N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 2 - Un mauvais goût dans la bouche ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Spécial
avatar
Informations
Messages : 2299
Rang : Par

Message(#) Sujet: 2 - Un mauvais goût dans la bouche ... Lun 6 Juin 2016 - 2:36


UN MAUVAIS GOÛT DANS LA BOUCHE ...

CONTEXTE

    S'en prendre directement au Pays de la Terre est chose extrêmement risquée. D'aucun dirait que c'est une folle entreprise, voire du suicide. Lorsqu'on se décide à s'attaquer à de centres de production aussi proches du Shozaichi, la question ne se pose plus et il est temps de contacter l'hôpital psychiatrique le plus proche. C'est pourtant cette chose insensée et imprudente qu'envisagent de faire les deux silhouettes cachées dans les hautes falaises : Milly Kaguya et Kamejiro. Guidés par l'ancien Capitaine, les deux combattants ont décidé de s'en prendre à un secteur bien particulier du Shukaï : sa production d'armes, et donc au coeur même de ses moyens : une carrière de fer non loin de la Capitale Impériale.
    La surveillance est évidemment élevée, comme tout autre lieu stratégique. Mais en raison d'une concentration dans la surveillance aux frontières et sur la Capitale elle-même, le secteur semble relativement dégagé. Plusieurs cibles sont rapidement listées : les rails faisant circuler le minerai précieux, l'entrée de la mine, les canalisations d'eau qui évacuent les liquides des rivières souterraines, l'entrepôt où la production est stockée, et les écuries où les canassons pour faire voyager le minerai vers le centre de forge le plus proche se reposent.
    Les deux individus parviendront-ils à se confondre avec les ombres jusqu'à la réussite de leur objectif ... ?


RÈGLES
    Ø Respectez l'ordre de post, et privilégiez ce RP pour ne pas le faire traîner.
    Ø Ordre initial : Nukes-Nin, puisq Shukaîjins.
    Ø Vous avez 36h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, vous aurez une seule et unique fois 12h supplémentaires (le Maître du Jeu ne viendra pas poster cela dit). Si vous n'avez toujours pas posté, vous serez exclu du groupe.
    Ø Chaque personnage a droit à un seul délai de 24h s'il le demande dans le Bureau de SNH.
    Ø Pas d’intervention du narrateur, faites parler votre imagination.
    Ø Il est impératif de connaître les [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] avant de commencer !
    Ø Si combat il y a, résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide.
    Ø N'hésitez pas à utiliser les [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour vous aider en cas de combat.

PARTICIPANTS
    Kaguya Milly
    Kamejiro

    Samui Kirito
    Kosobayui Doli
    Mamoru Higeki


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1600
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: 2 - Un mauvais goût dans la bouche ... Lun 6 Juin 2016 - 17:25

Spoiler:
 

Ça y est, le jour J, ou plutôt la nuit si on veut être pointilleux. Bref c’est le moment. Tout ce temps à se préparer, à s’organiser, à se remettre des combats précédents – en ce qui me concerne, les évènements de Suna – et enfin la pseudo-collaboration avec tous ces Nukenins. Faut pas croire mais c’est un véritable exploit qu’elle a réalisé là, Red. Réussir à regrouper presqu’une dizaine de déserteur et d’errants dans une même équipe, avec un projet commun sans pour autant qu’ils se foutent sur la tronche avant, franchement chapeau bas. Et bien souvent les affrontements internes de cette nouvelle organisation ont failli tout faire voler en éclat, pour la plus part par simple soucis d’égo. L’honneur … L’honneur n’a jamais sauvé qui que ce soit mais a fait des millions de mort, c’est bien connu.

Bref, Kamejiro et moi-même avions décidés de partir un poil avant les autres, histoire d’éviter d’arriver tous comme des fleurs et décupler les soupçons. Tenez, je parlais des nombreux risques que le Kyomu implose sans que nos cibles n’est rien à faire, bah justement avec mon coéquipier ce n’est pas passé loin. À de nombreuses reprises ! Ce type est extrêmement énervant ! Dans le genre gros bof comme on en fait plus, celui qui a des couilles tellement grosses qu’elles trainent au sol, littéralement ! Ah pardon, c’est vrai qu’il y a des enfants dans le coin. Hum, et bien voyez-vous ce monsieur est vraiment méchant. Il ne faut pas l’approcher, d’accord ? Ni lui parler, ni le regarder, ni rien du tout. De toute manière il est moche et associable donc vous ne perdez rien …
L’organisation étant divisés en sous-groupe pour une meilleure efficacité, nous avions pour tâche de faire s’effondrer les mines de fer et ainsi interrompre la production d’arme du Shukaï. Pas con comme idée, pas de fer pas d’arme. Pas d’arme pas d’armée. Pas d’armée pas d’Empire. Pas d’empire … plus d’Empire.

Le voyage jusqu’aux carrières du pays de la terre se déroulèrent sans plus de soucis que des remarques cinglantes par moment et des regards noirs. Donc en soit, plutôt bien. Et nous voilà sur place. Faisons un petit repérage du haut de cette colline noyé dans les arbres. Malgré le peu de luminosité, peu de personnel de surveillance, un très bon point. La mine semble assez gigantesque et ce ne sont pas les planques qui manquent, entre les machines, les chariots, les ouvriers et ah oui tiens, il semble qu’il n’y ait que des hommes. Ça c’est chiant, j’aurais pu me faire passer pour l’une d’elles et investir les lieux sans trop m’inquiéter. Le meilleur camouflage reste toujours de faire partit de la foule.
Attardons-nous sur les cibles, il y a les rails, l’entrée de la mine – voir la mine toute entière – les canalisations d’eau qu’on pourrait utiliser pour inonder les galeries, l’entrepôt de stockage et les écuries.

D’un regard et d’un geste je fis signe à Kamejiro de me suivre et de faire silence. Il nous fallait profiter de la taille de la structure à notre avantage. Au vu des effectifs de surveillance, il y aura forcément des moments – même très courts – à un endroit où personne ne regardera.

« Juste pour être certaine qu’on est sur la même longueur d’onde, » dis-je à mon coéquipier à voix très basse, une fois derrière un des murs d’un entrepôt d’où rentrait des sortaient les chariots. « D’abord les rails, puis l’entrepôt, puis les écuries, puis les canalisations et enfin le plus important la mine. Et si y a un souci, tant pis on dégomme la mine en priorité. Ok ? »

Sitôt son approbation, let’s go ! Infiltration ! Slalom entre les structures, ne faire plus qu’un avec les zones d’ombres, épouser la forme des murs et tout le bordel.
Puis sitôt les rails à vue, je plantai les doigts dans le sol, concentrant mon chakra sur mes phalanges et fis pousser des os qui se faufilèrent dans le sol pour ressortir discrètement autour de chaque rail de l’autre côté de notre cachette, et les scinder en deux à plusieurs endroits. Les chariots ne pourront plus passer, et le temps que les types comprennent ce qui pose problème, on aura eu le temps de détruire autre chose ailleurs. Le mieux serait de les occuper d’un côté pendant que l’autre fini le boulot, mais c’est sans compter la notion innée de coopération de notre cher Kamejiro … Lui, s’il lui arrive un pépin, je le laisse se démerder. Clairement.

Tenue:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 324
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: 2 - Un mauvais goût dans la bouche ... Jeu 9 Juin 2016 - 11:29

Ces derniers temps, il était compliqué d’avoir du temps libre pour un soldat de l’Empire. L’attaque au Shozaichi s’était propagé un peu partout au Yuukan, et il était de notre devoir de redorer le blason du Shukai mais également de rassurer la population sur leur protection. Après tout, ils payaient également des impôts pour cela. L’Empereur avait décidé d’envoyer quelques soldats supplémentaires sur certains lieux stratégiques. A la tête d’une équipe de deux Heishi, j’avais hérité de la mine de fer, là où se faisait la construction des armes. Point névralgique pour l’Empire, on devait assurer la protection de ce lieu. Kosobayui Doli et Mamoru Higeki étaient les deux soldats qui m’accompagnaient, deux personnes que je n’avais jamais rencontrée auparavant. Cette mission allait me faire faire de nouvelles connaissances.

Bien sûr, il y avait d’autres soldats qui surveillaient également la mine de fer mais ils n’étaient clairement pas au niveau de shinobi que nous étions. Loin de là, mais c’était de bonnes personnes qui pouvaient être utile. Arrivé sur les lieux, j’analysais un peu les points stratégiques où l’on pourrait être le plus efficace. Les deux Heishis étaient là, je les rejoignais.

Désolé, les gars, je ne me suis pas présenté. Je suis Samui Kirito, Taichou de l’Empire.

Pas de besoin de rentrer plus dans les détails, et j’attendais patiemment que les deux garçons se présentent à leur tour. Le soleil commençait déjà à se coucher, et il fallait établir un plan pour la nuit. Heureusement, je ne manquais pas de sommeil. Pas encore.

Je pense qu’il faudrait mieux que l’on reste ensemble. Si une attaque se fait, il vaudrait mieux qu’on soit groupé plutôt que séparé. Etes-vous d’accord ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 132
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: 2 - Un mauvais goût dans la bouche ... Jeu 9 Juin 2016 - 17:07

Doli venait tout juste de rentrer à la capitale qu'il était de nouveau éloigné à l’extérieur de celle-ci pour son plus grand plaisir. Certes, cette fois, il n'allait pas quitter le pays terne ou se trouvait la capitale de l'empire, mais juste s'éloigner de cet amas d'être humain lui faisait du bien.

Malheureusement, il était envoyé pour surveiller une zone de l'empire particulièrement inintéressante du point de vue du Kosobayui, une vulgaire mine de fer, certes, c'était celle qui fournissait la majorité de ce métal à l'empire pour fabriquer les armes nécessaire à la majorité des shinobis. Mais sans compter le fait que Doli préférait largement utiliser ses plumes que toute arme inorganique, le fait qu'il devait faire cette surveillance sous la direction d'un Samui le dérangeait quelque peu. Après tout de son expérience personnelle actuel Doli était loin d'être fan de ce clan.

Des deux membres du clan qu'il connaissait, un avait pris le contrôle d'une alliance ou son clan avait une voix à une époque même s'il était contre le projet, et le second avait renié les pouvoirs de son clan pour se contenter de la maîtrise d'une lame bien étrange.

Cette mission était donc sous la direction de Samui Kirito, un taichou de l'empire, et pour compléter le groupe, on avait un Mamoru, Higeki. Avoir trois clans reconnus différent représenter dans ce groupe montrait bien la puissance qu'avait le shukai. Même si Doli n'était pas fan de l'empire, le fait de pouvoir travailler aux côtés de membres d'autre clan et qui semblait en être fier, ou qui n'en affichait pas le mépris par leur apparence, rendait le service plus supportable que s'il devait subir la même épreuve aux côtés de personne ne comprenant pas l'importance d'un clan, et la loyauté qu'on lui portait.

Mais cette mission de surveillance n'était pas le lieu pour se lancer dans des réflexions sur les quelques bienfaits de l'empire, ou du moins pas encore, en effet son supérieur avait enfin décidé de prendre la parole pour mettre en place le déroulement de la surveillance.

Ce n'était pas trop tard puisque la lumière naturelle se faisait de plus en plus rare avec le soleil se couchant. Le jeune homme qu'était Doli prit donc la parole en réponse.

