait-elle vraiment du plaisir à fréquenté ce genre d’endroit ? Elle avait facilement remarqué qu’il n’avait pas l’habitude de venir ici. Buvant alors son verre d’un seul coup, il put sentir pour la première fois la sensation et le gout de l’alcool. Il commençait alors à avoir un peu chaud et ses joues étaient légèrement rouges.

- Non pas du tout. Pour te dire, c’est même la première fois que je viens dans ce genre d’endroit.

C’était plutôt un sujet tabou au sein de sa famille noble. Fréquenté des endroits aussi… Sale était une honte pour des personnes d’un aussi haut statut. Mais, pour Leika, il était prêt à faire ce sacrifice et puis personnes ne l’avaient reconnu à part elle. Il pouvait alors sentir une nouvelle fois sa peau douce lui caressée l’avant-bras pour essayer de le détendre. Que voulait-il faire ? C’est une bonne question, il n’était pas familiarisé avec l’endroit du coup, il n’avait peut-être pas d’envie particulaire quoi que…

- Oui, tu as raison, je vais essayer. Dit-il avait d’inspirer un bon coup pour ensuite relâcher l’air afin de reprendre ses esprit. – Oui on peut discuter, après tout j’ai envie d’en savoir plus sur toi, sinon… Il tourna alors son regard vers la piste de danse. – On pourrait… Il n’arrivait pas à terminer sa phrase, il n’avait jamais dansé et la peur d’être mauvais dans le domaine lui avait coupé la parole redirigeant son regard vers son verre qu’il venait de remplir. – Non rien oublie...

Il aurait très bien pu choisir l’option poker en essayant d’ajouter certaine règle pour voir la jeune femme en sous-vêtement si la chance était de son côté. Cependant, ce n’était pas le genre d’homme agir de la sorte, il ne voulait pas la voir de la même manière que tous ses individus qui, le dégoûtait un peu à cause de ce sentiment étranger. Soudain, un homme attrapa Leika dans ses bras, allant même jusqu’à la toucher un peu trop bas à son goût. Si Ryokai était la foudre, l’homme en question aurait été électrocuté sur-le-champ, n’avait-il donc aucun respect ? Elle était accompagnée, la moindre des choses étaient de respecter sa présence tout de même. Ce sentiment de colère était plus fort que jamais, c’était quelque chose qu’il n’arrivait pas à comprendre. Il n’avait qu’une envie, lui éclaté la tronche. Serrant le poing le jeune homme tentait alors de ce calmé. Buvant alors son verre de saké pour essayer de se détendre l’esprit.

Heureusement, elle le repoussa rapidement, du fait qu’elle était accompagnée. Le simple fait de savoir qu’elle avait repoussé ses avances à cause de lui, était vraiment agréable. Souriant le jeune homme tourna son regard vers celui de Leika, plongeant ses yeux perle dans les siens doit-il était toujours aussi fou.

- Ce n’est… Ce n’est pas… Grave.

On pouvait difficilement dire si son sourire était vrai ou faux. On ne peut pas dire que voir un autre homme dans ses bras lui avait fait plaisir. Au contraire, cela lui avait fait un picotement au cœur lorsque ses mains avaient pu toucher son corps. Ryokai se serait jamais permis de la toucher sans son autorisation bien que cela n’eût pas l’air de lui déplaire. Était-elle attirée par ce genre d’homme ? Ryokai buvait alors une autre gorgée et l’alcool commençait à avoir un peu d’effet sur lui. Ses joues étaient encore plus rouges et commençaient à être un peu saoul, il n’avait pas l’habitude de l’alcool non plus.

- Oui… Tu… Ne vois pas que… La dame est… Accompagné… Hic. On… Ne t'as pas… Apprit-les… Bonnes… Manière ? Hic.

Le jeune homme se réserva alors un autre verre ayant apparemment pris goût à l’alcool.

- Putain… En fait, c’est… Hic… Bon, ce truc… Hic.

Il but alors cul sec son verre une fois de plus, la bouteille était presque vide, mince, il va valoir en recommander une bientôt. Il était tellement saoul qu’il venait d’utiliser un vocabulaire qu’il n’était pas du genre à utiliser. Il posa alors sa main sur une des épaules de Leika, tenant son verre plein dans l’autre.

- Bon sang… Qu’est-ce que je fous ici… Hic. Je devrais… Être… De retour au village…Hic. Au moins… Hic… Je suis avec… La plus belle… Femme du monde… Hic. Aller hein… Hic… Santé !

Buvant encore une fois son verre, il avait presque bu toute la bouteille et était complétement parti à l’ouest.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: C'est juste un petit détour [Feat. Leika] Lun 30 Mai 2016 - 0:35

J'avais vite renvoyé le gêneur loin de nous, de ce fait, nous étions à présents seuls, mais je voyais bien que l'alcool commençait à monter au nez du jeune homme. Pas habitué à consommer de boisson alcoolisée, il avait malheureusement misé sur l'une des plus fortes, le saké. Je le regardais devenir rouge et s'énerver contre l'un des clients du bar avant de se reprendre un verre et encore un autre. Ce n'était peut-être pas raisonnable de sa part, mais je constatais qu'il se dévergondait immédiatement sous l'effet de l'alcool. Il me lançait alors un compliment en chantonnant joyeusement et je m'empressais de me rapprocher de lui et de glisser la bouteille sous le bar, tout en lui hottant le verre des mains :

"Merci Ryokai ! Mais je pense que tu as assez bu pour ce soir ! Tu veux que l'on aille danser ? Ça te fera du bien !"

Sans lui laisser vraiment le choix, et avec facilité compte tenu de son état, je le tirais doucement vers moi après lui avoir tendu les deux mains. Glissant alors mes mains autour de ses épaules pour encercler son cou après avoir positionné les siennes autour de ma taille, je me mettais à me trémousser doucement au rythme de la musique en faisant onduler mon bassin contre le siens :

"Tu vois, c'est comme ça qu'il faut faire, tu suis tout doucement le rythme de la musique ! Tu peux te caller sur mon rythme si tu as du mal au début !"

Plongeant alors mon regard dans le sien, je lui souriais doucement tout en continuant à suivre de la chanson, je décidais alors de lui faire la conversation :

"Ça va sinon ? Ta mission s'est bien passée ? Tu ne sembles pas blessé n'y rien !"

En effet, j'avais pu l'examiner un peu pendant qu'il buvait plusieurs verres et il ne me semblait pas souffrir d'une quelconque façon que ça soit. Peut-être pouvions nous discuter :

"Parle-moi de toi alors !"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: C'est juste un petit détour [Feat. Leika] Lun 30 Mai 2016 - 3:57




Un verre, deux verres, trois verres. Le jeune homme était en bonne voie pour terminer cette bouteille de saké, on dirait qu’il avait pris goût à l’alcool lui qui jusqu’ici n’en n’avait jamais pris. On pouvait facilement voir qu’il avait pris des couleurs maintenant au niveau des joues, cette boisson l’avait mis dans un drôle d’état et avait un peu de mal à parler correctement, cela dit, il pouvait parler de tout et de rien maintenant. C’était comme si toutes les barrières de son esprit avaient été ouvertes. Alors qu’il s’apprêtait à reprendre un dernier verre, Leika jugea bon de la lui retirer, il avait assez bu comme ça. Ryokai n’était pas totalement de cet avis, il y avait pris goûts et en voulait encore et encore, cette boisson était magique, il avait l’impression que tous ses problèmes avait soudainement disparu !

