N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Patrouilles Aériennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Patrouilles Aériennes Ven 1 Juil 2016 - 3:28


PATROUILLES AERIENNES



CONTEXTE

    Afin d'accentuer leur surveillance, Kumo a décidé de créer des patrouilles aériennes afin de ratisser les abords de Kumo et des différentes frontières du pays de la foudre. Grâce aux Bakushô, Hakushi et Seki, bon nombres de Shinobis surveille donc depuis les airs les différents points d’intérêt de Kumo. L'unité étant toute nouvelle, il faut définir les itinéraires à prendre et faire quelques essais pour tester ces derniers.

RÈGLES
    Ø Rappel du contexte : Ici
    Ø Aucun ordre de poste, aucun délai, aucune restriction : soyez justes chaud patate !
    Ø Pour valider ce RP, il faut que MINIMUM deux RP soient postés pour chaque sujet. Peu importe qui, peu importe combien : votre personnage peut être assigné à plusieurs objectifs au fil des jours. A noter que si deux RP ont été postés et que vous voulez participer à ce sujet, rien ne vous empêche de poster. Plus il y en a, mieux c’est !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 906
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Patrouilles Aériennes Dim 10 Juil 2016 - 14:38

Fièrement perché sur ton oiseau, tu survoles le village comme à ton habitude. Depuis les événements de la réunion du clan, une nouvelle dynamique a commencé à exister dans ce dernier – une dynamique qui fédère derrière ta personne dont tu es particulièrement fier. Piquant brusquement vers le sol, tu te diriges vers l’un des relais des patrouilles aériennes qui commencent à être mises en place au village. Si le projet ne vient pas de toi, tu ne peux qu’être reconnaissant au Raikage de l’avoir mis en place. C’est d’une pierre deux coups pour un opportuniste comme toi. Malgré les quelques regards de travers qui te sont adressés, tu salues de façon joviale les personnes présentes. Mitsuhiro t’a garanti que le clan te suivrait pour redorer son blason, et c’est un plaisir jubilatoire pour toi qui rêves de pouvoir de les voir participer. Qui de mieux, après tout, que les créations en argile des Bakushô pour patrouiller les cieux de Kaminari ? Pas d’épuisement, une consommation en Chakra modérée et la possibilité d’intervenir directement si quelque chose devait se produire.

« Je viens contribuer à la patrouille également. Que dois-je faire ? »

Ta petite phrase provoque le sourire des Bakushô présents, dans l’incompréhension absolue des autres participants. Tu ne cherches pas à être un chef qui impose sa volonté et se sert de sa famille pour obtenir tes objectifs. Ton aura est trop bonne et tes connaissances en politique et relations humaines plus encore. Si tu veux fédérer et continuer à fédérer, il est nécessaire que tu sois présent sur le terrain, participe activement et montre que ce n’est pas le clan pour toi, mais le clan pour le clan sous ton égide. D’un geste agile, tu allumes une cigarette et commence à la fumer en attendant les instructions.

« Nous sommes en train d’établir les itinéraires aériens des patrouilles Daï, puis on les test immédiatement. »

D’un geste de la tête, tu acceptes l’information donnée par l’un des tiens et, terminant précipitamment ta cigarette, tu modules l’une de tes sentinelles d’argile. Grâce à elle, tu as une vision et une entente supplémentaire de ce qu’il se passe ce qui te permet d’explorer brièvement les itinéraires dont vous parlez – bénéfice ultime. Alors que l’oiseau se décolle de ta main et s’envole calmement dans une direction, tu t’approches du petit attroupement regroupé au niveau de l’immense carte du pays ; carte que tu ne connais que trop bien à des fins économiques. Le plus logique, pour vous tous dans la discussion, est de relier les principales villes du pays en survolant les axes de communication – c’est le strict minimum pour réussir à arriver à quelque chose de potable, chacune étant un potentiel point névralgique.