"Bon bah tant qu'on en est aux présentations, je suis Kosobayui Doli. Et a moins que l'un de vous soit un capteur et nous permette de couvrir toute la zone, je pense au contraire que ce serait mieux de se séparer pour couvrir plus de zone, après tout malgré le nombre de guetteurs sur place aucun n'est à notre niveau, mais bon, tu es en charge, je suivrais les ordres

Après cette courte déclaration, quelque peu arrogante, Doli regarda vers le ciel apercevant quelques rares oiseaux nocturnes commençant à se mettre en chasse des rongeurs devant parcourir les alentours des galeries.

Rongeurs qui était surement là pour manger les nombreux restes laissé par les mineurs et les quartiers, la zone étant en effet parsemé de nombreux détritus, la population exclusivement masculine du lieu et son but y jouant surement pour beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 164
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: 2 - Un mauvais goût dans la bouche ... Ven 10 Juin 2016 - 22:55

Avant-propos:
 

Aujourd’hui, Higeki se trouvait bien éloigné de son petit nid douillet, rempli de fantômes dépressifs qui le faisaient rire avec les lamentations sur leur mort. En effet, parfois, les activités de l’empire obligeaient les Heishi à voyager de pays en pays afin d’intervenir sur les autres nations sous le joug de l’empire. Mais cette fois-ci, cela n’allait pas être une simple sous-nation, le jeune Mamoru allait se rendre au pays de la terre, mère patrie du grand et glorieux Shûkai, qu’il avait juré de défendre au prix de sa vie ! Les pauvres terres de Tsuchi avaient été ravagées par un misérable criminel qui n’avait même plus la force de fuir, mourant ainsi comme un chien galeux. Si Higeki l’avait eu entre ses mains, il ne lui aurait pas donné un mauvais moment avant de mourir, il se serait contenté d’avoir beaucoup d’amusement à le torturer…

Toujours était-il qu’il se trouvait maintenant affecté à une unité qui avait une mission des plus simplistes : afin de pouvoir reconstruire l’empire, il fallait des matières premières, et donc, il fallait faire en sorte d’exploiter les ressources qui se trouvaient à leur disposition. De ce fait, les activités minières avaient augmenté de manière drastique afin de pouvoir compenser ce besoin. C’était pour cela que l’on avait demandé à plusieurs shinobis de venir sur place, il fallait assurer la sécurité des lieux. Mais étant donné que les forces armées les plus puissantes se trouvaient à des endroits beaucoup plus sensibles, ils avaient envoyé qu’une petite unité composée d’un Taichou et deux Heishi, dont Higeki.

Le voilà ainsi en train d’attendre ses confrères qui ne devaient pas tarder à le rejoindre devant l’entrée de la grotte. Affublé de son attirail habituel, à savoir, ses vêtements aux teintes claires, sa casquette sombre, son bandeau en guise de ceinture, et surtout, son sourire qui le ferait passer pour un psychopathe échappé de l’hôpital psychiatrique, l’homme observait les alentours. Les travailleurs évoluaient tranquillement, pas de problème semble s’annoncer à l’horizon, et en apparence, les choses paraissaient normales. Après tout, il n’y avait pas de réelles raisons de s’inquiéter, personne ne serait assez stupide, ignares ou imbécile pour s’attaquer à l’Empire, même dans la situation dans laquelle il était.
Très vite après, alors qu’il remarquait les personnes travaillant autour de lui commencer à s’agiter quand il les observait, ses coéquipiers arrivèrent. Les accueillant avec un de ses fameux sourires (comme dis plus haut), il attendit que les deux se présentèrent, ce à quoi le jeune Mamoru ne put s’empêcher de faire un signe de ses deux doigts avec une expression rassurante pour lui, flippante pour d’autre.


« - Aaaaaaaaaaye ! Moi c’est Higeki-kun ! Yorochikune Onegai shimasu ! »

Ils ne semblaient pas être tant que ça affectés par l'entrain dans la voix et continuèrent la conversation, chose qu’Higeki pouvait apprécier. Il était rare que les gens ne fassent pas de réflexions sur son comportement des plus… Spécifique, nous pouvons le dire. Ils étaient en train donc d’évaluer quelle serait la meilleure solution pour pouvoir patrouiller dans l’ensemble des Mines : rester groupés ou se séparer. Pour Higeki, la réponse paraissait évidente, et a été soulignée par le Kosabayoi.

« - Doli-san a raison sur un point : la décision vous revient entièrement, nous ne sommes que des exécutants après tout, Kirito-Taichou ! »

Et oui, même si Higeki pensait que l’idée de rester regrouper était absolument absurde et grotesque, car cela ne leur permettrait pas de couvrir autant de terrain qu’en restant en un seul groupe, la hiérarchie primait. De ce fait, il allait suivre les ordres pour le moment, car aucune situation de danger n’était présente. Une fois la chose dite, le trio prit le pas pour s’enfoncer dans les cavernes, inspectant les différents endroits sensibles du lieu. Sûrement qu’il agirait pour sa propre survie si jamais ils se retrouvaient dans une situation délicate, mais soyons honnêtes, quelles sont les chances que ça arrive…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1600
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: 2 - Un mauvais goût dans la bouche ... Dim 12 Juin 2016 - 10:12

Jet de dé:
 

Observation ! Mmh, personne ne semble avoir remarqué quoi que ce soit, parfait. Continuons. Kamejiro était en plus exceptionnellement silencieux, c’était d’autant plus agréable. Ahahah punaise je suis tellement méchante ! Remarque il a été tellement casse-bonbons pendant le voyage, c’est amplement mérité. Mais bref, restons concentré sur la mission, les railles étaient à présent hors d’usage et tant qu’il fait nuit, les ouvriers ne travaillent pas, et donc personne ne s’apercevra du sabotage car aucun de chariot ne roulera. Enfin ça c’est la conclusion à avoir si on doit se contenter de ça, ce qui n’est pas le cas. Nop interrompre l’approvisionnement en fer c’est une chose, mais il faut maintenant leur retirer ce qu’ils ont pu déjà amasser. Pour ça, le mieux serait des explosifs, au moins on est sur du résultat et puis comme prévu ça attira l’attention pendant qu’on sera ailleurs.

Là, problème. Monsieur a été aussi aimable qu’un mur sur la route, du coup je ne sais pas s’il a quelque chose dans son stock qui permettrait ça ! Vive l’esprit d’équipe hein. Entre deux soupires, mon regard se posa sur un des soldats en charge de la surveillance des lieux, et qui ne nous avait même pas encore calculé. Une seconde, j’ai déjà vu cette tête quelque part … Oh putain Kirito ! C’est Kirito ! Le gamin rencontré à Kiri il y a quelques mois quand Michiki m’avait convoqué à je-sais-plus-quoi. Bah ça alors, hey il n’a pas changé d’un pouce le môme, à part peut-être quelques centimètres de plus, et encore c’est pas sûr. Difficile de se faire une idée précise à cette distance, sans s’approcher et sans risquer de se faire découvrir. Bon, parmi les potentiels adversaires nous auront donc à affronter, sans compter les pécores on a déjà un Samui. Une bonne chose à savoir.
Contournons la sécurité, telle une ombre toujours, sans laisser de trace je me glissai à l’intérieur de l’entrepôt par une des fenêtres du toit. Wouah, c’est qu’il y en a du stock ici ! Vous croyez qu’on tombe pile poil au bon moment, lorsque la réserve est la plus pleine et que le transport vers les usines ne se déroule que le lendemain à l’aube ? Avouez, ce serait trop beau pour être vrai.

Escaladant les poutres les unes après les autres, je fis silencieusement le tour de la bâtisse à la recherche de oooooh, voilà ça c’est parfait. Quelle est le moyen de plus rapide selon vous pour créer et agrandir une mine ? Bingo, de la dynamite. Oh attention silence, la garde tourne. Pourvu que Kamejiro ne fasse pas de connerie. Non, non, ne nous occupons pas de lui, il est assez grand pour gérer tout seul. La mission avant tout. J’attendis que le champ soit de nouveau libre pour descendre et préparer les lieux à une explosion bien bruyante et efficace. Un joli feu d’artifice !
Voilà, déjà plusieurs bâtons au pied de chaque pilonne. Puis autour des amas de fer, des machines aussi, c’est bien simple tout ça doit disparaitre. Relions ensuite le tout entre eux avec des câbles prévus à cet effet, histoire d’éviter que ça nous saute à la tête. Ah, un soldat passe devant la porte, attendons. Ça ne presse pas de toute manière, la lune se bat encore avec les nuages mais elle est encore haute. Bien, il est repartit, continuons. Tout doit être correctement ficelé, si j’utilise une technologie locale et rudimentaire, ce n’est pas pour faire du travail de sagouin et laisser des traces de chakra partout.
Une fois à nouveau en hauteur, sur le toit et non plus sur les poutres à l’intérieur, j’allumai la mèche et me dépêchai de m’éloigner. Direction les écuries, attention là encore à ne pas se faire voir, plus que quelques secondes. Vite vite, voilà hop, à l’abri derrière un des murs de la prochaine cible. Bouchons-nous les oreilles quand même.

L’explosion fut terriblement intense, provoquant un souffle qui fit voler tout ce qu’il y avait autour, et la chaleur rendit tout ce que contenait le dépôt inutilisable. Le bruit effraya les chevaux, on pouvait sans soucis les entendre s’agiter comme des diables dans leur box, cherchant par tous les moyens à s’échapper. Ne vous en faites pas mes petits amis, maman arrive pour vous rendre votre liberté, et occasionnellement foutre encore plus dans la merde la mine. Ahah ! Bonjour le Shukaï !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 816
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: 2 - Un mauvais goût dans la bouche ... Mar 14 Juin 2016 - 0:25

La mission continuait, et nous étions arrivés à être discrets. Nous n’avions pas encore été repérés, et c’était une chance… Ou simplement de l’incompétence de la part des Shukajins. Est-ce que ces Shinobi se seraient dégonflés durant mon absence ? Une règle d’or dans ce monde de loup : il ne fallait absolument pas se reposer sur ses lauriers, et continuellement s’entrainer. Un ninja est destiné à devenir de plus en plus fort et d’être en constante progression – dû moins, en théorie… Quoi qu’il en soit, j’observais l’agilité de ma partenaire. Même si je ne l’aimais pas, j’étais forcé d’avouer qu’elle avait la capacité de se mouvoir comme elle le voulait. Une souplesse sans pareil… Contrairement à moi qui était aussi souple qu’un manche à balai…

Bref, je décidai de rester en arrière. Adossé derrière un chariot, je laissais N°3 faire ce qu’elle avait à faire. La mission avant tout certes, mais il fallait avouer une chose : on se faisait chier. Cruellement chier. Un peu d’action ne ferait pas de mal… Ou au moins un peu de sang… Juste un petit peu… La nuit est si noir, la coloré de rouge n’était que plus attrayant !

C’est alors que j’entendis des pas… Quelqu’un marchait, et se rapprochait de moi… Peut-être même était-il passé devant N°3 ? Pas de chance pour lui… Il était né pour devenir ma cible… Son destin l’avait guidé vers moi, et son âme s’envolerait vers les cieux dès lors qu’il entrera dans mon périmètre… Et ce fut rapide… Quelques secondes passèrent avant que je puisse voir son pied sortir à l’extérieur… Ma main vint saisir sa cheville, et je soulevai ce dernier pour qu’il tombe au sol. Rapidement, je le tirais vers moi et le chevauchais tout en posant la paume de ma main sur sa bouche, l’empêchant de crier à l’aide.