- Hé ! Qu'est ce que… Tu fais ! Assez bu ? Hic. Je n’ai pris… qu’un seul verre… Hic.


Elle avait alors attrapé la bouteille sous son nez et n’avait pas eu le temps de se resservir un dernier verre. En même dans un état pareille, il n’avait plus toute sa tête, ses réflexes et son agilité avait grandement diminué sous l’effet de l’alcool. Un verre ? Il avait même oublie qu’il venait d’en prendre trois, la jeune femme avait raison de lui retirer cette bouteille sinon, il aurait pu continuer toute la soirée.

- Danser ? Je… Je ne sais pas… Danser… Hic.

Voulait-il danser ? Eh bien oui, il y avait même déjà pensé avant de devenir saoul comme un cochon. Leika ne lui avait pas vraiment laissé le choix, elle attrapa ses deux mains pour l’attirer directement sur la piste de dance. Heureusement, il ‘était encore en état de tenir debout et arrivait encore à marcher droit. C’était surtout l’esprit qui était un peu ailleurs. Ses bras vinrent entourer son cou juste après lui avoir montré où il devait placer les siennes, c’est-à-dire sur ses hanches. Ryokai qui était un peu jaloux du type de tout à l’heure était à présent dans la même position sauf que lui avait la permission et ce n'était pas permis de la toucher à son issue. Il avait beau être un peu pompette, il pouvait encore comprendre ce que Leika essayait de lui apprendre. Suivre le rythme de la musique ?

- Euh… Je dois… C’est bon, je crois que j’ai compris…

Au début, ce n’était pas vraiment ça, il avait du mal à suivre le rythme de la jeune femme. Surtout que bon ses facultés étaient quand même un peu diminuées à cause de l’alcool. Mais, il finit vite par comprendre et suivre les mouvements de Leika, oubliant alors sa peur de l’échec et profita du moment présent. Elle avait son regard plongé dans le siens et lui également, elle voulait alors discuter avec lui, en savoir plus sur sa mission et sur sa personne.

- Ma mission… Oui. Et bien, c’était… Plutôt mal parti au début, mais ça va.

Parler de lui ? Que voulait-elle savoir sur lui ? Enfin vu son état actuel, c’était presque un livre ouvert, elle pouvait presque tout lui demander actuellement.

- De moi ?! Eh ben… Je suis née dans une famille noble, j’ai été bien éduqué par mes parents. Du coup, je n’ai pas l’habitude de sortir dans ce genre d’endroit… Même si finalement ce n’est pas si mal. J’ai peut-être raté de belles occasions en évitant ce genre d’endroit. Tu sais, tu es la première femme avait qui je suis… Si proche.

Même si leur petite baignade avait été plus… Physique, on va dire. L’ambiance n’était pas du tout pareille, voir ses mains posées sur le corps d’une femme de cette manière était pour lui un nouveau pas. Vers où ? Ça, seul le temps nous le dira.

- Tu te souviens du jour de notre rencontre, je t’avais dit que j’étais devenu Shinobi pour devenir assez fort pour changer le destin de mes frères de clan. Seulement, ce combat ne date pas d’hier. Même avant d’en devenir un, j’ai cherché par tous les moyen possible de les faire changer d’avis, m’ont-ils écoutés ? Non. J’avais passé des années à suivre un entraînement pour leur montrer ma force et ainsi démontré que mes paroles n’étaient pas que du vent. Seulement, cela n’avait servi à rien.

Ses souvenirs étaient assez douleur pour lui à expliquer. Mais autant profiter de l’effet encore présent de l’alcool pour parler des sujets douloureux qu’on préfère garder pour soi.

- Oui, j’ai passé presque toute ma vie à vouloir sauver mon clan, tout le reste était passé au second plan. Et quand je me vois ici, entre tes bras ! Je me demande si j’ai vraiment fait le bon choix. Je vais avoir vingt-ans et je n’ai jamais eu de petites copines. Il fit alors un petit rire nerveux. – C’est la honte non ?

Oui, il avait manqué beaucoup de choses que d’autre homme de son âge et cela ne se limitait pas aux petites amies, il n’avait pas non plus tellement d’amis. Ses seules fréquentations étaient principalement des Shinobi rencontrés en mission.

- Il y a une chose que je ne regrette pas dans mon passé, c’est l’enseignement de maître Yoshimitsu. Celui qui m’a enseigné le Kenjutsu, mais il a fait plus que cela pour moi. C’est presque un deuxième père pour moi. À vrai dire, je me sens plus proche de lui que de mon propre clan.

D’ailleurs, il ne l’avait plus vu depuis des années et n’avait aucune nouvelle depuis. Il ne savait même pas si, il était encore en vie ou pas. C’était un peu comme Leika et son père, même si lui n’avait pas passé toute sa vie sans lui. Il était certainement en mission pour le village même si de manière officielle, c’était un Shinobi à la retraite.

- Désolé, ce n’est peut-être pas ça que tu voulais savoir… À vrai dire, tu sais déjà pas mal de choses sur moi. Tu connais mes passions, tu sais que je suis un homme compatissant qui est prêt à tous pour toutes les personnes qui lui sont chers. Enfin, je suis également capable de compassion envers des gens qui ne le mérite pas.

Dit donc, l’alcool l’avait vraiment transformé en moulin à paroles.

- Tu me dis si je parle trop… Je ne crois que l’alcool à encore de l’effet sur moi. Et toi ? Je veux aussi en savoir plus sur toi !

Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: C'est juste un petit détour [Feat. Leika] Lun 30 Mai 2016 - 13:17

Nous continuons à onduler tranquillement sur la piste au rythme de la musique sans vraiment nous soucier de ce qui se passait autour de nous. Lentement, ma tête vint se poser contre son torse alors que j'écoutais ses paroles. Sa langue, magiquement déliée par les effets de l'alcool le laissait déverser tous ses tracas, tous ses soucis. Cela me permettait vraiment dans savoir plus sur lui, sans vraiment qu'il ne s'en rende compte. La vraie question était de savoir s'il se souvenait de tout ça demain. Pour l'instant, je n'en avais aucune idée. Ce dont j'étais sûre par contre, c'est qu'il faudrait que je le raccompagne jusqu'à son hôtel.

À la fin de tout son discours, durant lequel je ne l'avais pas interrompu une seule seconde, il s'excusa d'être aussi bavard et je gloussais gentiment pour répondre à cela :

"Ce n'est rien ! Je crois même que je vais te faire boire plus souvent si tu te livres aussi facilement après avoir bu un peu d'alcool."

J'avais lâché un peu son cou et l'une de mes mains lui parcourait délicatement le visage, dessinant sa mâchoire du bout des doigts. Il semblait tracassé, torturé et il voulait surtout en savoir plus sur moi, hors, je n'avais malheureusement pas grand-chose de plus à lui apprendre sur moi. J'aimais l'alcool et faire la fête. J'aimais donner le tournis au garçon, mais surtout, j'adorais quand on me portait de l'intérêt comme il était en train de le faire. Mes mains descendirent doucement et se posèrent sur ses bras. Doucement, je le dis reculer :

"Viens ! On va dans un endroit plus calme, car je sens que tu ne vas pas tarder à avoir mal à la tête !"

