N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Shog... Shoga.. Shogi ? [PV: Sendai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang S
Messages : 597
Rang : S

Message(#) Sujet: Shog... Shoga.. Shogi ? [PV: Sendai] Jeu 16 Fév 2012 - 15:08

Voilà un moment que la nomade parcourait le monde à present, plusieurs mois peut être. Elle ne savait plus trop, elle ne comptait plus les jours. L'alcool de toute façon, rendait le facteur temps assez capricieux. Assez ironique pour une Jisetsu, pour sûr. Mais de toute façon, elle n'en avait que faire. Elle était la nomade maintenant, et plus rien ne pouvait l'empecher de vivre sa vie en paix.
Elle l'avait promit, elle tiendrait parole.

Gabushi était donc à present quelque part dans le pays de la foudre, elle divaguait depuis le debut de son exile dans les plus prestigieuses tavernes que ses souvenirs contenait. Malgré ses souvenirs, le temps avait fait en sorte de changer tout ce petit monde. Certaines tavernes étaient exactement comme dans ses souvenirs, amplissant son coeur de nostalgie. D'autre étaient neuves et nouvelles, comme si elle les découvrait pour la première fois, et cela ne pouvait que la rendre joyeuse.
Dans tous les cas de figure, elle était là pour se bourrer la gueule, comme disent si bien les gens du coins. 'fin, de tous les coins ! C'était partout pareil. Elle debarquait et faisait la fête jusqu'à ne plus se souvenir de rien, pour recommencer le lendemain.

Elle était ce qu'elle voulait être depuis longtemps, au revoirs la grande inquisitrice, au revoirs Kiri, au revoirs les shinobis !


Bon. C'est vrai que ce monde là, dans lequel elle s'était enfermé depuis quelques mois était ephemere, elle ne pouvait eternellement faire ca. La réalité lui rappella bientôt que, le monde n'est pas fait uniquement de verre de saké, de baston de taverne et de trou de memoire. Quelque chose pouvait eveillé son esprit Shinobi de tout cela. Une seule chose, qui arriva finallement à ses oreilles.
Le bruit courait dans le pays de la foudre, qu'un voyageur possédait la chose qui pouvait lui faire changer d'habitude. C'était une image forte incrusté dans l'esprit de Gabushi.

Les yeux de Samidare Teichirô.

Le bruit courait, encore et encore. Il fallait tendre l'oreille, c'était sûr. Mais n'importe quel information qui circulait dans le monde de la beuverie atteignait ineductablement Gabushi, et il était dit qu'un homme parcourait le monde avec les yeux de Teichirô. Evidemment, il n'était pas question de cela pour les badaux qui en parlaient. Mais la description faisait fuir les doutes dans l'esprit de Gabushi et elle se decida à trouver l'homme en question, peut être etait-ce à proche, un fils, peut être même qu'il avait survecu au combat dans le pays du feu. Elle devait savoir le fin mot de l'histoire, son coeur de Jisetsu la poussait à connaitre la verité.


Après un long voyage digne de la nomade qu'elle était, elle decida de faire une pause dans un des villages de Kumo. Elle ne connaissait même pas le nom du dit village, tout ce qu'il l'interessait pour le moment était l'emplacement de la taverne. Elle demanda donc son chemin à un passant et se dirigea finallement vers son lieu de predilection. Si il existait des divins à propos de la boisson, elle se metterait surement à croire !
C'est en riant qu'elle s'accouda au bar pour commander un verre de saké. Oubliant le monde qui l'entourait, elle se mit à vider tranquillement les verres qui venaient les uns après les autres. Au bout d'un moment, elle s'éloigna du barman. Une bouteille à la main, penchant de gauche à droite, elle se dirigea vers une des tables pour poivoir siroter tranquillement sa bouteille, loin du regard du tavernier qui se voulait pas très amical. Elle tomba plus qu'autre chose sur une des chaises pour se retrouver face à un des individus qui peuplaient l'endroit.


- Hey !... Ca te gênes pas... Si j'reste là ?

