N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 ¤ Mise au point ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 1965
Rang : SSS

Message(#) Sujet: ¤ Mise au point ~ Mar 12 Juil 2016 - 12:06





« Désolé pour le contre-temps, mais je dois quand même régler ça avant qu'on se mette en route pour je sais pas combien de temps.

- A ton aise, Asuka, nous ne sommes pas pressés pour un sous... Plus maintenant, du moins.

- C'est vrai...

- Pas besoin d'appui alors, tu es sûre.

- Tout à fait sûre. Si ça s'trouve... vous aurez même pas le temps de siroter un diabolo menthe que je serai déjà revenu, en plus.

- Je ne sais pas d'où te viens l'idée que je pourrais apprécier un...diabolo menthe... mais, d'accord. On se rejoint ici. »

Le « ici » en question, c'était le coeur du nouveau village caché d'Iwa, autrefois appelé Shozaichi, le point culminant de la structure, juste à la base duquel se trouvaient la grande bibliothèque ainsi que l'ancien QG de l'armée. Yanosa venait de se transposer à cet endroit précis, entre deux murs communs dans une section peu surveillée, là où il avait apposé sa marque, en compagnie de sa camarade et partenaire Asuka Jisetsu. Sur la requête de cette dernière, il les avait emmené tous les deux ici, afin qu'elle puisse délier un ou deux nœuds restés en suspend et dont elle devait se délester avant de partir plus à l'est.

Les lieux avaient beau avoir changé, à la fois à cause des attaques répétées contre la cité qui avaient obligé à autant de reconstruction mais aussi du fait des changements induits par la transformation de la ville en base militaire, Asuka y progressa comme si elle se trouvait toujours chez elle. Ce qui était de facto la vérité, en fin de compte, sa maison, autrefois partagée avec son frère, se trouvant toujours au coeur du quartier Jisetsu du village caché. Cela faisait d'ailleurs un bon moment qu'elle ne s'y était pas rendue... Oui, un bon moment. Elle avait pourtant traversé le quartier en question de nombreuses fois et pour diverses raisons ces dernières années, mais n'avait jamais trouvé la force d'aller ranger les affaires en désordre restées dans cette maison, qu'il s'agisse d'affaires bien réelles ou de souvenirs douloureux à laisser filer pour de bon hors de son esprit. Sa maison n'était de toute façon pas sa destination première, aujourd'hui, et plutôt que de s'égarer en vaine nostalgie, la valkyrie traça directement à grands pas vers la bibliothèque, où siégeait toujours ce vieil archiviste. Archiviste, dont son frère avait été pendant un temps le second. Encore une façon douloureuse de se rappeler de lui...

Passant à côté des shinobis et des administrant sans leur prêter un regard, et ignorant avec une détermination royale ceux qui pouvaient se porter sur elle, Asuka arriva bien vite à destination et entra à l'intérieur. Le bâtiment était l'un des seuls à n'avoir que peu ou pas du tout été rénové depuis toutes ces années et tous ces conflits, comme s'il était imperméable au temps. L'odeur de vieux parchemin, mêlée à celles de l'encre et du vieux bois dont étaient faits la plupart des meubles emplirent immédiatement les narines de la jeune femme, provoquant chez elle un mélange de dégout et de confort, comme si elle entrait dans un cocon de savoir et de connaissances où elle aurait pu rester un temps infini. Mais, en ce jour, aucun des parchemins entreposés ici ne l'intéressait: à la place, c'était plutôt sur leur gardien, l'Archiviste, que toute son attention était fixée. Aussi, lorsqu'elle reconnut au loin derrière un bureau noyé sous les fourniture la silhouette du septuagénaire, elle ne perdit pas de temps en vains protocoles et se dirigea directement vers lui, se positionnant de l'autre côté du bureau en marquant volontairement ses pas, déjà bruyants d'ordinaire, et posant ses deux mains sur le meuble en déésordre.

« Bonjour, archiviste, dit-elle sèchement.

- Et bien, oui, bonjour... Que puis-je faire pour toi, jeune fille ?

- Oh, je crois que vous le savez, « archiviste ». Je crois même que vous savez un paquet de choses.

- Est-ce supposé être surprenant... qu'un homme comme moi ait beaucoup de connaissances ?

- Vous connaissiez mon avenir. Au moins en partie. Vous m'avez donné ce bouquin, en sachant très bien ce que ça allait impliquer pour moi. Vous saviez des choses... que personne, personne vous m'entendez ? N'était capable de savoir.

- La « Fausse Jisetsu » m'attribue des faits et une omniscience que je ne pourrais que rêver de posséder... Je pense que tu traverses un mauvais moment, jeune fille. Ne viens pas accabler le vieil homme que je suis par des questions sans queue ni tête, j'ai du travail... dit-il en se détournant d'Asuka, un manuscrit toujours à la main et sur lequel il braqua son regard.