Mon buste se pencha vers lui, et ma seconde main retira mon masque laissant mon visage à découvert… Je ne voulais pas qu’il perde la vie sans voir qui le lui aura ôté… Un regard noir, un sourire de diable… Ma main resserrait son étreinte sur sa bouche tandis que mon autre main lâcha le masque et vint transpercer son cœur… Que c’était mignon… Il continuait à battre au creux de ma main… Ah non, plus maintenant… Bon… Bah c’est déjà terminé de toute évidence… Je me laissais tomber sur le côté afin de me mettre assis, puis je soupirais… C’était chiant, il n’y avait eu aucune résistance : ou en tout cas, je ne l’avais pas ressenti…

Je remis mon masque et vis N°3 partir à une vitesse ahurissante. Je la suivais de près tandis que nous nous étions mis à l’abri derrière le mur de la prochaine cible… L’explosion fut… majestueuse ! J’observais l’ensemble discrètement, et j’avoue que cela m’excitait énormément ! Mes pupilles s’étaient dilatés, je tremblais tant l’extase était à son paroxysme !!!

Oh oui, vivement la suite ! Allez ! ALLEEZ !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 324
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: 2 - Un mauvais goût dans la bouche ... Mar 14 Juin 2016 - 16:27

Pour moi, il était logique de ne pas se séparer mais c’était la première fois que j’étais à la tête d’une équipe. Je préférais donc avoir l’avis des deux Heishis, et ma future équipe devait s’accommodait avec ce fait là. Je serais le seul à prendre les décisions au final, mais avant tout j’aimais avoir l’avis des personnes qui m’entouraient. Nous rentrâmes avant tout dans la mine jusqu’à ce qu’un soldat nous déclare que le système de chariot avait disjoncté. Quelque chose n’allait pas, bien que pour cette nuit, il n’y avait aucune activité, les mécaniciens effectuaient le plus souvent possible des mises à jours. Décidé, et avec mon équipe, nous nous dirigeâmes jusqu’au fameux rail. Le système indiquait que le problème venait d’ici.

« Nous ne sommes pas seuls, les gars. »

Mon regard se posait donc sur Doli et Higeki, soit quelqu’un avait saboté les rails, soit on se faisait attaquer. J’avais entendu parler de la rébellion, et je me demandais immédiatement s’il s’agissait d’eux. Faisait-il parti des travailleurs de la mine ? C’était un point stratégique à attaquer pour toute personne souhaitant s’en prendre à l’Empire des pays neutres.

Une énorme explosion put se faire entendre, même de là où nous étions. Aussitôt, mes camarades et moi, nous nous mettions à courir jusqu’à la provenance de cette explosion. Et, ç’en était une. Une énorme même. Mais, que se passait-il donc ? Nous étions clairement attaqués. Il n’y avait pas d’autres solutions.

Soldat ! Évacuer les blessés ! Protéger les chevaux ! Nous allons chercher l’auteur de cette explosion ! Vite, et sonnez l’alarme !

Les ordres avaient été vite donnés, maintenant, il s’agissait de trouver ceux qui avaient fait cela. Mes ordres furent vite exécutés alors que l’alarme retentissait sur tout le chantier. Il était temps de trouver ces fameux attaquants. Toujours accompagné de mon équipe, nous faisions le tour pour avoir quelques indices. Mais, on trouva bien mieux que ça. Deux personnes, masqués et habillé de noir, se cachaient derrière un mur. Honnêtement, je n’avais pas besoin de plus de preuves pour savoir qu’ils étaient les auteurs de tout cela.

Sortez de votre cachettes, nous sommes des représentants du Shukai et vous êtes en état d’arrestation. Qui êtes-vous ? .

Oui, j’étais plutôt doué dans ce genre de chose, malgré tout je restais sur mes gardes, je ne connaissais pas ces deux personnes (surtout à cause de leur fichu masque) et je ne connaissais donc pas leur niveau. Etaient-ils des shinobis ? Ou de simple civil ? Par précaution, j’étais concentré au point maximum.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 132
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: 2 - Un mauvais goût dans la bouche ... Mer 15 Juin 2016 - 0:14

Visiblement, ce groupe fonctionnait tout comme l'empire, sous une dictature instauré par le plus fort. À quoi cela peut-il bien être utile de demander l'avis de ces coéquipiers si c'est pour ignorer cet avis totalement. La réponse : a rien de bénéfique, cela allait juste crée une tension au sein du groupe les deux subalternes risquant de vite avoir l’impression que le Samui se fichait d'eux. Doli eut donc du mal à ne pas réagir lorsque Kirito leur indiqua qu'ils allaient se déplacer tous ensemble et commencé par la mine a proprement dit.

Doli se demanda bien ce qui pouvait passer par la tête de son supérieur a ce moment-là, ils étaient là pour surveiller que la zone reste vierge de toute présence ennemie et ils allaient commencer à patrouiller par le seul endroit d'ou l'on pouvait être sûr que les ennemies n'allaient pas débarquer. À moins de déjà être sur place bien entendu et dans ce cas cela voulait surement dire bien infiltrer et déguisé donc très dur à trouver. La logique du Samui dépassait le jeune Kosobayui, malgré tout, il suivit les ordres sachant qu'en cas de problème, il pourrait facilement tout mettre sur le dos du dirigeant du groupe, et avec un peu de chance ça ferait même un Samui de moins sur le continent des nations élémentaires.

Cependant, il n'y avait pas juste le manque de logique dans la décision qui gênait Doli, ce qui le dérangeait presque le plus était le fait qu'ils allaient patrouiller dans un lieu sans aucun accès au ciel, non pas que le jeune homme était claustrophobe mais il préférait largement vivre à l'air libre que sous des tonnes de roches potentiellement instable. Il était donc tous sauf rassuré au moment de pénétrer dans la mine suivant les rails sur lesquels les derniers wagons de minerais de la journée venaient de passer, du moins c'est ce qui semblait. Ce qui se révéla être faux puisque seulement quelques instants après avoir pénétré dans l'antre sombre un soldat local était venu informer le groupe que les derniers wagons de la journée avaient déraillé.

Ce qui était bien évidemment très étrange, un déraillement ayant forcément une cause, et ces causes ne sont pas censé apparaître d'un coup comme dans le cas présent. Cela voulait dire une seule chose : sabotage !

Était-ce un coup d'un employé mécontent ou incompétent ? Ou l'action d'un ennemie interne à l'empire ? Ou encore l'action d'un groupe externe à l'empire ? Ça Doli, ne le savait pas, mais il espérait grandement que ce fut la première solution, le problème pourrait alors être réglé très rapidement.

Malheureusement, cette solution fut vite écartée en arrivant sur le secteur du sabotage que l'on nous avait indiqué, les voies étaient bien endommagées, mais d'une façon très particulière et très discrète au passage. Sans savoir que c'était ce secteur qui étaient source du problème comme les chariots renversé le démontraient facilement personne n'aurait vu la raison de ces déraillements.

En effet, les rails étaient scindés à plusieurs endroits, mais le plus important pour Doli était la cause de cela, et cette cause semblait être la matière blanche que l'on voyait au contour de chaque rail. Ce qu'était cette matière Doli ne le savait pas, dure à dire dans l'obscurité de la mine, mais une chose était sur, c'était l'action d'un jutsu. Ce qui était loin de faire plaisir au Kosobayui, cela voulait dire qu'ils allaient au-devant de problèmes avec un ninja maniant des jutsu d'un type inconnue mais très puissant au vu de l'état des rails malgré le peu de matière utilisé. Cela faisait presque peur.

Et cette sensation ne fit qu'empirer quelques secondes plus tard lorsque qu'une grosse explosion se fit entendre à l’extérieur de la mine, faisant trembler toute la mine les recouvrant tous d'une couche épaisse de poussière désagréable. Tout aussi désagréable que la quantité d'ordre qui jaillirent quelques instants plus tard de la bouche de Kirito.

Sonnez l'alarme vraiment ? Parce que l'explosion n'avait pas fait assez de bruit pour réveiller même les morts ? Cela fit soupirer Doli mais il suivit quand même son supérieur et son coéquipier lorsqu'ils se mirent en mouvement à la recherche des terroristes.

Ils sortirent rapidement de la mine,tombant devant un triste spectacle, partout autour d’eux, il y avait des débris de bâtiment et l'on pouvait entendre les cris de souffrance des blessés résonné dans l'air. Pour la première fois de sa carrière Doli se retrouvait sur une zone de combat majeur et cela le fit quelque peu trembler de peur. La seule bonne chose dans cette explosion, du moins pour le Kosobayui, était le nombre de plumes à moitié calciné que l'on trouvait au sol.

En effet, l'entrepôt servait certes à stocké le minerai de fer en attente de traitement, mais il stockait également les fournitures indispensables aux fonctionnements de la dite miner tel que des outils ainsi que des couvertures et oreiller fait principalement à partir de plume.

Le fait d'avoir une telle abondance d'armes à sa disposition rassurait quelque peu Doli, mais il était loin de faire le fier quelques instant plus tard lorsqu'ils tombèrent devant deux personnes très suspectes. Alors que tout le monde courrait dans tous les sens ou essayait d'aider les blessés, ces deux-là en plus d'être masqué et de porter un lourd manteau essayait de se cacher derrière un mur et observait la scène.

Malgré son état émotionnelle, ou peut être a cause de celui ci, le Kosobayui ne put retenir un ricanement moqueur, après tout aussi peu de discrétion était digne de moquerie. Même si cherché des puces à des intrus aux capacités inconnues, mais surement puissantes était surement pas une bonne idée, la peur et la nervosité de Doli ne le laissait pas pleinement maître de son corps.

C'est en partie pour cela, et aussi parce qu’il aimerait bien connaitre la raison de ces actes contre l'empire avant de se battre que Doli recula de quelque pas lorsque Kirito essaya de faire capituler les ennemies avec la phrase bateau par excellence.


Dernière édition par Kosobayui Doli le Ven 17 Juin 2016 - 17:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 164
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: 2 - Un mauvais goût dans la bouche ... Jeu 16 Juin 2016 - 11:21

Le trio avait enfin pris une décision quant à la manœuvre à suivre pour la suite des opérations. Pour Higeki, cela n’allait pas changer grand-chose en réalité. En effet, bien qu’il aurait préféré partir de son côté pour se balader et découvrir un peu les ruines, il n’allait pas non plus rester au groupe. Contrairement à Kirito, son supérieur, et à Doli, son camarade de grade, il allait rester légèrement en retrait afin de pouvoir s’isoler dans le petit monde qu’était sa tête. Trottinant dans les galeries comme un enfant en plein milieu d’un parc, il essayait de voir s’il trouvait des esprits qui pourraient l’accompagner dans sa marche simpliste, participer à une discussion avec ceux qui le suivent en permanence, voire même lui apprendre un peu plus sur l’histoire de ces fameuses ruines.

Ce genre d’ambiance avait le don de plaire à Higeki. En effet, pour l’amateur d’histoires d’épouvante qu’il était, les mines avaient le don de pouvoir faire réveiller son âme de conteur. Déjà, il imaginait l’histoire qu’il pourrait en tirer de ce lieu. Un groupe d’enfant qui se serait perdu ici en pensant trouver un raccourci pour rentrer chez eux, mais qui hélas, se rendirent bien rapidement qu’ils n’étaient pas les seuls occupants, car des esprits auraient eux aussi d’un peu de compagnie. Et de ce fait, les morts s’enchaîneraient afin qu’ils puissent les rejoindre dans l’eau delà : un qui est mort dans un éboulement, un autre écrasé par des rails, encore un incinéré dans le four à combustibles… Aaaaah, cet endroit était une véritable source d’inspiration, qui le rendit si heureux qu’il était en train de gambader.