L'avantage d'être jolie fille et aussi, de m'être facilement fait connaître dans ce bar, c'est que l'on m'avait vite ouvert les accès aux salons privés du lieu. Dans ses salons privés, il se passait communément des choses intimes, ou alors confidentielle. Pour ma part, je m'y étais rendue lors de ma partie de Streep Poker, mais là, j'entraînais le jeune homme dans une sorte de petit salon, une alcôve avec des rideaux sur les murs. Le genre d'endroit douteux ou des hommes venaient avec des femmes de joies. Heureusement pour nous, j'avais des idées beaucoup plus propres et plus traditionnelles pour ce genre de choses. Nous allions juste discuter.

L'endroit était plutôt propre et je m'y installais, attirant Ryokai contre moi alors que je retirais mes chaussures pour poser mes jambes sur le canapé tout en me callant contre le torse du jeune homme :

"Ça va mieux ?"

Je posais mes mains sur ses tempes car je sentais clairement que l'alcool allait désormais redescendre et qu'il ne tarderait pas à avoir chaud. Très chaud. Mais pour reprendre le fil de notre discussion et surtout, le divertir avant de passer inévitablement par la case gueule de bois, en espérant même qu'il n'aille pas jusqu'à vider le contenu de son estomac sur moi, je lui parlais de moi :

"Tu sais, je ne suis pas une personne avec une histoire follement intéressante ! Tu sais pratiquement tout de moi depuis notre conversation dans le lac. Ma famille, mon caractère ! Tout ce que je peux t'apprendre maintenant, ce sont des choses assez anodines comme le fait que ma couleur préférée est le rouge, que j'adore les Arums en fleur et que mon animal préféré reste les chiens. Ce n'est pas quelques choses de folichons ! J'adore manger aussi ! Ce que je ne donnerais pas parfois pour aller dans un bon restaurant ! Humm !"

Ma tête venait de se reposer contre son torse. Ce que ça faisait du bien de sentir un peu de chaleur humaine de cette façon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: C'est juste un petit détour [Feat. Leika] Lun 30 Mai 2016 - 16:26




La tête posée contre son torse, elle s’était contenté jusque-là d’écouter la moindre de ses paroles. Sous l’effet du saké, le jeune homme avait exposé une partie de sa vie au grand jour sans aucune retenue. Oui, il parlait un peu trop, mais, ce n’était pas si grave dans la situation actuelle, cela permettait à la belle Hayashi de le connaitre sur tous les angles. Gloussant légèrement après sa dernière remarque, elle lui répondit sur le thème de l’humour, qu’elle devrait le faire boire plus souvent pour le rendre aussi ouvert.Le teint de ses joues était d’un rouge vif, mais, on ne pouvait pas être sûr de la raison, était-ce à cause de ses paroles ? Ou bien, c’était l’effet de l’alcool encore présent dans son organisme. Le résultat risque d’être beau demain, mal de tête, étourdissement voir pire. Il n’avait pas l’habitude donc cela sera compliqué pour lui pour de se levé. Enfin, on verra bien ce que ça donne demain, de toute façon le mal était déjà fait.

- Oui, enfin la prochaine fois, tu me choisiras quelque choses de moins fort alors… Car j’étais plein après seulement quoi ? Un verre ou deux ? Hahaha

La main douce de Leika lui parcourait doucement le bas du vissage, dessinant sa mâchoire avec ses doigts. Le jeune homme avait alors machinalement bougé ses mains pour les placer dans le bas du dos de Leika. Contrairement à l’autre mec qui avait profité de l’occasion pour déposer ses mains un peu plus basses que les hanches. C’était maintenant à elle d’en dire un peu plus sur elle. Cela dit, la jeune femme n’était pas sous l’effet de l’alcool elle, du coup, elle n'en dirait pas autant que lui. Elle lui proposa alors d’aller dans un endroit… Plus calme. Pour son mal de tête ? Il est vrai qu’une fois les effets de la boisson dissipés, la migraine risque de le frapper en pleine tronche. Autant rester loin du bruit pour limiter les dégâts.

- Ah bon, tu crois ? Okay? je te suis !

Oui, vu que c’était la première fois qu’il était dans cet état, il n’avait aucune idée des effets secondaires de l’alcool. Cela allait être la surprise ! L’endroit en question était le salon privé de l’établissement, une salle ou seul certainement personne avait accès, des habitués principalement comme Leika. Il était préférable de ne pas savoir ce qu’il se passe ici, le jeune homme commençait tous juste à s’habituer à l’endroit. Arriver près d’un canapé la jeune femme l’attira dedans tout en retirant ses chaussures laissant reposer ses jambes tout en se collant à lui sur son torse. Elle était si proche qu’il pouvait sentir son odeur, un instant inoubliable. Enfin, il arrive parfois que le lendemain de cuite, l’individu oublie les souvenirs de la soirée.

- Oui, j’ai juste un peu chaud, mais, ça va !

La chaleur lui était un peu monté à la tête certainement à cause de la dissipation de l’alcool dans son organisme. Il n’allait pas tarder à ressentir les effets secondaires, mais avec elle à ses côtés, il n’y avait pas de quoi s’inquiéter. Une fois le calme installé, la jeune femme dévoila un peu plus d’information sur sa personne. C’était des choses anodines pour elles, mais pour lui, c’était plus que cela. Il se souvenait qu’elle avait déjà parlé de sa passion pour les animaux, ses préférés étaient les chiens alors. De brave bête qui possède une vertu que beaucoup d’hommes n’ont plus, la fidélité. On ne l’appelle pas le meilleur ami de l’homme sans raison, le chien est même prêt à sacrifier sa vie pour sauver celle de son maître.

- Elles sont peut-être anodines pour toi, mais de mon point de vue, elles sont aussi importantes que tout le reste. Tu sais quoi ! Lorsque tu seras de retour de ta mission, je t’invite au resto !

Il en profitera en même temps pour lui offrir ses fleurs préférées, mais cela inutile de le lui dévoiler. Le jeune homme déposait alors une de ses mains dans la chevelure de Leika, baladant un peu ses doigts en douceur dans ses cheveux.

- Tu sais… J’adore la couleur de tes cheveux.

Cette couleur blanchâtre représentant la pureté était la couleur préférée du jeune homme. Bien sûr, c’était aussi un attribut physique, sa voix, sa douceur, son odeur. Tout cela était attirant pour lui, mais ce n’était pas la seule raison. En sa présence, il était détendu, oubliant tout ce qu’il y avait autour, il aurait pu rester ici pendant des heures sans bouger. Dire que demain, il devait repartir pour Konoha, il n’allait plus pouvoir la voir pendant un moment, car sa mission n’était pas encore terminée.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: C'est juste un petit détour [Feat. Leika] Jeu 2 Juin 2016 - 1:27

La proximité que nous avions, ainsi que le lieu poussaient peut-être cette rencontre un peu plus loin que prévus. Le jeune homme était encore sous les effets de l'alcool et moi, malgré l'unique verre que j'avais bu, me permettant de conserver l'ensemble de mes moyens, je gardais un œil attentif sur lui, tout en profitant malgré tout du réconfort qu'il m'apportait. Cela ne faisait que deux semaines que nous nous étions dit au revoir en pleine nuit à Konoha et déjà, je ressentais ce manque perturbant de la chaleur réconfortante qu'il me procurait. Assise tout contre lui, je ne le perdais pas du regard, je buvais chacune de ses paroles pour finalement, poser ma tête contre son épaule lorsqu'il m'annonça qu'il m'amènerait au restaurant. Un délicat rire s'échappa d'entre mes lèvres :

"Je me chargerais de te le rappeler alors ! Ou cas où tu oublies tout ce qui s'est passé cette nuit !"

