N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Mal à l'âme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2006
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Mal à l'âme Ven 10 Juin 2016 - 19:05


Spoiler:
 


« Hey Asuka, t'as entendu ça ? Aokiji Samui, le petit protégé du Kamui. Tu sais, le Gouverneur, à Tori ! Le gars... il a rejoint la Rébellion ! »

La jeune femme ne réagit pas immédiatement, ses yeux perdus dans les reflets oscillant sur la lame de sa lance qu'elle faisait méthodiquement pivoter sur son axe, pointe contre le sol.

« … Hm ? Quoi ?

- J'ai dit : Aokiji Samui a rejoint la Rébellion ! Tu te figures un peu le truc toi ? Ça la fout mal pour le Kamui, avoir un de ses proches parent lui tourner le dos comme ça...

- Sans doute, oui... la famille, c'est important après tout... enfin en théorie. »

Ako, qui était resté debout à l'entrée de la petite pièce spartiate faite de pierre, au cœur du Forum sud, s'immobilisa un instant, avant de finalement prendre la décision de franchir le seuil invisible qui séparait l'espace intérieur de l'extérieur.

« Heum, tu sais, techniquement...

- Oui je sais, on est « parents », nous aussi. Mais une paire d'yeux en commun ne fait pas de nous une famille. J'avais... une famille, autrefois. Elle a fini par se réduire à mon seul frère, et puis, elle a fini de disparaître, quand il est mort emporté par sa folie.

- Ouai j'ai... entendu parler de ça, du gâchis... dit-il en se rapprochant de côté, l'air gêné et pourtant désireux de remonter le moral de sa cousine, visiblement en berne.

- La Rébellion, hein ? Est-ce qu'on sait au moins où ils veulent aller, ces empaffés... Des anticonformistes, des originaux, rien d'autre. Croire que couper la tête d'une hydre suffit à l'apaiser, faut quand même en tenir une bonne couche, sérieusement...

- Bah... ! Ça change pas grand chose au final, surtout pour nous ici. Allez, viens ! Rejoins-moi dans la salle ronde, j'ai envie de m'entraîner !

- Tu veux dire, de recevoir ta déculottée de la semaine ? Va va, je te suis. »

Asuka ignora les modestes jurons envoyés par Ako, qui visaient plus à mettre les deux Jisetsu dans une ambiance moins amicale et plus apte à l'affrontement qu'autre chose, et le suivit jusque dans la fameuse salle, à une cinquantaine de mètres à l'intérieur. La valkyrie de lilas, simplement armée de sa lance, se mit en place sans même revêtir son armure de combat.

« Allez faisons ça vite.

- Tu rigoles ! Ça prendra le temps que ça prendra, mais un jour, c'est toi qui me supplieras de t'entraîner !

- Si tu l'dis... »

Armé de ses nunchakus caractéristiques, avec toute la furie guerrière et l'entrain dont il faisait usuellement preuve, Ako se jeta alors dans la bataille. Mais après quelques secondes d'échauffement et d'échanges musclés, le combat en vint à se résumer à un duel de pupilles : le temps autours des deux Jisetsu semblait se distordre, accélérer puis ralentir de façon saccadée, à mesure que chacun des deux faisait fluctuer l'écoulement du sablier universel. Mais Asuka, à ce petit jeu, avait toujours le dessus. L'action sembla se lisser, avant d'accélérer de façon incroyable l'instant suivant : un dernier choc se fit entendre, celui d'un corps projeté au sol, et tous les éventuels spectateurs lambda observant la scène purent contempler le résultat : la valkyrie, debout, sa lance pointée droit sur la gorge d'Ako allongé par terre.

Le bougre affichait un sourire un peu gêné, comme si il se détendait simplement au contact de la pierre, mais les filets de sang qui coulaient de son bras droit, de sa joue et de sa cheville trahissait l'intensité de la joute qu'il venait de traverser. Asuka, d'un vif mouvement rotatif, amena sa lance dans son dos, dégageant son autre main pour aider Ako à se relever.

« Bon... Ahem... pas cette fois alors, hein... ! 

- Non, ça c'est peu de le dire.

- En même temps, toi... c'est « lui » qui t'as entraîné, quoi, c'est pas n'importe quoi... ! Si tous les Jisetsu de réserve dans les autres pays pouvaient suivre son enseignement,....

- Beaucoup déjà ont appris de Yanosa Sensei ici, et ailleurs. Pour autant, peu ont atteint ton niveau, et à ma connaissance... aucun... n'a jamais été capable de rivaliser avec moi. C'est à se demander à quoi rime tout ça, franchement...

- Bah ! Plains-toi ! Être le meilleur, ça offre plein d'avantages tu sais ?

- Ah oui, et lesquels exactement, hm, tu peux me dire ? »

La question et la façon presque agressive avec laquelle elle avait été posée laissa Ako sans voix, lui qui désirait simplement se perfectionner et devenir le meilleur guerrier Jisetsu du monde. Quelque chose se passait dans la tête d'Asuka, mais il n'aurait pas su dire quoi en cet instant. Après une poignée de secondes qui sembla durer une éternité, sans réponse, Asuka tourna les talons et se dirigea vers l'extérieur ensoleillé.

« Tu devrais aller faire soigner ça. On ne sait jamais vraiment à l'avance quand on aura besoin de se donner au maximum.

- Oué Mam'zelle... Compte là-dessus... Aïe.. ! »

Asuka laissa son épaule s'appuyer contre l'une des colonnes, en admirant le coucher de soleil qui se préparait lentement mais sûrement, les bras croisés et sa lance serrée contre elle. Il n'y avait plus de place pour l'optimisme dans son cœur, en dépit de tout ce que Yanosa avait pu lui apporter. Une lumière à suivre, à entretenir, à propager... Oui, tout ça l'avait empêché de complètement sombrer, malgré les défis quotidiens qu'elle devait toujours relever. Mais une ombre se levait, aussi sûrement que le soleil se couchait, dans son esprit et ses entrailles.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

Mal à l'âme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Roche :: Kusa no Kuni-