« En partant de Kumogakure, aller vers Kyuuden, puis Senun, puis revenir. Si l’itinéraire semble relativement court, il y a toutes les montagnes de la frontière avec le Givre que nous devons surveiller à tout prix : il s’agit de notre seul accès terrestre. Que diriez-vous de celui-ci pour un premier itinéraire ? »

En même temps que tu expliques ton idée, ta petite sentinelle essaye de parcourir cet itinéraire – seulement pour s’écraser au sol en perdant tout contact avant d’arriver à la première ville. Tu as été trop sûr de toi concernant sa longévité – point crucial que tu n’as jamais exploré au maximum. Tu claques ta langue contre ton palet en te promettant de remédier à ce problème ultérieurement et croise le regard des autres personnes en discussions. Seki, Hakushi et Bakusho travaillent main dans la main pour le village – un spectacle magnifique.

« Hmmm. Tu proposes donc de réaliser des patrouilles circulaires ? »

« Oui. Avec des démarrages différés et en suivant ce genre d’itinéraire, il sera plus simple qu’une patrouille se détache sur toute l’étendue de la zone qu’elle délimite, sans pour autant perdre le fil directeur et voir des zones délaissées pendant trop longtemps… Surtout que de cette façon, on gagne une surveillance des villes en plus des frontières et des relais potentiels dans les grandes villes en cas de problèmes. »

Tous te regardent avant d’acquiescer et, suivant ton projet, établir de nouveaux itinéraires de la même sorte – jusqu’à ce que toutes les côtes du pays soient comprises dans une boucle. Il semblait surréaliste en termes de précision et de capacité de concentration de demander à une patrouille unique de faire le tour du pays, notamment en termes de temps. Souriant discrètement, tu t’éloignes légèrement du groupe qui continue sa discussion – apostrophant une partie des personnes prêtes à contribuer, tu te diriges vers ton premier itinéraire afin de le vérifier…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Patrouilles Aériennes Lun 11 Juil 2016 - 4:37

C’était une mission particulière que l’on m’avait confié. Je savais très bien que malgré les décisions de Kadoria Manzo, la suspicion à mon sujet restait assez grande. Ce fut pourquoi je ne compris pas vraiment pourquoi on me demanda de participer à la création des patrouilles aériennes pour le nouveau projet de protection de Kumo. Si tout cela allait assez vite, ce n’en était pas moins un projet de grande ampleur. On me précisa bien que je n’avais pas à participer moi-même à ces patrouilles, mais juste à leur instauration. Après tout, ce n’était pas si illogique, puisque les patrouilles allaient être composées principalement des membres des clan Bakushô, Seki et Hakushi, des membres plus neutres risquaient d’être nécessaires.

Je me rendis alors à l’un des relais de la patrouille pour voir si mon aide était nécessaire. Comme je ne voyais toujours pas en quoi je pouvais les aider, je décidai de rester en retrait n’adressant la parole à personne. Je sentis quelques regards insistants de certains m’ayant reconnu, une sensation nouvelle et particulièrement dérangeante.

Soudain, alors qu’ils discutaient des trajets à effectuer, Bakushô Dai fit son entrée. S’il possédait un charisme indéniable, c’était surtout sa capacité à attirer toute l’attention sur lui qui était remarquable. Ce qu’il disait n’avait pas le moindre intérêt pour moi, je ne doutais en aucun cas de ses capacités stratégiques, c’était surtout la manière qui m’intéressait. Il n’avait très probablement pas fait attention à ma présence en entrant ou il n’en avait rien à faire. Si nous nous connaissions plutôt bien, étrangement, nous n’avions jamais eu l’occasion de nous rencontrer personnellement.

Lorsqu’il eut fini de parler et que son idée fut approuvée par tout le monde, il quitta l’endroit pour partir vérifier son itinéraire par lui-même. Je décidai alors de le suivre, sans prendre la peine d’intervenir. Si c’était son idée, son groupe, son clan, je restai un jonin, ce qui me permettait approximativement de faire ce que je voulais.