Malheureusement hélas, il ne semblait pas que cette marche soit des plus tranquille. Alors qu’Higeki pensait que le lieu était suffisamment tranquille, car personne ne serait débile au point de tenter au point de lancer une attaque dans ce genre de lieu, il se rendit compte que la stupidité humaine pouvait continuer à creuser après avoir atteint le fond. Le Trio tomba nez à nez avec des rails sabotés par il ne savait quoi, puisqu’il ne prit point la peine d’observer ces derniers. Non, Higeki était plus concentré sur le décor, pour voir s’il y avait quelque chose qui pourrait indiquer des traces de personnes qui les mèneraient ailleurs. Ce fut sans succès hélas, mais point sans issue, car une autre explosion retentie au loin, confirmant bien la présence de terroristes !

Il n’y avait plus de temps à perdre, le trio, sous les ordres du Samui, se précipitèrent vers la source du bruit, afin d’essayer de rapidement localiser les coupables avant qu’ils ne s’enfuissent du lieu du crime. Le sang d’Higeki commençait à bouillir, rien qu’à l’idée que d’hommes osent s’en prendre à son bel empire comme des lâches, même pas via un affrontement frontale. L’idée de devoir torturer ses ennemis lui taraudait l’esprit, faisant qu’il s’exciter un peu trop, commençant à rire doucement avec un grand sourire aux lèvres, de quoi inquiéter ses camarades. Ils arrivèrent ainsi rapidement sur les lieux du crime, voyant ainsi que l’explosion s’était faite dans un des entrepôts de réserve. Là-bas également, ils purent voir que deux personnes camouflées se trouvaient sur les lieux, bien trop peu discrètes en se voulant l’être. Alors que Kirito choisis de les interroger, Higeki quant à lui profita de l’attention portée sur Kirito pour faire un Müdra, ses mains cachée par la silhouette du Taichou, et entama sa mascarade.


« - Je dirais même plus, nous ne sommes pas seuls, *Bruit de pas en attroupement, des dizaines*, tout le monde a eu vent de votre offensive, et se précipitent vers vous. Bientôt, vous vous retrouverez ligotés *poignet qui se serrent*, avec une lame sous la gorge *passage d’un doigt crochu sous la jugulaire*. D’ailleurs, l’un d’entre eux est déjà prêt à vous abattre *pincement au niveau du dos* ! Alors rendez-vous ! »

Les paroles d’Higeki étaient accompagnées par les actions de ses esprits qui avaient fait en sorte que la personne victime de son illusion ait vraiment l’impression que des hommes approchaient d’eux et qu’elle était sous le coup d’une menace imminente. Cela leur permettrait de gagner du temps pour une offensive, tout en perturbant l’équilibre mental de la cible. Riant légèrement, son sourire psychotique affiché, il se tenait en retrait, derrière Kirito, afin de le laisser se prendre les premières attaques si combat il y a.

Actions du Tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1600
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: 2 - Un mauvais goût dans la bouche ... Ven 17 Juin 2016 - 17:13

Spoiler:
 


Punaise il n’y a pas à dire, les explosions c’est génial ! Ce déchainement de puissance, la chaleur, le bruit, le souffle que ça provoque. C’est presque encore mieux que de regarder la foudre tomber du ciel ! Oh ? Me découvrirai-je une passion pour la pyrotechnie ? La capacité à faire péter des trucs à tout va ! Ahahahah ce serait trop énorme ! C’est ça, il me faudrait une Dobutsu en compagnon de route, plutôt que l’autre type mal aimable. Oh moins on s’éclaterait ! … Ouais elle était trop facile celle-là.

« Sortez de votre cachette, nous sommes les représentants du Shukai et vous êtes en état d’arrestation. Qui êtes-vous ? »

Ah ? Je crois qu’on est repéré. Bon ce n’est pas tant une surprise que ça, après le boucan crée par l’entrepôt. Mais j’aurais crue qu’ils mettraient un chouïa plus de temps à arriver. Alors alors, voyons voir ce qu’on a là ?
Tournant légèrement la tête à l’angle du mur, je pus voir à travers mon masque trois hommes, ou plutôt trois garçons. Ouais vu leur âge il peut-être important de le préciser. Kirito en tête avec sa tête de blonde et ses yeux bleus. Un autre aux pupilles bleus, cheveux long bruns et peau très claire. Et le dernier, cheveux long aussi mais vert et teint blafard. Difficile d’en voir plus, il se planque derrière. En fait non, les deux derniers cités semblent volontairement rester en retrait. C’est sans doute mieux ainsi.
Je jetai un coup d’œil ensuite à Kamejiro en me replaçant contre le mur, la planque n’en étant plus vraiment une.

« Vu comment t’es surexcité, je te propose que tu les occupes. » Lui dis-je par lien mental avant d’être interrompue par des bruits.

Ces mêmes bruits qui précèdent l’arrivée d’un grand nombre de soldat. Jetant un nouveau coup d’œil vers les trois ninjas. Celui aux cheveux verts parlait, nous menaçait avec un air assuré, mais pas possible de voir s’il faisait quelque chose de ses mains, Kirito restait devant.
Dans le même temps, les bruits se rapprochaient rapidement, et une sensation très désagréable sur mes poignets naquit, comme si quelqu’un les ligotait. Pourtant il n’en était rien, je le voyais bien. Une pointe acérée se glissa le long de mon cou, me figeant instantanément sur place. Qui ? Qui ça peut être ? Des pincements dans le dos maintenant. Impossible, c’est un mur de brique qui me sert de dossier, aucun ennemi ne pourrait s’y glisser. Sauf s’il a la capacité de changer de taille ou de passer de l’état matériel à immatériel. Ether pourrait faire ça d’ailleurs mais c’est totalement impossible que ce soit elle.
Le plus curieux, c’est que Kamejiro ne semblait pas le moins du monde touché par ce phénomène. Genjutsu ? Putain si c’est ça c’est vraiment un truc de lâche ! Le genjutsu c’est pour les lâches oui ! Parfaitement ! Ceux qui n’ont pas les couilles de se battre avec honneur et fierté !

« Tu peux me retirer cette illusion avant d’aller leur botter le cul ? Ça va me souler sinon … » lui demandai-je là encore par lien mental. « Je crois que celui avec les cheveux verts fait dans le genjutsu. Le blond c’est un Samui, et le brun aucune idée pour le moment. Occupes-les, éclates-toi mais fait gaffe quand même à ne pas trop les sous-estimer. Y en a peut-être d’autres. Moi je me grouille de faire fuir les chevaux, de toute manière ils sont tellement nerveux que ça ne prendra que quelques secondes, et je reviendrais t’aider. Ok ? Il ne nous restera plus que les deux points stratégiques principaux. »

Hop, une petite vague de chakra perturbatrice de la part du nukenin, je le remerciai, lui dit bonne chance et fis exploser un fumigène à nos pieds. Dispersion !
Profitant du nuage blanchâtre, je m’infiltrai dans les écuries à l’abri des regards pendant que Kamejiro partait dans une autre direction. Une diversion, tout à fait. Mais ne tardons pas, ils sont quand même trois en face et il y a de forte chance pour que celui aux cheveux verts manie le genjutsu, comme Yoshimitsu à Suna. Remarque, peut-être notre nukenin adepte des assassinats sanglants a dans son stock quelque chose pour contrer les illusions. On ne sait pas, vu qu’il n’a rien voulu dire pendant tout le trajet, cet imbécile !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 816
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: 2 - Un mauvais goût dans la bouche ... Sam 18 Juin 2016 - 20:49

Les nombreuses explosions attirèrent l’attention sur nous. Normal. Mais nous espérions tout de même réussir à détruire un peu plus que ce que nous avons réalisé jusqu’à maintenant. Quoi qu’il en soit, le combat était inévitable, et avouons-le, il était même déjà enclenché ! N°3 était désormais prise dans un Genjutsu. Malgré l’apparence, elle semblait être plus calme que ce que je pouvais voir. Je soupirais de voir tant de faiblesse ! Elle me demanda par le lien qui nous unissait grâce à la bague, de la sortir de cette maudite illusion. Je m’exécutai à contre cœur. Mais nous avions une mission à réaliser, et nous allons réussir. Aussitôt fait, elle commençait à me demander de nombreuses choses par la voie de la télépathie. Je lui jetai un regard noir. Ses paroles dans ma tête m’empêchait de me concentrer sur cette excitation qui me mènerait à l’exécution de nos ennemis ! C’est alors que ma main droite vint saisir la bague au niveau de mon index gauche, et je la jetai dans une direction opposée.

J’avais néanmoins compris à peu près ce qu’elle voulait… J’allais être le boulet de canon de l’équipe, et cela me plaisait grandement ! Une fumigène après, je pris une direction opposée. J’arrivais à la droite du groupe composé de 3 Shinobis relativement jeune. Je souriais. Le combat allait être rude. Voir même irréalisable. Mais je ne comptais pas me laisser intimider. J’allais leur tenir tête et leur montrer qui était le plus fort.

En position de combat, je repris une forme un peu plus décontracté. Une prestance et une assurance à toute épreuve. Un ricanement peu rassurant jaillit en écho de mon masque.

« Dire que vous êtes les pions d’un dirigeant qui n’en a que faire de vous… » Dis-je d’une voix absolument calme, voir même ironique. « C’est pitoyable de voir autant de confiance envers un être qui – malgré les apparences – vous méprise. Je peux vous assurer que vous seriez bien mieux dans notre camp. Entouré de personnes qui reconnaissent votre vraie valeur… » Je soupirais de lassitude. « Croyez-moi, je sais de quoi je parle… »

Ma main droite vint saisir mon masque afin de l’ôter, laissant le visage de l’ancien bras droit du Buki. La section de guerre qu’avait instaurée le Triumvirat lorsque celui-ci était encore à la tête de l’Empire. Me connaissait-il ? Peut-être. J’allais au moins leur en parler histoire de cultiver ces jeunes insouciants !

« Je suis l’ancien Bras Droit du Buki. La section combat du Shûkai à l’époque où le Triumvirat s’occupait encore de l’Empire. Votre actuel Empereur s’occupait d’une autre section dont le nom m’échappe… Un truc en rapport avec la justice… » Je ricanai encore une fois, mais cette fois-ci à visage découvert. « Vous êtes mignons si vous pensez qu’il est arrivé là suite à une promotion… »

Je repris une position de combat dans le but de parer à toute éventualité. Après tout, nous avions à faire à des Shinobi encore naïfs pensant que l’Empereur est un être bon et juste. La bonne blague !

