N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 4 - Le fracas des vagues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin - Assistante du Seigneur du Vent
Messages : 1877
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: 4 - Le fracas des vagues Sam 25 Juin 2016 - 12:57

A peine eus-je mis le pied sur le toit que les vibrations me firent comprendre que quelque chose d'imposant fonçait sur-moi. De part l'amplitude je compris qu'il s'agissait d'une des pince du scorpion. Prenant également appuie avec mes mains sur les tuiles, je me donnais une brusque impulsion à l'image d'un animal bondissant. L'énorme pince se referma à quelques centimètres en-dessous de moi. Un coup de pied à la dérobé me permit de prendre appuie sur l'arme chitineuse afin de m’élancer dans les airs, le tout en effectuant un salto. Durant la brève seconde où je m'étais retrouvée la tête en bas, mon œil avisé verrouilla les points d’appuis sur le toit, ceux-là même qui serait en mesure de me recevoir sans faire de bruit. Je retombai alors à quatre pattes, une jambe tendue et l'autre pliée. Il s'en était fallut de peu...

De son côté le seigneur s'échoua dans une vulgaire provocation. Comprenant que c'était tout ce dont il était capable je décidai de ne pas m'attarder davantage et reprenait ma route en direction du port. La folie et les flammes gagnaient progressivement la ville portuaire. J'arrivais finalement à destination après avoir parcouru quelques centaines de mètres. A partir de là j'effectuai un bond magistral depuis la dernière bâtisse faisant face à la mer pour atterrir sur un navire marchand à quais. Ce dernier était vidé de ses hommes, comme de ses marchandises. Dans se recoin isolé je m'assurai toute tranquillité. Aussi sans plus attendre j'allais m'engouffrer dans la cale, faisant sauter le verrou de ce qui devait être la réserve de nourriture. Les lieux étaient exigus, sombres et empestaient la moisissure. Le tumulte de l'extérieur était en parti étouffé si bien que l'on peinait à croire que le chaos y régnait. Il ne m'en fallut pas davantage pour comprendre que cet endroit était le plus approprié afin d'y déposer mon ultime bombe, celle qui serait en mesure de raser l'intégralité du port.

J'avais à contribution mes propres recherches sur le fuinjutsu ainsi que les moyens financier indirectement versé par la Grue afin de confectionner cette arme de destruction. Autant dire qu'il s'agissait certainement de la création dont j'étais la moins fiers, seulement la fin justifiait les moyens et, ce faisant, je plaquai mes mains sur le sol de la soute, propageant les marques qui invoquèrent une une demi sphère de cristal composée de multitudes d'éléments chimique, mécanique et chakratique. Avec cela, on pouvait considérer ma mission comme étant accompli, seulement je ne comptais pas m'arrêter-là. Le Seigneur Van pouvait se révéler être un otage de choix et je comptais bien tenter de le capturer avant de m'en aller. Étant ainsi décidé à passer aux choses sérieuses, je retirai ma cape pour recouvrir la demi-sphère. Profitant de cette tranquillité j'invoquai le restant de mon équipement, rangeant ainsi Memory, Oblivion et Reaver dans leurs holsters. Je fis également apparaître mon sniper équipé de son système de silencieux. Toujours invisible, je rejoignis l'extérieur du navire d'un pas déterminé, grimpant habillement le long du mat jusqu'à son sommet qui m'offrit une vue imprenable sur la ville. De-là je pouvais apercevoir l'immense invocation du Lumineux. Mon unique œil valide se modifia afin d'accroître de façon significative la portée de mon champ de vision. J'étais désormais parfaitement à même de le voir lui ainsi de toute la petite troupe qui l'accompagnait. En ces circonstances il ne serait pas facile à atteindre ce fut pourquoi je décidai de mettre en place un traitement des plus particuliers.

Sublimant mes capacités sensorielles, je ne pus cette fois-ci réprouver ma nature démoniaque qui pris le pas sur ma physionomie humaine. Cornes et griffes chitineuses étaient désormais mes nouveaux apparat. Ressentant le monde qui m'entourait avec toujours plus d'intensité, je me mis en position. Je disposai de quatre balles pour quatre cible différentes. J'analysai attentivement le cycle du ballet fantomatique qu’exerçaient les marionnettes autour de lui, avant de reporter le canon de mon arme sur divers éléments du décor. Ainsi, fis-je feu tantôt sur un mur, tantôt sur le sol, tantôt sur une gouttière... Les quatre balles s'éparpillèrent en ricochant à travers les quartiers avoisinants le groupe de Shukaijin pour que finalement chacune converge vers leurs cibles. Les angles morts avaient été privilégier. Ainsi, l'une des balles, après s'être répercutée à plusieurs reprises sur l'environnement, traversa la cinquantaine de mètre qui lui restait à parcourir, fila entre les marionnettes pour partir de loger dans l’omoplate du Seigneur. Qu'elle atteigne ou non sa cible, elle exploserait en arrivant à sa hauteur. Les trois autres balles effectuèrent le même schéma. La différence étant quelles visaient directement les autre pantins de bois qui finiraient réduit en morceau sous la violence des impacts.