D’un sifflement, j’appelai Karyuudo qui arriva sans prévenir, faisant sursauter une poignée de shinobi.

- Arrête de me siffler, je ne suis pas ton chien.


Montant sur son dos, je lui chuchotai une réponse dans l’oreille.

- Bien sûr, je vais me mettre à parler à un aigle devant tout le monde et bientôt on me chassera du village avec des fourches.

- Ce serait plutôt drôle…


J’eus alors l’image de villageois essayant de me chasser et je me mis alors à rire, passant encore plus pour un fou auprès des différents témoins.

- Bon, on y va ?


Je m’adressai cette fois au groupe qu’avait réuni Dai. Il fallait évidement attendre qu’ils invoquaient leur monture, puisque je devais bien être le seul de ce village à pouvoir décoller sans consommer de chakra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 906
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Patrouilles Aériennes Lun 11 Juil 2016 - 21:02

Tu as fait le choix d’ignorer soigneusement Otoke, bien conscient de sa présence. Malgré le fait que vous vous connaissiez pour diverses raisons que tu préfères ne pas exposer de façon trop publique… Tu restes l’un des partenaires de l’avortement sauvage de Hak. Tu es celui qui lui a tenu la main alors que Shigeru… Tu es peut-être un idiot sentimental, après tout, dans les suites de ta relation privilégiée avec ta femme, mais de façon tu ne peux plus consciente, tu as la conviction que c’est justement le Dôbutsu qui aurait dû être à ta place. Lui en a-t-elle seulement parler ? Tu la connais assez pour supposer que non, et combien même tu détestes ce que tu t’apprêtes à faire… Tu soupires calmement et adresse un sourire au Jônin lorsqu’il demande si vous êtes sur le départ. Hochant rapidement la tête, tu montes sur ta monture tandis que les autres clans créer les leurs. La langue de ta main, dégantée, toujours en extase. Oseras-tu ?

« Eh bien, allons-y Otoke ! »

D’un mouvement sec, tu décolles, rapidement rejoins dans les airs par le reste du petit groupe. Tu n’apprécies que moyennement le garçon – qu’importe ses crimes et ses actes, Hak a su être bonne en négociation pour te convaincre de son bienfondé. C’est seulement sa relation avec la jeune fille qui te perturbes, bien qu’elle soit responsable en partie de cette-dernière. Soupirant une fois de plus, tu adaptes l’allure de ton oiseau d’argile pour rester proche de l’énorme aigle du jeune homme – distançant le reste du troupeau. Tu demeures cependant particulièrement attentif à l’itinéraire, créant et libérant une nouvelle sentinelle pour qu’elle ratisse plus à ras le sol. Une sorte de contrôle que tu pourras aisément recycle en restant en mouvement et qui permettra de voir si quelque chose doit se produire.

« Je contrôle de plus prêt au niveau du sol avec le petit oisillon ! Si vous remarquez quelque chose pendant cet itinéraire, dites-le ! Pareil si vous le perdez de vue, ça indiquera les zones sensibles. »

L’assurance et le charisme de ta voix sont particuliers, et malgré ta position de simple Chûnin tu sais qu’au moins les Bakushô t’écouteront. C’est le marché que tu as passé avec la vieille peau. Seki et Hakushi, chacun avec leurs artifices que tu qualifierais d’arts alternatifs, n’auront qu’à se plier au mouvement ou non. Tu connais tout de même bien l’utilité et l’efficacité des sentinelles sur cette configuration, gardant une vision dédoublée parfaite pour suivre les deux parties. Le plus musclé surviendra dans les montagnes de Kumo, surtout que tu es obligé de garder une détection de Chakra centrée sur la petite chose active pour savoir précisément quand est-ce qu’il te faut la recycler.