Elle remarqua avec un peu de retard que sur la table n'était pas etalés des verres et autres bouteilles, comme sur les autres. Mais bien un jeu. Elle ne connaissait pas, elle ne jouait pas ! Gabushi s'amusait et elle ne voyait pas grand chose d'amusant à ce genre de choses.
Elle regarda plus attentivement, l'homme en face d'elle, pour enfin apercevoir la raison de sa venu dans ce pays.
C'était les yeux de Teichirô qui l'observaient en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1029
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Shog... Shoga.. Shogi ? [PV: Sendai] Jeu 16 Fév 2012 - 15:38

Le temps passe et ne se ressemble pas pour les vagabonds. Froid sont les voyageurs loin de leur demeure dit-on... Mais si aucune demeure n'est, alors comment peut-on être froid ? Je traînais depuis déjà quelque temps avec Senzo dans la pays de la foudre maintenant. Après les femmes, les bêtises et le mal de diverses rencontres plus ou moins fructueuse j'avais décidé de me poser dans un village trouvé par hasard. Mon compagnon Scorpion fixé par ses pinces et son dard à ma nuque, dissimulé sous mes cheveux avait réclamé une sorte d'initiation touristique dans une taverne... Je n'avais même pas cherché à refuser sachant d'avance qu'il me ferait une vie impossible si je n'adhérais pas.
Curieusement, les gens ne semblaient pas surpris de ma présence et pour une fois mon regard écarlate ne semblait pas gêné ici. Comme si il était connu de ces gens... Même dans ce bars les ivrognes ne prêtaient pu attention à ma présence, ce qui ne m'empêchait tout de même pas de fermer les yeux et de baisser le regard au cas ou.

J'étais accoudé à une table seul et laissé pour compte. J'avais finis depuis longtemps mon premier dernier verre et je fixais le jeu devant moi. Un shogi. Le jeu des stratèges et des généraux... J'attendais simplement là que quelqu'un me propose une partie. Mais jamais personne ne venait... Du coup je discutais avec Senzo de tout et de rien pour tromper le temps. Qu'allais-je faire d'autre de toute façon.


  • -C'est quoi la prochaine étape ?
    -Tu as entendu la fille de la dernière fois non ? Nous irons à Konoha...
    -Tu as prévu quoi ?
    -C'est encore un peu vague... Beaucoup trop pour que je t'en parle.
    -Tu connais cet homme ?
    -Je l'ai déjà vu en tout cas. Lui seul pourra me donner des précisions sur le passé. Konoha est la source de mon voyage désormais.
    -Et s'il ne veut pas te voir ?
    -Il n'aura pas le choix.
    -Tu me parais trop confiant... Rien ne se passe jamais comme prévu...
    -Il est vrai...


C'est à peu près à cet instant que notre conversation fut coupé. Une jeune femme vint s'installer à notre table. De face à moi, Senzo se tue immédiatement et moi je relevais lentement le regard après qu'elle m'ai demandé si d'être assise là pouvait me gêner. Je me fixais instantanément en elle. Ni agressif ni accueillant. Je lui présentais d'abord le jeu de la main en répondant d'une voix limpide et d'un timbre maussade. Tandis qu'en rabaissant ma main j'attendis sa réponse et lui convint qu'il n'y avait de toute façon pas le moindre problème quand a sa présence.

  • -Si vous voulez jouer... Autrement votre présence ne m'importune pas vraiment, tant que vous ne me causé pas de problème. En revanche le tutoiement, nous le garderons pour le jour ou nous connaîtrons au moins nos noms... Je ne suis peut-être pas bourgeois mais je n'ai pas été élevé par des cochons...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang S
Messages : 597
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Shog... Shoga.. Shogi ? [PV: Sendai] Jeu 16 Fév 2012 - 17:34


Gabushi regarda un moment l'homme en face d'elle avec etonnement. En plus de tout, il parlait ! L'alcool et ses yeux avait réussit à l'etourdir sur le coup, mais en plus de cela il fallait à present l'ecouter et repondre quelque chose d'intelligent.

- Jouer... Mais moi, j'sais pas jouer à ca, hein !

Bon d'accord. C'était peut être pas la réponse la plus intelligente que la Jisetsu pouvait trouver. Mais au moins, c'était vrai. Elle fronça un moment les sourcils aux paroles de l'homme devant elle, et sans le vouloir elle lanca une replique digne de sa personne.

- Puis, t'agis comme un bourgeois, même si tu n'en es pas un. Quelqu'un qui vient dans une taverne d'un trou paumé comme celui-là, il faut qu'il s'attende à se faire accoster par quelqu'un de saoul, et au minimum... A se faire tutoyer !

Elle se mit à rire, d'un rire joviale et franc avant de porter sa bouteille de saké à ses levres. Loin était l'idée de poser des questions sur ses yeux, au vu de sa première réaction à sa presence, il ne repondrait que phrases de diplomates avant de prendre la poudre d'escampette. Et même si un heureux hasard l'avait mit sur sa route, elle avait quand même fait un bout de chemin pour le trouver, aussi atypique soit-il.

- Mais, si t'es quelqu'un de patient et pedagogue, tu peux m'apprendre si ça te dis. Avança-t'elle avec un sourire. J'vois personne d'autre d'interessant au alentours de toute façon !