Ce dont je ne doutais pas une seule seconde, compte tenu de la quantité d'alcool qu'il avait ingéré. Il profita de ce moment d'égarement de ma part, pour passer délicatement sa main dans mes cheveux. A ce simple contact, je fermais immédiatement les yeux, savourant cela de façon à m'imprégner à la fois de son odeur, mais aussi de la douceur de son mouvement. C'était agréable, j'adorais quand il me caressait la tête de cette façon et presque sans m'en apercevoir, je me pelotonnais contre son épaule, cherchant un peu de chaleur et toujours plus de réconfort. De jolies paroles qui avaient cependant éveillé en moi un sentiment de malaise. Alors que je profitais de ses caresses, ma main se perdit contre son torse, cherchant d'instinct son autre main. Pourquoi avais-je autant besoin de ce contact rassurant ? Pourquoi cherchais-je sans arrêt à me rapprocher de lui et pourquoi il en faisait autant alors que nous savions tout deux que c'était interdit ?

Je voyais la situation petit à petit dégénérer et je savais très ce qui découlerait de tout cela, si nous restions ici trop longtemps.

Je dus faire preuve d'une force de caractère considérable pour éloigner mon visage du sien, car presque imperceptiblement, nous nous étions rapprochés. Je poussais alors un léger soupir en me redressant et en remettant en place mon short avant de me retourner vers lui, les joues un peu roses :

"Je vais te raccompagner jusqu'à ton hôtel, ça vaut sans doute mieux !"

C'était surtout plus prudent pour lui, car je ne le sentais pas forcément capable de s'y rendre seul. L'attrapant par la main, je lui faisais quitter sans plus attendre le bar pour marcher calmement avec lui sur le bord de la plage. Il n'y avait pas beaucoup d'endroits où l'on pouvait vraiment se loger ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: C'est juste un petit détour [Feat. Leika] Jeu 2 Juin 2016 - 17:36



Oublier des moments aussi merveilleux était-ce seulement possible ? Tout ce qu’il avait pu apprendre sur elle pendant cette soirée, la promesse d’une invitation au restaurant une fois de retour au village. Tout cela allait disparaitre dans le néant ? Était-ce le prix à payer pour avoir trop bu d’alcool alors qu’il avait juste voulu noyer sa rage et sa tristesse dans ce liquide à la fois brûlant et délicieux. Non, c’était impossible d’oublier des moments pareils. Il ne voulait pas que d’aussi bon souvenir disparaisse ainsi de sa mémoire alors que les mauvais reste encré dans son cerveau alors qu’il voudrait tellement que ceux-ci disparaisse de sa vie. Le jeune homme ne savait pas quoi faire pour garder ses souvenirs intacts, bien sûr, il n’allait peut-être perdre rien du tout, seulement, on ne peut rien prédire à ce sujet. Après avoir échappé un petit rire, la jeune femme, c’était proposé de lui rappeler son invitation si jamais celui-ci venait à l’oublier. C’était bien gentil de sa part, mais, le jeune homme préférait se souvenir lui-même de cette invitation, espérons que la perte de mémoire soit réduite au minimum.

En attendant que ce jour arrive, le jeune homme essayait de profiter un maximum du moment présent. Si tout cela devait disparaitre le lendemain pour lui, autant faire en sorte que cela reste inoubliable pour Leika qui elle n’avait pas bu autant de verre que lui. Il était un peu jaloux de savoir qu’elle allait pouvoir se souvenir de tout le lendemain alors que lui avait de grandes chances de tout oublier. Si une telle chose devait se produire, il y réfléchira à deux fois avant de siphonner une bouteille d’alcool presque complète. Ryokai s’était permis de déposer ses doigts dans la chevelure blanche de la jeune femme dont la couleur provoquait de nombreux souvenirs pour lui. C’était clairement sa couleur favorite et il ne manqua pas de le lui signaler. Une phrase qui était sortie toute seule, sous l’effet de l’alcool ou alors était-ce à cause de la voir si proche de lui. Son cœur s’était mis à battre aussi fort que cette nuit-là lorsque la Hayashi avait déposé une de ses mains contre son torse. Une sensation étrange s’empara alors de lui, la même que cette nuit-là, rapprochant alors son visage de sien, il avait une nouvelle fois envie de déposer ses lèvres sur celle de Leika.

Cependant, il ne voulait refaire la même erreur que cette nuit-là et tout comme la jeune femme, il avait éloigné son visage d’elle bien qu’il fut très difficile de résister à la tentation. Heureusement que les effets de l’alcool s’étaient un peu dissipés depuis le temps, sinon il aurait peut-être agi d’une autre manière. Il était préférable de ne pas y penser, surtout qu'obtenir un baiser d’une telle manière n’était pas honorable surtout si c’est pour l’oublier derrière. La jeune femme poussait alors un léger soupir tout en quittant ses bras pour se relever. Comment déjà ? L’heure, c’était-elle écoulé aussi vite qu’il devait déjà retourner à son hôtel ? Le jeune homme qui lors de son entrée ici n’avait qu’une envie, partir loin d’ici à brusquement changer d’avis entre-temps. Mais, il ne faut pas abuser des bonnes choses, se laissant alors attiré par la jeune femme hors du bar.

- J’ai envie de dire que ce n’est pas nécessaire, mais, si cela me permet de rester encore un peu en ta compagnie, je ne dis pas non !

Sa main avait été une nouvelle fois prise par celle de la jeune femme, cette douceur, cette chaleur. Peu importe le nombre de fois que c’était déjà arrivé auparavant, cette sensation était inlassable pour lui. Quittant alors le bar du coin, la jeune femme l’avait emmené vers le bord de la plage. D’ici, on pouvait facilement apercevoir la construction du fameux pont dont la surveillance était la responsabilité de l’équipe dont fait partie Leika. Petit à petit, le revers de la médaille se fit sentir, le jeune homme avait légèrement la tête qui tourne, rien de très grave pour l’instant en tout cas. Il était encore capable de se tenir à ses côtés.

- En tout cas, j’ai passé une bonne soirée avec toi. Souriant, le jeune Hyûga ne fut pas capable de garder sa joie bien longtemps. La peur d’oublier chaque instant de cette nuit avait changé son regard souriant en celui d’un homme triste. – C’est dommage de savoir que demain, je risque d’en oublier une bonne partie, j’espère au moins me souvenir de mon invitation !

Posant alors son autre main sur le sommet de son crâne, la sensation du tournis se faisait de plus en plus forte. C’était assez désagréable, comme si la perte de mémoire n’était pas suffisante, le lendemain risque d’être difficile pour lui.