« C’est plaisant de voler de la sorte, non ? »

Tu adresses un sourire candide à Otoke, bien que tu ne comptes absolument pas parler de la pluie et du beau temps. Dès que les choses seront bien mises en place ici, tu iras voir Hak pour essayer de la motiver à lui parler. Es-tu plus lucide que ces deux petits jeunots à savoir ce genre de chose ? La vie a été bien sévère avec toi.

« Vous devriez vous parlez avec Hak, tu sais. Bon, elle m’en voudra certainement de te dire ça, et je l’entends déjà dire « Vieux con », mais… C’est peut-être ce que je suis. »

Tu grinces des dents à l’idée d’avoir prononcé le nom de la jeune fille. Elle l’a certainement ressenti, ce frisson qu’elle décrit en permanence – et bien évidemment, de tous tu es celui qui a la plus fâcheuse tendance à le prononcer. Encore une remarque acerbe de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Patrouilles Aériennes Mer 10 Aoû 2016 - 14:58

Je suivais l’itinéraire sans poser de question ou faire d’intervention. Je n’étais pas là pour cela de toute façon. Même si j’étais Jonin, tout le monde savait bien que la stratégie n’était pas mon fort. Si on ne m’avait pas vraiment expliqué mon rôle dans cette opération, je l’avais décidé par moi-même. Je me contentais donc de vérifier qu’il n’y avait pas de danger sur le trajet et que l’équipe ne faisait pas n’importe quoi.

Au bout d’un moment, Dai se décida à me sortir de mon mutisme avec une remarque sur le plaisir de voler. Souriant derrière mon masque à cette remarque inutile, je me rappelai que tout le monde n’avait pas l’occasion de le faire aussi régulièrement que Karyuudo et moi.

- C’est toujours un plaisir. Je ne sais pas si tu en es capable, mais je te conseille d’essayer de voler de tes propres ailes. C’est une sensation bien plus intense et satisfaisante.


- Tu ne veux pas l’inviter à chasser non plus ?

Voilà que je me retrouvai à lui donner des conseils d’amusement. Si je n’appréciais pas particulièrement le Bakusho, je devais bien avouer que mes raisons n’étaient pas des plus légitimes. Je pouvais bien lui laisser une chance de se faire apprécier. Puis, profitant probablement de l’ouverture de la conversation, il enchaina sur un conseil concernant Hak. Tant pis pour lui, il venait de me donner une raison supplémentaire.

- Je ne sais pas ce que tu connais à propos de ma relation avec elle, mais te permettre de me donner des conseils à ce sujet est un peu trop prématuré.


- Déjà que tu n’écoutes pas mes propres conseils…


C’était suffisant pour moi, j’avais eu assez de contact social pour la journée. Je décidai donc de continuer dans mon mutisme pendant les heures qui suivirent. Nous survolâmes montagnes et plaines, atteignant la ville de Kyuuden avant de se rapprocher de la frontière avec Shimo no Kuni pour ensuite se diriger vers Senun.

* * * *

- Euh, Otoke, tu vois ce que je vois à 10h ?


Ma sensorialité n’avait rien remarqué de particulier, même en me concentrant, j’étais incapable de voir de quoi il me parlait. Sans perdre de temps, je joignis mes mains pour utiliser ma technique d’échange visuel. A travers l’œil de Karyuudo, j’aperçus au loin deux hommes courir dans une plaine. Cela ne m’aurait pas semblé important si l’un des deux hommes n’avait pas été recouvert de sang.

J’annulai alors ma technique avant de m’adresser au groupe entier.

- Il y a deux individus suspects un peu plus loin. Je vais me charger d’intervenir, continuez votre route comme si de rien n’était, je vous rejoindrais plus tard.


- Un peu d’action, ça va nous faire du bien.