Après une longue gorgée de son delicieux brevage, elle se positionna correctement sur la chaise où elle était tombé. Ouais, fallait un minimum de concentration, ou du moins il fallait donner l'impression.
Elle regarda un moment les pièces sans rien dire, ne sachant trop que faire, avant de jeter un coup d'oeil à l'homme devant elle.


- Ah ouais, tu voulais savoir mon nom tout à l'heure... Bah moi c'est Gabushi ! Où la Nomade, comme les locaux aiment bien m'appeller. 'fin, cette piteuse taverne n'a pas l'air de connaitre ce nom là, mais d'habitude c'est le cas.

Elle lança un regard noir au barman qui l'observait depuis tout à l'heure. C'était la première fois qu'elle venait ici et son nom n'était connu que dans le monde Shinobi et dans une majorité d'etablissement. Voilà pourquoi ce n'était pas la fête et que l'alcool ne coulait pas à flot, certainement.

- Et toi, c'est comment ton nom ? Tu viens d'où ? T'fais quoi dans la vie ?

Beaucoups de question d'un coup. Oulah peut être qu'elle en avait fait trop par exces de zéle. Elle esperait sincerement qu'il ne prendrait pas ses jambes à son coup par peur de... 'fin de quelque chose quoi ! Un type comme ça devait avoir des enemis. Porter les yeux d'un des plus grands combattants de l'histoire positione forcement dans des spheres pas accessible au commun des mortels, c'est plus que sûr.
Elle attrapa une fois de plus sa bouteille, plus pour montrer qu'elle était sous l'emprise de l'alcool qu'autre chose cette fois-ci. Peut être allait-il être indulgent face à une jeune fille ivre sans defenses.
Comment ça, c'était gros comme une maison ? Bah, Gabushi n'avait jamais fais dans la subtilité de toute façon, les "cartes" étaient à present dans les mains de l'inconnu, elle verrait bien quelles informations il était prêt à cracher avant de se casser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1029
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Shog... Shoga.. Shogi ? [PV: Sendai] Ven 17 Fév 2012 - 15:37

Le début de cette conversation, je devais le dire, ne m'intéressais pas vraiment, apprendre le shogi ne se faisait pas en une heure... Quant a sa façon d'être cela ne me faisait pas une haute impression. Senzo heureusement préférait rester dans le silence. Cela m'arrangeait d'ailleurs. Il y' avait tout de même quelque chose d'étrange chez cette femme. Je la connaissais de nom comme beaucoup. Mais son ton, ses mots, il y'avait une sonnorité fausse dans sa bouche. Je la laissais pour le moment faire son approche. Ce qu'elle avait dit sur les fréquentations de bar n'était pas tout à fait faux. Mais je ne pu m'empêcher de me méfier, inconsciement j'echafaudais des théories sur ses intentions. Me dépouiller ? Me voler mes yeux qu'elle ne cessait de fixer sans gêne ? Il fallait pourtant répondre quelque chose, et je choisissais alors de ne pas tourner autour du pot.

  • -Gabushi la nomade... Je connais ton nom. Les voyageurs connaissent toutes les rumeurs. Après tout c'est dans les bars qu'on ose parler sans ménagement. Ton passage au Misuto fut court... Heureusement tu es autant réputé pour ta puissance que pour ta descente... Cela doit t'éviter bien des ennuies non ?


L'entrer en matière avait été sèche. Je jugeas qu'il n'y avait pas à perdre de temps. Senzo osa alors ouvrir "la bouche". Même si on ne le voyait pas il fit comme toujours grande preuve de son arrogance.

  • -Tu pourrais lui donner ton nom avant de lui rentrer dedans... Toi qui invoque sans cesse la politesse c'est pas très courtois de ta part....
    -Surement oui... Je vais le faire. Gabushi. Je suis Kagami Sendaï. Vagabond venant du pays de l'eau, bien longtemps avant la création du village de la Brume. Maintenant toi et moi savons que le shogi tu t'en tape pas mal... Et en passant, celui qui vient de parler c'est Senzo. Un petit scorpion derrière ma nuque. Mais n'y prête pas attention.


Je me penchais alors un peu plus sur elle, m'accoudant exagérément sur la table pour plonger la lueur bleu de mon Dojutu dans son regard. Je savais que c'était cela qui l'intéressait, je voulais donc savoir pourquoi. Et surtout si elle était une menace. Elle n'aurait pas été la première à vouloir me le prendre...

