N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Comme deux gouttes d'eau [PV Aya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 798
Rang : A

Message(#) Sujet: Comme deux gouttes d'eau [PV Aya] Lun 30 Mai 2016 - 16:49

Humant l’air automnale avec satisfaction, je regardai les feuilles multicolores voler autour de moi alors qu’elles commençaient leur inévitable descente vers le sol. Certes, il y en avait toujours des tenaces qui attendaient jusqu’à la toute fin avant de tomber, mais tout au long de l’automne j’avais la chance d’observer un des phénomènes les plus fascinant tandis que les rouge, jaune et orangé éclatent autour de nous. Même si la chaleur nous quittait et qu’il était synonyme avec l’annonce de l’hiver, j’aimais bien l’automne et c’était pour cette raison que je me promenais, mes ninkens sur mes talons, dans le Centre-Ville de Konoha. Je tenais à profiter des dernières belles journées que nous pouvions passés à l’extérieur avant qu’il ne soit trop tard. De toute évidence je n’étais pas le seul à avoir eu cette idée puisque l’allée principale du Centre-Ville était bondée de gens – couples ou familles – qui marchaient nonchalamment, n’ayant rien de mieux à faire que de marcher et de se laisser chauffer par les derniers rayons chauds de l’année. Attendez un instant, qui j’étais pour juger, moi qui étais en train de faire exactement la même chose qu’eux?

Depuis mon retour de Nami – le deuxième, hein, pas le premier – les choses avaient été plutôt tranquilles. Cette histoire de Tournoi avait plus ou moins fait chou blanc avec Yusei-san, mais si je devais y voir un peu de positif j’avais décidemment fait des découvertes. Entre autres, mon adversaire qui s’était fait passé pour Yamada Tetsui n’était nul autre que l’ex-Kazekage lui-même. Comment n’avais-je pas fait pour le remarquer plus tôt? Un Yamada qui lui manquait un bras, ça ne courrait pas les rues après tout! J’avais tellement été occupé à garder ma propre couverture que je n’avais pas pris un instant pour vérifier celle de mes adversaires. Enfin, pas que les autres que j’avais rencontré aient été du moindre intérêt. Soudainement, un petit aboiement retentit dans mes pensées et je revins brusquement à la réalité, juste au bon moment pour voir que j’allais entrer en collision avec une famille qui s’était arrêté pour reluquer le menu d’un des restaurants. Il était trop tard pour que j’arrête dans mon élan alors je fis la seule chose que je pensai : mettant tout mon poids sur l’un de mes pieds, je pivotai pile lorsque j’allais foncer dans la famille. Je repris rapidement pied et continuai mon chemin sans m’être arrêté un instant, mais ayant évité une catastrophe de justesse.


- Merci, les gars, nous l’avons échappé belle sur celle-là.

Si ce n’avait été d’eux, je n’avais aucun doute que ça aurait été le carambolage du siècle. Imaginez-vous l’empêtrement que nous trois aurions causé avec cette famille. Tout compte fait, je ne préférais même pas y penser. Cependant, je devais arrêter de plonger dans mes pensées en pleine rue, surtout lorsqu’elle était aussi vibrante d’activité. Prenant une nouvelle bouffée d’air, je balayai la rue du regard lorsque soudainement, pendant une petite seconde, je crus voir quelqu’un que je reconnus. Toutefois, je l’avais vu que l’espace d’un instant, je ne pouvais pas dire si c’était bien elle et il y avait tellement de gens autour de moi que localiser son odeur prendrait une éternité. Il n’y avait qu’une chose à faire et c’était de la suivre afin d’en être certain. Accélérant le pas, je me frayai un chemin à travers la foule avec comme but la fameuse personne que je pensais avoir reconnu. Au bout d’une minute ou deux j’arrivai à la rattraper et même de loin je pouvais dire que c’était elle. Elle avait néanmoins subit un changement capillaire qui me fit arquer un sourcil. La Leika que je connaissais – du peu que je la connaissais – ne semblait pas du genre à se strier les cheveux de noirs. Il y avait également quelque chose de plus… comment dire… je ne pouvais le dire, mais il y avait quelque chose différente chez elle. Je m’avançai jusqu’à être dans son dos et laissai alors les ninkens me devancer pour qu’elle les voit avant de lancer.

- Aka, Sei, regardez si ce n’est pas votre amie Leika!

Un pas plus tard, j’étais à ses côtés alors que mes chiens-ninjas tournaient frénétiquement autour de la jeune femme.

- Alors, comment ça va? Ça fait un petit moment que je ne suis pas venu faire d’examen, tu devras m’excuser.

Un drôle de silence s’installa alors autour de nous. Je lui laissai le temps de se remettre de sa surprise, mais toujours aucune réaction. Que se passait-il? N’était-elle pas heureuse de nous voir? Enfin, plus les ninkens que moi, je savais comment elle les adorait. Maintenant que j’étais à côté d’elle, je pouvais plus facilement trouver son odeur et je fus décontenancé de voir qu’elle n’avait plus la même odeur. Elle était similaire, mais il y avait quelques fragrances qui étaient différentes. Comment cela se pouvait-il? Était-ce en lien avec son nouveau choix de couleur? Que s’était-il passé avec Leika?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Comme deux gouttes d'eau [PV Aya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre Ville-