« Bon, je pense que vous n’aurez pas confiance en ce que je viens de dire… Et qu’en bon toutou de Kakeshuou, vous allez vous battre… Mais si vous perdez la vie, n’imaginez pas que les politiciens vous remercieront… C’est une belle utopie ! »

Tandis que j’attendais patiemment si ces jeunes naïfs allaient me croire, ou s’ils allaient se battre, je commençais à concentrer mon chakra dans l’ensemble de mon corps, me préparant à toute riposte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 324
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: 2 - Un mauvais goût dans la bouche ... Lun 20 Juin 2016 - 10:18

Heuresement, avant de nous envoyer en mission ici, on m'avait clairement dit les capacités de mes deuxs camarades qui m'accompagneraient pour cette surveillance. Ainsi, je pouvais mieux réflechir : de toute façon, rien qu'avec leur clan, je savais quel était un minimum de leur capacités. Genjutsu, Esprits, Plume et la Glace pour moi, on pouvait faire un joli trio, c'est vrai. En tout cas, j'avais compris que derrière moi, Higeki jouait avec les illusions et donc, la situation était légèrement marrante. J'attendais maintenant leur réponse : soit ils se rendaient, soit c'était un combat qui allait démarrer. Nous avions la supériorité numérique, deplus ils ne connaissaient pas nos grades et capacités. Il fallait cacher cela encore le plus longtemps possible, car c'était des shinobis à n'en pas douter. D'ailleurs, ils ne se rendirent pas et utilisèrent une fumigène pour faire un écran de fumée. Là, j'me disais que maîtriser la Senso, ç'aurait pu être pas mal. Vraiment.

Une seule personne était présente maintenant parmi les deux de tout à l'heure. Où était l'autre ? Aucune idée. Ils s'étaient séparés et je n'avais aucun doute sur la suite de leur plan. En tout cas, nous avions un adversaire. Trois contre un. C'était faisable, oui largement faisable. Il commença à nous parler, des mots peu intéressants tant j'étais obnibulé par la réussite du Shukai à travers le monde. Il pouvait nous dire ce qu'il voulait, ça me passait au dessus de mes épaules. Son masque enlevé, et ses paroles dites, je souriais. J'étais bien placé pour savoir que l'Empereur reconnaissait justement nos vraies valeurs : j'avais été gradé et ce grâce à son système de méritocracie.

Et bien, pour être honnête, je me fiche de qui tu es. Dans tout les cas, tu es un deserteur de l'Empire et la sentence est irrevocable puisque tu ne veux pas te rendre.

Bien sur, il devait simplement être jugé mais j'le sentais pas. Il venait de saboter un endroit important de l'Empire, et de plus, il ne se rendrait pas sans se battre. Loin de là, et j'étais sûr que Higeki et Doli seraient du même avis que moi. Il était donc l'heure d'en finir maintenant. Position de combat à mon tour, je fis rapidement quelques mudras en un laps de temps de trois secondes. La technique était juste pour permettre à mes équipiers de se préparer à leur tour.

Un arc glacé dans mes mains, je tirais dix flèches de glace rapidement. Maintenant, dix flèches se dirigeaient sur lui. Evidemment, ce n'était pas cela qui allait arrêter le fameux ancien bras droit du Buki, mais ce n'était que le début.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 132
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: 2 - Un mauvais goût dans la bouche ... Lun 20 Juin 2016 - 17:32

Doli avait à peine fait quelques pas en arrière qu'il entendit le dernier membre du trio commencé à tenir un étrange discours, mais qui semblait avoir un effet sur l'une des deux silhouettes. En effet celle de gauche était en train de surveiller son environnement comme si elle était inquiète que de nombreux ennemies arrivent en renfort à la petite équipe qui lui faisait face actuellement.

Une telle chose était relativement logique, après tout qui s'attendrait a ce qu'un point stratégique aussi important pour l'empire aurait comme seule défense 3 pauvres ninjas de faible rang.

Malheureusement, si on ne comptait pas la garnison qui était en ce moment même en train de s'occuper des blessés dus à l'explosion, c'était le cas.

Finalement, ce fut le fait que la seconde silhouette apposa sa main sur son compagnon qui fit comprendre à Doli que les ennemies avaient été placées sous un genjutsu. Ce qui voulait dire que la Mamoru a ces côtés avait des capacités dans cet art shinobi, tandis que la cible de l'attaque n'en possédait aucun puisqu'elle avait dû comté sur son partenaire pour la sortir de l'illusion.

En tout cas, c'est ce que l'ennemie semblait vouloir, faire croire, était ce vrai ou pas le Kosobayui n'en avait aucun idée, mais il espérait fortement que ce soit vrai, cela simplifierait énormément les choses si la Mamoru pouvait les mettre en combats à l'aide de ces illusions, permettant ainsi à Doli de rester à l'abri.

Ce qui était sur, c'est qu'il allait vite être fixé, en effet les intrus ne semblaient pas vouloir se rendre bien gentiment comme on pouvait s'y attendre et bientôt la zone fut enfumée juste après qu'un projectile ait été envoyé sur le côté de la zone par un des deux individus.

En réaction Doli se tendit quelque peu et commença a épier l'environnement, mais cela s’avéra inutile, le seul ennemi ressortant de la fumée ne profitant absolument pas de le fumigène. Préférant prendre la parole pour raconter son histoire au sein de l'empire.

Que la vision du monde de l'ancien bras-droit du Buki était belle. Pensant que juste parce que vous serviez sous les couleurs de l'empire ce jour-ci, vous lui étiez fidèle.

Cela donna envie de rire à Doli, même si ce n'était pas vraiment le lieu pour cela. Comme si lui reconnaissait un quelconque mérité à l'empereur ou au système totalitaire mis en place ? La seule action qu'avait eue ce système sur Doli était de le forcer a quitter sa patrie, certes cela lui permettait de renforcer son clan, mais c'était loin d'être suffisant pour compenser tout le mal qui pensait de l'empire.

Cependant comme la réponse de son supérieur le lui rappela, donné son avis à haute voix n'était pas une bonne idée. Il serait immédiatement étiqueté comme un traître s'il exprimait sa pensée.

De ce fait pour ne pas être étiqueté en tant que dissident a l'empire, il suivit l'exemple son supérieur lorsque celui-ci commença à attaquer.

Oubliant totalement le fait qu'il y avait un second intrus qui circulait librement dans les environs pour le moment, il commença à enchaîner les signes de main tout en moulant son chakra et en reculant de nouveau de quelques pas.

Rapidement, une dizaine des plumes alentours se levèrent et fondirent sur l'ennemie rajoutant du poids a la pluie de glace qu'il devait déjà gérer. Doli essayait de viser différentes parties du corps de son adversaire avec chacune des plumes de cette volée. Cependant, ce n'était pas fini, Doli continua donc sa séquence de mudras, ce qui eut pour effet d'envoyer une plume de plus dans le tas, cette plume, provenant de son collier, se déplaçait beaucoup plus rapidement que les précédentes et devrait donc les rattraper au moment d'atteindre la zone de la cible, tout en visant le torse de l'ancien shukaijin.

Une fois cela fait Doli porta son attention autant que possible sur son environnement se préparant à la riposte de leur adversaire actuel ou à l'arrivée d'un tout autre ennemie.


résumé:
 



Dernière édition par Kosobayui Doli le Dim 3 Juil 2016 - 11:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 164
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: 2 - Un mauvais goût dans la bouche ... Mer 22 Juin 2016 - 0:06

Cette petite démonstration d’Higeki était une technique qui, pour la situation actuelle, était une arme à double tranchant. Certes, elle était efficace pour inquiéter la personne qui était considérée comme étrangère, et surtout, comme intrus, et aurait pu la rendre plus inoffensive et moins enclin à vouloir fuir. Mais l’inconvénient était qu’il dévoilait le premier une partie de ses pouvoirs, et donc, montrait bien qu’il serait incapable de se défendre face à une véritable offensive. S’il avait essayé d’être plus subtil qu’il ne l’a été dans sa démarche, peut-être n’aurait-elle pas vu le poteau rose, mais en même temps, il ne pouvait s’empêcher de lui faire imaginer la sentence que cette personne pourrait subir si jamais elle se faisait capturer. Après tout, elle avait osé défier l’empire, et il était hors de question de la laisser s’enfuir.

Hélas, l’individu masqué se rendit bien compte qu’il était sous le joug d’un simple genjutsu, et s’empressa de demander l’assistance de son collègue, avant d’elle-même prendre la poudre d’escampette. Le nuage de fumée disparu, l’autre individu révéla ainsi son visage, se présentant comme un ancien membre de l’empire qui avait déserté. Alors comme ça, les gens qui attaquaient la plus grande et belle nation du monde étaient des anciens traitres de ces derniers ? Cela ne fit qu’alimenter le feu qui était en train de grandir dans le corps d’Higeki. Pas celui de la passion, loin de lui, plutôt celui de la colère, de la folie. Il s’imaginait déjà en train de donner ces gens aux responsables des sections des interrogatoires et des tortures. Qu’ils allaient apprécier extraire la moindre information d’eux.

Alors que son supérieur venait de déclarer ouvertement qu’il s’en fichait, il commençait déjà à communiquer avec ses esprits afin de leur commander d’agir en les nourrissant de son chakra. Très vite, et de manière synchronisée avec les attaques de ses collègues, il entra en contact visuel avec l’albinos qui venait de révéler son visage, et ce dernier put ainsi voir ses esprits à l’apparence monstrueuse se jeter sur lui. Ainsi, l’un des esprits utilisa ses mains géantes afin d’agripper sa main droite et sa jambe gauche. Pourquoi ? Eh bien, étant donné que les gens sont, dans la majorité, droitiers, qu’il faut deux mains pour exécuter des müdras, et ses deux jambes fonctionnelles pour s’enfuir, cela lui sécurisait le fait que les attaques de ses coéquipiers puissent faire mouche. De plus, vu la violence et le manque d’appui (par l’incapacité d’utiliser sa jambe), il tomberait très certainement. Pour l’empêcher ainsi de se déplacer encore plus, plusieurs fantômes, plus petits, s’étaient jetés sur lui afin de l’entraver, l’empêchant ainsi de fuir comme sa lâche de collègue.

Il se débarrasserait de lui plus tard, pour le moment, Higeki devait empêcher l’autre individu de commettre d’autres méfaits, d’une manière ou d’une autre…

Liste des actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1600
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: 2 - Un mauvais goût dans la bouche ... Mer 22 Juin 2016 - 18:13

Bref, grouillons-nous. Dans ce genre de situation, chaque seconde comptent, et plus encore quand une vie humaine est en jeu. Me voilà dans la réserve de chevaux donc. Les pauvres bêtes, encore en vie que pour tirer des quantités astronomique de métal. Bon au moins ils ont l’air bien portant, le Shukaï prend soin de ses bestioles. En même temps ça aurait été mal vu de leur part de ne pas agir ainsi, niveau cout, rachat de cheval et tout le bazar. Oh mais y en a un max en plus ! Une véritable écurie !
Bon, pas le temps de se déconcentrer, Kamejiro est en train de leur faire un spitch du grand méchant qui a vu la lumière au bout de sa carrière et qui s’est aperçu que Kakeshuu n’est pas un saint. C’est chaud, j’en apprends plus sur lui en cinq minutes de tchat avec les ennemis qu’en plusieurs jours de voyage tous les deux ! Abusé ! C’est limite machiste ! Genre il refuse de parler à une femme mais maintenant qu’ils sont entre mâles, ça y va ! Tss, il mériterait que je le laisse dans la merde tiens …

Mais soit, il faut bien laisser les enfants s’amuser un peu. Les bêtes commençaient à peine à se calmer de l’explosion, et ça devrait pas mal m’aider à accélérer les choses. Attrapant un ciseau en forme de sécateur originellement prévu pour couper les queues et les crêtes des animaux, je sautai tour à tour dans les boxes pour détacher les lanières, le plus rapidement possible et sans prendre de coup de sabot perdus, évidemment. Vu les muscles qu’ils possèdent tous, ça pourrait faire bien mal. Et heureusement qu’ils en ont, il en faut de la puissance pour tracter le minerai vers les usines.
Il fallut tout de même en calmer quelques-uns par des chuchotements et des caresses sur la tête, juste le temps de réaliser mon méfait. Il ne fallut que quelques secondes pour tous les libérer, mais dans le contexte d’un combat, même cinq secondes c’est extrêmement long !
J’accourus ouvrir les portes de l’écurie, assommai le garde qui me prit en sur le fait avant qu’il n’ait le temps de gueuler, et ouvris au pas de course tous les boxes. Les chevaux n’attendirent pas plus longtemps et sortirent si vite qu’on aurait pu croire le diable à leur basque.