Sans savoir si j'avais fais mouche je composais une nouvelle fois le signe du tigre, faisant ainsi détonner la bombe que j'avais placé dans la caserne. Cette dernière vola littéralement en éclat et l'onde destructrice qui en ressorti rasa les quartiers environnants. D'innombrables débris vinrent nourrir les flammes. Les cris de détresse résonnaient de plus belle. La foule accourait dans les rues, désemparés, telle une marée humaine en proie à la peur. Et je restai du haut de mon perchoir, le visage taciturne, à observer ce monde brûler...





Rikin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: 4 - Le fracas des vagues Dim 26 Juin 2016 - 11:53

Les marionnettes continuaient de tourner tout autour du Trentenaire sans ne jamais cesser leur course. Van avait parfaitement cosncience d'ailleurs que tant qu'il resterait ainsi parmi ses pantins, alors les chances de se faire surprendre une nouvelle fois par la femme camouflée à bout portant, seraient réduites. Zwei quant à lui était toujours à l'affut prêt à réagir au moindre signe qui viendrait menacer son Maître tandis que Seito venait à peine d'arriver à ses côtés, bien à l'abri des regards. Au bout de quelques instants biens calmes, Van décida de mettre à profit ce petit temps mort, juste le temps de se plaquer le torse à l'aide de sa main gauche. Un symbole qui représentait le ying et le yang apparu dés lors et tâcherait de le protéger un minimum si sa défense venait à ne pas suffire. L'occasion lui avait été tendu de renforcer encore un peu plus sa panoplie de défense. Autant en profiter.

En attendant de la voir sortir de sa cachette, Hoheinheim s'orienta dans une direction différente à son scorpion. L'utilité ici viserait à couvrir un plus grand champ de vision dans le cas où une attaque serait dirigée contre eux. Toujours posté sur sa tête, le Lumineux veillait tout de même à garder la défense de fortune de ses marionnettes, active. Jusqu'ici il ne s'en était pas trop mal sortit, ce qui ne voulait pas encore dire qu'il ne lui arriverait rien d'ici la fin de ce combat. Une chose était sûre, l'intérêt de terrasser le Seigneur de Guerre devait être la principale motivation de la criminelle qui s'était empressée de s'en prendre à lui. Autant dire que son niveau n'avait rien à voir avec un simple brigand de grand chemin ...

Ce n'est qu'au bout seulement d'une dizaine de minutes environs que la dite Gekei du Bélier se décida à agir. Une balle parvint contre toute attente à passer la pseudo barrière animée par les pantins du Lumineux, jusqu'à venir se loger directement dans son épaule. Aussitôt le Fuinjutsu à la forme du Ying et du Yang s'activa afin de couvrir une bonne partie de l'explosion causée par la balle.. Fort heureusement pour lui, le sceau venait d'absorber une bonne partie des dégâts ce qui n'eut comme conséquence, que de le propulser quelque peu en arrière.

Un peu de sang vint taché la blouse à la couleur blanche unie du Seigneur de Guerre. Celui-ci n'était pas très content de s'être encore une fois fait surprendre mais cette fois d'aussi loin. Incapable de repérer l'origine du point d'attaque, il n'en restait pas moins persuadé maintenant que la femme qu'ils avaient pour adversaire, se battait de la même façon que l'une de ses vieilles connaissances. La coïncidence cependant était trop énorme pour que Van puisse se l'affirmer aussi facilement. Celle qu'il avait rencontré était une Kunoichi du village du Sable, et n'aurait clairement rien à gagner à attaquer le Shukaï. Du moins du point de vue du Trentenaire.

L'instant qui suivit cependant fit voler en éclat sa première marionnette. Kurou explosa littéralement en plusieurs morceaux suivit de prêt par Ashi cette fois et enfin Koura. Le dernier pantin activa lui aussi une première défense qui encaissa le choc de la balle. Quant à Ashi, celle-ci resterait toujours utile même dans cet état là.
Leur adversaire avait prit une bonne distance avec eux. Même si le Lumineux ne connaissait pas sa destination, il savait que la capitainerie, la caserne et le phare avaient été détruits. Puisqu'en tout cas la capitainerie et l’entrepôt se trouvaient davantage vers le centre ville, il semblait tout à fait logique d'en déduire que sa prochaine attaque se ferait d'un endroit encore intact.

Van ~ " Seito, Takoyaki ! " Fit-il en apercevant les scorpions censés les accompagnés tous les deux. " L'objectif de notre ennemie est clair, elle cherche à s'en prendre à tous les gros bâtiments de Kanazawa. Nous ne pouvons encore nous permettre de subir plus de dommages. Utilisez ces repères pour couvrir la plus grande zone qu'il vous sera possible d'atteindre ! Puis envoyez un signal pour me prévenir que tout est en place. "

A l'aide de quelques fils de chakra, Van déposa dans les mains de ses élèves une partie de sa marionnette complètement détruite. Les bras et les jambes étaient restés intacts et conservaient bien encore les Fuinjutsus de leur créateur. De son côté le Lumineux se tenait toujours prêt mais cette fois avec une idée bien précise en tête. Les pinces du scorpion géant s’imbriquèrent l'une dans l'autre en entourant parfaitement le Lumineux. Protégé quoi qu'il arrive par son invocation, il serait cette fois impossible pour son adversaire de réussir à le toucher encore une fois. Maintenant qu'il était blessé il ne restait plus qu'à attendre que son plan se mette en place. Sa main encore valide lui permettrait encore de se battre mais aussi d'activer sereinement la plupart de ses Fuinjutsus. Le tout serait de résister jusqu'à ce que Seito et Takoyaki soient en place.