  • -Je les ai pris sur un shinobi du pays de l'eau il y'a des années. Bien avant la construction de Kiri encore une fois. Il était membre de mon clan en quelque sorte. Je l'aurais probablement eu sans le voler mais j'avais un tibu à me faire payer. Ce clan n'existe plus depuis longtemps. Je te le dis sans détour, si ta volonté est de me le prendre, je suis loin d'avoir à rougir devant la force de nombreux shinobi. J'ai un but, lui seul m'interesse et je ne cherche pas la querelle. Il y'a bien assez de sang versé dans ce monde et il y'en aura bien encore.
    -Elle pourrait peut-être t'aider ? Elle doit surement connaître ne serais-ce que de nom l'homme que tu cherches.
    -Mmmmh. Je cherche Samidare Teichirô. Lui et moi avons un passé en commun et une longue conversation à avoir. Mais Konoha me laissera t-elle le voir ? Je sais qu'enre Kiri et Konoha c'est pas la joie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang S
Messages : 597
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Shog... Shoga.. Shogi ? [PV: Sendai] Lun 20 Fév 2012 - 15:08

Il connaissait donc son nom ! Ah enfin un gars bien dans ce trou à rat. Elle jetta un coup d'oeil satisfait au barman comme pour, puerilement, prouver à cet inculte que son nom était legendaire.
Elle reporta son attention sur l'gonz devant elle, avant qu'une autre voix, bien differente se mit à s'elever de leur conversation.


-Tu pourrais lui donner ton nom avant de lui rentrer dedans... Toi qui invoque sans cesse la politesse c'est pas très courtois de ta part....
-Hey, il a pas tord !... Hey ?

Puis il se presenta, Kagami Sendaï un autre vagabond du pays de l'eau. Cool, encore deux ou trois points commun et ça pourrait bien être un bon pote. Il était déjà capable de lire à travers elle comme un livre ouvert, parce que c'était bien vrai qu'au fond, le Shogi elle en avait rien à cirer.
Il parla de son animal de compagnie et d'un mouvement de tête curieux, elle se decalla pour mieux voir le dit scorpion. Un mouvement de recule à cause du degout pour tout ce qui a plus de six pates plus tard, elle se remit à observer Sendaï. Il fit de même avant de continuer ses explications.

"Loin d'avoir à rougir" ? Pouah ! Cette partie de phrase fit rire Gabushi, pas pour se moquer de son interlocuteur le moins du monde, mais simplement parce qu'elle imaginait la situation. Un shinobi qui se met à rougir devant un autre à cause de sa puissance, ca doit être assez tordant comme scene.
Elle s'arreta de rire quand le scorpion se remit à parler et quand enfin, le nom de Teichirô arriva sur la table.


Elle ne voulait pas, d'elle même attirer la conversation sur le démon cendré. Elle avait encore du mal à parler de tout ça et après son rire franc et jovial, les souvenirs du combat dans la clairière du pays du feu lui fit prendre une mine triste. Typiquement la situation quand les gens parlent de choses tristes à quelqu'un de saoul, pathetique à voir.

- M'ouais, pour le voir je pense que tu peux oublier. Je ne pense pas qu'il le puisse à present.

Elle attrapa une mine sombre et silencieuse, se remettant à boire avec une tristesse marqué dans ses traits. Malgré laissant place aux autres bruits qu'une taverne peut produire, les amis qui rigolent un peu plus loin, les verres qui se remplissent et se vides tranquillement.
Elle remarqua finallement que Sendaï attendait surement plus d'explications sur ce qu'elle venait de dire. Il fallait bien qu'elle lui balance ça de toute façon, il avait été franc jusqu'à là et se la jouer fine dans une conversation n'était pas le fort de Gabushi de toute façon.


- Pour faire court... Le Samidare et moi, nous nous sommes affronté il y a quelques mois. Pour des raisons que nous avions cru justes, à l'epoque. Plus les mots sortaient de sa bouche, et plus elle paraissait perturbée, elle se mit à parler plus bas, comme si elle avait peur que quelqu'un d'autre ecoute. Ma dernière action en temps qu'inquisitrice à été la mise à mort de Teichirô.

Elle était, en plus de tous ses démons qu'elle combattait, désolé pour Sendaï qui recherchait l'homme en question. Elle ne savait plus trop que dire après tout cela, donc elle se tu, avalant une autre gorgé de la bouteille qu'elle avait entres ses mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1029
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Shog... Shoga.. Shogi ? [PV: Sendai] Lun 20 Fév 2012 - 15:52

Mes yeux sortirent de leurs orbite quand la Nomade m'annonça la terrible nouvelle. Teichirô était mort... Voilà qui n'arrangeait pas mes histoires. Et même pire que cela, je ressentis comme un vide immense. J'étais seul à présent. Dernier vestige d'un clan disparu, inconnu et sans considération... Sur le moment je marquais un long silence. Complètement en proie à l'incompréhension. Il n'y eu plus rien de réellement passionnant à faire ni aucune façon de comprendre d'où venait ce Dojutsu s'il était mort... Sans compter que Teichirô, l'élève de Sengaï avait été vaincu par cette femme... Cela laissait entendre le genre de personne qu'elle était...
J'allais presque demander une bouteille à moi tout seul au barman tant je fus déboussolé. Et mon moment de silence commençait à s'éternisé. C'est Senzo qui ma sortir de ma torpeur en me rappelant à l'ordre d'une façon peu courtoise.