L’avantage c’est que le Shukaï aura du mal à tous les récupérer, l’inconvénient c’est que ça fait un max de bruit ! Putain de canassons, là c’est certain ils savent à nouveau où je suis les shukaïjin ! Tirons-nous et allons rejoindre Kamejiro, et en silence s’il vous plait !
Ahah silence ? Sérieusement ? T’es tout sauf silencieuse gamine ! Red te l’avait fait remarquer, tu n’es pas une kunoïchi, tu n’évolue pas dans l’ombre de tes ennemies, non toi tu es une guerrière ! Une Kaguya ! Tu affrontes tes ennemis dans les yeux, sans la moindre pitié !
Bonjour les gens, je vous présente ma conscience. Elle est cool hein, un peu barbante mais bon, on finit par s’y habituer.
Arrivée à l’angle d’un des murs de l’écurie, je jetai un rapide coup d’œil à la situation. Aucun visuel sur Kamejiro donc impossible de savoir comment il s’en sort ni ce qu’il fait. Par contre une autre information pratique, le dernier membre du trio sur lequel je n’avais aucune info se révéla être capable de manipuler des plumes. En quelle quantité et sous quelles conditions, ça c’est une autre histoire, mais en les observant d’ici c’était difficile d’en savoir plus. Kirito jouait avec ses glaçons, normal, et le type aux traits de psychopathes avec les cheveux verts, il fait bien du genjutsu. Via quel pouvoir par contre, ça non plus c’est difficile de le deviner. Et comme par hasard l’entrée de la grotte est complètement à l’opposé ! Fait chier, ça aurait été trop simple !

Bon, profitons qu’ils sont occupés par Kamejiro pour se préparer. Après tout, c’est aussi à ça que certes une équipe, l’un fait l’appât pendant que les autres font l’embuscade. Je malaxai donc mon chakra, planquée derrière ce mur, et évalua les possibilités. Sachant que les chevaux sont partit, si l’autre nukenin se révèle être en carton, ils viendront à ma rencontre. Et d’ici ils peuvent arriver de partout, sauf dans mon dos. Ils pourraient même avoir l’idée sordide de passer par le toit du bâtiment et arriver au-dessus de moi ! Mais quel que soit les éventualités, j’avais de quoi répondre. Seul le manipulateur d’illusion pourrait être un problème …

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 816
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: 2 - Un mauvais goût dans la bouche ... Sam 25 Juin 2016 - 9:43

J’étais dans la merde. A vouloir jouer l’appât, on tombe parfois contre des prédateurs qui nous dépasse. Et j’en faisais l’amère expérience. Entre l’autre qui met 15 ans à libérer de la viande de cheval, et les 3 assaillants qui ne savent pas se battre à la loyale, j’étais dans de beau drap… Le dernier combat m’ayant donné autant de fil à retordre, était contre Kyoshi Rei… Mais j’étais à 100% de mes moyens contrairement à maintenant…

Je vis les choses arriver dans cet ordre… L’un m’envoya des flèches faites de glace tandis que le deuxième m’envoya une quantité d’innombrable plumes suivit d’une autre qui semblait vouloir me terminer… Et enfin, le troisième… Le genre d’énergumène que je prends plaisir à étriper tant ses offensives sont fourbes et sans dignité ! Par je ne sais quel moyen, je me trouvais fortement entravé… Les nombreuses expériences m’ont permis d’acquérir une symbiose avec le combat. Cela me permettait entre autre de prendre des décisions rapidement. Et pas forcément les bonnes…

Très fortement, je tentais de me déplacer vers la gauche. C’était difficile. Très difficile mais je réussis tant bien que mal à esquiver une partie des flèches. Enfin esquiver et un bien grand mot puisque je fus lacérer sur tout le côté droit. De même, les plumes arrivèrent en masse et mon torse fut – lui aussi – lacéré de toute part. Mais cela m’avait permis autre chose… Je fus projeté sur la gauche. L’assaut était passé. Je me relevai, je ne ressentais aucune douleur. Si ce n’est les plaies au torse et sur le côté droit de mon corps. Cela dit, il me manquait quelque chose… Mon regard s’abaissa et je pus apercevoir le résultat de leurs techniques combinées…

Du sang en abondance au sol. Une flaque d’hémoglobine je dirais même dans laquelle gît mon bras métallique. Ce bras qui était en quelque sorte le résultat d’une traque sans pitié de l’Homme Masqué… Cet homme que je n’aurais jamais trouvé, et que je n’aurais jamais tué au final… Ce combat m’amènera-t-il auprès de lui pour que je puisse me confronter à lui comme avant ? Comme dirait un sage : « l’issue n’est pas prédéterminé ».

Aussitôt, je mis une couche absolument superficielle de métal sur mon bras encore valide. Une couche si superficielle qu’elle pouvait être perforée par un simple shuriken. Il s’agissait plus d’une feinte, que d’une réelle technique. En effet, je me propulsais en avant feintant vouloir donner un coup de paume de face. Mais arrivé proche d’eux, ladite paume vint s’écraser sur le sol faisant jaillir devant eux, des pics de métal dont le but est simple : les empaler…

Cette technique allait-elle faire mouche ? Peu probable. J’avais beau être un homme fier, je devais tout de même avouer que leur travail d’équipe est bien rôdé ! Des adversaires dignes de ce nom. Et… Aussi difficile que cela puisse paraître… C’était un honneur de les combattre ! S’il s’agissait de mon dernier combat, c’est avec un sourire aux lèvres que je partirais, sans aucun doute !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 324
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: 2 - Un mauvais goût dans la bouche ... Lun 27 Juin 2016 - 9:35

Pour moi, c'était clair et net. J'étais après tout un bon soldat, et pour moi, un déserteur méritait de ne pas parcourir les terres impériales, c'était la sanction. Sauf que là en plus de ne pas avoir obéi à cette sanction, il s'attaquait ouvertement au Shukai. Il était temps pour moi de montrer qu'on ne devait pas être l'ennemi d'une telle puissance, et surtout ne pas s'en prendre à lui. Maintenant, l'attaque pouvait commencer et j'avais ouvert les hostilités très rapidement en envoyant dix flèches glacées en sa direction. Mes collègues me suivirent bien plus rapidement que je l'aurai pensé, et ce fut Doli qui envoya ses plumes, l'art de son clan. Le Mamoru utilisa ce qu'il savait faire de mieux : l'illusion. Et, il fallait avouer que notre tactique d'approche semblait plus que efficace.

Je m'attendais à mieux de la part du bras droit du Buki, et j'étais déçu de ne pas avoir un adversaire à ma taille. Vraiment. Il ne réussit pas à éviter toutes les attaques, et l'entrave du Mamoru le gênait surtout pour éviter. Mes flèches le lacèrent sur le côté droit, tandis que les plumes le touchèrent au niveau de son torse. Cependant, il lui manquait également un bras. Bras métallique, et donc il était maintenant infirme. Le combat s'en voulait largement plus facile, surtout à un contre trois toujours. Toujours aux aguets, l'homme nous répliqua et il se dirigeait à grande vitesse sur nous, sa paume face à nous. Préparé à un mouvement de Taijutsu, sa main finit au sol. Non, c'était du Ninjutsu.

Mon expérience, et surtout l'entrainement que j'avais effectué sur ma vitesse, me permit d'esquiver cette attaque mais malgré tout un des pics de métal m'effleura la jambe droite. Une blessure superficielle. Avec mon esquive, je m'étais retrouvé au dos de l'ennemi et sans regarder comment aller mes collègues, décidé à en finir vite, je contre-attaquai à mon tour. Il était plus que temps d'en finir avec cet homme. J'enchaînai une série de séries incantatoires qui me prirent quelques secondes, et de là, un dragon de glace jaillit de nul part prêt à s'abattre sur l'homme métallique. Etait-ce désormais la fin pour le bras droit du Buki ? Encore une fois, je comptais sur mes camarades pour que ma technique puisse permettre de mettre fin à la vie de cet homme. Je n'oubliais pas qu'ils étaient deux, à la base.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 132
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: 2 - Un mauvais goût dans la bouche ... Lun 27 Juin 2016 - 14:54

Les choses semblaient se passer mieux que prévu, tout du moins si l'on en croyait les propos de leur adversaire.

Que trois shinobi de bas niveau puisse prendre aussi aisément l'ancien bras droit d'une des principales instances du Shukai était presque risible. Leur adversaire dénigrait ses arguments par ses compétences, ainsi l'empire ne récompensait pas les récompenses selon lui, comme s'il pensait mériter mieux que ce qu'il avait, et pourtant de nos jours, il ne pouvait même pas tenir contre de jeunes shinobis n'ayant jamais coopéré.

Doli voulait presque lancer une pique verbale, mais ce n'était pas le moment. En effet, l'homme qu'ils venaient de handicaper passait à l'offensif. Alors que le nouveau manchot chargeait, laissant derrière un étrange membre métallique, un véritable vacarme se fit entendre.

La multitude d'hennissement de panique accompagnée des lourds pas des puissantes bêtes de trait déconcentra même le Kosobayui. Celui-ci beaucoup plus habitué aux doux chants de volatile qu'à un vacarme pareil.

Doli n'eut même pas le temps de penser que leurs missions de protection de la mine était un bel échec que Kamejiro semblait arriver au bout de sa courses prêt à asséner un terrible coup de poing. Ou tout du moins c'est ce qui semblait jusqu'au dernier moment ou le bras qui avait pris une couleur métallique claqua sur le sol.

En réponse a ce coup de paume au sol, et alors que la poussière soulevée par les chevaux atteignait quelque peu les abords de la zone de combat, des piques commencèrent a sortir du sol, se déplaçant vers eux comme une vague mortelle de metal.

Alors que Doli crut voir son supérieur disparaître instantanément en voyant l'attaque, le jeune homme lui commença a enchaîner les mudras aussi vite que possible pour essayer de se protéger.

Malheureusement, il fut trop lent et le bloc compact de plume qui fit apparaitre sous ses pieds suffit tout juste a éviter les plus gros des dêgats.

Ainsi au lieu d'avoir le pied transpercé de part en part par une des piques il avait simplement une legere entaile dans la plante du pied gauche, entaille qui était plus que suffisante pour empêcher Doli de prendre de bons appuie sur ce pied a partir de maintenant. Mais a part cela et donc ne légère perte de mobilité il n'avait pas plus subi de dégâts que cela.

Alors que Doli se tenait debout sur son bloc de plumes qui rougissait sous l'effet de l'écoulement de sang de son pied, il décida d'essayer de d'attirer l'attention de l'homme à moitié mort lui faisant face.