Voulant montrer fièrement à tous qu’il surpassait les capacités aériennes des autres, Karyuudo changea immédiatement la cadence pour fondre sur notre nouvel objectif. Au bout de quelques secondes d’attente, je finis par apercevoir de mes propres yeux la scène qui se déroulait en contre-bas. Il y avait donc un homme ensanglanté qui semblait en poursuivre un autre. Sautant du dos de Karyuudo, j’atterris entre les deux, qui s’arrêtèrent immédiatement, surpris de ce qu’il se passait.

- Jonin de Kumo ! Arrêtez-vous ! Qu’est-ce qu’il se passe ici ?


Sans prendre le temps de répondre, l’homme poursuivi se mit à courir à nouveau tandis que l’ensanglanté tenta de me frapper avec un couteau. Sans l’once d’une hésitation, je saisis le bras d’attaque pour le bloquer et retourner l’arme contre son utilisateur, lui découpant la gorge par la même occasion. Retirant le couteau du corps inerte, je le lançai sur le fuyard qui tomba sur le coup. C’était dommage d’en arriver là sans savoir ce qu’il se passait, mais ils avaient désobéi à mon ordre…

Je remontai alors sur le dos de Karyuudo, dégoûté de n’avoir pas pu participer, avant de rejoindre le groupe qui ne nous avait pas encore dépassés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 906
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Patrouilles Aériennes Ven 12 Aoû 2016 - 21:46

Tu hausses délicatement les épaules à la réponse aigre qui t’es adressée, jubilant presque intérieurement. Si selon ce petit idiot avait l’étendue de tes connaissances sur sa propre relation avec Hak, il pourrait certainement progresser dans la vie. Que t’importe après tout – tu as eu l’envie de faire une bonne action pour te faire flageller derrière, et tu n’es pas le genre de personne à se morfondre pour ce genre de banalités. S’il choisit de charger un mur qu’il ne peut pas briser, ce ne sera que ses propres os qui seront brisés. Malgré les aspects de fragile qu’il réveille chez ta jeune alliée, tu ne sais que trop bien qu’elle est solide. Certainement plus que ce garçon. Ne serait-ce que parce qu’elle peut compter sur Shigeru et toi pour avoir du soutien, alors qu’Otoke… Otoke n’a personne à part Raito et elle – et ta connaissance du jeune Dentô te laisse allègrement penser qu’il ne prend le Jônin que comme un moyen dont il sera aisé de se débarrasser le jour où il deviendra gênant.

Te reconcentrant sur ta patrouille, tu continues d’avancer le long de l’itinéraire avec méthodisme extrême – tu es celui qui l’a envisagé, après-tout. Encore et encore, Kaminari se dévoile en dessous de vous et tu ne peux que contempler calmement la beauté de ce pays que tu aimes tant – et ce qu’importe les blessures qu’il t’a portée. Ce n’est que quand Otoke annonce avoir remarqué quelque chose et décide de façon solitaire d’aller intervenir en intimant de continuer la patrouille que tu soupires calmement. Tu ne lui fais pas confiance. Que ce soit pour Hak, pour ses crimes passés, pour son comportement taciturne et isolé. Tout n’est qu’un argument supplémentaire pour ne pas le laisser faire seul, mais peux-tu réellement y faire quelque chose ? Alors qu’il est sur le départ, tu fabriques l’une de tes sentinelles d’argile et, tant bien que mal, tu parviens à le suivre en observant avec attention ce qui se produit, affichant un visage de marbre pendant que le premier test continue à se réaliser. Hak n’apprécieras certainement pas ton geste. C’est même plus une affirmation qu’une supposition pour toi, mais malgré toute l’amitié affectionnée que tu lui portes, ce pays demeure premier. Il incarne ta femme après tout. Brisant la sentinelle qui a suivi Otoke, tu sors de tes poches ton petit carnet ainsi que de quoi écrire et, rédigeant ton mot, le range dans ta poche. Cela ne fera que contribuer à ton rapport.