- Vous devez vraiment aimer ça...

- ...Pardon ? répondit-il sans quitter son manuscrit des yeux.

- C'est normal au fond... Ce serait le rêve de n'importe quel Jisetsu je suppose, d'en savoir plus que ses semblables. La connaissance est une arme comme une autre après tout... si ce n'est, la plus affûtée de toute, dit-elle en se redressant et en commençant lentement à faire le tour du bureau. Mais que se passe-t-il... quand on croit tout savoir... sans se rendre compte de ses lacunes ?

- ....Jeune fille, tu commences à me fatiguer. Ce n'est que par respect pour ton frère que je t'ai ménagé jusque là. Si tu n'as pas de question à me poser alors va-t-en. »

Un silence glacé s'installa pendant un instant, puis tout s'enchaîna très vite. Une lame courte étincelante trancha l'air où se trouvait auparavant la gorge de l'archiviste, ce dernier se retrouvant jambes fléchies quelques mètres plus loin entre deux étagères, tandis qu'Asuka faisait danser sa lame entre ses doigts. Dans la pénombre des archives mal éclairées, les pupilles jaunes de l'archiviste s'étaient mises à scintiller.

« Comment oses-tu petite sotte ! Tu crois que ton rôle de Déléguée te protège, Sans-pupille ?! Je te ferai bannir pour ça, tu entends ?

- Ça ça m'étonnerait... Vous savez... ce n'est vraiment pas prudent de vous contenter du premier stade de vos Kinnegans, quel que soit votre adversaire... Hikolai. »

Une fraction de seconde à peine plus tard, Asuka et sa lame se retrouvèrent dans le dos de « l'archiviste », l'acier délicatement placé sous la gorge du vieil homme aux yeux écarquillés, les pupilles dorées de la Jisetsu luisant à présent elles aussi dans l'obscurité.

« Toi... Tu...-

- Moi rien du tout. Toi, par contre, tu vas m'écouter, et bien m'écouter. Je sais pas à quel jeu tu joues depuis toutes ces décennies à rester dans l'ombre, ni quel pouvoir te l'a permis, et je m'en fous. Que le travail du clan continue et qu'il reste prospère et uni, voilà ce qui m'importe.

- ...Dans ce cas... nous voulons tous les deux... la même chose, Asuka.

- Je compte bien m'en assurer. Nos archives... notre documentation... C'est peut-être tout ce qui restera de Nous, après la fin. Notre rôle est le plus important de tous, et je ne laisserai pas le goût du secret et du pouvoir d'un seul homme tout gâcher.

- ...Des paroles bien sages... dans une bouche si jeune.

- Ne fais pas l'innocent. Tu ignorais peut-être à quel point j'avais « progressé », mais tu savais très bien pourquoi et comment me pousser sur cette voie. Celle qui m'a fait réalisé... l'importance de notre oeuvre. Plus de manigances avec moi, Hikolai », finit-elle par dire en soustrayant sa lame de la gorge de « l'archiviste ».

Ce dernier se retourna aussi sec pour avoir la jeune valkyrie en visuel, mais ne trouva à nouveau que le vide sombre et imperméable.

« J'avais besoin que tu saches que je sais, et que tu saches aussi que j'avais les moyens de te supprimer si besoin, ajouta Asuka, revenue de l'autre côté de la pièce en un clignement de cil et forçant à nouveau Hikolai à vivement se retourner vers elle. Maintenant que c'est fait, je peux à nouveau retourner faire ce que tu as cessé de faire depuis maintenant bien longtemps... créer l'Histoire.

- ...Ne le diras-tu donc à personne...? Tes yeux...

- J'ai acquis la reconnaissance et le respect du clan sans. Je n'en aurai pas besoin pour continuer à mériter les deux, dit-elle en commençant à quitter les lieux.

- A ta guise... Asuka Jisetsu. Et à bientôt... Ha.. Hahaha..! »

Les rires tendus, presque craintifs du vieil archiviste parvinrent à peine jusqu'aux oreilles de la valkyrie, qui ré-inspira une grande bouffée d'air pur une fois revenu à l'extérieur, ses pupilles de nouveau au repos. Sans tarder, elle rejoignit Yanosa à l'endroit convenu en remontant vers le palais, où elle le trouva adossé au mur de pierre, un gobelet porté à la bouche qu'il s'empressa de finir et de jeter au sol.

« Alors, c'est fait ?

- Ouep, c'est fait. C'était quoi ça... un diabolo menthe ?

- Ne me parle plus jamais de diabolo menthe. Ça a un goût vraiment déplorable. On peut y aller ?

- On peut y aller. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

¤ Mise au point ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Roche :: Iwagakure no Satô :: Ancien palais impérial-