  • -Hooo réveille toi là... On est pas seul... Tu compte faire quoi maintenant ?
    -Laisse moi réfléchir...


Mon regard devint soudainement plus froid quand il se lança vers le Nomade. Dans mon esprit s’échafaudait un plan. Une solution qui me permettrait peut-être d'obtenir finalement ce que je voulais. La mort n'était pas une fin en soit dans ce monde. Et heureusement pour nous il y'a avait toujours une façon de contourner les obstacles... Je m'adressais alors à la Gabushi avec le plus grand sérieux du monde. Voir une détermination presque fanatique. Il n'y eu pas de mensonge dans mes mots. En revanche je me découvrais un peu insistant envers elle. Elle avait tué Teichirö. Ainsi allait la vie. Mais peut-être que cela allait m'être plus utile que je ne pouvais le croire en fin de compte.

  • -Impressionnant... J'ai connu Teichirô il y'a bien longtemps. Alors qu'il n'était qu'un élève parmi d'autre. Mais on reconnaissait déjà en lui un talent innée. Je suppose que Konoha et Kiri n'ont pas bien pris votre petite sauterie et que du coup, ta tête vaut certainement 100 fois plus que la mienne. Je ne le connaissais pas plus que cela. Mais n'empêche que j'ai toujours besoin de lui. Le conflit que vous avez eu ne m’intéresse pas vraiment. Lui seul pouvait me parler de ces yeux... Je vais peut-être me montrer choquant. Mais as-tu laisser son cadavre ? Après tout il y'a toujours des solutions...


Je m'étais montrer à la fois subtil et pourtant très clair. Il demeurait la possibilité qu'elle ne le prenne pas bien du tout. Mais il ne fallait pas trop tourner autour du pot. Cette femme était donc la dernière personne à avoir vu Teichirô vivant. Quelque chose me disait que cela allait surement nous rapprocher plus que de raison.

  • -D'ailleurs quel homme était-il ? Pour quelle raison vous êtes vous battu ? La guerre entre Konoha et Kiri a t-elle déjà commencé ? Ou bien est ce quelque chose de plus profond et de plus pensant....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang S
Messages : 597
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Shog... Shoga.. Shogi ? [PV: Sendai] Ven 24 Fév 2012 - 0:25

Le long moment de silence que Gabushi redoutait arriva fatallement entre les deux protagonistes. Elle ne savait pas trop ce que serait la réaction de Sendai, peut être allait-il la remercier ? Peut être allait-il vouloir venger de démon cendré ? Elle ne le savait pas et elle n'en avait pas grand chose à faire de toute façon. Si il fallait se battre, elle ne savait même pas si elle se defendrait, remuer cette histoire qui planait depuis les mois d'errance qu'elle s'était accordé la blessait..

Le regret et la tristesse l'accompagnait à present. elle ne lachait pas et profitait de son titre de nomade pour le sacrifice de Teichiro, mais les faits étaient là. Elle avait laché la culpabilité de l'inquisitrice pour trouver celle de la nomade. Le pourquoi était infiniemment plus noble à ses yeux, elle n'en doutait pas le moins du monde mais c'était à croire qu'elle se devait être enfermé dans des sentiments houleux et chiant jusqu'à la fin de sa vie.
Loin était Sendaï, loin était la taverne et l'alcool à present. Pendant le silence qu'avait laissé son interlocuteur elle était face à elle même, les effets de sa boisson favorite n'arrivaient pas vraiment à contenir cette situation à present. Et la phrase qu'elle utilisait par le passé qu'elle s'était juré de ne plus jamais prononcer ne pouvait plus rien pour elle. Elle l'avait dite la dernière fois dans le champ de cendre que le combat entre elle et le demon cendré avait crée. Elle ne les dirait plus jamais sous aucun pretexte, elle se l'était promit: Elle ferait à present ce qu'elle pensait juste.


-Hooo réveille toi là... On est pas seul... Tu compte faire quoi maintenant ?

Cette phrase sortit aussi bien Sendai que Gabushi de leur silence, les rappellant au present quand leurs esprits étaient bien loin. Le Kagami se fit plus insistant, apparament le rappel à l'ordre du scorpion sur sa nuque l'avait reveillé, bien plus que Gabushi.