Les quatre scorpions que le Trentenaire avait invoqué plus tôt quant à eux se dirigeaient chacun vers une destination inconnue à travers les rues de la ville ... Visiblement Van avait bien une idée en tête.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: 4 - Le fracas des vagues Dim 26 Juin 2016 - 15:17

Seito vit son maître chanceler sous un choc aussi violent que soudain. Il sortit le nez de sa cachette, et observa la scène d'un oeil attentif. Une sorte de motif, s'apparentant sans doute à une forme de Fuinjutsu complètement inconnue à Seito, couvrait le torse de Hoheinheim. Ce dernier semblait tituber, et du sang tachait déjà sa blouse blanche. Qu'avait-il pu se passer pour que la garde du Seigneur de Guerre soit brisée, et qu'il soit lui-même touché ? Il semblait y avoir eu une petite explosion -Seito avait entendu un choc peu avant de se montrer. Quel artifice avait été utilisé contre son maître ? Si c'était bel et bien la criminelle qu'ils cherchaient à appréhender depuis tout à l'heure qui était à l'origine de ça, elle était très forte, bien au-dessus du niveau des criminels de bas étage. Elle n'était sans doute pas dans les parages, ils l'auraient certainement vue, sinon, ou au moins aperçue. Elle devait donc pouvoir les atteindre depuis une longue distance. Seito frissonna à cette pensée. Ils n'avaient aucun moyen de savoir où elle était, ni comment elle attaquait. Que leur restait-il, alors, pour se protéger ?

Les pantins de Hoheinheim tombèrent un à un, à l'exception du dernier, qui sembla absorber le choc qu'il recevait. Seito connaissait ces marionnettes, pour les avoir déjà affrontées une fois. Il savait que les mettre en morceau n'était pas forcément chose aisée. Si jamais il venait à être touché, lui ou quiconque d'autre, par une attaque de cette mystérieuse terroriste, il pouvait s'attendre à de graves blessures. Le scorpion qui l'accompagnait, lui, semblait bénéficier d'une protection conséquente avec sa chitine. Peut être que si le danger s'approchait, et que Seito se trouvait dans l'incapacité de se défendre lui-même, il pourrait compter sur son allié animal ?

Les ordres de Hoheinheim ne se firent pas attendre longtemps, après que ses pantins furent tomber en morceau. Il se saisit de ceux-là, et les posa directement dans les mains de ses élèves. Seito examina le tesson de marionnette. Il connaissait ces bouts de mannequins, il savait ce qu'ils permettaient à son maître. Il pouvait les utiliser pour activer ces espèces de barrières, dont les arcanes restaient un mystère impénétrable pour le jeune Shuhan. Il savait cependant que ces protections étaient efficaces, et pouvaient retenir à peu près n'importe quoi dans leur enceinte. Vu les instructions données par son maître ...

Il n'attendit pas un instant de plus. Il se tourna vers le scorpion. Il l'avait vaguement observé alors qu'ils couraient d'un lieu à un autre, et avait remarqué la vivacité particulière dont la bête pouvait faire preuve.

"Tu peux me porter ? On ira plus vite comme ça."

L'arachnide acquiesça d'un sifflement, et Seito grimpa sur sa carapace.

"On va vers le port, le plus loin possible !"

Il n'en fallait pas moins à la créature pour qu'elle s'élance en direction des quais. Ses pattes s'agitaient sur les tuiles, et produisaient un cliquetis infernal. Sa queue, menaçante, au-dessus de la tête de Seito, n'était pas non plus pour rassurer le cavalier. Même s'il les savait particulièrement efficaces, les scorpions dont usait son maître lui exprimaient une certaine crainte. Ils semblaient être des bêtes faites pour tuer, le plus efficacement possible.

Ils dévorèrent en une minute la distance qui les séparait du port, et continuèrent sur leur lancée. Les feux de la ville projetaient sur les navires des lueurs blafardes, rouges. Les coques des vaisseaux semblaient brûler sous l'effet de cette lumière de mort, et les planches gémissaient en écho avec les cris des habitants. Le port tout entier semblait être pris d'effroi. Quand on savait ce qui était arrivé à la ville, il n'était que trop facile d'imaginer les dégâts qui pourraient ravager le port, si la criminelle ne s'était pas encore arrêtée dans son entreprise de destruction. Mais il fallait à tout prix limiter les dommages, tant qu'il était encore temps. Sinon, Kanazawa s'exposait à des répercussions qui dépasseraient l'échelle locale. C'était peut être même déjà le cas ...