Pourquoi attirer son attention ? Tous simplement parce que derrière la future victime se tenait son supérieur avec un dragon de glace sortant de son corps.

Afin de limiter les esquives, et étant donné que le Mamoru du groupe semblait avoir déjà pas mal limité les mouvements de la cible Doli enchaîna aussi vite les mudras que possible et renvoya une pluie de plumes vers la cible, ciblant plus particulièrement le bas de son corps.

Pendant ce temps Doli essayait quand même de repérer le second individu du côté de l'écurie ou le grabuge le plus récent avait eu lieu


résumé:
 


Dernière édition par Kosobayui Doli le Dim 3 Juil 2016 - 11:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 164
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: 2 - Un mauvais goût dans la bouche ... Mer 29 Juin 2016 - 0:27

Les attaques combinées que venaient de lancer le groupe représentant la sécurité de l’Empire semblaient avoir fait mouche. En effet, il fallait dire que grâce à leurs efforts mis en place de manière synchronisée, ils avaient réussi à toucher leur adversaire sans qu’il ne puisse opposer un semblant de résistance, et tout ça, ce fut essentiellement grâce aux talents indispensables pour l’équipe du jeune Mamoru. C’est bien d’avoir des beaux effets pyrotechniques, mais si ça n’arrivait pas à attendre sa cible, cela avait autant d’utilité qu’un coup d’épée dans l’eau. De ce fait, grâce à Higeki, leur ennemi se retrouvait ainsi criblé de plusieurs projectiles de glace et de plumes.

Riant du malheur de son ennemi, Higeki se réjouissait de voir que la bataille n’allait être qu’une question de temps avant qu’ils ne puissent amener ce traître qui se prétendait ancien membre du Shûkai en prison. Cependant, il se rendit assez rapidement que ses prévisions n’étaient pas aussi bonnes qu’il ne l’aurait pensé. En effet, alors qu’il voulait faire en sorte de le limiter dans l’utilisation de techniques, il se rendit compte que son bras droit, qu’il avait immobilisé auparavant, s’était fait arraché dans l’opération, et surtout, était entièrement fait de métal. Bien qu’ils fussent dans le feu de l’action, Higeki ne put se retenir d’intervenir.


« - Sérieusement, les gars ?! J’avais fait en sorte de bloquer ce bras-là ! »

Oui, alors qu’ils étaient très certainement dans une situation de combat où ils pouvaient mourir facilement, il ne se préoccupa que du fait qu’une partie de son illusion n’avait servi à rien. Il pouvait même voir l’esprit qui avait saisi le bras voir ce dernier lui échapper, et regarder Higeki l’air circonspect, sans pour autant lui lâcher sa jambe gauche. Cependant, malgré l’ensemble des illusions qu’il avait subi, et qui étaient sensées l’immobiliser, il trouva le moyen d’attaquer leur groupe, en invoquant un parterre de métal duquel en sortir des piques. Si ses deux coéquipiers avaient de quoi se protéger, Higeki ne put utiliser que ses bras pour éviter de trop gros dommages. Heureusement, bien que la zone de frappe soit large, les dégâts furent légers, de simples égratignures.

Au même moment, un nuage de poussière leur arriva par la droite du groupe, indiquant potentiellement la présence d’un nouvel ennemi. Il se rappela aussitôt qu’il y avait une seconde personne masquée avec ce chien. Cela signifiait-il qu’elle était la responsable de l’action. C’était sûrement lié aux cris des cheveaux en train de s’échapper. Inutile d’essayer de les rattraper, cela serait qu’une perte de temps. Higeki choisi donc de plutôt se diriger vers la direction opposée au nuage de poussière, pour s’en éloigner. Pourquoi ? Parce que si jamais la moindre attaque surprise venait de cette direction, il y aurait plusieurs boucliers humains pour se retrouver entre lui et la ligne de l’attaque. Utiliser plus de chakra maintenant était inutile, il devait juste sur se focaliser sur sa prochaine victime à mettre sous emprise de ses Genjutsu, et laisser le travail de « gros bras » à ses coéquipiers.

Liste des Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1600
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: 2 - Un mauvais goût dans la bouche ... Mer 29 Juin 2016 - 17:04

Roh punaise mais c’est pas possible ! Ils ne peuvent pas s’enfuir tranquillement ces chevaux ? Obligés de faire un vacarme de dingue et de soulever la poussière ? Punaise ils mériteraient tous de finir en steak ! En plus c’est super bon de la viande de cheval, certes ça dépend des goûts aussi mais d’un point de vue personnel, je trouve qu’avec une petite sauce aux champignons, une branche de persil et un grand verre d’eau, y a pas meilleur. Ah si, le veau est encore meilleur, fondant sur la langue et accompagné de petites pommes de terre sautées … Mais on s’écarte totalement du sujet initial !
Donc les chevaux, euphorique de leur nouvelle liberté, filèrent à toute allure en provoquant un épais nuage de poussière. Ce même nuage que récupéra une petite brise nocturne pour l’emmener vers les quatre combattants. Ce fut d’ailleurs un miracle que je ne toussai pas au moment où il me passa dessus. Pouah, heureusement que la capuche et le masque sont toujours là, j’en aurai eu plein dans les cheveux autrement. Ah par contre Kamejiro à retirer le sien. Bon sang, pourtant Oniri avait bien précisé que c’était pour protéger les autres plus que soi-même ! Tss, plus individualiste que lui, y a pas !

Oh putain le con, il a perdu un bras ! Hey mais ils se déchainent tous sur lui, c’est pas possible ! C’est quoi ce défoulement de violence gratuite à trois contre un ? Hiriko, je te pensais pas comme ça … Bon il va falloir entrer dans la danse, et vite parce que là, si notre crétin d’allié ne meurt pas à la prochaine attaque, c’est qu’il y aura eu un miracle !
Profitant du nuage de poussière pour en partie camoufler ma présence, je sortis de ma cachette et vis avec une certaine surprise un dragon de glace naitre des signes incantatoires du Samui, placé à présent dans le dos de son adversaire. Pendant que … une seconde c’est des plumes ? Le troisième de la bande dont j’ignorai encore les capacités, il manipulait des plumes ? Pouahah c’est quoi ce pouvoir de merde !? Ahahah ! Il vient de quel clan ? Je n’ai jamais entendue parler d’eux. Si ça se trouve c’est des adorateurs d’une Gekei piaf et ils ont créé un groupe de fanatique en lien avec cette idole à plume. Ahah, ce serait tellement stupide !
Mais restons concentrer, c’est une bataille quand même. Donc ! Nous disions, le manipulateur de plume attaquait Kamejiro de face pendant qu’un dragon de glace lui arrivait dans le dos. La prise du sandwich ! Et notre maitre des illusions ? Il recule simplement.

Bon, ça se compte en demi-secondes, je fis un premier mundra afin d’activer l’une des capacités passives de mon don héréditaire, puis un autre pour servir à décupler la puissance de ce qui va suivre. Cette dite puissance, se fut une fois mes mains au sol que nos trois ennemis en firent la découverte. Une véritable forêt d’os tranchant naquit instantanément sur une très large zone, englobant à la fois une partie de ce qui restait de l’entrepôt, les quatre combattants, le bâtiment qui trainait non loin d’eux, les rails et même une partie de la montagne où s’enfonçait la mine ! Woah, même moi je fus impressionnée par la taille, ce n’était pas aussi imposant à Suna. Bon, tant mieux.
Donc oui des véritables troncs osseux poussèrent soudainement du sol, brisant au passage le dragon de glace du Samui en plein vol et protégeant Kamejiro de la nouvelle attaque de plume. Difficile d’évaluer les dégâts qu’avait reçus le camp adverse, cette technique ne permet pas de garder un contact visuel avec ses ennemis. Il faudrait d’ailleurs que je bosse dessus, pour trouver comment corriger ça. Enfin normalement je les ai tous touchés et Kamejiro est sauf, tous mes os ont volontairement poussés partout, sauf sous son petit cul.
Je vins ainsi à sa rencontre en slalomant entre les pointes acérées de ma propre attaque et oh, un bras en métal. Il n’était pas plus loin lui ? Boh, peut-être qu’il a simplement ricoché au moment de l’extraction des os jusqu’à atterrir ici. Je le récupérai et retrouvai mon allié dans un très, très sale état, en grande partie en train de se vider de son sang.

« Besoin d’un coup de main ? » Lui demandai-je en remuant sa propre main métallique.

Ahah, ne pas exploser de rire, ne pas exploser de rire ! Punaise heureusement que j’avais encore mon masque, sinon je aurai été incapable de cacher le fait que j’étais sur le point de piquer un fou-rire.

« Tu as parfaitement remplit ton rôle, je ne pensais cependant pas qu’ils te mettraient autant à mal. Hélas je n’ai rien pour te soigner alors reste au calme et fait de ton mieux pour rester en vie, je m’occupe du reste. » Terminai-je en lui lançant son bras métallique à ses pieds.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 816
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: 2 - Un mauvais goût dans la bouche ... Ven 1 Juil 2016 - 13:08

Tout se déroula en une fraction de seconde. L’ensemble des attaques furent parées par une technique de ma partenaire. Je ne pouvais que la remercier. Cela dit, j’étais très faible. J’avais perdu énormément de sang, et je ne pouvais plus user de techniques. Ma réserve de chakra était encore bonne, mais inutilisable. Quant à ma santé, je savais que j’allais y passer. Ce sont malheureusement les choses de la vie… Après tout, personne n’allait me pleurer, et c’était bien comme cela. Je ne voulais d’aucune pitié. Et d’un autre côté, je préférais crever que de faire le retour accompagné de cette Kaguya.

A genou au sol, buste penché, ma partenaire vint à ma rencontre tandis qu’elle me proposa un coup de main tout en jouant avec mon bras métallique. Je souriais. C’était en effet marrant… Est-ce que je devenais plus social du fait que j’allais mourir sur le retour tant l’hémorragie était importante ? Je n’en savais rien, mais je ne lui répondis pas. Je me relevai légèrement essayant tant bien que mal de me mettre debout, tout en m’appuyant sur les troncs d’os qui se situait proche de moi. Mon regard s’abaissa. Je sentais quelque chose qui n’était pas normal. Une plume. Une plume venait de s’insérer au creux de mon poumon droit… Je serais les dents. Je voulais être responsable de ma mort, je ne voulais pas que quelqu’un soit à l’origine de mon assassinat…

« Non. Je vais le faire moi-même. » Dis-je à ma partenaire.

Je saisis la plume entre mes doigts, et je l’arrachais de mon corps de toutes mes forces. Un filet de sang jaillit de la plaie arrosant le sol à côté de N°3. Je malaxais autant de chakra que je le pouvais. Une lame fortement aiguisée fut généré entre mes mains. Je regardais la Kaguya avec un air plus que satisfait tandis que je lui adressai ces quelques mots.

« Personne ne sera finalement venu à bout de moi ! »

Je levai les yeux au ciel, observant une dernière fois les étoiles. La lame froide vint se poser sur ma gorge. La sensation me donna quelques frissons. Je pouvais partir fier de moi. J’allais retrouver l’Homme Masqué, et j’allais lui faire la peau une fois arrivé à ses côtés dans l’au-delà !