- Désolé, je n’aurais pas dû autant boire, si seulement…

Si seulement cet homme n’était pas arrivé de nul par, Ryokai n’aurait peut-être pas bu autant pour oublier la scène où celui-ci s’était permis de la touché alors qu’elle était accompagnée. Le Hyûga n’avait jamais vu ce fameux Guro auparavant, pourtant, il le haïssait comme jamais il avait haï quelqu’un. Était-ce de la jalousie ? C’était certainement le seul moment de cette soirée qu’il désirait faire disparaitre de sa mémoire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: C'est juste un petit détour [Feat. Leika] Lun 6 Juin 2016 - 0:58

Toujours ces mêmes paroles à la fois réconfortantes, mais aussi agréables à entendre. Je n'étais clairement pas indifférente à tout cela et un mince sourire baignait constamment mon visage à chaque fois que j'étais en sa présence. Ma main serra doucement la sienne, une pression douce, mais présente, alors que nous continuons à marcher le long de l'eau, moi, écoutant chacun de ses paroles avec un certain ressenti, je ne pus m'empêcher malgré tout de me rapprocher légèrement de lui comme pour bénéficier un peu plus de sa chaleur, de son contact tout en soupirant :

"L'alcool fait parfois des ravages que l'on n'imagine même pas ... C'est peut-être mieux que tu ne te souviennes de rien, ainsi, tu ne souffriras pas de ce que tu as fait n'y n'en aura honte !"

Je connaissais un peu le monde duquel il venait, mais aussi son état d'esprit. Je savais également que l'endroit où je l'avais emmené ferait honte à toute sa famille s'il l'apprenait, c'était vraiment mieux qu'il n'en garde aucun souvenir. Nous venions d'arriver vers l'auberge où il logeait et je lui demandais alors :

"Donne-moi la clé de ta chambre !"

Je comptais bien l'accompagner jusqu'à cette dernière, et même l'aider à se mettre au lit. C'était le moins que je puisse faire après tout ce qu'il avait fait pour venir me voir ici. Je me saisissais doucement de la clé après avoir à peine discuté pour pouvoir l'obtenir et je le conduisais jusqu'à sa chambre ou je pénétrais la première. C'était une chambre toute simple. Un lit, un bureau, une salle de bains. Sans doute très loin de ses habitudes quotidiennes. Nami était un pays pauvre, voir même ... Très pauvre. Je lui tirais doucement la main pour le faire pénétrer à l'intérieur de cette dernière et je refermais la porte derrière moi avant de le pousser doucement vers le lit pour qu'il s'assoie. Ma main se posa alors sur son front pour examiner sa température. Il avait chaud et il devait à présent ressentir le mal-être dû à la chute de l'alcool. Mon sourire resta, mais se fit plus timide :

"Je vais t'aider à te mettre au lit !"

J'avais dit ça, tout en posant mes mains juste en dessous de son cou pour doucement commencer à défaire un à un les boutons de sa chemise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: C'est juste un petit détour [Feat. Leika] Lun 6 Juin 2016 - 13:38




Le jeune homme était pris d’une migraine de plus en plus forte. Les circonstances étaient peut-être différentes, mais celle-ci était bien plus forte que le malaise de la nuit avant son départ pour Nami. C’était le prix à payer pour avoir succombé au goût de l’alcool et d’en avoir trop abusé. Il est vrai que l’alcool provoque parfois des ravages pour celui qui en boit trop, sous ses effets, il arrive qu’on dise où on fait des choses qu’on n'aurait jamais faites en temps normal. Cependant, le jeune homme n’avait rien fait de tel. Enfin peut être les choses aurait été pire si Leika n’avait pas eu la bonne idée de lui retirer la bouteille avant qu’il soit trop tard. Main dans la main, ils continuaient leur chemin marchant sur le bord de la mer, si son malaise n’était pas aussi fort, cette ballade aurait été parfaite. La jeune femme s’était légèrement approchée de lui, voulant certainement profiter un peu de sa chaleur humaine. Cela ne lui était pas insensible, pouvoir sentir sa présence si proche de lui était très agréable, lui permettant un peu d’oublier la douleur de son mal de tête.

- Il est vrai qu’il y a certaine chose dont j’aurais pu avoir honte si tu ne m'avais pas repris cette bouteille. Cependant… Ici, la seule honte que je pourrais avoir, c’est d’oublier toute les choses que tu m’as dites sur toi. L’invitation que je t’ai proposée à ton retour à Konoha. Ou encore en ce moment avec toi au bord de l’eau…

Il est vrai que sa famille aurait peut-être honte de lui si certain voyait dans quel état il était actuellement. Fréquenté des bars à la tombée de la nuit n’était pas dans l’habitue des nobles. Surtout quand celui-ci appartient à un pays aussi pauvre que Nami. Ryokai continua alors sa route en bonne compagnie jusqu’à arriver devant l’auberge où il avait pris la peine de commander une chambre pour y passer la nuit. Avant d’arriver ici, il avait dû dormir à la belle étoile sous une tente, pendant une mission, c’était monnaie courante. Seulement, il était seul et c’était un peu dangereux de laisser le campement sans surveillance. Il avait pris tous ses risques uniquement pour la voir elle. Leika lui demanda alors les clés de sa chambre, son état avait quelque peu empiré du coup, il s’exécuta sans trop réfléchir. Fouillant alors dans chacune de ses poches afin de la trouver, une fois en sa possession, il la donnait à la jeune femme.

- Tien… La voilà !

Elle se saisissait alors de la clé afin de pouvoir ouvrir la porte après l’avoir accompagnée jusqu’à sa chambre. Une chambre qui n’avait rien de luxueux comme elle l’avait certainement remarqué. C’était très différent de chez lui, mais ce pays était pauvre comparé au village caché de la feuille. Au moins, il avait tout ce dont il avait besoin pour subvenir à ses besoins les plus élémentaires. Une salle de bain, un bon lit, il y avait également un petit bureau mais d’aucune utilité pour lui actuellement. Se laissant une nouvelle fois dirigée comme s'il était incapable de bouger par lui-même à cause de la migraine qui avait certainement atteint un niveau presque insupportable maintenant. Il s'asseyait alors sur le lit après que Leika l’y est poussé doucement.

- Bon sang, j’ai l’impression que ma tête va exploser…

La jeune femme s’était alors permis de déposer une de ses mains sur son front afin d’examiner sa température qui était bien plus élevée que la normale. L’effet négatif de l’alcool faisait son apparition, il risque d’avoir un réveil très difficile demain. Elle voulait alors l’aider à se mettre dans son lit, déposant alors ses mains juste en dessous de son cou pour y défaire un à un les boutons de sa chemise. Une situation un peu gênante, mais, il n’était pas vraiment en état pour le faire lui-même. Il laissait donc la jeune femme lui retirer sa chemise sans aucune retenue.

- Leika je… Je suis désolé de devoir t’imposer ça…

La scène avait beau être très gênante et sa migraine était tellement forte que le simple fait de bouger les yeux lui faisait mal. Il y n’avait qu’une seule préoccupation à l’esprit, c’était encore et toujours cette fameuse perte de mémoire. Il ne voulait pas oublier cette soirée. Une partie de lui se sentait coupable d’oublier une telle chose, c’était certainement l’une de ses plus belles soirées et il était sur le point de tout oublier. Il avait également peur que la jeune femme lui en veuille pour cela. Déposant alors une de ses mains sur sa joue, la regardant alors dans les yeux tout en essayant de ne pas afficher la douleur de son mal de tête.