Agitant la main comme pour signaler que tu t’occupes de ce qui est arrivé, tu reprends ta concentration au niveau de la patrouille, réalisant qu’il serait bien temps de finir l’itinéraire et, déjà sous vos pieds, Senun se montre, animé comme à son habitude. Tu apprécies cette ville – il n’y a guère à redire. Terminant l’histoire avec un arrêt au niveau de l’avant-poste qui y est bâtit, tu profites de la pause pour parler avec l’équipe.

« Rapide. Nous avons à réaliser la totalité du trajet en un temps presque record grâce ç la voix des airs. Je pense que c’est un bon début. On a largement l’énergie suffisante pour refaire une ronde, nous pourrons prendre relais après. »

« Parfait ! Nous pouvons donc partir sur ce schéma et le déployer aux autres régions, en créant une importante boucle au niveau du Nord du Pays et une moyenne, prenant la côte Ouest. Ainsi, les patrouilles seront présentes partout et il y en aura plus dans les zones les plus animés et à risque. Qu’en dites-vous ? »

Tous hochèrent la tête, s’accordant sur ta proposition. Bientôt. Bientôt Kaminari sera la nation la plus resplendissante du monde et tu n’auras guère à tordre ta langue pour appeler le Shukai et Konoha superpuissances. Kumo en sera une également ! Tu mettras tout en œuvre dans ce sens. Prenant avec toi les hommes qui ont volé à tes côtés, vous vous lancez sur des calculs et estimations du nombre d’équipes, de temps, rapportant tout à votre rythme de trajet et l’associant de façon proportionnelle à la distance.

******

Alors que vous rentrez tous à Kumo, tu t’installes calmement chez toi et rédiges ton rapport, avant de l’adresser directement au Raikage par le biais de l’un de tes oiseaux d’argile.

« Rapport concernant la mise en place des Patrouilles Aériennes

Raikage-Sama, j’ai le plaisir de vous annoncer que les premiers essais réalisés ce jour ont été plus que concluant. L’intégralité de nos maigres frontières terrestres et la totalité de nos côtes seront couvertes par ces dernières de façon régulière. Deux équipes pourraient tourner au niveau du Sud du Pays, avec un relais toutes les deux ou trois rondes à prévoir. Trois équipes devraient tourner au niveau de l’Ouest avec un relais à chaque ronde, ces dernières étant longues. Enfin, c’est au nombre de quatre d’après nos estimations qu’elles devraient être pour couvrir le Nord et Nord-Est du pays, avec également un relais régulier.

Ci-joint les calculs et observations,
En attendant votre validation, Bakusho Dai.

PS : Je tiens à signaler que, pendant la ronde d’essai, le Jônin Dôbutsu Otoke s’est désolidarisé du groupe pour intervenir sur quelque chose qui lui semblait suspect. Si je ne doute en rien que ses intentions étaient louable, ses actions elles l’ont beaucoup moins été.
Après avoir été menacé par un civil armé d’un couteau, il a préféré l’égorger directement plutôt que de le maitriser par la force. De même, l’autre individu engagé dans l’affaire était en train de fuir le premier et a continué sa fuite à l’arrivée du Jônin, uniquement pour se retrouver assassiné par ce dernier alors qu’il ne semblait représenter aucune menace. Il nous est donc impossible de connaître le fin mot de l’histoire, ou ne serait-ce que quoi que ce soit à son origine - et si nous venions à tous intervenir et agir de la sorte, nous ne ferions qu'être craint par les populations civiles que nous sommes censés protéger.
»

Tu n'avais nul besoin de signaler tes doutes quant à la stabilité psychologique de ton supérieur, ni même rappeler qu'il avait déjà commis ce genre de choses et qu'elles lui avaient valu un séjour en prison. Les archives du village étaient parfaitement bien fournies à ce sujet - seule la réaction de Hak à ce que tu avais fait t'inquiètes. Et tu ne sais que trop bien qu'elle finira par l'apprendre. Comme toujours.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Patrouilles Aériennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kumogakure no Satô-