Quand Seito estima qu'il était assez loin, il le signifia à sa monture. Là où ils s'arrêtèrent, il n'y avait déjà presque plus de bateau à quai. Seito descendit du dos du scorpion, et déposa le morceau de marionnette sur le sol. Maintenant ... Il comptait sur l'arachnide pour assurer sa protection et celle de l'échantillon de pantin. Il sortit d'un porte-kunaï un coutelas équipé d'un parchemin explosif. Il caressa le bout de papier du bout des doigts, et le lança en l'air. Dans un nuage écarlate, le parchemin éclata, signifiant qu'il était prêt pour la manoeuvre. Maintenant, tout reposait sur son maître ...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 192
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: 4 - Le fracas des vagues Mar 28 Juin 2016 - 3:16

Subitement, voilà que le scorpion changeait de direction à un angle de vue. La Gekei s’étonnait certes, qu'il ne préférait pas allez soutenir son Maître, mais peut-être, lui avait on fait passer d'autres instruction ? Il parcourrait sa route avec vigueur écrasant de tout son poids les pavés sur son passage, de son côté la bête était perplexe, être la secouriste de cette nourriture humaine dont elle n'avait même pas le droit de se nourrir l'agaçait terriblement. Les plus faibles ou moins bien préparer mourraient, c’était une loi de la nature, mais les hommes aimaient tellement chambouler cette dernière. Elle s’exaspérait à cette pensée, mais cela ne l’empêchait pas pour autant de se plier aux désirs de son Maître … et si ce dernier était de sauvegarder cette endroit, il faudrait bien si faire.

Enfin au bout d'un moment la bête à pinces se stoppait, commençant dès lors une étrange danse tout en choquant de ses pinces. Essayait-il de dire quelque chose à son acolyte, c'était tout à fait ça qu'en déduisait la Gekei en constatant que ça se corsait près du port. Le Maître ne semait plus la panique qu'en criant sur la tête de son scorpion, mais aussi maintenant on étant peut-être dans les hostilités. Etait-il pris pour cible ou avait-il trouvé celle qu'ils cherchaient … Toujours pas de réponse, mais une certitude quand l'invocation lui pointait le parchemin confié par son invocateur que la Gekei conservait à sa ceinture. Il était temps de l'utiliser, à quelle fin le Maître voulait et son point de raccroche pour son fuinjutsu ? Sûrement parce que ça se gâtait comme le temps au dessus de leur tête, elle redoublait de vigilance ainsi esseulé dans son coin. Il avait toujours le scorpion pour la protéger ceci dit, mais ce n'était pas tant le point qui la tourmentait le plus. Elle apposait enfin le sceau de son Maître toujours à son abri sous l'invocation.

~ Et maintenant ?

La bête claquait ses pinces en dandinant plus excité qu'à son arrivée ...

Technique:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin - Assistante du Seigneur du Vent
Messages : 1877
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: 4 - Le fracas des vagues Mer 29 Juin 2016 - 10:34

Il était plutôt tenace. Je ne serais visiblement pas en mesure de l'atteindre avec les moyens actuels, d'autant plus que le chakra commençait à me manquer. La pause de mes derniers explosifs m'avait beaucoup trop coûté. Soit, je saurais me contenter de l'anéantissement partiel de cette ville. Avisant mes cibles se disperser au loin je compris que quelques chose se tramait. Activant aussitôt ma vision nocturne je pus constater que le Seigneur de Guerre essayait d'éparpiller des sceaux aux quatre coins de la ville. Voulait-il créer une barrière ? Pour protéger les bâtiments ? Pour m'emprisonner ? Les deux ? Qu'importait, je ne comptais pas le laisser faire. D'une simple pression j'éjectai le chargeur vide de mon arme qui heurta l'une des poutres du bas avant de s'échouer dans le fond de la coque du navire. J'en invoquai aussitôt un nouveau contenant une dizaine de balles. Une fois prête, je pointai le viseur de mon sniper sur l'un des scorpions qui commençait tout juste à s'éparpiller.

Quatre tires pour quatre cible. C'était on ne peut plus simple. Il me suffisait de détruire ses repères afin qu'il ne puisse ériger sa barrière. Ces petits rampants ne semblaient pas bien résistante en plus de ne pas avoir été préalablement protégés. Et ne voulant pas m'arrêter là, je fis également feu sur les quatre autres repères de la marionnette que j'avais réduit en miette quelques instants plus tôt. Ma vision longue portée couplée à ma capacité à voir dans le noir m'offrait un avantage indéniable par rapport à mes opposants. Si je ne pouvais mettre à terre le Lumineux il ne me restait plus qu'à me recentrer sur mon premier objectif. L'entrepôt n'avait pas explosé comme prévu, il ne me restait donc plus qu'à y retourner, afin de m'en occuper. Ce faisant je bondis du haut de mon perchoir pour atteindre le mat du navire d'en face. Je répétai l'opération à plusieurs reprise jusqu'à ce que les supports viennent à manquer. Je rejoignis alors les toits, poursuivant ma course effrénée à travers ce chaos. Mon camouflage ne m'avait pas quitté un seul instant depuis lors.

Il ne me fallut que quelques minutes pour retourner jusqu'au hangars car naturellement ce dernier se trouvait non-loin du port. Je passai une nouvelle fois par le toit. Invoquant un énième chargeur d'arme comportant des balles d'une série tout à fait spéciale. Chacune possédait une tête explosif de haut calibre qui saurait faire son office. Il ne m'aura fallut que deux tires sur les poutres de renforcement pour provoquer l'effondrement de l'édifice sur lui-même. Satisfaite de mon œuvre, je rebroussai chemin afin de reprendre ma position initiale sur le premier navire piégé. Entre temps un parchemin explosif avait explosé dans le ciel, m'indiquant la position d'un des shukaijin. Postée sur un toit, à environ deux centaines de mètres de lui, je pointai le canon de mon arme dans sa direction. Faisant feu sur-lui, j'utilisai les deux dernières balles de mon premier chargeur. Une était dédiée à sa gorge, l'autre au repère fuinjutsu qu'il venait de placer. La fin approchait