- Me pardonneras-tu si jamais j’oublie notre soirée ? Baissant alors naturellement le regard, signe démontrant la honte qu’il avait à ce sujet. – Désolé de remettre ça sur le tapis, mais voilà cela me trotte à l’esprit depuis tout à l’heure.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: C'est juste un petit détour [Feat. Leika] Lun 6 Juin 2016 - 23:18

Je le sens presque au plus mal. Des paroles délirantes et il semble terriblement s'en vouloir. Pire encore, c'est comme s'il avait peur que ça soit moi qui lui en veuille, hors, ce n'est pas le cas. Sa main se pose sur ma joue et nos regards se croisent. Je ressens de la peine pour lui à présent et je n'ai qu'une seule envie, qu'il pense à autre chose. Nous sommes si proches et à la fois si éloignée l'un de l'autre. Nos univers, notre façon de penser, de se comporter. Je soupire alors qu'il baisse le regard et soudain, j'ai comme une envie irrépressible de le prendre dans mes bras, pourtant, je résiste à cela, car je sais que ça ne serait pas bien, autant pour lui que pour moi. Nous n'avons pas le droit ... Et pourtant. Je ne sais pas comment cette idée met venu à l'esprit, mais quand je touche délicatement son menton, pour lui redresser le visage, je sens mon chakra affluer dans mon esprit comme Natsuki me l'a apprit. Nos regards se croisent et le mien se plonge dans le siens, transformant ce qui se passe désormais entre nous. C'est comme si toutes les barrières venaient de tomber et je finis finalement par me laisser, aller et le prendre dans mes bras, le serrer contre moi, lui et sa chaleur enivrante alors que je murmure doucement à son oreille :

"Tu n'as commis aucune faute, tu n'as rien à te faire pardonner !"

C'est étrange cette sensation que je ressens lorsque ma peau effleure la sienne. Je frisonne délicatement alors que ma main se pose sur son visage. Je suis comme rassurée, car je sais qu'ici, dans cet autre monde, personne ne peux nous déranger, nous interrompre ou même nous voir. C'est peut-être surréaliste comme sensation, et même comme action, mais je n'ai pas peur du rejet lorsque j'approche doucement mon visage du siens et effleure doucement ses lèvres des miennes. C'est juste, un secret entre nous, juste ça. La main sur son visage descend doucement sur son torse et je le repousse doucement vers le fond du lit, l'obligeant à se caler contre le mur alors que je le rejoins de façon déraisonnable, me lovant contre son corps, allongeant mes jambes aux côtés des siennes et me perdant dans le réconfort de ses bras. Un murmure, un soupir, presque comme une légère brise :

"Embrasse-moi Ryokai ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: C'est juste un petit détour [Feat. Leika] Mar 7 Juin 2016 - 3:44




Avait-il peur que Leika lui en veuille pour avoir oublié cette soirée. Oui, c’était même certain lorsqu’on le regarde attentivement, on pouvait facilement voir sa crainte de décevoir la jeune femme pour qui il avait fait tout ce chemin. Surtout que chaque homme à sa fierté et oublie des moments pareils était plutôt insultant envers lui-même. Malheureusement pour lui, ce n’était pas comme s’il pouvait contrôler ce phénomène. Beaucoup d’autres ont certainement eu le même dilemme et ils ont pourtant tout oublier. Peut-être était-ce une question d’habitude ? En tout cas, son cœur était saisi par la crainte et la peur de décevoir la Hayashi, même si elle ne le pensait pas un seul instant. Tu n’as commis aucune faute dite-elle, tu n’as rien à te faire pardonner. Le jeune homme était content d’entendre ses mots, car le simple fait de savoir que peu importent ce qui arrivera demain, Leika ne lui en tiendra pas rigueur. C’était un soulagement, un poids en moins sur sa conscience de savoir ça. Car il avait participé à cette soirée dans le but de passer un moment avec elle et lui faire oublier pendant un instant les raisons de sa venue en ses lieux.

Lorsque le jeune homme s’était donné la peine de détourner son regard, triste et honteux de la possibilité de perdre des souvenirs aussi importants. Leika avait déposé délicatement ses doigts au niveau de son menton afin de lui redresser le visage pour l’attirer à la regarder dans ses yeux. Ses yeux vert émeraude dont le jeune homme était littéralement fou. Fixant alors la jeune femme dans ses yeux sans dire un seul mot, il était presque comme hypnotisé par son regard. Sans vraiment le remarquer, les choses autour de lui se mirent à changer. C’était tout simplement du Genjutsu lancé par la Hayashi, cependant Ryokai n’avait rien remarqué, était-ce à cause de son état actuel ? Si la situation avait été différente aurait-il réussir à déchiffrer le vrai du faux ? Rien n’était certain. Dans tous les cas, le jeune homme était à présent dans un monde d’illusion sans le savoir.

Dans ce monde imaginaire, la jeune femme, s’était permis alors de le prendre dans ses bras et de le serrer fort contre elle. C’était à ce moment précis qu’elle lui avait dit ses phrases qui l’avaient délivré d'un puissant poids sur le cœur. Il fut assez surpris sur le moment, tremblant alors légèrement des bras avant de les déposer autour de Leika pour l’enlacer à son tour. Après avoir retiré sa chemise, le jeune homme était à présent tors nu, elle pouvait alors sentir la douceur de son corps, car comme pour ses mains, Ryokai était un homme qui prenait soin de lui. Ils étaient tous les deux dans une illusion, loin des regards indiscrets. C’était peut-être la raison pour laquelle la jeune femme avait créé ce genjutsu vu qu' ici personne ne pouvait les déranger.

Leika approchait alors son visage du siens, elle était de plus en plus proche jusqu’à effleurer doucement ses lèvres. Le jeune homme était alors dans une position délicate, il avait souvenir d’une scène similaire la nuit avant son départ pour ce pays. Il avait essayé d’approcher également son visage pour y déposer ses lèvres sur les siennes et comme cette nuit-là, son envie de l’embraser était plus forte que jamais. La main de Leika qui était alors sur son visage, descendit lentement vers son torse pour le pousser doucement vers le fond du lit, finissant alors contre le mur de la façade du bâtiment. On pourrait croire à un nouveau rejet seulement ce n’était pas le cas, elle le rejoignait alors dans le lit, déposant ses jambes à côté des siennes pour se coller alors contre lui. Une voix très faible, un murmure vint à ses oreilles. Elle lui demanda finalement de l’embraser.

Bien sûr, ce n’était pas l’envie qui lui manquait, seulement une partie de lui hésitait à le faire. C’était principalement à cause du même problème qui avait causé sa tristesse quelque minute plutôt. S’il devait faire le pas, il ne voulait pas oublier un tel moment. Il n’avait encore jamais embrasé une femme auparavant, c’était donc son premier et l’oublié à cause d’une virée qui a mal tourné était idiot. Cependant, il ne pouvait pas non plus lui refusé une telle requête, car tout comme elle son envie déposée ses lèvres sur les siennes étaient fortes. Regardant alors la jeune femme dans les yeux, tout en approchant petit à petit son visage. La jeune femme qui était proche de son corps pouvait certainement entendre les battements de son cœur qui allait de plus en plus vite au fur et à mesure qu’il s’approchait de ses lèvres. Son visage était de plus en plus proche et ses lèvres vinrent effleurer celle de la jeune femme. Fermant alors les yeux, le jeune homme avait fini par y déposer ses lèvres sur celle de Leika pour l’embraser comme elle le voulait.