- J'imagine qu'il est toujours à Konoha. La dernière fois que je l'ai vu c'était dans la forêt du pays du feu, les Shinobi Konohajins l'ont surement retrouvé.

Sa tristesse s'effaçait peu à peu avec les mots qui sortait de sa bouche. Au moins il n'était pas hostile pour le moins du monde, elle n'aurait pas à decider entre se battre ou non. Elle ne comprit pas bien les intentions de celui-ci, "Après tout, il y'a toujours des solutions" ? Elle ne comprenait pas, mais si cela arrangeait ses affaires ou quoi que ce soit du genre, pourquoi pas hein.
Elle s'envoya une autre gorgé, elle était bien là à present. L'ombre qui plainait dans son esprit s'était dissipé, ou du moins le rideau qu'elle avait en permanence avait reprit sa place.


-D'ailleurs quel homme était-il ? Pour quelle raison vous êtes vous battu ? La guerre entre Konoha et Kiri a t-elle déjà commencé ? Ou bien est ce quelque chose de plus profond et de plus pensant....

Aïe. Soit, elle repondrait à ses questions, mais l'ombre était toujours là quelque part, c'était déjà un combat qu'elle menait, un combat contre elle même et ses actions passées. Probablement le combat le plus dure et le plus long de sa vie.
Ses mots se firent difficiles et sa voix se fit tremblante, elle ne voulait pas paraitre faible aux yeux de quiconque, mais il fallait avouer que c'était toucher une corde sensible, l'homme en face d'elle s'en apperceverait surement vite.

- Je ne l'ai pas connue, du moins, il se battait à l'epoque pour autre camp que le miens. Pour ce qui est de Kiri et Konoha, je n'en sais rien. Sa voix se fit un instant cassante. Je n'ai pas suivis les actualités à propos de ces stupides villages. Le combat entre le démon cendré et moi-même devait renforcer la paix qui était fragile. Mais j'ai faillis...

Elle s'arreta un moment, laissant encore une fois le silence parler pour elle. De toute façon, elle ne voulait pas vraiment s'etaler sur le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1029
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Shog... Shoga.. Shogi ? [PV: Sendai] Ven 24 Fév 2012 - 10:57

La nomade me fit une annonce atroce. Je me replongeais malgré moi dans un lointain passé. Mon regard se crispa, et de mon regard émana autant de tristesse que de colère. Senzo le ressentis de suite. J'en oubliais la présence de chacun et le brouhaha du bar. Les images défilaient devant moi à une vitesse que je n'aurais su exprimer... La paix entre les deux villages. Teichirô n'avait pas changé et le passé l'avait rattrapé. Je fus comme pris de spasme et de folie et par furie ma main gifla d'un revers le jeu de shogi. Il dégagea violemment de la table pour se fracasser au sol. Et c'est alors qu'avec la voix de Senzo et son aide je retrouvais mes esprits et une respiration normale.

  • -Sendaï calme toi. Ho ho.... Ca sert à rien de tout contenir.
    -Tu as raison... Il est temps de parler de tout ça...
    -A une humaine en tout cas...
    -Oui... La vérité doit être faite. Teichirô était semble t-il quelqu'un d'important... Mais qui savait réellement...


Je redirigeais mon regard vers la Gabushi. Celui-ci se fit plus grave et presque aussi fuyant que honteux. Je me replongeais de nouveau dans le passé. Il y avait beaucoup à se remémorer. Et étant donné le rapport qu'elle avait eu avec Teichirô. Sans doute cette histoire l’intéresserait tout autant que moi. Et sans doute lorsque j'aurais terminé. Quelque chose de nouveau se produirait... C'était au destin de décider...