Rikin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: 4 - Le fracas des vagues Mer 29 Juin 2016 - 13:06

Abrité par la pince géante de Zwei, Hoheinheim se trouvait toujours sur son Scorpion géant lorsque le premier signal illumina le ciel d'une petite explosion. Petit à petit tous se mettaient en place et ne tarderaient plus à faire apparaître la barrière du Lumineux. Pendant ce temps les quatre petits kuchyoses envoyés depuis un bon moment déjà, parvinrent à gagner leur position plus en retrait de la ville. Le but étant de protéger la plus grande zone possible, il était tout naturel que leur direction ait été opposée à celle donnée à Seito et Takoyaki. De nombreux bâtiments les dépassaient de loin et eux avaient veiller tout du long à longer les murs à même le sol afin d'au mieux se protéger des attaques possibles. Il fallait admettre que du fait de leur taille et de leur petite réserve de chakra, un expert en sensorialité n'aurait même pas été capable de faire la différence avec un civil.

Pourtant une nouvelle explosion retentit cette fois au niveau de l’entrepôt. Le bâtiment s'écroula sur lui même après que deux explosions simultanées se soient déclenchés sur ses fondations. Les Kogane n'auront rien pu faire finalement pour éviter tous ces actes terroristes. Un sentiment d'impuissance face à la sensorialité s'était saisi du Seigneur de Guerre qui ne s'était qu'à de trop nombreuses occasions rendu compte de son importance lors d'un combat. Lorsqu'il serait de retour à Taki, ce dernier entreprendrait tout afin de maîtriser à son tour ce talent si précieux. Pour l'heure il devrait se contenter de son instinct et de protéger au mieux les habitants de Kanazawa. Van ne voudrait pas expliquer un échec aussi cuisant que la destruction totale de la ville dans laquelle lui et ses élèves se trouvaient.

Peu de temps après ce fut cette fois quatre nouvelles salves qui furent tirées. Les balles prirent pour cible les scorpions de Van qui s'était éparpiller à travers la ville. Certain qu'elle ne les toucherait pas, Van fut surprit lorsqu'il se rendit compte que deux avait été tués sur le coup. Les deux autres avaient certainement pu profiter d'être aussi loin et du fait de longer les bâtiments à même le sol pour ne pas s'inquiéter des deux tirs. Malgré tous les talents de snipeuse de leur adversaire, celle ci ne pouvait certainement pas voir à travers les murs. Le mieux pour le Trentenaire serait qu'elle les croient vaincus afin qu'ils ne soient pas de nouveau prit pour cible. Immobile donc bien à l'abri de leur dernière position où la balle était venue se loger dans l'angle du mur, les deux scorpions restant décidèrent d'eux même qu'ils avaient suffisamment bien avancer.

Plus suspicieux encore depuis qu'il avait pu voir les morceaux d'Ashi se faire réduire en cendre devant lui, Hoheinheim parvint à localiser partiellement la provenance des premiers coups de feu. En mirant l'horizon depuis sa hauteur, celui-ci avait remarqué une lueur précéder chacun des coups de feu tirés depuis le mat d'un grand navire marchand. Puisque aucune balle ne l'avait ciblé, lui eut tout le bon loisir de se baser sur la trajectoire des balles pour tenter de remonter jusqu'au tireur. Lorsque ce fut chose faite, Van fronça les sourcils et découvrit bien trop tard les dernières cibles de la Gekei. Seito allait devoir s'en sortir seul cette fois. Lui était bien plus proche que le Lumineux, de son adversaire et faire preuve de prudence.

Finalement le Seigneur de Guerre lia ses deux mains l'une à l'autre. Bien caché de la position de la jeune femme, celui-ci n'activerait sa barrière que dans le cas ou une plus grosse explosion viendrait menacer d'emporter la ville avec elle. En attendant celui-ci garderait cette carte dans sa manche et poursuivrait l'affrontement comme si de rien était. Il était cependant surprenant de voir à quel point la Gekei avait anticipé son plan. L'importance qu'elle accorda à ses quatre Kuchyose mais aussi à la marionnette Ashi fut bien trop soupçonneuse pour n'être fondé que sur de simples intuitions. Cette femme n'était pas une étrangère, Van en était à présent persuadé.

Van ~ " Takoyaki, Seito ! Elle se trouve au port ! Restez où vous êtes et protégez les sceaux ! " S'écria-t-il en espérant que ses deux élèves l'entende.

Puis aussitôt qu'il le dit, Zwei s'empressa de se diriger droit sur le navire sur lequel il pensait retrouver la Gekei. A hauteur de ses élèves et de la limite de son Fuinjutsu, Hoheinheim bondit afin de se placer à équidistance de Seito et Tako. Bien à l'abri de l'angle de tir de la snipeur, celui-ci veilla bien à se tenir derrière l'angle d'un bâtiment pour ne pas se voir à nouveau visé. Le scorpion quant à lui passa même au delà de la portée qu'aurait la barrière qui servirait à protéger une bonne partie de la ville et ses deux élèves en cas d'attaque. Van se posa un nouveau fuinjutsu de protection. A ses dépend il avait bien comprit que les balles ne lui seraient pas fatales mais seraient douloureuses. Un point qui le maintiendrait au moins en état de se battre encore un peu. Lui n'espérait qu'une chose, que son adversaire finisse par tomber à court de chakra avant lui.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: 4 - Le fracas des vagues Sam 2 Juil 2016 - 17:37