Une sensation forte s’emparait alors de lui, une sensation qu’il n’avait encore jamais connue jusqu’ici. La douceur de ses lèvres était quelque chose d’unique, ce n’était peut-être qu’une illusion, pourtant pour lui tout cela avait l’air d’être bien réel. Le jeune Hyûga déposait alors ses bras autour d’elle pour l’enlacer pendant leur baiser. Après cet instant magique pour lui, il ne savait plus trop quoi dire. Ce n’était certainement pas le premier baiser pour la jeune femme, un pincement le frappa alors au cœur. Seulement ce n’était pas vraiment douloureux, je dirais même tout le contraire. À vrai dire, il avait souvent une sensation similaire à chaque fois qu’elle était près de lui, sauve que cette fois-ci, la sensation était bien plus forte. Retirant alors délicatement ses lèvres, le jeune homme ne pouvait plus détourner ses yeux d’elle.

- Leika… Je ne sais pas si c’est réciproque, mais, je me sens tellement bien en ta présence et je n’avais jamais ressenti une telle sensation avant de te rencontrer. J'aimerais rester ici avec toi pour toujours si une tel chose était possible...

Cependant, tout cela n’était qu’une illusion, il n’avait pas vraiment embrasé la jeune femme, mais cela ne l’empêche pas de ressentir des émotions pendant qu’il lui avait donné un baiser. Dans ce monde illusoire, les deux membres du village de Konoha étaient dans l’intimité totale, personne n’avait pu empêcher cet instant et c’était pour le mieux. Ryokai n’avait toujours pas compris qu’il était sous l’effet d’une technique de Genjutsu et n’était pas prêt de le comprendre, en tout cas cela lui avait permis oublié sa migraine pendant quelque instant.

Hrp:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: C'est juste un petit détour [Feat. Leika] Mar 7 Juin 2016 - 15:23

Ma main posait sur son torse et mon visage contre le sien, il me volait finalement un baiser et je fermais les yeux pour accueillir la douceur de ses lèvres. Un effleurement qui me fit frissonner, une sensation douce et agréable, même si moi, j'avais bien conscience que tout cela n'était qu'une illusion. Ma main remontait doucement le long de son buste pour se nicher dans son cou alors qu'il prononçait de jolies paroles. Je souriais et je l'approchais une nouvelle fois de moi pour cette fois-ci, moi l'embrasser délicatement. Sourire aux lèvres, je gardais finalement ce contact un long moment avec lui. Si proche, je pouvais sentir son cœur battre la chamade, mais aussi toute la tension dans ses muscles, que ça soit, ceux de ses bras ou de son torse. Étais-ce une façon de paraître plus viril à mon égard ?

Toujours étant que le corps avait des réactions bizarres lorsque notre cerveau le contrôlait. Je fermais les yeux et je finissais par me pelotonner au creux de son cou en jouant doucement de mes mains contre sa peau. La sensation était agréable et nous n'avions pas forcément besoin de penser, n'y même de discuter, juste profiter de l'instant présent. Pourtant, au bout de quelques minutes à le câliner, je laissais échapper un petit rire tout en me positionnant de façon à avoir son visage face au miens, là, je lui caressais doucement l'arrête du nez :

"Ne sommes-nous pas en train d'enfreindre la plupart des règles de nos clans respectifs ?"

Je souriais en disant cela, car bien évidemment, je m'en moquais éperdument. Si je devais écouter les préceptes de mon clan, je ne devrais pas fréquenter de garçon sans chaperon, n'y même vraiment m'approcher d'eux. Tout à fait, le contraire de moi-même, hors, je savais que cela pouvait vite devenir une gêne pour le jeune homme. Lui qui voulait gravir les plus hauts échelons de son clan, voilà qui se retrouver enticher d'une jeune Hayashi rebelle. Par chance, personne n'aurait de preuve compromettante contre nous, mais ça, il ne pouvait le deviner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: C'est juste un petit détour [Feat. Leika] Mar 7 Juin 2016 - 20:23




C’était une façon originale d’utiliser son chakra, il faut bien le dire. Le Genjutsu était plutôt un moyen d’emprisonner un ennemi dans une illusion qui pouvait être à la fois sans danger et dangereux. Tout dépend du niveau de Shinobi qui le lance et de son envie. Ici, c’était un monde illusoire, mais pas dans le but de faire souffrir le jeune homme, c’était un moyen pour être vraiment seul tous les deux en-têtes à tête. Leika était la seule à savoir que tout cela n’était pas vraiment réel, en vérité, seule les sensations l’étaient peut-être. Ryokai avait finalement répondu à sa requête et n’avait aucun regret là-dessus. Ses bras s’étaient enlacés autour d’elle et ne pouvaient plus la quitté du regard, son cœur battait toujours autant et inconsciemment ses muscles étaient légèrement tendus rendant son corps plus viril. Ryokai pouvait sentir la main douce de la Hayashi parcourir son corps pour remonter jusqu’à son cou. Il ressentait alors comme un frissonnement qui avait parcouru tout son corps.

Souriante, la jeune femme approchait de plus en plus de ses lèvres pour l’embraser à son tour, fermant alors doucement les yeux. Cette sensation de douceur était toujours aussi agréable que la première fois, parcourant alors naturellement avec ses doigts le dos de Leika. Après un long moment, il retira finalement ses lèvres de siennes pour plonger son regard dans ses yeux vert. Elle avait posé sa tête contre le creux de son cou, jouant avec les doigts de ses mains pour parcourir la peau du jeune homme. À cette distance, il pouvait sentir son odeur, une odeur à la fois douce et attirante. Laissant échapper un petit rire, elle retira son visage pour pouvoir le regarder en face, lui caressant alors l’arête du nez. Il était vrai que certaine règle de son clan avait pu être violé pendant cette soirée en sa compagnie, mais franchement à l’heure actuelle Ryokai en avait rien à faire de ses règles. Déposant alors une de ses mains sur une des joues de Leika.

- Tu sais, j’ai enfreint beaucoup de règles pour venir te voir ici, ce n’est pas pour une ou deux en plus que cela va changer grand choses.

Et puis, tout cela n’était pas vraiment réel aux yeux du monde, personne ne pouvais les voir, s’embraser et s’enlacer l’un l’autre. Bien sûr, seule la jeune femme était consciente tout cela, pour Ryokai, c’était bel et bien réel. Il approchait alors son visage afin de coller son front contre le siens, la fixant alors du regard avec un sourire radieux.

- Oublions ne serait-ce qu’un instant, nos clans et leur règles.

Avant de la rencontrer, Ryokai n’aurait jamais dit une chose pareille. Son clan, c’était toute sa vie, mais, sa rencontre avec Leika avait changé beaucoup de choses. Il s’était rendu compte qu’il avait raté des évènements importants dans la vie d’un homme uniquement pour venir en aide aux siens qui au finale n’ont fait que le repoussé. Après ses paroles, il déposa alors une nouvelle fois ses lèvres sur les siennes pour l’embraser et la poussé légèrement vers l’arrière pour qu’elle se retrouve dos au lit et lui au-dessus d’elle pendant leur baiser. Le jeune homme avait agi inconsciemment pendant cette action, laissant son cerveau agir naturellement.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: C'est juste un petit détour [Feat. Leika] Mar 7 Juin 2016 - 23:58

Je ne savais pas vraiment pourquoi j'avais fait cela. Peut-être par besoin de me retrouver seule, dans mon monde, avec lui. Toujours étant que cela lui offrait une expérience enrichissante, riche en émotions et en découvertes. Premier baiser et peut être plus encore, j'avais malgré tout peur de sa réaction à présent s'il apprenait que ce n'était pas la réalité. Espérons qu'il ne se souvienne de rien. Je fermais les yeux et je me laissais basculer sur le matelas dans une position de soumission confortable.