  • -Je vais te raconter une histoire... Tu en feras ce que tu veux... Elle commence à l'époque de la grande guerre. C'est à dire il y'a très longtemps... Au pays de l'eau, comme tu dois le savoir. Subsistait la guerre clanique. Une lutte pour la domination d'un pays ou la course aux jutsu et aux talents guerrier était de mise. L'un de ces clans. Pour reformer ses rangs, décida un jour, d'enlever des enfants civil. Les bébés et enfants possédant des aptitudes n'étaient pas difficile à trouver en ce temps. Les gens moyennant finance, livraient les informations sans retenu, même certaines familles vendaient leurs bébés sans se soucier de la suite... Teichirô était l'un de ces enfants enlevé. J'étais l'un de ces enfants également... Nous n'avions pas le même maître et nous nous connaissions à peine. Mais nous avons manifestement vécu la même chose. Beaucoup des enfants de ce clan on désertés le pays de l'eau et beaucoup ont fait bien pire. Teichirô est le meilleur plus exemple. Il a simplement détruit ce clan... J'avais déjà déserté pour ma part à l'époque et j'ignore comment il a fait. Ce n'est que bien plus tard que j'eu compris que ce clan, nous avait entraîné et éduqué dans le but de créer un seul et unique pouvoir. Le Jigokugan. Mais peut l'ont éveillé d'après ce que je sais. Ces yeux. D'après le maître de Teichirô, les enfants éduqués du clan n'avaient pour but que de mettre fin la guerre. Mais ce n'était qu'utopie... Ce Jigokugan je voulais voir Teichirô qui était l'élève du maître du clan pour en comprendre l'origine et le fonctionnement. Pour ma part j'ai seulement compris qu'il pouvait être greffer. Puisque c'est mon cas. Cependant je les éveiller seul par la suite, rendant son utilisation plus poussé. Teichirô est le seul à en connaître les secrets.
    Sincèrement. C'est le passé qui a formater ton adversaire vers ce qu'il est devenu... Si tu le souhaites. Tu peux le revoir... Il y'a un moyen. L'edo Tensei... L'invocation des morts. Il ne me faut qu'un peu de son sang, un cheveux ou quoi que ce soit d'autre qui porte sa marque génétique. Alors, je trouverais une personne possédant ce jutsu. Toi et moi pourront donc lui parler et le revoir. Je n'ai qu'un but dans la vie et c'est lui. Si je perd cela il ne me reste rien. Toi qui erre et qui a échouer dans la tache qu'il t'a confier. N'aimerais-tu pas le revoir une dernière fois ? Je te donnerais toutes les informations sur ce clan du passé. La meilleur preuve de mes dires sont certainement mes techniques et mon style de combat qui doit étrangement ressemblé à celui de Teichirô. Sache que l'homme que tu as tué à du tuer son propre maître. Son frère et son clan. Tu n'as pas grand chose a te reprocher. Il a toujours été maudit du destin ce jeune homme. Tous les enfants enlevé par ce clan sont maudit...

    -Parle lui du reste. Ne soit pas hypocrite.
    -Tu es sur ?
    -Même moi le scorpion je sais qui elle est et je connais son nom... Parle lui.
    -Si je parviens a faire revenir Teichirô, il va surement me faire passer un sale quart d'heure connaissant son caractère. Mais je maîtrise parfaitement les yeux du Jigokugan. Et surtout, j'ai une idée qui pourrait lui convenir. C'était le projet de notre ancien clan. Mais cette, avec un guerrier tel que moi et sa renommé, cette idée n'est pas si mauvaise. La paix n'est possible que si les villages, les clans ont un seul et unique ennemi commun. Il faut un clan qui soient capable de résister à tout ces villages. Pour qu'ils s'unissent contre lui. Ainsi il ne se battront plus entre eux et une pseudo paix régnera. Mais il n'existe aucune organisation assez puissante pour tenir tête à tous les villages. Pas encore....


Le tout était lâché. Je la fixais maintenant sans gêne pour entendre sa réponse. Allait-elle adhérer... Ou me jeter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang S
Messages : 597
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Shog... Shoga.. Shogi ? [PV: Sendai] Mer 29 Fév 2012 - 16:07

- J'ai du mal à te croire.

La Jisetsu lacha ses mots avec une fermeté. Il lacha un long monologue et même si elle n'avait pas osé l'interrompre, maintenant qu'il avait finit de tout deballer, elle pu enfin lacher son etonnement. L'edo tensei ? faire revenir Teichirô ? Un clan pouvant tenir tête aux villages ? Une paix possible ?

Elle ne put lacher qu'un soupire, ne sachant pas vraiment par quoi commencer. Peut être était-il serieux, du moins il en avait l'air. Mais tout ce baratin était réellement difficile à croire. Ses traits se faisait à present lourds de sens, plus de surprise maintenant, loin de tout ça. Mais la fatigue s'était installé bien tranquillement petit à petit. Elle jeta un oeil distrait au bar pendant le silence qu'avait laissé Sendaï. Il attendait surement une reponse et s'il était intelligent, il laisserait le temps à la nomade de reflechir.

La taverne commençait doucement à se vider, la nuit tombait à present et même si dans la plupart des etablissements que cotoyait Gabushi elle avait pour habitude de continuer à boire et faire la fête toute la nuit, celui-ci était d'un village paisible, ou nul villageois ne devaient se lever tôt le lendemain.
Il restait à present dans la pièce que Sendaï et Gabushi et enfin, elle prit la peine de lui répondre.

- Je commencais à apprecier ma vie de vagabonde et voilà que ma curiosité de méne à toi. Je suis persuadé que ce defaut me perdra.