Seito attendait que l'action se passe, que la barrière s'érige. Il ne connaissait rien au Fuinjutsu, mais était assez malin pour deviner que c'était à ça qu'allaient servir les fragments de marionnette que Hoheinheim leur avait confiés, à lui et à Takoyaki. Maintenant éparpillés dans des directions et à des distances stratégiques par rapport au Seigneur de Guerre, les tessons promettaient de devenir les piliers de ce qui serait une barrière d'une ampleur peu commune. Un Fuinjutsu protégeant une ville entière, ou une portion de ville, Seito n'en n'avait eu vent que d'un seul, durant tout son séjour au Shûkai: celui du Shozaichi, qui servait de bouclier contre les projectiles mineurs qui pourraient s'attaquer à la citadelle. Si Hoheinheim parvenait à mettre en place sa barrière, il assurerait alors à la ville une protection d'une qualité rare ...

Tout ne se passa cependant pas exactement très bien. L'alerte fut donnée par Hoheinheim. De toute évidence, il avait découvert la localisation relativement précise de la criminelle, d'une façon ou d'une autre. L'avait-il vue, ou alors avait-il été touché par une de ses attaques ? Si elle se trouvait bel et bien au port, en tous cas, c'était source de dangers pour Seito, qui devait être le plus proche d'elle. Il fallait dès à présent mettre en place un système de protection du morceau de pantin porteur du sceau.

Seito commença à enchaîner une série de mudras. Il allait se barricader, lui, le morceau de marionnette et le scorpion invoqué par Hoheinheim, sous un dôme de roche. Ainsi, il s'éviterait quelques dommages, et protégerait efficacement le sceau si précieux. Cependant, le jeune Shuhan fut coupé dans son élan, et plutôt brusquement. Un choc au niveau de la gorge le stoppa net dans ses signes. Il eut la respiration coupée un bref instant. Il porta ses doigts au niveau de son cou, pour découvrir qu'un léger filet de sang en dégoulinait. Une douleur aiguë l'empêchait de parler, ni même de se concentrer sur un jutsu. De toute évidence, il avait été repéré, et le sceau était en danger. Il devinait que la fusillade n'allait pas s'arrêter là. Cependant, il était encore trop sonné par la brutalité de l'attaque pour se focaliser sur la défense qu'il avait si soigneusement planifiée.

Ses méninges s'activaient à toute allure pour trouver un moyen de protéger le morceau de marionnette, quand le scorpion se jeta sur le tesson. Seito, malgré sa vision troublée, put apercevoir distinctement un éclat sur la chitine de l'animal. Que s'était-il passé ? Le raisonnement se mettait en place dans l'esprit de Seito à mesure que ses pensées se clarifiaient à nouveau. La terroriste avait du lui tirer dessus, pour ensuite viser le sceau ... Le scorpion, pas si bête, avait alors eu le réflexe de se placer en rempart pour protéger le tesson. Seito ne pouvait que saluer la bête pour sa vivacité d'esprit, qui avait su palier à son propre manque de réactivité.

"Merci."

Le scorpion semblait encore être en bon état. Tant mieux. Il aurait été dommage qu'il sacrifie sa vie dans un acte aussi altruiste.

Une déduction se fit en un déclic dans l'esprit du jeune Shuhan. Si la criminelle avait visé le sceau qu'il avait à sa charge, c'est qu'elle devait juger qu'il s'agissait d'un danger ou d'une entrave potentiel pour elle et ses projets de destruction. Mais le plus ignare des ignares en matière de Fuinjutsu, Seito par exemple, ne pouvait pas deviner que les sceaux représentaient une menace à la pérennité de ses desseins. Dans ce cas, on pouvait très logiquement en conclure que, si elle avait essayé de détruire le morceau de marionnette, c'était qu'elle jugeait qu'il pouvait être une menace. Et donc, elle devait forcément posséder des connaissances en Fuinjutsu, au moins basiques.

Le profil de la terroriste commençait à se dessiner. Si ils ne pouvaient pas l'arrêter, au moins pourraient-ils ramener des informations intéressantes à son propos.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin - Assistante du Seigneur du Vent
Messages : 1877
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: 4 - Le fracas des vagues Dim 3 Juil 2016 - 11:31

Je revenais à ma position initiale après avoir une fois de plus échoué en tentant de détruire les différentes balises qui devaient logiquement servir à ériger une barrière. Sur ce plan je ne pouvais que m'avouer vaincue. Mes réserves de chakra ne me permettaient plus de continuer l'affrontement. Il fallait donc en finir. Par chance, l'issue de cette rencontre se teintait en ma faveur. J'étais parvenue à détruire mes objectifs et à la vue de la position du tesson, la barrière nouvellement dressée ne protégerait pas le port seulement les quartiers aux alentours. Ce faisant ma mission touchait à sa fin. J'espérai secrètement que les autres membres du Kyomu s'en soit aussi bien sorti. Rangeant mon sniper dans mon dos je courus de toit en toit jusqu'à rejoindre le navire dans lequel avait été placé ma bombe. Reprenant ma pôle position, accroupie au bord du vide sur le sommet du mat. J'avisais l'étendue de mon carnage. C'était assez déplorable de devoir en arriver là. Les flammes, les cris et les morts. Pourtant, je ne regrettai rien. Je n'éprouvai aucun remord. Pas le moindre sentiment à l'égard de ces vies brisées. A mes yeux ils n'étaient rien. De simples dommages collatéraux nécessaires pour diminuer l'influence qu'exerçait l'Empire sur les terres de Mizu et de Yuki qui étaient mes deux principaux objectifs. Je désirai faire mienne ces contrées perdues au milieu des mers. Ainsi tout ceci n'était que le commencement d'un projet de plus grande envergure destiné à servir les intérêts de ma nation qui était l'origine de mes intentions.