Sentir son poids contre mon cœur, ses lèvres une nouvelle fois viscéralement plantée contre les miennes, je me laissais emporté par la fougue de ses actions tout en ne pouvant définitivement pas m'éloigner de lui. Cela n'était pas réel, mais il me semblait le ressentir tout autant. Je caressais délicatement son visage une nouvelle fois et je glissais mes bras autour de son cou pour l'attirer toujours plus vers moi.

Nos baisers se faisaient plus profonds, plus long, plus sensuel encore. Mes cheveux ne tardèrent pas à s'étaler autour de moi alors que finalement, je me laissais retomber sur le matelas, haletante. Je fus finalement prise d'un nouveau fou rire alors que je me plaquais doucement contre son épaule :

"Pour quelqu'un qui n'a aucune expérience, tu t'en sors plutôt bien, je dois dire !"

Je le taquinais gentiment tout en le faisant rouler sur le côté pour ne plus avoir à supporter son poids. Il commençait à se faire vraiment tard et je ne devrais pas tarder à me sauver. Ma main se reposa gentiment sur mon front, puis descendit le long de sa chevelure alors que je l'embrassais cette fois-ci plus tendrement.

"Je vais devoir y aller ..."

Toutes les bonnes choses ont une fin et il ne fallait pas non plus en abuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: C'est juste un petit détour [Feat. Leika] Mer 8 Juin 2016 - 14:01




Le jeune homme, c’était laisser guider par son envie et avait attiré le jeune femme dos au lit pendant leur baiser. Son corps était à présent collé contre le siens profitant alors de chaque instant. Chaque baiser était de plus en plus long, plus profond et sensuel, le jeune Hyûga commençait à prendre le coup de main bien qu’il manque d’expérience dans ce domaine. Il était comme dans un rêve. Enfin, c’était en partie le cas vu qu’ici rien n’était vraiment réel. Tous ses baisers, cette peau aussi douce, son odeur… Tout cela n’était qu’une illusion créée par la jeune Hayashi. Seules les sensations que ressentait Ryokai et Leika étaient réelles, mais demain, elle sera peut-être la seule à s’en souvenir. C’était vraiment dommage pour lui d’oublier des moments aussi importants, peut être que Leika aurait la gentillesse de le lui rappeler si une telle chose arrivait.

En tout cas, ses peurs à ce sujet avaient complétement disparu entre-temps, elle était douée pour lui faire oublier ses soucis. Pris, une nouvelle fois d’un léger fou rire, la jeune femme avouait alors à celui-ci qu’il était plutôt doué en la matière pour une personne n’ayant aucune expérience. C’était une taquinerait venant de sa part. Ryokai l’avait plutôt pris pour un compliment. À vrai dire, cela lui avait fait vraiment plaisir de savoir qu’il ne s’en était pas trop mal sorti. Bien sûr, il avait certainement encore beaucoup de choses à apprendre, mais c’était déjà un début encourageant. Le jeune homme ne pouvait alors s’empêcher d’afficher un sourire.

- Vraiment ? Tu m’en vois ravi !

Suivant le mouvement de Leika, le jeune homme, c’était rouler sur le côté la libérant ainsi de son poids. Elle avait déposé sa main douce sur son front, parcourant alors ses cheveux vers le bas pour ensuite l’embraser une nouvelle fois. Cette sensation était toujours autant agréable que la première fois et pourtant chaque bonne chose avaient une fin. L’heure avait rapidement pris de l’avance et Leika voulait à présent rentrer. Elle était encore en mission après tout, le rêve devant bien ce terminé un jour. Ryokai en était bien conscient pourtant, il ne pouvait s’empêcher d’éprouver de la tristesse. Il n’allait plus pourvoir la voir avant un petit moment.

- Oui, tu as raison, demain une dure journée t’attend.

Une partie de lui ne voulait pas la laisser partir seule dans les rues du village. Pourtant, il devait se rendre à l’évidence. Leika était en pleine mission pour Konoha et lui n’avait rien à faire ici, abusé des bonnes choses n’était pas une bonne idée. Seulement, on ne change pas de nature en un claquement de doigts et puis tout cela n’était qu’une illusion. La fatigue était de plus en plus forte et il commençait à avoir du mal à garder les yeux ouverts. Il déposa alors sa main sur sa joie, la caressant tendrement.

- Leika, on ne se reverra pas avant ton retour au village. Promets-moi d’être prudente !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: C'est juste un petit détour [Feat. Leika] Mer 8 Juin 2016 - 14:40

Je soupirais lorsqu'il me demanda d'être prudente avant de coller délicatement mon front contre le sien. À près, je respirais calmement, profitant de ses dernières minutes en sa compagnie avant de finalement, me retirer. Je m'asseyais sur le bord du lit et je me redressais doucement avant de me tourner vers lui pendant qu'il s'allongeait. Accroupie à son chevet, je murmurais calmement des paroles pour l'endormir tout en lui caressant délicatement les cheveux, jusqu'à ce que Morphée finisse par l'emporter. Je levais alors l'illusion et nous voilà de retour dans la réalité. Lui dormant désormais profondément comme un bébé et moi, bel et bien éveillé, mais ressentant un certain malaise vis-à-vis de ce que j'avais fait. Mes lèvres se rapprochèrent de lui et se déposèrent doucement sur son front dans un léger baiser papillon qui lui était des plus réels alors que je me redressais. Je me dirigeais à présent vers la salle de bains sur la pointe des pieds pour me rafraîchir un peu le visage. J'avais consommé énormément de chakra pour créer cette illusion et je n'étais pas du tout habitué à cela. Revenant avec un verre dans la main que je déposais sans bruit sur la table de nuit avec à coté un médicament pour le mal de tête. Demain, le réveil serait difficile, mais je ne pouvais pas me permettre de rester à ses côtés pour le soutenir. Il était bon qu'il apprenne de lui-même.

Ne me restait plus à présent qu'à rentrer. Je fermais délicatement la porte pour ne pas prendre le risque de le réveiller et je me hâtais de rentrer au campement prenant le soin de me débarrasser de mes chaussures hautes pour ne pas me prendre de remarque de Natsuki. Celui-ci serait certainement debout et je n'irais pas jusqu'à dire inquiet, mais surpris que je rentre aussi tard après l'heure prévus pour mon footing, hors, je n'avais pas spécialement envie de lui mentir.

Lorsqu'il me questionna, je répondis simplement que j'avais rencontré un ami de Konoha. Me demanderait-il plus de précision ou pas ? Sans doute, mais je ne comptais pas lui dire de mensonge. Je lui avais la vérité, non sans rougir au passage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: C'est juste un petit détour [Feat. Leika]

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est juste un petit détour [Feat. Leika]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Nami no Kuni-