En effet, la fatigue qui pouvait se lire sur son visage exprimait son profond degout de la vie que lui offrait à present le destin. Elle allait encore devoir affronter d'autres personnes au nom de la paix. C'était noble comme objectif, c'était noble comme dessin contrairement au sale travail de Kiri. C'était mieux en tout point, certes.
Mais elle ne pourait plus être la nomade à temps plein, et la beuveries, les cuites, les gueules de bois, les soirées et les amourettes... Bye bye tout ça.

- Même si t'as pas posé la question, j'sens que tu m'demandes un truc. Peut être que tu as raison, je ne sais pas du tout si ce que tu dis est possible ou non, mais ouais, je veux en être.

Parce que se complaire dans le plaisir n'était pas réellement non plus dans sa nature. Bon d'accord, peut être un petit peu, mais ses yeux et ses gênes étaient là eux aussi. Et la curiosité legendaire de son clan, doublé de ses "sentiments" envers Teichirô, elle n'avait pas vraiment l'choix tout compte fait. Faire parti de quelque chose de plus grand n'était pas son ideale de vie, mais savoir comment le monde va tourner, si il est encore possible de faire quelque chose, utopique peut être, à propos de toute la folie qu'il renferme, elle se devait de mettre son nez dedans, malheureusement.

Puis rien ne lui f'rait arreter la boisson dans tous les cas, elle avait toujours ce qu'il fallait sur elle et peut être qu'elle pourrait même toujours exercer ses talents d'outre à vinasse à travers le monde.

- J'sais pas qu'est ce que tu migotes, Sendaï. Mais dans tous les cas, c'm'interesse.

Elle s'envoya une autre gorgé d'alcool, comme pour mettre un point à sa phrase. Là était ses dernières paroles, à lui de voir si il avait posé la question entre les lignes ou non, dans tous les cas la Jisetsu l'avait lu ainsi et ses yeux d'or ne se trompent que rarement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1029
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Shog... Shoga.. Shogi ? [PV: Sendai] Jeu 1 Mar 2012 - 15:54

  • - J'ai du mal à te croire.


Mon visage s'incline sur le côté comme un daim aux aguets. Geste étrangement similaire à celui que faisait souvent mon homologue Teichirô tandis que je me mis à la fixer sans lâcher le moindre sourire. Mon timbre se fit jumeau à mon faciès. Fade, triste, mort... Il n'y eu aucune teinte de mensonge dans ma voix, la sincérité s'y faisant ressentir sans peine. Puis chaque était appuyé exagérément. Le ton s'éleva pour se faire entendre un peu plus. Comme si je voulais non la convaincre à tout pris, mais plutôt par espoir d'être bien entendu. La salle se vidait pourtant. Le brouhaha n'était plus. C'était bien entre elle et moi que tout se passait...

  • -Pourquoi mentirais-je ? J'ai les même yeux... Je connais manifestement le caractère de Teichirô aussi bien et si ce n'est mieux que toi. Je n'ai rien à gagner à te mentir. Tout ce que je souhaite au plus rapide et de retrouver Teichirô...


Elle me réponds alors favorablement. Je n'ai pu m'empêcher d'esquisser un très léger sourire. Mon coeur ne s'emballe pas, je ne transpire, je suis d'un paraître aussi vide qu'amorphe. Pourtant je sens l’exaltation en mon corps. Je sens que quelque chose d'énorme vient de se décider dans cette salle. Savoir que cette femme suivrait dans mes projets est tout à fait exceptionnel. Je me redécouvre soudainement une sorte d'inspiration. De l'envie. La vie reprend un sens un nouveau gout. Mais elle ne semblait pas avoir tout compris. Seulement que cela être grave. Je ne comptais pas lui en dire plus de toute façon. Elle n'en avait pas besoin et elle était déjà convaincu. Je la laisse donc finir. Elle semblait se parler à elle-même en même temps qu'a moi. Je ne comptais pas lui donner d'ordre de toute façon. Ce n'était pas mon rôle.
Je l'avais donc sortit de sa vie de vagabond. Elle était redevenu une shinobi. C'est tout ce qui importait... Il fallait néanmoins lui répondre. Dire quelque chose... Pour moi tout était dis pourtant... Puis je finis par me lancer...


  • -Je vais aller au pays du feu... Dès que j'aurais assez de gênes de Teichirô. Je chercherais un possesseur de l'édo tensei... Aide moi le trouver. Et nous pourrons invoquer Teichirô. J'espère que cela te convient... Je n'ai de toute façon pas mieux à te proposer. Je te dirais bien de m'accompagner. Mais vu tes antécédents. Je doute que Konoha t'ouvre grand ses bras...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Shog... Shoga.. Shogi ? [PV: Sendai]

Revenir en haut Aller en bas
 

Shog... Shoga.. Shogi ? [PV: Sendai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni :: Villages Civils-