J'étais réaliste, et nullement utopiste. La paix universelle n'existait. La causalité finissait toujours pas nous rattraper. Comme dirait le proverbe, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Et s'il fallait choisir, autant s'évertuer à ce que le malheurs s'abattent sur les autres. L'Empire voulait paver ses rues de bonne intentions, mais je n'y croyais pas. Et même si c'était réellement le cas les alliés d'un jour pouvaient être les ennemis de demain. Un claquement de doigt, c'était tout ce qu'il aurait suffit aux armées de Mizu pour déferler sur la capitale sans défense qu'était Odaichi, et cela nulle autre dans Kaze ne semblait s'en soucier. Alors que rien n'empêchait l'Empire de s'y plier si ce ne fut ces fameuses et prétendues bonnes intentions. Et combien de temps cela prendrait-il avant que les masques ne tombent ? Un an ? Dix ans ? Vingt ans ? Qu'importait du moment qu'à l'arriver le résultat était le même : Une ville portuaire baignant dans les flammes. Et ce ne serait pas la capitale de Kaze. Certainement pas.

Me redressant sur mon perchoir je continuai d'observer les flammes se répandre. L'immense barrière du Lumineux fut finalement érigée, préservant ainsi la ville de la futur explosion qui allait s'abattre. Il était aussi prévoyant qu'impressionnant. Cet homme n'avait eu aucun mal à lire dans mon esprit à chaque instant de notre rencontre ce qui, en somme, justifiait parfaitement son surnom. Nul doute que Taki s'ornait d'un formidable dirigeant ce qui tombait plutôt bien car cette nation n'entrait pas dans mes projets tout du moins tant qu'elle restait en dehors de ma route. Dans un sens la présence du Seigneur de guerre était de bonne augure. Qui d'autre serait plus à même de transmettre un message à l'Empereur et indirectement au reste du monde ? Là était la vérité, on ne gagnait pas une guerre armée d'un simple bâton et d'insultes. Pour se faire il fallait de puissants alliés, ces mêmes individus qui ne prendraient la peine de m'écouter qu'en étant détentrice d'une certaine renommée. Et quoi de mieux pour se faire connaître que revendiquer une série d'attentat ayant ébranlé les fondations d'un Empire ? Je savais ses ennemis nombreux et je savais également qu'à partir de ce jour, je serais écoutée.

Ce fut pourquoi je repris ma forme humaine, désactivait mon camouflage tout en me pavant du long manteau noir de l'organisation. Le but étant de me donner cette image. Je fis ensuite exploser un parchemin au-dessus de ma tête, afin d'attirer l'attention. Ainsi tous étaient à même de voir cette silhouette encapuchonnée qui, seule au milieu de la nuit, s'apprêtait à réduire en cendre ce rêve impérialiste. Mon attention portée sur le Lumineux, j'eus un sourire empreint de satisfaction en constatant qu'il s'était tourné vers-moi. Dans le même temps un sceau de protection était venu recouvrir mon corps.

-N'y voyez rien de personnel. Je me contente juste de faire mon travail... Dis-je dans un murmure.

Dans l'instant qui suivit je bondissais en arrière, m'élevant dans les airs. D'une main j'affichai le signe du tigre, donnant signal à ma bombe d'exploser. La seconde qui suivit succéda à une immense détonation. Un souffle destructeur qui anéantit tout sur son passage sur plusieurs centaines de mètres, réduisant en charpie les navires et balayant les habitations. La terre même fut arrachée de son socle et la mer repoussée révélant temporairement les décombres de navire jadis échoués. L'onde se heurta avec fracas contre la barrière qui épousa sa forme pour tenter de la contourner. Ce qui ne se trouvait pas l'intérieur fut emporté, moi également. Mon sceau protecteur me permit d'encaisser le choc de plein fouet, mais m'éjecta dans la mer à plusieurs kilomètre de la rive loin de toute civilisation.

Oui, ce n'était que le commencement....

Résumé:
 


Rikin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 192
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: 4 - Le fracas des vagues Lun 4 Juil 2016 - 20:36


Maintenant… ? Le grand scorpion se terrait dans un coin sombre et abrité part plusieurs parts, comme s’il craignait quelque chose, le même instinct les accordait, la femme poulpe sous sa carcasse se tracassait un peu. Ne devraient-ils pas aller aider un peu ? Oui mais pour faire quoi au juste ? La bête n’avait nulle envie de se confronter avec une semblable, qu’elle était une poulpe comme elle ou non, elle avait encore tant de question à poser, encore que, plus le temps passait et moins elle espérait à continuer à y croire. C’était-il fait rouler et c’était ce curieux hasard qui continuerait de se moquer d’eux.

~ Pourquoi est-ce que volontairement tu te mêles à eux et leurs affaires qui n’ont ni queue ni tête ?