La lame se planta dans ma gorge, et d’un geste vif je tranchais cette dernière laissant une douche d’hémoglobine arroser la Kaguya. Je suffoquais, j’étouffais… Mais cette douleur que je ressentais n’était autre que le fruit de ma fierté, de ma dignité ! Je partais simplement pour rejoindre l’Homme que je traquais ! Il était temps de passer aux choses sérieuses, mais dans un autre monde que celui-ci… Je n’en avais pas fini…

Ma tête se laissa tomber en arrière emmenant mon buste puis mes jambes jusqu’à tomber au sol. Légèrement adossé contre un os qui était sorti du sol, mon bras qui tenait fermement la lame tomba au sol munit de l’arme, puis les nerfs se relâchèrent laissant l’outil rouler au sol…


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 324
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: 2 - Un mauvais goût dans la bouche ... Sam 2 Juil 2016 - 21:37

Rapidement, je m'étais retrouvé derrière l'ancien bras droit du Buki, et j'étais maintenant prêt à terminer le combat contre lui. Faisant quelques signes incantatoires, ce fut un magnifique dragon de glace qui sortait pour foncer et s'abattre sur l'adversaire tandis que face à lui, il y avait les plumes du Kosobayui qui se dirigeaient sur lui. Quant à Higeki, il s'était placé sur ma droite et plus en retrait, mais c'est vrai qu'il n'avait pas forcément d'aptitudes pour combattre de front. Les illusions, c'était son fort après tout et il était à un atout à ne pas négliger loin de là. Pourtant, la suite des choses ne se passaient pas comme je l'aurai voulu...

Des os ? Des os sortirent du sol pour formaient une espèce de forêt gigantesque, détruisant le dragon de glace que j'avais crée. Rapidité était mon second prénom (appelez-moi The Flash), et rapidement je formais quelques mudras pour qu'une pellicule de glace se forme tout autour de mon corps à l'image d'Iceberg dans X-men, quoi. Cette fine couche de glace qui était quasiment indestructible me protégea des pics d'os qui se brisèrent instantanément lorsqu'elle me touchèrent. Cette défense était absolument parfaite et ne possédait aucun angle mort, c'était donc sans blessure que je sortais de cette attaque. Maintenant, il était impossible pour moi de voir quoique ce soit. En fait, j'avais une légère vue sur ce qui se passait face à moi auprès de l'ex bras droit de l'une des sections du Shukai et de son camarade, toujours masqué. Il s'était suicidé ? Vu ses blessures, il ne pouvait plus combattre et apparemment, il avait préféré mourir de ses propres mains plutôt que face à des petits soldats du Shukai.

Doli et Higeki ? Je ne savais pas où ils étaient, mais je me devais de dégager entièrement la vue et j'avais la technique parfaite pour cela. Enfin... j'avais peur que mes alliés se fassent toucher à vrai dire, mais je n'avais pas le choix. La forêt osseuse allait me gêner pour la suite. Formant à nouveau quelques mudras, le ciel s'assombrit légèrement pour finalement laisser tomber d'énormes blocs de glace détruisant le champs osseux autour de moi. La poussière revient alors, et pour quelques secondes, il était difficile pour chacun de se voir. Maintenant, il restait concentré comme jamais au maximum


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 132
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: 2 - Un mauvais goût dans la bouche ... Dim 3 Juil 2016 - 11:12

Les choses se passaient excellemment bien jusqu'à présent. À l'image de cette prise en tenaille entre une plue de plume et le dragon, tout se déroulait parfaitement jusqu'à présent. À moins d'un miracle ce combo serait a fin d'un des terroristes. Malheureusement comme Doli s'en rendrait bientôt compte, dans le monde ninja quand tout allait bien, c'était que quelque chose d'horrible se préparait. En l’occurrence, cet événement dans cet affrontement fut l'entrée dans le combat du partenaire du manchot.

Cette entrée fut fulgurante et changea le cours de la bataille du tout au tout. À ce moment-là le Kosobayui ne savait pas trop ce qui se passait tout ce qu'il savait, c'était qu'avant que tout ne parte en cacahuete il sentit des vibrations secoué le sol. N'étant pas complètement idiot et ayant quelques réflexes Doli commença à enchaîner les mudras pour atténuer ce qui lui arrivait dessus.

Malheureusement, il n'eut même pas finie sa première série de mudra que les premières pointes blanches commencèrent a sortir du sol. Si Doli avait été en contact avec le sol à ce moment la il aurait été très mal, heureusement il était à une dizaine de centimètres du sol ce qui lui laissa le temps de terminer la première série. Faisant pousser sous ses pieds un mur de plumes , à la fois pour s'éloigner des piques et pour les contrer. Cependant en voyant la facilité avec laquelle les piques faisaient des degats au tour de lui il repartie sur la même série de mudra dans la suit de la première sans jamais s'arreter. Finalement un mur horizontal apparut formant une sorte de T avec le mur pilier. Cette forme de plateforme combiné à la densité des piques fit que la plateforme fut porté jusqu'à ce que les piques arrêtent de s'étendre.

Malheureusement Doli avait quand même subi de lourd dégâts. Les piques avaient en effet traversé la paroi en quelques endorit, donc un juste sous sa jambe gauche déja bléssé. Celle-ci fut rendue complètement inutilisable, les os étant brisé et le mollet à moitié déchiré.

La douleur que ressentait Doli était presque abrutissante. Malgré tout son instinct de survie fut plus fort que tout, et ne cherchant même pas a repérer les ennemies dans le fouillis qu'était devenue la zone de combat Doli décida de battre en retraite. Faisant quelques mudra en se concentrant intensément Doli se fit pousser des ailes. Puis profitant du nouveau nuage de poussière provoqué par le second éboulement de l’entrepôt dans son dos, il s'éloigna de la zone de combat, abandonnant quelque peu ces partenaires dans cette forêt d'os.

Doli manqua presque la pluie de glace qui s'abattit sur la zone alors qu'il atteignait l'abri de l’entrepôt et se posait pour essayer d'endiguer l’hémorragie et la douleur. Cependant, il remarqua quand même l'affrontement, la lutte des pouvoirs familiaux des Samui contre celui des Kaguya était une chose presque poétique a regarder. Cependant Doli n'était pas en état pour apprécier parfaitement la scène, préférant se laisser tomber a la limite de l'inconscience au plein milieu de la zone de guerre. À peine caché par quelques débris et un nuage de poussière diminuant en épaisseur rapidement.

Autant dire que le combat était fini pour Doli.


résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 164
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: 2 - Un mauvais goût dans la bouche ... Mar 5 Juil 2016 - 18:59

Higeki avait peut-être du mal à le dire, mais il était obligé de reconnaître au moins le fait que son équipe, pour le moment, arrivait à tenir la route, malgré la qualité (ou plutôt le manque) de ses camarades. Certes, l'un des deux individus masqués avait réussi à s'échapper, malgré sa tentative d'intimidation, mais ils arrivaient tout de même à tenir en respect celui qui se prétendait être un ancien membre du Shûkai, et aussi très haut gradé de surcroît. Le sang d'Higeki était en train de s'agiter, signe de son excitation qui montait, rien qu'à l'idée de pouvoir stopper un criminel de son envergure. Ce n'était qu'un petit pas pour ce qui était l'accomplissement de son objectif ultime, mais cela restait en tout cas un grain de sable retiré de la route vers son idéal. Cependant, il ne devait point croire que le combat serait gagné. En effet, cette poussière apparue de nulle part l'avait alerté aussi rapidement qu'elle n'été entrée dans son champ de vision. Sachant qu'ils n'avaient en face d'eux que l'un des membres du duo, il fallait se douter que l'autre fût à l'origine de cette agitation. Par réflexe de survie donc, Higeki s'éloigna de la zone de poussière, et attendit pour agir.

Cependant, les évènements ne semblaient pas vouloir se goupiller dans le sens que voulait Higeki. On aurait pu croire que l'utilisation du dragon de glace de leur capitaine, combiné aux assauts ailés du noireau du groupe et finalisé par l'immobilisation de jeune Mamoru aurait pu être fatal pour le dénommé Kamejiro. Mais le fait était que pour obtenir un tel exploit, il aurait fallu que les attaques puissent atteindre leur cible. En effet, sortis de nulle part (ou plus précisément du sol autour d'eux), plusieurs piques de couleur ivoire apparurent dans la zone de combat, stoppant ainsi l'action d'une manière aussi brutale qu'inattendue. Cette action, dont l'auteur était sans l'ombre d'un doute le second individu masqué, eut pour effet de renverser la vapeur, et de chambouler l'équilibre des forces de cet affrontement. Nous aurions pu penser que l'action de cet effronté aurait servi à sauver son camarade, puisque cela avait tout simplement éclaté en mille éclats le dragon de glace, mais il n'en fut rien, puisque le pauvre albinos avait lui-même finis embroché par l'offensive ennemie.

Et Higeki dans toute cette action ? Il ne fallait pas l'oublier, ce jeune homme. Enfin... Peut-être que si, il aurait mieux fallu pour lui qu'il ne disparaisse de l'action, il s'en serait sans doute mieux sorti. Contrairement à ses homologues de l'empire bleu (bien que maintenant gris), il n'avait pas de capacités de combat suffisamment développées pour lui permettre une esquive, ni de compétences en Ninjutsu qui lui aurait permis de créer ne serait-ce qu'une potentielle défense. Il n'était qu'un simple illusionniste, qui comme un tableau que l'on accrocherait au mur, pouvait certes capter l'attention de mille et une personne, mais n'en restait bien empli que de fragilité. De ce fait, ce fut sans surprise qu'il se retrouva avec les jambes griffées par les piques d'ivoire, d'une violence tel qu'il en perdit l'équilibre, avant de se perforer l'abdomen par un autre stalagmite. La douleur n'avait pas de nom, mais se caractérisait si bien par le bruit de ses hurlements et jurons à l'égard du lanceur. Enfin, ce ne fut qu'un cours instant, puisque sa bouche vint se remplir alors rapidement de sang, l'empêchant de trop gueuler.

La vision du jeune Mamoru à la chevelure émeraude devenait floue. Sa respiration était presque étouffée par son propre sang, alors que ses forces semblaient s'envoler rapidement. La seule chose qui semblait encore le faire tenir debout était l'adrénaline, celle qui était montée durant tout le combat à cause de son excitation, ainsi que par sa volonté à voir les deux chiens qui s'opposaient à lui finir en charpie. Puisant dans les forces qui lui restaient, il concentra sa vision dans l'endroit où se trouvait son adversaire, pour se rendre compte que le second individu l'avait rejoint. Bien que cela lui fasse mal, il se mit à rire doucement, à l'apprentissage de cette nouvelle, car son ennemi s'était offert à lui sur un plateau d'argent. Même avec sa fatigue, avec cette portée, il pouvait au moins faire en sorte de l'immobiliser. Hélas, avant qu'il ne puisse tenter la moindre action, il semblait que le destin veuille encore lui causer de la douleur. En effet, sans lui laisser une chance de terminer son œuvre, plusieurs projectiles vinrent le frapper violemment sur le corps, dont un brusquement à sa tête. Ce simple choc suffit à l'assommer, le faisant plonger dans l'inconscience avant qu'il ne puisse agir, ni connaître la personne qu'il allait devoir tuer pour ce coup.

Liste des Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: 2 - Un mauvais goût dans la bouche ...

Revenir en haut Aller en bas
 

2 - Un mauvais goût dans la bouche ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Chapitre : Et que l'Aube soit rouge ...-