Sa monture ne déniait pas lui répondre, en réalité, elle ne réagissait même pas à ses propos trop attentive à l’espace de combat trop mou qui avait du mal à happer l’hybride, bien qu’elle appréciait sa position bien en retrait. Est-ce qu’elle finirait par agir comme le maître à force de les côtoyer, jusqu’à protéger un territoire qui n’était même pas le sien. Alliance, alliés, voilà qui restait bien basic dans sa tête. Taki était son nouveau nid, le maître le pilier de ce dernier, Seito et Kaya en faisaient les fondations, à cela peut-être pouvait-elle rajouter un empire qui lui était encore flou, car il était à la base de tout cela de ce que lui disait le Maître, mais à quoi bon tant d’effort pour le détruire si ce n’était pour le conquérir ?... L’idée se figeait dans son esprit, enfin si on pouvait dire, l’importance de leur présence ici ou encore du temps que passait le Lumineux à broder avec tout cela. Leurs pays étaient bons à y vivre et la bête, loin d’être déjà capable de protéger seule son aquarium. Elle pouvait chasser et se nourrir toute seule, assistée le maître dans de petits ouvrages au final et- peut-être que son manque à savoir lui faisait vraiment défaut pour évoluer par ici.

De tout le long, elle avait trraîné les tentacules, chercher toutes les distractions possibles, tout en laissant le soin de laisser toutes les charges à ses partenaires. Comme une enfant qui voudrait jouer plutôt qu’étudier et au loin, la voix de son mentor raisonnait pour confirmer ce qu’elle savait déjà, il fallait protéger son sceau, la bête n’était pas bien inquiète d’être débusquée. Ce qui l’inquiétait davantage se déroulait bien des minutes après dans une attente pénible où il n’y avait absolument aucune animation. Une explosion illuminait la ville encore et les vibrations remontaient par les pattes du scorpion pour se partager avec elle. La bête se surprenait d’être intacte en constatant que sa position avait servis à une barrière, si bien, qu’aussitôt, elle suggérait à son porteur d’aller enfin le rejoindre. Sa position changeait pour une plus à découvert sur les toits où son regard traquait Seito ou le Hoheinheim…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: 4 - Le fracas des vagues Lun 4 Juil 2016 - 21:54

Les secondes défilaient rapidement et la pression était à son comble à Kanazawa. Van savait que sans ses repères Fuinjutsu, la sécurité de la ville serait davantage encore compromise. Seul le port était resté intact pour le moment. Pourtant la position de la Gekei du Bélier à proximité de celui-ci ne présageait rien de très bon pour la suite. Après les derniers coups de feu, le Trentenaire remonta sur la toiture afin de s'assurer de l'état du Yôgan. Après quoi son attention fut très vite attirée par une petite explosion au sommet du mat duquel la jeune femme les avait visé un peu plus tôt. Apparemment celle-ci préparait quelque chose et alors que Zwei s'apprêtait à abattre ses lourdes pinces sur le bateau, une déflagration retentit en dévastant tout le port avec elle.

Immédiatement le Lumineux lia ses deux mains dans le but d'ériger sa barrière qui grâce à ses quatre repères, pu parfaitement recouvrir la plus grande partie de la ville. Seulement le port ne pourrait être protégé compte tenu de l'emplacement des deux sceaux que Seito et Takoyaki avaient devant eux. Chacun d'eux fut donc épargné par le souffle de l'explosion qui vint se stopper nette contre la barrière de leur Maître.

De son côté le Scorpion Géant n'était toujours pas ressortit du nuage de poussière qu'avait soulevé la technique. Ce n'est qu'après quelques minutes que Zwei chancela avant de retomber lourdement sur le côté bien à la vue de tous et complètement inconscient. Malgré sa carapace et la protection dont il s'était pourvu, la bombe avait été bien plus puissante qu'il ne l'avait imaginé.

L'état dans lequel le port se trouvait à présent témoignait de la puissance du jutsu que venait d'utiliser leur adversaire. Difficile de croire qu'il lui restait encore autant de chakra en réserve malgré ses nombreuses attaques. Par chance Seito et Takoyaki ne furent pas blessés ou seulement légèrement.
Van pouvait être satisfait d'être parvenu à protéger les habitants de cette catastrophe. Qui sait combien de morts encore auraient pu perdre la vie cette nuit sans l'intervention de l'équipe Kogane.
En voyant du coin de l'oeil Takoyaki, Van fit signe à la fillette de le suivre afin qu'ils rejoignent tout deux la position de Seito.

Van ~ " Occupons nous des blessures de Seito et apportons l'aide que nous pourrons aux villageois. Nous partions faire notre rapport à l'Empereur une fois les incendies éteints. "

En attendant sa barrière était tout de même restée active et illuminait maintenant la ville d'une douce lueur d'espoir. Alors que le chaos venait littéralement d'emporter la totalité du port avec lui, chacun des habitants à l'abri dans la barrière pouvait s'estimer chanceux d'être encore en vie. Beaucoup perdirent leur proche durant ce triste incident qui marqua le Shukai d'une nouvelle attaque. Combien de temps encore l'Empereur allait-il resté passif avant de se lancer dans la conquête des autres nations ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: 4 - Le fracas des vagues

Revenir en haut Aller en bas
 

4 - Le fracas des vagues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Chapitre : Et que l'Aube soit rouge ...-